HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE. CRM 4706 Examen de thèmes d'intérêt actuel dans ce domaine.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE. CRM 4706 Examen de thèmes d'intérêt actuel dans ce domaine."

Transcription

1 Département de criminologie Department of Criminology 120 Université, FSS14002 / 120 University, FSS14002, Ottawa, ON K1N 6N5 HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE Horaire du cours : Lundi de 10:00 à 11:30 a.m. Mercredi de 8:30 à 10:00 a.m. Local : FSS Bureau : FSS Heures de bureau : sur rendez- vous Téléphone : ext 1806 Courriel : Toute question envoyée par courriel devrait recevoir réponse dans un délai de deux jours ouvrables ou au prochain cours s il a lieu dans les 48 heures suivant la réception du courriel. Notez que le professeur se réserve le droit ne pas répondre à un courriel si le niveau de langage n est pas adéquat. DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS CRM 4706 Examen de thèmes d'intérêt actuel dans ce domaine. Préalable : CRM Réservé aux étudiants inscrits aux programmes bi- disciplinaires, de majeure et spécialisé approfondi en criminologie ayant complété un minimum de 27 crédits CRM et ayant conservé une M.P.C. de 6,0. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Ce cours a pour but d examiner sous un angle sociopolitique les fonctions et la portée de l enfermement en tant que mode institutionnalisé de punition. Dans ce cours, nous aborderons les questions suivantes : Ø Pourquoi l enfermement est il apparu comme une forme de punition acceptable voire souhaitable au cours du XIXe siècle dans la plupart des sociétés occidentales? Ø Comment les états occidentaux en sont- ils arrivés à y voir la seule ou la meilleure solution pour gérer la délinquance? Ø Quelles sont les fonctions sociales et politiques de l emprisonnement?

2 Ø En quoi le système carcéral reflète- t- il les valeurs et l organisation de la société dans laquelle il est instauré? Ø Quels sont les impacts sociaux et politiques liés à l incarcération (Création d une underclass, marginalisation, maintien des inégalités de race et de genre, intérêt à maintenir cette image d «ennemi»)? Ø Pourquoi et comment l enfermement en tant que punition continue- t- il à fonctionner malgré les critiques et les dérives nombreuses? Ø Comment l emprisonnement se justifie- t- il dans des sociétés démocratiques? Suivant ce questionnement, le cours sera divisé en trois blocs principaux : - bloc 1 : Les fonctions de l emprisonnement - bloc 2 : La prison vue de l intérieur - bloc 3 : La prison vue de l extérieur L objectif général du cours est de permettre aux étudiants d acquérir des connaissances et des outils conceptuels de base pour comprendre et analyser les fonctions sociales de la prison ainsi que les politiques pénitentiaires actuelles. Il initiera les étudiants aux concepts et aux perspectives théoriques dans le champ de l analyse du milieu carcéral et les incitera à s interroger sur la permanence de ce modèle dans les sociétés démocratiques. COMPÉTENCES VISEES En fin de cours, les étudiants seront capables de 1. connaître les principales caractéristiques de l enfermement (origines socio- historiques) et les logiques sociales et pénales qui justifient son existence 2. connaître et expliquer les fonctions de la prison 3. comprendre les politiques pénales et les politiques pénitentiaires qui sont appliquées actuellement au Canada et dans le monde occidental (tendances actuelles, changements ) et leur impact sur le monde carcéral 4. voir la prison comme une société avec ses règles, ses routines et ses caractéristiques propres (rapports de pouvoir, violence institutionnelle, place du personnel et des proches, vieillissement de la population et maintien de certaines formes d exclusion) et connaître les principales théories développées sur cet univers tant du point de vue sociologique que du point de vue des politiques pénales 5. Porter un regard critique sur les conséquences sociales et politiques de l emprisonnement et sur les finalités actuelles de l emprisonnement en s interrogeant aussi sur les capacités de réinsertion réduites et la stigmatisation pour les personnes qui sortent de prison. 6. S interroger sur la permanence du modèle pénitentiaire dans nos sociétés démocratiques. Pourquoi l emprisonnement est- il encore perçu comme une solution à la délinquance alors que de multiples 2

3 études prouvent ses conséquences négatives? La vision proposée par les médias sur les détenus et l efficacité de l emprisonnement sera aussi abordée dans ce contexte CONSIGNES SUR LE COMPORTEMENT EN CLASSE Prière de faire preuve de respect à l égard des autres en éteignant la sonnerie de votre téléphone portable et en ne consultant pas votre téléphone durant les heures de classe. EN RÉSUMÉ, PAS DE CELLULAIRE SUR LES BUREAUX...NI AILLEURS! Les ordinateurs sont tolérés à condition qu ils ne soient pas branchés au réseau sans fil de l université. Les enregistrements audio ou vidéo sont strictement interdits sans une permission explicite de la part de la professeure. Les étudiants qui ne suivent pas toutes ces consignes seront invités à quitter la salle de classe. PROGRAMME DE COURS ET DE LECTURES RT : dans le recueil de textes CV : sur le campus virtuel Semaine 1 / 12 et 14 janvier Introduction/ Survol du cours Qu est- ce que l analyse socio- politique de l enfermement? - CHAGNOLLAUD, D. (2004). Science politique, Paris : Dalloz, pp RT - LEMAN- LANGLOIS, S. (2009). La sociocriminologie, Montréal : PUM, pp RT Semaine 2 / 19 et 21 janvier Bloc 1 : La prison...pourquoi? 1. Rappel des origines de l emprisonnement 2. Différents objectifs associés à l'emprisonnement 2.1. Enfermer pour punir, corriger, transformer - *FECTEAU, J.- M. et al. (2006). «Répression au quotidien et régulation punitive en longue durée le cas de la prison de Montréal, », Déviance et Société, 3(30), pp CV - COMBESSIE, P. (2001). Sociologie de la prison, Paris : La découverte, pp RT Semaine 3 / 26 et 28 janvier Bloc 1 : La prison...pourquoi? 2.2. Enfermer pour des idées 2.3. Enfermer pour détruire - *MCCLINTOCK, A. (2000). «Paranoid Empire: Specters from Guantánamo and Abu Ghraib», Small Axe, 13( 1), pp CV - DORMAGEN, J.- Y. et D. MOUCHARD (2007). Introduction à la sociologie politique, Bruxelles : De Boeck, pp RT Semaine 4 / 2 et 4 février Bloc 1 : La prison...pourquoi? 3. L impact des politiques 3.1. Évolution des politiques de contrôle du crime 3

4 - *MARY, P. (2005). «Les figures du risque et de l insécurité. L'impact sur le contrôle». Informations Sociales, 6(126), pp CV - *VACHERET, M. (2006). «Gestion de la peine et maintien de l ordre dans les institutions fédérales canadiennes. Contrôle, pouvoir et domination: les «réussites» de la prison», Déviance et Société, 30, pp CV Semaine 5/ 9 février (fin partie 3.1. et préparation à l'examen) 11 février Examen intra semestriel durée : une heure Semaine 6/ 16 et 18 février Pas de cours, semaine de lecture Semaine 7/ 23 et 25 février Bloc 1 : La prison...pourquoi? 3.2. Les mutations de la prison contemporaine en Occident - *WACQUANT, L. (2004). Punir les pauvres Le nouveau gouvernement de l insécurité sociale, Paris : Agone, pp RT - *CHRISTIE, N. (2003). L industrie de la punition. Prison et politique pénale en Occident, Paris : Autrement, pp RT Semaine 8 / 2 et 4 mars Bloc 2 : La prison vue de l intérieur 2.1. Du côté des détenus - *CHANTRAINE, G. (2005). «Expériences carcérales et savoirs minoritaires Pour un regard "d'en bas" sur la sanction pénale», Informations sociales, 7 (127), pp CV - *VACHERET, M. et G. LEMIRE (2007). Anatomie de la prison contemporaine, Montréal : P.U.M., pp RT - *CHAUVENET, A. (2006). «Privation de liberté et violence : le despotisme ordinaire en prison», Déviance et Société, 3(30), pp CV Semaine 9/ 9 et 11 mars Bloc 2 : La prison vue de l intérieur Remise des trois résumés le 11 mars en début de cours 2.2. Relations détenus et surveillants - *ROSTAING, C. (1996). «Les relations entre surveillantes et détenues», dans FAUGERON, C., CHAUVENET, A. et COMBESSIE, P., Approches de la prison, Paris- Bruxelles : de Boeck et Larcier, pp RT - *VACHERET, M. (2002). «Relations sociales en milieu carcéral. une étude des pénitenciers canadiens», Déviance et Société, 26, pp CV Semaine 10/ 16 et 18 mars Bloc 3 : La prison vue du dehors 3.1. Après la prison : ex- détenu toute sa vie? - *CHANTRAINE, G. (2003). «Prison, désaffiliation, stigmates. L engrenage carcéral de l «inutile au monde» contemporain», Déviance et Société, 4 (27), pp CV - *STRIMELLE, V. et J. POUPART (2004). «Une fois la sentence terminée. L intégration des personnes ayant connu une expérience d incarcération», dans J. POUPART, Au- delà du système pénal, l intégration sociale et professionnelle des groupes judiciarisés et marginalisés, Sainte- Foy : Presses de l université du Québec, pp RT 4

5 Semaine 11/ 23 et 25 mars Bloc 3 : La prison vue du dehors 3.2. L opinion publique et les médias : représentations et mythes sur la prison - *SALAS D. ET L. MINGASSON (2005). «Une transformation de l'économie pénale Le poids de l'opinion publique et des médias», Informations Sociales, 7 (127), CV - *DOYLE, A. (2006). «How Not to Think about Crime in the Media», Revue Canadienne de Criminologie et de Justice Pénale, 48 (6), pp CV Semaine 12 / 30 mars et 1 avril. Bloc 3 : La prison vue du dehors (suite et fin) Pas de cours le vendredi 3 avril Semaine 13 / 6 et 8 avril Conclusion générale du cours Pas de cours le lundi 6 avril Semaine 14 / 13 avril Pas de cours, possibilité de consulter la professeure pour le travail final MÉTHODES PÉDAGOGIQUES L APPRENTISSAGE SE FONDE SUR: - des exposés magistraux par la professeure, en classe. Des films, documentaires seront aussi présentés dans le cadre de certains cours. Tel que le prévoit la pédagogie du cours ainsi que la politique de la Faculté des sciences sociales, la présence au cours est obligatoire. La professeure peut en tout temps vérifier les présences et absences: trois (3) absences durant la session, confirmées par ces vérifications, sont exclusives, c est- à- dire que l étudiant(e) ne pourra pas présenter le travail final. Il recevra la note INC. - des lectures obligatoires à lire avant chaque cours. Elles se trouvent en partie dans le recueil de texte et en partie sur le Campus virtuel. MODALITÉS D ÉVALUATION Evaluation Pourcentage Date Examen de misession 30 % 11 février durant les heures de cours Comptes-rendus critiques (3) 30 % 11 mars (au début du cours) Examen final /Analyse de film 40 % 17 avril entre 2:00 pm et 4:00 pm 1. Un examen de mi- session en classe le 11 février durant l'heure de cours. Ø Il évalue la connaissance, la compréhension des notions et la matière couverte jusqu au cours précédant l'examen (notes de cours et textes obligatoires). 5

6 Ø Il se composera de questions à court développement (1 à 5 lignes) et moyen développement (5 à 10 lignes). Ø De plus amples explications seront données durant le cours. Ø Il sera évalué sur 30 points. Ø Critères d évaluation Ø Chaque réponse est évaluée suivant cinq critères de valeur égale qui examinent si le contenu de votre réponse, à condition qu il soit adéquat à ce qui est demandé: 1) est exact (VS faux) ; 2) est complet (VS partiel) 3) est précis (VS vague) 4) est nuancé (VS caricature) 5) dégage les idées maîtresses (VS abondance de détails moins importants) 2. Trois comptes rendus critiques à rendre en classe au début du cours du 11 mars Ø Il s agit d un travail INDIVIDUEL Ø Les comptes rendus doivent être rédigés à partir de trois textes tirés de la liste des lectures obligatoires pour le cours qui sont précédés d'une astérisque, donc les textes présentés dans le recueil de textes et sur le campus virtuel. Étapes pour rédiger les comptes rendus critiques (Texte tiré de GINGRAS, François- Pierre, «Le compte rendu critique», Cybermétho, 20 mars 2005). Directives pratiques Étape 1: lire Lire globalement le texte afin d'en saisir les idées principales. Après la lecture complète du texte, on devrait être en mesure de dégager le ou les thèmes soulevés par l'auteur, son intention, c'est- à- dire ce qu'il cherche à démontrer, à expliquer ou encore à dénoncer, ainsi que son point de vue sur la question abordée dans le texte. Procéder à une relecture avec un crayon en main. Tout en prenant connaissance du texte, il faut se poser ces questions qui guideront la lecture. De quoi s'agit- il? Quel est le problème posé? Quelles sont les idées principales de l'auteur? Quelles sont ses idées secondaires? Quelles solutions l'auteur propose- t- il? Quelle est l'idée principale de chaque partie? Quelles sont les idées secondaires? Identifier les mots clés ainsi que les phrases qui développent une idée importante, soit en les transcrivant, soit en les marquant (si on possède un exemplaire du document - - on évite naturellement de marquer pas les documents empruntés à une bibliothèque, un professeur ou autre autre personne à moins qu'on en ait ait expressément reçu la permission). 6

7 Encadrer les idées importantes, les paragraphes significatifs en relation avec la série de questions mentionnées plus haut. Regrouper les paragraphes ou l'auteur traite d'un même point et les numéroter. Prêter attention aux mots de liaison (prépositions et locutions prépositives, conjonctions et locutions conjonctives) puisqu'ils pourraient aider à mieux comprendre l'articulation du texte. Étape 2: schématiser Cette première étape franchie, il convient maintenant de bâtir le schéma du compte rendu, c'est- à- dire, d'une part, rendre compte du contenu de l'ouvrage et, d'autre part, d'en faire la critique interne. En pratique, pour ne rien oublier, on reproduit d'abord le plan de l'argumentation dépouillée de tout élément superflu : les objectifs de l'auteur, y compris, le cas échéant, sa problématique et ses hypothèses les idées principales et les idées secondaires de chaque partie, en particulier, s'il s'agit d'un texte scientifique, le raisonnement et les arguments de l'auteur les conclusions, solutions ou résultats proposés par l'auteur. Ensuite, on fait une critique interne détaillée de l'ouvrage. Enfin, on porte un jugement d'ensemble sur les principaux mérites et les principales faiblesses du document critiqué. Étape 3: rédiger Un compte rendu commence toujours en donnant la référence complète et exacte du document critiqué. On rédige un compte rendu à la troisième personne, sous forme de texte suivi, en utilisant au besoin les expressions consacrées telles que «selon l'auteur». o Bien qu'il convienne de rester aussi fidèle que possible aux propos de l'auteur lorsqu'on présente sa pensée, dans quelques circonstances, on doit exercer son jugement quant à l'opportunité de reprendre certains mots ou certaines expressions en particulier. Par exemple, on peut utiliser «Beijing» dans le compte rendu critique o d'un texte sur la Chine où l'auteur écrit plutôt «Pékin». Par convention, on ne rédige habituellement pas la critique à la première personne. Plusieurs tournures de phrases permettent d'éviter facilement le «je» ou le «nous» quand on porte un jugement sur l'œuvre analysée. Toute citation doit être courte et apparaître entre guillemets, suivie (entre parenthèses) de la page du document où on peut la retrouver. Il faut donner des références précises et exactes à toute source documentaire citée ou utilisée explicitement pour faire la critique du document. o o o Ces références peuvent apparaître soit entre parenthèses à l'endroit opportun dans le compte rendu (méthode la plus courante), soit en note de bas de page (méthode habituellement moins appréciée dans un texte court). Il faut cependant éviter d'alourdir le compte rendu en multipliant des références complètes dans le corps du texte ; c'est pourquoi, si l'on fait référence à plus de deux ou trois sources documentaires, il convient de présenter des références abrégées dans le corps du texte (nom de famille de l'auteur, titre abrégé, page) et une bibliographie à la fin du compte rendu qui présente les références complètes. En ce qui concerne les références et la bibliographie, il faut toujours vérifier les préférences de la personne qui doit lire, corriger ou publier le compte rendu. 7

8 o Pour les travaux universitaires, on consultera avec profit les directives de l'établissement qu'on fréquente, celles du module Cybermétho sur la présentation matérielle des travaux [en préparation] ou encore le Guide de rédaction des travaux universitaires de la Faculté des sciences humaines de l'université d'ottawa. Rédiger un compte rendu suivi de remarques critiques Les premiers essais de compte rendu critique prennent souvent la forme d'un compte rendu suivi de remarques critiques. Cette approche permet d'éviter assez facilement de confondre ce que l'auteur a écrit (exposé du contexte, compte rendu) et ce que la critique en pense (critique interne, critique externe, conclusion). Dans une telle approche, après la référence complète et exacte au document critiqué, on a quatre parties bien distinctes : (1) introduction (mise en contexte), (2) compte rendu, (3) critique interne (4) appréciation générale. 1. L'auteur et le contexte de l'œuvre. On commence le compte rendu en présentant l'auteur, ses objectifs (cadre et origines de l'œuvre, public visé), y compris, le cas échéant, sa problématique et ses hypothèses. Un paragraphe suffit habituellement pour cette introduction. 2. Le compte rendu. En résumant, on doit retrancher du texte tout ce qui est purement illustratif et anecdotique. En présence d'exemples, de souvenirs ou d'un récit, on s'efforce d'effectuer une synthèse afin de retrouver une réflexion et une intention démonstrative qui seules doivent figurer dans le compte rendu. En gros, il s'agit exclusivement de présenter non seulement le texte, mais la pensée de l'auteur. Dans cette partie, il faut s'abstenir d'exposer ses propres opinions. Il s'agit plutôt d'exposer les idées principales et les idées secondaires de chaque partie, en particulier, s'il s'agit d'un texte scientifique, le raisonnement et les arguments de l'auteur. Chaque paragraphe de cette partie correspond normalement à une idée distincte. 3. La critique. La troisième partie du compte rendu comprend la critique interne de l'œuvre. Chaque paragraphe de cette partie correspond normalement à une idée distincte. 4. L'appréciation générale. On termine par un court paragraphe faisant ressortir l'intérêt général de l'œuvre, ses principaux mérites et ses principales faiblesses. Critères obligatoires de présentation des comptes rendus Les trois comptes rendus doivent être reliés ensemble et agrafés Une Page titre pour tout le travail Elle doit inclure : Université d Ottawa, la cote du cours (CRM 4706A); le nom du professeur à qui le travail est remis, le titre : Comptes rendus de lecture, le nom de l étudiant qui a rédigé, la date à laquelle le travail doit être soumis. Un compte rendu commence toujours en donnant la référence complète et exacte du document critiqué. Polices : Utilisez la police Times New Roman, taille 11 pour le corps du texte et taille 12 pour les titres et sous- titres. 8

9 Espacement 1.5 dans le texte et espacement double entre les paragraphes. Numérotation des pages Les pages sont numérotées en haut à droite de façon continue pour les trois résumés. La page titre n est pas numérotée mais la numérotation commence avec elle. Nombre de mots Vous devez respecter un nombre limite de mots pour chaque compte rendu ce qui n inclut pas la page titre et la bibliographie. Chaque compte rendu doit contenir entre 1000 et 1200 mots (une page à double espacement en Times New Roman 12 points, sans titre et sous- titre compte approximativement 300 mots, ou 600 mots à simple espacement). Vous pouvez soumettre votre travail en Anglais ou en Français. ATTENTION!!! Le non respect des règles de présentation donnera lieu à une perte de points (voir grille de correction ci- après). Tout travail incomplet, avec des pages ou des parties manquantes,des comptes rendus de textes non répertoriés dans la liste ou qui est illisible sera refusé et évalué comme nul sans possibilité de présenter une copie corrigée. Pour des conseils utiles sur la façon de rédiger des travaux universitaires, veuillez vous référer au site Web suivant : Chaque compte rendu sera évalué sur 10 points. Critères d évaluation : chacun des critères suivants vaut 1 point maximum. 1. Source: - Avez- vous bien identifié le texte résumé au début de chaque compte rendu, dans le respect des normes bibliographiques? Avez vous présenté la bibliographie requise en fin de travail? Avez vous identifié le ou les auteurs? Vos références dans le texte sont elles utilisées de façon opportune? Avez vous pris une distance entre ce que dit le texte et ce que dit l auteur? 2. Qualité d explication et fidélité au texte - Vos explications sont- elles claires et compréhensibles? - Vos explications exposent- elles fidèlement la problématique et les hypothèses, le raisonnement et l argumentation de l auteur? - Avez- vous évité de donner votre propre opinion et privilégié les idées de l auteur dans le compte- rendu? 3. Capacité de synthèse - Avez- vous vous exposé de manière concise mais claire le thème ou le sujet du texte et développé les idées de l auteur d une façon logique et structurée? - Avez- vous résumé et expliqué les principaux thèmes de façon synthétique et complète, sans trop developper? 4. Capacité de lecture critique - Avez- vous fait une critique interne du texte? - Avez- vous fait ressortir l intérêt du texte, ses apports et ses faiblesses? 5. Respect des règles de présentation 9

10 - La copie est- elle imprimée lisiblement, avec la bonne taille de caractères, sur des feuillets propres, paginés et bien disposés? La bibliographie est- elle complète et respecte- t- elle les normes APA? - Qualité de la langue de l orthographe, de vocabulaire, de ponctuation Pénalités appliquées Qualité de la langue : Vous serez jugés sur la qualité de la langue, alors prenez les moyens nécessaires pour éviter les fautes d orthographe, de syntaxe, de ponctuation, d impropriété des termes, etc. Vous pouvez être pénalisés jusqu à 10% des points. Ponctualité : Soyez vigilant! Aucun retard dans la remise des travaux ne sera toléré, à moins de maladie ou autre raison sérieuse acceptée par le professeur. Les retards non autorisés seront pénalisés. Tout retard entraînera une perte de 1 point par jour de retard à laquelle s ajoutera l équivalent par jour de retard supplémentaire. Après 5 jours de retard toutefois, le travail est considéré comme irrecevable et obtiendra un zéro. Le règlement universitaire prévoit que l'absence d'un examen ou le retard dans la remise des travaux pour cause de maladie doit être justifié au professeur par l obtention d'un certificat médical conforme. L absence pour toute autre raison sérieuse doit être justifiée par écrit, aux secrétariats scolaires de la Faculté, dans les cinq jours ouvrables qui suivent la date de l examen ou de la remise d un travail. La Faculté se réserve le droit d accepter ou de refuser la raison avancée. Les raisons telles que les voyages, le travail ou toutes erreurs commises dans la lecture de l horaire des examens ne sont pas acceptables. En cas de maladies ou malaises, les certificats médicaux sont acceptés. Par contre, la faculté qui a besoin de renseignements supplémentaires concernant un certificat médical ou qui désire faire vérifier l authenticité d un certificat médical doit l envoyer au Service de Santé de l université d Ottawa (situé au 100 Marie- Curie). Chaque jour de retard entraîne une pénalité de 5% (les fins de semaine n étant pas chômées). Ceci vaut également pour les travaux qui seraient envoyés par courriel et, dans ce cas- ci, l heure de réception du courriel par le destinataire est garante de l heure de remise. Nous vous conseillons d aviser votre professeur le plus tôt possible si une fête religieuse ou un événement religieux force votre absence lors d une évaluation. 3. Un travail final : Étude d un film sur la prison à remettre le 17 avril Ø Travail qui peut être fait SEUL, A DEUX OU UN MAXIMUM DE TROIS Ø Choisir un film dans la liste présentée sur le campus virtuel (aucun autre film n'est accepté) Ø Après visionnement, le travail sera divisé en trois parties Ø Il comportera une page titre avec le nom de l institution, la cote du cours, le semestre, le nom du professeur, le titre : Travail final, le nom de l étudiant, la date à laquelle il doit être remis Ø partie 1 : Après avoir identifié le film en indiquant le titre complet, le nom du réalisateur et l année de sortie, faites un bref résumé du film (maximum dix lignes) Ø partie 2 : Identifiez deux thèmes importants qui ressortent du film, décrivez- les et analysez- les en faisant le lien avec deux concepts, théories, idées développés dans une ou plusieurs lectures obligatoires faites pour le cours. Il s agit de justifier et d expliquer ici en quoi ces idées tirées des 10

11 lectures vous permettent de mieux comprendre, critiquer, évaluer les thèmes qui ressortent du film (trois à quatre pages maximum). Ø partie 3 : En guise de conclusion, expliquez en quoi ce film vous semble bien illustrer la situation des détenus. Ici, il vous est demandé de faire une critique plus personnelle du film en utilisant des arguments cohérents (le film donne- t- il une image idéalisée des détenus? Quel message veut- il livrer? Y a- t- il un usage excessif de la violence? ) (une page maximum) Ø Une bibliographie reprenant les lectures utilisées pour le travail Ø Mêmes critères de pagination, de présentation matérielle, de style, de qualité du Français et de pénalités en cas de retard que pour les comptes rendus Ø Ce travail doit être remis directement au professeur, aux heures précisées, il ne doit pas être glissé sous la porte du bureau ni envoyé par internet. Ø La liste des films est disponible sur le campus virtuel Ø Il sera évalué sur 40 points. Ø Les critères d évaluation seront les suivantes 4 points par critère Pertinence du contenu : 1- Le contenu et les arguments (cours, textes) que vous utilisez sont- ils adéquats (VS inapproprié) pour le sujet traité? 2- Montrez- vous que vous comprenez ces arguments (VS vague)? 3- Ce que vous avez écrit est- il exact (VS faux)? 4- Ce que vous avez écrit est- il nuancé (VS caricature et sens commun)? 5- Vos arguments sont- ils cohérents entre eux (VS contradictions)? 6- Faites- vous utilement des liens entre les notions utilisées du cours et du recueil et les thèmes du film choisi (VS succession désarticulée)? 7- Avez- vous analysé de façon profonde en développant et justifiant votre propre opinion dans la conclusion (VS superficiel)? Qualité de la présentation : 8- Votre texte est- il concis (VS bavardage)? 9- La structure des idées présentées est- elle claire (VS embrouillée)? 10- La présentation formelle est- elle adéquate (style, orthographe, titres, numéros de page)? Pour rappel, les critères d évaluation de l Université sont : A+ (90-100%) : Exceptionnel A, A- (89-80%) : Excellent ; B+, B (79-70%) : Très bon ; C+, C (69-60%) : Bon ; D+, D (50-59%) : Passable ; E- F (49-0%) : Echec. Il n y a pas de droit de reprise à la Faculté des sciences sociales MATÉRIEL OBLIGATOIRE - Le recueil de textes CRM 4706A ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT est disponible chez Impression Rytec (Enviro- Copy), 404 Dalhousie, Ottawa, Tél , Courriel - Ce recueil présente tous les textes obligatoires à lire. Toutefois, il ne contient qu une partie des textes ; les autres sont des textes que vous pouvez trouver sur le campus virtuel. ATTENTION A LA FRAUDE SCOLAIRE 11

12 La fraude scolaire est un acte commis par une étudiante ou un étudiant et qui peut fausser l évaluation scolaire (c est- à- dire les travaux, tests, examens, etc.). Elle n est pas tolérée par l Université. Toute personne trouvée coupable de fraude est passible de sanctions sévères. Voici quelques exemples de fraude scolaire : Plagier ou tricher de quelque façon que ce soit; Présenter des données de recherche qui ont été falsifiées; Remettre un travail dont vous n êtes pas, en tout ou en partie, l auteur; Présenter, sans autorisation écrite des professeurs concernés, le même travail dans plus d un cours. Ces dernières années, le perfectionnement d Internet a fortement facilité la découverte des cas de plagiat. Les outils mis à la disposition de vos professeures et professeurs permettent, à l aide de quelques mots seulement, de retracer sur le Web l origine exacte d un texte. En cas de doute, il est de votre responsabilité de consulter l annuaire de votre faculté ou le site Web de l Université à l adresse suivante : sous la rubrique «Outils pour la rédaction des travaux». La personne qui a commis ou tenté de commettre un acte de fraude scolaire ou qui en a été complice sera pénalisée. Voici quelques exemples de sanctions pouvant être imposées : recevoir la note «F» pour le travail ou le cours en cause; l ajout d une exigence supplémentaire (de 3 à 30 crédits) au programme d études; la suspension ou l expulsion de la Faculté. Au cours de la dernière session, la majorité des personnes trouvées coupables de fraude ont eu la note «F» dans le cours concerné et se sont vues imposé l ajout de trois à douze crédits supplémentaires dans les exigences de leur programme d études. Vous pouvez vous référer au règlement à l adresse suivante : BIBLIOGRAPHIE COMPLÉMENTAIRE - Bottoms, A.E. (1999), «Interpersonal Violence and Social Order in Prisons». Prisons. Crime and Justice. A Review of Research. Vol.26. Tonry, Petersilia (eds). pp Carlier, C. (1997). Histoire du personnel des prisons françaises du XVIIIe siècle à nos jours. Paris : L atelier. - Chantraine, G. (2004). «Ordre, pouvoir et domination en détention». Criminologie, vol.37 (2). - Chauvenet, A.; Orlic, F. ; Benguigui, G. (1994), Le monde des surveillants de prison, Paris : PUF. - Christie, N. (1993). Crime Control as Industry. Towards Gulags, Western Style? Londres- New York: Routledge. - Clemmer, D. (1940), The Prison Community. New- York : Holt. - Combessie, P. (2001), Sociologie de la prison, Paris : La découverte. - Combessie, P. (1996), Prisons des villes et des campagnes. Paris: Les éditions de l'atelier. - Conacher, G. (1992). «Le suicide dans les pénitenciers fédéraux du Canada». Forum, IV Crawley, E. (2004). Doing Prison Work. Portland, Oregon : Willan Publishing. - Edgar, K. ; O Donnel, I. ; Martin, C. (2003). Prison Violence, Cullompton : Willan publishing - Enquêteur Correctionnel (1973 à 2011), Rapport annuel. Ottawa : Ministère des approvisionnements et services. - Faugeron, C. (dir.) (1995), «Prisons et politiques pénitentiaires», La documentation française, Problèmes politiques et sociaux, no

13 - Fecteau, J.- M. (2004), La liberté du pauvre. Crime et pauvreté au XIX siècle québecois, Montréal : vlb Editeur. - Garland, D. (2001), The Culture of Control. Crime and Social Order in Contemporary Society. Oxford: Oxford University Press. - Goffman, E. (1961/1968), Asiles. Paris : Les éditions de Minuit. - Guillonneau, M & Kensey, A. (1998). «Les agressions des détenus envers les surveillants». Les cahiers de la sécurité intérieure, 31, Hannah- Moffat, K. (2001). Punishment in Disguise. Toronto : University of Toronto Press. - Hepburn, J.R. (1989), «Prison Guards as Agent of Social Control». In Goodstein, Mackenzie (eds), The American Prison. Plenum Press, chap.10, Human Rights Watch (2001), No escape. Male Rape in US Prison, New York: Human Rights Watch. - Jacobs, J.B. (1980), «The prisoners' Rights Movement and Its Impacts, ». Crime and Justice, 2 : Tonry & Norris (eds). Chicago: University of Chicago Press. - Jurik, N.C. (1988), «Striking a Balance: Female Correctional Officers, Gender Role Stereotypes, and Male Prisons». Sociological Inquiry, vol.58(3), Laplante, J. (1989), Prisons et ordre social au Québec, Ottawa : Presses de l Université d Ottawa. - Lemonde, L. (1995), «L'évolution des normes dans l'institution carcérale». Revue canadienne de droit et société, 10(1), Lhuillier, D. & Aymard, N. (1997), L'univers pénitentiaire : du côté des surveillants de prison. Paris : Desclée de Brouwer. - Marchetti, A.M.(2001), Perpétuités. Paris: Plon - McCorkle, R. C. (1993). «Living on the Edge: Fear in a Maximum Security Prison. Journal of Offender Rehabilitation, 20 (1/2). - Roberts, J. V., Stalans, L.J., Indermauer, D., Hough, M., (2003), Penal populism and public opinion, Oxford: Oxford University Press. - Rostaing, C. (1997), La relation carcérale. Paris : Presses Universitaires de France. - Sykes, G.M. (1958), The Society of Captives. Princeton : University Press. - Veil, C. et D. Lhuillier (2000), La prison en changement, Paris : Érès. 13

Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle

Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle Horaires et salle de cours : mardi de 14h30 à 16h et vendredi de 16h

Plus en détail

Théories criminologiques II (CRM 3701 B)

Théories criminologiques II (CRM 3701 B) Département de criminologie Department of Criminology João VELLOSO Courrier électronique : jvelloso@uottawa.ca Disponibilités : mardis de 16h à 17h et vendredis de 14h à 16h (FSS, pièce 13002) CRM 3701

Plus en détail

EMPRISONNEMENT ET LIBÉRATION CONDITIONNELLE CRM 3716 A VÉRONIQUE STRIMELLE HIVER 2014

EMPRISONNEMENT ET LIBÉRATION CONDITIONNELLE CRM 3716 A VÉRONIQUE STRIMELLE HIVER 2014 Département de criminologie Department of Criminology 120 Université / 120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 Horaire du cours : Mardi 16:00-17:30 Jeudi 14 :30-16:00 Endroit : MRT 250 Bureau : FSS 13043 Heures

Plus en détail

Théories criminologiques II (CRM 3701)

Théories criminologiques II (CRM 3701) Déparetement de criminologie Department of Criminology 25 Université / 25 University, Ottawa, ON K1N 6N5 Richard DUBÉ Courrier électronique : rdube@uottawa.ca Téléphone au bureau : 562-5800 poste 8861

Plus en détail

INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009

INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009 INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009 Horaire : Vendredi de 8 :30 à 11 :30 Endroit : PAVILLON MAC DONALD (MCD) 146 Bureau : THM 223B Heures de bureau : Vendredi de 14

Plus en détail

CRM 3717 Crime et médias d information. Professeure: Colette Parent Session : Hiver 2011 Département de Criminologie Université d'ottawa

CRM 3717 Crime et médias d information. Professeure: Colette Parent Session : Hiver 2011 Département de Criminologie Université d'ottawa CRM 3717 Crime et médias d information Professeure: Colette Parent Session : Hiver 2011 Département de Criminologie Université d'ottawa Disponibilité : mercredi, Bureau : THM 116 de 16h à 17h 30 ou sur

Plus en détail

Justice Pénale et Santé CRM 2709A. Zoï Coucopoulos Département de Criminologie Hiver 2014 PLAN DE COURS

Justice Pénale et Santé CRM 2709A. Zoï Coucopoulos Département de Criminologie Hiver 2014 PLAN DE COURS Justice Pénale et Santé CRM 2709A Zoï Coucopoulos Département de Criminologie Hiver 2014 PLAN DE COURS Horaire du Cours : Jeudi 17:30-20:30 Salle de cours : FSS 1007 Disponibilité du professeur: Jeudi

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Théories criminologiques II CRM 3701-A. Jérémie Duhamel Automne 2015 PLAN DE COURS

Théories criminologiques II CRM 3701-A. Jérémie Duhamel Automne 2015 PLAN DE COURS Théories criminologiques II CRM 3701-A Jérémie Duhamel Automne 2015 PLAN DE COURS Horaire du cours : Vendredi, 17h30 à 20h30 Salle : MRT219 Disponibilités du professeur : Mercredi (15h30 à 16h30) et vendredi

Plus en détail

CRM 4717 A Intégration des expériences de stage Syllabus Automne 2011 OBJECTIFS

CRM 4717 A Intégration des expériences de stage Syllabus Automne 2011 OBJECTIFS Département de criminologie Department of Criminology 25, rue Université Ottawa Ontario CRM 4717 A Intégration des expériences de stage Syllabus Automne 2011 Professeure : Joanne Cardinal Téléphone : 562-5800

Plus en détail

CRM 3705-2015 Police et contrôle social

CRM 3705-2015 Police et contrôle social Département de criminologie Department of Criminology 120 Université, FSS14002 / 120 University, FSS14002, Ottawa, ON K1N 6N5 CRM 3705-2015 Police et contrôle social Session HIVER 2015 Lundi : 13h à 14h30

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING Faculté des sciences de l administration Hiver 2010 Université Laval Raynald Lavoie 1- DESCRIPTION Plan de cours MRK-6004-S LE MARKETING Dans un contexte de mondialisation de marchés et de concurrence

Plus en détail

Théories criminologiques II (CRM 3701)

Théories criminologiques II (CRM 3701) Département de criminologie Department of Criminology Richard DUBÉ Courrier électronique : rdube@uottawa.ca Téléphone au bureau : 562-5800 poste 8861 Disponibilités : jeudi de 16h à 18h (pavillon des sciences

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION. Professeure : Colette Parent Session : Hiver 2013 SYLLABUS

CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION. Professeure : Colette Parent Session : Hiver 2013 SYLLABUS Département de criminologie Department of Criminology 14002-120 Université / 14002-120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION Professeure : Colette Parent Session :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Principes de base Durant le premier semestre, vous serez amenés à remettre un travail effectué en groupe. Le but de celui-ci est de s intéresser

Plus en détail

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat Qu est-ce que le plagiat? Voici la définition de la Politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIÉA) du collège

Plus en détail

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Erick Lachapelle Bureau : C-3124

Plus en détail

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les Presses de l Université du Québec NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Le manuscrit, en version complète et définitive, doit être présenté de la manière la plus simple et uniforme possible, afin de

Plus en détail

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec.

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec. Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Automne 2011 Local B-0245 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Éric Montpetit Bureau : C-4012

Plus en détail

PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE. TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2

PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE. TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2 PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2 Numéro du cours Pondération Automne 2010 Martin Cloutier Table des matières 1 NOTE PRÉLIMINAIRE... 3

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée

EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée Maturité spécialisée Directives sur le travail de maturité 1. Bases légales 2. Objectifs et contenus 3. Forme et structure du travail de certificat 4. Calendrier

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

HABILETÉS DE GESTION I MBA 5635 A. Automne 2015

HABILETÉS DE GESTION I MBA 5635 A. Automne 2015 HABILETÉS DE GESTION I MBA 5635 A Automne 2015 Professeur Antoine Devinat, Mp.S. Bureau Téléphone (514) 581-0310 Courriel Heures de bureau adevinat@telfer.uottawa.ca Sur rendez-vous Salle de cours DMS

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302. Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS

PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302. Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302 Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS TITRE : PLAN TACTIQUE DE COMMUNICATION COM 3302 CHARGÉ DE COURS Michel Dumas :

Plus en détail

GUIDE DES TRAVAUX DES ÉLEVES MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE

GUIDE DES TRAVAUX DES ÉLEVES MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE Afin de valider leur formation, les élèves doivent rendre à la fin de leur cursus, un mémoire de recherche

Plus en détail

Année 2013-2014 Règles du département de 011 - Informatique

Année 2013-2014 Règles du département de 011 - Informatique Année 2013-2014 Règles du département de 011 - Informatique 1. Préambule 1 La Politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIEA) du Cégep 2 de La Pocatière a été adoptée par le conseil d

Plus en détail

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Travail de Maturité Guide de travail 2014-2015 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Tables des matières 1. Qu est-ce que le travail de maturité? 2. Planification générale du travail

Plus en détail

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE Pourquoi et quand citer ses sources? Ajouter une valeur à son travail de recherche tout en respectant le droit d'auteur En se référant

Plus en détail

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Ce document est une version modifiée du Guide d'élaboration d'un projet de nouveau programme de 2e ou de 3e cycle de l Université du Québec, disponible

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Directives pour le travail de fin d études août 2009. b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES. (Mémoire)

Directives pour le travail de fin d études août 2009. b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES. (Mémoire) b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES (Mémoire) 17 I Définition L art 8.1 du Règlement d études (ci-après RE) précise que le travail de fin d études est composé du mémoire et de sa soutenance.

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635. Automne 2013

HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635. Automne 2013 HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635 Automne 2013 Professeur Jacques Barrette, PhD Bureau DMS 4112 Téléphone (613) 562-5800 poste 4782 Courriel Heures de bureau barrette@telfer.uottawa.ca Sur

Plus en détail

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION GFM 296 UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION SPECIALITE SYSTEMES D'INFORMATION DES ENTREPRISES GUIDE POUR LA REDACTION

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale Collège Lionel-Groulx 100, rue Duquet Sainte-Thérèse, (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 430-2783 Site Internet : http://www.clg.qc.ca Session : Hiver 2009 No de cours : 420-CJ0-LG

Plus en détail

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE Un problème de recherche est l écart qui existe entre ce que nous savons et ce que nous voudrions savoir à propos d un phénomène donné. Tout problème de recherche

Plus en détail

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents?

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Renato Scariati et Cristina Del Biaggio Département de géographie Université de Genève Version : 02 février 2010 Normes de rédaction 1 Table

Plus en détail

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015 1 CRI 6906 : Séminaire d intégration I Automne 2015 Prof. David Décary-Hétu, Ph.D. Bureau : C-4071 (Pavillon Lionel-Groulx) 514.343.6111 #3664 david.decary-hetu@umontreal.ca HORAIRE ET SALLE Les cours

Plus en détail

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA MRK-20712 - MARKETING DIRECT Syllabus Automne 2008 Local 3307 PAP CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

Plus en détail

Style de citation APA. Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire

Style de citation APA. Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire Style de citation APA Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire Style de citation APA Le style de citation APA est défini par l American Psychological Association. Ce style est le premier

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

Lundi 8 juin Mardi 9 juin Mercredi 10 juin Jeudi 11 juin Vendredi 12 juin. Lundi 15 juin Mardi 16 juin Mercredi 17 juin Jeudi 18 juin Vendredi 19 juin

Lundi 8 juin Mardi 9 juin Mercredi 10 juin Jeudi 11 juin Vendredi 12 juin. Lundi 15 juin Mardi 16 juin Mercredi 17 juin Jeudi 18 juin Vendredi 19 juin Lundi 8 juin Mardi 9 juin Mercredi 10 juin Jeudi 11 juin Vendredi 12 juin 9 h 20 à 11 h 20 Épreuve mathématique (C1) 9 h 20 à 11 h 20 Épreuve univers social Secondaire 1 Lundi 15 juin Mardi 16 juin Mercredi

Plus en détail

Théories criminologiques I CRM 2701 A. Justin Piché, PhD Automne 2014

Théories criminologiques I CRM 2701 A. Justin Piché, PhD Automne 2014 Département de criminologie Department of Criminology 120 Université / 120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 Théories criminologiques I CRM 2701 A Justin Piché, PhD Automne 2014 Exposés en classe : Mercredi,

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

PRÉPARATION D'UN DOSSIER VISUEL

PRÉPARATION D'UN DOSSIER VISUEL PRÉPARATION D'UN DOSSIER VISUEL DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES CANDIDATES, CANDIDATS QUI ONT DÉPOSÉ UNE DEMANDE D ADMISSION AU SERVICE DE L ADMISSION POUR LE PROGRAMME DE BACCALAURÉAT EN ARTS

Plus en détail

COLLÈGE DE MAISONNEUVE

COLLÈGE DE MAISONNEUVE 410-802-MA Plan de cours Durée : 45 heures 2-1-2 Professeur : Hugo Bélanger hugo@hugobelanger.com COLLÈGE DE MAISONNEUVE 3800, rue Sherbrooke Est Montréal (Québec) H1X 2A2 Téléphone : (514) 254 7131 Télécopieur

Plus en détail

A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW

A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW A.E.C. - Gestion des Applications, TI LEA.BW Groupe : 00051 Sécurité 420-PKF-SL (2-1-1) Quatrième étape Plan de cours Professeur Nom : Marcel Aubin Courrier électronique : maubin@cegep-st-laurent.qc.ca

Plus en détail

Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca

Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca AEC Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Planification financière 410-693-RO (2-1-2) 1 2/3 00901 Automne 2011 Waguih Laoun Local F-224 Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B)

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B) Département de criminology/department of criminology Hiver 2014 Fernando Acosta facosta@uottawa.ca Pavillon des Sciences sociales, bureau 13022 Téléphone : (613) 562-5800 (1790) Mercredi : 8h30-11h30 Salle

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Langue, techniques de rédaction et correction d épreuves (412-2A1-LG)

Langue, techniques de rédaction et correction d épreuves (412-2A1-LG) Langue, techniques de rédaction et correction d épreuves (412-2A1-LG) Programme : Services paralangagiers (Recherche documentaire en traduction) Plan de cours Introduction Frais d inscription Ce cours

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

PLAN DE COURS HIVER 2014 PGM125 Systèmes de Gestion de la maintenance informatisés (module 7)

PLAN DE COURS HIVER 2014 PGM125 Systèmes de Gestion de la maintenance informatisés (module 7) Département de génie de la production automatisée Programme court en maintenance Enseignant : Claude Bilodeau Responsable : Michel Rioux, ing., Ph.D. Groupe : 65 Session : Hiver 2014 PLAN DE COURS HIVER

Plus en détail

GUIDE DU STAGIAIRE 2014-2015 LICENCE FONDAMENTALE

GUIDE DU STAGIAIRE 2014-2015 LICENCE FONDAMENTALE Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion La Direction des Stages www.isg.rnu.tn GUIDE DU STAGIAIRE Téléchargeable sur le site

Plus en détail

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 Enseignant : Serge Parent Bureau : 841.3G Téléphone : 418-547-2191, poste 7134 Courriel: serge.parent@cjonquiere.qc.ca Élève 2

Plus en détail

Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information

Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information Index 1. Nécessité de la prévention du plagiat: exposé des motifs... 2 2. Structure de l outil de détection du

Plus en détail

Qu est-ce qu un résumé?

Qu est-ce qu un résumé? Méthodologie d analyse et de mémoire Résumer un texte Quelques astuces et techniques Licence GSINFO Département GEII IUT d Évry N. Abchiche Mimouni 1 Qu est-ce qu un résumé? Exprime de façon brève, les

Plus en détail

Ajouter un questionnaire

Ajouter un questionnaire Ajouter un questionnaire Contenu Survol... 2 Ajouter un questionnaire... 2 Consulter les résultats... 7 Corriger une copie de questionnaire... 9 Suivi des tentatives... 10 Réactiver une tentative d un

Plus en détail

CONSIGNES POUR LES TRAVAUX DIRIGÉS EN INTRODUCTION À LA

CONSIGNES POUR LES TRAVAUX DIRIGÉS EN INTRODUCTION À LA CONSIGNES POUR LES TRAVAUX DIRIGÉS EN INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE (ECRI 1503) 1. GÉNÉRALITÉS Les séances des travaux dirigés, d une durée totale de 14 heures, se déroulent au deuxième quadrimestre entre

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

La bibliothèque J. N. Desmarais et les archives

La bibliothèque J. N. Desmarais et les archives La bibliothèque J. N. Desmarais et les archives Leïla Saadaoui Bibliothécaire responsable des services en français lsaadaoui@laurentienne.ca 705-675-1151 poste 3319 Plan Services de la bibliothèque RACER:

Plus en détail

1. Absence lors d une évaluation

1. Absence lors d une évaluation Pour des fins de lisibilité, le masculin neutre désigne les individus des deux sexes. Le Collège étant un lieu d apprentissage, l élève doit accomplir toutes les tâches requises et s abstenir de comportements

Plus en détail

POL-7004 Analyse quantitative Mardi 15h30 Local Pouliot-2512

POL-7004 Analyse quantitative Mardi 15h30 Local Pouliot-2512 POL-7004 Analyse quantitative Mardi 15h30 Local Pouliot-2512 Chargé de cours: Yannick Dufresne (yannick.dufresne.1@ulaval.ca) Assistant: Mickael Temporão (mickael.temporao.1@ulaval.ca) Site du cours: www.pol.ulaval.ca/pol7004

Plus en détail

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011 SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690 Dernière édition : octobre 2011 Texte mis à jour le 29 janvier 2014 MM. DAUTHIER dauthier@univ-tln.fr 1 Notes

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes NRC 10985 Hiver 2012 Temps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 Connaître les produits financiers suivants: produits d'assurance-vie, produits d'assurance

Plus en détail

Ce que doit inclure un projet de mémoire ou de thèse

Ce que doit inclure un projet de mémoire ou de thèse Rachad ANTONIUS Sociologue, professeur, Département de sociologie, UQÀM (2007) Ce que doit inclure un projet de mémoire ou de thèse VERSION DU 26 JUILLET 2007 Un document produit en version numérique par

Plus en détail

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Université Laval MBA Laval Faculté des sciences de l administration Gestion pharmaceutique Département de marketing Hiver 2006 MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Chargé de cours : 450-622-5725 1 OBJECTIFS

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 L. POINSOT Contact client : Laurent Poinsot (laurent.poinsot@lipn.univ-paris13.fr) Résumé : Ce document est le cahier des charges du projet INFO 1.

Plus en détail

REGLES DE PRESENTATION D UNE

REGLES DE PRESENTATION D UNE REGLES DE PRESENTATION D UNE BIBLIOGRAPHIE 1.INTRODUCTION La bibliographie d un ouvrage est un outil qui permet - au lecteur de disposer des mêmes sources que celles utilisées par l auteur pour la rédaction

Plus en détail

Éléments de cadrage général (toutes UE et semestres confondus)

Éléments de cadrage général (toutes UE et semestres confondus) Année Universitaire 2014/2015 Master MEEF mention «premier degré» Guide technique des écrits/dossiers à produire dans le cadre des UE3 et UE4/UE5 Éléments de cadrage général (toutes UE et semestres confondus)

Plus en détail

Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE. Guide d information de la formation professionnelle

Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE. Guide d information de la formation professionnelle www.cfpenvolee.com Tél. : 418-248-2370 poste 4750 Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE Guide d information de la formation professionnelle Commission scolaire

Plus en détail

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans le cadre des activités d amélioration

Plus en détail

Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises. Vade-mecum

Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises. Vade-mecum Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises Vade-mecum Guide de l étudiant pour la réalisation d un travail de qualification Table des matières Fiche 1 : OBJECTIF

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES

RÈGLEMENT DES STAGES Université de Liège - Faculté de Philosophie et Lettres Département des Arts et Sciences de la Communication Master en Communication multilingue à finalité spécialisée en communication économique et sociale

Plus en détail

Guide du Travail de Maturité Session 2015

Guide du Travail de Maturité Session 2015 Guide du Travail de Maturité Session 2015 2 Table des matières A. CADRE GENERAL 1. Définitions et conditions cadres 4 2. Objectifs 4 B. LE TRAVAIL DE MATURITE AU LYCEE JEAN-PIAGET 1. Concrétisation 5 2.

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique ---- *** ---- Ecole Supérieure Privée de d Ingénierie, Sciences et Technologies de Sousse (SupTech Sousse) Projet

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Automne 2005

Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Département de finance et assurance Programmes de 1er cycle Université Laval ASR-15742 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE Professeur: M. Gilles Bernier,

Plus en détail

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010

MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 E MRK -6081 A : Méthodes d Analyse de Données en Marketing Automne 2010 Professeure :Elissar Toufaily Plage horaire du cours : Cours en salle Jeudi 15h 30-18h30 Local 4221 PAP Du 2 septembre. 2010 au 9

Plus en détail

Citations, références, mise en page. Guide pratique

Citations, références, mise en page. Guide pratique Citations, références, mise en page Guide pratique LA CITÉ COLLÉGIALE 7 janvier 2013 Créé par : BiblioCité Guide pratique Citations, références, mise en page 1 Au cours de la rédaction d un travail scolaire,

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail