LES ECHOS DE L IFETS. Sommaire. Le salon Pollutec 2011 : satisfaction générale. environnement industries services. Janvier 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ECHOS DE L IFETS. Sommaire. Le salon Pollutec 2011 : satisfaction générale. environnement industries services. Janvier 2012"

Transcription

1 environnement industries services Le salon Pollutec 2011 : satisfaction générale P ollutec Horizons a fermé ses portes le 2 décembre dernier. Une légère baisse du nombre de ses visiteurs a été constatée ( professionnels au total soit - 10 % par rapport à 2009). En revanche, la qualification du visitorat s est accrue. En témoignent les premières analyses qui montrent une concentration sur les fonctions majeures des entreprises et organisations. Ainsi 36,2% des visiteurs sont issus de directions générales ou de directions de services ; 32,9% relèvent d autres postes clés tels que responsables, chefs de projets ou consultants et 20,6% exercent des fonctions d ingénieurs, techniciens, architectes, géologues ou urbanistes-paysagistes. Parmi les secteurs les plus représentés figurent l environnement et les éco-activités (26%), l industrie (17%), le conseil et l ingénierie (15,2%), le tertiaire (8,4%) et l administration / collectivités (8,4%). Cette édition 2011 a par ailleurs obtenu un véritable satisfecit, 95% des visiteurs interrogés se déclarant satisfaits de leur visite, 97% satisfaits de la qualité des exposants français et 96%, de la qualité des exposants étrangers. Le prochain Pollutec se tiendra du 27 au 30 novembre 2012 à Lyon Eurexpo et accueillera l Argentine comme pays invité d honneur. Le stand collectif de l IFETS a été particulièrement animé et a accueilli de nombreux visiteurs, dont François Hollande. Tous nos adhérents/exposants ont été satisfaits de cette manifestation et certains envisagent déjà Pollutec/Lyon.. LES ECHOS DE L IFETS Sommaire Janvier 2012 Compte rendu Pollutec p. 1/2 Réglementation déchets : bilan 2011 p. 3 Veille réglementaire p. 4/5 Les brèves p. 5 Petites annonces p. 6/7 Nouveaux adhérents p. 8 CHIMIE CIRCUIT : ce fut un bon salon dans l ensemble. Notre stand était très bien situé, juste à l entrée principale. Le visitorat a été intéressant en termes de clients et de prospects. L ambiance sur le stand était très chaleureuse ce qui a ajouté à la réussite de cette édition. 1 COGETRAD : c est la première fois que nous exposions sur un salon et c est un excellent moyen de se faire connaître. Le stand collectif nous a apporté des contacts intéressants. Nos clients sont venus ce qui conforte notre crédibilité. Et notre présence vis-à-vis de la concurrence est très positive. Nous avons établi de bons contacts avec des bureaux d études. Nous pouvons conclure que nous avons fait un bon salon.

2 lesquels il est plus facile de renouer sur un terrain neutre. Nous sommes toujours aussi satisfaits de la formule «stand collectif». KMU : Bon salon, bien meilleur que le précédent à Lyon. Il se mble rait qu il y ait eu moins de visiteurs, mais de bien meilleure qualité. Les prospects venaient interroger sur une problé matique bien définie pour trouver des solutions. Co mme d habitu de, la con viviali té d e l IFETS et le support qu apporte le stand collectif ajoutent au succès. NERTHUS en vi ro n n ement : nous avons eu la présence des étudiants tous les jours, ce qui est un peu dommage. Les contacts mardi et mercredi ont été intéressants. Les visiteurs venaient prendre la température du marché. Le stand collectif m a permis de n ou e r d e s c on t ac t s i n t e rexposants. En conclusion, Pollutec fut un bon salon pour l IFETS. L ambiance sur le stand a été t rès conviviale et très positive en contacts. Rendez-vous pour Pollutec/Lyon du 27 au 30 novembre 2012 à Lyon Eurexpo. L IFETS sera présent avec ses adhérents. WRC : nous sortions tout juste du Midest pour attaquer Pollutec. Il n y a aucun doute, Pollutec est notre salon. Nous avons enregistré 1 0 projets concrets avec de gros volumes. Les prospects se présentaient avec les analyses détaillées auxquelles nous devions répondre. Leurs questions étaient très ciblées, t rès concrètes. Nous avons revu d anciens clients avec 2

3 REGLEMENTATION DECHETS / BILAN 2011 L année 2011 a été riche en nouveaux arrêtés, décre ts et directives. Piles et batteries L arrêté du 26 octobre 2011 (modifiant l arrêté du 9 novembre 2009) relatif au transit, au regroupement, au tri et au traitement des piles et accumulateurs usagés est publié au JO du 7 décembre 2011 (RR42-décembre 2011). Mâchefers Un arrêté du 18 novembre 2011 publié au JO du 30 novembre, précise les conditions de recyclage en technique routière des mâchefers d incinération de déchets non dangereux. L incinération des déchets ménagers et assimilés génère de la chaleur et de la vapeur, des poussières (résidus de l épuration des fumées de l incinération des ordures ménagères) et des mâchefe rs (résidus so lides de la combustion des déchets). (RR42 décembre 2011). Révision des réglementations DEEE Le projet de décret destiné à réviser le code de l environnement pour sa partie consacrée à la gestion des déche ts d équipements électriques et électroniques (DEEE) et des piles et accumulateurs est en consultation, sur le site internet du ministère de l Ecologie. (RR41 décembre 2011). Mouvements transfrontaliers Un arrêté du 13 juillet 2011 (JO 4 août 2011, p ) précise les modalités de constitution des garanties financières en matière de transferts transfrontaliers de déchets. Le système de surveillance et de contrôle de tout mouve ment de déchets mis en œ uvre par l Union européenne impose de souscrire (RR28-septembre 2011) Règlements des achats au détail de métaux «Art. 88A Toute personne physique ou morale se livrant à titre habituel à l achat au détail de métaux ferreux et non ferreux est tenue de remettre, avant le 31 janvier de chaque année, à la direction des services fiscaux du lieu de son domicile ou du siège de l établissement une déclaration, dont le contenu est fixé par décret, qui fait notamment apparaître l identité et l adresse des vendeurs et le cumul annuel des déchets effectués auprès de chacun de ces derniers.» Toute transaction relative à l achat au détail de métaux ferreux et non ferreux est e ffectuée par chèque barré, virement bancaire ou postal ou par carte de paiement sans que le montant total de cette transaction puisse excéder un plafond fixé par décret. Depuis le 1 er août 2011, toute transaction relative à l achat d or au détail doit se faire par chèque barré, virement bancaire ou carte de paiement. Véhicules hors d usage Décret n du 4 février 2011 portant diverses dispositions d adaptation au droit communautaire en matière de gestion des véhicules hors d usage et des déchets d équipement électriques et électroniques, JO n 31 du 6 février Le décret n du 4 février 2011 relatif à la gestion des (RR13, repères, p. 57, mots). Les déchets sont désormais des ressources Les régle menta tions européennes, auxquelles se sont ajoutées les dispositions prises dans le cadre du G renelle de l environnement, concourent désormais à préserver tout à la fois les ressources et à exploiter au mieux les déchets. L ordonnance du 17 décembre 2010 a transposé la nouvelle directive-cadre (Co mmentaires des textes). (RR1-janvier 2011). La directive-cadre déchets adoptée Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté le 1 5 décembre dernier, une ordonnance qui a pour principal objet la tra n sp o si ti on de la di rec ti ve 2008/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 novembre 2008 relative aux déchets et abrogeant certaines directives. (RR1-janvier 2011). Stockage des déchets non dangereux L arrêté du 2 août 2011, publié au JO le 23 août, modifie l arrêté ministériel du 9 septembre relatif aux installations de stockage de déchets non dangereux soumises à autorisation sous la rubrique de la nomenclature des installations classées. (RR28-septembre 2011). Amélioration de la gestion des déchets Le décret , paru au JO du 12 juillet 2011, assure la traduction réglementaire de la loi du 12 juillet 2010, portant engagement national pour l environnement, laquelle a modifié le code de l environnement pour renforcer la planification des déchets, créer un plan de gestion des déchets issus de chantiers du bâtiment et des travaux publics. (RR26-juillet 2011) - commentaire des textes dans RR29-septembre Transposition de la directive-cadre déchets L ordonnance définit et clarifie les notions de base relatives à la gestion des déchets, te lle s que celles de déchets, de producteurs et de détenteur de déchets, de prévention, de réemploi, de recyclage ou de valorisation (art. L du code de l environnement) (RR1-janvier 2011). (Extrait de la revue Recyclage Récupérationdécembre 2011). 3

4 VEILLE REGLEMENTAIRE 05/12/2011 Rubrique n Installations DC : publication de l'arrêté de prescriptions générales Déclaration annuelle des substances à l'état nanoparticulaire : consultation du public. 21/12/2011 REACH : 20 nouvelles substances dangereuses candidates à l'autorisation Vingt nouvelles substances extrê mement préoccupantes (SVHC) ont été ajoutées par l'agence européenne des produits chimiques (ECHA) à la liste des substances candidates à l'autorisation. 01/12/2011 Déclaration annuelle des substances à l'état nanoparticulaire : consultation du public Transport de marchandises dangereuses : l'agrément du Ce FEA renouvelé pour un an. Le transit et le tri des piles et accumulateurs adaptés au droit européen. 02/12/2011 Derniers projets d'eco-emballages. Le transit et le tri des piles et accumulateurs adaptés au droit européen. 13/12/2011 De nouveaux critères pour le stockage temporaire de déchets de mercure métalliques. 26/12/2011 Nouveau régime juridique applicable aux mélanges de déchets dangereux. 02/12/2011 Le droit français ne traite pas les déchets d'amiante-ciment dans les bonnes décharges. 4 PRODUITS CHIMIQUES DECHETS ENERGIE Surveillance des ondes électromagnétiques : deux textes en consultation. 13/12/2011 Précisions sur le régime fiscal des huiles végétales pures utilisées comme carburant. 15/12/2011 Crédit d'impôts sur les intérêts d'e m- prunt : dernières modalités d'application. 19/12/2011 Règlement thermique 2005 : agrément du système " COMBINEO ". 26/12/2011 E x i ge nce s accr ue s po ur l a ce rti fi cat i on d u di ag nost i c d e pe rfo rm a nce é ne rgé t i que. 05/12/2011 Réforme de la régle mentation applicable aux lignes électriques et aux ondes électromagnétiques. ACTEURS, PRINCIPES, OUTILS 0 5 /1 2 / Marchés publics : les montants des seuils sont modifiés. 0 8 /1 2 / Précisions sur le régime d'importation de produits biologiques en provenance de pays extérieurs à l'union européenne. 1 4 /1 2 / Management environnemental : adoption d'un guide sur l'enregistrement groupé dans le système EMAS. INSTALLATIONS CLASSEES 05/12/2011 L'illégalité fautive d'une mise en demeure préfectorale n'entraîne pas forcément la responsabilité de l'etat. 15/12/2011 Rubriques n 2518 et béton : publication des arrêtés de prescriptions générales. 26/12/2011 Nouvelles prescriptions applicables aux installations classées sous la rubrique n 2910-C. 26/12/2011 Mise à jour de l'arrêté du 10 mai 2000 relatif à la prévention des accidents majeurs dans les installations classées soumises à autorisation. 28/12/2011 Contrôle périodique d'installations soumises à déclaration : retraits d'agréments. 30/12/2011 Publication des prescriptions générales applicables aux installations soumises à déc la ra tion au titre de la ru brique n 2518 de la nomenclature ICPE. 30/12/2011 Publication des prescriptions générales applicables aux installations soumises à déc la ra tion au titre de la ru brique n 2791 de la nomenclature ICPE. 02/12/2011 Extensions et retraits d'agréments d'organismes de contrôle périodique des installations DC. 19/12/2011 Nouvel agrément d'un organisme de contrôle d'étanchéité des réservoirs enterrés. Simplification des formalités à accomplir pour certaines extensions de constructions existantes. 08/12/2011 Contrôle des installations aéroréfrigérantes : nouvel agrément.

5 AIR ET POLLUTION ATMOSPHERIQUE LES BREVES 14/12/2011 Fluides frigorigènes : un nouvel arrêté modifie certaines obligations réglementaires. 14/12/2011 Gaz à effet de serre fluorés : agréments d'organismes. 14/12/2011 Nouveau plan national pour la gestion du risque lié au radon. 05/12/2011 Formaldéhyde et benzène : fixation des deux premières valeurs-guides pour l'air intérieur. EAU 08/12/2011 Nouvel agrément d'un dispositif de traitement des eaux usées domestiques. 08/12/2011 La fin des phosphates dans les détergents dome stiques en /12/2011 Dispositif de traitement des eaux usées domestiques : nouveaux agréments. 14/12/2011 L'UE plutôt bonne élève en matière de traitement de s eaux résiduaires urbaines. BRUIT 12/12/2011 Réduction du bruit des véhicules. L IFETS propose une veille réglementaire environnementale détaillée et adaptée à votre secteur d activité Abonnez-vous sur notre site Investissements nationaux dans l eau La politique de l eau continue à représenter un volet important du budget et de s e ffo rts publics nationaux. Chaque année, 4 milliards d euros sont consacrés à la poursuite de la politique d assainissement de la France, soit le maintien ou la création de emplois. Le patrimoine de l assainissement en France 2015 Le patrimoine global de l assainissement représentera 165 milliards d euros. Soit : 90 milliards d euros pour les ré se aux ( km x /m ) 30 milliards d euros pour les stations de traitement des eaux usées (100 millions d équivalent-habitants à 300 /EH) 30 milliards d euros pour l assainissement non collectif (4 millions d installations individuelles X / installation) 1 5 milliards d euros pour les branchements (15 millions d i m m e ub l e s à /b r an ch e m e nt ). «Aujourd hui, la dépense pour l eau représente en France 0,8 % du budget des ménages contre une moyenne mondiale de 3 %.» Frédéric Tiberghien conseiller d Etat. Les éoliennes : soumises au régime des ICPE Le décret du 23 août 2011, entré en vigueur le 26, a pour objet de créer une nouvelle rubrique (2980) pour les éoliennes au sein de la nomenclature relative aux ICPE. Il précise, en outre, le classement administratif de l ensemble des parcs éoliens. La loi Grenelle 2 avait fixé le principe de régime de l autorisation a minima pour les aérogénérateurs (mâts) d une hauteur supérieure à 50 m, et laissait au pouvoir réglementaire le soin d apprécier les régimes administratifs applicables aux autres installations. Par conséquent, le décret soumet au régime de l autorisation les installations d éoliennes comprenant au moins un aérogénérateur dont le mât a une hauteur égale ou supérieure à 50 m. Afin d éviter des effets de seuils, ce régime est également applicable aux installations comprenant des aérogénérateurs d une hauteur comprise entre 12 et 50 m et d une puissance égale ou supérieure à 20 MW. Le décret soumet, en revanche, au régime de la déclaration les installations d éoliennes comprenant des aérogénérateurs d une hauteur comprise entre 12 et 50 m et d une puissance inférieure à 20 MW. Aquaprox et Hytec Industrie se rapprochent Les deux sociétés ont annoncé leur rapprochement afin de proposer une offre globale de matériels et produits en traitement des eaux destinés aux industriels et au secteur tertiaire. Hytec industrie et Aquaprox étaient déjà partenaires chez plu sieurs clients et se connaissent donc bien. Ce rapprochement permettra donc d accélérer la croissance de chacune des entités qui resteront gérées de façon autonome. Aquaprox est la filiale «traitement des eaux» du groupe Protec International. Le périmètre des activités d Aquaprox concerne l ensemble de la chaîne du traitement des eaux industrielles, du forage, jusqu au rejet dans le milieu naturel. 5

6 LES PETITES ANNONCES DE L IFETS OFFRE D EMPLOI RECHERCHE TECHNICO-COMMERCIAL pour vente d équipements en traitements de surfaces et en épuration eau, air, déchets Siège situé en Seine et Marne Distribution sur toute la France C.D.I. fixe assuré + commissions Contact : DEMANDES D EMPLOI RESPONSABLE COMMERCIAL FRANCE Jean-Claude PICHARD 20 ans d expérience en management commercial Secteurs : vente de biens d équipement industriel et prestation de service Double cursus : technologique et Business Management Oakridge Business School et BT (mécanique et électronique) Anglais Disponible rapidement et mobile. Expérience professionnelle 2011 : aide au développement commercial «jeune entreprise e.zicom 2008 à 2010 : directeur commercial et marketing filiale Belfor France 1997 à 2007 : sales manager France et Suisse filiale Philips 1980 à 1997 : directeur des ventes France pour Europrim Citel. Contact : TECHNICIEN SUPERIEUR METIERS DE L EAU Hugo CLEMENT a 21 ans, et habite la Seine et Marne Expérience professionnelle Mai 2009 à février 2010 : sté Veolia Eau - Centre de recherche sur l eau - Annet s/marne - département génie des procédés : pôle clarification et filtration Sept 2010-Juin 2011 : L2 géographie à l Université Paris Diderot-Paris 7 Juillet 2010 : BTS métiers de l eau (ENCPB) Juillet 2008 : Bac général scientifique Contact : INGENIEUR EAU-ENVIRONNEMENT Pierre FOSSET a 23 ans et habite l est de la France Formation : Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Limoges (ENSIL) Spécialité eau et environnement. Formation orientée sur la chimie, la microbiologie, le traitement de l eau et des effluents, l hydraulique et la gestion des déchets. Dernier semestre d études effectué à l Université de Caroline du Nord à Charlotte au département génie civil et environnement : Lycée Franklin Roosevelt, Reims Classe s préparatoires aux Grandes Ecoles - Physique chimie - TIPE «Le béton : limite, variabilité et stabilité» : Bac général scientifique, Lycée Jules Verne - Château Thierry - Mention bien. Contact : mail.com MANAGER QHSE TRILINGUE ANGLAIS/ESPAGNOL Industrie - Services - BTP - Energie (oil & gas) - Activités minières - Collectivités locales & territoriales France ou étranger Livie NKUNKU a 39 ans et habite la Seine et Marne. Formation 2010: NEBOSH (National Diploma in Occupational Health and Savety (en cours e-learning) : G estion de la qualité environnementale, hygiène/sécurité/iso et OHSAS CCI Versailles Val d Oise-Yvelines : DESS Economie et politiques de l énergie - Paris X Nanterre/INSTN-CEA Saclay Stage de fin d études : chargée de mission, ICE (International Consulting on Energy) Paris : Maîtrise Sciences Economiques, économiste trilingue (Français, Anglais, Russe) - Université Marne la Vallée Thèse : re structuration du secteur du gaz dans une économie de transition - Etude du cas de Gazprom en Russie. Parcours professionnel Avril/septembre 2011 : responsable QHSE chez SMC Pneumatique 2007/avril 2011 : consultante formatrice QHSE - G é- rante de B. Tribute and Co 2005/2007 : consultante en mangement QHSE chez Claude Turck Consulting 2002/2004 : assistante HSE chez Giraud Logistics 1999/2001 : assistante en recherche au CNRS. Contact : 6

7 LES PETITES ANNONCES DE L IFETS RECHERCHE DE STAGES INGENIEUR DANS LE DOMAINE DE L ENVIRONNEMENT De mi-février à mi-août Vincent WAGNER est né en 1989 et habite l est de la France Ecole d ingénieur généraliste ESSTIN à Nancy 2012 : spécialisation de fin d études : industrie et environnement (ingénierie pour l environnement, maîtrise de l énergie, gestion environnementale) : d é parte m e nt d é t ud e s : gé ni e é ne rgé t i que, m é ca ni que, m at é ri aux, e nvi ron ne m e nt e t st ruct ure s Université Paul Verlaine de Forbach : DUT sciences et génie des matériaux Formation sauvet eur-secouriste du travail Lycée Teyssier de Bitche 2007 : bac scientifique, mention assez bien. Contact : STAGE GEO-ENVIRONNEMENT Sériba TOURE est né en 1987 et habite Paris. Formations universitaires et scolaires : Master 2 géo-environnement - spécialité : géomatériaux et environnement - Université Paris est Marne-la-Vallée : Master 1 géo-environnement - Université Paris-Est Marne-la-Vallée : licence fondamentale en sciences et techniques - Filière géosciences appliquées et environement Faculté des sciences et techniques de Tanger (Maroc) : bac malien, option sciences biologiques - Bamako Contact : STAGE DE FIN D ETUDES À partir de février 2012 Nourelhouda BEKAR a 26 ans et habite en Seine et Marne Formation : Institut francilien de sciences appliquées Université paris-est Marne-la-Vallée : Master 2 (en cours) : Master 1 Spécialité : géo-environnement Faculté des sciences et techniques (Tanger-Maroc) : maîtrise sciences et techniques - Spécialité : protection de l environnement : DEUG sciences et techniques - Spécialité : géologie 2004 : bac sciences expérimentales Mots clés de la formation G éologie d ingénieur, biologie environnementale, chimie environnementale, gestion et droit de l environnement, géophysique, SIG, traitement de l eau et du sol. Contact : STAGE DE FIN D ETUDES Fin janvier-fin juin 2012 Projet orienté vers l organisation de poste ou de ligne de production, l amélioration continue ou l ergonomie. Formation 2012 : Ecole Nationale d Ingénieur de Metz, ingénieur généraliste 2009 : DUT Génie Mécanique et Productique à l IUT de St- Denis paris XIII 2007 : Bac Sciences de l ingénieur au lycée G. Eiffel à Gagny. Contact : Romain PARADEIS Tel : STAGE INGENIEUR en CHIMIE des MATERIAUX Février à Juin 2012 Donia ZITOUNTERK a 24 ans et habite en région parisienne. Formation Sept 2009 : préparation du Master Chimie des Matériaux à l université d Evry 2009 : Licence professionnelle en Durabilité et protection des métaux et alliages à l université paris XII 2006 : Bac série S, option science de l ingénieur - spécialité Physique Chimie. Domaines de compétence Chimie analytique (DSC, ATG, IRTF, spectrophotomètre ) Chimie générale : titreur automatique Electronique : MEB, XPS, AFM, STM, diffraction X, MET Matériaux : courant de Foucault, ultrasons, diagramme binaire, cellule de Hull, sablage, anodisation Electrochimie : corrosion, absorption atomique. Expérience professionnelle Avril/juin 2010 : stage de fin d étude Laboratoire électrochimique moléculaire Février/juin 2009 : stage de fin d étude chez Blanc Aero Industrie (réalisation des rapports de qualité sur méthodes d analyses) Avril/Juin 2008 : stage de fin d étude chez Eurocopter La Courneuve (analyse sur les peintures utilisées sur le site) Contact : ou qui transmettra. 7

8 BIENVENUE AUX NOUVEAUX ADHERENTS Les membres partenaires de l IFETS Philippe HOUVET est Consultant en organisation & stratégie des PME, membre du réseau Cadres & Managers en mission. Après plus de 30 ans de carrière dans des grands groupes internationaux et plus de 20 ans d expérience dans le management d équipes pluridisciplinaires, Philippe Houvet accompagne les PME du secteur B to B dans les domaines suivants : - Analyse et diagnostic stratégique - Analyse des forces et faiblesses - Analyse des menaces et opportunités - Définition et rédaction des plans marketing et comme rciaux - Définition et mise en place de la politique de gestion de la relation avec les clients - Proposition, installation et formation au logiciel GRC SAGE CRM EXPRESS - Formation et accompagnement des réseaux commerciaux - Management de transition Contact : Tél : + 33 (0) Mail : Site : OA FRANCE Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès brutal, à l âge de 35 ans, de Fabrice MOUCHART de la société EASY DECOR. Fabrice était me mbre de l IFETS et à ce titre, chef de projet pour la réalisation de documents techniques relatifs à la réhabilitation environnementale de bâtiments industriels. Nous adressons à Anne, son épouse, nos plus sincères condoléances et l assurance de notre soutien. Vos contacts Gérard CHATAIGNIER - Président (0) Fax : (0) Didier DESCHAUX - Vice-président (0) et (0) Coraline ROUZAUD - Vice-présidente (0) et (0) Martine COGNACQ - Chargée de communication (0) IFETS Sud Tel : (0) Institut Français de l Environnement, des Technologies et des Services 65, avenue Ledru Rollin Le Perreux-s/Marne Tel : (0) Fax : (0) site : N de formation : Conception graphique : Martine Cognacq 8

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE)

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) Afin de faciliter la lecture, les références aux textes législatifs mentionnent simultanément l article concerné dans le Code

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Service des Risques Technologiques et Environnement Industriel Division Prévention des Impacts sur la Santé et

Plus en détail

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3.

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3. A B INTRODUCTION La société Carrières et Ballastières de Picardie (société en nom collectif dont les associés sont les sociétés CEMEX Granulats et HOLCIM France) souhaite exploiter par campagne une installation

Plus en détail

CLIMATIQUE OPTION 2EGC PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE

CLIMATIQUE OPTION 2EGC PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE EN GENIE CLIMATIQUE Partenariat : Lycée des métiers Raspail PARIS 14 e Formation en alternance pendant un an (3 sem. Univ. / 3 sem. Entrep.) après un BTS ou un DUT Objectifs

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

Développement durable et énergie. Techniques métiers. Actions commerciales et marchés publics. Management

Développement durable et énergie. Techniques métiers. Actions commerciales et marchés publics. Management Développement durable et énergie Techniques métiers Actions commerciales et marchés publics Management Organisation administrative, juridique et financière Développement durable et énergie Amélioration

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Témoignages d anciens étudiants. Master GE

Témoignages d anciens étudiants. Master GE Témoignages d anciens étudiants Master GE Elise Iammatteo Master GE Embauchée à l AERM début 2011 sur un poste de «chargé d affaires collectivités» / CDI 2010 2009 VEOLIA EAU, Postes de chargée de mission

Plus en détail

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE FORMATIONS ÉTUDES ICPE ET RENOUVELLEMENT ÉTUDES SITE COMPLET CENTRE VHU ET/OU PROCESS VHU EXEMPLES D ÉTUDES AIDE INFORMATIQUE Formations Re-source Engineering Solutions est le premier et unique centre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO. CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO. CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce diplôme est issu d un partenariat

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la biotechnologie de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE Domaines d intervention Expériences acquises Secteur d activité Compétences Expérience Conseil en conception d usine Conseil en organisation, en gestion et en RH Agro-alimentaire

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Analyse pour les métiers de l'eau de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

La gestion des déchets de construction

La gestion des déchets de construction CCW_DD01 La gestion des déchets de construction Démarches administratives Le présent document résume les principales exigences et règles à respecter en matière de gestion des déchets, en conformité avec

Plus en détail

BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006.

BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006. BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006. Ce bilan succinct tient compte des évaluations faites par les maîtres de stage sur les étudiants et leurs formations. Ce bilan a été dressé sur 12 élèves ingénieurs (les

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

3. Point sur la réglementation ICPE :

3. Point sur la réglementation ICPE : 3. Point sur la réglementation ICPE : Quelques évolutions du cadre réglementaire ICPE pour les industries du bois Vincent QUINT Mail : vincent.quint@fcba.fr Tel : 01.40.19.48.25 FCBA Institut technologique

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle

www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle www-chimie.ujf-grenoble.fr/iup Licence & Master GSI Une formation scientifique, technologique et professionnelle 3 spécialités ENERGIE ENVIRONNEMENT FORMULATION Filière GSI = Résulte de l intégration dans

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» 2014-231 / 4-7 du 15/04/2014 Pour toute question : Service Emploi

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

B- Parcours EQUIPEMENTS TECHNIQUES ET BÂTIMENTS (ex-deust Maintenance Immobilière)

B- Parcours EQUIPEMENTS TECHNIQUES ET BÂTIMENTS (ex-deust Maintenance Immobilière) LICENCE INGENIERIE DES SERVICES Option Maintenance et sécurité des patrimoines bâtis industriels, d'habitation et de services A- Parcours BÂTIMENT, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT B- Parcours S (ex-deust Maintenance

Plus en détail

MASTER CHIMIE (M1, M2)

MASTER CHIMIE (M1, M2) MASTER CHIMIE (M1, M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Chimie Présentation Le master CEDD propose une formation professionnelle et recherche

Plus en détail

Le système de garanties financières pour les ICPE. Point sur la réglementation

Le système de garanties financières pour les ICPE. Point sur la réglementation Le système de garanties financières pour les ICPE Point sur la réglementation -- Réunion d information CCI Franche-Comté Mardi 8 octobre 2013 Système pré 1 er juillet 2012 Mise en activité des installations

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois du diplôme

I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois du diplôme ANALYSES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois du diplôme ABB Situation générale

Plus en détail

Énergie et génie climatique

Énergie et génie climatique Licence pro DUSA Département universitaire des sciences d'agen Énergie et génie climatique Services énergétiques Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Énergie et génie

Plus en détail

F1106 - Ingénierie et études du BTP

F1106 - Ingénierie et études du BTP Appellations (Construction / Génie Civil - Bâtiment - Gros œuvre) F1106 - Ingénierie et études du BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP Conseiller / Conseillère technique habitat écologique Ingénieur / Ingénieure

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Réglementation ICPE Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation applicable En France, 500 000 établissements relèvent actuellement de la législation

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie Electronique & Télécommunication OBJECTIFS DE LA FORMATION Les objectifs de la

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

LICENCE. Mention Mathématiques. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine :

LICENCE. Mention Mathématiques. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : LICENCE 2013-2014 Mention 1. Editorial du responsable La licence de mathématiques est une filière interdisciplinaire à dominante mathématique. Elle propose une formation générale en mathématiques, indispensable

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention

Plus en détail

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 Région Rhône-Alpes / Jean-Luc Rigaux 1 Pôle emploi Rhône-Alpes Direction

Plus en détail

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après?

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après? CAP Maintenance et Hygiène des Locaux CE CAP se déroule en 2 ans Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme PAR APPRENTISSAGE Au sein d un CFA (Centre de Formation d Apprentis) :

Plus en détail

NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a arrêté du 6-3-2009 - J.O. du 25-3-2009 ESR - DGRHC1-2 / BCF

NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a arrêté du 6-3-2009 - J.O. du 25-3-2009 ESR - DGRHC1-2 / BCF Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation du ministère de l'éducation nationale NOR : ESRH0901428A RLR : 716-0a

Plus en détail

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE Domaines d intervention Expériences acquises Secteur d activité Compétences Expérience Conseil en conception d usine Conseil en organisation, en gestion et en RH Agro-alimentaire

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 17-18 JUIN 2010 VILLA MANDARINE, SOUISSI - RABAT P R. K H A L I D L A I R I N I V I C E - D O Y E N C H A R G É

Plus en détail

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE TECHNICO- COMMERCIALE EN SOLUTIONS GLOBALES SCIENTIFIQUES

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE TECHNICO- COMMERCIALE EN SOLUTIONS GLOBALES SCIENTIFIQUES MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE TECHNICO- COMMERCIALE EN SOLUTIONS GLOBALES SCIENTIFIQUES Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national de

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

LICENCE 3. Parcours SPI - Matériaux. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine :

LICENCE 3. Parcours SPI - Matériaux. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : LICENCE 3 2013-2014 Mention Physique Chimie / Sciences Pour l Ingénieur Parcours SPI - 1. Editorial du responsable Ce parcours permet aux étudiants à la fois de consolider et élargir leurs bases théoriques

Plus en détail

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion La série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Choisir STMG, c est Suivre des études secondaires technologiques Réussir ses études supérieures à Bac + 2, + 3 ou + 5 Avoir de véritables

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Advancity vous accompagne au Maroc, SALON Pollutec Maroc - Casablanca 21 au 24 octobre 2015 Présentation du salon : Le salon Pollutec

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Sciences pour l environnement MASTER. Management. environnemental

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Sciences pour l environnement MASTER. Management. environnemental Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Sciences pour l environnement Management environnemental Objectifs de la formation Connaissances dispensées Le master Sciences pour l environnement

Plus en détail

Recyclage, traitement des eaux et des déchets

Recyclage, traitement des eaux et des déchets Recyclage, traitement des eaux et des déchets INFO CLÉS Agent(e) d assainissement Agent(e) de collecte des déchets Agent(e) d exploitation en centre de stockage des déchets Ambassadeur(drice) du tri Responsable

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES & SOCIALES MASTER TOURISME. Parcours Ingénierie du Tourisme et Littoral. www.univ-littoral.fr

SCIENCES HUMAINES & SOCIALES MASTER TOURISME. Parcours Ingénierie du Tourisme et Littoral. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES & SOCIALES MASTER TOURISME Parcours Ingénierie du Tourisme et Littoral www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce master forme au management de projet, propre aux espaces de loisirs,

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais»

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Portons le Nord Pas-de-Calais et ses entreprises vers l énergie de demain PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Région Nord-Pas de Calais CUD Pôle d Excellence Régional Energie

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie de l'efficacité énergétique des bâtiments de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines -

Plus en détail

La lettre d information

La lettre d information La lettre d information du Syndicat des Recycleurs du BTP page 1 sur 4 LES ACTIONS DU SYNDICAT Lobbying : Les interventions du Syndicat auprès des pouvoirs publics pour la défense des intérêts de ses adhérents

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES Direction Départementale des Territoires L BOULEUX RESPONSABLE DE L UNITE BATIMENTS DURABLES ET ACCESSIBILITE Tel : 05 17 17

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP)

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP) Le secteur des mines, des carrières et hydrocarbures joue un rôle fondamental dans le développement économique de l Afrique. Environ deux-tiers des pays du continent concentrent des activités minières

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Deux journées pour recruter les apprentis de l enseignement supérieur dont vous avez besoin.

Deux journées pour recruter les apprentis de l enseignement supérieur dont vous avez besoin. Deux journées pour recruter les apprentis de l enseignement supérieur dont vous avez besoin. Pour vous garantir un recrutement éfficace 1. Une phase de préparation en amont Pour sélectionner les apprentis

Plus en détail

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur Durée : 2 Présentation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Notre point fort est de vous offrir une double culture universitaire et professionnelle Depuis maintenant

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BTS. MAINTENANCE des SYSTEMES de PRODUCTION

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BTS. MAINTENANCE des SYSTEMES de PRODUCTION ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BTS MAINTENANCE des SYSTEMES de PRODUCTION L'agent de maintenance réalise une analyse, un diagnostic, et prescrit une maintenance préventive, curative, améliorative. «Comme un véritable

Plus en détail

QHSE HARMONISe energie

QHSE HARMONISe energie QHSE HARMONISe energie ormation accréditée PAr la conférence FDES grandes ÉCOLES. contexte et Objectifs du mastère spécialisé Fort de plus de vingt ans d existence et d expérience, le Mastère Spécialisé

Plus en détail

LICENCE Mention PHYSIQUE, CHIMIE (P.C) Domaine Sciences- Technologie - Santé

LICENCE Mention PHYSIQUE, CHIMIE (P.C) Domaine Sciences- Technologie - Santé LICENCE Mention PHYSIQUE, CHIMIE (P.C) Domaine Sciences- Technologie - Santé Admission Admission en 1ère année de licence (L1) - candidats titulaires du bac série S ou du DAEU option B : Vœux d orientation

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Syndicat Mixte à la Carte 0 du Haut Val de Sèvre et Sud Gâtine Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Date de Présentation : 5 juin 0 Présidente : Marie-Françoise

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE I. Introduction I.1. L objectif du Code de bonne conduite I.2. La réglementation applicable I.3. Les engagements I.4. Contractualisation avec les prestataires II. Règles de bonne

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT POITIERS LA ROCHE SUR YON LA ROCHELLE L école supérieure de l Alternance du Groupe AFC POITIERS 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT Tél. 05 49 38 08 38 Fax : 05 49 38 28 14 - info@afc-formation.fr

Plus en détail

MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE

MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE MASTER MENTION DROIT PUBLIC, SPECIALITE DROIT ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, à FINALITE PROFESSIONNELLE Domaine: DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention: Droit public Specialité: Droit

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des coûts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE DANS LES PROJETS DE CONSTRUCTION D USINES DE TRAITEMENT DES EAUX DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS

PRISE EN COMPTE DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE DANS LES PROJETS DE CONSTRUCTION D USINES DE TRAITEMENT DES EAUX DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS PRISE EN COMPTE DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE DANS LES PROJETS DE CONSTRUCTION D USINES DE TRAITEMENT DES EAUX DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS 1 e édition - novembre 2014 Les traiteurs d eau regroupés

Plus en détail

Université de la Méditerranée, Aix Marseille II, à Marseille, Faculté de pharmacie FRANCE

Université de la Méditerranée, Aix Marseille II, à Marseille, Faculté de pharmacie FRANCE NOM DE L ETABLISSEMENT : Université de la Méditerranée, Aix Marseille II, à Marseille, Faculté de pharmacie FRANCE NOM DU MASTER 2 : Master Professionnel en Prévention des risques et nuisances technologiques

Plus en détail

Numéro - Installation ou activité

Numéro - Installation ou activité Diagnostic de classement «environnement» Secteur d activité : Assainissement, voirie et gestion des déchets Classe 3 : déclaration environnementale Classe 2 : demande de permis d environnement Classe 1

Plus en détail

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne Les métiers de l économie verte www.teebourgogne.com Pays de Bourgogne Qui sommes nous? Nos missions Capitaliser les connaissances Accompagner les porteurs de projet Informer et promouvoir l économie verte

Plus en détail