Décembre 2012 ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décembre 2012 ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS"

Transcription

1 entre les Décembre 2012 Volume 1 n o 1 PREMIÈRE ÉDITION ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il me fait plaisir de vous présenter le bulletin Entre les Lean, une toute nouvelle publication dédiée au projet Lean du CSSS du Sud-Ouest Verdun. Qu est-ce que Lean? Quels sont les projets en cours dans notre établissement? Comment l approche Lean peut-elle améliorer la qualité des soins en même temps que la qualité de vie au travail? Vous trouverez réponse à ces questions dans la présente édition. Entre les Lean, c est votre bulletin pour être informé de l actualité Lean dans votre CSSS! Je profite de l occasion pour souligner l importance du Lean dans le réseau de la santé au Québec et plus spécifiquement dans notre établissement. Lean, ce n est pas seulement 10 projets sur une période de trois ans, mais plutôt l appropriation d une culture d excellence qui modèlera notre façon de penser et de faire les choses. Je tiens à féliciter l équipe Lean et particulièrement les employés qui se sont impliqués dans les différents projets jusqu à maintenant. C est en nous mobilisant et en joignant nos efforts que nous obtiendrons les meilleurs résultats! Faisons équipe ensemble, faisons Lean! La directrice générale, Sonia Bélanger

2 LE PROJET LEAN, C EST QUOI? LEAN est une approche d optimisation qui vise à trouver des façons novatrices d offrir les meilleurs soins et services à notre clientèle, de la façon la plus efficace possible. C est une approche qui sollicite l innovation et la créativité de tous les employés afin d augmenter la satisfaction de nos usagers et résidents, d améliorer la qualité des soins et services que nous dispensons, tout en facilitant notre travail. Une fois mise en place, cette approche nous donne des outils pour s améliorer de façon continue. Votre engagement est important La mise en place de l approche LEAN au CSSS implique tous les employés, puisque de nombreux projets seront menés d ici 2014 dans plusieurs équipes, tant à l Hôpital, en CLSC qu en centre d hébergement. Votre engagement dans ces projets est cruciale et d une grande valeur. Ensemble, nous trouverons des façons qui vous permettront d accomplir votre travail de la façon la plus simple, efficace et agréable possible. PRINCIPES DE BASE DE LA GESTION LEAN LE CLIENT AU COEUR DES PRÉOCCUPATIONS LEAN, c est répondre aux besoins du client de la façon la plus efficace et efficiente possible; sans le client, l organisation n aurait pas sa raison d être. LE POUVOIR DÉCISIONNEL REMIS AUX EMPLOYÉS Vivant le processus au quotidien, les employés sont les mieux placés pour identifier les changements et solutions à mettre en place. D où l importance de leur remettre le pouvoir décisionnel. UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AU TRAVAIL LEAN, c est aussi améliorer la qualité de vie des employés par l élimination des embûches et du gaspillage, et par l aménagement (outils, horaires, lieux, etc.) d un environnement propice au travail. Pourquoi faire Lean? En mettant de l avant l approche LEAN, notre établissement sera davantage en mesure de s adapter aux besoins changeants de notre clientèle en fonction de nos propres ressources. Sur le terrain, vous récolterez chaque jour les bénéfices des petits et grands changements que vous aurez vous-mêmes apportés à la façon dont vous travaillez. Moins de pertes de temps, moins d incompréhensions, moins d erreurs, plus de facilité, plus de clarté, plus de plaisir à travailler! Le client est déjà au centre de nos préoccupations dans notre travail quotidien. Avec l approche LEAN, cela prend davantage d importance. En effet, on souhaitera lui offrir ce dont il a véritablement besoin, de la meilleure façon possible : celle qui améliorera les délais et la qualité, qui réduira les erreurs et qui répondra parfaitement à ses attentes. LA «LEAN» DU TEMPS... Le 31 octobre 2011 Le ministre Yves Bolduc annonce l implantation du projet Lean Healthcare Six Sigma dans trois établissements de santé du Québec : le CSSS du Sud-Ouest Verdun, le CHUQ - Hôpital Saint-François d'assise et le CSSS Jardins-Roussillon. Le 7 novembre 2011 Arrivée de deux consultants de la firme Fujitsu dans notre CSSS, mandatée par le ministère pour nous accompagner dans l implantation du Lean. Le 19 décembre 2011 Annonce du premier projet Lean au Service d imagerie médicale de l Hôpital de Verdun. Le 20 août 2012 Annonce de la lancée de la première vague de projets Lean. (Pour plus d informations sur ces projets, voir les pages 9 et 10.) Le 12 octobre 2012 Annonce des résultats du projet Lean en imagerie médicale. (Voir l article aux pages 4 à 9.) 2

3 UNE BRÈVE HISTOIRE DU LEAN D où le Lean tire-t-il sont origine? Il se formalise au 20e siècle. Le Japon, en ruine après la seconde guerre mondiale, décide de rattraper son retard industriel. Confrontés à un manque criant de ressources, les Japonais cherchent à se tailler une place dans le monde industriel en mettant en place des façons de faire différentes comme l élimination des pertes de temps et la réduction les coûts et des délais de fabrication. Taichi Ohno, ingénieur pour Toyota, alors petit constructeur automobile au bord de la faillite, part aux États-Unis étudier les lignes de montage FORD. À cette époque, un travailleur américain produit neuf fois plus qu'un travailleur japonais! N ayant pas les mêmes moyens que ses concurrents, Toyota se donne quand même un défi sur trois ans : rejoindre le taux de productivité américain. Naît alors l approche Toyota, ou Toyota Production System (TPS), qui propulsera Toyota au premier rang. Dans les années 80, c est maintenant aux Américains de s intéresser aux performances des manufacturiers de voitures japonaises. En étudiant leurs approches de production, ils trouvent une toute nouvelle façon de produire qu'ils nomment le lean manufacturing ou production allégée. Ce sont les auteurs Womack et Jones du Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui font connaître ces approches au monde occidental par leur livre «The Machine that Changed the World, a study of Japanese car markers». Aujourd hui, le Lean ne s adresse plus uniquement à la production manufacturière; il s applique à tous les domaines, dont celui de la santé! LA GOUVERNANCE DU PROJET LES MEMBRES DES COMITÉS Vers le comité ministériel Membres du comité directeur - le directeur général de l établissement, leader - un représentant chargé de projet du Ministère - un représentant chargé de projet de l Agence - un chargé de projet de l établissement - membres du comité de direction - DSP - le directeur des ressources humaines - un directeur de projet de Fujitsu - un chargé de projet de Fujitsu Comité directeur Comité tactique Membres du comité tactique - le chargé de projet de l établissement ou le directeur nommé et le leader - une délégation représentative des secteurs de l établissement - un représentant des médecins de l établissement - un à trois agents LEAN pour l établissement - un chargé de projet de l Agence - un directeur de projet de Fujitsu - un chargé de projet de Fujitsu - les réprésentants syndicaux Équipes de projets d optimisation Imagerie médicale Rendez-vous médiaux hébergement Menus hébergement et approvisionnement Bloc opératoire Promoteur Leader Agent LEAN Représentants syndicaux Membres de l équipe Promoteur Leader Agent LEAN Représentants syndicaux Membres de l équipe Promoteur Leader Agent LEAN Représentants syndicaux Membres de l équipe Promoteur Leader Agent LEAN Représentants syndicaux Membres de l équipe 3

4 LE PROJET LEAN EN IMAGERIE DES RETOMBÉES POSITIVES GRÂCE À UNE ÉQUIPE CRÉATIVE ET ENGAGÉE! En décembre 2011, le CSSS du Sud-Ouest Verdun annonçait la tenue d un projet Lean au Service d imagerie médicale de l Hôpital de Verdun. Premier d une lignée de 10 projets réalisés sur une période de trois ans, ce projet, surnommé le projet-vitrine, s est terminé en septembre 2012 et ses résultats ont été présentés officiellement le 12 octobre dernier. La réussite d un projet Lean repose sur plusieurs facteurs de succès, mais le plus important demeure certainement l implication et l engagement de l équipe et, plus particulièrement, de chaque individu qui la compose. Lean, c est chercher ensemble des solutions à nos problèmes. C est réfléchir très fort et analyser nos façons de faire pour les rendre le plus efficace possible. S impliquer dans un projet Lean, c est s approprier le pouvoir de changer les choses. Par leur engagement et leur créativité, l équipe du Service d imagerie a su donner tout un coup d envoi à Lean dans notre établissement. Retraçons ensemble cette histoire inspirante qui marque le premier pas d un changement vers une culture du mieux-faire! NOS COLLABORATEURS Marie-Ève Lamarre Coordonnatrice graphie et scopie Technologue en imagerie médicale Participante à l atelier Kaizen Ximena Zuniga Assistante technique Julie Campeau Coordonnatrice en échographie Technologue en imagerie médicale Participante à l atelier Kaizen Amélie Rousseau Technologue en imagerie médicale Scan Martin Dussault Coordonnateur scan Technologue en imagerie médicale Participant à l atelier Kaizen Shina Ganjali Dashti Technologue en imagerie médicale 4

5 LE PROJET LEAN EN BREF LE MANDAT Optimiser les processus du Service de l imagerie médicale de l Hôpital de Verdun par l implantation des concepts Lean Healthcare en utilisant la méthodologie IMPACT-Kaizen. LES ATTENTES Assurer aux usagers du service un accueil exceptionnel Améliorer la qualité de vie des employés S assurer que les équipes de travail soient responsables du succès de l implantation (adhésion, implication, appartenance et responsabilisation) Augmenter la capacité du Service de l imagerie Réduire en priorité les délais d attente pour les examens menant au diagnostic de pathologies à risque de complications sévères Permettre à la clientèle de travailleurs d avoir accès aux examens en dehors des heures régulières de travail (soir et fin de semaine) LES ÉTAPES ET L ÉCHÉANCIER Activités Janv. Févr. Mars Avr. Mai Juin Juill. Août Sept. Collecte de données Préparation du Kaizen Formation Lean Service Atelier Kaizen (5 jours) Activités d implantation * * * Activités de suivi et de contrôle * * * * Ralentissement des activités en période estivale 5

6 UN CLIMAT DE TRAVAIL MEILLEUR ET PLUS MOTIVANT UN RAPPROCHEMENT ENTRE LES ÉQUIPES ET UNE OUVERTURE AUX AUTRES Marie-Ève «Depuis Lean, on essaie de voir ce qui se fait dans les autres départements. Si une solution est bonne pour nous, elle l est aussi souvent pour les autres. Et vice et versa.» Julie «Lean, c est essayer de mieux réorganiser avec nos ressources déjà existantes, et non pas faire plus avec moins comme certains pouvaient le penser en début de projet. Quand j ai décidé de me joindre au projet, ce n était pas seulement pour l efficacité, c était avant tout pour améliorer la qualité de vie de mes collègues (tous types d emploi confondus). En éliminant les gaspillages et les petits irritants quotidiens, on améliore non seulement le roulement dans les salles, mais aussi le climat de travail!» «Il y avait beaucoup d entraide dans notre département avant, mais encore davantage depuis le projet Lean. Il y a plus d écoute entre nous, plus d esprit d équipe. Tout le monde s est serré les coudes!» Martin «Avant le projet Lean, il y avait beaucoup de pression à l intérieur du département. C est pour cette raison que j ai embarqué à pieds joints dans le projet. On a réussi à augmenter la performance tout en améliorant la qualité de vie. On est tous plus zen.» UNE PLUS GRANDE RESPONSABILISATION DU PERSONNEL LA POSSIBILITÉ D IDENTIFIER DES PROBLÈMES ET DE POUVOIR ÉMETTRE DES SOLUTIONS Marie-Ève «Avant le Lean, on faisait souvent juste se dire les problèmes. Maintenant, on sait qu on peut trouver des solutions pour arranger ça.» Julie «Quand j ai su qu il y avait un projet Lean dans mon département, je ne savais pas ce que c était. Mais je savais que c était la possibilité de faire avancer les choses. Après trois ans comme coordonnatrice, ça allait enfin bouger! Et je ne me suis pas trompée, même que les choses ont bougé plus que ce que j avais pensé. Lean donne le pouvoir de changer les choses.» Martin «Je suis une personne qui n accepte pas n importe quoi en partant. À l annonce du projet Lean, j étais septique. J ai ensuite trouvé la formation White Belt très rafraîchissante. J ai appris qu un projet Lean c est challengeant, ça fait bouger les choses et ça implique les gens. Mais j'avais une réserve en pensant que c'était peut-être seulement des belles paroles. Cette réserve a disparu quand j ai vu la vitesse à laquelle les choses changeaient! Il y avait de l entrain. Les gens s impliquaient et devenaient faciles à convaincre.» 6

7 Amélie «On a bien choisi nos leaders pour le projet Lean. On a été bien représentés par les participants au Kaizen. Ils nous ont consultés et ont ramené nos messages. L équipe Lean amène la méthode, mais elle ne connaît pas notre travail. Le projet Lean a fonctionné grâce à nos gens, qui nous représentaient.» Shina «On a tous été impliqués dans le projet Lean, même si on ne participait pas tous au Kaizen. Personne n a été mis de côté. On a été consultés. On a identifié des solutions ensemble et discuté de leur implantation.» «Il y a une continuité du Lean dans le service. Dès qu il y a un problème, on se consulte pour le régler. C est un réflexe. Avant, on ne le faisait pas.» UNE ÉCOUTE ET UN APPUI DE LA PART DE L ÉQUIPE DE GESTION Marie-Ève «On a été écoutés à haut niveau dans le projet Lean. On a amené les solutions, on les a mises en application et, surtout, on a été appuyés pour le faire. Et ça continu.» Martin «L'équipe Lean est facile d accès. L'ensemble des employés est écouté et tout se fait dans le respect. Dans un contexte comme celui-là, c est plus facile d accepter les décisions, même si on n est pas toujours d accord.» UNE GESTION DU TEMPS PLUS EFFICACE Notamment par l ouverture des guichets d accueil à compter de 7h30 qui permet de conduire les patients dans les salles d examen pour 8h. Ximena «En évaluant nos façons de faire, on a allégé le processus. Par exemple, on a beaucoup moins de formulaires et de papiers à remplir. Avec le temps sauvé, on est plus proche des patients.» Marie-Ève «On aimerait tous avoir plus de personnel dans nos équipes, mais en révisant les processus avec Lean, on a vu qu on pouvait sauver du temps à plusieurs étapes et mieux l utiliser. On arrive même à prendre nos pauses!» MOINS DE DÉRANGEMENT POUR LES RADIOLOGISTES LA MISE EN PLACE DE PROCÉDURES ÉCRITES DANS LE SERVICE L OBTENTION D ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES AU TRAVAIL Casques d écoute, ordinateurs pour graver des CD, numériseurs et imprimantes dans les salles d examen. 7

8 LES DÉFIS DU LEAN Pour en arriver à de tels résultats, beaucoup d efforts ont été investis et le parcours n a pas toujours été de tout repos, tant pour les participants au Kaizen que pour le reste des employés. L implication personnelle des membres du Kaizen est immense. Pendant toute une semaine, ils doivent analyser le processus, le débattre et trouver des solutions pour l améliorer. Pour les autres employés, cette semaine est aussi intensive puisqu ils doivent souvent fonctionner en équipe réduite. Puis, quand vient le temps d appliquer les suggestions retenues au Kaizen, on se heurte aux difficultés que comporte le changement; c est humain et tout à fait normal. Heureusement, comme nous l avons vu dans la section précédente, l effort en vaut la chandelle! Marie-Ève «On rencontre beaucoup d embûches au cours d un projet Lean, mais tout le monde se soutient pour aller chercher la meilleure solution possible. Il y en a une, c est sûr!» Julie «Il est important d avoir des attentes réalistes dans un projet Lean. Les effets positifs s observent à moyen et à long termes. Pas une semaine après le Kaizen.» «Le parcours est difficile et il y a beaucoup de défis à relever, mais ça vaut le coup! Si c était à refaire, je me lancerais les yeux fermés! Je ne laisserais ma place pour rien au monde dans un prochain Kaizen.» Martin «Un projet Lean est douloureux à plusieurs endroits, mais il y a une volonté immense de la part des gens à faire les changements.» «Dans un changement, on finit toujours par frapper un mur. Au début, tout bouge rapidement parce qu on commence par régler les petites choses. Puis vient le moment où le changement ne dépend plus juste de nous. Il s installe alors un ralentissement et une impatience. C est là qu il faut voir les choses du bon côté et utiliser cette pause pour mieux gérer le changement et réfléchir aux prochaines étapes.» Amélie «Ça a été un grand défi de maintenir l efficacité du service pendant le projet. Certains collègues étaient libérés pour travailler sur Lean alors qu il manquait déjà de personnel. Avec le recul, on voit que ça a valu la peine!» 8

9 ESSAYER LEAN C EST L ADOPTER! Le projet Lean en imagerie médicale s est terminé officiellement le 12 octobre dernier avec d excellents résultats chiffrés (voir le communiqué sur la section Lean de l intranet pour connaître les détails). Mais, au fait, un projet Lean prend-il vraiment fin? Quand l équipe Lean nous quitte à la suite d un projet, ce n est pas la fin du Lean, mais bien le début. Le rôle de cette équipe est de nous former à l approche pour qu à notre tour nous soyons en mesure de la suivre. Après le départ de l équipe Lean, c est aux membres de l équipe de projet d assurer la continuité du Lean dans leur milieu de travail. Ils sont en quelque sorte porteurs de cette culture et nous le serons bientôt à notre tour. Et, parait-il, une fois qu on a connu Lean, on ne peut plus s en passer! Marie-Ève «Une fois qu on a fait un projet Lean, on voit tout en Lean, en attendant à une caisse, au restaurant Mon chum est tanné de m entendre dire "Ce n est pas Lean ça! ".» Julie «Lean est rendu partout dans ma vie, même à la maison! Ma famille me dit que mon cerveau s est Leanisé. Je vois tout ce dont je n ai pas de besoin et dont je ne me sers plus.» Martin «Le projet Lean m a en quelque sorte métamorphosé. Je suis plus heureux et fasciné par mon travail. Mon entourage a vu le changement d attitude et même moi je le constate. Certains m ont même demandé si j avais été "brainwashé"!» Un merci tout spécial à nos collaborateurs pour cet article. PREMIÈRE VAGUE DE PROJETS LEAN EN COURS DANS VOTRE CSSS Optimisation des processus au bloc opératoire Ce projet vise, d une part, l optimisation de l utilisation des salles d opération du bloc opératoire de l Hôpital de Verdun et, d autre part, l utilisation judicieuse des ressources (humaines et matérielles) de ce même secteur. OBJECTIFS L OBTENTION D UN PROGRAMME OPÉRATOIRE Conforme à la planification Conforme aux cibles attendues en termes de volume et d accès Utilisant au maximum le temps régulier (jour) Performant ATELIER KAIZEN : 1er au 5 octobre 9

10 Amélioration de l organisation des rendez-vous médicaux pour les résidents des centres d hébergement Ce projet vise l optimisation du processus lié aux rendez-vous médicaux dans les cliniques externes de l Hôpital de Verdun pour les résidents des sept centres d hébergement du CSSS du Sud-Ouest Verdun. Le processus comprend toutes les étapes comprises entre le moment où le médecin prescrit un examen dans une clinique externe de l Hôpital de Verdun, jusqu au retour du résident au centre d hébergement à la suite de son rendez-vous médical. OBJECTIFS Rendre le processus de prises de rendez-vous plus efficient pour tout le personnel impliqué en hébergement; Réduire le temps d attente des résidents, des bénévoles et des employés à toutes les étapes du processus. ATELIER KAIZEN : 15 au 19 octobre Harmonisation des menus en hébergement et optimisation de l approvisionnement alimentaire (CSSS) Deux volets sont compris dans ce projet. Le premier concerne la révision des menus des sept centres d hébergement pour mieux répondre aux besoins des résidents tout en gagnant en productivité et en efficience. Le second touche la révision du processus d approvisionnement global en denrées alimentaires afin d optimiser les méthodes, de clarifier les rôles et responsabilités et d améliorer l efficience. Un esprit de collaboration entre les sites et la recherche de l excellence sont identifiés comme facteurs de succès. OBJECTIFS VOLET MENUS Développer un menu harmonisé dans les sept centres d hébergement; Mettre en place un plan de production harmonisé découlant du menu révisé et tenant compte des ressources humaines et matérielles de chaque site. VOLET APPROVISIONNEMENT Optimiser le processus d approvisionnement CSSS pour chaque type de denrées alimentaires de façon à le rendre clair et unifié; Identifier des technologies de support ATELIER KAIZEN : 22 au 26 octobre QU EST-CE QUE LE KAIZEN? Le mot kaizen est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement «changement» et «bon». La traduction française courante est «amélioration continue». En fait, par extension, on veut signifier «analyser pour rendre meilleur». (Source Wikipedia) 10 Le Kaizen est un atelier de travail d une semaine réunissant environ 15 personnes touchées par le processus à réviser. Cet atelier permet de comprendre le processus actuel, de déterminer les pistes d amélioration, de contribuer à l élaboration des solutions et d en amorcer l implantation.

11 L ÉQUIPE LEAN L enthousiasme de cette équipe est palpable! Rappelez-vous que le LEAN, c est nous tous, c est vous qui, sur le terrain, faites déjà des miracles pour notre clientèle. Ensemble, continuons à opérer cette magie et aidons-nous à être encore meilleurs, pour faire profiter notre clientèle actuelle et les générations futures de ce qui se fait de mieux en santé à Verdun et dans le Sud-Ouest! ENTRAÎNEURS FUJITSU COLLABORATEURS Karine Gingras Agente Lean et conseillère en formation et développement organisationnel Bernard Pilote Directeur associé, Fujitsu Jocelyne Trudel Conseillère aux établissements à l ASSSM Thierry Desmarais Conseiller senior, Fujitsu Louise Dubois Conseillère cadre en gestion des ressouces humaines - Développement des compétences des cadres AGENTS LEAN Alain Fredet Agent Lean et conseiller cadre à la planification, à la programmation et en gestion de projets d optimisation Éliane Favreau Stagiaire en gestion Marie Claude Gendron Agente Lean et conseillère en gestion des ressources et projets d optimisation QU EST-CE QU UN AGENT LEAN? Employé du CSSS du Sud-Ouest- Verdun Expert Lean gardien de la méthodologie Guide qui oriente et soutien les équipes de projets Lean 11

12 Pour en savoir d avantage Faites parvenir vos questions à L équipe Lean se fera un plaisir d'y répondre dans un court délai. Entre les Lean est une publication de la Direction des communications et des relations publiques du CSSS du Sud-Ouest Verdun

entre les PREMIÈRE ÉDITION ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

entre les PREMIÈRE ÉDITION ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE entre les Décembre 2012 Volume 1 no1 PREMIÈRE ÉDITION ENTRE LES LEAN : VOTRE BULLETIN POUR ÊTRE INFORMÉ DE L ACTUALITÉ LEAN DANS VOTRE CSSS MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il me fait plaisir de vous présenter

Plus en détail

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution Présentation de CIM Un outil de notre temps l Éco-Lean pour réussir le virage vert de votre institution 5 octobre 2011 1 Ordre du jour 1 2 3 4 Gestion des parcs immobiliers défis environnementaux Historique

Plus en détail

DEUX PROJETS DE RÉVISION DES PROCESSUS DE GESTION DE LA LISTE DE RAPPEL

DEUX PROJETS DE RÉVISION DES PROCESSUS DE GESTION DE LA LISTE DE RAPPEL DEUX PROJETS DE RÉVISION DES PROCESSUS DE GESTION DE LA LISTE DE RAPPEL CSSS du Suroît CSSS Jardins-Roussillon Une problématique semblable Trop de temps consacré à la préparation des horaires Horaires

Plus en détail

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma»

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» 1 Gouvernance des projets : NOS RÉALISATIONS Bureau de projets (planification et priorisation des projets, validation

Plus en détail

Biographie des présentateurs

Biographie des présentateurs Biographie des présentateurs Jean- François Robert: Ingénieur en informa4que de forma4on (Université de Sherbrooke) depuis 2001 Maîtrise en ges4on de projet à l UQAR depuis 2014 Conseiller cadre en ges4on

Plus en détail

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Améliorer la performance dans le système de santé par la méthode Lean Healthcare Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Par Dre Valérie Garneau Chef de l urgence Le modèle Toyota

Plus en détail

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS Liette St-Pierre, inf. Ph. D. Université ité du Québec à Trois-Rivières iè Liette.St-Pierre@uqtr.ca But de la

Plus en détail

Le Lean Service. La méthode Lean appliquée au domaine des services. Bienvenue! Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior

Le Lean Service. La méthode Lean appliquée au domaine des services. Bienvenue! Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior Le Lean Service La méthode Lean appliquée au domaine des services Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior 27 avril 2011 Bienvenue! Pour commencer Quelles sont vos attentes? Quelles sont

Plus en détail

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012 Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD Comprendre, à partir de résultats de recherche, la valeur ajoutée d une pratique professionnelle

Plus en détail

PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Position de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Position de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Adoptée par le Conseil d administration le 13 décembre 2012 LE CONTEXTE Lors de la dernière Assemblée générale annuelle de l Ordre des infirmières

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL

CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL CONTENU DES SÉMINAIRES HEC MONTRÉAL Programme de formation des professionnels, cadres et dirigeants année 2015 Partenariat Et L Ordre National des Médecins du Sénégal Organisé par : Le Cabinet AOB Consulting,

Plus en détail

Cercle de certification GREEN BELT 2015. 2 e édition

Cercle de certification GREEN BELT 2015. 2 e édition Cercle de certification GREEN BELT 2015 2 e édition La première édition ayant rencontré un franc succès, Développement PME (DPME), en partenariat avec la firme FUJITSU, a choisi de proposer une formule

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Projet d optimisation des activités d approvisionnement du SAT de l IRGLM SUIVIS POST-KAIZEN JUILLET 2014 CLAUDE NADEAU

Projet d optimisation des activités d approvisionnement du SAT de l IRGLM SUIVIS POST-KAIZEN JUILLET 2014 CLAUDE NADEAU Projet d optimisation des activités d approvisionnement du SAT de l IRGLM SUIVIS POST-KAIZEN JUILLET 2014 CLAUDE NADEAU Description de la demande de projet Étant donné que : Le coût associé aux approvisionnements

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION LEG9 NUMÉRO 9 JUIN 2012 BULLETIN D INFORMATION Ce 9 e bulletin G9 vous présente le projet de Modernisation du modèle de gestion du Centre de santé et de services sociaux Jardins-Roussillon. Il s agit de

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Bulletin de nouvelles du CSSS du Sud-Ouest Verdun

Bulletin de nouvelles du CSSS du Sud-Ouest Verdun MOT DE LA DIRECTION L Hôpital de Verdun se modernise! Je suis très heureuse d annoncer que l Hôpital de Verdun sera le théâtre de quatre projets de rénovation totalisant 11 millions de dollars. Ces projets

Plus en détail

Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services

Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services Le concept de qualité des services : un outil d'évaluation de la satisfaction adapté aux attentes des usagers ÉVALUER POUR S AMÉLIORER : AU

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

La gestion des parties prenantes, un gage de pérennité. Présentation de M. Yves Desjardins Colloque de la CvPAC Jeudi, le 28 mai 2015

La gestion des parties prenantes, un gage de pérennité. Présentation de M. Yves Desjardins Colloque de la CvPAC Jeudi, le 28 mai 2015 La gestion des parties prenantes, un gage de pérennité Présentation de M. Yves Desjardins Colloque de la CvPAC Jeudi, le 28 mai 2015 SUR LA VOIE DU LEAN Installations du Sud-Ouest Verdun Équipe de projets

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Introduction Lean Six Sigma Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Présentation Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée Compte plus de 12 années d expérience en amélioration continue; Black Belt spécialisée

Plus en détail

AQESSS Colloque SAN-TECH 9 et 10 avril 2008. Le «Lean Healthcare»: la méthode Toyota pour optimiser les performances des réseaux de santé.

AQESSS Colloque SAN-TECH 9 et 10 avril 2008. Le «Lean Healthcare»: la méthode Toyota pour optimiser les performances des réseaux de santé. AQESSS Colloque SAN-TECH 9 et 10 avril 2008 Atelier #6 Le «Lean Healthcare»: la méthode Toyota pour optimiser les performances des réseaux de santé Par : Camil Villeneuve, ing., Promaintech Novaxa Yves

Plus en détail

Soins partagés : un modèle de collaboration

Soins partagés : un modèle de collaboration Soins partagés : un modèle de collaboration Quatrième colloque interétablissements en psychiatrie et en santé mentale. 5 octobre 2007 Soins partagés : un modèle de collaboration Plan de présentation Le

Plus en détail

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre

Plus en détail

Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015

Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015 Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015 Le succès d une activité repose sur la dynamique de groupe. Dans cet optique, Développement PME Chaudière-Appalaches (DPME C-A), en partenariat avec la firme

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Section C. Section C. ction C. Section C. Section C. Section C. Section C. Section C G UIDE DE LA FIXATION OBJECTIFS

Section C. Section C. ction C. Section C. Section C. Section C. Section C. Section C G UIDE DE LA FIXATION OBJECTIFS ction C G UIDE DE LA FIXATION S e c t i o n C DES OBJECTIFS ction C janvier 2002 Dans ce guide, le masculin est utilisé comme représentant des deux sexes, sans discrimination à l égard des femmes et des

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

Se hisser parmi les meilleures organisations

Se hisser parmi les meilleures organisations Se hisser parmi les meilleures organisations Retour sur les lauréats de 2008 Depuis dix ans, les Grands Prix québécois de la qualité soulignent, au terme d un processus rigoureux fondé sur un système de

Plus en détail

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique 11 juin 2010 Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique DOLORÈS LEPAGE-SAVARY Directrice de l évaluation, de la qualité,

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Mot du directeur général

Mot du directeur général Mot du directeur général Bonjour chères officielles et chers officiels, Tout d abord je vous remercie de m offrir un espace dans votre bulletin et j en profite pour vous mentionner que je suis bien heureux

Plus en détail

Tendances et meilleures pratiques. Présenté par

Tendances et meilleures pratiques. Présenté par Tendances et meilleures pratiques Présenté par Mot de la présidente Chers participants, Bienvenue à cette troisième édition du Colloque Gestion et Ressources Humaines! Depuis ses tout débuts, Colloquium

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Programme d études de cas de l IAPC www.iapc.ca/etudesdecas. Mise en œuvre de la méthode allégée à Exportation et développement Canada.

Programme d études de cas de l IAPC www.iapc.ca/etudesdecas. Mise en œuvre de la méthode allégée à Exportation et développement Canada. Programme d études de cas de l IAPC www.iapc.ca/etudesdecas Mise en œuvre de la méthode allégée à Exportation et développement Canada Yvonne Latta Collection d études de cas de l IAPC Rédacteur: Andrew

Plus en détail

Atelier-débat prospectif. Le métier de Manager de Proximité demain? 21 octobre 2014

Atelier-débat prospectif. Le métier de Manager de Proximité demain? 21 octobre 2014 Atelier-débat prospectif Le métier de Manager de Proximité demain? 21 octobre 2014 Observatoire des métiers et des qualifications de la Retraite complémentaire et de la Prévoyance Atelier débat La Maîtrise

Plus en détail

Et si le Lean contribuait à la santé des organisations publiques

Et si le Lean contribuait à la santé des organisations publiques Et si le Lean contribuait à la santé des organisations publiques l exemple du centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) Sylvain Chaussé, Baa, MScA Conseiller à l amélioration continue CHUS

Plus en détail

Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé.

Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé. Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé. ARUC GATS Montréal le 07 octobre 2011 Les établissements de santé

Plus en détail

UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE. Institut universitaire en santé mentale de Québec

UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE. Institut universitaire en santé mentale de Québec UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE Institut universitaire en santé mentale de Québec Madame Lorraine Guillemette Directrice des soins et services cliniques

Plus en détail

passion action donnez de la puissance à vos ventes conférence consultation formation 450 444-3879 info@jeanpierrelauzier.com www.jeanpierrelauzier.

passion action donnez de la puissance à vos ventes conférence consultation formation 450 444-3879 info@jeanpierrelauzier.com www.jeanpierrelauzier. passion action donnez de la puissance à vos ventes conférence consultation formation 450 444-3879 info@jeanpierrelauzier.com www.jeanpierrelauzier.com Des formations énergisantes! Misez sur vous......

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Comment Elaborer un Plan d Action

Comment Elaborer un Plan d Action Comment Elaborer un Plan d Action Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

La supervision des stagiaires. Dans le cadre du programme de stage du baccalauréat spécialisé et de la maîtrise en criminologie.

La supervision des stagiaires. Dans le cadre du programme de stage du baccalauréat spécialisé et de la maîtrise en criminologie. La supervision des stagiaires Dans le cadre du programme de stage du baccalauréat spécialisé et de la maîtrise en criminologie. Coordonnatrices de stage Joanne Cardinal 120 Université/University(14002)

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

Le télétravail. au Centre jeunesse des Laurentides GUIDE PRATIQUE

Le télétravail. au Centre jeunesse des Laurentides GUIDE PRATIQUE Le télétravail au Centre jeunesse des Laurentides GUIDE PRATIQUE Le télétravail, une valeur ajoutée pour la clientèle. Ce document a été produit par le Bureau de projets Centre jeunesse des Laurentides

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 1 Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court

Plus en détail

GUIDE DE COMPÉTENCES EN GESTION

GUIDE DE COMPÉTENCES EN GESTION GUIDE DE COMPÉTENCES EN GESTION Postes en milieux documentaires PRÉPARONS LA RELÈVE! TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 SAVOIR GÉRER DES RESSOURCES HUMAINES 4 SAVOIR MOBILISER 4 SAVOIR DÉVELOPPER LES AUTRES

Plus en détail

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION Colloque FutuRIS du 21 juin 2007 QUELLES PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME FRANÇAIS de RECHERCHE et d'innovation en MUTATION? GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

Les nouveaux intranets continuent d évoluer

Les nouveaux intranets continuent d évoluer Volume 5 Numéro 1 Été 2012 Contribution de FacilicorpNB pour rétablir les services à Perth Andover (p.3) Le projet régional Kronos de Vitalité à l étape de l implantation (p.4) La migration vers Microsoft

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

L optimisation de la gestion des prêts d équipements. Comment s y. pour mieux les retrouver! Présenté par:

L optimisation de la gestion des prêts d équipements. Comment s y. pour mieux les retrouver! Présenté par: L optimisation de la gestion des prêts d équipements Comment s y retrouver pour mieux les retrouver! Présenté par: Julie Duguay, chef du programme Adultes Centre de réadaptation Estrie Plan de présentation

Plus en détail

Lean Digestion. Une histoire du Lean Management. Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management. Le 9 juillet 2011

Lean Digestion. Une histoire du Lean Management. Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management. Le 9 juillet 2011 Lean Digestion Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management Une histoire du Lean Management Le 9 juillet 2011 Rodolphe Simonot rodolphe.simonot@leandigestion.fr www.leandigestion.fr Agenda «1990,

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

Guide du superviseur en entreprise

Guide du superviseur en entreprise Service Alternance Travail-Études et Placement Les conditions gagnantes Guide du superviseur en entreprise Pour que l embauche d un stagiaire soit une réussite, les conditions suivantes doivent être remplies

Plus en détail

1 Introduction au lean

1 Introduction au lean 1 Introduction au lean Préambule Qu est-ce que le lean? Et le six sigma? Un peu d histoire Le lean aujourd hui 1.1 Préambule Qu il s agisse d une entreprise manufacturière ou d une entreprise de services,

Plus en détail

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile.

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile. Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Le partenariat entre les systèmes d éducation et les entreprises Au personnel de la Direction

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

1. Introduction. 2. Définition et tâches. Point fort Travail social en entreprise

1. Introduction. 2. Définition et tâches. Point fort Travail social en entreprise Point fort Travail social en entreprise 1. Introduction C est un plaisir pour moi de présenter à Actualité sociale la notion, les tâches et le contenu du service social d entreprise, car je suis convaincu

Plus en détail

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Contexte du projet en soins palliatifs nombre de personnes atteintes de cancer dans la population. nombre de demandes

Plus en détail

«Processus d admission revu et corrigé» Journée Ingéniosité et engagement AERDPQ 29 octobre 2014

«Processus d admission revu et corrigé» Journée Ingéniosité et engagement AERDPQ 29 octobre 2014 «Processus d admission revu et corrigé» Journée Ingéniosité et engagement AERDPQ 29 octobre 2014 PLAN DE CONFÉRENCE Lean Management / Lean Healthcare DMAIIC Structure de résolution de problème DMAIIC Définir

Plus en détail

Retour d une expérience de stage interprofessionnel

Retour d une expérience de stage interprofessionnel Retour d une expérience de stage interprofessionnel Leopoldo Lucarelli, Physiothérapeute praticien formateur Marie Nicod, Infirmière praticienne formatrice Département de Médecine Lausanne, le 8 novembre

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie Cote DST-11-08 Réservé à la Direction générale Politique Titre : Politique de gestion des aires de stationnement Destinataires : Familles ou proches de résidents, employés, médecins, partenaires, bénévoles

Plus en détail

Marc Parent. Président et chef de la direction. Collation des grades. École Polytechnique de Montréal

Marc Parent. Président et chef de la direction. Collation des grades. École Polytechnique de Montréal Marc Parent Président et chef de la direction Collation des grades École Polytechnique de Montréal Le samedi 16 juin 2012 1 Merci M. Guy. Monsieur le recteur de l Université de Montréal, Monsieur le président

Plus en détail

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires Mylène Pigeon, Directrice Innovation productivité Marie-Pierre Poulin, Gestionnaire de projets senior Innovation productivité Mise

Plus en détail

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2009 HÔTEL FAIRMONT REINE ELIZABETH MONTRÉAL OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

Plus en détail

Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités. Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré

Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités. Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré Plan de présentation Objectifs d apprentissage Opportunités d agir Leviers Gouverne Trajectoire

Plus en détail

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Yves Bolduc Ministre de la Santé et des Services sociaux 13 mai 2011 1 Messages Le système de santé et de services sociaux du Québec

Plus en détail

Gabie Paré Jean-Marc Sauvé SECRÉTAIRE DE ORDRE DU JOUR

Gabie Paré Jean-Marc Sauvé SECRÉTAIRE DE ORDRE DU JOUR PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L OUTAOUAIS TENUE LE JEUDI 26 FÉVRIER 2009 À 18 HEURES PRÉSENCES : ABSENCES : PERSONNES-

Plus en détail

TROUSSE D!OUTILS DE RÉFÉRENCE

TROUSSE D!OUTILS DE RÉFÉRENCE TROUSSE D!OUTILS DE RÉFÉRENCE!"#$%&'()#$*+,"-&(./0,&"%$1&'($/))&.1/2"#($3/$13/",-,)/0,&"$ #0$3+&(2/",%/0,&"$*#$3/$-&(./0,&"$/-,"$*#$1#(.#00(#$3+/00#,"0#$*#%$&45#)0,-%6$ Trousse d outils de référence À

Plus en détail

Déploiement stratégique LEAN (Hoshin kanri) et les outils. Stéphane Mercier, bacc. Erg., M.Sc., directeur Direction qualité et performance

Déploiement stratégique LEAN (Hoshin kanri) et les outils. Stéphane Mercier, bacc. Erg., M.Sc., directeur Direction qualité et performance Déploiement stratégique LEAN (Hoshin kanri) et les outils Stéphane Mercier, bacc. Erg., M.Sc., directeur Direction qualité et performance Objectifs de la présentation Présenter sommairement la démarche

Plus en détail

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE LUNDI 16 JANVIER 2012, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC, MANSFIELD

Plus en détail

MANGER EN FAMILLE ET EN HARMONIE, EST-CE POSSIBLE?

MANGER EN FAMILLE ET EN HARMONIE, EST-CE POSSIBLE? MANGER EN FAMILLE ET EN HARMONIE, EST-CE POSSIBLE? À préparer : Liste de présences Documents à remettre aux participants : o Facultatif : Section B (p. 2 à 4), établir les bases d un repas harmonieux o

Plus en détail

Prévention et paritarisme : une excellente tablée! Colloque annuel de l ASSTSAS 29 et 30 avril 2015

Prévention et paritarisme : une excellente tablée! Colloque annuel de l ASSTSAS 29 et 30 avril 2015 Prévention de la violence Julie Bastien, conseillère cadre clinique Sophie Bernard, psychoéducatrice et formatrice Oméga Nathalie Parent, éducatrice et formatrice Oméga Hôpital Rivière des Prairies Dans

Plus en détail

Thèmes des rencontres

Thèmes des rencontres Thèmes des rencontres Note: L IDP pourrait apporter des modifications à ce programme en cours de saison. Mise à jour: 23 septembre 2014 La plupart des entreprises établies limitent la portée de leurs innovations

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

MODÈLE GUIDE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DU PERSONNEL INTRODUCTION LES OBJECTIFS DU GUIDE D ÉVALUATION DE RENDEMENT BUT

MODÈLE GUIDE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DU PERSONNEL INTRODUCTION LES OBJECTIFS DU GUIDE D ÉVALUATION DE RENDEMENT BUT INTRODUCTION En matière de gestion des ressources humaines, il ne suffit pas à une municipalité de bien choisir et de bien former son personnel, il faut qu'elle puisse périodiquement en contrôler l'évolution,

Plus en détail

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences Développement d un programme d intégration et d orientation en santé mentale par une approche par compétences Mathieu Brouillette, conseiller en soins infirmiers Philippe Asselin, conseiller en soins spécialisés

Plus en détail

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION PERFORMANCE GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES HUMAINES GESTION PErFOrMANCE gestion projets GESTION ressources

Plus en détail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail Ce document s'adresse à tout le personnel La Direction des ressources humaines est responsable de son application

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A.

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. Consultante, 10 mai 2012, ginettebegin10@videotron.ca 1 Intention de l 'atelier: Susciter la réflexion

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire 1. Le Lean Management 2. Objectifs de la simulation 3. Public 4. Horaires 5. Vue d ensemble du scénario 5.a. Contenu de la phase

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management?

Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management? Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management? Philippe Barré Notre programme Une profession en pleine mutation Qu est-ce que le lean management? Le client

Plus en détail

Message du président du conseil

Message du président du conseil 17 Messages du président du conseil et du président et chef de la direction 18 Message du président du conseil Le conseil d administration de la Caisse se réjouit des solides rendements obtenus durant

Plus en détail