CHRONIQUES TNO SANTÉ 1 er avril 2008 au 31 mars 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHRONIQUES TNO SANTÉ 1 er avril 2008 au 31 mars 2009"

Transcription

1 CHRONIQUES TNO SANTÉ 1 er avril 2008 au 31 mars

2 Tables des matières Est-ce le début de la guérison d allergie aux arachides (26 mars 2009) p.3 En finir avec la constipation (19 mars 2009).. p.4 Mars : le mois de la nutrition (6 mars 2009).. p.5 La violence psychologique (27 février 2009)... p.6 L obésité : un trouble de comportement alimentaire? (13 février 2009),... p.7 Le café, la caféine et ses effets sur la santé (30 janvier 2009)... p.8 La bonne forme physique (16 janvier 2009) p.9 10 façons simples d évacuer le stress (9 janvier 2009)..... p.10 Savoir pelleter (19 décembre 2008) p.12 Le bonheur est contagieux! (12 décembre 2008). p.13 L hiver, l humeur et la lumière (5 décembre 2008). p.14 Troubles anxieux et troubles de l humeur (21 novembre 2008). p.15 Contraception : quelle méthode choisir? (14 novembre 2008).. p.17 La caféine ralentit la croissance du fœtus (7 novembre 2008) p.19 L eau, cet ingrédient essentiel (31 octobre 2008). p.20 Infections transmissibles sexuellement (ITS) (24 octobre 2008). p.21 Faites-vous vacciner contre la grippe (17 octobre 2008)... p.22 Le vaccin anti-vph (10 octobre 2008).. p.23 Les enfants et l éclatement de la famille (3 octobre 2008)... p.24 Comment chercher de l info médicale sur internet? (26 septembre 2008)... p.25 Une rentrée des classes en santé (19 septembre 2008). p.26 Tabac : les cigarettes sont radioactives (12 septembre 2008). p.27 Les déterminants de la santé (18 avril 2008).... p.28 Une bonne santé bucco-dentaire (11 avril 2008).. p.29 2

3 Est-ce le début de la guérison d allergie aux arachides? Parue le 26 mars 2009 Des enfants qui souffraient auparavant d'une allergie grave aux arachides peuvent maintenant en manger sans crainte. Des scientifiques ont rééduqué leur organisme pour que celui-ci tolère les arachides, en leur donnant à manger des quantités minimes de l'aliment même qui était dangereux pour eux. Il n'est pas conseillé d'essayer cette méthode par soi-même. Des médecins ont assuré un suivi étroit des enfants pendant le traitement, au cas où ceux-ci auraient eu besoin de soins d'urgence, et il n'existe aucun moyen de hacher une arachide aussi finement qu'il le faut pour obtenir les doses requises pour le traitement. Mais l'expérience permet d'entrevoir, pour la première fois, qu'une personne puisse un jour guérir d'une allergie mortelle aux cacahuètes. Des tests du système immunitaire ont révélé qu'il ne reste plus aucun signe d'allergie chez cinq enfants, tandis que d'autres peuvent maintenant tolérer des quantités d'arachides qui leur auraient auparavant causé des réactions allergiques. Les cinq enfants sont-ils guéris? Les médecins américains responsables de l'expérience affirment qu'il faudra les suivre pendant encore des années pour en être certains. Des recherches plus poussées sont en cours pour confirmer les résultats de l'étude pilote, dévoilés dans le cadre d'un congrès de l'american Academy of Allergy, Asthma and Immunology. Pour les parents des jeunes participants à l'expérience, ces résultats signifient qu'ils n'ont plus à craindre que le simple fait de partager le biscuit d'un camarade d'école n'entraîne une course vers l'urgence de l'hôpital le plus proche. L'un des enfants ayant participé à l'expérience, un garçon de sept ans, est considéré comme n'étant plus allergique depuis deux ans. À ses débuts dans le projet pilote, à l'âge de deux ans et demi, il ne pouvait tolérer un sixième d'arachide. À cinq ans, il pouvait consommer 15 cacahuètes à la fois sans montrer de signe de réaction allergique. Des millions de personnes souffrent d'allergies alimentaires. L'allergie aux arachides est considérée comme la plus dangereuse, puisque même de petites quantités de cet aliment peuvent susciter des réactions fatales. Source : sante.canoe.com 3

4 En finir avec la constipation! Parue le 19 mars 2009 Qui n'a jamais été victime des inconforts reliés à la constipation? Cependant, n'est-il pas embêtant de prendre conseil et de parler de ce malaise? Comprenez et trouvez des solutions à votre problème sans avoir à poser la question gênante. La constipation peut être définie par un retard ou une difficulté à évacuer les selles. Si vos selles sont dures, sèches et difficiles à évacuer ou s'il y a moins de trois selles par semaine, on pourra parler de constipation. Une maladie tabou Souvent secrète, la constipation concerne pourtant une personne sur cinq au Canada. La majorité des malades sont des femmes (80 %), en partie par des causes hormonales, et des personnes âgées. Maladie psychosomatique pour les uns, héréditaire pour les autres ses causes sont multiples. Découvrez l'essentiel sur ce trouble. Les causes Grossesse, pratique d'un sport, enfance Certaines périodes de la vie nécessitent une prise en charge particulière de la constipation. La plupart du temps, la constipation est causée par de mauvaises habitudes alimentaires, une alimentation pauvre en fibres et en liquides, de l'inactivité physique, un stress ou encore de l'anxiété. La constipation peut être aussi reliée à une maladie. On pense à des diverticulites, une lésion du côlon, une anomalie du métabolisme, un problème endocrinien ou neurologique. De nombreux médicaments peuvent également causer ou même compliquer la constipation. C'est le cas aussi, et cela peut vous surprendre, des laxatifs que vous prenez régulièrement et sur une longue période. Enfin, la constipation peut résulter d'allergies ou d'intolérances alimentaires, notamment au lactose du lait de vache. Cette situation est moins rare qu'on ne le croit chez les jeunes enfants constipés de façon chronique. Petits trucs et grands traitements Le plus souvent liée à de mauvaises habitudes, la constipation peut disparaître grâce à quelques conseils d'hygiène de vie. Buvez davantage : Consommez de l'eau, des jus de fruits et des soupes à volonté, sans trop forcer toutefois sur le café et le thé. Mangez plus de fibres : Consommez davantage de fruits et de légumes frais et secs, de céréales complètes dont le riz, les pâtes, les pains, etc. Pensez aux pruneaux : Un remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Pruneaux, jus et confitures de ces fruits sont des laxatifs naturels et efficaces. Faites de l'exercice : La vie sédentaire favorise la constipation. De simples exercices vous permettront de raffermir votre ceinture abdominale. Massez-vous le ventre. Prenez votre temps pour aller aux toilettes : Prenez un livre et installez-vous confortablement pour mieux vous relaxer. Imposez-vous des horaires réguliers. Ne vous retenez pas : Il ne faut pas vouloir différer le moment d'aller à la selle sous peine de ne pas y aller du tout. Évitez la dépendance aux laxatifs. Source :Doctissimo.ca 4

5 Mars : le mois de la nutrition Parue le 06 mars 2009 Comme vous le savez déjà, MARS est le Mois de la nutrition, le moment de l'année où les diététistes/nutritionnistes de tout le pays unissent leurs efforts pour mieux faire connaître l importance de bien s alimenter. La campagne 2009, dont le thème est «Bouger et bien manger, c est gagnant», marque le 28e anniversaire du Mois de la Nutrition. Année après année, cette campagne vise à encourager les Canadiennes et les Canadiens à faire des choix alimentaires sains partout où ils vont : à l'école, au travail, au restaurant, dans les centres commerciaux et les lieux de divertissement. Bien manger sainement peut aider les adolescents et les adultes actifs à prendre les devants! - Le fait de suivre les recommandations du Guide alimentaire canadien contribue à satisfaire les besoins énergétiques et en nutriments nécessaires à un style de vie actif. - Les aliments des groupes légumes et fruits, Produits céréaliers et Lait et substituts fournissent de bons glucides dont les muscles actifs ont besoin. - Les aliments des groupes Lait et substituts et Viandes et substituts fournissent des protéines de grande qualité qui contribuent à développer et à réparer les muscles. - Les aliments de tous les groupes alimentaires fournissent des vitamines et minéraux qui aident à convertir les aliments en énergie utilisable par le corps, à prévenir les infections et à développer des os résistants et des muscles forts. Alimentez votre style de vie actif! - Une saine alimentation, la pratique régulière d'une activité physique et un nombre d heures de sommeil suffisant sont autant de façons de mener une vie active et saine. - Des produits tels que les stimulants et les suppléments pour le développement des muscles ou la perte de poids ne sont pas nécessaires pour bénéficier au maximum des activités ou pour gagner de la masse musculaire ou perdre du poids. - Buvez un peu et mangez un repas léger quelques heures avant votre entraînement. Le meilleur repas sera constitué principalement de glucides et d'un peu de protéines et de gras. - Apportez de l'eau et prenez des gorgées tout au long de votre entraînement afin de demeurer hydraté. - Après votre entraînement, les aliments et les fluides aident votre corps à récupérer. Une saine alimentation et l'activité physique vont de pair Les guides d'activité physique du Canada peuvent aider à prendre des décisions éclairées en ce qui concerne l'activité physique. Pour de l'information sur la fréquence, la quantité, l intensité et le type d'activités qui vous convient, visitez le Source : Les diététistes du Canada 5

6 La violence psychologique Parue le 27 février 2009 Une histoire d intimidation à l école n est pas passée inaperçue dans une petite localité au Québec, à ALMA. Un jeune adolescent de 14 ans, David Fortin, est porté disparu depuis le 10 février dernier. Il aurait notamment été victime depuis un certain temps d'intimidation et avait de la difficulté à s'intégrer à son milieu scolaire. C est malheureux et ceci nous fait réfléchir. L intimidation fait partie de la violence psychologique. Il n'existe pas de définition universelle de la violence psychologique mais peut être définit comme un abus de pouvoir et de contrôle. Les comportements suivants sont généralement reconnus comme des formes de violence psychologique : Rejeter la personne - ignorer sa présence ou sa valeur; lui faire comprendre qu'elle est inutile ou inférieure; dévaloriser ses idées et ses sentiments. Dégrader la personne - l'insulter, la ridiculiser, lui adresser des injures, la parodier ou l'infantiliser; se comporter d'une manière qui porte atteinte à son identité, à sa dignité et à sa confiance en elle. Terroriser la personne - lui inspirer un sentiment de terreur ou de peur extrême; la contraindre par l'intimidation; la placer dans un milieu inapproprié ou dangereux, ou menacer de l'y placer. Isoler la personne - Limiter son espace vital; réduire ses contacts; restreindre sa liberté de mouvement dans son propre milieu. Corrompre ou exploiter la personne - L'amener à accepter des idées ou des comportements proscrits par la loi; l'exploiter matériellement ou financièrement; Priver la personne de chaleur humaine - Se montrer insensible et inattentif envers elle; faire preuve d'indifférence à son égard; ne s'adresser à elle qu'en cas de nécessité; ignorer ses besoins sur le plan mental. Quelques constatations - La violence psychologique s'accompagne ou non d'autres formes de mauvais traitements. - Quelle que soit la forme que prend la violence, elle a des conséquences sur le plan psychologique. Elle peut miner l'estime de soi chez la victime, le développement de l'intelligence, de la mémoire, de la reconnaissance, de la perception, de l'attention, de l'imagination et du sens moral chez les enfants. Que pouvez-vous faire? SI VOUS SUBISSEZ DE MAUVAIS TRAITEMENTS Rappelez-vous : Vous n'êtes pas seul(e) - Ce qui arrive n'est pas votre faute - Personne ne mérite d'être maltraité - Vous pouvez trouver de l'aide. SI VOUS SOUPÇONNEZ OU SAVEZ QU'UNE PERSONNE EST MALTRAITÉE Écoutez-la - Croyez-la - Appuyez-la Dénoncez-le. 6

7 L obésité : un trouble de comportement alimentaire? Parue le 13 février 2009 Qu est-ce que l obésité? D une façon générale, tout le monde connaît la spécificité d une personne obèse : il s agit d une personne plus «imposante» que les autres. Parfois certaines compagnies aériennes leur demandent de payer deux billets d avion pour un vol, en se justifiant par le fait que deux sièges sont utilisés... D une façon plus scientifique, l obésité peut être définie de la façon suivante : un excès de masse grasse dans le corps, résultat d un déséquilibre entre l apport calorique quotidien (tout ce que l on mange dans une journée) et les dépenses énergétiques (énergie dépensée lors de nos activités). L organisme reçoit plus qu il ne dépense et donc " stocke " une partie du surplus, la graisse. L Indice de Masse Corporelle (IMC) permet de délimiter poids normal, surpoids et obésité. On l obtient en divisant le poids par la taille. L indice d un poids normal se situe entre 20 et 25, celui d un surpoids entre 25 et 30, et celui de l obésité est supérieur à 30. Une pathologie des sociétés occidentales modernes L obésité est considérée comme une épidémie par l OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Dans le monde, 300 millions d adultes sont en surcharge pondérale (soit en surpoids soit obèse). Les pays «riches» restent les plus touchés, du fait de l abondance de nourriture et de la sédentarité. Ceci dit, l épidémie se propage dans le monde, même parmi les pays plus pauvres. Quelles en sont les causes? Vous l aurez compris, l organisme fonctionne comme une balance où les entrées et les sorties d énergie doivent avoir un rapport équilibré. Notre énergie est fournie par la nourriture et se mesure en calories, elle est dépensée tout au long de la journée. Il faut savoir que lorsqu on bouge ou que l on fait du sport le corps en dépense beaucoup plus que si l on reste inactif. Mais il faut savoir que pour un certain nombre de personnes le surpoids peut être lié à l hérédité ou à un dérèglement hormonal et ne dépend donc pas uniquement de leur volonté. Des facteurs psychologiques comme la dépression, l angoisse et la solitude peuvent aussi jouer dans l apparition d un surpoids ou d une obésité. Certaines personnes essaient de combler un manque ou un vide existentiel en se nourrissant au delà de leurs besoins. L obésité : un trouble du comportement alimentaire? Les troubles du comportement alimentaire sont classés parmi les maladies psychiatriques ou troubles mentaux, les plus répandus sont l anorexie et la boulimie. Les personnes atteintes sont en grande souffrance et ne peuvent s empêcher d avoir des comportements nuisibles à leur santé et répétitifs. Ils perdent peu à peu la liberté d agir comme ils le souhaitent et parfois rentrent dans une spirale qui peut les emmener jusqu à la mort. Concernant l obésité il s agit plus de mauvaises habitudes au quotidien que de troubles mentaux. Toutefois, on considère qu environ 10 à 20% des personnes présentant une obésité sont atteint de trouble du comportement alimentaire. Ce sont donc les mauvaises habitudes qu il faut combattre. Trouver des activités gratifiantes au lieu de regarder la télé, manger équilibré, et BOUGER!! Allez, au travail! Source : 7

8 Le café, la caféine et ses effets sur la santé! Parue le 30 janvier 2009 Le café est l une des boissons les plus consommées dans le monde. On le cultive dans plus de 70 pays, les deux principaux producteurs mondiaux étant le Brésil et la Colombie. Le climat du Canada ne permet pas la culture du café, mais on y fait beaucoup de transformation de grains importés. On estime que les Canadiens boivent plus de 15 milliards de tasses de café par année. Le café et le thé sont les principales sources de caféine chez l adulte.. Le consommateur de café moyen en boit trois tasses par jour. Contrairement à ce que l on pourrait croire, le café contient des vitamines et des minéraux ainsi que des composés antioxydants qui ont un effet bénéfique sur la santé. Néanmoins, le café contient aussi une multitude de composés chimiques dont les effets peuvent être opposés. Qu en est-il de la valeur nutritive de ces cafés? Le café expresso est une excellente source de magnésium pour la femme et une bonne source pour l homme. Le magnésium participe au développement osseux et à la construction des protéines entre autres. Les grains de café sont riches en fibres alimentaires. Une certaine quantité se retrouverait dans le café préparé. Ce qui ferait du café l une des rares boissons à contenir des fibres alimentaires. Le café infusé et le café expresso sont une excellente source de vitamine B1, B2 et B3. Ces vitamines participent à de nombreuses réactions métaboliques et contribuent particulièrement à la production d énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l alcool que nous ingérons. Effets du café sur la santé La plupart des données sur le lien bénéfique entre la consommation de café et la réduction des maladies chroniques (diabète type 2, maladies cardiovasculaires, cancer, maladies du foie, maladie de Parkinson ou la goutte) ont été obtenues à partir d études épidémiologiques. Selon certains chercheurs, il faut interpréter ces résultats avec prudence, car ils peuvent comporter des biais. Par exemple, la façon de calculer la quantité de café et de caféine consommés quotidiennement peut varier grandement d une étude à l autre (variation dans la grosseur d une tasse de café, la durée d infusion, le type de grains utilisé, etc.). De plus, certains facteurs «confondants» comme la consommation d alcool et l usage de la cigarette, ne sont pas toujours bien évalués. Malgré certains bénéfices liés à sa consommation, il demeure prudent, dans un contexte de santé publique, de recommander la modération. Ce qui signifie, en termes plus concrets, une consommation de trois tasses ou 400 mg à 450 mg de café par jour. Selon Santé Canada, cette quantité ne représente pas de danger pour la santé humaine. Précautions Pour les consommateurs de café, des précautions s'imposent, car on risque de développer certains problèmes de santé dont le reflux gastro-oesophagien, ulcère gastroduodénal, syndrome de l'intestin irritable, malabsorption du fer, risque d'avortement spontané, irritabilité du bébé ou perturbation du sommeil. À votre café, mais la modération a bien meilleur goût! Source : Café-passeportsante 8

9 La bonne forme physique! Parue le 16 janvier 2009 Nous sommes nombreux en début de l année à prendre des résolutions afin d'améliorer la qualité de notre vie. Parmi les résolutions les plus populaires citons entre autre : arrêtez de fumer, perdre du poids et éviter l'effet yoyo, faire de l'exercice et s'inscrire dans une salle de sport (la motivation s'effrite dès mi-février), arrêtez la malbouffe, etc. EXERCICE PHYSIQUE. Les études révèlent que seulement 35 % environ des Canadiens font suffisamment d'activité physique de façon régulière. Pourtant, l'activité physique régulière peut aider à conserver un poids santé tout en réduisant les risques d'être atteint d'un trouble tel une maladie cardiaque, l'hypertension et le diabète. Pourquoi faire de l exercice? L'exercice peut contribuer à : améliorer votre tonus musculaire, chasser le stress, améliorer votre apparence physique, accroître votre énergie et améliorer votre concentration, protéger vos os, améliorer votre circulation sanguine, améliorer votre digestion, avoir du plaisir et socialiser. Si vous n'êtes pas friand des exercices éreintants en centre de conditionnement, rassurez-vous : il existe de nombreuses manières amusantes de rester en forme grâce à des activités extérieures. Quelques idées d activités physiques La santé, ça marche! La marche est l'une des activités les plus simples pour garder la machine bien huilée. Faites votre marche après le déjeuner ou le dîner, ou encore descendez de l'autobus un arrêt avant quand vous allez au travail. À vous de jouer! Plus jeune, vous avez probablement fait voler un cerf-volant ou joué au Frisbee. Pourquoi pas maintenant? Une fois dans le parc, vous pourriez découvrir d'autres activités susceptibles de vous encourager, vous et votre famille, à vous amuser en faisant de l'exercice. Inaugurez un centre de conditionnement physique familial. Rassemblez votre famille un soir ou durant le week-end et dressez une liste d'activités appréciées de tous. Affichez-la sur le réfrigérateur avec un calendrier et prévoyez des soirées où vous pourriez essayer une nouvelle activité. Un programme d'activités amusantes sera plus bénéfique à votre famille qu'une liste d'émissions télé... - Place aux sports! La plupart des activités sportives améliorent la forme physique, contribuent à la santé du cœur et des os, et aident à maintenir un poids santé. Nul besoin d'être un athlète professionnel pour tirer avantage des sports d'équipe ou individuels. Les sports d'équipe sont aussi une très bonne façon de rencontrer d'autres gens souhaitant demeurer en santé Retour à la base... Les données scientifiques indiquent que même des activités quotidiennes de faible intensité ont des effets positifs sur la santé. Vous pouvez demeurer en santé grâce à des activités telles que le jardinage et les travaux d'entretien extérieurs, des activités récréatives comme la natation, le bowling, le vélo ou la danse, les travaux domestiques, monter les escaliers, etc. Source: Soins de santé au Canada, Canoe santé 9

10 10 façons simples d évacuer le stress Parue le 09 janvier 2009 Vous vous noyez dans le stress? Prenez des mesures préventives avant qu il ne resserre son étreinte. Voici quelques astuces pour contrer le stress. 1. Appuyez-vous sur les autres Des études sur les animaux et sur les humains illustrent les bénéfices des rapports sociaux sur les réactions au stress. Créez un réseau d amitiés vers lequel vous tourner. Partagez vos ennuis avec un ami et demandez-lui conseil. Évitez de fréquenter les gens qui ont des sautes d humeur ou qui sont déprimés en permanence. 2. Faites le ménage Jetez les vieilles piles de magazines, les recettes périmées et les formulaires d impôts dont vous n avez plus besoin. Un environnement bien rangé vous évitera l énervement de ne pas retrouver la chose dont vous avez besoin et procure le sentiment apaisant que tout est en ordre. 3. Éliminez la pression de dernière minute Prévoyez 15 minutes d avance à vos rendez-vous, organisez le paiement de vos factures (renseignez-vous sur les paiements automatiques), prévoyez les paiements à l avance, achetez des cartes de vœux en réserve quand vous en trouvez qui vous plaisent. 4. Tenez un journal Faites le point sur votre journée, vos émotions et vos objectifs personnels. Notez tout ce qui vous angoisse pour déterminer les comportements appropriés. Écrire procure une détente et permet de prendre du recul. 5. Organisez-vous Rangez factures, paperasse, lettres. Choisissez des endroits accessibles pour ce que vous utilisez le plus souvent. Chaque jour, prenez cinq minutes pour ranger votre lieu principal. Gardez sous la main un calendrier et un semainier. 6. Offrez-vous un massage En plus de procurer une détente, il permet de diminuer le niveau d hormones de stress dans le sang et stimule la production de sérotonine par le cerveau, un agent chimique associé à la relaxation et au sentiment de bien-être. 7. Coupez votre liste de tâches en deux Vous avez mis la barre trop haut! Sélectionnez les choses à faire les plus importantes à long terme. Vous n y arrivez pas? Confiez-en à quelqu un d autre. Embauchez votre petit voisin pour l entretien du jardin, ou commandez votre repas au lieu de le cuisiner. 8. Réservez-vous du temps Donnez la priorité à votre pause «relâche et régénération». Prévoyez-en une au moins tous les deux jours. Même si cela signifie de renoncer à une activité, prenez le temps de vous distraire. Détendez-vous en solitaire avec un livre et la musique que vous aimez. 9. Évitez les foules Prévoyez vos transports en dehors des heures de pointe ; allez dîner 15 minutes avant l heure d affluence ; choisissez de faire vos courses le jeudi plutôt que le samedi; achetez vos vêtements par correspondance. 10. Riez Le rire déclenche la production d endorphines qui soulagent la douleur et exhaussent le sentiment de bien-être. Son effet stimulant sur le cœur, les poumons et les muscles renforce vos défenses immunitaires. Rire 20 secondes vous procure autant d oxygène que trois minutes d exercices aérobics. De plus, il est presque impossible de demeurer 10

11 tendu lorsqu on rit. Recherchez ce qui fait rire : dessins animés, vidéos de comédie, spectacles de variétés, livres, etc. Blaguez avec des amis. Envoyez des courriels amusants à vos amis. Source: Soigner Votre Corps, Reader s Digest Canada 11

12 Savoir pelleter de manière sécuritaire Parue le 19 décembre 2008 Savoir pelleter de manière sécuritaire Pressé de partir au travail un matin, vous sortez de la maison et réalisez qu une belle neige est tombée. Vous prenez la première pelle à portée de main et affrontez cette corvée indésirable sans aucune préparation. En fin d après-midi, vous vous penchez pour mettre vos bottes et vous vous demandez pourquoi, en vous relevant, vous avez le dos complètement «barré». Bien se préparer Le pelletage est très exigeant, à la fois pour les systèmes musculaire et cardiovasculaire. Il faut donc procéder de façon sécuritaire. On suggère donc une période d échauffement de 5 à 10 minutes avant de débuter, pour délier les articulations et activer la circulation sanguine. Type de pelle à utiliser Le moyen le moins dommageable, le plus efficace et le plus facile de pelleter de la neige est la souffleuse. Malheureusement, ce n est pas tout le monde qui est en mesure de se munir d un tel engin. Si vous devez choisir une bonne pelle, elle doit être légère et la lame ne doit pas être trop large. Le manche doit être suffisamment long pour que vous n ayez pas à vous pencher pour déneiger. Bien pelleter Poussez la neige au lieu de la soulever. Vous éviterez les torsions et épargnerez vos genoux et votre dos tout en diminuant les risques de développer une hernie discale lombaire. Si vous devez absolument lancer la neige, prenez seulement la quantité que vous pouvez soulever facilement, pliez les genoux, forcez avec vos cuisses au lieu de forcer avec votre dos et gardez la pelle près de votre corps. Il est très important de ne jamais tourner le tronc et de lancer la neige par-dessus son épaule ou de côté. Prendre son temps Travaillez à un rythme régulier et prenez des pauses fréquentes, surtout si la neige est lourde et mouillée. Si vous éprouvez de la fatigue et de l essoufflement, reposez-vous toutes les 10 à 15 minutes. Ce n est pas un concours de vitesse que vous faites! Conseils Buvez beaucoup d eau : la déshydratation survient autant en hiver qu en été. Portez plusieurs couches de vêtements que vous pourrez retirer au besoin, tout en gardant l attirail nécessaire pour prévenir les engelures. Portez des chaussures ou des bottes avec de bonnes semelles antidérapantes. Essayez d éviter la caféine et la nicotine. Ces stimulants risquent d accélérer votre rythme cardiaque et d imposer un stress accru à votre coeur. Appliquez de la glace sur les régions douloureuses pendant 10 à 15 minutes. Source : SantéOntario.com 12

13 Chronique Santé TNO Le bonheur est contagieux! Parue le 12 décembre 2008 Le bonheur est contagieux! C est ce qu affirme une étude de l Université de Californie à San Diego (UCS) et de l école de médecine de Harvard qui montre que le bonheur se propage au-delà d un individu, plus loin dans son réseau social. Cette nouvelle recherche menée par James Fowler de l UCS et par Nicholas Christakis de Harvard et qui est publiée dans le British Medical Journal de décembre 2008, montre que le bonheur se répand comme une véritable contagion. Il ne fait pas seulement son chemin d une personne à un autre, mais se dissémine jusqu à trois personnes plus loin, autrement dit va de l ami à l ami de l ami. «Les scientifiques s intéressent au bonheur depuis longtemps, a déclaré James Fowler dans un communiqué de l UCS. Ils l ont étudié sous différents aspects qui vont de gagner à la loterie en passant par la perte d un emploi jusqu à la maladie. Mais ils n ont jamais pleinement examiné l effet qu ont les autres. Nous montrons que le bonheur peut se propager d une personne à une autre et encore à une autre dans une réaction en chaîne par le biais du réseau social.» Le bonheur est collectif «L un des principaux déterminants du bonheur est le bonheur des autres, a affirmé pour sa part Nicholas Christakis. L une des caractéristiques innovantes de notre travail était d explorer l idée que les émotions sont un phénomène collectif et non pas seulement individuel.» Pour mener leur étude, James Fowler et Nicholas Christakis ont utilisé des données provenant de la Framingham Heart Study (FHS) pour recréer un réseau social de personnes dont le niveau de bonheur a été mesuré à partir de 1983 à Pour évaluer le bien-être émotionnel des participants, ils ont analysé leurs réponses au moyen des quatre indices de l échelle de mesure du bonheur qui a été développée par le Center for Epidemiological Studies Depression Scale. Ces indices sont: «Je sens de l espoir quant à l avenir»; «J ai été heureux»; «J ai aimé la vie»; et «j ai senti que j étais aussi bien que les autres personnes.» Le bonheur aime la compagnie En étudiant, les données de la FHS James Fowler et Nicholas Christakis ont observé que le bonheur aime la compagnie. Les gens heureux ont tendance à se regrouper ensemble, ont-ils noté tout autant que les personnes ayant plus de contacts sociaux semblent généralement plus heureuses. Les chercheurs ont signalé toutefois que ce qui importe n est pas seulement le nombre total de contacts avec les autres, mais le nombre de ceux qui sont heureux. En moyenne, chaque ami heureux augmente de 9 % ses propres chances d être heureux. Par contre, chaque ami malheureux les diminue de 7 %. Les chercheurs ont découvert que le bonheur se répand dans un réseau social jusqu à trois degrés de séparation: il y a 15 % plus de chances d être heureux si le contact se fait directement avec la personne heureuse, 10 % si c est l ami d un ami qui est heureux et 6 % si c est l ami d un ami d un ami. Source : sante.canoe.com 13

14 L hiver, l humeur et la lumière Parue le 05 décembre 2008 L hiver, l humeur et la lumière Rues verglacées, ciel couvert et vague de froid Même les Canadiens qui adorent l hiver peuvent finir par en avoir assez. Mais si votre humeur maussade persiste et vous empêche de bien fonctionner, il se peut que vous souffriez d un type de dépression qui se manifeste de façon saisonnière. En hiver, quand les jours raccourcissent, pour plus de Canadiens débute un nouveau calvaire, car ils souffrent du désordre affectif saisonnier ou dépression hivernale. À la même période, près de 60 % de la population subit le blues de l hiver. La recherche sur la dépression hivernale se poursuit, mais on croit connaître quelques-uns des facteurs qui y sont liés. On peut citer entre autres : Réduction du nombre d heures de clarté, qui peut entraîner une diminution importante de la quantité de certaines substances chimiques qui régissent l humeur dans le cerveau; Perturbations hormonales (cortisol, thyroïde) Réduction de la sensibilité de la rétine à la lumière Températures froides de l hiver, qui peuvent inciter le corps à se reposer et perturber le rythme circadien (le cycle naturel de 24 heures du corps) Pression barométrique et importance des précipitations Mécanismes psychologiques et traits de personnalité Neurotransmetteurs et messagers chimiques dans le cerveau qui contribuent à réguler le sommeil, l humeur et l appétit il peut y avoir une perturbation du taux de ces substances chez les personnes atteintes de dépression hivernale Certaines personnes sont plus vulnérables que d autres. Les habitants des zones nordiques, qui ont des quarts de travail, généralement des femmes, sont soudainement moins énergiques, manquent d intérêt pour leurs activités habituelles, sont d humeur maussade, et se sentent plus fatigués. Il ne faut toutefois pas confondre le blues hivernal avec la dépression saisonnière. Cette dernière frappe beaucoup plus fort et se caractérise par des malaises physiques, une baisse d énergie, de la tristesse, une libido à plat, un désir d isolement, un besoin accru de sommeil, des difficultés de concentration. Pour chasser ce mauvais blues, outre un séjour au soleil, il y a luminothérapie qui consiste à s exposer à une lumière blanche intense qui rappelle celle du soleil l été. Cela peut permettre un regain de vitalité et une humeur plus joyeuse. Des appareils sont en vente libre dans les pharmacies. De plus, les aliments étant des régulateurs du cerveau, quelques changements des habitudes alimentaires pourraient être bénéfiques pour l humeur et la vitalité : diminuer la quantité de café, éviter de sauter des repas, consommer du poisson gras une ou deux fois par semaine, privilégier les légumes verts feuillus et les céréales complètes qui sont riches en B6, miser sur des aliments complets, des fruits et légumes de saison. Malgré une bonne hygiène de vie, 5 % de la population devra consulter, car elle, elle souffre de dépression hivernale. Source : sante.canoe.com 14

15 Troubles anxieux et troubles de l humeur Parue le 21 novembre 2008 Troubles anxieux et troubles de l humeur Tout le monde connaît des hauts et des bas dans, mais certaines personnes sont affectées par ces troubles avec une plus grande intensité et pendant des périodes plus longues que la plupart des gens. Trouble d anxiété généralisée, trouble bipolaire, crises de panique, phobie sociale, trouble obsessionnel compulsif, dépression, syndrome de stress post-traumatique, voilà une liste non exhaustive de troubles mentaux qui figurent parmi les plus fréquents au Canada et que l on classe sous le terme plus général de troubles anxieux et troubles de l humeur. Ces troubles ont des points en commun : (1) ils peuvent toucher n importe qui : adolescent ou personne âgée, homme ou femme, personne mariée ou célibataire, riche ou pauvre; (2) ils sont attribuables à des anomalies dans le fonctionnement du cerveau, anomalies qu on ne peut pas consciemment corriger; (3) Personne ne décide d être déprimé, ou d avoir des crises de panique; ces problèmes surviennent contre notre gré. Dépression La dépression, telle que décrite par les professionnels de la santé, est bien plus que le sentiment d apathie ou de tristesse que nous éprouvons tous de temps à autre. Être cliniquement déprimé signifie qu on présente tous les jours, pendant au moins deux semaines, des symptômes assez graves pour nuire à notre fonctionnement, notamment : sentiments de dépression, de tristesse, de vide, absence notable de plaisir dans les activités quotidiennes, changement de poids, variation du sommeil, ralentissement physique, perte d énergie, sentiments d inutilité, d impuissance, de désespoir et de culpabilité, difficulté à prendre des décisions et pensées suicidaires ou liées à la mort. Crise de panique Une crise de panique est quelque chose de terrible. D ordinaire, elle apparaît soudainement et allie des symptômes physiques (tremblements, transpiration, palpitations, nausées, essoufflement) à un sentiment intense, souvent perçu et décrit comme un «sentiment de catastrophe imminente», c est-à-dire le sentiment que quelque chose d affreux est sur le point de se produire. Ainsi, les crises de panique mènent souvent à d autres troubles anxieux, comme l agoraphobie (peur des lieux publics). Trouble obsessionnel compulsif Les obsessions sont des pensées ou des craintes persistantes qui préoccupent l esprit; elles surviennent spontanément et sont difficiles à chasser. Par exemple, telle personne peut être obsédée par les microbes, et s inquiéter sans cesse de la possibilité d attraper une infection en touchant à une poignée de porte. Les compulsions, en revanche, sont des actions spécifiques qu on fait de façon répétitive, souvent en réponse à une obsession dans notre exemple, la personne peut se laver les mains vingt fois après avoir touché une poignée de porte. Les personnes aux prises avec des obsessions et des compulsions sont tout à fait conscientes que leurs pensées et leurs actions ne résistent pas à une analyse logique, mais elles sont incapables d y mettre fin sans être en proie à une grande anxiété. Comment diagnostique-t-on les troubles anxieux et les troubles de l humeur? Les troubles anxieux et les troubles de l humeur ne peuvent être diagnostiqués ni par des tests sanguins, ni par des radiographies ni par d autres genres d instruments. Seule une entrevue attentive par un professionnel de la santé permet de les déceler. Les médecins de famille, les psychiatres, les psychologues et d autres spécialistes de la santé mentale sont en mesure de procéder à ce type d évaluation. Que puis-je faire pour aider quelqu un qui souffre d un trouble anxieux ou d un trouble de l humeur? 15

16 Vous pouvez l aider en cherchant à obtenir des renseignements précis et à bien comprendre ces maladies. Une étape importante consiste à encourager voire organiser une visite chez un professionnel de la santé qui pourra aider à évaluer le problème. Si un médicament est prescrit, vous pouvez veiller à ce qu il soit pris correctement et régulièrement. Enfin, vous pouvez aider la personne simplement en faisant preuve de bienveillance et de compréhension. Source : Association canadienne des troubles anxieux 16

17 Contraception : quelle méthode choisir? Parue le 14 novembre 2008 Des millions de Canadiens utilisent des méthodes contraceptives, et pourtant plus de 40 % des grossesses au Canada aujourd hui ne sont pas prévues. Pour pouvoir prévenir une grossesse, les contraceptifs doivent être utilisés correctement et de manière assidue. C est pourquoi il est important de savoir quelles sont vos options en la matière et de déterminer quelle est la méthode de planification des naissances la plus appropriée pour vous. Si vous oubliez d utiliser la méthode que vous avez choisie, ou si elle a des effets secondaires, ou si elle est difficile à utiliser, il est probable que vous cesserez de l utiliser ou vous ne l utiliserez pas tout le temps. Voilà pourquoi il est important de choisir une méthode contraceptive qui vous convienne et soit en harmonie avec votre mode de vie. Lorsque vous réfléchissez au mode de contraception à employer, assurez-vous de prendre en compte tous les détails. Posez-vous les questions suivantes, par exemple, lequel je risquerai le moins d oublier? Y a-t-il en plus des avantages pour ma santé? Lequel a des effets secondaires possibles ou des caractéristiques indésirables? Est-ce que je suis protégée contre des maladies transmises sexuellement? Quel contraceptif est le plus approprié pour mon état de santé actuel? Quel est son niveau d efficacité? Les méthodes chirurgicales Pour les personnes n ayant pas l intention d avoir des enfants plus tard, une intervention chirurgicale peut être une option à considérer. Pour les hommes, l opération courante est la vasectomie. Il s agit de couper ou de bloquer le tube qui transporte le sperme des testicules au pénis. Chez les femmes, l intervention chirurgicale habituelle est la ligature des trompes : les trompes de Fallope sont coupées, scellées ou bloquées, afin de créer une barrière permanente entre le sperme et l œuf. Ces deux méthodes sont conçues pour être permanentes, toutefois une opération appelée réanastomose, qui débouche ou reconnecte le tube ou les tubes, peut restaurer la fécondité dans environ la moitié des cas. Les options à durée prolongée Certaines méthodes contraceptives ont un effet durable et ne doivent être renouvelées que très rarement. Si vous êtes toujours en pleine activité, si vous ne voulez pas avoir à vous souvenir de prendre une pilule contraceptive chaque jour, et si vous n avez pas l intention de fonder une famille dans un avenir prochain, ces méthodes pourraient vous convenir : le timbre transdermique anticonceptionnel (à changer 1 fois par semaine), une injection hormonale (avec rappel tous les 3 mois), un anneau vaginal (à changer 1 fois par mois), un dispositif intra-utérin libérant de la progestine (à changer 1 fois tous les 5 ans), un dispositif intra-utérin en cuivre (à changer 1 fois tous les 10 ans). Les pilules La méthode contraceptive la plus connue est sans nul doute «la pilule». En fait, ce n est plus seulement «la» pilule, car il existe aujourd hui bien des sortes de pilules anticonceptionnelles. Il y en a qui utilisent une seule hormone, d autres utilisent une combinaison d hormones; certaines en ont de faibles doses, d autres en ont de fortes doses; quelques-unes ont un cycle de 28 jours avec pilules, d autres ont un cycle de 21 jours avec et 7 jours sans pilule. Consultez votre médecin pour savoir quelle méthode serait la meilleure pour vous. Les méthodes barrières Plusieurs méthodes de planification des naissances sont conçues pour empêcher le sperme d atteindre l œuf. Ces dispositifs doivent être appliqués ou insérés juste avant le rapport sexuel et retirés peu après. Ce sont les diaphragmes, les capes cervicales, les éponges vaginales, les préservatifs (condoms) masculins, les préservatifs (condoms) féminins. 17

18 Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, les éponges peuvent être insérées plusieurs heures avant la relation sexuelle et retirées plusieurs heures après, mais le préservatif est la seule méthode contraceptive offrant en plus une protection fiable contre les infections transmises sexuellement (ITS). Source : Canoe santé-santé féminine 18

19 La caféine ralentit la croissance du fœtus Parue le 07 novembre 2008 La consommation de caféine à tout moment au cours de la grossesse vient d être associée à un risque accru de ralentissement de la croissance du fœtus (poids plus faible à la naissance), selon une étude publiée aujourd hui dans le très respecté British Medical Journal. Bien que certaines études antérieures aient signalé l influence de la caféine sur la grossesse, l étude réalisée par des Britanniques de l Université de Leicester vient montrer que peu importe la quantité de caféine contenue non seulement dans le café, mais aussi dans le thé, le cola, le chocolat, le cacao ainsi que dans certains médicaments d ordonnance, celle-ci ralentit la croissance du fœtus. L'impact de la caféine Entre 2003 et 2006, les chercheurs ont étudié l impact de la prise de caféine chez 2645 femmes enceintes qui étaient alors âgées en moyenne de 30 ans et qui en étaient de 8 à 12 semaines de grossesse. L équipe dirigée par le Dr Justin Konje qui a joint ses efforts à des chercheurs de l Université de Leeds a observé que 62 % de la caféine ingérée par les femmes provenait du thé alors que seulement 14 % venait du café, 12 % du cola, 8 % du chocolat et 2 % de boissons non alcoolisées. Bien que la moyenne de caféine prise par les femmes durant la grossesse ait été 159 mg par jour, ce qui représente une quantité beaucoup plus faible que la limite de 300 mg par jour que recommande la Food Standards Agency britannique, les chercheurs ont indiqué que toute quantité de caféine, même faible, avait une influence sur la croissance du fœtus. Même une tasse de café, c'est trop La consommation de plus de 100 mg par jour de caféine, ce qui équivaut à moins d une tasse de café, a été associée à une réduction de poids du bébé à la naissance. Les chercheurs ont noté un effet particulièrement significatif chez les femmes qui consommaient plus de 200 mg de caféine par jour. Les auteurs de l étude ont également observé que le lien entre la caféine et le ralentissement du développement du fœtus a été plus fort chez les femmes qui métabolisaient plus rapidement la caféine. Les chercheurs suggèrent aux femmes enceintes de réduire leur consommation de caféine, et de ne pas la remplacer par des alternatives telles que les boissons alcoolisées ou des boissons gazeuses sucrées. L étude intitulée Human maternal caffeine intake during pregnancy and the risk of fetal growth restriction: large prospective study a été mise en ligne le 3 novembre 2008 sur le site du British Medical Journal. Source : British Medical Journal 19

20 L eau, cet ingrédient essentiel Parue le 31 octobre 2008 Tout le monde n est pas nécessairement d accord sur les derniers conseils nutritionnels à la mode, mais un conseil fait l unanimité : boire beaucoup de liquide, particulièrement de l eau, est vraiment très bon pour vous. Malheureusement, ceux qui suivent ce conseil constituent une minorité. En moyenne, les Canadiens boivent environ 4 verres de 250 ml par jour, tout en prenant grosso modo la même quantité de liquides déshydratants tels le café et les colas. Ce n est vraiment pas bon, puisque tous les systèmes de l organisme, y compris le système immunitaire, ont besoin d eau pour accomplir des tâches vitales telles que la régulation de la température corporelle et le transport des nutriments. Comme l organisme perd de l eau tous les jours par la transpiration, les sécrétions et l élimination, il lui faut un apport constant de liquides pour fonctionner à son meilleur. Même une légère déshydratation, état dans lequel vous vous trouvez déjà lorsque vous ressentez de la soif, peut entraîner de la fatigue. Cela peut également constituer un risque pour vos voies urinaires. Une étude de la Harvard University School of Public Health menée auprès de hommes a permis d observer que ceux qui buvaient au moins 6 verres de 250 ml d eau par jour couraient deux fois moins de risques de souffrir du cancer de la vessie que ceux qui n en buvaient qu un seul verre. La quantité dont on a besoin chaque jour varie en fonction de la personne; inutile, donc, de s obliger à boire huit verres d eau par jour, comme le veut le précepte. Si votre urine est jaune pâle, c est signe que vous buvez assez. Autre bon signe, les mictions fréquentes, à moins que cette situation ne soit causée par un médicament que vous prenez ou une maladie. Répartissez votre consommation de liquide tout au long de la journée afin que les concentrations de vos fluides corporels restent constantes, et buvez plus que ce que votre soif vous indique, car cette sensation disparaît rapidement dès le moment où vous commencez à boire soit bien avant que vous n ayez compensé le liquide perdu. Eau, lait, jus, infusion, lait frappé, voire même boisson légèrement gazeuse, tous ces liquides contribueront à vous réhydrater. Autant l eau est nécessaire, autant elle peut être nocive, comme le soulignent périodiquement les bulletins de nouvelles. Les réservoirs souterrains de carburant ou les cuves d entreposage de déchets industriels peuvent fuir et contaminer l eau. Si la qualité de l eau potable de votre collectivité vous préoccupe, envisagez la possibilité de bouillir l eau avant de la consommer. Heureusement, toutefois, ces problèmes sont rares, les sources publiques d approvisionnement en eau potable étant généralement protégées contre ce type de contamination. Source : Sélection du Reader s Digest 20

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Prévention des chutes

Prévention des chutes Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population de son territoire

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE LES SYMPTÔMES DE LA FATIGUE - Maux de tête; - Douleurs musculaires; - Problèmes d appétit (absence d appétit ou augmentation); - Problèmes de sommeil (insomnie, incapacité

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

Vivre avec le VIH. Point de départ

Vivre avec le VIH. Point de départ Vivre avec le VIH Point de départ Vous venez d apprendre que vous avez le VIH et vous cherchez des repères? Nous pouvons vous aider. Voici quelques questions auxquelles vous trouverez réponse dans ce livret

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

SAVOIR RECEVOIR. Un art, mais aussi une responsabilité.

SAVOIR RECEVOIR. Un art, mais aussi une responsabilité. SAVOIR RECEVOIR Un art, mais aussi une responsabilité. Pour débuter Pour vous aider à planifier une activité dont vous jouirez autant que vos invités, Éduc'alcool vous offre ce guide qui vous permettra

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE]

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE] 2 P age Sommaire Qu Est-Ce Que Le Reflux Gastrique?... 2 Les Aliments Responsables Du Reflux Gastrique... 5 Comment Prévenir Le Reflux Gastrique... 7 Des Remèdes Simples Pour Traiter Le Reflux Gastrique...

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Ce pamphlet contient des informations générales que vous devriez connaître avant de traiter une fausse couche avec du misoprostol. Quand

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Assurance. Comment utiliser l'assurance santé

Assurance. Comment utiliser l'assurance santé Assurance Comment utiliser l'assurance santé Prendre en charge votre assurance santé Maintenant que vous avez une assurance santé, vous pouvez obtenir les soins de santé dont vous avez besoin, lorsque

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales *Les présentes lignes directrices ont pour seul but de donner des renseignements généraux. Elles

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

Lutter contre les chutes

Lutter contre les chutes Lutter contre les chutes Réduire le risque des chutes à domicile et à l'extérieur Enjeu Personne n'est à l'abri des chutes, mais le risque augmente avec l'âge. Voici quelques mesures simples que vous pouvez

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider

Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider Quoi faire ou ne pas faire? Voilà souvent la question que se posent les parents et ami(e)s proches d une personne souffrant d anorexie et de boulimie.

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Protégeons-nous ensemble!

Protégeons-nous ensemble! Grippe saisonnière. Protégeons-nous ensemble! Informations importantes pour vous et votre famille. www.sevaccinercontrelagrippe.ch www.ofsp.admin.ch B C Qu est-ce que la grippe saisonnière et quels en

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

La vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne La vaginose bactérienne L infection vaginale la plus courante Les infections vaginales Dans la population féminine adulte, c est le motif de consultation le plus fréquent. La plupart des femmes auront

Plus en détail

Le Régime Alimentaire. LR Health & Beauty Systems

Le Régime Alimentaire. LR Health & Beauty Systems Le Régime Alimentaire LR Health & Beauty Systems Les accessoires Le mètre La balance LR géniale LR a créé pour vous un mètre qui calcule votre indice de masse corporelle (IMC) achetez le ref Ruban BMI

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

La constipation occasionnelle chez l adulte

La constipation occasionnelle chez l adulte Laconstipationoccasionnellechezl adulte Laconstipationsedéfinitparladiminutiondelafréquencedessellesendessousde3parsemaine. Cette définition ne constitue pas une règle absolue, la fréquence des selles

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

Idées reçues ou vérités?

Idées reçues ou vérités? Sous le haut patronage et en présence du président de la République 1 re convention de la société face au cancer Ligue contre le cancer dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense Idées reçues

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice!

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! L aide d aujourd hui. L espoir de demain... MD Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! Ce qu il faut savoir sur la santé du cerveau, l Alzheimer et les maladies apparentées Votre cerveau

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé)

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) EMA/90006/2015 EMEA/H/C/001104 Résumé EPAR à l intention du public vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) Le présent document est un résumé du rapport européen public d évaluation

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4 Anémie et maladie rénale chronique Phases 1-4 Initiative de qualité en matière d issue des maladies rénales de la National Kidney Foundation Saviez-vous que l initiative de qualité en matière d issue des

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail