Les principes de la démarche en Production à Valeur Ajoutée (PVA). Outils et techniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principes de la démarche en Production à Valeur Ajoutée (PVA). Outils et techniques"

Transcription

1 Les principes de la démarche en Production à Valeur Ajoutée (PVA). Outils et techniques Version C PARI Septembre 2003

2 Table des matières Contexte entourant la démarche PVA...1 Les principes de la démarche PVA...3 Cartographie de la chaîne de valeur...5 En quoi consiste la fabrication sans gaspillage?...7 Aménagement de l atelier en fonction du flux continu...9 Réduction du temps de mise en course ou de changement de fabrication...11 À la recherche des principales causes ensemble...13 Mesure du rendement en vue de la culture PVA S Étapes du contrôle visuel...17 Zéro Défectuosité. L objectif ultime...19 Systèmes à Flux tirés...21 «Sept plus un» types de gaspillage...23 Conception d un produit...25 Étapes menant à l environnement de calibre mondial...27 Gamme étendue faible volume (GEFV)...28 Consortiums...29 Comment réunir les employés au moyen de simples ordinogrammes...31 Utilisation efficace des réunions...32 C est incroyable ce qu une simple vision bien comprise peut accomplir!...34 Études de cas...36 Remerciements...38

3 Contexte entourant la démarche PVA La démarche en PVA est une philosophie très perfectionnée de gestion d une organisation de manière à améliorer sa productivité, son efficience ainsi que la qualité de ses produits ou services. Depuis un demi-siècle, les spécialistes de la gestion japonais et américains s emploient à perfectionner les idées et les méthodes de la démarche PVA. Ces techniques de gestion ont été mises en application autant dans l industrie aérospatiale (Boeing) que dans le secteur de l automobile (Toyota). Dans le secteur manufacturier, le concept est souvent désigné sous les termes «fabrication de classe mondiale» ou «fabrication de haute performance». L exemple de la fabrication est celui qui illustre le mieux la démarche PVA. La fabrication sans gaspillage découle des méthodes employées avec succès par Toyota, le fabricant d automobiles japonais. La fabrication sans gaspillage a acquis ses lettres de noblesse sur la scène internationale par suite de la parution du livre de James Womack et Dan Jones intitulé Le système qui va changer le monde. Selon Taiichi Ohno, Toyota visait «l élimination complète du gaspillage», c està-dire de tout ce qui empêche le cheminement du matériel à valeur ajoutée, depuis les matières premières au produit fini. Lorsque vient le moment de déterminer si une entreprise a créé ou non de la valeur, ses clients sont ses juges ultimes. La démarche PVA mène ses adeptes à améliorer leur organisation en se concentrant sur l élimination de tout le gaspillage, peu importe la source. La démarche PVA porte essentiellement sur l amélioration et propose des techniques de contrôle du cheminement du matériel dans les ateliers de production. Au fur et à mesure que les entreprises ont adopté la démarche PVA en Amérique du Nord, de nombreuses variantes sur ce thème ont vu le jour, mais il y avait généralement consensus sur un certain nombre de principes. 1. Le mode de fonctionnement par lot et file d attente, axé sur le traitement par lots volumineux et sur l efficacité des machines et des travailleurs individuels, était un modèle périmé. 2. La fabrication sans gaspillage, laquelle considère les processus à lot unitaire comme la solution et vise avant tout l optimisation et l intégration des gens, des machines, des matériaux et des installations, peut améliorer considérablement la qualité, le coût, la livraison à temps et le rendement. 3. La fabrication sans gaspillage est une transformation fondamentale d une entreprise et doit être envisagée comme une transformation organisationnelle et culturelle totale. Les outils de la démarche PVA dans la fabrication, tels que la cartographie de la chaîne de valeur, changement rapide de fabrication /réduction du temps de mise en course, changement de séries (SMED), Kaizen, fabrication par cellule/flux, lieu de travail se prêtant au contrôle visuel / 5S, maintenance productive totale (TPM), et système tiré / Kanban, sont employés pour provoquer le changement. Les entreprises et les organisations qui ont recours à ces outils rapportent une amélioration importante de la productivité et de l efficacité générale au sein de leurs diverses entités. Une entreprise qui adopte la fabrication sans gaspillage «utilise moins de tout comparativement à une entreprise qui s en tient à la production en masse la moitié de l effort humain dans l usine, la moitié de l espace de fabrication, la moitié de l investissement en outils, la moitié des heures consacrées par l ingénierie pour concevoir un nouveau produit. De plus, elle réduit de plus de la moitié la quantité de stocks requis sur place, ce qui réduit... les défectuosités». Ce résultat est le fruit du travail d équipe, de la communication, de l utilisation efficace des ressources et de l amélioration continue. L entreprise s emploie à définir correctement, en dialoguant avec ses clients et ses fournisseurs, la valeur des caractéristiques des produits qu elle leur livrera au prix convenu. À cette fin, elle doit apprendre à utiliser une série d outils et de techniques pour s améliorer progressivement. Par-dessus tout, les méthodes préconisées par la démarche de la PVA incluent la participation de tous les employés et comportent un revirement majeur dans les attitudes et la culture de l entreprise. LA DÉMARCHE de la PVA. Un état d esprit ou une façon de penser et un engagement à obtenir une opération, le plus possible, dépourvue de gaspillage et axée sur le succès des clients On y parvient en simplifiant et en améliorant continuellement tous les processus et toutes les relations dans un environnement où règne la confiance, le respect et la participation pleine et entière de tout le personnel 1

4 C est une question d engagement des personnes, de simplicité, de visibilité, de partenariats et de valeur réelle comme les perçoive le client.» Réf.: David Hogg, High Performance Solutions. «LA DÉMARCHE EN MODE PVA sur le plan des opérations La production en mode PVA permet de réduire les coûts et les stocks rapidement afin de libérer des fonds, ce qui est essentiel pour augmenter la compétitivité de l entreprise. Elle soutient également la croissance en améliorant la productivité et la qualité, en réduisant les délais d attente et en libérant de vastes quantités de ressources. Par exemple : La production dans ce mode libère de l espace dans les bureaux et dans l usine et peut accroître la capacité des équipements manufacturiers, ce qui permet à l entreprise d ajouter des gammes de produits, de fabriquer à l interne certaines des composantes de produits et d augmenter son rendement à l égard des produits existants et ce, sans faire l acquisition de nouvelles installations. Les entreprises qui adoptent la démarche PVA peuvent désormais profiter d une croissance renouvelée en augmentant leur chiffre d affaires sans augmenter leurs coûts.» Autres sources de référence : Becoming lean : inside stories of U.S. manufacturers / Jeffrey K. Liker, éditeur. Portland, Or. : Productivity Press, c1997. An Introduction to Lean Manufacturing [vidéocassette]. Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers, The Lean company : making the right choices / James A. Jordan, Jr., Frederick J. Michel. Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers Lean thinking : banish waste and create wealth in your corporation / New York Simon & Schuster c1996. Lean thinking : banish waste and create wealth in your corporation / James P. Womack. Révisé et mis à jour. New York : Free Pr Simon & Schuster c2003. The Lean toolbox / par John Bicheno. 2 e éd. Buckingham : PICSIE Books, HD 31.B The Machine that changed the world : how Japan's secret weapon in the global auto wars will revolutionize western industry / James P. Womack, Daniel T. Jones, Daniel Roos. New York, NY : Harper Perennial, (Traduction : Le système qui va changer le monde) 2

5 Les principes de la démarche PVA Pour créer une entreprise pensée en PVA, il faut abandonner la manière de penser traditionnelle. Les concepteurs de l entreprise pensée en PVA : 1. Détermineront précisément la valeur de chacun des produits du point de vue du client final, en termes de caractéristiques spécifiques, du prix demandé et du moment de livraison. Comme l explique Taiichi Ohno, l un des créateurs du système de production de Toyota, toute réflexion industrielle doit commencer par faire la distinction entre la valeur pour le client et le muda le terme japonais pour désigner le gaspillage. 2. Identifieront la chaîne de valeur totale correspondant à chaque service, produit ou famille de produits et élimineront le gaspillage. La chaîne de valeur englobe toutes les mesures spécifiques requises pour soumettre un service ou un produit spécifique aux trois activités critiques dans toute entreprise : Définition du produit/service depuis la conception, à la planification détaillée jusqu au lancement Gestion de l information depuis la prise de la commande, à l ordonnancement détaillé jusqu à la livraison Transformation physique depuis la conception initiale à la livraison du service/produit au client L identification de la chaîne de valeur fait presque toujours ressortir des gaspillages énormes sous forme d étapes inutiles, de retours en arrière et de pertes au fur et à mesure que l activité passe d un service à une autre et d une entreprise à l autre. 3. Donneront de la valeur aux étapes du flux qui restent. Donner de la valeur aux étapes qui restent signifie travailler continuellement à chaque concept, commande et produit, du début à la fin, de manière à ce qu il n y ait pas d attente, d arrêt ou de gaspillage au sein de chaque étape ou entre les étapes. Cela demande habituellement l introduction de nouveaux types d organisations ou de technologies et l élimination des «monuments» obstructions qui obligent à travailler par lots en raison de la technologie complexe ou de grande envergure. 4. Concevront et produiront uniquement ce que veut le client, au moment précis où il le veut. Le fait de laisser le client tirer le produit ou service de la chaîne de valeur élimine les types de gaspillage suivants : conceptions qui sont désuètes avant même que le produit ne soit terminé, produits finis, stocks, systèmes complexes de gestion des stocks / de l information, et les «restes» dont personne ne veut. 5. Rechercheront la perfection. Dans une entreprise pensée en PVA, on vise la perfection. Le but de la gestion de la qualité totale est de systématiquement et continuellement éliminer les causes premières de mauvaise qualité dans le but ultime d atteindre la perfection absolue ou zéro défectuosité. 3

6 Autres sources de référence : All I need to know about manufacturing I learned in Joe's garage : world class manufacturing made simple / William B. Miller, Vicki L. Schenk. Walnut Creek, Calif. : Bayrock Press, c2000. Becoming lean : inside stories of U.S. manufacturers / Jeffrey K. Liker, éditeur. Portland, Or. : Productivity Press, c1997. Lean thinking : banish waste and create wealth in your corporation / New York : Simon & Schuster c1996. Lean thinking : banish waste and create wealth in your corporation / James P. Womack. Révisé et mis à jour. New York : Free Pr Simon & Schuster c2003. The Machine that changed the world : how Japan's secret weapon in the global auto wars will revolutionize western industry / James P. Womack, Daniel T. Jones, Daniel Roos. New York, NY : Harper Perennial, (Traduction : La machine qui va changer le monde) Value stream management for the lean office / Don Tapping, Thomas Shuker. Cambridge : Productivity Press, World class manufacturing : the lessons of simplicity applied / Richard J. Schonberger. New York : Free Press,

7 Cartographie de la chaîne de valeur On dit que la cartographie de la chaîne de valeur est la première composante de votre trousse d outils pour adopter la démarche en PVA la première étape consistant à créer la stratégie de votre entreprise en matière de démarche PVA. La «chaîne de valeur» réfère à TOUTES les activités et à TOUS les processus de votre entreprise tout de ce que vous devez accomplir pour concevoir vos produits, commander les matières premières, et fabriquer et livrer vos produits. Womack et Jones (Penser l entreprise au plus juste - Lean Thinking, 1996) envisagent ainsi la chaîne de valeur : les matières premières et les connaissances et l information entrent dans le flux en amont (les fournisseurs); et les produits ou services de la chaîne de valeur quittent le flux en aval (les clients). Les processus individuels qui sont accomplis entre les deux points sont ceux qui ajoutent de la valeur au produit ou au service au fur et à mesure qu il franchit les étapes. C est un modèle à la fois simple et puissant. Lorsqu une activité ou un processus n ajoute pas de valeur, on l élimine. La carte de la chaîne de valeur qui a été créée à Toyota est un outil qui permet : De produire un diagramme montrant votre chaîne de valeur actuelle; D identifier les goulots d étranglement qui vous empêchent de fabriquer ce que veulent vos clients, au moment précis où ils le veulent; D élaborer une vision de ce à quoi devrait ressembler votre système pensé à l avenir. Dans un système de production en masse, les gens se concentrent sur l optimisation des éléments du système plutôt que de prendre en considération l ensemble de la chaîne de valeur. Pourquoi est-il important de changer? Lorsque vous aurez une vision de la chaîne de valeur, vous saurez POURQUOI vous devez vous améliorer et ce que vous devez améliorer, car vous verrez l ensemble voilà déjà une amélioration énorme par rapport au simple ordinogramme. Les illustrations des processus ou les ordinogrammes diffèrent de la carte de la chaîne de valeur, parce que ceux-ci ne montrent pas POURQUOI. La cartographie de la chaîne de valeur en quatre étapes : 1. Choisissez le produit ou la famille de produits pour lesquels vous voulez établir la carte, par exemple votre plus gros client et le produit que vous lui livrez. 2. Tracez la carte de la chaîne de valeur actuelle. 3. Tracez la carte de la future chaîne de valeur. 4. Mettez le plan d action à exécution. «Chaque fois qu on réalise un produit pour répondre au besoin d un client, il y a une chaîne de valeur. Le défi, c est de la reconnaître.» Mike Rother & John Shook, Bien voir pour mieux gérer Le secret consiste à éliminer de la chaîne de valeur le gaspillage qui n ajoute pas de valeur. 5

8 Carte de la chaîne de valeur (extrait de Learning to See, Rother and Shook) (Traduction : Bien voir pour mieux gérer) Autres sources de référence : Creating continuous flow : an action guide for managers, engineers and production associates / par Mike Rother et Rick Harris. Brookline, MA: The Lean Enterprise Institute Creating mixed model value streams : practical lean techniques for building to demand / par Kevin J. Duggan. New York : Productivity Press, Lean manufacturing : a plant floor guide / éditeurs : John Allen, Charles Robinson, David Stewart Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers Lean production simplified : the nuts and bolts of making assembly operations flow / par Pascal Dennis. Learning to see : value stream mapping to create value and eliminate muda / par Mike Rother et John Shook. Brookline, Mass. : Lean Enterprise Institute [1999], c1998. (Traduction : Bien voir pour mieux gérer) Mapping your value stream [vidéocassette]. Dearborn, Mich. : Society of Manufacturing Engineers, Seeing the whole : mapping extended value stream / par Dan Jones et Jim Womack; préface par John Shook Version 1.0 Brookline, Mass. Lean Enterprise Institute Value stream management for the lean office : 8 steps to planning, mapping, and sustaining lean improvements in administrative areas / Don Tapping et Tom Shuker. New York : Productivity Press, c

9 En quoi consiste la fabrication sans gaspillage? Plus récemment, dans de nombreuses entreprises, on s est concentré sur la fabrication sans gaspillage, c est-à-dire la recherche de la simplicité. La fabrication sans gaspillage repose essentiellement sur les principes ci-contre : «Définition de la valeur», comme le voit le client, puis «Élimination du gaspillage pour ajouter de la valeur». Les processus qui résultent de l application de ces principes sont simples et efficaces en termes de coûts. Définition de la valeur C est un fait, les clients exigent une plus grande variété et davantage de caractéristiques en moins de temps. Comment alors peut-on créer des processus simples? La clé du succès consiste à comprendre les caractéristiques intégrées dont le client n a pas besoin ou ne veut pas dans son propre «environnement d utilisation». Plus facile à dire qu à faire? Pas pour qui travaille en étroite collaboration avec le client durant le processus de conception, établit le dialogue et prend soin de soumettre les prototypes à des essais dans des conditions «d utilisation réelles». Identification du gaspillage Ayant déterminé en quoi consiste la valeur pour le client, il faut ensuite se pencher sur les processus existants et chercher le gaspillage. Le meilleur moyen d identifier le gaspillage est de recueillir les données et d élaborer la «carte» des processus actuels. Mais, si vous avez une gamme complexe comportant de nombreux produits, et fatalement de nombreuses opérations, comment pouvez-vous simplifier? Recherche des éléments communs Quelles sont les familles de produits qui faciliteront la visualisation des processus? Par famille de produits, il faut entendre des groupes de produits de dimensions ou de formes similaires ou composés de matières ou de pièces similaires. La question qu il convient de se poser est : «Quel critère mène à un regroupement en fonction des processus communs?» Une fois que ces éléments clés ont été déterminés, on peut tracer une illustration des produits et des processus montrant l enchaînement des produits au travers des diverses étapes des opérations. Les familles qui représentent 80% des étapes du processus commun. 7

10 Autres sources de référence : All I need to know about manufacturing I learned in Joe's garage : world class manufacturing made simple / William B. Miller, Vicki L. Schenk. Walnut Creek, Calif. : Bayrock Press, c2000. An introduction to lean manufacturing [vidéocassette] Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers, Lean manufacturing at Miller SQA [vidéocassette]. Dearborn, MI: Society of Manufacturing Engineers, Lean manufacturing at TAC Manufacturing [viséocassette]. Dearborn, MI: Society of Manufacturing Engineers, Lean manufacturing : a plant floor guide / éditeurs : John Allen, Charles Robinson, David Stewart Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers Lean manufacturing : tools, techniques, and how to use them / par William F. Feld. Boca Raton, FL : St. Lucie Press ; Alexandria, VA : APICS, c2001. Lean manufacturing for the small shop / Gary Connor Dearborn, MI Society of Manufacturing Engineers c2001. Lean production simplified : the nuts and bolts of making assembly operations flow / par Pascal Dennis. New York : Productivity Press, c2002. Running today's factory : a proven strategy for lean manufacturing / par Charles Standard et Dale Davis ; [préface par Jeffrey K. Liker]. Cincinnati, OH: Hanser Gardner Publications, c1999. World class manufacturing : the lessons of simplicity applied / Richard J. Schonberger. New York : Free Press,

11 Aménagement de l atelier en fonction du flux continu Au cours des deux dernières décennies, la plupart des efforts d amélioration dans les entreprises du secteur manufacturier ont à tort été consacré aux coûts de main-d œuvre directs. Généralement, ces coûts de main-d œuvre directs représentent entre 5% et 15% du coût de fabrication total. Parallèlement, les frais généraux d une usine se situent entre 30% et 40%, alors que les matériaux constituent les autres 50% à 60% du coût. Pourtant, les ingénieurs dans les secteurs manufacturier et industriel continuent à se concentrer sur la réduction des coûts de la main-d œuvre ou à automatiser afin d éliminer les travailleurs. Les matériaux et les frais généraux ne suscitent pas l attention qu ils devraient. Coûts cachés des stocks : Traitement des stocks endommagés Matériel et personnel de manutention des stocks Désuétude Temps requis pour déceler les erreurs Problèmes cachés concernant l équipement et la qualité Les longs délais d attente augmentent la nécessité d établir des prévisions Tous ces problèmes contribuent à la mauvaise qualité du produit, au gaspillage et au réusinage et augmentent substantiellement les frais généraux. AUCUN n ajoute de la valeur au produit. 9

12 Le secret de l élimination de ces problèmes réside dans l aménagement de l usine. La production en cellule garantira que la valeur est continuellement ajoutée au produit pendant que celui-ci se trouve dans l usine. La situation idéale consiste à adopter des processus à lot unitaire et entre les étapes. Un bon aménagement de l usine doit permettre d accélérer la fabrication des produits et rendre le cycle de production prévisible. L existence d en cours entre les cellules ou les points d assemblage sont un bon indice qu une usine est mal aménagée. Il ne faut pas donner aux pièces la chance de faire autre chose que de suivre le chemin prescrit et entièrement contrôlé à travers l usine. Autres sources de référence : One-piece flow : cell design for transforming the production process / par Kenichi Sekine. Cambridge, Mass. : Productivity Press, c1992. Creating continuous flow : an action guide for managers, engineers and production assiociates / par Mike Rother et Rick Harris / Brookline, MA: The Lean Enterprise Institute One-piece flow cell design for transforming the production process / par Sekine, Kenichi / Cambridge: Productivity Press

13 Réduction du temps de mise en course ou de changement de fabrication La réduction du temps de mise en course a une incidence directe sur les niveaux d inventaire et sur la capacité de produire des lots de petite taille, de réduire les délais, de produire en continu, d améliorer la qualité, etc. La méthode Identifier les étapes de mise en course. Dresser la liste de chacune des étapes. Mesurer le temps requis à chaque étape. Utiliser une caméra vidéo pour enregistrer la procédure. Distinguer les étapes internes des étapes externes (internes = pendant que la machine est arrêtée). Tracer un graphique du temps requis pour la mise en course. Transformer autant d étapes internes en étapes externes que possible. Réduire le temps requis pour les étapes internes. Réduire le temps requis pour les étapes externes. Tracer un nouveau graphique montrant l amélioration du temps de mise en course. Définir le temps de mise en course idéal. Tracer le graphique du temps idéal et essayer de l atteindre. Pratiquer et s améliorer. Le temps de mise en course est le temps écoulé entre le moment de production de la dernière bonne pièce au passage précédent et celui où le premier bon produit sort de nouveau de la machine! 11

14 Autres sources de référence : Non-stock production of the Shingo system for continuous improvement / Shigeo Shingo. Cambridge, MA : Productivity Press, Quick changeover for lean manufacturing [vidéocassette]. Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers, Revolution in manufacturing : the SMED system / Shigeo Shingo. Cambridge, MA : Productivity Press, The study of the Toyota production system from an industrial engineering viewpoint / Shigeo Shingo. Cambridge, MA : Productivity Press,

15 À la recherche des principales causes ensemble Voici un puissant outil d analyse visuelle des problèmes que tous peuvent utiliser, n importe où, à n importe quel moment. Souvent désigné sous les termes «diagramme en arête de poisson» ou diagramme Ishikawa, ce simple diagramme permet de voir facilement comment certaines conséquences originent des mêmes causes d où la désignation de diagramme «cause-effet C-E». Ce genre de diagramme attire l attention de manière structurée sur les principales causes réelles d un problème et évite à l observateur de s arrêter aux symptômes. Les outils visibles sont des outils puissants, car 83% de ce que nous savons vient de ce que nous avons vu. Le diagramme «en arête de poisson» permet à chacun des intervenants de contribuer ses connaissances particulières et de profiter des connaissances de tous. À eux seuls, les mots ne sauraient jamais donner un tel résultat. Un seul individu ne connaît jamais tous les éléments d un problème ou d une solution donné. Le véritable pouvoir de cet outil réside dans le fait qu il permet à chacun des intervenants de contribuer ses connaissances tout en observant comment celles-ci s intègrent à celles des autres. Utilisé comme outil de communication, il donne lieu à des discussions très animées et mène à une nouvelle vision commune. La plupart des problèmes sont le fruit de familles de causes répétitives. Dans le secteur manufacturier, celles-ci peuvent inclure ce que l on désigne sous les 5M, à savoir Main-d œuvre (gens/employés), Matériel, Méthodes (processus), Machines (équipement), et Mesure. Dans l industrie des services, on parle plutôt des 5P, c est-à-dire : Personnes (personnel/employés), Provisions (fournitures), Procédures (processus), Place (environnement), et Personnes desservies (clients/patients). On parle également des 4 questions, soit Quoi, Pourquoi, Quand et Où. Étapes : Commencez par rédiger un énoncé clair du problème. Tracez le diagramme en arête de poisson, puis les familles de causes qui s appliquent. Vous pouvez consigner les fruits de votre séance de remue-méninges directement sur le diagramme. Pour être bien sûr que vous avez réellement cerné la 13

16 principale cause, appliquez la méthode des cinq questions pour chaque cause. Ensemble, identifiez les facteurs qui ont la plus forte incidence sur l effet. Vous pouvez maintenant déterminer laquelle des principales causes vous devez éliminer en premier et vous y attaquer en utilisant la méthode PFVA (Planifier, Faire, Vérifier, Agir) ou d autres méthodes. Bonne chance! Autres sources de référence : Developing new products with TQM / Charles D. Gevirtz. New York ; Montréal McGraw-Hill, Inc. c1994 Implementing Six Sigma: Smarter Solutions Using Statistical Methods par F. Breyfogle, Making the numbers count : the accountant as change agent on the world class team / Brian H. Maskell. Portland, Or. : Productivity Press, c1996. The quality improvement handbook / éditeurs, John E. Bauer, Grace L. Duffy, Russell T. Westcott. Milwaukee, Wis. : ASQ Quality Press, Total quality management handbook / Jack Hradesky. New York : McGraw-Hill, c

17 Mesure du rendement en vue de la culture PVA Choisissez les mesures qui entraîneront des changements de comportement De l avis des répondants aux sondages menés cette année et l an passé par les Manufacturiers et exportateurs du Canada sur les problèmes de gestion, le meilleur moyen de «surmonter les obstacles à l amélioration du rendement» consiste à «changer la culture de l organisation». Mais comment s y prendre? La mesure du rendement voilà le secret. «Ce qui est mesuré est accompli!» Et, pour penser l entreprise en PVA, il faut utiliser des mesures de rendement qui favorisent l adoption de la démarche PVA dans les comportements. Mesurez ce que vous voulez changer Si le fait de mesurer motive, il faut alors mesurer ce que l on veut changer. Dans une usine traditionnelle où la production est «poussée», les résultats et l efficacité étaient mesurés dans chaque service et pour chaque machine. Le but était de garder les employés et les machines occupés, et ces mesures devenaient le point de mire. En y repensant, il n est pas surprenant que des piles de stocks se soient accumulées entre les services, et que le délai de production total ait été prolongé, c est-à-dire, de la première à la dernière opération. Dans une usine pensée en PVA, on veut ajouter de la valeur. On veut les délais les plus courts possibles. Comment y parvenir? En mesurant les délais d attente et en les montrant à ceux qui peuvent les changer. De même, s il faut réduire les délais de fabrication, on doit les mesurer et les afficher au tableau pour en informer l équipe. «La rétroaction les champions en vivent!» Pour que la démarche vers la pensée en mode PVA réussisse, la rétroaction qui est transmise doit promouvoir le changement. Par conséquent, il faut se débarrasser des anciennes mesures qui encouragent le comportement sous-optimal et les remplacer par de bonnes mesures pensées au plus juste, qui ajouteront de la valeur pour le client. Mesurez Tout Ce Qui Génère La Satisfaction Du Client «Personne ne se couche le soir en éprouvant un sentiment de satisfaction profonde, à moins d avoir mesuré ses accomplissements à la lumière des normes auxquelles il ou elle croit.» 15

18 Autres sources de référence : Keeping score : using the right metrics to drive world-class performance / Mark Graham Brown. New York : Quality Resources : Distribué par AMACOM Books c1996. Making the numbers count : the accountant as change agent on the world class team / Brian H. Maskell. Portland, Or. : Productivity Press, c1996. Reorganizing the factory : competing through cellular manufacturing / Nancy Hyer et Urban Wemmerlöv. Portland, Or. : Productivity Press, c

19 5S Étapes du contrôle visuel On pourrait définir un lieu de travail se prêtant au contrôle visuel comme un «environnement où, en cinq minutes, un étranger peut reconnaître la vision et la mission d une unité donnée ainsi que les mesures de rendement clés essentielles à son succès», et ce, sans qu il ait à s adresser à qui que se soit. En outre, les contrôles visibles ou les «indicateurs au tableau de bord» montrent clairement, en un coup d œil, dans quelle mesure les responsables des processus parviennent à réaliser leur vision. Il est essentiel que la sélection des bons indicateurs se fasse en équipe, afin que tous en assument la responsabilité. Un tel environnement passe obligatoirement par la discipline des «5-S», lesquels sont bien ancrés dans la philosophie de soutien de la direction. En soi, le maintien du bon ordre est non seulement souhaitable il est essentiel, car les clients potentiels sont de plus en plus nombreux à «visiter» les lieux de travail de leurs fournisseurs avant de conclure une entente fournisseur-client. Chaque employé joue un rôle de premier plan face aux clients potentiels en ce qui concerne l organisation, le bon ordre et la propreté. En outre, les employés constatent qu il est plus agréable de travailler dans un endroit en ordre. Les cinq piliers du lieu de travail se prêtant au contrôle visuel, lesquels doivent être réunis, sont : S organiser (seiri) Garder à portée de la main uniquement ce qui est nécessaire au processus le reste sera étiqueté et rangé ailleurs, de sorte qu il sera facile de voir le processus même, dépouillé des éléments inutiles. Situer (seiton) Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, de manière à pouvoir la récupérer et à l utiliser facilement. Scintiller (seiso) Garder les lieux d une propreté impeccable, une obligation pour atteindre l objectif global en matière de défectuosités, à savoir 10 pièces défectueuses ou moins par million. Standardiser (seitetsu) C est ce que l on obtient lorsque l on applique systématiquement les trois premirers S. Tous ont un rôle à jouer. Suivi (shitsuke) Grâce à la détermination personnelle et à l estime de soi, on prend l habitude de continuellement respecter les procédures établies. 17

20 Autres sources de référence : Lean production simplified : the nuts and bolts of making assembly operations flow / par Pascal Dennis. New York : Productivity Press, c2002. Lean tooling : the right tool at the right time / Tom Fabrizio, Don Tapping. Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers, c2003. Superfactory lean toolkit / [disque optique laser pour ordinateur] / San Luis Obispo, CA Agilonics [2002?] Visual controls / [vidéocassette] Dearborn, MI : Society of Manufacturing Engineers, The visual factory : building participation through shared information / Michel Greif. Cambridge, Mass. : Productivity Press, c

Consortium de recherche FOR@C. Value Stream Mapping Formation

Consortium de recherche FOR@C. Value Stream Mapping Formation Consortium de recherche FOR@C Value Stream Mapping Formation Table des matières Historique VSM: C est quoi? VSM: Ça inclut quoi? Exemple d un VSM Étape de réalisation du VSM 2 Historique Méthode développée

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING p.1 Les principes de l entreprise lean 1) Spécifier la valeur pour le client 2) Ne transférer que des produits bons 3) Eliminer le gaspillage, par une remise en cause

Plus en détail

Introduction au lean management. Recommandations organisationnelles. Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire

Introduction au lean management. Recommandations organisationnelles. Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Pour approfondir la réflexion Introduction au lean management Mai 2013 Le document source de cette synthèse

Plus en détail

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR P 1 FACTEURS QUI FONT LA FORCE DE LEAN SIX SIGMA 1. L intégration de Lean et de Six sigma 2. Des rôles et responsabilités bien définis 3. Un géré MTE

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA INTRODUCTION AU LEAN SIGMA Présentation générale Gilles Panczer OBJECTIFS Sigma? Quelle approche pour ma société? Lean-Sigma, 15 ans déjà et après? Gilles Panczer 2 LEAN SIGMA: HISTORIQUE Six Sigma L approche

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2 Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

Le Lean Management appliqué aux services administratifs

Le Lean Management appliqué aux services administratifs www.avlconsulting.fr Le Lean Management appliqué aux services administratifs Michel BALDELLON 1er avril 2015 Un petit exercice de contrôle de gestion préparatoire (1/2) Une comptabilité fournisseur d un

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution Présentation de CIM Un outil de notre temps l Éco-Lean pour réussir le virage vert de votre institution 5 octobre 2011 1 Ordre du jour 1 2 3 4 Gestion des parcs immobiliers défis environnementaux Historique

Plus en détail

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR LEAN & ISO 9001 La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR 14 Octobre 2009 SOMMAIRE Contexte L esprit ISO 9001 ISO 9001 Rappel L

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Annexe (d après Lean 9001 : Battle for Artic Rose; Edition :Society of Manufacturing Engineers) Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Définitions : Valeur : La VALEUR est quelque chose de tangible

Plus en détail

Améliorer la Performance des Fournisseurs

Améliorer la Performance des Fournisseurs Les Solutions SQA de Solumina L Assurance Qualité Fournisseur Figure 1 Influence sur les affaires de nos clients actuels. Réduire des Stocks lors des Inspections Le Système de Contrôle Qualité Fournisseurs

Plus en détail

Le travail standardisé

Le travail standardisé Le travail standardisé Nous rencontrons souvent des entreprises dans lesquelles la performance est à un palier. Avec l'habitude les cadences sont figées, souvent par des experts des services méthodes.

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Sommaire Le lean de quoi parle t-on? L âge des outils Le

Plus en détail

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui Excellence industrielle Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2011 M.Reghioui-EI -P2011 1 Partie I : Six Sigma 5M AMDEC Plans d expériences Maîtrise statistique des procédés M.Reghioui -EI -P2011 2 Partie

Plus en détail

L Approche CPA 6 - Communication

L Approche CPA 6 - Communication L Approche CPA 6 - Communication La présente fiche d information porte sur la communication, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le dernier volet de l Approche CPA. Pour avoir un aperçu

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

CA Workload Automation for SAP

CA Workload Automation for SAP CA Workload Automation for SAP 2 L économie des applications soulève de nouveaux défis liés à la charge de travail SAP L activité des entreprises est de plus en plus façonnée par un monde qui est désormais

Plus en détail

Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE

Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE & Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE LE PROCESSUS POUR AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE 1. Déterminer la juste

Plus en détail

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

Les 10 pertes en gestion de PROJETS (Gestion D un flux matériel)

Les 10 pertes en gestion de PROJETS (Gestion D un flux matériel) La gestion de projet LEAN : Origines, principes et promesses Introduction Tous ceux qui connaissent la gestion de projet, et veulent améliorer leurs processus de livraison de projets, ont aujourd hui un

Plus en détail

Le Management selon Deming

Le Management selon Deming Le Management selon Deming Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité L Association Française Edwards Deming Votre attente Comprendre mieux ce qui est derrière le nom

Plus en détail

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? S assurer que les entreprises tirent un maximum de valeur de leurs fournisseurs de services en TI, y compris flexibilité

Plus en détail

TRIAX- D. Services-conseils pour accélérer l atteinte de vos objectifs d automatisation de votre chaîne d approvisionnement

TRIAX- D. Services-conseils pour accélérer l atteinte de vos objectifs d automatisation de votre chaîne d approvisionnement 010100101001010101010100110010101010101100110011010101010101011001100011010101011 0101010011010100110101001101010010100110101010010101001001010010 0101001011000101011010101100010101001110010010110011010100110101

Plus en détail

PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication

PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication Livre blanc PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication Introduction Deux technologies ont dominé l histoire récente de l informatique dans le domaine de la fabrication. La première est apparue

Plus en détail

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Introduction Lean Six Sigma Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Présentation Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée Compte plus de 12 années d expérience en amélioration continue; Black Belt spécialisée

Plus en détail

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Améliorer la performance dans le système de santé par la méthode Lean Healthcare Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Par Dre Valérie Garneau Chef de l urgence Le modèle Toyota

Plus en détail

LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST. Nadeau, S., Morency, F., Nsangou, J.-R. École de technologie supérieure

LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST. Nadeau, S., Morency, F., Nsangou, J.-R. École de technologie supérieure LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST École de technologie supérieure 2 Qu est-ce que le lean mining? Une contextualisation des principes du lean manufacturing au secteur minier. 3 Qu est-ce que

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie.

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. Reconnaître la qualité...... et l appliquer à l optimum. Solution Partner Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. 2 Le succès par la qualité Un label fiable de qualité optimale Sous le nom

Plus en détail

Initiation au Lean Manufacturing

Initiation au Lean Manufacturing Christophe Rousseau Ingénieur et Production Manager Initiation au Lean Manufacturing www.leleanmanufacturing.com Introduction Origines et Histoire du Lean Concepts et Outils Sommaire 5S et Management Visuel

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence

3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence 3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence Sommaire de la présentation Sujet abordé Diapo. C est quoi 3DPartFinder? 3-6 Pourquoi la classification

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Science de l amélioration de la qualité

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Science de l amélioration de la qualité Guides d introduction sur l amélioration de la qualité Science de l amélioration de la qualité REMERCIEMENTS Ce manuel est le résultat des efforts de Qualité des services de santé Ontario (QSSO). Pour

Plus en détail

LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT. La vision de Mary et Tom Poppendieck

LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT. La vision de Mary et Tom Poppendieck LEAN SOFTWARE DEVELOPMENT La vision de Mary et Tom Poppendieck Plan de la présentation 1. Introduction 2. Concept 1 : Eliminer les Gaspillages 3. Concept 2 : Améliorer le Système 4. Concept 3 : Embarquer

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité

Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité Page 2 Classement des méthodes de la qualité (d après E. Le Coz, 2001) Quelques outils d amélioration de la qualité (d après Y. Mougin, 2004) http://www.eyrolles.com/chapitres/9782708130227/outils_methodes_mougin.pdf

Plus en détail

Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental. Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org

Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental. Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org Utilisation des techniques Kanban pour maîtriser le développement incrémental Jeff Patton AgileProductDesign.com jpatton@acm.org Téléchargez cette présentation sur : www.agileproductdesign.com/downloads/patton_kanban.ppt

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur Table des matières MODULE 1 Introduction. 2 Résultats visés 3 Notes à l intention du formateur. 3 Compétences en gestion. 4 Habiletés financières... 5 Compétences en marketing. 6 Compétences personnelles.

Plus en détail

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity.

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity. PRESENTATION DE LA TECHNOLOGIE : INNOVATION ET TRANSFORMATION DES ACTIVITES Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution

Plus en détail

Les apports du Management par les Contraintes aux démarches Lean et Six Sigma

Les apports du Management par les Contraintes aux démarches Lean et Six Sigma Les apports du Management par les Contraintes aux démarches Lean et Six Les apports du Management par les Contraintes aux démarches Lean et Six Résumé Lean et 6 font partie des techniques d amélioration

Plus en détail

L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma»

L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma» L intégration de l Analyse de la valeur dans un processus de développement de produit «Design for Lean Six Sigma» Présenté par : Ramez Zalat, ing., MBA Conseiller principal Le 20 novembre 2007 Intégrateur-conseil

Plus en détail

Lean Management. 9 juin 2005 1

Lean Management. 9 juin 2005 1 9 juin 2005 1 Q est-ce que c est que le??? 9 juin 2005 2 Le Lean Management c est: Un moyen de gestion de la production clair et visuel améliorant les performances au travers de processus stables et éprouvés

Plus en détail

Rédaction : Julie Croteau, Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Rédaction : Julie Croteau, Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Les normes qualité et les PME : éviter la surqualité Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Mettre en œuvre les processus

Mettre en œuvre les processus Plan du chapitre 1 Introduction Master Informatique et Systèmes Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 03 Définition et modélisation de l entreprise 2 Les motivations et la stratégie

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Le concept du Lean en tant que recette durable contre la force du Franc Par David Moser, partenaire gérant de Wertfabrik SA

Le concept du Lean en tant que recette durable contre la force du Franc Par David Moser, partenaire gérant de Wertfabrik SA Article spécialisé des processus bien cadencés Le concept du Lean en tant que recette durable contre la force du Franc Par David Moser, partenaire gérant de Wertfabrik SA Alors que la BNS a équilibré le

Plus en détail

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Guide d introduction sur la propagation

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Guide d introduction sur la propagation Guides d introduction sur l amélioration de la qualité Guide d introduction sur la propagation REMERCIEMENTS Ce manuel est le résultat des efforts de Qualité des services de santé Ontario (QSSO). Pour

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM CHAPITRE 8 l S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM évolution des attentes ne cesse de pousser les entreprises

Plus en détail

FACTORYTALK PRODUCTIONCENTRE Solutions d application pour la fabrication

FACTORYTALK PRODUCTIONCENTRE Solutions d application pour la fabrication SUITE INTÉGRÉE DE GESTION DE LA PRODUCTION ET DES PERFORMANCES Conception et configuration Environnements intégrés pour créer, modéliser et programmer vos processus de production. Gestion de la production

Plus en détail

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing et Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing P. Reboud - 06.71.18.19.82 / D. Michallet 06 84 95 80 07 September 30 th, 2010 et Insert "IFS Offer, P. Reboud, 19/01/2010" 2 2010 Capgemini. All rights reserved

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing»

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» La nouvelle version de FlexNet intègre l expérience étendue et la forte expertise d Apriso en matière de synchronisation des productions multisites.

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03 Gestion des opérations et de la logistique Séance 4 4-530-03 Gestion de la capacité Points importants présentés au dernier cours Les principaux types d aménagement Étude du travail et l amélioration des

Plus en détail

Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité

Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité Melun, 7 décembre 2004 L Association Française Edwards Deming W. E. Deming 1900-1993 Né le 14 octobre 1900 dans l Iowa 1925

Plus en détail

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce, des services et de la construction

Plus en détail

Démarche, philosophie et concepts Lean

Démarche, philosophie et concepts Lean Introduction Démarche, philosophie et concepts Lean Le 07 juin 2012, Coca-Cola HBC Suisse SA David Méneur, ARIAQ Consultant senior en industrialisation & amélioration continue 2012 ARIAQ SA / DAM / SAQ

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

Soins de santé Ricoh. Procédures optimisées. Soins de santé simplifiés.

Soins de santé Ricoh. Procédures optimisées. Soins de santé simplifiés. Soins de santé Ricoh Procédures optimisées. Soins de santé simplifiés. Plus qu une simple destination qui se termine par l élimination complète du papier, la feuille de route vers un avenir sans papier

Plus en détail

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 Le LEAN en complément de la démarche ITIL Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 2 Les concepts de base du Lean 3 Ce qu attend le Client Résolvez mon problème en totalité Ne gaspillez pas mon temps Fournissez

Plus en détail

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances Gérer ses processus métier et bénéficier d une visibilité totale avec une plateforme de BPM unique IBM Software 2 IBM Business Process

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

TPS : The Thinking Production System. Godefroy Beauvallet Projet Lean Entreprise Télécom Paris

TPS : The Thinking Production System. Godefroy Beauvallet Projet Lean Entreprise Télécom Paris TPS : The Thinking Production System Godefroy Beauvallet Projet Lean Entreprise Télécom Paris 12/01/2006 Le Projet Lean Entreprise Créé en décembre 2003 Objectifs du projet Participer à la production de

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION D ENTREPÔT

SYSTÈME DE GESTION D ENTREPÔT La clé du SYSTÈME DE GESTION D ENTREPÔT (WMS) www.lidd.ca table des matières Comment évaluer votre système de gestion d entrepôt actuel versus les autres sur le marché...3 L entrepôt Warehouse...4 Gestion

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

Poste : COMMIS AUX ACHATS ET À L INVENTAIRE. Conditions d accès à la profession : Tâches : ET À L INVENTAIRE

Poste : COMMIS AUX ACHATS ET À L INVENTAIRE. Conditions d accès à la profession : Tâches : ET À L INVENTAIRE NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

LES PRINCIPES DU LEAN MANUFACTURING. Benjamin LOBET Service Industrie CCI des Landes

LES PRINCIPES DU LEAN MANUFACTURING. Benjamin LOBET Service Industrie CCI des Landes LES PRINCIPES DU LEAN MANUFACTURING Benjamin LOBET Service Industrie CCI des Landes Environnement actuel des entreprises Mondialisation de l économie Cycle de renouvellement de produits de plus en plus

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire 1. Le Lean Management 2. Objectifs de la simulation 3. Public 4. Horaires 5. Vue d ensemble du scénario 5.a. Contenu de la phase

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

Leçon 6. Juste à temps : principes

Leçon 6. Juste à temps : principes Leçon 6 Juste à temps : principes L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la philosophie du juste à temps A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : définir les

Plus en détail

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN Programme Qu est ce que le Lean? Historique Les caractéristiques du modèle Comment réduire les gaspillages? L organisation humaine Les méthodes

Plus en détail

Le Juste à temps AVANT PROPOS

Le Juste à temps AVANT PROPOS AVANT PROPOS Les produits standards fabriqués en très grande quantité sont de moins en moins convoités par les consommateurs. En effet, ces derniers préfèrent acheter un produit d excellente qualité, correspondant

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail