Guide de séléction Matériaux dérivés du bois Bois recomposés - Aide à la réalisation de votre projet

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de séléction Matériaux dérivés du bois Bois recomposés - Aide à la réalisation de votre projet"

Transcription

1 Guide de séléction Matériaux dérivés du bois Bois recomposés - Aide à la réalisation de votre projet Le coffrage est une construction temporaire qui, après bétonage sera démontée et évacuée. La surface du béton ainsi réalisé est le fidèle reflet du panneau de coffrage utilisé. C est pourquoi il est important de connaître les exigences du cahier des charges du projet afin de choisir la peau de coffrage la mieux adaptée. Dans le cas de bétons simples on choisira une peau d un rapport qualité/prix permettant un nombre de réemplois suffisant. En revanche pour le béton apparent (béton vu) à hautes exigences les critères de choix seront différents. Ici il faudra dans un premier temps comparer les exigences de l architecte avec les qualités de surface de la peau de coffrage. Critères de choix pour l achat de la bonne peau de coffrage La peau de coffrage doit donner au béton la forme, la structure et l aspect de surface désirés. Elle doit donc être définie en étroite collaboration avec le maître d oeuvre et mise en conformité avec les exigences relatives au projet. Pour faciliter ce choix il y a lieu de respecter les critères suivants : Nombre d emplois Dépendant de la structure du panneau, de sa résistance, ainsi que de la structure et l épaisseur du film de recouvrement. Calepinage Dépend du format et du respect des tolérances dimensionnelles des panneaux. Aspect de surface du béton Dépend surtout de la faculté d absorbtion du panneau et/ou du film. Coût Le prix du panneau ( /m2) doit être mis en relation avec le nombre d utilisations possibles.

2 Guide de séléction Matériaux dérivés du bois, Page 2 Les critères ci-dessus donnent une directive approximative à votre choix. En effet nous n avons pas encore de renseignements concernant: -composition du béton frais -composition et densité de l huile de décoffrage (il existe des panneaux utilisables sans huile de décoffrage) -qualité de pose des panneaux sur les éléments porteurs (souvent ces derniers sont pressés côte-à-côte entrainant inévitablement leur déformation) -etc... qui sont autant de facteurs influant le résultat. La technologie du bois et ses caratéristiques - Mesures limitatives Les panneaux de coffrages sont directement dépendants des caractéristiques de déformation, gonflement du bois en fonction de la température et de l hygrométrie ambiante. Afin de palier aux déformations ou aux gonflements il est utile d adapter le degré d humidité du panneau à l hygrométrie ambiante. Dans des conditions climatiques extrêmes nous conseillons quelques mesures comme par exemple humidifier les panneaux avant coffrage, ou leur stockage à l ombre. Les fabricants vont même jusqu à refuser toute garantie face à l influence climatique sur le résultat obtenu. Voici donc un aperçu de la complexité du choix du panneau le plus adapté aux exigences voulues: - béton vu classe 1 (faibles exigences de structure) - beton vu classe 2 (exigences normales de structure) - beton vu classe 3 (hautes exigences de structure) - beton vu classe 4 (exigences de structure particulières) Ainsi la classe 4 n admet par exemple aucun rippling. Nous savons cependant que le bois est un matériau vivant réagissant par déformation en fonction de l hygrométrie ambiante, et surtout au niveau des chants. C est pourquoi ces ripplings sont pour ainsi dire inévitables. L expérience a montré que, malgré toutes les soins apportés, le résultat ne satisfait pas toujours les exigences du contrat. Ce genre de résultat apparait surtout dans le cas d utilisation de panneaux non absorbants, et perturbe l aspect général de la surface. Des irrégularités dans la surface ne sont pas à exclure, même en utilisant des moyens de haute technicité; Nous conseillons donc la réalisation d un mur test, afin de définir avec le maitre d oeuvre les tolérances limites à une distance d observation définie.

3 Guide de séléction Matériaux dérivés du bois, Page 3 A cet endroit nous aimerions attirer l attention sur le mémo Béton vu, qui vous donnera les exigences relatives aux différentes classes de béton. Nous pouvons vous proposer une formation sur les panneaux en présence de votre architecte, gràce à l expérience que nous avons accumulée et à celle des différents fabricants de systèmes coffrants.

4 Guide de séléction Matériaux dérivés du bois, Page 4

5

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive.

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. LES COFFRAGES I - DEFINITION Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. II - RÔLE ET FONCTION D UN COFFRAGE Un coffrage quel qu il soit,

Plus en détail

GROS-OEUVRE. L3 Génie Civil

GROS-OEUVRE. L3 Génie Civil GROS-OEUVRE L3 Génie Civil 1 Exemple d'entreprises de grosœuvre etc... Etc. etc. L3 Génie Civil 2 Exemple d'organisation d'une équipe gros-œuvre L3 Génie Civil 3 Exemple d'organisation d'un chantier de

Plus en détail

Cuve Blanche Système RASCOR

Cuve Blanche Système RASCOR Cuve Blanche Système RASCOR Cuve Blanche Le système Dans une cuve blanche, le béton assume, outre sa fonction de soutien, également la fonction d étanchement. EVOLUTION HISTORIQUE DE LA CUVE BLANCHE Les

Plus en détail

- COFFRAGE HORS NORME -

- COFFRAGE HORS NORME - Agence Commerciale France - GENIE CIVIL - - COFFRAGE HORS NORME - F 57200 SARREGUEMINES E - Mail Acofix@aol.com Agence Commerciale France Génie Civil - Coffrage Section Coffrages spéciaux hors normes *

Plus en détail

Règles particulières de la marque NM BPE (NM 019)

Règles particulières de la marque NM BPE (NM 019) Règles de certification NM BPE 1 Référentiels Règles générales de la marque NM Règles particulières de la marque NM BPE (NM 019) La norme NM 10.1.008 et les normes auxquelles elle se réfère (Annexe I des

Plus en détail

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux 1. Introduction Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux Les propriétés principales des matériaux peuvent être divisées en plusieurs groupes tels que: Propriétés physiques: (la densité; la masse

Plus en détail

CHAPITRE 05 : HYPOTHESES DE LA RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE 05 : HYPOTHESES DE LA RESISTANCE DES MATERIAUX Terminale Génie Civil Mécanique Hypothèses de la R.D.M. page 1/6 CHPITRE 05 : HYPOTHESES DE L RESISTNCE DES MTERIUX I - BUT DE L R.D.M. II - HYPOTHESES. 1) Notion de poutre. 2) Hypothèses fondamentales

Plus en détail

Mortiers coulés suivant NBN EN 1504 10 Application sur sites et contrôle de la qualité des travaux. 7 novembre 2013

Mortiers coulés suivant NBN EN 1504 10 Application sur sites et contrôle de la qualité des travaux. 7 novembre 2013 Mortiers coulés suivant NBN EN 1504 10 Application sur sites et contrôle de la qualité des travaux. 7 novembre 2013 Grace est un fournisseur reconnu mondialement de catalyseurs, matériaux spéciaux et d'emballages.

Plus en détail

SOMMAIRE. Conditions de stockage et de pose sur chantier... 45. Protection d accès... 47

SOMMAIRE. Conditions de stockage et de pose sur chantier... 45. Protection d accès... 47 SOMMAIRE Généralités........................................... 5 Domaine d application du guide............................. 6 Définition de la pose flottante.............................. 7 Parquets

Plus en détail

Notice d utilisation. «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques»

Notice d utilisation. «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques» Cd2e mai 2012 / p1 Notice d utilisation «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques» Cet outil permet d évaluer de manière rapide: La durée de déphasage thermique (en heures)

Plus en détail

Hypothèses à vérifier : Vous allez devoir réaliser des tests sur différentes maquettes (voir ci-contre), pour comprendre

Hypothèses à vérifier : Vous allez devoir réaliser des tests sur différentes maquettes (voir ci-contre), pour comprendre Problématique : Comment optimiser énergétiquement son isolation thermique? Travail la séquence : Nous avons vu en classe précémment, qu il est désormais essentiel construire autrement les habitations mornes!

Plus en détail

Quel type de gants choisir pour quelle utilisation? UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE

Quel type de gants choisir pour quelle utilisation? UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE Quel type de gants choisir pour quelle utilisation? Introduction Agents chimiques nombreux en milieu de travail Risque cutané et/ou systémique important, si contact cutané avec des : Brûlures Dermatoses

Plus en détail

Maçonnerie: Le nouveau DTU 20.1

Maçonnerie: Le nouveau DTU 20.1 La pierre naturelle: Les enjeux de la réglementation 24 juin 2008 Maçonnerie: Le nouveau DTU 20.1 -Olivier LEROY Responsable commercial C.B.P -Alain BOUINEAU Consultant au CTMNC Un peu d histoire.. Juste

Plus en détail

Système BUS/SCS SYSTÈME BUS/SCS

Système BUS/SCS SYSTÈME BUS/SCS GUIDE TECHNIQUE CÉLIANE Système BUS/SCS SYSTÈME BUS/SCS > Système BUS/SCS Caractéristiques générales... 58 Règles générales d'installation... 76 Système domotique... 99 Système d'alarme intrusion... 141

Plus en détail

Dual-Color 3635-200 Films perforé pour enseignes lumineuses

Dual-Color 3635-200 Films perforé pour enseignes lumineuses Fiche technique 3635-200 Janvier 2008 Dual-Color 3635-200 Films perforé pour enseignes lumineuses Description Le film 3M Dual-Color 3635-200 fait partie de la gamme des films pour enseignes lumineuses.

Plus en détail

Le béton armé Transmission des charges

Le béton armé Transmission des charges Le béton armé Transmission des charges 1/ DECOUPAGE DES SURFACES DE PLANCHERS Selon le nombre d appuis des planchers, les dalles sont considérées comme appuyées sur 4, 3, 2 de leurs côtés avec ou sans

Plus en détail

Plaque FERMACELL HD. La plaque pour l extérieur Informations générales

Plaque FERMACELL HD. La plaque pour l extérieur Informations générales Plaque La plaque pour l extérieur Informations générales 2 Protection contre les intempéries Beaucoup d exigences une solution. Pour réaliser des parois extérieures à ossatures bois, on devait jusqu à

Plus en détail

Réussir la fabrication d une dalle béton

Réussir la fabrication d une dalle béton Réussir la fabrication d une dalle béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES

Plus en détail

Chapitre I ; Généralité, classement des matériaux et leur propriétés 2011

Chapitre I ; Généralité, classement des matériaux et leur propriétés 2011 ENSH LE 10/04/2011 Chapitre I : GÉNÉRALITÉS, CLASSEMENT DES MATÉRIAUX ET LEURS PROPRIÉTÉS 1.1 Généralité Sont considérés comme matériaux de construction tous les matériaux utilisés pour la réalisation

Plus en détail

Mastère SIO : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Mastère SIO : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION Mastère SIO : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL D ACTIVITES ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AU ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMPETENCES OU

Plus en détail

CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES

CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES Professeur MLIHA TOUATI Mohammed Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat Maroc PLAN DE L EXPOSE CLASSES DE MATERIAUX MATERIAUX UTILISES DANS LES EOLIENNES

Plus en détail

Association des Évaluateurs Municipaux du Québec. Par : Louis Garant, É.A.

Association des Évaluateurs Municipaux du Québec. Par : Louis Garant, É.A. Association des Évaluateurs Municipaux du Québec Modernisation 1.0 : Convertir la fiche résidentielle Par : Louis Garant, É.A. 1 Contexte de Rouyn-Noranda 18 anciennes villes fusionnées en 1 seule Environ

Plus en détail

Laine de bois Heraklith en test *

Laine de bois Heraklith en test * Laine de bois Heraklith en test * Isolation fiable des garages et des locaux techniques. Système de parois et de plafonds pour la construction et la rénovation. Certificats de protection incendie AEAI

Plus en détail

LOT N 9 - FAUX-PLAFONDS

LOT N 9 - FAUX-PLAFONDS CCTP LOT N 9 FAUX-PLAFONDS Page 1 / 1 LOT N 9 - FAUX-PLAFONDS CCTP LOT N 9 FAUX-PLAFONDS Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 9 - FAUX-PLAFONDS...1 9.1 - PRESCRIPTIONS GENERALES TCE...3 9.2 - GENERALITES...3 9.2.1

Plus en détail

Revêtements de coffrage NOE pour tous les domaines d'application

Revêtements de coffrage NOE pour tous les domaines d'application Revêtements NOE Revêtements de coffrage NOE pour tous les domaines d'application NOEform 15 12 9 Format normal jusqu'à mm 1500x3600 1500x3600 1500x3000 1500x3000 Grand format mm 2700x5300 Revêtement en

Plus en détail

Votre spécialiste des magasins frigorifiques

Votre spécialiste des magasins frigorifiques Votre spécialiste des magasins frigorifiques Consultation et planification minutieuse Les magasins frigorifiques peuvent devenir des consommateurs d énergie très gourmands s ils ne sont pas minutieusement

Plus en détail

Cahier Des Charges. d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II

Cahier Des Charges. d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II Cahier Des Charges d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II Support : béton brique pleine parpaing plein Cahier des Charges Référence : EAD908/1 Validité : 30/06/01

Plus en détail

TP SIN Réalisation d un typon

TP SIN Réalisation d un typon TP SIN Réalisation d un typon Support : Proteus (Toutes les réponses doivent être expliquées) Pré requis (l élève doit savoir): Savoir utiliser un ordinateur Savoir réaliser un schéma sur Proteus Programme

Plus en détail

Nous avons la solution idéale pour chaque application

Nous avons la solution idéale pour chaque application plaques de construction Nous avons la solution idéale pour chaque application Résistance à l eau Résiste à la putréfaction et aux champignons Matériau respirant Conserve sa solidité après un contact direct

Plus en détail

2.1 Votre hypothèse :

2.1 Votre hypothèse : Problématique : Comment optimiser énergétiquement son isolation thermique? Compétences du Socle commun Je sais regrouper dans un même document plusieurs éléments (texte, image, tableau, son, graphique,

Plus en détail

28, rue de Liège - 75008 PARIS tél. : 01 44 90 88 80 fax : 01 44 90 00 57 CERTIFICATION NF ARMATURES : CONTROLES APPLICABLES AU SOUDAGE

28, rue de Liège - 75008 PARIS tél. : 01 44 90 88 80 fax : 01 44 90 00 57 CERTIFICATION NF ARMATURES : CONTROLES APPLICABLES AU SOUDAGE PROCEDURE E15 Rév. 0 Novembre 2008 Page 1/5 ASSOCIATION 28, rue de Liège - 75008 PARIS tél. : 01 44 90 88 80 fax : 01 44 90 00 57 PROCEDURE E15 : CERTIFICATION NF ARMATURES : CONTROLES APPLICABLES AU SOUDAGE

Plus en détail

Programmes officiels du 26 mars 2015

Programmes officiels du 26 mars 2015 Fiche de séquence : découvrir le papier Domaine : explorer le monde Sous domaine : Explorer le monde du vivant, des objets, de la matière Niveau : Petite Section + Moyenne Section Période : septembre /

Plus en détail

Michel Ker. Dimensionnement élastique des poutres droites en acier

Michel Ker. Dimensionnement élastique des poutres droites en acier Michel Ker Dimensionnement élastique des poutres droites en acier 2 2 1 Procédure de dimensionnement Un problème courant rencontré par le constructeur métallique ou l ingénieur de bureau d études est de

Plus en détail

NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton

NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton NF EN 13670 / CN février 2013 Exécution des structures en béton Norme NF EN 206-1 / CN décembre 2012 Béton Spécification, performance, production et conformité Complément national à la norme NF EN 206-1

Plus en détail

Le séchage artificiel du sapin (Abies alba) : une étape incontournable pour une meilleure valorisation

Le séchage artificiel du sapin (Abies alba) : une étape incontournable pour une meilleure valorisation Le séchage artificiel du sapin (Abies alba) : une étape incontournable pour une meilleure valorisation Le séchage du bois est une opération incontournable pour les scieries souhaitant se tourner vers la

Plus en détail

maisonbois-enkit.com

maisonbois-enkit.com maisonbois-enkit.com à partir de 500 /M² livré et monté chez vous... OCTOBRE 2014 DECOUVREZ NOS MODELES STANDARD Vente et montage de maisons bois livré en kit avec normes RT 2012 (double madrier bois lamellé

Plus en détail

Recommandations relatives aux caisses à rabats en carton ondulé destinées à être mécanisées

Recommandations relatives aux caisses à rabats en carton ondulé destinées à être mécanisées FICHE PRATIQUE N 11 01/01/2016 Recommandations relatives aux caisses à rabats en carton ondulé destinées à être mécanisées Ce document énumère et précise, pour les caisses à rabats en carton ondulé fabriquées

Plus en détail

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME PROCÉDÉS ET MISE EN FORME DES MATÉRIAUX: BÉTONS TECHNOLOGIE DES BÉTONS Fait par: SAFI Brahim I.1. Définition: Le béton est un matériau composite aggloméré constitué ; squelette (granulats) et une colle

Plus en détail

Solutions plastiques. Rocklight. Dur comme un roc, léger comme une plume

Solutions plastiques. Rocklight. Dur comme un roc, léger comme une plume Solutions plastiques Rocklight Dur comme un roc, léger comme une plume Rocklight Technologie du Rocklight Canaux d aération Paroi extérieure lisse Structure cellulaire symétrique Épaisseur uniforme Plaques

Plus en détail

Communiqué de presse. La nouvelle famille de produits PAVATHERM. Optimisée pour l avenir à partir du 1er janvier 2009

Communiqué de presse. La nouvelle famille de produits PAVATHERM. Optimisée pour l avenir à partir du 1er janvier 2009 Communiqué de presse Fribourg, décembre 2008 Optimisée pour l avenir à partir du 1er janvier 2009 La nouvelle famille de produits PAVATHERM Pavatex SA Martin Tobler Direktor Marketing & Corporate Development

Plus en détail

Les essais mécaniques sur composites

Les essais mécaniques sur composites Page 2 Les essais mécaniques sur composites Philippe CASTAING Ingénierie Polymères Composites CETIM philippe.castaing@cetim.fr JEC 2010 14 avril 2010 Paris Les matériaux composites de structure Page 3

Plus en détail

Tubes polyéthylène PE 40 PE 80 PE 100.

Tubes polyéthylène PE 40 PE 80 PE 100. FICHE TECHNIQUE FTA/50/10-C Tubes polyéthylène PE 40 PE 80 PE 100. Date d approbation : 28 juin 2012 Nombre de pages : 5 NOTES PRELIMINAIRES 1) S'il est fait mention de normes, de plans types, de plans

Plus en détail

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution SOMMAIRE 7 Introduction 9 Domaines d application du guide 11 Contexte de l opération 11 1. Intervenants 11 2. Types d opération 12 3. Phasage de l opération 13 4. Interfaces 15 Conception, dimensionnement

Plus en détail

Partie 1 : Relation entre la pression maximale pouvant subir le cylindre et l épaisseur de ce cylindre

Partie 1 : Relation entre la pression maximale pouvant subir le cylindre et l épaisseur de ce cylindre FONCTION DÉRIVÉE ET ÉTUDE DES VARIATIONS D UNE FONCTION Exercice 1 Une société propose une gamme de vérin hydraulique à faible course dont les pressions maximales varient, selon l alésage du cylindre,

Plus en détail

Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats

Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats Strength. Performance. Passion. Prévention des désordres dus à la réaction alcalisgranulats (RAG) Introduction La réaction alcalis-granulats est un mécanisme d endommagement affectant sur le long terme

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Marché à procédure adaptée en application De l article 28 du Code des Marchés Publics

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Marché à procédure adaptée en application De l article 28 du Code des Marchés Publics MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée en application De l article 28 du Code des Marchés Publics LOT 1 : Construction d une plateforme et installation de structure multisports fourniture

Plus en détail

MÉTAUX. CLASSIFICATION DES MATERIAUX Organigramme des tests FAMILLES MATERIAUX. Le matériaux. est-il constitué de plusieurs COMPOSITES :

MÉTAUX. CLASSIFICATION DES MATERIAUX Organigramme des tests FAMILLES MATERIAUX. Le matériaux. est-il constitué de plusieurs COMPOSITES : Organigramme des tests Nom Le matériau est-il constitué de plusieurs couches? Non Oui FAMILLES MATIÈRES COMPOSITES : constituées de plusieurs matériaux assemblés MATERIAUX Oui Est-ce qu il conduit le courant

Plus en détail

Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers

Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers Avelin, juin 2010 Sabrina RAYNAUD Général 14 questionnaires 0 à 18 années d expérience Plus ou moins régulièrement de la conception

Plus en détail

RECKLI.COM DÉSACTIVANT DE SURFACE POUR BÉTON

RECKLI.COM DÉSACTIVANT DE SURFACE POUR BÉTON RECKLI.COM DÉSACTIVANT DE SURFACE POUR BÉTON RECKLI GmbH Gewerkenstraße 9a 44628 Herne Allemagne T +49 23 23 17 0 60 F +49 23 23 17 06 50 info@reckli.com RECKLI-CR TYPE N DESCRIPTION DU PRODUIT Procédure

Plus en détail

NOTA : VOIR GENERALITES COMMUNES TOUS CORPS D ETAT

NOTA : VOIR GENERALITES COMMUNES TOUS CORPS D ETAT LOT N 4 MENUISERIES BOIS ET PVC Page n 1 4.1 GENERALITES NOTA : VOIR GENERALITES COMMUNES TOUS CORPS D ETAT 4.1.1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES ET NORMES DE MENUISERIES BOIS 4.1.1.1 Règlements - Normes DTU

Plus en détail

PRÉCISION 100% 90% 80% 70% 60% 50% VITESSE 40% 30% 20% 10% OMPLEXES ÉTAT DE SURFACE. Fils certifiés

PRÉCISION 100% 90% 80% 70% 60% 50% VITESSE 40% 30% 20% 10% OMPLEXES ÉTAT DE SURFACE. Fils certifiés OMPLEXES Fils certifiés Le saviez-vous? L utilisation de consommables non certifiés ou de pièces d origine contrefaites peut réduire jusqu à les performances des machines d usinage par électroérosion!

Plus en détail

LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE

LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE Toute la beauté de la pierre naturelle...sans les coûts du maçon LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE POUR RENSEIGNEMENTS: POLYROCHE BUREAU DU CHEF (514) 312-4087 1-888-963-1333 Ext.1 VUE D'ENSEMBLE DE NOTRE

Plus en détail

Baignoire, douche & lavabo

Baignoire, douche & lavabo Systèmes de douche EASA ADVYS est l importateur exclusif des produits pour salle de bains EASA. Pour des personnes qui ont des capacités limitées, l espace des sanitaires est dans certains cas très importante.

Plus en détail

Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS)

Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS) Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS) La retombée est fonction de la portée de la poutre, de la portée des planchers et des charges à reprendre (voir tableau de prédimensionnement). Définition

Plus en détail

Fiche n VII-2 "Fabrication des bétons en centrale Transport et réception sur chantier"

Fiche n VII-2 Fabrication des bétons en centrale Transport et réception sur chantier Fiche n VII-2 "Fabrication des bétons en centrale Transport et réception sur chantier" La fabrication en centrale et le transport par bétonnière portée (toupie) sont de la responsabilité du fournisseur

Plus en détail

Préparer une boîte à idées de vacances. Mode d emploi

Préparer une boîte à idées de vacances. Mode d emploi Préparer une boîte à idées de vacances Mode d emploi Les étapes pour créer une boîte à idées 1. Organisation de la boîte à idées a. Se poser les bonnes questions b. Choisir une organisation c. Trouver

Plus en détail

Coffrage en béton. Solutions pour coffrage en béton

Coffrage en béton. Solutions pour coffrage en béton Coffrage en béton Solutions pour coffrage en béton 2 Solutions pour coffrage en béton UNILIN, division panels produit des panneaux pour coffrage en béton coulé à base de panneaux de particules de qualité.

Plus en détail

FIRE WOOD. Portes Coupe-Feu en bois 1/2h & 1h

FIRE WOOD. Portes Coupe-Feu en bois 1/2h & 1h FIRE WOOD Portes Coupe-Feu en bois 1/2h & 1h Portes Coupe-Feu en bois 1/2h & 1h L es portes coupe-feu en bois, FIRE WOOD, sont la réponse idéale aux exigences de la sécurité antiincendie suivant les normes

Plus en détail

Fondation de piles de pont

Fondation de piles de pont Présentation : Le tracé d une nouvelle autoroute impose la mise en place de passages supérieurs (ponts) en rase campagne pour pouvoir préserver les autres axes routiers. On s intéresse à un de ces ponts

Plus en détail

L aération des logements

L aération des logements L aération des logements I- Les besoins d aération Ils dépendent de : La production de vapeur dans le logement : La production quotidienne de vapeur d eau liée à la respiration d une famille de deux adultes

Plus en détail

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3

Cellule de Transfert Thermique THERMO 3 4) Cellule de Transfert Thermique 1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les enceintes chaudes et froides sont placées de part et d autre de la paroi à tester Chaque enceinte est mise à température régulée (côté

Plus en détail

Conducteurs et câbles

Conducteurs et câbles Date : Communication technique Page 33 Conducteurs et câbles 1. Problématique Monsieur Sisbisse vient vous demander conseil pour installer des prises de courant dans son jardin. Il sait qu on ne peut pas

Plus en détail

PROPRIÉTES DES MATERIAUX

PROPRIÉTES DES MATERIAUX Propriétés physiques PROPRIÉTES DES MATERIAUX La densité: elle indique le poids d un matériau en tenant compte de sa taille. Un matériau lourd et qui occupe peu de volume est très dense, par exemple c

Plus en détail

ALEAS TECHNIQUES. Impact sur la tenue thermique

ALEAS TECHNIQUES. Impact sur la tenue thermique ALEAS TECHNIQUES Impact sur la tenue thermique Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique IMPACT SUR LA TENUE THERMIQUE PRESENTATION ET PRISE EN CONSIDERATION Identification : DTR-Altec-Therm Version

Plus en détail

Couvert de la gare CFF, Neuchâtel

Couvert de la gare CFF, Neuchâtel Couvert de la gare CFF, Neuchâtel INFORMATIONS SUR L'OUVRAGE Couvert de la Gare CFF Place de la Gare 2000 Neuchâtel réalisation: 2002 Longueur: 35m Largeur: 8m MAITRE DE L'OUVRAGE Parking de la Gare de

Plus en détail

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1: L'ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1: LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE AU PLAN DE COURS PAGE : 1 Adoptée : CET-3407 (08 06 93) Modifiée

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES COURS COTES TOLERANCEES Feuille 1/5 I. NECESSE DES TOLERANCES : L imprécision inévitable des procédés de fabrication et des machines utilisées font qu une pièce fabriquée ne peut avoir des cotes rigoureusement

Plus en détail

Apprenti ébéniste Compétences professionnelles

Apprenti ébéniste Compétences professionnelles Compétences professionnelles COMPÉTENCE 1 Être capable de planifier son travail. -En respectant le budget horaire et les délais. 1.1 Lire des plans. Faire la distinction entre les différents éléments descriptifs

Plus en détail

Fiche n V-1 "Stabilité des coffrages"

Fiche n V-1 Stabilité des coffrages Fiche n V-1 "Stabilité des coffrages" l étanchéité pour éviter les pertes de laitance, causes d une modification locale des propriétés du béton. Pour répondre à ces nécessités, le coffrage des parties

Plus en détail

CATALOGUE. Nom de l'organisation CONSTRUCTIONS METALLIQUES PRODUITS METALLURGIQUES

CATALOGUE. Nom de l'organisation CONSTRUCTIONS METALLIQUES PRODUITS METALLURGIQUES CATALOGUE Nom de l'organisation CONSTRUCTIONS METALLIQUES PRODUITS METALLURGIQUES Profils bardages Profils Couvertures 915.40.5 1000.40.4 1070.25.4 1000.39.3 1000.45.3 1085.25.6 836.76x18 836.76x18 988.76x18

Plus en détail

Suivi de la vérification de la gestion financière RCN

Suivi de la vérification de la gestion financière RCN Suivi de la vérification de la gestion financière RCN Juin 2001 Direction de la vérification et de l évaluation Étapes d approbation du rapport Exécution des mesures de suivi 19 septembre 2000 Parachèvement

Plus en détail

Évaluation relative à l écologie et à la santé

Évaluation relative à l écologie et à la santé Purbond AG, Sempach Station Évaluation relative à l écologie et à la santé Colles à un composant à base de polyuréthane (PURBOND ) Ernst Basler + Partner AG Zollikerstrasse 65 8702 Zollikon Teléphone 044

Plus en détail

Coffrage verticaux Qualité Normalisation Productivité Sécurité Innovation

Coffrage verticaux Qualité Normalisation Productivité Sécurité Innovation Coffrage verticaux Qualité Normalisation Productivité Sécurité Innovation Coffrage de Murs Coffrage de piliers Coffrage de cage d ascenseur Diverses et économique Características 3 Système de coffrage

Plus en détail

Terrain extérieur. F.F.T.A. - Département Développement INSTALLATION TYPE D UN CLUB - DA/mt (01/00) - page 1/10

Terrain extérieur. F.F.T.A. - Département Développement INSTALLATION TYPE D UN CLUB - DA/mt (01/00) - page 1/10 Terrain extérieur INSTALLATION TYPE D UN CLUB - DA/mt (01/00) - page 1/10 INSTALLATION TYPE D UN CLUB 1/. LES EQUIPEMENTS page 2 2/. LE TERRAIN PLEIN AIR page 2 3/. PROTECTION SECURITE page 4 4/. CIBLERIE

Plus en détail

POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING

POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING Le 31 janvier 2014 L ESPRIT DURABLE POSTULAT DU PROCEDE La conception du matériau VEGETAL BUILDING est basée sur une constatation que tous matériaux porteurs actuellement (le béton, la brique, le béton

Plus en détail

Capteur de pression. Quelques définitions Présentation de quelques manomètres Capteur de pression MEMS

Capteur de pression. Quelques définitions Présentation de quelques manomètres Capteur de pression MEMS Capteur de pression Quelques définitions Présentation de quelques manomètres Capteur de pression MEMS Quelques définitions Quelques définitions La pression est le rapport entre une force et une surface

Plus en détail

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment.

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. Annexe 1 : bâtiment I. généralités État initial. villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. pas d isolation Figure 1 : état initial de la maison D après le propriétaire, Monsieur

Plus en détail

AF : Analyse Fonctionnelle. Outil d optimisation de la qualité de votre conception. 1 CEP Systèmes. juin 2010. PT/PT/P3.06464/01/R/129/0 - Page 1

AF : Analyse Fonctionnelle. Outil d optimisation de la qualité de votre conception. 1 CEP Systèmes. juin 2010. PT/PT/P3.06464/01/R/129/0 - Page 1 AF : Analyse Fonctionnelle Outil d optimisation de la qualité de votre conception juin 2010 PT/PT/P3.06464/01/R/129/0 - Page 1 1 AF : Objectif Amener les stagiaires à utiliser un CdC Proposer un outil

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 9 Justification

Plus en détail

Quel matériau est le mieux adapté à la conception des pneus de voitures?

Quel matériau est le mieux adapté à la conception des pneus de voitures? LES PROPRIETES DE MATERIAUX Nom : Prénom :.. Classe : 6 e.. CAPACITES 1 2 3 4 Mettre en évidence à l aide d un protocole expérimental quelques propriétés de matériaux. Classer les matériaux par rapport

Plus en détail

Prédalles en béton armé

Prédalles en béton armé Prédalles en béton armé Une base solide pour une construction rapide a faible coûts Prédalles Kerkstoel Les prédalles sont idéales pour réaliser des dalles portantes en béton. Elles peuvent être réalisées

Plus en détail

Fin de vie et recyclage des

Fin de vie et recyclage des Fin de vie et recyclage des matériaux du bâtiment Salon BatiEco 2009 Benjamin TRINEL Ingénieur Matériaux et Environnement du LERM 30 janvier 2009 1 SOMMAIRE Quantification du gisement en France Quelques

Plus en détail

Commission Européenne - DG III

Commission Européenne - DG III Commission Européenne - DG III DOCUMENT GUIDE B (concernant la Directive Produits de Construction 89/106/CE) DÉFINITION DU CONTRÔLE DE LA PRODUCTION EN USINE DANS LES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES POUR LES

Plus en détail

Blocs architecturaux à face éclatée et à face lisse. dimensions et TECHNIQUE 02-2013

Blocs architecturaux à face éclatée et à face lisse. dimensions et TECHNIQUE 02-2013 Blocs architecturaux à face éclatée et à face lisse dimensions et DONNÉES techniques 02-2013 TECHNIQUE Information générale La maçonnerie architecturale en béton compte parmi les matériaux de haute qualité

Plus en détail

Qualification des équipements

Qualification des équipements Qualification des équipements Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Normes et guides Recommandations et définitions : PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Le titulaire de la qualification agit au sein d un environnement de production industrielle.

REFERENTIEL DU CQPM. Le titulaire de la qualification agit au sein d un environnement de production industrielle. COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2000 04 59/35 0186 Catégorie : A Dernière modification : 01/10/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Agent de contrôle qualité

Plus en détail

Modélisation des taux de défaillance en mécanique

Modélisation des taux de défaillance en mécanique Modélisation des taux de défaillance en mécanique Combinaison d une loi de Weibull et d un modèle de Cox pour la modélisation des taux de défaillance en fonction du temps et des facteurs d influence PENTOM2007

Plus en détail

Comparaison de Resysta

Comparaison de Resysta Resysta présente une stabilité de teinte unique en son genre! 15 matériaux au banc d'essai Définition des tâches En collaboration avec un laboratoire renommé, l'eph-institut à Dresde, Resysta a exposé

Plus en détail

4. Caractéristiques physiques et mécaniques

4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4.1 Aspect et structure C est la présence de nombreuses cellules minuscules qui détermine la structure du béton cellulaire. Il est fabriqué en différentes masses

Plus en détail

NORMES INOX. Ces normes sont classées comme suit : 1 Conception et calcul. 2 Produits sidérurgiques. 3 Soudage et produits consommables

NORMES INOX. Ces normes sont classées comme suit : 1 Conception et calcul. 2 Produits sidérurgiques. 3 Soudage et produits consommables Revue Construction Métallique NORMES INOX par J.-P. PESCATORE 1 En quelques années, des progrès importants ont été réalisés dans la connaissance du comportement structurel de l acier inoxydable, y compris

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS

MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS Encoches prévues pour le de 20 positionnement précis des armatures. de 15 de 30 Couler les fondations planes et de niveau MUR SIMPLE

Plus en détail

OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE

OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE 2 4 3 1 5 6 UNE TOUR D HABITATION PASSIVE À OSSATURE BOIS Dans le cadre de la réhabilitation d un quartier laissé à l abandon le long d un terrain de chemin de fer, la

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Copyright Geskal. 1-Contexte

Copyright Geskal. 1-Contexte Bonnes Pratiques de Fabrication Fil conducteur, 20 novembre 2009 1. Contexte, éléments sensibles 2. Base des BPFs 3. Exemples Contexte Nous sommes dans un domaine d activités faisant l objet de règles

Plus en détail

Mise à jour de la liste des critères de délimitation des sites

Mise à jour de la liste des critères de délimitation des sites Mise à jour de la liste des critères de délimitation des sites Bernhold Hahn Office des déchets, de l eau, de l énergie et de l air (AWEL) du canton de Zurich Délimitation des sites pollués par des HCC

Plus en détail

Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL

Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du bâtiment et génie-civil Contenu : Etayage de grande hauteur au moyen de tours PAL Rédaction : Dongiovanni Valerio / Ecole technique de la construction 3 ème année

Plus en détail

ESSAI DE TRACTION. fipmeca. J. Michel BAES Max BOURCART Christian LAGOUTTE MAI 2004

ESSAI DE TRACTION. fipmeca. J. Michel BAES Max BOURCART Christian LAGOUTTE MAI 2004 fipmeca ESSAI DE TRACTION J. Michel BAES Max BOURCART Christian LAGOUTTE MAI 2004 fipmeca PST, 1 chemin Desvallières 92410 Ville d Avray Contact : pierre.gilbertas@u-paris10.fr Tél secrétariat : 01 47

Plus en détail

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Ensemble des missions AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Définir une stratégie énergétique et patrimoniale prenant en compte les enjeux liés à l énergie, à la réglementation et au

Plus en détail

Descriptif pour cahier des charges : panneau aggloméré mélaminé. Spécifications techniques selon le fabricant: Norme Unité Résultat.

Descriptif pour cahier des charges : panneau aggloméré mélaminé. Spécifications techniques selon le fabricant: Norme Unité Résultat. Votre savoir-faire commence par notre panneau. Appelez-nous: 32 3 640 99 99 : panneau aggloméré mélaminé Fabricant: Kronospan Sandebeck. Type: Panneau de revêtement décoratif. Noyau de panneau en bois

Plus en détail