SECTION HYDROLOGIQUE DE LA REPUBLIQ!IE POPULAIRE DU CONGO OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENIIFIOUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER CENTRE DE BRAZZAVILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTION HYDROLOGIQUE DE LA REPUBLIQ!IE POPULAIRE DU CONGO OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENIIFIOUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER CENTRE DE BRAZZAVILLE"

Transcription

1 SECTION HYDROLOGIQUE ANNUAIRE HYDROLOGIQUE DE LA REPUBLIQ!IE POPULAIRE DU CONGO 1974 OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENIIFIOUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER CENTRE DE BRAZZAVILLE

2 OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNI 'PE OUTRE-MER CENTRE DE BRAZZAVILLE SECTION HYDIDLOGIE 1" -..J=l.N NUA IRE D E /-/ y D R 0 LOG l QUE L A REPUBLI'lJE POPULAIRE DU CONGO 1974 ~....~ Brazzaville, Février 1916

3 SOMMAIRE INTltODU CTION Cl " 0 t) CI CI " CI 0 CI " ( CI 0 0 CI CI " 0 0 CI IIJ " CI 0 0 CI CI page 4 1ère Partie.- PLUVIOMETRIE 1974oo0Dooooooooooo"oooooot>oooooooooooooooooooo 7 2ème Partie.- CARACTERISTIguES HYDROLOGIQqES.o.o BASSIN DU OONGO. CONGO à BRAZZAVILŒ a CI CI CI 0 CI CI 0 0 Cl Cl CI Cl Cl Cl Cl Cl Cl 0 Cl 0 Cl CI Cl 0 Cl Cl Cl C Cl Cl Cl Cl 0 CI roUL.AKARY à K~Mlmu 0 Cl 0 Cl Cl Cl Cl CI Cl 0 CI Cl 0 0 CI 0 CI " Cl " Cl Cl CI 0 0 Cl Cl 0 DJOUE a\l BAR.RAGE Cl 0 DJOUE à GOMA-TSE-TSE DJOUE à KIBOSSI LEFINI à BWEMBE NKENI à GAMB01:lA 9 - A1JI}.1A à TCHlKAPlKA.. 0 Cl Cl o. 17- KOUYOU à LI.NN"EGlJE.eooooooooooaooooooooooo oo.oooo oo o 18- KOUYOU à EWO (Aval) VOm'IA au PONT ROUTE MAIvIBILI à YmGO o. Cl CI Cl CI Cl 0 " CI Cl Cl Cl 0 Cl 0 Cl Cl CI Cl Cl 0 Cl CI Cl 0 0 CI ALI.MA à OKOYOooooo oooooooo o.oo ooo 11- KOMO à OWlvmO. 0 CI CI 0 0 CI CI Cl Cl 0 CI " 0 CI CI " 0 Cl CI CI 0 0 Cl CI 0 Cl CI CI EI{ORY à MSOUl-iA.. Cl CI Cl CI Cl " CI tl 0 0 CI Cl 0 0 CI Cl Cl CI Cl 0 0 Cl CI 0 Cl 0 0 Cl CI CI 0 CI LLKOUALA-MOSSAKA à NTOKOU-AIMEo 15- LLKOUALA-MOSSAKA à MAKOUA 16--LIKOUALA-MOSSAKA à ETOUliIBI 23- NGOKO à TSONGO Il LESSEBE à AlIDWKO ~ESSI à ENKEYA o Q SAN"GliA. à aues 3) DJA à NGBALA (Fort-SOuffla,y) 31- LIKOUALA-AUX-HERBES à BOTOUALI 32- LIKOUALA-AUX-HERBES à EPENA BA.SSIN DU KOUILOU-NIARI. ~ no no r:. 0 no 37- KOUILOU 38- KOUILOU 39- KOUILOU 40- KOUILOU à K.AJCA!. 10mA à YOBA Go. à OOUfIDA D à KIBMlGOU O OOOOO O.O ooo.doo OO.OOO no 42- NIARI à LOUDIMA

4 NIARI NIARI NDOUO à KAYES au BAC- SAJ:t1EL à ~ioulcomo LEBOULOU à BIKONGO CI 0 0 LOUES SE LOUESSE à à IYlAKABANA BIYA.rwmA ROUTE-MFOUATI ROU TE-MFOUATI ~OUKOU à LEKA.NA CI 0 0 Cl C Cl BOUmZA. à r~ou Cl '> 0 0 Il BOUIDJ'ZA. à ~o () 0 Cl o !.DUATI Cl WUDI~ à IDUDrr-1A Cl Nl('E.NKE à I,-II~~jj ;~ ~o.a...'j NKENKE à MOUNIE à , ID UVISI à KI~EmI OO}JffiA à COfœA OJ MOUINDI '> Page BASSINS COTIERS NYANGA à IX>NGUlLA LomE à FOURASTIE , ème Partie.- LISTE DES JAUGEAGES 59 BASSIN DU OONGO BASSIN DU KOUlLOU-NIil.RI BASSINS COTIERS " ) ème Partie.- DEBITS MOYENS JOURNALIERS o 6.3 no 1 CONGO à BRAZZAVILLE n(.3 FOULAKARY à KIMPANIDU n' 6 DJOUE à KIBO SSI ne: 7 LEFINI à BWEXBE n' 8 NKENI à GAMBO~1A n'" 9 - ALUiA à TCHlKAPlKA n 10- ALIMA à OKOYO n" 11- KOMO à OLOMBO

5 - 3 - Page no 18 - KOUYCU à EWO 72 no 19 - VOill1A au PONT-ROUTE 73 no 23 - NGOKO à TSONGO 74 no 27 - ~ijjrnili à YENGO 75 no 28 - SANGHA à OUESSO 76 no 30 - DJA à NGBALA (Fbrt-Soufflay) 77 no 31 - LIKOUALA-AUX-HERBES à B01J70UALI 78 no 37 - KOUILOU à KAKAMOEKA 79 no 39 - KOUILOU à SOUNDA 80 no 40 - KOUILOU à KIBANGOU 81 no 42 - NIARI à LOUDn~ 82 no 43 - NIARI à KAYES 83 no 45 - NIARI au BAC DE Lil. SAFEL 84 no 46 - NDOUO à MOUKOMO 85 no 48 - LOUESSE à 'MAKf;.Bl;Nl:.._ 86 no 49 - LOUESSE à BIYAMBA l ',' no 52 - MPOUKOU à LEK1l.NA 88 no 54 - BOUENZA AU B1~C DE MI.AMBOU 89 no 55 - BOUENZA à MAKAKA 90 no 57 - WUDIMfI. à LOUDIMA 91 no 98 - OOrŒA à COMBA 92 "1 o - MOUINDI II 93 no 69 - NYANGA à DONGUILA 94 no 72 - LORME à FOURASTIE ,

6 RESEAU HYDROMETRIQUE DE LA REPUBLICf)UE POPULAIRE DU CONGO REP. CENTRAFRICAINE ' ~ ~ '1 '1... ~ 1- li'- ~~ ~~ ~-t-+.. Lambaréné LEGENDE., '~ f Echell~ Limnigraphe Limnimétrique Graphique 1 E che Il e : 1/

7 - 4- l N T R 0 DUC T ION Cet annuaire 19'{4 est le résultat du travail de toute une équipe comprenant l'ensemble du personnel de la Section Hydrologique du Centre ORSTOM de BRAZZAVILLE aidé des stagiaires du Sf;rvice Hydrologique Congolais.. Il se présente sous une forme légèrement différente de celle adoptée les années précédentes. Il comprend quatre parties : 1ère PARTIE Populaire du CONGO Pluviométrie annuelle 1974 relevée à certains postes de la République (origine: Direction de la Météorologie). Ces relevés sont complétés par une carte donnant les courbes isohyètes moyennes annuelles pour l'année ème PARTIE Caractéristiques hydrologiques des stations hydrométriques. Dans cette partie, une page est consacrée à chaque station étudiée. Celle-ci est subdivisée en trois paragraphes : En-tête Nom de la rivière et de la station. Superficie du bassin versant en km 2 - Date du début des observations. Altitude de la station. Ancien numéro d'ordre adopté par le Service depuis quelques années. Numéro de code ORSTOM qui permet l'identifioation de la station lors du passage en caloul automatique. 1 Paragraphe : - Date, hauteur limnimétrique en om et débit de l'étiage Date, hauteur limnimétrique en cm et débit de la crue maximale observée en 1974.

8 - 5 - Hauteur pluviométrique moyenne tombée au cours de l'année 1914 sur l'ensemble du bassin versant. Volume total écoulé à la station en 1914 en millions de m3 Hauteur de la lame d'eau écoulée en Sa valeur est donnée par le rapport exprimé, en mm, du bassin versant. du volume écoulé à la superficie - Déficit d'écoulement: différence entre la pluviométrie moyenne et la lame écoulée en Coefficient d'écoulement : rapport de la hauteur d'eau écoulée à la station à la hauteur pluviométrique moyenne en ~bdule annuel: débit moyen de l'année Débit spécifique: débit moyen 1914 exprimé en litres par seconde et par km 2 de superficie du bassin versant. 2 Paragraphe : - Date, hauteur limnimétrique en cm et débit de l'étiage absolu observé depuis le début de l'exploitation de la station. Date, hauteur limnimétrique en cm et débit de la crue maximale observée depuis le début de l'exploitation de la station. Nodule moyen annuel calculé,_su~ toute la période d'observation. - Nombre d'années prises en compte pour le calcul du module moyen annuel. 3 Paragraphe : - Observations diverses sur la qualité des lectures et de l'étalonnage, sur les périodes de fermeture, etc

9 - 6-3ème PARTIE Liste des jaugeages effectués au cours de l'année ème PARTIE Tableaux des débits moyens journaliers pour 32 stations du réseau hydrométrique, dont les observations sont assez sûres pour être exploitées. Toutes les données ont été traitées en calcul automatique grâce à l'ordinateur IBM 370/125 de l'office CONGOLAIS D'INFORM.ATIQUE. La parution de cet annuaire qui était prévue en août 1975 n'a pu avoir lieu qu'en février 1976 par suite du retard dans l'expédition d'un com~ilateur FORTRAN indispensable pour le traitement de nos données. Brazzaville, Février 1976 M. lilolinier

10 - 7 - PREMIERE PAR T l E RELEVES PLUVIONETRIgJES Nous avons retenu 28 stations pluviométriques exploitées par la Direction de la Météorologie Nationale pour lesquelles les relevés sont à peu près complets. A ces stations nous avons rajouté deux stations météorologiques de l'orstûm : BRAZZLVILLE et MPASSA près de Mindouli.

11 ~ PLUVIO~ŒTRIE 1974 ~.-----~--_ ''-'-'- ( ~- 0 _ 0 ) --Stat~ons -:-J~~.: Févr.: Mars: Avril: ~1ai: Juin: Juil.: Août: Sept 0: Oct. : Nov. : Déc. :An1n97éC4~)) e _ 0 (POINTE-NOIRE ; 107,3; 89,9; 226,2; 158,0; 8,1; 0,0; 0,0;_1,3; 3,4; 32,2; 290,4; 47,0;~~)? LOU:SOMOoooooooooooo ~ 185,3~ 155,6~ 108,1~ 190,4~' 25,7~ 2,7~ O,O~ PR ~ 1,1~ 39,0~ 176,5~ 112,5~ 997 ~ [NOUYONDZI... ; 266,3: 222,S; 120,0; 220,7; 107,0; 0,0: 0,0: 0, 7;~ (~S,";": 120,9:_159,6: 1349} ~ Ni:KAB1:JJAooooooooooo : 245,2: 58,2: 183,5: 152,4: 91,5: 0,0: 0,0: TR: 2,0: 15,1: 212,4: 213,0: 1173 è SIBITI..... :4n.~~ 206,S: 150,3: 231,5: 126,S; 2,2; 0,0; 9,0: 3,7: 70,3: 223,4: 162,0:~, i~"~zaville... ; 323,S; 107,5; 167,6; 233,7: 99,9; 0,0; 9.S;~: O,S; -_.. 82,8: 291,1: 157,3: ~ ( (!~OUYJ~ oo oo o. ~ 196,0~ 244,0~ 135,5~ 110,8~ 76,7~ 58,3~ 2,2~ 5,0~ 267,9~ 120,1~ 218,9~ 350,1~ DJIJ!IBJ.L1l. oo oo.: 211,0: 263,3: 184,1: 170,6: 255,8: 1,7: 14,0: 71,8: 69,6: 86,2: 280,2: 273,1: 1881 e ~ Gl_~IBOr~1t.l D : 191 2: 93 8: 160 2: 153 7: 103 5: 11 6: 13 8: 47,2~ 178,5~ 296,4: 320,0: 188,1~ 1758 a 92,3:,., '0 'D '. '1. t N.LKOUll.. 183,9:. 144, 1:. 20,0:. 18, 4~ 97,4:. 229,0:. 283,.4:. 249,1:. 201,8:. 0 : 188 1: 73 5: '., OUESOO DO. 19,2: 96,1: 121,9: 133,5: 191,5: 116,7: 49,9: 61,9: 213,2: 258,8: 209,7: 55,0: 1527 IlIœroNDo ; 108 4; 150 2; 165 7;m"6; 548;-88 3; 235 5; 196 2; 142 6; 120 4; 61 6; 1596 ~,.,..,.,.,..,.,.,.,.. 9. "0,. ) --a o-~ 27,4~ 65, 1~ 154, 7~ 95,9~ 236,2~ 165, 1~ 42,3~ 265,3~ 30,2~ 215,0~ 235,0~ 59,0~ 1591 ) _ ) l (~:-SO-U-LNKE-' NKENKE : 270,1: 190.5: 39,6: 127,0: 66,7: 0,0: 0,0: OtO: 27,0: 34,0: 283,1: 131,4: 1169 ) C!' ) CP

12 PLUVIO~ŒTRIE 1974 (. ::,.: :.:.:. :.: : : : :,. :fillnee Stat~ons : Janv.: Fevr.: ~~s : hvr~l: ~~~: Ju~n : Ju~l.: Ao~t : Sept.: Oct. : Nov.: Dec. : 1974 DONGOU : 6,9: 121,4: 111,2: 86,2: 19,9: 123,1: 112,9: 236,5: 120,4: 196,Z: 160,5: 53,9: { KELLE : 110,3: 110,0: 105,8: 119,7: 182,2: 87,1: 41,8: 32,6: 187,9: 303,3: 226,0: 126,6: _----_ ( ENlŒY1l. o : 149,3: 111,6: 235,0: 71,8: 194,0: 85,1: 47,2: 17,8: 217r4: 293,1: 135,0: 183,3: <1 0 ( KEBOUY~ : 519,8: 131,1: 131,2: 131,4: 242,1: 22,9: 11,6: 60,1: 50,0: 205,3~ 268,9: 143,( 1918 ~ 0 0 <1 < lit 0 ( ( TSONGO o.o 173,5: 136,9: 127,2: 83,6: 128,9: 67,2: 69,9: 117,8. 145,4: 413,6: 109,8: 206,0: , 4.: 51 5: 88 6: 129 1: 195 3: 46, 1~ 21 1: '0 '. '0 '. 200,2: 308,6: 117,9: 184,5: 1674 o o { _ '. 0 ~ ASSOKO ,6~.06 (. 0 TvUNDOULI 304,9: 296,5: 213,5: 283,2: 122,4: o, 0:. o 2: o O, 0, 0 0,5: 183,2: 335,4: 239,8: 1979 e O " { }...._-_:._-- -'--- 0 MANKOUSSOU : 190,8: 178,7: 182,8: 197,0: 9,5: o 0= o 0: o 0. O,O~ 91,7~. 130,5~. 95~0: 0_ _ _--_0.. 0_._0, : ---- ' : ' : o 0: - ",.J C ,,-- ~ KINONGO, ~~.~_2_0_4_,_2:_2_0~,7~ 104,2~ 174,8~ 79,8~. ~~~ ~.~~~: 0_,0~~ _ ( NGOUEDI : 255,2; 169,0: 178.,0; 194.7; 54,8; _, 0 ( DlVENIE (Poste). ~ 412,6: 167,9; 207,5~ 242,6~ 220,6~ o r" : O;lQ. 2,3: NIJJINGO-KAYESo : 99,1: 8615: 76,6: 152,6: 20,2: -: -:0... q..._~_..<1 _. 0., " _ 1:,4: '.84\,:1: 133,3: 142,4: ,3: 92,9: 420,6: 164,9: 1931 a o 0: 38 3: 131 9: 19; 7~ 1057,.,.,. -t. o 0. _. _ 17,7: 22,7: 249,9: 83,7: 809 Cl -----~--- LOllNDJILLo.o.o o.: 165,1: 99,7: 186,1: 257,0: 6,7: 0,0: 0,0: 4,8: 42,1: 350,9: 66,4: 1179 )-..._"--~ _~._.._-_..._--...._-_._..._ GUE1'JÂ o o.o o. :(254) :(325): 370 : ( 170) 62 0 o.. 4,5: 17.4:_ 195.7; 83'O:~l (.. --, : 275 ; H ( MPASSA-ûRSTOM o. ; 377 ; 221 : : 112 : 241 ~ ',b, ~ 'i317 j { B!VILLE-ORS'IŒl <. ~-;-4: o o, 5:. 3,5~ 139 ~ 253 ~ ~ ( co 0' 1-'- {Il

13 ~-_., ~- t 1 1 i \, f 1 ~ 1 HEPUBLIQUE POPULAiRE DU - PL UVIOMETR"E 197" CONGO Î 1! o oufsso 1! ~! 1 1! i 1 i i o"1ui(w ;. i ) i ~ '9 lit<1""",,--- r coo ~,,.' ~ \..--- =." ~ ~.1 ~ _. ECNElL f: : , l ~L..., A. _

14 - 9- DEUXIEME PARTIE CARACTERISTIQUES HYDROLOGIQUES

15 - 9 bis B Â S SIN D U CON G 0

16 1 l r 1 i j 1, i. 1, _.. ~- - --~~-~_ -----l BA:'SSlN \/ER5ANT DU CONGO 1 ECHELLE 1/ : )0 f".. / 1 ", -'" 1 \ ( \. 1 i " \ \ ) -_._--+-- j i:... - "\ -""'10" 1 ;'." 1 / r:<,./ l~ / 1 / " 1.- -' /1 30 0

17 BAS51N DU CONGO Zon~ Sud -f LEGENDE Lfmit.c de bc'ssin versent , lîmit~ d'etat et. de bo's'sîn versant --t \ ,...--:;r i-~~:::;=;;;;;7...L---7-+_j } J, 1, J ",' 1 1 -"\ 1 \ 1, \,... 1 V 1 ",/. /. i 1 1 ECHEL, " '/ t

18 -~ (r)..., f --~,..",....,,_ '_..--'... - \ 1 "., "'.,.~ - \ \ \ \.-_.,./1 / "-'. BA551N DE LA ~NGHA'~\' -- 1 \. \ /., \ ( " l.,,.. ~ ~ Il ' Y I " 1 \ ' + \ ~ \ w~ ECHELLE ' ~ LEGENDE _ ~ Station "ydromitrique j--_. Limite de b05sin versant Limite d'etat et de bossin yersont,/., ~ "' 1 / ~ -'" ~.-,..." '--,)-,...~...~... " " 1, 1 ~ 1 1 \ \,. \ \ \,1.... _._ 1 1 f r \, '- r. \ ",++Je ~ \ ~ \, +, + '," 1(. le 14 Ir.." ~~~ \., :...-,--- 1! \ ve.- '--- ~"-",-,,,--- '....",,---., \" \ \, ~, \,... _\.":, \, --,'- f \ 1 Jr Etou~.' ~~.::...j.l.~ H 1 1 ~ 1, 9~g,'", J 1 I BASSIN DU CONCa Zon~ Nord ECHELLE: 11: " ;'.... Si i~ + ri. fl... +.;.. "" <l; ,..n~,.._... "".,....,._... ~

19 STATION : CONGO à BRAZZAVILIE SUPE~CIE DU BASSIN VERSANT Km2 DATE D'OUVERTURE : 1941 Ancien numéro 1 Codification ALTITUDE DE LA STATION : (270 m) 1.- CARACTERISTIqJES HYDIDLOGIÇJJES Etiage: m 3 /s. Crue maximale: m3 /s. Pluviométrie moyenne : Volume écoulé : m3 Lame éooulée. 367 mm Déficit d'écoulement: Coefficient d'écoulement m3/s. Module annuel: Débit spécifique: 11,6 l/s. km CARACTERISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERJUma.LIS;. Eti.age minimal observé: m3 /s. C~le maximale observée : m3 /s. Y"Jodule moyen annuel : m 3 /s. Nombre d'années prises en compte: OBSERVATIONS. L'étiage minimal donné dans le paragraphe 2 correspond à la cote la plus basse observée à Brazzaville depuis On a enregistré, les 20 et 21 juillet 1905, à Léopoldville, une cote de -50 ce qui correspondrait à -109 à Brazzaville, soit un débit minimal de ~/s environ ( m3 /s donné par R. VAN GANSE en 1959). Sur 50 années ( ), le module moyen annuel à Kinshasa-Leopoldville est de 4J 800 m3 /s selon la courbe de tarage établie par les Belges entre 1955 et 1958 et de m3 /s suivant la courbe de tarage établie par le Service Hydrologique de l'orston en 1971 et ans. Le débit de pointe de la orue de 1?Q1 a une période de retour d'environ

20 imcien numéro Km2 Codification : () ;,--. ; 7.- : ,00 m3/s 426 m3/s P:!-U l é.o:n6i:ric Jloyenne 1473 mm ~ m mm Coe-:'Ziciont d! Ifcoulement 796 mm 46,0 % 64,0 m3/s 21,5 l/so }an2 Eti;è,ge minirnd observé Fo:jJr.:J ('armées p:,ises en compte

21 - 12- STATION : moue AU BARRAGE SUPERFICIE DU BASSIN VERSANT ''1: ;'<.;..., DATE D'OUVSRTURE : Km2 Anoien numéro Codification ALTITUDE D::~ LA STATION: 294,91 m IGN 1.- CARACTBRISTIQUES HYDROLOGIQIJES Etiage: Crue maximale : Pluviométrie moyenne 1526 mm Volu.rae écoulé Lame éooulée Défil~it d'écoulement Coef~icient d'écoulement Module annuel : Débit spécifique: 2.- CARACTERI STI~ES HYDIDLOGI qjes INTERANNUELLES. Etiage minimal observé Crue maximale observée : Modu1e moyen annuel : NOr.lb:'e dlannées prises en compte : 3.- OBSERVATIONS Les lectures à cette station sont souvent très fantaisistes.

22 STATION : DJOUE A aoma-tse-tse Ancien numéro 5 SUPERFI CIE DU BASSIN VERSANT: Km 2 Codification DATE DtOUVERTURE Mai 1955 ALTITUDE DE LA STATION 290 mm environ 1.- CARACTERISTIQUES HYDroLOGIQUES 1974 Etiage : Crue maximale Pluviométrie moyenne 1520 mm Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement Coeff~cient d'écoulement: Modu.le annuel : Débit spécifique 2.- CARACTERISTIQUES HYDroLOGIQUES INTERNANNUELLES. Etiage minimal observé z Crue maximale observée Module moyen annuel : Nombre d'années prises en compte OBSERVATIONS Le tarage est insuffisant pour cette station qui de plus est sous l tinfluence du barrage du DJOUE.

23 STATION : DJOUE A KIBOSSI SUPERFTClr DU BASSIN VERSANT: Km 2 Ancien numéro : 6 Codifioation : ALTITUDE 13 U. STATION : 300 m ; ~_~~L'IT Q1E18 HYD~LOGI QUES m 3 /s. 218 m3/s. Pl'..lvic'1étrie moyenne 1523 mm Volume écoulé: 4383, m3 Lame f :~oulée : 817 mm D6ùcit d'éooulement 706 mm COG:!:'1. cie::.t d ; Gooulemfnt 53,6 % Modulr: alli"1uel : 139 m 3 /s. Débit spé~::.if'iqu.e & 25,8 L/s. km2 2.- CÂR1:.~!EJiI2TIQUES HYDROLOGIQUES INTERANNUELLES. Etiage wi...1imal observé Crue eaximale observée 16 au ,6 m3/s. 499 m3/s. Modu18 mojten annuel :.,:,,_, -. '. -J ;' 1 '.' Ncmbre d'années prises en compte

24 STATroN : LEFINI à BWU'IBE SUPERFI CIE DU BASSIN VERSANT: Km2 Anoien numéro : 1 Codifioation : DATE D'OUVERTUfŒl: 1949 ALTITUDE DE. LA STATION : 310 m 1.- CARACTERISTIÇPES HYDROLOGIQUES Etiage: 25 au Crue maximale: ~/s. 514 m3/s. Pluviométrie moyenne: Volume écoulé : Lame écoulée : 1819 mm m3 998 mm Déficit d'écoulement: 821 mm Coefficient d'éooulement : 54,9 % Module annuel: Débit spécifique 427 m3/so 31,1l/sokm2 2.- CARACTERISTlCPES HYDROLOGIQUES INTERiJ:JUUELLES. Etiage minimal observé 1 et Crue maximale observée Module moyen annuel : No~bre d'années prises en compte mts. : m3/s / OBSERVATIONS.

25 STATIOF ;,]C;Ü à G[J/IBONA lmcien numéro : 8 SUPERFICI! ])U~B;i.S~pJ VERSANT 20 Octobre 1951 Codification ~ LLTlTUOFJ l ~!,,oc STl.TION 303,57 m Sti~:.g: : Cru,. maximale P lu",'iométrie moyenne : Vollme 600u18 : 1786 mm m mm DéÎ ch 0 t '.3coulemen-c Coeficicmi; d1écoulement 709 mm 60,3 % Mod,le 8.TI.llUel : D3"b::,t spé:jifique 212 m 3 js 34,2 l/s. km 2 Etiage minimal observé 5 au m 3 js Cruo maximale observée m 3 /s Module moyen annuel : 205 m3 js Nom'1re d'années prises en compte 23 Relevés limnimétriques lllcomplets en saison sèche.

26 -17- STLTION : l~i~u~ à TCB1KJ~IKA Imcien numéro : 9 SUPERFICIE nu BASSIN VERS1~T Km2 Codification : DATE D'OUVERTURE: 8d.52 ALTITUDE DE L,A STJ~TION : 310 m 1.- Cl.RACTERIS'fIQUES HYDROLOGIQUES Etiage: Crue maximale: Pluviométrie moyenne Volume écoulé : Lame écoulée 1827 mm m3 840 mm Déficit d'écoulement Coefficient d'écoulement Module annuel : Débit spécifique 534 m3/s 26,6 1/s.km Cli.RACTERISTIQUES HYDroLOGIQUES INTERANNUELLES. Etiage minimal observé m3 /s Crue maximale observée m3 /s Module moyen ann~el : 612 m3 /s Nombre d'années prises en oompte OBSERVATIONS.

27 STATION l~i~ffi à OKOYO l.ncien numéro 10 SUPERFI CIE DU BASSIN VERSi.NT, Km2 Codification Di.TE D'OUVI;RTURE ALTITUDE DE Li:,. STATION 350 m 1.- Cl.R1J.CT"ERIS TI QUES HYDROLOGI gjes 1974 Etiage: Drue maximale: m 3 /s 359 m3/s Pluviométrie moyenne Volume écr)ulé Lam.) écoulée. Déf:~ci t d'écoulement Coefficient d'écoulement: 1874 mm m3 170 mm 704 mm 62,4 % Module annuel : Débit spécifique 300 m3/s 37,1 lis. km ClUU.CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERANNUELLES. Etiage minimal observé 11 au Cru3 maximale observée m3/s 579 m 3 /s f.1odule moyen annuel: 339 m 3 /s Nombre d'années prises en compte OBSERVATIONS

28 STATION KOMO à OLOI{BO Ancien numéro 11 SUPERFI CIE DU BASSIN VERS1...NT Km 2 Codification ij..ti'iude DE Li:.. STATION 330 m 1.- ClW.CTI:RISTI~pESHYDROlOGHpES 1974 Crut, maxi)r:ale : ,98 m3/s 60,8 m 3 /s PluvioméiJ.'ie moyenne VOll me écr.'ulé : DéLcit d'écoulement Coefficient d'écoulemeni 1758 mm 628, m mm 19,1 % Module annuel : 19,9 m3 /s Débit spécifique: 10,7 l/s. km C.tJU.CTERISTIÇpES HYJ)ROLOGIQUES INTERi.NNUELLES Etiage minimal observé Crue maximale observée o 322 6,60 m3/s 83,7 m3/s Modl.le moyen annuel : 23,3 m3/s No~)re d'années prises en compte: OBSERVA'.::IONS

29 STL.TION LEKORY à MBOm'IA Ancien numéro 13 SUPERFICIE DU BASSIN VERSliliT 226 km2 Codification DI.TE D'OUVERTURE.l.LTITUDE DE LL STATION 350 m 1.- CARl.CTERIS TIQUES HYDROLOGIQUES 1914 Etiage : Cn!') maxülale : Pluviométrie moyenne 1918 mm Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d l écoulement Coefficient d'écoulement Module annuel: Débit spécifique 2.- CAPJ.CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERl.N1':!!:LEL!,ES Etiage minimal observé Crue maximale observée: OBSERVLTIONS : A la suite des travaux d'aménagement du pont, l'échelle et la borne de nivellement ont été détruite en Juillet La station a été reinstallée en décembre 1913, mais l'étalonnage a changé et n'est pas encore très sûr.

30 STL.TION: LIKOULIJ~-MOSSAK.A à NTOKOU-lù:lrlE l.ncien numéro 14 SUPERFI CIE DU BASSIN VERSLNT : Km 2 Codification D.aTE D'OUVERTURE 'Mars ALTITUDE DE Li. STATION 300 m 1.- CJ.Rt.CTERI ffitiques HYDROLOGIQUES 1974, Btiage : Crue maximale Pluviométrie moyenne Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit~d'écoulement Coefficient d'écoulement Nodule annue,l : Débit spéci/ique 2.- Cl..Ri.CTERISTI0.UES HYDROLOGIQUES INTEIWmUELLES Etiage minj.mal observé Crue maximéù.e observée Modu:i.e moyi\ll annuel: No mbre d'al'né.8 prises en compte 3.- OBSERV~TIONS Cette station n'a pu être visitée depuis 1971, les lectures sont très douteuses. De plus, l'étalonnage est très insuffisant pour les hautes eaux.

31 ST1.TION LIKOUi.Ll'.-MOSS.lWi à ~!lakoul. Lncien numéro 15 SUPERFICIE DU BASSIN VERSilNT Km2 Codification D.lI.TE D'OUVERTURE: ALTITUDE DE LA STATION: 322 m 1.- C1JU.CTERISTIQUES HYDROLOGIQPES 1974 Etiage : Crue maximale Pluviométrie moyenne 1669 mm Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement: Coefficient d'écoulement: Modul e annuel : Débit spécifique 2.- Cl.RACTERISTIQUES HYDroLOGIQUES InTERJ.mmELLES. Etiage minimal observé Crue maxi~ale observée: m 3 /s 631 m3/s Module moyen annuel : 229 m 3 /s Nombre dt~nnées prises en compte OBSERVATION~ Nombreuses lacunes dans les observations en 1974 notamment pour les cotes inférieures à 100 cm et supérieures à 300 cm.

32 STATION LIKOULIJ1-MOSSAIU, à ETOUIvIBI 1l.ncien numéro 16 SUPERFI CIB DU K.SSIN VERSANT Codification DiTE D'OUl'EETURJ Janvier 1951 l~tltude j1e LA STATION 380 m Eti~e : 27.8 au Cru~ maximale: C> lnj.. à inf. à 43 m 3 /s 290 m 3 /s Pluviométrie moyenne 1641 mm Volume écoulé : L3.Œp écoulée : Déflcit d'éooulement : CoG~ficient d'écoulement D(51: :~-L spécifique 2.- CJ.Ril.CCŒRISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERJ...NNUELLES Et: age m:nimal observé Cn'.e maximale observée IvIoè ulo moyen annuel : NOftbre d fannées prises en compte: 153 m3/s 15

33 - 24- STATION KOUYOU à LIIJNEGUE Ancien numéro 17 SUPERFICIE DU BASSIN VERSiINT.: Km 2 Codification D~TE D'OUVERTURE h-ltitude DE L1.. STl.TION 300 m 1.- CARL.CTERISTIqUES HYDROLOGIQUES 1974 Etiage: Crue maximale Pluviométrie moyenne 1771 mm Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement: Coefficient d'écoulement: Module annuel : Débit spécifique: 2.- CI..Ri:..CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERiJlJNUELLES Etiage minimal observé m 3 /s Crue maximale observée m 3 /s. Nodule moyen annuel. Nombre d tannées prises en compte m3/s 3.- OBSERVJ:..TIONS : Lectures souvent douteuses en 1974.

34 STi.TION : KOUYOU à EWO (aval) l.ncien munéro 18 SUPER]!CIE DU B~SSIN VERSLNT 985 Km2 Codification Di.TE D'OUVERTURE: altitude DE Li. STATION: 425 m 1.- Cl~RACTERISTIqUESHYDROLOGIQUES 1974 Etiage: Crue maximale: ,6 m 3 /s 47,9 m 3 /s Pluviométrie moyenne Volume écoulé : 1886 mm 993, m3 Lame écoulée : 999 mm Déficit d'écoulement 887 mm Coefficient d'écoulement 53,0 % filodule anr.uel : Débit spécifique: 31,2 m 3 /s 31,7 lis. kit? 2.- C1ŒlI.CTERIST::Ç1JES HYDroLOGIQUES INTERANNUELLES Etiage minimal observé: :. Crue maxiuale observée ,6 m 3 /s 54,5 m 3 /s Module moyen annuel: 35,6 m3/s Nomore d'~ées prises en compte OBSERVA.TION~

35 STÂTION NGOKO à TSONGO SUPERFICIE DU Bl~SSIN VERS1~T Km 2 lillcien numéro : 23 Codifioation Di'..'!'E D'OUVERTURE.LLTITUDE DE Lh. STL:.TION 370 m 1.- CARACTERIST!gUES HYJ)ROLOGlQUES 1974 Etiage : Crue maximale : ,0 m3/s 59,8 m 3 /s Pluviométrie moyenne 1891 mm Volume écoulé : 998, m3 Lame écoulée : 646 mm Déficit d'écoulement: 1245 mm Coefficient d'écoulement. 34,2 %. Module annuel : Débit spécifique 31,7 m 3 /s 20,5 l/so km Cf..RLCTERI ST! QUES HYJ)ROLOGI gues INTERJJrnUELLES Etiage minimal observé ,3 m3/s Crue maximale observée m 3 /s Module moyen annuel : 36,0 Nombre d'années prises en compte OBSERV~TIONS

36 ST1.TION : LESSEBE à L.NDZOKO Lncien numéro 25 SUPERFICIE DU BASSIN VERSLNT 395 krn 2 Codification DATE D'OUVERTURE: LLTITUDE DE Li:,. STATION: 400 m 1.- Ci..R{~CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES 1974 Etiage : Crue maximale : Pluviométrie moyenne : 1700 mm Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement Coefficient d'écoulement Module annuel : Débit spécifique 2.- CIJtJ.CTERISTIQUES HYDROLOGIQJJES INTERLNNUELLES ~iage minimal observé Crue maximale observée: ~bdule moyen annuel : Nombre d'années prises en compte 3.- OBSERV~TIONS Etalonnage inexistant pour les hauteurs supérieures à 150 cm.

37 Ancien nwnéro Km2 Codification DATE :u fol'îg~" ,-,._ mm Coeff~ci0nt d'écoulement D6bit.::,:ôci:Pique 20- C!.R}.CTY.J~I31'1 QUES HYDROLOGIQ.UES _INTERiû'JNUELLES Etia;;e mili-,.,,:,j. observé ,2 m 3 /s 81,6 m 3 /s.~,(. :/t.'-1..,.'88 :L'lnaisistes en 1974

38 ST1.TION MJ~mILI à YENGO l~cien numéro : 27 SUPERFICIE DU BASSIN VERS1.NT Km 2 Codification D~TE D'OUVERTURE : l..ltitude DE LA STll.TION : 335 m 1.- CL.Rli.CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES 1974 Etiage: Crue maximale : Pluviométrie moyenne Volume éooulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement Coefficient d'écoulement :Module annuel : Débit spécifique : 1644 mm m mm 1166 mm 29,1 % 182 m3/s 15,1 lis. km C1Jù'.CTERISTIQUES HYDROLOGI<pES INTERiJOOJELLES Etiage minimal observé 2(; ,2 m3/s Crue maximale observée m 3 /s Module moyen annuel : 184 m3/s Nombre d'années prises en compte OBSERVl..TIONS Station fermée de fin 65 - Reôu~orte;en Juillet 66.

39 STii.TION SLNGHA à OUESOO Ancien numéro : 28 SUPERFICIE DU BASSIN VERSl~T Km 2 Codification D1..TE D'OUVERTURE : 1947 LLTITUDE DI; L1. ST.ATION : 235,787 m 1.- CJ~CTERISTI8UES HYDroLOGIQUES 1974 Etiage: Crue maximale : Pluviométrie moyenne Volume écoulé : Lame écoulée : m3 356 mm Déficit d'écoulement Module annuel : Débit spécifique 1790 m3/s 11,3 lis. lan CAR1~CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERiJfNUELLES Etiage minimal observé m3/s Crue maximale observée m 3 /s... - I\lodü.le moyen annuel m 3 /s Nombre d'années prises en compte OBSERV1.'rIONS

40 STATION DJ1~ à UGBLhi: (Fort~Souffla;y) SUPERF'I CIE DU B/~SSIN VERS/~T : Km 2 l~cien numéro : 30 Codification Dl~TE D'OUVERTURE Mai 1954 l.ltitude DE LI. STJ.TION 348 m 1.- Cl.Rll.CTERISTIqJES HYDROLOGIQUES 1974 Etiage: ,0 m 3 /s Crue maximale: m3 /s PluvQométrie moyenne Volume écoulé : Lame écoulée : m3 388 mm Déficit d'écoulement Coefficient d'écoulement Module annuel : 475 m3 /s Débit spécifique 12,3 l/s. km CAR.t..CT'3RISTIQUES HYDROLOGIQUES INTERl'.NNUELLES Etiage minimal observé ,0 m 3 /s Crue maximale observée sup. à 800 sup. à 1910 m3 /s Module moyen annuel : 440 m 3 /s Nombre d'années prises en compte OBSERVùTIONS Station fermée de juillet 65 à avril 67.

41 ST~TION LIKOU~Li.-~UX-HERBES à BOTOUiJLI il.ncien numéro 31 SUPERFICIE DU BASSIN VERSANT Km2 Codification Di.TE D'OUVERTURE: Octobre 48 1.LTITUDE DE U STATION 310 m 1.- ClJU.CTERISTIQUES HYDROLOGIQUES 1974 Etiage: Crue maximale: $0,8 m 3 /s 681 m3/s Pluviométrie moyonne Volume écoulé : Lame écoulée : Déficit d'écoulement~: Coefficient d'écoulement 1608 mm m3 390 mm 1218 mm 24,3 7b ~lodule annuel : Débi t spécifique 307 m 3 /s 12, 4 lis. km CiJtl.CT.ERI STI gues HYDROLOGI gues INTERi.NNUELLES Etiage minimal observé CruE maximale observée m 3 /s 777 m 3 /s ModLle moyen annuel : Nomr,re d'années prises en compte 30- OBSERH.TIONS

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

" Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables "

 Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables " Gestion des données issues du réseau de mesures par ir Sébastien Gailliez Plan de l exposé 1. Introduction 2. Réseau de mesures 3. Base de données AQUALIM 4. Gestion du réseau de mesures 5. Logiciels

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE WMO / OMM Projet Volta-HYCOS Module de formation en Expertise hydrologique et GIRE Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE 2iE (Ouagadougou) - Mars 2007 IRD - Unité OBHI (Observatoires

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,..

ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,.. F.A.C. D'AIDE ET DE COOPÉRATION ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL.,,_.,...,,...,..... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - ntr...,.., D'EX~CUTION DU BARRAGE DE Marché

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives

A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives '. A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives,----------------- ~rassurance La sante ::>regresse avec vou s Avenant n 8 à la convention

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

NOTES D INFORMATIONS GENERALES

NOTES D INFORMATIONS GENERALES NOTES D INFORMATIONS GENERALES La présente note d informations a pour but de fournir aux entreprises désireuses de participer à l appel d offre ouvert local certain nombre d éléments leur permettant d

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

TEPZZ 6Z786 A_T EP 2 607 862 A1 (19) (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 1/56 (2006.01) F23N 5/18 (2006.

TEPZZ 6Z786 A_T EP 2 607 862 A1 (19) (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 1/56 (2006.01) F23N 5/18 (2006. (19) TEPZZ 6Z786 A_T (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 26.06.13 Bulletin 13/26 (1) Int Cl.: G01F 1/6 (06.01) F23N /18 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 114470.

Plus en détail

Monitoring socio-économique

Monitoring socio-économique Monitoring socio-économique Participation des personnes d origine étrangère au marché du travail 28 janvier 2014 LE MONITORING SOCIO-ECONOMIQUE? C est quoi? : Un outil qui permet de mesurer la participation

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez.

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez. Test d homogéné$é Y. BRUNET-MORET Ingénieur hydrologue, Bureau Central Hydrologique Paris RÉSUMÉ Présentation d un test d homogénéi.té spécialement conçu pour vérijier Z homogénéité des suites chronologiques

Plus en détail

Le package bibleref-french

Le package bibleref-french Le package bibleref-french Maïeul Rouquette & Raphaël Pinson raphink@gmail.com 3 novembre 2014 Résumé Le package bibleref-french fournit une traduction français du package bibleref. Table des matières

Plus en détail

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale M AT E R IEL L OG ICIEL D OC UM E N T AT ION 1 L équipement informatique pour le module EECA Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale 1. Composition

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

PRINCIPES DE GESTXOY. ljectifs : thodes pédagogiques. CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT. * Travaux de réflexion personnelle

PRINCIPES DE GESTXOY. ljectifs : thodes pédagogiques. CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT. * Travaux de réflexion personnelle CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT PRNCPES DE GESTXOY,leau : L Fondamentale et appliquée - Mention Gestion lume horaire : Cours 4 H ; TD 3 H mbre de crédits : 04 ljectifs : :ours de Principes de gestion vise trois

Plus en détail

D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées

D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées Arithmétique des courbes elliptiques Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées 1/20

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Chap 1 L Amortissement des immobilisations

Chap 1 L Amortissement des immobilisations Chap 1 L Amortissement des immobilisations Objectifs : Etre capable de 171 préparer les travaux de fin d'exercice collecter les informations d'inventaire établir les plans d'amortissement des immobilisations

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04 Patentamt JEuropâisches European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 549 535 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt : 928112.1 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04 (22) Date

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr 1 Logo de l Université Université: IBN TOFAIL Établissement: Ensemble des établissements de l université http://www.univ-ibntofail.ac.ma Présentation du CRU de l UIT Auteur

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE. SMI AlgoII

ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE. SMI AlgoII ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE 1 2 Comment choisir entre différents algorithmes pour résoudre un même problème? Plusieurs critères de choix : Exactitude Simplicité Efficacité (but de ce chapitre)

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

mesure des débits et des volumes dérivés par les canaux gravitaires

mesure des débits et des volumes dérivés par les canaux gravitaires mesures limnimétriques 2009 Depuis la loi sur l Eau de 1992, précisée par celle de 2006, tous les volumes d eau prélevés dans le milieu naturel doivent être mesurés, et ce, pour permettre une meilleure

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com MINI ME MODE D EMPLOI www.dolce-gusto.com SOMMAIRE CONSIGNES DE SÉCURITÉ....3-4 VUE D ENSEMBLE....5 GAMME DE PRODUITS....6-7 PREMIÈRE MISE EN SERVICE....8 PRÉPARATION D UNE BOISSON....9 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009 Freetown, octobre 2009 Introduction La stabilisation des taux

Plus en détail

!"#$%#&%'()(#(% *+%,-)#("%+&($+.$+&+#$%+#$"./+&%

!#$%#&%'()(#(% *+%,-)#(%+&($+.$+&+#$%+#$./+&% "#$#&'()(#( *+,-)#("+&($+.$+&+#$+#$"./+& #$" $ &'()*$+,,-./'0'(1$/'(2'*3/$45*6$7*68/*9*4:$/;'$(3$8$($

Plus en détail

Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14. Maroc Janvier 2010 Français. Passenger

Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14. Maroc Janvier 2010 Français. Passenger Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14 Maroc Janvier 2010 Français Passenger i CHAPITRE 14 PROCEDURES LOCALES PREAMBULE: Ce document (Chapitre 14) couvre les procédures opérationnelles

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

SECTION 5 PERFORMANCES

SECTION 5 PERFORMANCES TABLE DES MATIERES Page LIMITATION ACOUSTIQUE 5.2 CALiBRATION ANEMOMETRIQUE 5.3 COMPENSATION AL TIMETRIQUE 5.4 VITESSES DE DECROCHAGE 5.5 COMPOSANTES VENT 5.6 AVERTISSEMENT 5.7 INFLUENCE DE L'ALTERNATE

Plus en détail

parisien de tontine chinoise

parisien de tontine chinoise La Kntine. M. Lelart. Ed. AUPELF-UREF. John Libbey Eurotext. Paris 0 1990, pp. 95-108. 5 Un exemple parisien de tontine chinoise Thierry PAIRAULT CNRS. Centre de recherche et de documentation sur la Chine

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! "&#& * 4(5!)"46"1" 1

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! &#& * 4(5!)461 1 !" ()*(+),(!*(! $'* ) ##1*)(((21 3! # "#"#$%"#&$./0!. $'! "&#& "#$## * 4(5!)"46"1" 1 ' 6 00 6< 46 4 4 9 0 0 ' * 04 47 6 8: 06< 46 5 (++,%& 1 6 = 4 7@5 ()*%"%+&! 6< 44 =' ' ' 4>0' 0' 9 44 7'?@5 0 4 7 6

Plus en détail

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien.

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. L amortissement linéaire Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. Le calcul L amortissement se calcule comme suit : base x taux x (temps / 360) Prorata temporis La première année

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Josef KAISER - Jean LACROIX

Josef KAISER - Jean LACROIX SERVICES D'ELECTRONIQUE DE SACLAY Section d'assistance Electronique Générale (SES/SEG/R-75-35) Nomenclature Programme : 0140 Y Saclay, le 26 mai 1975 2 Ispra nuclear electronics symposium. Stresa (italy),

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Version 2: 13.11.2014 Livret de formules Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Economie d entreprise Boulangère-Pâtissière-Confiseuse CFC Boulanger-Pâtissier-Confiseur

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Modélisation des lois multidimensionnelles par la théorie des copules

Modélisation des lois multidimensionnelles par la théorie des copules Modélisation des lois multidimensionnelles par la théorie des copules Grégoire Mercier jeudi 9 novembre 26 Contenu 2 Mesure de dépendance Lien avec les copules 3 Estimation de l information mutuelle Estimation

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

STATION MÉTÉO «DAVIS VANTAGE PRO2» DOSSIER DE PRÉSENTATION

STATION MÉTÉO «DAVIS VANTAGE PRO2» DOSSIER DE PRÉSENTATION «DAVIS VANTAGE PRO2» DOSSIER DE PRÉSENTATION Pascal BARONI JeanLuc PADIOLLEAU Version du 19 septembre 2011 1ère STI2D spécialité SIN Lycée Jacques de Vaucanson 1 Rue Védrine 37000 TOURS 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques?

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? Feuillet 3 CAHIER DE CATÉCHÈSE famille Dans le noir, je l'entends qui m'appelle ÉTAPE1 Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? (livre, chapitre et verset) Le mot «Bible»

Plus en détail

SYNTHESE : FONCTIONNEMENT DU CHENAL DE L ATELIER (Commune de La Tremblade)

SYNTHESE : FONCTIONNEMENT DU CHENAL DE L ATELIER (Commune de La Tremblade) Section Régionale de la Conchyliculture Poitou-Charentes CENTRE RÉGIONAL D EXPÉRIMENTATION ET D APPLICATION AQUACOLE Réseau Conchylicole en Marais Salé : SYNTHESE : FONCTIONNEMENT DU CHENAL DE L ATELIER

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN AIM To cite this version: Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN

Plus en détail

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement.

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement. Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise Identité Visuelle Editions Site Internet Marketing Référencement Photo/ Vidéo Agence Saison d Or :: Exemple d une action liée au Périgord Noir Jeu Concours

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur

Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur Michel RAYMOND(') Résumé L analyse statistique des tests insecticides fait appel à des calculs log-probit qu il est difficile

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

l-l _ ç"ï$ t--!-- I --l ryle'ryil _ -l-- r L; ;;-ilr;*, *orrra - t:ooros:ooo I N I ro eenhrilr âhm ltoeroo[ii, i * i.

l-l _ çï$ t--!-- I --l ryle'ryil _ -l-- r L; ;;-ilr;*, *orrra - t:ooros:ooo I N I ro eenhrilr âhm ltoeroo[ii, i * i. Université Abou Bekr Belkaid Tlemgen ç"ï$ L;o' Faculté: Sces Economiques,sces commerciales et Sces de gestion Département: Sces Economiques, Sces commerciales et de ges Année Universitaire: 2013 2014 I

Plus en détail