Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15"

Transcription

1 Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15

2 Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu Notre engagement Proposer des formations de qualité en cohérence avec l environnement actuel professionnel et social répondant à vos besoins Respecter le contenu des programmes proposés, les modalités, les tarifs annoncés pour l année Être à votre écoute pour des propositions personnalisées Vous assurer la confidentialité des informations recueillies au cours des sessions de formation Un interlocuteur joignable du lundi au vendredi Nos intervenants Issus d horizons différents, cadres de santé en unité de soins ou cadres pédagogiques, psychologues, infirmiers, médecins, spécialistes ou experts sur le thème traité, ils ont tous une grande expérience professionnelle dans leur domaine d intervention et en pédagogie d adultes. Ils tiennent à jour leurs connaissances et évaluent leurs pratiques de formateurs. Nos moyens pédagogiques Salles équipées de vidéo projecteurs et d écrans Salle informatique (9 postes) Salles de pratiques Matériel spécifique : mannequins, défibrillateur Modalités d annulation Pour les sessions de formation se déroulant sur plusieurs jours, il est précisé que toute formation commencée est due en totalité Toute demande d annulation à l initiative du responsable de l inscription devra être notifiée par écrit au moins 20 jours calendaires avant la formation. A défaut, l organisme facturera un débit de 10 % du prix de la formation représentant les frais de gestion du dossier administratif et les éventuelles démarches préalables. En cas d absence du stagiaire dûment justifiée, l organisme accepte que celui-ci soit remplacé par une autre personne. En cas d absence du stagiaire à la session de formation, l organisme facturera un débit de 100 % du prix de la formation. L organisme se réserve le droit d annuler une formation au plus tard 15 jours avant le début de celle-ci si le nombre de stagiaires est insuffisant, pour des raisons pédagogiques. Il avertira sans délai, par tous moyens probants, le responsable de l inscription. En cas de circonstances indépendantes de sa volonté, l organisme se réserve le droit de reporter ou d annuler la formation, de proposer un autre intervenant.

3 Une démarche inscrite dans le cadre du Développement Professionnel Continu (DPC) Le but partagé est l amélioration continue des pratiques. Nous pouvons aider les professionnels à évaluer leurs pratiques, partager les connaissances pour participer au développement individuel et à l amélioration des pratiques individuelles et collectives. Aquisition / approfondissement des connaissances / compétences Analyse des pratiques Développement Professionel Continu Suivi des actions d amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Nous vous proposons : en amont de la formation : Une concertation préalable organisée avec le responsable formation ou les cadres pour adapter le programme au plus près du besoin En amont ou le 1er jour : Un positionnement individuel de chaque participant sur ses pratiques par rapport aux préconisations de l HAS ou autres référentiels (questionnaire envoyé par mail, rempli et gardé par le participant ou rempli en salle). en cours de formation : Un tour de table préalable pour vérifier les attentes des stagiaires et éventuellement réa juster le programme Des échanges interactifs entre stagiaires et formateurs De nombreux travaux en groupe, analyses de la pratique et jeux de rôle Une réelle dynamique de groupe Documents supports et bibliographies en fin de formation : Une évaluation collective à chaud en présence si possible d un représentant de l établissement et une évaluation écrite individuelle. Une synthèse des évaluations et un bilan du formateur adressés à l établissement. Une attestation de satisfaction du DPC annuel pour les formations concernées. après la formation pour les établissements qui le souhaitent : Un nouveau questionnaire 3 à 6 mois après la fin de la formation pour permettre à chacun de mesurer ses acquis, mise en œuvre, améliorations de pratiques et se remotiver pour poursuivre.

4 sommaire 1 prise en charge du patient et de son entourage... p la personne âgée... p les soins à domicile maintien à domicile... p la petite enfance... p management / gestion d équipe... p développement des compétences... p préparation aux concours... p validation des acquis et de l expérience... p.76 9 mise à niveau... p.77 Le + Notre volonté n est pas de vous proposer des formations standard, mais de nous adapter à vos besoins, aussi notre équipe est à votre disposition pour étudier avec vous toutes vos demandes particulières sur le contenu, l organisation horaire, le lieu de la formation et pour vous accompagner dans le développement professionnel continu de vos équipes.

5 1 prise en charge du patient et de son entourage... p.1-23 Développement des compétences des agents de service hospitalier qualifiés (ASHQ)... p.1 Les soignants et le travail de nuit... p.2 Conduite à tenir face à un arrêt cardiorespiratoire... p.3 Les écrits professionnels des soignants Transmissions ciblées - Dossier de soins : niv p.4 Les écrits professionnels des soignants Transmissions ciblées - Dossier de soins : niv p.5 Techniques de manutention des patients et prévention des lombalgies... p.6 Port de charges lourdes et prévention des lombalgies... p.7 La transfusion sanguine : Réajustement des connaissances et des pratiques... p.8 Pansements, escarres et cicatrisation : réactualisation des pratiques... p.9 Les soins de stomie... p.10 Le pied diabétique... p.11 Accompagnement en fin de vie et prise en charge de la douleur... p.12 La prise en charge et prévention de la douleur... p.13 Accueil et prise en charge des familles des personnes décédées... p.14 La toilette : un moment privilégié dans l acte de soin... p.15 Le toucher dans les soins... p.16 Le toucher relaxant... p.17 La bientraitance dans les soins... p.18 Les droits des usagers du service public et les responsabilités des personnels soignants... p.19 Apprendre à gérer son stress... p.20 Faire face aux troubles du comportement des patients et des résidents... p.21 Approche des pathologies psychiatriques... p.22 L éthique dans les soins, les besoins spirituels ou philosophiques... p.23

6 2 la personne âgée... p Assistant de soins en gérontologie... p.24 Comprendre la maladie d Alzheimer... p.25 Les syndromes démentiels (hors maladie d Alzheimer)... p.26 Dépression et risque suicidaire chez la personne âgée... p.27 La sexualité des personnes âgées... p.28 L alimentation des personnes agées au domicile : notions pratiques... p.29 Le rôle des soignants dans le repérage et la prise en charge de la dénutrition des personnes âgées... p.30 Accompagnement des personnes en fin de vie... p.31 Faire face à une situation d urgence en maison de retraite / EHPAD... p.32 L hygiène buccodentaire des personnes âgées : rôle des soignants... p.33 Maintenir l activité intellectuelle des personnes âgées par le jeu... p.34 Accueil et prise en charge en institution des personnes handicapées vieillissantes. p.35 Les recommandations GEMRCN appliquées à l EHPAD... p.36 Prévention des chutes des personnes âgées... p.37 Les fondamentaux de la prise en charge des personnes âgées... p.38 3 les soins à domicile maintien à domicile... p Travailler à domicile... p.39 Développer ses pratiques professionnelles à domicile... p.40 Adaptation à l emploi : activités d hygiène et d entretien à domicile... p.41 Les préventions des infections à domicile... p.42 Repérer et prévenir la dénutrition chez les personnes âgées à domicile... p.43 Savoir faire face à l urgence à domicile... p.44 Les écrits professionnels à domicile Transmissions écrites et ciblées... p.45 Les professionnels à domicile et le handicap mental : sensibilisation... p.46 Les troubles psychiatriques : sensibilisation... p.47

7 4 la petite enfance... p Formations aux gestes d urgence adaptés à la petite enfance... p.48 Réactualisation des pratiques en hygiène : milieu de la petite enfance... p.49 L alimentation du jeune enfant... p.50 L éveil aux goûts... p.51 Approche des troubles du comportement chez l enfant... p.52 Le jeu, la musique et le développement de l enfant... p.53 Les recommandations GEMRCN appliquées aux structures petite enfance.. p.54 5 management / gestion d équipe... p L infirmier et la gestion d équipe... p.55 Infirmier responsable d équipe : oui mais comment?... p.56 La collaboration infimières aides-soignantes... p.57 Le tutorat des étudiants infirmiers en stage... p.58 Encadrement des élèves aide-soignants en stage... p.59 Infirmière en EHPAD... p.60 6 developpement des compétences... p L orthographe sans peine... p.61 Enrichir son vocabulaire médical... p.62 Formation HACCP... p.63 Initiation à l informatique... p.64 Excel débutant... p.65 Excel perfectionnement... p.66 Excel Niveau III... p.67 Initiation à Word... p.68 Word perfectionnement... p.69 Power point initiation... p.70 Power point perfectionnement... p.71

8 7 préparation aux concours... p Préparation aux concours d entrée dans les Instituts de Formation aides-soignants, auxiliaires de puériculture et écoles d auxilaires médicopsychologiques... p.72 Préparation aux concours d entrée dans les Instituts de Formation en Soins Infirmiers pour bacheliers... p.73 Préparation aux concours d entrée dans les Instituts de Formation en Soins Infirmiers pour aides-soignantes/auxiliaires de puériculture... p. 74 Préparation aux concours d entrée dans les Instituts de Formation des cadres de santé... p.75 8 validation des acquis et de l expérience... p.76 Accompagnement VAE pour l obtention du diplôme d état d aide-soignant(e) (DEAS)... p.76 9 MISE à niveau... p.77 Les fondamentaux pré professionnels (français, mathématiques, biologie). p.77 modalités administratives... Bulletin d inscription

9 thème 1 la prise en charge du patient et de son entourage Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu

10 1-1 Développement des compétences des agents de service hospitalier qualifiés (ASHQ) Tarif individuel jours IFSI 1 Personnes concernées & pré-requis Agents des services hospitaliers (ASH et ASH Qualifiés) 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Permettre aux agents de services hospitaliers qualifiés (A.S.H.Q.) de développer leurs connaissances afin de répondre aux besoins des personnes prises en charge dans les établissements de santé, Les aider à développer leurs compétences dans les 5 grandes fonctions définies dans leurs missions (accueil, entretien, restauration, installation, accompagnement), Les inciter à se positionner comme acteur d évolution au sein de leur institution en comprenant le contexte du monde de la santé et les enjeux. Module 1 : Exercice professionnel et responsabilité Connaître le rôle de l ASH et sa place dans l institution - identifier ses responsabilités et ses limites Connaître ses devoirs et ses droits - Comprendre la notion de secret professionnel, le devoir de réserve Module 2 : Connaissance de l environnement des personnes âgées Connaître les généralités de la prise en charge sociale de la personne âgée à domicile et en établissement - L entrée en institution, savoir identifier les différentes étapes de l accueil et les acteurs - Comprendre les attentes des proches, savoir leur laisser une place - Connaître la charte de la personne âgée en institution et l importance du projet de vie individualisé en institution - Savoir repérer la maltraitance et la prévenir Module 3 : Respect des principes d hygiène hospitalière Connaître et appliquer les règles d hygiène (lavage des mains, tenue professionnelles ) L entretien des locaux - L entretien des surfaces - La prévention des infections nosocomiales Comprendre le circuit des déchets - Connaître le rôle des instances CLIN CHSCT Module 4 : Participation à la prise en charge des patients atteints de la maladie d Alzheimer Connaître la maladie d Alzheimer dans ses généralités - Repérer les troubles du comportement associés (agressivité, violence, fugue, déambulation ) et savoir transmettre - Développer des modes de communication adaptés Adopter des comportements professionnels adaptés aux situations Module 5 : Ergonomie et prévention des lombalgies Connaître les règles de base en manutention et les respecter - Savoir pratiquer les gestes adaptés : transferts, rehaussement au lit, lever - Prévenir les risques de lombalgie, savoir protéger son dos Savoir porter des charges lourdes de manière adaptée dans la vie professionnelle et quotidienne Module 6 : Aide à l alimentation et aux repas Comprendre la dimension hôtelière du rôle de l ASHQ et l importance de l équilibre alimentaire au quotidien Savoir repérer la dénutrition et participer aux plans d actions (les signes d alerte et la prise en charge) Appliquer les recommandations en hygiène alimentaire Module 7 : Participation à l accompagnement en fin de vie Participer à l accompagnement des personnes en fin de vie - Comprendre les besoins de la personne Connaître les étapes du deuil - Mettre en place des actions de confort Savoir écouter les familles et participer à l accompagnement Module 8 : Animation Comprendre le projet d animation, partie intégrante du projet de vie Connaître et savoir mettre en œuvre les types d animation les plus souvent proposés Savoir concilier les attentes individuelles des résidents et les attentes collectives et faire preuve de respect Module 9 : Observation Communication - Transmission Développer son écoute et apprendre à mieux communiquer - Adopter des comportements de respect vis-à-vis de la personne soignée - Apprendre à communiquer autrement : le toucher massage - Savoir travailler avec tous les membres de l équipe 1

11 1-2 Les soignants et le travail de nuit Tarif individuel jours IFSI Professionnels travaillant la nuit : Infirmiers, Aides soignants, ASH, AMP 2 - OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Permettre aux professionnels de mieux comprendre les spécificités du travail de nuit afin de les aider à mieux gérer cette situation sur le plan professionnel et sur le plan personnel ou familial. Connaître les problématiques propres au travail de nuit et la législation qui s y rapporte Savoir gérer les aspects psychologiques de la nuit (angoisse des résidents et des patients, sentiment d isolement du soignant ) Prévenir les répercussions du travail de nuit sur les personnes (soignants et soignés) Prévenir l épuisement professionnel par un équilibre de vie personnel et familial Savoir gérer une urgence, un décès, toute situation nécessitant de mobiliser des compétences rapidement et en équipe restreinte Garantir la cohérence et la continuité des soins pour une prise en charge de qualité des patients/résidents. S impliquer dans la vie de l équipe et dans les projets du service et de l établissement pour éviter l isolement et la dévalorisation Les spécificités du travail de nuit Le vécu de la nuit - Isolement, solitude, stress, responsabilités, glissements de tâche Les problématiques liées au travail de nuit - Gestion des urgences, des décès, le travail administratif, les ressources en cas de problèmes Les besoins du patient la nuit - Les besoins relationnels, la prise en charge de la douleur, la fin de vie, les droits du patient (loi de 2002) La législation du travail de nuit - Conditions de travail, rythmes, statut, suivi par la médecine du travail Les aspects psycho-émotionnels et physiologiques du travail de nuit La symbolique de la nuit : - Croyances et perceptions pour le patient et pour le soignant Les avantages liés au travail de nuit Les inconvénients du travail de nuit L indispensable hygiène de vie - Régularité et qualité du sommeil, équilibre alimentaire, activité physique, vie sociale Stress et épuisement professionnel - L attention à son corps, la prévention de l épuisement, la gestion du stress, la relaxation Le travail d équipe La notion d équipe - Redéfinition de la notion d équipe et du travail de nuit, binôme Aide-soignant (ou AS- ASH), le binôme IDE - AS, l importance des transmissions écrites et orales Rôle et place de chaque professionnel la nuit - Rappel sur le décret de compétence de l Infirmière (rôle propre, rôle délégué), les compétences de l AS, le rôle de l ASH, les responsabilités et les limites de chacun Cohérence et continuité des soins : - Le projet de vie individualisé du patient, le projet de soins Participation aux projets du service, de l établissement - Implication et participation du soignant 2

12 1-3 Tarif groupe 500 Conduite à tenir face à un arrêt cardio-respiratoire 3 heures 30 Intra établissement Cadres, infirmiers, aides-soignants, AMP, ASH 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Savoir analyser la situation face à un arrêt cardiorespiratoire Connaître la conduite à tenir Savoir pratiquer les gestes essentiels et utiliser le matériel adapté Reconnaissance de l arrêt cardiorespiratoire Compression thoracique Défibrillation Définition de la fibrillation ventriculaire Utilisation du défibrillateur (exercices) 4 méthodes pédagogiques Simulation sur mannequins adulte et enfant. Validation des gestes par formateur 3

13 1-4 Tarif groupe 2000 Les écrits professionnels des soignants Transmissions ciblées Dossier de soins niveau 1 2 jours Intra établissement Cadres de santé, Infirmières, aides soignantes, AMP, ASH 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Développer la communication autour de la prise en charge des patients (clients ou usagers de soins) par la mise en place d une méthode impliquant cohérence et pertinence : les transmissions ciblées. Amener chaque professionnel à s interroger sur sa propre pratique et sa relation à l écrit Initier une culture de l écrit pluridisciplinaire en responsabilisant les équipes à l importance des écrits L importance des écrits professionnels : sens, place, rôle des écrits Les textes professionnels (IDE AS) et la responsabilité des soignants La notion de continuité des soins La notion d équipe pluridisciplinaire L assurance qualité (la certification) et la traçabilité Les règles de l écriture professionnelle La méthodologie des transmissions ciblées Rappels méthodologiques sur la démarche de soins Présentation de la méthodologie des transmissions ciblées L importance de l observation et le repérage des données La définition des cibles Les actions soignantes Les résultats et leurs réa justements Comment utiliser à l écrit les transmissions ciblées Ce que ne sont pas les transmissions ciblées Les bénéfices des transmissions ciblées Mise en application : Exercices pratiques permettant d acquérir progressivement la méthode Expérimentation par études de cas Mise en évidence des difficultés et des freins Réa justement Proposition d outils facilitant la mise en œuvre ou adaptation des outils en vigueur au sein de la structure 4

14 1-5 Tarif groupe 1000 Les écrits professionnels des soignants Transmissions ciblées Dossier de soins niveau 2 1 jour Intra établissement Cadres de santé, Infirmières, aides soignantes, AMP, ASH ayant déjà des connaissances sur la démarche de soins et sur la méthodologie des transmissions ciblées 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Renforcer la communication autour de la prise en charge des patients avec l utilisation de transmissions mieux ciblées. Uniformiser les pratiques professionnelles Développer une culture qualité autour de la prise en charge du patient Répondre aux exigences de la certification 3 - PROGRAMME Rappel sur les textes professionnels Rappel sur la méthodologie des transmissions ciblées Démarche de soins et méthodologie Travail de recherche sur les cibles prévalentes du service/ de l établissement Mise en application Exercices pratiques et expérimentation par études de cas Travail de réa justement sur les dossiers de soins infirmiers Proposition d outils facilitant la mise en œuvre ou adaptation des outils en vigueur au sein de la structure Accompagnement à la mise en place d un projet d améliorations : référent dossier de soins, évaluation des dossiers, travail d audit 5

15 1-6 Tarif groupe 2500 Techniques de manutention des patients et prévention des lombalgies 2 jours 1/2, soit 17,30 heures Intra établissement Infirmier(e), aide soignant(e), agent(s) de service hospitalier, (groupe de 12 personnes) 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Harmoniser les pratiques de l ensemble de l équipe soignante Travailler dans un souci de confort et de sécurité pour le patient (ou le résident) Rendre le patient (ou le résident) acteur de ses déplacements quelque soit son handicap Apprendre aux soignants à collaborer harmonieusement quand ils travaillent ensemble autour d une même personne. Repérer et évaluer les mauvais gestes sur le lieu de travail et dans les activités de la vie quotidienne Comprendre les risques et rechercher des solutions pour améliorer les manutentions diverses Optimiser les moyens techniques à disposition 3 - PROGRAMME Formation de base en anatomie et physiologie Les contraintes mécaniques, le rôle des muscles Analyse sur chaque personne de ses courbures avec la règle d architecte Etude des causes des maux de dos : lumbago sciatique - hernie discale arthrose postérieure Ressenti des tensions occasionnées par les différentes marches et mise en évidence de l aplomb Travail sur le schéma corporel, recherche du centre de gravité, exercices de respiration Aides techniques et «astuces» facilitant l autonomie Comment préserver sa colonne Recherche des risques dans la vie quotidienne et professionnelle et des solutions pour préserver sa colonne vertébrale (travail sur la vidéo réalisée sur le terrain : visualisation du film, commentaires en groupe et réa justements personnalisés des attitudes et postures néfastes) Application pratique : port de charge, position assise, études des différents postes de travail Exercices de musculation douce, étirements, relaxation. Formation de base aux techniques de manutention Principes de mobilisation, rehaussement au lit, au fauteuil, transfert lit fauteuil, aide à la marche, aide au transfert en voiture lors des sorties de l établissement, conduite à tenir en cas de chute Utilisation du matériel propre à la structure Mise en situation personnalisée Pour cela les stagiaires, en binôme, se désignent comme les référents d environ deux patients ou résidents ; elles les présentent au groupe avec les difficultés de manutention rencontrées. Ce travail a pour objectif d apprendre aux soignants à travailler ensemble et à harmoniser leurs pratiques (1/2 journée en option) : Formation action «en situation réelle» La formatrice se rend dans l établissement afin d évaluer les pratiques et les réa juster 6

16 1-7 Tarif groupe 1000 Port de charges lourdes et prévention des lombalgies 1 jour Intra établissement Personnel issu des services administratifs, des services techniques, de la restauration, de la pharmacie, lingerie Tout public concerné par le port de charges lourdes (groupe de 12 personnes) 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Acquérir des gestes et positions efficaces afin de préserver une intégrité physique lors des manipulations manuelles et des manutentions. Partie théorique Les contraintes mécaniques, du rôle des muscles Etude des causes des maux de dos : lumbago sciatique hernie discale arthrose postérieure Mouvements à éviter dans la vie quotidienne et professionnelle et solutions pour préserver sa colonne vertébrale Application pratique Recherche des facteurs de risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) pour chaque poste de travail Manipulations et exercices pratiques sur le site et sur chaque poste de travail : port de charge lourde, position assise, étude des différents postes de travail - Réa justement individuel Exercices de musculation douce, étirements, relaxation. 7

17 1-8 Tarif individuel 114 La transfusion sanguine : Réa justement des connaissances et des pratiques 4 heures IFSI Infirmières et sages femmes travaillant en établissement de soins ou en libéral 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Réa juster ses connaissances et ses pratiques sur la transfusion sanguine Etre capable d administrer une transfusion en toute sécurité pour le patient et en conformité avec le cadre réglementaire en vigueur Rappel des données légales Actualisation législative : sécurité transfusionnelle, hémovigilance, circulaire de 2003 Rappels théoriques sur les groupes sanguins, antigènes et anticorps Les différents produits sanguins (concentré de globules rouges, plaquettes, plasma frais congelé ) Le circuit des produits sanguins Guides de transfusion et protocoles Responsabilité des professionnels Les différentes étapes de la transfusion : pré transfusion per transfusion et post transfusion La surveillance post transfusionnelle et les risques Les incidents post transfusionnels Mise en application : Contrôle à réception Contrôle de concordance Contrôle de compatibilité Exercices pratiques Simulation de situations concrètes Etude de cas : études sur les incidents post transfusionnels 8

18 1-9 Tarif individuel 200 Pansements, escarres et cicatrisation : Réactualisation des pratiques 1 jour IFSI Infirmières et sages femmes travaillant en établissement de soins ou en libéral Infirmières Sages-femmes 2 - OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Améliorer ses connaissances sur les pansements «nouvelle génération» et sur les classes de pansement Maîtriser les pratiques de soins, préventives et curatives Savoir faire le lien avec une prise en charge globale Savoir adapter les types de pansements aux types de plaies Connaître les protocoles en vigueur (CLIN) Développer des consensus d équipe pour des pratiques communes et un langage commun Maîtriser les coûts Les escarres par pression L escarre (sacrée, talonnière, du diabétique ), les différents stades, la prévention, le traitement Rappel sur les principes de la cicatrisation Adaptation des types de pansement aux types de plaie Adéquation des types de pansement du domicile à l hôpital et vice- versa Mise en place des plans prévention et traitement des causes : alimentation, décharge des appuis Recommandations de bonnes pratiques et étude des protocoles Les ulcères Ulcères veineux, artériels, du diabétique Le traitement Les ulcères chroniques Les autres plaies Mains, visages Etude des différents produits En pâte, en spray 9

19 1-10 Les soins de stomie Tarif individuel jour IFSI Infirmières Aides soignantes 2 - OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Identifier le rôle spécifique du soignant afin d accompagner la personne stomisée vers un retour à une vie aussi normale que possible. Permettre aux soignants de réactualiser leurs connaissances en matière de stomathérapie Développer des pratiques professionnelles de qualité Favoriser le développement de pratiques concertées en équipe Développer la relation d aide et la prise en charge globale Partie théorique : Mise à jour des connaissances en stomathérapie: Rappels anatomo-physiologiques sur l appareil digestif Rappels sur les différentes stomies : colostomies, iléostomies, urostomies Les indications opératoires Leur situation sur le corps et les conséquences Les problèmes rencontrés : brûlures, irritations, abcès Les traitements adaptés Le rôle spécifique des soignants : Technique : Technique d appareillage, connaissance du matériel et protocoles de soins Educatif : Apprentissage vers l autonomie, préparation de la sortie (pour permettre au patient stomisé de reprendre une vie aussi normale que possible), présentation des protocoles spécifiques Relationnel : le travail de deuil, la nouvelle image corporelle Applications pratiques : Présentation du matériel existant Apprentissage des bonnes techniques de pose des différentes poches 10

20 1-11 Le pied diabétique Tarif individuel jour IFSI Infirmières Aides soignant(e)s travaillant en établissement ou en libéral 2 - OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Limiter les problèmes et les risques des patients diabétiques par une connaissance des atteintes pathologiques du pied et une prévention de qualité. Les différents éléments du pied Rappels anatomique et morphologique Les pathologies liées au diabète Rappels sur la maladie diabétique (les bases) Les risques Le mal perforant plantaire Les plaies Le rôle des soignants Les examens, le diagnostic Les pansements Les soins adaptés à domicile ou en établissement La prévention Les conseils La démarche éducative 11

21 1-12 Accompagnement en fin de vie et prise en charge de la douleur Tarif groupe jours (2+2) d autres modalités sont possibles selon le public Intra établissement Cadres de Santé infirmiers aides-soignants ASH (faisant fonction d aide aux soins) 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Enrichir ses pratiques afin d offrir aux personnes en fin de vie et à leur proche un accompagnement adapté à ce qu ils vivent au quotidien Dispenser des soins personnalisés et de qualité. Aider à prendre du recul face à la situation complexe que représente l accompagnement dans les étapes difficiles de la fin de vie. Apporter les connaissances nécessaires pour reconnaître la douleur, l évaluer et la soulager. Aider à se placer dans une démarche d écoute et de relation d aide. La mort dans la société Les représentations de la mort au niveau anthropologique, sociologique, philosophique, éthique et culturel Les différentes religions Les soins palliatifs, définition et évolution L approche soignante La fin de vie chez la personne âgée, la symptomatologie, les besoins de la personne en fin de vie L approche objective des symptômes La prise en charge des patients qui ne s expriment pas ou difficilement L identification des problèmes avec les soignants afin de donner du sens aux soins La toilette mortuaire L approche psychologique aux différentes étapes de la fin de vie (psychologue) Les étapes du mourir : Le travail de deuil La relation d aide et l écoute : La cohésion de l équipe autour de la fin de vie Comment donner du sens aux actes soignants La prise en charge de la douleur Définition de la souffrance, ses diverses expressions Les douleurs physiques et morales : savoir les reconnaître et les différencier L évaluation de la douleur, les différentes techniques, les obligations des soignants L approche thérapeutique Après la mort Les rites sociaux La communication avec les familles L équipe soignante : Les émotions induites dans l équipe Le phénomène d impuissance et l épuisement professionnel Les liens avec les différents partenaires de l équipe L équipe soignante et le travail en réseau Donner du temps et du sens, afin que les participants puissent assimiler et s approprier le concept d accompagnement des personnes en fin de vie 12

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF Tél. : 04 42 21 06 22 Fax : 04 42 21 27 04 Mail : if.conseil@wanadoo.fr Site : www.ifconseil.eu Un partenariat Basé sur la lecture attentive

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué)

Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué) Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué) Vous souhaitez vous engager dans le métier d infirmier, vous pouvez intégrer notre cycle préparatoire combinant

Plus en détail

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Xavier GERVAIS Médecin Coordonnateur EHPAD «Les Balcons de Tivoli» Le Bouscat Mise en œuvre confiée

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Formations et développement professionnel continu 2015

Formations et développement professionnel continu 2015 Formations et développement professionnel continu 2015 Droit et réglementation Hygiène et prévention des risques Relations Humaines et Communication Situations cliniques et Soins Management-Encadrement-Organisation

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Le rôle des aides-soignantes et la place des aidants naturels dans le soin

Le rôle des aides-soignantes et la place des aidants naturels dans le soin Tiré à part 2011 Ce livret vous est offert par la 1 re mutuelle des professionnels de la santé www.em-consulte.com/produit/sasoi Le rôle des aides-soignantes et la place des aidants naturels dans le soin

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION 9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION De par ses missions d écoute, d orientation, d accueil et de prise en charge notamment

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

Un métier en évolution.

Un métier en évolution. Intégré à une équipe de soins, l'aide-soignant assiste l'infirmier dans les activités quotidiennes de soins. Il contribue au bien-être des malades, en les accompagnant dans tous les gestes de la vie quotidienne

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine LICENCE 2013-2014 Mention Administration économique et sociale (AES) Parcours Santé Soins Infirmiers BAC + 1 2 3 4 5 Domaine 1. Editorial du responsable La licence AES-santé s'inscrit dans la perspective

Plus en détail

2 rue des Aiguisons CS 50038 21801 QUETIGNY cedex (agglomération dijonnaise) Tél. : 03 80 76 81 65 Fax : 03 80 76 81 66 formut@mfbssam.

2 rue des Aiguisons CS 50038 21801 QUETIGNY cedex (agglomération dijonnaise) Tél. : 03 80 76 81 65 Fax : 03 80 76 81 66 formut@mfbssam. 2 rue des Aiguisons CS 50038 21801 QUETIGNY cedex (agglomération dijonnaise) Tél. : 03 80 76 81 65 Fax : 03 80 76 81 66 formut@mfbssam.fr Numéro de déclaration d existence auprès de la Préfecture de la

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Démence et fin de vie chez la personne âgée

Démence et fin de vie chez la personne âgée Démence et fin de vie chez la personne âgée Dr C le Provost Gériatre C.H.B.A Vannes Dr M Michel Gériatre C.H.U Rennes Démence et fin de vie Sujet grave: la mort la «de mens» = être privé de son esprit

Plus en détail

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers E-learning pour les soignants Catalogue des formations Formation professionnelle pour les soignants Préparations aux concours paramédicaux Cours & tests pour étudiants infirmiers www.mediformation.com

Plus en détail

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées

Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées Fiche de pré-inscription en établissement d accueil pour personnes âgées LA MAYENNE C O N S E I L G É N É R A L Original à conserver et photocopie(s) à retourner à un ou plusieurs établissements de votre

Plus en détail

Formations 2008. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Vente. Hygiène.

Formations 2008. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Vente. Hygiène. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2008 Vente Hygiène Santé, social Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT

DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT DEFINITION DU METIER L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier, dans le cadre du rôle propre qui relève de l initiative de celui-ci, défini

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 DOCUMENT DE TRAVAIL Anesm-MARS 2011 1 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé

Plus en détail

Convention constitutive

Convention constitutive Convention constitutive Entre les parties signataires, Vu les textes législatifs suivants : - l article L. 6321-1 du Code de Santé Publique relatif aux réseaux de santé - la loi n 2002-303 du 4 mars 2002

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Formations INTRA 2015

Formations INTRA 2015 «Unir les associations pour développer les solidarités» Formations INTRA 2015 Place de l Europe 14 200 HÉROUVILLE SAINT CLAIR Tél : 02 31 35 46 50 Fax : 02 31 47 98 90 Email : accueil@uriopss-basse-normandie.asso.fr

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Céline BONNET : Infirmière Coordinatrice EHPAD B. P. 19 37290 PREUILLY SUR CLAISE 02 47 91 20 30 1 Le SSIAD de Preuilly est ouvert depuis juillet

Plus en détail

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution.

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. FORMATION CEFIEC Editorial La formation est par essence continue. Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. La technique, l informatique semblent

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats.

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. PROGRAMME 2015-2016 I - LE CONCOURS : Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. L IFSI de Villefranche

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises.

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises. Créé en 2005, l Institut Mots pour Maux est une association d accompagnement et d aide à la personne. Son objectif est de favoriser et de développer l amélioration de la condition de l être humain et son

Plus en détail

palliatifs accompagnement

palliatifs accompagnement palliatifs & accompagnement Sommaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 11 PAGE 12 Définition des soins palliatifs En pratique, que sont les soins palliatifs? À qui s adressent les soins palliatifs? Quelles aides

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Problèmes très fréquents en gériatrie Fréquence des pathologies aboutissant à des pbes de prise alimentaire:

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Santé & Social OFFRE DE FORMATIONS 2015. N o t r e m é t i e r, l e v ô t r e

Santé & Social OFFRE DE FORMATIONS 2015. N o t r e m é t i e r, l e v ô t r e Santé & Social OFFRE DE FORMATIONS 2015 N o t r e m é t i e r, l e v ô t r e SANTÉ SOCIAL Présent sur tous les champs de la formation professionnelle continue en Gironde, le GRETA DE BORDEAUX possède de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

www.cciformation-grenoble.fr

www.cciformation-grenoble.fr Formations 2015 santé, médico-social Donnez de l éclat à vos potentiels! www.cciformation-grenoble.fr www.imt-grenoble.fr BÂTIMENT AUTO-MOTO ÉNERGIES RESTAURATION VENTE GESTION TOURISME SOINS, SERVICES

Plus en détail