La gestion du bloc opératoire, gage d efficacité et de sécurité. La qualité vue par les responsables de nos unités de soins

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion du bloc opératoire, gage d efficacité et de sécurité. La qualité vue par les responsables de nos unités de soins"

Transcription

1 Magazine annuel 2015

2 Sommaire 03 éditorial 04 Masterplan Masterplan infrastructure 06 CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE Spécialistes des problèmes de l appareil locomoteur 11 Chirurgie La sécurité des patients toujours au premier plan 13 MATERNITÉ Accoucher dans le calme et la sérénité 14 Oncologie Des traitements prometteurs contre le cancer 16 CENTRE D OPHTALMOLOGIE Un nouveau traitement stoppe la dégradation de la vision 17 RADIOLOGIE Une meilleure qualité d imagerie et des thérapies plus efficaces 19 QUALITÉ EN SALLE D OPÉRATION La gestion du bloc opératoire, gage d efficacité et de sécurité 20 QUALITÉ DES SOINS La qualité vue par les responsables de nos unités de soins 22 Médecins Les nouveaux médecins de la Clinique des Tilleuls 24 Statistique Aperçu des principaux indicateurs 26 DIRECTION ET ENCADREMENT Membres de la direction générale et personnel d encadrement 28 Rapport sur les indemnités Centre de compétences radiologie Tilleuls espace d accueil et d attente rénové Impressum Conception, rédaction et coordination: Clinique des Tilleuls, kummer + partner gmbh, Bienne Rédaction photos et graphisme: Studio Longatti GmbH, Bienne Photos: Alexander Jaquemet, Cerlier Impression: Witschidruck, Nidau

3 ÉDITORIAL 03 Editorial L esprit des Tilleuls. Une équipe de bons génies à l œuvre. A quoi reconnaît-on un bon hôpital? C est certainement une affaire de point de vue. Pour répondre à cette question, il faut commencer par se demander ce que les patients attendent d un établissement de soins. Par exemple: de l aide en cas d urgence, la guérison, l atténuation de leurs douleurs Les intérêts des patients. Tous les patients n ont certes pas les mêmes attentes. Quoi qu il en soit, la qualité de l infrastructure et des processus revêt à coup sûr une importance essentielle. C est pourquoi, la Clinique des Tilleuls investit sans relâche des moyens financiers importants dans la rénovation et l extension de la technique médicale et de l infrastructure hospitalière. Et dans le cadre de la gestion qualité, elle ne se contente pas de développer en continu l ensemble des processus hospitaliers, elle les soumet aussi à un questionnement permanent. Les patients et leurs besoins. Au bout du compte, la question est de savoir de quoi souffre le patient. C est à partir de là que l on peut déterminer ce dont il a véritablement besoin. Un hôpital moderne de qualité doit savoir poser des diagnostics et veiller à une collaboration interdisciplinaire optimale de tous les professionnels de la santé affectés à la prise en charge des patients. Un bon hôpital est donc tenu de recruter des médecins compétents et de savoir les garder. C est pourquoi la Clinique des Tilleuls s emploie à travailler avec les meilleurs médecins agréés, à créer des centres de compétences spécialisés, à promouvoir la coopération dans et entre les équipes et à se doter d une gestion parfaite. C est la combinaison avisée de tous ces paramètres qui permet d instaurer ce à quoi les patients aspirent en priorité quels que soient leurs besoins particuliers: la confiance. Une relation de confiance. Faire preuve de sollicitude et d empathie, prendre du temps pour l autre, se mettre à son écoute: voilà sur quoi repose une relation de confiance. C est là une caractéristique capitale de tout bon hôpital. A la Clinique des Tilleuls, toutes ces considérations et exigences de qualité sont regroupées sous le label «esprit des Tilleuls». Car nous voulons que tous nos patients bénéficient d un diagnostic, d un traitement et d une prise en charge de premier ordre. Et cela dans une atmosphère raffinée, avec des services haut de gamme et une hôtellerie de grand standing. L esprit des Tilleuls: un leitmotiv! De gauche à droite: Dr rer. pol. Hanspeter Frank, directeur Dr rer. pol. Kurt Aeberhard, président du conseil d administration Dr med. Urs Aebi, délégué du conseil d administration

4 04 Masterplan Masterplan infrastructure Axé sur le futur. Le vaste projet de rénovation et d extension de la Clinique des Tilleuls, qui sera mené conformément à notre masterplan, englobe les sous-projets suivants: Construction du centre d ophtalmologie Tilleuls Agrandissement de l infrastructure (opératoire) ambulatoire Extension et rénovation du centre de compétences radiologie Tilleuls Amélioration des unités de soins et de la maternité; aménagement d une nouvelle unité privée (annexe nord) Extension des centres de compétences (maisons médicales) Amélioration des conditions de circulation et d accès à la clinique; agrandissement du parking. Fin 2014, les trois premiers sous-projets avaient déjà été menés à chef. La prochaine étape consistera à démolir l immeuble du Crêt-des-Fleurs 93 et de le remplacer par un bâtiment neuf. Cette annexe nord s intégrera bien dans la physionomie du quartier des Tilleuls et de son architecture.

5 05 Windfang Physiothérapie moderne (étage jardin). Le service de physiothérapie sera doté d un vaste espace d entraînement central et de 13 cabines individuelles répondant au besoin d intimité des patients. Les locaux clairs et spacieux permettront d accéder librement au parc des Tilleuls. Koje Koje Koje Büro Leitung Backoffice Empfang Warten Büro Physio Koje Garderobe Damen Trainingsfläche Koje Korridor Anlieferung Garderobe Herren Bloc opératoire orienté processus (rez-de-chaussée). Une nouvelle salle de réveil et une unité de soins intermédiaires IMC (Intermediate Care), satisfaisant à des exigences de pointe en matière de technique et de processus, seront aménagées au rez-de-chaussée de l annexe nord. Il s ensuivra une optimisation des processus d accès au sein du bloc opératoire et un gain d espace pour la clinique de jour ambulatoire. Koje Reinigung Lager Koje Koje Koje Koje Koje Logopädie Koje Nouvelle unité privée (1 er et 2 e étages). La nouvelle unité privée, qui occupera les 1 er et 2 e étages, répondra aux normes de qualité les plus récentes, en prenant en compte tant les besoins en confort des patients que les exigences soignantes. Elle se caractérisera par des chambres vastes et lumineuses, élégamment meublées, à l ambiance hôtelière raffinée. En relevant le standing de ses unités de soins, la Clinique des Tilleuls entend répondre aux attentes sans cesse croissantes des patients semiprivés et privés, qui, en plus de traitements médicaux de premier plan, souhaitent bénéficier d un service d hôtellerie à l avenant. En plus de ses chambres luxueuses, la nouvelle unité privée disposera d un espace lounge et de salles de réunion. Les chambres privées seront situées autour des salles de logistique centrales. Ce système d organisation a pour but d augmenter l efficacité des processus de soins et d introduire le concept de «lean hospital», lequel prévoit de réaliser les processus soignants et administratifs presque exclusivement auprès des patients. La réalisation de l annexe nord ouvrira à la Clinique des Tilleuls des possibilités inédites de positionnement stratégique et lui assurera la poursuite durable d une «success story» déjà longue de 61 ans.

6 06 CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE Spécialistes des problèmes de l appareil locomoteur Niveau médical de pointe. Les maladies et lésions de l appareil locomoteur sont en augmentation constante dans notre société. Mauvaises manipulations de charges, sollicitations excessives, malformations, accidents, manque d exercice, excès de poids et phénomènes de vieillissement occasionnent fréquemment des problèmes orthopédiques. Reconnue pour l excellence de ses prestations médicales, l équipe hautement spécialisée des chirurgiens orthopédiques de la Clinique des Tilleuls est équipée pour tous les cas de figure: usure, déchirures ligamentaires, hernies discales, malpositions, fractures ou lésions des tendons et des muscles, etc. Des dispositifs diagnostiques ultramodernes permettent d examiner et de traiter avec toute la précision requise l ensemble des formes d affections articulaires, fractures, lésions des ligaments et des tendons de la colonne vertébrale, de l épaule, du coude, de la main, de la hanche du genou et du pied. Compte tenu de la complexification croissante de la chirurgie de l appareil locomoteur, le domaine de la chirurgie orthopédique est subdivisé en trois disciplines spécialisées: la chirurgie spinale, la chirurgie orthopédique des membres supérieurs et inférieurs et la trauma tologie sportive. Hernies discales. Le manque de mouvement, des sollicitations corporelles peu variées et le vieillissement peuvent entraîner des maladies dégénératives du rachis. Chez les jeunes adultes, la hernie discale est l affection la plus courante de la colonne lombaire. Dans ce cas, il est fréquent que surviennent, la plupart du temps sans qu elles soient imputables à un accident, des douleurs dans le dos et/ou les jambes, voire des paralysies. Pour le traitement chirurgical de ce type de hernie discale, on recourt de préférence à la microchirurgie et, en partie, à des systèmes percutanés, qui permettent de diminuer la période de convalescence postopératoire. On observe également une augmentation de l incidence des hernies discales au niveau du rachis cervical. Susceptibles de provoquer des douleurs de la nuque et des bras, généralement sans cause apparente, ces hernies font souvent l objet d un traitement purement conservateur. Mais si elles entraînent des paralysies ou des douleurs insupportables, une opération doit être envisagée. Arthrose de la colonne vertébrale. L âge aidant, les mouvements répétitifs favorisent l apparition d arthroses vertébrales. L augmentation du volume des petites articulations des vertèbres se traduit par un rétrécissement progressif du canal rachidien, une altération fonctionnelle des nerfs et, partant, un manque de force et des douleurs induisant des difficultés à marcher et à supporter même de faibles sollicitations corporelles. L élimination des arthroses et des hypertrophies ligamentaires au moyen de procédés microtechniques permet d élargir le canal rachidien et de libérer les nerfs emprisonnés. Si l atteinte dégénérative du rachis donne lieu à des instabilités ou à des arthroses sévères, des mesures additionnelles de stabilisation doivent être adoptées. Selon la gravité de l affection, différents types d implants peuvent être utilisés. Souvent, ces opérations sont pratiquées à travers de petites incisions dans l abdomen. Elles permettent d implanter soit des disques artificiels mobiles, soit des disques prothétiques destinés à rigidifier le segment mobile.

7 07 Usure du cartilage de l épaule. Au niveau de l articulation complexe de l épaule, on distingue l arthrose primaire de l arthrose secondaire. La première consiste en une dégénérescence du cartilage sans prédisposition évidente, laquelle donne lieu à une déformation de l articulation. L arthrose primaire de l épaule est beaucoup moins fréquente que celle de la hanche et du genou. Elle affecte essentiellement les personnes d un certain âge, parfois en combinaison avec une déchirure du tendon, et se traduit par une limitation douloureuse des mouvements, voire des douleurs nocturnes très invalidantes. Si l arthrose de l épaule (omarthrose) fait suite à une fracture de la tête humérale et que celle-ci génère des troubles de l irrigation sanguine, voire une nécrose du cartilage et de l os sous-jacent, on parle d arthrose secondaire. Plus rarement, l abus d alcool et les traitements de cortisone peuvent donner lieu à ce même type de troubles circulatoires. L arthrose de l épaule touche également les patients atteints d affections rhumatismales occasionnant une inflammation et une dégénérescence des articulations. Eliminer les douleurs par la pose d une prothèse. En présence de douleurs sévères, l omarthrose est traitée chirurgicalement, par l implantation d une articulation artificielle (prothèse d épaule). Le choix du type de prothèse approprié est bien entendu primordial si l on veut éviter des complications et obtenir un résultat satisfaisant à long terme, éliminer définitivement les douleurs et permettre au patient de recouvrer une bonne mobilité de l épaule ou du bras. Ce choix dépend de l état des tendons de l épaule (coiffe des rotateurs), ainsi que de la nature de la déformation et du stade d érosion osseuse de la glène (concavité de l omoplate dans laquelle s emboîte l humérus). C est pourquoi, en règle générale, l intervention est exclusivement pratiquée par un spécialiste en orthopédie de l épaule. Quand tout geste manuel devient douloureux. L arthrose de l articulation trapézo-métacarpienne (rhizarthrose), située à la base du pouce, est la maladie dégénérative la plus fréquente de la main. Les femmes sont nettement plus souvent touchées que les hommes. Bien que de faible dimension, cette articulation est l une des plus utilisées au quotidien, car elle permet de saisir et de tenir des objets en main. La rhizarthrose provoque des douleurs et des limitations fonctionnelles au niveau de l éminence thénar (saillie arrondie située à la base du pouce). Il est fréquent que les patients atteints laissent subitement tomber des objets. Avec le temps survient une déformation visible de la saillie du pouce. Résultats chirurgicaux probants. Si la rhizarthrose est décelée précocement, une attelle de repos (rhizorthèse) et des médicaments anti-inflammatoires représentent dans la plupart des cas une solution acceptable pour le patient. Une infiltration de cortisone dans l articulation touchée peut également soulager les douleurs pour un certain temps. A un stade avancé, toutefois, seule une opération sera généralement en mesure d y remédier. Différents traitements chirurgicaux peuvent être envisagés à cet effet. Le plus courant est la trapézectomie (ablation de l os trapèze, situé à la racine du pouce) avec arthroplastie d interposition. Après avoir retiré le trapèze, le chirurgien va combler l espace devenu libre

8 08 CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE en y insérant un fragment enroulé d un tendon articulaire voisin. Cette technique opératoire à visée stabilisatrice offre de très bons résultats à long terme et affiche un faible taux de complication. Une autre possibilité consiste à rigidifier l articulation détériorée. Amélioration de la qualité de vie grâce à une prothèse de hanche. Les douleurs de la hanche sont le plus fréquemment déclenchées par l arthrose. Voilà à peine cinquante ans, le diagnostic d arthrose de la hanche (coxarthrose) promettait encore des douleurs chroniques, une limitation de la mobilité et, partant, une qualité de vie sensiblement diminuée. De nos jours, des prothèses totales de hanche parfaitement adaptées permettent aux patients concernés de vivre sans douleur, de continuer à travailler et de pratiquer des activités sportives. Les opérations de remplacement de l articulation de la hanche font désormais partie des interventions chirurgicales les plus courantes et les plus sûres; elles sont considérées comme des opérations de routine cela grâce aux progrès extraordinaires réalisés dans la conception des prothèses et à une technique opératoire moderne mini-invasive, qui ménage les tissus. Intervention mini-invasive. Les éléments prothétiques sont insérés au travers d une petite incision entre les muscles et positionnés correctement. Cette voie d accès, qui permet de ménager les muscles, est certes plus complexe et nécessite un haut niveau de spécialisation du chirurgien, mais elle est porteuse de nombreux avantages pour le patient. C est une technique moins douloureuse, du fait que les muscles et les tendons n ont pas besoin d être sectionnés. Le processus de rétablissement dure moins longtemps et les patients retrouvent plus rapidement leur mobilité. L amélioration du design des prothèses et des méthodes chirurgicales douces profite à des patients de plus en plus jeunes, qui doivent compter avec un remplacement de leur prothèse au cours de leur vie. Les prothèses de hanche modernes ont une longévité très étendue: 20 ans après leur implantation, plus de 90% d entre elles continuent à bien fonctionner. Médecins agréés FMH Chirurgie orthopédique et traumatologie de l'appareil locomoteur Prof. Dr med. Roland Biedert Compétences-clés: articulation du genou, articulation de l épaule, blessures et lésions sportives Pract. med. Martin Jäger Compétences-clés: chirurgie du pied et de la cheville Dr med. Werner Köhnlein Compétences-clés: chirurgie de la hanche et du genou, traumatologie, blessures sportives incl. Dr med. Martin Bachmann Compétences-clés: chirurgie reconstructive et endoprothèse du genou, interventions arthroscopiques, traumatologie sportive Dr med. Basil Fallegger Compétences-clés: chirurgie du genou et de la hanche Dr med. Christoph Saager Compétences-clés: affections du genou et de la hanche, prothèses de genou et de hanche Dr med. Attila Vásárhelyi Compétences-clés: chirurgie du pied et de la cheville, de la hanche et du genou, traumatologie

9 09 Vulnérabilité de l articulation du genou. L articulation du genou est la plus grande et la plus complexe de l organisme humain. Compte tenu du poids élevé que nos genoux doivent supporter quotidiennement, elle est aussi la plus fragile même chez les personnes qui n exercent pas une activité sportive de haut niveau. Elle est particulièrement sujette aux problèmes et douleurs dus à des sollicitations inappropriées ou excessives, à l usure naturelle, à l adoption de mauvaises postures ou consécutifs à des accidents et à des blessures. La Clinique des Tilleuls propose un éventail complet des traitements orthopédiques et chirurgicaux du genou du traitement conservateur de l arthrose à la prothèse du genou, en passant par l ostéotomie (correction de l axe de la jambe). Arthroscopie du genou. Les structures pathologiques de l articulation du genou peuvent être traitées chirurgicalement par arthroscopie. Grâce à des micro-instruments extrêmement fins, ces interventions ne requièrent que de menues incisions de la peau. Cette technique douce est aujourd hui utilisée pratiquement dans la totalité des cas. Elle permet de traiter des lésions du ménisque et des cartilages, ainsi que l arthrose à un stade précoce, ou d éliminer des fragments de cartilage détachés. Opérer n est pas toujours une nécessité. Les ligaments croisés font partie de l appareil ligamentaire du genou; ils servent à stabiliser et mobiliser l articulation. Le ligament antérieur et le ligament postérieur peuvent se déchirer à la suite d un accident ou d un traumatisme violent. Pour les déchirures du ligament croisé antérieur, il existe plusieurs méthodes de traitement. Il importe avant tout de déterminer si une intervention chirurgicale se justifie ou si un résultat satisfaisant peut être obtenu sans qu il faille opérer. Le cas échéant, différentes techniques opératoires de pointe sont à disposition, par exemple le remplacement du ligament par du tissu endogène ou la stimulation du mécanisme d autoguérison du ligament. Davantage de mobilité grâce au remplacement de l articulation. Si, en raison d une arthrose installée ou à la suite d un accident, le genou est abîmé au point qu une intervention conservatrice légère ne suffit plus, on peut envisager l éventualité d une correction de l axe mécanique des membres inférieurs ou la pose d une articulation artificielle (prothèse partielle ou totale). L objectif de la chirurgie prothétique est naturellement de rétablir le bon fonctionnement du genou tout en préservant l os et la substance. Grâce à une technique opératoire ultramoderne et à des prothèses modulaires, il est possible d obtenir des résultats qui améliorent très nettement la qualité de vie. Traitements individualisés des affections du pied. Accidents, malpositions congénitales ou acquises, usure des articulations (arthrose) peuvent être des sources de douleur et de restrictions fonctionnelles du pied ou de la cheville. Les chirurgiens spécialistes du pied analysent le problème en cause avec beaucoup d attention, afin de pouvoir proposer aux patients un traitement individuel adéquat. Pour ce faire, ils ne se contentent pas d une évaluation clinique, mais recourent également à des procédés Médecins agréés FMH Chirurgie Dr med. Alois Lustenberger Compétences-clés: chirurgie de l épaule et du coude, chirurgie de la hanche Dr med. Heiner Reichlin Compétences-clés: prothèse totale de la hanche et du genou, traumatologie du genou, chirurgie du pied Spécialiste FMH Philip Weber Compétences-clés: chirurgie de la main Dr med. Philipp Cathrein Compétences-clés: chirurgie spinale Dr med. Stefan Seiler Compétences-clés: chirurgie spinale Dr med. Jürg Wendling FMH Chirurgie de la main

10 10 CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE radiographiques et d imagerie par résonance magnétique de dernière génération. En principe, avant d opter pour une opération, ils s emploient à exploiter toutes les possibilités de traitement conservatrices, et cela en étroite collaboration avec des orthopédistes et des physiothérapeutes. Mobilisation rapide. Si une intervention chirurgicale s avère néanmoins nécessaire, celle-ci reposera de préférence sur des techniques mini-invasives préservant les tissus mous. Dans le domaine de la chirurgie du pied, les techniques opératoires ont connu une évolution spectaculaire au cours des dernières années. L arthroscopie de la cheville, au même titre que l utilisation d implants biorésorbables, d implants en titane anatomiquement préformés et particulièrement bien tolérés, ainsi que de prothèses articulaires modernes non cimentées à trois composants font aujourd hui partie des traitements de routine. De nos jours, la chirurgie du pied aspire à obtenir une pleine récupération fonctionnelle, par exemple après une intervention sur l avant du pied ou un traitement de l arthrose de la cheville. Grâce à quoi, les patients opérés peuvent renoncer à l utilisation prolongée de dispositifs d aide à la marche, tout en escomptant à bon escient une mobilisation maximale à brève échéance. Grâce à des mesures régulières de formation continue, au travail en réseau des spécialistes de la chirurgie du pied et à leur contribution au développement de nouveaux types de prothèses, la Clinique des Tilleuls est en mesure de proposer à ses patients des traitements chirurgicaux du pied et de la cheville de très haut niveau. Séquelles d accidents. La traumatologie a pour vocation de soigner les fractures osseuses, de même que les lésions des articulations et des tissus mous des muscles et des tendons, c est-à-dire de traiter les dommages causés à l appareil locomoteur par des accidents. Les frontières entre la chirurgie des accidents de l appareil locomoteur, la traumatologie sportive et l orthopédie sont flottantes. A la Clinique des Tilleuls, les médecins traitants accordent une grande importance aux investigations, examens et traitements individualisés de haut niveau, répondant aux besoins spécifiques des patients victimes d accidents. Ceux-ci ont droit à une traumatologie hautement qualifiée, dispensée par des spécialistes chevronnés appliquant des concepts de traitement globaux. En dehors des heures de consultations usuelles, les traumatologues travaillent 24 heures sur 24 en étroite collaboration avec le service des urgences. Réduction de fractures. La palette de traitements de la traumatologie englobe de surcroît le traitement de lésions et de fractures articulaires très complexes de l épaule, du coude, de la hanche, du genou, de la cheville et du pied, ainsi que la réduction de fractures isolées des os longs (dits tubulaires: bras, avant-bras, cuisse et jambe). Ces lésions sont traitées en recourant à des techniques mini-invasives, contrôlées par vidéo-optique et arthroscopie, ou par chirurgie ouverte, en recourant aux procédés de reconstruction les plus récents. Les chirurgiens utilisent à cet effet des implants ultramodernes, tels que plaques de titane anatomiquement préconfigurées et vis à angle fixe, dispositif d ancrage osseux et systèmes de clous médullaires, qui permettent d assurer un traitement optimal de tout type de lésion. Diagnostic rapide pour les sportifs. Qu elles touchent des sportifs de haut niveau ou des personnes pratiquant des activités physiques de loisirs, les blessures par accident spécifiques à tel ou tel type de sport ne sont pas fondamentalement différentes. Les lésions de surcharge, cependant, sont davantage le fait de sportifs ambitieux qui pratiquent un entraînement intensif. Le sportif de pointe victime d un accident souhaite obtenir au plus vite une consultation médicale, avec examen clinique et, au besoin, diagnostic d imagerie complémentaire. Moyennant quoi, il est possible de recommander à l athlète un traitement conservateur ou chirurgical approprié. La rapidité de la pose du diagnostic et de la définition d un schéma thérapeutique apparaît primordiale, ne serait-ce que pour permettre une prompte reprise de l activité sportive. Mesures de rééducation optimales. Une collaboration étroite entre le patient, le médecin assignant, le spécialiste en orthopédie et le physiothérapeute revêt une importance décisive. Les lésions ne guérissent pas plus vite chez un sportif actif, mais une coopération interdisciplinaire bien coordonnée est susceptible d influer favorablement sur le déroulement de la rééducation. Ainsi, pour peu qu elles soient diagnostiquées précocement, les lésions musculaires peuvent faire l objet d un traitement ciblé, et la rééducation s en trouvera optimisée. S agissant des instabilités articulaires qui limitent l ampleur des mouvements, elles doivent en principe être traitées chirurgicalement, en raison du haut profil d exigences requis chez les sportifs. Mentionnons en particulier l instabilité du ligament croisé antérieur, assortie d éventuelles lésions combinées, et l instabilité de la cheville.

11 Chirurgie 11 La sécurité des patients toujours au premier plan Réseaux hospitaliers et médicaux. Le secteur suisse de la santé est en train de se métamorphoser à grande vitesse et, en partie, de façon dramatique. Pour les opérations lourdes, l heure est à la concentration sur un nombre restreint d établissements triés sur le volet. D où l importance croissante que revêtent les réseaux d hôpitaux et de médecins. Appelés à pratiquer des interventions parfois complexes (telles qu opérations de chirurgie de l œsophage, du foie et du pancréas, interventions pulmonaires et vasculaires sophistiquées), les chirurgiens de la Clinique des Tilleuls recourent eux aussi à la collaboration en réseau médical et hospitalier. Les investigations et examens préopératoires sont alors effectués par les chirurgiens locaux, tandis que l intervention proprement dite et le traitement hospitalier qui suit font l objet d un travail en équipe entre le chirurgien compétent de la Clinique des Tilleuls et les spécialistes externes. Le suivi ambulatoire peut ensuite à nouveau être assuré à Bienne, en collaboration entre la clinique et le médecin de famille. Traitements en urgence. En Suisse, le nombre de traitements prodigués par les services d urgence des hôpitaux augmente d année en année. Les raisons de cette tendance à la hausse sont multiples, elles sont souvent en lien avec l augmentation de la mobilité des patients, l évolution du monde du travail et la pénurie de médecins de premier recours, laquelle contraint les services d urgence à s occuper de plus en plus fréquemment de cas dits «bagatelles». Un grand nombre d hôpitaux s emploient à piloter cet afflux par l instauration de services médicaux ambulatoires, au sein desquels des généralistes prennent en charge les cas d urgence légers, tandis que l équipe hospitalière assume la responsabilité des cas plus sérieux. La plupart du temps, les deux sites de traitement sont séparés l inconvénient étant que, tout particulièrement en présence d un cas d urgence, il n est pas toujours aisé d en déterminer immédiatement la gravité et que, la symptomatologie pouvant rapidement se dégrader, un temps précieux risque d être perdu. La Clinique des Tilleuls, pour sa part, a choisi une voie plus avantageuse pour les patients. Son service d urgence est dirigé par des médecins chevronnés, en mesure de traiter directement les cas bénins et, en présence de cas graves, d assurer les premiers soins, de définir les priorités de prise en charge en fonction du degré de sévérité et de faire appel sur le champ à des spécialistes. Ainsi, les chirurgiens sont rapidement au contact des patients qui peuvent nécessiter des soins chirurgicaux en urgence et sont directement impliqués dans l évaluation de la situation. Les avantages d une telle pratique sont évidents: elle permet une procédure d investigation de haute qualité alliée à un surcroît d efficacité dans le traite-

12 12 Chirurgie ment du cas d urgence, tout en évitant une accumulation d examens superflus. Le bien-fondé de ce mode de fonctionnement est du reste attesté par l indice de satisfaction hors du commun qu affichent les patients qui ont recours au service d urgence de la Clinique des Tilleuls. Sécurité des patients. A l ère du tout-média, la sécurité des patients est un thème qui revient régulièrement à l ordre du jour. Notre établissement et ses chirurgiens accordent une importance toute particulière à cet aspect de leur activité. Dans cette optique, les directives édictées par l OMS en vue d empêcher des erreurs de traitement dues à des confusions, informations déficientes ou autres imprécisions font partie intégrante de toute procédure opératoire à la Clinique des Tilleuls. En arrivant au bloc opératoire et en le quittant, les patients sont soumis à des contrôles conséquents et se voient ainsi directement confrontés à ces mesures de sécurité. Gage de sécurité supplémentaire, nos chirurgiens disposent d une expérience approfondie et étendue de plusieurs années dans leurs disciplines respectives et ont souvent occupé une fonction dirigeante dans un hôpital public avant d intégrer notre équipe de praticiens agréés. A cela s ajoute que la plupart des opérations sont pratiquées par une équipe de deux, voire trois chirurgiens qualifiés. En salle d opération, la coopération fonctionne à l image de celle des pilotes dans le cockpit d un avion de ligne: tandis qu un chirurgien opère, son confrère l assiste, lui fournit une garantie de vigilance supplémentaire et lui apporte un soutien pratique et des conseils si besoin est. En règle générale, au moment décisif de l intervention, les patients sont donc placés entre les mains compétentes de plusieurs chirurgiens. Dernier atout de sécurité: une chaîne thérapeutique bouclée. Nous entendons par là que le chirurgien en charge du patient connaît celui-ci dès avant son hospitalisation, il ne se contente pas de l opérer. Un contact personnalisé est d ores et déjà établi dans le cabinet chirurgical, où le traitement et les risques qu il implique sont fréquemment discutés en détail en présence de personnes proches du patient et où, le cas échéant, sont également entretenus des échanges avec le médecin de famille. Moyennant quoi, il est possible d évaluer les situations à risques d une manière réaliste et d adopter en temps utile des mesures de précaution ou d amélioration. Etant donné que le même chirurgien se charge du traitement postopératoire à l hôpital et reste impliqué dans le suivi ambulatoire après la sortie de clinique, le patient est sûr de bénéficier d un traitement d un seul tenant, dont il sera tenu parfaitement informé en tout temps. Médecins agréés FMH Chirurgie Dr med. Aris D Ambrogio Compétences-clés: laparoscopie, y c. côlon, cures de hernies; proctologie, chirurgie des varices et de la thyroïde Dr med. Karl Stefan Geissbühler Compétences-clés: opération mini-invasive de la vésicule biliaire, de la hernie inguinale, des hémorroïdes et des varices Dr med. Monika Richter Compétences-clés: chirurgie ouverte et laparoscopique du tube digestif, proctologie, hernies, glande thyroïde, varices Dr med. Daniel Tassile Compétences-clés: chirurgie mini-invasive (organes abdominaux, hernies abdominales), chirurgie vasculaire et thyroïdienne Dr med. Jérôme Tschudi Compétences-clés: laparoscopie, cure de hernie Dr med. Markus Wagner Compétences-clés: chirurgie mini-invasive, chirurgie des varices, y c. traitements au laser

13 MATERNITÉ 13 Accoucher dans le calme et la sérénité Médecins agréés FMH Gynécologie et obstétrique Spécialiste FMH Christina Amport Dr med. Michel Anklin Dr med. Marion Beer Dr med. Christoph Blaser Dr med. Lorenzo Carissimi Dr med. Therese Gerber Laely Dr med. Mireille Junod Dr med. Oscar Käch Dr med. Andreas Laely Dr med. Adriana Lefani Walther Dr med. Niklaus Naef Dr med. Daniel Thomann Dr med. Torsten Ueberdiek Médecins agréés FMH Pédiatrie Dr med. Michael Aeppli Dr med. Christian Knoll Dr med. Ursina Schneider Dr med. Cornelia Wirz Préparation optimale. Une naissance naturelle, dans une atmosphère accueillante et sereine, est un départ dans la vie porteur d heureux augures pour le développement futur du bébé et la relation parents-enfants. C est pourquoi la qualité et la fiabilité des prestations sont au centre des préoccupations du service d obstétrique de la Clinique des Tilleuls. Grâce à des contrôles de grossesse réguliers auprès du gynécologue, à des tests prénataux et à une infrastructure médicale de haut niveau, il nous est possible de garantir à la future maman et à son enfant des conditions de sécurité maximales. Dans le cadre de la future consultation sage-femme de la Clinique des Tilleuls, les intéressées pourront de surcroît se faire conseiller dès avant la naissance de leur enfant, obtenir un aperçu des différentes positions et méthodes d accouchement envisageables et s informer sur diverses questions, telles que les moyens de gérer les douleurs et la pratique de l allaitement. Différentes techniques d accouchement. La Clinique des Tilleuls est équipée pour chaque type d accouchement de la pratique conventionnelle, sur un lit idoine, aux méthodes alternatives, par exemple dans l eau, sur un siège maya ou en position individualisée. Dans nos chambres de naissance avenantes et confortables, les parents peuvent vivre le grand moment dans une atmosphère intime et détendue. Tout au long du travail, une équipe compétente de sages-femmes s occupe avec beaucoup de sollicitude de la future maman et l aide à trouver le type d accouchement qui lui convient le mieux. Les futurs parents sont accompagnés par le ou la gynécologue de leur choix. L équipe chargée de l encadrement est préparée à toute éventualité; au besoin, elle fera appel à des spécialistes anesthésistes, pédiatres ou autres médecins et pourra aussi compter sur la présence d une équipe chirurgicale qualifiée, prête à intervenir en tout temps. Traitement antidouleur sur demande. Pour que l accouchement se passe dans les meilleures conditions possibles, différents moyens d aide sont proposés en vue d atténuer les douleurs. La Clinique des Tilleuls pratique une approche antidouleur moderne, comprenant à la fois des méthodes alternatives, telles que massage du dos, acupuncture ou homéopathie, et des solutions antalgiques classiques. Parmi cellesci, l administration d analgésiques par perfusion, contrôlée par la patiente, représente l une des méthodes les plus modernes de gestion des douleurs de l accouchement. Elle permet à la future maman de s administrer elle-même un produit antalgique par simple pression du doigt. Le médicament agit très vite et est rapidement résorbé par l organisme, évitant ainsi de poser des problèmes de santé pour la mère et l enfant. Au besoin, il est aussi possible de pratiquer une anesthésie péridurale (APD) forme particulière d anesthésie locorégionale périmédullaire pratiquement durant n importe quelle phase du travail. Aux petits soins. Après la naissance, mère et enfant se feront choyer par les infirmières et les sagesfemmes du département Femmes et nouveau-nés. Les mamans peuvent y passer les jours qui suivent en restant à l écoute de leurs besoins et se faire conseiller avec bienveillance et compétence sur toutes les questions touchant à l alimentation, à l allaitement et aux soins de leur bébé.

14 14 Oncologie Des traitements prometteurs contre le cancer Espoir suscité par les thérapies immunitaires. Après une longue période de recherches infructueuses dans le domaine des substances immunomodulatrices susceptibles de combattre spécifiquement les cellules cancéreuses, une avancée thérapeutique inédite a enfin pu être obtenue en ce qui concerne le mélanome métastasique, un cancer de la peau particulièrement agressif. Il s agit de la mise au point de médicaments capables d activer la réaction protec trice des cellules immunitaires contre les cellules cancéreuses. Il n en va pas, en l occurrence, d un renforcement ou d une stimulation généralisée du système immunitaire: les médicaments en question exercent un effet très spécifique sur l interaction complexe entre les cellules cancéreuses et l environnement organique. Ils bloquent des mécanismes qui, jusqu ici, rendaient les cellules cancéreuses intouchables par le système immunitaire. Grâce à quoi, les cellules cancéreuses peuvent désormais être détruites par les cellules immunitaires saines. Pour le moment, en dehors des cas d étude, ces médicaments ne sont utilisés qu en présence d un mélanome métastasique de stade avancé. Les premiers résultats d études menées sur d autres types de cancer, tels que le cancer des poumons, de la vessie, des reins et des ganglions lymphatiques, se révèlent très prometteurs. Les immunothérapies renferment un grand potentiel et seront vraisem blablement appelées à révolutionner le traitement de toute une série d affections cancéreuses différentes. Thérapie anticancéreuse personnalisée. Par thérapie anticancéreuse personnalisée, on entend l utilisation de médicaments capables de bloquer l activation de voies de signalisation stimulant la division de cellules cancéreuses. Etant donné que les modifications cellulaires diffèrent sensiblement selon les divers types de cancer, les médicaments ont un effet très ciblé et extrêmement efficace contre les affections cancéreuses correspondantes. Au cours des dernières années, le plus grand progrès obtenu dans le domaine de la médecine personnalisée a été réalisé dans la lutte contre la leucémie lymphatique chronique une maladie du sang qui évolue de manière chronique, souvent sur une période de plusieurs années, sans que des symptômes apparaissent. Jusqu à présent, elle nécessitait un traitement par chimiothérapie, avec les effets secondaires que l on connaît. A l avenir, ce ne sera plus nécessaire, car de nouvelles thérapies ciblées et très bien tolérées, existant aussi sous forme de comprimés, pourront tenir la maladie en échec.

15 15 Traitements bien tolérés. De nouvelles thérapies spécifiques ont également été trouvées et développées pour d autres affections cancéreuses, sous forme d anticorps ou d inhibiteurs enzymatiques. Ainsi, un nouveau traitement par anticorps est utilisé pour lutter contre un type particulier de cancer du sein. La substance chimiothérapeutique est intégrée dans l anticorps et donc directement amenée dans la cellule cancéreuse. Cette méthode, particulièrement bien tolérée, présente en outre le grand avantage de ménager les autres cellules corporelles. Aujourd hui, de nouvelles thérapies spécifiques permettent par ailleurs d améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients atteints d un cancer du poumon, voire d un cancer de la glande thyroïde ou de l estomac de stade avancé. Travail en équipe dans le cadre d un «tumorboard». Les progrès prodigieux réalisés dans la lutte contre le cancer contribuent à une complexification des traitements, de sorte que le travail en équipe des spécialistes regroupés au sein d un «tumorboard» gagne en importance. Pour les oncologues, le défi consiste à mettre le plus rapidement possible en usage les nouveaux médicaments et concepts thérapeutiques, afin d en faire bénéficier sans délai toutes les personnes concernées. Médecins agréés Dr med. Karl Thomas Beer FMH en radio-oncologie / radiothérapie Médecin-chef centre de radio-oncologie Bienne-Seeland-Jura Bernois Dr med. Loretta Hasler Spécialiste en oncologie-hématologie et médecine interne générale FMH Dr med. Dominique Piguet FMH Médecine interne générale, spéc. oncologie-hématologie Dr med. Lukas von Rohr FMH Oncologie médicale et FMH Médecine interne générale

16 16 CENTRE D OPHTALMOLOGIE Un nouveau traitement stoppe la dégradation de la vision Vision déformée Extension de l offre. Quelque 3000 interventions par année sont effectuées dans le centre d ophtalmologie de la Clinique des Tilleuls ouvert en Jusqu à récemment, les patients opérés dans le bloc opératoire spécialisé, équipé d installations médicotechniques ultramodernes, souffraient principalement de la cataracte et du glaucome. Une nouvelle spécialité ophtalmologique est maintenant venue s ajouter à la palette des thérapies proposées: les patients atteints de dégénérescence maculaire humide ont désormais la possibilité de bénéficier d un traitement approprié à proximité de leur domicile. Tous les examens préliminaires requis peuvent également être effectués sur place. Baisse de la capacité de lecture. La dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) est une affection de la rétine fréquemment décelée chez les personnes âgées de plus de 70 ans. D une occurrence estimée à près de 10%, elle occupe la troisième place parmi les maladies oculaires, après la cataracte et le glaucome. La DMLA affecte progressivement la vision centrale précise: à la lecture, les patients ne voient, au milieu de leur champ de vision, qu une tache opaque et floue, la reconnaissance des visages devient difficile, les lignes et les cadres de fenêtres apparaissent déformés. Avec le temps, la capacité à lire est sévèrement compromise. 85 à 90% des personnes concernées souffrent d une DMLA sèche. Au fil de nombreuses années, voire de plusieurs décennies selon les individus, cette forme de DMLA provoque une lente dégradation de la vision, dont Tache foncée dans le champ visuel l évolution individuelle est très variable. Jusqu ici, il n existe pas de traitement efficace avéré pour la DMLA sèche. Chez 10 à 15% des patients, elle évolue en DMLA humide, dite exsudative. Dans ce type de DMLA, du sang ou d autres fluides s échappent de vaisseaux sanguins qui se développent anormalement sous la rétine. Son évolution est plus agressive que celle de la forme sèche et génère en peu de temps un grave affaiblissement des capacités visuelles. Heureusement, depuis quelques années, il est possible de la traiter grâce aux récents progrès de la médecine. Injections dans l œil. Diagnostiquée précocement, la DMLA humide peut être traitée avec succès moyennant l injection répétée de médicaments spécifiques dans le corps vitré de l œil. Ces substances inhibent la croissance des vaisseaux sanguins pathologiques dans la macula. Dans la plupart des cas, on obtient ainsi une stabilisation de l acuité visuelle. A la Clinique des Tilleuls, l intervention se fait en mode ambulatoire dans une salle d opération spécifiquement aménagée à cet effet. Grâce à une anesthésie locale pratiquée au moyen de gouttes ophtalmologiques, elle est quasiment indolore et ne dure que quelques minutes. Etant donné que les substances administrées se résorbent après quelque temps, les injections doivent être répétées régulièrement, jusqu à l assèchement durable de la macula. Les intervalles entre deux traitements varient d un patient à l autre, ils peuvent aller de quatre semaines à plusieurs mois. Médecins agréés FMH Ophtalmologie Dr med. Rainer Adam Dr med. Barbara Frank Dettwiler Dr med. Phil Kaeser Dr med. Barbara Perren Zimmerli Dr med. Peter Trittibach Dr med. Maria Wegmann Burns Dr med. Beat Zbinden Dr med. Doris Zuercher

17 RADIOLOGIE 17 Une meilleure qualité d imagerie et des thérapies plus efficaces Diagnostic rapide. Les méthodes modernes d imagerie médicale permettent de diagnostiquer une maladie vasculaire ou une pathologie cardiaque coronarienne, de déceler un cancer du sein, des tumeurs ou des inflammations et de mettre en évidence une fracture osseuse ou une arthrose. Bref: grâce à la radiologie, toutes les altérations du squelette, des tissus, organes et vaisseaux peuvent aujourd hui être visualisées. En très peu de temps, le médecin et le patient obtiennent des images pertinentes, grâce auxquelles il est possible de poser rapidement un diagnostic et d entamer une thérapie sans attendre. La rapidité et la précision du diagnostic contribuent en outre à mieux spécifier les options opératoires et à améliorer notablement la qualité et le succès du traitement ce qui représente généralement un avantage appréciable, notamment pour le traitement des affections cancéreuses. En cas d accident vasculaire cérébral (AVC), la rapidité de la procédure est encore plus décisive: grâce aux techniques d imagerie par résonance magnétique (IRM), par exemple, les zones cérébrales touchées peuvent être examinées sans délai, ce qui permet d administrer rapidement un traitement adéquat. Qualité de pointe. Le centre de compétences en radiologie de la Clinique des Tilleuls est un centre d imagerie diagnostique doté d équipements de pointe, qui propose toutes les techniques et modalités d examens courantes. L éventail comprend la radiologie conventionnelle, l IRM, la tomodensitométrie (scanner), l angiographie (qui permet de visualiser les vaisseaux), la mammographie, l échographie, la médecine nucléaire et le traitement de la douleur sous contrôle radiologique. Notre équipe de radiologues et de techniciennes et techniciens en radiologie médicale hautement qualifiés garantit au patient l établissement d un diagnostic fiable, tout en veillant à le ménager le plus possible. Relevons que le centre de compétences en radiologie est l une des institutions sélectionnées par le canton de Berne pour le dépistage systématique du cancer du sein par mammographie. La participation à ce programme cantonal, dont la qualité est dûment contrôlée, est proposée à toutes les femmes de plus de 50 ans. De la tête aux pieds. Afin de rester en permanence à la hauteur des derniers développements de la recherche et de la technique et de pouvoir proposer à ses patients des procédés ultra-efficaces de dernière génération, la Clinique des Tilleuls investit sans relâche dans de nouvelles technologies et étend constamment son parc d équipements. Dernière ac-

18 18 RADIOLOGIE quisition en date: un second appareil d IRM d une puissance de champ de 3 Tesla, qui fournit des images de très haute résolution. Grâce à quoi, notre centre de compétences en radiologie dispose désormais de trois appareils d IRM. Cette technique d imagerie représente l une des méthodes les plus sûres et les moins pénibles pour déceler des modifications pathologiques à l intérieur du corps sans recourir aux rayons X et cela de la tête aux pieds. L examen est pratiqué dans un appareil en forme de tube, grâce auquel des coupes anatomiques exactes de la région corporelle explorée peuvent être générées au moyen d un fort champ magnétique et d ondes de radiofréquence. Les composantes du champ magnétique sont absolument inoffensives pour l organisme. La technique IRM sert avant tout à examiner les grandes articulations, la colonne vertébrale, le crâne et les organes internes, mais elle est également mise en œuvre avec succès pour l imagerie du corps entier, en vue notamment de la détection de métastases ou pour une visualisation des vaisseaux dans leur intégralité. Meilleure qualité d imagerie. Grâce à l extension de son plateau technique, le centre de compétences en radiologie est en mesure d examiner davantage de patients et de réduire les temps d attente à un minimum. Et les médecins traitants qui envoient des patients à la Clinique des Tilleuls obtiennent plus rapidement un rendez-vous pour eux. Le nouvel appareil d une intensité de champ magnétique de 3 Tesla se distingue par une qualité d imagerie encore meilleure, de sorte que même les structures anatomiques les plus fines, telles que les nerfs et les vaisseaux, deviennent visibles, à l instar de tumeurs impalpables en raison de leur très petite taille. Il en va de même des organes internes et des tissus mous, qui peuvent être examinés avec une extrême précision. Tel est également le cas pour les examens dynamiques effectués à l aide de produits de contraste, lors desquels l IRM permet d obtenir plus rapidement des images de très haute définition, ce qui est particulièrement utile pour la pose de diagnostics vasculaires. Confort accru pour les patients. Mais les atouts du nouvel appareil 3 Tesla ne s arrêtent pas à la qualité d imagerie, il offre des conditions d examen nettement plus agréables pour les patients. Avec son diamètre intérieur de 70 centimètres, il leur assure de disposer de tout l espace nécessaire, quelles que soient leur taille, leur stature ou leur maladie. Chez un patient de taille moyenne, la distance entre le visage et le plafond du tunnel est de 30 centimètres. Il s agit là d un avantage indéniable pour les personnes qui souffrent de claustrophobie et pour celles qui sont limitées dans leur mobilité en raison de fortes douleurs ou d une infirmité. Par ailleurs, un grand nombre d examens peuvent être effectués sans que la tête du patient doive se trouver à l intérieur du tunnel, ce qui est très apprécié de la plupart des personnes concernées. Moins bruyant que ses prédécesseurs, le nouvel appareil d IRM est de surcroît entouré d un système d éclairage spécial, diffusant une agréable lumière. Tous ces avantages contribuent à mieux décontracter le patient pendant la durée de l examen. Médecins agréés centre de compétences radiologie Tilleuls Dr med. Peter Amport Dr med. Armin Othmar Crazzolara (dès le 1 er juin 2015) Dr med. Imre Gal Dr med. Klaus Herbert (jusqu au 31 mai 2015) Pract. med. Pierre-Alain Oberson Dr med. Martin Wenger

19 QUALITÉ EN SALLE D OPÉRATION 19 La gestion du bloc opératoire, gage d efficacité et de sécurité A la croisée de plusieurs disciplines. Appelé à fournir des prestations de pointe, le bloc opératoire fait partie des secteurs particulièrement sensibles et, bien entendu, capitaux d un hôpital. Zone pluridisciplinaire par excellence, il regroupe des médecins et des professionnels spécialisés en soins opératoires, en soins d anesthésie et en stérilisation, ainsi que des aides de salle d opération, qui travaillent main dans la main, afin d offrir aux patients des prestations chirurgicales de premier plan. Chaque intervenant, chaque acte est primordial pour assurer la réussite d une opération. La sécurité des patients, la qualité et l efficacité sont des paramètres fondamentaux. En vue de répondre à ces hautes exigences de fonctionnement et de disposer de structures efficaces, tant sur le plan médical qu économique, la Clinique des Tilleuls s est dotée depuis quelques années d un dispositif de gestion professionnelle du bloc opératoire. Fonctionnement irréprochable. La gestion du bloc opératoire permet d établir le planning opératoire du jour, compte tenu des inscriptions tardives et des cas d urgence, et de planifier le programme des interventions chirurgicales à moyen terme, c est-à-dire pour les semaines et mois à venir. Le manager du bloc opératoire est également chargé de résoudre des problèmes en tous genres susceptibles de perturber l organisation et le bon déroulement des opérations à l exemple des pénuries de personnel ou des problèmes informatiques. Il veille en outre à la coordination des processus spécifiques au bloc opératoire et, partant, à une collaboration interdisciplinaire sans faille, ainsi qu à la mise en œuvre optimale des compétences respectives de chaque intervenant. Seul un pilotage parfait des interventions permet de garantir que celles-ci se dérouleront conformément au plan établi. Il incombe de surcroît au manager OP de dresser des relevés et des statistiques, sur la base desquels la qualité et l efficacité des prestations fournies pourront être directement mesurées et, au besoin, améliorées. Car l objectif premier de la Clinique des Tilleuls est et sera toujours de mettre toutes ses ressources à disposition pour garantir aux patients des traitements médicaux impeccables sans longs temps d attente. Pour éviter toute erreur. Une liste de contrôle pour la sécurité des patients au bloc opératoire permet d éviter ou de remédier à des erreurs qui peuvent avoir de graves conséquences erreurs portant, par exemple, sur le site opératoire ou le côté de l intervention et d empêcher des infections, voire l oubli de matériel à l intérieur du corps. L instauration de cette liste de contrôle, requise par l OMS, a été adaptée aux besoins spécifiques de notre établissement. Elle compte désormais au nombre des normes de qualité obligatoires du bloc opératoire. Avant toute incision initiale, l équipe procède une ultime fois à la vérification et à la confirmation unanime de l identité du patient, du site opératoire, de la technique chirurgicale, des instruments et du matériel nécessaires à l intervention. De plus, les instruments sont dûment comptés avant et après celle-ci. La sécurité des patients est renforcée par l application et le contrôle de prescriptions très strictes en matière d hygiène. Dans cette optique, nous soumettons chaque année le secteur opératoire et la stérilisation centrale de la clinique à une recertification et veillons de manière conséquente à la formation continue et au perfectionnement professionnel de notre personnel.

20 20 QUALITÉ DES SOINS La qualité vue par les responsables de nos unités de soins Soins infirmiers la qualité au quotidien. Dans le quotidien du personnel soignant, la notion de qualité et les exigences très strictes qu elle implique est omniprésente en toute situation et pour toutes les activités. Elle s applique non seulement aux soins proprement dits, mais également aux relations interpersonnelles. Ces deux aspects sont régulièrement vérifiés au sein du processus soignant de la Clinique des Tilleuls et améliorés, si besoin est. En vue d assurer, voire de rehausser la qualité des prestations de soins dispensées à la Clinique des Tilleuls, les cadres soignants ont par ailleurs défini des objectifs spécifiques aux différentes unités de soins pour l année en cours. Leur but est d offrir aux patients des services d excellence. «Dans l optique de la prochaine mise en œuvre du concept skill and grade mix, qui, compte tenu de la diversité des prestations soignantes à fournir, vise à un équilibre optimal entre les compétences de métier ( skill ) et les niveaux de qualification ( grade ) des membres de l équipe soignante, il est pour moi d une importance primordiale que les collaboratrices et collaborateurs de l unité de réveil et de surveillance IMC puissent, à eux tous et en en fonction de leur formations respectives, assurer une surveillance et des soins postopératoires de premier plan. Si nous y parvenons, la qualité de nos prestations restera élevée, constante et toujours conforme aux exigences actuelles.» Hanna-Maria Girrbach Responsable de l unité de réveil et de surveillance IMC «L observation de normes soignantes de portée générale et l utilisation de formulaires ad hoc améliorent la sécurité des patients et la qualité des soins. Toute organisation ne peut connaître le succès à long terme que si elle veille en permanence à la qualité de ses prestations, est prête à se remettre en cause et à s améliorer en tout temps. Afin d être assurés d établir correctement les priorités de prise en charge en fonction du degré de gravité des cas auxquels nous sommes confrontés au sein de notre service de permanence et d urgence, nous avons introduit de nouveaux protocoles de triage, ainsi que des dépliants fournissant aux patients les informations essentielles qu ils doivent connaître. Ainsi, les patients sont renseignés et pris en charge en deux langues par des professionnels qualifiés et compétents. C est ce qui, à mon sens, fait la qualité de notre service.» Nadia Winkelhausen Responsable du service ambulatoire / permanence «En tant que responsable du département femmes et nouveau-nés, il m incombe de veiller à ce que mère et enfant soient parfaitement encadrés durant leur séjour en maternité. C est avec un engagement de tous les instants que nous nous y appliquons jour après jour. La preuve que nous y parvenons est que, voilà quelque temps, nous avons su gérer pas moins de trente-six naissances en l espace de deux semaines! Nous entendons garantir une prise en charge optimale même en période de forte sollicitation. Le secret de nos performances méritoires réside aussi dans la bonne collaboration que nous entretenons avec les médecins, les sages-femmes, les autres membres du personnel soignant, le room-service et nos collègues chargées de l entretien des chambres. L investissement humain est important et les collaboratrices de mon service sont prêtes à se tenir en tout temps sur la brèche. Une qualité authentique et globale: tel est notre credo.» Brigitte Graf Responsable du département femmes et nouveau-nés

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires.

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Fonctions de la colonne vertébrale Stabilité La colonne vertébrale humaine forme le squelette axial

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs?

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une déchirure des tendons au niveau de leur insertion sur l humérus. Il s agit le plus souvent

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur Soins palliatifs et Ostéopathie Prise en charge alternative de la douleur DÉFINITION Méthode thérapeutique jeune qui consiste, «dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer, et

Plus en détail

Prévenir... le mal de dos

Prévenir... le mal de dos Prévenir... le mal de dos 5 Mal de dos mal du siècle Qui n a pas un jour souffert du mal de dos? 8 personnes sur 10 souffrent ou souffriront du dos Plus d un français sur trois déclare avoir souffert du

Plus en détail

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE?

QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE? QU EST CE QU EST UNE HERNIE DISCALE? La colonne vertébrale est constituée d un empilement de vertèbres. Les cinq vertèbres du bas constituent la colonne lombaire ou rachis lombaire qui repose sur le sacrum.

Plus en détail

Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls

Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls Allergologie, immunologie clinique Dr med. Thomas Schweri FMH ORL FMH Allergologie et immunologie clinique Spécialités: (micro-)chirurgie des sinus par voie

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Service d Hématologie. Journée Romande Association Suisse des Hémophiles. ou problèmes?

Service d Hématologie. Journée Romande Association Suisse des Hémophiles. ou problèmes? Service d Hématologie Professeur associée Anne Angelillo-Scherrer Journée Romande Association Suisse des Hémophiles 28.05.2011 Prothèse de cheville: avantages ou problèmes? Arthropathie hémophilique douloureuse

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL?

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? La dysplasie fibreuse des os (DF) est une maladie osseuse rare pouvant atteindre tous les os. Le nombre d os concernés est très variable : un seul os, deux, trois

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls

Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls Les médecins agréés de la Clinique des Tilleuls Allergologie, immunologie clinique Dr med. Thomas Schweri FMH ORL FMH Allergologie et immunologie clinique Spécialités: (micro-)chirurgie des sinus par voie

Plus en détail

LE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR

LE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR LE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR Sommaire : Quel est le rôle du Ligament Croisé Antérieur? Quelles sont les conséquences de la rupture du ligament croisé antérieur? Comment se fait on une entorse du ligament

Plus en détail

Q U EST CE QU UNE DISCOPATHIE DEGENERATIVE LOMBAIRE?

Q U EST CE QU UNE DISCOPATHIE DEGENERATIVE LOMBAIRE? Q U EST CE QU UNE DISCOPATHIE? La colonne vertébrale est constituée d un empilement de vertèbres. Les cinq vertèbres du bas constituent la colonne lombaire ou rachis lombaire qui repose sur le sacrum.

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités.

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités. Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance 4 Nécessité

Plus en détail

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

Centre de rééducation Porrentruy

Centre de rééducation Porrentruy Centre de rééducation Porrentruy Sommaire 3 Le centre de rééducation de l Hôpital du Jura se présente 4 La démarche 6 Les prestations La rééducation musculo-squelettique La rééducation neurologique Réadaptation

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Naître à l hôpital Daler

Naître à l hôpital Daler Naître à l hôpital Daler Sommaire Se préparer à la naissance 5 Quand se rendre à la maternité 6 Il faut prendre avec vous 8 L heure est arrivée, la naissance 10 Votre séjour en maternité 15 Votre retour

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Vivez et Bougez! Schéma de traitement. Conseils pratiques aux patients souffrant d arthrose

Vivez et Bougez! Schéma de traitement. Conseils pratiques aux patients souffrant d arthrose Schéma de traitement OSTENIL, OSTENIL PLUS et OSTENIL MINI sont des dispositifs médicaux stériles, disponibles sur prescription auprès de votre pharmacien. D autres canaux de distribution existent également,

Plus en détail

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations UE 2.4 S1 processus traumatiques Les explorations Plan Introduction 1 ère partie : examens non invasifs 1.1. radiologie 1.2. scanner 1.3. IRM 1.4. échographie des parties molles 2 ème partie : examens

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez

Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez Sommaire Introduction Qu est ce que la chirurgie assistée par ordinateur? Principes généraux Avantages/Inconvénients Simulations préopératoire

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie :

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie : L Ostéotomie Tibiale Anatomie du genou : C est une structure du corps où l extrémité inférieure du fémur s articule avec l extrémité supérieure du tibia pour permettre l appui du membre inférieur et les

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE

RUPTURE DE LA COIFFE RUPTURE DE LA COIFFE L épaule a la particularité d avoir une mobilité extrêmement importante, beaucoup plus importante que toute autre articulation. Elle permet de positionner la main dans l espace et

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) est un hôpital privé à but non lucratif, Etablissement de Santé Privé d'intérêt Collectif (ESPIC). Il est issu

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME 1/LE GLAUCOME EN CHIFFRES X Epidémiologie Première cause de cécité absolue en France + 1 Million de

Plus en détail

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer des os Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca CANCER DES OS Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque tous les jours, vous

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Section Q : SANTÉ HUMAINE ET ACTION SOCIALE Cette section comprend les activités liées à

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008 Point d information 22 janvier 2009 La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre et Au cours de la dernière décennie, la France, traditionnellement

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

Programme Mammographie. Les examens complémentaires

Programme Mammographie. Les examens complémentaires Programme Mammographie Les examens complémentaires Le saviez-vous? Les différents examens complémentaires à une mammographie de dépistage servent bien souvent à exclure un cancer. Une intervention chirurgicale

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

JMV. Affections cécitantes curables

JMV. Affections cécitantes curables JMV Affections cécitantes curables AMBLYOPIE L Amblyopie C est une insuffisance de la vision, parfois congénitale ou acquise dans les premiers mois de la vie. La forme la plus courante unilatérale - résulte

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Cancer du rein. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du rein. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du rein Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca CANCER DU REIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque tous les jours,

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 %

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % DOULEUR AUX GENOUX? Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % La douleur articulaire est souvent reliée à l arthrose L arthrose ne touche pas

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE L hôpital est administré et géré par la Fondation hôpital Saint-joseph, qui poursuit l œuvre entreprise par les fondateurs de l hôpital dans le même esprit de

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise?

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise? Article rédigé par Madame Karin Timmermans (en 2003), directrice du centre du dos 'Mastercare Rugcentrum' près d Anvers où elle exerce la profession de kinésithérapeute. Madame Timmermans a près de 20

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

La dysplasie de hanche chez le chien

La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche est une des conditions orthopédiques les plus fréquentes chez le chien. La dysplasie de la hanche est une condition qui se développe chez le

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de réadaptation Une fracture, une prothèse articulaire, une amputation, un AVC? Vous êtes dans l impossibilité de rentrer chez vous ET une réadaptation vous est nécessaire?

Plus en détail

www.cancerdusein.org

www.cancerdusein.org www.cancerdusein.org CHANTAL THOMASS ET LA CAISSE D EPARGNE S ASSOCIENT POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN. À l occasion de la Journée des Droits de la Femme, Chantal Thomass et la Caisse

Plus en détail

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer?

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? CLINIQUE DU SEIN Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? SOMMAIRE 2 LE BILAN...............................................................................................3

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

Améliorez votre vision!

Améliorez votre vision! Information pour les patients Améliorez votre vision! Une orientation sur les implants de lentilles asphériques et à filtre de lumière bleue en cas de cataracte we care for you La cataracte qu est-ce que

Plus en détail

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne L adaptation de l environnement Ceci concerne les objets usuels adaptés pour limiter les efforts afin de ne pas se luxer : des ouvres bouteilles,

Plus en détail

Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde

Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde DE QUOI S AGIT- IL230? L arthrose L arthrose est la pathologie la plus fréquente de toutes les pathologies rhumatismales. Elle se caractérise par la perte

Plus en détail

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Formulaire d information au patient DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP)

RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP) RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP) Cette fiche d information a été conçue par les chirurgiens du service de Chirurgie, Plastique et Reconstructrice du CHU de TOURS comme un complément

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents».

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les implants Problèmes liés aux dents manquantes : Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les dents qui sont manquantes

Plus en détail

TECHNIQUES INNOVANTES ET TENDANCES ACTUELLES EN RADIOTHÉRAPIE: FOCUS SUR LE CANCER DU SEIN ET DE LA PROSTATE

TECHNIQUES INNOVANTES ET TENDANCES ACTUELLES EN RADIOTHÉRAPIE: FOCUS SUR LE CANCER DU SEIN ET DE LA PROSTATE HIRSLANDEN LAUSANNE CLINIQUE BOIS-CERF CLINIQUE CECIL TECHNIQUES INNOVANTES ET TENDANCES ACTUELLES EN RADIOTHÉRAPIE: FOCUS SUR LE CANCER DU SEIN ET DE LA PROSTATE LA RADIOTHÉRAPIE A FAIT D ÉNORMES PROGRÈS

Plus en détail

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle.

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Qu est-ce que le glaucome? Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Le glaucome est attribuable à un mauvais écoulement du liquide intraoculaire (liquide

Plus en détail

Cardio-vasculaire et aviron

Cardio-vasculaire et aviron 1 Cardio-vasculaire et aviron 1/ Malaise après l effort (syncope) Pour ceux qui ont déjà assistés à des compétitions d aviron, on constate fréquemment des syncopes (surtout chez les jeunes) dès la ligne

Plus en détail

Les PRP : indications chirurgicales actuelles

Les PRP : indications chirurgicales actuelles Les PRP : indications chirurgicales actuelles Yoann BOHU Chirurgien orthopédique et traumatologique, manager médical et chirurgien du Racing Métro 92 En traumatologie, biomécanique et biologie sont les

Plus en détail

Prothèse de hanche La prothèse totale de hanche ou PTH Les éléments de la prothèse de hanche

Prothèse de hanche La prothèse totale de hanche ou PTH Les éléments de la prothèse de hanche Prothèse de hanche La prothèse totale de hanche ou PTH Utilisée le plus souvent pour les personnes souffrant d arthrose de la hanche ou de dégénérescence articulaire ou osseuse, l arthroplastie ou prothèse

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel Dr Norbert TEISSEIRE- RHUMATOLOGUE- Diplômé de Médecine Manuelle Ostéopathie Introduction. De nombreuses contusions

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 Laboratoires EXPANSCIENCE

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail