Carnet de campagne À Trilbardou, cette édition du Dimanche à la campagne a connu un beau succès. Retour sur un événement hors du commun.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carnet de campagne À Trilbardou, cette édition du Dimanche à la campagne a connu un beau succès. Retour sur un événement hors du commun."

Transcription

1 Vivian Van Blerk Nous naviguons à travers les œuvres de nos semblables. p. 16 N 315 du jeudi 8 juillet au mercredi 25 août 2010 Carnet de campagne À Trilbardou, cette édition du Dimanche à la campagne a connu un beau succès. Retour sur un événement hors du commun. p. 8/9 La Courneuve Plage Quand on s promène au bord de l eau, Comm tout est beau Jusqu au 8 août, des activités pour tous les goûts. p. 11 ACTUALITÉ Des élèves du lycée Denis-Papin couronnés aux trophées Mosaïque de Talents. p. 6 ÉCHOS CITOYENS Quatre-Routes, après la réunion de concertation du 28 juin, les projets se précisent. p. 7 CULTURE Parmi 250 enfants du département, une cinquantaine d élèves de l école Louise-Michel participent à une belle aventure : Kirina Circus Opéra p. 13 ISSN / prix : 0,61

2 ARRÊT SUR IMAGES PAS DE RÉPIT Le 24 juin des centaines de milliers de personnes étaient dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi sur la réforme des retraites. Le combat continue. LA COURNEUVE SUR SEINE Décidemment les jeunes Courneuviens squattent les salles de prestige parisiennes. Après l Opéra ( Bastille et Garnier ), au tour de la salle Pleyel pour deux concerts des enfants des centres de loisirs Louise- Michel et Robespierre. LE FRUIT DU TRAVAIL Le 26 juin, après des mois de préparation et de répétitions, le spectacle musical Ma Courneuve s est invité sur la scène du Centre culturel Jean- Houdremont. Coordination Dominique Duclos DEVANT LE PRÉFET Lors d une réunion de travail avec Christian Lambert, nouveau préfet du département, Gilles Poux pointe du doigt les différents problèmes rencontrés par la population courneuvienne. L ACTU DE LA RÉDACTION Mric/ Iconovox Mira 2

3 À MON AVIS SOLIDARITÉ Le 6 juillet, le Lieu de rencontre pour les femmes a emmené 59 personnes au Touquet. L initiative sera renouvelée le 27 juillet. MONDIAAAL! La coupe du monde des quartiers s est déroulée dans une saine ambiance. La preuve Rama Yade et Roselyne Bachelot, ne s y sont pas montrées. Vainqueurs catégorie 9/11 ans : l Argentine. Catégorie 12/14 : Les Pays-Bas. Catégorie 15/17 : l Espagne. RESPECT Le 28 juin accompagné de Muguette Jacquaint, Gilles Poux a remis les diplômes de la nation aux anciens combattants. LE GRAND BAIN En cette fin juin, les élèves se jetaient à l eau lors des jeux aquatiques organisés à la piscine Béatrice-Hess. Une répétition avant la plage, qu elle soit à La Courneuve pour certains, ou plus lointaine pour d autres. 3 LE THÉÂTRE AU PLUS PRÈS Plusieurs soirées en plein air et dans différents quartiers ont permis au Centre dramatique d aller à la rencontre de son public pour le plus grand plaisir de Tchekhov.

4 L ACTUALITÉ Conseil municipal du 23 juin Finances locales : le choix du Service public Question 1, 2 et 3 : «Sur les adoptions du compte administratif de l exercice 2009, l approbation du compte de gestion de l exercice 2009 et l affectation du résultat de l exercice 2009» (Rapporteur Danielle Haenn) Le compte administratif fait la photographie de la réalisation budgétaire La recette réelle de fonctionnement est en hausse de 6,3% grâce au rappel de taxes professionnelles et à une augmentation de la base de la taxe foncière. Réactions Stéphane Troussel / groupe socialiste. «Il y a une différence notable entre les contraintes annoncées en 2009 et la réalité. Pour moi, la raison essentielle est la hausse des impôts locaux. À travers la fiscalité locale, les Courneuviens ont contribué à cette situation.» Gilles Poux/ Majorité municipale. «La transparence est de rigueur quand on fait les prévisions budgétaires. Lors de l étude du budget 2009, nous avions craint d arriver à une épargne à zéro. Nous avions donc décidé d augmenter la fiscalité. Nous ne savions pas que ce quota serait excédentaire. L heureuse surprise a été le reliquat de taxes professionnelles. Cette situation nous a donné un peu de souplesse mais ne change pas fondamentalement les choses. On a un budget figé à cause de la part des salaires de fonctionnement qui s élève à 62% alors que la moyenne nationale tourne autour de 45%. Ce choix historique de proposer des services serait difficile à assumer si nous n avions pas une marge de manœuvre.» Points 1 et 2 : Compte administratif 2009 : 29 voix pour et 6 abstentions (PS). Affectation du résultat excédentaire de fonctionnement au financement des investissements : 26 voix pour et 9 abstentions (PS-LO). Report du solde disponible à la section de fonctionnement : 29 voix pour et 6 abstentions (PS). Point 3 : compte de gestion, voté à l unanimité. Question 5 : ajustement de la mise en œuvre de la politique tarifaire. (Rapporteur : Mme Cadays-Delhôme) Réactions Stéphane Troussel/ groupe socialiste. «On n est pas à l abri de nouveaux ajustements. Ceux qui ont des emplois de courtes durées peuvent se retrouver dans une tranche à un moment sans que celui-ci ne lui corresponde sur la durée.» Gilles Poux/ Majorité municipale. «On est arrivé à une architecture globale qui fonctionne, si il y a une répétition des cas il faudra à nouveau se pencher dessus.» Voté à l unanimité. Question 16 : cession du terrain sis 1 rue Émile-Zola (Rapporteur : Laurent Thibaut). La coopérative d autoconstruction rassemble 18 personnes qui se connaissent et ont la volonté de construire ensemble. La ville appuie cette démarche. Réactions Liliane Lecaillon/ Lutte Ouvrière/ Majorité municipale. «Nous nous demandons comment ces propriétaires ont-ils eu vent de ces marchés, à quelle date, comment et quand leurs noms ont-ils été communiqués?» Daniel Goldberg/ groupe socialiste. «Pourquoi est-on allé chercher cette structure là et non le CIAP de Plaine Commune Habitat?» Laurent Thibault/Majorité municipale. «Le CIAP ne fait pas encore ce type de construction, elle réfléchit pour l avenir mais ce n est pas le cas aujourd hui. Cette entreprise s associe à un promoteur qui passe les appels d offre à moindres coûts. Une fois la construction terminée, la coopérative s autodissoudra et ils seront propriétaires. On est dans l autogestion à prix coûtants.» Gilles Poux/ Majorité municipale. «Comment a-t-on choisi les gens? Avec Plaine Commune on a fait beaucoup de communication sur ce projet. Les personnes intéressées ont été mises en lien. Au départ, on ne savait pas trop où on mettait les pieds mais ça prend sérieusement forme. Du succès de cette opération pourrait naître d autres projets de ce type.» Voté à l unanimité. Jennifer Semet Vie associative Voyage vers l autonomie On dit souvent que les voyages forment la jeunesse. Voir du pays a pourtant des vertus à tous les âges. Du 13 au 16 juin, onze femmes de l association Synergie Plus accompagnées de Zora, responsable et formatrice, se sont rendu au Maroc «entre nanas», sans enfants ni maris. «Je suis mariée depuis 35 ans et c est la première fois que je faisais des vacances en célibataire, explique Sao dans un Français qu elle perfectionne tout au long de l année au sein de l association. Je crois d ailleurs que c était la première fois pour tout le monde. C était bien. J ai découvert un pays.» La jeune mamie, arrivée en France du Cambodge il y a 33 ans ne semble garder que des bons souvenirs de l expérience comme en atteste Zora. «Elles sont revenues avec des étoiles dans les yeux. Leurs premiers mots au retour étaient : quand repart-on?» Mais plus largement quels bénéfices retire-t-on d une telle aventure Madame la responsable? «J ai pu constater les retombées positives avant-même le départ puisque certaines qui ne se rendent jamais seules à Paris y sont allées pour faire leur visa. Ce voyage a encouragé des femmes à être plus autonome. Pour ma part je me suis chargée pendant deux mois de convaincre les maris. Certains se sont occupés des enfants pendant l absence de leur épouse. Je n ai pas pu emmener tout le monde pour cette première. J ai dû organiser un tirage au sort. J espère donc pouvoir monter un second voyage vers une nouvelle destination avec un nouveau groupe l an prochain.» Au fait qu en pensent ces messieurs? «Pas de problème pour moi, je me débrouille très bien même pour me faire à manger, affirme Yeav le mari de Sao qui en a profité pour voyager par procuration. À son retour, je lui ai posé plein de questions. Elle m a raconté comment était la vie là-bas.» Une formalité l autonomie finalement? «Monsieur Chiu est le plus cool de tous les hommes que j ai vu passer ici. Ils ne sont pas tous comme lui» tempère Zora dans un sourire. Yann Lalande INFOS Synergie Plus, 11 résidence du Parc (tel : ). Cours de langue française et alphabétisation, soutien scolaire, atelier multimédia, atelier cuisine. Une partie du groupe s étant rendu à Marrakech, lors de la fête de fin d année de Synergie Plus le 1 er juillet. Mira Anniversaire Les projets J ont 10 ans! Ce dispositif, né en 2000, vise à aider financièrement les jeunes Courneuviens pour un projet personnel, humanitaire, sportif ou professionnel. En contrepartie, la municipalité demande que le concerné s engage une année au sein d une association de la Ville. Pour ces dix années de réussite, le service Jeunesse, en partenariat avec le personnel Des mots dans l escalier, ont organisé une soirée spéciale le 25 juin dernier. Melissa, Jennifer, Abdallah, Faïza et Vanessa, bénéficiaires cette année du dispositif projets J, ont reçu pour l occasion leur chèque signifiant leur implication au sein de la vie associative locale. Ont suivi des témoignages d anciens lauréats et membres d associations, de la danse, du chant et de la bonne humeur. Isabelle Meurisse 4

5 Sécurité routière Cet été, sortez casqués L espace jeunesse Verlaine préfère prévenir que guérir! Avec les beaux jours l appel du deux roues se fait plus pressant pour les jeunes disposant d un engin motorisé. Le moment était donc particulièrement opportun pour une petite piqûre de rappel concernant les règles élémentaires de sécurité. Le 23 juin, une cinquantaine de jeunes de 12 à 17 ans a donc répondu à l invitation de l espace jeunesse Verlaine à l occasion d une journée de sensibilisation des dangers de la route. Pour ce faire rien de tel qu une bonne trouille. «Quand le pompier a pris la parole ça a fait peur,» assure Hazar 15 ans. Venu témoigner de ses interventions Mickaël, sapeurpompier à La Courneuve, espère avoir fait passer son message : «Je voulais leur rappeler l importance de porter un casque, un casque intégral de préférence et sans casquette à l intérieur Je leur ai dit que ce que je voyais en intervention n était pas beau à voir et que je n aimais pas aller annoncer les mauvaises nouvelles aux parents.» Au volant de la «voiture-tonneaux» de Macif prévention, il s agissait d apprendre à bien mettre sa ceinture de sécurité pour éviter les blessures en cas d accident. «Si la ceinture est mal mise, un piercing peut se transformer en ouvre-boîte abdominal,» prévenait Jean-Paul l intervenant Macif qui animait aussi l atelier simulateur deux roues. Saber, responsable de l espace jeunesse tirait un bilan positif de cette première et rappelait l ampleur de la tâche : «Beaucoup trop de jeunes roulent encore sans casque. Certains sont également dangereux pour les passants. Il fallait vraiment faire quelque-chose.» Yann Lalande Cinéma Deux séances en plein air Cette année, la municipalité propose deux soirées cinéma : Neuilly sa mère! le 16 juillet sur la place de la Fraternité et Slumdog millionaire le 23 juillet à la Maison de l enfance. Comme chaque été depuis 6 ans, toile blanche et salle de projection s improviseront sur le sol courneuvien. Cette initiative d apporter le cinéma au plus près des habitants est née d une double volonté : créer de l animation dans les quartiers et accéder à la culture. Le cinéma l Étoile se charge comme chaque édition de choisir les films au programme. De cette manière, les habitants voient des œuvres qu ils n auraient peut-être pas eu l idée d aller voir de leur propre chef. Le 16 juillet, à partir de 20h, des animations seront proposées par des associations courneuviennes, suivies d un repas convivial. Dès la nuit tombée, vers 22h, la comédie de Gabriel Julien-Laferrière, Neuilly sa mère!, donnant une image amusante et plutôt corrosive de la rencontre entre deux monde, sera projetée. La seconde séance, Examens 2010 Admis! Nous publions ici une première liste des heureux lauréats aux Baccalauréat, CAP et BEP des établissements courneuviens, elle sera complétée dans notre numéro de rentrée par ceux dont nous n avons pas eu connaissance au moment du bouclage. Lycée Denis-Papin le 23 juillet, quartier des Quatre-Routes, proposera le film aux 8 Oscars de Danny Boyle, Slumdog millionaire à la Maison de l enfance. Avec cette œuvre, les spectateurs se plongeront dans l Inde moderne, terre de contradiction et de flagrants contrastes, coincée entre pauvreté et richesse, entre modernité technologique et archaïsme social. Comme la première projection, celle-ci sera également précédée d animations et d un repas de quartier. Isabelle Meurisse Bac pro TU (Technicien d usinage) J. BENAMAR, M. BOUGHALAB, L. DJEDJE, S. DONER (mention B), A. KOR, F. MABROUK (mention AB), S. SOULE, J. THAJEEVKANTH, M. TOUATI Bac pro EDPI (Etude et définition Maint.Mat. Parcs et jardins R.CARENE, J.DERHE, J. JUNG Serrurier/métallier I. ELKALLACHY, H. GARES, A. MENDY, N. TIZAOUI Prep. Réal. Ouvrages électriques I.CHAREF, M. CHAREF, I. EL BAHJA, S.GUERBAA, A. C. DE OLIVEIRA, F. MANGES, R. MONTERRAT, A. SILVA RODRIGUES Métiers de l électrotechnique D. AUMBA, J.BAGEA, Y. BENSLIMANE, W. BRITO MONTEIRO, J. DUMOULIN, E. GOKALP, A. GUSTAVE, de produits indus- HIMICHE, W.MONTEIRO F. LAZARE, S. LOEW, M. triels) V. ARUNACHALAM (mention AB), J. CASIMIR, B. DIANESSY (mention AB), I. LORIN, J. PAUL, T. ROBERT, T. TRAORE Bac pro SEN (Systèmes électroniques numériques) A. BELABRAS, S. DA SILVA, J. ROSPART (mention AB) Bac OBM (Ouvrages du bâtiment métallerie) RAMOS, G. RAKOTOARIJAONA, A. TBAHRITI, D.TOURE BEP Tech. Du froid et du condition. d air A DRAME Tech. Instal. Sanitaires et thermiques R.ERMENEK Tech. Metx. /Verr. Materx/ synth. Bat. M ZEABDALLAH, S. MOUSSA, Y. RAMMANY, J. SAINT-REMY, C. SAKOA, N. SAYED AHMED, S. SENNOUNE, I. SHAUKAT, A. SIDIBE, B. SOLIMAN, B. TARDIER, M. TIGUEMOUNINE, E. UCAN Syst. Electr. Industriel et domestiques J. FONSAT, V. MEITE Vente action marchande J. ABID, C. ESTEVES, J. C. BIKANDU NZAU, S. D. BARBE, M. COLLET, W. HAGGEGE, B. MARTIN CAP Constr. Bat./alu. Verre/Mat synthe K. GIBUREK, F. MUNTEAN, L. NADESU, A. SHAHZAD, L. TRAORE HERGAULT, T. LIMOUNE Met. Production/méca. Informatisée S. CASADO, A. JABRI, H. RIHANI, El.TIKI MPANJO, N. ZEKRAOUI Maint. des véhicules et des matériels DA COSTA MOREIRA, R. ESSEBOU, S. GISTAL, C. KANE, M. KHALDI Métiers de la comptabilité M. EKON, W. PAUL Métiers du secrétariat L. KOUBEMBA INFOS 16 juillet, repas de quartier, 22h, Neuilly sa mère!, Place de la Fraternité 23 juillet, repas de quartier, 22h, Slumdog Millionaire, Maison de l Enfance, 56 rue Anatole-France Entrée libre Lycée Jacques-Brel Bac L S. BOUAZZA, N. SAKHO (mention AB), N. ABIBOULLA, S. LO, Z. MOUHAMAD (mention AB), T. BAHRAMI, S. THONGKHAM, J. PAUL, A. MESSAAD Bac ES Y. ADOU, A. BELHADJ, S. CHAIEB, A. DE SOUZA, P. DEREIX, Y. ESSAYOUMI, J. GHILAS (mention AB), D. IN (mention AB), M. KANE, M. LE JEAN (mention B), S. MAHMUTOVIC, A. MARE, A. MEKRI, M. MZE (mention AB), G. NGANKAM MAMBOU (mention AB), V. TAN, S. WAGUE Bac S R. ABDELAZIEM AHMED (mention AB), F. ABDOUL, J. ABDULAJEES (mention AB), K. AMJAD, A. AROKIANATHAN, W. BACARI (mention AB), M. BENMAHAMMED (mention TB), Y. BRAHIMI (mention AB), W. CAI (mention AB), A. CHUNG, A. DUBOIS (mention AB), N. ESSABAH (mention AB), Y. GHEZLI, F. HALLEM, V. HO, P. LAM, A. MHALA, B. NADHIF, L. OUADI, M. OZEN, S. RACHEL, K. SEDDIKI (mention AB), M. SHA (mention B), S. SHAIK, T. SHAIK (mention AB), M. TANG, S. TIROUGNANAM (mention B), L. VALLERANT, C. VUONG (mention TB), S. ZEMRI Bac ST2S E. DE SOUZA, M. DOUCOURE, C. FANDOU (mention AB), F. MOUGAMMADOU (mention AB), H. SACKO, C. SAMBAKE (mention B), J. SIDDI (mention AB), R. ZERGA Bac STG A. ABDALLAH, N. ABIBOULLA (mention AB), A. ABOUL KALAM, A. BOURARA (mention AB), M. COULIBALY (mention AB), D. DA CRUZ, D. ESSALMI (mention AB), S. HOUMANI (mention AB), H. LAGHZLI, J. PILOTIN, A. TAMARIN, J. BRUNO, R. CHOWDHURY, N. IYATHURAI (mention AB), S. JIANG (mention AB), J. LEFORT, A-S MACIAS (mention B), Y. MOINDJIE, M. SIFODIL, L. TECKI NDJOH 5

6 L ACTUALITÉ Frédérique Rémy Mosaïque de talents Denis-Papin lauréat Huit élèves de 2 e année Bac Pro serrurerie/ Métallerie du lycée professionnel ont décroché le prix d excellence en proposant leur Kartcross. Menad, Steve, Tarik, Xiang, Abderahman, Anthony, Alexandre et Yannick peuvent être fiers. Cette 8 e édition des Trophées Mosaïque de talents, clôt des mois de travail, d assiduité et de concentration. Chapeautés par M. Chemin, professeur référent du projet Kartcross et par l entreprise Alstom à plus grande échelle, les élèves ont réalisé leur création à partir d un moteur de moto. «Le reste a totalement été réalisé par les jeunes. Toutes les opérations de base d un métallier ont été effectuées, précise M. Solmy Fauque de Jonq, le chef d établissement. Un des but du projet était de souder le groupe, de faire un travail collectif. L objectif a été atteint». Cette année, 15 établissements publics et privés ont participé au concours initié par Plaine Commune en 2003 afin de valoriser les projets des lycées professionnels. «On court après ce prix depuis 2005, explique Mme Rémy, la documentaliste du lycée très investie dans le projet. Chaque année, on ne revient pas les mains vides. L an dernier, on y était presque en décrochant le 2 e prix. Cette année, enfin, le grand prix est pour nous». Pour les féliciter, l entreprise Alstom, marraine des élèves depuis 3 ans, a offert aux lycéens victorieux une séance de karting bien méritée. Isabelle Meurisse Quinet-Rochet-Cachin La rue Politzer fait sa mue Comme les reptiles, elles serpentent et comme les reptiles parfois aussi elles changent de peau, les rues de La Courneuve. Depuis le début du mois de juillet, la rue Georges-Politzer est en travaux pour une durée de quatre mois ( livraison courant novembre ). Objectif : renforcer la sécurité à la sortie du collège Politzer et du lycée Jacques-Brel qui donne sur la sente de l Esseau. Au programme Bientôt les véhicules ne se croiseront plus rue Politzer. des travaux : mise en sens unique de la voie ( bientôt seulement sortante sur le carrefour du Chêne ), réduction de la largeur de la chaussée, réalisation d une piste cyclable, élargissement du trottoir devant le collège. La rue sera également embellie avec la suppression de la jardinière en béton à l angle du carrefour du Chêne et la plantation d un alignement d arbres ( essence d érables ). Yann Lalande Voirie Rue G.-Politzer La rue Politzer est en travaux depuis le 1 er juillet ( lire ci-dessus ). Pour des raisons de sécurité, la vitesse y sera limitée à 30 km/h, l arrêt et le stationnement des véhicules seront interdits si besoin, la circulation des véhicules se fera sur la partie libre de la chaussée. La rue sera mise en sens unique de la Sente de l Esseau et en direction de la rue Edgar-Quinet. Une déviation sera mise en place par l avenue Mermoz en passant par la rue Barthélémy-Mazaud pour rejoindre la rue Politzer. Plaine Commune Inauguration de l Agenda 21 L agglomération de Plaine Commune et ses 8 villes viennent de lancer le projet Agenda 21 nommé «Graines d avenir», qui vise à définir une ville où il fait bon vivre. Pour une présentation exhaustive, Plaine Commune vous invite jeudi 8 juillet, à partir de 16h30 à l Académie Fratellini de Saint-Denis. Au programme : projection d un film sur l avenir de la planète, présentation de l Agenda 21, débats et interventions d habitants en présence de Pierre Radanne, ancien président de l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie ( Ademe ). En parallèle : ateliers pour enfants ( cirque, sciences et expériences avec les Petits Débrouillards, dessins et graphismes avec une designer. La soirée se terminera aux alentours de 21h autour d un verre de l avenir issu de l agriculture biologique. INFOS Académie Fratellini, rue des Cheminots, Saint-Denis La Plaine à partir de 16h30 Surprise Sarkozy en catimini à La Courneuve Le 24 juin dernier, le chef de l État et son ministre de l Intérieur, Brice Hortefeux se sont rendus au pied de la barre Balzac dans le quartier des Sans journalistes, sans communication préalableet sans même prévenir le maire. Quel était le but de cette visite? Les Courneuviens se le demandent encore. Il y a cinq ans, Nicolas Sarkozy avait promis de «nettoyer au Karcher» le quartier, rongé par le trafic de drogue, à l origine de la mort d un enfant victime d une balle perdue. Transports Tarification unique, le secrétaire d État répond Lors du Conseil municipal du 6 mai, l instauration d une zone unique de tarification pour l ensemble des transports publics sur le territoire Courneuvien a été évoquée. Gilles Poux, maire de la ville avait donc envoyé cette demande à M. Bussereau, secrétaire d État chargé des Transports. Le 28 juin, ce dernier, dans sa réponse, affirme qu il procèdera à «un examen attentif de ce dossier». Concours Campagne anti-tabac pour les écoles Comme chaque année, les écoliers de La Courneuve ont participé au concours de dessin pour la campagne anti-tabac. Cette année, les classes de Mme Maïa et M. Manzon de l école élémentaire Anatole-France ont participé et un élève de chaque classe a été couronné. 6

7 ÉCHOS CITOYENS Quatre-Routes L avenir s éclaircit Depuis la réunion du 28 juin, les habitants commencent à voir quel serait le nouveau visage de la place du 8-Mai-1945 une fois les travaux effectués. Les objectifs sont clairs : rendre ce pôle attractif de La Courneuve plus accessible autant pour les piétons que pour les véhicules, améliorer les conditions de circulation des bus, intégrer pleinement la place dans son environnement urbain, gérer le stationnement et les livraisons et prendre en compte l accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. «Ce projet de déplacement urbain ( PDU ) nous tient à cœur. Depuis 2003 les divers partenaires y travaillent afin d obtenir le meilleur rendu possible en fonction des multiples contraintes existantes» explique Gilles Poux. Comment rendre plus agréable et plus lisible un point aussi stratégique où commerces, piétons, bus ( 8 lignes ), tram, voitures ( aux heures de pointe ) et métro cohabitent quotidiennement? Pour ce faire, plusieurs propositions sont faites : réduire la vitesse de circulation à 30 Km/h et installer des plateaux surélevés. Cela permettrait aux cyclistes de se déplacer en sécurité. Rééquilibrer l espace public en faveur des piétons en élargissant les trottoirs à certains endroits, améliorer le flux des transports collectifs en créant une halte bus centrale et facilement identifiable et réduire le nombre de voies de circulation afin de pacifier les déplacements automobiles. «Cette place a la particularité d accueillir une ligne de métro, plusieurs lignes de bus et une ligne de tramway. Ce qu on vous propose aujourd hui est le résultat de plusieurs années de travail» précise Corinne Valls, vice-présidente du Conseil général. Une fois le projet retravaillé en fonction des remarques faites par les habitants ( plus de verdure, plus de sécurité ), un prochain rendez-vous aura lieu à l automne. Isabelle Meurisse Les intervenants ont détaillé les objectifs du projet Nuisances Derichebourg condamné Nathalie Robert, à l écoute des victimes En place depuis quelques mois, l intervenante sociale au commissariat a de suite apporté la preuve de l utilité d un poste co-financé par la ville et l État dans le cadre du Contrat local de sécurité. Pascal Dacasa Enfin! Après des mois d insatisfaction et de lutte, les riverains de la rue Rateau ont obtenu gain de cause. La société Derichebourg implantée au 1 de la rue, a été condamnée la semaine dernière par le tribunal de grande instance de Bobigny à cesser ses nuisances sous 15 jours. Dans le cas contraire, elle devra verser une astreinte de euros par jour. Satisfaits de cette décision, les riverains espèrent maintenant que l entreprise va tenir ses engagements et annoncer son départ vers un lieu plus adapté à son activité. I. M. Mieux prendre en charge socialement les victimes, en particulier celles de violences conjugales, telle est la mission dévolue à Nathalie Robert. Une réponse sociale au sein du commissariat, l idée n est pas nouvelle puisque la création du premier poste de ce genre remonte à 1986, mais elle a mis du temps à faire son chemin. Avec six intervenants sociaux dans les différents commissariats de Seine-Saint-Denis, le besoin semble désormais pris en compte par la Police Nationale comme le confirme Jérôme Clément, commissaire à La Courneuve : «C est extrêmement positif. Tout un pan de notre activité qui restait jusque-là dans les ordinateurs est dorénavant pris en charge. Le policier peut se concentrer sur le judiciaire en déléguant l aspect social à une personne plus compétente dans ce domaine. C est mieux ainsi car le temps de l action policière et de l action sociale ne coïncident pas.» Avec une quarantaine de nouveaux dossiers à traiter par mois Nathalie Robert est, de fait, très sollicitée, mais elle ne manque ni d expérience ni de motivation : «j ai fait le choix de travailler en commissariat et je trouve que ma mission a beaucoup de sens.» Une mission dont il convient de prendre toute la mesure dans le détail : «Les femmes victimes de violence arrivent au commissariat dans un moment de crise. Elles ne confieront pas les mêmes choses à un policier qu à moi. Il s agit d abord donc d un partenariat interne afin que le fonctionnaire de police oriente la victime vers moi. La première étape, c est de passer de la main courante au dépôt de plainte. Ça demande du soutien car elles sont souvent très dépendantes de leurs maris et de leur famille. Par contre on ne les force pas. Il ne s agit en aucun cas de faire du chiffre. Ensuite on tisse un partenariat externe avec les différents acteurs sociaux habilités à répondre à ce genre de problématique. J essaie de créer un réseau autour de ces femmes isolées. J apporte une première réponse d urgence pendant laquelle je mets en place des procédures. Le suivi à long terme n est pas de mon ressort.» Si elle n a «pas de baguette magique» comme elle dit, Nathalie Robert a des airs d ange gardien pour les victimes courneuviennes. Yann Lalande 7

8 GRAND FORMAT Trilbar-nous Dimanche 27 juin, les Courneuviens ont envahi les pelouses du domaine de Trilbardou. Journée de détente, chaleureuse, placée sous le signe de l égalité, du partage et de la fête. Gilles Poux, en tenue de rigueur, passait de table en table afin de veiller au bien être de chacun. Ces moments de rencontre ont été très appréciés. Dans une chaleur caniculaire, les participants se sont empressés de trouver une place à l ombre. La température ne les a pas empêchés de profiter d une journée riche en animations. Pour les moins téméraires, jeux traditionnels et souvent improvisés ont fait le plaisir des enfants. À peine descendus du car, parents comme enfants s empressent de sortir pique-nique et boissons. Chacun trouve ses marques très rapidement. Comme à la maison! La troupe musicale du Rajastan et ses fakirs a investi le parc pour un spectacle musical haut en couleur. Un vrai plaisir. Encadrés par les différents services municipaux, les plus petits ont pu s initier à l accro-branche. Partie de plaisir pour certain, moment plus délicat pour d autres Comme tous les ans, le canoë, l activité phare, a remporté un franc succès. Quelques débutants se sont trouvés parfois en situation délicate mais grâce à la vigilance des encadrants, personne n est tombé dans le canal de l Ourcq! 8

9 VOUS AVEZ DIT? Angelco Pilovski, habitant des Quatre-Routes «Ici on peut discuter de tout Je suis venu avec ma compagne. J essaie de participer à toutes les initiatives organisées par la ville. De cette manière, je me sens impliqué dans cette ville et la politique du moment. Donc je me suis dit qu il serait dommage de ne pas aller à Trilbardou. Cette journée agréable est un bon moyen de discuter d actualité avec d autres Courneuviens, comme la venue aux 4000 en catimini de Nicolas Sarkozy le 23 juin, de problèmes ou de sujets plus légers comme les spectacles culturels, les habitudes de chacun. En clair, ici on peut discuter de tout et je trouve cela très positif. Partager des bons moments comme celui-ci ne peut être que bénéfique pour tout le monde». D. R. Avant le pique-nique, le déjeuner sur l herbe n était pas qu un instant bucolique lors d un repas en plein air, à l instar d Edouard Manet, c est également une source d inspiration artistique. Picasso, et Renoir ont aussi immortalisé ce partage de nourriture temporelle et spirituelle. Étienne Lumvuemda, première participation «C est au-delà de ce que j imaginais Je suis venu en famille. Mon frère m a dit que cette journée organisée à Trilbardou était vraiment une chose à faire car l ambiance est conviviale et chaleureuse. En arrivant sur place, j ai été agréablement surpris. Je m attendais à quelque chose de bien, j étais prévenu. Mais c est au-delà de ce que je m étais imaginé. Le programme, l accueil, le lieu sont magnifiques. Je suis très heureux d être venu avec ma famille. Ce qui me restera longtemps en tête, c est la mixité. Le point fort de cette journée. Le mélange des populations et de tant de cultures différentes m a beaucoup plu. Inoubliable.» KÉSAKO? Ourcq C est le nom du canal qui suit la rivière Ourcq, avant de s en séparer à Mareuil-sur- Ourcq (Picardie) pour rejoindre directement Paris-La Villette. Avec le canal Saint- Denis, le bassin de la Villette et le canal Saint-Martin, il constitue le réseau des canaux parisiens, long de 130 Km. L usine de Trilbardou continue depuis des siècles son travail de pompage durant la saison sèche pour rehausser le niveau du canal de l Ourcq qui amène chaque jour au bassin de la Villette environ m 3 afin de permettre la navigation sur le réseau des canaux et d alimenter la capitale en eau c est le nombre de participants à l édition 2010 d un Dimanche à la campagne. Égalité Ensemble contre les discriminations En mai 2009, Gilles Poux portait plainte auprès de la HALDE* pour discriminations urbaines et sociales. En cours de traitement, cette initiative était présente tout au long de cette agréable journée à Trilbardou, placée sous le signe de l égalité. Dossier réalisé par Isabelle Meurisse Cette journée est organisée pour le droit aux vacances et au dépaysement. Tous les Courneuviens n ont pas la chance de sortir le temps des congés de leur univers quotidien. Nous voulons faire vivre l égalité à La Courneuve. Le Président Sarkozy vient discrètement aux 4 000, mais n offre rien à nos populations parfois défavorisées. C est de financement dont on a besoin» s exclame Gilles Poux lors de son bref discours. Ce 27 juin a pris les couleurs de l action courneuvienne contre les discriminations territoriales. «L égalité, tout simplement» était le leitmotiv de cette initiative festive et caniculaire. Chaque Courneuvien inscrit a participé à sa façon : en solitaire ou en famille, entre adultes ou avec les enfants. Tout le monde a eu le droit aux mêmes activités : volley, canoë, basket, accro-branche, tennis, jeux de société, guinguette, baby-foot, dessins, spectacles ou farniente tout simplement. Il y en avait pour tous les goûts et pour tout le monde. «Cette journée est importante car les gens se rencontrent dans un cadre neutre et agréable. L effort d organisation est considérable, mais lorsqu on voit les sourires aux lèvres, cela vaut le coup. La municipalité tient à montrer sa solidarité envers ses habitants. Par respect pour eux, il est important de mener notre plainte auprès de la HALDE jusqu au bout. En attendant, à l année prochaine!», concluant Joseph Irani, adjoint au maire délégué au développement économique et social. *Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité 9

10 À VOTRE SERVICE Tramway T1 Travaux d été Avec la période des congés reviennent les travaux d entretien des voies de la ligne T1 du tramway. Ainsi, en raison de travaux de maintenance du 15 juillet au 20 août, le trafic sera interrompu entre les stations Gare de Saint-Denis et La Courneuve / Six-Routes. Des navettes de bus entre ces deux stations circulent aux mêmes amplitudes horaires que le tramway. INFOS www. ratp.info Quatre-Routes Les sanisettes en test Trois cabines de toilettes ont été installées mercredi 7 juillet : la première à l angle de l avenue Jean-Jaurès et du carrefour du 8-Mai-1945, la seconde sur le terre-plein central de l avenue Paul-Vaillant-Couturier ( en face de Marcelin-Berthelot ) et la troisième devant le square Guy-Môquet. Il s agit là d une des premières mesures concrètes découlant de décisions du Conseil municipal du 6 mai, exceptionnellement consacré aux Quatre-Routes. Alors que depuis quelques années il apparaît que de plus en plus de personnes font leurs besoins de façon sauvage dans l espace public, la décision a été prise de tester cette solution pendant trois mois. «Nous souhaitons ainsi répondre aux attentes en la matière de la population et des agents qui interviennent sur le quartier, résume Philippe Bidau de l unité territoriale Parc et Jardin, propreté, cadre de vie de Plaine Commune. En été il y a beaucoup de monde dehors c est donc la bonne période. Fin septembre nous ferons un bilan de l utilité des cabines avec le prestataire de service et le service Prévention-sécurité de la ville.» Entre les vidanges ( quatre fois par semaine ) et l installation des cabines, le coût de l opération est de Rappelons qu il est interdit d uriner et de déféquer dans la rue et espérons que ces cabines inciteront les populations les plus précaires, souvent les plus sujettes à ce genre d incivilité, à faire leurs besoins à l abri. Yann Lalande Transports Velcom en retard au point intermédiaire Comme promis, Plaine Commune a effectué le bilan des Velcom après une année d utilisation. Ce mois-ci, le Velcom souffle sa première bougie. Un an après le lancement des vélos en libreservice, le bilan annoncé par Patrick Braouezec semble mitigé sur le territoire de Plaine Commune. À première vue, les Velcom ne rencontrent pas le succès escompté. Pas de problème de surencombrement des stations sur le territoire qui comptent 335 vélos en service et presque autant d abonnés longue durée (330). Au 31 mai 2010, ils étaient 374 utilisateurs à avoir pris un abonnement hebdomadaire et à avoir tenté l aventure sur une journée pour un nombre total de locations. Sur La Courneuve une timide embellie a été constatée avec locations sur l année écoulée. Quant au club des sept Quartiers Nord Un nouvel espace à votre disposition Depuis le 22 juin, un nouveau local d accueil et d informations situé au 10 rue Robespierre a ouvert ses portes afin de répondre aux besoins des locataires. Auparavant, cet espace était situé au 8 rue Robespierre, plutôt dissimulé et quasiment invisible à la vue des passants. C est une des raisons pour lesquelles cette loge a été déplacée. À son emplacement actuel, l endroit est facilement identifiable et accessible. Il dispose d une rampe permettant notamment aux personnes à mobilité réduite de s y rendre sans problème. Deux gardiens supplémentaires ont rejoint ce poste. De deux au 8 rue Robespierre, on est aujourd hui à quatre gardiens au numéro 10. «Cet espace est la loge-pilote des gardiens. C est le premier lieu d accueil aux locataires sur le site. Elle couvre Robespierre, le grand et le petit Salengro» précise Marie-Christine Bertrand, responsable de l agence Est de Plaine Commune Habitat. Isabelle Meurisse INFOS Jours et heures d ouverture : Du lundi au vendredi 8h à 8h30 et 17h à 17h30 (plus une heure supplémentaire en période d encaissement de loyers). abonnés à l année, il est resté fidèle à lui-même. Si l engouement est moindre dans notre ville, il y a des raisons selon Alexandra Leroy, chargée de mission à Plaine Commune, «plusieurs hypothèses sont émises, notamment sur la disposition trop rapprochée des stations et le manque de pistes cyclables.» Au palmarès des villes utilisatrices se trouve Saint-Denis, qui est également la commune dotée du plus grand nombre de stations. Le nombre de vélos dégradés ou volés sur l ensemble du territoire de Plaine Commune s élève à 199, soit presque les deux tiers du parc. Reste maintenant à savoir comment transformer la réussite en demi-teinte des petites reines en pratique incontournable. Jennifer Semet Dès l ouverture, des locataires se sont rendus dans le nouvel espace 10

11 SPORT CULTURE LOISIRS Vacances pour tous à La Plage Jusqu au 8 août La Courneuve Plage vous propose baignade, spectacles (lire ci-dessous) activités sportives et retransmissions de matchs de la coupe du monde, sur le terrain Poincaré, tous les jours de 10h à 19h. Dossier Yann Lalande Beach volley, beach soccer, escalade, baignade, espace enfant, bronzette on peut tout faire ou presque à La Courneuve Plage même du trampoline. D ailleurs on attend son tour avec impatience. Au fait les enfants, une question bête, la Plage ça vous plait? «On arrive vers 14h et on reste jusqu à la fermeture,» témoignent heureux, Ryganie, Anaïs, Donald, Samir, Sarah, Yasmina et Chloé. L inauguration du 3 juillet qui aura vu défiler les artistes sur scène, comme ici le chanteur kabyle Farid Bag. De nombreuses associations et artistes se succèderont tout l été. Rendez-vous devant l écran géant samedi 10 juillet (20h30) pour la petite finale et surtout dimanche 11 juillet (20h30) pour la finale de la Coupe du monde de football. Dans l espace enfance, c est jeux gonflables et pâtés de sable sous le regard des mamans qui discutent à l ombre. «On vient chaque année, raconte Nacima. Les enfants sont impatients. Cet été, on ne part pas en vacances et les petits sont contents quand mêmeje les accompagne volontiers comme ça je retrouve les copines.» «Une sorte de Fado de banlieue» Ne jetez plus vos bouchons! La ville s engage auprès de l association Les Bouchons d amours pour aider les personnes handicapées via une campagne de collecte des bouchons plastiques cet été à La Courneuve Plage. Grâce à vos bouchons, Les Bouchons d amour pourront aider la fédération française Handisport, l association Handi chiens et aider certaines personnes à l acquisition du matériel nécessaire à leur autonomie. Rappelons que la ville a mis en place une commission municipale handicap qui vise à faire progresser les droits des personnes à mobilité réduite. Entretien avec Marta Miranda, chanteuse d Oquestrada. La Formation portugaise sera en concert à La Courneuve Plage le 4 août (17h30) dans le cadre du Festival Paris Quartier d été. Regards : Que signifie Oquestrada? Marta Miranda : C est la contraction de «Orchestra» et «Estrada», comme pour dire qu on veut orchestrer la rue. Et en même temps ça a aussi le sens d un petit orchestre qui peut jouer partout. R. : Votre formation est originaire de la banlieue de Lisbonne? M. M. : Le projet est né à l Almada dans un quartier populaire de Lisbonne de l autre côté du Tage. On voulait rappeler que dans les banlieues il y a aussi des gens qui vivent et une culture propre qui se développe. On véhicule donc cette culture, une sorte de Fado de banlieue. Tasca beat, notre premier album ( disponible en France en septembre ), c est ça justement, le rythme du café du coin et à la fois le rêve portugais pour de nombreux immigrés comme Pablo le co-fondateur débarqué de sa banlieue parisienne ( Briesur-Marne ) en C est une musique à la fois athlétique et mélancolique. C est le Portugal d aujourd hui où l on 11 écoute toute sorte de son. R. : Vous commencez à avoir un peu de succès? M. M. : Nous sommes issus de la scène. Nous avons passé de nombreuses années à rencontrer le public parce qu on sentait que les gens avaient envie d entendre d autres musiques que celles qui passent à la TV. Ça n a longtemps été qu une passion. Et puis en 2009 on a fini par prendre le temps de faire un disque. Tasca beat a été disque d or au Portugal et nous avons été nominés aux Victoires de la musique portugaise.

12 SPORT CULTURE LOISIRS Football américain Le déclin de l empire courneuvien Battus en finale du casque de diamant le 27 juin à Sannois, les Courneuviens ont échoué dans leur tentative de conquête d un 6 e titre consécutif de champion de France. Pascal Dacasa Sam Albaric Plus une série s allonge plus sa fin est proche. Durer au sommet est un exercice de funambulisme. Et ce qui devait arriver arriva, le Flash a fini par tomber. Champions de France depuis 2005, le Flash a donc trouvé son maître, les Spartiates d Amiens, dernière équipe déjà, à les avoir dominés en play-off, en 2004, en ½ finale ( ). En dépit de son hégémonie nationale des dernières années, le club courneuvien attaquait cette finale ( sa 12 e pour 8 titres ) dans la peau de l outsider Le Parc départemental de La Courneuve, qui sert par ailleurs de toile de fond au plateau de jeu, c est 280 M! Un peu plus que les Grands moulins de Pantin ( 180 M ) mais un peu moins que le Marché aux Puces de au sortir d une saison délicate marquée par quatre défaites et une qualification de dernière minute pour la phase finale. Un statut justifié au vu du début de match du Flash, mené 12-0 à la mi-temps et 18-0 dès l entame du 3 e quart-temps. «Cette finale est le reflet de notre saison, analysait Bruno Lacam-Caron, l entraîneur. On démarre très mal, en étant incapable de porter et de protéger le ballon comme il se doit. À la pause on s en sort finalement bien. Et puis petit à petit on reprend le dessus et l on finit très fort. Saint-Ouen ( 400 M ), le bout de terrain le plus cher dans le Monopoly Seine- Saint-Denis. Pour ceux qui ne sauraient pas comment occuper leurs longues soirées d été, l édition 9-3 d un des plus célèbres jeux de société a été éditée à Malheureusement il nous a manqué quelques secondes pour égaliser. D un point de vue éducatif c est peut-être pas plus mal qu on perde ce match.» Il faut sans doute comprendre par là que les Spartiates méritaient davantage le titre que les Courneuviens cette saison. Ce que confirme Julien Luneau le président. «On ne méritait pas d être champion. On a manqué d humilité. Rien n est jamais acquis et il faut toujours être en capacité de se remettre en question. Cette saison nous avons plus souvent joué avec la peur de perdre qu avec l envie de gagner même si en fin d exercice il y a eu des choses positives.» Destitué le monarque courneuvien pense déjà à la reconquête de son trône. Le chantier a déjà débuté. Bruno Lacam-Caron arrêtera son intérim au coaching et retrouvera son poste de manager. Le staff va se rendre aux États- Unis cet été pour préparer le recrutement du nouvel entraîneur et des Américains. Le fonctionnement de l équipe élite va évoluer pour s ouvrir plus à l équipe réserve. Enfin le Flash pourrait ne pas participer à l Eurobowl. En 2011, l Empire contre-attaque. Yann Lalande La déception des Courneuviens est légitime, mais la défaite semblait inéluctable au bout d une saison difficile. Jeu de société Monopoly, Seine-Saint-Denis style exemplaires (40 ) en novembre dernier. Le Monopoly a vu le jour en 1936 aux États-Unis. Sa version française a longtemps permis à des générations entières de se familiariser avec les grandes artères parisiennes. Depuis une dizaine d années le Monopoly se décline aussi en versions locales, régions ou villes, beaucoup plus rarement les départements. Mais le 9-3 n est pas n importe quel département. C est la direction du patrimoine du Conseil général qui a choisi les cases. Les gares de la capitale sont ainsi remplacées par les aéroports du Bourget et de Roissy et par les gares d Épinay et de Rosny-sous-Bois. Pour le reste, le principe reste le même : celui qui construit le plus de maisons et d hôtels et ruine ses adversaires a gagné. Une parfaite leçon de capitalisme sauvage en somme. Finalement le problème avec le Monopoly, c est qu il ressemble plus à la réalité qu il n en a l air. Y. L. D. R. Pascal Dacasa Les efforts de Laurent Marceline auteur d un Touchdown (Delavale et Podin ont aussi scoré) n auront pas suffi. Mené 18-0 le Flash est parti de trop loin. Incidents À la fin du match, une bagarre générale a éclaté entre les deux équipes. Suite aux provocations répétées du receveur américain des Spartiates un joueur du Flash a perdu son sang-froid lançant les hostilités. «C est lamentable pour l image du Foot US, devant spectateurs, sponsors et élus», déplorait Bruno Lacam-Caron. «Rien n est excusable, nous allons assumer nos responsabilités», ajoutait Julien Luneau sur un ton désabusé. Équitation Petits mais costauds Depuis le 3 juillet et jusqu au 11 juillet, 47 jeunes cavaliers du club de l An V ( Centre équestre UCPA de La Courneuve ) participent aux championnats de France. Comme chaque année c est la petite commune de Lamotte-Beuvron (Loire et cher) qui accueille cette grand-messe du cheval regroupant cavaliers. En 2009, L An V avait été désigné 2 e meilleur club de France pour l ensemble de ses résultats aux championnats. Regards vous tiendra informé de la bonne tenue des cavaliers et poneys courneuviens face aux obstacles dans son numéro de rentrée le 26 août. Y. L. 12

13 SPORT CULTURE LOISIRS Spectacle L Afrique au cœur du 93 Mardi 22 juin, 250 enfants des écoles de Seine-Saint-Denis dont une cinquantaine de La Courneuve ont proposé un avant-goût du prochain spectacle Kirina Circus Opera d Habib Koité et Michel Jaffrennou, metteur en scène. Ce mardi, quelques centaines de personnes venues d Aubervilliers, La Courneuve, Pierrefitte, Villetaneuse et Saint-Denis ont découvert sous le chapiteau de l Académie Fratellini, une étape de la préparation du spectacle Kirina circus prévu dans le cadre du festival Villes des Musiques du Monde Sous la forme d un grand voyage au cœur de l Afrique, chanté par Habib Koité et son groupe de musiciens Bamada, les enfants de Seine- Saint-Denis, dont une cinquantaine de l école Louise-Michel à La Courneuve, ont dévoilé plusieurs chants Bambara* du spectacle à venir. Pour le moment, ni décors, ni costumes, juste les voix et la musique. Il n en fallait pas plus pour se rendre compte de la qualité de la future production. Face à un public conquis et plongé au cœur de l Afrique, les écoliers Sens de l Art D art d art Laurent Terzieff, qui vient de disparaître, évoquant sa passion déclarait : «Le théâtre ce n est pas ceci ou cela, c est ceci et cela.» Il en est de même pour l art sous toutes ses formes, peinture, sculpture, photos, poésie, danse, cinéma ( liste non exhaustive ). C est ce que nous rappelle «Le sens de l Art» tout au long de l année dans ses initiatives. Douze expos ont scandé la saison Une moyenne de 300 visiteurs pour chacune, ce qui fait 4000 visiteurs. Décidemment 4000 est un chiffre lié étroitement à La Courneuve. Dans une ville, il ne peut y avoir de concurrence dans le domaine de la culture mais une indispensable complémentarité, le Ceci et le Cela. L association considérant qu une journée, c est trop court, la prochaine saison se déclinera sur le thème «Le sens de L art au féminin.» La figure tutélaire de cette initiative sera Berty Albrecht. Cette année de la femme commencera en septembre avec Florence Davoult et se terminera en juin avec les créatrices de l Association Artefact 93 qui rayonnent sur le territoire de Plaine Commune. Bien sûr entre vous découvrirez d autres expositions sur lesquelles Regards ne manquera pas de vous informer. Dominique Duclos INFOS Le Sens de l Art. 50, av. Gabriel Péri. T Saadia Dergane disciplinés ont pris plaisir à chanter. «Ce projet avait beaucoup de compétences en jeu, autres que celles inhérentes au domaine musical. L initiative demandait d être à l écoute des autres, de la concentration, du respect d autrui. Lier tout ça est génial. Tout le monde a à y gagner, surtout les enfants» confie Mme Scheinert, directrice de l école Louise-Michel. «L objectif est de réaliser l an prochain ce spectacle en partenariat avec les enfants et les jeunes du 93. Ils travailleront avec plusieurs partenaires dont les acrobates de l Académie Fratellini» explique M. Jaffrennou. Quant à Habib Koité, il précise que ce qui s est passé ce 22 juin est «une infime partie de ce que sera le spectacle final». Isabelle Meurisse * Langue parlée par plus de 10 millions de personnes, principalement au Mali. Collège Jean-Vilar Leur récit exposé Gare du Nord Une trentaine de collégiens de Seine-Saint-Denis, dont une classe de 6 e de Jean-Vilar, ont créé au cours de l année une histoire intitulée Les Boutes en train*, exposée sous la verrière de la gare parisienne. 13 Le projet, soutenu par le Conseil général et la fondation Solidarité SNCF afin de lutter contre l illettrisme, concernait des collégiens de Bobigny, Sevran et La Courneuve. De février à avril, les élèves de la rue Suzanne-Masson ont imaginé un scénario sur le thème du train. Mme Dergane, professeur de français, M. Santerre, professeur de technologie, l écrivaine Sophie Maurer et une plasticienne ont veillé au bon déroulement de l opération. «Chaque élève proposait une histoire. Les intervenants se chargeaient de prendre des éléments de chaque récit et d en faire un avec tous ces éléments. J ai ajouté un lion et un rat, personnages de La Fontaine sur lesquels nous avons travaillé en classe pour permettre aux esprits d être plus inventifs et de se débrider. Avec la plasticienne, les enfants ont fait un travail sur la mise en image. Ce projet a été très intéressant pour ces élèves d une classe passerelle de 6 e, donc en grande difficulté» explique Saadia Dergane. Afin d aller jusqu au bout de l aventure, les collégiens ont visité l imprimerie dans laquelle leur création a vu le jour. Ils ont découvert différents métiers et les étapes de fabrication d un livre. Du 16 au 26 juin, les voyageurs de la Gare du Nord ont pu admirer le travail des écrivains en herbe. I. M. *Les Boutes en train, publié aux éditions de l Oeil À l Étoile Tous les films du 8 au 21 juillet 1, allée du Progrès - Tramway Hôtel de ville Tous les films sur répondeur au et sur Soirée découverte, tarif unique 3 Film Jeune public AD : présentation en avant-première des films «d Actualités démocratiques» Prix : tarif plein 5,50 - tarif réduit 4,50 tarif abonné 4 - tarif abonné jeune public, groupes 2,40 - associations 3,50 Tarif unique : 4,55 à toutes les séances du mercredi et celles de 15h et 18h le vendredi. Pour la semaine de la finale de la Coupe du monde de football Shaolin Soccer (À partir de 7 ans) Chine, 2001, 1h30, VF. De Stephen Chow, Tsang Kan- Cheung, avec Stephen Chow, Vicki Zhao Wei. Jeu. 8 à 10h30/Sam. 10 à 14h/Lun. 12 à 14h30/ Mar. 13 à 14h30 La coupe (À partir de 8 ans) Tibet, 1999, 1h33, VF. De Khyentse Norbu. Ven. 9 à 14h30/Dim. 11 à 14h Les trois moines et autres histoires Chine, , 44mn, VF. Collectif de cinéastes chinois d animation. (À partir de 3 ans) Sam. 10 à 15h30/Dim. 11 à 15h30 Avant première Toy Story 3 (À partir de 5 ans) États-Unis, 2010, VF. De Lee Unkrich. En attendant la réouverture de la salle, le 25 août, projection unique en avant-première. Dim. 11 juillet à 11h, tarif unique 4. Attention les passeports «sortir en famille» ne seront pas acceptés sur cette séance. Eyes of war États-Unis, 2010, 1h35, VO. De Danis Tanovic, avec Colin Farrell, Paz Vega. Ven. 9 à 18h30/Sam. 10 à 16h30/Lun. 12 à 18h30/Mar. 13 à 16h30 Les meilleurs amis du monde France, 2010, 1h31. De Julien Rambaldi, avec Marc Lavoine, Pascale Arbillot. Ven. 9 à 16h30/Sam. 10 à 20h30/Dim. 11 à 18h/Lun. 12 à 16h30/Mar. 13 à 20h30 Dog pound France/États-Unis, 2010, 1h31, VF. De Kim Chapiron, avec Adam Butcher, Shane Kippel. Interdit au moins de 12 ans Ven. 9 à 20h30/Sam. 10 à 18h30/Dim. 11 à 16h30/Lun. 12 à 20h30 /Mar. 13 à 18h30 Shrek 4, il était une fin (À partir de 5 ans) États-Unis, 2010, 1h33, VF. De Mike Mitchell. Mer. 14 à 14h30, 16h30/Ven. 16 à 14h, 18h/Sam. 17 à 14h30, 20h30/Dim. 18 à 14h30, 16h30/Lun. 19 à 14h30, 16h30/Mar. 20 à 14h, 17h, 20h30 Les petits ruisseaux France, 2010, 1h34. De Pascal Rabaté, avec Daniel Prévost, Bulle Ogier. Mer. 14 à 20h30/Ven. 16 à 16h/Sam. 17 à 18h30/Dim. 18 à 18h30/Lun. 19 à 20h30 / Mar. 20 à 18h30 L Illusionniste France, 2010, 1h20. De Sylvain Chomet, d après un scénario de Jacques Tati. Mer. 14 à 18h30/Ven. 16 à 20h/Sam. 17 à 16h30/Lun. 19 à 18h30/Mar. 20 à 15h30 FERMETURE ANNUELLE DU CINÉMA DU MERCREDI 21 JUILLET AU MARDI 24 AOÛT INCLUS. Cinéma plein air Neuilly sa mère France, 2009, 1h30. De Gabriel Julien-Laferrière, avec Samy Seghir, Denis Podalydès. Vendredi 16 juillet à la tombée de la nuit Première séance de cinéma en plein air Place de la Fraternité Projection précédé d animations et d un repas de quartier Slumdog millionaire États-Unis, 2008, 2h, VF. De Danny Boyle, avec Dev Patel, Anil Kapoor. Vendredi 23 juillet à la tombée de la nuit Deuxième séance de cinéma en plein air Maison de l Enfance Youri-Gagarine Projection précédée d animations et d un repas de quartier.

14 BLOC-NOTES État civil leurs sincères condoléances à la Numéros utiles Naissances Mai 14 Kévin Murugananthan 21 Eden Robert Nelson 22 Ethan-Bartolo Régis 23 Davud Gunduz 23 Ruben Rosu 24 Âya El Haddadji 24 Kilyan Kertoubi 24 Clément Ren 24 Khady Soumahoro 24 Pradich Thambipillai 25 Nidua Akbar Hossain 29 Keerhan Kandiyah 29 Ilyan Kherouni 30 Anukshi Mahinthan 31 Inaya Said 31 Japhet Sessepa 31 Jannah Tedjani Décès Madji Akriche Libertad Campuzano veuve De La Redonda Mireille Duparcq épouse Cid Monique Moisseron veuve Fauche famille et à aux proches. Gilles Lorenzi Gilles Lorenzi nous a quittés début mai à l âge de 76 ans. Arrivé à La Courneuve en 1964 comme ajusteur à la SNIAS, son implication militante tant à la CGT qu au Parti communiste le conduit à rejoindre l équipe municipale de James Marson en Pendant plus de 20 ans, il sera réélu adjoint au et assurera Urgences Pompiers : 18 Police-secours : 17 SAMU : 15 Centre antipoison : Hôpital Fernand- Widal Tél. : SOS médecins : 24h/24 et 7 jours/7 Tél. : Mairie Tél. : , du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h ; samedi de 8h30 à 12h. Incivilités, troubles du voisinage, atteintes aux personnes et aux biens : un interlocuteur à votre écoute au Goldberg reçoit en mairie sur rendezvous au , ainsi que sans rendez-vous tous les 2 e vendredis du mois de 16h à 18h ( après 17h, entrée côté square Jean-Moulin M. le conseiller général, Stéphane Marché couvert des Quatre-Routes Les mardis, vendredis et dimanches matin Dépannages EDF : GDF : Pharmacie de garde Tous les dimanches et jours fériés 2010 : Bodokh. 25 William Cai 25 Mohamed Khezzani 25 Youssef Mahdey Disparitions Jean-Marie Philippe la lourde tâche de Président de l Office HLM de 1983 à Ceux qui l ont connu au Antenne Alzheimer de La Courneuve : (appel gratuit). Permanences Troussel, reçoit sur rendez-vous au et sans 74, av. Jean-Jaurès à Pantin Tél. : Hope Avanet Geli Homme de cœur et entraîneur quotidien parle de lui comme des élus rendez-vous tous les Collecte 27 Sayla Bacar d une grande compétence, un être modeste, rigoureux ou M. le maire, mercredis de 14h à des déchets 27 Camelia Bendria 27 Samuel Siclait 27 Imène Wardi 28 Berdan Genc 28 Stéphane Kiesse Loureiro- Batalena De Azevedo Jean-Marie Philippe vient de nous quitter, emporté par une maladie implacable. L association de tn do pleure un ami ; la municipalité et l équipe de Regards présentent intellectuellement, très humain en permanence à l écoute des autres. Après la municipalité, l équipe de Regards s associe à leur peine et présente ses condoléances à ses proches. Commissariat de police : place du Pommierde-bois Tél. : Gilles Poux, reçoit sur rendez-vous au M. le député Daniel 18h. Plaine Commune 21, av. J.-Rimet Saint-Denis cedex Tél. : Petites annonces Attention! Les annonces sont publiées sous la responsabilité de leurs auteurs. Cependant la rédaction de Regards se réserve la possibilité de refuser une annonce dont les termes induiraient un non respect de la loi, par exemple en matière d emploi (la législation interdit d employer ou de travailler «au noir»). Emploi Courageux Monsieur, travailleur et courageux, cherche emploi dans les secteurs du BTP, de la peinture, du carrelage, de la pose de papiers peints et de toiles Tél.: Négociateurs La société «Orpi» recrute des négociateurs, hommes et femmes, avec ou sans expérience pour son agence courneuvienne. Statut VRP salarié, véhicule indispensable, salaire : fixe + commissions. CV et lettre de motivation à adresser à M. Vasovic, 68 avenue Paul- Vaillant-Couturier, La Courneuve. Tél.: ou Garde Quatre-Routes Assistante maternelle, agréée PMI, habitant à 5mn de l école Paul- Doumer et disponible immédiatement, garderait nourrisson et/ ou enfant plus grand sur le secteur Quatre- Routes/Rateau. Tél.: Mairie Je suis assistante maternelle agréée PMI depuis 2008 et suis prête à accueillir chez moi, près de la mairie, votre bout de chou. Respect du rythme de l enfant, éveil, sorties au parc et à la maison de l enfance font partie de mes priorités. Mon domicile est sans fumeur. Tél.: Sérieuse Jeune femme sérieuse garderait enfants ou ferait ménage, repassage, courses pour personnes âgées. Tél.: Vente Sans permis Vends, cause chômage, voiture sans permis de marque «Chatelet». Prix intéressant, factures d entretien fournies. Tél.: Dodo À vendre, lit 1 place pour enfant + chevet, 80 ; chambre à coucher de style italien comprenant 1 lit, 1 armoire et 2 chevets, 1000 ; 2 lits 1 place et 1 armoire de style italien, 600. Tél.: Je brade À vendre, piano «Hupfeld» en bon état, 650 à débattre ; beaux vêtements pour bébés de 0 à 12 mois, 1 /pièce ; transat pour bébé, 10 ; trotteur pour apprendre à marcher, 15 (bon état) ; vêtements de belle qualité pour fille, 5 /pièce ; jolies robes marocaines toutes neuves «Takchita» pour fêtes, 50 /pièce (achetées 200 ) ; grande armoire 3 portes avec miroir, 60 ; 3 petits meubles marrons, 10 /pièce (bon état). Tél.: ou Salon Cause double emploi, vends salon 3 places en très bon état avec petite table en verre, 399. Tél.: ou com EN CAS DE FORTE CHALEUR Afin d éviter les risques de déshydratation, de coup de chaleur et d aggravation de maladies chroniques, risques particulièrement accrus chez les personnes âgées et les nourrissons : Précautions à prendre Boire au moins 1,5 litre par jour ( boissons non alcoolisées ) Boire à tous les repas, boire entre les repas Porter un chapeau, des vêtements légers, amples, de couleur claire Éviter l exposition au soleil Aérer l habitation Refroidir la température ambiante : volets fermés, fenêtres ouvertes Humidifier l atmosphère ( une assiette pleine d eau par pièce ) Refroidir son corps par un bain rafraîchissant, une douche ou simplement avec des linges humides posés sur les membres, sur la nuque, sur la tête ou avec un vaporisateur d eau. Recommencer souvent. Éviter tout effort physique inutile Demander à votre famille, à des voisins, de venir vous rendre visite fréquemment. En cas de canicule, si vous êtes isolé(e), âgé(e) ou à mobilité réduite, des lieux rafraîchis sont prévus ; pour y être accueilli(e) ou conduit(e), téléphonez au (appel gratuit). Surveillez votre température et prévenez votre médecin traitant dès qu elle dépasse 38. Si vous vous sentez anormalement fatigué(e), souffrez de maux de tête, consultez votre médecin. Dans les périodes de difficultés, le comportement solidaire de chacun(e) est nécessaire à l égard des personnes les plus fragiles. Annoncez-vous Pour rédiger votre annonce, écrivez votre texte ci-dessous ou sur papier libre, lisiblement et sans abréviations. Nom/ Prénom Adresse Tél. : courriel : Faites parvenir votre texte à Regards par courrier au : 33, avenue Gabriel-Péri La Courneuve ou sur le site Internet : - rubrique Regards (le mag) : Passez votre annonce 14

15 AGENDA 8 JUILLET Lancement de l agenda JUILLET Cinéma en plein air Repas de quartier et animations avant la projection sur écran géant du film Slumdog Millionaire. Maison de l enfance Youri-Gagarine, 56 rue Anatole-France, 20h repas, 22h projection. Entrée gratuite. Arthus-Bertrand Parc départemental Georges Valbon- La Courneuve. + INFO PAGE 5 25 JUILLET N. R. DR Académie du cirque Fratellini (Saint-Denis) à partir de 16h30 9 JUILLET + INFO PAGE 6 Lire à la plage Dans le cadre de La Courneuve Plage, la bibliothèque vient à la rencontre des baigneurs. Lancement ce 9 juillet et rendezvous les 16/23/30 juillet et le 6 août. Terrain Raymond-Poincaré, av. de la République de 10h à 19h. 9 JUILLET Enquête au Parc Le Club nature famille vous propose de découvrir l histoire du Parc, au travers d énigmes, de rébus et de charades. Enfants accompagnés à partir de 6 ans. Inscription obligatoire ( ) Parc départemental Georges Valbon- La Courneuve à 14h30 11 JUILLET Finale coupe du monde Sur écran géant à La Courneuve Plage. Terrain Raymond-Poincaré, avenue de la République à 20h JUILLET Feu d artifice À l occasion de la Fête Nationale. Stade Géo-André, à 23h. DR DR Repas de quartier et animation avant la projection sur écran géant du film Neuilly sa mère! Place de la Fraternité, 20h repas et animations, 22h projection. Accès gratuit. 16 JUILLET + INFO PAGE 5 Bal folk Concert proposé par les médiathèques, destiné aux enfants. Terrain Poincaré, La Courneuve Plage, à 17h30 17 JUILLET Sortie à la mer avec le Secours Populaire Français Direction Ouistreham dans le Calvados, pour la traditionnelle Journée estivale de solidarité et de détente du SPF. Inscription et paiement au local courneuvien du SPF, (93 av. de la République). Rens. : DR 23 JUILLET Cinéma en plein air 15 Spectacle : Prends en de la graine Par la compagnie des Plumés, des numéros étonnants de dressage de poules sur un air d accordéon. Terrain Poincaré, La Courneuve Plage, à 15h et 18h. 27 JUILLET Le lieu de rencontre part au Touquet Si vous avez raté la première sortie du 6 juillet (voir Arrêt sur image, page 2-3), voici la séance de rattrapage proposée par le Lieu de Rencontre pour les Femmes. Inscriptions au local de l association, 3 rue Claude- Debussy. Participation de 5 e pour le voyage. Rendez-vous devant le complexe sportif Béatrice-Hess à 7h. 31 JUILLET L enfance dans le regard de Willy Ronis Jusqu à la fin du mois, une exposition originale de photographes Albertifontains contemporains, avec la contribution de Didier Daeninckx. Médiathèque Saint-John-Perse, Square Stalingrad, Aubervilliers 2 AU 29 AOÛT La biodiversité Exposition «La beauté de la biodiversité sous toutes ses formes». Une réalisation de Yann- 4 AOÛT Concert d Oquestrada Le groupe portugais donne un concert sur la plage dans le cadre du festival Paris Quartier d été. Terrain Poincaré, La Courneuve Plage, à 17h30. 8 AOÛT DR DR DR + INFO PAGE 11 Cérémonie de clôture de La Plage On remballe! Après un mois d activité et d émotions fortes La Courneuve Plage se retire en beauté. Terrain Poincaré, La Courneuve Plage à 17h AOÛT + INFO PAGE 11 Regards de retour Après la pause estivale, votre bimensuel sera de retour dans votre boîte aux lettres. 29 AOÛT Commémoration de la libération de Paris Place du 8-Mai-1945 à 11h30

16 UN CERTAIN REGARD Vivian Van Blerk, plasticien et photographe «L œuvre est un condensé de l expérience» Vivian Van Blerk*, 39 ans, a grandi au Cap en Afrique du Sud. Plutôt doué pour le dessin, il choisit d entrer dans une école des beaux- Arts de sa région natale. Après quelques années d indécision, ce personnage atypique s installe à Paris. Puis de fil en aiguille dépose ses valises à La Courneuve, au Moulin Fayvon où il crée son atelier. Cet artiste contemporain réalise des maquettes farfelues et oniriques, qu il immortalise par la photographie. Du 16 au 30 juillet, il créera en direct une œuvre sur le terrain de La Courneuve Plage. «L envie de créer me vient d un désir de répondre à la vie. L idée est de prendre des éléments de son histoire personnelle, de sa mémoire, de ses idées et de ses expériences et de les reformuler par le biais de l art. J essaie de traduire par l art mon expérience dans le monde. L œuvre est un condensé de l expérience permettant de prendre du recul par rapport à la vie. J ai grandi dans diverses banlieues, des petites agglomérations sur la côte de l Afrique du Sud. Je suis issue d une famille bourgeoise qui progressivement s est dirigée vers une pauvreté relative. Au bout de quelques années, sur cinq membres, il n y avait plus que ma mère et moi dans un petit appartement une pièce à l architecture post-stalinienne. Ensuite, la vie a continué son cours. Je suis allé au service militaire, elle en Nouvelle-Zélande. Je me dis aujourd hui que cette douce décadence, accompagnée de mes lectures historiques, a formé ma perception du monde. Je fais de l art pour mettre de l ordre dans mes idées et ne pas me soumettre passivement à la vie comme à la mort. On ne peut maîtriser la mort, mais on peut aspirer à dompter la vie. Ce que je fais lorsque je crée. Toute chose est vouée à devenir poussière sauf peut-être l idée de la chose. C est à l art d invoquer ces vérités éternelles derrière l éphémère réel. Plus jeune, je songeais à devenir écrivain, mais la passion et le talent me manquaient. Je n étais pas très observateur et j avais du mal à comprendre l envie et les attentes des autres. Mes habiletés tendaient naturellement vers la sculpture et l art visuel. «L image ne se lit pas comme la prose» La lecture d une image ne se fait pas de manière linéaire. Elle utilise des symboles et des métaphores. Selon moi, le but d une image est de créer un lieu, une situation où l auteur et le spectateur se retrouvent pour explorer ensemble un monde, connu pour l un et totalement nouveau pour l autre. C est une manière de partager des perceptions qui nous permettent d échapper, même de façon très éphémère, à l écrasante solitude de vivre. Pendant La Courneuve Plage, je vais installer un atelier de travail. J ai envie de partager avec les gens la conception d une œuvre. Je vais construire une maquette en trois dimensions afin de montrer chaque étape de mon travail. Toute l idée du projet est là : montrer en temps réel le travail nécessaire à la réalisation d une création artistique. La maquette sera peinte et éclairée afin d être photographiée. Dans cette œuvre, je présenterai des plantes, des animaux et des paysages exotiques qui feront irruption dans le décor de cette ville. Par exemple, un rhinocéros fera la queue à la Poste ou bien je ferai pousser un Baobab aux Quatre-Routes. L iconographie de la maquette se précisera en temps voulu, pendant son élaboration. En général, je fonctionne comme ça. Je trouve les grandes lignes de l œuvre et au fur et à mesure, les détails se dessinent. Ici, le fil conducteur sera La Courneuve et ses habitants. Les visiteurs pourront m interroger sur la fabrication, la réalisation de l œuvre. Je pense qu il est sain de s interroger sur la fabrication des choses. Quand on consomme que de belles choses toutes faites, des Game Boy aux dîners complets de Lustucru, on est comme des esclaves incapables de construire. Avec ce projet sur La Courneuve Plage, j espère montrer aux gens qu il est encore possible de créer. Nous ne flottons pas sur une mare de produits de consommation qui apparaissent par magie. Nous naviguons à travers les œuvres de nos semblables. «Propos recueillis par Isabelle Meurisse INFOS *L exposition Footographie propose cinq photographies de l artiste dans les rues de La Courneuve sur le thème du football (Rue du Général-Leclerc, stade Géo-André, av. Lénine, rue de la Convention et rue Suzanne-Masson) 33, avenue Gabriel-Péri La Courneuve Cedex Tél. : Fax: Web : Courriel : Directeur de la publication : Gilles Poux Directeur de la communication : Philippe Caro Conception éditoriale et graphique, maquette : Anatome Rédacteur en chef : Dominique Duclos Rédaction : Éric Bacher, Yann Lalande, Isabelle Meurisse Rédaction web : Marie-Hélène Ferbours Maquette : Nadège Rouland Photographe : Virginie Salot sauf mentions spéciales Secrétariat de rédaction : ETC Impression : Public Imprim Publicité : Médias & publicité : Ce numéro a été imprimé à exemplaires

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch 2013-2014 SOMMAIRE page Mot de la Direction 2 Description des cours réguliers 3-4 Résumé des cours 2013_14 5 Stages de vacances 2013_14 6 Spectacles (groupes de l école et Cie l Elastique citrique) 7 Animations

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 Thème : adolescence : vie révée / vie réelle Après une mise en route sur les motivations qui poussent un jeune à quitter son

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ).

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ). La voiture, au fil du temps A 6 4 scénarios à jouer vit cti é consignes Répartir les enfants en 4 groupes. o u til 1 Attribuer un scénario par groupe. A ider les enfants à préparer leur scénario (recherches,

Plus en détail

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Conseil d école du 24 mars 2014 Présents : Les enseignantes Les représentants des parents d élèves Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Mme Merle D.D.E.N Excusés : Mme Rolland

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Chères Limbourgeoises, Chers Limbourgeois,

Chères Limbourgeoises, Chers Limbourgeois, EDITION SEPTEMBRE 2014 Chères Limbourgeoises, Chers Limbourgeois, Le ProcHain numéro de votre bulletin communal ParaÎTra mi decembre. dernier délai PoUr rentrer vos articles : vendredi 14 novembre 2014

Plus en détail

Fiche ACTION/PROJET du Comité départemental du Gers ou de la Ville d AUCH

Fiche ACTION/PROJET du Comité départemental du Gers ou de la Ville d AUCH Fiche ACTION/PROJET du Comité départemental du Gers ou de la Ville d AUCH Intitulé du projet ou de l action : FETE des DROITS de l ENFANT (dans le cadre de VAE) Ville amie où se déroule le projet : AUCH

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Pôle de Nébian PROJET PEDAGOGIQUE. Communauté de Communes du Clermontais Espace Marcel Vidal 20 avenue Raymond Lacombe 34800 CLERMONT L HERAULT

Pôle de Nébian PROJET PEDAGOGIQUE. Communauté de Communes du Clermontais Espace Marcel Vidal 20 avenue Raymond Lacombe 34800 CLERMONT L HERAULT Pôle de Nébian PROJET PEDAGOGIQUE 2013 2014 Communauté de Communes du Clermontais Espace Marcel Vidal 20 avenue Raymond Lacombe 34800 CLERMONT L HERAULT 1 1. SITUATION GEOGRAPHIQUE DE LA STRUCTURE Nébian

Plus en détail

Explication de la démarche

Explication de la démarche Conférence de citoyens : La participation des habitants dans la politique de la ville Samedi 29 & dimanche 30 juin 2013 Mains d Œuvres Saint-Ouen Explication de la démarche SUR LE CONTENU Quel est l'objectif

Plus en détail

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S Q ui était... Textes : Élise Bouthillier et Sylvain Croteau Illustrations : Gabrielle Pleau Gilles Villeneuve CHAPITRE 1 L ENFANCE

Plus en détail

AIRE DU FOOT LE DÉFI CHABAL SPORT 3-4 JUILLET 10 JUILLET AIRE DE LIMOURS JANVRY / A10 AIRE DE LANÇON OUEST / A7 AIRE D AMBRUSSUM NORD / A9

AIRE DU FOOT LE DÉFI CHABAL SPORT 3-4 JUILLET 10 JUILLET AIRE DE LIMOURS JANVRY / A10 AIRE DE LANÇON OUEST / A7 AIRE D AMBRUSSUM NORD / A9 AIRE DU FOOT AIRE DE LIMOURS JANVRY / A10 3-4 JUILLET Vivre une pause «tout foot» avec les joueurs du Paris FC Pour le premier week-end de départs en vacances, les amateurs de football ont rendez-vous

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC Centre Hospitalier Centre Social LIDL Zone commerciale LAEP La Maison de Souricette Pont Triby Mac Do Gare SNCF C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000

Plus en détail

PiscineS d été. Stade nautique Piscine. de Buisson Rond

PiscineS d été. Stade nautique Piscine. de Buisson Rond 2013 PiscineS d été Stade nautique Piscine de Buisson Rond Les piscines à l heure d été Bienvenue au stade nautique... Une piscine plein-air Le stade nautique, un oasis de vacances pour tous! Familles,

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008 I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ - Aide Aux Personnes Solidarités - Sécurité / Environnement

Plus en détail

3 ème Conseil Municipal Junior LE BILAN 2007/2008

3 ème Conseil Municipal Junior LE BILAN 2007/2008 3 ème Conseil Municipal Junior LE BILAN 2007/2008 ANNEE 2007 Janvier 2007 Election du nouveau Conseil Municipal Junior par vote au scrutin, au Collège Yves Montand et au Service Jeunesse. Les candidatures

Plus en détail

Au Musée des arts et métiers

Au Musée des arts et métiers Fiche Balade Au des arts et métiers Vous venez visiter le des arts et métiers. Vous trouverez ici quelques informations pratiques sur le musée, mais aussi des idées pour découvrir les environs. Adresse:

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Filles et Garçons Continuité Collège/Lycée Collège Marie Curie / Lycée Thibaut de Champagne Pratiquer le Football de la Sixième à la Terminale Lycée Thibaut de Champagne

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

LE P TIT PLUS AVENIR

LE P TIT PLUS AVENIR LE P TIT PLUS AVENIR SOMMAIRE Nos partenaires sur ces actions ACTION STAGE Un point sur l action stage 1 Liste des jeunes en stage 2 Interview d un stagiaire chez scolarest 3 ACTION RAPPROCHEMENT ENTREPRISE

Plus en détail

Pierre CAMOU, Président de la FFR

Pierre CAMOU, Président de la FFR «Pour conforter sa place de grand sport français, le rugby a besoin de grands clubs dans les grandes métropoles régionales. La FFR suit avec beaucoup d attention le projet du LMR d installer un grand club

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE

Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE RUGBY DU BOURGES XV Approuvé par le Président de BOURGES XV Le 01 septembre 2014 à Bourges. PREAMBULE Notre club est un lieu d apprentissage du rugby dans lequel chacun

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015. Programme des activités

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015. Programme des activités MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015 Programme des activités Plus de 5000 associations et des milliers de bénévoles contribuent, par leur action quotidienne auprès des habitants, à faire de Nantes un territoire

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

Les débuts au Pérou...

Les débuts au Pérou... Les débuts au Pérou... Me voici enfin à Andahuaylas! Après environ 22 h d avion, 3 h { Lima et 23 h de bus je suis arrivé samedi 8 mai { 16 h { la casa de Munay Wasi. Dans l ensemble, le voyage s est très

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens,

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens, - Circulaire n 4-25 février 2014 S7-D1-2 Chers parents, chers collégiens, En ces jours de la fin février, nous sommes entrés dans le troisième trimestre de cette année scolaire. C est une année qui sera

Plus en détail

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 COMPTE-RENDU DE L ATELIER DU 11 SEPTEMBRE 2014 PROJET URBAIN LAMANT-COUTANT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Plan détaillé du règlement intérieur

Plan détaillé du règlement intérieur Plan détaillé du règlement intérieur Présentation 1. Les fonctions de la directrice. A) Son rôle auprès des enfants B) Son rôle auprès des familles C) Son rôle auprès du personnel D) Son rôle administratif

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013

Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013 Guide de découverte de Quiberon accessible à tous 2013 Auteur F. Henry 19 février 2013 Sommaire 1/ L Office du tourisme Horaires d ouverture page 1 Nos services page 2 Animations page 2/3 2/ Patrimoine

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL D ECOLE N 2 VENDREDI 22 FEVRIER 2013

PROCES VERBAL CONSEIL D ECOLE N 2 VENDREDI 22 FEVRIER 2013 PROCES VERBAL CONSEIL D ECOLE N 2 VENDREDI 22 FEVRIER 2013 PRESENTS : Mme BILY, directrice de l école Mmes PAPIN, LEROY DIAS, GAIGNARD, QUELLARD, LARDEUX, VERGER, BLANCHARD, JULIEN, enseignantes Mmes GUERIN,

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Dossier de presse d Alternatiba Paris Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept.2015 à Paris http://alternatiba.eu/paris 15 septembre 2015 Contacts Alternatiba

Plus en détail

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le service économique La lettre au format PDF Les archives de la lettre + Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le beau temps

Plus en détail

Association des Personnels de l ENSTA

Association des Personnels de l ENSTA Association des Personnels de l ENSTA Edition du 30/09/2015 Saison 2015-2016 Mot d introduction 3 L Association des Personnels de l ENSTA ParisTech est une association régie par la Loi du 1er Juillet

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE MAIRIE DE CARRY-LE-ROUET REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE ARTICLE 1 GENERALITE PRESENTATION GENERALE L accueil périscolaire est un service géré par la Municipalité

Plus en détail

C est un grand honneur pour moi d accueillir à Meaux le Championnat de France FSGT de Judo Ju-jitsu.

C est un grand honneur pour moi d accueillir à Meaux le Championnat de France FSGT de Judo Ju-jitsu. Madame, Mademoiselle, Monsieur, C est un grand honneur pour moi d accueillir à Meaux le Championnat de France FSGT de Judo Ju-jitsu. Avec Christian Allard, Maire-Adjoint délégué aux Sports et à la Santé,

Plus en détail

CR du Conseil du quartier Vilgénis du Jeudi 10 octobre 2013

CR du Conseil du quartier Vilgénis du Jeudi 10 octobre 2013 CR du Conseil du quartier Vilgénis du Jeudi 10 octobre 2013 Stéphane JEANNIN X Fabrice PERROT X Yves LACOUR X Valérie RAPHAEL X Xavier DEBACKER X Jean Paul DEGORCE-DUMAS Philippe MARECHAL Arnaud BOURRIGAN

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROMOTEURS D ÉVÉNEMENTS ORGANISER UN ÉVÉNEMENT sur le territoire de la Ville de Terrebonne PAGE Préface La communauté terrebonnienne étant très dynamique, la sollicitation

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

DE LE GUIDE LARENTREE 2015-2016

DE LE GUIDE LARENTREE 2015-2016 L E GUIDE D E L A RENTREE 2015-2016 Sommaire Edito Mesdames, Messieurs, chers parents d élèves, Vous trouverez dans ce guide une présentation des services concernant l accueil de vos enfants pendant l

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT ÉCORÉNOV INSTALLATION SEPTIQUE

CRÉDIT D IMPÔT ÉCORÉNOV INSTALLATION SEPTIQUE Issoudun, Ensemble avec Fierté Bureau Municipal 268 rue Principale Tél. : 418-728-2006 Volume 7, Numéro 2 Janvier 2014 CRÉDIT D IMPÔT ÉCORÉNOV INSTALLATION SEPTIQUE Revenu Québec a mis en place un crédit

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr

Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr 1 Le mot de La Mie Câline Basket GO Bonne chance à tous et vive le tournoi La Mie Câline Basket

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΤΠΟΤΡΓΔΙΟ ΠΑΙΓΔΙΑ ΚΑΙ ΠΟΛΙΣΙΜΟΤ ΓΙΔΤΘΤΝΗ ΜΔΗ ΔΚΠΑΙΓΔΤΗ ΚΡΑΣΙΚΑ ΙΝΣΙΣΟΤΣΑ ΔΠΙΜΟΡΦΩΗ ΣΕΛΙΚΕ ΕΝΙΑΙΕ ΓΡΑΠΣΕ ΕΞΕΣΑΕΙ ΥΟΛΙΚΗ ΥΡΟΝΙΑ 2014-2015 Μάθημα: Γαλλικά Δπίπεδο: E3 Γιάρκεια: 2 ώρες Ημερομηνία: Τπογραφή

Plus en détail

Piscine à 1 euro. Ciné en plein R. Surprises en squares. 8 juillet - 23 août 2013. Vacances à Colombes. Programme

Piscine à 1 euro. Ciné en plein R. Surprises en squares. 8 juillet - 23 août 2013. Vacances à Colombes. Programme Ciné en plein R Piscine à 1 euro Surprises en squares 8 juillet - 23 août 2013 Vacances à Colombes Programme Surprises en squares Du 8 juillet au 23 août de 16h à 19h - Gratuit Pôle sportif municipal Pierre

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Café 2030 2 décembre. 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales. Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes

Café 2030 2 décembre. 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales. Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes Café 2030 2 décembre 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes p.1 1ère DISCUSSION Aujourd hui s il y avait une heure dans 24h de ma

Plus en détail

Vice - Champion de France de Magie 2013

Vice - Champion de France de Magie 2013 Membre de la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs Un moment convivial et Magique Vice - Champion de France de Magie 2013 contact@magicalex91.fr 06 19 08 85 60 www.magicalex91.fr Présentation

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Conditions d accès. Accès à EUREXPO Lyon SOLUTRANS 17 AU 21 NOVEMBRE 2015 EUREXPO LYON 6. En voiture. En transport en commun

Conditions d accès. Accès à EUREXPO Lyon SOLUTRANS 17 AU 21 NOVEMBRE 2015 EUREXPO LYON 6. En voiture. En transport en commun Conditions d accès Accès à EUREXPO Lyon En voiture A proximité de l A43 et de l A46, EUREXPO Lyon est au cœur du réseau autoroutier européen à 4h de Paris, 3h de Marseille, 1h30 de Genève, et 3h de Turin.

Plus en détail

3ÈME ÉDITION DES JOURNÉES JEUNESSE : ÉVRY VALORISE LE TALENT DES 15-30 ANS!

3ÈME ÉDITION DES JOURNÉES JEUNESSE : ÉVRY VALORISE LE TALENT DES 15-30 ANS! Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 20 novembre 2013 3ÈME ÉDITION DES JOURNÉES JEUNESSE : ÉVRY VALORISE LE TALENT DES

Plus en détail

AUTOUR DE LA FêTE SUIVEZ LA FÊTE VISITES ET RENDEZ-VOUS EUROPE 1 À LYON Pour la troisième année consécutive, Europe 1 s installe à Lyon à l occasion de la Fête des Lumières. Nikos Aliagas, Nicolas Poincaré

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

Des événements sportifs au service de l animation urbaine et

Des événements sportifs au service de l animation urbaine et Des événements sportifs au service de l animation urbaine et de la citoyenneté HERIDA Karim Ex Directeur des Sports Saint-Denis Ex Directeur des Sports Saint Denis Chef du Pôle Parisien des Animations

Plus en détail

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale VILLE DE SAINT-CONSTANT Politique familiale Adoptée le 8 juillet 2013 1. Introduction La Ville de Saint-Constant s est considérablement développée depuis une dizaine d années et les réalités familiales

Plus en détail

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait?

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? Approchez, tendez l oreille, écoutez notre petit lapin et vous saurez comment l école maternelle transforme les bébés en écoliers. C est

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

P tit Vélib, le vélo des P tits cyclistes Parisiens... 4. Un service unique au monde qui répond aux attentes des familles... 4

P tit Vélib, le vélo des P tits cyclistes Parisiens... 4. Un service unique au monde qui répond aux attentes des familles... 4 2 SOMMAIRE P tit Vélib, le vélo des P tits cyclistes Parisiens... 4 Un service unique au monde qui répond aux attentes des familles... 4 Une gestion de service innovante... 5 300 P tit Vélib pour les enfants

Plus en détail

DÉCEMBRE. G. Page. Agenda de quartier Nantes Sud

DÉCEMBRE. G. Page. Agenda de quartier Nantes Sud 3 DÉCEMBRE 2015 G. Page Agenda de quartier Nantes Sud PAROLES D ICI : JEUNES JOURNALISTES Mina (animatrice du secteur jeunes de l ACCOORD Clos-Toreau) nous explique : «Depuis septembre 2015, un groupe

Plus en détail

PREAMBULE. Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires.

PREAMBULE. Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires. PREAMBULE Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires. Il fixe auprès des usagers que sont les parents et les élèves, les modalités d utilisation

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax LIVRET D ACCUEIL L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax : 04-77-32-01-19 e-mail : sosviolencesconjugales42-

Plus en détail

Temps de l enfant. Règlement intérieur

Temps de l enfant. Règlement intérieur Temps de l enfant Règlement intérieur Accueils périscolaires et de loisirs, nouvelles activités périscolaires (NAP), étude surveillée et restauration. Mairie de Lisses Service enfance, éducation et périscolaire

Plus en détail

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion.

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion. Le projet «partir en vacances» est né en janvier 2010 suite à un appel à projet lancé par l association Vacances Ouvertes. Cette réponse nous a permis d accompagner des familles en grande difficulté sociale

Plus en détail

SEPTEMBRE 2011 LA RATP. ViVEz AU RYThmE de LA CoUPE du monde

SEPTEMBRE 2011 LA RATP. ViVEz AU RYThmE de LA CoUPE du monde SEPTEMBRE 2011 LA RATP ViVEz AU RYThmE de LA CoUPE du monde & de RUGBY LE AVEC LA RUGBY RATP dossier de PRESSE LE RESEAU RATP A L heure de LA CoUPE du monde de RUGBY Fournisseur officiel du XV de France,

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

Voici la première édition. Georges-Gauvin, des Parchemins et. des Moussaillons

Voici la première édition. Georges-Gauvin, des Parchemins et. des Moussaillons Vol. 1 Novembre 2014 Chers élèves et parents des écoles Georges-Gauvin, des Parchemins et des Moussaillons Voici la première édition du bulletin d information des écoles : Georges-Gauvin, des Parchemins

Plus en détail

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble Suite au succès de la première édition (38 numéros différents proposés, plus de 900 spectateurs sur 4 soirées, et un bonheur chaque fois renouvelé pour les clowns se produisant, ainsi que pour tous nos

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail