Séance plénière du Conseil Régional

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance plénière du Conseil Régional"

Transcription

1 Vendredi 24 mai 2013 Séance plénière du Conseil Régional dossiers traités, soit un investissement de près de 94 M Service de Presse ///

2 RISQUES NATURELS Une enveloppe supplémentaire de 70 M allouée à la lutte contre les inondations En 2004, soucieuse des douloureux événements qui avaient frappé le Languedoc-Roussillon en 1999, 2002 et 2003, la Région a placé au cœur de ses priorités la lutte contre les inondations. Un énorme chantier a été entamé pour mettre fin à des décennies d'inaction qui s'étaient soldées par des rivières à l'état d abandon, des digues mal entretenues, une désorganisation de l'action publique et des populations mal informées. En quelques années, la Région a rattrapé une bonne partie du retard. En 2006, 20 % du territoire régional étaient ainsi couverts par des programmes d actions. Fin 2012, on est passé à 50 %. Fin 2013, ce seront 80 % du territoire régional qui seront couverts par des programmes d actions, validés par la Région et l État. Les 100 M que la Région a déloqués en 2006 seront, fin 2013, totalement engagés. Tout comme les 23 M mobilisés au titre des crédits européens. L action qui a été menée concerne l ensemble du territoire régional (voir carte ci-contre) et plusieurs actions peuvent être mises en exergue : > de grands travaux ont été réalisés (digues, bassins ou barrages) pour réduire les risques sur des centres urbains très exposés (Lez, Cuxac d Aude, Saint-Geniès-de-Malgoirès, Agly, Rhône) ; > pour développer la culture du risque, près d un millier de repères de crue ont été posés et de nombreuses actions de sensibilisation, notamment des scolaires, ont été organisées ; > pour la prévision des crues, des outils novateurs ont été développés à Nîmes et Montpellier et l utilisation du service PREDICT a été généralisée sur le territoire régional avant d être étendue à la France entière ; > 450 plans communaux de sauvegarde sont aujourd hui terminés et plus de 250 sont en cours ; > plusieurs centaines de km de cours d eau font l objet de travaux de traitement des berges et de la ripisylve chaque année. Pour atteindre un haut niveau de protection sur l ensemble du territoire, la Région a décidé de s'engager sur une enveloppe supplémentaire de 70 M sur la période Cette somme permettra de mener de nouvelles démarches sur les territoires sur lesquels seules les actions les plus urgentes ont pu être programmées comme les bassins versants du Lez, du Vistre, de l Aude, mais aussi la vallée du Rhône ou encore les plaines de la Têt et du Réart. Cet investissement permettra également de compléter la couverture régionale en programme d actions, autour des étangs de Thau et de Bages- Sigean par exemple. Pour honorer son engagement en matière d information de la population, la Région continuera par ailleurs à développer l Observatoire régional des risques et à organiser annuellement la conférence régionale sur les inondations. La Région ne peut cependant agir seule et elle entend ainsi demander à l État un engagement très fort dans le cadre du Contrat de Projet État-Région La Région appelle aussi à la mobilisation des financements européens ainsi qu à celle des Conseils Généraux, des établissements publics et des syndicats chargés des inondations. Dans les mois qui viennent, la Région s emploiera à assurer cette mobilisation. 2

3 3

4 TRANSPORTS Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan : la Région réaffirme ses engagements dans le cadre de la consultation formelle du projet La Ligne nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP), prolongement du Contournement de Nîmes Montpellier (CNM) et dernier maillon ferroviaire entre le nord et le sud de l Europe, est un projet majeur pour la Région. La collectivité est ainsi fortement engagée dans le portage de ce dossier et elle est le 1er financeur des études préalables à l enquête publique, en apportant 10,5 M sur les 42 M nécessaires, devant l État et RFF. Particulièrement mobilisée, la Région a su rassembler autour du projet et elle a notamment acté l adhésion des collectivités locales autour de deux points, lors d un comité de pilotage le 8 octobre 2012 : > la création de deux gares nouvelles dans les agglomérations de Béziers et Narbonne, favorisant l accessibilité des stations littorales et l interconnexion entre grande vitesse et desserte régionale. Est également retenue la possibilité d'une nouvelle gare, à terme, dans le secteur de Perpignan ; > la construction d une ligne mixte fret et voyageurs de Montpellier à Béziers, a minima, et le plus loin possible vers Perpignan. La mixité de la plaine du Roussillon est également proposée, avec un barreau mixte, au nord de Perpignan, vers la ligne actuelle. Il est en effet indispensable que le doublet des lignes, l'actuelle et la future grande vitesse améliorent non seulement le transport voyageurs mais aussi celui du fret, indispensable à notre économie. Depuis, le gouvernement a confié au député Philippe Duron une mission d'analyse visant à prendre du recul sur les opérations d infrastructures de transport et à faire des propositions pour les hiérarchiser. L enjeu pour le Languedoc-Roussillon consiste à obtenir le classement de la LNMP dans le groupe des projets prioritaires à réaliser sur un horizon de 5 à 10 ans et le plus haut possible dans ce groupe. Maître d ouvrage de la LNMP, RFF doit remettre au ministre en charge des Transports les résultats des études relatives à la mixité des voyageurs et aux modalités de desserte des agglomérations. En parallèle, il a été demandé au Préfet de région d organiser une consultation formelle préalable des collectivités concernées, du 1er avril au 15 mai prochains. 44

5 Dans le cadre de cette consultation, la Région rappelle ses exigences sur 6 points : 1. la dimension internationale et le caractère structurant au niveau européen et transfrontalier de la LNMP. Ce projet s'inscrit clairement comme le chaînon manquant français du réseau de transport trans-européen ; 2. le problème du financement d un tel investissement à l échelle européenne. Cela impose d une part d avoir une approche réellement pragmatique du projet qui permette d assurer sa mise en œuvre tout en intégrant, avec réalisme, les contraintes actuelles et, d autre part d obtenir des financements européens sérieux et en adéquation avec les enjeux internationaux que représente ce chaînon manquant ; 3. la diminution éventuelle de la vitesse sur certains tronçons, sans remettre en cause les engagements pris vis-à-vis des territoires, qui peut s avérer être un levier d économie et permettre un meilleur respect de notre territoire là où cela s avère nécessaire. A 350 km/h ou à 250 km/h, un TGV reste un TGV ; 4. la prise en compte par RFF des dynamiques et des enjeux régionaux afin que ne soient retenues que les solutions les plus pertinentes en terme de vie économique, de développement et d aménagement durable du territoire du Languedoc-Roussillon. Ceux-ci doivent être complètement intégrés par le maître d ouvrage, et notamment : > la future zone logistique de Poussan (34) et le PRAE François-Arago de Rivesaltes (66) qui sont touchés par la bande de 1000 mètres ; > les zones agricoles afin de préserver les structures économiques, les exploitations et leur potentiel de production ; > les zones nécessitant une attention particulière en terme d insertion afin de répondre au mieux aux attentes de la population (secteur du Soler, Baho-Peyrestortes, piémont des Corbières, basse plaine de l Aude, plaine de Fabrègues-Poussan notamment) ; 5. la ligne nouvelle doit permettre la mixité des haltes frets et voyageurs sur l ensemble du parcours ; 6. le projet de ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan est un tout, il doit être interconnecté avec la ligne existante en de nombreux points pour permettre un fonctionnement efficace en doublet de lignes. 55

6 PLAISANCE Faute d engagement de la Ville de Montpellier, le projet de mise en navigabilité du Lez et de création d un port urbain suspendu Depuis de nombreuses années, afin de renforcer le lien entre la capitale régionale et la Méditerranée, la Région a souhaité doter Montpellier d'un outil de promotion unique en construisant un port de plaisance à Port Marianne, à l'emplacement du bassin Jacques Cœur, et en mettant en navigabilité le Lez. Successivement, la Région a ainsi approuvé le principe de la création de son Domaine public fluvial régional (DPFR) sur le fleuve le Lez et le transfert des parcelles du lit mineur du Lez appartenant à l'etat. Les négociations et les procédures concernant ce transfert ont été terminées sur la commune de Palavas et elles sont en cours sur Montpellier et Lattes. En parallèle, la Région a conduit et achevé toutes les études techniques d avant projet pour la remise en navigabilité du Lez et la création du port de plaisance urbain. La Ville de Montpellier, celle de Lattes et l Agglomération de Montpellier ont été associées au suivi de ces travaux, dans le cadre d un comité de pilotage. Alors que le coût du projet est évalué à 31,8 M et que le dossier réglementaire est prêt à être déposé pour son instruction par les services de l État, la Région ne peut poursuivre cette opération tant qu'elle n'est pas propriétaire, ou assurée de le devenir, de l'ensemble des parcelles concernées par les travaux et notamment du foncier nécessaire à la création du port. Il est indispensable pour la Région de disposer d un engagement ferme de la Ville de Montpellier qui est actuellement propriétaire des parcelles du bassin Jacques Cœur. Or, certains élus de la majorité municipale de Montpellier se sont publiquement exprimés contre le projet de mise en navigabilité du Lez et le 23 janvier dernier, la Région a saisi Madame le Maire de Montpellier pour avoir confirmation de son soutien dans la conduite du projet. Le courrier du Président de la Région est resté sans réponse et la Ville de Montpellier n a pas formellement manifesté sa volonté de voir le projet se poursuivre. La Région prend donc acte de l impossibilité de poursuivre l opération envisagée en suspendant la remise en navigabilité du Lez et la création d un port de plaisance à Port Marianne. 6

7 ENVIRONNEMENT Le prêt bonifié RENOV' LR mis en œuvre pour la rénovation énergétique des logements Le secteur du bâtiment représente en Languedoc-Roussillon 43 % des consommations d énergie et 25 % des émissions de gaz à effet de serre. C est également une filière majeure pour l activité économique et l emploi de la région. Toujours en Languedoc-Roussillon, l essentiel du parc de logements a été construit après 1975 et une grande majorité de ces habitations ne sont pas performantes d un point de vue énergétique. Si la rénovation énergétique des logements est un enjeu clef du Plan Climat, c est également un enjeu économique majeur pour la filière du bâtiment. Ainsi, le chiffre d affaires lié à la rénovation énergétique des logements a été estimé à 6 milliards d en Languedoc-Roussillon. Ce chantier majeur pourrait par ailleurs générer la création de emplois d ici 2020 en région. Alors que le budget des ménages est de plus en plus impacté par le renchérissement du prix de l énergie (ce poste peut représenter jusqu à 15 % des dépenses), la rénovation énergétique des logements revêt un intérêt tout particulier en matière d amélioration du pouvoir d achat des habitants. C est tenant compte de l ensemble de ces considérations que la Région a décidé de mettre en œuvre le prêt RENOV LR, prêt bonifié pour la rénovation énergétique du logement. Avec ce dispositif, la Région entend donc optimiser l emploi de la ressource financière régionale tout en générant de l activité et de l emploi. Elle donne donc aussi un nouveau coup de pouce au pouvoir d achat des ménages, dans la lignée de la politique qu elle a développée avec le Train à 1 ou LoRdi. Suite à un appel à candidatures, la Banque Populaire du Sud et Domofinance-Edf ont été retenus comme partenaires de la Région pour le déploiement de RENOV LR sur le territoire régional. Dans le cadre du dispositif, le montant mobilisé par la Région est de , ce qui correspond en moyenne à prêts accordés. Le programme permettra ainsi de générer un chiffre d affaires de 6,15 M pour prêts souscrits. L effort de la Région est démultiplié avec un effet levier de 1 pour 20. 7

8 FORMATION PROFESSIONNELLE La Région favorise les actions de formation de niveau supérieur Complémentaire aux programmes de droit commun accessibles aux demandeurs d emploi, l accès aux formations supérieures demeure primordial et les établissements de l enseignement supérieur jouent un rôle stratégique face aux nouvelles attentes des publics qui souhaitent reprendre des études supérieures. Depuis plusieurs années, la Région renforce son engagement aux côtés des acteurs de l enseignement supérieur (Montpellier SupAgro et les Universités de : Montpellier 1 DIDERIS, Montpellier 2 CREUFOP, Montpellier 3 SUFCO, Nîmes UNIFOP, Perpignan SFC UPVD) en développant avec eux des relations privilégiées au travers de conventions permettant d élaborer une programmation d actions de formation de niveau supérieur. Cet engagement s'est concrétisé depuis 2007 par un soutien financier de la Région de qui a permis à stagiaires de la formation continue de suivre une formation de niveau supérieur donnant accès à des diplômes nationaux (licences professionnelles, masters, DUT, etc.) et certains DU répondant à un besoin de l économie locale, ou porteurs d emplois durables. La Région offre également la possibilité de suivre des formations de niveau supérieur sans avoir eu le bac. Elle finance à ce titre des formations de remise à niveau intitulées Diplôme d Accès aux Études Universitaires (DAEU (A et B)) et Capacité en Droit (proposés en présentiel et/ou en formation ouverte et à distance). Pour la période et au travers d une nouvelle convention, la Région renouvelle son partenariat avec les établissements d enseignement supérieur afin de créer des passerelles entre les différentes voies de formation et favoriser la mise en cohérence de l'offre de formation dans le cadre du Campus Sud de France. Avec un tel dispositif, la Région entend favoriser l insertion professionnelle des stagiaires qui sera aussi facilitée par l élaboration de contenus de formation adaptés au tissu économique régional, le développement de pratiques d individualisation des parcours de formation et la mise en place d'un accompagnement renforcé. 8

9 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR - RECHERCHE L excellence des parcours des étudiants et des chercheurs accompagnée La Région mise sur le fort potentiel de matière grise en Languedoc-Roussillon, qui est un atout pour favoriser le développement économique du territoire. Elle soutient ainsi des actions visant à assurer l égalité des chances dans l enseignement supérieur, à améliorer l insertion professionnelle des étudiants et à valoriser la recherche régionale. Ce 24 mai, cela se concrétise notamment par : > les bourses régionales au mérite reconduites : La bourse régionale au mérite permet à des bacheliers boursiers, ayant obtenu une mention «Très bien» ou «Bien» et ayant un véritable projet professionnel, de poursuivre les études supérieures qu ils ont choisies. Depuis sa mise en place en 2007, le dispositif a bénéficié à 190 bacheliers du Languedoc-Roussillon, pour un budget annuel d environ Parmi ces boursiers, 65% ont poursuivi un cursus long (Universités, classes préparatoires aux grandes écoles, Instituts d Etudes Politiques, écoles d ingénieurs) et 35% un cursus court (BTS, DUT). En 2013, la Région renouvelle le dispositif de bourses régionales au mérite, qui permettra aux lauréats de bénéficier d une bourse annuelle de maximum, reconductible jusqu à l obtention de leur diplôme. Pour les mentions «Très bien», la Région complétera à hauteur de l aide de l Etat de 1 800, afin de respecter la limite du plafond de /an, et d augmenter le nombre de lauréats à budget constant. > le dispositif d aide à la mobilité étudiante internationale amélioré : La Région soutient des actions permettant aux étudiants de consolider leur expérience par un séjour à l étranger, afin de mieux les préparer à la vie professionnelle. Pour l année universitaire , l aide régionale a permis à plus de 600 étudiants du Languedoc-Roussillon de partir à l étranger pour un séjour d études ou un stage, soit un budget total de 1,6 M. Afin de rendre le dispositif plus efficace, la Région a souhaité améliorer le programme de mobilité internationale pour la rentrée selon les dispositions suivantes : - l aide régionale est à destination d étudiant(e)s du Languedoc-Roussillon, inscrit(e)s dans des établissements d enseignement supérieur partenaires de la Région, Bac+2 (BTS à visée internationale, DUT), Bac+3 (Licence, DUETI) et Master (M1 et M2), - ce sont les services des Relations Internationales des établissements qui gèrent les demandes des étudiants, dans la limite du budget octroyé à chaque établissement (1,4 M ), - les séjours d études ou les stages à l étranger ont une durée comprise entre 2 et 9 mois, - l aide régionale est fixée à 300 par mois pour tous les étudiants, - cette aide est cumulable avec une bourse Erasmus, une aide à la mobilité de l Etat et le chèque Eurocampus. 9

10 > l opération Chercheur(se)s d avenir renouvelée Afin de faire de la recherche publique l un des leviers du développement économique, la Région compte sur ses nombreux chercheurs de talent, confirmés et reconnus au niveau international, mais elle mise également sur les jeunes scientifiques et leurs équipes qui assureront demain le renouvellement du potentiel régional. Dans ce cadre, la Région a lancé en 2009 et 2011 deux appels à projets baptisés «Chercheur(se)s d avenir», qui ont permis de soutenir 70 projets pour un budget total d environ 5,5 M. Au vu du succès de ce dispositif, la Région a décidé de renouveler l opération en 2013, pour un budget de 1 M. Les objectifs sont multiples : - permettre à des jeunes chercheur(se)s de devenir des ambassadeurs régionaux de la recherche, en renforçant leur créativité scientifique et leur visibilité internationale, ainsi que celle de leur équipe, - faire émerger des projets de recherche interdisciplinaires d excellence ayant un impact socioéconomique pour le Languedoc-Roussillon, - renforcer la qualité scientifique et l attractivité de la recherche régionale, en permettant à des chercheur(se)s extérieur(e)s au Languedoc-Roussillon de venir s y implanter. 10

11 11

12 Service de Presse ///

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

dossier de presse Enseignement supérieur - Recherche Bilan de l action du Conseil régional de Picardie Mars 2004 - janvier 2007 www.picardie.

dossier de presse Enseignement supérieur - Recherche Bilan de l action du Conseil régional de Picardie Mars 2004 - janvier 2007 www.picardie. Enseignement supérieur - Recherche Bilan de l action du Conseil régional de Picardie Mars 2004 - janvier 2007 Contact Presse Catherine Dupré Tel : 03 22 97 37 75 Port. : 06 71 77 75 37 Courriel : cdupre@cr-picardie.fr

Plus en détail

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr Avec la Région,

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011 DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE Lundi 6 juin 2011 SOMMAIRE Communiqué de presse Le dispositif «Ascenseur pour la réussite» en détails Contexte : les grandes écoles et l ouverture

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM)

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) Appel à propositions 2011 Date de clôture : 4 novembre 2011 Adresse de publication de l appel à propositions : www.ird.fr/paceim

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics Plan de soutien BTP Région Franche-Comté La Région soutient le bâtiment et les travaux publics aides aux collectivités et entreprises de franche-comté www.franche-comte.fr Ce livret, que j ai souhaité

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Budget des universités : un effort sans précédent

Budget des universités : un effort sans précédent Clermont-Ferrand, 25/01/2010 Rectorat Service communication Contact presse Béatrice Humbert Téléphone 04 73 99 33 00 Fax 04 73 99 33 01 Mél. Ce.comm @ac-clermont.fr 3 avenue Vercingétorix 63033 Clermont-Ferrand

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 Mission Sports, jeunesse et vie associative Programme 163 «Jeunesse et Vie Associative» ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Comparé aux deux précédentes années,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administrateur de systèmes de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Contrôle et expertise du bâtiment de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Efficacité énergétique et énergies renouvelables de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015 DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction de la coopération culturelle, universitaire et de la recherche Sous-direction de l enseignement supérieur PROGRAMME

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion des activités de logistique internationale de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Tourisme d affaires, festivalier et environnement urbain de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Obligatoire (1) Composante Droit - Economie

Plus en détail

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants en Languedoc-Roussillon Des dispositifs de financements innovants Une action régionale volontariste Plan Climat régional -2009 relever le défi climatique et énergétique afin de garantir l attractivité

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la relation commerciale

Licence professionnelle Management de la relation commerciale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la relation commerciale Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 Le programme de bourses Eiffel comporte deux volets : - un volet master qui permet de financer une formation diplômante de niveau master de 12 à 36 mois ; - un volet doctorat

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Sommaire 3 La Seine-et-Marne en Ile-de-France 8 Nos offres 14 Seine-et-Marne Développement 2 La Seine-et-Marne Au centre d un marché de

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail