La récré à Boulogne-Billancourt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La récré à Boulogne-Billancourt"

Transcription

1 1/9 La récré à Boulogne-Billancourt Touche pas à ma parole The Red Flower, said Mowgli, I will get some. There speaks the man s cub, said Bagheera proudly. Go thou down quickly to the men s huts in the valley and take some of the Red Flower which they grow there, so that when the time comes thou mayest have even a stronger friend than I or Baloo... Get the Red Flower By Red Flower, Bagheera meant fire, only no creature in the Jungle will call fire by its proper name. Every beast lives in deadly fear of it, and invents a hundred way of describing it 1 La récré...1 Mon cheval pour une parole d'élève 3 Pouvez-vous m'indiquer le chemin du racisme?...6 Les Français parlent aux Français...7 La Francophonie, une solidarité internationale...8 La récré Hiver , une banlieue, fermeture d une usine automobile. Une classe-dépotoir de sixième, une vingtaine d enfants de migrants primo-arrivants de 11 à 16 ans, une quinzaine de nationalités, deux jeunes maghrébines déjà adolescentes, me faisant jurer de ne pas dire à l assistante sociale qu elles n étaient jamais allées à l école dans leur pays où ce privilège est interdit aux filles. Des colosses d adolescents dont le destin est le fait de l Education Nationale en proie aux flux migratoires, cachaient un petit Vietnamien silencieux, 11 ans peut-être, un enfant appliqué, Hui-Phong, prix Nobel des enfants des guerres, Hui-Phong de l étoffe des petits héros, Hui-Phong, petit prince de la postmodernité. Le livre utilisé dans cette classe était un manuel de lecture de CP pour enfants français, ouvrage déjà périmé en 1957 alors que je commençai ma carrière d enseignante de FLE 2 auprès d'enfants américains des forces de l Otan. Il n y avait, en dépit du grand désir pourtant exprimé par ces enfants de Boulogne, aucun enseignement de mathématiques. Une jeune surveillante sans formation faisait office d'enseignante. Hui-Phong, petit garçon silencieux, venait me trouver à la récré, je lui préparais des exercices pour lui tout seul, une école spéciale construite autour de lui, en souvenir des bombes au napalm dont il avait la mémoire dans les yeux fermés de sa lignée. Nous communiquions avec ses regards, son sourire, des gestes, nos papiers, ma voix, sa curiosité, son attention, son enthousiasme, les cassettes d un cours pour enfants italiens. Hui-Phong aimait et il restait mutique. En français. Un jour, just so story, l idée me vint de lui demander de me traduire en français comment il disait en vietnamien, cette phrase gardée en mémoire, ouvre la fenêtre, puisque nous étions en situation d ouvrir la fenêtre pour aérer la salle pendant la récré. Hui-Phong pigea. Avec une assurance surprenante, il prit la parole et tel Claude Hagège faisant son cours au Collège de France, il m expliqua qu en vietnamien, l usage impose l emploi, à la fin de la phrase, d une particule flottante et obligatoire qui donne l adresse sociale. Cette particule grammaticale désigne la position psychosociale adoptée par le locuteur au regard de son destinataire. Tout le système culturel hérité de l'éducation, dans la tradition de respect aux ancêtres, aux parents, aux maîtres, aux aînés, toutes les relations sociales de 1 Rudyard KIPLING The Jungle Book FLE = français langue étrangère. LE = langue étrangère. LM = langue maternelle. LV = langue vivante.

2 2/9 tendresse, proximité, intimité et déférence est cachée dans le choix de cette particule et son emploi en situation. La pression intérieure qui imposait le silence à Hui-Phong était simplement son souci de respecter cet usage sociolinguistique qu il croyait universel et qu il appliquait à mon égard. Enfantchercheur, il explorait la langue française pour y trouver parmi les registres de la distanciation du respect, une introuvable équivalence grammaticale, ce que le Français exprime en périphrases, le vouvoiement et le tutoiement. Son échec à l oral était dû à un simple trait culturel, très marqué chez lui, dans sa sensibilité personnelle aux êtres et au langage. Il s agissait d un choix intime, raisonné, d une position très forte de révérence. Au retour de petites vacances, février peut-être, l absence de Hui-Phong me sauta à la gorge. Je m informai sur son sort, les élèves me répondirent qu il avait changé de classe. Il n avait pas seulement sauté sa sixième, il avait sauté sa cinquième pour passer directement en quatrième, brûlant les étapes plus rapidement qu un petit Français. Je ne le revis jamais. Je reçus de son père une lettre touchante, me disant que Hui-Phong donnait des leçons de français et apprenait à chanter à son petit frère de cinq ans avec des cassettes que je lui avais prêtées et qu il avait recopiées pendant ses week-ends. Je m étais fait renvoyer publiquement de façon peu amène de la salle des professeurs de ce collège, attitude syndicale peut-être, la jeune surveillante, responsable à plein temps de l enseignement de cette classe, redoutait sans doute de perdre son emploi. Elle était soutenue par ses collègues, je fus conspuée par les miens et par ma hiérarchie, pour cause idéologique. J étais soutenue par les enfants. Le matin dans la cour, leur précipitation pour me prendre ma serviette et mon magnétophone dérangeait l'institution. Me prendre quoi? Quel savoir les enfants voulaient-ils? L école pour qui? Et la langue française? L enfant étranger en terre étrangère est déjà un paria. J en étais venue à entrer au collège par le vieux pont de l'entrée, la grille des enfants, pour éviter le face à face avec la conseillère d'éducation qui prit alors l habitude de m y attendre, le matin, l œil noir et de pied ferme. Les enfants avaient parfaitement deviné que le manque de respect manifesté à leur égard était aussi mon lot. Ensemble, nous étions exclus, "cast out of the pack", solidaires, désireux de construire quelque chose, une école pour enfants, une école conçue pour eux, autour d eux. Je ne pus jamais obtenir la salle audiovisuelle pour leur projeter un film comme c était l usage à l occasion des vacances. Mes nerfs étaient à rude école, mais pour une fois, exceptionnellement, ma situation de chercheur dans un collège était régulière. J avais la demande officielle de mon établissement, papier à en-tête ENS et l'autorisation administrative du collège pour cette investigation pédagogique. Je ne suis pas sûre que l'autorisation avait été demandée par ma hiérarchie à l'académie, c'était mieux puisqu'elle aurait été refusée, le terrain étant, réglementairement, interdit aux ingénieurs de recherche. Règles académiques et académies, which one? Une matinée par semaine, pendant plusieurs mois. Je témoigne ici de ma pratique et de mon expérience d'enfant de 1939 pour rendre compte du bon usage des récrés devenues pour moi des moments d émotion et de bonheur. Un petit garçon souriant, une rencontre, un silence, le temps suspendu, un souvenir commun, la guerre. Hui-Phong, un hors-temps. Hui, un nom, un oui, le cœur, un autre nom. Un depositum secret s était échangé entre nous, pacte mystérieux signé dans une prégnance de sens interprétée avec l orientation offerte par Paul Ricœur... une certaine manière de vivre, d opérer le temps : temps de transmission, temps d interprétation. Recherche d une troisième temporalité, d un temps profond, qui serait inscrit dans la richesse du sens et qui rendrait possible l entrecroisement de ces deux temporalités. Ce serait comme une charge temporelle, initialement portée par l avènement du sens 3 Ici, l'avènement du sens de la vie, c'était la rencontre avec l'amour, susceptible de donner aux témoins de l'absolu le rien en plus de l'entrée en hominisation. Paul Ricœur avait repris le travail inachevé par Freud, au point final d un ouvrage interrompu par sa mort. 3 Paul RICOEUR Le conflit des interprétations. Seuil 1969, p. 31

3 3/9 Un grand nombre d évènements vécus par l enfant auront plus de retentissement s ils répètent des évènements phylogénétiques très anciens. Ce que tes aïeux t ont laissé en héritage, si tu veux le posséder, gagne-le 4. Entrecroisement de deux affectivités, charge phylogénétique du passé inséparable de l histoire génétique, étincelle de vie, pacte indéfinissable entre l élève et le maître, écoute réciproque, compréhension immédiate, traduction automatique, arrachement à la fatalité des déterminismes, surgissement du sens. Fin des guerres, Indochine, Vietnam, Cambodge, boatpeople. Le sourire d un enfant, un bonheur d école, le nom de Paul Ricœur serti dans le cœur d un petit garçon, l âme et le nom 5. Le passé et l avenir imposaient la troisième temporalité inscrite dans la quatrième dimension de l esprit où, selon Lévi-Strauss, se confondent les notions de catégorie inconsciente et de catégorie de la pensée collective. Le passé et l avenir se croisaient pour imposer l idée que le rapport avec le passé nécessite le témoignage de vérité pour rompre l'obligation de silence. La notion de personne, mêlant le cœur et le oui de l ouïe, le Hui du nom de l enfant, Phong, son prénom, signifiaient un nouveau départ pour l enfant et pour moi, une piste à explorer, une certitude à formaliser, la primauté de l émotion annonçant la rencontre entre le nom et l ordre des consonnes et des voyelles, le fleuve étincelant de l'éternité. Coulant d une génération à l autre, ce fleuve préside à l ordonnancement des alliances au moyen d une transmission écrite in utero dans le nom par la voix maternelle. Mystère ou miracle de la phylogenèse. Il s'agit de ce qui rend les femmes souffrantes dans leur corps et dans leur âme, cet indicible venu d'ailleurs, aussi impalpable que réel, dans lequel la psychanalyste Michèle Montrelay lit "l'archaïque de la féminité". Une sacralité peut-être, mais une souffrance classée symptôme par un pouvoir masculin qui s ignore. La langue étrangère, la vie, l humanité faite enfant, une langue nouvelle pour les fauves de l école, nous les adultes. La fulgurance d une rencontre avec un enfant étranger révélait un lieu de mémoire inconnu, le tempo d une musique, l éternité d une biologie immuable dans laquelle la pensée de l un parle à la pensée d un autre, dans l égalité absolue des êtres en dehors des différences de couleur, de race, de sexe et d âge. L humanité hurlait son existence au plus profond de chacun, en donnant le ton d une musique éternelle en un lieu peut-être le plus ancien du cœur des hommes où les écritures des dieux du passé avaient inventé le désir humain de parler leur langue. Mon cheval pour une parole d'élève Depuis quelques décades, la fossilisation des innovations pédagogiques pose le problème de la mode en didactique des langues et des disciplines. My kingdom for a [hoar s] chantent les ténors des sciences de l'éducation. My kingdom for a horse, répète l'écho de Shakespeare. La richesse des savoirs des enfants originaires des contrées anciennement colonisées, frappées par les conflits tribaux puis les guerres de libération, est à la mesure de l ignorance en anthropologie chez les décideurs et formateurs responsables d'enseignements. L exploitation pédagogique des savoirs actifs chez ces enfants, en minerais bruts d anthropologie culturelle, d ethnologie, de traduction en actes, hurle une souffrance à entendre dans l'immédiateté de leur comportement. Merveilleuse sagesse pacifiée des soi-disants voyous beiges et black, imbécillité de ceux qui ne savent pas l'entendre. Ignorance. La disproportion entre la richesse de ces petits cerveaux et les modes d extraction du métal précieux que sont les langues connues d eux seuls est la pierre dans le jardin des techniciens en informatique et des conseillers en éducation auprès des politiques. L'incurie des décideurs donne sa mesure à la violence des enfants révoltés contre la fausse autorité. Un professeur agrégé de lettres classiques ou modernes, n ayant jamais enseigné dans le primaire, ni même reçu une formation 4 GOETHE Faust cité par FREUD in L'Abrégé de Psychanalyse p. 84 PUF Marcel MAUSS Communication à la Société de Philosophie 1929 in Œuvres Editions de Minuit, vol 2, p Cité par LEVI-STRAUSS "Préface à l œuvre de Marcel Mauss" Sociologie et anthropologie PUF 1950

4 4/9 pédagogique, nommé au choix dans un IUFM, n'a pas la compétence requise pour former des instituteurs pudiquement appelés professeurs de collège. La réponse du politique est donnée par les enfants à leur sortie de sixième où, en six ans, l école obligatoire n a pas su leur donner une image identitaire, ni leur apprendre la lecture et la vie en société. Les fossoyeurs de l'enfance, Iago des temps modernes, se sont abattus avec la fausse monnaie des diplômes périmés, sur le désir de savoir des petits comme la vérole sur le bas clergé breton. Un Ministre de la Culture, de l Education Nationale, ancien polytechnicien, ancien élève de la rue des Saints Pères, ancien Elève à Vie d une Ecole Normale Supérieure, amateur d intégrales, de cantates sacrées, de Proust et de Voltaire, sait-il qu une petite fille de maternelle qui débarque des Caraïbes avec un fort accent créole est un trésor inestimable trouvé dans des îles pas toujours pacifiques? Un ministre de l'environnement et de la Vie sait-il que les vieux paysans, nos Chouans qui dessinèrent la carte de France et surent drainer l'eau du ciel et des rivières connaissent le secret de la guérison en trois semaines d une vache atteinte de fièvre aphteuse. La culture, c est cela. Ils ne sont pas sortis de l'x dans la botte ou de l ENA dans les grands corps, nos paysans français. Symphonie en sol majeur, leur musique est labourée et pâturée, en jachère parfois, pour le temps de souffle. Le normal ayant été défini par Lavoisier comme ce qui ne change pas, ce qui est comme avant, il n'est pas déshonorant pour un jeune agrégé d être nommé substitute teacher dans le primaire, just sub, dans une zone sensible pour explorer le terrain en vue d une éducation autrement. Il n'est pas dégradant d être invité à renifler en tant que future tête chercheuse en humanologie, les drames internes à une institution moribonde qui fait en vain un effort considérable pour se mettre à l ouvrage. L'appel aux élites du savoir-faire, artisans et paysans à l ouvrage du courage sans diplômes et de la bonne volonté sans palmes ni décorations est rare, précieux. Au cœur de l'école, qui se soucie du vécu quotidien des personnels non enseignants, au respect qui leur est dû, aux menus de la cantine et aux agents de service sur lesquels repose le moral des enfants. Qui veille à la circulation de l information, à la maintenance des locaux, des sanitaires et des espaces verts, au ramassage des vieux chewing-gums, aux diverses fonctions invisibles. Qui tente d établir des passerelles entre les enfants, les parents et les différents personnels qui accordent les instruments de musique et font tourner la maison, passent la serpillière, tout en étant parents d élèves et parfois d enfants handicapés? D où vient le respect, où commence la perte du respect sinon dans l absence de solidarité avec ceux que personne ne voit. How do you say our helpers in French and who are they? Un sub-teacher peut être volontairement volontaire, kamikase de la recherche, au service de l avenir du bonheur des enfants, la jeunesse éternelle. Qui tente d établir un parallèle entre le malaise dans la civilisation, le malaise dans la formation et la fracture sociale lisible dans le prestige ridicule attribué aux peaux d'ânes d'une université qui anesthésie toute forme d avancée anthropolitique? Qui rend hommage au drapeau français dans nos établissements éducatifs publics? En trente-cinq ans de présence dans des institutions françaises de l Enseignement Supérieur, jamais, pas trois fois, pas deux fois, pas une seule fois. Le pledge to the flag n'existe pas, plutôt des sarcasmes à ma revendication lors d'une publication internationale. Pour moi, une fois, une émotion inoubliable, Mémorial du Martyr Juif, Paris, France, des Juifs et des non-juifs réunis pour Kippour 1999 autour de Simone Veil, répondaient à l appel Drapeaux. Dans nos banlieues, les héritiers des Harkis et ceux des Tirailleurs Sénégalais de dont les ancêtres ont servi la France, taraudés par leur passé, taisent leur origine dans leurs difficultés d'intégration, si durement compatibles avec la réussite sociale de leur descendance. La psychiatrie n a pas su prendre la relève à temps. Ni fleurs, ni couronnes. L enfermement carcéral était là. Tout le monde refuse de savoir qu'un secret de famille trop lourd resurgit en psychose à la troisième génération. Nous y sommes aujourd'hui dans nos campagnes, dans les rues de nos villes, dans nos prisons, dans nos écoles, dans nos familles, en nous-mêmes. La psychose est là, au quotidien, partout, dans ces lieux de l'impossible inventés par la République où, désormais, les enfants refusent d'aller. Personne ne voit qu'ils ont raison de laisser l'hôpital et aux incurables. Il suffit d'y aller ainsi que dans les hauts lieux universitaires pour voir la superbe de leurs maîtres qui vont et viennent dans les amphis pendant les cours sans se soucier de savoir s'ils

5 5/9 perturbent l'auditoire et surtout s'ils dérangent une belle intelligence en action. Le constat est terrible. Bientôt, ils viendront avec leurs chiens, leurs chats, le pique-nique du Mac-Do et la jeune fille au pair commise à leurs soins, pourquoi pas, ils viennent bien avec leurs portables qui sonnent au milieu des cours qu'ils quittent avant la fin. La France fut célèbre pour son droit d asile qui oxygéna un vieux pays. Passage du XIX e siècle au XXI e siècle, au service de qui les élites se destinent-elles? Droits et devoirs. Aucun état n a le droit de voler leur passé à ses nationaux et à ses étrangers, à ses artisans et à ses paysans, à leur patois et à leurs savoirs ancestraux. Le monde entier a les yeux tournés vers l'opulence des pays riches, ce n est pas de la convoitise, c est de la faim, et peut-être la nostalgie de la liberté et le désir de la fuir devant le totalitarisme. Un inspecteur de l Education Nationale affecté à une zone sensible, risquerait-il la prison s il parlait aux petits élèves de sixième d un collège de Pantin dans les mots éculés de la société dans laquelle ils sont nés, molécules de notre langue à laquelle ils sont sensibles? La langue de leurs parents exilés, créolisée, a engendré celle qu ils ont inventée pendant leurs récrés, véritable bouclier contre un monde d injustice qui décide dès la maternelle que leur exclusion du langage fera d eux les ratés de l école, chômeurs patentés, destinés à la délinquance, prédestinés à la déchéance sociale pour lesquels les solutions fleurissent à Mérogis et pètent en étincelles de radioactivité dans le Pacifique? La sensibilité des langages qu ils ont inventés avec les bandes voisines de leur zone fait entendre au monde qu ils existent, que leur univers est le nôtre et que leur amour sacré de la patrie 6, rappé sur l air de la Marseillaise, soutient leur bras vengeur parce que l école est obligatoire. Jusqu à seize ans. Que sait-on du chômage vécu par les enfants, dans les réunions de professeurs et de chercheurs, en banlieue, toutes banlieues et collèges confondus, de Neuilly sur Seine à Vénissieux en passant par Saint-Cloud et Fontenay aux Epines. Le 8 mai 1996, Jean d Ormesson à qui j avais adressé les bonnes feuilles du dictionnaire beur, scientifiquement établi par ces enfants de Pantin avec leurs professeurs, me répondait spontanément, par retour de courrier, sans même passer par son secrétariat, un très aimable mot manuscrit. Merci de votre lettre, Madame, je la regardais, je vous l avoue, avec accablement : je reçois cent à cent cinquante lettres par jour, que faire? Et puis, je l ai regardée de plus près. Ce que vous m envoyez m a beaucoup ému, parfois bouleversé, par un mélange de drôlerie et de misère, le choix des mots, ce qu ils traduisent est stupéfiant ; tout semble triste et sombre, un comique terrifiant sort de ces pages. J imagine qu un éditeur pourrait être intéressé, ou une revue, en tout cas. Ce fut une thèse, mais comme tant de thèses, un coup de bâton dans l'eau, l'histoire du présent manuscrit. Sept ans plus tard, que sont devenus ces petits sixièmes qui avaient, avec leurs professeurs, scientifiquement classé, dépouillé et publié le corpus de leur parler? L Académie Française a-t-elle pour vocation de veiller sur l avenir des enfants ou sur la langue des petits oiseaux francophones et plurilingues, arabe, kabyle, peule, bambara, ibo, haoussa, Yorouba et wolof qui anime l âme de nos faubourgs, appelés désormais zones sensibles? Aura-t-elle, un jour, vocation à veiller sur la fantastique agilité d esprit de ces petits qui jonglent avec les langues et les langages, les musiques et les rythmes et s ennuient à l école parce que leurs instits sont soumis aux règlements et aux programmes. L'anthropologie n'est pas plus enseignée dans les grandes écoles, les ENS, les IUFM, les universités, que dans les écoles militaires. Les hôpitaux sont devenus les nouveaux mouroirs de l'ouïe. Have a care, Manling, that I do not mistake thee for a monkey some twilight Pouvez-vous m indiquer le chemin de la violence? A l'ecole Nationale d'administration, chacun sait que pour passer à table, il est de bon ton pour les uns, d'enfiler un veston, pour d'autres de se laver les 6 Boris SEGUIN & Frédéric TEILLARD d'eyry Les Céfrancs parlent aux Français Calmann-Lévy 1996.

6 6/9 mains par hygiène, car tout le monde a lu ou entendu parler de Claude Lévi-Strauss, des manières de table et de l'eau courante. Sait-on dans ces hauts lieux où sont instruits les grands commis de l'etat qu'il y a en France, des enfants qui ne passent pas à table pour cause de Rmisme parental et de SDFisme. Qui parmi les anciens élèves d'une ENS entendrait le lointain passé culturel d'un patrimoine inconnu dans le cri d'appel du petit garçon de CPPN qui me dit un jour, dans la candeur d une préadolescence mal partie, chez nous, ils font ça avec les chèvres. Une voix interrogative trahissait son angoisse qui rendait compte de celle de la classe, soudain très attentive. Plus efficace que les accords du participe, la parole de l'enfant est un cours d'ethnopsychiatrie, d'anthropologie, de sociolinguistique sur le droit à la réponse et le principe de responsabilité. L enfant fonde, pour les IUFM, la sociologie de demain sur la confiance de la curiosité, le tabou chez l'adulte, le silence et le secret des cultures inconnues. Notre société bégueule ne sait pas entendre l'angoisse de l'enfant qui sait déjà tout, même cela sur l amour. La bourse ou la vie, l amour ou le sexe. Les politiques ne le savent pazencore. Qui a vocation de veiller sur les agents de l école et sur l avenir de la politique de distribution du livre scolaire en France. Yves Montand, prêt à nous offrir une chanson pour un cours de FLE était coincé par un système imbécile de droits commerciaux. Renaut y pourvut avec sa Gonzesse et, plus tard, joua son rôle dans le Germinal de Claude Berri. Cécile était là, si émouvante. Qui anime les réseaux de censeurs qui font la loi dans les comités de lecture éditoriaux? Qui établit les programmes pour les enfants des écoles et les sciences du langage? La société est pénalisée par l'absence de corrélations entre le profit, les programmes, les choix scientifiques et les carrières, l'indifférence à l'avenir des enfants dont l'idiolecte maternel est inconnu. Avec les petits sixièmes qui ne passeront jamais en seconde dans un lycée technique, architectes de la Francophonie, chercheurs en herbe du Collège Jean Jaurès à Pantin et du Collège du Vieux Pont à Boulogne, avec l Académie Française, les CPPN du Collège Ledru-Rollin et du LEP Camille Sée à Paris, la Maison des Sciences de l Homme, la France ont-elles un projet de Maison des Sciences de la Femme? Pouvez-vous m'indiquer le chemin du racisme? Préparer des réformes de l'éducation est une chose, établir un diagnostic partagé, une deuxième. Produire un rapport détonnant, une troisième, voter une loi d'orientation, une quatrième. Trouver une application efficace est une utopie politique de technocrate. Partager, c'est aussi diviser et on aborde là le domaine des mathématiques [ ] L'abord si difficile pour les sujets déprivés culturels de ce qui se joue autour des fractions pourra s'y insérer 7. La France est tristement célèbre à l étranger pour ses missions d'expertise chargées d'analyser les raisons qui ont permis aux autorités d'empiler les rapports urgents oubliés dans ses archives. La Cour des Comptes, pour quoi faire? L'Académie, laquelle? Il n'est pas dérisoire de rêver qu'une mission d'anticipation des catastrophes, chargée d'analyser les raisons de la réussite en échecs scolaires, donne le jour à un audit général des systèmes de vigilance ayant fait les preuves du degré zéro de leur écriture. Une commission d'illettrés, anciens élèves normaux à vie, zélés supérieurs des CPPN de France, réunissant des analphabètes, des poètes, des fous, des peintres, des SDF, des hallucinées et quelques maîtres-chiens d'aveugles, rendrait des conclusions, immédiatement applicables, moins onéreuses pour le bonheur des petits trilingues de maternelle que le trou de la Sécu. Le manque d'apprentis pour devenir charpentiers, constructeurs de navires, gâcheurs de mortiers, plâtriers, œuvriers, serruriers, soucieux de ne jamais retourner à l'école est un indice certain de réussite pour une commission parlementaire. Car le droit de cité est désormais accordé à une 7 "Apprendre à penser pour une insertion professionnelle". Laboratoire de Psychologie Scolaire et Centre de Formation Continue. Université René Descartes, Paris V. U.E.R. de Psychologie. Avec l'aide financière du Commissariat Général au Plan. Juin Responsable scientifique Rosine DEBRAY.

7 7/9 culture devenue culture de la misère par la dévalorisation du travail artisan, l art des mains du tailleur de pierres. Malaise. Ici, contre l atrocité et la bêtise, la nôtre, celle des autres, contre notre délinquance, l exemple de Condorcet et de Lavoisier 8 parle au présent pour la postérité. Comme Voltaire et Turgot, la différence entre Condorcet et ses pairs est qu'il ne fut pas seulement un savant et un encyclopédiste mais, cent ans avant que l expression ne s impose, un intellectuel engagé 9. Du Guesclin ne savait pas lire. Les bénédictins surent gérer les forêts et l'eau des rivières, Vauban construisit des villes fortifiées. Il remporta le siège de Mons puis tomba en disgrâce. Je ne revendique jamais mon identité que dans un cas : face à un antisémite 10. Ainsi parlait Marc Bloch dans son Procès verbal de l an 40. Fusillé le 16 juin 1944, il tomba en criant «Vive la France». Lumière pour Dalila, petite algérienne des barres, née française, c'est E = mc2, l'espace-temps au futur antérieur, le non né en sixième, la capacité à rêver pour anticiper l'avenir. Sa servira aussi à ma petite sœur car quand elle m'entendra parler elle voudrait parler aussi de cette façon. Quand j'aurai des enfants, je leur parlerai toujours de cette façon en français et ma langue maternelle comme ça se serons des enfants bien éduquer. SE SERONS, NOUS serons, une toute petite erreur appelée faute, un grand rêve, un bonheur de petite fille à combler. Chardin, La petite maîtresse d'école, Londres. Les Français parlent aux Français A quoi tiennent la nouveauté pédagogique, le bonheur des enfants, le plaisir d'apprendre, la rumeur, la réussite, la nostalgie, le doute, le scandale dans la nécessité impérative de revenir périodiquement à des pratiques anciennes? Pourquoi un exercice comme le canevas de jeux de rôles, mis au point dans les années 70 pour des enfants d une CPPN 11 du Lycée d'enseignement Professionnel Ledru-Rollin, Paris, France, préados en état de loubardisation, une fois devenu manuscrit à publier, fut-il vilipendé par des inspecteurs et éditeurs pour cause de "scandale pédagogique" et de "risque d échec commercial". Pourquoi la technique en question connut-elle dès 1983, en dépit du pronostic éditorial de non-rentabilité, un succès international dans le champ de la diffusion de la langue française à l étranger, au point que désormais les étudiants en didactique du FLE en étudient les stratégies? L école est devenue le lieu de production de l iniquité d une existence préfabriquée, vouée à la quête d un argent qui alimentera la drogue de l'argent blanchi comme du beau linge dans des hauts lieux de la finance internationale. En 25 ans, les collèges sont devenus des Ecoles d'application du Manque de Respect à l'égard des Enfants, des mères de ces enfants, des femmes qui cachent leur illettrisme sous leur voile. S il faut trois générations pour produire une psychose, alors il faut une recherche pour investiguer la zone d ombre où les diffuseurs officiels de la discrimination sociale ont rendez-vous avec les agents de service de rang A, agrégés de l'université, commis à l'entretien du racisme et de l'échec scolaire. Désormais, l'échec scolaire est celui des lieux de formation des maîtres et de leurs formateurs qui, faute de s'adapter au monde moderne, excluent les élèves trop lucides qui savent que l'école est en 8 J. P. POIRIER Lavoisier Pygmalion Robert et Elisabeth BADINTER Condorcet, un intellectuel en politique p. 60 Fayard CPPN Classes Pré-Professionnelles de Niveaux, dépotoirs de l'education Nationale pour enfants illettrés et inadaptés au système, contraints à attendre le jour de leurs 16 ans pour quitter l'école afin de permettre à leurs parents de toucher les allocations familiales, supprimées en cas d'absentéisme scolaire. Les CPPN ont disparu, mais leur population déscolarisée a désormais envahi avec la drogue, les ZEP, les collèges, les rues et les prisons.

8 8/9 rupture avec le monde. Les enfants en rupture sont des philosophes en herbe, ils savent qu'il faut un bon coup de gueule pour faire entendre la parfaite iniquité de la note de gueule. Pour eux, la vraie gueulante, c'est une voix douce, respect dans le regard posé sur eux. Pourquoi, par un beau jour d été 1999, un jeune foncé, la casquette à l envers, accompagné de ses potes, ne se donnerait-il pas le droit de tagguer de toutes les couleurs, sur les murs de la Salle de la Chapelle du Louvre que quelqu un n est ce qu il est, et que de la sorte, il n est pas ce qu il n est pas que dans la mesure où il est ce qu il n est pas. Frankly, please, do let me know pourquoi un Conservateur du Louvre, s étant découvert pour rendre hommage aux principes de son éducation, a le droit, lui, de l'écrire en lettres d or, tagguées à quatre mètres d altitude? Qui conserve l espace métaphysique de l essence philosophique que nous dicte l enfance de l art pour pérenniser une architecture léguée par quelques tailleurs de pierre anonymes et illettrés, qui bâtissaient pour leur roi, au cœur même des palais, un lieu appelé Chapelle? L architecture est le fait de la fabrique qui parfois choisit l architecte, l œuvre est celle des œuvriers, imagiers et serruriers, tâcherons et forgerons, charpentiers, maçons et gâcheurs de mortier. Maître maçon, voici ta loi : jamais n accepte un pot de vin d un compagnon 12. Qui ose, parmi les détracteurs de la jeunesse des zones sensibles hurler que, jamais au grand jamais, les incendiaires de bastilles, de voitures et de supermarchés, n ont de mémoire de banlieue, incendié un musée, une cathédrale, une mosquée, mais qu un jour, ils mirent le feu aux synagogues? La phylogenèse des drames actuels au Proche-Orient n'a pas été investiguée en analogie avec le pouvoir oustaki et les phénomènes de répétition dans les querelles entre catholiques et orthodoxes en Croatie et en Slovaquie en , compte tenu des alphabets différents. Le droit à l éducation des petits avant qu ils ne perdent leurs repères, c est celui de savoir que le Christianisme et l'islam sont les enfants d'une mystique sémitique féminine et non des dieux grecs. Du haut de Notre-Dame de Paris, Satan tire la langue au paysage qui s étale sous ses yeux pour attirer à lui les mots impies sortis du souffle de sa bouche, de sa langue et de son être. La Francophonie, une solidarité internationale Qui, à l Académie des Céfrancs, dans le champ de la solidarité internationale de la Francophonie, osa publier un annuaire dans lequel la vérité s étale au grand jour sous le nom de Richelieu, un cardinal qui posa les jalons de l empire colonial français 14. Dans la Recherche Scientifique, artistique, littéraire, universitaire, politique, commerciale et diplomatique du Français Langue Etrangère, il n y a pas d avocats pour les héritiers du racisme, enfants mineurs de l humiliation, de l esclavage, de la discrimination, de la décolonisation et des guerres de libération. Mais à qui appartient le soin d assumer les séquelles de l œuvre des conquérants d empires? La langue étrangère n est pas un piège, c'est l ignorance des langues sans écritures et des cultures coutumières étrangères remontant à la nuit des temps, indissociablement liée à l ignorance des rites ancestraux et des religions étrangères, une mine d idées figées sur laquelle explose le dédain à l'égard de la diversité ethnique. Le fanatisme plonge ses racines dans l'aveuglement sur l'inégalité des chances à la naissance chez ceux qui se croient supérieurs aux autres. Bêtise, barbarie, ignorance, lâcheté, jalousie et vanité ont enfanté l'irresponsabilité individuelle face aux hosties noires et aux talbés du Sénégal. 12 Manuscrit Regius (1390) article premier. François ICHER Les œuvriers des cathédrales p 163 Editions La Martinière Michael PHAYER L'Eglise et les nazis Liana Levi Le RICHELIEU. Recueil biographique de la Francophonie. Cercle Richelieu-Senghor, Edition SIDER 1996

9 9/9 Dessins, desseins, mots d'enfants sont désormais des pièces d'archives, archivées dans un quotidien appelé terrorisme. A qui appartient le soin de gérer cette urgence? A qui appartient le soin d anticiper les séquelles d un événement ayant des précédents sans précédents? A quoi tient la difficulté à lire la nouveauté dans la continuité? A quoi tient l impossibilité de se faire entendre pour des voix nouvelles, annonciatrices de changements sociaux? Comment interpréter les réticences à la marginalité de démarches pédagogiques inédites sinon le refus d assumer les dettes du passé? Qui est responsable du passé et de sa mémoire? Il apparaît que la confluence de certaines approches anthropologiques et philologiques permit, dans la formidable mouvance créatrice des années 68, de poser des hypothèses et de faire des paris pédagogiques. Intuitions et expériences d alors donnèrent naissance à des cours de langues présentant des méthodologies ludiques. Il convient donc, en gardant au cœur et à l esprit l enthousiasme qui flottait alors dans les mouvements pédagogiques, de réexaminer les paramètres qui firent florès à l étranger, afin d examiner les hypothèses de départ en matière de non-directivité pédagogique, d observer les résultats et de chercher les facteurs de la réussite, des échecs et des dérives. Il est vain de faire un état des lieux de la question des langues vivantes en France car il est tout simplement catastrophique ; il est plus constructif de fonder la validité de certains principes qui pourraient contribuer à alimenter la formation de jeunes enseignants en / Ce texte est extrait de Desseins d enfants, destin d adulte, Internet, accès libre,

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

LA PREVENTION ET VOUS

LA PREVENTION ET VOUS Septembre 2012 LA PREVENTION ET VOUS «LE SURENDETTEMENT ET LA MARGINALISATION : COMMENT VIVRE ET ABORDER LE SURENDETTEMENT AU SEIN DE SON MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL» AU DELÀ DE LA DIMENSION ÉCONOMIQUE METTRE

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

CHAPITRE 1. Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui

CHAPITRE 1. Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui Les enfants sont sans passé et c est là tout le mystère de l innocence magique de leur sourire Milan Kundera CHAPITRE 1 Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui Entrez dans cette étrange sensibilité

Plus en détail

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon Thèmes : l intégration, la religion. Parcours - B2 : en bref Après avoir découvert l ambiance du film grâce

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

Laurent Bérubé, S.C.

Laurent Bérubé, S.C. ANNEXE II La mission aujourd hui Chapitre provincial, 3 e session 18 avril 2009 L ADOLESCENCE Laurent Bérubé, S.C. I. Profil «Ce qu il y a d émouvant avec les adolescents, c est que tout ce qu ils font,

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

La gloire de mon père de Marcel Pagnol

La gloire de mon père de Marcel Pagnol Fiche Pédagogique La gloire de mon père de Marcel Pagnol Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3 4 Fiche professeur. 5 8 Transcription. 9 Sources. 10 1 Tableau descriptif Niveau

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire Référence : Arrêté du 19/12/2006 «Le professeur connaît : - les valeurs de la République les grands principes du droit de la fonction

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention Dossier de presse JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention HOTEL DU DEPARTEMENT PLACE MARCEL PLAISANT 18023 BOURGES CEDEX www.cg18.fr fil

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

DEBAT DU 6 DECEMBRE 2011

DEBAT DU 6 DECEMBRE 2011 DEBAT DU 6 DECEMBRE 2011 JEAN MICHEL PEREZ Maître de Conférences, Sciences de l'éducation Université de Lorraine jean-michel.perez@iufm.uhp-nancy.fr 1 MICRO VIOLENCE DOUCE VIOLENCE est un oxymore Un oxymore

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par.

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par. LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour Daniel Lambert Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par Kim Dupuy Soins infirmiers (groupe 1115) Collège de Sherbrooke 12 mars 2004 Histoire

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent DOSSIER DE PRESSE En couverture : Ludwig van Beethoven, impression couleur d après une peinture de Johann Baptist Reiter Beethoven-Haus Bonn Partie de violon de quatuor à cordes op. 135 de Ludwig van Beethoven,

Plus en détail

Philosophie. Philosophie de l'éducation B122 Epistémologie B123 Logique B124 Philosophie morale B125 Théologie. sciences de l'éducation

Philosophie. Philosophie de l'éducation B122 Epistémologie B123 Logique B124 Philosophie morale B125 Théologie. sciences de l'éducation communication documentaire 15 PLAN DE CLASSEMENT EN SCIENCES DE L'ÉDUCATION A - SCIENCES HUMAINES ET SCIENCES DE L'EDUCATION A1 Sciences humaines A11 Sciences de l'éducation A2 Recherche scientifique A21

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Suggestions d activités de développement spirituel

Suggestions d activités de développement spirituel Suggestions d activités de développement spirituel Le leadership : Suggestion de jeux avant d entamer la discussion : Le chef d orchestre : Un enfant sort de la salle ou on le couvre les yeux pendant un

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 UN TRAIT D UNION Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 La Toxicomanie manie! Les relations amoureuses! o La drogue et mon ado que faire? o Action Toxicomanie!

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Quand les enfants apprennent plus d une langue

Quand les enfants apprennent plus d une langue Quand les enfants apprennent plus d une langue En tant que parent d un enfant qui apprendra deux langues ou plus, vous avez peut-être des questions. Cette brochure basée sur des recherches récentes vous

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Colloque International, Liège - 22, 23 et 24 octobre 2014 La professionnalisation

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING Fiche d appréciation littéraire AUTEUR: SUSIE MORGENSTERN Tout le monde le dit, écouter parler Susie Morgenstern est un vrai bonheur tant son verbe est chaleureux et sa joie de vivre communicative. S ils

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

OXMO PUCCINO, Soleil du Nord (3 15)

OXMO PUCCINO, Soleil du Nord (3 15) (3 15) PAROLES Ici Paris, il est tard, le bitume 1 reflète les phares Au bas du thermostat on bronze à la carte postale Longtemps pendant mon jeune âge Je pensais que l usine faisait les nuages L eau potable

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 N 21 26 mai 2013 La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 - Qui pourrait prétendre étreindre dans son étroit cerveau les richesses des Connaissances humaines? Je ne sais le tout de rien Je ne sais

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Noël en France. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources..

Fiche Pédagogique. Noël en France. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources.. Fiche Pédagogique Noël en France Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources.. 9 1 Tableau descriptif Noël en France Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

Une brique dans le ventre

Une brique dans le ventre Une brique dans le ventre Thèmes Architecture, patrimoine Habitat, relations personnelles Concept En plus des maisons, appartements et lofts de tous styles et de tous prix que Cédric Wautier visite pour

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

Prénom :.. Nom :... Langage oral. Lecture

Prénom :.. Nom :... Langage oral. Lecture CP EVALUATION FRANCAIS Fin du 3ème trimestre Prénom :.. Nom :... Langage oral LO04 - Raconter une histoire déjà entendue en s appuyant sur des illustrations. =Raconte l'histoire de Blanche Neige en t'aidant,

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

COLLECTION RALLYES LECTURE RALLYE LECTURE. 20 livres ÉDITION 2013

COLLECTION RALLYES LECTURE RALLYE LECTURE. 20 livres ÉDITION 2013 COLLECTION RALLYES LECTURE RALLYE LECTURE CM 20 livres ÉDITION 2013 12 SOMMAIRE CM Présentation... 3 Fiche récapitulative individuelle... 5 Questionnaires... 6 Le paradis d en bas... 6 Verte... 8 Harry

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

L expression de la cause - corrigé

L expression de la cause - corrigé L expression de la cause - corrigé Exercice 1 : Complétez. Donner une explication : grâce à / à cause de / faute de / par manque de / grâce à / à force de / étant donné / vu / à force de 1. Il a réussi

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

11 - S PETIT NICO, Grandes âmes

11 - S PETIT NICO, Grandes âmes 11 S PETIT NICO, Grandes âmes PAROLES Pour les p tits frérots 1, les p tites sœurs Quelques mots pour les anciens Les grandes dames J pleure tous les jours car j ai peur pour vous Grandissant sans amour

Plus en détail

sommaire Chapitre 1 - Se préparer avant de se lancer 29

sommaire Chapitre 1 - Se préparer avant de se lancer 29 Introduction 17 sommaire Avant-propos 21 Neuf millions de célibataires et moi! 21 Changer de mentalité! 22 Comprendre les lois naturelles 23 Les codes sociaux 25 Première partie - TROUVER LE BON 27 Chapitre

Plus en détail

Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr

Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr ISBN : 979-10-91997-02-7 Wagon 42 SAS 25 Impasse Ernest Feuillet Avignon, France http://wagon42.fr Première édition, octobre 2012 Le

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L autoportrait de Carl

ENTRE LES MURS : L autoportrait de Carl ENTRE LES MURS : L autoportrait de Carl Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,...

Plus en détail

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales Depuis longtemps texty francouzština Depuis longtemps / Už dlouho paroles / text Zdenka Dobiášová et Ivana Fitznerová nos coeurs sont liés par des lianes depuis longtemps le soleil nous envoie la même

Plus en détail

MODE D EMPLOI (pour le professeur)

MODE D EMPLOI (pour le professeur) MODE D EMPLOI (pour le professeur) Le dossier pédagogique «La Prophétie des grenouilles» est destiné à accompagner les enseignants grecs de langue française lors du visionnage du film avec leurs élèves.

Plus en détail

Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier.

Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier. S EXPRIMER! Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier. Comme bien des personnes, Pierre se retrouve à un âge où il envisage

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2008 Hors-Thèmes La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Thomas LAPEN Centre Franco-Japonais Alliance Française d Osaka tlapen?yahoo.fr Au sein de la

Plus en détail

Atelier 3. Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. les lutins. Le langage au cœur des apprentissages : «Au pays des lutins couleurs»

Atelier 3. Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. les lutins. Le langage au cœur des apprentissages : «Au pays des lutins couleurs» Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. Lorsque le petit homme naît, il privilégie énormément le toucher à sa vue, encore mal affinée. A 3 mois, il ne reconnaît pas un objet qu il n a pas touché

Plus en détail

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte GRAMMAIRE La phrase 1 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte quelque chose. 2. Au début de la phrase, on trouve une majuscule. 3. A la fin de la phrase, on trouve un point. Lis

Plus en détail

La Contextualisation. Enjeux épistémologiques et méthodologiques pour la recherche en didactique des langues et des cultures

La Contextualisation. Enjeux épistémologiques et méthodologiques pour la recherche en didactique des langues et des cultures La Contextualisation Enjeux épistémologiques et méthodologiques pour la recherche en didactique des langues et des cultures Philippe Blanchet Marielle Rispail Séminaire Recherches en Didactique des Langues

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail