Évaluation d'options sur fonds cotés en bourse à levier. Simon du Tremblay. HEC Montréal. par. Science de la gestion Finance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation d'options sur fonds cotés en bourse à levier. Simon du Tremblay. HEC Montréal. par. Science de la gestion Finance"

Transcription

1

2 HEC Montréal Évaluation d'options sur fonds cotés en bourse à levier par Simon du Tremblay Science de la gestion Finance Mémoire présenté en vue de l'obtention du grade de maîtrise ès science de la gestion M.Sc. 15 Août 2011 c Simon du Tremblay, 2011

3 i Sommaire Le but de cette recherche est de développer une méthode de tarication d'options d'achat sur les fonds cotés en bourse à levier. Les fonds cotés en bourse à levier sont des nouveaux produits dans le monde de l'investissement. Leur construction amène une dynamique particulière de leurs rendements. Cette dernière n'a pas été bien comprise par les investisseurs et a causé une controverse sur le produit. Alors que des options sont émises sur ces produits à dynamique complexe, il est justié de se questionner sur la tarication de ces dérivés sur fonds à levier. Nous développons une méthode exible tenant compte des caractéristiques de la structure du produit. En eet, pour y arriver, nous choisissons d'utiliser l'indice le plus liquide avec le plus d'options disponibles, le S&P500. Par la suite, nous utilisons deux techniques principales pour modéliser la dynamique des rendements de l'indice sans levier : l'inférence des distributions risque neutre des prix à l'échéance sur l'indice ainsi que l'ajustement, la transformation et la simulation de fonctions NIG. L'application de cette méthode pour modéliser les rendements quotidiens de l'indice sans levier est l'innovation de ce mémoire. Par la suite, ces rendements sont transformés pour l'évaluation des options sur les fonds à levier. Nous trouvons que la méthode permet une modélisation précise et exible de la dynamique du sous-jacent. De plus, un biais est induit dans le modèle, mais nous sommes en mesure d'estimer le niveau et la direction de ce dernier. Par la suite en comparant les données empiriques avec celles du modèle sur les options sur fonds à levier, nous constatons qu'il existe une divergence entre les prix du marché et ceux du modèle dans l'évaluation des zones hors de la monnaie pour le fonds à levier positif et négatif. Alors que ce type de produit complexe est en pleine expansion, les résultats empiriques trouvés proposent que les prix du marché des options sur fonds à levier ne soient pas cohérents avec l'information sur le S&P500.

4 ii Table des matières Sommaire Table des matières Table des gures Liste des tableaux Remerciements i ii iii iii iv 1 Problématique 1 2 Présentation du produit Levier du sous-jacent Volatility drag et dépendance à la trajectoire Dépendance à la trajectoire évidence empirique Frais de gestion, dividendes discrets et erreur de réplication Revue de littérature Fonds cotés en bourse à levier Dynamique et charactéristiques Modèles paramétriques Méthodes d'inférence de la densité risque neutre du sous-jacent Marché complet Implications d'un marché incomplet Méthodes paramétriques Méthodes non paramétriques Décomposition d'une distribution en distributions journalières Adaptation du modèle d'évaluation d'options Options américaines avec un sous-jacent sans dividende Options américaines avec un sous-jacent détachant des dividendes discrets

5 iii 4 Analyse des données de marché Choix des données et caractéristiques Épuration des données Description et implantion du modèle d'évaluation Inférence de la densité risque neutre des rendements de l'indice à l'aide des prix d'options Transformation en volatilité implicite, lissage et spline Inférence de la fonction de densité risque neutre Ajout des queues de distribution Transformation de la densité des prix en densité de rendements Ajustement d'une fonction NIG et détermination des densités de probabilité quotidiennes des rendements Méthode des moindres carrés Détermination des densités de probabilité quotidiennes des rendements Interpolation des distributions à des échéances intermédiaires Simulation des rendements quotidiens Simulation des incréments indépendants des rendements Détermination de la densité de prix - Indice sans levier Détermination de la densité de prix - fonds cotés en bourse à levier Détermination des prix d'options Options européennes avec un sous-jacent sans dividendes Options américaines avec un sous-jacent sans dividendes Options américaines avec un sous-jacent détachant des dividendes discrets Simulation de Monte-Carlo Sommaire des étapes pour l'évaluation Évaluation du modèle 41

6 iv 6.1 Problèmes dans les intrants Évaluation du biais de réplication du S&P Analyse du modèle Figlewski Analyse du l'ajustement de la fonction NIG et de la simulation des rendements Analyse du biais combiné de modélisation du S&P Analyse de la transformation des rendements quotidiens pour des fonds cotés en bourse à levier Évaluation des données empiriques sur les options sur des fonds cotés à levier Anticipation de l'erreur sur les options des fonds cotés à levier Analyse de l'erreur totale des données empiriques sur les options des fonds cotés à levier Conclusion 60 A Transformation de la densité des prix en densité de rendements 64 B Relation entre les options bull et bear 65 Références 68

7 v Table des gures 1 Indice normalisé du S&P500 et des fonds cotés en bourse à levier (SSO et SDS) Lissage des volatilités implicites des options sur le S&P Fonction de densité risque neutre et fonctions GEV optimisées Fonction de densité risque neutre inférée (Figlewski (2008)) et fonction NIG ajustée Évolution des paramètres NIG selon les diérentes échéances Fonction de densité risque neutre inférée(figlewski (2008)) et fonction de densité risque neutre simulée Distribution risque neutre - exemple avec un levier de Distribution risque neutre - exemple avec un levier de Liste des tableaux 1 Information sur les indices sous-jacents Statistiques descriptives des rendements des indices sous-jacents Information sur les options RMSE de l'inférence des RNDs des options sur le S&P500 selon les dates d'échéance RMSE de l'inférence des RNDs des options sur le S&P500 selon le degré d'enjeu RMSE des simulations des fonctions NIG des options sur le S&P500 selon les dates d'échéance RMSE des simulations des fonctions NIG des options sur le S&P500 selon le degré d'enjeu RMSE Totale des options sur le S&P500 selon les dates d'échéance 51 9 RMSE Totale des options sur le S&P500 selon le degré d'enjeu Prédictions de l'erreur(rmse) des options d'achat sur fonds cotés à levier selon le degré d'enjeu et le niveau de levier k

8 vi 11 RMSE des options d'achat sur fonds cotés à levier selon les dates d'échéance et le niveau de levier k RMSE des options de vente sur fonds cotés à levier selon le degré d'enjeu et le niveau de levier k

9 vii Remerciements En préambule de ce mémoire, je tiens à adresser mes remerciements les plus sincères aux personnes qui m'ont soutenu et qui ont contribué au développement de cette recherche. Je souhaite d'abord à remercier mes directeurs de mémoire : M. Nicolas Papageorgiou et M. Pascal François. Leurs contributions ont permis d'enrichir la qualité de cette recherche. En eet, leurs disponibilités, leurs expériences, leurs conseils ainsi que l'inspiration qu'ils m'ont partagée ont permis à ce mémoire de voir le jour. En outre, mes remerciements s'adressent aux organismes qui ont supporté - nancièrement l'étude. Je m'adresse plus précisément ici au support du CRSH ainsi qu'à celui de l'ifm2. J'exprime également ma reconnaissance envers HEC Montréal ainsi que Jean Turmel et le comité de sélection de la bourse de recherche d'excellence pour les appuis exceptionnels supplémentaires. Le soutien nancier permet de faciliter considérablement la poursuite des études au cycle supérieur et il permet l'avancement de la recherche. Je n'oublie pas tous les gens de mon entourage qui ont contribué et m'ont supporté. Merci à ma famille, mes collègues et mes amis. Je tiens à souligner la contribution exceptionnelle de Mademoiselle Siyang Wu tant au niveau de la programmation que pour son support inconditionnel, son écoute et ses judicieux conseils.

10 1 1 Problématique L'évolution des marchés nanciers et le développement des méthodes quantitatives ont permis le développement d'une multitude de nouveaux produits. Les fonds indiciels cotés en bourse sont une catégorie de produits qui a connu une expansion rapide dans les dernières années. En permettant de répliquer le rendement d'un indice de marché, cette nouvelle classe de produit a permis d'orir un nouvel outil de gestion indicielle accessible, liquide et à faibles coûts. Par la suite, de nombreux fonds spécialisés cotés en bourse se sont ajoutés, tels que les fonds cotés en bourse à levier. Ces derniers répliquent deux ou trois fois le rendement d'un indice du marché pour un fonds coté en bourse à levier de type bull. À l'inverse, le type bear permet de répliquer deux ou trois fois l'inverse du rendement de l'indice sous-jacent. De surcroît, puisque les rendements sont composés de manière discrète non pas continue quotidiennement, ces indices dérivés ont la particularité d'avoir un rendement terminal de long terme qui dépend de la trajectoire des rendements quotidiens. En eet, le rendement terminal sera bien diérent d'un simple multiple du rendement terminal de l'indice sous-jacent. Nous remarquons dans la plupart des cas une tendance à la baisse sur ces indices à levier dans la période récente. Cette caractéristique, appelée volatility drag, a mis le produit au centre d'une controverse face à l'incompréhension des investisseurs. Une courte littérature sur la dynamique du produit s'est donc développée pour expliquer la pression à la baisse sur le rendement pour une augmentation de la volatilité. Au même moment, des options traditionnelles sur ces produits se sont développées. Il s'agit donc de produits dérivés sur un sous-jacent qui est lui-même un produit dérivé. Ces produits sont aujourd'hui accessibles sur le marché ce qui amène l'émergence d'une incertitude face à leur évaluation. En eet, la complexité, l'utilisation comme véhicule de négociation par les day traders et la nouveauté du produit justient le questionnement. La dynamique non traditionnelle du sous-jacent rend les modèles traditionnels d'évaluation d'options inadéquats.

11 2 Plus précisément, une hausse de volatilité pour une option d'achat traditionnelle sur un sous-jacent normal augmente le prix de l'option. Or, dans le cas présent, un deuxième eet s'ajoute : le volatility drag. Cet eet réduit l'espérance de rendement du sous-jacent à levier plus la volatilité augmente. Par conséquent, la valeur des options d'achat est réduite et celle des options de vente est augmentée sur le sous-jacent à levier. Cet eet est caractéristique des fonds cotés en bourse à levier et exposé en détail au chapitre 2. Il faut ainsi adapter les modèles an de procéder à l'évaluation. C'est pourquoi mon travail de recherche ciblera le marché des options sur ces fonds cotés en bourse à levier. Comment évaluer de manière ecace les options sur les fonds cotés en bourse à levier? Cette interrogation constitue l'objectif général de l'étude. Une attention particulière sera mise an d'éviter au maximum des hypothèses imposées pour un certain modèle paramétrique. Ainsi, cette recherche tente d'inférer le plus d'information des données empiriques avant d'utiliser un cadre paramétrique. L'objectif secondaire est de proposer une méthode d'évaluation comparative originale : à l'aide de l'information sur l'indice S&P500 et ses options, nous allons déterminer le prix théorique selon notre méthode pour les options sur les fonds cotés en bourse à levier et le vérier avec leur prix empirique. La tarication de ces derniers produits dérivés est un sujet intéressant parce qu'il s'agit d'un produit de plus en plus utilisé et qu'à nos connaissances la littérature existante sur ce sujet est encore pauvre. De plus, les options sur les fonds cotés en bourse à levier peuvent être comparées à l'évaluation d'une option exotique. En eet, une option traditionnelle sur un sous-jacent à levier correspond à une option exotique sur un sous-jacent traditionnel. Ce marché est d'autant plus intéressant puisqu'il s'agit d'options exotiques échangées sur un marché liquide. Il est donc pertinent de se questionner sur la méthode la plus cohérente d'évaluation ainsi que la méthode dont le marché fait l'évaluation de ces options. En outre, cette recherche tente d'innover en proposant une méthode originale d'évaluation

12 3 d'option comparative. Mon travail éclaircira de manière concrète les possibilités présentes sur les marchés et les gains pouvant leur être associés. Quelques auteurs sont beaucoup plus employés dans cette recherche. Tout d'abord, une très courte revue de littérature s'est développée sur le sous-jacent. Les auteurs se sont intéressés à la compréhension du produit : leur dépendance à la trajectoire selon l'eet du levier. Cooper (2010) présente l'information ecacement dans sa récente publication. Au sujet de l'inférence de distribution risque neutre (RND), Figlewski (2008) propose une méthode exible capturant les queues épaisses de distribution ce qui justie son utilisation dans cette recherche. Et pour terminer, Glasserman (2003), dans son livre sur les simulations, présente le procédé complet des caractéristiques et des simulations pour une loi normale inverse gaussienne, ici utilisée. Le présent mémoire est divisé comme suit : le chapitre 2 débute par exposer les caractéristiques spéciques du produit à l'étude. Le chapitre 3 poursuit en présentant une revue de la littérature principale sur les fonds cotés en bourse à levier, sur les techniques d'inférence des distributions risques neutres, sur les distributions Levy décomposables et sur l'évaluation d'options. Ensuite, le chapitre 4 explique les caractéristiques des données provenant du Chicago Board Options Exchange (CBOE). Le chapitre 5, quant à lui, présente en détail la méthodologie. Par la suite, le chapitre 6 évalue la méthode et analyse l'erreur du modèle avec les données empiriques. Le chapitre 7 présente la suite des résultats alors que la cohérence du marché des options sur fonds cotés en bourse à levier est évaluée. Enn, le chapitre 8 conclut. Les sections suivantes présentent les annexes et les références.

13 4 2 Présentation du produit Avant de commencer cette étude, il est essentiel de comprendre la construction et les caractéristiques des options sur fonds cotés en bourse à levier. Tout d'abord, le produit est composé d'une option américaine standard sur un sous-jacent à levier. La construction de l'option n'est donc pas diérente. Toutefois, le sous-jacent à levier est lui-même un produit dérivé sur un indice qui a une dynamique spéci- que. Pour arriver à bien comprendre les options sur ces fonds cotés à levier, il faut ainsi commencer par comprendre la dynamique et les caractéristiques du sousjacent. Ce chapitre va permettre de faire la lumière sur les éléments d'importance à ce sujet. 2.1 Levier du sous-jacent Par dénition, les fonds cotés en bourse à levier orent k fois le rendement quotidien de leur sous-jacent. Prenons par exemple un fonds cotés à levier bull(levier=2), un rendement quotidien de l'indice de 1% va permettre d'obtenir un rendement quotidien de 2%. L'élément important de la dénition du levier est que la capitalisation des rendements est discrète et quotidienne mais non pas continue et annuelle. La dynamique sur une longue période est plus compliquée qu'un simple multiple de levier sur le rendement. Cette caractéristique clef du produit est celle qui a causée le plus de confusion chez les investisseurs. 2.2 Volatility drag et dépendance à la trajectoire La capitalisation en temps discret amène un eet de volatility drag, soit une réduction de l'espérance de rendement lorsque nous augmentons la volatilité. Par exemple, le rendement du premier jour est de z et le rendement du deuxième jour est de z. Nous obtenons alors un rendement nal de z 2. (1 + z)(1 z) = 1 z 2 (2.1)

14 5 Pour un z correspondant à 10%, nous obtenons un eet de réduction du rendement de 1%. Cet eet est déni dans cette recherche comme la volatilty drag. Puisque que z 2 est toujours positif, l'eet amène une réduction de rendement lors d'une période de forte volatilité. Ce dernier est d'autant plus fort que le rendement (z) est élevé, soit une volatilité forte. Le cas précédant s'applique à un cas sans levier(ou levier de 1). Nous observons donc que le volatility drag s'applique également à des fonds cotés en bourse avec un levier de 1. Pour le cas d'un levier de k, l'équation précédente est transformée de la manière suivante. (1 + kz)(1 kz) = 1 k 2 z 2 (2.2) Nous observons donc que l'eet de volatity drag est amplié de k 2. Pour un rendement z de 10% et pour un levier k de 2, nous obtenons un eet de réduction du rendement de 4%. L'augmentation du levier amplie donc l'eet de volatility drag. Cette composition des rendements implique également le caractère de dépendance à la trajectoire des fonds cotés en bourse à levier. Prenons un nouvel exemple pour illustrer cette caractéristique du fonds, soit 2 trajectoires de 3 jours de rendements. Tout d'abord, la trajectoire 1 à des rendements de 10%, -10% et 10% avec un levier de 1, nous allons obtenir (1+10%)(1-10%)(1+10%) =1,089. Ce qui correspond à un rendement de 8,9%. Pour un levier de 2, nous allons obtenir (1+20%)(1-20%)(1+20%) =1,152. Ce qui correspond à un rendement de 15,2%. Le rendement avec levier de 2 est ainsi égal à 1,7 fois le rendement avec levier de 1. Nous n'avons pas obtenu 2 fois le rendement malgré le levier de 2 à cause du phénomène de volatility drag. Ensuite, la deuxième trajectoire a des rendements de 2,88% sur les 3 jours. Pour un levier de 1, nous allons obtenir (1+2,88%)(1+2,88%)(1+2,88%) =1,089. Ce qui correspond encore une fois à un rendement de 8,9%. Pour un levier de 2, nous allons obtenir (1+5,76%)(1+5,76%)(1+5,76%) =1,183. Ce qui correspond à un rendement de 18,3%. Le rendement avec levier de 2 est ainsi égal à 2,06

15 6 fois le rendement avec levier de 1. Nous pouvons constater que les rendements naux des 2 trajectoire sont équivalentes pour levier de 1. Toutefois, le résultat est bien diérent lorsque nous ajoutons du levier. En somme, cette section détaille le caractère de dépendance à la trajectoire des fonds cotés en bourse à levier. Cette dépendance à la trajectoire peut être expliquée par l'eet de volatility drag. En eet, plus les rendements sont volatils et plus le levier est élevé, plus l'eet de réduction des rendements de long terme sera important. Cette caractéristique est spécique à ce type de produit et devra être considérée pour l'évaluation des options sur les fonds cotés en bourse à levier. Pour l'évaluation des options, il est donc nécessaire d'utiliser les rendements quotidiens de l'indice. Cela permet de capturer l'eet de volatility drag et de dépendance à la trajectoire des fonds cotés en bourse à levier. 2.3 Dépendance à la trajectoire évidence empirique Comment l'eet décrit à la section précédente se traduit-il dans les rendements des indices actuellement négociés en bourse? Cette interrogation est importante pour comprendre l'importance et l'ampleur de cet impact sur les rendements de long terme. Prenons l'exemple du S&P500 de l'indices à levier 2 fois (ProShares Ultra S&P500, ou SSO) et de l'indices à levier -2 fois (ProShares UltraShort S&P500, SDS). Les données empiriques sont représentées selon un indice normalisé dans la gure 1. Nous pouvons ainsi constater que, sur la période du 2 janvier 2007 au 5 novembre 2010, le rendement du S&P500 a été de -13,47%. L'indice à levier positif 2 fois, le SSO, a, quant à lui, eu un rendement de -42,45%. L'impact du levier de 2 a donc été de 3,15 fois le rendement de l'indice. Pour ce qui est de l'indice levier négatif -2 fois, le SDS, il a eu un rendement de -44,84%. L'impact du levier de -2 a donc été de 3,33 fois les rendements de l'indice malgré le levier négatif. Nous pouvons donc constater qu'empiriquement l'eet de dépendance à la trajectoire a un fort impact sur le rendement de long terme. Il est donc essentiel d'en tenir compte pour l'évaluation d'option sur les fonds cotés en bourse à levier.

16 7 Figure 1 Indice normalisé du S&P500 et des fonds cotés en bourse à levier(sso et SDS) Source : yahoo nance, Date initiale : 03-Jan-2007, Date nale : 05-Nov Frais de gestion, dividendes discrets et erreur de réplication L'eet de dépendance à la trajectoire est l'élément le plus important à considérer pour modéliser les fonds cotés en bourse à levier. À ce facteur, il faut ajouter des frais de gestion xes répartis sur l'ensemble des journées de négociation du produit. Ces frais sont donc un autre élément qui réduit quotidiennement les rendements de quelques points de base. En outre, certains fonds cotés en bourse à levier remettent des dividendes aux actionnaires. Il s'agit donc d'une réduction ponctuelle du rendement de la journée ex-dividende. Finalement, l'erreur dans la réplication des rendements quotidiens est possible mais généralement faible. Ce facteur ne sera donc pas considéré dans cette recherche.

17 8 3 Revue de littérature 3.1 Fonds cotés en bourse à levier Dynamique et charactéristiques Tel qu'expliqué à la section précédente les fonds cotés en bourse à levier ont des caractéristiques spéciques. La mauvaise compréhension des investisseurs a amené des controverses impliquant ces produits (la SEC à même émise une alerte en 2009). Une courte revue de littérature académique s'est développée alors que les chercheurs se sont intéressés à clarier le comportement de ces produits. Cette section s'attardera aux articles ayant permis de clarier la dynamique de ces produits. Tout d'abord, Cooper (2010) montre que le rendement quotidien moyen sur une longue période correspond à une moyenne géométrique des rendements quotidiens. Cette moyenne du fonds coté en bourse à levier ne correspond pas à k fois la moyenne géométrique des rendements du sous-jacent. À cette dynamique s'ajoute un frais quotidien de gestion. Ces frais permettent de couvrir les frais de rebalancement quotidien et de nancement du levier. Cette structure de rendement et de frais est également présentée dans le prospectus de fonds cotés en bourse à levier. À cette structure s'ajoute une erreur de suivi possible. Avellaneda & Zhang (2009) débutent leur étude en observant empiriquement l'erreur de suivi de l'indice. Ils montrent que les fonds cotés en bourse à levier peuvent diverger légèrement de ce qui est indiqué dans le prospectus : il s'agit de l'erreur de suivi de leur sous-jacent. Puisque cette dernière est faible, elle sera ignorée dans la présente recherche. Cette construction du produit à levier entraîne une caractéristique qui a été source d'incompréhension sur les marchés : la dépendance à la trajectoire des rendements à long terme. Tel qu'exposé au chapitre 2, il y a présence d'une réduction des rendements long terme suite au volatility drag et aux frais de gestion.

18 9 Ce caractère spécique du produit a été exposé par plusieurs auteurs. En eet, Hill & Foster (2009) présente une étude empirique montrant que les rendements quotidiens sont répliqués de manière assez exacte. Toutefois, pour un horizon plus élevé, ils montrent que lorsque la volatilité s'accroît la probabilité d'obtenir un rendement similaire à k fois le rendement du sous-jacent sur la période se réduit. Cette dépendance amène la nécessité de modéliser des rendements quotidiens sur le sous-jacent pour déterminer les rendements de long terme sur le fonds à levier. Pour y arriver, certains auteurs ont développé des formes paramétriques du processus en temps discret et continu Modèles paramétriques Nous distinguons les modèles paramétriques en deux grandes familles selon la méthode de capitalisation des rendements : les modèles en temps discret et les modèles en temps continu. Temps discret Avellaneda & Zhang (2009) se distinguent en proposant le premier modèle en temps discret pour modéliser les fonds cotés en bourse à levier. En utilisant des expansions de Taylor, les auteurs dérivent une équation originale. Avec cette dernière, il est possible de déterminer les rendements utilisant la variance et le coût de nancement réalisé sur la période de temps. Cooper (2010) utilise une démonstration avec des expansions de Taylor pour un modèle en temps discret. Son apport quant à lui est la présentation d'une équation déterminant le levier optimal en fonction du rendement et de la volatilité. Ces modèles ont l'avantage de ne pas supposer une distribution particulière des rendements. En eet, l'expansion de Taylor permet de considérer le niveau désiré de moment de distribution. Toutefois, l'utilisation de ces méthodes nécessite l'utilisation des moments de distribution réalisée. Dans un cadre de prévision,

19 10 tel que nécessaire pour l'évaluation d'options, il est donc nécessaire d'estimer ces moments. Cela consiste donc à utiliser les données historiques et ainsi de faire l'hypothèse forte que la dynamique du passé se répèra dans le futur. Bien que ces modèles présentent la exibilité recherchée au niveau de la distribution des rendements, ils sont moins intéressant pour l'étude puisqu'il faut estimer les moments de distribution historique. Plus précisément, nous tentons d'éviter de poser une hypothèse aussi restreignante sur la structure d'évolution des rendements. Temps continu Dans un contexte de temps continu, il faut tout d'abord comprendre que nous nous éloignons de la dynamique réelle du produit qui a un caractère discret par construction. Toutefois, l'utilisation de ce modèle a l'avantage de permettre de situer la dynamique par rapport au modèle traditionnel d'évaluation d'option, tel que Black & Scholes (1973). Avellaneda & Zhang (2009) sont encore une fois les premiers à exposer en détail la dynamique en temps continu des fonds cotés en bourse à levier. De plus, ils introduisent les frais de gestion ainsi qu'une étude empirique conrmant les équations dérivées. Jarrow (2010), quant à lui, pousse l'analyse avec des dérivations diérentes, mais équivalentes. Il montre ainsi qu'un fonds coté en bourse à levier représente une position dynamique dans l'indice ainsi qu'une dans un compte de marché monétaire. Dans ce modèle, l'auteur peut ainsi caractériser le rendement du fonds coté en bourse à levier sur n'importe quel horizon. La recherche met ainsi en évidence que le rendement sur un horizon [0, t] d'un fonds coté en bourse avec un levier k n'égale pas k fois le rendement. En eet, il existe un eet à la baisse causé par les frais de nancement et l'eet de la fonction de volatilité. Par la suite, l'équation de simulation d'un mouvement brownien est déduite. Il est donc possible d'utiliser ce modèle pour simuler les fonds à levier selon les hypothèses d'un mouvement brownien géométrique. Les modèles de Avellaneda & Zhang (2009) et Jarrow (2010) sont équivalents.

20 11 Ils sont intéressants puisqu'il est possible de comprendre le contraste avec les modèles traditionnels en temps continu d'évaluation d'option. Toutefois, en plus de ne pas modéliser le caractère discret du sous-jacent, des hypothèses fortes sont eectuées : soit des rendements indépendants et identiquement distribués (i.i.d.) selon une loi normale. Encore une fois, ces modèles ne sont pas intéressants pour l'étude. Cette fois-ci, il s'agit de l'hypothèse de normalité des rendements qui est trop contraignante pour la exibilité recherchée. 3.2 Méthodes d'inférence de la densité risque neutre du sous-jacent Face à des fonds cotés en bourse à levier qui sont dépendants de la trajectoire de leur sous-jacent, il est impératif de déterminer les rendements quotidiens. En outre, en voulant éviter d'imposer une distribution normale aux rendements et de prendre une distribution provenant des données historiques, l'inférence de la densité risque neutre des prix du sous-jacent amène une solution permettant de conserver une exibilité dans la modélisation. L'accent de cette portion de la revue est porté sur ces méthodes. Cette section propose donc une alternative aux modèles ayant des hypothèses spéciques à propos de l'évolution des prix des actifs sous-jacents. En eet, le modèle de Black & Scholes (1973) où le mouvement brownien géométrique tel que construit ne permet pas de capturer l'ensemble des processus et des distributions du marché réel. Rubinstein (1985) y a découvert les violations des modèles théoriques sur une grande variété d'options liquides. En eet, il a montré la présence de formes de smile de volatilité qui allait à l'encontre du paramètre de volatilité unique tel que déni dans le modèle. Par la suite, une vaste littérature s'est développée an de proposer de méthodes alternatives modélisation.

21 12 C'est dans cette période que la littérature sur l'inférence et sur l'interprétation de la densité risque neutre à partir des prix d'options du marché s'est développée. La majorité des études s'est intéressée à l'implication sur l'aversion au risque des investisseurs des diérentes fonctions de densités risque neutre. Peu d'auteurs se sont intéressés à la modélisation des rendements. Quelques recherches qui se sont intéressées à la volatilité implicite sont pertinentes à considérer au niveau de l'inférence de la fonction de densité risque neutre. Cette section se limite donc ici essentiellement à la littérature s'intéressant directement sur l'inférence de la densité risque neutre des prix. L'anticipation des investisseurs est présente en tant qu'information sur la distribution des prix à l'échéance d'un marché d'options. Ces donnés peuvent être utilisées pour évaluer des options exotiques Marché complet Il faut tout d'abord comprendre que ce type d'inférence doit se faire dans un marché complet sans arbitrage. Un marché complet est un marché où il y a autant de titres que d'états de la nature. Dans un marché complet sans arbitrage, il est possible d'établir la fonction de densité risque neutre de l'actif sous-jacent. Ross (1976) a été un des premiers chercheurs à s'intéresser à la question. Il a abordé un cas spécique d'options européennes avec un titre pour chaque état. Par la suite, Breeden & Litzenberger (1978) ont présenté des résultats sur un cas continu d'options d'achats. Ils ont ainsi montré que les prix d'options peuvent être exprimés comme une fonction du prix d'exercice. Leur apport est important puisqu'ils ont dérivé la formule exacte qui expose le prix aujourd'hui comme une fonction de prix futurs. Banz & Miller (1978) ont proposé un cas similaire provenant d'un cas hypothétique de prix d'options Black & Scholes (1973) et ont montré la fonction de densité log-normale des prix de l'actif sous-jacent qui leur était associé.

3- Valorisation d'options

3- Valorisation d'options 3- Valorisation d'options Valorisation des options classiques : options d'achat (call) options de vente (put) Une pierre angulaire de la finance moderne : décisions d'investissement (options réelles) conditions

Plus en détail

Tutorat 3 de Mathématiques (2ème année)

Tutorat 3 de Mathématiques (2ème année) Tutorat 3 de Mathématiques (2ème année) Marches aléatoires et marchés financiers Groupe 4 tuteur : J. Bouttier 8 février 2010 Résumé Depuis la thèse de Bachelier, les marchés nanciers ont constitué un

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES. Risque de crédit. Vente de protection d'une rme sur elle-même. Sébastien LEROUX Antony Mc BRIDE Rémi PARIS

ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES. Risque de crédit. Vente de protection d'une rme sur elle-même. Sébastien LEROUX Antony Mc BRIDE Rémi PARIS ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Risque de crédit Vente de protection d'une rme sur elle-même Sébastien LEROUX Antony Mc BRIDE Rémi PARIS March 7, 2007 Introduction Généralement, la vente ou l'achat

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton 3. Evaluer la valeur d une option 1. Arbres binomiaux. Modèle de Black, choles et Merton 1 Les arbres binomiaux ; évaluation des options sur actions Cox, Ross, Rubinstein 1979 Hypothèse absence opportunité

Plus en détail

Évaluation des risques de la réplique d une option asiatique en temps discret

Évaluation des risques de la réplique d une option asiatique en temps discret COLLECTION FEUILLE D ARGENT TRAVAUX DE RECHERCHE 2004-001 Évaluation des risques de la réplique d une option asiatique en temps discret Olivier Lussier Jean-Pierre Paré ÉVALUATION DES RISQUES DE LA RÉPLIQUE

Plus en détail

Stratégies sur options et Pricer d'options

Stratégies sur options et Pricer d'options Stratégies sur options et Pricer d'options Définition Une option (ou Warrant) est un contrat qui confère à son porteur le droit d acheter ou de vendre un sous-jacent (action, obligation, indice synthétique,

Plus en détail

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008 OPTION NÉGOCIABLE Définition Une option d'achat - ou call - est un titre financier conditionnel qui donne le droit, mais non l'obligation, d'acheter un actif détermineé. appelé l'actif support (ou sous-jacent),

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible»

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Quand la trésorerie d une entreprise est positive, le trésorier cherche le meilleur placement pour placer les excédents.

Plus en détail

Processus ponctuels. Olivier Scaillet. University of Geneva and Swiss Finance Institute

Processus ponctuels. Olivier Scaillet. University of Geneva and Swiss Finance Institute Processus ponctuels Olivier Scaillet University of Geneva and Swiss Finance Institute Outline 1 Processus ponctuels 2 Introduction On désire dans ce chapitre construire des modèles d'une distribution aléatoire

Plus en détail

Fiche Didactique : Les Options

Fiche Didactique : Les Options Fiche Didactique : Les Options Introduction Le processus de négociation des options semble souvent mystérieux et complexe. Dans cette section, nous tenterons de démystifier le sujet afin que vous compreniez

Plus en détail

Contrat didactique Finance stochastique

Contrat didactique Finance stochastique Contrat didactique Finance stochastique Les compétences de ce cours sont à placer dans le contexte général de l appropriation de la notion de modèle mathématique et de son utilisation pratique en gestion

Plus en détail

Warrants (2) : la valeur

Warrants (2) : la valeur - 1 - Warrants (2) : la valeur Mots clés :! Bon de souscription! Call! Delta! Effet de levier! Elasticité! Gearing! Intrinsèque! Option! Prime! Put! Sensibilité! Spéculer! Temps! Volatilité! Warrant Sommaire

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

Valorisation d es des options Novembre 2007

Valorisation d es des options Novembre 2007 Valorisation des options Novembre 2007 Plan Rappels Relations de prix Le modèle binomial Le modèle de Black-Scholes Les grecques Page 2 Rappels (1) Définition Une option est un contrat financier qui confère

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 20.5.2014 L 148/29 RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N o 528/2014 DE LA COMMISSION du 12 mars 2014 complétant le règlement (UE) n o 575/2013 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques

Plus en détail

Le risque en investissement : un grand inconnu!

Le risque en investissement : un grand inconnu! Le risque en investissement : un grand inconnu! Mario Lavallée Ph.D. CFA Vice-président principal Plan de la présentation Introduction La volatilité et le levier Il y a des risques moins connus dans le

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques David DUMONT - TEAM CALYON 22 avril 2008 Dans 2 ans, si l EURODOL est inférieur à 1,40 touchez 116% du nominal investi en euros, sinon

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

CALCULATEUR D OPTIONS GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

CALCULATEUR D OPTIONS GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape CALCULATEUR D OPTIONS GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Table des matières Introduction 3 Évaluation des options 4 Exemples 6 Évaluation d une option de style américain

Plus en détail

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci «Pricing d options Monte Carlo dans le modèle Black-Scholes» Etudiant : / Partie A : Prix de Call et Put Européens Partie B : Pricing par Monte Carlo et réduction

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés 4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés Mishkin (2007), Monnaie, Banque et marchés financiers, Pearson Education, ch. 7 1- Évaluer le prix d'une

Plus en détail

Simulations des Grecques : Malliavin vs Différences finies

Simulations des Grecques : Malliavin vs Différences finies 0.1. LES GRECQUES 1 Simulations des Grecques : iavin vs Différences finies Christophe Chorro Ce petit document vise à illustrer de manière numérique les techniques présentées lors du mini cours sur le

Plus en détail

Warrants (3) : les stratégies

Warrants (3) : les stratégies - 1 - Warrants (3) : les stratégies Mots clés : Sommaire :! Call! Cash! Couverture! Delta! Prime! Prix d'exercice! Put! Sous-jacent! Straddle! Strangle! Stratégie! Support! Warrant 1. Stratégie avec un

Plus en détail

Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives

Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives Analyse des données - Méthodes explicatives (STA102) Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives Giorgio Russolillo giorgio.russolillo@cnam.fr Infos et support du cours Slide

Plus en détail

2- Instruments de gestion des risques de marché

2- Instruments de gestion des risques de marché 2- Instruments de gestion des risques de marché Objectif : présenter les produits dérivés utilisés dans la gestion des risques de marché. 1- CONTRATS À TERME 2- SWAPS 3- OPTIONS CLASSIQUES Jean-Baptiste

Plus en détail

Probabilités III Introduction à l évaluation d options

Probabilités III Introduction à l évaluation d options Probabilités III Introduction à l évaluation d options Jacques Printems Promotion 2012 2013 1 Modèle à temps discret 2 Introduction aux modèles en temps continu Limite du modèle binomial lorsque N + Un

Plus en détail

DÉCLARATION DES RISQUES

DÉCLARATION DES RISQUES DÉCLARATION DES RISQUES Tenant compte du fait que CM Marketing Associates Ltd accepte de conclure, à la base de gré à gré ( OTC ) des contrats financiers pour différences ( CFD ) et contrats de change

Plus en détail

VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE :

VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE : VALORISATION DES PRODUITS DE CHANGE : TERMES, SWAPS & OPTIONS LIVRE BLANC I 2 Table des Matières Introduction... 3 Les produits non optionnels... 3 La méthode des flux projetés... 3 Les options de change

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines

Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Anne-Victoire Auriault Plan de la présentation Introduction. Le problème des options 2. Le modèle de Cox-Ross-Rubinstein 3. Les

Plus en détail

Modèles en temps continu pour la Finance

Modèles en temps continu pour la Finance Modèles en temps continu pour la Finance ENSTA ParisTech/Laboratoire de Mathématiques Appliquées 23 avril 2014 Evaluation et couverture pour les options européennes de la forme H = h(s 1 T ) Proposition

Plus en détail

DEFLATEURS ET TECHNOLOGIE : INDICES DE PRIX ET INDICES DE PERFORMANCES

DEFLATEURS ET TECHNOLOGIE : INDICES DE PRIX ET INDICES DE PERFORMANCES BULLETIN DE l'acn n 28 INSEE Association de Comptabilité Nationale 18, bd Adolphe Pinard 75675 PARIS CEDEX 14 (France) DEFLATEURS ET TECHNOLOGIE : INDICES DE PRIX ET INDICES DE PERFORMANCES Henri DUPRAT

Plus en détail

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs Cette page est soutenue par ALGOFI Cabinet de conseil, d ingénierie financière et dépositaire de systèmes d information financiers. Par Ingefi, le Pôle Métier Ingénierie Financière d Algofi. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PDSTK-10-20-70-50-20120912 DGFIP BIC - Produits et stocks - Opérations

Plus en détail

2- Comment les traders gèrent les risques

2- Comment les traders gèrent les risques 2- Comment les traders gèrent les risques front office middle office back office trading échange d'actifs financiers contrôle des risques, calcul du capital requis enregistrement des opérations traitement

Plus en détail

Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO

Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Manuel d Utilisateur - Logiciel ModAFi Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Grenoble, 12 juin 2012 Table des matières 1 Introduction 3 2 Modèles supportés 3 2.1 Les diérents modèles supportés pour

Plus en détail

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO - Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Grenoble, 11 juin 2012 Table des matières 1 Avant-propos 3 2 Présentation de l architecture du logiciel 3 2.1 Core..........................................

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Glossaire des termes du marché boursier

Glossaire des termes du marché boursier des termes du marché boursier Action Titre représentatif d'une participation ou d'une part de propriété dans une entreprise, qu'il s'agisse d'une action ordinaire ou privilégiée. Action cotée en bourse

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti»

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Question 1 : représenter graphiquement le taux de rentabilité du produit à capital garanti

Plus en détail

Master Modélisation Aléatoire Paris VII, Cours Méthodes de Monte Carlo en nance et C++, TP n 2.

Master Modélisation Aléatoire Paris VII, Cours Méthodes de Monte Carlo en nance et C++, TP n 2. Master Modélisation Aléatoire Paris VII, Cours Méthodes de Monte Carlo en nance et C++, TP n 2. Techniques de correction pour les options barrières 25 janvier 2007 Exercice à rendre individuellement lors

Plus en détail

Cantaluppi & Hug Software and Consulting

Cantaluppi & Hug Software and Consulting Options - Comptabilisation Nous allons examiner dans ce document la comptabilisation "state-of-the-art" des options, c'est-à-dire des calls et puts. Nous donnons tout d'abord pour rappel la définition

Plus en détail

Chapitre 8 ANALYSE DES SÉRIES CHRONOLOGIQUES

Chapitre 8 ANALYSE DES SÉRIES CHRONOLOGIQUES Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 8 ANALYSE DES SÉRIES CHRONOLOGIQUES Nous abordons dans ce chapitre l analyse de données statistiques particulières

Plus en détail

LES OPTIONS ET LE DIVIDENDE. Makram BELLALAH et Armand DERHY

LES OPTIONS ET LE DIVIDENDE. Makram BELLALAH et Armand DERHY LES OPTIONS ET LE DIVIDENDE Makram BELLALAH et Armand DERHY Résumé Nous présentons dans cet article les concepts d'une évaluation rationnelle des options et nous développons les principaux modèles en présence

Plus en détail

Sfev. Matinales de la SFEV. Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique

Sfev. Matinales de la SFEV. Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique Sfev Matinales de la SFEV Bsar, stock options, management package les modèles d évaluation d options dans la pratique Thomas Bouvet, Directeur Général délégué d Europe Offering Frédéric Dubuisson, Director

Plus en détail

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls.

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls. Diagonalisation des matrices http://www.math-info.univ-paris5.fr/~ycart/mc2/node2.html Sous-sections Matrices diagonales Valeurs propres et vecteurs propres Polynôme caractéristique Exemples Illustration

Plus en détail

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés Théorie Financière 8P 8. Produits dit dérivés déié Objectifsdelasession session 1. Définir les produits dérivés (forward, futures et options (calls et puts) 2. Analyser les flux financiers terminaux 3.

Plus en détail

Note sur la méthode du kernel. Philippe Bernard Ingénierie Economique et Financière Université Paris-Dauphine

Note sur la méthode du kernel. Philippe Bernard Ingénierie Economique et Financière Université Paris-Dauphine Note sur la méthode du kernel. Philippe Bernard Ingénierie Economique et Financière Université Paris-Dauphine Février 26 Table des matières 1 Loi normale, loi log-normale et rendements 2 2 La méthode du

Plus en détail

Gestion des Risques Financiers

Gestion des Risques Financiers Gestion des Risques Financiers Thierry Roncalli 9 janvier 2008 Merci de rédiger entièrement vos réponses. 1 La réglementation Bâle II 1. Quelles sont les principales diérences entre l'accord originel de

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 1. a. On considère un modèle de marché (B, S) à une étape. On suppose que S = 5 C et qu à la date t = 1 on a (S u 1 = 51, S d 1 = 48).

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

INTRODUCTION INTRODUCTION

INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION Les options sont des actifs financiers conditionnels qui donnent le droit mais pas l'obligation d'effectuer des transactions sur des actifs supports. Leur intérêt réside dans

Plus en détail

SPREAD (CYLINDRE) CONSTRUCTION DE DEUX OPTIONS

SPREAD (CYLINDRE) CONSTRUCTION DE DEUX OPTIONS Dans un contrat d'option, le détenteur acquiert un droit, l'émetteur contracte une obligation. Un prix doit être payé par le détenteur à l'émetteur : c'est la prime (premium). LE CALCUL DU MONTANT DE LA

Plus en détail

Brochure d'information sur les options

Brochure d'information sur les options Brochure d'information sur les options Introduction La présente brochure explique succinctement le fonctionnement des options et se penche sur les risques éventuels liés au négoce d options. Le glossaire

Plus en détail

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET Workshop Agenda Perceptions et concepts de JV Les Normes internationales Approche des IFRS 7 - IFRS 9 - IFRS 13 Guide de Juste Valeur Exemple d application Confrontation

Plus en détail

Introduction à la simulation de Monte Carlo

Introduction à la simulation de Monte Carlo Introduction à la simulation de 6-601-09 Simulation Geneviève Gauthier HEC Montréal e 1 d une I Soit X 1, X,..., X n des variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées. Elles sont obtenues

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée UNIVERSITÉ DU MAINE Faculté de Droit et de Sciences Économiques DEUG1 Économie gestion - Analyse Macroéconomique S. MÉNARD 1 - Année 2003-2004 Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée Questions 1. Dénir la

Plus en détail

1 La formule de Black et Scholes en t discret

1 La formule de Black et Scholes en t discret Université de Provence Préparation Agrégation Epreuve de Modélisation, Option Proba. Texte : La formule de Black Scholes en Finance Étienne Pardoux 1 La formule de Black et Scholes en t discret On suppose

Plus en détail

L investisseur Point de vue

L investisseur Point de vue Aon Hewitt Solutions de retraite L investisseur Point de vue Avril 2015 Gestion de placements mondiaux Dans cette édition Pourquoi considérer utiliser une stratégie de superposition d obligations? 1 Résumé

Plus en détail

Qu est-ce-qu un Warrant?

Qu est-ce-qu un Warrant? Qu est-ce-qu un Warrant? L epargne est investi dans une multitude d instruments financiers Comptes d epargne Titres Conditionnel= le detenteur à un droit Inconditionnel= le detenteur a une obligation Obligations

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires Bourse de Montréal Inc. (la «Bourse») Inscription de nouvelles échéances d options : options à échéance hebdomadaire Modification de l article 6637 de la Règle Six L'Autorité des marchés financiers («l

Plus en détail

1.5 0.5 -0.5 -1.5 0 20 40 60 80 100 120. (VM(t i ),Q(t i+j ),VM(t i+j ))

1.5 0.5 -0.5 -1.5 0 20 40 60 80 100 120. (VM(t i ),Q(t i+j ),VM(t i+j )) La logique oue dans les PME/PMI Application au dosage de l'eau dans les bétons P.Y. Glorennec INSA de Rennes/IRISA glorenne@irisa.fr C. Hérault Hydrostop christophe@hydrostop.fr V. Hulin Hydrostop vincent@hydrostop.fr

Plus en détail

La Volatilité Locale

La Volatilité Locale La Volatilité Locale Bertrand TAVIN Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne 26 mai 2010 Résumé Dans cette courte note nous introduisons le concept de volatilité locale et les modèles de pricing basés sur

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

Le budget des ventes (méthodes de prévision)

Le budget des ventes (méthodes de prévision) ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 3 ème année MGT Groupe : 2 Année Académique : 2011/2012 Module : Gestion Budgétaire Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.gb-ehec.jimdo.com Plan du

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

Les mathématiques appliquées de la finance

Les mathématiques appliquées de la finance Les mathématiques appliquées de la finance Utiliser le hasard pour annuler le risque Emmanuel Temam Université Paris 7 19 mars 2007 Emmanuel Temam (Université Paris 7) Les mathématiques appliquées de la

Plus en détail

Macroéconomie M1 : Paris 1 / ENS Cachan Travaux Dirigés 2010-2011 Interrogation écrite N 1 - Corrigé

Macroéconomie M1 : Paris 1 / ENS Cachan Travaux Dirigés 2010-2011 Interrogation écrite N 1 - Corrigé Macroéconomie M : Paris / ENS Cachan Travaux Dirigés 200-20 Interrogation écrite N - Corrigé Marc Sangnier - marcsangnier@ens-cachanfr Lundi 2 février 20 Durée : h30 Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

4- Volatilité, corrélations et copules

4- Volatilité, corrélations et copules 4- Volatilité, corrélations et copules Objectif : définir la volatilité volatilité implicite / volatilité historique présenter des méthodes économétriques d'estimation de la volatilité présenter les concepts

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions!

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions! LES TURBOS Investir avec du levier sur les indices et les actions! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (56 points) Vous travaillez pour le département de trésorerie d une banque internationale. L établissement bénéficie d une très bonne réputation et peut

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

Le Modèle de Black-Scholes. DeriveXperts. 27 octobre 2010

Le Modèle de Black-Scholes. DeriveXperts. 27 octobre 2010 27 octobre 2010 Outline 1 Définitions Le modèle de diffusion de Black-Scholes Portefeuille auto-finançant Objectif de BS 2 Portefeuille auto-finançant et formule de Black-Scholes Formulation mathématique

Plus en détail

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Introduction Au début des 70 s, Black, Scholes et Merton ont opéré une avancée majeure en matière d évaluation d options Ces contributions et leurs développements

Plus en détail

Le guide des Warrants

Le guide des Warrants Le guide des Warrants Avertissement Commerzbank attire l attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle,

Plus en détail

Les produits de Bourse UniCredit sur le CAC Ext (Étendu).

Les produits de Bourse UniCredit sur le CAC Ext (Étendu). EXCLUSIVITÉ UNICREDIT! Les produits de Bourse UniCredit sur le CAC Ext (Étendu). De 8h00 à 18h30, le potentiel des prix et de la liquidité*. CES PRODUITS SONT DESTINÉS À DES INVESTISSEURS AVERTIS. PRODUITS

Plus en détail

Le modèle de Black et Scholes

Le modèle de Black et Scholes Le modèle de Black et Scholes Alexandre Popier février 21 1 Introduction : exemple très simple de modèle financier On considère un marché avec une seule action cotée, sur une période donnée T. Dans un

Plus en détail

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important!

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! ING Turbos 2 Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! @ ING Turbos ING a lancé les Turbos Infinis en France en Janvier 2011. Ceux-ci permettent de

Plus en détail

Plus500CY Ltd. Politique d'exécution des ordres

Plus500CY Ltd. Politique d'exécution des ordres Plus500CY Ltd. Politique d'exécution des ordres Politique d'exécution des ordres Cette politique d'exécution des ordres fait partie des contrats de client, tel que défini dans l'accord d'utilisation. 1.

Plus en détail

Norme IFRS 2 Paiement fondé sur des actions

Norme IFRS 2 Paiement fondé sur des actions Norme IFRS 2 Paiement fondé sur des actions **** FONDACT 11 janvier 2007 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Le contexte 2. Un exemple 3. Le cadre juridique et fiscal 4.

Plus en détail

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options Université de Lorraine Modélisation Stochastique Master 2 IMOI 2014-2015 TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options 1 Les options Le but de ce

Plus en détail

1 Design-based and model-based methods for estimating model parameters

1 Design-based and model-based methods for estimating model parameters Groupe de lecture Econométrie des données d'enquête Compte-rendu de la troisième réunion, 19 janvier 2015 La modélisation en théorie des sondages Suivi par Marine Guillerm et Ronan Le Saout Cette troisième

Plus en détail