L ENTREPRENEURIAT INNOVANT DE LA SILVER ÉCONOMIE, LES VOIES NOUVELLES DES ROBOTS SOCIAUX D ASSISTANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ENTREPRENEURIAT INNOVANT DE LA SILVER ÉCONOMIE, LES VOIES NOUVELLES DES ROBOTS SOCIAUX D ASSISTANCE"

Transcription

1 L ENTREPRENEURIAT INNOVANT DE LA SILVER ÉCONOMIE, LES VOIES NOUVELLES DES ROBOTS SOCIAUX D ASSISTANCE Sophie Boutillier Dimitri Uzunidis Clersé (UMR-CNRS, 8019) Université Lille Nord de France Réseau de Recherche sur l innovation Cité des sciences et de l industrie, 8 juin 2015

2 Plan Introduction Qu est-ce qu un robot? Points de repère : les progrès récents de la robotique La robotique d assistance aux personnes âgées Politique publique de soutien à la robotique Une start-up (française) innovante : Aldebaran Robotics Pour conclure

3 Robot et Franck, 2012

4 Introduction Robotique : Progrès technologiques majeurs Vieillissement de la population Les robots sociaux d assistance Focus sur une start-up (française) : Aldebaran Robotics

5 Qu est-ce qu un robot? C est un dispositif mécanique permettant de réaliser des tâches, en autonomie de décision pour une partie des actions élémentaires qui la composent (Wrobel et al, 2014 ; PIPAME-SGCIS, 2012). Trois catégories de robots : 1) Robots d intervention (défense, sécurité, nucléaire ), 2) productique et 3) robots domestiques, thérapeutiques, assistance aux personnes âgées et/ou dépendantes.

6 Points de repère : les progrès récents de la robotique Années 1970 Années Années 2000 Le Savant Le savant et la grande entreprise Le savant, la grande entreprise et la start-up Les premiers robots humanoïdes De l intelligence artificielle à l exosquelette Des robots sensibles et cognitifs NTIC + Big Data

7 Vital, le robot chef d entreprise

8 Eugène Goostman : un humanoïde adolescent de 13 ans

9 Le professeur Sankai équipé de l exosquelette robotisé HAL (Hybrid Assistance Limb) en 2008

10 La robotique, au cœur d un système technique complexe Numérisation de l information Intelligence artificielle ROBOT SA Besoin social Vieillissement : vieillissement de la population Politiques publiques Internet + big data Mécanique Opportunité entrepreneuriale Informatique (ordinateur) Electronique (composants, capteurs) Créativité

11 GiraffPlus, un programme européen

12 Les robots sociaux d assistance aux personnes âgées (Wrobel et al., 2014 ; PIPAME-DGCIS, 2012) Les robots sociaux d assistance pour les personnes âgées sont des entités sociales capables d interagir avec l utilisateur dans le but de favoriser la participation à certaines activités (déplacement, tâches domestiques, surveillance) des personnes en situation de handicap physique ou cognitif afin d améliorer leur bien-être physique et psychologique. Le robot peut répondre à différents types de besoins (rappel de RDV, médicament, météo, etc.), mais peut aussi jouer le rôle d accompagnement à la personne en favorisant les interactions sociales et/ou des contacts émotionnels. Les robots destinés aux personnes âgées en situation de fragilité sont difficilement catégorisables car ils entrent dans une catégorie mixte (services + interactions sociales).

13 Les grandes catégories de robots sociaux d assistance (Les échos, 2/7/13) Type de robots Ménagers Aide au déplacement Compagnons Télé-présence Aides soignants Majordome Principales caractéristiques Assistance pour tous. Ils existent depuis plusieurs décennies. Les développements récents de la robotique, les ont grandement amélioré (autonomie) Palier une déficience physique (ex, Exosquelette (HAL) Système d aide au lever Lit médical convertible en fauteuil roulant Robot pou aider à s habiller Véhicules personnels sans conducteur Robots visant à divertir, proposer des programmes d entrainement cérébraux, Pour aider à lutter contre les troubles cognitifs Soutenir une conversation avec une personne âgée Pour la sécurité et le lien social Déclenchement d une visioconférence avec un proche ou un centre de téléalarme Rappel de la prise d un médicament Pour aider le personnel de santé dans ses tâches Robots humanoïdes destinés à accomplir de nombreuses tâches : aide domestique, au coucher/lever, compagnon, télé-présence, ouvrir une porte, aller chercher une boisson, etc.

14 Adéquation des robots sociaux d assistance aux besoins des personnes âgées (Wrobel, at al., 2014,p.9)

15 Des robots et des entreprises (à partir de Wrobel, et al, 2014) Types de robots Robots Entreprises / unité de recherche Caractéristiques du robot Compagnon Icat (interactive cat) Philips Petit robot mobile en forme de chat jaune. Il permet d interagir avec autrui, de reconnaitre des visages et des objets et de contrôler certaines applications domestiques. Il donne les informations du jour et la météo Il peut exprimer des émotions. Fonction de divertissement des personnes âgées Kompaï Robosoft (France) Accompagnement des personnes âgées avec difficultés cognitives vivant à leur domicile dans les tâches quotidiennes : rappel des médicaments, agenda, visioconférences Nao Aldebaran robotics (France) Robot humanoïde autonome Utiliser pour la recherche et l enseignement, assistance aux personnes âgées Il peut voir, entendre, sentir qu on le touche et communiquer avec l utilisateur Paro (companion Robot) Aist (Japon) Robot thérapeutique en forme de bébé phoque principalement destiné aux personnes en déficit cognitif et troubles comportementaux. Il réagit à son nom, aux compliments et aux caresses, capacité d apprentissage NeCoRo Omron (Japon) Dans la même lignée que Aibo, Chat électronique en peluche qui a pour unique mission de tenir compagnie à son «maître». Télé-présence Hector Projet européen Campanionable : «integrated Cognitive assistive and Domotic Companion Robotic systems fo Ability & security» Il contrôle à distance des équipements de la maison (lumière, chauffage ) et des services de robot social d assistance. Il rappelle les médicaments, l agenda, et stimulation cognitive Services de visioconférence, Reconnaissance des ordres et réponse vocale Dispose d un capteur en cas de chute Aibo Sony Robot autonome capable d apprendre de nouveaux comportements; Il peut détecter un accident et envoyer un message au centre de soin Care-O-Bot Institut Fraunhofer (Allemagne) Reconnaissance et saisie des objets Apporter un verre d eau Rappel prise de médicaments En cas de chute peut se déplacer vers la personne et contacter un centre d urgence Déplacement Pearl Nursebot project (Etats-Unis) Il aide les personnes âgées à se déplacer dans leur environnement (dans la maison) Prise de RDV, rappelle les repas, les médicaments, aller aux toilettes à intervalles réguliers.

16 Nao Paro Care-O-Bot

17 Politique publique de soutien à la robotique Mars 2013 : lancement du Plan «France Robots initiatives» : 1. Création du Fonds national pour la société numérique-pme pour soutenir les entreprises de la robotique 2. Création du Fonds sectoriel Robolution Capital lancé par le fonds de capital risque Orkos Capital et soutenu par la CDC 3. Cinq domaines prioritaires ont été définis : transport et logistique, défense et sécurité, environnement, machines intelligentes, assistance à la personne 4. 4 structures fédératives pour structurer la filière robotique : 1/ SYROBO, 2/ SYMOP, 3/ Cap Robotique (Cap Digital), et 4/ GdR robotique 5. Stimuler la recherche pour les robots compagnons et l aide au handicap 6. Relations inter-pme: soutenir les synergies entre les PME de la robotique et des laboratoires

18 Politique publique de soutien à la robotique Création de gérontopôles à Nantes, Besançon, Limoges, Saint-Etienne, Toulouse, Bordeaux Création en 2014 de la Silver Valley dans la région parisienne Cap Digital est un pôle de transformation numérique, créé en 2006 comptant 800 adhérents dont 670 PME. Pour , il a identifié le big data et la silver économie comme domaines majeurs de son plan stratégique. En 2008 création par Cap Digital de Cap Robotique dirigé par Bruno Maisonnier, comptant 45 membres (dont la moitié d entreprises) lors de sa création, dont l objectif est notamment de favoriser la création de start-up en robotique en coopération avec des laboratoires de recherche et des universités. Concours Innovation 2030 : en juillet 2014, Rodolphe Hasselvander du CRIIF (laboratoire de rd privé à but non lucratif) et le robot Buddy (pour prendre soin des enfants et des PA, ou gérer la domotique) ont été récompensés

19 Buddy

20 Le carré organique de l entrepreneuriat de la robotique Politique publique France Robots Initiatives Clusters, Silver Valley, financement, etc. Organisation économique Système de financement, climat des affaires, répartition GE/PME, demande sociale (vieillissement de la population), etc. Potentiel de ressources de l entrepreneur Capital connaissances, financier et social Création de start-up (Aldebrana, Robosoft Grandes entreprises Microsoft, LG, Samsung, Sony, NEC, irobot, etc Ressources scientifiques et techniques Universités, centres de recherche publics et privés

21 Une start-up (française) innovante Créée en 2005 par le Polytechnicien, Bruno Maisonnier (PDG jusqu en mars 2015) à l âge de 45 ans (après une longue expérience de cadre dans la banque) voyant le succès grandissant de Aibo (Sony) décide de créer son entreprise et lance Nao («un robot pour aider les gens») Leader (français et) mondial (japonais) de la robotique humanoïde d assistance Robots humanoïdes : Nao (2006), Roméo (2012), Pepper (2014), Karotz (2011, rachat)

22 Aldebaran, le modèle de l innovation ouverte Salariés très jeunes (-30 ans), ingénieurs et cosmopolites (2011 : 100 salariés ; 2014 : 450 dont 100 à Paris) les robots sont fabriqués à Taïwan par FoxCom. Travaille avec des laboratoires publics (CNRS, INRIA, CEA, Collège de France, etc.), des universités et des communautés d utilisateurs qui aident au développement d applications. Aide de l Etat français de 5 millions d euros pour Roméo. Filiales aux Etats-Unis, Japon, Chine, France.

23 Une entreprise française innovante, Aldebaran Robotics : pour quelle demande? Années Succès techniques Commentaires 2011 Nao Trop cher pour le consommateur ( euros) Accident nucléaire de Fukushima : robot non-humanoïde pour interventions en milieux dangereux Profiter de l accident pour faire connaitre son produit Contacté par SoftBank rachat du groupe français à hauteur de 78,5% lancement de l initiative Autism Solution for Kids 2014 Pepper «1 er robot conçu pour vivre aux côtés des humains». tâches répétitives, dangereuses, grade d enfants, aide aux personnes âgées Beaucoup moins cher (1450 euros) BtoB ou BtoC 2015 Rachat total par SoftBank Commercialisation de Pepper à grande échelle au Japon

24 Pepper : 1 er robot conçu pour vivre aux côtés de humains. Il parle, sait reconnaitre les émotions humaine, se déplacer et vivre de manière autonome; C est un compagnon interactif et évolutif un robot pour tous les âges

25 Pour conclure Perspectives positives Une offre diversifiée Une volonté politique Vieillissement de la population connectée Compétitivité prix des robots/personnel humain Limites importantes Prix encore élevé Freins psychologiques Freins techniques Encadrement juridique Combiner innovation technique et service à la personne

26 Le complexe Frankenstein?

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE BLANDINE LAPERCHE, SOPHIE BOUTILLER, FARIDAH DJELLAL LAB.RII - CLERSE UMR 8019 RÉSEAU DE RECHERCHE SUR L INNOVATION

Plus en détail

Robotique d assistance à la personne

Robotique d assistance à la personne «Faciliter son quotidien et sa mobilité» Un projet inter-clusters pour développer le marché des seniors auprès des PME par une approche sur les usages et le design universel Note de veille n 9 Février

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval _Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval avec l'esiea Plongez au coeur des SCienCES & technologies du numérique Les nouveaux

Plus en détail

Les Gérontechnologies au service des soignants. Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute

Les Gérontechnologies au service des soignants. Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute Les Gérontechnologies au service des soignants Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute L ergothérapie et les Gérontechnologies Les nouvelles technologies sont depuis longtemps préconisées par les ergothérapeutes

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL!

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL! #donnezdusensàvotre taxed apprentissage2015 ALL IS DIGITAL! Andreas Kaiser, Directeur d ISEN Lille Ingénierie des affaires dans le monde numérique Réseaux, communications mobiles et objets connectés Robotique

Plus en détail

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance -2018 Medicen Paris Region Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers 24 octobre Relations inter-pôles et inter-clusters nationaux

Plus en détail

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL INTÉGREZ LA LUMIÈRE INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL UNE GRANDE ÉCOLE SCIENTIFIQUE TROIS DIPLÔMES POUR FORMER AU MEILLEUR NIVEAU INTERNATIONAL en partenariat avec les universités de Paris-Saclay, Saint-Étienne

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Présentation des solutions et innovations 2013

Présentation des solutions et innovations 2013 Présentation des solutions et innovations 2013 La Maison du Mieux Vivre CONSTATS NOTRE AMBITION Créer l événement national des solutions qui aideront les français à mieux vivre à domicile aujourd hui et

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Présentation IndepBox Solutions pour l internet de l énergie

Présentation IndepBox Solutions pour l internet de l énergie Conçu, développé et assemblé en France Comwatt est leader de l'autoconsommation intelligente Présentation IndepBox Solutions pour l internet de l énergie Sommaire 1 Contexte 2 Conséquences 3 4 La solution

Plus en détail

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Dany Lussier-Desrochers Université du Québec à Trois-Rivières Rencontres Franco-Québécoises 21

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Paris, le 25 février 2014 Innovation Capital, société de capital investissement fondée

Plus en détail

Rapport d étonnement du salon Innorobo 2015, du 01/07 au 03/07.

Rapport d étonnement du salon Innorobo 2015, du 01/07 au 03/07. Les trois lois d Asimov (1942) : 1 - Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger. 2 - Un robot doit obéir aux ordres qui

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Date à laquelle le document a été rempli.

Date à laquelle le document a été rempli. Outil d aide à la préparation de l évaluation des besoins en aide humaine lors de l expertise médicale de la CRCI ( à transmettre aux victimes d accidents médicaux au moment de la convocation à l expertise)

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA

FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA 1 FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA Afin de donner un bon aperçu de mes possibilités et mes limitations à la DG Personnes handicapés, je coche ce que je peux faire ou ne plus faire. Ci-dessous

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP CONTEXTE Selon la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées «Art. L. 114. - Constitue un

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015 Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS 17 septembre 2015 Sur le contexte général Une politique volontariste de soutien à l innovation

Plus en détail

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013 Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 01. 02. Le numérique, au cœur de l innovation Présentation de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 03.Le premier bilan à J + 18 mois

Plus en détail

Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie

Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie Région Midi-Pyrénées, un territoire innovant pour la silver économie Laurent Moynat UN VOLONTARISME POLITIQUE Le vieillissement de la population, en France mais très largement dans le Monde, est un défi

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA et HABEO) 1 RAPPEL Vieillesse ne signifie pas : - DEPENDANCE

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE 1. Contexte territorial A l initiative du Pôle Media Grand Paris, et en relation avec les Pôles et Clusters franciliens concernés 1,

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Personnalisation et recommandation * ENEIDE

Personnalisation et recommandation * ENEIDE Sylvain Garnier InfoStance Reponsable R&D Coordinateur ENEIDE Personnalisation et recommandation * ENEIDE Journée Données et Apprentissage Artificiel (DAPA) du 26 Mars 2009 1 Rapide description des ENT

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Vendredi 5 juin 2015 Dossier de presse Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Communauté de communes Le Grésivaudan 390 rue Henri Fabre 38926 Crolles Tél : 04 76 08 04 57 www.le-gresivaudan.fr

Plus en détail

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires?

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Monique Ferry MD; PhD Valence - Paris Agrumes /Montpellier 10/12/08 Le vieillissement n est pas une pathologie, mais il fait naître des besoins

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile Grandes Orientations Axes Arrco Agirc La prévention Prévenir la perte d autonomie Informer Les institutions de retraite complémentaire Arrco et Agirc ont créé 8 centres de prévention qui réalisent environ

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN LA PERTE D AUTONOMIE, EN PARLER, C EST DÉJÀ L ANTICIPER Sources : (1) Revue Risques n 78 - juin 2009. Avec l allongement de l espérance

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

Journées «Entreprises» &

Journées «Entreprises» & Journées «Entreprises» & Doctoriales Actions d informations et d accompagnements visant la rencontre entre doctorants et le monde socio- économique. 31 octobre 2013 LES JOURNÉES «ENTREPRISES» Objectifs

Plus en détail

Le développement industriel futur de la robotique personnelle et de service en France

Le développement industriel futur de la robotique personnelle et de service en France Le développement industriel futur de la robotique personnelle et de service en France PROSPECTIVE Date de parution : 12 avril 2012 Couverture : Nathalie Palous, Brigitte Baroin Édition : Nicole Merle-Lamoot,

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Myfox, la maison connectée pour tous.

Myfox, la maison connectée pour tous. Dossier de presse 2013 Myfox, la maison connectée pour tous. Sommaire : Genèse de l entreprise de l idée à la réalité P3 Une entreprise à l ADN singulier faciliter le quotidien P4 L innovation comme credo

Plus en détail

I-STAY@HOME. ICT Solutions for an Ageing Society DEVELOPPEMENTS 2013

I-STAY@HOME. ICT Solutions for an Ageing Society DEVELOPPEMENTS 2013 I-STAY@HOME ICT Solutions for an Ageing Society DEVELOPPEMENTS 2013 LES TACHES Le projet s'étendra de 2012 à 2015. Durant cette période, les partenaires procéderont à un travail en quatre phases: 1. Identifier

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Pourquoi. cette thématique. de recherche

Pourquoi. cette thématique. de recherche cette thématique Pourquoi de recherche Depuis vingt ans, la robotique s est introduite progressivement dans de nombreux secteurs d activité et de la vie quotidienne. Cette intégration a débuté avec les

Plus en détail

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 en avant-première dossier de presse - mai 2014 Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 La «Silver Economy» (économie

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous

Sud DOSSIER DE PRESSE. Ven 27. Jeu 26. www.autonomic-expo.com TOULOUSE. Entrée Gratuite. Handicap Grand Âge Maintien à Domicile. L'Autonomie pour Tous Sud Professionnel & Grand Public 10 000 visiteurs 150 exposants 10 e Edition Jeu 26 Ven 27 MARS 2015 TOULOUSE PARC DES EXPOSITIONS Entrée Gratuite Handicap Grand Âge Maintien à Domicile L'Autonomie pour

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)?

Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)? Dossier de presse Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)? Une différenciation territoriale évidente Dans la compétition qui est à l œuvre sur

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION L innovation est une des composantes majeures de la performance. Elle nécessite de recourir à des investisseurs, de solliciter des financements,

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013.

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013. Plusieurs termes utilisés La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie Pr Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université UPMC Ivry sur Seine et Paris Perte d autonomie Autonomie : faculté d agir

Plus en détail

Démonstration Nouvelles Technologies. B.Teboul : médecin J. Piano : neuropsychologue L. Boscher : ergothérapeute A. Derreumaux : ingénieur

Démonstration Nouvelles Technologies. B.Teboul : médecin J. Piano : neuropsychologue L. Boscher : ergothérapeute A. Derreumaux : ingénieur Démonstration Nouvelles Technologies B.Teboul : médecin J. Piano : neuropsychologue L. Boscher : ergothérapeute A. Derreumaux : ingénieur 24/11/2011 1 Sommaire 1. Définitions et buts 2. CIU-Santé et CMRR

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

L approche éthique en gérontechnologie

L approche éthique en gérontechnologie Colloque européen L art de vieillir chez soi Guéret 29 septembre Technologies et vieillissement: Jusqu où ne pas aller trop loin? L approche éthique en gérontechnologie Gérard Cornet; Alain Franco, Vincent

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité www.capdigital.com 8 marchés prioritaires MEDIAS EDUCATION FORMATION COMMERCE DISTRIBUTION MAISON VILLE TRANSPORT SANTE BIEN ETRE COMMUNICATION PUBLICITE TOURISME ENTREPRISE ETAT Et des leviers pour les

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie 1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie Lancé par 4eme acteur français de maisons de retraite En partenariat avec 90,000 facteurs 17,000

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres www.fayat.com/carrieres 137 rue du Palais-Galien - BP 90028-33029 Bordeaux Cedex - France Tél. : +33 (0)5 56 00 21 00 - Fax : +33 (0)5 56 51 60 47 Crédits photos : Bruno Levy REA ; Dominique Feintrenie

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie Capteurs pour la santé et l autonomie Nouvelles approches technologiques pour le suivi sur les lieux de vie Santé : nécessité de nouvelles approches Le nouveau contexte créé par les technologies de l information

Plus en détail

"Les médecins seront les infirmières de 2030"

Les médecins seront les infirmières de 2030 RECHERCHE par Laure Martin le 25-09-2014 38 RÉACTION(S) "Les médecins seront les infirmières de 2030" Afficher sur plusieurs pages Chirurgien-urologue et neurobiologiste de formation, le Dr Laurent Alexandre

Plus en détail

LE(s) HANDICAP(s) : MOTS & CONCEPTS

LE(s) HANDICAP(s) : MOTS & CONCEPTS LE(s) HANDICAP(s) : MOTS & CONCEPTS 1 Le Concept du handicap Une personne est handicapée quand : souffrant d'une déficience pérenne, et devant affronter un environnement inadapté, elle ne peut satisfaire

Plus en détail

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création NUI Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création Prenant pour thème la notion touffue de «Natural User Interface», cet atelier avait pour but d aborder les opportunités et limites de ces technologies,

Plus en détail

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION Formations destinées aux professionnels, parents, étudiants Association AUTISME APPRENDRE AUTREMENT. Toutes nos formations sont réalisables dans le cadre du D.I.F.

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail