TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES"

Transcription

1 TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES EXERCICE 1 TRAITEMENTS ET SALAIRES M. PACCOLINI a été embauché fin septembre N comme chauffeur livreur routier dans la SA DARCO Transports. Son patron lui expose certains détails concernant la première paie d octobre N, qu il va recevoir début novembre. Salaire de base 1 237,00 Prime de déchargement 200,00 Cotisations salariales 276,67 Indemnités forfaitaires pour journées et nuits sans retour au domicile (19) 842,36 1. Quel est le montant net versé à M. PACCOLINI par la société de transport? 2. Quel est le montant que M. PACCOLINI devra déclarer s il n a pas choisi d option particulière concernant l impôt sur le revenu? 3. Sur quel montant son impôt sera-t-il calculé s il n opte pas pour les frais réels? 4. Peut-il avoir intérêt à choisir l option pour les frais réels si ses dépenses professionnelles s élèvent environ à 800 par mois? Remarque : on ne tiendra compte ni de la CSG, ni de la CRDS. CORRECTION EXERCICE 1 1. Quel est le montant net versé à M. PACCOLINI par la société de transport? Montant net versé à M. PACCOLINI = Salaire de base + Prime cotisations salariales + indemnités = , ,36 = 2 002,69 2. Quel est le montant que M. PACCOLINI devra déclarer s il n a pas choisi d option particulière concernant l impôt sur le revenu? Le salaire imposable ne tient pas compte de l indemnité forfaitaire de frais car il n a pas opté pour les frais réels. Revenu imposable = ,67 = 1 160,33 3. Sur quel montant son impôt sera-t-il calculé s il n opte pas pour les frais réels? Base imposable si pas d option pour les frais réels 1 160,33 0,9 = 1 044,30 ou 1 160,33 (10 % 1 160,33) soit sur la base nette après la déduction de 10 % pour frais. 4. Peut-il avoir un intérêt à choisir l option pour les frais réels si ses dépenses professionnelles s élèvent à environ 800 par mois? Base imposable si option pour les frais réels = 2 002, = 1 202,69. Il n aurait pas eu droit à la déduction de 10 %, mais il aurait pu déduire 800 (frais réels). Il n a donc pas intérêt à choisir cette option ; d ailleurs, la quasi-totalité des chauffeurs routiers préfère la déduction de 10 % aux frais réels, cela leur permet d échapper à l impôt sur les indemnités forfaitaires de déplacement qu ils perçoivent. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 1 -

2 EXERCICE 2 TRAITEMENTS ET SALAIRES CAS KIRSCHER M. KIRSCHER est ingénieur dans la société Robbsen à Tours. Il est responsable du système de réfrigération congélation de l entreprise productrice de légumes surgelés. Pour cela, il est logé gratuitement dans un F4 situé près des entrepôts pour intervenir en cas d urgence. La valeur locative de cet appartement est de 630. Son salaire de base est de auquel s ajoute une prime d ancienneté de 180. Pour le mois d octobre, il a perçu 152,50 de remboursement des frais correspondant à des factures lors d un déplacement à Paris. 1. Dans quelle(s) catégorie(s) M. KIRSCHER doit-il déclarer les revenus ci-dessus? 2. Quel est le montant de revenu à prendre en compte pour le mois d octobre (sans option pour les frais réels)? Remarque : on ne tiendra compte ni de la CSG, ni de la CRDS Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. CORRECTION EXERCICE 2 1. Dans quelle(s) catégorie(s) M. Kirscher doit-il déclarer les revenus ci-dessus? M. Kirscher doit déclarer ses revenus dans la catégorie «Traitements et salaires». 2. Quel est le montant de revenu à prendre en compte pour le mois d octobre (sans option pour les frais réels)? Salaire brut = Salaire de base + prime + valeur de l avantage en nature (voir barème dans la documentation fiscale) = ,50 x 40 = La valeur de l avantage en nature est ajoutée au salaire brut afin d être soumise aux cotisations sur le bulletin de paie. Revenu imposable = Salaire brut cotisations salariales + CSG/CRDS non déductible (Impossible à calculer faute d informations) La valeur locative du bien n entre pas en compte. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 2 -

3 EXERCICE 3 CAS DUPUIS M. ET Mme DUPUIS sont mariés et ont deux enfants, Martha, 21 ans, rattachée au foyer fiscal de ses parents et Cyril, lycéen de 17 ans. Ils vivent à Châlons-en-Champagne. M. DUPUIS est à la retraite et a perçu une pension totale de Mme DUPUIS, vient d être promue sur un nouveau poste, elle employée depuis peu à la Poste de Reims (à 48 km de Châlons). Elle a perçu un traitement de et une indemnité forfaitaire de déplacement de 97 par mois. Pour être plus performante au travail, elle a acheté un ordinateur qu elle utilise uniquement au travail au prix de En N, elle n a pas pu obtenir sa mutation sur Châlons où elle réside. Elle effectue ses trajets dans sa Citroën C4 (5 CV) à raison de 46 semaines par an, 4 jours par semaine. Elle a perçu 459 de prestations de la part de la Sécurité sociale pour arrêt maladie et 109 de la part de sa mutuelle des postes (mutuelle obligatoire) pour le même arrêt. Martha a perçu de salaires avant d être licenciée le 12 août N. Elle a reçu d indemnités de licenciement, puis un total de d allocations chômage. Cyril a reçu 550 d indemnités de stage dans le cadre de sa formation de carreleur. 1. Détaillez les montants à déclarer dans les différentes catégories pour l imposition sur le revenu du foyer fiscal des Dupuis (Seule Mme Dupuis a opté pour les frais réels). 2. Calculez le montant global à déclarer pour le foyer fiscal. 3. Indiquez sur quelle base chaque membre du foyer fiscal sera imposé après les calculs réalisés par l administration fiscale. 4. Calculez le montant du revenu net global du foyer fiscal sur lequel sera calculé l impôt sur le revenu. Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 3 -

4 CORRECTION EXERCICE 3 1. Détaillez les montants à déclarer dans les différentes catégories pour l imposition sur le revenu du foyer fiscal des Dupuis (Seule Mme Dupuis a opté pour les frais réels). Le foyer fiscal Dupuis doit déclarer : En revenus d activité Salaire de Mme Dupuis : (97 12) = (l allocation pour frais est à déclarer puisque Mme Dupuis a opté pour les frais réels). Salaire de Martha : car elle est rattachée au foyer fiscal En revenus de remplacement Pension de retraite de M. Dupuis : Indemnités journalières de maladie de Mme Dupuis : = 568. Allocations chômage de Martha : L indemnité de stage de Cyril n est pas imposable (stage obligatoire, dans le cadre d une formation). L indemnité de licenciement de Martha n est pas imposable. 2. Calculez le montant global à déclarer pour le foyer fiscal. Le montant global à déclarer pour le foyer fiscal Dupuis est donc de Indiquez sur quelle base chaque membre du foyer fiscal sera imposé après les calculs réalisés par l administration fiscale. Il faut calculer le total imposable de chaque membre du foyer fiscal. M. Dupuis Sa pension de retraite bénéficie de la déduction de 10 % : Revenu imposable = x 0,9 = Mme Dupuis Nombre de kilomètres parcourus = 46 x 4 x 2 x 48 = km Salaire Indemnités forfaitaire de déplacement (97 x 12) indemnités de Sécurité Sociale et mutuelle ( ) Frais réels Frais kilométriques ( x 0,303) (application du barème) Amortissement du matériel informatique sur 3 ans (1 260 / 3) Montant imposable Martha : Son salaire et ses allocations chômage sont imposables après la déduction de 10 %, soit : ( ) 0,9 = Cyril : Il n a pas à déclarer son indemnité de stage. 4. Calculez le montant du revenu net global du foyer fiscal sur lequel sera calculé l impôt sur le revenu. Le total du revenu net global sur lequel sera calculé l impôt du foyer fiscal Dupuis est de : = MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 4 -

5 EXERCICE 4 REVENUS FONCIERS M. et Mme CAILLOU possèdent un petit patrimoine foncier composé des éléments suivants : - une maison située à Marseille dans laquelle ils séjournent 8 mois de l année ; la valeur locative cadastrale est de ; - une résidence secondaire à Annecy dont ils se réservent la jouissance (valeur locative : ) ; - un appartement non meublé à Paris, rue des Écoles, loué en permanence. Cet appartement a entrainé les dépenses suivantes au cours de l année écoulée : - Frais de gérance : Réparations : Charges d assurance : Taxes foncières : Frais divers (correspondance, téléphone,..): 40 Le loyer perçu au cours de l année s élève à Dans le montant du loyer annuel perçu figure une somme de correspondant à un arriéré de loyer. 1. Indiquer quels sont les revenus de M. et Mme CAILLOU imposables à l IR dans la catégorie des revenus fonciers au titre de l année Déterminer le revenu imposable de cette catégorie. 3. M. et Mme CAILLOU peuvent-il bénéficier du régime du micro-foncier? CORRECTION EXERCICE 4 1. Indiquer quels sont les revenus de M. et Mme CAILLOU imposables à l IR dans la catégorie des revenus fonciers au titre de l année La résidence principale ainsi que la résidence secondaire ne sont pas productives de revenus et n entrent pas dans le champ d application des revenus fonciers. 2. Déterminer le revenu imposable de cette catégorie. Revenu brut foncier Loyers encaissés (On retient les recettes effectivement encaissées, arriérés compris) Charges déductibles Frais de gérance : Réparations : Charges d assurance : 900 Taxes foncières : Frais divers (correspondance, téléphone,..): 20 (forfait de 20 maximum par local) Revenu foncier net = = M. et Mme CAILLOU peuvent-il bénéficier du régime du micro-foncier? Le montant de leurs revenus bruts fonciers dépasse , ils ne peuvent donc bénéficier du régime du micro foncier. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 5 -

6 EXERCICE 5 IMPOSITION DES REVENUS D OBLIGATIONS Mme BODET possède 300 obligations Rhodia à 6,6 % de nominal 20, achetées en N-2 ainsi que 400 OAT (Obligations Assimilables au Trésor) à 3,85 % de nominal 15, achetées en N-1. Elle est mariée et le revenu fiscal de référence du couple est de en N-2. Documentation fiscale : Une personne seule disposant d un revenu fiscal de référence en N-2 inférieur à ( pour un couple) peut demander à être dispensée du Prélèvement Obligatoire Non Libératoire de 24 %. CORRECTION EXERCICE 5 1. Quels montants nets Mme BODET va-t-elle percevoir en N? Obligations Rhodia OAT Montant brut des intérêts (coupons) 300 x 20 x 6,6 % = x 15 x 3,85 % = 231 Prélèvement non libératoire de 24 % 396 x 24 % = 95,04 arrondi à 95 55,44 arrondi à 55 Prélèvements sociaux de 15,5 % 396 x 15,5 % = 61,38 arrondi à 61 35,81 arrondi à 36 Montant net Soit un total de 380. Mme BODET ne peut demander à être dispensée du PONL car son revenu fiscal de référence est supérieur à en N Quels montants doit-elle inscrire sur sa déclaration? Les montants bruts doivent être inscrits sur la déclaration d impôts soit : = Comment Mme BODET sera-t-elle imposée? Elle sera imposée dans la tranche du barème de l IR (voir chapitre 3) sur le montant brut sous déduction de la CSG déductible de 5,1 % soit : 627 5,1 % 627 = 595 Ce montant de 595 s ajoutera à ses autres revenus. Puis, le prélèvement de 24 % ( ) se déduira de l impôt à payer. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 6 -

7 EXERCICE 6 SA FAMILI La SA FAMILI (126 employés) est tenue de détailler les rémunérations de ses cinq employés les mieux payés. Parmi eux, figurent M. GRILLET, Mme JOYE et M. FERNANDES. Le directeur financier, responsable de cette formalité profite de ce travail pour communiquer à ces personnes des renseignements concernant leurs rémunérations et leur imposition. Il vous charge de l aider dans cette tâche. Il vous soumet en annexe 1 le détail de ce qui leur a été versé en N. 1. Calculer le montant net perçu par chacun des trois salariés de la SA FAMILI. 2. Calculer le montant total que chacun des trois salariés doit déclarer dans la catégorie «Traitements et Salaires» compte tenu de sa situation et de son choix fiscal. 3. Indiquer les montants sur lesquels est calculé l impôt sur le revenu de ces personnes (pour leurs revenus salariaux). 4. Si le salaire brut de M. FERNANDES avait été de , quel aurait été son revenu à déclarer en «Traitements et salaires». 5. Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, quel montant aurait-il dû déclarer? Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. Annexe 1 détail des versements effectués en N Salaire de base annuel brut Primes M. GRILLET, ingénieur Mme JOYE, directrice commerciale M. FERNANDES, administrateur et responsable de la GRH Prime d ancienneté brute de par an Cotisations salariales totales (1) Remboursements de frais d après justificatifs Allocation forfaitaire pour frais Autres précisions L épouse et les enfants de M. GRILLET vivent à Barcelone (Espagne) où il va les rejoindre un week-end sur deux, il vit dans une villa qu il loue au sud de Toulouse. Frais réels recensés : Prime d ancienneté brute de par an Prime de mobilité brute : 222 par trimestre Prime d ancienneté brute de par an Jetons de présence : Il a opté pour les frais réels. Mme JOYE dispose de Mercedes de la société (9 CV) ; elle a parcouru km dont non justifiés professionnellement. Frais réels recensés : Prix d achat du véhicule par la société en N-7 : TTC. Assurance Elle a opté pour les frais réels. (L employeur prend en charge le carburant et a choisi une évaluation de l avantage selon les dépenses réelles) (1) Considérer que les contributions sociales comprises dans ce montant sont déductibles M. FERNANDES vit dans un appartement 5 pièces au centre de Toulouse laissé à sa disposition par la société moyennant un loyer de 300 par mois. Il n a pas opté pour les frais réels. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 7 -

8 CORRECTION EXERCICE 6 1. Calculez le montant net perçu par chacun de ces trois salariés de la SA Famili Le montant net perçu par ces trois salariés se calcule de la façon suivante : Éléments M. GRLLET Mme JOYE M. FERNANDES Salaire brut Primes Cotisations salariales Allocations forfaitaires Remboursement de frais Montant net perçu Remarque : les jetons de présence sont bien perçus par M. Fernandes, mais pas au titre de revenus salariaux. 2. Calculez le montant total que chacun des trois salariés doit déclarer dans la catégorie «Traitements et salaires» compte tenu de sa situation et de son choix fiscal. M. GRILLET et Mme JOYE ayant choisi la déduction des frais réels, ils doivent déclarer les remboursements de frais et les allocations forfaitaires de frais, ce que ne doit pas déclarer M. FERNANDES, qui a choisi la déduction forfaitaire de 10 %. Mme JOYE et M. FERNANDES doivent déclarer leurs avantages en nature (le mode de déduction choisi n a pas d effet sur l obligation ou non de déclarer ces avantages). Évaluation des avantages en nature de Mme JOYE : utilisation de la voiture [( %) ] / = (véhicule de plus de 5 ans). Évaluation des avantages en nature de M. FERNANDES : appartement [(177,80 5) 300] 12 = En effet, M. Fernandes gagne plus de 4 693,50 brut par mois, donc le barème à appliquer est de 177,80 par pièce. Éléments M. GRILLET Mme JOYE M. FERNANDES Montant perçu Voiture utilisée Appartement Remboursement de frais Allocations forfaitaires Total à déclarer Indiquez les montants sur lesquels est calculé l impôt sur le revenu de ces personnes (pour leurs revenus salariaux). Le montant sur lequel est calculé l impôt dépend de l option choisie. Pour M. GRILLET et Mme JOYE, il faut enlever les frais réels au total déclaré, soit : M. GRILLET : = (On part du principe que les de frais avec justificatifs sont compris dans le total de ) ; Mme JOYE : = Pour M. FERNANDES, il faut enlever la déduction de 10 %, donc multiplier le montant déclaré par 0,9 : M. FERNANDES : ,9 = Si le salaire brut de M. FERNANDES avait été de , quel aurait été son revenu à déclarer en «Traitements et salaires»? Si M. FERNANDES avait eu un salaire de , en ajoutant la prime brute de 2 850, le montant annuel brut aurait été de soit un montant mensuel brut est de 2 354, soit dans la tranche [2190, ,09], l avantage en nature aurait été évalué sur la base de : [(83,30 5) 300] 12 = 1 398, puisque l avantage en nature pour le logement est évalué en fonction du revenu brut. Il aurait donc dû déclarer : = Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, quel montant aurait-il dû déclarer? Cela aurait-il été plus avantageux? Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, il n aurait pas eu à inclure dans ses revenus les de remboursements de frais, ni les d allocations forfaitaires. Son montant à déclarer aurait donc été de : = Par contre, il n aurait pas pu déduire les frais réels de 9 940, son impôt aurait été calculé sur : ,9 = ce qui aurait été plus avantageux. 888 MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 8 -

9 EXERCICE 7 : CAS RINA Mme RINA, célibataire a placé une partie importante de ses économies sous forme de valeurs mobilières et sur certains comptes à la Banque Postale. Avant de rencontrer Mme RINA pour un bilan de fin d année, son banquier tente d évaluer les conséquences fiscales des opérations de l année N. Il vous charge de préparer ce travail. Son revenu fiscal de référence en N-2 est de Quels sont les montants bruts perçus par Mme RINA sur ses différents placements? 2. Quels sont les montants qui ont déjà été prélevés sur ces revenus? 3. De quelle façon Mme RINA sera-t-elle imposée sur ces revenus de capitaux mobiliers? Relevé des titres et des opérations au 31/12/N fourni par la banque postale Renseignements sur les actions Compte titres Évaluation Dividendes nets perçus sur le compte 364 titres Dior 500 titres Ingenico 450 titres Petit boy Renseignements sur les obligations Compte titres Évaluation Quantité et valeur nominale des titres Emprunt CNT 1996 à 6,3 % Emprunt PPR 1997 à 6,1 % OAT à 6,4 % titres de nominal titres de nominal OAT de nominal 150 Montant placé sur Livret A au 01/01/2013 : Taux de rémunération annuel : 1,25 % à partir du 1 er août 2013, 1,75 % du 1er février au 31 juillet et 2,25 % sur janvier 2013 Montant placé sur Compte sur livret au 01/01/2013 : Taux de rémunération brut annuel : 1,00 % MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 9 -

10 CORRECTION EXERCICE 7 1. Quels sont les montants bruts perçus par Mme RINA sur ses différents placements? dividendes d actions : Dior : 806 / 0,635 = (c est à dire 806 / (1 0,155 0,21)) Ingenico : 596 / 0,635 = 939 Petit Boy : 492 / 0,635 = 775 coupons d obligations : quantités valeur nominale taux d intérêt : CNT 96 : ,3 % = 567 PPR 97 : ,1 % = 610 OAT 97 : ,4 % = placements sur livrets LIVRET A : x 1,25 % x 5/ x 1,75 % x 6/12 x x 1/12 = 286,88 COMPTE SUR LIVRET : x 1 % = Quels sont les montants qui ont déjà été prélevés sur ces revenus? Pour les dividendes sur actions, les prélèvements sociaux de 15,5 % et le prélèvement obligatoire de 21 % ont été prélevés, soit : Dior : 463 ( ,5 %) Ingenico : 343 (939 36,5 %) Petit Boy : 283 (775 36,5 %) Pour les coupons d obligations, les prélèvements sociaux de 15,5 % et le prélèvement obligatoire de 24 % ont été prélevés, soit : Emprunt CNT : 224 (567 39,5 %) Emprunt PPR : 241 (610 39,5 %) OAT 1997 : 303 (768 39,5 %) Pour les intérêts du livret A, ce placement est exonéré d impôt et de prélèvements sociaux. Pour les intérêts du compte sur livret : les prélèvements sociaux de 15,5% et le prélèvement obligatoire de 24 % ont été prélevés. 100 x 39,5 % = 39,5 (La rémunération nette de ce placement est donc très inférieure à 1 %). 3. De quelle façon Mme RINA sera-t-elle imposé sur ses revenus de capitaux mobiliers. Sur les dividendes perçus sur les titres actions, il sera soumis au barème de l IR sur le montant brut perçu (déduction faite de l abattement de 40 % et de la CSG déductible de 5,1 %), soit sur : ( ) 5,1 % ( ) 40 % ( ) = 1638 Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 21 %, soit 626 sera déduit de l IRà payer. Sur les coupons d obligations, il sera soumis au barème de l IR sur le montant brut perçu (déduction faite de la CSG déductible de 5,1 %), soit sur : ( ) 5,1 % = Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 24 %, soit 467 sera déduit de l IRà payer. Sur les intérêts de livret A, exonération d impôt Sur les intérêts du compte sur livret, ils seront soumis au barème de l IR sur le montant but perçu (déduction faite de la CSG déductible de 5,1 %), Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 24 % sera déduit de l IR à payer. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

11 Documentation fiscale DOCUMENT 1 - Documentation fiscale concernant l estimation des frais réels Les frais d achat d un ordinateur à usage professionnel peuvent être amortis sur 3 ans. Frais réels : des circonstances exceptionnelles peuvent justifier de déclarer une distance supérieure à 40 km lorsqu elle est liée à un déménagement de l entreprise, à une promotion ou à tout autre motif indépendant de la volonté du salarié. Barème applicable pour l'imposition des revenus perçus durant l'année impôts 2014 Puissance administrative Jusqu'à km De 5001 à km Au delà de km 3CV et moins d x 0,408 (d x 0,244) d x 0,285 4 CV d x 0,491 (d x 0,276) d x 0,330 5 CV d x 0,540 (d x 0,303) d x 0,362 6 CV d x 0,565 (d x 0,318) d x 0,380 7 CV et plus d x 0,592 (d x 0,335 ) d x 0,399 DOCUMENT 2 - Limite d exonération des indemnités de licenciement Les indemnités de licenciement qui sont versées en dehors d un plan de sauvegarde pour l emploi sont exonérées à hauteur de en DOCUMENT 3 - Évaluation des avantages en nature logement Rémunération brute mensuelle Avantage en nature pour une pièce Si plusieurs pièces, avantage en nature par pièce principale Inférieure à 1564,50 De 1564,50 à 1877,39 De 1877,40 à 2190,29 De 2190,30 à 2816,09 De 2816,10 à 3441,89 De 3441,90 à 4067,69 De 4067,70 à 4693,49 A partir de 4693,50 66,70 77,90 88,90 99,90 122,30 144,40 166,60 188,90 35,60 50,00 66,70 83,30 105,50 127,70 155,40 177,80 DOCUMENT 4 - Évaluation des avantages en nature liés à l utilisation d un véhicule mis à disposition du salarié (extrait) L utilisation privée d un véhicule mis à disposition du salarié de façon permanente constitue un avantage en nature qu il s agisse d un véhicule dont l employeur est propriétaire ou locataire. L avantage en nature véhicule devra être évalué, au choix de l employeur, soit sur la base des dépenses réellement engagées, soit sur la base d un forfait. Évaluation de l avantage selon les dépenses réellement engagées Dans le cas d un véhicule acheté, l évaluation est effectuée sur la base des dépenses engagées pour le compte du salarié. Ces dépenses comprennent : - L amortissement de l achat du véhicule, toutes taxes comprises, sur 5 ans à hauteur de 20% par an. - l assurance et les frais d entretien (révisions, changement de pneumatiques, vidanges, etc.) toutes taxes comprises - le cas échéant, les frais de carburant utilisé pour l usage privé et payé par l employeur. Si le véhicule a plus de 5 ans, le pourcentage de l amortissement à retenir est de 10 %. L évaluation est calculée en proratisant le nombre de kilomètres parcourus annuellement (ou pendant la durée de mise à disposition en cours d année) pour l usage personnel par le nombre total de kilomètres parcourus par le véhicule pour la même période. Forfait annuel L employeur ne prend pas en charge le carburant Forfait annuel L employeur prend en charge le carburant Dépenses réelles (évaluation annuelle) L employeur ne prend pas en charge le carburant L employeur prend en charge le carburant Véhicule acheté 5 ans et moins Plus de 5 ans 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) 6% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) plus les frais réels (sur factures) de carburant utilisé à des fins personnelles ou 12% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - 20% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise), - l assurance, - les frais d entretien. 6% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) plus les frais réels (sur factures) de carburant utiliséà des fins personnelles ou 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - 10% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - l assurance - les frais d entretien. Pour évaluer l avantage en nature = Résultat obtenu en additionnant les trois valeurs listées ci-dessus, multiplié par le nombre de km parcourus à titre privé Total de km parcourus par le véhicule pour la même période - ajouter, le cas échéant, les frais réels de carburant utilisé pour un usage personnel - ajouter, le cas échéant les frais réels de carburant utilisé pour un usage personnel MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

12 MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

P2C05 Les e le ments de la re mune ration

P2C05 Les e le ments de la re mune ration P2C05 Les e le ments de la re mune ration - + - = I. Les primes et les avantages en natures A. Les primes et gratifications Les primes sont des éléments accessoires de rémunération. Chaque entreprise peut

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU PLAN 1.Définition et caractéristiques 2. la territorialité 3.Les revenus imposables 31 Les revenus

Plus en détail

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 13-02 du 3 janvier 2013 A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale au 1er janvier 2013 Références

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements Barème d exonération des petits déplacements Trajet aller et retour compris entre Limite d exonération quotidienne Repas pris hors des locaux de l entreprise ou sur un chantier Repas pris au restaurant

Plus en détail

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 les infos DAS - n 046 17 mars 2015 Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 L arrêté du 26 février 2015 (JO du 28 février 2015) fixe les barèmes fiscaux des indemnités kilométriques

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Exercice 1. Cas pratique Détermination des catégories de revenus 1 M. TRICA. Sujet. Corrigé

Exercice 1. Cas pratique Détermination des catégories de revenus 1 M. TRICA. Sujet. Corrigé Exercice 1 Cas pratique Détermination des catégories de revenus Sujet Déterminer la catégorie de revenus dans laquelle sont imposables les profits réalisés en 2012 dans chacune des hypothèses ci-dessous

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 EMPLOYEURS Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 A jour au 1 er janvier 2014 Evaluation des avantages en nature

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014 Sources : Editions Législatives, bulletin n 212-1 Code de la Sécurité Sociale www.urssaf.fr Loi de finances 2014 AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple

Plus en détail

Impôts 2015. Frais professionnels des salariés

Impôts 2015. Frais professionnels des salariés Impôts 2015 Frais professionnels des salariés Salariés Vos dépenses professionnelles sont prises en compte pour le calcul de votre impôt sur le revenu. Une déduction forfaitaire de 10 % est automatiquement

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20...

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20... RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Série G N 1(2000) DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS WILAYA DE Matricule fiscal... Indiquer ci-contre la lettre et le numéro d article de votre imposition établie

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 SOCIAL - Actualité Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 Info n 2014-234/2-19 du 15/04/14 Pour toute question : Service

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES

FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES DU MORBIHAN FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES Une assistante maternelle bénéficie d un système

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Circulaire du 19 mai 2003 Dernière mise à jour janvier 2015 AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Réf. : - Articles L.242-1 et R242-1 du Code de la sécurité sociale. - Arrêté du 10 décembre 2002

Plus en détail

Formation Fiscalité. Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France

Formation Fiscalité. Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France Formation Fiscalité Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France 14.04.2015 PARIS Avril 2015 Sommaire Notion de foyer fiscal Principe du calcul de l'impôt Barème et méthode de calcul de l'impôt Charges

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE EXTRAITS DU N 48 MARS 2012 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Question de bateaux IR : un barème gelé A noter Du crédit pour le bio Page 3 A table! Trois ans de plus Taxi

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français

Plus en détail

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 1508 du 18 février 2015 C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 Références Loi n 20141554 relative au financement de la sécurité sociale pour

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 001 La ffrranchiise de cottiisattiion L assiietttte fforrffaiittaiirre Le rrembourrsementt de ffrraiis prroffessiionnells Le rrembourrsementt

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LA MICRO-ENTREPRISE Les éléments clés INTERVENANT Stéphane HERVE CMAR BN SOMMAIRE Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration Les principes du régime de la micro-entreprise Les principes

Plus en détail

Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99

Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99 Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99 ESTIMEZ VOS IMPÔTS IMPÔTS UE FRANÇAIS LUXEMBOURGEOIS IMPÔTS 2015 FULL RÉSULTATS DÉTAILLÉS IMPÔTS 2015 FREE ACHATS INTÉGRÉS Introduction

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE RÉMUNÉRATION NOTE D'INFORMATION N 2003-11 (MISE A JOUR 2 JANVIER 2014) SERVICE STATUTS - REMUNERATION LES AVANTAGES EN NATURE REFERENCES Décret n 2012-752 du 9 mai 2012 portant réforme du régime des concessions

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE?

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? NOTE 1 : L activité des Développeurs et Sponsors au sein de FARKLI Online est une activité professionnelle.

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2 13/11/14 1 L auto-entrepreneur Les éléments clés 13/11/14 2 Hervé ROBERT CMAR BN INTERVENANTS Maître BARUFFOLO Avocat 13/11/14 3 Sommaire Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 7

Table des matières. Introduction... 7 Table des matières Introduction... 7 CHAPITRE 1 La déclaration pour l impôt sur le revenu... 9 1. Qui a l obligation de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu?... 10 2. Qui a la possibilité

Plus en détail

I. FISCALITE ET SECURITE SOCIALE : CHIFFRES ET TAUX

I. FISCALITE ET SECURITE SOCIALE : CHIFFRES ET TAUX I. FISCALITE ET SECURITE SOCIALE : CHIFFRES ET TAUX Date de dernière actualisation 26/01/04 FISCALITE DES PERSONNES EN ALLEMAGNE (RESIDENTS) CHARGES FISCALES Imposition sur le revenu Les personnes physiques

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2014-010

LETTRE GENERALE n 2014-010 LETTRE GENERALE n 2014-010 DIRECTION DES ENTREPRISES ET DES PARTENARIATS ASSOCIES Département Réglementation et Services aux Entreprises Agricoles Service Cotisations et Simplifications R 11 11 2 Bagnolet,

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

LES MATINALES DU CRA

LES MATINALES DU CRA LES MATINALES DU CRA 11 MARS 2014 COMMENT OPTIMISER VOTRE REVENU DANS LE CADRE D UN LBO? Intervenant : Christelle POULIQUEN Avocat associé Société d avocats AFFIS 1 Rue de Villersexel 75007 PARIS Comment

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL DU DIRIGEANT 5 février 2014 1 Les structures potentielles L entreprise individuelle Deux statuts particuliers peuvent être adoptés La société L auto-entrepreneur L entreprise

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009 L.I.R. n 104/1 Objet : Évaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES DÉDUCTIBLES RAPPEL Pour être déductibles des recettes, les dépenses effectuées par les titulaires de revenus non commerciaux doivent répondre aux conditions suivantes : être nécessitées par l exercice

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Elus locaux : ce qu il faut faire dans la déclaration de revenus 2014

Elus locaux : ce qu il faut faire dans la déclaration de revenus 2014 Elus locaux : ce qu il faut faire dans la déclaration de revenus 2014 Les indemnités de fonction des élus locaux sont toutes imposables depuis 1992. Le régime fiscal de la retenue à la source est appliqué

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté Simulateur EIRL Notice et exemple commenté 1 er janvier 2011 1 Sommaire 1. Données relatives à l entreprise... 4 2. Renseignements relatifs au foyer fiscal... 5 3. Le comparatif... 6 4. Détails du calcul...

Plus en détail

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris Février 2008 Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris La fiscalité des frais professionnels Salon des Entrepreneurs 2008 119177.01 Stéphane Letranchant 1 1 Sommaire 1. Panorama et définition des

Plus en détail

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6 SOMMAIRE +... 1 SOMMAIRE... 2 OBJET... 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE REFERENCE... 3 PREAMBULE... 3 REGIME DES GRANDS DEPLACEMENTS... 5 REGIME DES PETITS DEPLACEMENTS... 5 Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS...

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES

CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES 1 - REGIME JURIDIQUE Les indemnités soumises à imposition sont : les indemnités de fonction, éventuellement majorées, versées par les collectivités territoriales,

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Fiscalité I. Les différents régimes fiscaux II. La TVA III. Imposition des bénéfices IV.Taxes diverses et exonérations fiscales V. Les Centres de Gestion Agréés I.

Plus en détail

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE Paramètres de l étude Evolution des flux fiscaux Evolution de la fiscalité Evolution de la trésorerie Bilan de l étude Effort d épargne Paramètres de l étude

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2011-005

LETTRE GENERALE n 2011-005 LETTRE GENERALE n 2011-005 POLITIQUES SOCIALES DIRECTION DE LA PROTECTION SOCIALE SOUS-DIRECTION RELATIONS ET SERVICES AUX ENTREPRISES ET PARTENAIIRES Département Réglementation et Services aux Entreprises

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

tifawt.com Impôt sur le revenu

tifawt.com Impôt sur le revenu IR L impôt sur le revenu s applique aux revenus et profits des personnes physiques et des personnes morales et n ayant pas opté pour l impôt sur les sociétés. Impôt sur le revenu Elaboré par Abderrahmane

Plus en détail

Renseignements complémentaires année 2014

Renseignements complémentaires année 2014 Association Nationale de Gestion des Infirmières et Infirmiers Libéraux N association : 2-02-310 N SIRET : 31908793800043 12 Rue Louis Renault - CS 70113-31133 BALMA CEDEX Tél : 05.61.58.37.37 Fax : 05.61.61.51.30

Plus en détail

- 7 - L allocation Frais de transport

- 7 - L allocation Frais de transport - 7 - L allocation Frais de transport 91 Règlement départemental d aide sociale 2007 - Enfance et famille TITRE 1 7 - L allocation frais de transport. Définition et objectifs de l allocation pour frais

Plus en détail

Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine

Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous rapprocher de votre cabinet comptable. 1 éléments

Plus en détail

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 Timing de la réunion 1. Tour de table 2. Présentation 3. Questions 4. Une clôture conviviale 2 Sommaire 1. Quels avantages

Plus en détail

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles Plan Planifier sa retraite deux méthodes le rôle des systèmes de retraite l'impact de la fiscalité Faut-il investir dans des études supérieures? Faut-il

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

Morvilliers Sentenac Avocats

Morvilliers Sentenac Avocats Newsletter n 13... Février 2013 Morvilliers Sentenac Avocats Actualités fiscales Les lois de finance votées en fin d année modifient sensiblement le paysage fiscal en accroissant les charges fiscales pesant

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 205 avril 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Nos bureaux seront fermés les lundi 21 avril, jeudi 1er mai, vendredi

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

Les Dividendes Octobre 2013

Les Dividendes Octobre 2013 Les Dividendes Octobre 2013 2 PAGES Généralités 3 Régime fiscal Abattement de 40% 4 Prélèvement à la source de 21% 5 Régime social Dividendes assujettis à cotisations sociales 6 Dividendes non assujetties

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE Attention : cette liste de contrôle des documents fait partie des éléments à remettre, au même titre que le formulaire original, et la copie des pièces justificatives. S il manque des documents mentionnés

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

DOCUMENTS A NOUS RETOURNER CAMPAGNE FISCALE 2012

DOCUMENTS A NOUS RETOURNER CAMPAGNE FISCALE 2012 DOCUMENTS A NOUS RETOURNER CAMPAGNE FISCALE 2012 Pour tous les adhérents sans conseil la déclaration fiscale n 2035 (sauf saisie en ligne) le tableau détaillé des immobilisations et des amortissements

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens Fiscalité 1 Le cloisonnement des revenus en différentes catégories, en fonction de l activité, ne simplifie pas l imposition des pluriactifs. Cela engendre des charges administratives lourdes (plusieurs

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 Sujet 1-6 points 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois composantes - 1 point Le coefficient de déduction permet de déterminer pour chaque bien ou service

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail