Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium"

Transcription

1 Auto-évaluation SQL Document: f0453test.fm 19/04/2012 ABIS Training & Consulting P.. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CNSULTING

2 INTRDUCTIN AUT-ÉVALUATIN SQL Indications d utilisation Ce test est une auto-évaluation. L objectif de ce test est de déterminer s il est utile que vous suiviez le SQL: cours de base (1 jour) ou si vos connaissances actuelles sont suffisantes pour pouvoir suivre efficacement le cours SQL workshop ou un des autres cours qui utilisent SQL, comme les cours DB2, racle, MySQL ou SQL Server. Ce test comporte 15 questions à choix multiples. Pour certaines questions, plusieurs réponses correctes sont possibles: ceci sera bien indiqué. Cochez les solutions qui vous semblent bonnes. Après avoir répondu à toutes les questions, vous pourrez comparer vos réponses avec les solutions. Ce test vous prendra à peu près un quart d heure. Informations sur les tables et les colonnes Deux tables seront utilisées: la table CURSES représente le catalogue des différents cours. La table SESSINS contient des données sur les cours organisées. Exemple: dans la table CURSES est repris le cours SQL-Workshop (avec entre-autre l intitulé et le numéro de référence). La table SESSINS mentionne les sessions organisées pour ce cours SQL-Workshop (avec entre-autre la date et le formateur). Le lien entre les tables SESSINS et CURSES est établi à l aide de la colonne. CID CTITLE CDUR DB2 5 Unix 4 racle 5 SQLServer 5 SQL workshop 3 - CID: obligatoire, alphanumérique: numéro du cours (clé primaire). - CTITLE: obligatoire, alphanumérique: titre du cours. - CDUR: obligatoire, numérique: durée du cours (numéro de jours). SN SDATE SINSTRUCTR SCANCEL DE KEYSER SMITHS DE KEYSER C DE KEYSER TAVERNIER C ADAMSN C ADAMSN ADAMSN La signification des colonnes est la suivante: - SN: obligatoire, numérique: numéro de session (clé primaire). - : optionnel, alphanumérique: numéro du cours donné lors d une session particulière (clé étrangère faisant référence à la table CURSES). - SDATE: optionnel: date de début d une session particulière. - SINSTRUCTR: obligatoire, alphanumérique: personne qui est désignée comme formateur pour une session particulière. - SCANCEL: optionnel, alphanumérique: indique si une session est annulée ou pas ( C signifie que la session est annulée, vide (NULL) signifie pas annulée). 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 2

3 QUESTINS: AUT-ÉVALUATIN SQL 1. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT CTITLE, CID FRM CURSES WHERE CID = '7820' (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. 2. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT CTITLE WHERE = '7820' (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). SESSINS no contient pas de colonne CTITLE (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. 3. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT 'CTITLE' WHERE = '7820' (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. Tous les lignes du résultat contiennent que le texte CTITLE, donc tous sont identiques. 4. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT SDATE, DISTINCT RDER BY, SDATE (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). DISTINCT ne peut qu être utilisé directement après SELECT. (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 3

4 5. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT SDATE RDER BY SDATE GRUP BY SDATE (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). GRUP BY doit toujours se trouver avant RDER BY. (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. 6. Qu est-ce qu on peut dire de la requête suivante? SELECT SN WHERE SCANCEL NT = NULL (a) La requête ne peut pas être exécutée (donne une erreur syntaxique). NULL ne peut qu être utilisé dans les conditions IS NULL et IS NT NULL. (b) La requête est exécutable et sensée (selon les définitions des colonnes). (c) La requête est exécutable mais insensée. 7. Quelle question correspond le mieux à la requête suivante? SELECT * FRM CURSES WHERE CTITLE LIKE '%SQL%' AND CID NT IN ('7800','7820') (a) Donne la première ligne de la table des cours dont la colonne CTITLE est égale à %SQL% et dont le contenu de la colonne CID est ni 7800, ni (b) Donne toutes les lignes de la table des cours dont la colonne CTITLE est égale à %SQL% et dont le contenu de la colonne CID est ni 7800, ni (c) Donne la première ligne de la table des cours dont la colonne CTITLE contient les caractères SQL et dont le contenu de la colonne CID est ni 7800, ni (d) Donne toutes les lignes de la table des cours dont la colonne CTITLE contient les caractères SQL et dont le contenu de la colonne CID est ni 7800, ni (e) Donne la première ligne de la table des cours dont la colonne CTITLE est égale à %SQL% et dont le contenu de la colonne CID ne se situe pas entre 7800 et (f) Donne toutes les lignes de la table des cours dont la colonne CTITLE est égale à %SQL% et dont le contenu de la colonne CID ne se situe pas entre 7800 et (g) Donne la première ligne de la table des cours dont la colonne CTITLE contient les caractères SQL et dont le contenu de la colonne CID ne se situe pas entre 7800 et (h) Donne toutes les lignes de la table des cours dont la colonne CTITLE contient les caractères SQL et dont le contenu de la colonne CID ne se situe pas entre 7800 et /04/2012 Auto-évaluation SQL 4

5 8. Quelle question correspond le mieux à la requête suivante? SELECT CID, CDUR - 1,' = PRICE' FRM CURSES RDER BY 2 (a) Sélectionnez trois colonnes de la table CURSES, dont la troisième a la valeur constante = PRICE. Laissez une ligne vide après chaque deuxième ligne. (b) Sélectionnez deux colonnes de la table CURSES, dont la deuxième reçoit comme titre = PRICE. Triez les données selon la deuxième colonne en ordre croissant. (c) Sélectionnez trois colonnes de la table CURSES, dont la troisième a la valeur constante = PRICE. Triez les données selon la deuxième colonne en ordre croissant. (d) Sélectionnez deux colonnes de la table CURSES, dont la deuxième a la valeur constante = PRICE. Triez les données selon la deuxième colonne en ordre croissant. 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 5

6 9. Quelle table est le résultat de la requête suivante? SELECT, MAX(SN) GRUP BY RDER BY 2 (a) MAX(SN) (b) MAX(SN) 10,12,13 11, (c) MAX(SN) (d) MAX(SN) 10,12,13 11,15 (e) MAX(SN) 17 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 6

7 10. Quelle table est le résultat de la requête suivante? SELECT SN, SDATE WHERE EXTRACT(YEAR FRM SDATE) = 2004 AND EXTRACT(YEAR FRM SDATE) = 2005 (a) SN SDATE (b) SN SDATE (c) SN SDATE 10, (d) SN SDATE (e) SN SDATE 11. Considérez la condition suivante: WHERE BETWEEN '7000' AND '' Lesquelles des conditions suivantes expriment exactement la même chose? [2 réponses.] [_] [a] WHERE >= '7000' AND <= '' [_] [b] WHERE >= '7000' AND < '' [_] [c] WHERE > '7000' AND <= '' [_] [d] WHERE > '7000' AND < '' [_] [e] WHERE <= '' AND NT < '7000' [_] [f] WHERE < '' AND NT < '7000' [_] [g] WHERE >= '7000' AND NT >= '' [_] [h] WHERE > '7000' AND NT >= '' 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 7

8 12. Quelle requête fournit les informations demandées par la question suivante? [2 réponses.] [_] [a] [_] [b] [_] [c] [_] [d] [_] [e] [_] [f] [_] [g] [_] [h] Donnez une liste de tous les cours qui ont eu lieu (ou auront lieu) au moins deux fois. SELECT, CUNT(*) WHERE SCANCEL IS NULL AND CUNT(*) >= 2 SELECT CID, CUNT(CID) FRM CURSES WHERE CUNT(CID) >= 2 SELECT, CUNT() WHERE SCANCEL IS NULL GRUP BY HAVING CUNT(*) >=2 SELECT CID, CUNT(*) FRM CURSES GRUP BY CID HAVING CUNT(*) >= 2 SELECT, CUNT(*) WHERE SCANCEL IS NULL GRUP BY HAVING CUNT() >=2 SELECT CID, CUNT(*) FRM CURSES GRUP BY CID HAVING CUNT(SCANCEL) = 0 SELECT, CUNT(*) GRUP BY HAVING CUNT(SCANCEL) = 0 SELECT CID, CUNT(SESSINS) FRM CURSES 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 8

9 13. Quelle table contient le résultat de la requête suivante? SELECT MAX() AS GRUP BY SINSTRUCTR HAVING CUNT(SDATE) > 1 (a) Tous les numéros de cours dans SESSINS (b) Sans HAVING, ou en utilisant >= au lieu de >. (c) Si on avait GRUP BY sdate, et on montre tous les lignes, pas seulement ceux avec MAX(s_cid) (d) Si on avait GRUP BY sdate (e) (f) La valeur la plus large de la table 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 9

10 14. Quelle table contient le résultat de la requête suivante? SELECT DISTINCT WHERE SCANCEL IS NULL (a) Ceci est le résultat sans DISTINCT (b) (c) Ceci sont les valeurs uniques, donc ceux qui apparaissent qu une seule fois (dans la table complète) (d) Ceci sont les valeurs uniques, donc ceux qui apparaissent qu une seule fois (dans les sessions non-annulées) (e) Ceci sont les lignes pour SCANCEL IS NT NULL (f) Ceci sont les lignes apparaissant plusieurs fois 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 10

11 15. Quelle requête fournit les informations demandées par la question suivante? [2 réponses.] [_] [a] [_] [b] [_] [c] [_] [d] [_] [e] [_] [f] Donnez, par numéro de cours, la liste de sessions, et indiquez s elles sont annulées ou pas. Triez le résultat par cours et par la colonne SCANCEL. SELECT, SN, SCANCEL GRUP BY, SCANCEL SELECT, SN, SCANCEL RDER BY, SCANCEL SELECT, SN, SCANCEL GRUP BY RDER BY SCANCEL SELECT, SN, SCANCEL GRUP BY SN RDER BY, SCANCEL SELECT, SN, SCANCEL FRM CURSES, SESSINS RDER BY CID, SCANCEL, SN SELECT, SN, SCANCEL FRM CURSES, SESSINS WHERE CID = RDER BY, SCANCEL, SN 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 11

12 EVALUATIN. Ici sont les réponses correctes: 1. b 2. a 3. c 4. a 5. a 6. a 7. d 8. c 9. a 10. e 11. a e 12. c e 13. e 14. b 15. b f Comptez 1 point par bonne réponse. Pour les questions avec plusieurs bonnes réponses, comptez 1 point seulement si vous avez coché toutes les bonnes alternatives. Si le total de vos points se situe entre 1 et 7: suivre le SQL: cours de base est incontournable. Ce cours vous permettra d acquérir les bases utiles pour suivre efficacement le SQL workshop ou une des outres cours qui utilisent le SQL. Si le total de vos points se situe entre 8 et 12: suivre le SQL: cours de base ne sera pas inutile mais voyez avec votre responsable ou avec nous pour voir s il est opportune de rafraîchir vos connaissances avant le cours SQL workshop. Si le total de vos points se situe entre 13 et 15: vous êtes suffisamment préparé pour accéder tout de suite à tout cours où le langage SQL est utilisé. 19/04/2012 Auto-évaluation SQL 12

Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base

Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base Document: f1067test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION DB2 FOR Z/OS:

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL Catalin Dima Requêtes SQL et langage naturel Énoncés en langage naturel. Traduction en SQL? Correspondance entre syntagmes/phrases et opérations

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Base de données relationnelle et requêtes SQL

Base de données relationnelle et requêtes SQL Base de données relationnelle et requêtes SQL 1e partie Anne-Marie Cubat Une question pour commencer : que voyez-vous? Cela reste flou Les plans de «Prison Break»? Non, cherchons ailleurs! Et de plus près,

Plus en détail

Auto-évaluation La programmation database en JDBC

Auto-évaluation La programmation database en JDBC Auto-évaluation La programmation database en JDBC Document: f1216test.fm 02/04/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION LA PROGRAMMATION

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Rapport de Cryptographie

Rapport de Cryptographie Cryptographie [MIF30] / Année 2008-2009 Rapport de Cryptographie Les Injections SQL Sylvie Tixier & François-Xavier Charlet Page 1 20/05/2009 Sommaire Introduction...3 Définition d une injection SQL...3

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Auto-évaluation Internet: concepts et techniques

Auto-évaluation Internet: concepts et techniques Auto-évaluation Internet: concepts et techniques Document: f0832test.fm 10/02/2010 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION INTERNET:

Plus en détail

Solutions en ligne Guide de l utilisateur

Solutions en ligne Guide de l utilisateur Solutions en ligne Guide de l utilisateur Décembre 2009 Informations générales... 1 Configuration minimale requise... 1 Connexion... 1 Page d accueil des Solutions en ligne... 2 Utilisation de la table

Plus en détail

Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12

Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12 Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis.

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données Chapitre 1 Bases de données 1.1 Généralité sur les bases de données 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données La base de données (BDD) est un système qui enregistre des informations. Ces informations

Plus en détail

Réfléchir à l objectif de la base de données 26 Créer une nouvelle base de données 28 Créer une base de données à partir d un fichier existant 30

Réfléchir à l objectif de la base de données 26 Créer une nouvelle base de données 28 Créer une base de données à partir d un fichier existant 30 ENVIRONNEMENT Partie 1 GÉNÉRALITÉS Lancer OpenOffice.org Base 10 Quitter OpenOffice.org Base 10 La fenêtre de l'application OpenOffice.org Base 12 Utiliser les menus 14 Gérer l affichage des barres d'outils

Plus en détail

Auto-évaluation Oracle: cours de base

Auto-évaluation Oracle: cours de base Auto-évaluation Oracle: cours de base Document: F0475Test.fm 14/01/2008 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION ORACLE: COURS DE

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

Auto-évaluation Programmation en Java

Auto-évaluation Programmation en Java Auto-évaluation Programmation en Java Document: f0883test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION PROGRAMMATION EN

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web)

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) Chapitre 1 INTRODUCTION À PHP PLAN DU COURS 1.1 Les sites statiques et dynamiques 1.2 Fonctionnement d un site internet 1.3 Les langages du Web

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

1 Création et manipulation d une base de données

1 Création et manipulation d une base de données Université Paris 13 TP Base de données Année 2013-2014 Institut Galilée SQL et ORACLE LI3 1 Création et manipulation d une base de données ans ce TP, nous allons créer la base de données de l exercice

Plus en détail

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Document: f1218test.fm 22/03/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION APERÇU

Plus en détail

Gestion de base de données

Gestion de base de données Université Libre de Bruxelles Faculté de Philosophie et Lettres Département des Sciences de l Information et de la Communication Gestion de base de données Projet : Take Off ASBL Cours de M. A. Clève STIC-B-505

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Partie I : Créer la base de données. Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle

Partie I : Créer la base de données. Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle Ce projet comporte trois parties sur les thèmes suivants : création de base de donnée, requêtes SQL, mise en œuvre

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE 2 ème partie : REQUÊTES Sommaire 1. Les REQUÊTES...2 1.1 Créer une requête simple...2 1.1.1 Requête de création de listage ouvrages...2 1.1.2 Procédure de

Plus en détail

Requêtes particulières

Requêtes particulières SUPPORT Trucs et astuces Requêtes particulières Le contenu de ce document et tous les programmes et documents associés sont protégés et ne peuvent être reproduits sans l'autorisation écrite de Lynxx Business

Plus en détail

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Ce cours reprend beaucoup de transparents du cours de Philippe LAHIRE Elisabetta De Maria - edemaria@i3s.unice.fr UFR Sciences et Laboratoire

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre?

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Chapitre 4 Introduction à SQL Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Philippe Geluck 4.1 Installation de MySQL Pour télécharger MySQL avec l'installateur

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Formation Cloudera Data Analyst Utiliser Pig, Hive et Impala avec Hadoop

Formation Cloudera Data Analyst Utiliser Pig, Hive et Impala avec Hadoop Passez au niveau supérieur en termes de connaissance grâce à la formation Data Analyst de Cloudera. Public Durée Objectifs Analystes de données, business analysts, développeurs et administrateurs qui ont

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

XML listing. XML listing 3 septembre 2007 1 sur 15

XML listing. XML listing 3 septembre 2007 1 sur 15 XML listing Fonctionnement du module Listing... 2 Utilisation du module via le plugin Smarty voozanoo_listing... 2 Utilisation du module dans un script PHP... 2 Structure du XML... 4 Définition du format

Plus en détail

VIII. Interrogation de documents avec XQuery

VIII. Interrogation de documents avec XQuery VIII. Interrogation de documents avec XQuery 350 XQUERY? Est un langage d interrogation de données XML N est pas un dialecte XML Est un sur-ensemble de XPath 2.0 Utilise le même modèle de données (XDM)

Plus en détail

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA DEFINITION D UNE BIBLIOTHEQUE D ACCES A UNE BASE DE DONNEES Cet article s adresse aux administrateurs SAS en charge de la mise à disposition des

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ORGANISATION DES INSTANCES

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

Compte lecteur : Mode d emploi. Sommaire

Compte lecteur : Mode d emploi. Sommaire Compte lecteur : Mode d emploi Votre compte lecteur est un espace personnel auquel vous accédez depuis notre catalogue en ligne après authentification. Attention à ne pas confondre votre compte lecteur

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

MANUEL POUR L UTILISATION DE L APPLICATION EN LIGNE DU SYSTÈME DE NOTIFICATION DES ACCIDENTS INDUSTRIELS

MANUEL POUR L UTILISATION DE L APPLICATION EN LIGNE DU SYSTÈME DE NOTIFICATION DES ACCIDENTS INDUSTRIELS MANUEL POUR L UTILISATION DE L APPLICATION EN LIGNE DU SYSTÈME DE NOTIFICATION DES ACCIDENTS INDUSTRIELS Début Commencez par lancer votre navigateur et saisir dans la barre d adresse l URL suivant:. https://www2.unece.org/ian/login.jsf

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

MISE AU POINT FINANCIÈRE GUIDE DE L UTILISATEUR. Le logiciel MISE AU POINT FINANCIÈRE est offert sous licence par EquiSoft.

MISE AU POINT FINANCIÈRE GUIDE DE L UTILISATEUR. Le logiciel MISE AU POINT FINANCIÈRE est offert sous licence par EquiSoft. MISE AU POINT FINANCIÈRE GUIDE DE L UTILISATEUR Le logiciel MISE AU POINT FINANCIÈRE est offert sous licence par EquiSoft. Accès MISE AU POINT FINANCIÈRE Guide de l utilisateur (V3) Octobre 2012 Page 2

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

ETL Extract - Transform - Load

ETL Extract - Transform - Load ETL Extract - Transform - Load Concept général d analyse en ligne (rappels) Rémy Choquet - Université Lyon 2 - Master 2 IIDEE - 2006-2007 Plan Définitions La place d OLAP dans une entreprise OLAP versus

Plus en détail

Les bases de données. Se familiariser avec Base. Figure 1.1A Ouvre le fichier dont tu as besoin. Lance OpenOffice Base.

Les bases de données. Se familiariser avec Base. Figure 1.1A Ouvre le fichier dont tu as besoin. Lance OpenOffice Base. Exercice 1. 1 Se familiariser avec Base Figure 1.1A Ouvre le fichier dont tu as besoin. Données de l élève Lance OpenOffice Base. Ouvre le fichier nommé 6A Base de données clients (Figure 1.1A). Clique

Plus en détail

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper INSIA Bases de données ORACLE SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper http://st-curriculum.oracle.com/tutorial/dbxetutorial/index.htm http://st-curriculum.oracle.com/ http://www.oracle.com/ Bertrand LIAUDET

Plus en détail

INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN

INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN Informatika francia nyelven középszint 1312 ÉRETTSÉGI VIZSGA 2015. május 15. INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN KÖZÉPSZINTŰ GYAKORLATI ÉRETTSÉGI VIZSGA JAVÍTÁSI-ÉRTÉKELÉSI ÚTMUTATÓ EMBERI ERŐFORRÁSOK MINISZTÉRIUMA

Plus en détail

Pourquoi. OptiMaint est... - Simple d'utilisation. - Rapide d'utilisation. - Facilement personnalisable. - Puissant

Pourquoi. OptiMaint est... - Simple d'utilisation. - Rapide d'utilisation. - Facilement personnalisable. - Puissant Pourquoi? logiciels semblent être identiques, dans l deviennent primordiales pour une utilisation quotidienne. attention sur des points forts appréciés par nos OptiMaint est... - Simple d'utilisation -

Plus en détail

SQL Serveur 2012+ Programme de formation. France Belgique Suisse - Canada. Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise

SQL Serveur 2012+ Programme de formation. France Belgique Suisse - Canada. Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise SQL Serveur 2012+ Programme de formation France Belgique Suisse - Canada Microsoft Partner Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise Dernière mise à jour le : Avril 2014 Des

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

Optimisation SQL. Quelques règles de bases

Optimisation SQL. Quelques règles de bases Optimisation SQL Quelques règles de bases Optimisation des ordres SQL Page 2 1. QUELQUES RÈGLES DE BASE POUR DES ORDRES SQL OPTIMISÉS...3 1.1 INTRODUCTION...3 1.2 L OPTIMISEUR ORACLE...3 1.3 OPTIMISEUR

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL. Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI

Vulnérabilités logicielles Injection SQL. Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI Vulnérabilités logicielles Injection SQL Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI 1 Plan SQL Injection SQL Injections SQL standards Injections SQL de requêtes

Plus en détail

Utilisation d Hyperplanning 2011

Utilisation d Hyperplanning 2011 Utilisation d Hyperplanning 0 4 Utilisation Importer des données 5 Importer des données 6 Utilisation Fiche n 46 - Connaître les règles d unicité à savoir : cette fiche présente les règles appliquées par

Plus en détail

FAXBOX. Manuel Utilisateur

FAXBOX. Manuel Utilisateur FAXBOX Manuel Utilisateur Client de messagerie Outlook Version 3.5.2 Table des matières A PROPOS DE CETTE DOCUMENTATION...4 INFORMATIONS SPECIFIQUES A VOTRE SOCIETE...5 DEPUIS LE CLIENT DE MESSAGERIE...6

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE08 SYSTEME D INFORMATION ET DE GESTION - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 ADAPTATION DU PGI À L ENTREPRISE -

Plus en détail

Activex Database Objet. C'est la couche d'accès aux bases de données, le SGBD (Système de Gestion de Base de Données) de VB.

Activex Database Objet. C'est la couche d'accès aux bases de données, le SGBD (Système de Gestion de Base de Données) de VB. ADO.NET Activex Database Objet Généralités ADO.NET. Permet d accéder aux bases de données à partir de VB.NET. ADO veut dire Activex Database Objet. C'est la couche d'accès aux bases de données, le SGBD

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin Objectifs : Apprendre à l apprenant à lancer un serveur local «Apache» Apprendre à l'apprenant à lancer un serveur MySQL

Plus en détail

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1 PHP 5 La base de données MySql A. Belaïd 1 Base de données C est quoi une base de données? Une base de données contient une ou plusieurs tables, chaque table ayant un ou plusieurs enregistrements Exemple

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

Excel avancé. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Excel avancé. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Excel avancé Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Rappels et compléments

Plus en détail

Construction d un EDD avec SQL 2008 R2. D. Ploix - M2 Miage - EDD - Création

Construction d un EDD avec SQL 2008 R2. D. Ploix - M2 Miage - EDD - Création Construction d un EDD avec SQL 2008 R2 Plan Analyse du DW construit Construction de la base DW dans SQL 2008 Construction des tables de faits et dimensions Injection des données Étapes de l injection des

Plus en détail

PPE 3.1.b. Gestion des frais : Mode d'emplois de l'application GSB Fiche de Frais ITIN BTS SIO A2 AUBRUN - HUERTAS - LE MEUT - RIDEAU

PPE 3.1.b. Gestion des frais : Mode d'emplois de l'application GSB Fiche de Frais ITIN BTS SIO A2 AUBRUN - HUERTAS - LE MEUT - RIDEAU ITIN BTS SIO A2 PPE 3.1.b Gestion des frais : Mode d'emplois de l'application GSB Fiche de Frais AUBRUN - HUERTAS - LE MEUT - RIDEAU 1 Sommaire I- Arborescence des Forms... 3 II- Diagramme de classe...

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : )

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : ) Numéro à préciser (Durée : ) On étudie dans ce problème l ordre lexicographique pour les mots sur un alphabet fini et plusieurs constructions des cycles de De Bruijn. Les trois parties sont largement indépendantes.

Plus en détail

Accéder aux bases de données avec le VO Plan

Accéder aux bases de données avec le VO Plan Plan 1) Les applications concernées + le contexte 2) Les bases de données en astronomie : état des lieux 3) Solutions VO : TAP/ADQL Interopérabilité + nouvelles possibilités Une représentation unifiée

Plus en détail

L'application WinForm et le composant d'accès aux données

L'application WinForm et le composant d'accès aux données L'application WinForm et le composant d'accès aux données Vous disposez d'un squelette de l'application AntoineVersion0- ainsi que de la base de données à restaurer dans SqlServer Bd_Antoine.dat-. Travail

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

Guide d'installation et de configuration du module

Guide d'installation et de configuration du module sur Guide d'installation et de configuration du module Développement : ruy007 et Quadra Team Documentation : VR... 27 janvier 2010 1. Récupérer la extension key du module Le lien vers l'extension est :

Plus en détail

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE TP N 1 : Initiation à L Access I. Introduction Microsoft Access fait partie

Plus en détail