Sommaire de ce numéro :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire de ce numéro :"

Transcription

1 Sport, Santé et Préparation Physique N 59 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne AVRIL 2008 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) SCIATIQUE ET CRURALGIE 2) COLLOQUE RUGBY DU 15 OCTOBRE 2007 : -Gérer le dilemme Sécurité/Performance en mêlée - Rachis cervical et première ligne en mêlée de rugby. De l analyse des contraintes à la prévention 1) SCIATIQUE ET CRURALGIE R. Ziane Les sciatiques représentent 5 à 10% des douleurs au dos. Les cruralgies, moins connues, peuvent être aussi douloureuses et invalidantes. - Qu est-ce qu une sciatique? - Qu est-ce qu une cruralgie? - Quelles en sont les causes et les traitements? Qu est-ce qu une sciatique? C est une douleur, localisée le long du trajet du nerf sciatique, qui peut s étendre de la région lombaire (L5-S1) aux orteils en passant derrière le genou. Le plus souvent, ces douleurs intermittentes et unilatérales : - s intensifient à l effort ou en position assise, - diminuent dans certaines positions (allongée ou debout). D autres symptômes peuvent se manifester : - des sensations de fourmillements, - une perception anormalement douloureuse de certains stimuli (allodynie 1 ), - une perte de la sensibilité d'une partie de la jambe. Il existe des formes très douloureuses qui peuvent s accompagner d un blocage de la région lombaire (lumbago). Quelles en sont les causes? Elles sont mécaniques, structurelles ou infectieuses : - une hernie discale, dans 90% des cas, - un tassement ou une fracture vertébrale (chute), - un rétrécissement du canal rachidien, 1 Allodynie : douleur suscitée par un stimulus qui n'est normalement pas ressenti comme douloureux ; Par exemple une sensation de brûlure juste après un effleurement.

2 - une infection, d un disque vertébral (spondylodiscite) ou du tissu nerveux : nerf ou moelle (borréliose, zona ), - un abcès ou une tumeur (bénigne ou maligne). Il existe des facteurs aggravants : effort sollicitant trop (haltérophilie) ou mal le dos (port de charges lourdes ou maintien de postures dos courbé comme en cyclisme), le stress, l âge Diagnostic et traitements Le diagnostic est réalisé à partir du test de Lasègue : Le médecin soulève la jambe tendue du patient allongé sur le dos, jusqu à ce que ce dernier signale une douleur irradiant du dos au pied, la même que lors d une crise de sciatique. La hauteur à partir de laquelle la douleur est déclenchée sert de repère pour mesurer l'évolution de la sciatique. Une IRM ou un scanner permet de vérifier s il y a une hernie discale. Le choix du traitement dépend de la cause et de la gravité de la sciatique : - En l absence de hernie discale, l ostéopathie peut être efficace. - En cas de hernie discale, la chimionucléolyse consiste à injecter une enzyme dans le disque. Cet enzyme va dissoudre le noyau et réduire ainsi la hernie qui comprimait la racine du nerf sciatique. Le traitement chirurgical est proposé en cas de sciatique récidivante ou prolongée. Qu est-ce qu une cruralgie? La cruralgie est plus rare que la sciatique mais la douleur peut être aussi intense. La principale différence est le trajet du nerf concerné : - Le nerf sciatique est formé de la fusion des deux dernières racines nerveuses lombaires (L5 et S1), - Le nerf crural est la fusion des deux racines au-dessus (L3 et L4). Aussi, la sciatique est la douleur de l'arrière du membre inférieur et la cruralgie celle du devant. (d après : Gillot & de Ricqlès, 2004) Les symptômes de la cruralgie sont des douleurs : - déclenchées en position assise, - plus ou moins intermittentes et qui s étendent de l'extérieur de la hanche à l arête du tibia, en passant par l'aine et la face antérieure de la cuisse. - qui augmentent lors d efforts, de toux... - diminuées par le repos. Ces douleurs peuvent être accompagnées de symptômes comme des sensations anormales (fourmillements, picotements) ou une allodynie Quelles en sont les causes? Ce sont les mêmes que pour la sciatique.

3 Diagnostic et traitements Le diagnostic est réalisé à partir du test de Lasègue inversé : le patient est à plat ventre, le médecin procède à l'extension forcée en arrière de la hanche. En cas de cruralgie, ce test réveille la douleur. Les traitements sont les mêmes que pour une sciatique. Conclusion Moins connue car plus rare que la sciatique, la cruralgie a les mêmes causes et les mêmes traitements. La prévention passe par un travail de mobilisation et de renforcement des muscles qui assurent le maintien de la colonne vertébrale et notamment des muscles profonds. Les exercices de proprioception en position assise sur fitball, l éducation des placements et des ajustements de positions en fonction de la tâche à réaliser sont ici particulièrement adaptés.( voir revue SSPP n 11, n 16 et article sur fitball lettre 26). Des étirements de la région lombaire et du psoas compléteront ces mesures préventives( revue SSPP n 15). Enfin le bon sens suggère d éviter les excès (port de charge trop lourdes avec un dos mal placé). Références : Collectif d auteurs. (2008). Sciatique. Wikipedia. En ligne. Collectif d auteurs. (2008). Cruralgie. Wikipedia. En ligne. Gillot, C. & de Ricqlès, A. (2004). Membres. In Encyclopedia Universalis. Mérignac. 2) COLLOQUE RUGBY : GERER LE DILEMME SECURITE/PERFORMANCE EN MELEE Mathieu Blin, Joueur professionnel et capitaine au Stade Français. Remarque : compte-rendu de l intervention effectué par une tierce personne. L objectif de cette communication est de faire part de l expérience vécue en tant que joueur expert, talonneur, donc aux premières loges de l affrontement lors de cette phase de combat collectif. La gestion de ce dilemme entre la recherche de performance, tout en préservant la sécurité du pratiquant, repose sur plusieurs éléments. Tout d abord en terme de suivi médical, un effort est effectué au niveau des clubs en direction de la prévention des blessures des joueurs de première ligne. Ainsi, il s agit de surveiller un indicateur privilégié qui est le diamètre du canal rachidien, grâce à un contrôle annuel par IRM. Au sujet des facteurs de la performance, il convient de noter la nécessité d une préparation physique adaptée. Si le rugby de haut niveau vise à rendre le joueur plus fort et plus rapide, l entraînement doit aussi préserver le travail de souplesse et de sensations pour permettre de

4 se protéger ou de sortir de situations difficiles. Cette préparation est favorable au développement d une sécurité active, c'est-à-dire gérée par le joueur lors de moments critiques dans le jeu. C est le cas lors de mêlées où la pression adverse est forte, avec des situations de torsion, des risques d effondrement Le travail proposé par les préparateurs physiques en ce qui concerne la prévention de l hyper flexion ou l hyper extension du rachis s inscrit dans cette optique. Il permet notamment lors d efforts de type isométrique, de développer les sensations musculaires, kinesthésiques En effet le renforcement musculaire qui permet souvent d avoir un diamètre de cou de 46 cm, s accompagne du souci de préserver la mobilité. Il convient également de relier le travail du cou avec le reste du dos, pour développer les sensations d ensemble relatives au placement optimal, gage de la performance. Par ailleurs la gestion de ce dilemme entre sécurité et performance repose sur une préparation tactique et technique pertinente. Elle traduit une adaptation à l évolution des règles qui entraîne des contraintes un peu différentes dans les tâches des joueurs en mêlée. Par exemple le commandement «touchez» a nivelé l avantage que l on pouvait prendre sur l adversaire au moment de l impact. Il s agit alors d optimiser l entrée en mêlée en maintenant le positionnement à l engagement, autrement dit rentrer plus fort et être tout de suite en poussée. Par conséquent l évolution des règles et conjointement l évolution des gabarits des joueurs de première ligne, entraînent des modifications techniques qui touchent la structure même de la mêlée : les appuis, le placement des épaules, et les liaisons. En règle générale, les pieds du talonneur sont parallèles à ceux des piliers, même s il existe toujours des positions préférentielles selon les individus. Le joueur recherche une position «en bascule» c'est-à-dire sur les avants pieds, pour une meilleure transmission des forces. Mais il est alors plus difficile de contenir les poussées des autres joueurs. De plus, le placement des épaules est primordial pour la structure de la première ligne, et pour le placement du cou. Pour le pilier droitier, le rôle du bras est déterminant pour fixer l ensemble. D où la nécessité d un travail musculaire spécifique, avec les appareils «sidex» et «moflex», reliés à un ordinateur, et permettant le contrôle de la précision et la pertinence des gestes par les kinésithérapeutes. Là encore, le travail de sensations personnelles est combiné à une régulation extérieure, et les aspects techniques et physiques sont imbriqués. La démarche est similaire pour un travail plus collectif relatif au placement et aux liaisons, lorsque les joueurs se mettent en position de poussée face à une glace tout en portant des lunettes de soleil ; cela les contraint à ancrer leur regard sur le haut des lunettes, ce qui équivaut à la direction du plexus adverse. La position la plus basse possible, sous l adversaire est en effet favorable à la recherche d efficacité. Or ce placement se joue en relation subtile avec l anticipation bien dosée des comportements de l arbitre. Les liaisons des joueurs de première ligne sont également au cœur de ce dilemme sécurité et performance. Elles constituent un gage d efficacité et de sécurité, mais si le talonneur accroche ses piliers trop loin, sous les aisselles, il perd en souplesse. C est ainsi par exemple que dans l hémisphère sud, sont privilégiées les liaisons sur les épaules des piliers et vers le bas, pour obtenir une meilleure mobilité des épaules. Là encore tout est question de compromis, en particulier au regard des gabarits des trois joueurs, mais aussi des préférences de chacun et des complicités établies. Nous ne pouvons pas ignorer non plus le côté subjectif et affectif qui est présent dans cette phase de jeu. Il apparaît dans la jouissance collective lors de mêlées importantes gagnées. Il peut se deviner dans l aspect émotionnel de se jeter en mêlée qui nécessite une grande confiance envers les deux piliers qui l entourent, ou dans l état d esprit des piliers qui ne veulent pas reculer et qui préfèrent écrouler, à condition de savoir le faire tous en même temps pour ne pas mettre un joueur en danger. Ce côté sensible, intime, privé, difficile à percevoir pour des spectateurs non initiés, s exprime par des adaptations subtiles aux circonstances du terrain. Il en est ainsi des ajustements des orientations de poussées, du roulement des épaules, du jeu avec les règles par exemple lorsque le droitier efface son épaule pour provoquer l effondrement prématuré de son adversaire direct qui est alors souvent sanctionné par l arbitre parce qu il s écroule en premier. Le problème est que ces savoirs d expérience

5 restent souvent confinés au sein de cette corporation un peu à part, et qu ils sont difficilement transmissibles. Par conséquent, nous voyons comment la gestion de ce dilemme par les joueurs, repose sur une combinaison de facteurs : prévention, entraînement précis et adapté dans tous les facteurs de la performance, connaissances en action, et sensibilisation à des solutions de réchappe ou de sécurité active. Rachis cervical et première ligne en mêlée de rugby. De l analyse des contraintes à la prévention Pierre PORTERO 1,2, Didier GAMET 3, Julien PISCIONE 3, Jennyfer LECOMPTE 2, Olivier MAÏSETTI 1,2, Raphaël PORTERO 2 1 Université Paris 12 Val de Marne, Créteil 2 INSERM UMR 731, Hôpital Rothschild, Paris 3 CNRS UMR 6600, Université de Technologie de Compiègne Correspondant : Pierre PORTERO, Professeur des Universités Ce projet de recherche a été réalisé en partenariat avec la Cellule Recherche de la Direction Technique Nationale de la Fédération Française de Rugby. Les dysfonctionnements du rachis cervical sont extrêmement courants au cours de la pratique du rugby, et en particulier pour la 1 ère ligne de la mêlée. En dépit du problème majeur de médecine traumatique voire neurologique, la pathologie cervicale présente des difficultés en termes de diagnostic et de traitement. La plupart des études disponibles dans la littérature abordent le problème essentiellement sous un seul angle, médical, biomécanique, tactique de jeu Grâce au regroupement de plusieurs équipes de recherche, nous proposons une approche intégrative du rachis cervical en mêlée de façon à améliorer la connaissance des mécanismes lésionnels, leurs préventions et leur prise en charge. Trois grands axes se dégagent : - Analyse du système tâche/activité de la 1ère ligne en mêlée fermée ; - Analyse épidémiologique des accidents cervicaux en mêlée fermée ; - Etude de la musculature cervicale en situations analytique et fonctionnelle. Les deux premiers axes ont permis de décrire et comprendre l activité des différents postes de la 1 ère ligne de mêlée, d en évaluer les conséquences traumatiques et d orienter la conception d outils de mesures de la fonction musculaire cervicale. Deux systèmes de mesures ont été spécialement développés afin d évaluer le rachis en situation analytique (position assise) ou en position fonctionnelle (position de poussée en mêlée). Le premier dispositif ergométrique permet d évaluer la fonction des muscles du cou en position assise standardisée. Le deuxième dispositif ergométrique (joug ergométrique individuel) permet de mesurer les efforts dans les 3 dimensions lors de l effort de poussée, ainsi que la capacité d extension cervicale lors de la poussée. Les résultats obtenus sur différentes populations de sujets «contrôles» et «joueurs de 1 ère ligne» montrent qu il est possible de caractériser les individus en fonction des contraintes exercées (ou non) sur le cou (non joueurs / joueurs) et en fonction du niveau de pratique (ex : XV de France, moins de 21 ans. Fédéral 3 ). Les forces individuelles d impact à l engagement, de poussée et d extension cervicale peuvent être alors interprétées comme des paramètres discriminants du niveau d expertise en mêlée de rugby.

6 En conclusion, ces dispositifs ergométriques sont des outils d évaluation de méthodes d intervention pour la prévention de blessures cervicales (renforcement musculaire, travail technique «mêlée» ). Même si le nombre de joueurs doit être augmenté, les résultats déjà obtenus mettent en évidence l effet du niveau d expertise sur un ensemble de paramètres. Sur la base de ces paramètres, l évaluation objective des performances du joueur de 1 ère ligne constituerait ainsi un outil diagnostic supplémentaire dans le cadre de la prévention des blessures. Le problème de la reprise après accident sera guidé par l'évaluation analytique et fonctionnelle. En cas de séquelles, l'évaluation analytique apportera des informations sur le degré d'atteinte et apportera un complément non négligeable dans l'expertise et l'évaluation du dommage corporel, du suivi de programme de renforcement musculaire en formation ou en perfectionnement. Coordinateurs SSPP : Thierry Maquet : Université Paris 12 Sophie Daudet-Taupin/Corinne Bouvat : Service départemental des Sports - Conseil général du Val-de-Marne - 2, rue Tirard Créteil Tél / Fax : /

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

Sport, Santé et Préparation Physique N 26

Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne NOVEMBRE 2004 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) A propos de l

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 LA MELEE: REGLES ET MOYENS D ACTIONS Animée par Romain BLATTES 06.60.05.38.35 r.blattes@cmp-rugby.com CRT Midi-Pyrénées SOMMAIRE 1- Objectifs et principes généraux

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

ACADEMIE DES PREMIERES LIGNES. Sécurité des pratiquants

ACADEMIE DES PREMIERES LIGNES. Sécurité des pratiquants ! ACADEMIE DES PREMIERES LIGNES Saison 2007-2008 Année de communication Saison 2008 2009 Année de construction Saison 2009 2010 Année d action Saison 2010 2011 Année de pérennisation Bilan 2007 2009 Un

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire?

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? 1 La partie lombaire de la colonne vertébrale est composée de 5 vertèbres : de haut en bas L1, L2, L3, L4 et L5. L5 s articule avec le sacrum (vertèbre S1).

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Douleurs radiculaires

Douleurs radiculaires Douleurs radiculaires Thierry Schaeverbeke On distingue, selon l étage létage : Cervical : Névralgies cervicobrachiales Lombaire : Cruralgie Sciatique La compression nerveuse peut être : Intrarachidienne

Plus en détail

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Attention les articulations Fitness pour les sédentaires Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne

Plus en détail

Une approche médicale naturelle

Une approche médicale naturelle Publications des chiropraticiens suisses: La chiropratique - une approche médicale naturelle La chiropratique et la hernie discale La chiropratique et la sciatique La chiropratique et le mal de tête La

Plus en détail

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 LES SCIATALGIES DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 Introduction! Motif fréquent de consultation en neurochirurgie et en rhumatologie! Elle correspond le plus souvent à une

Plus en détail

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL LES LOMBALGIES Manuel d exercices GS/ME 03/2009 MANUEL D EXERCICES Le message essentiel à retenir est de RESTER ACTIF, c est le meilleur moyen de prendre en charge

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

Prévenir... le mal de dos

Prévenir... le mal de dos Prévenir... le mal de dos 5 Mal de dos mal du siècle Qui n a pas un jour souffert du mal de dos? 8 personnes sur 10 souffrent ou souffriront du dos Plus d un français sur trois déclare avoir souffert du

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

LA PREVENTION EN ENTREPRISE

LA PREVENTION EN ENTREPRISE LA PREVENTION EN ENTREPRISE Bien dans son corps, bien dans sa tête, mieux dans son travail La compétitivité de l entreprise et l efficacité des salariés reposent de plus en plus sur leur bien-être au travail.

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure. Fiches de calcul Excel différenciées: M14G / M15F / M18F

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure. Fiches de calcul Excel différenciées: M14G / M15F / M18F Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 ans Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np c ô t é t e r r a i np LA PRÉPARATION PHYSIQUE de joueurs de niveau intermédiaire Par Alain QUINTALLET Préparateur physique de l'équipe de France A masculine Et des stagiaires de l Ecole Française de Handball

Plus en détail

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC José Curraladas fiches DR 1/6 1/6. Principes généraux de manutention et de transfert. 2/6. La toilette, le change et l installation d un patient

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles

La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles Dossier Le mal de dos, La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles Toujours un problème physique... Le mal de dos est un problème physique et non psychologique, même lorsqu'on n'observe

Plus en détail

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE?

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE? QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE? La colonne vertébrale est constituée d un empilement de vertèbres. Les cinq vertèbres du bas constituent la colonne lombaire ou rachis lombaire qui repose sur le sacrum.

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Genou 203 I. Exercices pour le syndrome fémoro-patellaire, la gonalgie chronique ou le syndrome d Osgood-Schlatter Une surcharge pondérale peut précipiter ou aggraver un problème articulaire au genou.

Plus en détail

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours.

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours. Gymnastique du dos Plan du cours Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de

Plus en détail

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Joëlle Harrisson Prévention-Inspection, CSST Colloque CSST 2014, Abitibi-Témiscamingue Plan de la présentation Anatomie de la colonne vertébrale

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Fit pour les interclubs

Fit pour les interclubs L endurance est l une des quatre composantes de l entraînement foncier de préparation aux interclubs. Fit pour les interclubs 6 semaines d entraînement foncier pour joueurs ambitieux Beni Linder, entraîneur

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE Présenté par : Axel HERSCHENDORFER Ostéopathe D.O MROF Diplômé du Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie Membre du Registre des Ostéopathes de France. Sommaire

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière.

Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière. Mathias WILLAME Masseur Kinésithérapeute Ostéopathie. Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière. Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement,

Plus en détail

ATELIER 3. Imputabilité, état antérieur, consolidation, rechute. 2 cas pratiques. 10èmes JNMA 21 Octobre 2011 NANTES

ATELIER 3. Imputabilité, état antérieur, consolidation, rechute. 2 cas pratiques. 10èmes JNMA 21 Octobre 2011 NANTES ATELIER 3 Imputabilité, état antérieur, consolidation, rechute 2 cas pratiques 10èmes JNMA 21 Octobre 2011 NANTES Docteur Pascal ARRIVE, animateur Docteur Jean-Michel MAUREL, expert Un agent de 48 ans

Plus en détail

Philosophie de l expertise médicale d aptitude

Philosophie de l expertise médicale d aptitude Philosophie de l expertise médicale d aptitude Médecin chef des services Jean Pierre Gourbat Travail du service de médecine cardiologie du CPEMPN - H.I.A Percy Philosophie de l expertise médicale d aptitude

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

LA VOITURE, UN VÉRITABLE OUTIL DE TRAVAIL. Guide de bonnes pratiques

LA VOITURE, UN VÉRITABLE OUTIL DE TRAVAIL. Guide de bonnes pratiques LA VOITURE, UN VÉRITABLE OUTIL DE TRAVAIL Guide de bonnes pratiques Du fait de leur métier et des conditions de circulation rendues difficiles, de plus en plus de personnes passent de nombreuses heures

Plus en détail

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Connaissances et Performance Département des Sciences du Sport Laboratoire de Biomécanique et Physiologie L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Jacques QUIEVRE Yann MORISSEAU 2007

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

LE RACHIS LOMBAIRE Docteur GJ van Miltenburg Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Paris www.vanmiltenburg.fr LA LOMBALGIE GENERALITES Tout le monde souffrira au moins 1 fois dans sa vie du Rachis Lombaire

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Le rouleau Pilates. Utilité/avantages du rouleau. Utilisation du rouleau

Le rouleau Pilates. Utilité/avantages du rouleau. Utilisation du rouleau Le rouleau Pilates Le rouleau Pilates existe en différents matériaux, p. ex. en mousse synthétique ou en caoutchouc, il est disponible en plusieurs longueurs et couleurs. Approprié tant pour les débutants

Plus en détail

Cause psycho-sociale? sociale?

Cause psycho-sociale? sociale? EXAMEN CLINIQUE DU RACHIS CERVICAL R. Dupuy Introduction Cervicalgie : motif fréquent de consultation Dissociation radio-clinique fréquente Organe difficile à examiner car mobile, avec vertèbres de petite

Plus en détail

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite.

au travail des éboueurs Tous droits réservés La duplication des fiches d exercices est interdite. exercices préparatoires au travail des éboueurs Avertissement Afin de bénéficier en tout temps des bienfaits de ce programme d exercices, assurez-vous de respecter vos capacités physiques. N hésitez pas

Plus en détail

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte PERTINENCE DES SOINS PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte Février 2014 Cette note de problématique est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 %

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Entretenir son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Blau Cyan: 100 % Magenta: 85 % Entretenir son dos Ce miniguide est

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ECRAN

LE TRAVAIL SUR ECRAN LE TRAVAIL SUR ECRAN Travailler intensivement devant un écran peut engendrer des troubles de la santé : fatigue visuelle, troubles musculosquelettiques, stress... L aménagement convenable du poste de travail

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

VIBRATIONS CORPS TOTAL

VIBRATIONS CORPS TOTAL VIBRATIONS CORPS TOTAL FICHE AMBIANCES PHYSIQUES Sommaire : 1. Rappel automatique et physiologique de la colonne vertébrale 2. Analyse des contraintes : la posture assise 3. Définition des vibrations et

Plus en détail

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an LOMBALGIE 1 1. LA LOMBALGIE BANALE OU COMMUNE * C est une douleur lombaire par Trouble de la mécanique lombaire avec un disque sain ou dégénéré (discopathie, discarthrose) ou par arthrose lombaire postérieure.

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Diagnostic de douleurs radiculaires

Diagnostic de douleurs radiculaires UE : Appareil Locomoteur Sémiologie Date : 06/03/2013 Plage horaire : 08h à 10h Promo : DCEM1 Enseignant : Pr Thierry Schaeverbeke Ronéistes : LAGRANGE Lorène lorene.lagrange33@gmail.com LAFAYE Grégory

Plus en détail

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir.

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir. Le gainage doit se pratiquer de manière régulière dans un premier temps il aura pour vertu principale d équilibrer les forces musculaires, par la suite et selon le niveau, on verra dans cette pratique

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Risques PsychoSociaux (RPS) - Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Amélie DARCY Pôle Psychologie du Travail Sylviane POTIER Manager de la Prévention des risques professionnels

Plus en détail

Prévention des blessures en cyclisme

Prévention des blessures en cyclisme Prévention des blessures en cyclisme 1 Contenu de la présentation 1. 1. Mise en en contexte 2. 2. Principales pathologies 3. Prévention des blessures 4. Quelques exercices 2 Mise en contexte 3 Quelques

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé 1 Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source,

Plus en détail