Dossier : les nouvelles technologies

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier : les nouvelles technologies"

Transcription

1 Lettre d inormation n 6 - Mars 2012 Dossier : les nouvelles technologies Les ados, génération très connectée Les jeunes s équipent et sont connectés de plus en plus tôt. C est ce que révèle le baromètre 2011 «Enant et Internet», réalisé par l association CALYSTO qui ait de la prévention autour du numérique auprès de jeunes chaque année. Dès 11 ans, ils sont très actis sur la toile, que ce soit les réseaux sociaux ou via les plates-ormes de téléchargement. Au moins les trois quarts d entre eux possèdent un téléphone portable, tandis que 80 % se passionnent toujours pour les jeux vidéos. A l heure où les pouvoirs publics lancent une campagne «internet, protégeons nos enants» (internetsanscrainte.r), il est urgent que les adultes s en mêlent. Nous ne devons pas laisser les enants seuls ace aux nouvelles technologies. M. Milaret, directeur enance-amille du Président du Conseil général J ai le plaisir de vous livrer une nouvelle édition de votre Lettre du placement amilial. Un rendez-vous, désormais amilier et apprécié, autour de votre beau métier d assistant amilial. Ce numéro d Intermède est tout entier consacré aux usages de l Internet et des réseaux sociaux. Thème crucial au regard de votre mission d accompagnement et surtout de protection d une jeunesse toujours plus connectée. Vous pourrez puiser, dans ces quelques pages, de précieux conseils ; bénéicier de l expérience des proessionnels de santé mais aussi des amilles conrontées à des situations délicates. Nous avons besoin de vous. Ce n est qu ensemble que nous pourrons accomplir, eicacement et sereinement, cette belle mission d aide sociale à l enance dans un monde passionnant, aux possibilités multiples mais non exempt de dangers. A très vite, Alain Lambert Les nouvelles technologies et la question de la protection de l enance dans le cadre des visites médiatisées lors d un placement judiciaire à l A.S.E. Il est très diicile d exercer la mission de protection de l enance avec l arrivée de toutes les nouvelles technologies telles que le téléphone portable, réseaux sociaux comme Facebook, MSN... En eet, le magistrat pour enant peut dans certaines situations ordonner des visites médiatisées. Mais il est actuellement très acile de maintenir le lien avec son parent à l insu de tous et en dehors du cadre autorisé. Le parent déroge à ce cadre ixé par la loi et inance acilement et très souvent des téléphones portables à son enant, aussi jeune soit-il. Ainsi, d une certaine açon, le parent continue à avoir une emprise et un contrôle sur son enant. Et, à l initiative du parent ou de l enant luimême, chacun peut transgresser le cadre posé en continuant à communiquer et échanger en toute impunité et sans contrôle. La parole qui circule peut avoir des conséquences importantes sur le bien-être et l évolution de l enant ou du jeune, notamment parce qu elle est interdite. Elle peut, par exemple, compromettre une enquête pénale en cours d instruction ou être un moyen de garder une certaine emprise sur son enant. Les adultes en charge de l enant (réérent de l ASE, assistante amiliale, éducateur d établissement...) sont souvent déstabilisés et démunis. Il est important que les visites médiatisées continuent à tenir leur rôle sans être parasitées par ces nouvelles technologies et ce, dans l intérêt de l enant. Le service de l Aide sociale à l enance sera certainement amené, à l avenir, à aire appel au magistrat ain «d interdire» l utilisation de tous ces nouveaux modes de communication ain de protéger au mieux le mineur en danger. Dans l immédiat, il est important que les partenaires éducatis restent vigilants et attentis aux échanges par téléphone et internet des jeunes qui leurs sont coniés au risque qu ils se mettent en danger en portant atteinte à leur intimité. Il est également important que, dans le quotidien, chacun rappelle à l enant le cadre autorisé ou non des liens entre lui et son parent. De plus, plutôt que d interdire systématiquement l accès à ces nouveaux outils, dans la majorité des cas, il est bon de dialoguer avec l enant et de s intéresser à la açon dont l enant les utilise. K. Bendjebour, assistante sociale ASE... /... 1

2 Les nouvelles technologies dans le livre «Virtuel, mon amour» de Serge Tisseron Avec internet, les jeux vidéo, les portables, se construit une nouvelle culture qui crée une racture générationnelle : les adultes se sentent souvent dépassés et étonnés de la acilité avec laquelle les enants s approprient ces nouveaux médias. Les jeunes d aujourd hui sont nés avec le téléphone portable et la plupart ne peut s en passer. Le téléphone nie la séparation et donne l impression d une conversation ininterrompue avec des silences mais sans rupture. Le portable devient un «téléphone doudou». Serge TISSERON, psychiatre et psychanalyste, s intéresse depuis plusieurs années aux nouvelles technologies et au rapport que nous entretenons avec elles. Il analyse dans son livre «Virtuel, mon amour» les modiications qu elles entraînent dans les relations humaines et notamment chez les adolescents. Depuis plusieurs décennies, l image a pris une très grande place. L enant est photographié, ilmé et il va grandir avec l idée qu il n y a pas qu une seule image de lui-même, mais une multitude d images avec lesquelles il va pouvoir jouer. Les nouvelles technologies lui en donnent la possibilité. Avec Facebook, les blogs, MSN et les jeux vidéo, les adolescents jouent avec des identités multiples. Ils ont plusieurs «avatars» (personnage virtuel que l on crée, que l on anime et qui nous représente) dans les jeux vidéo. Chaque avatar* va pouvoir représenter une acette de lui-même. Sur les blogs (ils en ont plusieurs aussi), ils mettent en avant une image partielle d eux-mêmes souvent exagérée pour attirer l attention. Le côté pervers, c est que plus l image est vue, plébiscitée, plus elle est valorisée, même si elle est négative et les jeunes vont avoriser et mettre en avant cette acette d eux-mêmes «visitée». Les blogs permettent à l adolescent de se choisir une image, de créer son identité. Ils «extériorisent certains aspects de leur intimité pour voir ce que les autres en pensent»**. C est ce que Serge TISSERON appelle «l extimité» opposée à l intimité sur lesquelles se construit l estime de soi. Les enants vont chercher sur internet des modèles, des maîtres et une appartenance à une amille virtuelle (par un blog, un jeu, une cause commune ). Dans les jeux, ils peuvent aussi par l intermédiaire de leur avatar, mettre en jeu leurs diicultés relationnelles avec un proche. Mais dans ces mondes virtuels, l appréhension du réel, du temps, de l espace, du bien et du mal changent : on est dans un éternel présent (on peut avoir plusieurs vies, recommencer à zéro), on peut se déplacer en un clic, avoir un avatar assassin, un autre sauveur du monde. Les nouvelles technologies modiient le rapport à la connaissance. En eet, avec l ordinateur, le jeune apprend à s en servir par tâtonnements, par essaierreur. L erreur ait partie du processus d apprentissage alors qu à l école, l erreur est pénalisée. Beaucoup d adolescents sont en diiculté dans le milieu scolaire à cause de cette logique diérente. Les adolescents peuvent jouer de manière structurante aux jeux vidéo. Ils jouent un temps entre 13 et 17 ans, puis arrêtent. D autres vont perdre tout intérêt pour autre chose que le jeu (le sport, la amille ou les amis). Mais le danger n est pas le temps passé devant l ordinateur. Un jeune peut jouer intensément pendant un temps donné (pour construire un personnage, le aire évoluer) et, le but atteint, arrêter de jouer. D autres peuvent ne jouer que 2 ou 3 heures et être obnubilés le reste du temps par le devenir de leur avatar. Le contenu des jeux vidéo peut aussi avoir un impact sur le comportement des jeunes. Les conséquences de la violence dans les jeux sont les mêmes que dans les ilms. Tout dépend de l organisation psychique du joueur. Un jeune marqué par une violence amiliale peut voir dans le jeu violent une autorisation d être agressi. D autres se victimiseront ou valoriseront l aide et la compassion. Les images pornographiques sont aussi très présentes sur le web. Mais les enants grandissent dans un monde rempli d images pornos (publicités, journaux, clips ) qui sont déjà perturbantes. Serge TISSERON conseille aux parents de parler à leurs enants très jeunes des images gênantes qu ils vont voir et leur permettre d en parler quand ils y sont conrontés. L. Lecorney * Dans la religion hindouiste, le mot avatar désigne toutes les incarnations du dieu Vishnou. ** Serge Tisseron : «virtuel, mon amour», Albin Michel. 2

3 Quelques «bonnes pratiques» RECOMMANDATIONS Vériier les conditions matérielles de l accès aux réseaux Eviter que le jeune n y accède dans un endroit isolé, ou être attenti aux nouveaux usages mobiles, notamment aux Smartphones qui donnent un accès direct. Pas d ordinateur dans la chambre. L installer dans un endroit acile d accès, près des pièces à vivre (ex. bureau). Dialogue avec l enant sur le temps accordé à ce type de site internet, et aussi sur les activités auxquelles il s adonne losqu il sure. Réléchir avant de publier une inormation personnelle. Facebook abuleux outil de communication, 600 millions de personnes à travers le monde. En FRANCE, 3 adolescents sur 4 sont sur Facebook. Il est urgent pour les parents et éducateurs d apprendre aux enants à maîtriser leurs images sur Facebook. 6 MESSAGES CLÉS 1. Ton image n appartient qu à toi. 2. La photo des autres, elle n appartient qu à eux. 3. Souviens-toi que Facebook est une entreprise commerciale dont l objecti principal est de vendre de la publicité. 4. Ton proil sur Facebook ne doit être accessible qu à tes amis contrôler le paramétrage. 5. Facebook n a pas la même conception que nous de la vie privée. 6. N oublie jamais que les recruteurs consultent Facebook. Quelles précautions dois-je prendre? Aller régulièrement sur un moteur de recherche ou Google. Si le nom de votre enant n apparaît pas, c est qu il n est pas inscrit sur le réseau social ou qu il a correctement paramétré son compte. Facebook est interdit aux enants de moins de 13 ans. Internet donc ne rend pas orcément bête... à condition de savoir se débrancher à temps. «Internet rend-il bête» Nicholas Carr. (Editions Robert Laont) «Il aut se méier de cette vision angoissante que l on a des inventions, de cette relation de peur qu on entretient avec ce qui modiie radicalement notre rapport au monde. Bien-sûr qu Internet change tout. Bien-sûr que les adolescents sont sur-sollicités. Bien-sûr que les jeux en ligne avorisent les comportements addictis, mais cela ne ragilise que les plus ragiles qui auraient en d autres temps sombré dans des achats compulsis ou dans la boulimie.» Psychologue clinicienne, Jeanne Siaud Facchin RÈGLE DES Pas d écran avant 3 ans. Pas de console de jeux, pas d ordinateur avant 6 ans. Pas d accès à Internet sans accompagnement avant 9 ans. Pas de téléphone portable avant 12 ans. L ORDINATEUR Bonnes pratiques et ordinateur Pendant la séance ordinateur, restez auprès de lui pour l encourager et lui réexpliquer ce que l on attend de lui. Choisissez des jeux qui encouragent votre enant à écouter, observer, créer. Respectez bien la tranche d âge conseillée sur l emballage sans chercher à aller trop vite. Les jeunes se connectent de plus en plus tôt AUX RÉSEAUX SOCIAUX et de plus en plus réquemment. Les parents et éducateurs jouent un rôle crucial dans l encadrement de cette pratique. LA TÉLÉVISION et votre enant, c est pas trop tôt, pas trop longtemps, et avec vous Bonnes pratiques et télévision Pas plus de 30 minutes de télévision par jour avant 4 ans puis pas plus d une heure jusqu à 6 ans. Favorisez de bonnes conditions d éclairage et de distance (au moins 2,5 mètres). Ne laissez pas votre enant zapper et choisissez des programmes de açon adaptée. Décidez avec votre enant des temps télé : mieux vaut un moment précis plutôt qu un peu tout le temps. Montrez l exemple et évitez de toujours vous précipiter devant la télé dès que vous avez 5 minutes. Evitez de couper sa séance télé au milieu de l histoire. Précisez lui plutôt qu une ois le ilm terminé la télé sera éteinte et qu il sera l heure de se doucher, par exemple. Essayez de rester auprès de votre enant durant le moment télé ain de lui expliquer ce qui pourrait l inquiéter ou le questionner. Veillez à ce que la télévision ne devienne pas un moyen d occuper votre enant au dépend d autres activités. Elle doit intégrer les autres activités sans en prendre le dessus. Eviter d allumer la télévision durant des moments de partage tels que le repas. Cette habitude vous prive d un moment d échange et de dialogue. Expliquez à votre enant que la télé ne dit et ne sait pas tout Dites lui que ce n est qu une machine. Eveillez son esprit critique en discutant avec lui de ce qu il a vu. 3

4 Lexique du langage ado dans les nouvelles technologies à l usage des adultes - pr é D é évit 2 sniii 2van 1 msg 1 pti PE d éd Décodage, traduction : (pour vous aider et éviter de pleurer devant un message, un petit peu d aide) L adolescent d aujourd hui a son propre langage que l on retrouve dans les nouvelles manières de communiquer, auquel s ajoutent les codes SMS et le jargon technique des mordus des jeux vidéos. Cela peut paraître incompréhensible si l on n est pas initié et quelques déinitions vous seront nécessaires. Le langage branché est ait d anglicismes (exemple : «nosouci» qui se dit «no soussaille» pour «pas de soucis»). On ne dit pas style mais «staïle» et des mots raccourcis («a tout» pour tout à l heure) et de verlan («vénère» pour énervé). Les expressions les plus courantes : «Ça me soûle» (pour couper la conversation) «Je gère», voire «t inquiète, je gère» (ne te mêles pas de mes aaires) «J hallucine» (j y crois pas) «Je kie trop» (ça me plait beaucoup) «A don» dans la phrase : «je révise à don» alors qu il est avachi sur le canapé «Non, j rigole» (quand l ado se rend compte qu il n aurait pas dû dire ce qu il vient de dire) «Il ne me calcule plus» (il ne veut plus me voir) «C est une tuerie, ça déchire» (ça me plait beaucoup). Certains mots sont utilisés en superlati comme grave, trop et juste. Pour compliquer les choses, dans les SMS sont utilisés des raccourcis et des codes comme : LOL ou mdr ou ptdr (lots o laughing, mort de rire ou pété de rire) RSTP (réponds moi s il te plait) Tu boa 1 ké? (tu bois un caé?) Geta : Google est ton ami pour aire comprendre à la personne que sa question est bête. Il y a aussi les smileys Et les émoticônes : :- ) signiie «content» ou «sourire» :-D signiie «grand sourire» ou «très drôle» Les jeux vidéos ont aussi leur langage et peuvent se jouer seul ou en réseau. On retrouve un langage particulier dont voici quelques exemples : Rame : ça rame veut dire que l aichage sur l écran est trop lent Noob : débutant Kevin : insulte typique de joueur en réseau. S adresse à un joueur novice ou qui joue trop perso. Tous ces termes ne sont donnés bien sûr qu à titre d exemple. Si vous en voulez plus, vous pouvez aller sur divers sites sur internet : / / / j Kie trop comme t as trop bien géré l écriture de ton article! K. Bendjebour et I. Lecorney Tavidado, blog des ados Tavidado, le blog des ados ornais, est destiné aux jeunes de 11 à 17 ans, plus particulièrement les ans plus autonomes sur le net, mais aussi à la communauté éducative (établissements scolaires et structures d accueil jeunesse) et les parents. Tavidado est inormati, ludique et interacti. Tout au long de l année, il diuse une ino 100% ornaise, propose des reportages, des interviews, des bons plans de sorties, des rendez-vous culturels et sportis, des idées métiers, mais aussi des quiz en lien avec le territoire ornais. Le blog a pour objectis de : parler aux jeunes sur des sujets qui les intéressent : initiatives originales dans les collèges, options sportives ou culturelles, aborder des sujets sensibles (éducation, citoyenneté, sexualité, violence, drogues, alimentation, environnement, santé...) pour leur donner des cles pour mieux les accompagner dans leur quotidien ; leur orir une actualité de proximité, en-dehors de leur vie scolaire ; les sensibiliser à la vie de leur territoire en leur aisant découvrir les atouts de l Orne grâce aux bons plans de sorties, des places de concerts et de spectacles ; développer l interaction entre les jeunes et le Département : Tavidado est un lieu d échanges et un espace ressources : commentaires possibles et présence sur les réseaux sociaux, développement d un réseau d ados pour leur proposer des ores privilégiées ; proposer du ludique (jeux sur la prévention routière, quiz mensuel, concours photos et vidéos). Le traitement des sujets est adapté aux jeunes : écriture accessible, beaucoup de vidéos avec témoignages de jeunes, des liens vers d autres sites, des visuels attractis. Tavidado est une initiative du Conseil général de l Orne (suivi assuré par la Direction de la communication). Tavidado allie le sérieux au plaisir et crée du lien entre les jeunes résidant aux quatre coins du département. Le Conseil général de l Orne se positionne comme un acteur important dans le quotidien des jeunes. 4

5 Témoignages TNT, INTERNET, FACEBOOK, MSN, SMS : ça vous parle? À nous, assistants amiliaux? Peut-être un peu ou pas du tout, mais en ce qui concerne les ados et même les plus jeunes, cela ait partie intégrante de leur vie. Quel rôle avons-nous auprès des jeunes que nous accueillons? On ne peut plus, je pense, de nos jours, ne pas leur autoriser l accès à ces nouvelles technologies, si l on veut que ces jeunes accueillis vivent comme leurs copains d école, de collège et lycée et ne soient pas stigmatiser dans leur diérence. On doit néanmoins exercer une surveillance et autoriser des temps limités sur les programmes de télévision, les ordinateurs et les téléphones portables surtout pour les jeunes de moins de 12 ans ou selon leur maturité. Une ois l ado parti au collège, c est là que les problèmes peuvent commencer car ce n est pas cette période la plus propice au dialogue et aux compromis. Ne pas permettre l accès à la télévision dans les chambres des jeunes est vraiment évident, installer le contrôle parental sur nos ordis est vraiment conseillé, cela peut éviter l accès à des sites non recommandables et très préjudiciables pour leur développement psychique. Si l ordinateur est placé dans la pièce commune de la maison ou dans le passage et non dans la chambre des jeunes, c est peut-être un peu plus acile d avoir un œil dessus, mais pour le téléphone portable, là j avoue ne pas avoir trouvé le truc pour séparer nos ados de cette «3 e main» si nécessaire et même indispensable à leur vie sociale! A part, à table, là c est interdit mais, sinon il sert souvent de réveil!!! En surveiller l utilisation, c est vraiment une intrusion à leur liberté et là il aut leur aire coniance. On ne peut que limiter leur accès si des oraits adaptés sont choisis en onction de leur âge et de leurs besoins! Leur demander de ne pas le prendre dans leur chambre. Mais la plupart du temps ce sont les amilles des enants qui orent le téléphone et un lien trop réquent peut parasiter l épanouissement des jeunes. Un travail avec nos réérents sociaux peut nous aider à aire la part des choses, à accepter des compromis. Pour l ordinateur, la mise en avant des dangers : mauvaises rencontres sur les réseaux sociaux comme Facebook, traces indélébiles de leurs écrits, publication de photos, temps passé devant cet écran au lieu de travailler aux devoirs ou de aire du sport, des activités créatives ou ludiques avec des copains, doit alimenter des dialogues constructis avec nos jeunes et entraîner une prise de conscience. Elle se era petit à petit, au il des années et de leur maturité. Tout n est pas noir et à rejeter dans ces nouvelles technologies, car il est tout de même réconortant de voir des jeunes aire des recherches sur le net pour alimenter leurs cours, leurs exposés, nous appeler avec leur portable pour nous prévenir d un contretemps ou nous, leur en aire part... Et puis ces jeunes ont souvent des tas de techniques, de trucs, de sites intéressants à nous apprendre et là l échange est dans les 2 sens donc orcément instructi pour notre génération. Alors, soyons modernes, à leur écoute, mais très vigilants. N hésitons pas à prendre conseil auprès des réérents de nos jeunes, car ils peuvent nous apporter des conseils très utiles pour désamorcer des situations conlictuelles!! Claudine Francesconi, assistante amiliale de Coralie 10 ans, d Estelle 15 ans et d Alexandra 17 ans 5

6 Témoignages d adolescents... Emma et Lucinda Maintenant, les nouvelles technologies deviennent indispensables, par exemple, le site Facebook ou le portable. Nous avons ait la liste des avantages et des inconvénients : Les avantages du site Facebook : on peut aire des rencontres, discuter entre amis. Les inconvénients : notre vie privée est dévoilée à tout le monde, parois on peut aire de mauvaises rencontres, certains jeunes en arrivent au suicide à cause des humiliations. Maintenant le portable devient indispensable pour les jeunes car c est un moyen de communication très utile et très pratique. Une adolescente en amille d accueil Je suis une jeune ille de 15 ans, je ais partie des jeunes qui aiment aller sur Facebook, ce site où on échange des dialogues avec nos amis et ce site qui nous ait rencontrer des personnes en virtuel. Au départ, tout se passait bien, je parlais avec mes amis... puis, au il du temps, je me suis rendu compte que ce site est une vraie prison. On publie quelque chose sur le mur, certaines personnes balancent des commentaires blessants et inutiles. On est très vite jugé par tout le monde et on nous donne une réputation qui ne nous correspond pas. Quelqu un, «soi-disant un ami» au départ, a piraté mon compte grâce à des logiciels. Je n y avais plus accès et cette personne a manipulé, en mon nom, plein d amis autour de moi en disant des horreurs et tout le monde pensait que c était moi et cela m a apporté beaucoup de problèmes. Aujourd hui, je n en n ai plus l utilité et je me sens plus libre. Donc, méiez-vous de ce site. Alexandra TATON Facebook est un outil de communication utile, mais dangereux. Tous les jeunes vous diront que sur ce site rien n est dangereux. Sau qu en y réléchissant bien, j y trouve quand même des points négatis. Le ait d y inscrire des choses telles que «j ai envie d en inir, tout se passe mal dans ma vie» n est pas une chose à mettre sur ce genre de blog, ou comme y inviter des personnes que l on ne connaît pas, peut entraîner des problèmes par la suite. Mais il n y a pas que des choses négatives, des personnes peuvent se retrouver après avoir passé des mois même des années sans se voir ni se parler. Ou bien même demander à quelqu un les leçons qu il y a à aire pour l école. Alors je dirai que même avec ce genre de site, personne n est à l abri des dangers qu il contient. Mais est-il vraiment important de s inscrire sur ces sites pour rencontrer du monde? d assistants amiliaux Martine Chol Le portable de M... est arrivé à la maison en cachette sans concertation avec la réérente ni l assam (avant un départ en colo). A son retour, M... avait radicalement changé de comportement : Isolement dans sa chambre porte ermée, repas pris en vitesse, vomissements, sautes d humeur, agressivité, malaises, chantage envers les autres enants, scariications, scolarité diicile. Au début, j ai supposé que quelque chose de grave était intervenue en colonie, on a parlé ensemble rien, j ai consulté le médecin pour ses malaises rien Quand j ai réussi à découvrir le téléphone, je lui ai dit que les règles pour le portable seraient les mêmes que pour les DS et PSP : pas la nuit dans les chambres mais dans le bureau ; pour les jeux PSP ou DS, l utilisation n est pas plus de deux heures par jour, mais pour le portable, M... est accro... Elle envoie 20 à 300 sms par jour! Il aut toujours être vigilant car M... peut donner le téléphone sans la carte sim ou avec une mauvaise carte, les sms illimités Quel gâchis!!!! Jocelyne Driquert J ai eectivement rencontré un problème avec un jeune de douze ans qui n a pas su gérer l utilisation du portable qui lui avait été oert. Après avoir très rapidement dilapidé sa carte téléphonique, il a demandé à une parente de lui ournir d autres cartes téléphoniques, et a ini par se servir de ma propre carte bancaire. Il a, d autre part, appelé tout et n importe quoi, ce qui aurait pu être dangereux. Je pense qu il était trop tôt pour lui conier un portable, il a très mal vécu ce moment. Il pensait que ses copains, sa amille allaient lui téléphoner mais le téléphone est resté très souvent silencieux d où ce besoin d envoyer des messages, de télécharger des jeux, d appeler pour être rappelé. Le portable a donc été supprimé. Il a dû assumer les punitions que son comportement (utilisation de ma carte bancaire) a entraînées. Il s est retrouvé ace à des réalités c est-à-dire peu d amis, une amille peu présente et cela a généré chez lui beaucoup d agressivité mais en même temps un état un peu dépressi. Ce jeune n est pas un enant diicile mais il a ses ragilités ; il aurait allu le préparer à gérer l utilisation d un téléphone portable. Madame Martine Binet Les nouvelles technologies sont de très bons moyens de communication mais restent cependant diiciles à gérer pour nous, amilles d accueil. En eet, nous avons instauré des règles sur la durée d utilisation : pas de portable ni ordinateur après 21 heures, pas de téléviseur dans les chambres. En ce qui concerne le contenu de leur proil ou tout autre sur Facebook, nous surveillons régulièrement. Mais l accès à ces outils dans d autres lieux (copains, médiathèque, amille naturelle) met notre travail en péril. Par ailleurs, il est très diicile de dire à un ado de quitter Facebook ou d arrêter de jouer à la console ou même de laisser son portable sans engendrer de la contrariété, de la mauvaise humeur, des bougonnements voire même des conlits. En conclusion, nous pouvons dire qu il nous est impossible de gérer ces nouveaux moyens de technologie. 6

7 Témoignages Les inos Fabienne Lair Les nouvelles technologies sont l avenir de nous tous, mais les jeunes doivent être très vigilants avec ce nouvel outil. Ils ne s imaginent pas tous les dangers que cela peut leur apporter. La jeune adolescente que j accueille m a demandé à plusieurs reprises d avoir Facebook. Je lui ai expliqué qu elle était trop jeune. Cependant, sa maman lui a acheté un ordinateur et la jeune a rencontré certains membres de sa amille, sur Facebook, quelques mois plus tard, après l école. Je me suis trouvée conrontée avec une maman d un de ses copains qui m a ait part d insultes et de propos malveillants envoyés à son ils par mon adolescente. Ayant parlé de ce problème avec elle, nous sommes allées les lire et surprise, j ai retrouvé la jeune en pleurs. Nous avons pu alors constater que ces messages inconvenants étaient envoyés par une personne de sa amille car le mot de passe de la jeune n était pas conidentiel, n importe qui pouvait accéder à sa messagerie. Cette jeune sait maintenant qu il aut protéger ses données et je pense que cette histoire lui a servi de leçon. Nous en avons parlé avec l assistante sociale. Dominique Berthelet Nous avons à la maison une jeune ille de quinze ans qui ne se sépare jamais de son réconort permanent, de son «doudou», son téléphone portable. Malheureusement, cet objet qui peut sembler bien anodin pose eectivement beaucoup de questionnements. C est son père qui lui paie un orait qui lui permet d être illimitée en sms. Il la relie donc à lui jour et nuit, parois. Quand ce monsieur a besoin de s épancher, il trouve en sa ille une conidente et ce depuis trois ans. Il lui raconte ses amours heureuses ou malheureuses, ses envies de suicide et insulte la mère de la petite dont il est séparé depuis environ huit ans. J ai vu cette jeune partir le matin au collège la boule au ventre ou les larmes aux yeux. Je lui ai proposé plusieurs ois d éteindre son portable, de me le laisser mais comme dit sa mère «lui enlever serait comme lui couper un bras». Il s installe une véritable dépendance et je n ai pas parlé de ses relations avec ses amis qui sont plus ou moins compliquées suivant les périodes. Aujourd hui, avec un peu plus de maturité, elle se protège mieux de son père mais il est vrai qu elle est reliée en permanence à quelqu un. Une chose est sûre, c est qu elle n est pas protégée des mauvaises inluences et, en même temps elle se construit comme cela. Le diplôme d état d assistant amilial Les 21, 22 et 23 novembre dernier, se sont déroulées les épreuves du diplôme d état d assistant amilial dans les locaux de l IRFTS de Caen. Le département de l Orne a présenté 24 candidats, 13 ont été reçus et 11 ajournés à l une des trois épreuves. Le comité de rédaction d Intermède adresse toutes ses élicitations aux lauréats. Les mouvements des assistants amiliaux La Direction Enance Famille souhaite une heureuse retraite à Mesdames Christiane Amarguin Janine Charpentier Marie-Claire Deloge Mauricette Poirier. Elle souhaite la bienvenue à huit nouveaux assistants amiliaux Aurélie Julien Marie-Line Cao Nadia Lemarchand Brigitte Touboulic Sandrine Jeanne Isabelle Juliot Marie-Claude Legrand Marie-Claude Marie 7

8 contact Direction enance amille du Conseil général au Récréation Agenda Jeu : Mettre en relation inventeurs et découvertes : 1 Frères Lumière a Cinématographe 2 Bill Gates et Paul Allen b Téléphone 3 Bell et Alexander Graham c Ampoule électrique 4 Edison d Langage de programmation 5 Benjamin Franklin e Portable (1 er appel) 6 Samuel Morse Découverte de l électricité 7 Martin Cooper (Motorola) g Code télégraphique par Johnny Recette : Mœlleux choco-amandes Ingrédients (pour 6 personnes) : 125 g de chocolat amer (noir) 125 g de beurre 125 g de sucre 50 g de arine 3 œus 1 cuillère à caé de vanille liquide 80 g d amande en poudre. Préparation : (20 mn) Casser le chocolat dans une terrine, incorporer le beurre ramolli et aire ondre au bain marie. Hors du eu, mélanger en travaillant, ajouter les jaunes d œu, le sucre, la vanille, les amandes, la arine, les blancs battus en neige et une pincée de sel. Cuisson : th. 6 (180 ), 20 minutes. Laisser reposer 5 minutes dans le moule. Démouler sur une grille. Saupoudrer de sucre glace. Je vous présente cette recette pour les bienaits du chocolat et parce qu elle est délicieuse. La page de jeux : Trouve les 16 mots cachés horizontalement et verticalement dans cette grille. Indice : tous ont un lien avec le thème du journal. Solutions des jeux d Intermède 5 Article pour le prochain intermède Après dépouillement de la boite à suggestions, le bilan de l action Bourse aux Vêtements qui a eu lieu en octobre dernier est positi. Cette action est surtout appréciée par les assistantes amiliales et les jeunes qui sont coniés à l ASE dans le cadre d un accueil provisoire. En eet, ces derniers ne bénéicient quasiment jamais de l allocation vêture versé par le Département de l Orne. Les parents ne peuvent ou ne veulent pas inancer des vêtements pour leurs enants, ainsi certaines assistantes amiliales sont en manque de vêtements. De plus, cette journée permet aux assistantes amiliales de rompre l isolement, de aire connaissance entre elles, d échanger sur leur pratique proessionnelle et de se soutenir. Les vêtements qui n ont pas trouvé d acquéreurs sont donnés au Foyer de l enance et/ou à la Maison d enants de Boucé. Ainsi l action se poursuit et la prochaine date «Bourse aux vêtements» au lieu le mercredi 25 avril 2012 à la CAS d Argentan, 16, rue des Capucins, au 2 e étage dans la grande salle. (Action réservée aux assistantes amiliales de la circonscription Argentan/ Vimoutiers). X S U R F B A N S M S M A M I E I A A A C E H T M R G I E R E E A T E L B E L L A P I V O S E R P H O N O E C E P O D U K A T E L N E U R U R T E E R T G S O N A B C D B T A R D C H A T L O U V E M I O M I N N E S M O U E T T E S Lettre interne du Conseil général de l Orne. Directeur de publication : René Cornec. Directeur de rédaction : Martial Milaret. Ont participé à ce numéro : Martial Milaret, directeur Enance-Famille, Keira Bendjebour, assistante sociale de l ASE, Isabelle Lecorney, psychologue CAS d Argentan, Claudine Francesconi, assistante amiliale, Emma et Lucinda, Alexandra Taton, adolescentes, Dominique Berthelet, Martine Binet, Martine Chol, Jocelyne Driquert, Fabienne Lair pour leurs témoignages - Direction de la Communication - Maquette et mise en page : Atelier de publication et d impression du Conseil général de l Orne 700 exemplaires. Dépôt légal et ISSN en cours. E F G H O L I A S U E I N U L E N U S S U I V I E S E T T S E S E

Facebook : Attention aux images!

Facebook : Attention aux images! Facebook : Attention aux images! Petit guide pratique destiné aux parents Par Jacques Henno, spécialiste des nouvelles technologies * Bien utilisé, Facebook constitue un fabuleux outil de communication.

Plus en détail

Facebook : Attention aux images!

Facebook : Attention aux images! Facebook : Attention aux images! Petit guide pratique destiné aux parents Par Jacques Henno, spécialiste des nouvelles technologies * Bien utilisé, Facebook constitue un fabuleux outil de communication.

Plus en détail

Facebook : Attention aux images!

Facebook : Attention aux images! Facebook : Attention aux images! Petit guide pratique destiné aux parents Par Jacques Henno, spécialiste des nouvelles technologies * Bien utilisé, Facebook constitue un fabuleux outil de communication.

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Les ados et Internet

Les ados et Internet Les ados et Internet Blogs, réseaux sociaux (Facebook), jeux en réseau (MMO), cyberdépendance Les ados et Internet Vous avez dit intimité? C est quoi un ado? (rappel) Tout savoir sur les blogs Les sites

Plus en détail

Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet

Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet Autour de l utilisation des téléphones portables Les jeunes ont, de manière générale, leur 1 er portable dès l entrée en 6 ème. 2 risques

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est?

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est? Facebook, Twitter, MySpace, Netlog... ces noms te sont sans doute très familiers. Il s agit en effet des réseaux sociaux les plus populaires. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est? C est

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

La sécurité sur Internet

La sécurité sur Internet La sécurité sur Internet si on en parlait en famille? Petit guide à l usage des parents Internet pour tous Internet de demain Réalisé avec l aide du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2 Les adolescents et leur cher téléphone La plupart des ados en France (70 % des ados de plus de 12 ans ont un téléphone portable et 95 % des 15-17 ans sont équipés) se sent complètement perdue sans le téléphone.

Plus en détail

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 Abus d écrans, responsabilité de parents Par Rinny Gremaud Les enfants peinent à décoller de leurs tablettes, téléphones ou ordinateurs. Et les adultes? Quel exemple donnent-ils?

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers des images télévisuelles. Objectif spécifique Prendre conscience du comportement de téléspectateur

Plus en détail

Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet. Protéger sa vie privée

Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet. Protéger sa vie privée Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet Protéger sa vie privée Date : 16 avril au 4 juin 2012 Lieu : INDSé 1 er degré Bastogne Public : les étudiants de 1 er et 2 e secondaire Durée

Plus en détail

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux qu est-ce qu un réseau social? définition Un réseau social est un site où l on peut échanger des informations (actualités, photos, vidéos ) avec des

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

à l école (c est un lieu public)

à l école (c est un lieu public) séance 1 Se protéger Les règles de sécurité collectives Je découvre Relis le texte «Nos règles de vie» de la séquence 3, séance 1. Observe attentivement la troisième partie intitulée «La sécurité». Pour

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel

Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel «Réseaux sociaux &jeux vidéos : s informer pour mieux les utiliser» Intervenants : Fabien Rillet animateur multi médias au Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication Communiquer http://vanconingsloo.be/les-cours/modules-informatiques-et-internet/internet/reseauxsociaux/facebook/communiquer Le but premier de Facebook est de pouvoir communiquer avec son réseau social.

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Résumé Afficher les réponses complètes

Résumé Afficher les réponses complètes 1 sur 8 27/01/2012 15:21 réponses Résumé Afficher les réponses complètes Ton âge 11 ans 0 0% 12 ans 0 0% 13 ans 0 0% 14 ans 20 37% 15 ans 21 39% 16 ans 1 2% 17 ans 0 0% Ta classe 6e 0 0% 5e 0 0% 4e 0 0%

Plus en détail

Prévention des usages excessifs des technologies numériques. Prévention des usages excessifs des technologies numériques

Prévention des usages excessifs des technologies numériques. Prévention des usages excessifs des technologies numériques Prévention des usages excessifs des technologies numériques Prévention des usages excessifs des technologies numériques Prévention des usages excessifs des technologies numériques Prévention des usages

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Les jeunes et les écr@ns

Les jeunes et les écr@ns La lettre de l ISPA aux parents N o 8 Cher-s Parent-s, Les jeunes et les écr@ns «Sur Internet, on peut écouter la radio tout en payant le téléphone.» Anne Roumanoff Depuis une quinzaine d années on assiste

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 9.11 V 9.1 V 9.6

Plus en détail

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait?

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? Approchez, tendez l oreille, écoutez notre petit lapin et vous saurez comment l école maternelle transforme les bébés en écoliers. C est

Plus en détail

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Intervenants : Dr NEKAA (addictologue praticien hospitalier) Mme Crouzet (police nationale) Dr NEKAA Il ne faut pas diaboliser les jeux vidéo, internet

Plus en détail

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant»

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Programme VAE 2014 Objectifs généraux : «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Sensibiliser petits et grands à la convention internationale des droits des enfants autour de la thématique «Jouer

Plus en détail

Tour de table : Quels sont les questions ( pas de nom indiqué pour préserver l anonymat des parents, seuls l'âge des enfants est mentionné)

Tour de table : Quels sont les questions ( pas de nom indiqué pour préserver l anonymat des parents, seuls l'âge des enfants est mentionné) 1 GZ - 25/02/15 Conférence sur le Net, les Jeunes et les Réseaux sociaux : Enfants hyperconnectés. Parents, comment rester branchés? Ecole Aurore, Evère 3/2/2015 Organisation Child Focus La conférence

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

Quel est ton sexe? Garçon 72 48% Fille 77 52% Quel est ton niveau scolaire? 6e 0 0% 5e 149 100% 4e 0 0% 3e 0 0%

Quel est ton sexe? Garçon 72 48% Fille 77 52% Quel est ton niveau scolaire? 6e 0 0% 5e 149 100% 4e 0 0% 3e 0 0% 1 sur 9 15/12/2011 15:47 149 responses Résumé Quel est ton sexe? Garçon 72 48% Fille 77 52% Quel est ton niveau scolaire? 6e 0 0% 5e 149 100% 4e 0 0% 3e 0 0% 1- As-tu un téléphone portable? Oui 98 66%

Plus en détail

TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE!

TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE! TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE! JE VAIS EGALEMENT VOUS FAIRE UN E-BOOK COMPLET! (SOMMAIRE, PHOTO ETC )

Plus en détail

Les jeunes et les écr@ns

Les jeunes et les écr@ns La lettre aux parents N o 8 Cher-s Parent-s, Les jeunes et les écr@ns «Sur Internet, on peut écouter la radio tout en payant le téléphone.» Anne Roumanoff Depuis une quinzaine d années on assiste à une

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Utilisation du visio-tchat

Utilisation du visio-tchat Utilisation du visio-tchat Voici quelques indications qui je l espère vous aideront à mieux prendre en main notre visio-tchat. Attendez un peu avant d imprimer ce document car il y aura des modifications

Plus en détail

Guide pour les parents et les parents-substituts. www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca. Avec l appui de :

Guide pour les parents et les parents-substituts. www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca. Avec l appui de : Guide pour les parents et les parents-substituts www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca Avec l appui de : VIVRE DANS UN MONDE SANS FIL Pour les parents et les ados, la téléphonie cellulaire s avère utile

Plus en détail

Facebook : Attention à ce que tu montres!

Facebook : Attention à ce que tu montres! Facebook : Attention à ce que tu montres! Six conseils de prudence * Facebook constitue un fabuleux outil de communication pour rester en contact avec tes amis. Mais nous y dévoilons tous trop d informations.

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème )

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Titre : Comme le Petit Chaperon Rouge de Perrault, apprenons à nous méfier des apparences... Pré requis de

Plus en détail

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 UN TRAIT D UNION Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 La Toxicomanie manie! Les relations amoureuses! o La drogue et mon ado que faire? o Action Toxicomanie!

Plus en détail

ET les «amis»? le TEmps passé sur facebook? pour y faire quoi?

ET les «amis»? le TEmps passé sur facebook? pour y faire quoi? Internet et nous Le projet, mené avec des élèves de 4 ème A du collège François Mitterrand de Créon, a pour but d aborder la question de la prévention des comportements à risques sur internet par le biais

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

Facebook pour les nuls

Facebook pour les nuls Facebook pour les nuls Véritable phénomène de société, le réseau social Facebook révolutionne la Toile. Aujourd hui, en Suisse, il y a plus d adolescents inscrits que non inscrits sur ce site. Décryptage

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

www.cyberactionjeunesse.ca

www.cyberactionjeunesse.ca www.cyberactionjeunesse.ca CyberAction Jeunesse Canada 2011 Présentation de l organisme Projet pilote Prévention (approche en amont) Mission Objectif CyberAction Jeunesse Canada 2011 Plan de la présentation

Plus en détail

Les jeux vidéo. Sommaire. L'origine des jeux vidéo 3-4. Qu'est-ce qu'un jeu vidéo 5-6. La création d'un jeu vidéo 7-8

Les jeux vidéo. Sommaire. L'origine des jeux vidéo 3-4. Qu'est-ce qu'un jeu vidéo 5-6. La création d'un jeu vidéo 7-8 Les jeux vidéo Les élèves de CE1 de l'école Victor Hugo 2 Bezons avec l'aide de Mme Le Bris et Mme Marinho Sommaire L'origine des jeux vidéo 3-4 Qu'est-ce qu'un jeu vidéo 5-6 La création d'un jeu vidéo

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement 2de Bac Pro Objectif général de la séquence : Etre capable de prendre conscience des enjeux d une consommation excessive d internet et des jeux vidéo. 1 Quelques chiffres

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet.

Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet. Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet. Transmets ton numéro uniquement à des personnes proches (famille et amis)

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner. Mikaël Mayorgas

Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner. Mikaël Mayorgas Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner Mikaël Mayorgas L entretien Difficile de diriger l entretien en prenant des notes : Tendance à orienter l entretien pour structurer Moins de

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

L enfant et la télévision

L enfant et la télévision L enfant et la télévision 1 2 L enfant et la télévision La télévision a de bons côtés : elle distrait, informe et documente. Elle peut être un point de départ à la discussion, elle permet de mettre des

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

Harcèlement : comment puis-je être aidé? Que peux-tu faire? Il faut en parler pour trouver des solutions!

Harcèlement : comment puis-je être aidé? Que peux-tu faire? Il faut en parler pour trouver des solutions! Conseils aux victimes : élèves de l école primaire Harcèlement : comment puis-je être aidé? Si, à l école, tes camarades se moquent de toi, te volent ou abîment tes affaires, te donnent des surnoms méchants,

Plus en détail

CONCLUSION. Echanges I QU EST II - EXISTE-T-IL IL UN ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF JUSTE FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT L L ADOLESCENT?

CONCLUSION. Echanges I QU EST II - EXISTE-T-IL IL UN ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF JUSTE FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT L L ADOLESCENT? I QU EST EST-CE QUI NOUS ATTIRE VERS LES «ECRANS»? II - EXISTE-T-IL IL UN ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF JUSTE FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT L ET DE L ADOLESCENT? III - QUELS SONT LES DANGERS POTENTIELS?

Plus en détail

Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau.

Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau. Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau. N'oublie pas que les jeux vidéo ne remplacent pas tes amis Copyright Action Innocence 2012 1/15 Jeux

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

Sommaire de la séquence 1

Sommaire de la séquence 1 Sommaire de la séquence 1 t t t t Séance 1 Qu est-ce qu un circuit électrique? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales de découverte C Exercice d application Séance 2 Réalisation et schématisation

Plus en détail

Délégation académique à l éducation aux médias

Délégation académique à l éducation aux médias Délégation académique à l éducation aux médias 1 5 En cette rentrée de l année 2015/2016, l importance de l Éducation aux médias et à l information dans la mobilisation de l École pour les valeurs de la

Plus en détail

Créer un compte personnel ou professionnel Facebook

Créer un compte personnel ou professionnel Facebook Créer un compte personnel ou professionnel Facebook Introduction: Facebook est un réseau social populaire gratuit qui permet d être en lien avec ses amis, partager des centres d intérêts, créer des évènements

Plus en détail

Résumé Afficher les réponses complètes

Résumé Afficher les réponses complètes 1 sur 8 27/01/2012 15:23 réponses Résumé Afficher les réponses complètes Ton âge 11 ans 1 2% 12 ans 0 0% 13 ans 10 24% 14 ans 25 60% 15 ans 6 14% 16 ans 0 0% 17 ans 0 0% Ta classe 6e 0 0% 5e 0 0% 4e 42

Plus en détail

Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115. L anxiété chez l enfant

Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115. L anxiété chez l enfant Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115 L anxiété chez l enfant Extraits du travail de session Daniel Lambert Développement de l humain 1 Département de psychologie Collège de Sherbrooke

Plus en détail

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Clémentine Séverin RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

SE METTRE EN ROUTE. Pour en savoir plus appelez vos guides au 1 866.996.VÉLO ou visitez CONTRELECANCER.CA.

SE METTRE EN ROUTE. Pour en savoir plus appelez vos guides au 1 866.996.VÉLO ou visitez CONTRELECANCER.CA. Votre Défi commence maintenant, alors commencez à collecter des fonds maintenant! Que vous soyez un pro ou un novice de la collecte de fonds, nous vous aiderons à maximiser votre potentiel de collecte

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

Fenêtre ouverte sur la classe : présenter la vie scolaire des élèves à leurs parents

Fenêtre ouverte sur la classe : présenter la vie scolaire des élèves à leurs parents Fenêtre ouverte sur la classe : présenter la vie scolaire des élèves à leurs parents Type d outil : Cet outil offre la possibilité aux écoles d ouvrir leurs portes aux familles. En levant le voile sur

Plus en détail

R R. Bienvenue au SESSAD. L Oiseau Bleu. SESSAD L oiseau bleu 92 rue Molière 72000 LE MANS Tel 02.43.50.32.55 Fax 02.43.50.32.49

R R. Bienvenue au SESSAD. L Oiseau Bleu. SESSAD L oiseau bleu 92 rue Molière 72000 LE MANS Tel 02.43.50.32.55 Fax 02.43.50.32.49 Bienvenue au SESSAD L Oiseau Bleu R R SESSAD L oiseau bleu 92 rue Molière 72000 LE MANS Tel 02.43.50.32.55 Fax 02.43.50.32.49 G ssociation d Hygiène Sociale de la Sarthe Votre enfant est admis au SESSAD

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Guide de démarrage Débuter avec e-monsite Les termes spécifiques à e-monsite

Guide de démarrage Débuter avec e-monsite Les termes spécifiques à e-monsite Guide de démarrage Débuter avec e-monsite... page 2 Les termes spécifiques à e-monsite... page 2 Le manager... page 2 Les modules... page 3 Les widgets... page 3 Les plugins... page 4 Ajouter du contenu...

Plus en détail

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo Préambule Afin de prévenir des nouvelles pratiques d'internet, chez les adolescents, nous avons décidé de réaliser une enquête auprès de tous les élèves du collège. Cette enquête comporte 40 questions.

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

Centre de Référence sur le Jeu Excessif

Centre de Référence sur le Jeu Excessif 1 sur 5 01/11/2013 07:21 Centre de Référence sur le Jeu Excessif > Accueil> Prévention de la dépendance aux jeux vidéo et cyberdépendance L'émergence d'internet dans les foyers et sur les lieux de travail

Plus en détail