Union Internationale des Architectes International Union of Architects

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Union Internationale des Architectes International Union of Architects"

Transcription

1 Union Internationale des Architectes International Union of Architects Directives recommandées pour l'accord de l'uia sur les normes internationales recommandées de professionnalisme dans l'exercice de l'architecture Politique sur la propriété intellectuelle et le droit d'auteur Telles qu'approuvées par le Conseil lors de la 95 e session tenue à Barcelone en Espagne, février 2002 Cosecrétariat du programme de l UIA sur l'exercice de la profession The American Institute of Architects The Architectural Society of China Codirecteur James A. Scheeler, FAIA Codirecteur Prof. Xu Anzhi, Doyen 1735 New York Avenue, NW Université de Shenzhen Washington, DC Faculté d Architecture et de Génie Civil Shenzhen, Chine

2 Téléphone : (202) Téléphone : Télécopie : (202) Télécopie :

3 Politique de l'accord sur la propriété intellectuelle et le droit d'auteur Que les lois s'appliquant à une section nationale de l'uia permettent à un architecte d'exercer sa profession sans atteinte à son autorité ni à sa responsabilité, et de retenir la titularité de la propriété intellectuelle et du droit d'auteur sur son oeuvre. L'UIA désire développer et maintenir la protection de la propriété intellectuelle et du droit d'auteur des architectes sur leurs oeuvres d'une manière aussi efficace et uniforme que possible. L'UIA reconnaît le profond impact du développement et de la convergence des techniques de l'information et des communications sur la création et l'exploitation d'oeuvres artistiques. En outre, l'uia souligne l'énorme importance de la protection du droit d'auteur comme incitation à la création artistique, tout en reconnaissant la nécessité de maintenir l'équilibre entre les droits des auteurs et l'intérêt général. Les oeuvres mentionnées dans cette Directive devraient bénéficier d'une protection dans tous les pays de l'union. Cette protection s'exercera au profit de l'auteur et de ses ayants droit. Préambule Les services architecturaux sont caractérisés par la capacité intellectuelle de l'architecte. Les architectes qualifiés sont capables d'élaborer des solutions créatrices en matière d'édifices en appliquant leurs connaissances et compétences à une réflexion sur les exigences du client. Les idées et concepts créés par l'activité intellectuelle des architectes en sont les produits, ce qui leur permet d'exercer en tant qu'architectes. L'importance de cette demarche intellectuelle créatrice veut qu'elle bénéficie d'une excellente protection. La protection des droits de propriété intellectuelle garantit que des tiers ne pourront exploiter l'effort intellectuel d'architectes et d'autres créateurs d'oeuvres originales. Cette protection permet d encourager la création et l'innovation dans l'architecture au profit des clients et du public. Ce fait est essentiel pour l'amélioration culturelle en architecture, qui devient de plus en plus importante dans un monde globalisé afin de permettre aux individus de s'identifier à leur environnement construit. La Propriété Intellectuelle est constituée des droits résultant de l'activité intellectuelle dans les domaines industriel, scientifique, littéraire ou artistique, tels que les droits d'auteur, les droits de brevet et autres. Par opposition à la propriété de biens matériels, la propriété intellectuelle couvre l'effort intellectuel. La propriété intellectuelle est un terme général rendu encore plus concret en droit des brevets, en droit d auteur ou en droit des marques déposées. Le droit d'auteur couvre spécifiquement l'effort intellectuel concernant une création artistique par opposition à l'effort intellectuel concernant la mise au point d'un processus purement technique ou d'un objet, qui ne peut être protégé que par le droit des brevets. Le droit d'auteur protège les intérêts des auteurs relativement à leurs créations et leur accorde le droit exclusif de les exploiter Pour réussir à fournir leurs services dans des pays étrangers, les architectes doivent être sûrs que leur droit de propriété intellectuelle sur leurs oeuvres créatrices sera protégé. Il est donc important que la propriété intellectuelle soit protégée dans tous les pays, ce qui constituera pour les architectes le gage nécessaire à une prestation en toute confiance des meilleurs services possibles à leurs clients. À cet Union Internationale des Architectes International Union of Architects 1

4 égard, la Directive de l'uia sur l'exercice dans un pays hôte joue un rôle important, car elle encourage les prestations au-delà des frontières tout en protégeant la propriété intellectuelle des architectes. Directive La Directive ci-après tente de définir les principaux concepts, problèmes et cas usuels, relatifs aux droits de propriété intellectuelle dans le domaine de l'architecture. Cela inclut les définitions de l «auteur» et des «oeuvres» faisant l'objet du droit d'auteur, ainsi que l examen de problèmes tels que ceux du droit moral, de la protection, de la propriété et de l application des règles en la matière. 1. Auteur 1.1 Propriété initiale L'auteur d'une oeuvre est la personne qui a créé cette oeuvre; il est présumé être le titulaire du droit d'auteur sur l'oeuvre. Un auteur est toujours une personne physique. Les sociétés, les entreprises ou les entités publiques peuvent toutefois posséder un droit d'auteur sur une oeuvre lorsque celle-ci est créée dans le cadre de contrats de services de consultants (voir la section 1.2) ou si les auteurs acceptent de céder leurs droits, à condition que les formes d'une telle cession soient prévues dans la législation nationale applicable au droit d'auteur. 1.2 Oeuvres réalisées dans le cadre de contrats de services de consultants et de travail Dans le cas d'oeuvres créées par un architecte dans le cadre d'un contrat de travail, l'employeur est présumé être le titulaire du droit d'auteur ; cependant, cette présomption peut être modifiée par des dispositions explicites du contrat de travail. Dans le cas d'oeuvres créées par un architecte engagé comme consultant, l'architecte est présumé titulaire du droit d'auteur. Toutefois, si la loi l'autorise, le droit d'auteur peut être cédé par contrat et avec le consentement de l'auteur. Comme le droit d'auteur est un bien commercial, il convient qu'un paiement, en sus des honoraires versés pour les prestations architecturales, soit effectué aux architectes qui consentent à la cession de leur droit d'auteur sur leur oeuvre. 1.3 Oeuvres collectives Le droit d'auteur sur chaque contribution particulière à une oeuvre collective est distinct du droit d'auteur sur l'oeuvre collective dans son ensemble, et échoit initialement à l'auteur de la contribution. Faute de cession explicite du droit d'auteur ou de tous droits en dérivant, le titulaire du droit d'auteur sur l œuvre collective est présumé avoir acquis uniquement le privilège de reproduire et de diffuser la contribution en tant que partie de cette oeuvre collective particulière, ou en tant que toute révision de cette oeuvre collective, ou en tant que toute oeuvre collective ultérieure dans la même série. Le droit d'auteur sur une contribution collective dans le cadre de la création d'une oeuvre échoit à tous les auteurs de l'oeuvre collective. Tous les auteurs ont les mêmes droits relatifs au droit d'auteur. Ces droits peuvent uniquement s exercer collectivement en ce qui concerne l'oeuvre dans son ensemble. Union Internationale des Architectes International Union of Architects 2

5 2. Oeuvres protégées Le droit d'auteur protège "les oeuvres originales d un auteur" qui sont formulées sous une forme d expression tangible. Il n'est pas nécessaire que la formulation soit directement perceptible aussi longtemps qu'elle peut être communiquée à l'aide d'une machine ou d'un appareil. Aucune publication ni enregistrement ni aucune autre action n'est nécessaire pour obtenir le droit d'auteur. Le droit d'auteur s'obtient automatiquement lorsque l'oeuvre est créée pour la première fois. 2.1 Oeuvres architecturales Les oeuvres protégées dans le cadre de cette directive sont les oeuvres architecturales originales d un auteur, formulées par n'importe quel moyen d'expression tangible, et qui représentent une création intellectuelle personnelle et originale. La nouveauté, l'ingéniosité ou le mérite esthétique ne sont pas des critères des oeuvres protégées, mais si dans certaines sections membres de l UIA, le caractère esthétique certain est requis. La condition nécessaire à remplir en matière d'originalité est uniquement que l'oeuvre doive son existence aux efforts de l'auteur et ne soit pas simplement une copie d'une oeuvre préexistante. La protection du droit d'auteur s'étend uniquement aux oeuvres construites ou aux idées matérialisées (plans, maquettes, etc.) et non pas aux seules idées, procédures, méthodes de fonctionnement ou concepts mathématiques en tant que tels, lesquels pourraient être protégés dans le cadre des droits de protection technique applicables tels que les droits de brevet. La protection du droit d'auteur peut couvrir toute sorte d'oeuvre architecturale. 2.2 Protection d'oeuvres architecturales spécifiques Documentation de conceptions architecturales La documentation de conceptions architecturales et d'édifices sous forme soit électronique soit imprimée peut être protégée dans le cadre du droit d'auteur. Mis à part les plans, les dessins, les schémas, etc., de l'ouvrage en tant qu'oeuvre protégée par le droit d'auteur, l'ouvrage lui-même peut être protégé, s'il est réalisé en trois dimensions. Ceci s'applique également aux travaux de planification urbaine et de conception urbaine Rapports d'expertise, prescriptions techniques et autres documents La forme adoptée de présentation de rapports d'expertise, de prescriptions techniques et autres documents peut être protégée dans le cadre du droit d'auteur, si ces documents constituent une création personnelle. La protection ne couvre pas le contenu du document mais uniquement la forme de présentation, afin de distinguer le droit d'auteur des droits de protection technique tels que le droit de brevet Edifices Un édifice peut être protégé dans le cadre du droit d'auteur, si la conception satisfait les critères de la création personnelle originale (voir la section 2.1 ci-dessus). De même, des parties d édifices ou un ensemble d édifices peuvent être protégés ainsi que le nouvel ensemble, constituant une création, formé par un nouveau groupement d'éléments déjà connus. Le style, le goût, la valeur esthétique ou la mode n ont aucune importance à cet égard, si l'oeuvre possède le caractère nécessaire de création nouvelle. Tout édifice ou oeuvre architecturale peut être protégé dans le cadre du droit d'auteur. Union Internationale des Architectes International Union of Architects 3

6 3. Protection des intérêts de l'auteur L'architecte, en tant que titulaire du droit d'auteur, détient les droit exclusifs d autoriser la reproduction de ses oeuvres sous forme de copies, aussi longtemps qu'elles sont protégées par la loi sur le droit d'auteur. La reproduction non autorisée par des tiers peut conférer à l'auteur le droit d'intenter une action en justice. Toutefois il faut noter que dans le domaine de l'architecture, bien des éléments d édifices sont déjà connus, tels que les portes, les fenêtres, les toitures et les murs, ce qui par conséquent limite la création architecturale. C'est pourquoi la question de violation du droit d'auteur se soulève uniquement si un concept unique d'édifice, un détail technique exceptionnel ou un aspect extraordinaire d'un édifice est copié. La simple influence d'oeuvres architecturales existantes sur la conception de nouvelles oeuvres architecturales ne constitue pas une violation du droit d'auteur. Droit moral Ledit "droit moral" comporte le droit d'attribution et le droit d'intégrité relativement aux oeuvres protégées. Ces droits assurent la reconnaissance de la paternité des oeuvres et leur protection contre des contrefaçons. 3.1 Droit de publier une oeuvre architecturale Sous réserve des lois relatives au respect de la vie privée, les auteurs d'oeuvres architecturales devraient jouir du droit exclusif de publier leurs oeuvres. Ce droit ne s'applique aux architectes que de manière limitée, car en général ils ne sauraient intervenir dans la publication de l'oeuvre qu'ils conçoivent pour le client. Toutefois, l'architecte devrait avoir le pouvoir de décider si, quand et comment les plans et images de son oeuvre vont être publiées. En outre, les conceptions présentées dans des concours architecturaux ne devraient être publiées et exhibées que conformément aux conditions du concours ou avec le consentement spécifique de l'auteur. Les oeuvres produites par des étudiants au cours de leurs études ne devraient être publiées et exposées que dans la mesure nécessaire à leur évaluation et critique par les jurys d examen. L'oeuvre d'étudiants ne devrait pas être publiée pour d'autres raisons, sauf consentement de l'étudiant. L'emploi d'une oeuvre déposée à des fins telles que la critique, le commentaire, le journalisme, l'enseignement, l'érudition ou la recherche ne devrait pas constituer une violation du droit d'auteur. Son emploi à de telles fins est parfois dénommé l'exception de «l'usage loyal» à la protection du droit d'auteur. Il existe des limites raisonnables à cet usage loyal, qui a pour effet de restreindre le marché ouvert à l'auteur pour son oeuvre déposée. 3.2 Reconnaissance de la paternité d'une oeuvre Les auteurs devraient avoir le droit d apposer leur nom sur leur oeuvre et de se faire attribuer l'oeuvre lorsqu'elle est publiée. Cette reconnaissance est particulièrement importante pour les dessins, les plans et autres documents, mais elle s'applique également à l'édifice construit. Bien qu'une mention de réserve ne soit pas une condition de la protection du droit d'auteur, cette mention doit être faite, en Union Internationale des Architectes International Union of Architects 4

7 particulier pour les dessins et autres documents architecturaux, aux fins de clarification. Ceci peut éviter à l'auteur de se voir opposer l argument en défense d'un usage de bonne foi à une réduction de dommages-intérêts demandés en justice. Une mention de réserve pourrait être rédigée de la manière suivante : «Copyright Associated Architects, Inc. 1999». 3.3 Contrefaçon d'oeuvres architecturales Outre les droits économiques de l'auteur, et même si ces droits sont cédés à quelqu'un d'autre, l'auteur devrait avoir le droit de revendiquer la paternité de l'oeuvre et s opposer au plagiat, à l'altération, à la mutilation ou à toute autre modification, ou à toute autre action attentatoire relative à ladite oeuvre, qui serait préjudiciable à son honneur ou à sa réputation. Ce droit, parfois décrit comme le Droit Moral à l'intégrité d'une oeuvre créée, devrait être maintenu même après le décès de l'auteur, au moins jusqu'à l'expiration des droits économiques, et devrait être exercé par les personnes ou institutions autorisées par la législation du pays dans lequel la protection est invoquée. 3.4 Remaniements - Équilibre des intérêts des propriétaires et des architectes lorsque les édifices sont remaniés La longue durée d'un édifice rend probable la nécessité d adaptations, d agrandissements ou toutes autres modifications. Le client a investi une fois dans cet édifice et doit avoir la possibilité de le remanier en fonction de ses besoins économiques. Le propriétaire ou usager de l'édifice doit avoir le droit d'adapter l'édifice suivant l'évolution des besoins ou usages, ce qui entraîne souvent des modifications du concept architectural. Par ailleurs, il peut être nécessaire de remanier un édifice par suite de modifications apportées à la réglementation du bâtiment. D autre part, la réputation des architectes est largement établie par leurs oeuvres bâties. Les remaniements d'un édifice peuvent donc nuire à la réputation de l'architecte qui est connu comme l'auteur du bâtiment. Le remaniement doit être tel que l'intérêt personnel des architectes à l'intégrité de l'édifice soit sauvegardé et que leurs compétences architecturales ne soient pas dénigrées ni dépréciées en public. L'architecte court le danger qu'après un remaniement non autorisé de son oeuvre connue comme la sienne, il reste reconnu comme l'architecte de cet ouvrage remanié. Aux yeux du public, l'auteur sera alors considéré comme ayant créé ces nouvelles expressions architecturales, ce qui peut entacher sa réputation. Il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre les deux intérêts : l'intérêt du propriétaire au remaniement de l'édifice, et l'intérêt de l'auteur à son intégrité. Pour trouver cet équilibre, il faut tenir compte de ce que l'architecte auteur initial d'un édifice apprécie mieux que quiconque les possibilités d'adapter l'édifice à l'évolution des demandes. Du fait que cet architecte a une connaissance poussée de la conception, de la construction et de l'environnement de sa création, il est le mieux placé pour élaborer les solutions nécessaires tout en respectant la conception de l'édifice et ses qualités esthétiques. Par conséquent, il est recommandé que la loi confère à l'auteur d'un édifice le droit d'être consulté avant remaniement de celui-ci. Ce droit n'interdirait pas aux propriétaires de procéder aux remaniements répondant à leurs exigences. Toutefois, une consultation menée de bonne foi permet au propriétaire d'envisager de maintenir l'intégrité de la conception originale ou, si nécessaire, permet à l'architecte de se dissocier publiquement des oeuvres remaniées. 3.5 Démolition Union Internationale des Architectes International Union of Architects 5

8 Le droit de faire objection au remaniement de l'oeuvre devrait également comporter le droit de s opposer à sa démolition. Contrairement au remaniement, la destruction de l'oeuvre ne comporte pas le risque que l'architecte soit reconnu comme l'auteur de l'oeuvre remaniée. Toutefois la destruction de l'oeuvre ne porte pas moins atteinte au droit moral à l'intégrité de l'oeuvre de l'architecte. L'auteur a intérêt à ce que l'oeuvre continue d établir et de maintenir sa réputation professionnelle. Par conséquent, le droit du propriétaire de démolir l'édifice se heurte au droit moral de l'architecte. Donc, le droit à la démolition d'un édifice doit être pondéré par le droit de l'auteur à l'intégrité de celui-ci. 4. Durée de la protection La protection du droit d'auteur devrait se prolonger pendant cinquante ans au-delà du décès de l'auteur de l'oeuvre. 5. Exercice des droits d'auteur L'UIA recommande de veiller à l'existence aux lois et de procédures d'application permettant de réagir vigoureusement contre toute atteinte aux droits de propriété intellectuelle couverts par cette Directive. Ces procédures devraient être appliquées de manière à éviter la création de barrières aux échanges légitimes et comporter des dispositions contre leur application abusive. Les procédures concernant le respect des droits de propriété intellectuelle devraient être justes et équitables. Elles ne devraient pas être excessivement complexes ou onéreuses, ni prévoir des délais trop courts ou trop longs. 6. Propriété des plans d architecture La classification juridique de la propriété des plans d architecture diffère selon qu'il s'agit de pays anglo-américains régis par le droit coutumier et jurisprudentiel (dit "common law") ou de pays régis par le Code Napoléon. Dans les pays régis par le droit coutumier, les documents de l'architecte sont normalement traités comme des instruments de service dont l'architecte retient la propriété tandis que le client jouit de l'autorisation contractuelle d'utiliser les documents pour construire l'édifice. Dans le pays régis par le Code Napoléon, les documents de l'architecte deviennent la propriété du client à l'expiration du contrat. L'architecte est obligé par contrat de remettre les documents au client. Cette situation a un effet sur la propriété intellectuelle : alors que dans les pays de droit coutumier, les architectes sont à la fois propriétaires de leurs documents et titulaires du droit de propriété intellectuelle sur ces documents, les architectes des pays régis par le Code Napoléon sont simplement titulaires de la propriété intellectuelle sur leurs documents, le propriétaire des documents à proprement parler étant le client. 7. Coopération entre les sections membres de l'uia Chaque section membre de l'uia entamera, sur demande, des consultations avec toute autre section membre de l'uia ayant ses raisons de croire qu'un titulaire d'un droit de propriété intellectuelle, qui doit être obligatoirement un ressortissant ou résident de la section membre de l'uia faisant l'objet des consultations, se livre à des pratiques contraires aux lois et réglementations de la section membre de l'uia demanderesse sur l'objet de cette Directive. La section membre de l'uia dans laquelle le problème se pose devra se montrer entièrement disposée Union Internationale des Architectes International Union of Architects 6

9 à se consulter avec la section membre de l'uia demanderesse, et facilitera ces consultations dans toute la mesure du possible. Elle coopèrera également à cet égard en rendant disponibles toutes les informations pertinentes non confidentielles. 8. Dommages et intérêts Les juridictions devraient pouvoir ordonner à toute personne ayant délibérément enfreint un droit d'auteur, de payer une indemnité suffisante au titulaire de ce droit. 9. Ordonnancement institutionnel ; Dispositions définitives L'UIA suivra de près la mise en vigueur de cette Directive ; en particulier, elle veillera à ce que les sections membres de l'uia remplissent les obligations que leur impose cette directive, et elle leur offrira la possibilité de consultations sur les aspects des droits de propriété intellectuelle. Elle assumera les autres responsabilités qui pourront lui être confiées par les sections membres de l'uia ; et en particulier, elle fournira l assistance demandée par ces sections dans le cadre de procédures de règlement des différends. Les sections membres conviennent de coopérer entre elles en vue d'éliminer le commerce international de produits de contrefaçon, en violation des droits de propriété intellectuelle. Novembre 2001 Membres du Comité de rédaction sur la propriété intellectuelle et le droit d'auteur Dr. Tillman Prinz, Président (Allemagne) Isabelle Moreau (France) Michael Peck (Australie) Carl Sapers (USA) Union Internationale des Architectes International Union of Architects 7

Union Internationale des Architectes International Union of Architects

Union Internationale des Architectes International Union of Architects Union Internationale des Architectes International Union of Architects Directives recommandées pour l'accord de l'uia sur les normes internationales recommandées de professionnalisme dans l'exercice de

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE ARTICLE I - Objet...2 ARTICLE II - Etendue de la Sous-licence...3 ARTICLE III - Territoires concédés...3 ARTICLE IV - Conditions d accès...3

Plus en détail

DROIT DE L'INTERNET... 1 CARTE HEURISTIQUE... 2 LES CATÉGORIES JURIDIQUES DE LOGICIELS...3

DROIT DE L'INTERNET... 1 CARTE HEURISTIQUE... 2 LES CATÉGORIES JURIDIQUES DE LOGICIELS...3 Table des matières DROIT DE L'INTERNET... 1 CARTE HEURISTIQUE... 2 LES CATÉGORIES JURIDIQUES DE LOGICIELS...3 Logiciel commercial...3 Logiciel du domaine public...3 Logiciel Freeware (Graticiel)...3 Logiciel

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

Ligne directrice pour la Politique de l'accord sur le Champ d intervention de l'architecte

Ligne directrice pour la Politique de l'accord sur le Champ d intervention de l'architecte Union Internationale des Architectes International Union of Architects Ligne directrice pour la Politique de l'accord sur le Champ d intervention de l'architecte Adoptée par la Commission Exercice professionnel

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE. source http://www.upp-auteurs.fr

CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE. source http://www.upp-auteurs.fr CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE source http://www.upp-auteurs.fr Droit d'auteur Le droit d'auteur constitue une branche de la propriété littéraire et artistique. Il a pour vocation de fixer un cadre juridique

Plus en détail

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence Annuaire 1960, Nouvelle Série N 10, 2 ème Partie, 63 e Année, page 21 24 e Congrès de Londres, 30 mai - 4 juin 1960 Le Congrès, considérant que les droits de propriété industrielle sont institués et protégés

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Objet Les présentes conditions générales définissent les termes et les conditions générales d utilisation ainsi que les conditions de mise à disposition

Plus en détail

Services de Banque à Distance

Services de Banque à Distance Particuliers Version : Février 2012 Services de Banque à Distance Conditions d Utilisation de l Outil «Avis Client» Le Crédit Mutuel Arkéa, ci-après désigné «La Banque», permet à ses clients, utilisateurs

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI PRINCIPES POUR LES AVOCATS ETABLISSANT

Plus en détail

Licence Publique de l Union européenne V.1.1

Licence Publique de l Union européenne V.1.1 Licence Publique de l Union européenne V.1.1 EUPL Communauté Européenne 2007 La présente Licence Publique de l Union européenne ("EUPL") 1 s applique à toute Œuvre ou Logiciel (telle que ci-dessous définis)

Plus en détail

La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail

La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail DIVERS La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail INTRODUCTION De multiples créations sont réalisées dans le cadre des entreprises par leurs salariés. Il

Plus en détail

QUESTION 95. L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion

QUESTION 95. L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion QUESTION 95 L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion Annuaire 1989/II, pages 290-294 Comité Exécutif d'amsterdam, 4-10 juin 1989 Q95 QUESTION Q95 L'usage des marques d'autrui sans danger de

Plus en détail

Contrat autorisant l Université Montpellier X à diffuser une thèse électronique

Contrat autorisant l Université Montpellier X à diffuser une thèse électronique Contrat autorisant l Université Montpellier X à diffuser une thèse électronique Entre : L Université Montpellier X, en son représentant légal :...... Adresse :.. Et : d'une part Mme, Mlle, M. (rayer la

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle

Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Les contrats de passation de marché public pour un site Internet : la clause de propriété intellectuelle Préambule Ce document est réalisé dans le cadre du PRAI (Programme régional d actions innovatrices)

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

-17- TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Article Premier

-17- TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Article Premier -17- TABLEAU COMPARATIF Code de la propriété intellectuelle Article Premier Article Premier Art. L. 112-3 Les auteurs de traductions, d'adaptations, transformations ou arrangements des oeuvres de l'esprit

Plus en détail

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE Ces Précisions concernant le Signalement d un Contenu Illicite ont pour but de vous fournir une explication des questions figurant au formulaire

Plus en détail

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières 1. À mesure que la profession actuarielle se mondialise et que les clients que nous servons élargissent

Plus en détail

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE -

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - N 2 - Février 2006 DROIT DE COPIE DROIT D AUTEUR ET DROIT DE COPIE Tout auteur

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES RELATIVE À LA PROTECTION DES DONNÉES MÉDICALES (adoptée par le Comité des ministres le 13 février

Plus en détail

Conditions générales de vente Anne Cauvel

Conditions générales de vente Anne Cauvel Conditions générales de vente Anne Cauvel Définitions Est appelé Anne Cauvel, nous, l auteur Anne Cauvel de Beauvillé, sise 74, rue Lévis, 75017 Paris, France. Est appelé Client la personne physique ou

Plus en détail

Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire)

Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire) Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire) Entre VoxWave, SAS 805 316 825 R.C.S Melun (France) Ci-après dénommé «le Cessionnaire» D'UNE PART Et toute personne adressant

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON FICHE PEDAGOGIQUE UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication Code EPS : 713005U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) ACTIVITE : Notions de droit appliqué au domaine

Plus en détail

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE *

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * 511 CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * LIVRE VI PROTECTION DES INVENTIONS ET DES CONNAISSANCES TECHNIQUES TITRE 1ER BREVETS D INVENTION Section 1. Généralités Article L611-1 (Loi núm. 96-1106 du 18

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE EN LIGNE. 1 Objet

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE EN LIGNE. 1 Objet MENTIONS LEGALES Consonnances.fr a fait l'objet d'une déclaration auprès de la Commission Nationale de l'informatique et des Libertés, sous le numéro 1595804. Conformément aux articles 39 et suivants de

Plus en détail

Accord entre l'organisation des Nations Unies et l'organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle [ * ] Préambule

Accord entre l'organisation des Nations Unies et l'organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle [ * ] Préambule Accord entre l'organisation des Nations Unies et l'organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle [ * ] Préambule En application des dispositions de l'article 57 de la Charte des Nations Unies et

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION

CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION NOM LÉGAL INTERVENU ENTRE COORDONNÉES ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL TÉLÉPHONE COURRIEL Représenté au présent contrat par, dûment autorisé, ci-appelé INSTITUTION

Plus en détail

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.)

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) 02/03/2015 La société civile immobilière est une forme de société civile dont les opérations sont relatives aux immeubles. Cependant, il ne peut s'agir de toutes

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU

MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU FARMAFlux rue Archimède 11 1000 Bruxelles CBE 0536.680.412 MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU TRAITEMENT) ET L ASBL FARMAFLUX (SOUS-TRAITANT) Page 2/6 Avant-propos FarmaFlux

Plus en détail

Droit de la création publicitaire

Droit de la création publicitaire Christophe Bigot Avocat au Barreau de Paris Droit de la création publicitaire L.G.D.J Table des matières INTRODUCTION TITRE I LA PROTECTION DES CRÉATIONS PUBLICITAIRES Chapitre 1. Les conditions de protection

Plus en détail

Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4

Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4 Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITE DU CODEX SUR LES PRINCIPES GENERAUX Dix-neuvième session (extraordinaire) Paris, France, 17 21 novembre

Plus en détail

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un La particularité de ce NDA est son caractère tripartite, signé entre : le prospect, le propriétaire d un business et un broker dit, co-operating broker. Le co-op broker a assuré la mise en relation entre

Plus en détail

Exemple de Contrat d édition

Exemple de Contrat d édition Exemple de Contrat d édition August 2007 Entre L Auteur Et L Editeur Désignés ci-dessous par «Les Parties» Il est convenu ce qui suit : Préambule Le présent accord porte sur la publication d oeuvres scientifiques

Plus en détail

LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET

LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET 3. PROCEDURE D INSCRIPTION 4. RESPONSABILITE 5. GARANTIE 6. SINCERITE 7. UTILISATION DU SERVICE 8. SECRET DES INFORMATIONS TRANSITANT GRACE AU SITE

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Contrat de licence d utilisation de progiciel

Contrat de licence d utilisation de progiciel Contrat de licence d utilisation de progiciel Date : mercredi 9 avril 2014 Version : V01 SSL Europa - 8 chemin des Escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 www.ssl-europa.com ENTRE LES

Plus en détail

22 octobre 2014. LICENCE d UTILISATION du Logiciel PREMIA 13 PREMIA13 2007 _INRIA-ENPC

22 octobre 2014. LICENCE d UTILISATION du Logiciel PREMIA 13 PREMIA13 2007 _INRIA-ENPC LICENCE d UTILISATION du Logiciel PREMIA 13 PREMIA13 2007 _INRIA-ENPC ENTRE INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE ET EN AUTOMATIQUE (INRIA), Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique,

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotionde l Investissement Institut National Algérien de la Propriété Industrielle La contrefaçon dans le domaine des TIC, en vertu

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

Questions de droit international. Sommaire :

Questions de droit international. Sommaire : Version 2 du 21/05/2013 Questions de droit international Sommaire : I- La juridiction compétente...2 A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national...3 1-Les règles de compétence

Plus en détail

Attribution - Non Commercial Pas d Oeuvres Dérivées 2.0

Attribution - Non Commercial Pas d Oeuvres Dérivées 2.0 Attribution - Non Commercial Pas d Oeuvres Dérivées 2.0 La création sonore que vous vous apprêtez à écouter et/ou télécharger sur le site www.silenceradio.org est protégée par la loi belge du 30 juin 1994

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Contrat de diffusion par voie électronique, en ligne, d une thèse soutenue à l Université MONTESQUIEU BORDEAUX IV

Contrat de diffusion par voie électronique, en ligne, d une thèse soutenue à l Université MONTESQUIEU BORDEAUX IV Contrat de diffusion par voie électronique, en ligne, d une thèse soutenue à l Université MONTESQUIEU BORDEAUX IV - Vu l arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt. - Vu le vote des Conseils

Plus en détail

G / Vte fds comm insc INPI

G / Vte fds comm insc INPI G / Vte fds comm insc INPI CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (Partie Législative) Livre VII : Marques de fabrique, de commerce ou de service et autres signes distinctifs Titre Ier : Marques de fabrique,

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions Conditions générales d'utilisation Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités de mise à disposition des services du site Dessertbox.be, ci-après nommé «le Service»

Plus en détail

Contre exemple de licence Open Data

Contre exemple de licence Open Data Contre exemple de licence Open Data La licence reproduite dans la suite de ce document est un exemple typique de licence incompatible avec les principes de l'open Data. Au vu de cette incompatibilité et

Plus en détail

ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE

ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE REGLEMENTATION DE FOND DELIBERATION n 2002-162 APF du 5 décembre 2002 portant réglementation de la consultation juridique et

Plus en détail

AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE FR AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 8 décembre 2008 sollicité par le ministère français de l Économie, de l Industrie et de l Emploi sur un projet d ordonnance relative aux instruments financiers

Plus en détail

Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège. 1. Règlement général : actualisation

Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège. 1. Règlement général : actualisation Conseil d'administration DOC. 17.908bis/CA/18.11.2015 Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège 1. Règlement général : actualisation

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION L accès et l utilisation du site de CDGP accessible à l adresse http://www.cdgp.fr (ci-après «le Site») et des services qui y sont proposés (ci-après «les Services»)

Plus en détail

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le domaine des services licites de musique en ligne (Texte présentant

Plus en détail

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets.

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Les brevets Brevets Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Deux fonctions : Se protéger d une exploitation abusive du produit au plan commercial

Plus en détail

Note sur la propriété intellectuelle et industrielle

Note sur la propriété intellectuelle et industrielle 1 Note sur la propriété intellectuelle et industrielle Note rédigée par le cabinet BGV & Partenaires Lyon en collaboration avec la Guilde des Doctorants. Résumé : cette note présente la problématique générale

Plus en détail

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32.

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32. Directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail Journal officiel

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr Fiche à jour au 18 décembre 2011 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Matière : Introduction

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM I. Définitions et champ d application On désigne par «DEVBOOKING» la Société DEVBOOKING SAS. DEVBOOKING SAS au capital de 10.000 euros, dont le

Plus en détail

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A)

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) Principes Critères Protocole Compétences aux fins de l obtention du titre de ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) I INTRODUCTION L arbitrage est un processus par lequel les parties prenantes à un différend

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, portant mise en œuvre de la directive n 91/250/C.E.E.

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire Préparation de l offre de services, Propriété é intellectuelle et Valorisation des résultats de la recherche universitaire Karine Herreyre, Ph.D. Agente de valorisation Vice rectorat à l enseignement et

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 9 mars 2012 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Matière : Droit Web-tuteur

Plus en détail

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES AGREMENT DES CORRESPONDANTS REGLEMENT Préambule Conformément à l article 4 du Règlement Général 1 du Conseil des Bureaux qui a pour objet de régir les relations entre les Bureaux nationaux d assurance

Plus en détail

La protection des pièces détachées en droit communautaire

La protection des pièces détachées en droit communautaire MODÈLE I Historique La protection des pièces détachées en droit communautaire Le processus d harmonisation du droit européen sur la protection juridique des modèles industriels a été lancé par le Livre

Plus en détail

Logiciels et Logiciels libres. Quel cadre juridique?

Logiciels et Logiciels libres. Quel cadre juridique? Décoder le jargon juridique Identifier les idées clés Anticiper les évolutions Logiciels et Logiciels libres Quel cadre juridique? Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Aquitaine Libre

Plus en détail

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg La présente charte a pour objet de définir les conditions et modalités d'exploitation de la marque Hosted in Luxembourg ci-après désignée «Le

Plus en détail

Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr»

Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr» Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr» L'accès au site «www.groupama-predict.fr», ci-après dénommé le «Site», implique l'acceptation des dispositions détaillées ci-après. Le Site accessible

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES LE CONSEIL, Vu l article 5 (b) de la Convention relative à l Organisation de Coopération

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)13 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la gouvernance et la gestion du patrimoine universitaire et son Rapport explicatif (adoptée

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Loi n 2014-025 sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS Depuis l apparition de l écrit, la signature a permis d identifier le correspondant-auteur d un courrier ou d un document.

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015

Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015 Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015 Principales évolutions : Les principales évolutions par rapport aux versions précédentes ont été surlignées en jaune. Article modifié Charte de déontologie Article

Plus en détail

Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur

Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur Fermer la fenêtre Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur Le développement et l exploitation d applications mobiles interviennent dans un environnement

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE

LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE Comme tout artiste sur son œuvre, l architecte dispose d un droit d auteur sur l œuvre architecturale qu il conçoit, tout comme sur les plans, maquettes et

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Politique d intégrité en recherche (ci-après appelée la «présente politique») découle de la Politique institutionnelle

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE TITRE DE LA PRÉSENTATION 1 INTRODUCTION A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Soizic LEFEUVRE/Karim TADRIST NOVEMBRE 2015 LE DROIT D AUTEUR UNE IDEE QUI VIENT DE LOIN 2 LES ORIGINES DU DROIT D AUTEUR Genèse Historique

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

Conditions générales de location et d exploitation d images

Conditions générales de location et d exploitation d images Conditions générales de location et d exploitation d images PREAMBULE 1. Aux termes des présentes conditions, la notion de photographie est définie comme "Tout document reproduisant une image sur support

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

Comores. Loi relative aux marques

Comores. Loi relative aux marques Loi relative aux marques Loi n 64-1360 du 31 décembre 1964 [NB - Loi n 64-1360 du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce ou de service] Titre 1 - Du droit de propriété des marques Art.1.-

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Plan Introduction générale Chapitre I Droit chinois des brevets Chpitre II Droit chinois des

Plus en détail