BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane"

Transcription

1 Association : Conscientisation et Réflexion pour la Promotion de L Elevage. (ACRPE) Arrêté n 0033/MI/SP/D/DGAPJ/DLP BP : 24 Tahoua Tel : BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane Février 2012

2 INTRODUCTION Relativement à la distribution gratuite des céréales au profit de 158 ménages nigériens retournées de la Libye dans la Commune Urbaine d Abalak en Juillet 2011, une évaluation de la situation des bénéficières avait été effectuée aux mois de Novembre 2011 et Janvier A la lumière des ces deux (2) évaluations, l Association Amici-Azawak a décidé d apporté un soutien financier pour la réalisation de la proposition faite par les chefs des villages en question. 1. Historique de la banque Suite aux informations recueillis, l Association Amici-Azawak, partie prenante de cette action d urgence avait suggéré les informations suivante : «Comprendre la proposition des chefs des villages suite à la mission de Novembre 2011 et dressé une évaluation financière de celle-ci», dont le présent compte rendu de mission a pour objet. Périodes de la mission : Du 05 au 08 Janvier 2012 Moyens de locomotion : Moto Responsable de la mission : Mohamed Ahmoudou Objectif de la mission : Comprendre la proposition des chefs des villages suite à la mission de Novembre 2011 et dressé une évaluation financière de celle-ci. Méthode utilisé : Entretiens Résultats obtenus : A la lumière des entretiens avec les chefs des villages concernés, ces derniers proposent de mettre en place une banque d aliments bétail qui permettra aux populations de faire face aux sécheresses qui sont devenues quasiment chroniques. Le principe est de mettre en place une banque d aliments bétail qui sera géré par des personnes issus des villages concernés. Le comité de gestion achète le stock dans la période entre le mois de Novembre et celui de Février où les intrants coutent moins chère l emmagasine jusqu à la période de soudure (mois de juin, juillet et parfois aout) pour le vendre à un prix modéré (en dessous du marché). En effet dans cette période et surtout dans une année de sécheresse les prix flambent. Par exemple un sac du son de 50 kg qui présentement (Janvier) coute 8000 CFA peux aller jusqu à CFA en période de soudure. A la fin de chaque entretient, trois questions se posent :

3 a) Quel peut être l impact d une banque à aliment bétail sur la situation de retournés de la Libye? En faisant la synthèse des réponses des différents chefs des villages, il ressort ce qui suit : l appui en vivre qui a été mis à la disposition de ces retournés quand ils venaient juste de rentré de la Libye était nécessaire, mais la situation a changé, beaucoup de ces personnes ont commencé à faire des petites activités dont principalement l élevage, d autres sont partis vers d autres horizons et d autres sont toujours là sans rien faire. L idée d une banque à aliment bétail est justifié par le fait que dans cette zone quelque soit le travail que l ont fait, on pratique l élevage à coté. Elle est aussi soutenu par le souci de faire une réalisation qui s inscrit dans la durée, b) Dans quelle localité cette banque sera installée? Pour cette question la réponse des chefs des villages est la suivante : Le magasin sera installé dans un endroit accessible aux différents villages bénéficiaires en termes de distance et de moyens de transport. c) De quelle quantité on a besoin et quel cout? Les villages bénéficiaires de cet appui ne possèdent pas une grande quantité d animaux et en général, ils font l élevage des petits ruminants. Au niveau de ces villages la moyenne du capital animal par ménage est de 15 petits ruminants (chèvres et brebis) et chaque ménage bénéficiera de deux (2) sacs de 50 kg pour couvrir une période de 45 à 60 jours. villages ménages sac de 50 kg par village Fichawa Tan Elwan Tan Ajibirou Tawiriwirte petits ruminants par village Tan Azambo Kijgari Tikikit Tan Ishac Tabalak Nord Evaluation financière Désignation Quantité Prix unitaire Prix total Son du blé 28 tonnes CFA CFA Frais de gardiennage 15000/mois CFA CFA Matériel de gestion (cahiers, stylos, Forfait CFA CFA table) CFA Frais administratifs (5 ) CFA général CFA Arrêté le présent devis à la somme de quatre millions neuf cents trente cinq mille francs CFA ( F CFA).

4 2. Gestion de la banque à aliments bétail Après des échanges d une part entre les membres de l Association Amici-Azawak et d autre part entre part entre Amici-Azawak et ACRPE, il a été décidé de mettre en place une banque à aliment bétail au profit des éleveurs des villages concernés. Toute fois quelques modifications et innovations ont été apportées à l idée première : Les modifications : - L Association ACRPE prend en charge les frais administratifs et les matériels de gestion de la banque. Les innovations : - La banque fera un bénéfice sur le prix de reviens de chaque sac ; - Une carte de membre payante sera instaurée pour avoir accès au produit de la banque, - Les fonds recouverts avec le bénéfice sur chaque sac et la vente de carte d accès seront réorienté pour réaliser d autres activités de développement dans la zone. Gestion de la banque : La banque sera gérer par un comité de gestion qui est chargé de : - Identifier un magasin de stockage ; - Désigner un gérant de la banque et un gardien de nuit ; - Fixer la date de l ouverture de la vente en fonction du besoin ; - Fixé le prix du son de blé ; - Ouverture d un compte bancaire spécifique pour la banque pour loger l argent dans la période entre le déstockage et la reconstitution de stock; - Reconstitution du stock Proposition de base Achat fevrier 2012 Quantité Prix unitaire Prix total Delta achat Juin/Fevrier Son du blé 28 tonnes CFA CFA Frais du gardiennage 12 mois CFA CFA CFA Achat juin tonnes CFA CFA CFA* Fais du gardiennage 12 mois CFA CFA Matériel de gestion forfait CFA CFA* Emploi du Delta Juin/Fevrier Delta vent a prix reduit / achat fevrier 2012 Vent à juin à prix reduit 28 tonnes CFA CFA CFA* Utilisation du Delta Frais du gardiennage pour année mois CFA CFA

5 Matériel de gestion pour année 2013 forfait CFA Hypothése du prix d'achat augmenté du 4% Cotisation des villages pour autres projets CFA CFA total CFA* *Le bénéfice sur le son ne peut pas être fixé pour le moment 3. Stade actuelle de la mis en place de la banque à aliment bétail. Attribution du marché Le 10 février 2012, l Association ACRPE avait lancé un appel d offre restreint à l endroit de trois (3) commerçants de la place, Quelque jours après, il a été procédé au depouémant des dossier et propositions faites par les commerçants et le marché a été octroyé au commerçant qui a présenté les conditions les plus avantageuses pour la banque. Un chèque a été émis en faveur de ce commerçant le 16/02/2012. Compte tenu des événements au Nigeria, un délai d un moi est accordé au commerçant pour livrer le son de blé. Identification du lieu et du magasin de la banque Après plusieurs échanges, d une part entres les chefs des villages concernés et d autre part entre ces derniers, le responsable des affaires sociales du conseil municipal et l ACRPE, il a été décidé ce qui suit : - En raison de sa position géographique par rapport aux villages et son accessibilité en termes de la disponibilité des moyens de transport, la ville d Abalak a été retenue pour abriter la banque. - Un local en semi dure de 45 m² a été mis à la disposition de la banque jusqu à Novembre 2012.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

L utilité des Banques Céréalières

L utilité des Banques Céréalières L utilité des Banques Céréalières Au Sahel Octobre 2011 2 Les Banques Céréalières Suite à la sécheresse et la grande crise de 1973, les BC se sont développées dans les pays du Sahel. Au Burkina, en 2002

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Programme FIM RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE «Situation agro-pastorale de la Sous-préfecture de Gozbeida, région de Sila» Septembre 2014 Equipe de l enquête 1. Kiram Kou Hamid (Officier

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

Campagne d anacarde fictive

Campagne d anacarde fictive Service d Information et d Accompagnement sur le Marché (SIAM) ACCOMPAGNER LES ACTEURS DE LA FILIÈRE DANS LA COMMERCIALISATION DES NOIX DE CAJOU Collecter / Analyser / Former / Informer / Accompagner Campagne

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

Les stocks de proximité : enjeux, opportunités et limites. Le cas des pays du Sahel

Les stocks de proximité : enjeux, opportunités et limites. Le cas des pays du Sahel Les stocks de proximité : enjeux, opportunités et limites. Le cas des pays du Sahel Roger Blein, Bureau Issala La crise alimentaire induite par la hausse des prix a relancé le débat sur la régulation des

Plus en détail

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 Contexte et Objectifs de l évaluation rapide Le cercle de Douentza, se situe dans la région de Mopti et a été depuis

Plus en détail

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

Rapport Voyage d étude sur le warrantage dans la région de Maradi au Niger du 22 au 27 Mai 2012

Rapport Voyage d étude sur le warrantage dans la région de Maradi au Niger du 22 au 27 Mai 2012 Rapport Voyage d étude sur le warrantage dans la région de Maradi au Niger du 22 au 27 Mai 2012 Mai 2012 SOMMAIRE Introduction : I- Contexte de la mission 1- Objectif de la mission 2- Résultats atteints

Plus en détail

RAPPORT D EXECUTION DU PROJET DES ROTARIENS RC GRENCHEN

RAPPORT D EXECUTION DU PROJET DES ROTARIENS RC GRENCHEN Mission des Volontaires Contre la Pauvreté - TOGO Réf. ONG N 298/MEFP/2004 du 14 septembre 2004 Adresse du siège : 04 BP 128 Lomé 04 Téléphone : (228) 251 34 45 Email : mvcptogo@yahoo.fr - LOME - TOGO

Plus en détail

Pour la promotion du Développement à la Base

Pour la promotion du Développement à la Base Pour la promotion du Développement à la Base. Siège social : Tsévié-Habitat, Villa N 1106, Face EPP Centrale, 160 BP: 321, Tsévié-Togo, Tél. (+228) 22 34 50 01 / 90 18 80 32 E-mail: tresafrique96@yahoo.fr

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

Principes et Techniques Comptables 1 er degré

Principes et Techniques Comptables 1 er degré Principes et Techniques Comptables 1 er degré Thème 1601... 4 Séquence thématique 1...4 Séquence thématique 1 > Exercice 1... 4 Séquence thématique 1 > Exercice 1 > Consigne 1... 4 Séquence thématique

Plus en détail

Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane)

Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane) Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane) Association Zozodinga c/o Fariba Moumounta Pejom 25a, ch. De

Plus en détail

P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact]

P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact] 1 P4P Questionnaire Commerçants [Enquête base et Suivi, pays d impact et non d impact] Introduction Je m appelle et je travaille pour le Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Mali. Nous menons une enquête

Plus en détail

Contexte. Préparation des ventes groupées Conduite des ventes groupées Mesure de l'effet / impact des ventes groupées. Pourquoi les ventes groupées?

Contexte. Préparation des ventes groupées Conduite des ventes groupées Mesure de l'effet / impact des ventes groupées. Pourquoi les ventes groupées? Contexte Les Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) sont généralement collectés dans la forêt communautaire (FC) de manière non destructive. Ils constituent une source durable de revenus pour les communautés

Plus en détail

********************* Par

********************* Par ********************* Par Salifou B DIARRA Dr Niama Nango DEMBELE : OMA : PROMISAM Mai 2006 1 PERSPECTIVES D EVOLUTION DES MARCHES CEREALIERS POUR LA PERIODE DE SOUDURE 2005/06 Introduction On ne parlerait

Plus en détail

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2 Pour des renseignements supplémentaires concernant des conventions de représentation, veuillez consulter la brochure intitulée Conventions de représentation. Une convention de représentation est une convention

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte. Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.org Les Sahéliens peuvent nourrir le Sahel MANUEL D INFORMATION

Plus en détail

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Condition d'utilisation Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Article 1- Objet : Casa d'arno propose des cours de cuisine pour les particuliers dont les différentes formules

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

La Démarche Conseil Bâtiment «Les étapes d un projet»

La Démarche Conseil Bâtiment «Les étapes d un projet» Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 7 è journée du Réseau Économique de la Filière Équine - 04 février 2014 La Démarche Conseil Bâtiment «Les étapes d un projet»

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE A L USAGE DES APICULTEURS

NOTICE EXPLICATIVE A L USAGE DES APICULTEURS NOTICE EXPLICATIVE A L USAGE DES APICULTEURS PROGRAMME APICOLE 2011 / 2012 (du 1 er septembre 2011 au 31 août 2012) Le programme communautaire relatif à l amélioration des conditions de la production et

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

Mars 2014. Flux transfrontaliers de produits agricoles et d élevage en Afrique de l ouest SECRETARIAT EXECUTIF

Mars 2014. Flux transfrontaliers de produits agricoles et d élevage en Afrique de l ouest SECRETARIAT EXECUTIF COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL Mars 2014 PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF Flux transfrontaliers de produits

Plus en détail

* Extraits d'un entretien effectué dans le Karyassa 'supres de membres d'un clan Tamashek, les Kel Taddak. Document présenté par Etienne Le Roy.

* Extraits d'un entretien effectué dans le Karyassa 'supres de membres d'un clan Tamashek, les Kel Taddak. Document présenté par Etienne Le Roy. (< Le chez soi pour nous, c'est l'eau 11 Cet entretien a été réalisé chez les Tamashek par J.-M. Yung le 30 novembre 1988, et traduit U au pied de la dune n. Il nous a impressionné. Le choix des extraits

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence A. Effets à recevoir et comptes clients Débiteurs Depuis Échéance Montant $ Page 1 de 6 Guide de planification agricole Actif et passif Pour aider à préparer l état de la valeur nette B. Récoltes 1. À

Plus en détail

FICHE D EXPERIENCE. L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité

FICHE D EXPERIENCE. L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité FICHE D EXPERIENCE L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité L Union provinciale des productrices des produits du karité

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000 LA TRESORERIE 1. Présentation des composantes de la trésorerie 3.2. La TVA à décaisser 1.1. Qu est ce que la trésorerie 2. Les encaissements : de la prévision des ventes au budget prévisionnel des recettes

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES PREPARATION DE LA VENTE ACCUEIL DES CLIENTS CONCLUSION D UNE VENTE TENUE DE CAISSE GESTION DE L ESPACE DE VENTE

REFERENTIEL D ACTIVITES PREPARATION DE LA VENTE ACCUEIL DES CLIENTS CONCLUSION D UNE VENTE TENUE DE CAISSE GESTION DE L ESPACE DE VENTE REFERENTIEL D ACTIVITES NOM DU POSTE ACTIVITES PRINCIPALES ACTIVITES SPECIFIQUES VENDEUSE EN ELECTROMENAGER PREPARATION DE LA VENTE ACCUEIL DES CLIENTS CONCLUSION D UNE VENTE TENUE DE CAISSE GESTION DE

Plus en détail

Insurance of agricultural Risks. Jeudi 30 Janvier 2014

Insurance of agricultural Risks. Jeudi 30 Janvier 2014 Insurance of agricultural Risks Jeudi 30 Janvier 2014 1 Sommaire 1. Brève introduction d Al Amana Microfinance et de son historique dans le rural 2. Mécanisme d Assurance interne et comportement 3. Analyse

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

APPENDICE A. DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin

APPENDICE A. DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin APPENDICE A DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin I. Introduction Le présent Appendice décrit les activités qui doivent être réalisées, ainsi que les résultats qui doivent être obtenus,

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Kerela» au Mali Le personnel du CSCOM de Kerela avec le nouveau réfrigérateur solaire Pays : Lieu d intervention

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

Rapport de synthèse de l atelier sur l Evaluation Environnementale Stratégique (EES) de l Installation des Réfugiés Maliens dans les provinces du

Rapport de synthèse de l atelier sur l Evaluation Environnementale Stratégique (EES) de l Installation des Réfugiés Maliens dans les provinces du Rapport de synthèse de l atelier sur l Evaluation Environnementale Stratégique (EES) de l Installation des Réfugiés Maliens dans les provinces du Soum, du Séno et de l Oudalan et de Réflexion sur la gestion

Plus en détail

SÉNÉGAL Rapport spécial 31 août 2015

SÉNÉGAL Rapport spécial 31 août 2015 SÉNÉGAL Rapport spécial 31 août 2015 MESSAGES CLÉS Démarrage difficile de la campagne agropastorale dans le centre et le nord du pays Cette année, le recours des paysans plus que d habitude vers les variétés

Plus en détail

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé

Plan de développement de la filière caprine et ovin-lait wallonne (2004) Résumé FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE CAPRINE ET OVINE WALLONNE. chaussée de Namur, 47 5030 Gembloux Tél. : 081/627 447 Fax :081/60 04 46 E-mail : fiow@swing.be TABLE DES MATIERES 1. Contexte général... 2 2.

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Mercredi 13 mai 2015 Ordre du jour 1. Situation humanitaire en cours Le point sur la réponse à la soudure 2015: PAM, ECHO, FFP 2. Coordination

Plus en détail

Je gère mon budget! La banque

Je gère mon budget! La banque Je gère mon budget! Depuis 2001, nous partageons l Euro avec d autres pays d Europe et le coût de la vie s'harmonise. Cependant chaque pays a ses spécificités, vous verrez dans cette rubrique quelles sont

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

Réduire la vulnérabilité à l insécurité alimentaire : expérience de la Croix-Rouge malienne

Réduire la vulnérabilité à l insécurité alimentaire : expérience de la Croix-Rouge malienne Étude de cas De l urgence au développement Réduire la vulnérabilité à l insécurité alimentaire : expérience de la Croix-Rouge malienne Le Mali est l un des pays les plus pauvres du monde. Selon l indice

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1 f o r m a t d u r a p p o r t d é v a l u a t i o n S E C A L DATE : 26 mai 2015 DATE DE L EVALUATION : 22-23 mai 2015 RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1. METHODOLOGIES

Plus en détail

Système d Information et de Contrôle des Operations de Distribution des Produits Phytosanitaires et de la Sacherie (S.I.CO.P.S)

Système d Information et de Contrôle des Operations de Distribution des Produits Phytosanitaires et de la Sacherie (S.I.CO.P.S) Direction des Opérations Techniques Système d Information et de Contrôle des Operations de Distribution des Produits Phytosanitaires et de la Sacherie (S.I.CO.P.S) 1 Introduction De nombreuses difficultés

Plus en détail

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX Nom du projet: PROJET FILETS SOCIAUX Secteur: Rural Autorité de Tutelle: Cabinet du Premier Ministre PRINCIPES DE BASE DE LA PROTECTION SOCIALE : Définitions et concepts

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES Septembre 2007 La présente publication a été élaborée avec l appui financier

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 septembre 2011 La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets Contacts Marie Mahieu-Rivals Cathy PREVOST Attachée de presse de la CREA

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN. Les initiatives locales soutenues par la Fondation d Entreprise Casino

DEMANDE DE SOUTIEN. Les initiatives locales soutenues par la Fondation d Entreprise Casino DOSSIER N (Cadre réservé à la Fondation) DEMANDE DE SOUTIEN PREAMBULE La mission de la Fondation d Entreprise Casino La Fondation d Entreprise Casino a pour objet d agir en faveur de l enfance en France

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

MANUEL DES BANQUES DE CÉRÉALES

MANUEL DES BANQUES DE CÉRÉALES PROGRAMME CADRE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ NIGER Avec l appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Programme Alimentaire Mondial (PAM), Bureau International du Travail (BIT), Fonds

Plus en détail

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 La monnaie Les moyens de paiement La banque La bourse Qui protège l épargne et les dépôts du public dans

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Les opérations par cartes étrangères se répartissent en :

Les opérations par cartes étrangères se répartissent en : 1 er trimestre 2014, croissance confirmée pour l usage des cartes bancaires au Maroc : progression de +31% des opérations de paiement en ligne et de +21% pour les opérations de paiement sur TPE De source

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Ce rapport a été préparé par OCHA/Niger. Il couvre la période allant du 6 au 7 septembre. I. Priorités Démarrage des travaux des sous-comités sectoriels

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES VOLONTAIRES AUX ENCHERES PUBLIQUES. Du 01/01/2015 au 31 /12 /2015

CONDITIONS GENERALES DE VENTES VOLONTAIRES AUX ENCHERES PUBLIQUES. Du 01/01/2015 au 31 /12 /2015 CONDITIONS GENERALES DE VENTES VOLONTAIRES AUX ENCHERES PUBLIQUES 1-Dispositions générales Du 01/01/2015 au 31 /12 /2015 La société EUREKA Enchères est une société de ventes volontaires de meubles aux

Plus en détail

LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE

LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE 5 LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONJONCTURE ESTIMATION DES PRIX MOYENS PAYÉS AUX ÉLEVEURS 2010 / 2011 Ce

Plus en détail

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ---------------- Cabinet du Président Délégation générale à la protection sociale et à la Solidarité

Plus en détail

ADWA - Projet Transformation agricole

ADWA - Projet Transformation agricole Introduction Contexte Enjeux Difficultés à transformer les produits suivants : manioc, mais, soja, riz et noix de palme pour l'autoconsommation ou la vente Solution Mettre en place un moyen industriel

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et l atelier «Marketing mix» - Dans le cadre des

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité Bulletin humanitaire Niger Numéro 09 06 mars 2013 Au sommaire Sécurité alimentaire: Bosso et Goudoumaria LE NIGER ET LA CRISE MALIENNE Nb.de réfugiés 50.000 Nb.de ménages 10.000 sont en vulnérabilité modérée

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

Comment les pauvres gèrent-ils le risque?

Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Le présent dossier donne un aperçu de la manière dont les ménages pauvres gèrent les risques. Fondé sur les recherches effectuées via les journaux financiers dont

Plus en détail

PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO.

PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO. PHASE II. PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES ENFANTS CHEFS DES MENAGES, DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO. Juillet 2003- Juin 2004 Financement : Croix-Rouge Britannique. Karamagapenabir03 Révision

Plus en détail

Techniques culturales de captage des eaux pluviales

Techniques culturales de captage des eaux pluviales KHARMOUCH Mohamed: Ingénieur en Génie Rural Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Techniques culturales de captage des eaux pluviales PLAN 1- L EAU RESSOURCE RARE 2- PESPECTIVES/LA

Plus en détail

Résultats préliminaires Etude des marchés en relation avec la sécurité alimentaire, les achats locaux et les programmes de transferts

Résultats préliminaires Etude des marchés en relation avec la sécurité alimentaire, les achats locaux et les programmes de transferts Résultats préliminaires Etude des marchés en relation avec la sécurité alimentaire, les achats locaux et les programmes de transferts monétaires/coupons au Tchad N'Djamena, 3 février 2014 105 marchés couverts

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Livestock Emergency Guidelines and Standards [LEGS] NORMES MINIMALES CONCERNANT LES SERVICES VETERINAIRES

Livestock Emergency Guidelines and Standards [LEGS] NORMES MINIMALES CONCERNANT LES SERVICES VETERINAIRES Livestock Emergency Guidelines and Standards [LEGS] NORMES MINIMALES CONCERNANT LES SERVICES VETERINAIRES Norme générale 1 Evaluation initiale et planification Services vétérinaire cliniques primaires

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Comptoir de Recherches. Aquacoles et Mytilicoles. Du Sénégal. Gohier Guy

Comptoir de Recherches. Aquacoles et Mytilicoles. Du Sénégal. Gohier Guy Comptoir de Recherches Aquacoles et Mytilicoles Du Sénégal. Gohier Guy Tél 00 221 33 957 88 21 Tél.00 221 77 367 10 81 Skype gohier.guy Email :cramssenegal@gmail.com De l écloserie à l élevage en mer jusque

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

1 / Qui peut vendre ses cartouches sur le site TONERVIDE? 3 / Mes cartouches sont- elles bien conformes à vos critères de rachat?

1 / Qui peut vendre ses cartouches sur le site TONERVIDE? 3 / Mes cartouches sont- elles bien conformes à vos critères de rachat? INDEX 1 / Qui peut vendre ses cartouches sur le site TONERVIDE? 2 / Quels types de cartouches me sont valorisées? 3 / Mes cartouches sont- elles bien conformes à vos critères de rachat? 4 / Ou puis-je

Plus en détail

Multifonctionnelles» du Mali

Multifonctionnelles» du Mali COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 APTBEF EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 Emission Nombre de GAB/DAB Nombre de Commerçants Affiliés Nombre de TPEs installés Au 31 Octobre 2010 2 346 165 1 608 14 424 11 843 Au 30 Septembre

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail