N 33 - Janvier 2015 TOUS ACTEURS DE NOTRE REGION PANIERS FERMIERS À DOMICILE : PRODUIRE ET CONSOMMER LOCAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 33 - Janvier 2015 TOUS ACTEURS DE NOTRE REGION PANIERS FERMIERS À DOMICILE : PRODUIRE ET CONSOMMER LOCAL"

Transcription

1 N 33 - Janvier 2015 Photo de Christine LE DREAU, finaliste du concours photos «Regard Agri» 2014, organisé sur la page facebook de Générations Agri. TOUS ACTEURS DE NOTRE REGION PANIERS FERMIERS À DOMICILE : PRODUIRE ET CONSOMMER LOCAL PREVENTION COMMENT ÉVITER LES ACCIDENTS EN ÉLEVAGES PORCINS S assurer à Groupama Loire Bretagne, ce n est pas seulement bénéficier de services et de tarifs attractifs c est aussi contribuer à faire vivre notre région! En ce début d année 2015, Générations Agri souhaite saluer les femmes et les hommes qui partagent nos valeurs et s engagent au quotidien pour dynamiser le grand Ouest. Notre nouvelle rubrique «Tous acteurs de notre région» a pour objectif de valoriser les initiatives en faveur de l agriculture de proximité. A découvrir page 2. facebook.com/generationsagri Rejoignez-nous également sur notre page facebook générations agri et accédez quotidiennement à l'information de Groupama Loire Bretagne aux professionnels agricoles

2 [ 100% reportage ] L un des clients du réseau a laissé à Marie-Laure un panier en osier pour qu elle y prépare sa commande. Je souhaite développer la livraison de paniers, plus facile à gérer que la vente sur les marchés PANIERS FERMIERS À DOMICILE : MARIE-LAURE LE GAL, AMBASSADRICE DES PRODUCTEURS LOCAUX 2 Bien décidée à s installer et vivre dans sa commune d origine, Marie-Laure Le Gal, 30 ans, a eu l idée de créer le service qui lui manquait : pouvoir se fournir en produits fermiers dans un rayon resserré autour de Bubry (Morbihan). Aujourd hui, elle anime un réseau de distribution d une quarantaine de producteurs locaux pour lesquels elle joue les ambassadrices auprès de sa clientèle. Un «microcircuit» qui, à sa façon, souhaite redonner du sens au mot «consommation». PRODUITS LOCAUX ET FERMIERS À BUBRY Le claquement de portière rompt brièvement la tranquillité de la cour. Marie-Laure Le Gal vient de prendre place au volant de sa fourgonnette réfrigérée. Contact! C est parti pour la tournée hebdomadaire de collecte chez ses fournisseurs en produits laitiers. Mais point de grossiste ou d entrepôt frigorifique sur la feuille de route. Derrière les yaourts, les fromages ou le beurre que Marie-Laure va revendre à sa clientèle, il y a d abord des visages et des prénoms : ceux des fermiers et producteurs artisanaux avec qui elle travaille depuis Ce matin, la jeune femme fera la bise à Paul, Marie-Laure, Annie et Yann, sans oublier - en passant - de s arrêter chez Gwenaëlle au moulin de Sébrevet, prendre livraison de quelques kilos de farine.

3 «Ils savent que je vais venir, mes commandes sont prêtes quand j arrive». Visiblement la confiance règne, élément indispensable pour fonctionner sereinement entre professionnels, ce que la jeune femme confirme aussitôt : «eux me font confiance pour représenter leurs produits, moi je le fais sur la qualité et la régularité des livraisons. Avec le temps, on apprend à se connaître et à s apprécier. Désormais je suis capable d expliquer à un client l évolution du goût d un fromage ou bien d une viande en fonction de la saison ou de l alimentation des animaux. Plus qu une simple vendeuse, je connais mes produits et surtout ceux qui les produisent!» Au delà des mots, les regards bienveillants et l accueil qu on lui réserve en disent tout autant sur la qualité de la relation établie. PRODUIRE ET CONSOMMER LOCAL C est qu avant de contacter un producteur, Marie-Laure s impose des critères de sélection en accord avec l éthique «maison». «Le premier, c est la proximité. Il doit se trouver dans un rayon d une trentaine de kilomètres du dépôt, sauf pour quelques produits exceptionnels. Au départ je m étais fixée un rayon plus large, mais je me suis aperçue qu il y avait déjà suffisamment de monde dans les 20 km autour de Bubry Second critère, le type d exploitation : il faut que ça soit une structure à taille humaine. Un producteur travaillant seul ou en couple, engagé dans une démarche plus qualitative que quantitative et qui, dans la mesure du possible, s efforce de se fournir et de vendre «local». Troisième critère : quelqu un qui se soucie de l environnement, limitant les intrants et respectant le bien être animal». A suivre Marie-Laure dans sa tournée comme dans ses propos, on comprend vite la dimension quasi-militante de la démarche. Première cliente de son réseau, elle sait ce qu acheter local signifie : «Il faut de la volonté, les gens habitués à faire leurs courses en supermarché ont du mal à franchir le pas : peur des goûts qui changent parce que non standardisés, peur de payer plus cher, peur de changer de logique et de n acheter que le nécessaire. Bref, peur de consommer moins pour consommer mieux!» Déjà quatre ans que Marie-Laure se bat pour faire vivre son «microcircuit» dans ce petit coin de Bretagne. Sa formation initiale en vente et communication a débouché sur une brève expérience dans l évènementiel, puis Marie-Laure est revenue s installer à Bubry Il faut de la volonté, les gens habitués à faire leurs courses en supermarché ont du mal à franchir le pas : peur des goûts qui changent parce que non standardisés, peur de payer plus cher, peur de changer de logique et de n acheter que le nécessaire. en 2009 avec en tête cette envie de consommer différemment. Mais pas facile de se fournir dans un circuit parallèle quand celui-ci n existe pas Après avoir occupé plusieurs petits jobs dans l animation ou l agroalimentaire, la jeune femme s est décidée à créer sa propre activité. En 2010, elle a suivi une formation à l AFPA de Lorient pour accompagner la mise en œuvre de son projet, puis le démarchage a débuté: «certains producteurs m ont suivi tout de suite Mais le premier jour de marché, il gelait et je n ai pas vendu grand-chose!». Depuis, l emploi du temps de Marie-Laure s est bien rempli. Une vie de labeur, parfois rude, mais elle l aime et assume son choix. Pour elle, pas de doute, le jeu en valait la chandelle : «oui, je me sens à ma place. Quand on cherche à avoir une vie simple, on n a pas besoin de gagner beaucoup d argent!» PLUS QU UN CHOIX, UNE VOLONTÉ Voilà pour le profil type du producteur. Quant à la clientèle, Marie-Laure en distingue deux : «il y a celle qui cherche avant tout du service, celui créé par le réseau, à savoir : pouvoir consommer local sans avoir à faire le tour des fermes. Et puis celle qui recherche le lien producteur-consommateur, plutôt une clientèle de marchés». 3

4 Marie-Laure Le Gal récupère sa commande chez Yann Guéhenec (Fromagerie d Eugénie à Languidic). «Je connais les producteurs et les mets autant en avant que leurs produits. C est ma façon d encourager et de soutenir la vie de ces petites exploitations et des familles qu elles font vivre». COMMENT ÇA MARCHE? Comment se faire livrer un panier de produits locaux par Marie-Laure? [Laitages, légumes maraichers, charcuterie, volaille, viande, épicerie...] 4 En consultant son catalogue, vous constituez votre panier par mail ou téléphone avant le lundi soir. Dès le mardi, Marie-Laure fait le point, regroupe ses commandes et les transmets à chaque producteur. Ses tournées de collecte effectuées, les produits sont stockés au dépôt à Bubry. Une fois préparée, votre panier est livré avant la fin de semaine, à domicile ou en point de regroupement sur un secteur géographique s étendant de Pontivy à Lorient (axe Nord-Sud) et de Baud à Guémené sur Scorff (axe Est-Ouest). La livraison peut vous être offerte, son coût variant en fonction de la distance et du montant commandé. «Pour bien coller à la saisonnalité, j adresse chaque semaine par mail la liste des produits, des fruits et des légumes disponibles. J y ajoute même une ou deux recettes pour donner aux clients des idées gourmandes». Parallèlement, Marie-Laure propose ces produits fermiers et locaux sur quatre marchés de proximité à Quistinic, Melrand, Hennebont et Bubry (le vendredi), ainsi qu à son dépôt le samedi matin. Produits locaux et fermiers Marie-Laure Le Gal Nistoir Coëtano BUBRY

5 [ 100% reportage ] PRODUITS LIVRÉS : ASSURER LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DES CONSOMMATEURS L initiative de Marie-Laure permet aux acteurs de son «microcircuit» de s investir à leur échelle dans la protection de l environnement. Qu en est-il de la protection des producteurs engagés dans son réseau de distribution? Pour les accompagner, Groupama les protège «de la fourche à la fourchette» : en complément de la responsabilité civile «Produits livrés», la garantie «Kit sanitaire» apporte une protection en cas de contamination des produits provenant de l exploitation. Sécurité alimentaire, hygiène, traçabilité, etc. les agriculteurs sont de plus en plus sollicités. Lorsque vous livrez vos produits issus de votre activité, votre responsabilité peut être engagée s ils n offrent pas la sécurité à laquelle votre acheteur ou revendeur peut s attendre, et occasionnent un dommage. 2 GARANTIES POUR 2 FOIS PLUS DE SÉCURITÉ La responsabilité civile «Produits livrés» permet de couvrir les conséquences des produits défectueux après la livraison et de prendre en charge les frais de retrait de marchandises. Groupama peut prendre en charge les dommages corporels, matériels et immatériels consécutifs causés par les produits défectueux (après la livraison) ainsi que les frais que vous devez engager pour les retirer du marché et les détruire. Afin de renforcer votre protection, Groupama vous propose également de prendre en charge grâce au «Kit sanitaire» : n la valeur des produits contaminés livrés et en stock ainsi que leur destruction, n les frais de décontamination de l atelier de transformation, n les frais de communication nécessaires au rétablissement de l image de marque de votre exploitation. 5

6 [ 100% prévention ] PRÉVENIR LES ACCIDENTS D ÉLEVAGES PORCINS Ventilation en panne, thermostat d alarme mal réglé, alarme non transmise ou non réception de l appel, ouvertures automatiques défaillantes : les causes d étouffement de porcs sont souvent multiples. Depuis quelques années, l évolution des constructions de bâtiment et des techniques de ventilation entraînent de nouvelles origines de mortalité des animaux : ventilation centralisée, truies en DAC (Distributeur Automatique de Concentré)... 6 EN VENTILATION CENTRALISÉE : TEMPS DE RÉACTION LIMITÉ! Dans les bâtiments fonctionnant en ventilation centralisée, une coupure générale électrique peut entraîner un étouffement important en très peu de temps. > Il est donc impératif d assurer une bonne sélectivité électrique dans le bâtiment et sur l élevage pour éviter un arrêt total de la ventilation. > Pour éviter la survenance d un sinistre par étouffement, outre l alarme, des ouvertures automatiques sont également fortement recommandées. LES TRUIES EN DAC Dans le cadre de la mise aux normes «bien-être», certains éleveurs ont choisi de loger les truies en système DAC. La puce électronique qui équipe chaque truie permet notamment le tri automatique ou manuel des animaux. Plusieurs dysfonctionnements ont été constatés : porte de tri restée accidentellement en position manuelle, porte de tri bloquée par exemple par un «jouet» (ballon ) ou par un autre élément extérieur, case tampon en zone de tri occupée : la zone de tri devient alors trop petite pour accueillir tous les animaux. Le troupeau peut alors être dirigé vers une zone de tri inadaptée, les truies s entassent et meurent asphyxiées. QUELQUES PRÉCONISATIONS POUR ÉVITER CE GENRE D INCIDENTS : > Retirer les ballons crevés et privilégier par exemple les chaînes. > Tri forcé : un voyant lumineux indique la position de la porte sur le boitier de commande et/ou sur l ordinateur de gestion.

7 Exemple de conduite dynamique avec tri > Tri automatique : une programmation du nombre d animaux accepté dans la case de tri est une fonction à activer sur l automate lors de la mise en service du système. Lorsque le nombre d animaux est atteint, la barrière reste en position fermée. Pour ces deux cas, lorsque le nombre d animaux autorisé dans la case de tri est accidentellement dépassé, une transmission d une information vers la centrale d alarme de l élevage pourrait être envisagée. Le bon fonctionnement des capteurs («contact» ou «optique») est à surveiller régulièrement (nettoyage ). > Une barrière de sécurité équipée d un vérin qui s ouvre entre la zone de tri et la zone de vie en cas de forte pression des animaux doit être activée : > Si existence d'une case tampon en zone de tri, prévoir un contacteur signalant la porte fermée de la zone tampon qui emet un signal lumineux ou transmet une information sur l ordinateur. Case tampon occupée lors du tri > diminution de la surface de la zone d accueil Ventilateur HS Rupture abreuvoir RETOURS D EXPÉRIENCES SUR QUELQUES SINISTRES ET RECOMMANDATIONS PRÉVENTION : COUPURE DE COURANT Les anciens bâtiments sont quelquefois protégés par un unique dispositif différentiel. Un défaut électrique peut donc entraîner une coupure générale dans le bâtiment et donc un arrêt total de la ventilation Aussi, il est important d assurer une bonne sélectivité électrique dans le bâtiment (sélectivité horizontale en séparant les différents circuits : ventilation, lumière, prises de courant ) et sur l élevage (sélectivité verticale). VENTILATEUR «ARRÊTÉ» DANS UNE SALLE Un entretien insuffisant des conduits de ventilation (cheminées d extraction «encombrées» ), un ventilateur vieillissant peuvent entraîner le blocage mécanique du ventilateur ou le déclenchement de la protection électrique du moteur Il est donc capital de vérifier et d entretenir régulièrement les installations de ventilation. CIRCUIT D EXTRACTION D AIR COLMATÉ Une fuite d eau dans la salle (rupture accidentelle d une canalisation, tuyau arraché par un cochon ) et/ou un niveau de lisier trop élevé, peut entraîner dans certains cas (aspiration de l air vicié sous les caillebotis) une absence de renouvellement d air dans la salle et donc une asphyxie des porcs. TRANSMISSION DÉFAILLANTE D UNE ALARME Centrale d alarme ou transmetteur téléphonique inopérant (batterie HS, transmetteur «grillé» par un orage, box internet indisponible par exemple par une coupure de courant ), téléphone portable sur arrêt ou en zone de non réception sont parfois constatés. Il est indispensable de tester régulièrement le système d alarme, de programmer convenablement le transmetteur (4 numéros dont au minimum un téléphone fixe sans alimentation électrique), de changer régulièrement les batteries, mais aussi de protéger le système d alarme contre les surtensions d origine atmosphérique Une double transmission téléphonique par un transmetteur GSM, la gestion des alarmes par un télésurveilleur sont des solutions proposées par Activeille (réception 24/24, essai quotidien de la transmission du système de télésurveillance ) elles peuvent également être envisagées. LES VÉRIFICATIONS Elles permettent de vérifier le bon fonctionnement de l alarme : sirène et transmission à distance. Elles peuvent être effectuées par une personne spécialisée sur l exploitation. Vérifications régulières et indispensables QUAND? COMMENT? 7

8 1 er assureur en santé* 1100 entreprises locales partenaires 300 agences et 6 sites de gestion sur tout le territoire Départements 22, 29, 35, 44, 49 et recrutements prévus en 2015 Caisse régionale d assurances mutuelles agricoles de Bretagne Pays de la Loire - Entreprise régie par le Code des Assurances. Document non contractuel - Réf AG GAG /15 * Premier assureur en Santé individuelle sur les départements 22, 29, 35, 44, 49 et 56. Vous CONTRIBUEZ à faire vivre notre région au travers de votre activité professionnelle ou associative, rendez vous sur : facebook.com/groupamaloirebretagne Gagnez la VIDÉO PRO qui présente votre implication et GAGNEZ en plus le montant d un an d assurance* * Extrait du règlement : Groupama Loire Bretagne, entreprise régie par le code des assurances, dont le siège social est situé : 23 bd Solférino - CS Rennes cedex, organise un jeu gratuit et sans obligation d achat sur les département 22,29,35,44,49 et 56 du 1 er décembre 2014 au 15 février. Ce jeu est doté des lots suivants : Pour les 4 lauréats sélectionnés : une vidéo de présentation du lauréat/de son activité/de son entreprise/association (durée à définir) qui sera diffusée sur les pages Facebook, la chaine Youtube de Groupama Loire Bretagne et les newsletters clients et que le lauréat pourra exploiter selon ses souhaits. Et au 31 décembre 2015, tirage au sort parmi les 4 lauréats de l année pour remporter un an d assurance gratuite dans la limite de TTC. ou en flashant le code ci-dessous Editeur : GROUPAMA LOIRE BRETAGNE - 23, bd Solférino - CS Rennes cedex. Directeur de la publication : Christian Cochennec. Directeur de la rédaction : Céline Médard. Coordinatrice : Hélène Métairie. Sujets rédigés avec le concours de : Annabelle Bruneteau, Gaëlle Hamonou. Photos : Pierre-Yves Jouyaux et shutterstock. Impression : Imprimerie Edicolor - Cesson-Sévigné Vos applications mobiles : - Agence Pro - Groupama Banque - E-constat Les réseaux sociaux : Votre espace client sur groupama-loire-bretagne.fr Agence Pro Tarification selon opérateur 300 agences et 230 chargé(e)s d affaires PRO

Détecter alerter intervenir. Pour une installation fiable et de qualité. www.groupama.fr

Détecter alerter intervenir. Pour une installation fiable et de qualité. www.groupama.fr BâTIMENTS AGRICOLES Détecter alerter intervenir Pour une installation fiable et de qualité SYSTèME D ALARME www.groupama.fr SYSTèME D ALARME Les techniques de production et les équipements des exploitations

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23

SOMMAIRE. 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 GUIDE PRODUCTEUR SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 3-1 Page d accueil p.6 3-2 Mon espace personnel p.7 3-3 Infos générales p.8-12 3-4 Produits réalisés

Plus en détail

Pack Télésurveillance

Pack Télésurveillance Partez l esprit léger! Partez Télésurveillés... OFFRE DÉCOUVERTE 6 mois de télésurveillance offerts et sans engagement! Pack Télésurveillance La Télésurveillance Securitas Alert Services : Le complément

Plus en détail

SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23

SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 GUIDE FOURNISSEUR SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 3-1 Page d accueil p.6 3-2 Mon espace personnel p.7 3-3 Infos générales p.8-12 3-4 Produits réalisés

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections.

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections. Prévention dans les commerces et les bâtiments professionnels. Prévenir les cambriolages et les actes de malveillance 100% PROS AVEC LES PREVENIR LES CAMBRIOLAGES L ANALYSE Il est important de faire un

Plus en détail

Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette

Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette Fraich'Market : le terroir provençal à quelques clics de votre assiette Ce n est pas parce qu on est très très occupé que l on a pas le droit de manger régional, frais, bon, et bio le tout en circuit court!

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT

Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT Modalités de fonctionnement du «Pédibus» CHARTE D ENGAGEMENT Le Pédibus est un ramassage scolaire à pied encadré par des parents qui, dans un esprit d échange et de solidarité, se relaient chaque matin

Plus en détail

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Version 2015 Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Responsabilité Sociétale et Env Responsabilité Sociétale et Environnementale de la

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Hôtesse Standardiste EVALUATION GDI DU SALARIE Hôtesse Standardiste NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien

Plus en détail

LA SÉCURITE ÉLECTRIQUE

LA SÉCURITE ÉLECTRIQUE LA SÉCURITE ÉLECTRIQUE La Sécurité Électrique : Perception Différentiel pour gros appareils Eau + Prises Plomb + appareils Four + prise spécifique Eteindre les lumières Ampoules basse consommation Minuterie

Plus en détail

PROFESSIONS AGRICOLES

PROFESSIONS AGRICOLES PROFESSIONS AGRICOLES Parce qu il vous faut produire, gérer, élever, Aréas est à vos côtés pour Protéger votre exploitation Nous couvrons vos bâtiments d exploitation en cas d incendie, de tempête, de

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

ALARME COMMUNAUTAIRE. - Mode d emploi -

ALARME COMMUNAUTAIRE. - Mode d emploi - ALARME COMMUNAUTAIRE - Mode d emploi - Merci d avoir choisi l alarme SVS Security. SVS Security est la 1ère alarme communautaire. En cas d agression, de cambriolage ou de problème de santé, la rapidité

Plus en détail

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic Je veux vivre chez moi! Laura, 19 ans, est atteinte d une infirmité motrice cérébrale. Après des années en établissement, elle aimerait vivre seule (avec un peu d aide)

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Le suivi expert au service de votre activité!

Le suivi expert au service de votre activité! Le suivi expert au service de votre activité! Protection Juridique Vision Entreprise Assuré d avancer > Préserver votre activité des risques de litiges, c est indispensable! En tant que dirigeant d entreprise,

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Conception et construction LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Sommaire 1. Les liens...3 2. Introduction...4 3. Quelles sont les fonctionnalités pour mon site e-commerce?...5 4. Comment exploiter les réseaux

Plus en détail

Maîtrise de la consommation d énergie et protection de l habitation : GDF SUEZ innove avec la DolceVita ZenBox

Maîtrise de la consommation d énergie et protection de l habitation : GDF SUEZ innove avec la DolceVita ZenBox Dossier de Presse N 5 Janvier 2010 SOMMAIRE page 2 DolceVita ZenBox, Service Vigilance : tranquillité et maîtrise de la consommation d énergie et d eau en un seul boîtier page 4 DolceVita ZenBox, Service

Plus en détail

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011)

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011) Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE (CCE du 1 er Septembre 2011) Sommaire Motivation du projet Circuit client d une commande drive Organisation du Drive Super Calendrier prévisionnel P.2-25/08/2011 2 Motivation

Plus en détail

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

La commande chez Auchan Drive

La commande chez Auchan Drive La commande chez Auchan Drive Comment passer ma commande sur Internet? Inscription Pour pouvoir commander vous devez en premier lieu vous inscrire En cliquant sur le lien Commande Je veux m inscrire Vous

Plus en détail

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Bonjour Ici... Comment vas-tu? J organise chez moi (au club) une présentation/soirée d information Vivre Mieux &

Plus en détail

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2 Les offres d électricité et de gaz naturel les fiches d information pour les consommateurs d énergies de la Loire Bien acheter son énergie 2 bien choisir son contrat Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément.

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément. L installation Définition d un système d alarme Un système d alarme se compose de différentes parties : La détection La commande La centrale La signalisation La transmission. Que nous allons analyser séparément.

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire BIEN ACHETER SON ÉNERGIE 2 LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL BIEN CHOISIR SON CONTRAT Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Aperçu du programme Juin 2015 À propos du programme FundScrip FundScrip est un programme de levée de fonds pancanadien qui fait en sorte

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

ACE ASSURVIN AVANTAGES CLIENT VITICULTURE UN GAGE DE CONFIANCE UNE SOLUTION SUR-MESURE UNE GESTION SIMPLIFIÉE

ACE ASSURVIN AVANTAGES CLIENT VITICULTURE UN GAGE DE CONFIANCE UNE SOLUTION SUR-MESURE UNE GESTION SIMPLIFIÉE AVANTAGES CLIENT UNE SOLUTION SUR-MESURE UN GAGE DE CONFIANCE ACE Assurvin est un produit flexible, qui s adapte aux En choisissant ACE Assurvin, bénéficiez d une expérience de gestion du risque viticole

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge?

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge? Votre facture d eau Votre facture se décompose en deux parties : Une part fixe dit abonnement d un montant de 12.52 comprenant les frais de gestion du service Une part variable prenant en compte la consommation

Plus en détail

Carnet d acteurs du Court Circuit

Carnet d acteurs du Court Circuit La Ch Carnet d acteurs du Court Circuit 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille France 06 51 00 39 98 http://www.lecourtcircuit.fr contact@lecourtcircuit.fr Le projet LeCourtCircuit.fr se positionne en tant qu'interface

Plus en détail

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance AGEA 2010 Préparez votre dossier assurance Préambule Dans le cas d une création ou d une reprise d entreprise, plusieurs questions doivent être posées : Comment bien assurer mes biens professionnels? Que

Plus en détail

24 e Festival du Chant du Gros les 10, 11 et 12 septembre 2015 Inscription pour la tenue d un stand nourriture

24 e Festival du Chant du Gros les 10, 11 et 12 septembre 2015 Inscription pour la tenue d un stand nourriture 24 e Festival du Chant du Gros les 10, 11 et 12 septembre 2015 Inscription pour la tenue d un stand nourriture Nom de la personne responsable : Prénom : Adresse : N postal et Lieu : Pays : N de tél. :

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales. Épreuve E4 Management et Gestion des Unités Commerciales

BTS Management des Unités Commerciales. Épreuve E4 Management et Gestion des Unités Commerciales BTS Sujet INÉDIT Session 2014 SUJETS D ENTRAÎNEMENT ET D EXAMEN BTS Management des Unités Commerciales MUC Épreuve E4 Management et Gestion des Unités Commerciales Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014

Plus en détail

Pour faciliter vos démarches

Pour faciliter vos démarches Pour faciliter vos démarches La retraite Je suis salarié du régime général : Je souhaite obtenir mon relevé de carrière Je souhaite obtenir des conseils pour poursuivre mon activité Je suis en situation

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD La Mutualité Sociale Agricole (MSA), lance un appel à projets sur les départements de l Aude et des Pyrénées Orientales dans le cadre des objectifs

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail Solutions de sécurité intégrées pour le retail Vous connaissez vos besoins, nous avons les solutions Démarque inconnue, vols, agressions, mouvements de forte panique, fraudes, intrusions, dégradations,

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SITE WWW.CASINOSHOP.FR

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SITE WWW.CASINOSHOP.FR CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SITE WWW.CASINOSHOP.FR Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées «CGV», sont applicables aux particuliers (Personnes physiques majeures résidant en

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

quoi de neuf je change de voiture chez Groupama? AUTO trouver financer assurer revendre Solutions Auto à retrouver sur groupama.fr

quoi de neuf je change de voiture chez Groupama? AUTO trouver financer assurer revendre Solutions Auto à retrouver sur groupama.fr AUTO quoi de neuf chez Groupama? je change de voiture trouver financer assurer revendre Solutions Auto à retrouver sur groupama.fr AUTO quoi de neuf chez Groupama? Changer de voiture est un moment important

Plus en détail

DES CEINTURES VERTES. Petit mode d emploi à destination. pour la gestion des livraisons

DES CEINTURES VERTES. Petit mode d emploi à destination. pour la gestion des livraisons Petit mode d emploi à destination DES CEINTURES VERTES pour la gestion des livraisons 1. Installation 2. Gestion du Classeur des contrats 3. Les différents postes pour la livraison du vendredi a. Paniers

Plus en détail

VOUS SOUHAITEZ maîtriser

VOUS SOUHAITEZ maîtriser Agriculteurs assurance préviris VOUS SOUHAITEZ maîtriser VOS risques de prix, VOTRE BANQUE a la solution pour accéder aux marchés à terme. Préviris Blé, orge, colza ou maïs Dans un contexte d instabilité

Plus en détail

REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE. Les publics concernés par ce service mis en place sont les suivants :

REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE. Les publics concernés par ce service mis en place sont les suivants : REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE Le portage de repas à domicile en liaison froide a pour objet de permettre au public désigné ciaprès, de bénéficier d une prestation sociale lui

Plus en détail

CONVENTION OCCUPATION DES LOCAUX ECOLE TERRE DE LEGENDES

CONVENTION OCCUPATION DES LOCAUX ECOLE TERRE DE LEGENDES Mairie, 14 Grande Rue 88130 AVRAINVILLE Mairie-avrainville@wanadoo.fr 06 43 92 81 32 Savigny le 20 r février 2013. CONVENTION OCCUPATION DES LOCAUX ECOLE TERRE DE LEGENDES ENTRE D une part, Michel FORTERRE,

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

La multirisque agricole AXA vous protège tant dans votre activité que dans votre vie privée.

La multirisque agricole AXA vous protège tant dans votre activité que dans votre vie privée. Les solutions AXA PROTÉGER SON ACTIVITÉ La multirisque agricole AXA vous protège tant dans votre activité que dans votre vie privée.!!! Avec la multirisque agricole AXA, vous bénéficiez : d'une protection

Plus en détail

Artisans,commerçants, professions libérales

Artisans,commerçants, professions libérales Artisans,commerçants, professions libérales Parce que rien ne doit venir perturber durablement votre activité, Aréas est à vos côtés pour Assurer vos biens Nous vous garantissons en cas d incendie, de

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies DOSSIER 2015-2016 Accueil périscolaire Centre de loisirs de Mérignies Accueil périscolaire et Centre de loisirs de Mérignies 03.20.59.54.66 garderie@merignies.fr La commune de Mérignies propose un accueil

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Groupe Ecole Supérieure de Commerce de Rennes Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Rapport Final - Soutenance Introduction Rappel des données Problématique de l étude Déroulement

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Nom Prénom :... Baby-sitters

Nom Prénom :... Baby-sitters Nom Prénom :... Baby-sitters DOSSIER D INSCRIPTION 2012/2013 Charte «baby-sitting» Pour le Bureau Information Jeunesse De TARBES Avant propos Cette présente charte détermine l ensemble des rôles et engagements

Plus en détail

Jean Cuistot Traiteur

Jean Cuistot Traiteur Jean Cuistot Traiteur 31 Avenue de l océan 17510 Chives Tel : 05.46.33.64.21 Portable (06 70 73 90 20) jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Numéro de TVA : fr66381676394 Siret : 38167639400020 Naf : 5621Z

Plus en détail

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE CAB/I011/12-1 Cette fiche concerne tous les opérateurs abattoirs, ateliers de découpe et boucheries travaillant des produits

Plus en détail

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Le formulaire de demande de retraite est à compléter et à envoyer par voie postale à la Carsat. Vous pouvez aussi

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2014-2015 CANTINE ET GARDERIE PÉRISCOLAIRE DE SAINT-GINGOLPH

RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2014-2015 CANTINE ET GARDERIE PÉRISCOLAIRE DE SAINT-GINGOLPH RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2014-2015 CANTINE ET GARDERIE PÉRISCOLAIRE DE SAINT-GINGOLPH La cantine scolaire et la garderie périscolaire sont des services publics municipaux facultatifs, placés sous l autorité

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

Chèvrerie de l@ Joanna / N 1

Chèvrerie de l@ Joanna / N 1 Chèvrerie de l@ Joanna / N 1 Communication Avril 2015 Sur la commune de Brindas (69) dans la plaine de «La Pras», Que se passe-t-il en Avril à la ferme Race : Alpine chamoisée De la part de Sandrine Il

Plus en détail

PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT. Agent commercial indépendant

PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT. Agent commercial indépendant PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT Agent commercial indépendant Présentation Isabelle Blanchard et Xavier Dupin sont deux agents commerciaux de «La Vache qui Print» Xavier Dupin a fait des études marketing

Plus en détail

Comment participer aux ventes Online?

Comment participer aux ventes Online? Comment participer aux ventes Online? 1 Ce qu il faut savoir sur les ventes Online : - Aucun catalogue papier ou format PDF n est confectionné pour les ventes Online - Ces ventes se déroulent sur une semaine,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ

Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ Photoo : gracieuseté de F. Ménard Photoo : gracieuseté du CIPQ Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ Plan de travail Un monde en changement

Plus en détail

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur APHNU - votre partenaire santé et prévoyance L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur Des garanties conçues avec et pour les praticiens hospitaliers en partenariat avec A P H N U APHNU Le partenaire

Plus en détail

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Association des Paralysés de France Délégation Départementale du Loiret NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Un mois d engagement pour les professionnels de la N20. Avec le Parrainage de 1 Sommaire

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP

ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP NUMÉRO 17 - JANVIER 2015 ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP Groupama Loire Bretagne vous souhaite une belle année 2015

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 Ecoles publiques Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 La ville de Vannes propose un accueil périscolaire (matin et soir)

Plus en détail

Syndicat Mixte du Pays Midi Quercy. Les circuits courts de commercialisation en Pays Midi Quercy

Syndicat Mixte du Pays Midi Quercy. Les circuits courts de commercialisation en Pays Midi Quercy Les circuits courts de commercialisation en Pays Midi Quercy Rappel de la commande Objet de l étude: Connaître les circuits courts de commercialisation en Pays Midi Quercy pour identifier des actions susceptibles

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Communiqué de presse Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Promocash ouvre son nouveau magasin à SAINT LÔ jeudi 12 juin Ce site a pour objectif d offrir à sa clientèle de professionnels

Plus en détail

CGV E-BOUTIQUE PLATEAUX REPAS

CGV E-BOUTIQUE PLATEAUX REPAS CGV E-BOUTIQUE PLATEAUX REPAS BAUD SARL SARL au capital de 64 000 Euros 4 Grande Rue 25000 BESANCON RCS BESANCON 387598576 TVA intracommunautaire : FR9238759857600016 NAF :1071 D Les présentes Conditions

Plus en détail

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 161 Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 Lorsqu une tentative d intrusion est détectée, des dispositions d urgence doivent être prises : vérifier la cause de l alarme, prévenir les personnes

Plus en détail

CHEZ GROUPAMA AUTO. Je change de voiture. Trouver. Financer. Vendre. Assurer. www.groupama.fr

CHEZ GROUPAMA AUTO. Je change de voiture. Trouver. Financer. Vendre. Assurer. www.groupama.fr AUTO CHEZ GROUPAMA? Je change de voiture Trouver 4 Financer 6 Assurer 8 Vendre 10 www.groupama.fr Édito chez Groupama? Changer de voiture est un moment important qui représente un coût financier et aussi

Plus en détail

Devenir maraîcher en Picardie

Devenir maraîcher en Picardie Devenir maraîcher en Picardie Vous envisagez une reconversion professionnelle en agriculture, Vous voulez créer, reprendre une entreprise ou vous associer, Venez tester votre projet dans un cadre sécurisé.

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail