SCHÉMA LORRAIN. de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHÉMA LORRAIN. de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation"

Transcription

1 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation Proposé au vote du Conseil Régional de Lorraine réuni en séance plénière les 19 et 20 décembre 2013

2 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation ÉDITO Depuis 2004, la Région Lorraine a investi près de 500M dans les domaines de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation menant ainsi des actions en faveur d un développement régional cohérent et équilibré. Avec les partenaires locaux, nous avons appuyé les conditions de l excellence universitaire et scientifique propres au développement économique de la Lorraine ainsi qu à la formation de ses étudiants. Forte d une meilleure visibilité au niveau national et transfrontalier, la Lorraine peut prendre toute sa place dans l économie de la connaissance du 21 è siècle. Le législateur a reconnu le rôle des Régions en prévoyant la définition de Schémas Régionaux de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation (SRESRI). En cohérence avec le Pacte Lorraine , le Schéma Lorrain présente et synthétise l ensemble des priorités en matière de soutien aux actions d enseignement supérieur, de recherche et de développement économique. Il soutient et accompagne le projet de faire de la Lorraine la Vallée Européenne des Matériaux, de l Energie et des Procédés. Fort des concertations passées avec l ensemble des partenaires, ce document stratégique et de suivi de nos politiques se veut fédérateur. Il est synthétique. Il sera le support des politiques budgétaires régionales à venir dans les domaines de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation. L Université de Lorraine, les EPST, les grandes écoles, l Institut de Recherche Technologique Matériaux, Métallurgie et Procédés (IRT M2P), les implantations du CEA Tech et de la SATT ou la recherche d excellence menée par nos équipes sont autant d éléments concourant au redressement industriel de la Lorraine. La mise en place de ce Schéma renforcera la visibilité et l attractivité de la Lorraine autour du triptyque formation/recherche/innovation. La Région Lorraine se félicite de la participation des acteurs publics et privés à ce schéma et les en remercie. Jean-Pierre Masseret Président du Conseil Régional de Lorraine 3

3 SOMMAIRE ÉDITO p.3 INTRODUCTION p.5/9 1. FAIRE DE LA LORRAINE LE CŒUR D UNE VALLÉE EUROPÉENNE DES MATÉRIAUX ET DE L ENERGIE STRUCTURÉE AUTOUR D UN ÉCOSYSTÈME D INNOVATION PERFORMANT Objectif 1.1 Objectif 1.2 Objectif 1.3 Objectif 1.4 Assurer la structuration d un système de recherche régional basé sur l excellence dans les domaines des matériaux et de l énergie p.10 Améliorer l efficacité et l intensité du transfert des connaissances et des compétences vers le monde économique p.12 Consolider l ingénierie financière de la maturation de la recherche à l accompagnement des entreprises p.13 Bâtir des écosystèmes innovants, ouverts vers le transfrontalier et l international ainsi que créateurs d emplois et de richesse p Dynamiser les filières scientifiques d excellence et d avenir afin de nourrir le développement économique de la Lorraine Objectif 2.1 Objectif 2.2 Pérenniser l organisation de Pôles de recherche thématiques s inscrivant en amont des priorités de développement économique p.16 Assurer la complémentarité transfrontalière et l ouverture internationale du système scientifique lorrain p.18 Objectif 2.3 Accroitre le potentiel d excellence des laboratoires lorrains p.19 Objectif 2.4 Inscrire l effort scientifique lorrain dans une logique affirmée de développement économique basée sur l innovation p Promouvoir les démarches innovantes d attractivité de l espace académique lorrain au bénéfice de tous les publics Objectif 3.1 Proposer une offre de formation supérieure dynamique et transversale rattachée aux enjeux de développement économique p.22 Objectif 3.2. Appuyer l intégration transfrontalière et l ouverture internationale du système académique lorrain p.23 Objectif 3.3 Développer le dialogue entre la science, l industrie et la société lorraine p.25 Objectif 3.4 Favoriser l émergence d un Campus Numérique au bénéfice de tous les publics p.26 GLOSSAIRE p.27 TABLEAU DES INDICATEURS p.28/31 4

4 INTRODUCTION SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation La Loi n du 22 juillet 2013 relative à l enseignement supérieur et à la recherche (notamment l article 19 relatif au Schéma Régional de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation) précise le cadre de réalisation du présent Schéma en modifiant le Code de l Education comme suit (extraits) : «L En cohérence avec les stratégies nationales de l enseignement supérieur et de recherche, la région définit un schéma régional de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation qui détermine les principes et les priorités de ses interventions. ( ) La région fixe les objectifs des programmes pluriannuels d intérêt régional en matière de recherche et détermine les investissements qui y concourent. Les orientations du schéma régional de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation sont prises en compte par les autres schémas établis par la région en matière de formation, d innovation et de développement économique. La région est consultée sur les aspects régionaux de la carte des formations supérieures et de la recherche.» Le cadre stratégique du Schéma Le SRESRI est un document de présentation de la stratégie du Conseil Régional de Lorraine dans les domaines de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation. L écriture du Schéma s inscrit dans la continuité du travail réalisé dans le cadre des Assises lorraines de l Enseignement Supérieur et de la Recherche ponctuées par une manifestation de clôture le 13 octobre 2012 et qui ont contribué à la Loi ESR par le biais de plus de 70 contributions émanant des publics lorrains concernés. Les orientations du présent Schéma (SRESRI), qui porte sur les ressources technologiques, scientifiques et académiques propices au développement économique, s inscrivent en parfaite complémentarité des autres schémas et stratégies de la Région dans les domaines : - de la formation (Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) qui définit les formations en lien avec les secteurs économiques prioritaires), - de l innovation (Stratégie Régionale d Innovation Spécialisation Intelligente (SRI-SI) qui porte sur les ressources d appui au développement économique basé sur l innovation), - du développement économique (Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) qui concerne les entreprises, les financeurs du développement économique et l accueil des investisseurs). Le SRESRI pourra évoluer en fonction des nécessités de complémentarité avec la SRI-SI et le SRDEII, documents non encore finalisés à ce jour. La Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie (VEME) Le projet de Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie (VEME) a pour objectif de mettre en place un écosystème mobilisant les forces académiques, scientifiques, technologiques et industrielles en matériaux, énergie et procédés au service des entreprises lorraines à des fins de création d emplois durablement intégrés dans l économie du XXIème siècle. Les priorités thématiques de la VEME sont les suivantes : Production de matériaux innovants et complexes ; Production, gestion, distribution et stockage de l énergie ; Gestion durable des ressources naturelles. 5

5 Cette stratégie de la VEME est complétée par la SRI-SI, actuellement en cours de finalisation, qui identifie les domaines d activité stratégique (DAS) suivants pour la Lorraine : les matériaux du futur ; les technologies de la santé ; l exploitation des ressources naturelles ; et les processus industriels avancés. Cette même SRI-SI définit l expression des besoins du marché en consolidant les attentes formulées par les entreprises associées à cette stratégie et en les formalisant autour de problématiques de marché prioritaires qui orienteront les efforts régionaux dans les domaines technologiques, scientifiques et académiques. Ces problématiques sont les suivantes : 1. Concevoir et proposer de nouveaux matériaux pour les industries de masse ; 2. Améliorer la performance de l outil productif industriel pour gagner en productivité, compétitivité et qualité ; 3. Favoriser la détection, l extraction, l exploitation, la valorisation et le recyclage des ressources naturelles en vue d obtenir la meilleure qualité possible de manière efficiente et dans le respect de l environnement ; 4. Valoriser des outils industriels et des infrastructures spéciales en fin de vie tout en préservant l environnement ; 5. Développer une chaîne d activités dans le secteur de la santé intégrant prévention, diagnostic et traitement qui regroupe les acteurs, les technologies et systèmes d information les plus récents pour répondre aux besoins des patients atteints de maladies chroniques. Ces deux stratégies connaissent une traduction opérationnelle dans le cadre du Pacte Lorraine 2014/2016 qui identifie des projets clés à développer sur le court terme dans les domaines suivants : - Matériaux, Métallurgie, Matériaux renouvelables, Forêt-Bois, Ecoconstruction ; - Energie, Chimie, Hydrogène ; - Procédés, Aéronautique, Automobile ; - Santé, Biotechnologies, Télésanté, Télémédecine, silver economy ; - Economie numérique ; - Filière agro-alimentaire ; - Culture et Tourisme. La filière forêt-bois Lorraine présente un intérêt particulier du fait de son importance et de sa transversalité stratégique aux domaines de l économie, de la recherche et de la formation. Son renforcement passe par la modernisation des installations mais aussi par le développement de projets collaboratifs et d actions de mutualisation. L enjeu s y rapportant est de franchir un seuil qualitatif et quantitatif, d améliorer le couplage entre enseignement, recherche et entreprise, et ainsi participer à la création d emplois et de la valeur ajoutée locale. Cela passe par la création d une gouvernance régionale, l accroissement des mutualisations et de la performance des entreprises, l amélioration du niveau d intégration des différents maillons de la filière, l amplification de l innovation marketing et commerciale et l accompagnement particulière des besoins en formation. Ces mêmes projets pourront également être soutenus à travers différents programmes européens (notamment le PO FEDER 2014/2020) ou connaitre des prolongements au titre du CPER 2014/

6 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation Le présent Schéma s inscrit naturellement dans cette stratégie intégrée et se construit autour des priorités thématiques précédemment énoncées. Les stratégies transverses Les priorités régionales sont déjà connues. Le présent Schéma vise par conséquent à synthétiser l ensemble des actions, programmes, priorités et instances existantes qui ont associé ou associent le partenariat régional compétent pour les questions d enseignement supérieur, de recherche et d innovation. Ainsi, le Schéma consolide travaux et décisions : - de la Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie (VEME) qui occupera une part majeure dans le Schéma, - de la Conférence Régionale de Mobilisation Economique et de Promotion de l Innovation (CRMEPI), - de la stratégie des filières régionales, - de la Stratégie Régionale d Innovation Spécialisation Intelligente (SRI-SI), - du Pacte Lorraine 2014/2016, - de la concertation régionale des Assises lorraines de l Enseignement Supérieur et de la Recherche de 2012, - du Bilan d évaluation finale des Pôles de Recherche Scientifique et Techniques (PRST) du CPER 2007/2013, - du Diagnostic territorial stratégique et du PO FEDER Lorraine 2014/2020, actuellement en cours de validation, - du Programme de Travail du Groupe de Travail «Enseignement Supérieur et Recherche» de la Grande Région (GT ENSUP) validé par le Sommet des Exécutifs de la Grande Région. La stratégie régionale en matière de formation tout au long de la vie, définie dans le cadre du CPRDFP, s inscrit de manière transverse aux priorités énoncées dans le présent Schéma et ce, en vue de répondre aux enjeux de la carte de formation 3/2/1 (dont la mise en place sera assurée par un groupe de travail issu du CCREFP) et de la formation professionnelle. La carte de formation régionale est : - prescriptive, évolutive et associe l ensemble des acteurs de la formation du supérieur ; - orientée vers les priorités définies par le Pacte Lorraine et le présent Schéma ; - articulée autour des trois priorités suivantes : accompagner les jeunes dans leur parcours de formation : réduire le nombre de jeunes sortant de formations initiales sans qualification ; permettre à tous les acteurs lorrains d obtenir un niveau de qualification leur permettant d accéder ou de retourner à l emploi, ou de se qualifier dans l entreprise ; conduire la montée en puissance d un service public régional de la formation et de l orientation, et de l insertion autour du CPRDFP. La portée du Schéma Le présent Schéma est évolutif et vise principalement à présenter la stratégie régionale en matière de soutien aux actions d enseignement supérieur, de recherche et de développement économique basé sur l innovation. Le SRESRI constitue un document de référence synthétisant les principales stratégies 7

7 régionales dans les domaines de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation décrites ci-dessus. Il définit les principaux outils de pilotage (gouvernance) et de suivi (indicateurs) des politiques régionales en ce domaine et, par extension, des programmes et projets en découlant. Le suivi des indicateurs (tableau consolidé en annexe) se fera sur une base annuelle, dans une logique de bilan d activité afin de mesurer le niveau d avancement des objectifs fixés, et ce, selon les modalités suivantes : - Sources principales : INSEE, porteurs de projets renseignant les dossiers de demande de subvention régionale et les bilans s y rapportant, - Modalités de calcul : Hormis les indicateurs INSEE, la quantification se fera sur base de l unité renseignée dans le libellé de l indicateur (nombre de projets, nombre d acteurs touchés, etc ), la portée financière (mesure de l effet levier) et, autant que faire se peut, en précisant pour chacun d entre eux, le domaine thématique concerné en lien avec la VEME, la SRI-SI et/ou les filières d excellence et d avenir. L année 2014 constituera la première année de référence de collecte des indicateurs ici définis (absence de base référentielle identique en N-1), permettant ainsi de mesurer l avancement des objectifs en 2015 du fait de la comparaison possible entre ces deux années. La mise en place de ce suivi en 2014 apparait comme particulièrement pertinente du fait de la correspondance avec le début de la période de programmation communautaire 2014/2020, le Pacte Lorraine 2014/2016 et la mise en application de la SRI-SI. Certains indicateurs étant potentiellement communs à ceux qui seront définis dans le cadre du Programme Opérationnel FEDER Lorraine 2014/2020, leur consolidation se fera en lien étroit avec les services gestionnaires du PO. La liste présentée en annexe pourra évoluer à la marge suite à l officialisation du prochain PO. La complémentarité du SRESRI avec les autres schémas et stratégies régionaux (CPRDFP, SRI- SI et SRDEII) s établit à la frontière des politiques d intervention de ces domaines connexes (formation, innovation et développement économique). Cela signifie que le SRESRI est défini en parfaite cohérence avec les objectifs fixés par les documents en question mais que le Schéma, comme son intitulé l indique, n a pas vocation à orienter des actions ne relevant pas de l enseignement supérieur, de la recherche ou de l innovation. Enfin, le Schéma pourra constituer un document directeur évolutif utilisé, tout ou partie, quant à l orientation des politiques budgétaires régionales à venir dans les domaines de l ESRI. Les organes de la gouvernance Le présent Schéma présente les actions à portée régionale et est donc naturellement piloté par le Conseil Régional de Lorraine. Les dimensions académiques, scientifiques et économiques nécessitant une pleine concertation partenariale, la Conférence Régionale de Mobilisation Economique et de Promotion de l Innovation (CRMEPI) est le lieu de pilotage politique des stratégies et principales actions concernées par ce Schéma. La CRMEPI, coprésidée par le Président du Conseil Régional et le Préfet de Région, rassemble les représentants des principaux exécutifs régionaux (Présidents des Conseils Généraux, du 8

8 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation Conseil Economique Social et Environnemental, Maires des grandes villes lorraines, Représentant du Sillon Lorrain, Président de l Université de Lorraine, Représentant des Ecoles indépendantes de l Université de Lorraine, Présidents des Chambres Régionales de Métiers, de Commerce et d Industrie et d Agriculture ). Les décisions de la CRMEPI se font en lien ou se basent sur les décisions et avis pris par les instances sectorielles et structures suivantes : - Conseil Economique, Social et Environnemental de Lorraine - CESEL, - Comité de Coordination Opérationnelle Scientifique de Lorraine CCOSL, instance à laquelle le Conseil Régional de Lorraine pourra être conviée en fonction des actions et projets traités, - Pôle Lorrain d Enseignement Supérieur (PLES), - Conférence Ministérielle de l Enseignement Supérieur et de la Recherche de la Grande Région et son organe opérationnel qu est le GT ENSUP, - Conseil de l Université de la Grande Région (UniGR), - CRO (Comité Régional d Orientation) de Bpifrance, - Réseau Hubert Curien de la CSTI Lorraine, - IRT M2P (Institut de Recherche Technologique Matériaux, métallurgie et Procédés), - Pôles de compétitivité Matéralia, Fibres et Hydreos, - Société d Accélération et de Transfert de Technologie SATT Grand Est, - CCREFP (Comité de Coordination Régional de l Emploi et de la Formation Professionnelle) en charge du suivi du CPRDFP (Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles), - Comité de suivi du SRDEII (Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation) Chacune de ces instances est potentiellement concernée par la réalisation des objectifs définis dans le présent schéma et, à ce titre, peut être en charge du pilotage ou de la réalisation des projets décrits dans ce document. Considérant le grand nombre de projets visant à la réalisation de chaque objectif et leur recensement non exhaustif et non prescriptif dans le Schéma, le pilotage sera apprécié au cas par cas. Les principaux leviers financiers L application opérationnelle des priorités énoncées dans le présent Schéma bénéficiera d une orientation dédiée des budgets régionaux correspondants. A ces derniers seront adjoints et mobilisés les leviers financiers suivants (liste non exhaustive) : - Le Pacte Lorraine 2014/2016, - Le CPER 2014/2020, - Les Programmes européens structurels (PO FEDER 2014/2020, Interreg V A, B et C ) et sectoriels (Horizon 2020, Erasmus +, Life, COSME, etc ), - Les outils de financement de Bpifrance, - Le Fonds de maturation régional (Bpifrance/Région), - Le Fonds Régional d Innovation en Lorraine FRIL (Bpifrance/Région), - Le FUI (Fonds Unique Interministériel), - Le Fonds Interrégional de la Recherche (incluant un financement régional), - Les Bourses de mobilité des établissements d enseignement supérieur et des organes tiers (en cohérence avec celles proposées par le Conseil Régional de Lorraine), - Les Financements de l Etat, des collectivités et des acteurs de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation 9

9 1. Faire de la Lorraine le cœur d une Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie structurée autour d un écosystème d innovation performant OBJECTIF 1.1 Assurer la structuration d un système de recherche régional basé sur l excellence dans les domaines des matériaux et de l énergie L essor compétitif lorrain dans les matériaux et l énergie passera par un renforcement affirmé du potentiel scientifique régional dans ces domaines. Ces compétences sont déjà internationalement reconnues et doivent être appuyées et dynamisées, notamment via l intégration des programmes de recherche en cours et à venir dans des stratégies clairement orientées vers le développement économique. Tous les secteurs sous-jacents tels la métallurgie, l hydrogène ou le bois feront naturellement l objet d un accompagnement particulier via, par exemple, la mise en place d une plate-forme intégrée dédiée ou la structuration d un pôle scientifique s y rapportant. 10

10 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation Le soutien régional à l effort scientifique lorrain se focalisera sur les priorités permettant la réalisation de la Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie (VEME). Le développement des métaprojets thématiques et orientés «marché» de la SRI-SI ainsi que la valorisation des domaines technologiques régionaux définis par le CEA Tech concourront également à ce même objectif. Concernant le CEA Tech plus précisément, ce soutien se matérialisera notamment par le financement de projet en phase amont qui nourriront les actions du CEA mais également par des thèses technologiques en lien avec l Université de Lorraine, les Ecoles d ingénieur, les EPST et le CHU. Les projets faisant preuve de transdisciplinarité au profit des domaines des matériaux et de l énergie seront particulièrement soutenus. En effet, l adossement à des disciplines tierces, telles que le numérique, les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) ou les sciences humaines et sociales, permettra de faire émerger un avantage compétitif dans la réalisation des projets identifiés. La mise en réseau des centres de calcul au bénéfice des acteurs scientifiques œuvrant dans les matériaux et l énergie, par exemple, impactera positivement l activité des équipes de recherche dans une démarche d excellence. Le financement d équipements d excellence n ayant pas d équivalents au niveau national, européen ou international contribuera à la reconnaissance du système scientifique lorrain via son identification comme pôle de compétence unique dans les matériaux et l énergie (et sous-domaines associés). L utilisation de ces mêmes équipements à des fins de démonstration ou d utilisation par des acteurs économiques renforcera le lien entre recherche et économie innovante. Enfin, concernant le parc d équipements existants, un effort de mutualisation et de coordination commune aux différentes équipes lorraines voire grand-régionales sera recherché à des fins d économie d échelle et de rationalisation de l activité des laboratoires. La sélection des projets se fera autant que faire se peut sur l appui d expertises scientifiques externes. La coordination de cette action visant à soutenir les efforts des acteurs opérationnels de la recherche sera assurée par le Conseil Régional de Lorraine aux côtés de l Etat et, selon les projets, en lien avec les collectivités concernées. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Pôles de recherche structurés (Matériaux, Energie-Ressources, Bois-Energie ), - Projets scientifiques orientés (projets du CEA Tech, Projet sur les Ressources en eau, en lien avec la ZAM (Zone Atelier Moselle) et le projet réseaulor-lux (15 laboratoires lorrains et luxembourgeois sur la gestion et la qualité de l eau), Projets sur le traitement des sols et la gestion des déchets en lien avec le GISFI (Groupement d Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles) - Plateformes et équipements dédiés (Plate-forme EXPLOR (mésocentre de calcul renforçant l offre de simulation et de calcul de façon transdisciplinaire) ; Equipement DAµM de l IJL (tube sous ultra-vide) dans le domaine des traitements de surface, de la métallurgie avancée et des nanotechnologies ; Projet ESTELL (confinement magnétique des plasmas), Projet Trans-Nano (ressources technologiques dans le domaine des nanomatériaux) ; Plate-forme métallurgie ; Plate-forme hydrogène 11

11 Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre de Pôles de recherche et/ou plateformes structurés (dont ceux en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Nombre d actions scientifiques (dont actions en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - DIRDA. OBJECTIF 1.2 Améliorer l efficacité et l intensité du transfert des connaissances et des compétences vers le monde économique Le principal enjeu consiste à renforcer le transfert de technologies et la valorisation économique des résultats de recherche publique au profit du territoire, tout en profitant des avancées et des compétences des producteurs de connaissance avec l aide des partenaires du monde socio-économique et les collectivités. Le fort potentiel de recherche et la création de l Université de Lorraine sont deux facteurs clés qui doivent à terme changer en profondeur les regards croisés entre académiques et entrepreneurs. Il conviendra donc de mettre en place une organisation à double sens : - vers l aval, comprendre les besoins des entreprises et créateurs afin d aménager une réponse spécifique à leurs problématiques et orienter le cursus de formation vers des besoins émergents ; - vers l amont, renforcer les actions existant de détection et la maturation de projets à fort potentiel notamment pour la Région Lorraine. La mise en place d une véritable chaine du transfert passera par un travail d exploration en profondeur des laboratoires à fort potentiel de transfert, d une orientation forte des équipes vers la connaissance des marchés et des processus de création d entreprises, par la mise en place d une gestion continue et optimisée entre la maturation et l incubation des projets, une politique de propriété intellectuelle adaptée et enfin, le financement des projets dès les phases initiales de détection. Concernant la propriété industrielle, une attention particulière y sera portée afin d assurer une juste répartition entre acteurs publics et acteurs privés selon leur degré d investissement. Chaque projet présentant un contexte particulier, cette appréciation ne peut se faire qu au cas par cas. Seront capitalisées les expériences acquises dans le cadre des projets européens et de plateformes mutualisées d innovation à forte dimension partenariale public/privé intégrant une composante «propriété industrielle». Dans cet ensemble, le positionnement des intermédiaires technologiques au service de l innovation dans les entreprises lorraines (PME notamment) présente un caractère essentiel. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Projets de maturation, de transfert et d innovation de la SATT Grand Est, du CEA Tech, de l IRT M2P, de l Institut Lafayette - Projets collaboratifs (Programmes de mobilisation économique de l AME (Agence de Mobilisation Economique), Projet Verre et Cristal ), Plateforme dédiée aux PME (Open labs), - Projets de l Incubateur lorrain. Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre de projets collaboratifs et de transfert vers les entreprises lorraines (dont programmes AME, dont projets du Fonds R&D et dont projets en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, 12

12 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation - Nombre de projets de maturation (dont projets en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Nombre d entreprises accompagnées par l Incubateur Lorrain, nombre de nouveaux incubés, - Nombre de start-up issues de l UL et des EPST, - Montant de l augmentation du Chiffre d Affaires des entreprises impliquées, - DIRDE. OBJECTIF 1.3 Consolider l ingénierie financière de la maturation de la recherche à l accompagnement des entreprises Une des forces de la région Lorraine est la mise en place d une véritable chaîne financière au bénéfice des PME lorraines, notamment dans le domaine de l innovation. Au-delà de ses propres outils, la Région Lorraine a mis en place avec Bpifrance un partenariat global qui accompagne les entreprises à tous les stades d évolution : Fonds Régional pour l Innovation en Lorraine (FRIL) et Fonds Régional de Garantie Lorraine (FRGL). Concernant le financement en haut de bilan, la Région Lorraine s appuie sur plusieurs outils dédiés (Institut Lorrain de Participation, la SADEPAR, le Fonds Lorrain des Matériaux, ). Il conviendra de renforcer le rôle de ces différents fonds, notamment le FRIL par un effet de levier important avec les fonds FEDER, et d intégrer de nouveaux outils comme un fonds dédié à l amorçage permettant de financer les start-ups dans les phases initiales de leur croissance. Concernant la chaine de financement, l enjeu est d améliorer le développement des «start-up» issues de la recherche par des interventions en capital et en développement à l international ainsi que de revoir les modalités d intervention de l université et des organismes dans les créations d entreprises et dans les cessions de licences conditionnées à des développements spécifiés. Enfin, il s agira d intervenir de manière plus concentrée et plus importante sur le financement de l étape préliminaire des projets de maturation à forts potentiels de développement pour la Lorraine en termes de richesse et d emplois, préalable indispensable à l identification et l essor de ces start-up. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Fonds de financement de l innovation au bénéfice des entreprises (amorçage dont le projet de FIRA (Fonds InterRégional d Amorçage), garantie, subvention ), - Actions de développement des start-up après création, - Accompagnement de l étape préliminaire des projets de maturation. Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre de projets financés par le FRIL(dont projets en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Nombre de projets «maturation» (dont projets en lien avec la VEME), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Montant de levées de fonds au bénéfice des start-up issues de la recherche lorraine, - Nombre de licences concédées par l université et les EPST aux entreprises lorraines. 13

13 OBJECTIF 1.4 Bâtir des écosystèmes innovants, ouverts vers le transfrontalier et l international ainsi que créateurs d emplois et de richesse Du fait de son rôle confirmé de Chef de file de l innovation, le Conseil Régional de Lorraine a pour objectif de piloter et de coordonner l action de mise en place d un écosystème de l innovation innovant. En lien avec les thématiques de la VEME et de la SRI-SI, il s agira de faire émerger des clusters (grappes d entreprises) de taille à minima européenne dans les domaines d excellence de la Lorraine, ou bien dans des secteurs en devenir pour lesquels la Région entend se positionner de par la qualité de sa recherche et/ou de son enseignement. Les démarches partenariales, initiées par les pôles de compétitivité, devront être renforcées, y compris dans l adaptation des modèles économiques des acteurs favorisant le regroupement et les interactions entre entreprises et laboratoires. Seront ainsi développés l usage des plates-formes d innovation par et pour les PME ainsi que de nouveaux dispositifs intégrés soutenant la croissance et l innovation des PMI (éco-accélérateur d Alzette-Belval, démarches NIT et ISEETECH ) et ce, dans le but de favoriser l émergence des projets d innovation collaboratifs entre entreprises d une part et entre entreprises et laboratoires publics de recherche d autre part. La Lorraine compte nombre de réseaux d excellence interrégionaux que ce soit au niveau de la Grande Région (Université de la Grande Région) ou du Grand-Est (Canceropôle Grand Est, réseau C Nano Grand Est sur les nanotechnologies ). Une capitalisation sur ces réseaux passant par le soutien à des projets émanant de ces initiatives permettrait de bénéficier d une base déjà existante et de renforcer les compétences lorraines dans les domaines retenus au titre de la spécialisation intelligente. Il en va de même pour les projets ayant été retenus dans le cadre des investissements d avenir (CERCo, LABEX, Equipex, IRT, etc ) portant sur des thématiques fortes en Lorraine (matériaux, environnement, etc ). Ces nouveaux outils mutualisés de la recherche et du transfert de technologies doivent être consolidés. Un effort particulier devra être porté sur l accompagnement des projets, notamment ceux intégrant les PME et TPE. En complément de l accompagnement des grands projets, pourront être développées des approches locales, propres à un territoire, porteuses d innovations et créatrices de richesse et d emplois. L objectif de ces actions serait d exploiter les ressources locales afin de fournir des produits ou des services de proximité. Ces approches pourraient se généraliser en réseau sur une région et au-delà. La mise en place de l écosystème visé par cet objectif passe également par la coordination et la professionnalisation des acteurs des territoires au service de la croissance des entreprises par l innovation. Les PME et l artisanat (TPE) constituent une force essentielle en termes de croissance et d emplois. Du fait de leurs difficultés à identifier et à conduire des démarches d innovation, doit être proposé un accompagnement dédié et couvrant tous les aspects de développement (problématiques technologiques, méthodes d organisation, marketing, design ) qui constituent autant de relais de croissances possibles et ce, notamment à l export. 14

14 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation La mise en place du Réseau de Développement et d Innovation (RDI) vise à détecter et répondre au mieux aux besoins d innovation des entreprises et ce, jusqu à la fin du processus de commercialisation. Sa généralisation à tous les territoires et sa professionnalisation seront poursuivies. Il s agit d impulser et de faire vivre une logique de transversalité entre les acteurs des niveaux régional et territorial et construire une approche pluridisciplinaire, notamment dans le cadre du soutien aux filières régionales stratégiques et de la mise en œuvre du Pacte Lorraine. Les démarches de spécialisation de la Lorraine vont nécessiter de plus en plus de centraliser et renforcer les études, mesures et évaluations des politiques publiques. La création d un Observatoire de l Innovation pourrait participer à cet effort de centralisation de l observation au service de la gouvernance de l écosystème d innovation. L ouverture à l ensemble des acteurs de la vie économique, nécessaire au déploiement des politiques de spécialisation intelligente, nécessite une large diffusion de l information auprès de l ensemble des acteurs publics et privés. Cet observatoire sera donc chargé d élaborer et de tenir à jour la grille d indicateurs d activité, d impacts et de résultats définis dans les actions de la SRI-SI pour mesurer la pertinence et l efficience des actions (les indicateurs présentés dans ce Schéma pourront être collectés et analysés par cet observatoire). Il assurera également pour les partenaires régionaux une veille économique sur la situation économique et sociale à l échelle de la Grande Région et pourra mener des actions de benchmark avec des régions similaires. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Structuration et professionnalisation du RDI (Réseau de Développement de l Innovation), - Soutien à l émergence de clusters européens dans les domaines de la VEME, - Emergence et soutien aux plateformes mutualisées d innovation, - Capitalisation sur les réseaux d excellence interrégionaux, - Mise en place d un Observatoire de l innovation. Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre d acteurs touchés par les actions du RDI, - Nombre de plateformes d innovation créées (dont plateformes en lien avec la VEME). 15

15 2. Dynamiser les filières scientifiques d excellence et d avenir afin de nourrir le développement économique de la Lorraine OBJECTIF 2.1 Pérenniser l organisation de Pôles de recherche thématiques s inscrivant en amont des priorités de développement économique Outre la structuration des pôles de recherche autour des matériaux et de l énergie telle que mentionnée à l objectif 1.1, les Pôles de recherche thématiques nouvellement organisés seront également consolidés autour de filières d excellence et d avenir régionales, retenues par ailleurs par le CEA Tech dans son spectre de développement : les technologies pour la santé, l informatique, l électronique et l usine du futur (advanced manufacturing). Cette structuration amont renforcera la capacité de transfert du CEA Tech. La définition de ces domaines pourra évoluer en fonction de la pertinence des filières et des projets qui émergeront. 16

16 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation De l identification de ces filières découle un soutien affirmé et prioritaire des projets relevant du secteur de la santé et plus particulièrement en matière d e-santé, de silver economy ainsi que de sciences et technologie du numérique. Les secteurs économiques de l automobile, de l aéronautique, de l industrie agro-alimentaires voire du tourisme et de la culture (notamment les arts visuels autour du Pôle Image Lorrain) seront également priorisés dans le développement de projets de recherche transdisciplinaires pouvant contribuer à leur essor tout comme les secteurs économiques qui seront retenus dans le Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII). Les domaines de la linguistique, des mathématiques ou des sciences humaines et sociales constituent également des vecteurs potentiels d innovation dès lors qu ils sont soutenus avec une approche de transdisciplinarité adossée à des enjeux de développement économique prioritaires. En complément de la réalisation des métaprojets (agglomérat de sous-projets allant de la recherche amont à la commercialisation d une technologie constituant une chaîne complète de l innovation) figurant dans la SRI-SI et répondant à l objectif 1.2, l effort de recherche régional doit également viser à la constitution de nouveaux métaprojets à moyen terme en consolidant fortement des compétences scientifiques porteuses pouvant répondre aux besoins d un marché identifié. Le développement de projets en ce sens permettra d initier une dynamique en amont d une opération plus large couvrant toutes les étapes de la chaîne de l innovation propice au développement économique. Le soutien régional portera essentiellement sur l accompagnement de projets d envergure à masse critique suffisante pour permettre un lien vers l économie. La sélection des projets se fera autant que faire se peut sur l appui d expertises scientifiques externes. En complément de ces actions de soutien aux projets scientifiques proprement dits, la valorisation des initiatives méritantes permettra de communiquer sur les réalisations emblématiques et de créer une émulation certaine. A cet effet, il convient d assurer la pérennisation des Prix régionaux de la Thèse et du Chercheur lors d une manifestation annuelle dédiée. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Projets de recherche d envergure intégrant les différentes composantes nécessaires à leur réalisation, Projets en amont des filières retenues par le CEA Tech, Projets de recherche dans les secteurs de la santé et du numérique (Canceropôle, smart-room, Nancyclotep, robotique chirurgicale ), Projets transdisciplinaires ayant pour finalité une action liée aux secteurs économiques de l automobile, de l aéronautique et de l industrie agro-alimentaires ; - Intégration de projets de recherche dans des métaprojets (groupement de sous-projets complémentaires intervenant à toutes les étapes de la chaîne d innovation et permettant de ce fait un développement économique) identifiés dans la SRI-SI ou métaprojets prioritaires, - Soutien de projets pouvant initier de nouveaux métaprojets (mise en place d un sousprojet de recherche identifié comme pouvant potentiellement intégrer un futur métaprojet), - Prix régional de la Thèse et du Chercheur. Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre d actions scientifiques liées aux filières scientifiques d excellence et d avenir, montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - DIRDA. 17

17 OBJECTIF 2.2 Assurer la complémentarité transfrontalière et l ouverture internationale du système scientifique lorrain A l instar de l évident caractère transfrontalier et international de la Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie, chaque filière d excellence et d avenir identifiée comme prioritaire sur le territoire lorrain présente potentiellement une capacité de coopération grand-régionale. Dans cette hypothèse, l accroissement compétitif du secteur concerné en serait garanti en raison d une mutualisation des compétences, d une complémentarité au regard des points forts de nos voisins frontaliers et européens et d une masse critique atteinte au sein d un espace géographique cohérent. En raison d un passé industriel commun et d évolutions scientifiques corrélées, les thématiques de spécialisations intelligentes de la Lorraine (matériaux, énergie/ressources, santé et numérique) se retrouvent chez nos voisins grand-régionaux et européens. Les nombreux projets de coopération ayant entrainé la mise en place de réseaux solides (Université de la Grande Région par exemple) méritent d être accompagnés, dynamisés et encore plus fortement orientés vers les secteurs prioritaires du présent Schéma. Cette action permettrait de franchir un palier dans l échange de compétences et ainsi enrichir davantage les spécialisations intelligentes lorraines. La Conférence Ministérielle de l Enseignement Supérieur et de la Recherche de la Grande Région et son organe technique que constitue le Groupe de Travail «Enseignement Supérieur et Recherche» de la Grande Région (GT ENSUP), présidé par la Région Lorraine, représentent les instances tout appropriées à la définition stratégique institutionnelle de ces soutiens. Les projets développés en ce sens s inscrivent naturellement dans les priorités communautaires de développement économique par le biais du soutien à la recherche et à l innovation. L effort financier régional pourra de ce fait être appuyé par des crédits FEDER PO 2014/2020 mais également Interreg V A Grande Région. La captation de fonds émanant d autres programmes notamment sectoriels, de même que l aptitude à développer des solutions innovantes par un travail collaboratif à l échelle européenne, sera appuyée et renforcée principalement via le réseau PASTEL (Plateforme d Assistance Technique Européenne en Lorraine) animé par le Conseil Régional de Lorraine. En termes de financements communs, une expérimentation de Fonds Interrégional de la Recherche bilatéral entre la Lorraine et le Luxembourg a été lancée en 2011 et permet de subventionner un projet de réseau de coopération scientifique dans les domaines de la gestion et la qualité de l eau. Sur base de cette initiative, les instances grand-régionales compétentes étudient actuellement la mise en place d un Fonds similaire étendu sur l ensemble de l espace transfrontalier et mettant en commun des fonds FEDER Interreg V A Grande Région et des cofinancements régionaux. Outre la simplification des procédures administratives pour les porteurs de projets, cette action vise à orienter conjointement les politiques d enseignement supérieur et de recherche sur des priorités communes via des appels à projets dédiés mobilisant des crédits communautaires. Parallèlement à ce soutien aux projets de coopération, il apparait nécessaire de les valoriser et de communiquer sur les opérations de qualité. A cet effet, doit être pérennisée l organisation d une manifestation dédiée à la remise de Prix interrégionaux de la recherche (Prix 18

18 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation organisé dans le cadre de chaque Présidence de la Grande Région une fois tous les deux ans) bénéficiant du mécénat de la Banque de Sarre (SaarLB) montrant ainsi l intérêt du secteur économique pour ce type d initiative. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Projets de recherche ou collaboratifs transfrontaliers, Projets s inscrivant dans les appels à projets du Fonds Interrégional de la Recherche, Projets répondant aux critères de priorité des programmes communautaires, - Constitution et renforcement de réseaux transfrontaliers et internationaux, - Prix interrégionaux de la recherche, Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre de projets de coopération grandrégionale (dont projets liés aux filières scientifiques d excellence et d avenir), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Nombre de chercheurs impliqués dans ces projets. OBJECTIF 2.3 Accroitre le potentiel d excellence des laboratoires lorrains L attractivité du territoire lorrain et de ses établissements de recherche passe par une meilleure reconnaissance internationale. La présence en Lorraine de personnalités de très haut niveau scientifique s avère indispensable pour renforcer l attractivité des établissements d enseignement supérieur et de recherche notamment dans les domaines prioritaires pour la Région Lorraine. Afin d accroitre la dynamique de reconnaissance de l excellence scientifique de la région, il convient de continuer à attirer des chercheurs d excellence dans les laboratoires de recherche lorrains. Ces accueils doivent se faire dans le cadre de projets de recherche liés aux priorités thématiques régionales. Le dispositif régional de «Chercheur d excellence» sera maintenu tout en étant réorienté vers les thématiques prioritaires de la Région. A cette politique volontariste d attirer des chercheurs de renommée internationale s ajoute la nécessité de constituer un environnement fertile composé d enseignants-chercheurs, de chaires internationales, de post-doctorants, de doctorants et d étudiants menant des travaux de recherche sur des domaines ciblés et ce, afin de dynamiser et de transformer le potentiel scientifique lorrain en véritables pôles de compétence de recherche internationalement reconnus sur des sujets clés (notion de masse critique répondant aux objectifs de spécialisation intelligente). Le présent objectif s inscrit également en complémentarité de l objectif 1.2, notamment en ce qui concerne la stratégie de soutien aux équipements scientifiques d excellence dans les domaines identifiés comme prioritaires par la Région Lorraine et présentant un lien avec des secteurs de développement économique clés. Les efforts de mutualisation et de coordination constituent des critères essentiels dans la définition des programmes que soutiendra le Conseil Régional. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Dispositif «Chercheur d excellence» du Conseil Régional de Lorraine reposant sur l avis d un Jury de sélection composé d experts scientifiques et d acteurs socio-économiques, - Accueils d enseignants-chercheurs, de chaires internationales, de post-docs, de doctorants et d étudiants qualifiés intervenant sur des projets de recherche correspondant aux priorités régionales (intégration de ces accueils dans des projets de recherche consolidés), 19

19 - Programmes d équipements scientifiques adossés aux secteurs de développement économique clés. Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre d accueils de chercheurs d excellence (dont accueils en lien avec les filières scientifiques d excellence et d avenir),montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Nombre et d équipements scientifiques (dont équipements liés aux thématiques clés), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier. OBJECTIF 2.4 Inscrire l effort scientifique lorrain dans une logique affirmée de développement économique basée sur l innovation Le Conseil Régional de Lorraine s est fixé pour objectif d inscrire durablement la région dans la société de la connaissance et de renforcer la capacité d innovation des entreprises. Cette ambition se décline en une politique d innovation qui vise d une part à favoriser le processus d innovation interne aux entreprises par des projets individuels et, d autre part, à encourager le développement d un environnement favorable à l émergence et à la réalisation de projets collaboratifs. Pour atteindre cet objectif, l incitation au rapprochement entre laboratoires de recherche et entreprises sera poursuivie et renforcée. La politique d innovation conduite par le Conseil Régional de Lorraine vise également à atteindre le plus grand nombre d entreprises et, en premier lieu, celles peu sensibilisées aux enjeux et à la conduite de l innovation. Sur base de la structuration des Pôles de recherche autour des thématiques de la VEME et des filières d excellence et d avenir, les projets scientifiques les plus susceptibles de susciter un intérêt du monde économique feront l objet d un accompagnement dédié par les services du Conseil Régional de Lorraine en lien avec les TPE/PME intéressées. Ainsi, le dispositif de «Fonds de projets collaboratifs de Recherche & Développement», ayant pour objectif de rapprocher les entreprises des laboratoires de recherche, sera maintenu et orienté vers les thématiques régionales prioritaires. Les projets soutenus permettront de favoriser la croissance des entreprises par l innovation, grâce à l intégration de connaissances et technologies issues de la recherche publique. L objectif est de financer des projets collaboratifs dont les résultats seront directement transférables vers le marché. En ce sens et considérant l impact ciblé du Fonds de R&D, ce dispositif s inscrit en parfaite complémentarité des programmes mobilisateurs de l AME qui couvre l intégralité de la chaîne d innovation via l accompagnement de projets collaboratifs de grande ampleur (objectif 1.2). Par conséquent, dans une logique dynamique de dispositifs intégrés concourant à la collaboration entre entreprises et laboratoires, ces deux actions se définissent et se complètent comme suit : - le Fonds de R&D permet de répondre à une demande précise et mesurée d un projet de transfert associant une entreprise et un laboratoire (logique de guichet avec programmation de l aide à très court terme), - l action de l AME vise à accompagner dans la durée un projet plus large, d 1M minimum, impliquant un consortium associant, autant que faire se peut, tous les acteurs scientifiques et économiques concernés par la thématique du projet en question (logique d ingénierie et d accompagnement de projet présentant une masse critique suffisante permettant de concourir au 20

20 SCHÉMA LORRAIN de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation développement économique sur le court terme). Le PO FEDER Lorraine 2014/2020, qui sera géré par le Conseil Régional, n est pas encore validé officiellement au jour de la réalisation du présent Schéma. Ce programme pourrait toutefois intégrer l objectif thématique communautaire n 1 («Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation»). Les investissements communautaires prioritaires le composant détermineront la typologie des projets éligibles qui pourront porter sur : - Le développement d infrastructures de recherche et d innovation (R&I), de capacités pour favoriser l excellence en R&I et la promotion de centres de compétence dans les domaines d activité stratégiques retenus au titre de la SRI-SI ; - Ainsi que sur la promotion des investissements R&I des entreprises, du développement de produits et services, des transferts de technologie, de l innovation sociale et des applications de services publics, de la stimulation de la demande, des réseaux, des regroupements et de l innovation ouverte par la spécialisation intelligente. Actions permettant la réalisation de l objectif (liste non exhaustive et non prescriptive) : - Projets collaboratifs (Programmes mobilisateurs de l AME (Agence de Mobilisation Economique), Dispositif «Fonds de R&D» du Conseil Régional de Lorraine ), - Projets s inscrivant dans le cadre des investissements prioritaires fixés dans le PO FE- DER Lorraine 2014/2020, Indicateurs permettant le suivi de la réalisation de cet objectif : - Nombre de projets collaboratifs et de transfert (dont programmes AME, dont projets du Fonds R&D et dont projets en lien avec les filières scientifiques d excellence et d avenir), montant du soutien régional et montant du coût total pour mesurer l effet levier, - Montant de l augmentation du Chiffre d Affaires des entreprises impliquées, - DIRDA et DIRDE (DIRD). Afin d éviter toute dispersion des moyens et de concentrer les financements sur un nombre limité d opérations structurantes à fort potentiel de mobilisation des acteurs et de retombées économiques directement quantifiables, le critère essentiel de sélection des projets sera tout autant leur nature collaborative orientée vers l économie que leur inscription dans l un des enjeux et des axes de convergence de la VEME et des filières d excellence et d avenir. 21

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES Contexte Au 1 er janvier 2016, la nouvelle Région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes formera une seule et même entité

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

ô é é é é é à è é ô é é

ô é é é é é à è é ô é é é ô é é é é é à è é é Ensemble de ressources mutualisées (équipements, personnels hautement qualifiés, services associés) en accès ouvert, notamment aux PME, contribuant à l accélération du processus de

Plus en détail

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie ACTION 5 : Poursuivre la dynamique d équipements et de laboratoires d excellence pour composants dotés de fonctionnalités nouvelles. La Lorraine dispose de forces de recherche exceptionnelles dans le domaine

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables

Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables "EQUIP ENERGIE 2010" SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 APPEL

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Bretagne Valorisation

Bretagne Valorisation Bretagne Valorisation Service de valorisation de résultats de la recherche publique en Bretagne partenariats de recherche RECHERCHE COLLABORATIVE : PARTENARIATS ET PRESTATIONS Bretagne Valorisation accompagne

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Appel à manifestations d intérêt

Appel à manifestations d intérêt Appel à manifestations d intérêt pour des projets d organisation à l international de manifestations de promotion de l écosystème de start-up français. Programme d investissements d avenir Action French

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), en partenariat avec les Régions de France et

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Appel à Projets MEITO CYBER

Appel à Projets MEITO CYBER Appel à Projet 2014 2015 RÈGLEMENT Appel à Projets MEITO CYBER Soumission des propositions Contacts Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la MEITO : www.meito.com Les dossiers

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3b Développement et mise en œuvre de nouveaux modèles

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I.

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. BASES JURIDIQUES Vu le règlement général d exemption par catégorie N 651/2014 adopté

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20 Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Concours interne 2 ème épreuve d admissibilité : Economie Meilleure copie Note : 16/20 Ministère

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

DESIGNER EN RESIDENCE

DESIGNER EN RESIDENCE DESIGNER EN RESIDENCE APPEL A CANDIDATURES Réf. : ID46 CONTEXTE Le Ministre du Redressement Productif et la Ministre de la Culture et de la Communication ont confié une mission à Alain Cadix sur la place

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique, l innovation et le développement

Plus en détail

MATURATION ET TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

MATURATION ET TRANSFERT DE TECHNOLOGIE MATURATION ET TRANSFERT DE TECHNOLOGIE Contexte La stratégie de spécialisation intelligente (S3) a mis en évidence la nécessité de rendre plus efficace l offre régionale de transfert de technologie, sur

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail