THESE LE GRADE DE DOCTEUR. Imen AKKOUCHE (Diplôme d Etudes Approfondies en Ingénierie Informatique)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THESE LE GRADE DE DOCTEUR. Imen AKKOUCHE (Diplôme d Etudes Approfondies en Ingénierie Informatique)"

Transcription

1 N d ordre 96 ISAL 0145 Année 1996 THESE présentée devant L INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR FORMATION DOCTORALE : INGENIERIE INFORMATIQUE PAR Imen AKKOUCHE (Diplôme d Etudes Approfondies en Ingénierie Informatique) TELEENSEIGNEMENT : FORMATION PROFESSIONNELLE A DISTANCE ET FORMATION COOPERANTE Soutenue le 20 Décembre 1996 devant la Commission d Examen Jury MM. Guy GOUARDERES Rapporteur, Professeur IUT de Bayonne Jean Marc TOULOTTE Rapporteur, Professeur Université des Sciences et de la Technologie de Lille Bertrand DAVID Professeur, Ecole Centrale de Lyon Alain DUSSAUCHOY Professeur, Université Claude Bernard Lyon 1 Keith LLOYD Directeur de la Formation de Lafarge C.T.I. Patrick PREVOT Professeur, Institut National des Sciences Appliquées de Lyon

2 REMERCIEMENTS Je remercie Patrick PREVOT pour son encadrement et son soutien tout au long de cette thèse. La création et l évolution de son département Génie PRoductique (GPR) nous ont permis de vivre la gestion de projet en vraie grandeur. Ce département est un terreau fertile pour toutes les expérimentations touchant aux Nouvelles Technologies Educatives (N.T.E.). Je remercie Messieurs Guy GOUARDERES et Jean Marc TOULOTTE de m avoir fait l honneur d accepter d être rapporteur de ce travail. Je remercie Messieurs Alain DUSSAUCHOY et Keith LLOYD d avoir accepté d être membres du jury. Je remercie Messieurs Didier MANGES, Francis BARROW, Daniel RODRIGUES et Candido GINES du groupe Lafarge Ciments pour toute l attention qu ils ont porté à mon travail. Je remercie Monsieur Bertrand DAVID pour m avoir fait profiter de ses remarques pertinentes permettant l amélioration de ce manuscrit. Je remercie l équipe projet REACTIK MULTIMEDIA : Roland, Loïc, Franck et Laurence, jeunes (futurs ingénieurs) GPRiens qui m ont permis de vivre (et continuer à vivre) une expérience merveilleuse qu est le jeu d entreprise Multimédia qui sera expérimenté dès janvier 97 sur l ensemble d une promotion d élèves-ingénieurs. Je remercie Monsieur Alain GUINET qui a toujours été présent lorsque j avais besoin de lui. Merci pour Olivier et à tous les membres du département Génie Productique et surtout à ceux qui partagent mon bureau : Jean-Pierre et Eric (ces derniers mois ont du être un vrai parcours du combattant pour eux). Je remercie tous les membres de mon laboratoire GRACIMP ainsi que tous ceux de la communauté Informatique de l INSA de Lyon. A mon père, qui m a toujours permis de m épanouir (malgré les interdits), à mes deux petites soeurs Chéhérazed et Widad, à mes frères et surtout aux deux derniers Hichem et Hafid que j espère ne souffriront pas trop de la disparition soudaine de ma mère et réussiront quand même à mener le combat de la vie. A toute ma famille. A tous mes amis. Je ne me suis jamais privé de donner mon temps aux sciences Par la science j ai dénoué les quelques noeuds d obscurs secrets Après soixante-douze années de réflexion sans jour de trêve Mon ignorance, je la sais... d après Omar Khayyâm, les quatrains Rubâ iyât.

3 ADOLESCENCE INCONSCIENTE Casser, voler, piller Crier, tousser, pleurer Casser oui casser Casser encore et encore Mon pays, mon très cher pays Pardonne-moi, pardonne-nous Mais, est-ce que tu peux me pardonner Je suis indigne de toi Oui, je le suis O mon pays, tu m es très cher Hélas, je n ai pas su te chérir Ce père indigne, cette mère indigne Ces parents indignes qui n ont pas su Cultiver l amour de cette mère patrie Dans le cœur de leur chair Dans les entrailles de leurs enfants Te brûler toi mon pays? Que leur as-tu fait de mal? Je souffre à ta place Quel crime as-tu commis Pour te juger et te condamner Tu vois tes enfants te déchirer Te blesser, t assassiner Colère? Tout le monde est en colère La diriger contre toi? Te choisir toi pour cible? Pourquoi, mais pourquoi? Je ne te mérite pas, je me méprise Je t aime O mon pays Mais, je ne te mérite pas Je suis indigne de toi Fait le 6 Octobre 1988 à 12 heures 25 minutes, après les émeutes qui ont fait plusieurs blessés. Ce qui va suivre a été fait le Jeudi 13 Octobre 1988! Mère patrie que vois-je? Voici maintenant tes enfants s entre-tuer (Ils n ont pas le droit!) Que leur arrive-t-il? Mais ils sont jeunes, inconscients Comment arrêter ce massacre? Que faire? Je ne comprends plus Que penser? Je n avais pas compris Faut-il comprendre? Et puis comprendre quoi?

4 Deux ans après, je suis partie pour faire une thèse. Mes retours ponctuels me confirmaient la mauvaise tournure que prenait l évolution de mon pays. La dégradation, la fanatisation évoluait comme une traînée de feu dans toutes les classes de la société Algérienne. Les femmes Algériennes étaient conscientes du danger et se sont durcies et préparées à cette attaque qui visait en grande partie leurs droits déjà bafoués par le code de la famille. Ce mal vivre a entraîné la mort de plusieurs personnes. Ma mère est morte l année dernière d une crise cardiaque : affaiblie par tous les problèmes, ayant la peur au ventre à chaque fois que ses enfants s attardaient «dehors»! Je croyais que dehors était les pays aux frontières Algériennes, mais cela s est restreint au pas de la porte. Le comble de tout cela est qu elle pensait que j étais la plus en sécurité en dehors de l Algérie. L espace d une page j avais envie de partager ces angoisses qui me hantaient et qui me hantent toujours! Alors la seule dédicace que je pourrais faire en cette occasion serait A MA MERE.

5 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION GENERALE I.1. L EMERGENCE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES I.2. LES TROIS COMPOSANTES DE BASE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES I.2.1. MICROINFORMATIQUE I.2.2. MULTIMEDIA I.2.3. RESEAUX I.3. LEUR INTEGRATION ET LEURS USAGES USAGES DES RESEAUX USAGES DES ARCHITECTURES I.3.3. DU BON USAGE DU MULTIMEDIA I.3.4. LE TRAVAIL COOPERATIF I.4. CONCLUSION II.1. LES MULTIPLES FACETTES DE L HOMME APPRENANT II.2. L HOMME - MULTISENSORIEL II.3. L HOMME - ACTEUR II.4. L HOMME - EMOTIONNEL II.5. L HOMME CONNAISSANT II.6. L HOMME - SPATIAL II.6.1. NOTION DE DISTANCE II.6.2. SITUATION HOMME APPRENANT / SYSTEMES D APPRENTISSAGE II.7. L HOMME - SOCIAL II.7.1. L HOMME - COMMUNIQUANT II.7.2. LE GROUPE ET LES COMPORTEMENTS DE GROUPE II.8. L HOMME - JOUEUR II.8.1. LE JEU : UNE ACTIVITE INNEE II.8.2. UN FAIT DE SOCIETE : LES JEUX INFORMATIQUES II.9. CONCLUSION... 86

6 III.1. INTRODUCTION III.2. LES METHODES ACTIVES EN PEDAGOGIE III.3. LE ROLE PEDAGOGIQUE DU JEU III.3.1. SITUATIONS ET ATTITUDES LUDIQUES III.3.2. JEU ET FORMATION DES ADULTES III.4. LE JEU DE ROLE COMME METHODE DE PEDAGOGIE ACTIVE III.4.1. CARACTERISTIQUES D UN JEU DE ROLES III.4.2. LE JEU DE ROLE DE FORMATION III.4.3. LE JEU DE ROLE DE SIMULATION III.5. HISTORIQUE ET DEVELOPPEMENT DES JEUX D ENTREPRISE III.6. LES JEUX D ENTREPRISES VU PAR L ANALYSE DE L UN D ENTRE EUX III.6.1. TEMOIGNAGE III.6.2. PRESENTATION GENERALE DE REACTIK III.6.3. DEROULEMENT DU JEU III.7. CONCLUSIONS ET MODELE POUR LA CONCEPTION D UN JEU COOPERATIF III.7.1. DEROULEMENT D UNE SESSION DE JEU D ENTREPRISE III.7.2. L ANIMATION DES JEUX PEDAGOGIQUES III.7.3. APPLICATION INFORMATIQUE : REACTIK MULTIMEDIA III.8. RETOMBEES ECONOMIQUES DU JEU SUR LA FORMATION III.9. CONCLUSION IV.1. UN MODELE POUR LA CONCEPTION ET LE DEVELOPPEMENT D UN SYSTEME DE FORMATION EN ENTREPRISE IV.2. APPLICATION DU MODELE A LA FORMATION CIMENTIERE : CECIL TUTORIN IV.3. L HOMME CONCEVANT IV.3.1 LA CONCEPTION COOPERATIVE IV.3.2. EXEMPLES DE CONCEPTION COOPERATIVE D UN PRODUIT D APPRENTISSAGE IV.4. L HOMME - CONNAISSANT IV.4.1. LE SYSTEME D APPRENTISSAGE : ROLE ET FONCTIONS IV.4.2. LES OBJETS COGNITIFS IV.4.3. EXEMPLE D ORGANISATION COGNITIVE DANS UN SYSTEME D APPRENTISSAGE (TUTORIN) IV.4.4. PERSONNALISATION DE L APPRENTISSAGE

7 IV.4.5. GESTION DU MODELE DE CONNAISSANCE IV.5.LE SAVOIR DU GROUPE IV.5.1.LE MODELE DE CONNAISSANCE IV.5.2.LE MODELE D APPRENTISSAGE IV.5.3.LES STRATEGIES PEDAGOGIQUES IV.5.4.LE MODELE DE COMMUNICATION IV.5.6. MODELISATION DE GROUPE IV.5.7. MODELE CONCEPTUEL D UN ENVIRONNEMENT D APPRENTISSAGE COOPERATIF IV.6. ADAPTATION DE CECIL A LA FORMATION COOPERATIVE A DISTANCE IV.6.1. ASPECTS SOCIOLOGIQUES IV.6.2. ASPECTS TECHNOLOGIQUES IV.6.3. EXEMPLE DE COOPERATISATION DE SCENARIO IV.7. CONCLUSION V.1. DIFFERENTES SITUATIONS D APPRENTISSAGE COOPERATIF V.1.1. OBJECTIF V.1.2. SITUATIONS D APPRENTISSAGE V.1.3. CONTRAINTES V.2. LES BESOINS DE COMMUNICATION V.2.1. TELEFORMATION INDIVIDUELLE V.2.2. TELEFORMATION COOPERATIVE V.2.3. TELEFORMATION : LES MOYENS DE COMMUNICATION V.2.4. TELEFORMATION : LES COMPOSANTES D UN TRAVAIL COOPERATIF V.3. LA PROGRESSION D UN GROUPE LORS DE LA RESOLUTION D UN PROBLEME V.3.1. LES FONCTIONS A REMPLIR POUR ANIMER UN GROUPE V.3.2. LE CHOIX DU STYLE D ANIMATION V.3.3. PHASES DE RESOLUTION V.3.4. COMPOSITION IDEALE DU GROUPE V.3.5. LA DYNAMIQUE DU GROUPE V.4. IDENTIFICATION DES ROLES ET FONCTIONNEMENT DE GROUPES DE PROJETS COLLECTIFS V.4.1. CONTEXTE DE L OBSERVATION

8 V.4.2. ETUDE DES DIFFERENTS COMPORTEMENTS DE GROUPES FACE A LEURS PROJETS V.4.3.UN MODELE POUR LES EQUIPES DE PROJET COLLECTIF V.5. LES JEUX DE ROLE : REACTIK - MULTIMEDIA V.5.1. PRINCIPE DU JEU V.5.2. DEROULEMENT DU JEU V.5.3. UTILISATION DU JEU V.5.4. LES INTERFACES V.5.5. L ARCHITECTURE V.6. ADAPTATION DE CECIL A UN ENSEIGNEMENT COOPERATIF DISTANT V.6.1. ARCHITECTURE D UN SYSTEME DE TELEFORMATION V.6.2. DEVELOPPEMENT DE LOGICIELS CLIENT / SERVEUR V.7. PLATEFORME MULTIMEDIA POUR LA TELEFORMATION COOPERANTE V.7.1. ENVIRONNEMENT DE COMMUNICATION V.7.2. MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION SOUS CD-ROM V.7.3. TELEFORMATION POUR CECIL SOUS LANGAGE AUTEUR TOOLBOOK MULTIMEDIA CBT V.7.4. TELEFORMATION POUR CECIL EN VISIOCONFERENCE V.7.5. TELEFORMATION MULTIMEDIA VIA INTERNET V.8. ALGORITHME DE REPARTITION DES ROLES V.9. CONCLUSION CONCLUSION GENERALE BILAN GENERAL VALIDATION PAR L USAGE APPORT DES N.T.E FREINS A L UTILISATION DES N.T.E PERSPECTIVES EN GUISE DE CONCLUSION BIBLIGRAPHIE ANNEXES ANNEXE 1 - GLOSSAIRE ANNEXE 2 - LES JEUX D ENTREPRISE ANNEXE 3 - LE GESTIONNAIRE D ENSEIGNEMENT CMS

9 LISTE DES FIGURES Figure 1.1. Nouvelles Technologies = Mariage à trois : Télécommunication - Informatique - Multimédia Figure 1.2.Un exemple de systèmes d'exploitation : Windows NT Figure 1.3. Voix, données, images transitent sur le même réseau Figure 1.4. Les différentes catégories de réseaux informatiques Figure 1.5. Compatibilité des Outils d'internet Figure 1.6. Interconnexion de deux réseaux via Numéris Figure 1.7. Différents niveaux des systèmes informatiques Figure 1.8. Agents d'affichage utilisateur (UDA) coopérant via un espace partagé Figure 1.9. Différentes formes de C.S.C.W Figure Expérience Télé-amphi Figure Spectrum of cooperative environments Figure Contextes et développement pour le C.S.C.W. et le groupware Figure 2.1. Les facettes de l'homme apprenant et leur déclinaison technologique Figure 2.2. Exemple d'écran utilisant le modèle hémisphérique Figure 2.3. Exemple d'écran utilisant le modèle hémisphérique Figure 2.4. Exemple d interactivité : reconstitution d une structure Figure 2.5. Exemple d interactivité : diagnostic d incidents Figure 2.6. Exemple d interactivité : diagnostic de dysfonctionnement Figure 2.7. Modèle de Ned HERMANN Figure 2.8. Modèle du processeur humain Figure 2.9. Evolution du centre d intérêt Figure Processus de communication Figure Le modèle de Shannon et Weaver... 75

10 Figure Modèle de Lasswell Figure Modèle de Gerbner Figure Modèle de Newcomb Figure Modèle de Westley et Mac Lean Figure Modèle de Riley et Riley Figure Savoir et coopération Figure Principe de PASCAL Figure Profils de communication et de leadership, historique de communication d'un apprenant Figure 3.1. La pédagogie du jeu : action et émotion Figure Les douze raisons d'utiliser les jeux dans la formation des adultes Figure Séquence de simulation Figure Déroulement d'une session de jeu d'entreprise Figure 4.1. Modèle de conception et de développement Figure 4.2. Conception d un produit de formation : élaboration des spécifications Figure 4.3. Conception d un produit de formation : élaboration des scripts Figure 4.4. Conception d un produit de formation : maquettes et prototypes Figure 4.5. Conception d un système d apprentissage : intégration au gestionnaire d apprentissage Figure 4.6. Les trois niveaux de la connaissance Figure 4.7. Le modèle arbre des connaissances Figure 4.8. Architecture du système de formation CECIL - TUTORIN Figure 4.9. Descriptif conceptuel d un gestionnaire d apprentissage : TUTORIN Figure Modèle de connaissance du groupe Figure Modèle d'apprentissage du groupe

11 Figure Modèle de communication du groupe Figure La modélisation de groupe Figure Modèle conceptuel pour CECIL COOPERATIF - TUTORIN COOPERATIF Figure Structure d'un scénario (orienté objet) Figure Espace privé de l'apprenant Peter Figure 5.1. Formateur avec plusieurs apprenants à distance Figure 5.2. Formateur à distance avec des apprenants ayant un même apprentissage Figure 5.3. Formation coopérante Figure 5.4. Architecture d'un système de téléformation Figure 5.5. Moyens de communication Figure 5.6. Le groupe et sa dynamique Figure 5.7. Les multiples dimensions coopératives du projet collectif Figure 5.8. Situation pédagogique type d'un jeu de rôle ou d'entreprise Figure 5.9. Vie d'un groupe-type pendant le projet Figure Phase de tracé des flux sous Réactik Multimédia Figure Chaque équipe reçoit la clé de son entreprise Figure Exemple d'écran utilisant le modèle hémisphérique (cf. II.2) Figure Phase du choix des anti-flux et gentils-flux Figure Différents types d architectures logicielles d une application coopérative Figure Approche du terminal virtuel Figure Architecture de communication Figure Ecran d'informations partagées par plusieurs apprenants Figure Scénario sur le thème «comment augmenter la production?» Figure CMS Figure Exemple de partage de l'application cliente Imen avec le formateur

12 INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Dans les années 70 Multimédia était, dans un contexte de formation, un mot le plus souvent synonyme d audiovisuel. L enseignant, s il voulait bien s en donner la peine, pouvait utiliser livres, notes, polycopiés (l écrit), transparents (textes, schémas), diapositives (images fixes), magnétoscope (images animées et son) pour illustrer son discours (langage). En cela il utilisait bien plusieurs médias en multipliant les canaux de communication avec son auditoire pour renforcer la rétention, l assimilation et la compréhension de son message, à défaut d une maîtrise nécessitant un investissement actif de l apprenant qu il pratiquerait plus tard lors d exercices, travaux pratiques et plus récemment de projets avec l appui en général d autres formateurs. L ensemble manquait singulièrement de cohérence, d unité et souffrait d une segmentation dans le temps que les contraintes d un emploi du temps figé et fondé sur la fragmentation disciplinaire ne facilitait pas. L artisan professeur/formateur/expert/pédagogue/scénariste - véritable homme orchestre de la formation - devait ainsi indéfiniment sur le métier remettre son ouvrage au gré de vagues successives d apprenants. En 1996, les évolutions technologiques considérables que nous continuons de vivre (la micro-informatique, le tout numérique, la compression, le CD-ROM et les grandes capacités de stockage de l information, les télécommunications et les réseaux,...) ont donné un autre sens au mot-même multimédia, même s il devient tellement employé en toute circonstance que l on a finalement quelques difficultés à s entendre sur une définition commune. Notre travail a pour finalité d étudier comment intégrer, et avec quels usages, les Nouvelles Technologies Educatives (N.T.E) au vaste problème de la formation à distance (intégrant les méthodes de pédagogie active) en milieu industriel (systèmes de production). Il faut donc fondamentalement prendre en compte à la fois des composantes humaines et technologiques, afin d'abord de modéliser des types d'échanges et de scénarios en situation d'apprentissage coopératif, puis de définir brièvement les caractéristiques d'un système informatique d'aide à la conception. Il s agit donc d identifier les usages pertinents (cf. figure ci-après) des N.T.E. qui permettent une quelconque forme de présence à distance : apprenants en apprentissage (individuel ou coopératif), les auteurs / concepteurs en conception de systèmes d apprentissage (individuelle / coopérative) et le comportement induit sur les utilisateurs d une telle situation (téléprésence). Ceci implique l étude des modalités d apprentissage (degré de liberté, degré de présentiel, types d informations utilisées), le groupe (homogène ou pas, sa taille, ainsi que l incidence de la distance sur sa cohésion), et la communication qui s instaure entre les membres d un groupe (en co-apprentissage ou en co-conception). Cette étude va jusqu'à l évaluation de l utilité de la technologie à travers des expérimentations en vraie grandeur à travers : la construction d indicateurs de pertinence la validation expérimentale sur populations cibles afin de créer un système d aide à la décision qui permet d initier d autres solutions (technologiques et pédagogiques) en tenant compte des coûts, du temps du développement, de la mise en place et de la gestion de l outil de formation. 17

13 INTRODUCTION GENERALE Objet Contexte Type Comportement individuel Apprenants Comportement collectif Homogénéité DE L'APPRENTISSAGE USAGE DE :. quelles technologies. pour qui. à quel moment. pour faire quoi. à quel coût MODALITES D'APPRENTISSAGE :. degré de liberté. degré de présentiel. types d'informations utilisées COMMUNICATION INTER-GROUPES. quelle fréquence. quelle granularité. quel contenu DU GROUPE Distance Comportement individuel Auteurs Concepteurs Comportement collectif Taille CONSTRUCTION D'INDICATEURS DE PERTINENCE VALIDATION EXPERIMENTALE SUR POPULATIONS CIBLES SYSTEME D'AIDE A LA DECISION SOLUTIONS COUTS TECHNOLOGIQUES SOLUTIONS PEDAGOGIQUES TEMPS DE DEVELOPPEMENT MISE EN PLACE ET GESTION DE L'OUTIL DE FORMATION L objectif principal de notre travail étant de développer des architectures de formation coopératives distantes répondant à des besoins d usage en contexte industriel, plusieurs applications ou situations industrielles nous ont servi de terrains d expérimentation : Apprentissage à la conduite d unités de cuisson en industrie cimentière. Mené en collaboration avec Lafarge coppée, le didacticiel CECIL 1, est un environnement d apprentissage mis au point pour le groupe Lafarge pour le pilotage des systèmes industriels afin 1 Notre laboratoire GRACIMP est à l'origine de l'ensemble du système de formation du groupe Lafarge (diffusion mondiale en 7 langues représentant 60 h d'apprentissage) tant en ce qui concerne la conception des scénarios constituant le didacticiel CECIL, que le tuteur assurant une trajectoire de formation individualisée (TUTORIN) grâce à l intégration d un système de mesure de la connaissance de l apprenant. 18

14 INTRODUCTION GENERALE de former et d entraîner, techniciens et ingénieurs au pilotage d unités de cuisson en cimenterie. Il a servi de terrain d'expérimentation privilégié pour valider nos architectures et nos approches pédagogiques. Apprentissage à la conduite d amélioration des flux produits et flux d informations d entreprise, REACTIK est un outil de formation par le jeu d entreprise reconçu et coopératisé pour une utilisation multimédia distante pour la société CIPE-PROCONSEIL. En plus d une simulation d un phénomène économique dans une entreprise, il présente les avantages d une pédagogie de la découverte ainsi qu une occasion de partage de savoir faire. Son implémentation étant facilitée par son découpage en quatre équipes (donc quatre applications clientes) dans un but de travail collaboratif au sens large (concurrent). Le premier chapitre essaie de faire le point sur l incidence du développement des nouvelles technologies et du tout numérique, sur l émergence des N.T.E. selon trois dimensions majeures : les stations et la microinformatique le multimédia et l Interface Homme Machine les réseaux. Le second chapitre présente les facettes de l homme-apprenant et leur déclinaison technologique afin de construire des modèles intégrant le comportement humain au sein des systèmes d apprentissage en particulier coopératifs distants. Le troisième chapitre concerne les environnements d apprentissage favorisant l aspect émotionnel basés sur le jeu. Parmi ceux-ci, citons 3 contextes utilisés dans le monde industriel : la formation sur simulateur reproduisant des situations expérimentales les plus proches possibles des conditions réelles, le jeu de rôle qui implique une coopération entre plusieurs apprenants utilisant chacun ses compétences et ses possibilités d action au service d un but commun, le jeu d entreprise qui est une variante du jeu de rôle où des sous - groupes d apprenants, représentant en général des entreprises différentes, sont en concurrence (par exemple pour conquérir des marchés). Le quatrième chapitre s attache à proposer des modèles pour la conception de systèmes d apprentissage et leur extension pour prendre en compte la distance et le coopératif. Ces modèles concernent à la fois les scénarios ou situations d apprentissage que le gestionnaire d apprentissage. Ils sont appliqués au cas d une formation cimentière. Le dernier chapitre donne un éventail de solutions et d outils pour la mise en œuvre d environnements d apprentissage coopératifs à partir des modèles précédents et ceux dégagés à partir d observations sur une population d élèves ingénieurs en Productique. 19

15 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES Table des matières I.1. L EMERGENCE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES I.2. LES TROIS COMPOSANTES DE BASE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES I.2.1. MICROINFORMATIQUE I.2.2. MULTIMEDIA I.2.3. RESEAUX I.3. LEUR INTEGRATION ET LEURS USAGES USAGES DES RESEAUX USAGES DES ARCHITECTURES I.3.3. DU BON USAGE DU MULTIMEDIA I.3.4. LE TRAVAIL COOPERATIF I.4. CONCLUSION... 59

16 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES I.1. L EMERGENCE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Les télécommunications s'informatisent et l'informatique devient communicante. Ces deux secteurs qui sont nés de manière autonome s interpénètrent aujourd'hui en intégrant un troisième activité connue initialement sous le nom d'audiovisuel. L'origine de cette triple rencontre tient tout d'abord aux progrès de la technique: développement de la microinformatique, de la numérisation, des nouvelles technologies de la transmission (fibres optiques, satellites, etc.). Depuis quelques années, il est possible de communiquer mieux et plus vite en tout lieu et à toute heure grâce aux réseaux et aux messageries. On peut également traiter l information sous toutes ses formes (texte, image, son) grâce aux premières applications multimédia. Quant aux développements d applications, ils se présentent sous un nouveau jour avec la programmation par objet qui facilite le travail des informaticiens dans les nouveaux environnements graphiques. Enfin le modèle d application client - serveur permet de généraliser l utilisation de l informatique et, par suite, de bénéficier de sa souplesse. La convergence de ces technologies permet désormais de communiquer et de traiter l information autrement, mieux, plus vite et moins cher. Multimédia IHM multi-utilisateur Réseaux Numeris ATM Internet Communication M / H H Communication H / H M Communication M / H H Communication M / M Station de travail Microinformatique puissante Langages graphiques M Figure 1.1. Nouvelles Technologies = Mariage à trois Télécommunication - Informatique - Multimédia Ce phénomène de généralisation de la numérisation a donné naissance à un terme nouveau : les autoroutes de l information. Ce terme a été employé pour la première fois par Al Gore, vice-président des Etats-Unis, en Septembre 1993; il a proposé le projet "National Information Infrastructure" ayant comme objectif le contrôle de la chaîne informatique de l information à l échelle du monde (une nouvelle frontière pour le vingt et une unième siècle). Certains sociologues n hésitent pas à placer cette révolution au même rang que la révolution agraire, que la révolution industrielle... ou plus récemment que la révolution informatique. Selon Bill Gates [Devalence, 95] «les autoroutes de l information changeront notre façon de communiquer plus radicalement que le téléphone». Mais cette évolution ne s arrêtera pas là, puisque 21

17 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES l homme avec son besoin permanent de communiquer au sein de multiples communautés (famille, collectivité, groupe de travail,...) va subir des changements dans son moi psychologique (modification de valeurs et de culture) et dans sa façon d aborder son travail. Nous rentrons là de plain pied dans un domaine qui actuellement est l objet de multiples études : le Groupware. Afin de mieux comprendre et éclairer l émergence des N.T.E. (Nouvelles Technologies Educatives) et des N.T.I.C. (Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication) resituons d abord (cf. I.2) le développement (histoire, caractéristiques et fonctions) de chacune des composantes de base : le poste Informatique : évolution technologique de l unité informatique de base, la communication Micro - Homme : évolution des aspects interaction et navigation ouvrant sur le Multimédia, la communication Micro - Micro avec la force des Réseaux. Dans un deuxième temps (cf. I.3) nous dressons un bilan de leur intégration, et de leurs utilisations, en situation d usage, dans des systèmes de communication coopératifs et distants. I.2. LES TROIS COMPOSANTES DE BASE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES I.2.1. Microinformatique D après Jacques Altabet [Altabet, 96] «le poste de travail est devenu un bien d équipement au centre d un Monopoly industriel planétaire. Il n est plus surprenant que les enjeux les plus gros et les plus stratégiques soient sur les technologies qui le concernent». Il fut un temps (années 80) où le travail s effectuait sur de gros ordinateurs ayant des salles dédiées avec une utilisation partagée du processeur par plusieurs utilisateurs à partir de terminaux. En quelques années nous sommes passés à des stations de travail très puissantes et des microordinateurs (Personnel Computer : PC) ayant une très grosse capacité de stockage et une grande rapidité dans la manipulation de grosses quantités de données. Le micro ordinateur s est miniaturisé pour devenir portable. La capacité des disques durs initialement de 40 Mega-octets est passée à 120 Mega-octets puis aux Giga - Octets pour les PC Multimédia. Simultanément les logiciels de bureautique sont passés de quelques dizaines de Kilooctets à quelques Mega-octets, sans modification fondamentale des outils, mais avec une amélioration de la qualité des interfaces et des données manipulées (son et images animées). Actuellement, et pour diminuer les frais d exploitation des parcs microinformatiques en entreprise les constructeurs préparent des Network Computers (N.C.). Cette initiative vise à rendre l informatique aux informaticiens [Décision,96] : l utilisateur ne doit plus avoir à toucher quoi que ce soit en matière de configuration, pas plus les matériels que les logiciels. Les postes de travail peuvent redevenir des terminaux régis par un serveur qui leur allouera un espace de travail et un espace disque. I La technologie objet L avènement des interfaces graphiques (indispensables dans les environnements groupware, voir paragraphe I.2.1.4) entraîne une révolution dans les moyens de développement. La technologie objet répond bien à ce nouveau contexte. Les langages orientés objet facilitent la réutilisation et la flexibilité du code [Booch, 91] [Ferber, 91]. Dans l univers des interfaces graphiques, les classes d objets peuvent directement être adaptées aux éléments de base que sont 22

18 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES la fenêtre, la boîte de dialogue, les menus, etc. La technologie objet est par ailleurs particulièrement bien adaptée à la programmation événementielle typique des environnements fenêtrés, où la réponse aux actions de l utilisateur prime sur les procédures et les traitements spécifiques à chaque application. I Les systèmes d exploitation a) De MS-Dos à Windows NT Depuis l avènement de MS - Dos dans les années 80, la plupart des micro-ordinateurs de type PC fonctionnaient avec le même système d exploitation gérant la mémoire selon un modèle segmenté et non linéaire, diminuant considérablement les possibilités de l ordinateur. L arrivée des premières versions de Windows a créé en son temps une petite révolution. L interface graphique est bien plus ergonomique que celle de MS - Dos en mode caractères. 90% des configurations PC sont sous Windows (actuellement Windows 95). L arrivée de Windows NT 1, capable de gérer des configurations équipées de nombreux processeurs, offre une compatibilité avec les applications conçues pour des environnements tels que MS - Dos, Windows 3.X, OS/2 et les applications conformes à la norme Posix dans l environnement Unix. De plus, ses nombreuses possibilités en matière de réseau et de sécurité en font un système complet pour des architectures client - serveur. Les modèles des systèmes actuels sont basés sur le modèle objets, qui tend à définir le système d exploitation non plus comme un ensemble structuré verticalement (un modèle en couches) mais comme un tout formé d objets indépendants. Le système manipule ces objets de façon homogène et peut les remplacer facilement : lorsque la technologie matérielle évolue, il suffit de remplacer l objet correspondant. Le code manipulant l objet ne change pas. De plus, et beaucoup plus facilement qu avec des modèles rigides, le système peut exploiter des fonctions de sécurité évoluées, liées à chaque objet et non au système tout entier. Windows NT utilise des objets pour chaque élément du système, du fichier à la mémoire, en passant par les périphériques physiques nécessaires aux applications. Une partie de l exécutif NT, l explorateur Windows, sert à manipuler tous les objets du système. b) Windows NT : une ère nouvelle La capacité de contrôler plusieurs applications simultanément dans un contexte multitâche existe déjà sous Windows 3.X. Ce dernier répartit la charge d utilisation du processeur en fonction des applications présentes en mémoire et fournit à chacune le contrôle du processeur pour qu elle puisse exécuter ses instructions. Cependant, chaque programme doit impérativement rendre le contrôle au système pour que ce dernier puisse allouer le processeur à une autre application. Le multitâche est dans ce cas, appelé «coopératif» ou «non -préemptif», chaque application coopérant avec les autres en rendant périodiquement le contrôle. Cette méthode est souvent source de problème, notamment dans le cas où une application se révèle incapable de rendre ce contrôle (si elle est bloquée par exemple). Le multitâche de Windows NT est plus performant. Il est «préemptif» puisque le système d exploitation prend de lui-même le contrôle du processeur dès que l application a épuisé le temps maximal qui lui est alloué. Chaque programme reçoit ainsi une quantité de temps processeur précise, et le processus est globalement stable : une application qui se bloque ne paralyse pas l ensemble du système. Une autre caractéristique intéressante est la possibilité 1 La migration vers Windows NT n est envisageable que si l ordinateur est équipé d un processeur Intel et de 16 Mo de mémoire vive. 23

19 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES donnée aux applications de découper leur code en un certain nombres de tâches (threads). Ces tâches sont, bien entendu, indépendantes, et Windows NT sait comment les traiter de façon simultanée (en leur allouant du temps processeur). Par ailleurs, l ordinateur étant équipé de plusieurs processeurs, ces tâches s exécutent en parallèle, ce qui accélère considérablement le déroulement de l application. Puissance, ergonomie, portabilité, compatibilité, sécurité et accessibilité aux réseaux sont les caractéristiques les plus intéressantes pour nos applications : Puissance : architecture 32 bits évoluée La version de Windows 3.X, est conçue autour d une architecture 16 bits. Windows NT possède une architecture interne 32 bits permettant une gestion optimale des données. La mémoire vive est ainsi exploitée de façon linéaire sur 32 bits. Le système est donc capable de gérer jusqu à 4 Go de mémoire vive (on est loin des limitations imposées par MS - Dos). En outre la performance des modules de gestion du disque dur permet de disposer de tailles de fichier ou d une partition de disque désormais pratiquement illimitées. Ergonomie : une interface identique à Windows 95 L interface est strictement identique à celle de la version 95 : icônes, fenêtres, gestion de la souris... Portabilité et processeurs Risc Windows NT constitue le premier système d exploitation Windows multiplateforme. Il est livré avec plusieurs versions de code, lui permettant d être exploité non seulement sur des architectures Intel mais aussi sur des architectures Risc avancées. Ces dernières sont implantées sur des ordinateurs semblables à des PC mais dont les microprocesseurs ont des capacités de calcul plus importantes et des jeux d instructions réduits (Risc [Hennesy & Patterson]). Les machines à processeurs Mips R4000 ou les nouveaux PC de Digital à base de processeur Alpha AXP peuvent ainsi exploiter Windows NT. Compatibilité Windows NT est compatible avec les anciens systèmes (MS-Dos, OS/2 et Posix). Il propose en outre une bibliothèque native, un jeu d instructions de programmation appelé WIN32. Sécurité : un contrôle d accès discrétionnaire Afin de garantir l inviolabilité et l intégrité des données stockées, Windows NT dispose d un ensemble de fonctions de sécurité. Non seulement l ordinateur est protégé (identification, authentification) mais l utilisateur dispose également d un mécanisme de sécurité. Un contrôle d accès discrétionnaire peut être défini au niveau de chaque objet (un fichier, une fenêtre, le presse-papiers, etc.) pour un utilisateur et / ou un groupe d utilisateurs donné. Ce type de contrôle signifie que le propriétaire d un objet peut ou non en donner l accès à un autre utilisateur, par opposition à un contrôle mandataire qui définit, en plus, des niveaux de sécurité entre les utilisateurs. Windows NT garde une trace des actions effectuées sur les objets protégés (fonction d audit). 24

20 CHAPITRE I. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LEURS USAGES Réseau : des fonctions réseau intégrées Contrairement à Windows 3.X, la possibilité d accéder facilement à un réseau existant est intégrée à Windows NT. Ainsi une machine utilisant ce système partage aisément avec un autre ordinateur fichiers et répertoires situés sur son disque dur ainsi qu une imprimante locale. Des applications spécialisées sont livrées avec NT pour gérer l agenda de groupe et échanger des messages à travers une messagerie électronique. De plus, Windows NT bénéficie d un dispositif d appel de procédure à distance RPC (Remote Procédure Call), un moyen pour le système de communiquer avec des applications différentes se trouvant sur une autre machine du réseau. Cette fonction est compatible avec le standard DCE (Distributed Computing Environnement), qui autorise des communications avec d autres ordinateurs exploitant non seulement Windows NT mais également Unix ou VMS, par exemple. c) Conclusion Windows NT utilise des notions de modèle en objets et de multitraitement, qui préfigurent l avenir de Windows. Il a deux modes d utilisation : l exécutif, portion du système qui fonctionne dans un état privilégié appelé mode noyau, et les serveurs de sous-systèmes, qui exploitent le mode utilisateur. Les applications, qu elles soient sous MS - Dos, OS/2, Windows 3.X, Posix ou créées sous Windows NT (32 bits), s exécutent en mode utilisateur. Elles font appel aux fonctions des serveurs de sous-systèmes (cf. fig. 1.2 [Gimenez, 94]). Cet ensemble s inspire donc du modèle client - serveur, puisque les applications, tout comme les sous-systèmes, communiquent entre elles par échange de messages. Un serveur (l exécutif ou le serveur de sous-systèmes) fournit, à travers ces messages, un service à un client (une application par exemple). Par ailleurs, la structure de Windows NT s inspire d un modèle en couches, qui intervient dans la partie basse de l exécutif, le noyau NT et la couche d abstraction du matériel (HAL pour Hardware Abstraction Layer). Le noyau assure les fonctions de plus bas niveau et la couche HAL manipule directement le matériel. C est grâce à cette dernière que Windows NT passe facilement d une plateforme à une autre. Les autres composantes de l exécutif sont placées en couches au-dessus de ces deux éléments. Windows NT s inspire, en outre, du modèle objet puisqu il utilise des objets pour représenter les ressources du système. A p p l i c a t i o n s S o u s - s y s t è m e s p r o t è g é s MS DOS MS DOS WINDOWS 3.1 WINDOWS 16 BITS STRUCTURE GENERALE DE WINDOWS NT WINDOWS NT 32 BITS WIN 32 OS/ 2 OS/ 2 POSIX POSIX Processus d'ouverture de session Sécurité Mode utilisateur Mode noyau E x é c u t i f N T Gestionnaire d'objets Moniteur de référence de la sécurité Appel de procédures locales SERVICES DE L'EXECUTIF Gestionnaire de mémoire virtuelle Couche d'abstraction du matériel (HAL) Gestionnaire de processus Gestionnaire d'entrées/ sorties. Système de fichiers. Gestionnaire de cache. Drivers de périphériques. Drivers réseau MATERIEL Figure 1.2.Un exemple de systèmes d'exploitation : Windows NT 25

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs Architecture Matérielle des Systèmes Informatiques. S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT Dossier 1 L environnement informatique. Objectifs Enumérer et

Plus en détail

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox CHAPITRE 3 Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox Ce chapitre présente des notions avancées de VirtualBox. Elles permettront de réaliser des configurations spécifiques pour évaluer des systèmes

Plus en détail

Drag-to-Disc Guide de l utilisateur

Drag-to-Disc Guide de l utilisateur Drag-to-Disc Guide de l utilisateur 2 Table des matières 1 Premiers pas avec Drag-to-Disc 5 Introduction à Drag-to-Disc.............................. 6 Il est possible que certaines fonctions ne soient

Plus en détail

Un ordinateur, c est quoi?

Un ordinateur, c est quoi? B-A.BA Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

Lutter contre les virus et les attaques... 15

Lutter contre les virus et les attaques... 15 Lutter contre les virus et les attaques... 15 Astuce 1 - Télécharger et installer Avast!... 17 Astuce 2 - Configurer la protection de messagerie... 18 Astuce 3 - Enregistrer Avast!... 20 Astuce 4 - Mettre

Plus en détail

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur»

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur» Atelier «Découverte de l ordinateur» A. Un micro-ordinateur classique est composé des éléments suivants : - de l'unité centrale (UC) qui contient les composants essentiels d un ordinateur : le microprocesseur

Plus en détail

Le Programme SYGADE SYGADE 5.2. Besoins en équipement, logiciels et formation. UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7

Le Programme SYGADE SYGADE 5.2. Besoins en équipement, logiciels et formation. UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT UNITED NATIONS CONFERENCE ON TRADE AND DEVELOPMENT Le Programme SYGADE SYGADE 5.2 Besoins en équipement, logiciels et formation UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7

Plus en détail

Windows 7 - Installation du client

Windows 7 - Installation du client Windows 7 - Installation du client 1 - Présentation Windows 7 est un système d exploitation client basé sur le noyau NT 6.1, disponible en six versions, commercialisé depuis octobre 2009. Résumé des fonctionnalités

Plus en détail

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Interfaces Un SE a deux fonctions principales : Gestion des ressources matérielles Présentation d'une machine virtuelle à chaque

Plus en détail

Prise en main Windows

Prise en main Windows Prise en main Windows Windows 2000 est un système d'exploitation. Un système d exploitation est un logiciel qui intervient à presque tous les niveaux de fonctionnement de votre ordinateur. Il est donc

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage de données

Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage de données Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage de données Objectifs Déterminer la quantité de mémoire RAM (en Mo) installée sur un ordinateur Déterminer la taille de l unité de disque

Plus en détail

Séance du jeudi 6 Octobre 2011 PIT quartier Parmentier

Séance du jeudi 6 Octobre 2011 PIT quartier Parmentier Séance du jeudi 6 Octobre 2011 PIT quartier Parmentier Pour les débutants. Quelques bases. L écran de votre ordinateur contient ce que l on appelle le BUREAU Les petites vignettes ou icônes représentent

Plus en détail

Windows 8 : une petite révolution? 9. Démarrer Windows 8 10. Accéder au Bureau à la connexion 13. Ouvrir ou activer une nouvelle session 13

Windows 8 : une petite révolution? 9. Démarrer Windows 8 10. Accéder au Bureau à la connexion 13. Ouvrir ou activer une nouvelle session 13 Généralités Windows 8 : une petite révolution? 9 Démarrer Windows 8 10 Accéder au Bureau à la connexion 13 Ouvrir ou activer une nouvelle session 13 Utiliser les fonctionnalités tactiles 14 Utiliser l

Plus en détail

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation SOMMAIRE de la partie 1 : I. Structure générale de l ordinateur... 1. L Unité centrale... 2 2. Les différents périphériques... 5 II. Démarrer et arrêter

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail Résumé : Ce document fait l inventaire du matériel et des moyens nécessaires à la production de sessions de formation à distance à partir des postes de travail des salariés bénéficiant d une connexion

Plus en détail

R D. Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet. Glossaire des TIC. Service local du Récit Commission scolaire des Sommets, 2004

R D. Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet. Glossaire des TIC. Service local du Récit Commission scolaire des Sommets, 2004 O R D I Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet Définition d'un ordinateur : Machine qui permet d emmagasiner des données (informations) et de les traiter à la demande de l'utilisateur.

Plus en détail

Windows 8 FR/EN : texte en français sur la version anglaise de Windows

Windows 8 FR/EN : texte en français sur la version anglaise de Windows Généralités Windows 8 : une petite révolution? 7 Démarrer Windows 8 Ouvrir ou activer une nouvelle session 10 Utiliser les fonctionnalités tactiles 11 Utiliser l interface Windows 8 sur un écran tactile

Plus en détail

TIC. Tout d abord. Objectifs. L information et l ordinateur. TC IUT Montpellier

TIC. Tout d abord. Objectifs. L information et l ordinateur. TC IUT Montpellier Tout d abord TIC TC IUT Montpellier Nancy Rodriguez Destruel Dans la salle de cours (et partout ailleurs ) : Ponctualité et assiduité exigées Ne pas manger, ni boire, ni dormir, ni travailler à autre chose

Plus en détail

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Configuration requise ForestPrep DomainPrep Installation interactive 5 Installation sans surveillance Module 5 : Installation d Exchange Server 2003

Plus en détail

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11)

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11) 1/ Généralités : Un ordinateur est un ensemble non exhaustif d éléments qui sert à traiter des informations (documents de bureautique, méls, sons, vidéos, programmes ) sous forme numérique. Il est en général

Plus en détail

Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001

Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001 Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 PRESENTATION 4 À PROPOS DU FORMAT PDF 4 PDFMAIL : L ASSOCIATION DU FORMAT PDF ET DE L EMAIL 4 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Tutorial Terminal Server sous

Tutorial Terminal Server sous Tutorial Terminal Server sous réalisé par Olivier BOHER Adresse @mail : xenon33@free.fr Site Internet : http://xenon33.free.fr/ Tutorial version 1a Page 1 sur 1 Index 1. Installation des services Terminal

Plus en détail

Logiciel (Système d impression directe)

Logiciel (Système d impression directe) Manuel d utilisation Logiciel (Système ) Systèmes d imagerie numérique Paramétrage du Système Utilisation du Système Description générale Configuration requise Il est recommandé de lire attentivement ce

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail

Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage des données

Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage des données Travaux pratiques 1.3.2 Détermination de la capacité de stockage des données Objectifs Déterminer la quantité de mémoire RAM (en Mo) installée sur un ordinateur Déterminer la taille de l unité de disque

Plus en détail

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION IMAGE

Plus en détail

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES 193 CRÉATION ET UTILISATION DE BANQUES D'IMAGES IMPORTANCE DES IMAGES DANS L'ENSEIGNEMENT Dans certaines disciplines comme les Sciences de la Vie et de la Terre ou l'histoire-géographie, les images sont

Plus en détail

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Tout au long de sa vie, l usager travaille dans un environnement numérique. La virtualisation des ressources, les risques inhérents numériques

Plus en détail

Louis Villardier Mars 2002

Louis Villardier Mars 2002 Louis Villardier Mars 2002 Lvillard@teluq.uquebec.ca (418) 657-2747 poste : 4530 2002-03-18 1 LE PRODUIT ÉCHO est une application informatique distribuée d Environnement de télétravail collaboratif qui

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

nom : Collège Ste Clotilde

nom : Collège Ste Clotilde UNE CONFIGURATION INFORMATIQUE Objectif : Identifier les éléments principaux d une configuration L ordinateur enregistre des données qu il traite pour produire un résultat Sifflements 20 Notice 12 attache

Plus en détail

Introduction à Expression Web

Introduction à Expression Web Introduction à Expression Web Microsoft Expression Web est la dernière application de gestion et d édition Web de Microsoft. Cet outil de conception professionnel permet de créer des sites modernes de

Plus en détail

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Nero AG Copyright et marques Le présent manuel et son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

Faire cohabiter plusieurs mondes

Faire cohabiter plusieurs mondes CHAPITRE 2 Faire cohabiter plusieurs mondes Pourquoi installer plusieurs systèmes d exploitation sur un seul ordinateur Il existe de nombreux systèmes d exploitation (Operating System ou OS, en anglais)

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac

Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac Notes de mise à jour Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac À propos de ces notes de mise à jour Ces notes de mise à jour récapitulent les fonctionnalités du logiciel d'apprentissage

Plus en détail

Installation Client (licence réseau) de IBM SPSS Modeler 14.2

Installation Client (licence réseau) de IBM SPSS Modeler 14.2 Installation Client (licence réseau) de IBM SPSS Modeler 14.2 Les instructions suivantes permettent d installer IBM SPSS Modeler Client version 14.2 en utilisant un licence réseau. Ce présent document

Plus en détail

Guide des fonctions avancées de mywishtv

Guide des fonctions avancées de mywishtv Guide des fonctions avancées de mywishtv Table des matières Présentation des fonctionalités avancées de mywishtv 3 Raccorder au réseau domestique et à Internet 4 Logiciel serveur dlna pour votre pc 6 Navigation

Plus en détail

ANNEXE. PROGRAMME DES FORMATIONS DISPENSÉES AU CLUB MONTALEAU (ANNÉE 2014/2015)

ANNEXE. PROGRAMME DES FORMATIONS DISPENSÉES AU CLUB MONTALEAU (ANNÉE 2014/2015) ANNEXE. PROGRAMME DES FORMATIONS DISPENSÉES AU CLUB MONTALEAU (ANNÉE 2014/2015) INFORMATIQUE Compte tenu de l évolution des technologies et de la mise à disposition sur le marché d ordinateurs équipés

Plus en détail

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration 2 Table des matières 5 Présentation 6 Étape 1 : mise à jour du logiciel système et du programme interne de votre ordinateur 7 Étape 2 : utilisation

Plus en détail

Manuel Nero ImageDrive

Manuel Nero ImageDrive Manuel Nero ImageDrive Nero AG Copyright et marques Le manuel Nero ImageDrive et l'ensemble de son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB

Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB Centres d accès communautaire Internet des Îles LA CLÉ USB Table des matières Document produit pour : Centres d accès communautaire Internet des Îles Par : Andrée-Anne Chevrier, stagiaire Pour infos :

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP Sommaire Chapitre 1 Le premier contact avec l ordinateur Démarrer l ordinateur et ouvrir une session locale... 9 Créer d autres utilisateurs... 11 Changer d image... 13 Modifier le nom d un compte... 14

Plus en détail

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 FileMaker Pro 12 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 2007-2012 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054

Plus en détail

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1

NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR. Logiciel TIJARA. NETWORK AND SOFTWARE ENGINEERING Manuel d'utilisateur TIJARA 1 NETWORK & SOFTWARE ENGINEERING MANUEL D UTILISATEUR Logiciel TIJARA Manuel d'utilisateur "TIJARA" 1 SOMMAIRE Introduction Première partie Chapitre 1 : Installation et démarrage Chapitre 2 : Architecture

Plus en détail

Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et d Internet

Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et d Internet Ordinateur, définition : Machine qui permet d emmagasiner des données (informations) et de les traiter à la demande de l'utilisateur. Le traitement de l information, réalisé par un programme, va produire

Plus en détail

Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office

Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office Guide d utilisation Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office Comment utiliser FileMaker Pro et Microsoft Office page 1 Table des matières Introduction... 3 Avant de commencer... 4 Partage de

Plus en détail

Cahier n o 7. Mon ordinateur. Gestion et Entretien de l ordinateur

Cahier n o 7. Mon ordinateur. Gestion et Entretien de l ordinateur Cahier n o 7 Mon ordinateur Gestion et Entretien de l ordinateur ISBN : 978-2-922881-11-0 2 Table des matières Gestion et Entretien de l ordinateur Introduction 4 Inventaire du matériel 5 Mise à jour du

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation Page 1-2. Prestations.. Page 3-4-5-6. Tarifs.Page 7. Contact Page 8

SOMMAIRE. Présentation Page 1-2. Prestations.. Page 3-4-5-6. Tarifs.Page 7. Contact Page 8 SOMMAIRE Présentation Page 1-2 Prestations.. Page 3-4-5-6 Tarifs.Page 7 Contact Page 8 PRESENTATION Répar Ordi est une société de dépannage et de maintenance informatique qui apporte des services sur mesure

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Chapitre 2 Système d exploitation 2.1 Définition et rôle Un ordinateur serait bien difficile à utiliser sans interface entre le matériel et l utilisateur. Une machine peut exécuter des programmes, mais

Plus en détail

en version SAN ou NAS

en version SAN ou NAS tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de l'entreprise. Parmi

Plus en détail

Exporter (2) Ouvrir/Enregistrer Importer/Exporter (3)

Exporter (2) Ouvrir/Enregistrer Importer/Exporter (3) Formats de fichier Une des choses la plus difficile est de passer d'un logiciel à l'autre. Ils sont parfois plus ou moins compatibles. Certains logiciels «préfèrent» certains formats de fichier. Le tableau

Plus en détail

Sauvegarde et protection des documents

Sauvegarde et protection des documents Sauvegarde et protection des documents 16 avril 2013 p 1 Sauvegarde et protection des documents Sauvegarder un document consiste à en conserver une copie, pour le mettre à l abri ou pour y revenir ultérieurement.

Plus en détail

Prise en main. Norton Ghost 2003. Pour trouver des informations supplémentaires. A propos de Norton Ghost

Prise en main. Norton Ghost 2003. Pour trouver des informations supplémentaires. A propos de Norton Ghost Prise en main Norton Ghost 2003 This document includes the following topics: Pour trouver des informations supplémentaires A propos de Norton Ghost Scénarios élémentaires Concepts et idées essentiels Sauvegarde

Plus en détail

Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur

Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur Dominique Pagnier Table des matières 1. Introduction... 3 2. Les formats d image... 3 2.1. Formats d infographie : EPS et TIF... 4 2.2.

Plus en détail

Démontage d'un ordinateur

Démontage d'un ordinateur Espaces multimédias Communauté de Communes Moyenne Vilaine et Semnon : Démontage d'un ordinateur 1- A quoi sert-il de démonter son ordinateur? A) Par simple curiosité B) Pour nettoyer C) Pour remplacer

Plus en détail

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL)

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) Introduction au réseau informatique Quel est l'intérêt de créer un réseau informatique? Partager les photos de son PC sur sa TV, imprimer depuis

Plus en détail

L informatique pour débutants

L informatique pour débutants L informatique pour débutants Etre à l aise face à son ordinateur Découvrir les clefs de l informatique Devenir un internaute averti Espace Public Numérique http://bibliotheque.nimes.fr bibliotheque.ecm@ville-nimes.fr

Plus en détail

Installation d un poste i. Partage et Portage & permissions NTFS

Installation d un poste i. Partage et Portage & permissions NTFS Filière : Technicien des Réseaux Informatique Installation d un poste i Partage et Portage & permissions NTFS Plan Partage et Permissions NTFS 1. Partage de dossiers 2. Sécurité des systèmes de fichiers

Plus en détail

Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware

Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware Introduction : De nos jours, l'ordinateur est considéré comme un outil indispensable à la profession de BDA, aussi bien dans les domaines de la recherche

Plus en détail

Christophe Guelff. Hackez votre. Eee PCTM. L ultraportable efficace. Préface de Philippe Allart. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 2-212-12437-8

Christophe Guelff. Hackez votre. Eee PCTM. L ultraportable efficace. Préface de Philippe Allart. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 2-212-12437-8 Christophe Guelff Hackez votre Eee PCTM L ultraportable efficace Préface de Philippe Allart Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 2-212-12437-8 Table des matières AVANT-PROPOS... XV Pourquoi ce livre? XVI Organisation

Plus en détail

Le matériel informatique

Le matériel informatique Les Fiches thématiques Jur@tic Le matériel informatique Que choisir? Comment, pourquoi? Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Réfléchir avant d agir Votre matériel est usagé ou en panne, votre activité s étend

Plus en détail

Composition d un ordinateur :

Composition d un ordinateur : Un ordinateur est une machine automatique de traitement de l information obéissant à des programmes formés par des suites d opérations arithmétiques et logiques. Il peut transformer, stocker, archiver

Plus en détail

Internet Conférence de l Institut Blaise Pascal Mercredi 3 avril 1996

Internet Conférence de l Institut Blaise Pascal Mercredi 3 avril 1996 Internet Conférence de l Institut Blaise Pascal Mercredi 3 avril William El Kaim & Fabrice Kordon Laboratoire MASI - Institut Blaise Pascal Université P. & M. Curie, 4 Place Jussieu, 75252 Paris Cedex

Plus en détail

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de

Plus en détail

EMC Retrospect Express pour Windows Prise en main

EMC Retrospect Express pour Windows Prise en main EMC Retrospect Express pour Windows Prise en main BIENVENUE Bienvenue dans EMC Retrospect Express, un programme permettant la sauvegarde rapide et aisée pour CD/DVD, disques durs et disques amovibles.

Plus en détail

Structure de base d un ordinateur

Structure de base d un ordinateur Structure de base d un ordinateur 1-Définition de l ordinateur L ordinateur est un appareil électronique programmable qui traite automatiquement les informations. Il est constitué de l unité centrale et

Plus en détail

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

RAID Logiciel avec Windows XP Pro

RAID Logiciel avec Windows XP Pro RAID Logiciel avec Windows XP Pro Monter un système RAID 1 avec Windows XP (http://www.cooling-masters.com/forum/sujet-3659-0-tuto-creer-les-hdd-en-raid-avec-le-raidlogiciel.html) Pour comment créer les

Plus en détail

Chapitre 1 L interface de Windows 7 9

Chapitre 1 L interface de Windows 7 9 Chapitre 1 L interface de Windows 7 9 1.1. Utiliser le menu Démarrer et la barre des tâches de Windows 7... 10 Démarrer et arrêter des programmes... 15 Épingler un programme dans la barre des tâches...

Plus en détail

Introduction. Qu est-ce que Visual Basic 2008?

Introduction. Qu est-ce que Visual Basic 2008? Je suis profondément ravi que vous ayez choisi ce livre pour acquérir les compétences et techniques de programmation avec Microsoft Visual Basic 2008. Si nous nous découvrons mutuellement dans ce paragraphe,

Plus en détail

PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC!

PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC! PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC! MAGIX PC Check & Tuning 2010 est la solution logicielle complète pour l'analyse, la maintenance et l'accélération

Plus en détail

WINDOWS 10 Windows 10 fichiers dossiers OneDrive Cortana Photos Lecteur Windows Media Contacts Messagerie Calendrier Skype WINDOWS 10 Microsoft Edge

WINDOWS 10 Windows 10 fichiers dossiers OneDrive Cortana Photos Lecteur Windows Media Contacts Messagerie Calendrier Skype WINDOWS 10 Microsoft Edge WINDOWS 10 Table des matières L environnement Windows 10 i Généralités Windows 10 : les nouveautés................................ 9 Intérêts d utiliser un compte Microsoft........................ 18 Démarrer

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Mes documents Sauvegardés

Mes documents Sauvegardés Mes documents Sauvegardés Guide d installation et Manuel d utilisation du logiciel Edition 13.12 Photos et illustrations : Copyright 2013 NordNet S.A. Tous droits réservés. Toutes les marques commerciales

Plus en détail

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008)

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox c'est quoi? DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox est un logiciel de virtualisation pour processeur x386 dédié à l'entreprise mais aussi au particulier.

Plus en détail

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et 1 Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et équipé du dernier système d exploitation de Microsoft,

Plus en détail

Sharpdesk. Guide d'installation. Numéros de série Sharpdesk. Veuillez conserver ce manuel car il contient des informations très importantes.

Sharpdesk. Guide d'installation. Numéros de série Sharpdesk. Veuillez conserver ce manuel car il contient des informations très importantes. Sharpdesk Guide d'installation Veuillez conserver ce manuel car il contient des informations très importantes. Numéros de série Sharpdesk Ce produit ne peut-être installé que sur un nombre d'ordinateurs

Plus en détail

Windows XP niveau 2. D. Hourquin, Médiapôle St Ouen l'aumône

Windows XP niveau 2. D. Hourquin, Médiapôle St Ouen l'aumône Windows XP niveau 2 Les nouveautés de XP par rapport à 98 Installation, configuration et paramétrage : les fichiers système, la mise à jour, la gestion des périphériques classiques. Maintenance du disque

Plus en détail

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence L ORDINATEUR Les composants La carte mère Elle se trouve au centre de l'ordinateur et connecte tous les composants PC. La carte mère contient les connexions pour le processeur, la mémoire et les unités

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Les 100 incontournables dans le domaine des technologies! Décembre 2011

Les 100 incontournables dans le domaine des technologies! Décembre 2011 Les 100 incontournables dans le domaine des technologies! Décembre 2011 Dany Lussier-Desrochers Université du Québec à Trois-Rivières dany.lussier-desrochers@uqtr.ca .avi Format de fichier vidéo développé

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Base de l'informatique. Généralité et Architecture Le système d'exploitation Les logiciels Le réseau et l'extérieur (WEB)

Base de l'informatique. Généralité et Architecture Le système d'exploitation Les logiciels Le réseau et l'extérieur (WEB) Base de l'informatique Généralité et Architecture Le système d'exploitation Les logiciels Le réseau et l'extérieur (WEB) Généralité Comment fonctionne un ordinateur? Nous définirons 3 couches Le matériel

Plus en détail

Preliminary Spec Sheet

Preliminary Spec Sheet ARNOVA présente sa nouvelle tablette Android : l'arnova 90 G3 Elle est dotée d'un grand et lumineux écran tactile LCD de 9" (soit environ 23 cm). Alimentée par un puissant processeur d 1 GHz, tout parait

Plus en détail

Satchnet View. page 1/8

Satchnet View. page 1/8 Satchnet View Satchwell et le Groupe Invensys présentent une nouvelle interface homme-machine pour l ensemble de la gamme Satchnet avec les logiciels View et View Pro. Le logiciel View apporte les dernières

Plus en détail

Gestion collaborative de documents

Gestion collaborative de documents Gestion collaborative de documents ANT box, le logiciel qui simplifie votre GED Les organisations (entreprises, collectivités, associations...) génèrent chaque jour des millions de documents, e-mails,

Plus en détail

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!»

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» «Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» Avant toute chose, il faut savoir pour quel usage, vous désirez acquérir un ordinateur. En effet la configuration de votre ordinateur ne sera pas la même

Plus en détail