ENVIRONMENT AND MATERIALS RESEARCH ASSOCIATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENVIRONMENT AND MATERIALS RESEARCH ASSOCIATION"

Transcription

1 ENVIRONMENT AND MATERIALS RESEARCH ASSOCIATION Rapport d activités 2014

2

3 Sommaire Éditorial... p. 1 Nos activités.. p. 2 Recherche & Développement p. 3 Le service aux entreprises. p. 17 Études & essais. p. 22 Participations p. 26 Chiffres clés... p. 29 Assemblées & conseils... p. 30 Publications, conférences,. p.36

4 Editorial 2014 a été l année des changements dans l environnement de EMRA. Parmi les principaux, citons la nouvelle programmation FEDER, le nouveau cadre européen, le changement de législature, la double modification du décret relatif au soutien de la recherche, du développement et de l innovation en Wallonie, les modifications du règlement général d exemption par catégorie et du nouvel Encadrement communautaire des aides d Etat à la recherche, au développement et à l innovation. Qui dit changements dit adaptation et donc défis dont certains ont déjà été relevés en 2014 grâce à la bonne coordination des actions au sein de EMRA. La préparation de la nouvelle programmation FEDER initiée au sein de EMRA dès 2013 a mené au dépôt de 54 projets rassemblés au sein de 20 portefeuilles dont plus de 50 % impliquent au moins un partenariat intra-emra. Les résultats viennent de tomber au moment de la mise sous presse de ce rapport d activités, récompensant l effort conjoint des équipes des partenaires de EMRA avec plus de 70 % de projets labellisés pour un taux de succès estimé lors du dépôt en mai 2014 à 1/3. L évolution de notre association de fait, imposée par la modification du décret relatif au soutien de la recherche, du développement et de l innovation en Wallonie de début 2014, vers un statut d asbl a été remise en question lors du changement de législature. Les pouvoirs publics ont, en effet, jugé la plus-value de cette évolution négligeable comparée à celle de l association forte elle-même. L important étant d offrir une meilleure lisibilité/visibilité de l activité des Centres de recherches agréés tant sur le territoire wallon qu à l International. Ils ont donc décidé d encourager les associations pour autant qu elles fassent sens et sans en rendre obligatoire la formalisation. Ce changement de cap n a pas émoussé l enthousiasme des partenaires de EMRA à avancer de concert afin de se préparer à relever les nouveaux défis qui les attendent. En effet, le métier des centres de recherche va devoir s adapter à l évolution vers une stratégie intelligente de spécialisation privilégiant un impact plus immédiat des efforts de chacun sur le développement économique, une ouverture poussée vers l international et ce dans un contexte d économie de moyens. Les changements s annoncent tant au niveau de la nature des appels à projets (guidance, recherche collective, ) que de leur portée, la dimension européenne étant devenue incontournable. Nos équipes s y préparent depuis un certain temps déjà multipliant les participations à des projets européens, trans-régionaux et industriels (plan Marshall, C-WALITY, ERA-NET ). Des efforts sont bien entendu encore à faire mais quelle serait notre motivation sans les défis de taille qui se profilent! V. LARDOT et T. RANDOUX Coordination de EMRA 252 COLLABORATEURS 109 PROJETS DE R&D 141 NOUVELLES ENTREPRISES ACCOMPAGNEES EN

5 Matériaux (Bio) polymères Céramiques Dépôts électrolytiques Géopolymères Matériaux réfractaires Nanomatériaux Nanocomposites Phases cimentaires Revêtements inorganiques et hybrides Revêtements organiques et hybrides Roches et minéraux Verre Nos activités Procédés Extrusion réactive Frittage de matériaux inorganiques Intensification des procédés chimiques Minéralurgie Mise en œuvre de matériaux inorganiques Prototypage rapide Technologie laser Traitements thermiques Environnement Air Biotechnologie Conversion énergétique Craddle to craddle Économie d'énergie Efficacité énergétique des procédés Labellisation Récupération d'énergie Recyclage des matériaux inorganiques Recyclage des matériaux organiques Sols Valorisation de la biomasse Valorisation des déchets 2

6 Recherche & Développement Matériaux : De l origine des matières premières à la seconde vie des matériaux PROJETS EN COURS Projets Partenaires Financement BLACK- COATING Mise au point de revêtements absorbants pour application "baffles" pour satellite Industriel, CRP-Gabriel Lippmann, Luxembourg, Materia Nova ESA MICROPACK Développement d'un matériau composite micro structuré à haute propriété barrière pour la conservation des aliments en utilisant des machines existantes Certech, Celabor, Carah Convergence PIMI- REMANOS RF - EVERWALL RF SMARTFILM RF - SURFACE Une plate-forme d'intégration en microsystèmes industrialisables capables de résoudre une majorité de problèmes liés au packaging Réalisation de couches barrières pour applications alimentaires Réalisation de composants organiques optiquement actifs Station pour l'analyse de surface et la profilométrie douce des couches minces ULg, Sirris, CEWAC, Materia Nova UMONS, Materia Nova, ULB UMONS, Materia Nova, ULB UMONS, Materia Nova Convergence Convergence Convergence Convergence SINOPLISS - POLYTISS Développement de thermoplastiques, de thermodurcissables et de composites d'origine renouvelable Materia Nova, ULg, UMONS Convergence TECHNOPOLY Technologie des polymères, mise en œuvre, formulation, caractérisation et recyclage Certech, Materia Nova, CTP Convergence T-REX- MORECAR Modélisation des propriétés rhéologiques de bétons réfractaires INISMa, CSTC, ULg Convergence CREEPREEF Développement de nouvelles méthodes et de modèles pour mesurer et caractériser le comportement au fluage de matériaux réfractaires CRIBC, FGF Cornet MUNACOR Mise au point d'un système de protection à base de peinture nano-chargée en vue de réduire le nombre de couches et offrant une durabilité maximale aux matériaux Materia Nova, CoRi, Fraunhofer Institute Cornet SELFREPCOAT Mise au point de peintures protectrices offrant des capacités d'autoréparation de la peinture et du métal Materia Nova, CoRi, Fraunhofer Institute Cornet SELECTPERM Matériaux d emballage alimentaire possédant une perméabilité sélective O2 / CO2 CBIMO, Certech, Celabor, Fraunhofer IVV & LBF, PTS Cornet ANTIAD Mise au point d'un revêtement anti-encrassement pour des applications thermiques (chaudières, centrales,...) Materia Nova, Fraunhofer UMSICHT Cornet 3

7 ALTI2DE Développement de traitements de surface propres (sans Cadmium ni Chrome VI) Materia Nova, CRM Group, Institute Fraunhofer Cornet BIOCOAT Nouveau liant bio-sourcé performant pour les peintures intérieures Materia Nova, CoRi, Fraunhofer Institute, IMPIB Cornet NEWGEN New Generation Biomimetic and Customized Implants for Bone Engineering CRIBC et laboratoires européens COST ZEROCO Développement de composites argileux pour la construction durable (ZERO CO2 Emissions) Industriel, INISMa C-WALity HYLIFE Mise au point de piles à combustible low cost en utilisant des plaques bipolaires en acier, Materia Nova, ULg, ULB, UNamur, INP Grenoble ENERGINSERE PNOXIDES Oxydes semi-conducteurs transparents pour la mise au point de jonctions p-n transparentes UMONS, Materia Nova, partenariat industriel ERA-NET - MATERA CEROPT Céramiques actives transparentes pour l optique densifiées par SPS CRIBC, UNamur, Politecnico di Torino First DoCA FIMCOTEL Fabrication de Films Minces COnducteurs et Transparents à base d Encres Liquides Materia Nova, UMONS, Linköpigns University First DoCA BYEFOULING Développement de nouvelles méthodes de traitement de biofouling marin Materia Nova, 19 partenaires de 11 pays européens FP7 IASS Improving the aircraft safety by self healing structure and protecting nanofillers UNISA, Materia Nova, 8 autres partenaires de 6 pays européens FP7 RESTAR Review and improvement of testing Standards for Refractory products CRIBC, 13 partenaires européens FP7 CLEANOPTIC Revêtements nano-composites auto-nettoyants, antigivres et anti-reflets déposés par un procédé intégralement vert sur panneaux de verre, pour des applications dans la capture de l énergie solaire UCL, ULg, UNamur, Certech Greenomat GROW2BUILD HYBRIPROTECH Développement des chaînes de production durables des matériaux de construction composés de chanvre et de lin dans la région d'europe du nord-ouest Recherche et mise au point de revêtements en couche mince de type sol-gel pour la protection des surfaces métalliques et traitement de la pierre DLO, Materia Nova, Celabor, CREPIM, Inagro, Brunel University, ZonneWinDT, DVL Plant, ITA Certech, CRITT-MDTS, GEGENA2 Interreg IV Interreg IV PRISTIMED Partenariat en Recherches, Innovations et Supports Techniques Interrégionaux en Matériaux pour le Secteur MEDical CRIBC, Sirris, UVHC, UPJV Interreg IV PRISTIMAT² Partenariat en Recherches, Innovations et Supports Techniques Interrégionaux en MATériaux et Thermique CRIBC, Sirris, UVHC, UPJV, CREPIM Interreg IV 4

8 POLYCHANVRE RECY- POLYMER Développement transfrontalier de matériaux composites polymère-chanvre Recyclage et valorisation des thermoplastiques dans une perspective transfrontalière Certech, ULg, Agro-BIOTECH,CRITT- MDTS, INRA, VALBIOM,CHANVRECO Certech, VKC, CREPIM Interreg IV Interreg IV COMPONAT Développement de composites à base d'huiles végétales naturelles partenariat industriel, Certech, UCL-BSMA, CSTC Plan Marshall Pôle GreenWin FRENSIS Fenêtre super-isolante, intégrant un double-vitrage sous vide ultra-mince dans un châssis à très haute performance thermique partenariat industriel, Materia Nova, UMONS, UCL Plan Marshall Pôle GreenWin PSH Poudres super hydrophobes partenariat industriel, UMONS, Certech Plan Marshall Pôle GreenWin RARETE Recycling Applied to Minor Metals and Rare Earths used in new Technologies partenariat industriel, Sirris, CTP, Certech Plan Marshall Pôle GreenWin RECYGLASS Recyclage et purification du groisil et étude du potentiel de valorisation d autres matières alternatives dans le secteur du verre plat partenariat industriel, CTP, ULB Plan Marshall Pôle GreenWin CARMAT MIR2OLED Développement de nouveaux types de matériaux à usage du BTP obtenus par carbonatation, au moyen de fumées industrielles et de fractions de scories d aciéries difficilement valorisables OLED MIRAGE II partenariat industriel, CTP, CRR, CSTC, ISSeP, UCL partenariat industriel, Materia Nova, UCL, ULg, UNamur Plan Marshall Pôle Mecatech Plan Marshall Pôle Mecatech DAO Développement d'un nouveau traitement de surfaces sur acier pré-laqué destiné à l'enveloppe extérieure des bâtiments permettant de maintenir l'esthétique initiale au cours du temps partenariat industriel, Materia Nova, Sirris Plan Marshall Pôle Mecatech BEETPACK Développement d un emballage alimentaire bio-sourcé multi-composant partenariat industriel, Materia Nova, UMONS Plan Marshall Pôle Wagralim WAL-AID Promoting competition and durability for the Walloon food industry by creating an interdisciplinary platform of different skills to encourage interaction partenariat industriel, CELABOR, CRA-W, UNamur, Materia Nova, UCL, ULg Plan Marshall Pôle Wagralim OPTI2MAT Matériaux à propriétés spécifiques optimisés par revêtements organiques minces et procédés d'obtention UMONS, Materia Nova Programme d Excellence ANOSTEM APERROUT Développement de compétence dans la caractérisation des couches d'anodisation Amélioration des PErformances des Recyclés en domaine Routier par Optimisation des Unités de TraitEment Materia Nova, UCL CRR, CTP, ULg Recherche collective Recherche collective 5

9 OPTHELCO Acquisition d équipements remarquables et de compétences spécifiques nécessaires à la mise en place d une plateforme de caractérisation des propriétés électriques, thermiques et optiques adaptées aux matériaux en couches minces Materia Nova, UCL Recherche collective MATOSOL Évaluation des méthodes de mesure de la teneur en matières organiques des sols CRIBC, CRR Recherche prénormative LES NOUVEAUX PROJETS ALTI2DE Le projet AlTi2De vise à préparer la seconde génération de revêtements et traitements de surface "verts", compatibles avec les législations environnementales présentes (REACH, en particulier) et à venir (RoHS, WEEE, ), pour les produits à base d'acier, dans le secteur aéronautique, secteur qui est le plus strict en termes de gestion de la sécurité et de la qualité. Dans ce contexte, les produits concernés par ce projet sont le cadmium (Cd) et le chrome VI (CrVI). La mise en commun des forces, compétences et moyens de 9 partenaires R&D dans 3 pays de l'union européenne (Allemagne, Pologne, Belgique) va permettre une synergie efficace pour aboutir à des revêtements alternatifs totalement compatibles avec l'environnement. Les partenaires wallons réaliseront notamment des dépôts PVD. l'efficacité et rendements maximaux. La stratégie adoptée est de combiner l'application, par projection thermique de poudre, d'une couche épaisse (NiCr, FeCr, carbure de chrome) offrant une protection contre la corrosion et l'érosion, et l'application d'un revêtement mince (sol-gel) avec des propriétés anti-adhérentes permettant de limiter l'accroche des cendres, la formation de condensats de fumée, Pour atteindre l'objectif visé, le consortium se propose de créer en surface une structure de type "lotus" afin de limiter au maximum l'accroche de matière. Une double structuration est envisagée: rugosité à l'échelle micrométrique (modulable) de la couch ANTIAD Le projet AnTiAd a pour objectif la mise au point d'un système de protection des installations : une combinaison de revêtements protégeant le matériau (acier) contre la corrosion, l'érosion et l'encrassement. Le but est d'augmenter la durabilité des installations et surtout d'en garantir e appliquée par projection thermique et rugosité à l'échelle sub-micrométrique de la couche mince de sol-gel obtenue par incorporation de particules nano- ou sub-micrométriques. L'objectif de EMRA dans ce projet est la mise au point d'un revêtement sol-gel nano-chargé permettant de contrôler la rugosité de la surface à une échelle sub-micrométrique et, par conséquent, d'obtenir 6

10 des propriétés anti-adhérentes. Un des objectifs du projet est en effet de limiter l'encrassement des installations de combustion (chaudière, centrales,...) et ainsi réduire les risques de corrosion, maintenir l'efficacité énergétique et augmenter la durabilité des installations. structuration des surfaces (surfaces photoniques, actives, adhésives, easy-to-clean). EMRA développe une stratégie d élaboration d un coating optiquement actif. BIOCOAT L'objectif de ce projet Cornet, proposé par des centres R&D allemands, polonais et wallons, est de développer des polymères biosourcés pour le secteur de la peinture. Si le domaine des peintures a régulièrement évolué pour développer une image soucieuse de l environnement, notamment à travers les peintures acryliques dispersées en phase aqueuse, la matière finale reste toujours principalement issue du pétrole. Les différents partenaires du projet ont à cœur de proposer de nouveaux polymères, issus de ressources renouvelables, qui seront fonctionnalisés afin de pouvoir être appliqués sous forme de vernis. Dans un second temps, des formulations de peinture seront développées par ajout d additifs. Le challenge sera de limiter l impact sur le caractère «green» du revêtement initialement développé. Deux types de liants biosourcés pour des vernis ou peintures destinés à un usage intérieur seront développés par les partenaires wallons. La finalité sera d appliquer ces vernis et peintures sur différents types de support : bois, métaux, murs et plafonds de nature variée. Deux voies sont envisagées : les polyuréthanes et les alkydes. BLACK-COATING Dans le cadre du projet relatif à la mise au point de vêtements pour application «baffles» pour satellite (appel ESA A07739). Les compétences suivantes à disposition du projet sont : la formulation des revêtements sol-gel (à base d'eau ou solvant) pour différentes applications, la fonctionnalisation et la dispersion de nanoparticules pour la formulation de composites sol-gel/nanocharge, les techniques relatives à la HYLIFE Le stockage et la restitution électrochimique de l énergie constitue une des voies de gestion optimale des ressources énergétiques. En effet, dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles et de développement des énergies renouvelables, généralement intermittentes, la possibilité de stocker l énergie électrique et de la restituer avec des rendements intéressants apparaît comme une solution à long terme vers un développement durable. Parmi tous les types de piles existantes, les piles à électrolyte polymère solide (Proton Exchange Membrane, ou PEM) hydrogène/air sont les plus versatiles, et donc adaptables tant aux applications mobiles que stationnaires. Le projet s'appuie sur les résultats précédemment obtenus dans un projet intitulé INNOPEM. Le projet HYLIFE a pour but d'optimiser les développements déjà réalisés. La recherche interviendra sur tous les éléments constitutifs de la pile. Ainsi, au niveau des catalyseurs, l accent sera mis sur la modification de la chimie/cristallinité de surface des supports et la fabrication de catalyseurs bimétalliques coreshell (Co-Pt, essentiellement). En ce qui concerne les membranes, les membranes de polystyrène sulfoné fortement fluoré, susceptible de présenter une résistance chimique supérieure aux matériaux actuels seront optimisées et le procédé de dépôt sera adapté. Enfin, pour les plaques bipolaires en acier revêtu, les recherches partiront des résultats obtenus avec les revêtements PVD (type CrxN) dont la tenue à la déformation et à la corrosion après emboutissage constituera une référence de 7

11 comparaison. L'approche complémentaire concerne le dépôt sur acier de films polymériques (éventuellement dopés en nanoparticules conductrices) par électro-polymérisation. La littérature a en effet montré qu une telle approche est réalisable, même si les films déposés par cette approche ne sont pas encore parfaits. SELECTPERM A l heure actuelle, des films plastiques micro- et nano-perforés ainsi que des matériaux haute barrière, sont utilisés pour emballer les denrées alimentaires. Aucun de ces matériaux n est optimisé pour des aliments respirant tels que les légumes, les fruits et certains fromages. Les matériaux perforés ne permettent pas d obtenir une sélectivité ni un contrôle des échanges gazeux, tandis que l atmosphère modifiée utilisée avec les matériaux haute barrière ne prend pas en compte les coefficients de respirabilité des aliments, qui risquent donc l anoxie. SELECTPERM a pour but le développement d un emballage possédant une perméabilité sélective O 2 / CO 2 pour l emballage de produits frais. Les matériaux utilisés au cours du projet seront des matériaux bio-sourcés et/ou recyclables, en vue de développer des matériaux d emballage pérennes : d une part des papiers couchés avec un film a perméabilité sélective, d autre part des matériaux constitués entièrement de polymères (multicouche et mélange de polymères). 8

12 Recherche Dév & Développement Procédés : De l échelle laboratoire à la pré-industrialisation PROJETS EN COURS Projets Partenaires Financement RF - CLEARZINC Mise au point d'un nouveau procédé anti-corrosion en remplacement de la galvanisation CoRi, CRM,UMONS, INISMa-CRIBC, ULB, Materia Nova Convergence RF - HAINOLASE RF - LASESURF SINOPLISS - BIOTISS SINOPLISS - EXTRUDISS Plateforme hennuyère dédiée aux traitements de surface par laser Amélioration des propriétés d'usage des matériaux par traitement laser Mise en place des procédés innovants de valorisation de la biomasse et de production de molécules à haute valeur ajoutée. L'extrusion réactive : un procédé respectueux de l'environnement pour la production de biomatériaux CRIBC CRIBC, UMONS Materia Nova, ULB, FUSAGx Materia Nova Convergence Convergence Convergence Convergence T-REX- CERAPIDE Validation industrielle d une technologie innovante de densification rapide par frittage sous champ électrique pulsé de produits céramiques et cermets à haute valeur ajoutée. CRIBC, CTP, UMONS, Sirris Convergence T-REX- EQUIDER EQUIpement de Densification Rapide de type Spark Plasma Sintering CRIBC Convergence INTENSE4AL Développement d'un procédé intensifié pour la production durable et en continu de boehmites à grandes cristallites Partenariat industriel, Certech C-Wality ECOPOR Procédé de fabrication respectueux de l'environnement de structures céramiques organisées à porosité orientée CRIBC, UMONS, UVHC, ICV First DoCA ABBEADS INNOREX CATARR PRISTIFLEX Mise au point de revêtements bactéricides sur microbilles de verre par techniques plasma pression Développement d un procédé durable de production de PLA Utilisation de catalyseur pour adoucir les conditions de production de molécules Partenariat en Recherches, Innovations et Supports Techniques Interrégionaux pour la caractérisation des revêtements par capteurs interdigités FLEXibles Materia Nova, UMONS Materia Nova, UMONS, 10 autres partenaires européens Materia Nova, UMONS, USTL CRIBC, Sirris, UPJV, UMONS First DoCA FP7 Interreg IV Interreg IV 9

13 RENEW REsource Innovation Network for European Waste Université de Belfast, Commune de Belfast, TCBB, SEAI, Ulg, AREBS, CTP, Val+, CUAS, UCL Interreg IV B SPINTRONICS Industrial single pass inkjet printing technology for high added value printed electronics Partenariat industriel, CRIBC IWT RECYSTERIL Séparation et Valorisation des déchets hospitaliers préalablement décontaminés Partenariat industriel, CTP, RECYWALL Plan Marshall PHOSBIOL2 Production d'une seconde génération de bioéthanol à partir de matériaux renouvelables ou recyclés par une technologie innovante Partenariat industriel, Certech, Ulg Plan Marshall Greenwin PHOEBUS Développement d'un procédé de valorisation énergétique optimum de carburants de synthèse produits à partir de déchets solides Partenariat industriel, Certech Plan Marshall Mecatech EDILCO Electrodéposition en milieu liquide ionique pour connecteurs ULB, Materia Nova Greenomat SMARTSPRAY Fabrication de vitrages électrochromes à bas coût par spray pyrolyse ultrasonique ULg, UNamur, INISMa Greenomat INNOHU Innovative materials and sensors design for relative humidity monitoring in harsh operative conditions Partenariat industriel, CRIBC MANUNET CYTOFOOD Détection rapide, par cytométrie de flux, d'allergènes et de contaminants chimiques dans les denrées alimentaires CER, Certech, ULg, Recherche collective DEPOLAIR Réduction de la charge organique polluante dans l'air ambiant par oxydation catalytique Certech, UCL Recherche collective FSW-PME Le soudage par friction malaxage des matériaux à haut point de fusion au profit des PME CEWAC, CRIBC, ULg Recherche collective LAMAC MOULFRIT NOCHROMEVI OPTIDRY SHAPESPS Laser Machining of Ceramics - usinage laser rapide de céramiques à l'état cru Fabrication de moules en céramiques réfractaires par méthodes additives pour le coulage de métaux et d alliages en petites séries. Développer un procédé électronique alternatif au chromage dur actuel Optimisation et contrôle de séchage d'installations en bétons réfractaires Frittage de matériaux céramiques et issus de la métallurgie des poudres de formes «near net SHAPE» par la technologie SPS CRIBC, UMONS CRIBC, CRM, ULg Materia Nova, CRM, UNamur INISMa, Certech, UMONS INISMa, ULg Recherche collective Recherche collective Recherche collective Recherche collective Recherche collective 10

14 CARACEC CARActérisation de la CEC des sols et matériaux argileux: Développement d un protocole de mesure simple et robuste adapté à tout type de sol. CRIBC, CRR Recherche prénormative RESISTRACT Détermination de la résistance en traction des matériaux réfractaires par fendage d'éprouvettes CRIBC Recherche prénormative LES NOUVEAUX PROJETS CARACEC Ce projet a pour but de mettre au point un protocole permettant une caractérisation simple, efficace et peu coûteuse de la fraction argileuse des sols et roches sédimentaires quelles que soient la teneur et la nature de l argile présente initialement. Une caractérisation des matériaux argileux est primordiale à la fois en génie civil, dans l industrie céramique et dans le domaine environnemental. La caractérisation qualitative mais aussi quantitative de ceux-ci permet en effet de comprendre et donc de prévoir des propriétés d usage essentielles telles que le potentiel de retrait/gonflement, la plasticité et l imperméabilité. Le but de ce projet est d avoir une méthode demeurant facile et accessible à un grand nombre de laboratoires de génie civil ou de matériaux céramiques, adaptée à la grande variabilité des sols et sédiments et dont les résultats seraient précis et pertinents. Notre étude se basera sur la mesure de la capacité d échange cationique (CEC), corrélable, à la fois, à la composition minéralogique et à certaines propriétés importantes comme le pouvoir de retrait/gonflement ou la plasticité des argiles en fonction de leur humidité. Outre la prise en compte de la variabilité des matières à caractériser, le défi du projet CARACEC réside dans la difficulté à combiner les différentes étapes du mode opératoire sans modification de la caractéristique à mesurer CEC par les traitements de préparation et l échantillonnage du lot. MOULFRIT Les procédés utilisés traditionnellement pour la fabrication des moules céramiques de fonderie nécessitent des étapes nombreuses et assez longues. Ces procédés sont donc peu adaptés pour la production de petites séries ou de prototypes. Cela peut être un frein pour des utilisateurs, de type PME ou unités de développement, contraints à ne recourir qu aux seuls procédés d usinage mécanique. Les procédés additifs de mise en forme des céramiques permettent la fabrication rapide (par la réduction du nombre d étapes intermédiaires) de moules réfractaires extrêmement complexes. De plus, à la maitrise de la forme des parois en contact avec les métaux et des structures utiles à leur soutien mécanique, s ajoute la possibilité d agir sur les transferts thermiques en modulant l architecture globale des moules. Ces transferts, difficilement maîtrisés dans les procédés conventionnels, peuvent être la source de défauts dans les pièces coulées. Le projet propose de combiner les avantages du moulage (vaste choix de formulations métalliques, même les plus exotiques, économie de matière et d usinage) et ceux des procédés additifs (rapidité de mise en œuvre, complexité importante des 11

15 géométries générées) tout en favorisant l économie de matière pour un impact environnemental positif. SHAPESPS La technologie SPS connaît, depuis quelques années, un essor considérable. Elle permet une consolidation ultra-rapide de poudres céramiques et/ou métalliques en combinant pression et traitement thermique par effet joule (passage d un courant électrique pulsé de grande intensité). La rapidité du processus (cycle de 30 min en moyenne) conduit, dans la majorité des cas, au maintien d'une microstructure fine pour une densité apparente proche de la densité théorique des matériaux et à une réduction de la puissance consommée par unité de matière produite, de l'ordre de 60 à 75%. Des équipements plus puissants, de productivité améliorée et offrant des modes de chauffe hybrides permettent aujourd hui de fritter des pièces de grandes dimensions mais leur forme reste relativement simple limitant le potentiel d usage en milieu industriel de cette technologie de rupture. L objectif du projet SHAPESPS est de proposer une solution viable de consolidation de matériaux nouveaux, tant céramiques qu issus de la métallurgie des poudres, de formes complexes, par Spark Plasma Sintering. La solution proposée permettra de bénéficier des avantages que procure cette technologie sans apporter de modifications à l équipage SPS. Le délivrable du projet est l élaboration, à destination des entreprises, de guidelines permettant de choisir correctement les matières premières, d établir le design optimal des pièces crues et d apprécier le degré de complexité de forme pouvant être atteint afin d obtenir, après frittage, un objet aux cotes souhaitées pour les types de matériaux pouvant difficilement être frittés autrement que par SPS. Par ailleurs, un logiciel adapté est développé afin d'optimiser la préparation du frittage pour des formes complexes. RESISTRACT Une bonne connaissance des propriétés mécaniques des matériaux réfractaires est nécessaire afin de garantir la sécurité et la durabilité des installations soumises à des sollicitations multiples sévères. Actuellement, le comportement mécanique de ces matériaux est caractérisé par des essais normés de compression et de flexion. Le point faible de cette approche est la détermination de la résistance en traction via des essais de flexion. Lors d'un tel essai, le champ de contrainte n'est pas homogène dans le matériau, donc pas réellement représentatif de celui présent lors d'un essai de traction pure. Or, la ruine d'un matériau est généralement atteinte lorsque ce matériau est soumis à une contrainte plus élevée que sa résistance en traction. L'essai de flexion est largement utilisé du fait de sa facilité de mise en œuvre contrairement à un essai de traction pure, celui-ci nécessitant un alignement parfait de toute la ligne de mise en charge ainsi qu'un usinage d'éprouvette avec un design particulier. Pour sa part, l'essai de fendage, déjà normé dans le secteur du génie civil, y est largement utilisé pour quantifier la résistance à la traction des bétons durcis. Il est facile à mettre en œuvre et permet une détermination plus fiable de la résistance en traction que des essais de flexion. Cette méthode d'essai pourrait donc utilement venir compléter le cadre normatif dédié aux matériaux réfractaires. L'objectif de ce projet prénormatif est d'établir un protocole robuste d essai de fendage applicable aux matériaux réfractaires. Les fabricants pourraient améliorer leurs fiches techniques concernant les contraintes à la rupture et les installateurs / utilisateurs pourraient renforcer leurs critères de choix d'un matériau par rapport à un autre au niveau des résistances mécaniques. 12

16 PHOEBUS Dans un contexte de recherche de nouvelles solutions énergétiques pour le futur, la transformation de déchets organiques ultimes (plastiques, caoutchouc, mousses, ) en carburants de synthèse est un domaine d activité en plein essor qui commence à se concrétiser par la mise en service d unités de production industrielles. Cependant la qualité des carburants obtenus permet rarement d autres applications que leur dilution à faible valeur ajoutée dans du pétrole brut alimentant les raffineries de la pétrochimie. Fort des résultats obtenus dans le cadre du projet Phoenix du plan Marshall, le projet PHOEBUS, déposé au pôle de compétitivité Mécatech, propose une valorisation à haute valeur ajoutée de ces carburants dans un procédé intégré combinant une étape de purification de ces carburants (innovation brevetée) les rendant aptes à être injectés dans des moteurs de co-génération spécialement modifiés afin de viser un optimum énergétique (rendement électrique net supérieure 45%) et environnemental (faibles émissions atmosphériques). 13

17 Recherche et Développement Environnement : Contribuer à un environnement plus sain et plus sûr PROJETS EN COURS REFIOM Application des matériaux REFIOM- Traitement SOLINDUS VALSOLINDUS Application matériaux des REFIOM (Résidus d'épuration des Fumées d'incinérateur d'ordures Ménagères) Etablissement de filières de valorisation pérennes pour les Résidus d'épuration des Fumées d'incinérateur d'ordures Ménagères SOLutions INtégrées et DUrables pour Sédiments et matières assimilées VALidation et VALorisation de SOLutions INtégrées et DUrables pour Sédiments et matières assimilées CTP, ULB, CRIBC CTP, ULB CTP, ISSeP, INISMa, (DG02) ISSeP, Carah, CTP, UMONS Convergence Convergence Convergence Convergence GEDSET Gestion durable des sédiments transfrontaliers ARMINES, BRGM, INERIS, CTP, ISSeP Interreg IV NORMACAT MINERVE Développement de nouveaux matériaux à activité photocatalytique pour le traitement de l'air et répondant à la norme AFNOR XP B44-13 Caractérisation et optimisation des processus de minéralisation des déchets enfouis au sein de centres d'enfouissement technique (CET) et de décharges non contrôlées, dans une optique de réduction de l'empreinte écologique par valorisation de l'énergie renouvelable associée (biogaz) et des matériaux résiduels Certech CTP, UCL, ULg, partenariat industriel Labelisé par le Cluster AXELERA Plan Marshall Greenwin CO2Green Synthèse de nouveaux polymères bio- et CO2-sourcés pour l'élaboration de matériaux isolants obtenus par moussage au CO2 ULg, Materia Nova Programme mobilisateur Greenomat NOSENS Détection et mesure de la pollution automobile et des polluants atmosphériques UMONS, Materia Nova, UCL Programme mobilisateur Greenomat FILTRA-N MODES PLACBIO Conception et dimensionnement d'un filtre planté bi-couches avec abattement de l'azote Mise au point d'une technique de solidification/stabilisation de sols contaminés à la fois par des métaux lourds et par des polluants organiques Développement d'une plateforme de quantification du carbone bio-sourcé. Cebedeau, UCL, CTP, IRSTEA CTP, UCL, ISSeP Materia Nova, UCL, Celabor Recherche collective Recherche collective Recherche collective CAPTINDOOR Mise au point de capteurs pour la mesure de la pollution COV de l'air intérieur en particulier la détection de formaldéhyde. UMONS, UCL, Materia Nova, Certech WBGreen 14

18 VALAVAL WATERPOP Développement d'une technologie de stabilisation/solidification de sols fortement contaminés en métaux lourds, originale basée sur l'utilisation conjointe d'un liant hydraulique et d'un géopolymère Photodégradation de polluants organiques persistants contenus dans les eaux naturelles ou épurées par traitements traditionnels des eaux résiduaires urbaines. ULg, CTP UMONS, Certech WBGreen WB-Health LES NOUVEAUX PROJETS CAPTINDOOR Le projet concerne la détection des COV, en particulier formaldéhyde et acétaldéhyde, en vue de la quantification de la qualité de l air intérieur. Dans ce cadre, les partenaires mettront au point des micro-capteurs pour la mesure de ces polluants. Ces mesures permettent de prendre des dispositions pour limiter l exposition de manière passive (choix des matériaux de construction) et active (ventilation, installation de systèmes de filtration). Pour répondre à l objectif d obtenir un capteur fournissant à la fois une information optique et électrique, on adopte, comme méthode de transduction, l utilisation d un réseau périodique de micropoutres (microleviers) métalliques hors plan qui s inspire du système microblind développé par le Conseil National de Recherche du Canada et utilisé pour la réalisation de fenêtres opaques ou transparentes à volonté. Les micro-poutres sont recouvertes d un revêtement qui, en adsorbant/absorbant les gaz, change de volume ou de poids ce qui modifie la courbure du cantilever et donc l écartement par rapport au substrat. FILTRA-N Les sociétés actives dans le traitement des eaux usées font de plus en plus souvent le choix de technologies d épuration dites «extensives» (traitements naturels sans intervention mécanique) à la place des technologies dites «intensives» (traitements caractérisés entre autre par des interventions mécaniques). Le choix de ces technologies «extensives» permet notamment de réduire les coûts d investissement et d exploitation. De plus, il s agit de technologies robustes et simples à exploiter. Les filtres plantés de roseaux à écoulement vertical (FPRV) et à écoulement horizontal (FPRH) occupent une place importante dans le marché des procédés «extensifs». Le FPRV est singulièrement connu pour ses performances de nitrification alors que le FPRH se distingue par sa capacité de dénitrification. Des études permettant des associations de ces deux filtres (tels que la disposition en série, la disposition en série avec des recirculations internes, ) ont donc été menées. 15

19 Le projet FILTRA-N quant à lui, poursuit comme objectif de concevoir et de valider un filtre constitué de la superposition d un FPRV audessus d un FPRH (réduction de la surface au sol nécessaire relativement aux autres configurations) et présentant de bonnes performances épuratoires (conforme à la directive 91/271 pour < EH). WATERPOP Le projet concerne l'amélioration de la qualité des eaux en cours ou en fin de traitement de potabilisation voire d épuration, par la mise en oeuvre d un procédé d oxydation avancée. Il s inscrit dans une démarche environnementale et de santé publique en visant l abattement de micropolluants organiques persistants aux effets "perturbateurs endocriniens" reconnus. La minéralisation de traces de micropolluants organiques tels que les pesticides (eaux souterraines) ou principes actifs pharmaceutiques (eaux de surface), est visée par la mise en oeuvre de la photocatalyse basée sur les propriétés reconnues et documentées du TiO 2 (forme anatase). Celle-ci devrait permettre la dégradation des molécules (a)polaires réfractaires aux traitements d assainissement traditionnels par charbon actif par exemple, ou requérant l utilisation de la nanofiltration, onéreuse et énergivore. 16

20 Le Service aux entreprises EMRA accompagne les entreprises dans leur développement et favorise l innovation technologique. Des solutions concrètes, une assistance approfondie, des conseils techniques sont proposés par des équipes disposant de compétences et savoir-faire reconnus. Des plateformes technologiques sont également mises à disposition des entreprises. Les équipes EMRA sont des interlocuteurs privilégiés des entreprises désireuses d'améliorer leur processus ou de développer un nouveau produit. Les projets d'aide aux entreprises incluent des études de faisabilité, l accompagnement et la collaboration sur des projets de recherche, le transfert de technologies ou procédés nouveaux, l aide à la rédaction de cahier des charges,... En 2014, un brevet concernant une technologie dans le domaine de la protection des personnes et des biens contre l'incendie a été transféré pour une exploitation en Wallonie. Les prestations de service consistent en des audits technologiques de problèmes liés à des procédés ou produits, des conseils d'orientation vers des compétences technologiques, des essais et mesures, de la formation. Cette activité est soutenue par de la veille technologique qui consiste à permettre aux experts de se tenir en permanence informés des progrès scientifiques et techniques survenus dans des domaines qui sont de leurs compétences et qui présentent un haut potentiel d'innovation industrielle. Le groupe de travail spécifiquement dédicacé à l'aide aux entreprises a pour mission de valoriser les synergies de l association. Des participations conjointes à certaines foires et des rencontres communes avec des industriels ont permis de proposer une palette étendue de moyens et de services dans les trois domaines d expertise de EMRA. Depuis 2010, 1076 entreprises ont été accompagnées dont 138 par au moins deux centres associés dans EMRA. 50% de ces entreprises sont des TPE ou des PME s. 141 nouvelles entreprises ont été accompagnées dans leur démarche d innovation en Répartition des demandes 47 % Matériaux 19 % Procédés 34 % Environnement En 2014, 20 projets de guidance et de valorisation à destination des entreprises ont été soutenus par les fonds publics (financés par la Région Wallonne, le SPF-Economie/NBN et le fond FEDER). Ces projets couvrent les 3 domaines d activité de EMRA (Environnement, Procédés et Matériaux). 17

21 LES PROJETS DE GUIDANCE Projet Partenaires Financement AVATAR Guidance technologique en procédés de production et Sirris, CRIBC, IBS, d'assemblages innovants CEWAC BIOMEDHELP Assistance au développement de diagnostic et au contrôle qualité pour le secteur biomédical CER, Certech, ImmuneHealth GUIDEMB Service d'expertise dans le domaine de l'emballage alimentaire, couvrant les aspects matériaux barrière, les procédés de mise en œuvre et de transformation et les moyens d'améliorer la Certech, Celabor conservation des aliments IMMUNOHELP Service de guidance en immunochimie se focalisant sur la production d'anticorps polyclonaux, la caractérisation et la Certech, CER purification d'anticorps et de kit ELISA MATECDUR Matériaux techniques durables CRIBC, Celabor, Centexbel, CTP, Certech, INISMa, Materia Nova REVETACT Guidance revêtements actifs CRM, CoRI, Materia Nova SOLESITE Appui technique aux acteurs du traitement des Sols et Sites pollués wallons CTP, Celabor SUREMAT Guidance traitements de surface et revêtements multi-fonctionnels CRM, Materia Nova, CoRi, CSTC, CTIB TETREF-O-R Cebedeau, CEWAC, Gestion et technologies de traitements des effluents eau, air en Celabor, Certech, entreprise CTP VALODECH VALOrisation des DECHets industriels RECYWALL, CRR, CTP Recywall, CRIBC, VALOWALL Valorisation des déchets industriels et sols & sites contaminés en CELABOR, Certech, Wallonie CRIC, CRR, CRM, CSTC, CTP, INISMa MICROPACK Transfert de Technologie Matériaux barrières pour emballages alimentaires Certech, Celabor, Carah REFIOM (Valorisation) Etablissement de filières de valorisation pérennes pour les REFIOM CTP, CRIBC Guidance RW SINOPLISS - VALORISS SOLINDUS (valorisation) TECHNOPOLY (promotion) T-REX PROM RF - VALOMAT Antenne Normes céramiques et verres 2014 Antenne Normes Nanomatériaux 2014 Pour renforcer l'effet intégré et structurant du portefeuille de projets SINOPLISS SOLutions INtégrées et DUrables pour Sédiments et matières assimilées (volet valorisation) Valorisation de déchets plastiques récoltés de façon sélective dans les parcs à conteneurs Promotion des services technologiques disponibles dans le cadre des portefeuilles T-REX et Revêtements Fonctionnels Pour renforcer l'effet intégré et structurant du portefeuille de projets REVETEMENTS FONCTIONNELS (RF) Promotion et sensibilisation à la normalisation et aux réglementations techniques Sensibilisation des PME à la normalisation et à l utilisation des normes Materia Nova CTP, ISSeP, INISMa, (DG02) Certech, CTP, MateriaNova INISMa, CRIBC Materia Nova CRIBC SIRRIS, CRIBC Convergence NBN/SPF Economie 18

22 Participation de EMRA aux comités techniques de normalisation L expertise des membres de EMRA se base également sur une activité de recherche qui les amène à s impliquer dans des projets prénormatifs ou dans des comités techniques traitant de thèmes tels que l environnement, la géotechnique, les revêtements de murs et de sols, les hydrocarbonés routiers, les réfractaires... Les membres de EMRA accompagnent les industriels pour : Appréhender les aspects liés à la normalisation et aux règlementations sur les plans technique et scientifique ; Être au fait de la méthodologie et des tendances de la normalisation et des réglementations dans les secteurs concernés ; Implémenter les normes dans leur activité quotidienne. Niveau national (Belgique) E067 E129 Ceramic Tiles Glass in Building Niveau national (France) AFNOR B44/A VOC and odors, photocatalytic materials, chamber recycling test Niveau européen CEN/TC 129 CEN/TC 184 CEN/TC 187 CEN/TC 264 CEN/TC 351 CEN/TC 352 CEN/TC 386 Glass in Building Advanced technical ceramics Refractory products and materials Air quality Construction products: Assessment of release of dangerous substances Nanotechnologies Photocatalyse Niveau international ISO/TC 33 ISO/TC 63 ISO/TC 146 ISO/TC 166 ISO/TC 206 ISO/TC 229 Refractories Glass containers Air quality Ceramic ware, glass ware and glass ceramic ware in contact with food Fine ceramics Nanotechnologies 19

23 AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES Chèques technologiques Disponible depuis le 1er janvier 2009, le chèque technologique (CT) est un outil d intervention financière destiné aux PME wallonnes qui souhaitent recourir à une expertise technologique sur un sujet particulier. Cette assistance peut notamment concerner des essais, calculs et analyses préliminaires, la réalisation en tout ou en partie des travaux de conception et/ou d'adaptation de produits, procédés et services, ou encore la résolution de problèmes techniques liés à la qualité et à la mise en conformité des produits, procédés et services développés. En 2014, pour EMRA 571 chèques technologiques 35 entreprises concernées Les chèques technologiques : Ce qu il faut savoir Qui peut en bénéficier? Toute PME établie en société commerciale et disposant un siège d exploitation en Wallonie. Qui paie quoi? Chaque chèque technologique a une valeur nominale de 500 (max /an). À charge de l entreprise : 25% de sa valeur. Les 75% restants sont pris en charge par la RW et le FEDER. Que finance-t-on? Les chèques technologiques servent à payer des prestations réalisées par des Centres de Recherche agréés ou dépendant d une haute école Belge Francophone. Qui coordonne? L AEI (Agence pour l entreprise et l innovation) via une interface web : Faisabilité technique Mécanisme financier d aide à l innovation pour PME Conçu pour aider les PME à développer leurs idées, La Région Wallonne soutient les projets de faisabilité technique qui ont généralement lieu avant le développement d un produit ou d un service. Cette aide permet aux entreprises de recourir à un organisme extérieur de recherche pour la réalisation de prestations techniques. EMRA accompagne les PME dans leur démarche de dépôt de projet. L avis de l administration wallonne est remis au maximum dans les 3 mois qui suivent l introduction du dossier. En 2014, 14 projets de faisabilité technique et de recherche et d innovation ont été réalisés par EMRA permettant d accompagner les PME bénéficiaires dans leurs démarches préalables à des activités de recherche industrielle, de développement expérimental d un produit ou d un procédé nouveau. Crédit d'impôt Recherche (France) Les membres de EMRA sont également agréés au Crédit Impôt Recherche (CIR) français pour l ensemble de leurs activités. Ce mécanisme confère un avantage fiscal aux entreprises industrielles, commerciales et agricoles soumises à l impôt sur le revenu. Le CIR finance l ensemble des dépenses de R&D: recherche fondamentale, recherche appliquée et développement expérimental. 20

24 LABELS & NORMALISATION ISO (Organisation internationale de normalisation) L ISO est le premier producteur de Normes internationales d'application volontaire dans le monde. EMRA participe aux travaux des TC206 et TC063. CEN : Comité Européen de Normalisation Il fournit par ses services une plate-forme pour le développement des normes européennes et autres spécifications techniques. EMRA est présent et actif dans les TC129, 184, 187, 264, 351, 352, CE : Le marquage «CE» matérialise la conformité d un produit aux exigences communautaires incombant aux fabricants. Le service "Vitrages et Composants" est reconnu organisme notifié pour le marquage (Id.N 1174) suivant l article 18 de la Directive des Produits de Construction CPD 89/106/EEC. Benor «Marque de conformité» pour les produits de construction en Belgique. Union Belge pour l'agrément technique de la construction L UBAtc est l institut d'agréments techniques pour des matériaux, produits, systèmes de construction et pour des installateurs en Belgique. Le service «Vitrages et Composants» est laboratoire sous-traitant pour l UBAtc pour le secteur du vitrage du bâtiment. BQA : Belgian Quality Association Organisme de certification système et environnement accrédité par BELAC. EMRA met à la disposition de cette association des auditeurs principaux et sectoriels pour la réalisation d'audits qualité (ISO 9000) et environnementaux (ISO et EMAS). AIB - Vinçotte L un des membres de EMRA est agréé par AIB-Vinçotte dans le cadre de la labellisation OK-compost. Le service "Vitrages et Composants" est laboratoire sous-traitant pour AIB Vinçotte International pour le secteur du vitrage automobile. AMECA : Automotive Manufacturers Equipment Compliance Agency Inc. (USA) Le service "Vitrages et Composants" est un laboratoire accrédité par l AMECA pour des tests d homologation de vitrages pour l automobile. 21

25 Etudes & Essais EMRA réalise des travaux d essais, analyses et expertises dans des domaines diversifiés, grâce à des équipes expérimentées dotées de laboratoires de pointe et d un parc d équipements performants. La bonne coordination des différents services leur permet de maintenir et de développer un atout essentiel vis-à-vis des industriels, la capacité à offrir une solution globale à leurs besoins ou problèmes ponctuels. MATÉRIAUX Synthèse, formulation, transformation, mise en œuvre, production et recyclage, caractérisation (Bio) polymères et nanocomposites : amélioration des performances et de l impact environnemental, structure contrôlée, allègement des matériaux, utilisation de produits biosourcés, compatibilisation de charges, modulation des propriétés, extrusion réactive. Electronique organique : fabrication et caractérisation de dispositifs opto-électroniques (LED organiques, cellules photovoltaïques organiques, électrodes transparentes). Caractérisation de la conductivité électrique par microscopies à sonde locale. Modélisation : méthodes de calcul ab initio, semi-empiriques et modélisation moléculaire. Revêtements organiques, inorganiques et hybrides : chimie douce (sol-gel), laser cladding, technologies plasma pour la protection ou la fonctionnalisation de surfaces sur tout type de matériau. Amélioration des propriétés optiques, thermiques, mécaniques, électriques, anticorrosion, antibactériennes, anti-adhésion, autonettoyantes, couche d'accroche et biocompatibilité, Dépôts électrolytiques : oxydation anodique (conversion) sur aluminium et titane, préparation de surface (dégraissage, polissage), dépôt de métaux (nickelage, chromage dur, argenture), alternative aux bains toxiques (liquides ioniques), substitution du chrome VI. Céramiques et composites céramique-métal : développement, simulation et caractérisation pour applications à usage domestique, bâtiment, technique ou exploitant leurs propriétés fonctionnelles (piézoélectricité, thermoélectricité ). Géopolymères : mise au point de compositions, utilisation de sous-produits industriels, amélioration des performances, mesure de durabilité. 22

26 Phases cimentaires : chimie, formulation et mise en œuvre des ciments, rhéologie. Matériaux réfractaires : développement et caractérisation de matériaux réfractaires façonnés ou non façonnés (bétons, mortiers, ). Garnissages industriels: optimisation de la mise en œuvre, suivi vieillissement/usure, diagnostic postmortem, reverse-engineering, techniques de réparation, amélioration des réacteurs. Nanomatériaux : chimie des oxydes à grande surface spécifique (SiO 2, zéolites, TiO 2,...), poudres superhydrophobes. Matériaux céramiques et composites nano-structurés. Roches et minéraux : identification, caractérisations physiques, chimiques et minéralogiques, études microscopiques, mineral processing (séparation, concentration, stabilisation, passivation et activation, hydrométallurgie, ). Verre : développement (couleur, brillance, ), caractérisation des matières premières et des produits finis (propriétés photoénergétiques, durabilité des verres à couches, analyse de défauts, ), amélioration des procédés. Essais de conformité pour vitrages isolants et de sécurité, verre feuilleté et trempé. ENVIRONNEMENT Pour un développement durable Qualité de l air : diagnostic, analyses des risques et traitement (pollution atmosphérique à l émission et à l immission : fumées industrielles, sources diffuses, ), exposition en milieu de travail, air ambiant, milieux confinés. Analyses chimiques, olfactives, biologiques, particulaires, Caractérisation et traitement des sols : surveillance et analyse des eaux souterraines, caractérisation géotechnique (sondages, forages, mesure des tassements et mouvements de talus, ), audits environnementaux. Traitements physiques, chimiques ou physico-chimiques des sols (dépollution, stabilisation des polluants,...). Biotechnologie : substitution des procédés chimiques par des procédés biotechnologiques. Fermentation, analyse et modification génétique des souches, proteomics, down-stream processing et purification. Extraction de molécules et de biopolymères bactériens et fongiques. Immobilisation d enzymes. Tests antimicrobiens et antifongiques (tests ISO et criblage). Conversion énergétique : conversion par craquage catalytique à basse température de déchets en hydrocarbures liquides alternatifs et en sousproduits valorisables, développement de matériaux à propriétés thermoélectriques ou d actuateurs piézoélectriques. Efficacité énergétique des procédés : diagnostic, analyse et modélisation des installations industrielles. Moyens de production et de 23

27 stockage (piles à combustibles, biomasse, bioraffinerie, capture de CO 2,...). Efficacité énergétique des matériaux : matériaux performants (eco-efficients, allégés, recyclés, ). Récupération et transformation d énergie (matériaux thermoélectriques, échangeurs thermiques, matériaux à changement de phase, vecteurs thermiques, matériaux à conductivité thermique anisotrope). Labellisation : étiquetage concernant les émissions de composés organiques volatils de produits de construction. Tests des équipements ou matériaux épurant l air. Labels liés aux produits biodégradables (OK compost). Marquage CE pour les vitrages et BENOR pour les tuyaux de grès. Recyclage des matériaux : broyage, séparation, décontamination/purification, formulation et mise en œuvre. Evaluation des propriétés des matières recyclées. Valorisation énergétique et matériaux en conformité avec les législations environnementales. Valorisation de la biomasse : transformation de sous-produits ou de déchets en molécules biosourcées à haute valeur ajoutée. Utilisation des technologies de solvolyse («cracking» chimique à haute pression et température) et des transformations par voie biotechnologique. Valorisation des déchets : caractérisation des gisements et de matières valorisables. Développement de technologies de traitement et de récupération de métaux stratégiques, développement de filières de valorisation des nouvelles matières premières (NMP). Cradle to cradle : analyse des potentiels de développement de produit C2C, évaluation de la toxicité des constituants et des filières de recyclage, analyse du cycle de vie (ACV). PROCÉDÉS De l échelle laboratoire à la pré-industrialisation Extrusion réactive : développement de nouveaux matériaux à impact environnemental positif (absence de solvant, confinement du volume réactionnel) et amélioration des performances (fonctionnalisation, greffage, co-polymérisation, modification chimique, insertion de charges actives ou d additifs fonctionnels, ). atmosphère contrôlée, sous charge uniaxiale ou isostatique et SPS (Spark Plasma Sintering), Post- HIPing. Frittage sélectif laser et Laser Cladding. Intensification des procédés chimiques : développement de procédés chimiques en continu au moyen de technologies de plus petites dimensions, plus rapides, plus propres, moins énergivores. Synthèse organique et inorganique à façon (du g au kg), catalyse, expérimentation à haut débit, avec des stations de synthèse automatisées. Frittage de matériaux inorganiques : optimisation des cycles de séchage-déliantage-frittage et posttraitement (recuit). Frittage naturel ou sous 24

28 Mineral processing : développement de schémas de traitement de minerais et de minéraux industriels (concassage, broyage, classification, hydrométallurgie, concentration, séparation, traitement thermique, ). Développement de schémas de traitement et valorisation des matières premières secondaires et co-produits industriels. Réalisation pilote des chaînes de traitement. Mise en œuvre des matières plastiques : essais pilotes pour simulation de procédés industriels de transformation: séchage, mélange, pelletisation, compoundage, extrusion, co-extrusion, moussage physique ou chimique, soufflage, moulage par injection. Technologies laser : procédés «additifs» (par ajout de matière) et «soustractifs» (par ablation de matière) sur céramiques, verres, métaux, polymères organiques, composites. Réalisation de couches fonctionnelles et de composants (marquage décoratif, traçabilité, ). Usinage laser des céramiques. Mise en forme de matériaux inorganiques : formulation et conditionnement (broyage, mélange, granulation) des poudres, suspensions ou pâtes (céramiques traditionnelles, techniques, réfractaires, verre). Mise en forme par coulage, pressage, extrusion, fusion, prototypage rapide, techniques de revêtement et usinage. Traitements thermiques : mise au point des paramètres de séchage et/ou de calcination et upscaling. Synthèse de matériaux à partir de matières premières ou secondaires. Mise au point de procédés thermochimiques. Technologies plasmas froids : technologie sous vide poussé (PVD, PECVD, PCVD), plasma microonde (activation de molécules stables, dépôt d espèces métalliques, polymérisation plasma, greffage de fonctions chimiques). 25

29 Participations NOUS PARTICIPONS Organismes index.aspxindex.aspx

30 Clusters Pôles de compétitivité home.html

31 NOUS SOMMES PARTIE PRENANTE ACENIS SCRL Interlocuteur unique pour répondre aux besoins en matière de caractérisation des contaminations du sol et du sous-sol (y compris les eaux souterraines) et des remèdes à y apporter. LABOMOSAN SA Labomosan effectue en laboratoire et sur site la plupart des essais avant, en cours ou après fabrication, nécessaires à la bonne exécution ou à son contrôle de tous les projets de construction de bâtiments, d ouvrages de génie civil et de réalisation de voies de communication. Labotour SA Le spécialiste de la caractérisation de produits routiers et de construction Lasedesign SA Spécialiste dans le frittage d'émaux par laser à des fins de marquage, de personnalisation ou de fonctionnalisation d'objets et de substrats de toute nature. Mineral X Société immobilière en vue d assurer à terme l expansion immobilière du CTP. NaNo4 Société active dans la synthèse à façon de nanocomposites organiques VALORE Société active dans la production et la commercialisation de produits de spécialité formulés. RECYWALL Groupement d'intérêt Économique qui a pour objectif la réalisation de toute opération se rapportant à la recherche, l'étude et l'exécution de projets dans le domaine des déchets, des rejets, du recyclage, de la récupération ainsi que de l'utilisation des matières ou matériaux, sans limitation quant aux technologies mises en œuvre. IONICS Société active dans le domaine des revêtements de surface (électrochimie, sol-gel ou plasmas), Ionics est un levier pour accélérer le transfert technologique. 27

SOMMAIRE. Éditorial... p.1. Groupes de travail... p.3. Nos activités... p.5. Recherche & Développement... p. 7. Le service aux entreprises... p.

SOMMAIRE. Éditorial... p.1. Groupes de travail... p.3. Nos activités... p.5. Recherche & Développement... p. 7. Le service aux entreprises... p. RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 SOMMAIRE Éditorial... p.1 Groupes de travail... p.3 Nos activités... p.5 Recherche & Développement... p. 7 Le service aux entreprises... p.27 Études & essais... p.33 Participations...

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 Rapport d activités EMRA 2012 Éditorial... 1 Faits marquants... 3 SOMMAIRE Nos activités... 4 Recherche & Développement... 5 Matériaux... 6 Procédés... 11 Environnement... 14

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

Diapo n : 1. Diapo n : 1

Diapo n : 1. Diapo n : 1 Diapo n : 1 Diapo n : 1 1 Qu est-ce que Welience? Votre support à l innovation bourguignon Welience est une marque créée par ub-filiale, structure privée (SAS), filiale de l université de Bourgogne Au

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

Programme Possibilités de financement d un projet d innovation, par Céline Géradon, pôle GreenWin

Programme Possibilités de financement d un projet d innovation, par Céline Géradon, pôle GreenWin Programme Valorisation des cendres : freins, opportunités, pistes de recherche, par Céline Géradon, pôle GreenWin Retour d expertises sur l analyse de cendres en vue d une valorisation agronomique, par

Plus en détail

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie L industrie cimentière belge L industrie cimentière est constituée de trois sociétés: CBR, CCB et Holcim. Son chiffre d affaires s élève à environ 480 millions d euros et elle dispose d un effectif de

Plus en détail

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE LA FABRICATION DE PIECES COMPLEXES PAR LE PROCEDE DE MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Le

Plus en détail

Environment and Materials Research Association SOMMAIRE

Environment and Materials Research Association SOMMAIRE SOMMAIRE 1 2 ÉDITORIAL EMRA fédère les compétences de six Centres de Recherche en Environnement, Matériaux et Procédés afin de répondre aux grands défis économiques et sociétaux dans une logique de développement

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Group. The precision company SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL. STI DryCoat System. Surface solutions by STI Group. Fran ç

Group. The precision company SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL. STI DryCoat System. Surface solutions by STI Group. Fran ç Group SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL The precision company STI DryCoat System Fran ç ais Surface solutions by STI Group Le facteur de succès «rentabilité» STI Group est le partenaire d'innovation et

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique CRM: Centre de Recherches Métallurgiques ASBL établie en Belgique Créée en 1948 par l industrie sidérurgique belge Certifiée ISO 17025 et

Plus en détail

Principes de l écolabel

Principes de l écolabel Principes de l écolabel L'Eco-label européen - Qu'est-ce que c'est? Créé en 1992, l Eco-label européen est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l'union Européenne.

Plus en détail

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Pierre-François BAREEL Dr. Ir. Civil des Mines 23 Avril 2015 Introduction RUDOLOGIE [RydɔlɔƷi] : n.f. 1985

Plus en détail

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Juillet 2015 DIRECTION DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE Florence HENNART Plan Spécialisation intelligente en Wallonie : processus et fondements Stratégie

Plus en détail

GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS

GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS 1 GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS Impression 3D Fabrication additive 2015 - FABULOUS 2 3 agence conseil en solutions d impression 3d FABULOUS est un bureau d experts 3D, alliance de la technologie et du conseil

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

FEDER 2014 2020 Portefeuille Intense4Chem. Vers une synergie Wallonne pour la synthèse en continu. Greenwin 16 janvier 2015

FEDER 2014 2020 Portefeuille Intense4Chem. Vers une synergie Wallonne pour la synthèse en continu. Greenwin 16 janvier 2015 FEDER 2014 2020 Portefeuille Intense4Chem Vers une synergie Wallonne pour la synthèse en continu Greenwin 16 janvier 2015 Portefeuille Intense4Chem: identification des besoins Échelle laboratoire Échelle

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau Le pôle GreenWin 30 janvier 2014 Polygone de l eau Agenda I. GreenWin en quelques lignes et quelques chiffres II. Mission du pôle III. IV. Les axes stratégiques et les thématiques du pôle Projets labellisés

Plus en détail

Energie & Environnement

Energie & Environnement Dominante Energie & Environnement L objectif de la dominante La prise de conscience des problématiques de développement durable impose aux entreprises de répondre à leur échelle aux défis ainsi posés à

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

Ministère de l Equipement & de l Environnement. Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis. Présentation du CITET

Ministère de l Equipement & de l Environnement. Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis. Présentation du CITET Ministère de l Equipement & de l Environnement Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis Création du CITET : Présentation du CITET Le CITET est une institution publique placée sous

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Pôle de compétitivité Plasturgie. Assemblée Générale Allizé-Plasturgie Auvergne 2013

Pôle de compétitivité Plasturgie. Assemblée Générale Allizé-Plasturgie Auvergne 2013 Pôle de compétitivité Plasturgie Assemblée Générale Allizé-Plasturgie Auvergne 2013 Plastipolis -AG AllizéAuvergne 2013 Trois points de discussion et d échanges: 1. Pourquoi et comment s impliquer dans

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

Advanced Materials & Structures (AMS)

Advanced Materials & Structures (AMS) Compétences Advanced Materials & Structures (AMS) Principaux axes de recherche Élaboration de matériaux: Matériaux innovants Matériaux personnalisés (traitement de surface ou bulk) Amélioration des performances

Plus en détail

De la brique à la réparation à chaud: un saut technologique. Osvaldo Di Loreto Directeur Général Groupe «FIBS»

De la brique à la réparation à chaud: un saut technologique. Osvaldo Di Loreto Directeur Général Groupe «FIBS» De la brique à la réparation à chaud: un saut technologique Osvaldo Di Loreto Directeur Général Groupe «FIBS» ACCORD-Wallonie - Journée Guidance 8 novembre 2011 Présentation du Groupe FIBS Création : 1987

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe PROJET CHARCANE Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe Contacts Denis.pouzet@cirad.fr Alfredo.napoli@cirad.fr sarra.gaspard@univ-ag.fr rhum.agricole.bielle@wanadoo.fr

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

1 - Le Groupe CHIMIREC p.3. A Son histoire p.3 B Les implantations p.4. 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7

1 - Le Groupe CHIMIREC p.3. A Son histoire p.3 B Les implantations p.4. 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7 > SOMMAIRE 1 - Le Groupe CHIMIREC p.3 A Son histoire p.3 B Les implantations p.4 2 - Les savoir-faire de CHIMIREC p.7 A La collecte des déchets p.8 B Le tri et le regroupement des déchets p.9 C La valorisation

Plus en détail

Quels métiers. après un master. Traitements de Surface?

Quels métiers. après un master. Traitements de Surface? Quels métiers après un master Formulation et Traitements de Surface? 0 Ingénieur industrialisation Chimiste industrialisation Ingénieur traitements de surfaces Responsable produits Responsable prestation

Plus en détail

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage Code: Description: siège opérationnel de tout usage PIEDS DESCRIPTION Dossier en resille en Polypropylène (P.P.) et 0 % de fibre de verre injecté avec une épaisseur entre mm minimum et de 0 maximum sur

Plus en détail

5 priorités stratégiques pour le défi «une énergie propre, sûre et efficace»

5 priorités stratégiques pour le défi «une énergie propre, sûre et efficace» 5 priorités stratégiques pour le défi «une énergie propre, sûre et efficace» 9 avril 2014 9-10 avril 2014 1 Un processus en trois étapes: 1. Construction d une matrice "Technologies / Enjeux" permettant

Plus en détail

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM >Description des bassins extérieurs > Mars 2009 Q522 - Equipement de stockage d eaux de différentes qualités Volume 100 m 3 Caractéristiques Ouvrage en béton semi-enterré 10 m 4 m 2,5 m (hauteur hors sol

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

L ECO- CONCEPTION : EXPLOITER L INNOVATION ET LA COMPETITIVITE.

L ECO- CONCEPTION : EXPLOITER L INNOVATION ET LA COMPETITIVITE. L ECO- CONCEPTION : EXPLOITER L INNOVATION ET LA COMPETITIVITE. INTRODUCTION L éco- conception est une approche structurée prenant en compte le critère environnemental lors de la conception ou de la re-

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Menuiseries et vitrages

Menuiseries et vitrages Menuiseries et vitrages Les fenêtres sont essentielles pour amener de la luminosité dans l habitation, cependant ce sont aussi des faiblesses de la construction car le vitrage autant que la menuiserie

Plus en détail

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion Solutions faisant appel aux toutes dernières Avancées en terme de technologies Polymère sans solvant à base d eau. La Protection Ultime apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion

Plus en détail

Infos tri. L'analyse de notre poubelle. Pourquoi trier ses déchets. Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) Objectifs 2009

Infos tri. L'analyse de notre poubelle. Pourquoi trier ses déchets. Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) Objectifs 2009 L'analyse de notre poubelle Infos tri Numéro 11 - Octobre 2008 2-3 4-5 Pourquoi trier ses déchets Les DMS (Déchets Ménagers Spéciaux) 6-7 Objectifs 2009 8 Foire de Montluçon et la collecte des jours fériés

Plus en détail

«Tour d horizon des procédés de fabrication additive»

«Tour d horizon des procédés de fabrication additive» Page 1 «Tour d horizon des procédés de fabrication» Benoit VERQUIN Cetim Pôle 2PI Procédés Performants Innovants benoit.verquin@cetim.fr Sommaire Page 2 Définition Technologies Applications / facteurs

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

Evaluation de la conformité. Dans l intérêt des entreprises et des Hommes

Evaluation de la conformité. Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Evaluation de la conformité Vous recherchez des solutions à la hauteur de vos exigences Au cœur d un marché mondial, concurrentiel, en évolution de plus en

Plus en détail

De la betterave à la chaussette Mythe ou réalité? L alchimie du 21 ième siècle

De la betterave à la chaussette Mythe ou réalité? L alchimie du 21 ième siècle De la betterave à la chaussette Mythe ou réalité? L alchimie du 21 ième siècle Karl Berlier Directeur des projets Parc Initialis Av N Coprenic, 1 B-7000 Mons Tél: +32 (0)65 55 49 04 Karl.berlier@materianova.be

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Action de Formation à la Carte Année 2011

Action de Formation à la Carte Année 2011 CENTRE INTERNATIONAL DES TECHNOLOGIES DE L ENVIRONNEMENT DE TUNIS Direction de la Formation et du Renforcement des Capacités Action de Formation à la Carte Année 2011 CITET,Boulevard de Leader Yasser Arafat,

Plus en détail

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales Simulation numérique Conception de bancs d études Mesure Impression Gabel 02 32 82 39 39 - Conception : Nord-Ouest création 02 32 82 39 37 Technopôle du Madrillet 76801 Saint-Etienne-du-Rouvray Tél. 33

Plus en détail

SOLUTIONS de marquage et gravure dans LE PETROLE et GAZ

SOLUTIONS de marquage et gravure dans LE PETROLE et GAZ SOLUTIONS de marquage et gravure dans LE PETROLE et GAZ FABRICANTS SITES D EXPLOITATION MAINTENANCE www.gravotech.com Domaines d activité MARQUER- TRACER - REPERER Gravotech, sous ses marques Gravograph,

Plus en détail

APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES

APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES 4 et 5 octobre 2011 - Atelier «Recyclage des produits multi-matières» APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES Françoise Guyonnet Responsable

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France By Philippe BUCHET Philippe.buchet@gazdefrance.com RESEARCH AND DEVELOPMENT DIVISION AFG congrès- septembre

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT»

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» Le Master Mention «Ingénierie du Développement Durable» (I.D.D.) est destiné à former des spécialistes

Plus en détail

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule.

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule. Glossaire Source : http://www.energie-info.fr/glossaire#top http://www.centreinfo-energie.com/ Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation

Plus en détail

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie 1 Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Leader mondial des matériaux de construction 16 milliards de CA en 2009 78 000 collaborateurs

Plus en détail

process systems cuves, skids et unités le top dès le départ www.processsystems.fr

process systems cuves, skids et unités le top dès le départ www.processsystems.fr process systems cuves, skids et unités le top dès le départ www.processsystems.fr Le groupe Waldner - un trio imbattable Le groupe WALDNER est constitué aujourd hui de trois entreprises indépendantes:

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes Le mot du Président Depuis plus de quarante ans, l AFPEV répond

Plus en détail

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Dans le numéro précédent, nous avons approfondi la problématique de l étanchéité à l air en parcourant les raisons pour lesquelles il était tout aussi

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

LE PROTOTYPAGE. I. Qu est ce que le prototypage? II. Principes utilisés pour le prototypage

LE PROTOTYPAGE. I. Qu est ce que le prototypage? II. Principes utilisés pour le prototypage Nom :RUTKOSWKI Yona Nom : MANGOT Antoine Nom : CHAMOUSSET Thomas I. Qu est ce que le prototypage? LE PROTOTYPAGE Le prototypage est la démarche qui consiste à réaliser un prototype. Ce prototype est un

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Les primes et incitants fiscaux chauffage

Les primes et incitants fiscaux chauffage Les primes et incitants fiscaux chauffage construction et rénovation Loyers 13 mai 2009 Fonds Energie - Outil de la Région wallonne qui dans le cadre des engagements de réductions d émissions de gaz à

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique 16, avenue Pey-Berland 33607 PESSAC CEDEX Situations d évaluation et grille de gradation des compétences 2015/2016 Modules de spécialisation

Plus en détail

Donnez du corps à vos idées!

Donnez du corps à vos idées! Donnez du corps à vos idées! > Destination Plasturgie du prototype à la série Nous vous devons le progrès! Dès sa création, ActuaPlast a proposé aux bureaux d études d entreprises industrielles une prestation

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées Analyses et Contrôle des Huiles Usagées I. Huiles lubrifiantes Depuis la découverte du pétrole, l'utilisation rationnelle des différentes fractions qui le composent a fortement influencé sur l environnement,

Plus en détail

ecteur de l amique de

ecteur de l amique de ention de la ollution dan Prévention de la pollution dans le secteur de la céramique de construction ecteur de l amique de Le Centre d activités régionales pour la production propre (CAR/PP) du Plan d

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes PROGRAMME 2015 FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE dans les industries des peintures, vernis, encres d imprimerie, couleurs fines et professions connexes LE MOT DU PRESIDENT Depuis 4 décennies, les professeurs

Plus en détail

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire POMPE A CHALEUR La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire 2 Le soleil est la source énergétique idéale pour l'avenir ; elle est inépuisable, écologique et gratuite. Ceci explique le bilan écologique

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Solutions Portables pour l humidité

Solutions Portables pour l humidité Solutions Portables pour l humidité www.michell.com Solutions portables pour l humidité Principales caractéristiques Fonctionnement simplifié Aucune formation particulière n est nécessaire Temps de réponse

Plus en détail

Matériaux Caractéristiques principales Analyse DD Avantages "santé" Inconvénients "santé"

Matériaux Caractéristiques principales Analyse DD Avantages santé Inconvénients santé ISOLANTS THERMIQUES Laine de roche - perméable à la vapeur d'eau - matières premières minérales - pas d'agents ignifuges - fibres respirables lors de la mise en - incombustible disponibles en quantité

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT FICHE TECHNIQUE MORTIER-COLLE AMÉLIORÉ AVEC TEMPS OUVERT PROLONGÉ ET GLISSEMENT LIMITÉ POUR LE COLLAGES DE CARRELAGES CÉRAMIQUES DE TAILLE MOYENNE, CLASSE C2TE SELON EN 12004 DESCRIPTION DU PRODUIT est

Plus en détail

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Lisez cette fiche d introduction attentivement avant de lire la fiche qui concerne vos travaux (Fiches 2 à 10). INTRODUCTION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Pourquoi rendre votre

Plus en détail

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE)

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement par absorption sont les composés odorants et

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

Projet BioViVe Biomasse Viticole pour les fours de Verrerie

Projet BioViVe Biomasse Viticole pour les fours de Verrerie Projet BioViVe Biomasse Viticole pour les fours de Verrerie Séminaire Bioénergies Sud 17/11/2011 Nicholas Harris Verallia (Saint-Gobain Pôle Conditionnement) 1 Contexte et origine Le Comité Interprofessionnel

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Compétences étendues. Solutions personnalisées.

Compétences étendues. Solutions personnalisées. Compétences étendues. Solutions personnalisées. Entreprise Leader du marché suisse des solutions d emballages sur mesure En tant que leader sur le marché suisse des solutions d emballage sur mesure produites

Plus en détail