RISQUES D ACCIDENTS D ORDRE ELECTRIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RISQUES D ACCIDENTS D ORDRE ELECTRIQUE"

Transcription

1 Classe : Page : 1 / 8 OBJECTIFS : Être capable de : Déterminer les risques électriques, et les moyens de prévention. Savoirs S8 «Normes et réglementation liées à la sécurité des personnes : Notions et concepts - Danger du courant électrique I TEXTES ET NORMES REGLEMENTAIRES 1-1 CONTEXTE REGLEMENTAIRE 1-2 LES NORMES REGLEMENTAIRES II SENSIBILISATION AUX RISQUES ELECTRIQUES 2-1 ACCIDENTS D ORIGINE ELECTRIQUE 2-2 DEFINITION DU RISQUE ELECTRIQUE 2-3 ORIGINE DES RISQUES ELECTRIQUES III PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 3-1 PROTECTION CONTRE LES CONTACTS DIRECTS 3-2 PROTECTION CONTRE LES CONTACTS INDIRECTS 3-3 PROTECTION CONTRE LES BRULURES 3-4 MATERIEL DE PROTECTION INDIVIDUEL ET COLLECTIF 3-5 CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D ORIGINE ELECTRIQUE IV HABILITATIONS ELECTRIQUES 4-1 DEFINITION 4-2 DEGRES D HABILITATION ELECTRIQUE

2 Classe : Page : 2 / 8 I TEXTES ET NORMES REGLEMENTAIRES 1-1 CONTEXTE REGLEMENTAIRE Le code du travail permet au ministre du travail de prendre des décrets portant règlement d administration publique en vue d assurer l hygiène et la sécurité des travailleurs. Il existe une véritable hiérarchie des différents textes : la loi :. Le décret :. L arrêté :. La circulaire :. La note technique :. 1-2 LES NORMES REGLEMENTAIRES Il existe trois normalisation en électricité : Internationale : le, Européenne : le, Française : l. Le décret n du 14 novembre 1988 qui traite de la protection des dans les établissements assujettis au code du travail, qui mettent en œuvre des. Les principales normes de réalisation sont : la :, la :, la :. Les principales normes de conception sont : la :, la :, la :.

3 II SENSIBILISATION AUX RISQUES ELECTRIQUES 2-1 ACCIDENTS D ORIGINE ELECTRIQUE Les accidents d origine électrique ont pour principaux effets sur les personnes : - l, - l, - les. L électrisation :. L électrocution :. 2-2 DEFINITION DU RISQUE ELECTRIQUE Ce risque peut causer des ou la par ou pouvant résulter : D un : du contact de personne avec une partie active d un circuit, c est-à-dire une partie normalement sous tension. D un : du contact de personnes avec une masse mise accidentellement sous tension à la suite d un défaut d isolement. Le décret n Masse :. Partie active :. Classe : Page : 3 / 8

4 2-3 ORIGINE DES RISQUES ELECTRIQUES Les facteurs influençant les dommages corporels sont : - le, - la, - la, - l, - le. LES EFFETS DU COURANT SUR LE CORPS HUMAIN Il existe deux sortes de courant électrique : - le, - le. LES DOMAINES DE TENSION ( Décret n ) Aucun travail sur un ouvrage électrique ou au voisinage ( 0,30 m en basse tension BT ) d un ouvrage normalement sous tension ne peut être entrepris sans considérer les consignes de sécurité dépendantes des différents domaines de tension : Classe : Page : 4 / 8

5 Page : 5 / 8 LA RESISTANCE DU CORPS HUMAIN La résistance de la peau varie avec : - la, - la, - l, - la, - la, - le. Variation de la résistance du corps humain en fonction de la tension de contact et de l état de la peau :.

6 Classe : Page : 6 / 8 III PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 3-1 PROTECTION CONTRE LES CONTACTS DIRECTS Les dispositions de protection contre les risques de contacts directs ont pour but d assurer la mise hors de portée de pièces nues sous tension accessibles aux travailleurs. Les mesures de protection contre les contacts directs peuvent être obtenues par : -, -, PROTECTION CONTRE LES CONTACTS INDIRECTS Les mesures de protection contre les contacts indirects peuvent être obtenues par : -, -, -. LES CLASSES DE MATERIEL 3-3 PROTECTION CONTRE LES BRULURES Les mesures de protection contre les brûlures peuvent être obtenues par : -, -, -.

7 . Classe : Page : 7 / MATERIEL DE PROTECTION INDIVIDUEL ET COLLECTIF Le matériel de protection doit être conforme aux prescription de la réglementation et aux normes en vigueur.. EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL - les, - les, - le. EQUIPEMENT DE PROTECTION COLLECTIF - le, - le, - les. 3-5 CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT D ORIGINE ELECTRIQUE La règle générale : : : : PROTEGER : But : soustraire les personnes présentes et l accidenté de tous conducteurs ou pièces sous tension. Moyen : -, -. SECOURIR : But : assister la victime dans l attente des secours. Moyen : -. ALERTER : But : prévenir les secours à l aide d un message d alerte. Moyen : -..

8 Classe : Page : 8 / 8 IV HABILITATIONS ELECTRIQUES 4-1 DEFINITION D après l UTE C Art :. L habilitation n est pas directement liée à la classification professionnelle. Elle est matérialisée par un établi par et signé par et par. Pour qui?. Conditions nécessaires à l habilitation électrique : -, -, -, -, -. Quelques personnages : - L employeur. - Le chargé de consignation ( BC ou HC ). - Le chargé de travaux ( B2 ou H2 ). - L exécutant ( B0, B1 ou H0, H1 ). 4-2 DEGRES D HABILITATION ELECTRIQUE L habilitation est délivrée sous la responsabilité de l employeur. Une lettre Un chiffre Un indice 0 V B 1 C R H 2 T Exemples : B0, B1V, BR, HC, B2T.

9 Classe : Page : 1 / 2 QCM 1 Questions VRAI FAUX 1 - La norme de réalisation NF C correspond aux installations électriques à base tension. 2 - La norme de conception NF C correspond à la protection contre les chocs électriques. 3 - Une loi découle d un décret, elle est signée par le ministre du gouvernement concernée. 4 - Le décret n du 14 novembre 1988 traite de la protection des travailleurs qui mettent en œuvre des courants électriques. 5 - Une électrisation désigne un accident électrique sans suite mortelle. 6 - L électrocution n entraîne pas la mort. 7 Un contact direct correspond au contact d une personne avec une masse mise accidentellement sous tension. 8 - Pour apprécier la gravité d un choc électrique on doit prendre en compte la durée de maintien de la tension de contact. 9 - Les brûlures interviennent dans 5% des cas d accidents mortels électriques La majorité des accidents d origine électrique ont lieu sur des chantiers Les parties les plus touchés par les brûlures sont les mains En courant alternatif, le temps de passage du courant n est pas un facteur primordial de gravité Le seuil de sensibilité d un être humain en courant alternatif se situe à 30 ma. 14 Une électrisation brève et de faible intensité peut avoir des effets stimulants sur le cœur Le courant alternatif en Europe est suffisant pour obtenir une tétanie parfaite du muscle. 16 Le phénomène de collage correspond à une coagulation du sang La résistance du corps humain augmente avec la croissance de la tension A tension égale le courant électrique 50 Hz est plus dangereux que le courant continu La résistance du corps humain varie uniquement avec le poids et la taille En courant alternatif, les limites de la B.T sont 50V < U BT 1000V.

10 Classe : Page : 2 / 2 QCM 2 Questions 1 - La valeur de la résistance minimale d un corps humain est de 325Ω. 2 - La résistance totale d une personne ayant aux pieds des chaussures bien isolées est d environ 20000Ω. 3 - La résistance des vêtements ne s ajoute pas à celle du corps. 4 - Une installation alimentée par une batterie 110V appartient au domaine de la BT-A. 5 - La caractéristique principale des matériels de classe II est d être à double isolation. 6 - La valeur de la tension limite conventionnelle dans les locaux secs est de 100V en alternatif. 7 - La valeur de la tension limite conventionnelle dans les locaux mouillés est de 25V en alternatif. 8 - La T.B.T.S peut assurer une protection efficace contre les contacts indirects. 9 - Avant chaque utilisation de gants isolants, on doit vérifier leur bon état en procédant à un examen visuel Le port de lunettes de sécurité est fortement recommandé lors des opérations de vérification de l électrolyte d une batterie Tout opérateur doit évaluer les risques encourus avant d exécuter une tâche afin de se définir les moyens individuels de protection qu il va utiliser C est l utilisateur de chaussures de sécurité qui demande leur remplacement Le simple port de gants isolants permet de se protéger contre tous les risques pouvant exister au niveau d un ouvrage électrique En cas d accident d origine électrique, la première opération à effectuer est de donner l alerte. 15 L habilitation correspond d après l UTE C à la reconnaissance par son employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les taches fixées. 16 L habilitation d un électricien est délivrée par l organisme ayant assuré sa formation théorique et pratique. 17 L habilitation d une personne en HT entraîne son habilitation en BT. 18 Toute personne habilitée peut effectuer des travaux sous tension quelle que soit son habilitation. 19 Une personne habilitée B1 peut effectuer des travaux d ordre électrique dans le domaine de la HT. 20 Une personne habilitée B0V peut effectuer des travaux d ordre électrique en zone de voisinage de pièces nues sous tension dans le domaine de la BT. VRAI FAUX

11

Formation de formateurs en préparation à l'habilitation électrique - Basse tension

Formation de formateurs en préparation à l'habilitation électrique - Basse tension INTERBRANCHE 5 J. Formation de formateurs en préparation à l'habilitation électrique - Basse tension Objectifs Acquérir les compétences techniques et pédagogiques nécessaires à l'animation des formations

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES

SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES QUESTIONNAIRE SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES A imprimer et à rendre au professeur. B.Hanin FORMATION À LA SECURITÉ DÉCRET 88-1056 1) Le contact DIRECT c est : q Toucher une masse

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES

TEST DE CONNAISSANCES FORMATION A LA PREVENTION DES RISQUES D ORIGINE ELECTRIQUE TEST DE CONNAISSANCES Pour HABILITATION : B0/B0V CORRECTION Date du contrôle:.../.../... NOM :... PRENOM :... Règles d'évaluation et de notation

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES

TEST DE CONNAISSANCES FORMATION A LA PREVENTION DES RISQUES D ORIGINE ELECTRIQUE TEST DE CONNAISSANCES Pour HABILITATION : B1/B1V CORRECTION Date du contrôle:.../.../... NOM :... PRENOM :... Règles d'évaluation et de notation

Plus en détail

Système de classification des habilitations électriques

Système de classification des habilitations électriques F i c h e p r a t i q u e n 7 L Habilitation Les Symboles de l Habilitation L H a b i l i tat i o n E l e c t r i q u e J u i l l e t 2 0 1 4 Si le pourcentage des accidents du travail d origine électrique

Plus en détail

Habilitation électrique Basse et HTA

Habilitation électrique Basse et HTA Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 16/09/2016. Fiche formation Habilitation électrique - Basse et HTA. B1-B1v-B2-B2v-B2v essai- BR-BC- BE Mesurage- BE Essai-H0v - H1-H1v-H2-H2v-H2vEssai-HC

Plus en détail

1 SB/BT_AFCO_12 mai 2012 NORME NFC 18-510

1 SB/BT_AFCO_12 mai 2012 NORME NFC 18-510 1 SB/BT_AFCO_12 mai 2012 NORME NFC 18-510 Du recueil UTE C 18-510 À la norme NFC 18-510 Du fait du lien existant entre les prescriptions réglementaires et l habilitation, le recueil C 18-510 a changé de

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE

HABILITATION ELECTRIQUE Fiche Prévention HABILITATION ELECTRIQUE Le passage du courant à travers le corps, même de faible intensité, est dangereux, provoquant des excitations musculaires violentes pouvant entraîner des séquelles

Plus en détail

de l évolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 Christian ATLANI - GIMELEC Jean-Louis POYARD - INRS

de l évolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 Christian ATLANI - GIMELEC Jean-Louis POYARD - INRS de l évolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 Christian ATLANI - GIMELEC Jean-Louis POYARD - INRS Évolution de la réglementation électricité SOMMAIRE Évolution du décret du 14 novembre

Plus en détail

Programme. de formation TITRE V APS. Public concerné. Effectif maximum. Durée. Pré-requis. Objectifs. Activités exercées

Programme. de formation TITRE V APS. Public concerné. Effectif maximum. Durée. Pré-requis. Objectifs. Activités exercées Programme TITRE V APS de formation Programme conforme à l arrêté du 11 janvier 2012 portant enregistrement au RNCP et l arrêté du 3 août 2007 relatif à l agrément prévu à l article 1er du décret n 2005-1122

Plus en détail

SOCIETE MURET NOTICE HYGIENE ET SECURITE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT

SOCIETE MURET NOTICE HYGIENE ET SECURITE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT NOTICE HYGIENE ET SECURITE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Projet d installation mobile de production d enrobé Réf SOCOTEC :

Plus en détail

Habilitation électrique : Recyclage du personnel habilité - Opérations d'ordre. électrique en BT HT

Habilitation électrique : Recyclage du personnel habilité - Opérations d'ordre. électrique en BT HT Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 16/09/2016. Fiche formation Habilitation électrique : Recyclage du personnel habilité - Opérations d'ordre électrique en basse et haute

Plus en détail

Pourquoi se former à une habilitation?

Pourquoi se former à une habilitation? Pourquoi se former à une habilitation? La formation a pour but de donner au personnel concerné, en plus de ces connaissances professionnelles déjà acquises, la connaissance des risques électriques inhérents

Plus en détail

76400 FECAMP. Le risque électrique.doc

76400 FECAMP. Le risque électrique.doc 76400 FECAMP LA PREVENTION DES RISQUES D ORIGINE ELECTRIQUE Dossier de formation LYCEE PROFESSIONNEL BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE Page 1 sur 14 Sommaire PREAMBULE : 1. INTRODUCTION. 1.1. Statistiques

Plus en détail

Évolution du décret du 14 novembre 1988 et. Jean-Louis POYARD - INRS

Évolution du décret du 14 novembre 1988 et. Jean-Louis POYARD - INRS Évolution du décret du 14 novembre 1988 et de la publication UTE C 18-510 Jean-Louis POYARD - INRS Évolution de la réglementation électricité SOMMAIRE Évolution du décret du 14 novembre 1988 Évolution

Plus en détail

Questionnaire. pour définir au mieux

Questionnaire. pour définir au mieux pour définir (redéfinir) au mieux un niveau d habilitation électrique en fonction de la norme NF C18-510 Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez sur ce bouton Choisissez votre mode d interrogation

Plus en détail

L HABILITATION ELECTRIQUE

L HABILITATION ELECTRIQUE L HABILITATION ELECTRIQUE Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail ST 114 Date 18/05/2015 Comprendre Choisir Agir Ce document est élaboré par : CDG13 Boulevard de la Grande Thumine CS10439

Plus en détail

Lieu de la Formation. Nombre de stagiaire. Objectifs. Pré requis Obligatoires. Durée

Lieu de la Formation. Nombre de stagiaire. Objectifs. Pré requis Obligatoires. Durée Module Tronc commun n 2 avec module Exécutant et ch argé de travaux hors tension en basse tension (B1, B2, B1V, B2V, B2V Essai), avec module Interventions BT générales (BR) et avec module Consignation

Plus en détail

L HABILITATION ÉLECTRIQUE

L HABILITATION ÉLECTRIQUE L HABILITATION ÉLECTRIQUE 1. DEFINITION L habilitation électrique est la reconnaissance par l autorité territoriale, de la capacité d un agent à accomplir en sécurité les tâches d ordre électrique qui

Plus en détail

Les DANGERS du COURANT ÉLECTRIQUE

Les DANGERS du COURANT ÉLECTRIQUE Lycée Professionnel Les CANUTS METIERS de l ELECTROTECHNIQUE COMMUNICATION TECHNIQUE EXPERIMENTATION Les DANGERS du COURANT ÉLECTRIQUE 1- L'intensité : cause essentielle du danger Généralités L électricité

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL

LE RISQUE ELECTRIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL LE RISQUE ELECTRIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Définition : Une énergie facilement transportable, immédiatement utilisable mais difficile à stocker, résultant de la circulation d électrons libres entre

Plus en détail

Programme de formation SST complémentaire au PSC1

Programme de formation SST complémentaire au PSC1 Programme de formation SST complémentaire au PSC1 Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi antérieurement une formation ayant permis la délivrance de l unité d enseignement

Plus en détail

Contrôle des acquis théoriques

Contrôle des acquis théoriques Chariots Elévateurs de catégorie 1 Transpalettes à conducteur porté et préparateur de commandes au sol (levée < 1 m) Préparation au CACES Chariots Elévateurs Catégorie 1 : Préparer un opérateur, futur

Plus en détail

Risque électrique I N T E R V E N A N T : J U L I E N S O U L A R U E / /

Risque électrique I N T E R V E N A N T : J U L I E N S O U L A R U E / / Risque électrique I N T E R V E N A N T : J U L I E N S O U L A R U E / / Objectifs de l intervention Connaître les principaux risques pour la santé des agents, la sécurité des ouvrages et des installations

Plus en détail

OHSAS 18001. Par :Josée Saint-Laurent, Directrice santé et sécurité Amérique du Nord. 2 MAI 2007 Colloque ASSTAS : OHSAS 18001

OHSAS 18001. Par :Josée Saint-Laurent, Directrice santé et sécurité Amérique du Nord. 2 MAI 2007 Colloque ASSTAS : OHSAS 18001 OHSAS 18001 Par :Josée Saint-Laurent, Directrice santé et sécurité Amérique du Nord 1 Objectifs u Les exigences d OHSAS 18001 u La notion de système de gestion de la prévention proposée dans OHSAS 18001

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE

DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE République Algérienne Démocratique et Populaire DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION CIVILE Instruction Relative à l Organisation et à la Définition des Missions des Structures de la Direction Générale

Plus en détail

Nom:. Prénom:. Date: TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/4

Nom:. Prénom:. Date: TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/4 Nom:. Prénom:. Date:. TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/4 Connaissances générales RÉPONSES Y a t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension?

Plus en détail

FORMATION MODULAIRE FICHE TECHNIQUE 11B128

FORMATION MODULAIRE FICHE TECHNIQUE 11B128 FORMATION MODULAIRE 11B128 HABILITATION ELECTRIQUE Didier PETERMANN LP Henri Nominé SARREGUEMINES 14h 2 s H0V - B0V 700,00 B1V - B2V BR - BC Rendre les stagiaires capables de respecter les prescriptions

Plus en détail

Habilitations électriques : vos questions. Nos réponses

Habilitations électriques : vos questions. Nos réponses Habilitations électriques : vos questions Nos réponses L habilitation électrique L habilitation est la reconnaissance par l employeur de la capacité d une personne placée sous son autorité, à accomplir

Plus en détail

Eurolift Formation. Rue du compagnonnage LES ANGLES. Formation continue n

Eurolift Formation. Rue du compagnonnage LES ANGLES. Formation continue n Eurolift Formation Rue du compagnonnage 30133 LES ANGLES Formation continue n 91300255730 L habilitation électrique est la reconnaissance, par l employeur, de la capacité d une personne placée sous son

Plus en détail

Le CFA bâtiment de Tulle est centre de formation à l habilitation électrique référencé par le CARSAT.

Le CFA bâtiment de Tulle est centre de formation à l habilitation électrique référencé par le CARSAT. Le CFA bâtiment de Tulle est centre de formation à l habilitation électrique référencé par le CARSAT. «L habilitation est la reconnaissance, par l employeur, de la capacité d une personne à accomplir en

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT DECHARGEMENT 20/07/2006

PROTOCOLE DE CHARGEMENT DECHARGEMENT 20/07/2006 PROTOCOLE DE CHARGEMENT DECHARGEMENT (Décret n 92-158 du 20 février 1992 et arrêté du 26 avril 1996) Définition Le protocole de chargement/déchargement est un document adaptant et remplaçant le plan de

Plus en détail

CORRECTION Prévention des risques électriques CAP PROELEC(CJ)

CORRECTION Prévention des risques électriques CAP PROELEC(CJ) Le courant électrique est utilisé partout dans la vie de l homme et des entreprises, d où son importance. Malgré tout il reste très dangereux, en France on compte chaque année : Près de 100 accidents dus

Plus en détail

Laboratoire ELDA Les installations électriques domestiques

Laboratoire ELDA Les installations électriques domestiques Laboratoire ELDA Les installations électriques domestiques Ce document a pour but d introduire les différents concepts présents dans une installation électrique domestique, tels que : la mise à la terre,

Plus en détail

COURS D ÉLECTRICITÉ POUR CRPE CINQUIÈME PARTIE. La sécurité des personnes et des installations domestiques

COURS D ÉLECTRICITÉ POUR CRPE CINQUIÈME PARTIE. La sécurité des personnes et des installations domestiques COURS D ÉLECTRICITÉ POUR CRPE CIQUIÈME PARTIE Jean-Michel ROLADO (Site de Bonneville) La sécurité des personnes et des installations domestiques otions sur le principe des installations domestiques Une

Plus en détail

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012 Norme NFC 18-510 Norme NFC 18-510 SOMMAIRE DEFINITION DE L HABILITATION ELECTRIQUE DECRET 2010 1118 du 22/09/2010 PRINCIPALES NOUVEAUTES NORME NFC 18-510 PRECISIONS SUR LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR PRECISIONS

Plus en détail

Ordre du jour Présentation du document unique d évaluation des risques professionnels mis à jour Présentation du plan d actions et de sa mise en œuvre

Ordre du jour Présentation du document unique d évaluation des risques professionnels mis à jour Présentation du plan d actions et de sa mise en œuvre CHS Commission d Hygiène, de Sécurité et des conditions de travail 16 juin 2015 Ordre du jour Présentation du document unique d évaluation des risques professionnels mis à jour Présentation du plan d actions

Plus en détail

Référentiel : C32 /C321 de 1995 Publication UTE C de 1998 INRS : Institut National de recherche et de sécurité

Référentiel : C32 /C321 de 1995 Publication UTE C de 1998 INRS : Institut National de recherche et de sécurité Page : 1/9 Documents de références : Référentiel : C32 /C321 de 1995 Publication UTE C 18-510 de 1998 INRS : Institut National de recherche et de sécurité Définitions : Aucunes Modifications : Ind.: Date

Plus en détail

Art. R.4323-106 du Code du Travail

Art. R.4323-106 du Code du Travail HAUT 1: Utilisation des EPI Antichute sur pylône Durée: 2 jours Techniciens dans le cadre de la prévention des chutes et de la protection anti-chutes sur pylônes : agents techniques, agents de maintenance

Plus en détail

POLITIQUE. Page 1 de 6. Service des ressources humaines RÉPONDANT. TITRE : Politique de vêtements de sécurité et d uniformes

POLITIQUE. Page 1 de 6. Service des ressources humaines RÉPONDANT. TITRE : Politique de vêtements de sécurité et d uniformes POLITIQUE TITRE : Politique de vêtements de sécurité et d ORIGINE : DESTINATAIRES : Entrée en vigueur : Résolution no. : Page 1 de 6 Service des ressources humaines RÉPONDANT 1. PRÉAMBULE La loi sur la

Plus en détail

Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne au. périscolaire.

Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne au. périscolaire. Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne au service des temps d activité périscolaire. Participer à l apprentissage du public, avec une cible privilégiée sur les élèves des cycles

Plus en détail

Habilitations électriques

Habilitations électriques Habilitations électriques Habilitation Electrique BO, HO, BS, BR, BC, B1V, B2V, H1V, H2V, HC HO BO : Etre capable d opérer dans les locaux d accès réservés aux électriciens ou au voisinage des pièces nues

Plus en détail

FICHE INTERPRÉTATIVE 001 L ACCOMPAGNATEUR SOCIAL

FICHE INTERPRÉTATIVE 001 L ACCOMPAGNATEUR SOCIAL 1 FICHE INTERPRÉTATIVE 001 L ACCOMPAGNATEUR SOCIAL 1) L ACCOMPAGNATEUR SOCIAL ET SES MISSIONS L accompagnateur social est une personne sous contrat de travail au sein de l entreprise d insertion dont les

Plus en détail

Recommandation «Travaux sur et à proximité d installations et matériel électriques»

Recommandation «Travaux sur et à proximité d installations et matériel électriques» Le Code du Travail demande une formation appropriée complétée par une remise à niveau périodique pour tout salarié occupant un poste à risque. Le but de la recommandation d installations et matériel électriques»

Plus en détail

FORMATION : Opérer sur un ouvrage électrique en Sécurité

FORMATION : Opérer sur un ouvrage électrique en Sécurité FORMATION : Opérer sur un ouvrage électrique en Sécurité Module réservé au personnel non électricien (Habilitation H0, B0, H0V, B0V) Public Concerné Tout personnel non électricien devant effectuer des

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES CHIMIQUES ET CMR REGLEMENTATION APPLICALBE ET EVOLUTIONS

PREVENTION DES RISQUES CHIMIQUES ET CMR REGLEMENTATION APPLICALBE ET EVOLUTIONS Ministère de l emploi, l de la cohésion sociale et du logement PREVENTION DES RISQUES CHIMIQUES ET CMR REGLEMENTATION APPLICALBE ET EVOLUTIONS Marielle FAYOL Direction générale du travail (DGT/CT2) Contexte

Plus en détail

Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne. au service des temps d activités périscolaires.

Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne. au service des temps d activités périscolaires. Le Service départemental d incendie et de secours de Lot-et-Garonne au service des temps d activités périscolaires. Contacts : Lieutenant-colonel Xavier Pergaud : xapergaud@sdis47.fr Mme Karin Klinkerfuss

Plus en détail

L habilitation électrique

L habilitation électrique Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 36/2012 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33

CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be CONSTRUCTION GROS-ŒUVRE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENCADREMENT DE CHANTIER

Plus en détail

Mesures professionnelles

Mesures professionnelles LP - Section BEP ME LE TITRE D HABILITATION ELECTRIQUE Dossier de formation LP - Section BEP ME 1. Généralités sur l. Pour intervenir : - sur une installation électrique, - à proximité de pièces nues sous

Plus en détail

PREPARATION A L HABILITATION ELECTRIQUE B1V

PREPARATION A L HABILITATION ELECTRIQUE B1V PREPARATION A L HABILITATION ELECTRIQUE B1V Pourquoi se former à une habilitation? La formation a pour but de donner au personnel concerné, en plus de ces connaissances professionnelles déjà acquises,

Plus en détail

CHAPITRE II REGLEMENTATION ET NORMES

CHAPITRE II REGLEMENTATION ET NORMES CHAPITRE II REGLEMENTATION ET NORMES 2.1 ORGANISATION DES TEXTES : Dans le cadre du Code du travail, les textes réglementaires sont élaborés à partir de décrets pris par le ministre de tutelle afin d assurer

Plus en détail

«Santé et sécurité au travail»

«Santé et sécurité au travail» «Santé et sécurité au travail» Sécurité - LISTE DES FORMATIONS - Développement durable au quotidien et santé et sécurité au travail... p. 31 Prévention des risques liés aux gestes et postures... p. 32

Plus en détail

risque électrique LE RISQUE ÉLECTRIQUE risque électrique Enseignement technique

risque électrique LE RISQUE ÉLECTRIQUE risque électrique Enseignement technique LE RISQUE ÉLECTRIQUE risque électrique - 1 - Enseignement technique La hiérarchie des textes risque électrique la loi votée par l'assemblée nationale, elle définit des objectifs. le décret il découle d'une

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières applicables aux diagnostics de fonctionnement d installations de mesure de volumes d eau prélevée

Cahier des clauses techniques particulières applicables aux diagnostics de fonctionnement d installations de mesure de volumes d eau prélevée Cahier des clauses techniques particulières applicables aux diagnostics de fonctionnement d installations de mesure de volumes d eau prélevée PRESCRIPTIONS GENERALES 1. CADRE D INTERVENTION Le diagnostic

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION (Décret 92-158 du 20/02/92)

PLAN DE PREVENTION (Décret 92-158 du 20/02/92) PLAN DE PREVENTION (Décret 92-158 du 20/02/92) ULCO Entreprise Extérieure (EE) Coordonnées : Coordonnées : Université du Littoral-Côte d'opale 1, place de l'yser B.P. 1022 59375 Dunkerque cedex Représentée

Plus en détail

ACCORD DU 23 AVRIL 2008

ACCORD DU 23 AVRIL 2008 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national CLASSIFICATION DES TECHNICIENS, AGENTS DE MAÎTRISE ET CADRES DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AGRICOLES (23 avril

Plus en détail

CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE

CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE CATÉGORIE B FILIÈRE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE Le cadre d emplois des animateurs territoriaux relève de la filière «animation» et comprend les grades suivants

Plus en détail

Hygiène, Sécurité au Travail et Prévention

Hygiène, Sécurité au Travail et Prévention Hygiène, Sécurité au Travail et Prévention Equipement de Protection Individuelle (EPI) Les obligations des fournisseurs et des utilisateurs d EPI sont essentiellement issues de la transposition en droit

Plus en détail

3 Basse tension - Indices B1-B2-BR-BC- BE - Formation initiale

3 Basse tension - Indices B1-B2-BR-BC- BE - Formation initiale INTERBRANCHE J. 3 Basse tension - Indices B1-B2-BR-BC- BE - Formation initiale Habilitation électrique - Personnel électricien Objectifs Procéder à la réalisation de travaux, d'interventions, de consignations

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION SOLUTION TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/5

TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION SOLUTION TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/5 TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION SOLUTION TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/5 QUESTIONS RÉPONSES - OBSERVATIONS Connaissances générales Y a t-il une différence apparente entre un

Plus en détail

Risques spécifique électricité

Risques spécifique électricité Risques spécifique électricité Territorial Safety Officer (TSO) - Initial Objectifs de la session 1 Sensibilisation aux risques électriques 2 3 Prevention des risques électriques Conduite à tenir par le

Plus en détail

ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE (remplir un document par salarié(e) FICHE D IDENTITÉ DU CABINET Nom du praticien employeur (ou société)... Adresse du cabinet... Convention collective

Plus en détail

REPONSES HABILITATION BC

REPONSES HABILITATION BC REPONSES HABILITATION BC QUESTIONS RÉPONSES OBSERVATIONS Connaissances générales Y a t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? Le temps de passage

Plus en détail

PROCÉDURE ENCADRANT LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE

PROCÉDURE ENCADRANT LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE PROCÉDURE ENCADRANT LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Novembre 2012 2 PROCÉDURE ENCADRANT LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE INTRODUCTION La Commission scolaire de Portneuf vise, par cette

Plus en détail

L habilitation électrique

L habilitation électrique L habilitation électrique L HABILITATION est la reconnaissance par l EMPLOYEUR, de la capacité d une personne placée sous son autorité, à accomplir en sécurité vis-à-vis du risque électrique, les tâches

Plus en détail

Établissement : ... Adresse : CP Ville :

Établissement : ... Adresse : CP Ville : REGISTRE destiné au signalement d'un DANGER GRAVE ET IMMINENT par un membre du personnel ou du Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (décret n 82-453 du 28 Mai 1982, modifié par le

Plus en détail

La présente directive traite des règles et des conditions de réduction de l indemnité de remplacement du revenu après la détermination d un emploi.

La présente directive traite des règles et des conditions de réduction de l indemnité de remplacement du revenu après la détermination d un emploi. 1. CHAMP D'APPLICATION La présente directive traite des règles et des conditions de réduction de l indemnité de remplacement du revenu après la détermination d un emploi. 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE. Rôle du service

N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE. Rôle du service Fiche Info Prévention & Sécurité N 02 LE SERVICE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE Rôle du service Le rôle du service de prévention des risques professionnels

Plus en détail

Introduction au risque industriel

Introduction au risque industriel Introduction au risque industriel 1 2 Introduction au risque industriel A - Contexte national B - L étude des dangers et la prévention des accidents dans les installations classées 3 A - Contexte national

Plus en détail

PRESENTATION DES CIRCULAIRES DU 28 JUILLET 2015 ET DU 18 AOUT 2015

PRESENTATION DES CIRCULAIRES DU 28 JUILLET 2015 ET DU 18 AOUT 2015 ANNEXE I - :- :- :- :- :- :- CHSCTMESR Séance du 30 novembre 2015 - :- :- :- :- :- : PRESENTATION DES CIRCULAIRES DU 28 JUILLET 2015 ET DU 18 AOUT 2015 Présentation des circulaires Circulaire du 28 juillet

Plus en détail

FORMATIONS PSC1 REGLEMENT INTERIEUR DES FORMATIONS PSC1 URGENCE ET SECOURSIME. p.1/6. Janvier 2008 N 1 Emetteur DDUS 92 RI-PSC1

FORMATIONS PSC1 REGLEMENT INTERIEUR DES FORMATIONS PSC1 URGENCE ET SECOURSIME. p.1/6. Janvier 2008 N 1 Emetteur DDUS 92 RI-PSC1 FORMATIONS PSC1 URGENCE ET SECOURSIME Janvier 2008 N 1 Emetteur DDUS 92 RI-PSC1 p.1/6 REGLEMENT INTERIEUR DES FORMATIONS PSC1 Janvier 2008 N 1 Emetteur DDUS 92 RI-PSC1 p.2/6 PREAMBULE La France a souhaité

Plus en détail

Bac Pro indus. Exercices. 2) Afin. 5 v/div. Balayage : 5ms/div. A l aide. tension au. secondaire. est de 230. primaire. tension de.

Bac Pro indus. Exercices. 2) Afin. 5 v/div. Balayage : 5ms/div. A l aide. tension au. secondaire. est de 230. primaire. tension de. EXERCICES SUR LES TRANSFORMATEURS Exercice 1 Un transformateur supposé parfait est utilisé pour l alimentation des lampes situées autour d un bassin de décantation. 1) Parmi les deux modes d alimentation

Plus en détail

Des CHS en CHSCT Quels enjeux pour la CGT?

Des CHS en CHSCT Quels enjeux pour la CGT? Personnel actif et retraité des communes, départements, régions, sapeurs pompiers, OPHLM, préfectures et du secteur privé de la thanatologie, des eaux, des organismes HLM AJACCIO Mardi 24 mai 2011 Des

Plus en détail

RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE D IMMEUBLE(S) A USAGE D HABITATION

RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE D IMMEUBLE(S) A USAGE D HABITATION CABINET D EXPERTISES TECHNIQUES IMMOBILIERES 5, Route de Semilly 52700 PREZ SOUS LAFAUCHE Téléphone/Fax : 03 25 02 82 11 Portable : 06 30 40 80 33 Email : xavierleboeuf@yahoo.fr RAPPORT DE L ETAT DE L

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE BASSE TENSION POUR ELECTRICIEN

HABILITATION ELECTRIQUE BASSE TENSION POUR ELECTRICIEN FOLIO 1/6 1. OBJECTIF Au terme de la formation, les participants sont capables de : Opérer en sécurité sur tout ou partie d un ouvrage en exploitation. 1.1. OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Rappels sur les notions

Plus en détail

Image de début avec nom

Image de début avec nom Image de début avec nom Le bon usage de mon équipement de travail Alain HIRTH Ingénieur Conseil Mars 2014 Quelques définitions (Selon code du travail) Équipements de travail : Machines, appareils, outils,

Plus en détail

vous guider La taille Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture

vous guider La taille Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture vous guider La taille Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr L essentiel & plus encore L accueil des travailleurs saisonniers Bienvenue Vous venez

Plus en détail

Habilitation 1 - le risque électrique S 5.1. Radiateurs, réfrigérateurs

Habilitation 1 - le risque électrique S 5.1. Radiateurs, réfrigérateurs Habilitation 1 - le risque électrique S 5.1 1. Introduction L énergie électrique est aujourd hui la forme d énergie la plus employée. Ceci est du fait qu elle est simple à produire, transporter et transformer.

Plus en détail

Systèmes de mise à La Terre

Systèmes de mise à La Terre Plan du chapitre Systèmes de mise à La Terre (SLT) 1. Présentation générale 2. Régime TT 1 2 Plan du chapitre 1. Présentation générale 1.1 Définitions A QUOI SERVENT-ILS? : 1. Présentation générale 2.

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION TECHNICIEN DU FROID

Plus en détail

L EVALUATION DES RISQUES ET LE DOCUMENT UNIQUE

L EVALUATION DES RISQUES ET LE DOCUMENT UNIQUE SOCIAL N 68 SOCIAL N 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 12 septembre 2002 L EVALUATION DES RISQUES ET LE DOCUMENT UNIQUE QUESTIONS REPONSES L évaluation des risques est une obligation pour

Plus en détail

Séance de sensibilisation à la signalisation des travaux routiers Guide de signalisation des travaux routiers (GSTR)

Séance de sensibilisation à la signalisation des travaux routiers Guide de signalisation des travaux routiers (GSTR) Séance de sensibilisation à la signalisation des travaux routiers Guide de signalisation des travaux routiers (GSTR) La Direction de l'entretien et de la circulation du ministère des transports et de l

Plus en détail

Pré-requis (compétences non évaluées mais nécessaires)

Pré-requis (compétences non évaluées mais nécessaires) NIVEAU : COLLEGE : cycle central (5 ème ) DISCIPLINE(S) : Sciences physiques et chimiques CHAMP(S) : 5 ème (C14) Le courant électrique en circuit fermé : rôle du fil de connexion, en série, en dérivation

Plus en détail

Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Périodes de Formation en Milieu Professionnel PRÉAMBULE Les périodes de formation en milieu professionnel doivent participer activement à l acquisition des compétences du référentiel. Elles font l objet d une évaluation certificative. Les 22 semaines

Plus en détail

Affichages obligatoires

Affichages obligatoires FFPS Fiche pratique droit social Novembre 2012 Affichages obligatoires L employeur a un certain nombre d obligations en matière d affichage d informations destinées aux salariés de son entreprise : - sur

Plus en détail

1. Mise en situation :

1. Mise en situation : 1. Mise en situation : L électricité, la p lus répandue d es sources d'énergie, est d evenue familière p ar son utilisation en milieu domestique ou industriel. L électricité est par contre pour beaucoup

Plus en détail

La fonction alimentation

La fonction alimentation Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique La fonction alimentation Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe : Terminale Date : I Identification

Plus en détail

COURS N 4 : Sécurité des personnes dans les installations à basse tension DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE

COURS N 4 : Sécurité des personnes dans les installations à basse tension DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE COURS N 4 : Sécurité des personnes dans les installations à basse tension DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE FIN DU COURS {? heures} Page 1 sur 15 Tableau de comité de

Plus en détail

La composition du CHSCT

La composition du CHSCT CHSCT Les instances consultatives Le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail La composition du CHSCT Composition du CHSCT Articles 28 à 30 du décret n 85-603 Fiche VII.2.1 à 2.2 Le CHSCT comprend

Plus en détail

Amiante S/S4. Jean Michel HERRSCHER Conseiller en prévention

Amiante S/S4. Jean Michel HERRSCHER Conseiller en prévention Amiante S/S4 Conseiller en prévention Histoire de l OPPBTP 1947 Création, par un arrêté du ministre en charge du Travail, d un organisme de branche dédié à la prévention, mais aussi au contrôle de l application

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Services de Secours et des Sapeurs-Pompiers - DDSC 9 - JANVIER 1999 Date de mise

Plus en détail

Généralités : qu est-ce que le marquage CE?

Généralités : qu est-ce que le marquage CE? Le Marquage CE Généralités : qu est-ce que le marquage CE? Le marquage CE (symbolisé par un logo) est un marquage obligatoire pour tous les produits soumis à une ou plusieurs directives européennes traitant

Plus en détail

Baccalauréat professionnel

Baccalauréat professionnel Baccalauréat professionnel Epreuve de Prévention Santé Environnement Référence réglementaire: arrêté du 1342010 BO n 20 du 20 mai 2010 Modalités d évaluation en enseignement général RECOMMANDATIONS ACADEMIQUES

Plus en détail

Habilitations électriques nécessaires pour les différentes activités du personnel

Habilitations électriques nécessaires pour les différentes activités du personnel Habilitations électriques nécessaires pour les différentes activités du personnel 1) Le Contexte Réglementaire : Le décret du 22 septembre 2010 a introduit de nouveaux articles au code du travail : Article

Plus en détail

B0 H0 H0V exécutant Formation initiale Personnel exécutant de travaux d'ordre non électrique

B0 H0 H0V exécutant Formation initiale Personnel exécutant de travaux d'ordre non électrique B0 H0 H0V exécutant Formation initiale Personnel exécutant de travaux d'ordre non électrique Personnel non électricien travaillant à proximité des installations électriques. 7 heures Connaître la réglementation

Plus en détail

Annexes : A Mesdames et Messieurs les chefs d établissements d enseignement supérieur de l Etat. Aux associations de parents.

Annexes : A Mesdames et Messieurs les chefs d établissements d enseignement supérieur de l Etat. Aux associations de parents. MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Bruxelles, le 14-04-1983. ET DE LA CULTURE FRANCAISE Secrétariat Général Service «Sécurité-Hygiène-Energie» Bureau 219 67, rue Royale 1000 BRUXELLES Réf. : PV/CV/CL/CS/83/G.

Plus en détail

POLITIQUE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Considérant que le principal actif de la commission scolaire est le personnel qui y travaille;

POLITIQUE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Considérant que le principal actif de la commission scolaire est le personnel qui y travaille; POLITIQUE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Article 1.0 OBJET LA POLITIQUE Considérant que le principal actif de la commission scolaire est le personnel qui y travaille; Considérant l ensemble des lois et règlements

Plus en détail

Enseigner la santé et la sécurité au travail

Enseigner la santé et la sécurité au travail Enseigner la santé et la sécurité au travail La formation des enseignants Enseignants utilisateurs des installations et ou des équipements électriques. Enseignants effectuant des opérations sur les installations

Plus en détail

EP1 Schéma de liaison à la terre TT TELT

EP1 Schéma de liaison à la terre TT TELT I) Présentation Les installations alimentées directement par un réseau de distribution publique BT dont le neutre est relié à la terre sont réalisées selon ce schéma, c est le cas notamment des installations

Plus en détail