SPT Lean m anufacturing

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPT Lean m anufacturing"

Transcription

1 1 SPT = Système de Production de Toyota Le SPT est un composant du Lean manufacturing. Lean manufacturing = fabrication au plus juste 2 Les pièces détachées sont approvisionnées : au bon endroit, au bon moment, en quantité suffisante, sans gaspillage. Seule la production répondant à une demande précise sort de la chaîne de fabrication. 3 Pat rice LEPISSIER Page 1

2 Les piliers du SPT : Le TQM : Total Quality Management ou Qualité Totale Le JAT : Juste à Temps Le respect des autres : du point de vue des employés et du point de vue du management 4 5 JAT (Juste à temps) Jidoka (automation autonome) Heijunka (lissage de la production) Kaizen (amélioration continue) Poka-yoke (erreurs intempestives) Kanban (étiquettes) Andon (panneau lumineux) Muda (gaspillage) Genchi Genbutsu (voir de ses propres yeux) Guemba (être présent sur le terrain) 6 Pat rice LEPISSIER Page 2

3 JAT (Juste à temps) Appelée aussi flux tendu ou 5 zéros ou encore zérodélai Consiste à réduire au minim um le temps de passage des composants et des produits à travers les différentes étapes de leur élaboration, de la m atière première à la livraison des produits finis. Les cinq zéros correspondent à zéro panne, zéro délai, zéro papier, zéro stock et zéro défaut. 7 Jidoka (automation autonome) Ou «autonomation» que l'on pourrait plutôt com prendre par l'"arrêt automatique". Lorsqu'une machine commence à constater que les pièces qu'elle produit sont de moins bonne qualité, qu'elle surchauffe ou qu'elle manque d'huile, elle s'arrête autom atiquem ent en activant un andon, ce qui alertera l'ouvrier chargé de la maintenance. On peut ainsi n'avoir qu'un opérateur où il en fallait 4 ou 5 auparavant. 8 Heijunka (lissage de la production) Cette technique est utilisée pour réduire au minimum les effets non-désirés d'un processus built-to-order (production à la commande). Le but de Heijunka est d'équilibrer ou lisser le program me de fabrication de l entreprise. Avec le système Heijunka, les produits ne sont pas directement fabriqués selon les besoins client. Les volum es de commandes sont pris sur une période donnée de tem ps et lissés pour s assurer de fabriquer chaque jour la m êm e quantité et le même mix produit. 9 Pat rice LEPISSIER Page 3

4 Kaizen (amélioration continue) Le Kaizen est une philosophie, une mentalité devant être déployée à tous les niveaux de l'entreprise. La bonne m ise en oeuvre de ce principe passe notamment par : - une réorientation de la culture de l'entreprise. - la mise en place d'outils et concepts comme la roue de Deming (cycle PDCA),les outils du TQM (gestion globale de la qualité), un système de suggestion efficace et le travail en groupe. - la standardisation des processus. - un programme de m otivation ( système de récompense, satisfaction du personnel...). - une im plication active du management pour le déploiement de la politique. - un accom pagnement au changement, lorsque le passage au Kaizen représente un changement radical pour l'entreprise 10 Poka-yoke (erreurs intempestives) Un détrompeur (poka-yoke ou anti-erreur) est un dispositif, généralem ent mécanique, perm ettant d éviter les erreurs d'assem blage, de montage ou de branchement. Un poka-yoke doit permettre à l opérateur de se concentrer sur son travail sans avoir besoin de faire des actions inutiles pour la prévention des erreurs. Un défaut provient toujours d une erreur. Exemples : les détrom peurs mécaniques (prises USB, etc), les systèmes de pensée associés («faire de la qualité» au lieu de «contrôler la qualité») 11 Kanban (étiquettes) Un kanban (terme japonais signifiant «fiche» ou «étiquette») est une simple fiche cartonnée que l'on fixe sur les bacs ou les conteneurs de pièces dans une ligne d'assemblage ou une zone de stockage. Le KANBAN est un mécanism e permettant d'asservir la production ou l'approvisionnement d'un composant à la consom mation qui en est faite. Le support de l'ordre de reconstitution est une étiquette accrochée à chaque lot qui est produit ou approvisionné. Lorsque le lot est consomm é, l'étiquette retourne dans le tableau KANBAN. Tant qu'il y a des étiquettes dans le tableau, le producteur prend la dernière, réalise le lot correspondant, y fixe l'étiquette et fait parvenir ce lot au consommateur. 12 Pat rice LEPISSIER Page 4

5 Andon (panneau lumineux) Dans le système de production de Toyota, un Andon est un panneau lumineux permettant la gestion rapide des problèmes de qualité et de panne de la chaîne de production. 13 Muda (gaspillage) les 7 Mudas suivants sont identifiés : 1. Muda d'attente : attente de matériel, de la fin d'un cycle d'une machine, d'une décision 2. Muda de transport : transport d information ou de matériel d une place à l autre. Tout transport est essentiellement un gaspillage et doit être minimisé car il n'apporte pas de valeur ajoutée pour le client final 3. Muda de processus : toute action à Valeur Ajoutée qui ne se fait pas simplement ou du premier coup 4. Muda de stock : ce muda existe si l'usine conserve plus de matière et de composants que le minimum qu'il faut pour réaliser le travail. Le stock génère de la perte d'espace (plus de surface de bâtiments louée à l'année donc plus de frais généraux), des encours de production et des immobilisations financières 5. Muda de mouvement : ce muda concerne tout mouvem ent (rotation d'une pièce par exemple) qui ne contribue pas directement à l'ajout de valeur sur le produit fini 6. Muda de non-qualité : la non-qualité génère des pièces défectueuses, nécessitant d'autres actions chronophages (contrôle, retouches, rebut) que le client final ne veut pas payer 7. Muda de surproduction : produire en flux poussé, donc plus que le besoin et souvent trop tôt par rapport à la demande. Cette forme de gaspillage est la pire, puisqu'elle implique forcément les 6 autres types de gaspillages énum érés ci dessus pour produire ce surplus. 14 Genchi Genbutsu (voir de ses propres yeux) On ne fait plus les longues discussions dans les salles de réunion. Les managers, ingénieurs quittent leurs bureaux, et au lieu de débattre assis dans une salle, on débat directement dans l'atelier, devant les machines et les outils avec les principaux acteurs : les opérateurs. Ainsi on se doit d'écouter très attentivement, puisqu'ils sont les plus renseignés sur les défauts des différents postes. Cette méthode nécessite donc un effort de la part des cadres mais aussi des ouvriers qui doivent être capables d'expliquer leurs ressentiments sur tel ou tel poste. 15 Pat rice LEPISSIER Page 5

6 Guemba (être présent sur le terrain) L'organisation doit admettre que toutes les personnes ont la capacité de contribuer à l'amélioration par des suggestions valables. Il est conseillé, alors, de créer et de m ettre en place un bon système de suggestions et d'analyse d'idées, ainsi que de la motivation active de celles-ci. Quand quelqu'un exprime des idées : je ne juge pas, je ne blâme pas. J'agis local, je pense global Ishikawa QQOQCCP PDCA Démarche 8D 5 Pourquoi 5 S 18 Pat rice LEPISSIER Page 6

7 Ishikawa (Diagramme de causes et effets) Cet outil graphique issu d'un brainstorming, recense les causes aboutissant à un effet. Son analyse permet une aide à la décision pour soit corriger un fait existant, soit la mise en place d'un projet. 19 Ishikawa Les causes sont réparties dans les cinq catégories appelées 5M : * Matière : Les matières premières. * Matériel : Concerne l'équipement, les m achines, le matériel informatique, les logiciels, et les technologies. * Méthodes : Le mode opératoire et la recherche et développement. * Main-d'œuvre : Les ressources hum aines. * Milieu : L'environnement, le positionnement, le contexte. Chaque branche reçoit d'autres causes ou catégories hiérarchisées selon leur niveau d'importance ou de détail. 20 QQOQCCP (ou CQQCOQP) Pour un projet, elle consiste à s'interroger sur ses différents aspects : * Qui? (personne ou catégories de personnes concernées) * Quoi? (quelle action à effectuer) * Où? (lieux, endroits, points, dom aines du projet concernés par l'action) * Quand? (quel instant, quelle program mation dans le tem ps) * Comm ent? (quels m oyens, méthodes, etc. pour réaliser l'action) * Combien? (quantités, budget) * Pourquoi? et/ou Pour quoi? (quels m otivations, finalités, objectifs) 21 Pat rice LEPISSIER Page 7

8 PDCA (ou roue de Deming) La méthode com porte quatre étapes, chacune entraînant l'autre, et vise à établir un cercle vertueux. Sa m ise en place doit perm ettre d'améliorer sans cesse la qualité d'un produit, d'une œuvre, d'un service Plan : Préparer, Planifier (ce que l'on va réaliser) 2. Do : Développer, réaliser, m ettre en œuvre 3. Check : Contrôler, vérifier 4. Act : Agir, réagir 22 Démarche 8D (8 Do) 1.Préparer le process 8D : m ise en place de l'équipe qui désigne un pilote, fixe les objectifs et responsabilités 2.Décrire le problèm e : par les méthodes du QQOQCCP, 5 Pourquoi, Ishikawa, etc. 3.Identifier et m ettre en place les actions imm édiates : définition et mise en place des actions curatives de protection dans l'attente des actions définitives. 4.Identifier les vraies causes : identifier les causes potentielles, les vérifier, définir des actions correctives 23 Démarche 8D (8 Do) 5.Valider les actions correctives perm anentes et vérifier qu'elles ne créent pas d'effets secondaires. Les évaluer. 6.Mettre en oeuvre les actions correctives perm anentes : les planifier et suivre leur réalisation. 7.Prévenir toute récidive : actualiser les manuels utilisateurs. 8.Féliciter l'équipe et communiquer sur l'action entreprise. 24 Pat rice LEPISSIER Page 8

9 5 Pourquoi (5 W) Il s'agit de poser la question pertinente comm ençant par un pourquoi afin de trouver la source, la cause principale de la défaillance. Cette méthode de travail est surtout faite pour trouver la cause principale du problèm e rencontré. Avec 5 questions commençant par «pourquoi», on essaie de trouver les raisons les plus importantes ayant provoqué la défaillance pour aboutir à la cause principale S Le systèm e perm et d'am éliorer les conditions de trav ail, réduire les dépenses en énergie et temps, réduire les risques d'accidents, améliorer la qualité de la production. Seiri ) Seiton ) Seiso ) Seiketsu ) Shitsuke ( ) = Débarrasser = Mettre en ordre = Nettoyer = Rendre évident = Rigueur 26 5 S Seiri = Débarrasser Lors de cette étape, il s'agit d'éliminer de l'espace de travail tout ce qui n'y a pas sa place. Quelques règles permettent de prendre les bonnes décisions : - Tout ce qui sert moins d'une fois par an est jeté. - De ce qui reste, tout ce qui sert moins d'une fois par mois est remisé à l'écart (par exemple, au département des archives, ou au magasin à l'usine). - De ce qui reste, tout ce qui sert moins d'une fois par sem aine est remisé à proximité (typiquement dans une armoire au bureau, dans le rangement au poste à l'usine). - De ce qui reste, tout ce qui sert moins d'une fois par jour est au poste de travail. - De ce qui reste, tout ce qui sert moins d'une fois par heure est au poste de travail, directement à portée de main. - Et ce qui sert au moins une fois par heure est directement sur l'opérateur. Cette hiérarchisation du m atériel de travail conduit logiquement à Seiton. 27 Pat rice LEPISSIER Page 9

10 5 S Seiton = Mettre en ordre Une place pour chaque chose, et chaque chose a (ou à) sa place. Lors de cette étape, on cherche à am énager l'espace de travail de façon à éviter les pertes de tem ps com me d'énergie. Les règles de Seiton : - Arranger de façon rationnelle le poste de travail (proximité, objets lourds faciles à prendre ou sur support,...) - Définir les règles de rangem ent - Rendre évident le placem ent des objets - Les objets d'utilisation fréquente doivent être près de l'opérateur - Classer les objets par ordre d'utilisation - Standardiser les postes - Favoriser le 'FIFO' 28 5 S Seiso = Nettoyer Le non-respect de la propreté peut en effet avoir des conséquences considérables en provoquant des anom alies ou l im mobilisation de machines. Quelques règles du Seiso : - Décrasser, inspecter, détecter les anomalies - Remettre systématiquement en état - Faciliter le nettoyage et l'inspection - Supprimer l'anomalie à la source 29 5 S Seiketsu = Rendre évident Seiketsu rappelle que l'ordre et la propreté sont à m aintenir tous les jours. Pour cela, les règles suivantes perm ettent d'y arriver : - Rendre évidentes les consignes : quantités m inim ales, identification des zones - Privilégier un management visuel - Standardiser les modes opératoires - Former le personnel aux standards 30 Pat rice LEPISSIER Page 10

11 5 S Shitesuke = Rigueur Cette étape est celle de la qualité de l'application du systèm e 5S. S'il est appliqué sans la rigueur nécessaire, il perd en effet toute son efficacité. C'est aussi celle du contrôle rigoureux de l'application : une vérification continue et fiable de l'application du systèm e 5S (les 4 premiers 'S' en l'occurrence) et le soutien du personnel im pliqué sont les m oteurs de cette étape. 31 FIN Toyota il est beau, Toy ota il est gentil. Arriv és avec le nouv eau siècle com m e le sauveur d'un bassin d'em ploi exsangue, le constructeur japonais et sa nouvelle usine plantée à Onnaing n'échappent plus aujourd'hui au v ent des critiques d'un système de production et de m éthodes de managem ent. Le fameux «Toyotism e». Sans parler des condam nations pour discrim ination syndicale, accum ulées en un an près la cour d'appel de Douai... Source : Lavoixeco.com vendredi 28/03/ Pat rice LEPISSIER Page 11

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 Le LEAN en complément de la démarche ITIL Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 2 Les concepts de base du Lean 3 Ce qu attend le Client Résolvez mon problème en totalité Ne gaspillez pas mon temps Fournissez

Plus en détail

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno)

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Conception et simulation des systèmes de production Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Quelques méthodes en provenance du Japon : 1. Les 5 S 2. La chasse aux gaspillages

Plus en détail

ISO 9000:2000 La présente Norme internationale est applicable à ce qui suit: organisations cherchant à progresser par la mise en œuvre d'un système

ISO 9000:2000 La présente Norme internationale est applicable à ce qui suit: organisations cherchant à progresser par la mise en œuvre d'un système ISO 9000:2000 La présente Norme internationale est applicable à ce qui suit: organisations cherchant à progresser par la mise en œuvre d'un système de gestion de la qualité; organisations qui cherchent

Plus en détail

Le travail standardisé

Le travail standardisé Le travail standardisé Nous rencontrons souvent des entreprises dans lesquelles la performance est à un palier. Avec l'habitude les cadences sont figées, souvent par des experts des services méthodes.

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

THEME : la méthode des 5 S

THEME : la méthode des 5 S La compétitivité par l amélioration continue THEME : la méthode des 5 S Entreprise Marie, 2 février 2010 Au programme: - Le 5 S, qu est ce que c est? - Pourquoi le pratiquer? - Qui est concerné? - Où le

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Les normes ISO 900X et 1400X

Les normes ISO 900X et 1400X Sciences de l ingénieur Page 201 Série des normes ISO 9000 ISO 9000 désigne un ensemble de normes relatives à la qualité. Les normes ISO 9000 sont publiées par L'Organisation internationale de normalisation

Plus en détail

Guide Ordre & Propreté

Guide Ordre & Propreté Conception graphique et rédaction : Agence Apostrophe & Cie - 1400 Lisieux. Imprimé sur papier recyclé. Ordre et propreté Respecter et montrer la sécurité Ordonner l espace de travail de façon efficace

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Restons pragmatiques! Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Conférence TOP TRANSPORT 2015 Marseille le 14 octobre 2015 Intervenants : Helmut Hintzer, président

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL A l'époque de la production de masse, l'encombrement d'une usine était considéré comme un signe d'activité. A l'heure de la qualité totale c'est l'inverse Désordre Manque de de propreté Signes d'une organisation

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

Préparé par: Soumaya ZINAH

Préparé par: Soumaya ZINAH Préparé par: Soumaya ZINAH P L A N PRINCIPE DEFINITION OBJECTIFS DEROULEMENT GAINS & AVANTAGES Principe Un travail efficace et de qualité nécessite un environnement propre, de la sécurité et de la rigueur.

Plus en détail

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté.

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. L auteur Cette contribution est proposée par Christian KERMOAL : expert de la communauté Performance Industrielle, auditeur

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN Programme Qu est ce que le Lean? Historique Les caractéristiques du modèle Comment réduire les gaspillages? L organisation humaine Les méthodes

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 10 grands domaines

Plus en détail

Du 28 au 30 Avril 2012. Présentation Prof. Miliani et Benstaali

Du 28 au 30 Avril 2012. Présentation Prof. Miliani et Benstaali SESSION I Formation des RAQs Du 28 au 30 Avril 2012 Présentation Prof. Miliani et Benstaali Plan de la présentation Introduction I Le concept de la qualité et son évolution 1- Le concept de la qualité.

Plus en détail

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S 1 Objectifs de la présentation Connaître la démarche 5S Maîtriser l'application des 5S 2 Sommaire Les définitions Les objectifs de la démarche Les

Plus en détail

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE Modelos e Instrumentos de Calidad y Buenas Prácticas para la Mejora de Empresas e Instituciones Verano Curso 2012 Tetuán. 9 al 13 de julio LES OUTILS DE LA QUALITE Mohammed RAJAA Curs o Modelos e Instrumentos

Plus en détail

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources Le recueil des communications du deuxième colloque international sur : La bonne performance des organisations et des gouvernements Deuxième édition: La croissance des entreprises et des économies entre

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les Standards Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les principes du Lean Le SMED Le Kanban L organisation en cellule Le Poka Yoke Le 5S Définition : Un standard est un mode opératoire défini

Plus en détail

FORMATION PDCA. Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1

FORMATION PDCA. Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1 FORMATION PDCA Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1 PRINCIPE D'AMELIORATION CONTINUE L'AMELIORATION CONTINUE DOIT ETRE L'OBJECTIF PERMANENT DE TOUT ORGANISME LA PREMIERE

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

Les bases de la Démarche Qualité

Les bases de la Démarche Qualité Les bases de la Démarche Qualité 02 octobre 2014 Virginie Boulanger virginie.boulanger@cnrs-dir.fr Définition Le terme «qualité» pouvant être ambigu, vue sa multiplicité de sens, sa définition a été précisée

Plus en détail

Le Lean Management appliqué aux services administratifs

Le Lean Management appliqué aux services administratifs www.avlconsulting.fr Le Lean Management appliqué aux services administratifs Michel BALDELLON 1er avril 2015 Un petit exercice de contrôle de gestion préparatoire (1/2) Une comptabilité fournisseur d un

Plus en détail

Le Juste à temps AVANT PROPOS

Le Juste à temps AVANT PROPOS AVANT PROPOS Les produits standards fabriqués en très grande quantité sont de moins en moins convoités par les consommateurs. En effet, ces derniers préfèrent acheter un produit d excellente qualité, correspondant

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Sommaire Le lean de quoi parle t-on? L âge des outils Le

Plus en détail

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions LE GUIDE P O P C Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises La démarche LEAN Responsable en 10 questions Guide APOPECO 2012 Témoignage d un chef d entreprise Pierre PHILIPPE

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1 Et Santé au travail Miguel Lefrançois Syndicat Sud Renault Trucks 5 juillet 2012 1 Sommaire Histoire du Lean management ou Lean manufacturing Les grands principes du Lean Quelques exemples du Lean Le chez

Plus en détail

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean KAIZEN. LeLeanManufacturing.com

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean KAIZEN. LeLeanManufacturing.com Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean KAIZEN LeLeanManufacturing.com Sommaire 1.Introduction 2.Histoire et Contexte 3.Les bases du Kaizen : PDCA 4.Composants et Application a.comment faire

Plus en détail

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES Notions d'amélioration Continue : Les "5S" 1 2 Sommaire 4 ème partie 1. Introduction 2. Définition 3. Présentation d un chantier 4. Présentation des «5S» 5. Les 5 étapes

Plus en détail

Lean Management. 9 juin 2005 1

Lean Management. 9 juin 2005 1 9 juin 2005 1 Q est-ce que c est que le??? 9 juin 2005 2 Le Lean Management c est: Un moyen de gestion de la production clair et visuel améliorant les performances au travers de processus stables et éprouvés

Plus en détail

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE HUTCHINSON TUNISIE FILIALE DU GROUPE MONDIAL HUTCHINSON, PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE DES INDUSTRIES AÉRONAUTIQUE, INDUSTRIE, FERROVIAIRE ET AUTOMOBILE RECHERCHE POUR SON SITE BASÉ A SOUSSE. INGENIEUR ELECTRONIQUE

Plus en détail

LES MOYENS DU RESPONSABLE QUALITE

LES MOYENS DU RESPONSABLE QUALITE Les moyens et outils de progrès du RQ = Responsable Qualité RAQ = Responsable Assurance Qualité 1) Quels sont les moyens du Responsable Qualité? 2) Quel sont ses outils de progrès? Les 5S Les 6 basiques

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui Excellence industrielle Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2011 M.Reghioui-EI -P2011 1 Partie I : Six Sigma 5M AMDEC Plans d expériences Maîtrise statistique des procédés M.Reghioui -EI -P2011 2 Partie

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 Notre positionnement Aider les dirigeants à construire leur vision stratégique, à mener leurs projets de transformation, à améliorer

Plus en détail

Les 5S, Guide de mise en oeuvre

Les 5S, Guide de mise en oeuvre Les 5S, Guide de mise en oeuvre Guide rédigé par Anne Laure DELPECH Anne Laure Delpech Conseil 16 mai 2014 V1 al.delpech@parcours performance.com Aucune reproduction, même partielle, autres que celles

Plus en détail

Comment déployer le «Lean Healthcare»?

Comment déployer le «Lean Healthcare»? ISO 9001:2000 Colloque L'urgence et le réseau : une synergie...ou deux solitudes? 20 février 2009 Chantal Friset, inf., MBA Line Provencher, MBA Engagement Excellence Loyauté Complicité Respect et confiance

Plus en détail

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 Un préalable à toute démarche d amélioration continue CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 APAVE sudeurope 8 rue Jean-Jacques Vernazza ZAC Saumaty Séon - BP193 13322 MARSEILLE cedex 16 www.apave.com

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale 31 16-17 Janvier Octobre 2013 Nanterre Aix en Provence Journées Techniques ENVIRODEBATS L Entreprise Générale Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France Pierre BORTOLI

Plus en détail

Initiation au Lean Manufacturing

Initiation au Lean Manufacturing Christophe Rousseau Ingénieur et Production Manager Initiation au Lean Manufacturing www.leleanmanufacturing.com Introduction Origines et Histoire du Lean Concepts et Outils Sommaire 5S et Management Visuel

Plus en détail

ENSIB. «EXPOSE» du 10/01/2011. Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans.

ENSIB. «EXPOSE» du 10/01/2011. Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans. ENSIB megana M N «EXPOSE» du 10/01/2011 Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans. L un des composants majeurs du LEAN Management : la TPM BEAUNE Jean-François BC Audits

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

Leçon 7. Juste à temps : Kanban

Leçon 7. Juste à temps : Kanban Leçon 7 Juste à temps : Kanban Objectifs : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'analyser un mode de gestion des flux de type kanban, de modifier s'il y a lieu les caractéristiques d'une

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING p.1 Les principes de l entreprise lean 1) Spécifier la valeur pour le client 2) Ne transférer que des produits bons 3) Eliminer le gaspillage, par une remise en cause

Plus en détail

GESTION DE PRODUCTION BASES. GPBases-C-a ORGANISATION & GESTION DE PRODUCTION

GESTION DE PRODUCTION BASES. GPBases-C-a ORGANISATION & GESTION DE PRODUCTION ORGANISATION & I ) Contexte II ) Gestion de production Définition III ) Autres définitions IV ) Objectifs V ) Conséquences VI ) Environnement VII ) Les types de production VIII ) L entreprise Définition

Plus en détail

L HOMME AU CŒUR DE L AMELIORATION

L HOMME AU CŒUR DE L AMELIORATION L HOMME AU CŒUR DE L AMELIORATION François PAPIN 1 er Juin 2012 1. Rappel des concepts 2. Stratégie d amélioration Qualité 3. Stratégie d implication des Members pour l amélioration de la Productivité

Plus en détail

Leçon 5. Ordonnancement : OPT

Leçon 5. Ordonnancement : OPT Leçon 5 Ordonnancement : OPT L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la méthode de gestion et d'ordonnancement d'un atelier par les contraintes. A l'issue de la leçon l'étudiant

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce, des services et de la construction

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr

Plus en détail

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean 5S www.leleanmanufacturing.com Sommaire 1.Introduction 2.Contexte et Historique 3.Composants et mise en oeuvre 4.Ma méthode pour déployer efficacement

Plus en détail

LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE

LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE EN PARTENARIAT EXCLUSIF AVEC G5 LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE AMPHITHÉATRE GÉLIS ESCP-EAP 79, AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE 75011 PARIS INTRODUCTION Jean-Philippe GUILLAUME / Directeur des Rédactions

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT. Deming : un nom prédestiné :

S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT. Deming : un nom prédestiné : S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT Deming : un nom prédestiné : 1 La qualité Il s'agit de trouver le juste équilibre permettant d'éliminer au maximum la non-qualité, afin d'obtenir un bon degré de satisfaction

Plus en détail

Maintenance Productive Totale (TPM)

Maintenance Productive Totale (TPM) Cours de Productique Maintenance Productive Totale (TPM) Par BENSASSI NOUR Younès Glossaire: Historique...2 Contexte...2 Définition plus formelle...2 La démarche TPM...2 1-La phase d'analyse...2 1.1-Les

Plus en détail

Leçon 6. Juste à temps : principes

Leçon 6. Juste à temps : principes Leçon 6 Juste à temps : principes L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la philosophie du juste à temps A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : définir les

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire 1. Le Lean Management 2. Objectifs de la simulation 3. Public 4. Horaires 5. Vue d ensemble du scénario 5.a. Contenu de la phase

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA INTRODUCTION AU LEAN SIGMA Présentation générale Gilles Panczer OBJECTIFS Sigma? Quelle approche pour ma société? Lean-Sigma, 15 ans déjà et après? Gilles Panczer 2 LEAN SIGMA: HISTORIQUE Six Sigma L approche

Plus en détail

CHAP 7 : DU JUSTE-A-TEMPS (JAT) AU LEAN MANAGEMENT (LM) PARTIE I : LE JUSTE-A-TEMPS : JAT

CHAP 7 : DU JUSTE-A-TEMPS (JAT) AU LEAN MANAGEMENT (LM) PARTIE I : LE JUSTE-A-TEMPS : JAT CHAP 7 : DU JUSTE-A-TEMPS (JAT) AU LEAN MANAGEMENT (LM) Introduction PARTIE I : LE JUSTE-A-TEMPS : JAT L origine du JAT procède des modifications fondamentales dans l environnement économique mondial.

Plus en détail

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1 Le Management Lean Michael Ballé 1 Le «Gold Mine» Freddy a découvert Toyota en 1975 J étudie les programmes d amélioration depuis 15 ans Beaucoup essayent, peu réussissent, ceux qui réussissent le font

Plus en détail

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

Le Kaizen dans le réseau Toyota en France. 善 Zen. 改 Kaï. Bien, Mieux. Revoir, réformer. Alain Audenino 05 juin 2009. Toyota France

Le Kaizen dans le réseau Toyota en France. 善 Zen. 改 Kaï. Bien, Mieux. Revoir, réformer. Alain Audenino 05 juin 2009. Toyota France Le Kaizen dans le réseau Toyota en France 改 Kaï Revoir, réformer 善 Zen Bien, Mieux Alain Audenino 05 juin 2009 Toyota France Emergence du T.P.S (Toyota Production System) En 1902 le fondateur du Groupe

Plus en détail

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting FORMATION DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 POLYFORMATION & CONSULTING NON CONFORMITE Animé par les consultants du Cabinet : OJN_CONSULTING Polyformation & Consulting 64, place des papillons

Plus en détail

Certification Lean Master

Certification Lean Master Certification Lean Master Devenez un agent d'influence à valeur ajoutée! Aucun préalable En dix ans, les entreprises québécoises ont fait des pas de géant en intégrant l amélioration continue dans leurs

Plus en détail

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ)

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ) 71 Amélioration de la qualité Le CYcle de la Qualité (CYQ) 72 Outils de la qualité La bête à cornes (analyse fonctionnelle) Souvent, les acteurs projet privilégient des solutions déjà connues sans analyser

Plus en détail

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest 1 Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest Annabel Bourdé http:genouest.org/ abourde@irisa.fr 2 Plan de la présentation 1. Brève présentation

Plus en détail

Devenir un expert du Lean durable

Devenir un expert du Lean durable Devenir un expert du Lean durable 21 jours (7 x 3 jours) 9650 HT Piloter une démarche Lean durable en maîtrisant les outils du Lean et en intégrant les aspects culturels et de conditions de travail. Maîtrisez

Plus en détail

Performance et maintenance des équipements Tout est déterminé à la conception!

Performance et maintenance des équipements Tout est déterminé à la conception! BFN Conseils. (Total Production Management) Performance et maintenance des équipements Tout est déterminé à la conception! Lorsqu'un nouvel équipement "entre" dans une usine, il est accompagné, bien entendu,

Plus en détail

Introduction au lean management. Recommandations organisationnelles. Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire

Introduction au lean management. Recommandations organisationnelles. Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Pour approfondir la réflexion Introduction au lean management Mai 2013 Le document source de cette synthèse

Plus en détail

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine visite virtuelle d une usine ORGANISATION Les coûts La maîtrise de la qualité, la performance des machines, la bonne utilisation des équipements, les temps de fabrication... ont un impact direct sur les

Plus en détail

ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION

ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION Philosophie : La formation est pour l entreprise un outil qui renforce sa compétitivité et constitue pour l individu la clé de

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &KDSLWUH/DPpWKRGHHWOHPRGqOHFRPSWDEOH L enregistrem ent des flux économ iques en com ptabilité doit se faire en respectant un principe fondam ental : OHSULQFLSHGHODSDUWLHGRXEOH.

Plus en détail

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR LEAN & ISO 9001 La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR 14 Octobre 2009 SOMMAIRE Contexte L esprit ISO 9001 ISO 9001 Rappel L

Plus en détail

La genèse d une ambition régionale

La genèse d une ambition régionale 1 La genèse d une ambition régionale Un besoin régional En France, de nombreuses initiatives ont vu le jour ces dernières années grâce à l appui des pouvoirs publics. L un des objectifs communs est de

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Annexe (d après Lean 9001 : Battle for Artic Rose; Edition :Society of Manufacturing Engineers) Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Définitions : Valeur : La VALEUR est quelque chose de tangible

Plus en détail

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop.

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop. Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27 tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00 www.al-consulting.com www.lean-shop.net Copyright AL Consulting MENU GENERAL Copyright AL Consulting Liste Sommaire

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

ORGANISATION INDUSTRIELLE

ORGANISATION INDUSTRIELLE ORGANISATION INDUSTRIELLE LEAN Comprendre et intégrer les fondamentaux du lean management Optimiser sa gestion des stocks et approvisionnements Améliorer les méthodes de fabrication et fiabiliser l ordonnancement

Plus en détail

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Système de Management de la Qualité

Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER HISTORIQUE LES NORMES QU EST CE QUE LA QUALITE? CONSTRUIRE SON SMQ (Système Maitrise Qualité) - Politique qualité - Maitrise de la qualité HYGIENE

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail