RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES"

Transcription

1 RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1

2 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER LA CONSOMMATION EFFICACE DU GASPILLAGE ÉNERGÉTIQUE Reprenant les principes du Lean Manufacturing, la Lean EnergyAnalysis postule que toute utilisation de l'énergie qui n'est pas directement : Une plus value pour le produit ou pour l outil de production (l usine ou son environnement) est un gaspillage, donc une source de gain potentiel La Lean Energy Analysis propose de modéliser les consommations d'énergie des installationsen distinguant 3 catégories fonction des paramètres influents : 1. Consommations fonction de la gestion de l activité : les systèmes d éclairage ou de ventilation et plus généralement l ensemble des services support (informatique par exemple) ont typiquement des consommations fonction du planning et de l organisation de l activité 2. Consommations fonction de la production : les équipements tels que les compresseurs d'air, les groupes de froid, les presses, les moteurs et les pompes ont, normalement, des consommations fonction du niveau de production 3. Consommations fonction de la température extérieure : pour exemple, les équipements de chauffage ou de climatisation ont une consommation corrélée à la température de l'air extérieur Ces modèles sont nécessaires pour : Comprendre les évolutions de vos consommations, hiérarchiser les facteurs influents, détecter les anomalies de fonctionnement Etablir vos budgets prévisionnels en fonction des projections de production, des scenarii d évolution des coûts énergétiques et des hypothèses climatiques Mesurer les économies effectivement générées par un plan d actions en déterminant les consommations «de référence» indispensables à la mise en œuvre du Protocole International de Mesure et Vérification des Rendements (IPMVP) 27/03/2013 2

3 LEAN ENERGY ANALYSIS: DES DONNÉES QUALIFIÉES POUR UNE MODÉLISATION PERTINENTE Un modèle corrèle les consommations avec ses facteurs influents. Il reste valide tout le temps où l organisation et l outil de production sont stabilisés Toute évolution dans le fonctionnement du site industriel : nouvelle consigne, remplacement d une machine, modification des horaires de travail induit «naturellement» une dérive du modèle Le modèle doit alors évoluer pour rester adapté au contexte d exploitation Les modèles accompagnent vos évolutions. Concrètement, des données relevées sur une période stabilisée de 2T permettent d élaborer un modèle représentatif sur 1T La modélisation de vos consommations selon la typologie en 3 groupes de la Lean Energy Analysis présuppose que vous puissiez fournir des données qualifiées de consommations / production Données en nombre suffisant pour une étude statistique (minimum 24 relevés /2 ans si données mensuelles) Données permettant d analyser les processus importants de manière individuelle (sous-comptage) Données fiables et de bonne qualité pour garantir des modélisations pertinentes En synthèse, pour une bonne analyse de vos consommations : Vous nous communiquez Un minimum de 24 données énergétiques (gaz, fuel, électricité) et de production (quantités produites, temps d engagement des moyens de production, occupation du site, ) sans aucun changement sur la période (changement de machines, chaudière, consigne). Nous commençons par élaborer Une modélisation fine de vos consommations corrélées à votre gestion d activité, à votre outil de production et aux conditions climatiques de votre lieu d implantation 27/03/2013 3

4 LEAN ENERGY ANALYSIS: UN RAPPORT COMPLET AVEC ANALYSES ET PRÉCONISATIONS POUR VOUS DONNER RAPIDEMENT LES CLEFS STRATÉGIQUES Une mission de 3 jours Visite d une ½ journée sur site Revue de la gestion technique de vos activités, de votre outil de production et du site dans son ensemble Pré-Identification des zones / procédés qui peuvent présenter des potentiels d'économies d'énergie Collecte des données énergie et de production Réalisation des modélisations et des études afférentes Recueil complémentaire, échanges par mél ou par téléphone, de données et d éléments techniques en tant que de besoin Rédaction du rapport d étude avec synthèse de nos analyses et préconisations opérationnelles. Tous éléments de calculs justifiant les résultats et compléments techniques documentant la démarche sont annexés au rapport Un rapport détaillé sous 3 semaines*. Vous disposez de tous les éléments factuels pour : 1. Identifier les postes «consommateurs» et définir les ratios énergétiques significatifs de votre activité 2. Comprendre vos consommations et pondérer les facteurs influents Données météo (DJU, température moyenne) Données d activité : temps d occupation d un bâtiment, données liées à la production Données de consigne : de température intérieure par exemple 3. Détecter des dérives de consommations et les expliquer 4. Identifier les potentiels d amélioration de votre Efficacité Energétique 5. Evaluer l opportunité d une éventuelle étude plus approfondie, en définir précisément l objet et le périmètre * A votre convenance, nous vous adressons le rapport et/ou venons vous le présenter sur site si vous le souhaitez 27/03/2013 4

5 LEAN ENERGY ANALYSIS: 3E-PERFORMANCE VOUS OFFRE DES OUTILS DE MODÉLISATION PERFORMANTS Pour exemple : Modélisation de la courbe de charge d une usine ( Température 11.57) ( Température 11.57) TE Energie = Energie en kwh Paramètres du modèle : Température ( C) TE : Temps d engagement des moyens (secondes) R² = 0.87 CV-RMSE = 10.59% Consommations électriques en kwh Un modèle 4P+MVR efficace MODELE 4P+MVR Energie électrique globale MGA 0 28/03/ /05/ /07/ /08/ /10/ /12/ /01/ /03/ /03/2013 5

6 LEAN ENERGY ANALYSIS : EXEMPLES DE PREMIÈRES INTERPRÉTATIONS Un modèle représentatif bien corrélé à la réalité mais des dysfonctionnements à analyser Température C Gaz (kwh) Model_Gaz (kwh) Température Moyenne ( C) Modélisation des consommations de gaz (chauffage des locaux) d une usine de plasturgie : Paramètres utilisés : température moyenne extérieure et «operating time» des moyens de production Fonctionnement de la régulation globalement correct Outil de mesure des gains possibles Comment expliquer la surconsommation de mars 2011? Consommation Gaz Naturel Météo = 28% Indépendant correspond à l énergie non intégrée au produit. Une approche «Lean» est parfaite lorsque cette part est nulle! Production = 58% Indépendant = 14% Température extérieure 27/03/2013 6

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique

Le Contrat de Performance Energétique Le Contrat de Performance Energétique 1. Proposition de valeur de Schneider Le contrat de Performance Energétique Le modèle économique Le processus Le financement 2. Les Engagements de Schneider Electric

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE

L EFFICACITÉ à cœur. Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes 3 mars 2015 AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE L EFFICACITÉ à cœur WWW.UTILITIES-PERFORMANCE.COM -Propriété exclusive de UTILITIES PERFORMANCE. Reproduction interdite sans autorisation. Mars 2015 CCI Rennes 1 Réunion «Transition énergétique» CCI Rennes

Plus en détail

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp SYPIM Syndicat du Pilotage et de la Mesure de la performance énergétique Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp Fédération des Services

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE?

De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE? De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE? Myriam HUMBERT Cerema 1 L audit en général Objectif : construire un modèle thermique du bâtiment comme aide à la décision

Plus en détail

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 3 juillet 2014 Frédéric DUPASQUIER - Responsable métiers performance HSE Marie MYCZKOWSKI

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Meta Productique. Présentation. Industrie. Analyse & Optimisation de Production. www.metaproductique.com

Meta Productique. Présentation. Industrie. Analyse & Optimisation de Production. www.metaproductique.com Meta Productique Technopole - 18 rue de la télématique - 42000 St Etienne Tél. +33 4 77 79 31 31 Fax. + 33 4 77 79 47 81 commercial@metaproductique.com Meta Productique Présentation Analyse & Optimisation

Plus en détail

Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne

Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne Le premier CPE de services en France avec le soutien de Premier CPE de services en France Contrat en Marché Public de Performance Energétique (MPPE) Carte d

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Les fondamentaux du Contrat de Performance Energétique (CPE)

Les fondamentaux du Contrat de Performance Energétique (CPE) LES OPERATEURS D EFFICACITE ENERGETIQUE 15 mars 2011 Les fondamentaux du Contrat de Performance Energétique (CPE) Le CPE est issu de la Directive 2006/32/CE, du 5 avril 2006, sur l'efficacité énergétique

Plus en détail

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie Okavango a développer les méthodes Leanergy TM et Kaizen Leanergy TM pour assister les industriels dans l optimisation de leurs coûts énergétiques et de leur émissions de CO 2. Où trouver les plus grands

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet Energie

Plus en détail

Méthodologie de suivi et d analyse. Myriam Humbert, CETE de l Ouest

Méthodologie de suivi et d analyse. Myriam Humbert, CETE de l Ouest Méthodologie de suivi et d analyse Myriam Humbert, CETE de l Ouest BÂTIMENTS EXEMPLAIRES BASSE CONSOMMATION : QUELLES PERFORMANCES RÉELLES? - PARIS, LE 29 NOVEMBRE 2013 Sommaire 2 Objectif de l analyse

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

Le Management de l énergie selon ENEOR

Le Management de l énergie selon ENEOR Le Management de l énergie selon ENEOR Juillet 2013 Le Management de l énergie 1. Aller plus loin dans la performance énergétique ENEOR 2 Contexte réglementaire ENEOR 3 La performance réelle du bâtiment

Plus en détail

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE-

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- Adoptez notre Technologie Rendez vos bâtiments et sites techniques Intelligents Réduisez votre consommation d électricité Réduisez votre facture de

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012 Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012 31 Mai 2012 Plan Présentation d Ad3e Présentation de la mission d audit énergétique Présentation des résultats Présentation d Ad3e Qui sommes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 28 février 2013 relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR

Plus en détail

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique 1 Answers for infrastructure. Siemens optimise la gestion énergétique de votre bâtiment Les bâtiments

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Perdez vos kw superflus

Perdez vos kw superflus Perdez vos kw superflus Newsletter Energie Depuis 2010 Réunions > 250 participants Energies renouvelables Visites Energie > 60 visites ISO 50001 Programme Perdez vos kw superflus Accompagnement Actions

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme 11. Qualité et gestion de la production 12. Hydraulique 13. Organisation industrielle

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX. Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX. Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées LA PERFORMANCE ENERGETIQUE LES FONDAMENTAUX Alain GANNE, Délégué ATEE Midi-Pyrénées 1 Groupe de travail ENERGIE ET ENVIRONNEMENT Rassemble, Informe et Propose des mesures et techniques pour faire progresser

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires L efficacité énergétique Présentation ETS5 16 octobre 2014 Lyon / 10h Les Enjeux Enjeux du bâtiment de demain Le Bâtiment

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

Logiciels de gestion énergétique

Logiciels de gestion énergétique Logiciels de gestion énergétique 1. GEPWEB (360 ) SSINERGIE Outil payant en ligne Gestion énergétique de patrimoines (bâtiments et éclairage publics). http://www.ssinergie.com/index.php?page=gepweb 2.

Plus en détail

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive FLUXUS Energie débit énergétique et d'air comprimé Chauffage et climatisation des consommations thermiques : Chauffage Réfrigération

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

Conseil en Orientation Energétique

Conseil en Orientation Energétique Conseil en Orientation Energétique V I L L E N E U V E L E S Centre culturel Bérenger de Frédol M A G U E L O N E 2009 Diagnostiqueur : Michaël GERBER Salle Bagouet Esplanade Charles de Gaulle 34 000 Montpellier

Plus en détail

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif LES EXEMPLES À SUIVRE Pays de la Loire L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : L efficacité énergétique Saint-Nazaire Organismes 6 entreprises, de la PME à la grande industrie Partenaires

Plus en détail

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Web Conférence organisée par AGRION le 23 mars 2013 Nathalie LAPLAUD SGS ICS Responsable d audit Q S

Plus en détail

Industrial Energy Efficiency

Industrial Energy Efficiency Energy Efficiency - Made in Germany Industrial Energy Efficiency - Mécaniques et solutions allemandes - 9 octobre 2012 Export Initiative Energy Efficiency à Casablanca, Maroc Dr.-Ing. Clemens Mostert,

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0)

TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0) TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0) Les compétences des étudiants et étudiantes en fonction des niveaux de stage Stage 1 (fin 1 re année) Bureau d ingénieurs conseils une Contracteur une Milieu

Plus en détail

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Claudio Buccola Ingénieur HES / MAS EPFL claudio.buccola@amstein-walthert.ch 02 avril 2012 Sommaire - 1 ère partie: Introduction - Objectif

Plus en détail

Introduction par l'ibge

Introduction par l'ibge Gestion énergétique des installations Manuel d'exploitation des bâtiments tertiaires 1 Introduction par l'ibge Attention! Pour certaines des mesures proposées, l'économie potentielle est mentionnée. Ce

Plus en détail

CSSS de la Pointe-de-l Île

CSSS de la Pointe-de-l Île CSSS de la Pointe-de-l Île Projet d amélioration énergétique des bâtiments Séminaire ASHRAE Aboubakeur Bensikhelifa, ing., CBCP, LEED AP BD+C 16 mars 2015 Agenda 1Introduction 2Audit énergétique 3Mesures

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Perdez vos kw superflus

Perdez vos kw superflus Perdez vos kw superflus Newsletter Energie Energies renouvelables Depuis 2010 Réunions Visites Energie > 500 participants 1500 entreprises sensibilisées 60 entreprises / an accompagnées 17 entreprises

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.1.bis.public) bureaux, services administratifs, enseignement N : 08 06 2142 / 1 Valable jusqu au : 26/08/2018 Année de construction :

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

Monitoring énergétique du siège de ENGIE à Bruxelles La mesure au service de la performance. Poncelet Benoit, Technum-Tractebel

Monitoring énergétique du siège de ENGIE à Bruxelles La mesure au service de la performance. Poncelet Benoit, Technum-Tractebel Monitoring énergétique du siège de ENGIE à Bruxelles La mesure au service de la performance Poncelet Benoit, Technum-Tractebel Plan de la présentation Objectifs ENGIE Towers Données disponibles Modus operandi

Plus en détail

Mon auto-bilan. Sommaire. Rapport de synthèse des consommations énergétiques. Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B

Mon auto-bilan. Sommaire. Rapport de synthèse des consommations énergétiques. Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B Mon auto-bilan Rapport de synthèse des consommations énergétiques Entreprise Confitures du Var Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B Contrats analysés Contrat élec: Jaune Base Contrat Gaz:

Plus en détail

GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT THERMIQUE DES OCCUPANTS

GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT THERMIQUE DES OCCUPANTS DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : ADMINISTRATION Politique : Installations scolaires, ouverture et fermeture d écoles ADM.10.4 En vigueur le : 30 octobre 2015 Révisée le : GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie Audits énergétiques L efficacité énergétique dans l industrie Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer l efficacité énergétique de vos installations

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage

Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Dossier de presse thématique Découvrez les «Solutions confort» Schneider Electric pour le chauffage Contact presse Muriel Droin/Natacha Dreux Tél : 01 46 05 12 67 Fax : 01 46 05 26 74 mdroin@profilepr.fr/ndreux@profilepr.fr

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Réduisez les couts énergétiques de vos usines sans investir. (CFIA Lyon 17/11/2015)

Réduisez les couts énergétiques de vos usines sans investir. (CFIA Lyon 17/11/2015) Réduisez les couts énergétiques de vos usines sans investir (CFIA Lyon 17/11/2015) Selon vous, Quelle est la proportion des entreprises ayant commencé à agir? 30% Subissent leur consommations énergétiques

Plus en détail

3. Quel est le niveau de l entreprise en matière de gestion énergétique?

3. Quel est le niveau de l entreprise en matière de gestion énergétique? 1. Documents à obtenir! " # $ %! & ' ( )))$ * 2. Information budgétaire - " " 3. Quel est le niveau de l entreprise en matière de gestion énergétique? ", " - #. / '" 1 0 12 032 # " 3 45 ' #02 ((. Responsable

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Performance énergétique en agro-industrie

Performance énergétique en agro-industrie FICHE EXEMPLE ACCOMPAGNEMENT Performance énergétique en agro-industrie 5 entreprises représentant 9 sites de production ont participé en 2013 à l accompagnement proposé par Alsace Qualité et soutenu par

Plus en détail

l évaluation de la consommation d énergie à l école

l évaluation de la consommation d énergie à l école l évaluation de la consommation comprendre la consommation d énergie de notre école Adapté de EcoSpark, Wattwize: Teacher Guide, document 1, accessible sous ecospark.ca. L évaluation de la consommation

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 18 FEVRIER 2013 CONTACT PRESSE : Marie-Francoise BAHLOUL 0694230973 marie-francoise.bahloul@cnes.fr

DOSSIER DE PRESSE 18 FEVRIER 2013 CONTACT PRESSE : Marie-Francoise BAHLOUL 0694230973 marie-francoise.bahloul@cnes.fr Convention Efficacité énergétique entre et le Centre National d'etudes Spatiales Le kwh le moins cher est celui que l on ne consomme pas L Efficacité Energétique est un enjeu pour le développement durable

Plus en détail

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013 Réduire la précarit carité énergétique Les coûts de la rénovation : Leur maitrise est un enjeu 23 mai 2013 Recherche expérimentation PUCA Connaître le coût t et la performance thermique en OPAH (2009-2012)

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

Stratégie d achat de gaz naturel du Conseil Général de l Hérault (CG34) pour son patrimoine bâti

Stratégie d achat de gaz naturel du Conseil Général de l Hérault (CG34) pour son patrimoine bâti Stratégie d achat de gaz naturel du Conseil Général de l Hérault (CG34) pour son patrimoine bâti Prestation P1 des marchés d exploitation de chauffage Auteur : Caroline CANALE, expert énergie, Direction

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété. Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry

Rénovation énergétique en copropriété. Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry Rénovation énergétique en copropriété Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry Qui sommes nous? Association 1901 Créée en décembre 2009 Initiative de membres du Chantier copropriété Plan Grenelle Colloque

Plus en détail

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Capucine LECLERCQ 05/07/2013 Depuis le 1er Juillet 2006, un dispositif national permet aux collectivités territoriales de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie)

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Bruxelles Environnement GESTION DES CONSOMMATIONS : COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

La comptabilité énergétique

La comptabilité énergétique La comptabilité énergétique Un outil de suivi des consommations des bâtiments Nicolo Morgante Responsable énergie CHR Soignies Sommaire Comptabilité énergétique: qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Pourquoi?

Plus en détail

Grands Consommateurs du Canton de Genève. Recommandation pour l'élaboration du rapport d'audit énergétique

Grands Consommateurs du Canton de Genève. Recommandation pour l'élaboration du rapport d'audit énergétique REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie (OCEN) Grands Consommateurs du Canton de Genève Recommandation pour l'élaboration du

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut

SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut AGENDA 1 CONTEXTE 2 OBJET DE L'ÈTUDE 3 MÈTHODE DE

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives Valérie Blanchard DREAL Alsace Novembre 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Résultats enquête Energy Time 1 Grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Le 4 juin prochain, dans le cadre du forum

Plus en détail

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 1 Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 2 Ø Présentation Ville de Mordelles Ø Présentation CYRISEA Ø Définitions Ø Intégration d une GTB : Ville de Mordelles. Ø Quels sont les enjeux d un tel

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DEPENSES ENERGETIQUES DANS L INDUSTRIE ET LE RÔLE DU RESPONSABLE ENERGIE» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012 15 et 16 mai 212 Le monitoring i centralisé Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et à l entretien de la Commission scolaire des Samares Plan de la présentation Le monitoring énergétique? Une solution

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EASYTAIRM 20 rue Angélina Faity 79000 NIORT N d enregistrement : 54 79 00883 79 Type d action de formation Intitulé de la formation «Les techniques de calculs appliquées

Plus en détail