11, Avenue Bir Kacem - Souissi Rabat. 4, Allée des Roseaux Casablanca

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11, Avenue Bir Kacem - Souissi 10 100 Rabat. 4, Allée des Roseaux 20 000 Casablanca"

Transcription

1 11, Avenue Bir Kacem - Souissi Rabat 4, Allée des Roseaux Casablanca ASSOCIATION AL AMANA RAPPORT D AUDIT EXERCICE 2007 Juin 2008

2 Au Conseil d Administration Association AL AMANA Rabat RAPPORT DES AUDITEURS INDEPENDANTS EXERCICE DU 1 ER JANVIER AU 31 DECEMBRE 2007 Conformément à la mission qui nous a été confiée, nous avons procédé à l'audit des états de synthèse, ci-joints, de l Association AL AMANA au 31 décembre 2007, lesquels comprennent le bilan et le compte de produits et charges, relatifs à l exercice clos à cette date. Ces états financiers qui font ressortir un montant de capitaux propres et assimilés de KMAD, dont un résultat net bénéficiaire de l exercice 2007 de KMAD, sont la responsabilité des organes de gestion de l Association. Notre responsabilité consiste à émettre une opinion sur ces états financiers sur la base de notre audit. Nous avons effectué notre audit selon les normes de la profession. Ces normes requièrent qu un tel audit soit planifié et exécuté de manière à obtenir une assurance raisonnable que les états financiers ne comportent pas d'anomalie significative. Un audit comprend l examen, sur la base de sondages, des documents justifiant les montants et informations contenus dans les états financiers. Un audit comprend également une appréciation des principes comptables utilisés, des estimations significatives faites par la Direction Générale, ainsi que de la présentation générale des comptes. Nous estimons que notre audit fournit un fondement raisonnable de notre opinion. A notre avis, les états financiers cités au premier paragraphe donnent, dans tous leurs aspects significatifs, une image fidèle du patrimoine et de la situation financière de l Association AL AMANA au 31 décembre 2007 ainsi que du résultat de ses opérations et de l évolution de ses flux de trésorerie pour l exercice clos à cette date, conformément aux principes comptables admis au Maroc. Sans remettre en cause l opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur le fait que les états financiers de l exercice 2007 ont été établis dans le respect de la présentation prévue par le Code Général de Normalisation Comptable. Cependant, le traitement comptable des opérations de l Association Al Amanaa été fait, à partir de juillet 2007, selon les règles et les principes du nouveau plan comptable des Associations de Micro crédits (PCAMC) qui est obligatoire à partir de l exercice Le 23 juin 2008 Les Commissaires aux comptes Fouad LAHGAZI KPMG Mohamed Youssef SEBTI Cabinet SEBTI 2

3 1 Etats financiers de l exercice Bilan clos le 31 décembre 2007 (avec chiffres comparatifs au 31 décembre 2006) Actif (Montants en KMAD) Notes Immobilisation en non valeurs Immobilisations incorporelles nettes d amortissements Immobilisations corporelles nettes d amortissements Immobilisations financières nettes de provisions Stocks Créances de l actif circulant Ecarts de conversion- Actif Trésorerie - actif Total Actif Passif (Montants en KMAD) Notes Capitaux propres Capitaux propres assimilés Dettes de financements Provisions durables pour risques et charges Ecarts de conversion- Passif Dettes du passif circulant Autres provisions pour risques et charges Ecart de conversion passif Trésorerie-passif Total Passif

4 1.2 Comptes de Produits et Charges de l exercice 2007 (avec chiffres comparatifs au 31 décembre 2006) (Montants en KMAD) Notes Exercice Produits d exploitation Charges d exploitation I. Résultat d exploitation Produits financiers Charges financières II. Résultat financier (87 748) (53 751) III. Résultat courant (I + II) Produits non courants Charges non courantes IV. Résultat non courant (481) V. Résultat avant impôt (III + IV) Impôts sur les résultats. - - VI. Résultat net

5 2 Présentation de l Association Al Amana et de ses activités 2.1 Présentation de l Association AL AMANA est une association de droit marocain, créée en 1997 et agréée par le Ministère des Finances. Elle a pour mission la promotion des microentreprises en octroyant des micro-crédits et des services connexes, visant la rentabilité et la pérennité des activités soutenues. La population cible de l Association est constituée de personnes, hommes ou femmes, ayant une activité génératrice de revenus et ne pouvant accéder aux systèmes classiques de financement. La promulgation de la loi n du 5 février 1999 relative au micro crédit a permis de préciser les conditions, les fonctions et la réglementation des associations de micro-crédit. Les principales dispositions de cette loi peuvent être résumées comme suit : Les associations ne sont pas soumises aux dispositions du dahir du 6 juillet 1993 (Loi bancaire). Toute association doit être autorisée par un arrêté du ministre chargé des finances. Les ressources de toute association sont constituées par : - les cotisations et contributions de membres ; - les dons ou subventions publiques ou privées ; - les intérêts et commissions perçus sur les micro-crédits que l Association octroie ; - les fonds mis à leur disposition dans le cadre de conventions de partenariat, de contrat- programme conclu avec des administrations, des organismes publics ou des collectivités locales ; - les ressources concessionnelles que l'etat peut mobiliser à leur profit dans le cadre de la coopération bilatérale ou multilatérale ; - les revenus générés par le placement de leurs fonds ; - les crédits contractés auprès des établissements de crédit ; - le remboursement du principal des prêts. Le taux légal des intérêts applicable aux opérations de micro-crédit est fixé par arrêté du Ministre chargé des finances. 5

6 2.2 Régime fiscal Conformément à l article 4 de la loi 24/86 instituant l impôt sur les sociétés, l association n est pas soumise à l impôt sur les sociétés (IS). Conformément à l article 93 du livre d assiette et de recouvrement (article 6 de la loi de finances n pour l année budgétaire 2006), l association est exonérée de la TVA sur les opérations de microcrédit qu elle effectue au profit de sa clientèle. Cette exonération est applicable du 1 er janvier 2006 au 31 décembre En ce qui concerne l impôt sur le revenu (IR), les rémunérations allouées par l association à son personnel (permanent et non permanent) sont soumises au régime de droit commun. 2.3 Contexte réglementaire Al AMANA est soumise aux dispositions générales de la loi relative au micro crédit publiée au Bulletin Officiel n 4678 du 1 er avril

7 3 Principales méthodes comptables 3.1 Présentation des états de synthèse Les états de synthèse de l exercice 2007 ont été établis dans le respect de la présentation prévue par le Code Général de Normalisation Comptable. Cependant, le fonctionnement des comptes de l Association Al Amana suit les règles et les principes du nouveau plan comptable des Associations de Micro crédits (PCAMC) qui est obligatoire à partir de l exercice En effet, à partir de juillet 2007, l Association a adopté plusieurs méthodes comptables spécifiques au PCAMC (Tombées, RPA ). Et de ce fait, les opérations comptables relatives à l encours clients ont été traitées de manières différentes dans le deuxième semestre par rapport au premier. 3.2 Actif immobilisé Immobilisation en non valeurs La rubrique «immobilisation en non-valeurs» comprend des frais d acquisition d immobilisations ainsi que des charges à répartir sur plusieurs exercices. Ces frais et charges sont répartis sur une période de 5 ans Immobilisations incorporelles et corporelles Les immobilisations incorporelles sont constituées essentiellement des logiciels. Elles sont évaluées lors de l entrée dans le patrimoine à leur coût de revient ou à leur valeur vénale. La valeur à l entrée des immobilisations corporelles est constituée par leur coût d acquisition qui comprend le prix d achat, TVA comprise, majoré des frais accessoires et d approche correspondants. Ces immobilisations sont diminuées des amortissements cumulés calculés suivant la méthode linéaire. Les taux d amortissement appliqués par l Association sont les suivants : Immobilisations incorporelles : Système d Information et de Gestion % Immobilisations corporelles : Constructions 5 % Installations techniques % Matériel de transport % Mobilier, Matériel de bureau et aménagements.. 20 % ou 25% 7

8 3.2.3 Immobilisations financières Les prêts au personnel sont enregistrés à leur valeur d origine et font l objet d un suivi individuel récapitulé dans des échéanciers nominatifs. 3.3 Créances clients Les créances clients sont comptabilisées à leur valeur nominale et font l objet de dépréciation si leur recouvrement est compromis. Le pourcentage de provisionnement est fixé en fonction des classes d ancienneté des créances clients. Les taux de provision pour dépréciation appliqués par l Association sont les suivants : Retard Taux linéaire De 1 à 7 jours. - De 8 à 30 jours % De 31 à 180 jours 67% Au delà de 180 jours.. 100% 3.4 Conversion des créances et dettes libellées en monnaies étrangères A la clôture de chaque exercice, les créances et dettes libellées en monnaies étrangères sont converties en dirhams sur la base des cours de clôture. Les profits latents, non enregistrés en comptes de résultat, sont portés au passif dans la rubrique «écart de conversion passif». Les pertes latentes sont quant à elles comptabilisées dans la rubrique «écart de conversion actif» et font l objet d une provision pour risques de change. 3.5 Frais de gestion des dossiers de crédit Les frais de gestion des dossiers sont inscrits dans les produits de l exercice lors de l octroi des crédits. Une partie représentant 70% de la valeur du produit susmentionné, est dédiée à la gestion des dossiers de crédit durant leur durée de remboursement. Par conséquent, la partie des frais de gestion susmentionnée, relative aux crédits dont l échéancier de remboursement s étale sur plusieurs exercices, est reprise à la date de clôture, et ce, à concurrence de la quote-part non rattachée à l exercice d octroi, en produits constatés d avance. 8

9 3.6 Dettes de financement Les dettes de financement à long terme représentent l'ensemble des ressources externes fournies à l'association par des bailleurs de fonds moyennant rémunération. En vertu du principe du coût historique, les dettes sont inscrites en comptabilité pour leur valeur nominale. S agissant des dettes comportant le principal et les intérêts, seul le montant principal figure en valeur d'entrée de la dette. Les dettes libellées en monnaies étrangères sont converties en monnaie nationale sur la base du cours de change du jour de réalisation de l'opération. Lorsque le règlement des dettes libellées en monnaies étrangères s'effectue à un cours différent de celui d'entrée de la dette, les écarts positifs ou négatifs résultant du règlement de la dette au cours du jour de ce règlement, constituent des gains ou des pertes de change à inscrire respectivement dans les produits ou les charges financiers. 3.7 Trésorerie Conformément au principe du coût historique, les avoirs en espèces et en banques sont inscrits en comptabilité pour leur montant nominal. 9

10 4 Notes explicatives sur les états financiers arrêtés au 31 décembre Immobilisations Immobilisations autres que financières Soldes au 31/12/2006 Acquisitions Virements/ Diminutions Soldes au 31/12/2007 Amortis. au 31/12/2007 VNC au 31/12/2007 Immobilisation en non-valeurs Immobilisations incorporelles : Logiciels Immobilisations Incorporelles en cours (17 601) (2 564) Immobilisations corporelles : Terrains Constructions Installations techniques, matériel Matériel de transport Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers (106) Immobilisations en cours (25 464) (634) Total (106) En 2007, les immobilisations autres que financières ont enregistré une forte progression pour s établir à KMAD contre KMAD une année auparavant. 10

11 Immobilisation en non-valeurs Cette rubrique figure au bilan au 31 décembre 2007 pour une valeur brute de KMAD et comprend les frais d acquisition des immobilisations comptabilisés en charges à répartir sur plusieurs exercices et amortis sur 5 ans. L augmentation de cette rubrique, au cours de l exercice 2007, est due principalement aux virements : des dépenses relatives aux analyses préalables, aux tests, aux formations et aux opérations de maintenance, engagées dans le cadre du nouveau Système d Informations et de Gestion, et qui étaient initialement comptabilisés en immobilisations incorporelles en cours pour un montant de 2 564KMAD ; des honoraires relatifs à la construction du siège, et qui étaient initialement comptabilisés en immobilisations corporelles en cours pour un montant de 528 KMAD Immobilisations incorporelles Les immobilisations incorporelles ont enregistré une augmentation de KMAD en 2007 passant de KMAD à fin 2006 à KMAD à fin Ce poste s analyse, à fin décembre 2007, comme suit : Logiciels pour KMAD suite à l acquisition et la mise en place du Système d Information et de Gestion «Innova», comprenant l application-métier Evolan et l application-comptabilité Oracle-GL ; Immobilisations incorporelles en cours pour le reliquat, soit 104 KMAD, concernant les frais de développement du nouveau logiciel de gestion de personnel «Allser-RH» dont l utilisation est prévue en Immobilisations corporelles Les investissements réalisés courant 2007 pour KMAD, ont porté sur : Les dépenses engagées pour la construction du nouveau siège de l Association pour KMAD, qui s ajoutent à la partie déjà comptabilisée en immobilisations en-cours pour KMAD. Le matériel et mobilier de bureau pour un montant de KMAD concernant en majorité le matériel informatique pour KMAD (essentiellement des ordinateurs acquis dans le cadre de la mise en place du nouveau système d information et des ouvertures de nouvelles antennes) ; Le matériel de transport pour KMAD concernant l acquisition de cinq voituresguichets Ford et cinq motocycles dans le cadre du projet «Cèdres» à Khenifra et deux voitures de service Fiat Uno ; 11

12 4.1.2 Immobilisations financières Notes Autres créances financières Prêts au personnel Autres titres immobilisés Total brut Autres créances financières Ce compte comprend essentiellement les dépôts en devises effectués par l Association auprès de la SGMB et de la BCP pour respectivement KMAD (10 millions ) et KMAD (15 millions, dont 5 millions déposé en août 2 007). Ce dépôt s inscrit dans le cadre du processus de couverture de change adoptée par Al Amana et relatif aux emprunts en devises contractés auprès de l AFD et de l ICO Prêts au personnel Les prêts au personnel à long terme s élèvent à 230 KMAD au 31 décembre 2007 et correspondent aux avances de vingt mois accordées au personnel pour l acquisition de motos. 12

13 4.2 Stocks Stock de fournitures Stock d imprimés Stock de gadgets Total Le stock de l association est composé de matières et fournitures consommables. Il est valorisé selon la méthode de la moyenne pondérée des prix d achat après chaque entrée. L association a procédé, au 31 décembre 2007, à un inventaire physique des stocks au niveau du siège. Cet inventaire n a pas été généralisé au niveau des antennes en raison du caractère non significatif de leurs stocks. 4.3 Créances de l actif circulant Notes Fournisseurs débiteurs Encours de prêts Personnel débiteur Autres débiteurs Comptes de régularisation- actif Total brut Provisions pour dépréciation des créances douteuses (26 546) (6.100) Provisions pour dépréciation des autres créances (3 977) (3.383) Total net

14 4.3.1 Encours de prêts Les mouvements ayant affecté les comptes de prêts depuis le début de l exercice s analysent comme suit : (en milliers dirhams) Encours de prêts au 31 décembre 2006 Prêts débloqués en 2007 Prêts remboursés en 2007 RPA au 31/12/07 Radiations 2007 Intérêts impayés au 31/12/2007 Encours de prêts reconstitués au 31/12/2007 (1) Solde comptable au 31/12/2007 (2) Logement Individuel Solidaire Chems Opportunité Total Le solde du compte «provision pour dépréciation des créances douteuses» est ventilé comme suit au 31 décembre 2007 (en milliers dirhams) : Situation du crédit Encours à risque Taux appliqué Provision Encaissements Retard de 1 à 7 j % Retard de 8 à 30 j % Retard de 31 à 180j % Retard de plus de 180 j % TOTAL % Ecart (1)-(2) 14

15 4.3.2 Personnel débiteur Le poste «Personnel débiteur» pour un montant de 584 KMAD comprend : Les avances accordées au personnel au titre des congés maternité pour 348 KMAD ; Les avances accordées au personnel au titre des congés maladie pour 115 KMAD ; Et les soldes de tout compte pour 120 KMAD. L état des avances accordées au personnel au titre des congés maternité et maladie comprend des soldes datant de 2006 et antérieurs pour 96 KMAD Autres débiteurs Le poste «Autres débiteurs» est composé principalement: Des créances en souffrance, dont le montant s élève à KMAD. Ces créances correspondent aux détournements de fonds, par des agents de l association au niveau des antennes, constatés jusqu au 31 décembre Le montant estimé de ces fonds se présente comme suit : ANTENNES MONTANTS DÉTOURNÉS ( EN KMAD ) J1 295 S4 100 Z3 33 S L7 409 I7 16 D4 54 U4 726 OT 24 KK 2 CA 6 M9 37 TOTAL Il est à signaler que ces fonds ont été provisionnés à hauteur de KMAD par l Association Al Amana. Des remboursements à recevoir de l ANAPEC et de l OFPPT pour un montant de 848 KMAD provisionnés à hauteur de 538 KMAD; Des produits à recevoir relatifs au 10 ème anniversaire de l Association et à la restitution des agios pour respectivement 200 KMAD et 230 KMAD. Des avances accordées aux antennes pour un montant total de 85 KMAD concernant des frais dont les pièces justificatives n ont pas été encore parvenues au 31 Décembre

16 4.3.4 Comptes de régularisation- actif Intérêts courus non échus... (a) Charges constatées d avances Comptes d attentes Techniques.. (b) Total brut Provision pour dépréciation Total net (a) Il s agit essentiellement des intérêts courus et non échus relatifs aux crédits clients accordés par l Association pour KMAD. (b) Il s agit des soldes non justifiés des comptes techniques. A noter que l Association a entamé en 2008 des travaux pour l assainissement de ces comptes. 16

17 4.4 Trésorerie Chèques et valeurs à encaisser Banques, TG et CCP Caisses et Régies d'avances Trésorerie actif Crédits Spot Crédit de trésorerie Trésorerie passif Le solde du poste «chèques et valeurs à encaisser» est constitué principalement des fonds mis à la disposition des antennes mais non encore retirés sur place au 31 décembre Ce compte est soldé une fois que les fonds seront retirés par les agents de crédit et que les écritures comptables correspondantes constatées au niveau des antennes. L analyse des mouvements intervenus au cours de l exercice 2007 relatifs au «crédit spot» se présente comme suit : Libellé (en KMAD) Solde au 31 décembre 2006 Montant débloqué en 2007 Remboursements en 2007 Capital restant dû au 31 décembre 2007 Crédit Agricole BCP CDM BMCE SGMB Total Les états de rapprochements bancaires comprennent des suspens détaillés comme suit : (En millions dirhams) Ecritures à comptabiliser par la Comptes bancaires l association Ecritures à comptabiliser par la banque Débit Crédit Débit Crédit Suspens propres à Suspens antérieurs à Total

18 4.5 Capitaux propres Fonds de crédits Report à nouveau Résultat net de l exercice Total Le résultat net de l exercice 2006 a été affecté en report à nouveau conformément aux résolutions du Conseil d Administration de mai Les fonds de crédits reçus par l Association au 31 décembre 2007 se détaillent comme suit : Fonds de crédits reçus de l'usaid... (a) Fonds de crédits reçus du Fonds HASSAN II (b) Fonds de crédits reçus de CAF AMERICA. (c) Fonds de crédits reçus de la Fondation Mohammed V (d) Fonds de crédits reçus de FADES (e) Fonds de crédits reçus de WWB.. (f) Total fonds de crédits (a) Fonds de crédits reçus de l'usaid : il s agit d un fonds équivalent à USD , reçu de l USAID dans le cadre de l accord de dons conclu entre cet organisme et le Royaume du Maroc et destiné à financer l activité de microcrédits. (b) Fonds de crédits reçus du Fonds HASSAN II : il s agit de la contribution allouée à l Association Al Amana par le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social. (c) Fonds de crédits reçus de CAF AMERICA : il s agit des fonds reçus de la CAF AMERICA, destinés à appuyer les actions de l Association pour le développement social et la lutte contre la pauvreté par le biais de la micro finance. (d) Fonds de crédits reçus de la Fondation Mohammed V : il s agit des montants reçus de la Fondation Mohammed V, destinés à renforcer le volume des crédits distribués par l Association dans les régions d El Hoceima et Taourirt. (e) Fonds de crédits reçus de FADES : il s agit des fonds reçus du Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social, destinés à appuyer les actions de l Association pour le développement social et la lutte contre la pauvreté par le biais de la micro finance. (f) Fonds de crédits reçus de WWB : il s agit des montants octroyés par l organisme World Women Banking (WWB), principalement destinés à soutenir les actions de l Association en faveur des femmes à faible revenu. 18

19 4.6 Subventions d investissement Subventions d investissement (a) Subventions d investissement inscrites aux CPC... (2 617) (1 128) Total L augmentation des subventions d investissement en 2007 est expliquée principalement par les subventions reçues dans le cadre des projets CEDRES et LCTE pour respectivement KMAD et 47 KMAD. 4.7 Dettes de financement L analyse des mouvements intervenus au cours de l exercice 2007 se présente comme suit : LIBELLE (EN KMAD) SOLDE AU 31 DECEMBRE 2006 MONTANT DEBLOQUE EN 2007 REMBOURSEMENTS EN 2007 CAPITAL RESTANT DU AU 31 DECEMBRE 2007 INTERETS RELATIFS A L EXERCICE 2007 Agence nord SIDI BMCI AWB BEI SGMB BP BP/ICO ICO/BP ICO/CDG ARAB BANK CORDAID AFD RURAL SGMB/AFD AFD/SGMB Planet Finance BMCE Responsability ADL CDM Dette subordonnée SFI Total

20 Les montants débloqués en 2007 au profit de l Association par les différents bailleurs de fonds se présentent comme suit : Deux emprunts contractés par l Association auprès du Crédit du Maroc pour un montant global de KMAD : - Le premier emprunt de KMAD portant intérêt au taux annuel de 4,64%. Le principal de l emprunt est remboursable en 16 trimestrialités. La première échéance intervient le 28 février Le second emprunt de KMAD porte intérêt au taux annuel de 4,9%. Le principal de l emprunt est remboursable en 4 semestrialités. La première échéance intervient le 28 avril Emprunt contracté auprès de la BMCE pour un montant de KMAD. Cet emprunt porte intérêt au taux annuel variable égal au taux moyen pondéré des bons de Trésor à 5 ans augmenté de 1,5% à titre de marge fixe, soit actuellement 4,72% l an. La durée de remboursement est de six ans avec un différé de six mois. La première échéance intervient le 31 mars Déblocage de la deuxième et troisième tranche de l emprunt accordé par Planet Finance pour 500 KMAD. La finalité de cet emprunt étant l amélioration des conditions de commercialisation et de transport ambulant de poisson frais dans le port de Casablanca. Déblocage de la première tranche de 5 millions d euros relative à l emprunt contracté par l Association auprès de l Institut de Crédit Officiel du Royaume d Espagne (ICO) pour un montant de 10 millions d Euros déboursés sur deux tranches de 5 millions d euros chacune. Cet emprunt porte intérêt au taux annuel fixe de 2,45% et sera remboursé sur une durée de 10 ans. L Association bénéficiera d un délai de grâce de 5 années pour le principal de l emprunt. Pour se couvrir contre le risque de change lié au remboursement de cet emprunt, l Association a contracté un découvert auprès de la banque populaire pour un montant de 275 millions dhs, et ce, en conférant à la banque le nantissement de dépôt en devises de 10 millions d euros. L emprunt auprès de la Banque Populaire sera remboursé part capital sur une durée de cinq ans avec un taux d intérêt annuel calculé sur la base du taux moyen pondéré des bons du trésor à 52 semaines augmenté d une marge fixe de 125 points de base. Dette subordonnée contractée auprès de l IFC «International Finance Corporation» pour un montant de KMAD ( $). Cet emprunt porte intérêt au taux annuel de 6,3% l an et sera remboursé sur une durée de sept ans et demie. La première échéance capital non compris intervient le 17 mars

21 4.8 Provisions durables pour risques et charges (en KMAD) Solde au 31/12/2006 Dotations 2007 Reprises 2007 Solde au 31/12/2007 Provision pour propre assureur. (a) Provision pour risques et charges. (b) Total (a) Il s agit d un fonds de solidarité constitué pour faire face au risque de non recouvrement dû notamment à des cas de décès, d incapacités de certains clients et de sinistres divers. Ce fonds est alimenté par des prélèvements de 0,5% sur les prêts accordés aux clients. Le montant des pertes afférentes à ces sinistres au titre de l exercice 2007 s élève à KMAD. Il est à noter que le cumul de ce fonds ne doit pas dépasser 5% des décaissements de l exercice en cours. (b) Ce solde s analyse au 31 décembre 2007 comme suit : - La provision pour risques fiscal en matière de TVA pour la période allant de mai à décembre 2005 pour KMAD, - La provision pour risques fiscal et social en matière d IR et des cotisations CNSS relative aux indemnités non imposées par l Association au titre des exercices 2003 à 2007 pour KMAD - La provision pour risques fiscal et social d IR et des cotisations CNSS sur les indemnités versées aux stagiaires et aux femmes de ménages pour KMAD. 21

22 4.9 Dettes du passif circulant Notes Fournisseurs et comptes rattachés Personnel créditeur Organismes sociaux créditeurs Etat créditeurs Autres créanciers Comptes de régularisation Passif Total Fournisseurs et comptes rattachés Fournisseurs Fournisseurs- factures non parvenues Total Les comptes fournisseurs présentent un solde au 31décembre 2007 de KMAD qui s analyse comme sont : Fournisseur Solde au 31/12/2007 Corporate Software SOGEFAB FORUM Ets Darhmane 970 Valyans 413 Arval 326 EL PRO 303 Divers fournisseurs Total Les comptes «Fournisseurs factures non parvenues» enregistrent un solde de KMAD composé essentiellement de : Honoraires à payer aux avocats d un montant de KMAD. Ces frais ont augmenté corrélativement à l accroissement des retards enregistrés dans le remboursement des prêts. Provision des frais de conseil et d assistance financière au titre du projet d émission obligataire pour un montant de 675 KMAD. Frais de formation à payer d un montant de 404 KMAD Charges à payer au titre des frais de téléphone fixe et de mobile pour respectivement 775 KMAD et 667 KMAD. 22

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos au 31 décembre 2014 MY LclYh~5L AOIA.FfR. Commissaire aux comptes N 46, avenue Pasteur, les Orangers - RABAT

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales AU 30 JUIN 2011 Banque Populaire du centre sud Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 182 505 183 673

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2011 Mesdames, messieurs les Actionnaires de La Banque Internationale Arabe de Tunisie BIAT Introduction Nous avons effectué l

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

3- TABLEAU DES CASH FLOW

3- TABLEAU DES CASH FLOW 0 3- TABLEAU DES CASH FLOW 2002 Créances de l'actif circulant 212 564 112 536 168 337 Dettes du passif circulant (2 632) (1 634) (909) Provisions cumulées Besoin en fond de roulement 209 932 110 902 167

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES La Banque Centrale de Mauritanie (BCM), créée par la loi N 73.118 du 30 mai 1973, est un établissement public national doté de la personnalité

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan.

SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan. ETATS FINANCIERS SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan. La Société Tunisienne de Verreries -SOTUVER- publie, ci-dessous, ses états financiers

Plus en détail

ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS

ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS ET NOTES COMPLEMENTAIRES AU 31 DECEMBRE 2012 Page 2 BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 (Exprimés en milliers de francs guinéens) Notes 31/12/2012 31/12/2011 ACTIF Caisse 4 170

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013

ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 ETATS FINANCIERS ET RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Février 2014 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2013 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BILAN AU 31 DECEMBRE 2013

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

AVIS DES SOCIETES(*) La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis

AVIS DES SOCIETES(*) La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis BO N 4098 du Jeudi 03 Mai 2012 PAGE 1 ETATS FINANCIERS La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis La Société Tunisienne d Assurances

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012.

RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012. Page1 RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012. En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée Générale, nous vous présentons notre rapport sur le contrôle

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT)

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME TUNIS - TUNISIE LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) LIBELLES PREMIER TRIMESTRE 2009 PREMIER TRIMESTRE

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREATIS Société anonyme au capital de 52 900 000. Siège social : Parc de la Haute Borne, 61, avenue Halley, 59650 Villeneuve-d

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice clos le 31 décembre 2014 Avril2015 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR ETATS

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Des produits et services proposés par Groupama Banque Applicables au 1 er JANVIER 2015 Clientèle DES PROFESSIONNELS AGRICOLES Des artisans, commerçants et prestataires de services

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

L autorité qui veille sur votre épargne. Comprendre Les états comptables et financiers

L autorité qui veille sur votre épargne. Comprendre Les états comptables et financiers L autorité qui veille sur votre épargne Comprendre Les états comptables et financiers Objectif du guide L objectif de ce guide est de familiariser les investisseurs avec les états comptables et financiers

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2 200 000. Siège social

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 00-07 Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF Le Conseil national de la comptabilité réuni en assemblée plénière le 29 mai 2000 approuve

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION «GRANDE TRAVERSEE DES ALPES» Association Loi 1901 Siège social : 6 rue Clôt-Bey 38000 GRENOBLE Cedex Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 3 Avenue

Plus en détail