Mme. Nathalie Patenaude. Dans le cadre du cours Projet d'intégration en sciences [H360200SA-02] Par. Christian Gheorghe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mme. Nathalie Patenaude. Dans le cadre du cours Projet d'intégration en sciences [H360200SA-02] Par. Christian Gheorghe"

Transcription

1 Adaptation du physiothérapeute au niveau des techniques utilisées, exercices prescrits et attitude en général en fonction du profil du patient (âge, niveau d activité physique) Mme. Nathalie Patenaude Dans le cadre du cours Projet d'intégration en sciences [H360200SA-02] Par Christian Gheorghe Collégial International Sainte-Anne Mai 2015

2 Sommaire Un physiothérapeute utilise un mélange de techniques et d exercices pour permettre de traiter et de permettre la réadaptation de ses patients. Les patients qui visitent une clinique de physiothérapie sont variés. Pour analyser la façon dont un physiothérapeute adapte ses techniques, ses exercices et son attitude en général selon le profil du patient, une observation de 4 semaines a été faite en clinique. Il a été découvert que les patients qui viennent à la clinique pour consulter sont variés autant en âge que par leur niveau d activité physique. Par la suite, des profils-type de patient ont été créés en utilisant l information récoltée pendant les 4 semaines d observation en clinique. Ces profils ont permis de voir que le physiothérapeute s adapte principalement au niveau des exercices et de son attitude, mais que les techniques restent sensiblement les mêmes pour tous les patients.

3 Introduction La physiothérapie est une discipline de la santé qui a pour but d évaluer, de poser un diagnostic, de traiter et de s occuper de la réadaptation des déficiences qui touchent les systèmes neurologiques, musculo-squelettiques et cardiorespiratoires. Un autre aspect important de cette profession est de prévenir les blessures à travers l éducation et la promotion de la santé. (Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec) Les cliniques privées ne représentent qu une infime partie des endroits où un physiothérapeute peut pratiquer. Tel qu expliqué par le physiothérapeute que j ai suivi, la plupart des gens découvrent la physiothérapie dans une clinique privée qui se concentre fort souvent sur les troubles musculo-squelettiques et où la clientèle est principalement composée de monsieur-madame Tout-le-monde. Les physiothérapeutes peuvent également travailler avec tout ce qui touche les systèmes neurologiques et cardiovasculaires. Plusieurs physiothérapeutes travaillent donc avec des personnes ayant des problèmes dues à des maladies neurologiques ou avec des personnes qui ont eu des accidents cardio-vasculaires. Il y a également la possibilité de travailler dans le secteur pédiatrique (avec des enfants) ou dans des centres de grands brûlés. Il y a aussi le domaine de la recherche et de l enseignement qui sont des voies moins empruntées par les diplômés, mais qui représentent tout de même une option. La clinique Action Sport Physio fait partie de la catégorie de physiothérapie musculo-squelettique générale, ce qui en a fait un excellent choix en ce qui concerne la variété au niveau des patients. Les patients qui consultent peuvent facilement être placés dans plusieurs catégories. Premièrement, il y a l âge. Il y a des enfants, adolescents, jeunes adultes, adultes et personnes âgées. Ensuite, il y a l emploi du patient. Un emploi physique causera souvent plus de blessures qu un emploi de bureau. Toutefois, un emploi de bureau a lui aussi son lot de conséquences, principalement par rapport à la posture (douleur au niveau du cou ou du dos). Par rapport à l emploi, il y a aussi les patients qui viennent consulter après une blessure au survenu sur le lieu de travail. Ces patients bénéficient de séances qui sont financées par la Commission de la Santé et de la Sécurité au Travail (CSST). Il y a aussi le niveau d activité physique de la personne. Par exemple, une personne de 50 ans peut être inactive (aucune forme d activité physique), peu active (marche ou gym 1 fois par semaine), active (gym 3-4 fois par semaine et un sport) ou très active (personne s entraînant pour un demi-marathon). Le niveau d activité physique influence les exercices donnés par le physiothérapeute. Il est plus facile d inclure des exercices dans la routine d un patient lorsque celui-ci est en forme. Le type de blessure varie beaucoup même si certaines blessures reviennent souvent. Les blessures peuvent être au niveau des os, des tendons, des ligaments, des articulations, des muscles ou de la peau (Gotlin, 2008, 40-53). Les blessures à l épaule, au genou et au bas du dos reviennent beaucoup dans une clinique de physiothérapie générale comme celle à laquelle le stage a été effectué. Pour toutes les personnes qui consultent pour la première fois, il y a une évaluation. Cette évaluation permet au patient d expliquer en détail son problème au physiothérapeute qui passera au minimum 15 minutes à questionner le patient et à noter tout ce qu il dit. Le

4 physiothérapeute pose beaucoup de questions pour mieux comprendre le problème. Par exemple, «Quand est-ce que la douleur est apparue?», «Décris la sensation lorsque tu as mal», «Qu est-ce qui améliore ou empire les symptômes?» sont des questions qui sont tout le temps posées (Physiotherapy Notes, 2011). La question finale est souvent la suivante : «Dans quel but viens-tu te faire consulter par un physiothérapeute?». Cette question permettra de mettre au point un plan adapté aux besoins du patient. Par exemple, un athlète qui veut revenir au jeu le plus rapidement possible n a pas les mêmes buts qu une madame de 60 ans qui veut tout simplement recommencer à faire de la marche. Les séances d évaluation sont donc composées de questions suivies par une évaluation physique du patient. Cela consiste à tâter, vérifier la force, effectuer de nombreux tests pour être en mesure de poser un diagnostic et informer le patient sur sa blessure. Par exemple, un test parmi tant d autres est le test de Lachman. Ce test est effectué sur le genou d un patient pour vérifier que son ligament croisé antérieur n est pas touché. Le test consiste à prendre la jambe du patient à 20 de flexion environ. Une main est placée sur le haut du genou pour stabiliser le fémur au niveau de l articulation. L autre main prend la partie sous le genou et fait un mouvement avant-arrière. Un test positif survient lorsque le mouvement est excessif. Il y a une comparaison qui est faite avec l autre jambe. (Spindler, K., & Wright, R., 2013). Ce test est illustré dans la figure 1. Une fois les tests effectués, il y a de la thérapie manuelle et un plan de réhabilitation qui est fait. Les séances de suivi durent seulement 30 minutes, la moitié du temps nécessaire à une séance d évaluation. Elles consistent souvent en une séance de thérapie manuelle suivie de l adaptation du plan de réhabilitation (exercices qui sont trop faciles ou trop difficiles remplacés par d autres). Une partie importante des suivies est de voir comment a Figure 1: test Lachman pour LCA du genou (American Academy of Family Physicians, 2013) évalué l état du patient. S il y n y a pas d améliorations, il faudra penser à ce qui doit être changé ou ce qui n est pas fait correctement par le patient. Presque toutes les techniques utilisées par le physiothérapeute peuvent être divisées en deux grandes catégories : la thérapie manuelle et l utilisation de moyens externes. La thérapie manuelle désigne tout ce qui est fait par le physiothérapeute avec ses mains pour donner une meilleure mobilité au patient et tenter de faire partir la douleur ou du moins, diminuer celle-ci. C est une grande catégorie qui inclut les techniques de mobilisation des articulations, la manipulation des articulations, les techniques d énergie musculaire, les étirements des muscles et les massages des tissus mous. Pour ce qui est des moyens externes, il est question de tout ce qui est utilisé par le physiothérapeute pour améliorer l état du patient. Cela inclut l électrothérapie (ultra-sons, stimulateur musculaire, etc.), la thermothérapie (sac de chaleur, glace, bains contrastes) et le «taping» (utilisation de bandes élastiques ou de rubans pour créer un support à une articulation ou pour faire un repositionnement) (Physiothérapie Mauricie, 2010). Il y a également une autre catégorie de traitements appelée approche McKenzie. Cette approche est principalement utilisée pour des

5 troubles aux niveaux des disques de la colonne vertébrale qui bloquent un ou plusieurs nerfs. L approche consiste à trouver une série d exercices pour le patient qui lui permettent de ne plus ressentir de douleur reliée à la compression de ses nerfs. Souvent, ces exercices vont créer une douleur plus vive au niveau de la colonne, mais il s agit du résultat voulu. Cette approche vise à se débarrasser d abord des symptômes aux niveaux des nerfs puis de s occuper de la douleur au niveau cervical ou lombaire. La thérapie manuelle est composée de différentes techniques visant chacune une partie du corps différente. Lorsque vient le temps de soigner un problème articulaire (articulation désignant la jointure entre deux os), il y a les techniques de mobilisation et de manipulation. Ces deux techniques ont pour but de se débarrasser de la douleur et de la raideur au niveau des articulations qui empêchent le patient d avoir une amplitude de mouvements normale. Il s agit de mouvements passifs réalisés par le physiothérapeute (un mouvement est passif lorsque le patient ne dépense aucune énergie pour faire le mouvement, il est entièrement assisté par le physiothérapeute) qui font glisser, rouler ou tourner les os sur eux-mêmes. Cela permet d augmenter la quantité de liquide synoviale qui aide la guérison, de déformer le collagène, ce qui permet une meilleure amplitude de mouvements et de relaxer les muscles (Linda Gazzillo Diaz, 2007). Il y a une règle qui dit que si une surface concave bouge sur une surface stable convexe, le mouvement de glissement effectué par le physiothérapeute devra se faire dans la même direction que le mouvement habituel. Dans le cas contraire (surface convexe qui glisse sur une surface concave stable), le mouvement est effectué dans la direction opposée. On appelle cette règle la rège convexeconcave. Cette règle est illustrée dans la figure 2. Figure 2: règle convexe-concave (Houglum, P Thrapeutic exercise for musculoskeletal injuries.)

6 Pour ce qui est des techniques d énergie musculaire, elles ont pour but de relâcher et de relaxer les muscles, ce qui va aider le patient dans son processus de guérison. Les techniques d énergie musculaire désignent une forme de traitement où le patient utilise un ou des muscles spécifiques pour «pousser» dans une direction spécifique contre une force appliquée par le physiothérapeute. Cela a de nombreux bienfaits tels que la restauration du tonus normal dans des muscles hypertoniques, le renforcement de muscles faibles, la préparation des muscles à l étirement, la maximalisation de l amplitude des mouvements et l augmentation de la circulation sanguine à cet endroit (Gibbons, J. 1968). La figure 3 présente un étirement du muscle gastrocnémien (mollet). Le physiothérapeute applique une force vers le bas alors que le patient pousse dans le sens contraire, vers le haut. Figure 3: Exemple d'une technique d'énergie musculaire au niveau du muscle gastrocnémien (Gibbons, J. 1968) Pour ce qui est des exercices, il en existe une grande quantité. Il y a plusieurs catégories d exercices : exercices d amplitude de mouvement (passif, semi-actif ou actif), exercices de renforcement, exercices d équilibre. Les exercices d amplitude de mouvement visent à retrouver une amplitude de mouvement qui a été perdue due à la blessure. Les exercices passifs sont effectués sur des patients qui sont incapables de bouger leur partie du corps qui est blessée (suite à une blessure très récente par exemple). Les exercices semiactifs sont utilisés lorsque le patient peut bouger la partie du corps blessée, mais ne peut pas compléter le mouvement. Les exercices actifs sont effectués par le patient sans aucune forme d aide physique de la part du physiothérapeute. Les exercices de renforcement sont utilisés pour retrouver de la force dans un muscle affaibli. Le muscle peut avoir été affaibli suite à une blessure ou il peut avoir toujours été faible. Cela est fait dans le but de prévenir des blessures. Finalement, les exercices d équilibre et de stabilité sont conseillés pour les personnes qui ont des problèmes de stabilité. Par exemple, quelqu un qui a un mauvais équilibre sur une jambe aura de la difficulté à faire de longs pas puisque nous sommes majoritairement sur une jambe lorsque nous marchons. Cela aura pour effet de mettre plus de pression sur les genoux, ce qui pourrait être éliminé à l aide d exercices de stabilité (Physiotherapy Notes, 2011).

7 Cette recherche a pour but de voir comment un physiothérapeute s adapte en fonction de son patient. Du côté du patient, son âge, son profil social et sa condition physique seront analysés alors que du côté du physiothérapeute, ses techniques (thérapie manuelle et autres traitements), les exercices qu ils conseillent de faire et son attitude en général seront analysés. En notant le profil du patient et en observant ce que le physiothérapeute fait pour chaque patient, il sera possible de faire plusieurs profils-type et d analyser les différences au niveau des techniques, exercices et de l attitude du physiothérapeute. Il n y a pas de doutes qu il y aura des différences entre les différents profils. Il est toutefois probable que ces différences ne soient pas si grandes que cela. Par exemple, un exercice conseillé à deux patients différents pourra varier au niveau des répétitions, des séries ou de la durée, mais ce sera tout de même le même exercice pour les deux patients.

8 Méthodologie Pour réussir à faire un rapport objectif, il faudra noter les mêmes informations pour tous les patients. Pour y arriver, un tableau sera utilisé. Le tableau utilisé comportera 5 colonnes : profil, blessure, techniques, exercices, attitude. La colonne profil regroupera toutes les informations nécessaires pour être en mesure de créer des profils-type de patient à la fin du stage. Il y aura des notes sur le sexe, l âge, l occupation et le niveau d activité physique de la personne. Le niveau d activité physique pourra être «inactif», «peu actif», «actif» ou «très actif». Pour la blessure, il sera indiqué quelle partie du corps est touchée et de quelle blessure il s agit spécifiquement (élongation, irritation, fracture, raideur, entorse, etc.). Au niveau de la thérapie manuelle, il sera indiqué principalement si le travail est fait sur l articulation ou sur les muscles. Dans la catégorie autres traitements, il y aura principalement l utilisation de sac de chaleur, d ultrason ou de stimulation électrique. Dans les exercices, il sera indiqué quels exercices ont été recommandés. Finalement, dans la colonne «attitude», il y aura de l information sur les conseils donnés, sur l intensité des exercices et toute autre information pertinente. Le tableau 1 sera le modèle utilisé. Tableau 1: tableau utilisé pour la prise de note Profil -Sexe -Âge -Occupation -Niveau d activité physique Type de blessure Type de blessure Techniques Exercices Attitude - manuelle -Autres traitements Exercices -Conseils -Intensité des exercices prescrits -Autre information pertinente Une colonne sera également rajoutée lorsque les résultats seront mis au propre dans laquelle un numéro sera assigné à chaque patient. Cela permettra de facilement noter les 2 ème, 3 ème, 4 ème visites des patients qui reviendront voir le physio plusieurs fois durant le stage. La colonne profil restera la même. Dans la colonne blessure, ce sera un suivi sur l amélioration ou la détérioration de l état du patient. Pour ce qui est des colonnes «techniques», «exercices» et «attitude», il y aura une prise de notes pareille à celle qui est faite pour les patients vus pour la première fois. Une fois que tous les résultats auront été compilés dans un tableau, il faudra compiler les profils similaires. Les deux caractéristiques principales recherchées seront l âge et le niveau d activité physique. Une fois que les patients ayant un profil similaire seront mis en communs, il sera possible d analyser les ressembles ou les différences dans les techniques utilisées, les exercices et l attitude en général du physiothérapeute. Une partie importante de la méthodologie a été de déterminer de quelle façon les profils-types seront établis. La première décision qui a été prise a été de séparer les patients

9 pris en charge par la CSST et ceux qui ne le sont pas. Les patients pris en charge par la CSST représentent une minorité des patients vus par le physiothérapeute, mais ils sont pris en charge d une façon différente, ce qui explique le fait qu ils seront classés à part. Pour les patients pris en charge de la CSST, il y aura la même classification que pour les autres adultes au niveau de la condition physique (décrite plus bas). Toutefois, comme une très grande majorité des patients rentrent dans la tranche d âge «19-40 ans», il ne sera pas nécessaire de faire une catégorie pour l âge. Pour la totalité des autres patients, il y aura une classification principale qui sera faite selon l âge. Il y a une catégorie «jeune enfant» qui englobe tous les enfants jusqu à 13 ans. De 13 ans à 18 ans, il s agit de la catégorie «adolescents». Dans cette catégorie, il y aura une sous-catégorie «athlète» et «autre». Cette deux catégories permettront de séparer les adolescents qui veulent revenir au jeu dans leur sport respectif et ceux qui veulent simplement revenir à leur état normal. Il est rare que le niveau d activité physique varie beaucoup à cet âge, ce qui explique ce choix de catégorie. Dans la catégorie «adultes», il y aura une séparation par tranche d âge. Ces tranches d âge seront «19-40 ans», «40-60 ans» et «60 ans et plus». Dans ces tranches d âge, les patients seront classés dans des sous-catégories par rapport à leur niveau d activité. Les patients qui rentrent dans les catégories «inactif» et «peu actif» seront mis ensemble. Il y aura une catégorie «actif» et une autre «très actif». Une personne qui va au gym plusieurs fois par semaine faire un entraînement d intensité moyenne sera dans la catégorie «actif». Seules les personnes qui démontrent un niveau d activité physique très élevé (plus que la majorité des patients de la clinique) seront dans la catégorie «très actif».

10 Résultats La partie principale des résultats se trouve dans l annexe A. L annexe A contient toutes les notes qui ont été prises sur les patients lors de l observation à la clinique Action Sport. À partir de ces notes, les tableaux 2 et 3 ont été créés dans lesquelles les numéros des patients ont été placés dans leur case respective pour pouvoir associer les patients de l annexe A à leur catégorie. Tableau 2: Catégorisation des patients (hors-csst) Catégorie d âge Niveau d activité Patients (numéro) physique Jeunes enfants (Pas de 15, 22 (<13 ans) catégorisation selon le niveau d activité physique) Adolescents (13 à Athlète ans) Autre 5, à 40 ans Inactif ou peu actif 4 Actif 21, 24, 30, 36, 39, 43 Très actif 12, 16, à 60 ans Inactif ou peu actif 6, 9, 18, 33, 35, 45, 46 Actif 1, 7, 8, 10, 14, 17, 19, 20, 23, 26, 27, 32, 37, 41, 47 Très actif 60 ans et plus Inactif ou peu actif 13, 25, 34, 40, 44 Actif Très actif Tableau 3: catégorisation des patients (CSST) Niveau d activité Patients (numéro) physique Inactif ou peu actif 2, 3, 31 Actif 29, 42 Très actif

11 Pour avoir une idée de qui a été à la clinique pendant ces 4 semaines, un graphique a été réalisé. La figure 4 présente ces données sous la forme d un graphique circulaire, ce qui permet de voir clairement qui a consulté le physiothérapeute. Jeunes enfants (<13 ans) (Pas de catégorisation selon le niveau d activité physique) 5% Proportion au niveau des patients visitant la clinique de physiothérapie au cours du stage 60 ans et plus Inactif ou peu actif 12% Adolescents (13 à 18 ans) Athlète Adolescents (13 à 2% 18 ans) Autre 5% 19 à 40 ans Inactif ou peu actif 2% 19 à 40 ans Actif 14% 41 à 60 ans Actif 36% 19 à 40 ans Très actif 7% 41 à 60 ans Inactif ou peu actif 17% Figure 4: proportion des patients qui ont visité la clinique au cours du stage

12 Pourcentage du groupe d'âge dans cette catégorie Pour évaluer le niveau d activité physique selon l âge, les catégories «actif» et «très actif» ont été réunies ensemble, car cela représente un niveau d activité physique bon pour la santé. Seules les catégories d âge «19 à 40 ans», «41 à 60 ans» et «60 ans et plus» ont été évaluées parce que le niveau d activité physique des enfants et des adolescents ne varie pas assez pour avoir des données concluantes. Un graphique (figure 5) a été dans lequel il est possible de voir quel pourcentage du groupe se situe à quel niveau d activité physique. Niveau d'activité selon le groupe d'âge % 90.00% 80.00% 70.00% 60.00% 50.00% 40.00% 30.00% 20.00% 10.00% 0.00% inactif ou peu actif Actif ou très actif 19 à 40 ans 41 à 60 ans 60 ans et plus Figure 5: niveau d'activité physique selon le groupe d'âge

13 Suite à cette collecte de donnée, un tableau synthèse dans lequel il y a tous les profilstype a été créé. Les endroits où il n y avait pas de patients qui correspondaient aux caractéristiques n ont pas été utilisés dans le tableau synthèse. Ce tableau résume les éléments qui ressortaient pour chaque catégorie. Toutefois, lorsqu il faudra analyser un patient en particulier, le tableau de l annexe A sera utilisé. Tableau 4: tableau synthèse des profils-type Profil Techniques Exercices Attitude CSST inactif ou peu manuelle Peu d exercices Rencontres rapides actif (mobilité articulaire, technique d énergie Exercices simples Éducation sur le musculaire et renforcement des stimulation du tissu mou) Exercices demandant d énergie peu muscles affectés par la blessure Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason, stimulation électro-nerveuse) CSST actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) Peu d exercices Exercices simples Exercices demandant peu d énergie Suivi d un patient d un autre physiothérapeute : éviter de dire des choses qui pourraient contredire l autre physiothérapeute Barrière de langue : le physiothérapeute a dû s adapter à quelqu un qui ne parlait que très peu anglais en utilisant des termes très simples

14 Jeune enfant (<13 ans) Adolescent (13 à 18 ans) athlète manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Pas thermothérapie de manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Peu d exercices Exercices simples Exercices demandant d énergie Beaucoup d exercices peu Exercices plus complexes et variés Exercices demandant beaucoup d énergie Présence des parents qui font que le physiothérapeute doit expliquer ce qu il fait aux parents présents Les blessures sont rarement inquiétantes, le physiothérapeute rassure les parents qui sont souvent inquiets «Plan de match» très clair par rapport à la réhabilitation (réponse aux questions «Est-ce que je peux jouer telle date?» avec des réponses claires) Séance intense parce que les athlètes veulent revenir au jeu le plus rapidement possible Adolescent (13 à 18 ans) autre manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Nombre d exercices moyen Exercices simples Exercices demandant d énergie peu Éducation sur la blessure Éducation sur la chirurgie à venir (ligament croisé antérieur) Les patients sont souvent moins à l aise que des adultes; le physiothérapeute trouve des sujets qui intéressent le jeune

15 19 à 40 ans inactif ou peu actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) 19 à 40 ans actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) Peu d exercices Exercices simples (avec élastique) Exercices demandant peu d énergie Peu d exercices Exercices simples, mais variés Exercices demandant peu d énergie Encouragements par rapport aux exercices à faire à la maison Le physiothérapeute prend en compte les revenus/assurances du patient quand vient le temps de faire un plan pour lui (exemple : moins de séances et plus d exercices à la maison pour quelqu un qui n a pas d assurances) ou quand vient le temps de donner des exercices (il s adapte au disponible) matériel Conseils sur la position au travail (beaucoup de personnes travaillent dans un bureau, assises de nombreuses heures par jour)

16 19 à 40 ans très actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) Beaucoup d exercices Exercices simples et complexes (variés) Exercices demandant beaucoup d énergie Personnes qui ont souvent des connaissances sportives plus avancées; le physiothérapeute travaille avec eux (il n est pas le seul qui fait quelque chose avec ces personnes) Possibilité de faire des pas en arrière si ces personnes poussent trop 41 à 60 ans inactif ou peu actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) Peu d exercices Exercices simples Exercices demandant peu d énergie Exercices proposés très intenses Il doit souvent expliquer clairement les exercices (il arrive même que les patients viennent pour un suivi et lui avouent qu ils n ont pas bien compris un exercice de la semaine dernière) Éducation sur l importance de faire les exercices et conseils sur comment les intégrer dans leur journée Conseils sur la position au travail (beaucoup de personnes travaillent dans un bureau, assises de nombreuses heures par jour)

17 41 à 60 ans actif manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) 60 ans et plus (inactif ou peu actif) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) manuelle (mobilité articulaire, technique d énergie musculaire et stimulation du tissu mou) Thermothérapie (sac de chaleur) Électrothérapie (ultrason) Nombre d exercices moyen Exercices simples et complexes (variés) Exercices demandant peu à un niveau moyen d énergie Peu d exercices Exercices simples Exercices demandant d énergie très peu Le physiothérapeute est content lorsque des patients plus âgés et actifs viennent le consulter parce que c est plus facile d intégrer les exercices à leur routine Conseils sur la position au travail (beaucoup de personnes travaillent dans un bureau, assises de nombreuses heures par jour) Il doit trouver des exercices adaptés aux personnes âgés qui ne sont pas très en forme la plupart du temps. Exercices très simples, mais qu il conseille souvent de faire plusieurs fois par jour parce que ces patients sont à la retraite et ont plus de temps libre Beaucoup d encouragements (les personnes âgées sont souvent inquiètes par rapport à leur réhabilitation) Ton de voix plus doux et il fait attention à ne pas faire de gestes brusques

18 Discussion Avant de commencer à analyser la façon dont le physiothérapeute s adapte à son patient, il peut être intéressant de voir qui compose la clientèle à la clinique Action Sport Physio. En utilisant la figure 4, il est facile de voir les tranches d âge qui sont plus présentes. Les «41 à 60 ans», peu importe leur niveau d activité physique, représentent plus de la moitié des patients consultés par le physiothérapeute (53%). Ils sont suivis par les «19 à 40 ans» qui représentent 23% et par les «60 ans et plus» qui représentent 12%. On remarque qu il y a très peu d enfants ou d adolescents (12%). Cette tendance est assez facile à expliquer. Beaucoup de personnes des catégories «19 à 40 ans» ou «41 à 60 ans» viennent consulter pour des blessures d usure. Ces blessures, contrairement à une blessure qui survient suite à un traumatisme (coup violent par exemple), se développent avec le temps et s empirent si on ne leur laisse pas le temps de guérir (tendinite par exemple). Beaucoup de personnes qui consultent sont très occupées dans leur vie quotidienne et n ont pas le temps de prendre soin correctement de leur corps. Elles consultent le physiothérapeute pour guérir en premier lieu, mais elles recherchent aussi des conseils pour leur permettre d éviter ces blessures. Un bon exemple serait le patient 43 (annexe A). C est un homme âge de 25 ans qui a une douleur à l épaule gauche depuis près d un an. Il a deux tendons qui sont irrités. Le physiothérapeute lui a donné beaucoup de conseils sur sa position de travail. Le patient travaille de la maison avec un ordinateur portable. Il lui a donc été conseillé d éviter certaines positions qui ne feraient qu empirer la situation. Bref, une majorité des personnes qui consultent rentrent dans ces deux catégories d âge en raison du rythme de vie assez intense qu elles vivent. Au contraire, il y a peu de jeunes parce qu ils se blessent moins souvent et ont un train de vie qui leur permet de mieux prendre soin d eux-mêmes. Pour ce qui est des 60 ans et plus, ceux-ci consultent souvent suite à des blessures traumatiques (fractures comme les patients 25 et 44) et veulent simplement retrouver toutes leurs capacités. Bien entendu, ces pourcentages pourraient être affectés par la position de la clinique. La clinique est située dans un quartier résidentiel où il y a beaucoup de personnes âgées. Elle est aussi située pas très loin de l autoroute 20 ce qui la rend accessible pour d autres personnes (en allant ou en revenant du travail). Cela influence certainement la clientèle de la clinique. Au niveau de l activité physique des patients, la figure 5 présente des données qui en disent beaucoup sur le niveau d activité physique par rapport à l âge. Plus la barre est grande, plus il y a des personnes dans cette catégorie qui ont ce niveau d activité. Pour les gens inactifs ou peu actifs, il y a une tendance claire. Plus l âge augmente, plus le nombre de personnes qui sont dans cette catégorie augmentent. La partie «actif ou très actif» vient confirmer cette tendance. Un très grand pourcentage des «19 à 40 ans» se retrouvent dans cette catégorie. 0% des personnes qui ont 60 ans ou plus sont classés comme étant actifs ou très actifs. Une majorité des «19 à 40 ans» et des «41 à 60 ans» se retrouve dans la catégorie «actif». Une tendance qui ressort est le fait que les personnes de ces tranches d âge fréquentent beaucoup le gym. Cette activité est très populaire auprès de nombreuses personnes et peu de personnes adultes font des sports classiques. Bien entendu, certains patients font du vélo, de la natation, de la course, mais le gym est l activité principale des patients à cet âge. Pour les «60 ans et plus», il y a plusieurs raisons qui justifient le fait

19 qu ils se classent tous dans la catégorie «inactif ou peu actif». Comme mentionné précédemment, de nombreux patients âgés consultaient le physiothérapeute à la suite d un incident traumatique (blessure soudaine telle qu une fracture). Ils ne sont pas blessés parce qu ils se sont trop entraînés au gym. Une situation qui est revenue souvent chez les personnes âgées était la chute sur la glace. Les personnes touchées étaient peu actives avant la blessure. Elles se blessent et veulent simplement retrouver leur mobilité pour pouvoir faire toutes les choses qu elles faisaient avant. Au niveau des profils-type établis dans le tableau 4, plusieurs éléments ressortent qui nous permettent de dire que le physiothérapeute s adapte. La catégorie des techniques utilisées est celle qui est la moins concluante au niveau de l adaptation du physiothérapeute par rapport au patient. En effet, les techniques demeurent sensiblement les mêmes, peu importe le patient. En effet, les techniques telles que la mobilisation des articulations ou les techniques d énergie musculaire sont utilisées sur la majorité des patients, ce qui fait qu il a été très difficile d attribuer des techniques en particulier pour un profil-type. Les techniques sont principalement propres à des blessures et non aux patients. Elles sont enseignées à l école et dans les livres et elles peuvent difficilement être adaptées. La thérapie manuelle est autant évaluative que curative. Elle est donc utilisée pour poser le diagnostic et pour soigner la personne. Les techniques d énergie musculaire ont été utilisées sur la majorité des patients parce que presque toutes les blessures entraînent une certaine tension dans les muscles autour de la blessure. Les muscles étirés étaient évités lorsque venait le temps d effectuer cette technique, car un muscle étiré a besoin de repos pour retrouver son élasticité initial, pas d étirements supplémentaires (exemple : patiente #30 qui avait une douleur au muscle adducteur au niveau de l aine). Les techniques visant les articulations étaient très utilisées pour les blessures à l épaule, au genou et au cou. Une articulation est un endroit où deux muscles se rejoignent. Les personnes sur qui ces techniques étaient effectuées avaient aussi droit à des techniques d énergie de muscles, ce qui leur permettait d enlever la tension dans les muscles autour de l articulation. Les techniques de stimulation du tissu mou ont été principalement utilisées pour des cicatrices. En effet, ces techniques ont pour but d éviter que les cellules cicatrisées collent avec des couches plus profondes, ce qui pourrait causer des complications. Il est intéressant de noter que les techniques de stimulation de tissu mou ne seraient pas si efficaces que cela. Il est nécessaire d appliquer une grande force pour déformer le collagène et il est difficile d appliquer cette force à mains nues (Chaudhy, 2008) La technique Mulligan et McKenzie sont deux techniques qui ont été utilisées rarement. La technique Mulligan est une technique qui est basé sur la douleur. Le physiothérapeute mobilise l articulation et le patient pousse dans le sens qui cause la douleur (Claus Beyerlein, 2008). Cette méthode ne fait pas l unanimité et même le physiothérapeute a exprimé que «cette méthode dépend du patient, elle fonctionne 1 fois sur 2.». La patiente qui a fait l expérience de cette technique a ressenti un soulagement de sa douleur après la session. La technique McKenzie vise à réduire les douleurs liées aux hernies discales ou au nerf sciatique. Elle consiste à essayer de trouver une position qui permet au patient de ne plus ressentir les symptômes liés à la hernie ou au pincement du nerf sciatique (Revue de Médecine Orthopédique, Mars 2000). Ces techniques ont été utilisées une fois chacune sur 47 patients, ce qui démontre que le physiothérapeute analyse chaque cas et détermine par la suite quelle technique utiliser.

20 Pour ce qui est des techniques autres que la thérapie manuelle, la thermothérapie est très utilisée dans presque tous les profils-type. Les sacs de chaleur sont utilisés à profusion. Ces sacs sont pratique pour faire circuler le sang ce qui stimule la guérison. Seul les enfants en dessous de 13 ans n ont pas eu recourt aux sacs de chaleur, mais cela peut probablement s expliquer par le fait que leur blessure n était pas trop sérieuse. L électrothérapie était également utilisée assez souvent, moins que la thermothérapie toutefois. L ultra-son avait pour but de stimuler la circulation sanguine de façon plus précise que le sac de chaleur. Il était donc utilisé sur des blessures profondes ou pour avoir un traitement plus localisé. La stimulation musculaire n a été utilisée qu une seule fois sur le patient #31 qui avait une blessure au genou. Toutefois, certains éléments ont tout de même été remarqués. Le patient #26 a subi une opération à un muscle de la coiffe des rotateurs au niveau de l épaule gauche. Ce patient est quelqu un d actif, il n aime pas rester immobile pendant une journée complète. Ce fut donc très difficile pour lui après sa chirurgie qui l a forcé à ne pas faire de mouvements avec son bras. Le physiothérapeute a compris cela dès la première séance et ses techniques utilisées ont changé un peu. Il faisait principalement de la mobilisation d articulation pour travailler sur l amplitude des mouvements du patient. Les gestes étaient beaucoup plus intenses que ceux réalisés sur d autres patients. Bien entendu, il ne dépassait pas le seuil de la douleur (quand il y a de la douleur, il ne faut pas aller plus loin). Toutefois, les séances étaient très intenses et le patient était au bord des larmes à plus d une reprise. Cela est très différent de la façon dont il a traité une vieille dame (#25) qui a subi une fracture à son poignet. Le physiothérapeute lui a expliqué qu il est normal qu il y aille un peu de douleur pendant et après la mobilisation de l articulation. Toutefois, j ai remarqué que l intensité était clairement adaptée au patient. Il faisait des gestes qui causaient de la douleur, mais celle-ci était définitivement moins intense que celle du patient mentionné précédemment. Bref, les techniques ne changent pas d un patient à un autre sur le plan théorique, mais il y a tout de même des petits détails qui peuvent varier. Bien que plusieurs exercices reviennent souvent chez plusieurs patients, les plans sont habituellement variés et adaptés au patient. Il y a des feuilles d exercices déjà faites pour certaines pathologies que l on retrouve beaucoup, mais elles ont été rarement utilisées. Il y a des exercices de renforcement, d amplitude de mouvement et de stabilité. Certains exercices reviennent beaucoup, peu importe la catégorie. Comme les exercices varient dépendamment de la blessure, il sera plus intéressant d analyser le nombre d exercices donnés, la simplicité ou la complexité de ceux-ci et l énergie demandée pour effectuer l exercice. Pour les enfants, les exercices sont peu nombreux, simples et adaptés à la force des enfants. Dès la catégorie suivante, il y a un de grands changements. Pour tous les adolescents autres que les athlètes, les exercices sont plus nombreux, sans toutefois dire qu il y en a beaucoup. Ils sont simples ou moyennement compliqués et demandent un niveau moyen d énergie. Cela s explique par le fait que les jeunes développent leur force et leurs habiletés motrices durant leur adolescence et sont plus aptes à effectuer des exercices compliqués, qui demandent plus d efforts. Les athlètes ont beaucoup d exercices, compliqués, variés et demandant en énergie. Par exemple, pour la patiente #38, les exercices donnés lors de la deuxième séance sont des exercices de renforcement, d amplitude de mouvement et de stabilité. Les exercices sont plus complexes (sur un pied sur un BOSU) et

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Faire des étirements pour améliorer la flexibilité Aperçu de la trousse Les exercices d étirement font partie intégrante

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Genou 203 I. Exercices pour le syndrome fémoro-patellaire, la gonalgie chronique ou le syndrome d Osgood-Schlatter Une surcharge pondérale peut précipiter ou aggraver un problème articulaire au genou.

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

I. Exercices pour l entorse de la cheville. Traitement initial de l entorse, conseils pour réduire le gonflement. Exercice 1 : Étirement des mollets

I. Exercices pour l entorse de la cheville. Traitement initial de l entorse, conseils pour réduire le gonflement. Exercice 1 : Étirement des mollets 236 l examen musculosquelettique I. Exercices pour l entorse de la cheville Initialement, l objectif du traitement est de limiter l enflure et la douleur. Lorsque la cheville n est plus douloureuse et

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Entreprendre un programme d entraînement musculaire

Entreprendre un programme d entraînement musculaire MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Entreprendre un programme d entraînement musculaire Aperçu de la trousse Pour améliorer la force musculaire, il faut

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 %

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Entretenir son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Blau Cyan: 100 % Magenta: 85 % Entretenir son dos Ce miniguide est

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

Entorse de la cheville

Entorse de la cheville 514-412-4400, poste 23310 2300, rue Tupper, C-831, Montréal (QC) H3H 1P3 Entorse de la cheville Information et réadaptation Une entorse de la cheville est une élongation ou une déchirure des ligaments

Plus en détail

Prévention de L aponévrose plantaire de la fasciite plantaire

Prévention de L aponévrose plantaire de la fasciite plantaire Prévention de L aponévrose plantaire ou de la fasciite plantaire 1-Condition d apparition de l inflammation Activité & Matériel et matériel «à risque»: -Chaussures trop rigides -Début trop brutal d'une

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir.

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir. Le gainage doit se pratiquer de manière régulière dans un premier temps il aura pour vertu principale d équilibrer les forces musculaires, par la suite et selon le niveau, on verra dans cette pratique

Plus en détail

Liste de nos programmes d exercices

Liste de nos programmes d exercices Alexandre JETTE Lauriane VASSEUR 62 7 020282 001 30 1 26 62 7 035744 001 30 1 26 Cabinet de Masso-Kinésithérapie 9 rue Edmond de Palézieux - 62224 Equihen-Plage 03.21.91.11.64-06.85.12.01.18 - kine@ajette.fr

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Hanche 171 I. Exercices pour la bursite trochantérienne et la tendinite du moyen fessier Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Vous pouvez appliquer de la glace durant

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Compte tenu des conclusions de l étude par rapport à la flexibilité et la force des joueurs (voir dernière page),

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Situation d apprentissage en éducation physique et à la santé

Situation d apprentissage en éducation physique et à la santé Situation d apprentissage en éducation physique et à la santé Niveau primaire 3e cycle Niveau secondaire 1er à 5e sec. Durée : 4 cours Compétence disciplinaire : -Agir -Adopter un mode de vie sain Auteure

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

LES CAHIERS OSTÉOPATHIQUES DU DR MICHEL JALBERT, d.c., d.o. LES PREMIERS SOINS POUR LES BLESSURES MUSCULAIRES

LES CAHIERS OSTÉOPATHIQUES DU DR MICHEL JALBERT, d.c., d.o. LES PREMIERS SOINS POUR LES BLESSURES MUSCULAIRES LES CAHIERS OSTÉOPATHIQUES DU DR MICHEL JALBERT, d.c., d.o. LES PREMIERS SOINS POUR LES BLESSURES MUSCULAIRES TOUS DROITS RÉSERVÉS 2013 AVIS IMPORTANT Les opinions exprimées dans ce cahier sont uniquement

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress 10 RÈGLES D OR 1. Bien s entourer L encadrement médical d un coureur, que ce soit un athlète de haut niveau ou un jogger occasionnel, doit être fait par un professionnel compétent, spécialisé et compréhensif.

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Musculation pour les débutants

Musculation pour les débutants Planche anatomique simplifiée pour les débutants Une séance de débutant (jeune adulte) Échauffement : 8-10 min + travail réel : 40-45 minutes + étirements : 5 minutes + douche : 5 minutes = 60 minutes

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL LES LOMBALGIES Manuel d exercices GS/ME 03/2009 MANUEL D EXERCICES Le message essentiel à retenir est de RESTER ACTIF, c est le meilleur moyen de prendre en charge

Plus en détail

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Étirement Fessiers 1/2 p.02 Fessiers 2/2 p.03 Ischio-jambiers 1/3 p.04 Ischio-jambiers 2/3 p.05 Ischio-jambiers 3/3 p.06 Quadriceps 1/2 p.07 Quadriceps

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD D EXERCICES

TABLEAU DE BORD D EXERCICES DOCTEUR PROGRAMME D EXERCICES PHYSIQUES ET COGNITIFS ET EN SANTÉ POUR LES AÎNÉS PROGRAMME DE VIEILLISSEMENT ACTIF TABLEAU DE BORD D EXERCICES Centres d Accueil Héritage tient à remercier le Western University

Plus en détail

LA COURSE À PIED ET SES BLESSURES LES PLUS FRÉQUENTES

LA COURSE À PIED ET SES BLESSURES LES PLUS FRÉQUENTES LA COURSE À PIED ET SES BLESSURES LES PLUS FRÉQUENTES AVERTISSEMENT Avant de suivre les conseils suggérés dans ce2e courte présenta4on, assurez- vous que vous êtes bien apte à le faire, et ne prenez aucun

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Attention les articulations Fitness pour les sédentaires Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne

Plus en détail

GUIDE DES ETIREMENTS

GUIDE DES ETIREMENTS GUIDE DES ETIREMENTS http://www.exercicesdetirement.com Les étirements: Les étirements (ou stretching) sont le pont entre la vie sédentaire et la vie active. Grâce aux étirements, nous pouvons maintenir

Plus en détail

4 pratiques intérieures et 7 pratiques extérieures de niveau Atome.

4 pratiques intérieures et 7 pratiques extérieures de niveau Atome. 4 pratiques intérieures et 7 pratiques extérieures de niveau Atome. Échauffement : L échauffement est l un des éléments les plus importants d un programme d exercices. Il joue aussi un rôle particulièrement

Plus en détail

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np c ô t é t e r r a i np LA PRÉPARATION PHYSIQUE de joueurs de niveau intermédiaire Par Alain QUINTALLET Préparateur physique de l'équipe de France A masculine Et des stagiaires de l Ecole Française de Handball

Plus en détail

La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme

La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme Présentation Club Cycliste Cyclorizon 22 avril 2015 Nicolas Poirier Physiothérapeute, «Bike PT» Fondateur de PhysioCycle Mon cheminement Diplômé en

Plus en détail

STAGE DES ENTRAINEURS

STAGE DES ENTRAINEURS STAGE DES ENTRAINEURS RÉGIONAUX (SOCCER) François Lévesque, physiothérapeute Action Sport Physio Sherbrooke Action Sport Physio, 2011 François Lévesque, physiothérapeute Copropriétaire de la clinique Action

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

EXERCICES DE STRETCHING POUR LE DOS

EXERCICES DE STRETCHING POUR LE DOS . EXERCICES DE STRETCHING POUR LE DOS Respiration : en effectuant ces exercices respirez le plus naturellement possible et en expirant profondément et régulièrement Muscles du dos (lombaires) Allongé(e)

Plus en détail

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite.

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite. exercices préparatoires au travail des éboueurs Avertissement Afin de bénéficier en tout temps des bienfaits de ce programme d exercices, assurez-vous de respecter vos capacités physiques. N hésitez pas

Plus en détail

Mini-rouleau futé. Echauffement, renforcement, massages et étirements

Mini-rouleau futé. Echauffement, renforcement, massages et étirements Mini-rouleau futé Echauffement, renforcement, massages et étirements Suva Offres de prévention Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 58 51 Commandes www.suva.ch/waswo-f Tél. 041 419 58

Plus en détail

Le renforcement. musculaire

Le renforcement. musculaire Le renforcement musculaire Le renforcement Pourquoi le renforcement musculaire Comment renforcer L échauffement Le renforcement : À la maison Avec du matériel En salle Le renforcement spécifique Les étirements

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

PROGRAMME D EXERCICES

PROGRAMME D EXERCICES 76 Hôpital régional de Rimouski 150, Rouleau, Rimouski Réadaptation Physiothérapie PROGRAMME D EXERCICES POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR Service de Réadaptation Physiothérapie OCTOBRE

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS

BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS Service de Santé au Travail Multisectoriel Protégez votre dos 1 Introduction Notre dos... ses éléments constitutifs I. LA COLONNE VERTÉBRALE A. Les fonctions de la

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques Rééducation et auto-rééducation Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques SOMMAIRE Introduction P.3 Conseils d autorééducation P.4 Mouvements alternatifs rapides P.6 Autoétirements

Plus en détail

l avant, puis vers l arrière.

l avant, puis vers l arrière. Faire 10 répétitions de chaque mouvement Demi-cercle avec la tête Ne pas aller vers l arrière. Rotation des épaules Faites des rotations vers l avant, puis vers l arrière. Rotation du bassin Placez vos

Plus en détail

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE Pascal Canciani, Philippe Couture, Pierre Grenet Novembre 2006 DEMI SQUAT ET SQUAT 1. Demi squat et squat complet bras tendus 1. Position de départ 2.

Plus en détail

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXTENSION DES BRAS o En appui ventral, mains au sol sous les épaules, doigts pointés vers l avant, dos droit et tête alignée avec la colonne

Plus en détail

PROGRAMME D EXERCICES

PROGRAMME D EXERCICES 76 Hôpital régional de Rimouski 150, Rouleau, Rimouski Réadaptation Physiothérapie PROGRAMME D EXERCICES POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR Service de Réadaptation Physiothérapie OCTOBRE

Plus en détail

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été.

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Ce programme consiste à faire au moins deux séances d entraînement

Plus en détail

Thérapie par Ondes de Choc

Thérapie par Ondes de Choc V 0 0 6 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 Thérapie par Ondes de Choc BTL ENCYCLOPEDIE THERAPEUTIQUE V 1 1 1 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 1 achillodynie... 3 2 arthrose du genou... 4 3 blessure musculaire... 6 4 calcification

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise?

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise? Article rédigé par Madame Karin Timmermans (en 2003), directrice du centre du dos 'Mastercare Rugcentrum' près d Anvers où elle exerce la profession de kinésithérapeute. Madame Timmermans a près de 20

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

Bien pratiquer les étirements après un entraînement de course à pied

Bien pratiquer les étirements après un entraînement de course à pied Bien pratiquer les étirements après un entraînement de course à pied Les erreurs à éviter, des conseils utiles pour s étirer en toute sécurité Nicolas Cherpeau http://www.courir-plus-loin.com Sommaire

Plus en détail

Ménagez. votre dos! Mutualités

Ménagez. votre dos! Mutualités Ménagez votre dos! votre Mutualités L i b r e s I nterrogez un groupe et constatez combien de personnes ont déjà éprouvé des maux de dos Chacun devra, un jour ou l autre, faire face à des problèmes lombaires

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

RIPRODUZIONE VIETATA

RIPRODUZIONE VIETATA Naginata Introductory Course Enseigner le Naginata pas à pas: L échauffement François Dermine Master Education Physique Sport & Loisirs Philibert Vandersleyen - Master Sport Management Novembre 2009 1

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

On ne naît pas champion on le devient!

On ne naît pas champion on le devient! PRÉPARATION PHYSIQUE 014 PEE-WEE-BANTAM AAA AA On ne naît pas champion on le devient! LA PRÉPARATION PHYSIQUE (BIENFAITS) SE SENTIR EN CONFIANCE (ÊTRE BIEN DANS SA PEAU) AMÉLIORER LA CONCENTRATION ET LA

Plus en détail

Développer un corps plus fort et plus mince

Développer un corps plus fort et plus mince MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Développer un corps plus fort et plus mince Aperçu de la trousse Le programme du Centre de prévention et de réadaptation

Plus en détail