Sommaire de ce numéro :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire de ce numéro :"

Transcription

1 Sport, Santé et Préparation Physique N 59 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne AVRIL 2008 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) SCIATIQUE ET CRURALGIE 2) COLLOQUE RUGBY DU 15 OCTOBRE 2007 : -Gérer le dilemme Sécurité/Performance en mêlée - Rachis cervical et première ligne en mêlée de rugby. De l analyse des contraintes à la prévention 1) SCIATIQUE ET CRURALGIE R. Ziane Les sciatiques représentent 5 à 10% des douleurs au dos. Les cruralgies, moins connues, peuvent être aussi douloureuses et invalidantes. - Qu est-ce qu une sciatique? - Qu est-ce qu une cruralgie? - Quelles en sont les causes et les traitements? Qu est-ce qu une sciatique? C est une douleur, localisée le long du trajet du nerf sciatique, qui peut s étendre de la région lombaire (L5-S1) aux orteils en passant derrière le genou. Le plus souvent, ces douleurs intermittentes et unilatérales : - s intensifient à l effort ou en position assise, - diminuent dans certaines positions (allongée ou debout). D autres symptômes peuvent se manifester : - des sensations de fourmillements, - une perception anormalement douloureuse de certains stimuli (allodynie 1 ), - une perte de la sensibilité d'une partie de la jambe. Il existe des formes très douloureuses qui peuvent s accompagner d un blocage de la région lombaire (lumbago). Quelles en sont les causes? Elles sont mécaniques, structurelles ou infectieuses : - une hernie discale, dans 90% des cas, - un tassement ou une fracture vertébrale (chute), - un rétrécissement du canal rachidien, 1 Allodynie : douleur suscitée par un stimulus qui n'est normalement pas ressenti comme douloureux ; Par exemple une sensation de brûlure juste après un effleurement.

2 - une infection, d un disque vertébral (spondylodiscite) ou du tissu nerveux : nerf ou moelle (borréliose, zona ), - un abcès ou une tumeur (bénigne ou maligne). Il existe des facteurs aggravants : effort sollicitant trop (haltérophilie) ou mal le dos (port de charges lourdes ou maintien de postures dos courbé comme en cyclisme), le stress, l âge Diagnostic et traitements Le diagnostic est réalisé à partir du test de Lasègue : Le médecin soulève la jambe tendue du patient allongé sur le dos, jusqu à ce que ce dernier signale une douleur irradiant du dos au pied, la même que lors d une crise de sciatique. La hauteur à partir de laquelle la douleur est déclenchée sert de repère pour mesurer l'évolution de la sciatique. Une IRM ou un scanner permet de vérifier s il y a une hernie discale. Le choix du traitement dépend de la cause et de la gravité de la sciatique : - En l absence de hernie discale, l ostéopathie peut être efficace. - En cas de hernie discale, la chimionucléolyse consiste à injecter une enzyme dans le disque. Cet enzyme va dissoudre le noyau et réduire ainsi la hernie qui comprimait la racine du nerf sciatique. Le traitement chirurgical est proposé en cas de sciatique récidivante ou prolongée. Qu est-ce qu une cruralgie? La cruralgie est plus rare que la sciatique mais la douleur peut être aussi intense. La principale différence est le trajet du nerf concerné : - Le nerf sciatique est formé de la fusion des deux dernières racines nerveuses lombaires (L5 et S1), - Le nerf crural est la fusion des deux racines au-dessus (L3 et L4). Aussi, la sciatique est la douleur de l'arrière du membre inférieur et la cruralgie celle du devant. (d après : Gillot & de Ricqlès, 2004) Les symptômes de la cruralgie sont des douleurs : - déclenchées en position assise, - plus ou moins intermittentes et qui s étendent de l'extérieur de la hanche à l arête du tibia, en passant par l'aine et la face antérieure de la cuisse. - qui augmentent lors d efforts, de toux... - diminuées par le repos. Ces douleurs peuvent être accompagnées de symptômes comme des sensations anormales (fourmillements, picotements) ou une allodynie Quelles en sont les causes? Ce sont les mêmes que pour la sciatique.

3 Diagnostic et traitements Le diagnostic est réalisé à partir du test de Lasègue inversé : le patient est à plat ventre, le médecin procède à l'extension forcée en arrière de la hanche. En cas de cruralgie, ce test réveille la douleur. Les traitements sont les mêmes que pour une sciatique. Conclusion Moins connue car plus rare que la sciatique, la cruralgie a les mêmes causes et les mêmes traitements. La prévention passe par un travail de mobilisation et de renforcement des muscles qui assurent le maintien de la colonne vertébrale et notamment des muscles profonds. Les exercices de proprioception en position assise sur fitball, l éducation des placements et des ajustements de positions en fonction de la tâche à réaliser sont ici particulièrement adaptés.( voir revue SSPP n 11, n 16 et article sur fitball lettre 26). Des étirements de la région lombaire et du psoas compléteront ces mesures préventives( revue SSPP n 15). Enfin le bon sens suggère d éviter les excès (port de charge trop lourdes avec un dos mal placé). Références : Collectif d auteurs. (2008). Sciatique. Wikipedia. En ligne. Collectif d auteurs. (2008). Cruralgie. Wikipedia. En ligne. Gillot, C. & de Ricqlès, A. (2004). Membres. In Encyclopedia Universalis. Mérignac. 2) COLLOQUE RUGBY : GERER LE DILEMME SECURITE/PERFORMANCE EN MELEE Mathieu Blin, Joueur professionnel et capitaine au Stade Français. Remarque : compte-rendu de l intervention effectué par une tierce personne. L objectif de cette communication est de faire part de l expérience vécue en tant que joueur expert, talonneur, donc aux premières loges de l affrontement lors de cette phase de combat collectif. La gestion de ce dilemme entre la recherche de performance, tout en préservant la sécurité du pratiquant, repose sur plusieurs éléments. Tout d abord en terme de suivi médical, un effort est effectué au niveau des clubs en direction de la prévention des blessures des joueurs de première ligne. Ainsi, il s agit de surveiller un indicateur privilégié qui est le diamètre du canal rachidien, grâce à un contrôle annuel par IRM. Au sujet des facteurs de la performance, il convient de noter la nécessité d une préparation physique adaptée. Si le rugby de haut niveau vise à rendre le joueur plus fort et plus rapide, l entraînement doit aussi préserver le travail de souplesse et de sensations pour permettre de

4 se protéger ou de sortir de situations difficiles. Cette préparation est favorable au développement d une sécurité active, c'est-à-dire gérée par le joueur lors de moments critiques dans le jeu. C est le cas lors de mêlées où la pression adverse est forte, avec des situations de torsion, des risques d effondrement Le travail proposé par les préparateurs physiques en ce qui concerne la prévention de l hyper flexion ou l hyper extension du rachis s inscrit dans cette optique. Il permet notamment lors d efforts de type isométrique, de développer les sensations musculaires, kinesthésiques En effet le renforcement musculaire qui permet souvent d avoir un diamètre de cou de 46 cm, s accompagne du souci de préserver la mobilité. Il convient également de relier le travail du cou avec le reste du dos, pour développer les sensations d ensemble relatives au placement optimal, gage de la performance. Par ailleurs la gestion de ce dilemme entre sécurité et performance repose sur une préparation tactique et technique pertinente. Elle traduit une adaptation à l évolution des règles qui entraîne des contraintes un peu différentes dans les tâches des joueurs en mêlée. Par exemple le commandement «touchez» a nivelé l avantage que l on pouvait prendre sur l adversaire au moment de l impact. Il s agit alors d optimiser l entrée en mêlée en maintenant le positionnement à l engagement, autrement dit rentrer plus fort et être tout de suite en poussée. Par conséquent l évolution des règles et conjointement l évolution des gabarits des joueurs de première ligne, entraînent des modifications techniques qui touchent la structure même de la mêlée : les appuis, le placement des épaules, et les liaisons. En règle générale, les pieds du talonneur sont parallèles à ceux des piliers, même s il existe toujours des positions préférentielles selon les individus. Le joueur recherche une position «en bascule» c'est-à-dire sur les avants pieds, pour une meilleure transmission des forces. Mais il est alors plus difficile de contenir les poussées des autres joueurs. De plus, le placement des épaules est primordial pour la structure de la première ligne, et pour le placement du cou. Pour le pilier droitier, le rôle du bras est déterminant pour fixer l ensemble. D où la nécessité d un travail musculaire spécifique, avec les appareils «sidex» et «moflex», reliés à un ordinateur, et permettant le contrôle de la précision et la pertinence des gestes par les kinésithérapeutes. Là encore, le travail de sensations personnelles est combiné à une régulation extérieure, et les aspects techniques et physiques sont imbriqués. La démarche est similaire pour un travail plus collectif relatif au placement et aux liaisons, lorsque les joueurs se mettent en position de poussée face à une glace tout en portant des lunettes de soleil ; cela les contraint à ancrer leur regard sur le haut des lunettes, ce qui équivaut à la direction du plexus adverse. La position la plus basse possible, sous l adversaire est en effet favorable à la recherche d efficacité. Or ce placement se joue en relation subtile avec l anticipation bien dosée des comportements de l arbitre. Les liaisons des joueurs de première ligne sont également au cœur de ce dilemme sécurité et performance. Elles constituent un gage d efficacité et de sécurité, mais si le talonneur accroche ses piliers trop loin, sous les aisselles, il perd en souplesse. C est ainsi par exemple que dans l hémisphère sud, sont privilégiées les liaisons sur les épaules des piliers et vers le bas, pour obtenir une meilleure mobilité des épaules. Là encore tout est question de compromis, en particulier au regard des gabarits des trois joueurs, mais aussi des préférences de chacun et des complicités établies. Nous ne pouvons pas ignorer non plus le côté subjectif et affectif qui est présent dans cette phase de jeu. Il apparaît dans la jouissance collective lors de mêlées importantes gagnées. Il peut se deviner dans l aspect émotionnel de se jeter en mêlée qui nécessite une grande confiance envers les deux piliers qui l entourent, ou dans l état d esprit des piliers qui ne veulent pas reculer et qui préfèrent écrouler, à condition de savoir le faire tous en même temps pour ne pas mettre un joueur en danger. Ce côté sensible, intime, privé, difficile à percevoir pour des spectateurs non initiés, s exprime par des adaptations subtiles aux circonstances du terrain. Il en est ainsi des ajustements des orientations de poussées, du roulement des épaules, du jeu avec les règles par exemple lorsque le droitier efface son épaule pour provoquer l effondrement prématuré de son adversaire direct qui est alors souvent sanctionné par l arbitre parce qu il s écroule en premier. Le problème est que ces savoirs d expérience

5 restent souvent confinés au sein de cette corporation un peu à part, et qu ils sont difficilement transmissibles. Par conséquent, nous voyons comment la gestion de ce dilemme par les joueurs, repose sur une combinaison de facteurs : prévention, entraînement précis et adapté dans tous les facteurs de la performance, connaissances en action, et sensibilisation à des solutions de réchappe ou de sécurité active. Rachis cervical et première ligne en mêlée de rugby. De l analyse des contraintes à la prévention Pierre PORTERO 1,2, Didier GAMET 3, Julien PISCIONE 3, Jennyfer LECOMPTE 2, Olivier MAÏSETTI 1,2, Raphaël PORTERO 2 1 Université Paris 12 Val de Marne, Créteil 2 INSERM UMR 731, Hôpital Rothschild, Paris 3 CNRS UMR 6600, Université de Technologie de Compiègne Correspondant : Pierre PORTERO, Professeur des Universités Ce projet de recherche a été réalisé en partenariat avec la Cellule Recherche de la Direction Technique Nationale de la Fédération Française de Rugby. Les dysfonctionnements du rachis cervical sont extrêmement courants au cours de la pratique du rugby, et en particulier pour la 1 ère ligne de la mêlée. En dépit du problème majeur de médecine traumatique voire neurologique, la pathologie cervicale présente des difficultés en termes de diagnostic et de traitement. La plupart des études disponibles dans la littérature abordent le problème essentiellement sous un seul angle, médical, biomécanique, tactique de jeu Grâce au regroupement de plusieurs équipes de recherche, nous proposons une approche intégrative du rachis cervical en mêlée de façon à améliorer la connaissance des mécanismes lésionnels, leurs préventions et leur prise en charge. Trois grands axes se dégagent : - Analyse du système tâche/activité de la 1ère ligne en mêlée fermée ; - Analyse épidémiologique des accidents cervicaux en mêlée fermée ; - Etude de la musculature cervicale en situations analytique et fonctionnelle. Les deux premiers axes ont permis de décrire et comprendre l activité des différents postes de la 1 ère ligne de mêlée, d en évaluer les conséquences traumatiques et d orienter la conception d outils de mesures de la fonction musculaire cervicale. Deux systèmes de mesures ont été spécialement développés afin d évaluer le rachis en situation analytique (position assise) ou en position fonctionnelle (position de poussée en mêlée). Le premier dispositif ergométrique permet d évaluer la fonction des muscles du cou en position assise standardisée. Le deuxième dispositif ergométrique (joug ergométrique individuel) permet de mesurer les efforts dans les 3 dimensions lors de l effort de poussée, ainsi que la capacité d extension cervicale lors de la poussée. Les résultats obtenus sur différentes populations de sujets «contrôles» et «joueurs de 1 ère ligne» montrent qu il est possible de caractériser les individus en fonction des contraintes exercées (ou non) sur le cou (non joueurs / joueurs) et en fonction du niveau de pratique (ex : XV de France, moins de 21 ans. Fédéral 3 ). Les forces individuelles d impact à l engagement, de poussée et d extension cervicale peuvent être alors interprétées comme des paramètres discriminants du niveau d expertise en mêlée de rugby.

6 En conclusion, ces dispositifs ergométriques sont des outils d évaluation de méthodes d intervention pour la prévention de blessures cervicales (renforcement musculaire, travail technique «mêlée» ). Même si le nombre de joueurs doit être augmenté, les résultats déjà obtenus mettent en évidence l effet du niveau d expertise sur un ensemble de paramètres. Sur la base de ces paramètres, l évaluation objective des performances du joueur de 1 ère ligne constituerait ainsi un outil diagnostic supplémentaire dans le cadre de la prévention des blessures. Le problème de la reprise après accident sera guidé par l'évaluation analytique et fonctionnelle. En cas de séquelles, l'évaluation analytique apportera des informations sur le degré d'atteinte et apportera un complément non négligeable dans l'expertise et l'évaluation du dommage corporel, du suivi de programme de renforcement musculaire en formation ou en perfectionnement. Coordinateurs SSPP : Thierry Maquet : Université Paris 12 Sophie Daudet-Taupin/Corinne Bouvat : Service départemental des Sports - Conseil général du Val-de-Marne - 2, rue Tirard Créteil Tél / Fax : /

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Objectif Les apprenants soulèvent et portent des charges correctement. Public-cible - Des apprenants

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 LA MELEE: REGLES ET MOYENS D ACTIONS Animée par Romain BLATTES 06.60.05.38.35 r.blattes@cmp-rugby.com CRT Midi-Pyrénées SOMMAIRE 1- Objectifs et principes généraux

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs Carrière et mal de dos, la nécessaire prévention Les professionnels des métiers de la petite enfance sont particulièrement confrontés au fléau social qu est le mal de dos. Touchant près de 80 % de la population

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Service de Chirurgie orthopédique et Traumatologique Hôpital Beaujon 100, boulevard du général Leclerc 92110 CLICHY Accueil : 01 40 87 52 53 Consultation : 01 40 87 59 22 Feuillet d information complémentaire

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE

LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE La colonne vertébrale présente des courbures normales (physiologiques) : lordoses et cyphoses qu'il convient de différencier de courbures pathologiques (cyphose accentuée,

Plus en détail

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE Pascal Canciani, Philippe Couture, Pierre Grenet Novembre 2006 DEMI SQUAT ET SQUAT 1. Demi squat et squat complet bras tendus 1. Position de départ 2.

Plus en détail

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ]

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ] DÉFINITION : La scoliose est caractérisée par une déviation latérale ou transversale du rachis. On en distingue cinq types : congénitale, neuropathologique, antalgique ou cicatricielle, malpositionnement

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Ménagez. votre dos! Mutualités

Ménagez. votre dos! Mutualités Ménagez votre dos! votre Mutualités L i b r e s I nterrogez un groupe et constatez combien de personnes ont déjà éprouvé des maux de dos Chacun devra, un jour ou l autre, faire face à des problèmes lombaires

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

l avant, puis vers l arrière.

l avant, puis vers l arrière. Faire 10 répétitions de chaque mouvement Demi-cercle avec la tête Ne pas aller vers l arrière. Rotation des épaules Faites des rotations vers l avant, puis vers l arrière. Rotation du bassin Placez vos

Plus en détail

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos des instruments ayant une très faible efficacité. Le Nubax Trio est maintenant soutenu par de nombreux brevets et distributeurs à travers le monde. Cet appareil

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

GUIDE DES ETIREMENTS

GUIDE DES ETIREMENTS GUIDE DES ETIREMENTS http://www.exercicesdetirement.com Les étirements: Les étirements (ou stretching) sont le pont entre la vie sédentaire et la vie active. Grâce aux étirements, nous pouvons maintenir

Plus en détail

LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire

LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire Chivoret Nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur RAPPELS ANATOMIQUES LA VERTEBRE LOMBAIRE Le corps vertébral L arc postérieur - l apophyse épineuse

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Explications sur la présentation PowerPoint pour entreprises Objectif Les maîtres/ses d apprentissage, ainsi que les formateurs/trices

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Hanche 171 I. Exercices pour la bursite trochantérienne et la tendinite du moyen fessier Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Vous pouvez appliquer de la glace durant

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien CRF Bretegnier Centre de Réadaptation Fonctionnelle - Héricourt Apprendre à vivre avec son dos au quotidien Ce livret est destiné aux personnes souhaitant prendre soin de leur dos. CRF Bretegnier 14 rue

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

Les principales pathologies du cycliste

Les principales pathologies du cycliste Les principales pathologies du cycliste Très peu de personnes qui pratiquent le cyclisme ont de véritables pathologies liées à un problème physique Les douleurs ressenties par le cycliste sont souvent

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Qu est ce que l ergonomie d un poste de travail? ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer

Plus en détail

Etirements du sportif

Etirements du sportif Etirements du sportif Principales chaînes musculaires SP01 Un corps pour comprendre et apprendre Anne Le Rouzic Les exercices qui vont suivre nécessitent un échauffement musculaire préalable. Les étirements

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné Livret participant 1 Objectifs : Atelier «La santé du dos» Permettre aux participants d évaluer leurs facteurs de risques personnels et environnementaux de rachialgies Permettre aux participants d acquérir

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Douleur au cou, au dos et hernie: solutions en physiothérapie.

Douleur au cou, au dos et hernie: solutions en physiothérapie. www.cliniquephysioplus.com Une solution naturelle pour vous aider à vous rétablir : la physiothérapie Douleur au cou, au dos et hernie: solutions en physiothérapie. ÉRIC GUY PHYSIOTHERAPEUTE EST : par

Plus en détail

RIPRODUZIONE VIETATA

RIPRODUZIONE VIETATA Naginata Introductory Course Enseigner le Naginata pas à pas: L échauffement François Dermine Master Education Physique Sport & Loisirs Philibert Vandersleyen - Master Sport Management Novembre 2009 1

Plus en détail

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant.

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant. Former un jeune lanceur de javelot : cultiver le paradoxe! Le lancer de javelot est tout à fait remarquable tant visuellement que par les données biomécaniques et balistiques. Rythme, explosivité et souplesse

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

L entraîneur de poche

L entraîneur de poche L entraîneur de poche 04 06 20 30 34 38 44 47 INTRODUCTION MOBILITe FORCE COORDINATION ENDURANCE ENVIE DE NOUVEAUTe? PROGRAMME D ENTRAiNEMENT BIBLIOGRAPHIE DR. HANS SPRING DIReCTeUR MeDICAL DU CeNTRe De

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

Ménagez votre dos Spaar uw rug

Ménagez votre dos Spaar uw rug Ménagez votre dos Spaar uw rug Ménagez votre dos Vous vous êtes déjà fait mal? Il vous est déjà arrivé de ne plus pouvoir bouger? Vous vous reconnaissez? Alors, il est grand temps de réagir! La plupart

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie J ai mal à la hanche : 9/10 ce n est pas la hanche, en tout cas pas la coxo-fémorale! Le plus souvent douleur en regard du grand trochanter

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS RHIZARTHROSE L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS France 2010 HOMMES FEMMES TOTAL POPULATION +80 ANS 1 163 569 2 241 460 3 405 029 ARTHROSE 80% 930 855 1 793 168 2 724 023 POPULATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 La chiropraxie pour les seniors : Pathologies, prévention et traitement Avec une espérance de vie qui ne cesse de croître, les chiropracteurs sont de plus en plus confrontés

Plus en détail

Prévention de la tendinopathie à l épaule

Prévention de la tendinopathie à l épaule Prévention de la tendinopathie à l épaule Capsule informative présentée dans le cadre d un travail sur le continuum de prévention des blessures sportives chez les jeunes athlètes en collaboration avec

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER?

1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER? 1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER? Les muscles et les tendons sont, en période de repos, à la température de 37. Or, on sait maintenant que : 1) Les muscles et les tendons ont un rendement maximum à la température

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

Les étirements??? Oui? Quand? Comment?

Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Sommaire : Idées reçues... Page 2 Contradictions... Page 3 Les techniques d étirement... Page 5 Les positions d étirement... Page 7 Recommandations... Page 11 1 Idées

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie)

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) Le diagnostic d une douleur du genou est sans doute l un des plus délicats à poser, si l on

Plus en détail