TRAITEMENT DE LA BIPROALVÉOLIE PATHOLOGIQUE PAR LA PROTHÈSE ADJOINTE PARTIELLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENT DE LA BIPROALVÉOLIE PATHOLOGIQUE PAR LA PROTHÈSE ADJOINTE PARTIELLE"

Transcription

1 Rev. Ivoir. Odonto-Stomatol., vol. 8, n 1, 2006, pp EDUCI 2006 TRAITEMENT DE LA BIPROALVÉOLIE PATHOLOGIQUE PAR LA PROTHÈSE ADJOINTE PARTIELLE Auteurs AMANI* S. R. N GUESSAN* K.S. N DINDIN* A.C. ADOU* M. BITTY* M.J. Services RESUME Le sujet africain mélanoderme se caractérise par une biproalvéolie qui à la vue des études menés par Djaha peu être toléré. Dans certains cas, une intervention s impose à nous, soit pour rectifier l angle formé par les dents antérieures soit de façon plus radicale pour extraire les dents car fortement mobilisées. Dans cette perspective la prothèse adjointe donne une solution intéressante à deux niveaux. L acception par le patient du choix thérapeutique et la conduite du traitement. Nous nous proposons au travers d un cas clinique de présenter une approche diagnostic et de traitement. Mots-clés : Biproalvéolie - Chirurgie - Prothèse adjointe. * Département de prothèse et Occlusodontie, Section de Prothèse adjointe UFR D Odonto-Stomatologie. Université de Cocody Abidjan Côte d Ivoire. Correspondance Dr AMANI Sélibouet R. Maître-Assistant UFR d Odontostomatologie d Abidjan, 22 BP 612 Abidjan 22 SUMMARY The black African subject is characterized by a projection of alveolar bone which, with the sight of the studies carried out by Djaha, can be tolerated. In certain case an intervention is essential has, that is to say to us to rectify the angle made by the former teeth or, of more radical way, to extract the strongly mobilized teeth. From this point of view the assistant prosthesis gives an interesting solution to two levels. Meaning by the patient of the therapeutic choice and the control of the treatment. We propose through clinical case to present an approach diagnosis and of treatment. Key words : Biproalvéolie - Surgery - Removable prosthesis.

2 INTRODUCTION La notion de l esthétique varie selon les peuples et les cultures. Les canons de beauté d une race ne sont pas forcement juxtaposable chez une autre. Nous avons comme exemple la biproalveolie chez le caucasiens et chez le noir mélanoderme. Longtemps considéré comme anormale passé le seuil d un angle inter-incisif I/i de 135 est aujourd hui mis en cause par des auteurs comme DJAHA 5, BANCON 3 et collaborateurs qui ont montrées que le biproalvéolisme est une des caractéristiques biomorphologique du sujet africain mélanoderme. La biproalvéolie lorsqu elle engendre des perturbations sur le plan esthétique et fonctionnel sera qualifié de pathologique. Cette biproalvéolie va se caractériser par une avancée trop prononcée des procès alvéolaires au delà des normes bio morphologiques du mélanoderme africain ; entraînant ainsi une vestibulo-version des dents du secteur antérieur. Elle occasionne la rupture des points de contact (diastèmes inter- incisifs) et la mobilité de ces dents, suivies de leur chute. Les options thérapeutiques sont variées mais, lorsque la biproalvéolie pathologique entraîne ou nécessite l avulsion des dents, la prothèse s impose alors comme une alternative de choix. La décision doit tenir compte des attentes du patient ce qui nous amène à l impliquer dans la démarche thérapeutique. I- LA BIPROALVEOLIE PATHOLOGIQUE Pour orthodontiste, la proalvéolie est l avancée des procès alvéolaire maxillaire et mandibulaire dans le plan sagittal. Il en résulte une protrusion et une vestibuloversion des blocs incisivo-canins supérieurs et inférieurs. L angle formé entre les incisives peu atteindre une valeur moyenne de 116. Les difficultés apparaissent avec la diminution de cet angle. Il est actuellement pas possible de dire avec exactitude le seuil de tolérance à partir du quel nous pouvons parler de biproalvéolie pathologique. Il est important de connaître l étiopathogénie pour mieux cerner le traitement afin d éviter les complications. 1- étiologie Elle peut s installer grâce à la présence de facteurs favorisants tels que : 1.1- La macroglossie C est le premier facteur incriminé à l apparition de la biproalvéolie pathologique. Une langue hypertonique a également les mêmes effets L hygiène dentaire Elle est la cause des maladies parodontales entraînant des résorptions osseuses, des déchaussements et des mobilités dentaires. Ce qui facilite la migration dentaire et très souvent leur perte L état des lèvres Les lèvres trop épaisses hypotoniques, en inocclusion ou hypo-dévéloppées peuvent être mise en cause Les para-fonctions La respiration buccale et la succion digitale ont une répercussion sur la fonction maxillo-faciale. Elle facilite la proversion incisive Les extractions dentaires C est surtout la perte de la dimension verticale suite à l extraction des dents cuspidées. 2- Pathogénie La biproalvéolie pathologique est une anomalie dont la mise en place se fait dans le temps. Les facteurs favorisants agissent associés ou individuellement grâce à la position naturellement protrusive des incisives chez l Africain mélanoderme. L angle interincisif du noir étant plus fermé (116 ) que celui du caucasien (135 ). RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS - RIOS

3 12 AMANI S. R. & al. : Traitement de la biproalvéolie par la prothèse adjointe partielle. L effet négatif résultant de ces facteurs se manifeste en déséquilibrant les rapports entre les incisives supérieures et les incisives inférieures, puis entre les incisives d une même arcade par la perte des points de contact inter proximaux avec des mobilités suivies de leur chute. Ces phénomènes peuvent aussi se produire au niveau des latérales voir même des canines ; Dans tous les cas, les rapport normaux sont remplacés soit par une supraclusion incisive caractérisée par une béance antérieure soit par un bout à bout incisif. II MATÉRIEL ET MÉTHODE 1- Matériel Il s agit essentiellement de : - plateau d examen (miroir, précelle, sonde), - matériel de chirurgie (instruments pour extraction, fil de suture), - matériel de prothèse (Porte empreinte, alginate, plâtre, articulateur, résine rose thermo polymérisable, dents prothétiques en résine, teinter, paralléliseur). figure 1a : Vue de face figure 1b : Vue de profil 2.2 L examen endobuccal - Au niveau dentaire : les malpositions des incisives et des canines caractérisées par des rotations et des vestibulo-versions prononcées (figures 2a, 2b). Figure 2a : Vue de face 2- Méthode Au détour d un cas clinique nous allons vous présenter notre approche diagnostique et thérapeutique. Mademoiselle Y. âgée de 18 ans est venue consulter pour des problèmes esthétiques. Elle ne supporte plus sa béance et les versions de ses dents antérieures. 2.1 L examen exobuccal De face une inocclusion labiale avec visibilité des incisives. Cela est beaucoup plus prononcé sur une vue de profil avec une meilleure visibilité de la biprotrusion et la béance antérieure (figures 1a, 1b). Figure 2b : Vue de profil - Au niveau parodontal : le déchaussement prononcé des incisives et des mobilités plus ou moins importantes (11 ; 12 ; 13 ; 21 ; 22 ; 23). - Au niveau occlusal : une béance et bout à incisive.

4 Rev. Ivoir. Odonto-Stomatol., Vol. 8, n 1, 2006, pp L examen radiologique (panoramique et télé radiographique) permet d objectiver la forte lise alvéolaire au niveau antérieur et de mieux apprécier la biproalvéolie pathologique. 2.4 L examen des moulages sur articulateur Une mise en articulateur nous servira pour expliquer le choix thérapeutique au patient. Celle-ci nous permettra objectiver la biproalvéolie (figure 3). 3- Décision thérapeutique En clinique, la décision de réaliser une prothèse adjointe en résine immédiate sera prise en toute confiance car la patiente voie le projet et les résultats escomptés. 4- Traitement proprement dit La mise en route du traitement nécessite une polymérisation préalable de la prothèse Phase préprothetique Elle consiste à l extraction des dents du bloc antérieur inférieur et supérieur compromise, suivie d une régularisation des crêtes et de points de suture pour circonscrire les hémorragies et facilité la cicatrisation (figure 5). Figure 3 : Examen des moulage sur articulateur Par la suite, faire un montage directeur pour mettre en évidence les corrections (figure 4). Figure 5 : Extractions avec points de sutures 4.2- Phase prothétique Nous allons procéder à la pose de notre prothèse adjointe immédiate. Elle doit être rapide pour éviter que l anesthésie ne disparaisse et la survenue de douleur. La mise en articulateur et les réglages après polymérisation doivent permettre d atteindre cet objectif (figure 6). Figure 4 : Montage directeur Figure 6 : Prothèse en bouche

5 14 AMANI S. R. & al. : Traitement de la biproalvéolie par la prothèse adjointe partielle. III- RÉSULTATS Les prothèses nous ont permis de régler le problème esthétique au niveau labiale et dentaire. La patiente a retrouvé le sourire (figures 7a, 7b). Au niveau social, elle a retrouvé confiance et a beaucoup plus d assurance. Figure 7a : Avant traitement IV- DISCUSSION Figure 7b : Après traitement Le traitement de la biproalvéolie pathologique fait souvent intervenir l orthodontie en première intention, mais quand cela n est pas possible la prothèse est un recours appréciable. La prothèse conjointe peut être proposée comme solution pour régler le problème de la biproalvéolie pathologique. Les causes de cette biproalvéolie et le coût du traitement sont un frein important. La prothèse adjointe immédiate ne pose pas de problèmes à la plus part des praticiens. Dans ce type de cas, la difficulté réside dans l approche du traitement. La prothèse adjointe en résine est très sollicitée en raison des avantages qu elles procurent. Elle permet de restaurer immédiatement l esthétique et la fonction. De ce qu elle est en résine, la prothèse pourra être adapté aux modifications morphologiques après cicatrisation. Les crochets auront pour avantage de solidariser les dents antérieures aux dents postérieures et ainsi limitées leur migration. Bien souvent, pour des raisons socioéconomiques, la prothèse adjointe en résine s impose à nous. Le caractère irréversible du traitement demande un diagnostic précis et des résultats appréciables. Cette approche didactique a pour avantage de rassurer le patient, d obtenir sa coopération et de facilité l intégration de notre prothèse. Le patient doit pouvoir se reconnaître dans sa nouvelle denture et en être fier car toute échec est synonyme de descente au enfer pour lui et de discrédit pour le praticien. CONCLUSION Dans nos sociétés africaines les dents du sourire son un facteur important d intégration. Le jugement des autres va déterminer notre introversion ou notre extraversion. La biproalvéolie lorsqu elle est non justifiable d un traitement orthodontique du fait des consultations tardives la prothèse adjointe partielle en résine reste une alternative crédible. La mise en œuvre de notre thérapeutique doit tenir compte de la relation praticienpatient. Une franche collaboration du patient peut être obtenue s il est associé à la prise de décision et est instruit des aboutissants. Vu le nombre élevé de patients que nous recevons avec ses mêmes problèmes une étude doit être mené pour définir les côtes d alertes et intervenir à temps.

6 Rev. Ivoir. Odonto-Stomatol., Vol. 8, n 1, 2006, pp REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 1- AGNERO E.G.; CROCQUET M.; THILLOY M.; EGNANKOU K.; BROU E. Recherché d un profil anatomique cranio-facial de l enfant ivoirien de type négro-africain. Orthop.Dento-fac., 12, n 2, , AHIN P. Approche clinique dans le choix thérapeutique prothétique d un édentement antérieur maxillaire dans la race négro-africaine. Thèse de 2 ème cycle de chir. dent., Abidjan, BACON W. Norme Céphalométrique pour le bantou caméroumais. Orthop.Dento-fac., 13, n 3, , DERREIN G. Prothèse adjointe partielle et rétablissement de la fonction occlusale. Edition CDP, n 120, N DA Z.N. Restauration des édentements antérieurs chez les sujets noirs africains. Thèse de 2 ème cycle de chir. dent., Abidjan, N DINDIN G.B. Le point Sur les concepts d esthétique du visage négro-africain :l exemple des populations ivoiriennes. Thèse de 3 ème cycle Sci Odontol., Abidjan, PESSON M. Typologie du groupe incisivo-canin chez le chez le sujet ivoirien Thèse de 3 ème cycle Sci Odontol., Abidjan, TOURE S. Contribution à l étude de traumatisme du bloc incisivo-canin supérieur en côte d ivoire Thèse de 3 ème cycle Sci Odontol., Abidjan, DJAHA K. Contribution à la détermination de la normalité dans l esthétique des populations ivoiriennes. Thèse de 2 ème cycle de chir. dent., Clermont- Ferrand, 1981.

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES LES PRESTATIONS POUR SOINS DE MEDECINE DENTAIRE Dispositions communes 1. L intervention de la CMCM se limite aux prestations pour soins de médecine dentaire prévues aux tarifs

Plus en détail

Service évaluation des actes professionnels

Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT DES AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES AUX DYSPLASIES ECTODERMIQUES OU À D'AUTRES MALADIES RARES, CHEZ L ENFANT ATTEINT D OLIGODONTIE, AVEC POSE DE 2 IMPLANTS (VOIRE 4 MAXIMUM) UNIQUEMENT DANS

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60 = = 37

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,31 = = 37

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Dents et Résines. www.sid-dental.com

Dents et Résines. www.sid-dental.com www.sid-dental.com Pendant des siècles, les hommes ont tenté de substituer leurs dents manquantes par des matériaux les plus divers tels que l ivoire, l or et même le plâtre. Ce n est qu au début du 20ème

Plus en détail

PREVENTION DES TRAUMATISMES DENTAIRES LORS DE L ACCES AUX VOIES AERIENNES SUPERIEURES

PREVENTION DES TRAUMATISMES DENTAIRES LORS DE L ACCES AUX VOIES AERIENNES SUPERIEURES PREVENTION DES TRAUMATISMES DENTAIRES LORS DE L ACCES AUX VOIES AERIENNES SUPERIEURES Patrick-Georges Yavordios Clinique Convert 01000 Bourg en Bresse Introduction L es traumatismes dentaires représentent

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30 TARIFS DE LA NOMENCLATURE DES ACTES ET SERVICES DES MEDECINS-DENTISTES TENANT COMPTE DE L'ARTICLE 4DES DISPOSITIONS FINANCIERES DE LA LOI DU 17 DECEMBRE 2010, PAR DEROGATION A L'ARTICLE 65 DU CODE DE LA

Plus en détail

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique GAYE F., MBAYE M., KANE A. W., DIAGNE A., DIOP-THIAW F., SARR M. 1 - INTRODUCTION La restauration

Plus en détail

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D Ligne Dentaire Système Dentaire Panoramique et 3D La Société Villa Sistemi Medicali est fière de présenter son nouveau panoramique Rotograph Evo 3D, un système d'imagerie dentaire avec fonctionnalité 3-en-1:

Plus en détail

LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES

LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES AKA A. *, N DINDIN-GUINAN B. *, DIAKITE K. *, AGNEROH-EBOI G. *, DJAHA K* RESUME La plaque palatine est constituée

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

gestion implanto-prothétique chez l édenté total

gestion implanto-prothétique chez l édenté total Journée d échanges et de travaux pratiques pour praticiens et prothésistes sur le thème de la gestion implanto-prothétique chez l édenté total Solutions & Précautions Organisée conjointement par Fédération

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE UNIVERSITAT DE LES VALLS FACULTÉ DE MÉDECINE DENTAIRE PRINCIPAUTÉ D'ANDORRE DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE Les diplômes de l Universitat de les Valls sont reconnus par l Union Européenne

Plus en détail

Un patient de 58 ans nous est. Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire. Vers un changement de paradigme? Implantologie.

Un patient de 58 ans nous est. Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire. Vers un changement de paradigme? Implantologie. formation Implantologie Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire Vers un changement de paradigme? Mithridade Davarpanah, Serge Szmukler-Moncler Keyvan Davarpanah, Philippe Rajzbaum Le but

Plus en détail

JOURNÉE DE CONFÉRENCES DES PROFESSEURS DE FACULTÉS FRANCAISES

JOURNÉE DE CONFÉRENCES DES PROFESSEURS DE FACULTÉS FRANCAISES JOURNÉE DE CONFÉRENCES DES PROFESSEURS DE FACULTÉS FRANCAISES teknika VENDREDI 28 MARS 2014 en direct à sallanches (74) Retransmission à paris et bordeaux Pr Jean-Luc VEYRUNE Dr Cédric HUARD Faculté de

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

soins dentaires CCAM Base du remboursement

soins dentaires CCAM Base du remboursement soins dentaires CCAM Base du remboursement Consultation C 23,00 Radiographie panoramique HBQK002 21,28 Détartrage et polissage des dents HBJD001 28,92 Inlay/onlay sur 1 face Inlay/onlay sur 2 faces Inlay/onlay

Plus en détail

L. Obert, T. Lascar, A. Adam

L. Obert, T. Lascar, A. Adam Améliorer la consolidation des tubérosités grâce au système OMS (Offset Modular System) et l autogreffe Improving tuberosity consolidation using the OMS system (Offset Modular System) L. Obert, T. Lascar,

Plus en détail

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum :

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum : Dev4Plan1 Le Plan De Leçon 1. Information : Course : Français Cadre Niveau : Septième Année Unité : Mes Relations Interpersonnelles Thème du Leçon : Les Adjectifs Descriptifs Date : Temps : 55 minutes

Plus en détail

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO ARRETE MINISTERIEL N 84-688 DU 30 NOVEMBRE 1984 MODIFIE PAR : L Arrêté Ministériel n 98-633 du 21 décembre 1998 L Arrêté Ministériel

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

Centre desoins Dentaires 1/5

Centre desoins Dentaires 1/5 2.1.3. PRESTATIONS CENTRE DE SOINS DENTAIRES 2.1.3.1. PRESTATIONS ODONTOLOGIQUES (decision 02/05/12) - tarif 2013 *à chaque fois qu'il y aura métal précieux et/ou usinage, cela sera facturé en supplément

Plus en détail

Traumatologie en odontostomatologie du sport

Traumatologie en odontostomatologie du sport Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 95 Traumatologie en odontostomatologie du sport Alain GARUET * Au XX e siècle le sport a été àla fois un facteur de paix, de distraction et de divertissement.

Plus en détail

ORTHOPHOS XG 3 DS. Systèmes de radiographie. ORTHOPHOS XG 3 l accès facile à la panoramique numérique.

ORTHOPHOS XG 3 DS. Systèmes de radiographie. ORTHOPHOS XG 3 l accès facile à la panoramique numérique. ORTHOPHOS XG 3 DS Systèmes de radiographie l accès facile à la panoramique numérique. Conception clichés panoramiques avec technologie XG. technique et design en harmonie. fiable économique 1 Profitez

Plus en détail

Règlement sur le Service dentaire scolaire

Règlement sur le Service dentaire scolaire Règlement sur le Service dentaire scolaire du 15 mai 2003 RDCo 430.42 Le Conseil de ville de Bienne, se fondant sur l'article 40, chiffre 2, lettre b du Règlement de la Ville de Bienne du 9 juin 1996 1,

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire Votre sourire, c est votre carte de visite personnelle que vous adressez à tous

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon

V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon 1 Définition : Santé bucco-dentaire (OMS Avril 2012) Essentielle pour l état général

Plus en détail

Sytème de Diagnostic d'imagerie Numérique simple et évolutif

Sytème de Diagnostic d'imagerie Numérique simple et évolutif Sytème de Diagnostic d'imagerie Numérique simple et évolutif Un système simple et évolutif Scanner Ceph - Temps d'exposition : minimum 4 sec - Mode HD Fonction de prévisualisation Décidez ainsi immédiatement

Plus en détail

Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen

Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen Note de synthèse concernant une réflexion sur les Services de Santé (bucco-dentaire) au plan européen le 31 janvier 2007 La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires est favorable à la mobilité de

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace»

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Chers Médecins Dentistes, «La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Nous avons le plaisir de vous proposer le programme du cours portant sur «la dentisterie esthétique

Plus en détail

Le PalaMeter Tout simplement astucieux.

Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Un instrument de mesure polyvalent pour la prothèse. La Prothèse de Qualité Le PalaMeter et ses fonctions Le PalaMeter d Heraeus est l instrument de mesure le plus

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. UN AJUSTEMENT PARFAIT.

VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. UN AJUSTEMENT PARFAIT. VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. UN AJUSTEMENT PARFAIT. LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE LE NOUVEAU VISAGE DE LA DENTISTERIE LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PERMET DE PRENDRE À TOUT COUP UNE EMPREINTE PLUS EXACTE, POUR

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

Service de Médecine Dentaire Spécialisée

Service de Médecine Dentaire Spécialisée Clinique Saint-Jean ASBL Service de Médecine Dentaire Spécialisée a santé au cœur de Bruxelles Clinique Saint-Jean Bienvenue Le service de médecine dentaire spécialisée de la clinique Saint-Jean vous souhaite

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le tourisme dentaire Des informations pratiques dont vous aurez besoin avant de partir vous faire soigner les dents en Hongrie E-BOOK GRATUIT 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Etude de l activité chirurgicale des praticiens libéraux en Auvergne

Etude de l activité chirurgicale des praticiens libéraux en Auvergne Article original Etude de l activité chirurgicale des praticiens libéraux en Auvergne Study of surgical activity by liberal practitioners in Auvergne LAURENT DEVOIZE**, AURELIEN DURAND*, STEPHANIE TUBERT-JEANNIN***,

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Janvier 2006 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF). Haute Autorité de santé (HAS). II. SOURCE Agence nationale d accréditation et

Plus en détail

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Ce document est le résultat du travail réalisé par les responsables pédagogiques

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

Services Techniques de Boston Scientific - Tél. : 0 800 08 2000

Services Techniques de Boston Scientific - Tél. : 0 800 08 2000 Boston Scientific S.A.S 14, place Georges Pompidou BP 32 78184 Saint Quentin en Yvelines Cedex France Tel 33 (0)1 39 30 49 00 Fax 33 (0)1 39 30 49 01 www.bostonscientific.com Objet : Information sur les

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire 100% Allemande -50 à

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II

TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II Edgwise Octobre 2010 Dr André J. Horn Dr Isabelle Thiers-Jegou INTRODUCTION l Edgewise moderne est une évolution de l Edgewise de Tweed, modifié dans les années

Plus en détail

GUIDE DE L ASSURE. I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux?

GUIDE DE L ASSURE. I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux? GUIDE DE L ASSURE I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux? a/ Pour un traitement inférieur à 3 mois : Feuille de mutuelle (verte), dûment remplie, signée par l assuré et cachetée

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir?

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? H Le Hors-Albouze Urgences pédiatriques Timone enfants Marseille Traumatismes crâniens (TC) de l enfant Grande fréquence même si incidence réelle mal

Plus en détail

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE (Space maintainers of current use in Paediatric Dentistry First part: Interest

Plus en détail

FRANCAIS. Distributé par : QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.

FRANCAIS. Distributé par : QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom. GiANO - R14.1 - FR FRANCAIS Distributé par : QR srl - Via Silvestrini, 20-37135 Verona Italy Tel. +39 045 8202727-045 583500 info@newtom.it www.newtom.it Produit par : CEFLA S.C. - CEFLA DENTAL GROUP Via

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. L AJUSTEMENT PARFAIT.

VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. L AJUSTEMENT PARFAIT. VOTRE TALENT. NOTRE TECHNOLOGIE. L AJUSTEMENT PARFAIT. itero distribution exclusive en Europe par La révolution numérique Un nouveau visage pour la dentisterie La technologie numérique assure dès le départ

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Objectif AOI Accompagner une amélioration de la santé dentaire de populations démunies Pays en développement France AOI - France - Val de Marne Faciliter

Plus en détail

teknika FORMATIONS 2015 // 2016

teknika FORMATIONS 2015 // 2016 teknika FORMATIONS 2015 // 2016 CYCLES COMPLETS CYCLE COMPLET D'IMPLANTOLOGIE OBJECTIFS Délivrer l ensemble des bases et clés de réussite du traitement implantaire au travers d une formation très complète,

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Lavatory Faucet. Instruction Manual. Questions? 1-866-661-9606 customerservice@artikaworld.com

Lavatory Faucet. Instruction Manual. Questions? 1-866-661-9606 customerservice@artikaworld.com Lavatory Faucet Instruction Manual rev. 19-01-2015 Installation Manual You will need Adjustable Wrench Adjustable Pliers Plumber s Tape Hardware list (included) Allen Key Socket wrench tool Important Follow

Plus en détail

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal.

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Informations patients: Implants céramiques Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Plus que la dernière technologie. La satisfaction à long terme. Les implants

Plus en détail

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE ORGANIGRAMME DES SEMINAIRES Promotion 2013 FORMATION COMPLEMENTAIRE EN MEDECINE POUR LES MEDECINS Pour les enseignants, ces enseignements seront à faire tous les 2 ans 1 - Module

Plus en détail

Le traitement par prothèse amovible partielle métallique dans la ville d Antsirabe : propositions d amélioration

Le traitement par prothèse amovible partielle métallique dans la ville d Antsirabe : propositions d amélioration Le traitement par prothèse amovible partielle métallique dans la ville d Antsirabe : propositions d amélioration Auteurs : RASOAMANARIVO Noro, Département de Prothèse, IOSTM Université de Mahajanga, RALAIARIMANANA

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION

INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION Résumé CHRISTELLE CASSE Abilis ergonomie, 40 rue de la montagne Ste Geneviève, 75 005 Paris, France e-mail : ccasse@ergonome.com SYLVAIN BIQUAND,

Plus en détail

business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement...

business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement... business assistance un service pour saisir les meilleures opportunités du marché Nous accompagnons votre développement... Chers adhérents, Dans la dynamique d améliorer votre compétitivité et participer

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE

Plus en détail

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Spécial l CFAO La CFAO indirecte Maxime Hollender Attaché hospitalier Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Jean Richelme

Plus en détail

CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES DE L HYGIENE EN RESTAURATION SCOLAIRE A ABIDJAN RESUME

CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES DE L HYGIENE EN RESTAURATION SCOLAIRE A ABIDJAN RESUME CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES DE L HYGIENE EN RESTAURATION SCOLAIRE A ABIDJAN RESUME Auteurs SACKOU K.J. OGA A.S. CLAON S. KIRÉ K.N. BLEDOU T.D. POHÉ L. *DIBY Y. KOUADIO K.L. Services Département

Plus en détail

Fabricant. 2 terminals

Fabricant. 2 terminals Specifications Fabricant Nominal torque (Nm) 65 Minimal torque (Nm) 0,63 Coil resistance - 20 C (ohms) 20 Rated current DC (A) 1 Rotor inertia (kg.m 2 ) 2.10-3 Weight (kg) 7,20 Heat dissipation continuous

Plus en détail

Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties

Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties Nous avons choisi dans notre travail de traiter de l attitude à adopter face à une D.D.M en denture mixte. Cette thèse s articule en trois parties principales : la première consiste en des rappels sur

Plus en détail

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 1. INSTALLATION... 2 2. CONFIGURATION... 2 3. LICENCE ET COPYRIGHT... 3 4. MISES

Plus en détail

Règlement SSO relatif à la formation complémentaire de l assistante dentaire

Règlement SSO relatif à la formation complémentaire de l assistante dentaire Règlement SSO relatif à la formation complémentaire de l assistante dentaire L emploi ci-après du féminin n est pas discriminatoire et s applique aux personnes des deux sexes. 1. Cours de formation complémentaire

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire POURQUOI NOUS CHOISIR? en Hongrie -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire avec une expérience forte

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 1 ADMISSIBILITÉ DE LA PERSONNE ASSURÉE... 4 1.1. PRESTATAIRE D UNE AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS Ministère

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES SNVEL - France QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES QUESTIONNAIRE FOR VETERNARY SURGEONS AND PERSONS IN CHARGE OF VETERNARY CLININCS Ce questionnaire a été

Plus en détail

LA CFAO AU SERVICE DE VOTRE CABINET CEREC. sirona.com

LA CFAO AU SERVICE DE VOTRE CABINET CEREC. sirona.com Toujours à la pointe de l innovation! En tant qu entreprise leader du secteur des équipements dentaires, nous investissons en permanence dans la recherche et dans l avenir de la dentisterie moderne. Nous

Plus en détail