Les Journées Eurasanté. Visez l excellence opérationnelle de vos processus pour gagner en performance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Journées Eurasanté. Visez l excellence opérationnelle de vos processus pour gagner en performance"

Transcription

1 Les Journées Eurasanté Visez l excellence opérationnelle de vos processus pour gagner en performance 11 avril 2013

2

3 de vos processus pour gagner en performance 11 avril 2013 SYNTHESE Le contenu de ce document correspond à une synthèse de l enregistrement réalisé au cours de la journée et vous est fourni à titre d information. Il ne saurait donc engager la responsabilité des intervenants, ni celle d Eurasanté.

4

5 Pour accéder directement à la page souhaitée, cliquer sur le bouton SOMMAIRE Ouverture 7 Présentation d Eurasanté 7 Etienne VERVAECKE 7 La performance des entreprises et industries de santé 7 Présentation d OGIP 7 Marc MAZZOLINI 7 Le programme de la conférence 8 Les concepts clés du lean management 9 Introduction 9 Michel LAMON 9 Eliminer les gaspillages 10 Une définition du lean management 11 Témoignage 1 / Société Macopharma 12 Présentation de Macopharma 12 Christophe HUYGHE 12 La démarche d amélioration continue mise en place 13 Définition de la stratégie d amélioration continue 13 Revoir l attitude managériale 13 Développer de nouveaux schémas de production 14 Augmenter la valeur ajoutée des processus 15 Les obstacles rencontrés 15 Echanges avec la salle 16 5 Témoignage 2 / Anios 17 Présentation de l entreprise 17 Thomas DECOSTER 17 Anios et le lean management 17 Anios en Consolider le socle du changement 17 Le lean management chez Anios 18 Présentation de deux projets exemples 18 Optimisation de la «réunion du matin» 18

6 DELEX : mise à plat de la supply chain et diminution des délais 18 Les clefs de la réussite d une démarche lean 19 Echanges avec la salle 20 L offre de formation en lean management 22 Jean-Christophe NICOLAS 22 Sigles 24 6

7 Ouverture Pour retourner directement au sommaire, cliquer sur le bouton Présentation d Eurasanté Etienne VERVAECKE Directeur général d Eurasanté Eurasanté est une agence de développement des activités de santé, composée d une équipe de 40 personnes dédiée à l accompagnement d entreprises, d entrepreneurs ou encore de scientifiques dans la mise en œuvre de projets d innovation, de recherche et d investissements dans le domaine de la santé. Eurasanté dispose par ailleurs d une expertise en matière d études de marché, des questions de propriété intellectuelle ou encore du domaine de l ingénierie financière. Elle possède également un savoir-faire dans l accompagnement des projets d innovation de produits ou de services qui représentent 60 % des projets accompagnés par Eurasanté. La performance des entreprises et industries de santé La question de la performance des entreprises et industries de santé est un sujet éminemment d actualité, car ces dernières subissent une forte pression concurrentielle mondiale, les incitant à se questionner, dans leurs marchés et leurs métiers respectifs, sur les moyens d optimiser leurs processus de fabrication, leurs services, etc. Trois axes permettent de créer de l emploi et de la valeur ajoutée de manière durable dans l entreprise : - l innovation ; - l ouverture à l international ; - l amélioration de la performance interne. Si Eurasanté accompagne près de 120 Petites et moyennes entreprises (PME) chaque année, l action de l agence est encore peu importante concernant la performance interne des entreprises. Il s agit pourtant d un enjeu fondamental : 150 entreprises de la filière santé régionale ont besoin d optimiser leur fonctionnement. Organisée à l initiative d OGIP Organisation, la conférence de ce jour vise à valoriser l utilisation d outils et de méthodes permettant d augmenter la performance des industries de santé, à travers les exemples de deux entreprises régionales, Macopharma et les Laboratoires Anios. Eurasanté se félicite de voir des entreprises comme OGIP Organisation proposer un programme d animation basé sur le partage d expériences, et espère que des propositions semblables suivront. Pour une entreprise, le témoignage des pairs est un outil intéressant d un point de vue pédagogique et permet d évaluer l intérêt de faire appel à des méthodes et des outils de recherche de la performance. Présentation d OGIP Organisation Marc MAZZOLINI Dirigeant, OGIP Organisation OGIP Organisation est un cabinet de conseil spécialisé depuis plus de 20 ans dans le domaine de la gestion de la production et des flux de la supply-chain. Les principaux clients d OGIP Organisation sont des constructeurs et des équipementiers du secteur automobile, mais le cabinet intervient dans trois autres domaines : - celui des PME et Petites et moyennes industries (PMI) en recherche d amélioration de leur efficience intégration des systèmes d information, lean manufacturing, optimisation des flux, etc. ; - le milieu hospitalier organisation de la logistique, d unités de stérilisation, etc. ; 7

8 - le domaine de l environnement optimisation des flux de transport notamment. Le programme de la conférence Il ne sera pas question ce jour de performance financière, mais d efficience des processus, et de l implication des collaborateurs dans l amélioration de cette efficience. Dans les témoignages qui seront présentés, on constatera en effet que ce dernier facteur est de loin le plus important dans l amélioration de la performance d une entreprise. Lors de cette conférence, un représentant de Macopharma présentera la mise en place d un chantier lean six sigma dans cette entreprise. Ensuite, un représentant d Anios nous présentera ce que la mise en place d une démarche de lean management dans une entreprise implique en termes d organisation. En effet, une démarche d amélioration continue ne se fait pas en une seule étape mais, comme son nom l indique, en respectant une logique de continuité. Par ailleurs, des offreurs de service d amélioration de la performance ont pu exposer leurs produits. Les fournisseurs exposants 8 SOCIETE CONTACT ACTIVITE ADICI M. Conseil et ingénierie de projets de déménagement et DUPARC d'implantation d'entreprises ATH Médical M. Traçabilité hospitalière, expert en identification BRONINX patients, implants, instruments CLIC DATA Mme CLARY Management visuel et tableaux de bord F.S.A Présentation des cursus universitaires pour M. l enseignement diplôme d ingénieurs en Logistique et NICOLAS Lean Management OGIP M. Organisation MAZZOLINI SETON STEREO - GRAPH Mme LEWYLLIE M. GOMEZ Figure 1 Les offreurs de service présents Conseil en organisation de la production, logistique et performance industrielle / modélisation-simulation des flux et Lean management. Vente à distance spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits de sécurité, de signalisation et d'identification Développement d'outil d'aide à la vente et de solution gestion de d'infrastructure Conférence Performance PME-PMI Jeudi 11 Avril

9 Les concepts clés du lean management Introduction Michel LAMON Ingénieur conseil partenaire, OGIP Organisation Jusqu à la fin des Trente glorieuses, une entreprise fixait unilatéralement son prix en considération des coûts supportés et de la marge visée, à charge pour elle de faire ensuite accepter son prix au client. En revanche, dans l environnement économique actuel, le prix d un produit est décidé par le marché, et fait l objet d une sévère concurrence internationale, notamment dans le domaine de l industrie pharmaceutique. Le lean management est une méthode consistant à identifier l ensemble des gaspillages qui augmentent les coûts de production dans une entreprise, et à mettre en place les moyens de les réduire. Cette méthode vise une diminution des coûts et des délais de livraison ainsi qu une augmentation de la qualité des produits. Le Lean Manufacturing - Généralités Diminution des investissements du coût de la qualité du coût du service des indemnités dues aux roulements en équipe (3 x 8) Coût des heures supplémentaires du coût du matériel Contribution à la valeur Qualité Livraison 100% Satisfaction du client Figure 2 Le triptyque du lean management Conférence Performance PME-PMI Jeudi 11 Avril 2013 Diminution des rebuts des retouches des contrôles du taux de ppm des défauts Diminution du délai de livraison du temps de rotation de la matière première, des produits semi-finis et finis de la taille des lots Augmentation du rendement des machines 13 9

10 10 Eliminer les gaspillages Appliqué au lean management, le terme de «gaspillage» ne concerne pas les collaborateurs de l entreprise, mais les processus mis en place au sein de celle-ci. Ainsi, les gaspillages sont des parties d un processus qui n apportent pas de valeur ajoutée à l entreprise le client ne s acquittant pas du coût qu ils impliquent, créent ainsi des dépenses inutiles et retardent le processus. Pour éliminer ces gaspillages grâce au lean management, il est premièrement important de les identifier et de les mettre en lumière, à l inverse de la philosophie d entreprise traditionnelle qui consiste à cacher les défauts de ses processus. Ce n est en effet qu en spillages (MUDA) i eur ajoutée dépenses cessus montrant les gaspillages qu il sera possible de les traiter. Deuxièmement, il ne faut pas considérer les gaspillages identifiés comme les causes du problème mais rechercher, à l aide d outils adaptés, les racines profondes de ces gaspillages. Parmi les moyens d éliminer les gaspillages dans un processus, on trouve notamment des outils de management visuel, qui permettent d impliquer l ensemble des collaborateurs d une entreprise dans la conduite du changement. Il peut s agir, par exemple, d outils de pilotage en temps réel de la production, mis à disposition des opérateurs et plus seulement des managers ce qui permet non seulement aux premiers de gagner en autonomie mais également d augmenter l efficience du processus. élimination ptôme, et blème e mes du flux ver les de les Figure 3 Les sept formes de gaspillage dans une entreprise nce PME-PMI Jeudi 11 Avril Figures 4, 4 bis et 4 ter Divers outils de management visuel, de gauche à droite : tableau Kanban ; tableau de marche d un train logistique ; tableau de pilotage d un groupe autonome de production

11 Une définition du lean management Le lean management est un ensemble intégré de principes, de pratiques, d outils et de techniques conçus pour éradiquer les causes de mauvaise performance opérationnelle. Démarche systématique visant l élimination de toutes les sources d inefficacité des processus, son objectif est d optimiser les coûts, de diminuer les coûts ainsi que les délais de livraison, tout en améliorant la sécurité du personnel. Pour agir sur les différentes sources d inefficacité d un processus, il convient d agir sur la diminution des gaspillages 1 et de la variabilité des systèmes et sur l augmentation de la flexibilité dans l organisation du travail On considère que 95 % du temps d un processus de production n apporte pas de valeur ajoutée à un produit ; c est donc sur cette partie du processus que les marges de progression sont les plus grandes et qu il sera rapidement possible, à l aide d investissements limités, d améliorer l efficience du processus considéré

12 Témoignage 1 / Société Macopharma Présentation de Macopharma Christophe HUYGHE Responsable engineering et amélioration continue, Macopharma Macopharma, créée en 1977, est active dans quatre domaines d activités : - la transfusion ; - la perfusion ; Le produit Transfusion - la biothérapie ; - la fabrication de masques. La division transfusion de l entreprise regroupe à elle seule plus des 2/3 du personnel personnes, est présente dans 75 pays, et réalise un chiffre d affaires de près de 170 millions d euros. 12 Figure 5 Le principal produit de la division transfusion de Macopharma, utilisé notamment par l Etablissement français du sang (EFS)

13 On distingue deux types d ateliers de production : - fabrication de produits semi-finis (Composants) ; - Assemblage de produits finis. Si la fabrication de produits semi-finis est de plus en plus automatisée injection, soudure de poches, assemblage d aiguilles, etc., l assemblage de produits finis fait quant à lui davantage appel à la main d œuvre : on peut trouver jusqu à huit opérateurs sur une ligne de production. La démarche d amélioration continue mise en place Macopharma a mis en place une démarche lean six sigma, qui consiste à l association des outils du lean manufacturing réduction des gaspillages avec une démarche Six Sigma (réduction de la variation des processus). A la base de cette démarche, on trouve la volonté de maintenir la qualité des produits, tout en diminuant leur coût de fabrication et en augmentant la productivité de l entreprise. Selon moi, une telle démarche doit être mise en place en quatre temps : - définir une stratégie ; - revoir l attitude managériale ; - développer de nouveaux schémas de production ; - augmenter la valeur ajoutée des processus. définition de la stratégie L amélioration continue de la performance doit être inscrite dans la stratégie de l entreprise, Ainsi des programmes valables pour cinq ans, ont été élaborés, tels que : - développement à l international notamment en Amérique du sud et en Chine ; - amélioration de la productivité de l entreprise objectif de 5 % de gains de productivité par an ; - réduction du coût de la qualité de par la nature des produits fabriqués, il y existe en effet une tendance à la surqualité, occasionnant de nombreux gaspillages dans les processus de production ; - réduction du coût des matières utilisées ; -. Ces différents programmes stratégiques ont ensuite été déployés de manière individuelle pour l ensemble des collaborateurs de l entreprise occupant des positions managériales. Il est important de noter que la démarche d amélioration continue s est structurée sous l impulsion d un nouveau directeur industriel arrivé en Après avoir eu recours à des consultants externes, une équipe chargée de veiller à l amélioration de la performance des sites de production de l entreprise a été mise en place. Des référents chargés de pérenniser les bonnes pratiques mises en œuvre ont de plus été désignés dans chaque usine. revoir l'attitude managériale La question de l optimisation de l attitude managériale a fait l objet d une réponse en trois temps au sein de Macopharma. Tout d abord, un concept d Unités autonomes de production (UAP) et d animation à intervalles courts a été mis en place. Ce concept consiste à organiser à différents niveaux, et dans chacun des sites de production de l entreprise, un passage en revue des performances de manière régulière et systématique. Ainsi, sur tous les sites de 13

14 à Intervalles Courts Visez l excellence opérationnelle Management exécutif (CDU) Management d UAP Process Maintenance - Qualité Management de terrain (Superviseur) Mois Semaine Equipe Figure 6 La nouvelle pyramide d identification et de résolution des problèmes mise en place dans les sites de Macopharma 14 Macopharma, l ensemble des personnels de production est désormais invité à évaluer chaque jour leur performance au cours des dernières 24 heures nombre de déchets générés, problèmes rencontrés, etc. Quand un problème est identifié par les opérateurs et leurs manageurs de terrain, ce sont ces derniers qui prennent eux-mêmes une mesure corrective chargée de régler ce problème, et qui sera mise en place au cours des prochaines 24 heures et dont les performances seront ensuite évaluées, etc. Ce processus de réunions systématiques, d identification et de résolution des problèmes a été décliné ensuite dans toute l organisation des sites de production de l entreprise. Le but est ici de gérer chaque problème au plus près de son origine, et le plus rapidement possible. Par ailleurs, Macopharma s est doté d un outil «index de maturité». Ce dernier définit les bonnes pratiques, permet d évaluer leur application dans chaque site et de définir les axes d amélioration pour atteindre le meilleur niveau possible. développer de nouveaux schémas de production Pour améliorer ses processus de production, Macopharma a mis en œuvre les démarches suivantes : - la méthode 5S 2 à l heure actuelle, plus de 2/3 des usines de l entreprise sont certifiées 5S ; - la méthode de résolution des problèmes 8D 3, sous forme de groupes de travail transversaux en interne, et utilisée également pour la résolution des problèmes avec les clients ; - un système de suggestions pouvant être faites par chacun des collaborateurs de l entreprise, décliné dans l ensemble des sites de Macopharma pour bien fonc- 2 - la méthode 5S est une méthode centrée sur la fonctionnalité et la propreté de l espace de travail, impliquant l ensemble des collaborateurs dans la gestion de leur environnement, et favorisant l acquisition de compétences organisationnelles et relationnelles 3 - la méthode 8D, pour 8 «do» (des 8 actions à réaliser), permet de corriger efficacement tout problème (de qualité, d organisation) en s appuyant sur l expérience des acteurs concernés par la fourniture d un cadre standard de résolution de problème permettant de remonter jusqu aux causes profondes pour éviter que les problèmes ne réapparaissent

15 Automatisation Routine Procédures Spéculer Développer Monde opérationnel Monde de l innovation Expérimenter Règles Emporter l adhésion Figure 7 Du monde opérationnel au monde de l innovation tionner, un tel système de suggestions demande une attention constante. A partir de 2011, des méthodes visant à rapprocher le monde opérationnel de celui de l innovation ont également été mises en place. Par exemple, avant de chercher au plus vite à automatiser la fabrication d un produit, nous essayons de simplifier au maximum ce dernier pour économiser, notamment les matières premières utilisées. augmenter la valeur ajoutée des processus L outil Value Street Mapping (VSM) est régulièrement utilisé pour schématiser les processus et identifier les sources de gaspillages au sein de ces derniers. Des projets Define, Measure, Analyse, Improve, Control (DMAIC) ont été mis en œuvre pour diminuer leur variabilité des processus et ainsi en augmenter la robustesse. Les obstacles rencontrés Les obstacles rencontrés dans le cadre de cette démarche d amélioration continue sont les suivants : - l existence d un clivage entre anciens peu enclins au changement et nouveaux collaborateurs ; - la persistance d une culture orale de transmission des savoirs et des compétences, malgré l existence de nombreuses procédures et d exigences de traçabilité des produits ; - la difficulté de travailler en transversalité ; - les divergences d opinion entre chargés de la qualité et les opérationnels les premiers sont souvent réticents à faire évoluer les contrôles. La démarche mise en place dans l entreprise a permis à Macopharma de supporter une augmentation de son volume de production de plus de 50 % entre 2011 et 2012 ; cette progression devrait être confirmée à l avenir. Par ailleurs, le coût de fabrication d une poche a été diminué de moitié 15

16 dans la même période. Le nombre de réclamations a lui aussi baissé de plus de 60 % entre 2011 et En mettant en place des processus plus simples, plus légers, plus lean, on voit donc que la qualité des produits s améliore d elle-même. 16 Echanges avec la salle De la salle Comment avez-vous réussi à rectifier les attitudes managériales? Christophe HUYGHE Nous avons fait appel à des consultants extérieurs, mis en place des formations internes et faisons régulièrement «la promotion des bonnes pratiques». Nous attendons désormais de l ensemble des managers qu ils se positionnent en clients des démarches d amélioration de la performance, et qu ils demandent des comptes régulièrement à leurs équipes sur ce point. De la salle (Marc MAZZOLINI) Combien de groupes de travail tentent actuellement d agir sur des dysfonctionnements recensés dans l entreprise? Christophe HUYGHE Nous ne réunissons pas de groupe de travail de manière régulière dans l entreprise. Nous misons en effet beaucoup sur les méthodes d animation à court terme et les démarches projet. Quand un problème plus complexe se présente, il est alors naturel d initialiser un groupe 8D. De la salle (Marc MAZZOLINI) Combien de temps est accordé aux opérateurs pour mettre en œuvre ces démarches d amélioration? Christophe HUYGHE Lors des réunions journalières, les personnels de terrain décident de la réalisation d actions d amélioration au cours des prochaines 24 heures. Plus Les managers arrivent à responsabiliser les opérateurs, plus eux-mêmes disposent de temps pour travailler à des améliorations plus long terme. De la salle Il faut encourager tous les chefs d entreprise à s engager dans ce type de démarche, et de respecter dans ce cadre trois conditions : - réalisation d un travail important de préparation de la direction et du management ; - application d une méthodologie de projet rigoureuse ; - mise en place d indicateurs de performance.

17 Témoignage 2 / Anios Présentation de l entreprise Thomas DECOSTER Directeur d exploitation, Laboratoires Anios Créée en 1898, Anios est une entreprise nordiste spécialisée dans le nettoyage et la désinfection, notamment en milieu hospitalier. L entreprise est active dans quatre secteurs de distribution commerciale : - hôpitaux et cliniques ; - professions médicales ; - industries du secteur cosmétique, pharmaceutique et agroalimentaire notamment ; - collectivités territoriales et autres professionnels. L une des grandes forces d Anios, qui compte 450 salariés et deux sites de production, est d être toujours restée dans son cœur de métier, la désinfection et l hygiène. Pour développer de nouveaux produits dans ce cadre, elle dispose d un centre de recherche comptant 55 personnes. La deuxième grande force d Anios est la présence en France de nombreux commerciaux qui peuvent faire remonter les besoins des clients et permettre ainsi à l entreprise de s y adapter. Anios réalise 30 % de son chiffre d affaires à l international, et son objectif est de porter ce taux à hauteur de 50 % d ici 5 ans. Dans les sites de production de l entreprise, qui rassemble 120 salariés spécialisés, sont fabriquées tonnes de produit par an. Près de conditionnements différents sont utilisés tous les mois par les opérateurs d Anios, ce qui témoigne de la complexité de la chaîne de production de l entreprise. Anios et le lean management anios en 2008 Anios connaît depuis 20 ans une forte croissance de sa production, et n était tournée que vers le besoin des clients et la croissance de l activité. Le taux de services fournis était alors bas, et les stocks très importants. Les salariés d Anios sont souvent présents dans l entreprise depuis longtemps. Ils se sentent gratifiés par la réussite de l entreprise, et s en sentent aussi responsables. Mais le problème est que certains salariés et les organisations sont aussi quelque peu «ancrés» dans leurs paradigmes. Par ailleurs, les différents services de l entreprise fonctionnent très efficacement de manière individuelle mais les relations interservices sont moins fluides. Est ainsi apparu le besoin pour l entreprise de s organiser et de se structurer différemment, tout en développant de meilleurs outils de communication internes. consolider le socle du changement, département production Sur la période , un important travail de développement des compétences et de préparation au changement a été mené : - préparation de la communication sur le changement ; - formation du management opérationnel en donnant notamment aux managers des outils en matière de gestion des hommes, communication, entretiens, gestion de conflits ; - mise en place de routines managériales systématisation de moments de rencontre et de communication. 17

18 18 Le lean management chez Anios Après avoir consolidé le socle du changement, nous avons déployé des projets d outil du Lean, tout en veillant à conserver l identité de l entreprise et de ses hommes. Le lean management incite les collaborateurs d une entreprise à se préoccuper davantage des processus mis en œuvre et moins du résultat obtenu. Le but d une telle démarche est également que les collaborateurs adoptent une vision plus globale de leur travail. Par ailleurs, le lean management favorise les remontées factuelles d informations, qui sont les seules permettant d identifier un problème, à la différence des avis ou des jugements. Pour qu une telle démarche d amélioration des processus se pérennise, il est également nécessaire de parvenir à impliquer les opérateurs dans la mise en œuvre de cette démarche. Enfin, les décideurs et les encadrants eux-mêmes doivent faire preuve d exemplarité pour assurer sa réussite. Présentation de deux projets exemples optimisation de la «réunion du matin» L une des actions menées par Anios dans le cadre de sa démarche de lean management a concerné la mise en place dans chaque site de production d une organisation systématique pour les traditionnels points du matin. Ne constituant auparavant qu un point informel réunissant le responsable de l usine et le chef de l équipe de conditionnement, il a été décidé de faire de ces points journaliers des moments permettant aux managers d analyser plus efficacement les résultats de la veille pour chaque site de production. Les règles concernant la réunion du matin de chaque usine sont désormais strictement appliquées : - déroulement de 8h40 à 9h précises ; - présence des acteurs clefs de l usine (groupe de 5 à 6 personnes) ; - position debout dans l atelier ; - passage en revue des indicateurs de production (qualité, sécurité, environnement, résultats) ; - réalisation d un travail de priorisation et de suivi d actions. [Projection d une vidéo montrant une réunion d équipe au sein d un site de production d Anios] Cette réunion journalière, telle que son déroulement a été décidé, est aujourd hui véritablement ancrée dans les mœurs des managers opérationnels de l entreprise. Si les résultats sont encore nuls en termes de profit, la mise au point de ce mode de réunion a permis d améliorer sensiblement la communication entre managers. delex : mise à plat de la supply chain et diminution des délais Le projet DELEX vise quant à lui une diminution des délais de livraison des produits d Anios, en s assurant du respect futur de ces délais, et en diminuant les stocks de l entreprise. Il a permis de 2008 à 2012 de faire passer le taux de service de 80 % à 96 %, et le montant des stocks de 26 millions à 18 millions d euros. Pour atteindre cet objectif, des outils de VSM ont été utilisés. Il a fallu tout d abord respecter une étape d état des lieux des flux actuels de l entreprise, à l aide de réunions permettant d identifier et de reconstruire les différents incidents recensés dans l entreprise En quatre mois, près de 60 heures de réunions ont été ainsi organisées dans l entreprise

19 Les références de produits fabriqués par l entreprise sont désormais réparties en trois classes : - la classe A concentre 80 % des volumes produits, représente 200 références, et fait désormais l objet d une règle de gestion sur stock ; - la classe B concentre 15 % des volumes produits, représente 200 références, et fait l objet d une deuxième règle de gestion ; - la classe C regroupe références mais qui ne représentent que 5 % des volumes fabriqués par Anios ; elle est gérée sur commande et non sur stock. Figure 8 Exemple d une cartographie des flux de l entreprise En parallèle de l état des lieux des flux de l entreprise, un travail portant sur la gestion des stocks a été réalisé. Pour fiabiliser cette gestion, des règles par classes de produits ont été élaborées et mises en place. Le travail d état des lieux de la supply chain et d optimisation de la gestion des stocks a permis d identifier des causes de gaspillage dans l entreprise et de diminuer grâce à des actions ciblées le délai moyen d envoi des commandes, mais également de gagner en fiabilité vis-à-vis des clients de l entreprise. Les clefs de la réussite d une démarche lean Délai moyen des commandes Pour qu une démarche lean réussisse, plusieurs règles doivent être respectées : 19 Figure 9 Evolution des délais moyens d envoi des commandes

20 20 - ne pas oublier de valoriser les résultats positifs ; - faire preuve de rigueur quant à l atteinte des engagements pris ; - laisser un espace de liberté aux opérateurs, en évitant d être trop prescriptif, et leur donner ainsi la possibilité de s approprier le projet ; - communiquer de manière efficace sur la conduite du changement. La communication est un point fondamental de la conduite du changement. Pour communiquer simplement sur la conduite du changement, il est important de disposer tout d abord d un projet et d une vision pour l entreprise, qu il faut prendre le temps de construire pour s assurer de l adhésion des équipes. Cette vision, cette «terre promise» doit apparaître infaillible. Ensuite, une bonne communication sur la conduite du changement passe par l identification de «guides» dans l entreprise, de personnes chargées de relayer les informations et les problèmes. Par ailleurs, il est important de faire comprendre aux collaborateurs que la conduite du changement constituera un passage parfois difficile, qui peut s apparenter par moments à une «traversée du désert». L honnêteté par rapport à cette difficulté suffit à emporter l adhésion des équipes. Par ailleurs, la valorisation des résultats positifs permet de limiter l impact des difficultés rencontrées. Parmi les difficultés rencontrées par Anios dans la conduite du changement, on trouve le manque de motivation et le besoin de responsabilisation de certains opérateurs de l entreprise et notamment des plus jeunes. Il nous reste également des efforts à réaliser en matière de management de proximité, de valorisation des réussites des opérateurs, ainsi que de fixation des règles du jeu. Echanges avec la salle De la salle Quelles sont les règles du jeu évoquées? Thomas DECOSTER Il s agit par exemple des règles en matière de délégation d un opérateur en vue de sa participation à un projet, à une réunion, etc. qui s inscrit dans la démarche lean de l entreprise. Il est important d appliquer ces règles de manière générale et impersonnelle à tous les opérateurs, car l existence d inégalités entre ces derniers serait néfaste. De la salle Avez-vous développé des partenariats avec vos fournisseurs en matière de gestion des stocks? Thomas DECOSTER Oui. Nous avons utilisé de nombreux outils classiques : la contractualisation des délais, les stocks déportés, la communication de prévision. Plus spécifiquement, nous avons mis en place un process d approvisionnement avec nos deux fournisseurs d étiquettes afin d être livré en 24h.

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 Notre positionnement Aider les dirigeants à construire leur vision stratégique, à mener leurs projets de transformation, à améliorer

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation 2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation "Confrontés chaque jour à une compétition plus vive et qui se livre désormais à l'échelle de la planète, les industriels doivent

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA?

Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA? Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA? Des conférences, des témoignages, une table ronde pour une vision claire, concise et pragmatique du Lean et de sa mise en œuvre. Cabinet TANOUS Conseil & Formation

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING p.1 Les principes de l entreprise lean 1) Spécifier la valeur pour le client 2) Ne transférer que des produits bons 3) Eliminer le gaspillage, par une remise en cause

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance Performance CHANGER VOTRE NIVEAU Management des hommes Au service de la performance Conseil Formation Enseignement 03.85.81.63.99 06.59.51.48.00

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop.

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop. Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27 tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00 www.al-consulting.com www.lean-shop.net Copyright AL Consulting MENU GENERAL Copyright AL Consulting Liste Sommaire

Plus en détail

BROCHURE. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch

BROCHURE. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch BROCHURE Tél. : 024 423 96 50 1 INTRODUCTION Le Lean management est une démarche d amélioration continue : mettant le client et le collaborateur au cœur du changement de la performance de l entreprise

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels Mercredi de L INET Mercredi 28 mars 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIETAIRE Toute utilisation de ce matériel sans

Plus en détail

Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation

Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation MASTER AFFAIRES INDUSTRIELLES INTERNATIONALES PROGRAMME DE LA FORMATION SOMMAIRE Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation Page 1 sur 6 Objectifs Préparer des cadres de culture

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2 Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES FC M1 Management 2012/2013 Projet individuel ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES (Manufacturing Execution System) FC M1 Management 2012_2013 / SYSTEMES D INFORMATION / ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

Supply chain & Lean management. «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort

Supply chain & Lean management. «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort Supply chain & Lean management «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort Les facteurs clés d une entreprise performante Qu est ce qu

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser fiche MÉTIERS2013 LOGISTIQUE Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser Fed Supply est un cabinet dédié aux recrutements temporaires et permanents des métiers de l ADV, des Achats et de la Logistique

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE LYON PLM MASTÈRE SPÉCIALISÉ FORMATION PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT SYSTEMES D INFORMATION ET STRATEGIES POUR MAÎTRISER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS INDUSTRIELS

Plus en détail

CATALOGUE)FORMATION)2015)

CATALOGUE)FORMATION)2015) CATALOGUE)FORMATION)2015) Intitulé(de(formation( Code( Agiliser)vos)processus) F010$ Fondamentaux)du)Lean) F021$ Résolution)de)problème) F022$ Lean)Six)Sigma) F023$ Mesures)et)indicateurs) F030$ Assurance)qualité,)vérification,)validation)

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Sommaire Le lean de quoi parle t-on? L âge des outils Le

Plus en détail

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869 ECAM Expert SASU au capital de 150 000 euros 40, montée Saint Barthélemy, FR-69321 Lyon Cedex 05 Tél. : +33 (0)4 72 77 06 44 - Fax : +33 (0)4 72 77 06 11 www.ecam.fr SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR LEAN & ISO 9001 La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR 14 Octobre 2009 SOMMAIRE Contexte L esprit ISO 9001 ISO 9001 Rappel L

Plus en détail

SPS Système de production Schneider

SPS Système de production Schneider Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Schneider Electric Master Tech 70 Rue de la Grange Batie Centr alp 38430 MOIRANS Tel. 33 (0)4 76 57 72 72 SPS Système de production Schneider www.schneider-electric.com

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA INTRODUCTION AU LEAN SIGMA Présentation générale Gilles Panczer OBJECTIFS Sigma? Quelle approche pour ma société? Lean-Sigma, 15 ans déjà et après? Gilles Panczer 2 LEAN SIGMA: HISTORIQUE Six Sigma L approche

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle - Cinéma de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev.

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev. +33 (0)3 84 22 99 10 Avril 2003 D-1.3-021-rev.01 +33 (0)3 84 22 99 10 Partage d expd expérience Démarche Globale LEAN MATRA ELECTRONIQUE Sommaire Quelques mots sur MATRA ELECTRONIQUE Périmètres du Lean

Plus en détail

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric Gérard JORGE Directeur de la division Ibérique & Internationale, Schneider Electric Revoir complètement la chaîne d approvisionnement, assurer

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Ressources Humaines 2014 Formations CHANGE GREEN BELT SIRH PILOTAGE RH GPEC sommaire La formation par ConvictionsRH Accompagnement au changement Green Belt Systèmes d Informations

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

CABINETS DE CONSEIL EN SCM

CABINETS DE CONSEIL EN SCM ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN SEGEC CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET SEGEC Consulting 2. Date de

Plus en détail

Déployer et exploiter Lean Six Sigma

Déployer et exploiter Lean Six Sigma Nicolas Volck Déployer et exploiter Lean Six Sigma, 2009 ISBN : 978-2-212-54334-6 Chapitre 1 Lean Six Sigma : origines, spécificités et enjeux Les spécificités de Lean Six Sigma par rapport aux autres

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5)

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5) école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5) Manager de la chaîne logistique Contexte Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) travaille depuis toujours au

Plus en détail

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP SILOG, éditeur & intégrateur d ERP silog.fr éditeur & intégrateur - Spécialiste en solutions ERP SILOG est un Groupe français, privé et indépendant, spécialisé dans l édition et l intégration de solutions

Plus en détail

CABINETS DE CONSEIL EN SCM

CABINETS DE CONSEIL EN SCM ctobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 8 e ÉDITIN SEGEC CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET SEGEC Consulting 2. Date de

Plus en détail

Devenez expert. Formations. Universitaires et Professionnalisées. en maintenance immobilière. et exploitation de patrimoines. Assurez votre avenir

Devenez expert. Formations. Universitaires et Professionnalisées. en maintenance immobilière. et exploitation de patrimoines. Assurez votre avenir Formations Universitaires et Professionnalisées UNIVERSITÉ D ANGERS - IMIS Ingénierie en Maintenance Immobilière et Sécurité Deust, Licence, Licence Professionnelle, Master, Doctorat www.univ-angers.fr

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

Pour que votre formation rime avec profession!

Pour que votre formation rime avec profession! Pour que votre formation rime avec profession! s s Groupe PROMOTRANS, association de compétences En 1966, des professionnels du transport se regroupent autour d un projet commun : la création d un organisme

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Lean Manufacturing «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Une stratégie industrielle mondiale claire qui se traduit en plan de progrès pour l European Molds

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

La qualité totale CONTENU DU MODULE

La qualité totale CONTENU DU MODULE La qualité totale CONTENU DU MODULE 1. Introduction 2. Les différentes notions et composantes de la qualité 2.1. La qualité peut avoir plusieurs sens 2.2. Les constituants de la qualité totale 3. Les intérêts

Plus en détail

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN Version 1 BBC Conseil 1 / 18 Plan de la présentation Présentation rapide du Lean Management 1. Le Lean est une démarche à long terme avec des résultats rapides.

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Maitriser le questionnement à 360 Etre pertinent dans ses questions est au moins aussi important que de savoir maîtriser sa présentation

Plus en détail

DUT Statistique et Traitement Informatique des Données (S.T.I.D.)

DUT Statistique et Traitement Informatique des Données (S.T.I.D.) UNIVERSITÉ DE LILLE 2 IUT DE ROUBAIX DÉPARTEMENT STATISTIQUE ET TRAITEMENT INFORMATIQUE DES DONNÉES DUT Statistique et Traitement Informatique des Données OBJECTIFS : (S.T.I.D.) Il s agit d une formation

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT SOMMAIRE Le challenge du renforcement des compétences 2 La qualité du service après vente : un enjeu stratégique 2 Un partenariat ambitieux avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et

Plus en détail

Gestion Administration Management Droit

Gestion Administration Management Droit Gestion - Administration - Management - Droit Management et Droit Quelque soit la taille ou le développement d une entreprise, les métiers liés à la Gestion et au Management occupent une place centrale

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

L audit des fournisseurs

L audit des fournisseurs Chambres de Commerce et de l Industrie Les Journées Qualité, Hygiène et Sécurité, Environnement L audit des fournisseurs Conférence du 8 Avril 2006 par Christian DOUCET DOUCET Conseil Conseil, Audits,

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

Thémaformation. Your partner on the road to achieving business excellence

Thémaformation. Your partner on the road to achieving business excellence Thémaformation Your partner on the road to achieving business excellence Thémaformation Paris - Lille Nice Lyon Bordeaux Marseille Strasbourg Bruxelles - Casablanca Tel : +33(0)3 20 26 99 21 Fax : +33(0)9

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

avec le soutien de Master professionnel Management de la Chaîne Logistique

avec le soutien de Master professionnel Management de la Chaîne Logistique avec le soutien de Master professionnel Management de la Chaîne Logistique Une formation professionnelle au service de la chaîne logistique Ce Master a pour but de former des cadres ou futurs cadres au

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

www.opex-management.com

www.opex-management.com Paris Luxembourg Bruxelles Casablanca PROGRAMME des formations certifiantes Lean Management et Lean Six Sigma De nouvelles compétences pour les collaborateurs De nouveaux leviers de compétitivité pour

Plus en détail