Journal. > Consommer local. > La maison Lemoîne à Floirac. > Balade dans la vallée des Jalles. 4 e trimestre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journal. > Consommer local. > La maison Lemoîne à Floirac. > Balade dans la vallée des Jalles. 4 e trimestre 2014"

Transcription

1 population de la Communauté urbaine de Bordeaux au 1 er octobre 2014 (estimation La Cub) Journal Journal d information de la Communauté urbaine de Bordeaux n 29 le 4 e trimestre 2014 > Balade dans la vallée des Jalles > Consommer local > La maison Lemoîne à Floirac

2 ZAP DE CUB 4 DOSSIER Agriculture et circuits courts 8 DÉCRYPTAGE L unité UGORA de La Cub 14 ZOOM La Cub devient Bordeaux Métropole 15 DES LIEUX La maison Lemoîne à Floirac 16 LA MÉTROPOLE AGRICOLE 18 CARTE BLANCHE Olivier Crouzel 20 ÉVÉNEMENT Marathon de Bordeaux Métropole 22 BALADE La vallée des Jalles 24 D UNE COMMUNE À L AUTRE 26 RENDEZ-VOUS 28 PRATIQUE 29 PAROLE AUX GROUPES POLITIQUES 30 ÉDITO Pour une consommation responsable Dès le 1 er janvier 2015, la Communauté urbaine de Bordeaux deviendra Métropole. C est un enjeu majeur pour les années à venir, et une opportunité pour l ensemble des habitants des 28 communes de notre territoire. L ambition pour nous tous est double : se hisser au rang des grandes métropoles européennes tout en préservant notre qualité de vie. Il fait bon vivre dans l agglomération bordelaise : de nombreux sondages et classements le montrent, Bordeaux et les communes environnantes attirent. Ce bien vivre est un atout majeur. Il provient notamment d une forte présence de la nature en ville (50% de notre territoire) et d une grande variété du patrimoine naturel : marais, forêts, terres agricoles, jardins potagers La nature productive, avec une agriculture périurbaine dynamique et soutenue par notre Établissement public, est un des éléments constitutifs de notre qualité de vie. Dans le cadre de son soutien à une consommation responsable, La Cub a édité une carte des circuits courts qui recense une bonne partie des moyens de s alimenter autrement. Le dossier de ce journal s intéresse également à ces modes de consommation : AMAP, marchés fermiers, approvisionnement direct chez le producteur Les formes sont variées, les solutions multiples Ces modes de consommation soutiennent l économie locale, favorisent l environnement, promeuvent une alimentation saine et créent du lien : ce type de système vertueux est à encourager, la métropole s y emploie! La Cub Alain JUPPÉ Président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Maire de Bordeaux, ancien Premier ministre Sabine Delcour > 3

3 >>> ZAP DE CUB >>> ZAP DE CUB Adoptez un composteur Une nouvelle distribution gratuite de composteurs sera lancée le 16 novembre prochain par La Cub. Utiliser un composteur, c est alléger de 30 % le poids de votre poubelle grise en transformant les déchets organiques en engrais naturel. Contenant en bois ou plastique, le composteur s installe dans un jardin, sur une surface plane en contact direct avec la terre et plutôt à l ombre. On y met les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas (sauf viande et poisson), le marc de café et sachets de thé, les fleurs fanées et tontes de gazon. Astuces? Bien fragmenter les déchets en petits morceaux avant de les déposer dans le composteur et aérer toutes les 3 à 4 semaines en brassant le mélange à l aide d une bêche. La Cub renouvelle le 16 novembre son opération de distribution gratuite de composteurs. Pour organiser au mieux la journée et éviter des temps d attente trop longs, inscrivez-vous à partir du 3 novembre sur le site Internet de La Cub ou téléphonez au (appel gratuit depuis un poste fixe) pour choisir un des créneaux horaires proposés entre 11h et 17h. L inscription est obligatoire pour pouvoir retirer son composteur 87 quai de Brazza à Bordeaux. Un justificatif de domicile de moins de 3 mois et une pièce d identité vous seront demandés sur place. La Cub Subvention vélo Vélo à assistance électrique, vélos pliants, vélos cargo et tricycles pour adultes, La Cub vous aide à vous équiper (sur critère social). Parce que chacun n a pas la même pratique du vélo, il existe plusieurs façons de s équiper. Pour celles et ceux qui ont à franchir régulièrement des côtes ou de longues distances, le vélo à assistance électrique (VAE), équipé d un moteur et d une batterie rechargeable, est une bonne solution. Le vélo pliant, quant à lui, se transporte comme un bagage à main dans le bus ou le tramway et se range dans un placard ; ce qui en fait un vélo très pratique et maniable. Côté famille, le vélo cargo à 2 ou 3 roues est très utilisé pour transporter des passagers. Enfin, le tricycle pour adulte permet aux personnes dont les capacités physiques d équilibre sont limitées, de se déplacer en toute autonomie. Le coût de ce type d équipement reste aujourd hui élevé. C est pourquoi La Cub s est engagée à en soutenir l acquisition pour les particuliers sous condition de ressources : l aide peut atteindre jusqu à 25 % du prix d achat (plafonné selon les équipements). Christophe Goussard Saveurs des sens Du 28 au 30 novembre prochain se déroule Bordeaux S.O good, premier festival de la gastronomie et de l art de vivre à Bordeaux. Découvrir pendant trois jours la gastronomie et l art de vivre à Bordeaux, c est ce que vous propose Bordeaux S.O good. Initié par la Chambre de commerce et d industrie de Bordeaux, cette manifestation invite le grand public à aller à la rencontre des principaux acteurs de la filière gourmande et à partager leurs talents : démonstrations culinaires, dégustations (via un pass gourmand), ateliers de cuisine, concours, débats, rencontres avec des chefs, cinéma, installations artistiques et spectacles s enchaînent sur plusieurs sites. Des chefs étoilés (de Bordeaux et du Sud- Ouest) concoctent des recettes inédites pour la Nuit des banquets, temps fort du festival. Maitetxu Etcheverria Grande salle de spectacles : coup d envoi La Cub et le groupement Lagardère Unlimited ont signé le 25 septembre dernier le traité de concession de la future Grande salle de spectacles à Floirac m 2 de surface dont un hall de m 2, des espaces privatifs modulables pour faire vivre la salle avant et après le spectacle, 118 événements par an en moyenne, spectateurs attendus. C est ce que proposera la future Grande salle de spectacles de Floirac. Programmé pour fin 2017, cet équipement sera situé dans la ZAC des quais à Floirac, au débouché du futur pont Jean-Jacques- Bosc. Dotée d une acoustique particulièrement soignée et d une intégration tenant compte de la présence de riverains à proximité, la Grande salle accueillera à la fois des spectacles de variétés et des événements sportifs. Près de 20 scenarii d aménagement de la salle sont possibles, allant de places assises à plus de places assis/débout. Autre nouveauté : 1 % du Calendrier chiffre d affaires sera consacré à l accompagnement de projets culturels locaux. > Fin décembre 2014 : dépôt de demande de permis de construire > Fin janvier 2016 : démarrage des travaux > Fin décembre 2017 : mise en service de la Grande salle de spectacles à Floirac Agence Rudy Ricciotti Le pont Chaban-Delmas primé Le groupe EGIS-JMI, concepteur aux côtés de l architecte Thomas Lavigne, du pont Jacques- Chaban-Delmas vient d être primé à l international. Le 30 septembre dernier, à Rio de Janeiro, La FIDIC (International Federation of Consulting Engineers) a remis officiellement à EGIS-JMI le prestigieux prix «Outstanding Projects 2014». Cette distinction récompense les projets d ingénierie remarquables et fait entrer le pont Jacques- Chaban-Delmas dans le club très fermé des ouvrages primés à l international. Le pont a partagé la plus haute marche du podium avec plusieurs réalisations représentatives d un large éventail de solutions techniques remarquables telles que la desserte de l aéroport de Brisbane (Australie), la ligne 2 du métro de Xi an (Chine), la section souterraine du périphérique de Madrid (Espagne), le barrage anti-tempête de la Nouvelle- Orléans ou encore les tunnels reliant le centre de Seattle à l aéroport (USA). Cette reconnaissance internationale met incontestablement à l honneur le travail de l ensemble des acteurs qui ont imaginé, conçu et participé à la construction de cet ouvrage exceptionnel. Arthur Péquin Les sacs, c est dans le bac! Rappel : il est obligatoire de mettre les sacs d ordures ménagères dans les bacs gris prévus à cet effet sous peine de poursuite pour dépôt sauvage. Une amende : c est ce que risquent les personnes qui déposent leurs sacs-poubelle sur les trottoirs ou la chaussée. Un rappel qui peut éviter bien des désagréments. Cette pratique, considérée comme du dépôt sauvage, est une infraction à l article R du Code pénal. Elle est passible de sanctions. Il est donc obligatoire de déposer ses sacs-poubelle dans les bacs prévus à cet effet. Par ailleurs, une campagne de communication est actuellement en cours dans le centre de Bordeaux pour rappeler cette règle, particulièrement mise à mal dans ce secteur plus dense. La Cub > 4 > 5

4 >>> ZAP DE CUB >>> ZAP DE CUB Énergie : des maisons «exemplaires» En novembre, La Cub vous propose la visite de maisons «énergétiquement» rénovées. 14, c est le nombre de lauréats à l appel à projet «réhabilitation énergétique en maison individuelle» lancé par La Cub en janvier 2013 : une aide financière leur a été attribuée pour des travaux de rénovation visant à une amélioration énergétique de leur logement (réduction de consommations, utilisation d énergies renouvelables, isolation ). Aujourd hui, ces propriétaires vous ouvrent leurs portes à Bordeaux, Le Bouscat, Carbon-Blanc, Pessac et Villenave-d Ornon. Avec eux, découvrez les avantages de leurs réalisations et inspirez-vous de ces modèles de rénovation : performance des systèmes et matériaux choisis, confort intérieur, gains financiers et énergétiques. Visites gratuites sur inscription : ou Photo Berger Des bus tellement prévisibles! Finie l incertitude qui affectait encore certains de nos transports en bus. Un nouveau système d information en temps réel équipe le réseau et dit tout des trajets, du trafic et des correspondances. Qui ne se souvient pas d avoir déchiffré les horaires à la lumière d un abribus? Aujourd hui une alternative est possible. La métropole bordelaise vient de franchir un nouveau pas vers des technologies que les plus de 20 ans auraient, dans leur jeunesse, classées dans les sciences-fiction. Un nouveau système d information en temps réel équipe le réseau. Progressivement mises en place sur les 175 arrêts les plus fréquentés, des bornes d information annoncent les temps d attente avant le prochain passage pour chaque ligne. Ailleurs, un peu plus de arrêts disposent de marguerites avec flashs codes et tags / NFC qu il suffit d activer avec un smartphone. On apprend en direct l heure des prochains passages de bus et les autres modes de transport à proximité (VCub, tram, BatCub). Pour ne laisser aucun suspense, enfin, 392 bus se sont vu équiper d écrans d information embarqués qui annoncent l avancée du parcours, les points remarquables des alentours, les stations VCub (avec le nombre de vélos disponibles!) et les correspondances entre tous les modes de transport. Le quart d heure bordelais n a qu à bien se tenir! Maitetxu Etcheverria Cité émergente Sa silhouette prend forme aux abords des Bassins à flot. Attendue pour 2016, la Cité des civilisations du vin affine l ambition portée par son architecture* : être moderne et universelle m 2, une flèche culminant à 55 m, un belvédère surplombant la ville Les contours de la future Cité des civilisations du vin se précisent entre le pont Chaban-Delmas et les Bassins à flot à Bordeaux. La première pierre a été posée en juin 2013 à l occasion de Vinexpo et la construction a démarré à la fin de l année. Près de 300 pieux enfoncés jusqu à 30 m de profondeur soutiennent la structure béton, recouverte d une charpente d arcs en bois lamellé-collé étanche. 900 panneaux de verre et d aluminium, tous de forme unique, constitueront la façade double peau d un bâtiment inscrit dans une démarche environnementale. Inspirées par la volute du vin dans le verre et ses reflets changeants, l architecture et la scénographie s incarnent en douceur. Les visiteurs annuels attendus pourront suivre un parcours permanent de m 2 via 20 modules thématiques mettant en scène quelque 150 œuvres multimédias. La Cité des civilisations du vin sera aussi un lieu à vivre avec un bar à vins, une boutique de vins du monde, un point de restauration rapide et un restaurant panoramique. * La Cité des civilisations du vin est signée de l agence française X-TU des architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, associée à l agence britannique Casson Mann des scénographes Roger Mann et Dinah Casson, et est réalisée par GTM Bâtiment Aquitaine (filiale de Vinci). Philippe Caumes / GTM Bâtiment Aquitaine Laisser pousser La fauche tardive est pratiquée sur La Cub depuis plusieurs années. Objectif : préserver la faune et la flore qui nichent le long des routes. Dactyle, fromental, pâturin, potentilles, papillons, criquets, hérissons, musaraignes Les abords des routes recèlent des espèces végétales et animales à protéger. C est pourquoi La Cub s est engagée depuis plusieurs années dans la pratique de ce que l on appelle la «fauche tardive». De quoi s agit-il? Adapter l entretien des accotements par des fauchages moins fréquents et moins agressifs (coupe moins courte, produits non polluants ) afin de préserver la biodiversité (notamment les espèces en voie de disparition) et de maintenir des couloirs écologiques le long des routes. Si l objectif premier du fauchage est la sécurité des usagers (visibilité de la signalisation, lisibilité routière ), les enjeux environnementaux sont très importants. En 2013 sur la métropole, près de 250 espèces végétales ont été recensées. Des panneaux d information seront installés sur les sites concernés lors des premières campagnes de fauche début La Cub VCub, toujours un temps d avance Une application permet de savoir à l avance le nombre de VCub et les places disponibles à la station de votre choix. Il était déjà possible de connaître en temps réel la quantité de vélos disponibles en station, la nouvelle application VCub Predict va plus loin. Vous pouvez désormais connaître l état d approvisionnement des stations jusqu à 12 heures à l avance. À l origine de cette innovation, une start-up talençaise, QuCit, qui a travaillé sur le projet pendant trois ans. Les prédictions du nombre de VCub sont basées sur l analyse mathématique des quatre années de données générées par le VCub en fonction de l heure, du jour et même des prévisions météo Disponible sur smartphone grâce à l appli «La Bonne Station». Christophe Goussard Du nouveau à la Caserne Niel Le groupement Évolution est retenu pour l aménagement des magasins généraux sud de l ancienne caserne Niel à Bordeaux. En juin 2013, une consultation est lancée par La Cub, en partenariat avec la ville de Bordeaux, pour vendre les magasins généraux sud de l ancienne caserne Niel, situés en face de Darwin à Bordeaux. Objectif? Engager une transformation contemporaine de ce patrimoine emblématique. L équipe retenue, le groupement Évolution en collaboration avec les architectes Nadau, Lavergne et Chloé Bodart, propose un projet de réhabilitation mixant logements, culture, activités et commerces. Atout du projet : la qualité de l offre culturelle et sa diversité, fondées sur l installation du collectif POLA sur le site. Une attention particulière sera portée à l articulation de l opération avec le projet urbain de la ZAC Bastide-Niel par l architecte Winy Maas. Nadau / Lavergne Architecture / Chloé Bodart Architecture > 6 > 7

5 DOSSIER CIRCUITS COURTS, COURT-CIRCUIT ALIMENTAIRE «Le marché du bio est encore infime.» >>> DOSSIER VENTES DIRECTES, CIRCUITS COURTS DE COMMERCIALISATION, INSTALLATION D AGRICULTEURS, PRODUITS LOCAUX DE QUALITÉ ET DE SAISON, AMAP, JARDINS PARTAGÉS LES INITIATIVES SONT NOMBREUSES DANS LA CUB POUR DÉFENDRE D AUTRES FAÇONS DE PRODUIRE ET CONSOMMER. Sabine Delcour Chantal Crenn est anthropologue spécialiste de l alimentation, maître de conférence à l IUT Bordeaux Montaigne et membre du Comité national d anthropologie du CNRS. 1. Selon une étude de l Institut de veille sanitaire (INVS) publié en octobre 2013 (www.invs.sante.fr). Le Journal de La Cub (JdLC) : La consommation «locale» ou «bio» estelle pour vous une réelle tendance ou un phénomène de mode? Chantal Crenn (C.C.) : Il y a au fond une remise en question d une idéologie qui existe en Occident depuis l époque des Lumières et la Révolution française, une foi en la modernité et au progrès. Et le modèle agroalimentaire a été pensé après 1945 de façon militaire pour répondre à la pénurie alimentaire. Les gens avaient eu faim et l économie agricole était l équivalent alors de celle du Burkina Faso d aujourd hui. Avec l appui des États-Unis, on a développé les techniques, la mécanisation, les engrais chimiques et les hypermarchés. Là a commencé la mise à distance entre les mangeurs et les produits alimentaires. Aujourd hui, on a presque atteint la satiété et l angoisse du manque qui a taraudé l humanité depuis la nuit des temps s est déplacée en Occident sur les peurs alimentaires. Je crois qu aujourd hui, on va vers «l authentique» et le «local» par crainte, à la suite des scandales de l agroalimentaire, de la vache folle à la viande de cheval. Mais ce sont davantage les cadres moyens et supérieurs qui s intéressent aux circuits courts et bios. Des rapports de classe, une distinction sociale se jouent là. Je crois aussi que dans le «bio» et le «local», il y a un côté narcissique dans la façon dont «le citadin» construit son image de soi. En mangeant sain, il se rassure sur son mode de vie, sa qualité, peut-être même sa «pureté». Comme s il mangeait la «nature». Il y a une sorte d économie morale à manger «bio». Même s il y a un phénomène de mode, je pense que c est aussi une tendance profonde. Les mangeurs / consommateurs commencent tout doucement à prendre conscience que le système de l agroalimentaire est dysfonctionnel. Un paysan se suicide en France tous les deux jours 1, ces mouvements sont aussi des soutiens aux agriculteurs plutôt appelés «paysans», à une autre forme d économie plus sociale et solidaire. Mais il ne faut pas croire à une grande vague. Le marché du «bio» est encore infime et l hypermarché domine les imaginaires. Cela prendra du temps. JdLC : Comment expliquer le retour d une «nature utile» en ville? C.C. : Le besoin peut-être d intégrer une alimentation militante et contrôlée au cœur de la ville. La figure du local, ne plus se déplacer en voiture mais à vélo, à pied ou en transports publics pose la question de la place des jardins et de la nature en ville. Nous sommes évidemment très en retard, les Allemands ont commencé à y travailler dès les années 60. Je crois que c est très intéressant quand on relie ces projets au désir politique de redonner aux classes défavorisées des moyens d être dans l auto-production. Terre d Adèles à Pessac ont par exemple une conception militante de ces questions, pour permettre à des personnes de sortir de la charité et devenir des acteurs ou actrices de leur approvisionnement. Je crois qu il ne faut pas oublier ce que les gens désirent et ce dont ils estiment avoir besoin. Il faut faire en sorte que la «nature» soit vraiment ré-appropriable. Se jouent là des questions de citoyenneté. Quelques références Chantal Crenn anime avec d autres chercheurs une revue sur Internet, en accès libre, Anthropology of food : Elle est co-responsable du comité scientifique du colloque des Réclusiennes. Elle a co-dirigé avec S. Tersigni le numéro n 1301 de la revue Hommes et migrations (2013) dont le thème est Migrations et monde ruraux. Par ailleurs, elle conseille la lecture de : Les produits de terroir Entre culture et règlements par Laurence Béard et Philippe Marchenay (CNRS éditions, Paris 2004). > 9

6 >>> DOSSIER Le local, une vision globale du futur >>> DOSSIER Produire et consommer ici Qu ils soient producteurs ou consommateurs, ils sont adeptes des circuits courts, du bio et du raisonné, de la vente directe, du «locavore» Exemples et témoignages. Valoriser la production agricole locale, sa distribution directe en circuit court et sa consommation sont des enjeux forts pour La Cub. C est aussi un pari, celui de la vocation durable et écologique de ce «local», du rapprochement entre agriculteurs et consommateurs, entre campagne et ville. 1. On appelle circuit court un circuit de vente avec au maximum deux intermédiaires entre producteurs et consommateurs. Le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux compte 50 % d espaces naturels et agricoles dont hectares de surfaces agricoles. 176 exploitations sont recensées dans les 28 communes (maraîchers, éleveurs, viticulteurs, horticulteurs, apiculteurs ) et elles génèrent plus de emplois. Encourager cette économie locale, favoriser le lien social entre ville et campagne, soutenir l agriculture de proximité par l aide à l installation de nouveaux agriculteurs ou la stimulation des circuits courts 1 de distribution sont des objectifs que poursuit La Cub depuis plusieurs années. De nombreux partenariats ont été créés avec les acteurs locaux de l agriculture, les associations, sans oublier les agriculteurs eux-mêmes, afin de renforcer cette dynamique. Un enjeu important est également la maîtrise du foncier car le prix élevé des terrains reste aujourd hui un des freins majeurs à l implantation sur le territoire. «Un potentiel très grand» Comme le souligne Franck Meymerit, délégué de la fédération Aquitaine du CIVAM (Centre d initiative pour valoriser l agriculture et le milieu rural), qui collabore avec La Cub depuis 2007 : «Après la Seconde Guerre mondiale, le développement des coopératives a créé une agriculture de filières où les marchés ont perdu de leur importance. L apogée de la grande distribution ensuite a porté un réel coup aux agriculteurs. C est pour cela que la vente directe est revenue dans les années 90. Son potentiel est très grand. Aujourd hui, c est encore la grande distribution qui fait l agriculture.» Si l on ajoute à cela les scandales de l agroalimentaire, la crainte des pesticides, la perte de confiance et un besoin général de retrouver du lien social au travers de la consommation, le développement des multiples formes de vente directe et la progression de l agriculture biologique et raisonnée correspondent à une forte demande. Les producteurs qui veulent travailler dans le cadre d Associations pour le Maintien d une Agriculture Paysanne (AMAP) ne manquent pas de propositions. Cette formule leur garantit, via un contrat annuel, des commandes, un revenu fixe et une solidarité des acheteurs en cas de problème. D autres agriculteurs choisissent la vente directe et le circuit court pour produire moins. Manger des produits de saison L Aquitaine est la deuxième région française en vente directe par le nombre d agriculteurs, notamment en raison de la viticulture, mais pas seulement. On compte sur La Cub 33 AMAP, des marchés fermiers, des marchés de producteurs de pays de la Chambre d Agriculture de la Gironde et d autres initiatives qui vont dans le même sens : privilégier un circuit court plus respectueux écologiquement (mode de production, transports, emballages, qualité des produits ), plus soucieux de la saisonnalité des aliments et de l emploi local. Sans oublier, pour les consommateurs, la qualité des produits, leur prix plus juste et une façon concrète d agir autour de soi. À noter La carte des circuits courts élaborée par La Cub indique les différentes possibilités pour manger local et rencontrer les producteurs sur la métropole bordelaise. «Travailler avec des bouchers locaux.» Installée à Parempuyre, Nelly Coustaud élève des blondes d Aquitaine. La distribution de ses viandes en circuit local représente environ 70 % de son chiffre d affaires. Elle est «sabot d or» depuis six ans, prix qui récompense le meilleur élevage girondin. «Nous avons environ 150 vaches allaitantes blonde d Aquitaine sur l exploitation, nous exportons en Italie les veaux et pour les viandes, nous sommes associés avec quatre éleveurs pour fournir deux bouchers à Bordeaux et deux supermarchés qui ont leur rayon de boucherie traditionnelle à Arès et Lesparre. Nous disposons de 190 hectares, dont les deux tiers en location. Nous ne pouvons pas acheter de terres car le prix du foncier sur La Cub est trop élevé, c est sur ce point que nous aimerions être entendus par les pouvoirs publics. Notre travail n est pas la vente directe, nous n avons pas le temps et c est pour cela que nous travaillons avec des bouchers locaux. Notre rêve serait d avoir plus de terres pour planter de la luzerne et, en plus du maïs et du sorgho que nous avons, nous autosuffire en contrôlant le plus possible nos produits.» Boucherie du Parc et Boucherie Ferrand à Bordeaux. «Faire venir les fermes en ville.» À l association locale de «La Ruche qui dit Oui!», aux Chartrons à Bordeaux, le principe est de commander et payer, via une plateforme Internet, des produits à des producteurs locaux, aliments qui sont distribués deux fois par mois. Maud Cazeau en est la présidente. «Je trouvais que les produits industriels étaient très présents, que les prix sur les marchés étaient élevés et, pour les AMAP, que cela manquait de diversité. C est comme ça que je me suis intéressée à la plateforme de gestion La Ruche qui dit Oui!. Les gens adhèrent gratuitement, commandent ce qu ils veulent et payent via Internet. L association prend 15 % pour la gestion nationale et les frais locaux. L idée est de faire venir les fermes en ville, de provoquer des rencontres avec les producteurs proches et de manger mieux au prix juste. J ai cherché ces producteurs, ils sont 25 aujourd hui et nous avons environ 450 produits. Il y a en général 80 commandes par distribution. On redécouvre des goûts et le plaisir de la cuisine.» «Il faut être bon toute l année.» Adrien Busson et Fanny Puard, âgés de 29 ans, ont fait une école d ingénieur en horticulture et paysage. Ils sont devenus maraîchers bio au Haillan, en 2010, en créant «Les Jardins de Berlincan». «Notre chance a été que la famille de Fanny avait résisté à l urbanisation en conservant des terres. Sans cela, nous n aurions pas pu nous installer dans La Cub en raison du prix de la terre. C est le principal problème aujourd hui. Nous avons commencé directement en bio parce qu avec notre formation, nous connaissons les produits phytosanitaires et leurs conséquences. Une AMAP s est très vite montée à côté de chez nous et une autre à Caudéran. Nous faisons aussi un peu de vente directe ici tous les samedis matins. Nous cultivons environ 40 légumes déclinés de deux à vingt variétés par espèce. L AMAP est une vraie pression car il faut être bon toute l année Mais on a atteint ce qu on voulait faire, on souhaite maintenant travailler mieux et moins Nous nourrissons cent familles, c est beaucoup de travail!» Sur site : 47 rue Albert Marquet à Saint- Médard-en-Jalles : le samedi de 10h à 12h AMAP : Bordeaux Caudéran, Le Haillan > 10 > 11

7 >>> DOSSIER >>> DOSSIER «C est une vraie relation humaine.» Depuis leur rencontre au lycée hôtelier de Talence, Adrien Bucquet et Manuel Dagens voulaient créer quelque chose qui leur ressemble Heureux d être du terroir girondin, ils ont ouvert en 2013 le restaurant «Belle campagne» : produits locaux cuisinés avec imagination. «Je crois que l on voulait faire ça avant même d apprendre le mot locavore. Ma famille vient du Médoc et celle de Manuel de Sainte-Foy- La-Grande et du bassin d Arcachon. On a eu la chance d avoir une éducation à la culture gastronomique du Sud-Ouest, d avoir connu la campagne. Et on a voyagé, on s en sert dans nos recettes. Nous avons rencontré des producteurs locaux, c est un travail de dingue mais c est une vraie relation humaine. Nous disons l origine des produits que nous vendons, ils sont signés. On ne met pas en avant le bio même si c est 80 % de nos produits, on ne veut pas communiquer là-dessus. Un produit bio de Roumanie ne veut pas forcément dire grand-chose On met plutôt en avant un réseau local que l on suit. On est effaré par ce que fait l agro-industriel, on veut promouvoir une consommation autrement, sans être extrémiste, à notre échelle.» Restaurant Belle campagne, 15 rue des Bahutiers à Bordeaux «Nos produits parlent pour nous.» Au début de l été, Jules Rivet et Guillaume de Sanderval, 24 et 23 ans, ont ouvert une épicerie, à la fois traditionnelle et contemporaine à Bordeaux : «La Recharge». Un projet original visant à limiter drastiquement les emballages. «On n avait pas envie de passer nos journées devant un ordinateur et comme nous étions sensibilisés au tri des déchets, nous nous sommes rendu compte que s affranchir de l emballage dans les circuits habituels était dur. L emballage représente de 20 à 60 % du prix d un produit. Vouloir supprimer l emballage voulait dire travailler avec des producteurs locaux au maximum, des aliments au produit vaisselle. Nous privilégions le bio mais nous ne le disons pas trop parce que les gens pensent que c est plus cher. On a cherché des solutions pour vendre en vrac avec des prix accessibles et nous sommes moins chers que les hypermarchés sur certains produits. Les clients achètent les quantités dont ils ont besoin, le ticket est plus bas et il y a moins de gaspillage. Nous nous méfions de la communication et des modes, je crois que notre magasin et nos produits parlent pour nous.» La Recharge, 38 rue Sainte-Colombe à Bordeaux, ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 20h «L AMAP, un lieu de multiactivités.» Informaticien qui promeut les logiciels libres, Pascal Romain, habitant du bas-cenon, cherche aussi d autres moyens d échanges de savoir-faire, de modes de consommer D où l AMAP. «L AMAP a été créée par Julie Morana, dans le cadre d un groupe d amis du quartier et de parents d élèves, en Les anciens nous disent combien il y avait de commerces ici avant mais aujourd hui c est fini. Avant, j allais aux Capucins chez des maraîchers bio mais l idée de m engager pour soutenir un agriculteur de proximité, d être solidaire pour qu il ait un revenu décent et d avoir des bons produits m a intéressé. Nous sommes aujourd hui 70 adhérents et nous travaillons avec 9 producteurs, pour les légumes, le fromage et les laitages, la viande, le pain qui sont tous en bio. La mairie de Cenon nous prête un local pour les distributions et les activités une fois par semaine. Nous voulons maintenant développer les échanges de livres, de savoir-faire, d outils au travers de l AMAP. L idée serait de créer un lieu de multiactivités. J aimerais que la dimension sociale soit plus forte, que des gens qui ont moins de moyens, qui imaginent que les AMAP sont chères, puissent venir et apporter eux aussi leurs savoirs, que le lieu soit ouvert.» «On rapproche les gens des bons produits.» Lancé en octobre 2012 par l association «Bienvenue à la ferme» de Gironde, une initiative de la Chambre d agriculture de la Gironde, le «Drive fermier» fournit à la demande des paniers de producteurs locaux. Noémie de Grenier en est la vice-présidente. «L idée est de rassembler, en majorité, des producteurs girondins labellisés Bienvenue à la ferme et Marché des producteurs de Pays, qui font de la vente directe, pour amener leurs produits dans l agglomération bordelaise. Certains sont bio, d autres raisonnés et d autres non. Le producteur s engage à des prix fixes, les mêmes que dans sa ferme, et les clients passent leurs commandes sur Internet. Nous avons environ 300 commandes par vendredi. En ce qui me concerne, cela m apporte 5 % de mon chiffre d affaires, ce qui n est pas négligeable. La motivation des clients est d avoir des bons produits à des prix raisonnables. Et depuis les scandales alimentaires, ils ont peur d être trompés. Je crois qu avec les autres formules, comme les AMAP, nous sommes complémentaires. Nous rapprochons les gens des bons produits.» Points de retrait des produits sur Eysines, Gradignan et Lormont «Une grande salade composée.» Enseignante en Primaire à «Bordeaux international school», Isabelle Bidalun a mené une expérience dans sa classe avec les «Juniors du développement durable» (La Cub en partenariat avec l Éducation nationale et la ville de Bordeaux) autour du thème «Pour une consommation éthique et durable». «Le but était de faire comprendre aux enfants qu on avait toujours le choix de nos aliments. On a comparé nos assiettes et les produits de saison, ce qu on trouve en supermarché, dans le jardin, au marché Nous avons travaillé avec des associations, nous sommes aussi allés dans le potager de Place aux jardins, les enfants ont mangé des fleurs Nous avons beaucoup travaillé autour de ces questions. Cela a été le fil rouge de l année. On a étudié des textes, écrit des chansons, tenu un cahier de développement durable En fait c était une grande salade composée et les enfants ont adoré! Nous recevons beaucoup d enfants étrangers, c était aussi intéressant de comparer les modes de consommation. À titre personnel, je me suis aussi lancée dans un potager chez moi. J en rêvais depuis longtemps. J ai de grands souvenirs de jardins quand j étais enfant, avec mon père. C est très agréable et cela me détend beaucoup!» «Nous transmettons des savoirs.» C est le plus grand jardin partagé de France : «Terre d Adèles 1», à Pessac, est un lieu qui déborde d activités : AMAP, jardins partagés, cours de cuisine et d économie alimentaire, monnaie locale Thierry Hofer en est le coprésident. «Aujourd hui, le jardin concerne 250 familles qui ont leurs légumes ici, nous travaillons aussi avec un maraîcher que nous avons aidé à s installer. Nous avons tous les produits, dont le café avec un torréfacteur de Pessac et le poisson avec un pêcheur d Arcachon. Notre monnaie locale, la fraise, correspond à des heures de travail dans le jardin et des paniers. Nous transmettons des savoirs sur les jardins naturels et nous privilégions la mixité sociale, pour que des gens viennent ici cultiver ce qu ils vont manger. Nous sommes en lien avec des centres sociaux et le Centre Communal d Action Sociale (CCAS). Nous avons de 50 à 80 bénévoles, quelques personnes salariées et des jeunes en contrat civique. Nous avons bien sûr besoin de soutiens financiers pour tout cela. Depuis peu, une couveuse de jeunes agriculteurs s est installée ici, des parcelles individuelles, d autres jardins collectifs Il y a beaucoup de choses, il faut venir voir» Terre d Adèles Maison des associations 19 avenue Pierre Wiehn à Pessac 1. Association pour le Développement des Échanges Locaux Équitables et Solidaires > Il existe d autres initiatives sur La Cub, ces 9 témoignages n en sont que quelques exemples. > 12 > 13

8 >>>DÉCRYPTAGE «En cas d urgence, faites le CRÉÉE EN 1966, > 14 FEUX BLOQUÉS, CHAUSSÉE EFFONDRÉE, INONDATIONS, ACCIDENTS DE LA CIRCULATION LA NUIT NE SUSPEND NI LES PETITS NI LES GROS SOUCIS. La Cub Certains usagers le savent, qui ont déjà composé le numéro de La Cub en dehors des heures ouvrables. Après 17h, tout au long de l année, une messagerie signale que les bureaux sont fermés mais précise qu en cas d urgence liée au domaine de la sécurité sur la voie publique, on peut presser la touche 1. À 18h ou 2h du matin, la personne qui décroche est un des membres de l UGORA (Unité de Gestion Opérationnelle des Risques et Astreintes) de La Cub. Cette unité de veille peu connue du grand public fêtera ses dix ans le 1 er novembre prochain. 365 jours par an, 24h/24 C est à l issue de la tempête de 1999 que La Cub a souhaité faire évoluer son organisation en créant une unité capable de piloter l ensemble du «Système élargi d interventions» : l UGORA (organisation des permanences et astreintes en dehors des heures et des jours ouvrés). Vocation : permettre la continuité du service public face à des situations de crise, en mobilisant si nécessaire les moyens matériels et humains de La Cub. Quand l ensemble des services cesse son activité, l unité prend le relais. Container renversé, plaque d égouts manquante, dégradation de la chaussée N importe qui, particulier, élu, police, pompier, peut signaler un problème en composant le numéro habituel de La Cub. Le reste actif 365 jours par an, 24h/24. Assurant alternativement la permanence, les 4 agents reçoivent les appels au bureau jusqu à 22h et sont ensuite d astreinte chez eux jusqu à la réouverture des services à 8h. À eux d évaluer l urgence et de déclencher les moyens adaptés à la gestion du sinistre dans tous les domaines : voirie, dépannage de véhicules communautaires, bâtiments communautaires, centres de recyclage, traitement des déchets, collecte En pratique, 70 % des dysfonctionnements signalés sont liés à des problèmes situés sur le domaine public routier (chaussée, trottoirs, feux tricolores, panneaux de signalisation) et tout ce qui s y passe (accidents de la circulation, de personne...). L astreinte courante voirie est donc la plus fréquemment sollicitée avec ses deux équipes intervenant sur le territoire communautaire et leurs véhicules spécialement équipés. Cocasses (lamas échappés d un cirque à Bruges, personnes enfermées dans un parking souterrain, clés lâchées dans un container à verre ) ou critiques (grosses inondations, voiture en équilibre sur la rambarde d un pont ), les situations à gérer sont variées et parfois complexes, pouvant justifier la constitution de cellules de crise, notamment lors d épisodes climatiques d importance. La gestion des risques est pluraliste et il est nécessaire d apporter aux usagers souvent en panique des réponses à la fois apaisantes et opérationnelles. L unité UGORA de La Cub à piloté près de interventions au cours de l année 2013, un nombre qui a doublé en l espace de 10 ans. Bordeaux Métropole, c est quoi? LA COMMUNAUTÉ URBAINE DE BORDEAUX (LA CUB) DEVIENT MÉTROPOLE LE 1 er JANVIER 2015*. EN QUOI CONSISTE CETTE OPPORTUNITÉ POUR NOTRE TERRITOIRE? * La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles dite MAPTAM du 27 janvier 2014 transforme la Communauté urbaine de Bordeaux en métropole le 1 er janvier La Métropole pour tous! Ce passage en métropole doit être une opportunité pour toutes les personnes qui habitent, travaillent, se déplacent, vivent sur l une des 28 communes de la métropole bordelaise. L objectif global est de La Métropole, pourquoi? Avec l arrivée du tramway, l aménagement des quais, la rénovation des centres-villes, le pont Chaban-Delmas et le futur pont J-J-Bosc, le nouveau stade, la Grande salle de spectacles, la Cité des civilisations du vin, l arrivée prochaine de la LGV Devenir métropole pour l agglomération bordelaise était une étape évidente. La naissance de Bordeaux Métropole marque cette dynamique à l œuvre pour les 28 communes qui composent la Communauté urbaine de Bordeaux. Être métropole signifie que, tout en gardant son statut d Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) rassemblant 28 communes, Bordeaux Métropole devra exercer de nouvelles compétences. Par ailleurs, la Métropole et les communes mutualiseront certains des services qu elles exercent par la mise en commun d une partie de leurs moyens. Les services rendus seront équivalents, voire meilleurs, avec une maîtrise accrue des dépenses publiques. faire de notre territoire une métropole de niveau européen à haute qualité de vie! Tout en préservant l identité et le rôle de proximité de chaque commune, la Métropole sera un outil de rayonnement international fort. La Métropole, on y gagne quoi? > Devenir Bordeaux Métropole marque l ambition de faire partie des grandes métropoles européennes. Cela implique un dynamisme accru, plus d emploi et de logements, sans pour autant sacrifier notre qualité de vie. > Plus de simplicité, d efficacité et de cohérence dans l exercice du service public. > Des économies d échelle, avec une rationalisation de la dépense publique. > Un meilleur partage des missions : sur une question donnée, la collectivité (Métropole ou commune) qui possède l expertise est celle qui intervient. La commune reste le premier interlocuteur de proximité des habitants. La Métropole, pour quoi faire? >>> ZOOM Améliorer le cadre de vie : - construire et aider à rénover les logements - gérer la propreté et les déchets - apporter l eau - créer et entretenir la voirie - lutter contre les inondations - aménager la ville Créer du lien : - organiser et adapter les déplacements et la mobilité - gérer les grands équipements sportifs et culturels, les rendre plus visibles et accessibles - promouvoir le tourisme Préparer l avenir : - favoriser l emploi et le développement économique - préparer la transition énergétique - soutenir l enseignement supérieur et la recherche - développer son image au niveau européen La Métropole, quand? La Métropole se crée le 1 er janvier À partir de cette date, le processus de transfert de compétences et de mutualisation des services s échelonnera dans les mois ou années qui suivent. L ensemble sera réalisé en concertation avec les collectivités impliquées, les communes en premier lieu. > 15 François Ayroles

9 >>> DES LIEUX Un balcon sur la ville LA MAISON LEMOÎNE À FLOIRAC FUT RÉALISÉE PAR REM KOOLHAAS, AUTEUR DU FUTUR PONT JEAN-JACQUES- BOSC 1 QUI S ÉLANCERA DANS SA PERSPECTIVE. QUAND UNE HISTOIRE FAMILIALE CROISE LES ÉVOLUTIONS URBAINES 1. Le projet de l agence OMA Clément Blanchet Rem Koolhaas a été retenu par La Cub pour la réalisation du futur pont J-J-Bosc. 2. Architecte et théoricien de l architecture, lauréat du prix Pritzker en 2000, il compte à son actif des réalisations dans le monde entier. L architecture est souvent une aventure humaine, surtout quand il s agit d une maison, d autant plus quand son auteur est le célèbre Néerlandais Rem Koolhaas 2! La villa Lemoîne à Floirac est aujourd hui considérée comme l un des chefs-d œuvre de l architecture privée contemporaine. À la fin des années 80, les époux Lemoîne, passionnés de culture et d art, rencontrent pour leur projet de maison des personnalités novatrices : Koolhaas, mais aussi Herzog et de Meuron (qui réalisent actuellement le grand Stade), familiers de Bordeaux grâce aux expositions internationales du centre d architecture arc en rêve. Présidentdirecteur du groupe Sud-Ouest et de son journal, Jean-François Lemoîne est une figure publique dont la vie bascule lors d un accident de voiture qui le laisse paraplégique. Pour lui et son épouse, leur appartement du vieux Bordeaux s avère désormais inadapté. Ils trouvent un terrain proche de la nature mais dans l agglomération, à flanc du coteau dominant la rive droite de la Garonne. Quand on évoque le choix de Rem Koolhaas, Hélène Lemoîne répond simplement qu il apportait «la plus belle réponse au problème du handicap». Défis à la gravité Avec l ingénieur Cecil Balmond, ils proposent une construction très géométrique, desservie sur trois niveaux par une plateforme mobile à l intérieur. Mue par un vérin hydraulique, celleci permet à son occupant en fauteuil de monter et descendre librement, le long des livres de la bibliothèque familiale. Creusée dans la pente, la cuisine «grotte» est coiffée d une immense pièce à vivre, vitrée à 360, ellemême surmontée d une énorme masse de béton contenant les chambres. Comme un défi à la gravité, ce volume en porte-à-faux semble léviter grâce à un système de contrepoids et de poutres qui dissimulent également les réseaux d eau et d électricité. La demeure fut livrée en 1997 mais, malheureusement, Jean- François Lemoîne décéda quatre ans plus tard. En 2002, le ministère de la Culture décidait l inscription aux Monuments historiques, fait rare pour un édifice aussi récent, il est vrai unique par son histoire et son caractère expérimental. Retirée à l abri des regards, la maison Lemoîne n en est pas moins un lieu vivant : elle reçoit des workshops d étudiants, s ouvre lors des Journées du Patrimoine Outre l audace des formes, on est captivé par les vues sur la ville et le fleuve, depuis le salon panoramique ou derrière le hublot monumental d une des chambres d enfants. Hélène Lemoîne l avoue, elle ne s en lasse pas! Le rythme des marées, les variations de lumière sur l eau, la flèche de l église Saint- Michel et la façade des quais, jusqu à la plaine du bas-floirac qui compose une avant-scène plus végétale. Hasard heureux, cette perspective sera celle du futur pont Jean-Jacques-Bosc, conçu par Rem Koolhaas et son collaborateur en France, Clément Blanchet. Le chantier de ce sixième franchissement routier est annoncé de 2016 à Depuis la villa, on aura une vue imprenable sur l ouvrage d art, étonnant par sa simplicité apparente. Très plat, très épuré, il est présenté comme un prolongement de la ville et des quais, suffisamment large pour accueillir piétons et deux roues en nombre. Même à cette échelle, l humain est au centre d un nouveau défi, d une nouvelle histoire À voir Le très original documentaire Koolhaas Houselife, réalisé par Ila Bêka et Louise Lemoîne, une des filles d Hélène et Jean- François Lemoîne. Maitetxu Etcheverria Maitetxu Etcheverria Maitetxu Etcheverria > 16 > 17

10 PLUS DE D ESPACES NATURELS ET AGRICOLES SUR LA CUB DONT HECTARES DE SURFACES AGRICOLES EXPLOITATIONS AGRICOLES* AMAP ASSOCIATION POUR LE MAINTIEN DE L AGRICULTURE PAYSANNE EMPLOIS GÉNÉRÉS PAR L AGRICULTURE** La métropole agricole Sabine Delcour > 18 * Source : Chambre d agriculture de la Gironde, ** Estimation réalisée à partir des données de Agreste et comprenant les emplois permanents et saisonniers. > 19

11 Olivier Crouzel, artiste programmé dans le cadre de l Été métropolitain livre «Trajets», une série de vidéoprojections en station et dans le tramway. Le Journal de La Cub a suivi Olivier Crouzel le 4 septembre, station Stalingrad à Bordeaux (Photographies : Christophe Goussard). > 20 > 21

12 >>> ÉVÉNEMENT >>> ÉVÉNEMENT Marathon Bordeaux Métropole Devenez volontaire! Le marathon de Bordeaux Métropole aura besoin d environ bénévoles pour les points de ravitaillement, la distribution des dossards Si vous souhaitez vivre de l intérieur cette aventure humaine : www. marathondebordeauxmetropole. com (onglet bénévoles) LE PREMIER MARATHON DE BORDEAUX MÉTROPOLE AURA LIEU LA NUIT DU 18 AVRIL 2015, AU CŒUR DES PATRIMOINES DE L AGGLOMÉRATION. La France compte aujourd hui cinq millions de coureurs et depuis plusieurs années, les épreuves de course à pied se sont développées dans de nombreuses villes. Bordeaux Métropole se lance dans l aventure de son premier marathon en avril prochain. Afin que chacun puisse profiter de cette course, plusieurs formats sont proposés : en plus du mythique 42,195 km, les coureurs pourront aussi s inscrire à un semi-marathon, un marathon en duo, ou encore un marathon en relais à 4 personnes. Grande nouveauté : les courses se dérouleront de nuit avec des spectacles, des concerts et des mini-lieux festifs tout au long des parcours. Ce sont les lumières de la ville qui accompagneront ces courses au cœur du site de Bordeaux-Port de la lune, classé au patrimoine mondial de l UNESCO, mais aussi en direction du patrimoine des châteaux viticoles et de quelques lieux de nature. Entre Talence, Mérignac et Pessac, le marathon de Bordeaux Métropole croisera également le ruisseau antique du Peugue, aujourd hui canalisé, qui se jetait dans la Garonne près de l église Saint- Pierre place du port moyenâgeux de la ville. Les organisateurs attendent pour ce marathon une «atmosphère magique» rendue possible par la nuit et les illuminations de la pierre. Des Quinconces au Miroir d eau Ce marathon de nuit est une première en France, il devrait attirer environ participants, habitués et néophytes. Il est organisé par le Stade bordelais ASPTT, en partenariat avec la ville de Bordeaux et la Communauté urbaine de Bordeaux, avec le soutien de Lagardère Unlimited Events. Les départs auront lieu à la tombée de la nuit, en bord de Garonne, quai Louis XVIII, au niveau de la place des Quinconces. Les coureurs profiteront du patrimoine classé UNESCO : pont de Pierre, Grand Théâtre, place de la Victoire. Ils traverseront ensuite plusieurs châteaux de renom et les terres des communes participantes avant de revenir pour une arrivée sur un site de prestige, l un des plus fréquentés de Bordeaux, entre la place de la Bourse et le Miroir d eau. Les derniers coureurs devraient franchir la ligne vers 3 heures du matin. Cimetière de la Chartreuse Jardin Public Place Gambetta Bourse du Travail D A Esplanade des Quinconces Place de la Bourse Pont de Pierre Basilique Saint-Michel Pont Jacques Chaban-Delmas Hôpital Pellegrin Place de la Victoire Basilique Sainte-Croix Bois du Burck Château Haut-Brion Espace la Médoquine Recommandations Pour participer à un marathon, de jour comme de nuit, il est conseillé de courir régulièrement et de ne surtout pas partir de rien Une préparation spécifique est indispensable durant une période qui va de 8 à 12 semaines avec un certain nombre de kilomètres par semaine, de séances de fractionné, du gainage Ces programmes peuvent notamment se trouver dans les revues spécialisées. Inscriptions et informations : > 22 Château Pape Clément > 23

13 >>> BALADE >>> BALADE À la redécouverte de la vallée des Jalles C EST UN TROU DE VERDURE OÙ CHANTENT DES RIVIÈRES, AURAIT PU NOTER RIMBAUD 1 MAIS QUEL EST CET ENDROIT À PART DANS LE PAYSAGE MÉTROPOLITAIN? ENTRE HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE, PASSÉ ET AVENIR, LA VALLÉE DES JALLES A DES CHOSES PASSIONNANTES À RACONTER. BALADE SCIENTIFIQUE. Depuis Saint-Jean-d Illac où elle prend sa source, la Jalle file presque tout droit vers l ouest pour se jeter dans la Garonne non loin du golf, au nord de Bordeaux. Encore encaissée sur le territoire de Saint-Médard-en-Jalles, sa vallée s ouvre au niveau du pont du TaillanMédoc (à Jallepont), où le cours de la rivière se sépare en deux bras, arrosant Le TaillanMédoc et Blanquefort au nord, et Le Haillan, Eysines, Bruges et Bordeaux, au sud. Les Jalles (la Neuve, la Noire ou la Jallère, celle du Sable, ou celle dite de Canteret) forment alors une vallée, largement dédiée à l activité maraîchère, avant de se rejoindre à Quatre Ponts, près de la réserve naturelle de Bruges, où la rivière s enfonce dans ce qui étaient autrefois les marais de la rive gauche de la Garonne. Sur plus de 12 km, se succèdent ainsi des espaces naturels et agricoles qui constituent, avec les marais de la presqu île d Ambès, l une des plus grandes coulées vertes de l agglomération. Un territoire à préserver Chercheur au CNRS et consultant en archéogéographie, Cédric Lavigne a porté son regard scientifique sur cet espace singulier. «Avant d être l habitat d espèces rares, protégé au titre de nombreux classements (Natura 2000, ZNIEFF 2, etc.), un territoire inondable soumis aux prescriptions d un PPRI 3 ou un espace agricole objet d un aménagement foncier, la vallée des Jalles est d abord un milieu marécageux, desséché et aménagé à partir du xviie siècle par des ingénieurs hollandais. Ce que montrent les cartes et les photographies aériennes (regarder sur Google Earth) ce sont bien, pour une grande partie de ce territoire, des canaux, des chemins et des champs hérités de cet aménagement planifié vieux de deux ou trois siècles. Pour réaliser des choix judicieux en matière d aménagement et de valorisation, il est nécessaire de bien comprendre la logique historique de cette organisation des paysages». C est ce que Cédric Lavigne partage avec le public dans une balade concoctée avec Cap Sciences pendant laquelle il propose de (re)découvrir la vallée, objet de toutes les attentions de La Cub qui porte le projet du Parc des Jalles. «L ambition du Parc (qui La Cub vous propose en partenariat avec Cap Sciences deux balades gratuites de 2 heures (10h-12h) animées par Cédric Lavigne les 8 et 15 novembre prochains. Inscription gratuite, mais obligatoire, à partir du 3 novembre 10h au : La biodiversité du campus, la construction des maisons solaires, le cycle des vignes, le port autonome de Bordeaux Cap Sciences n en finit pas de passer l agglomération à la loupe. Convoquant spécialistes et chercheurs, elle propose toute l année des balades guidées qui ouvrent chaque fois une porte scientifique et offrent un éclairage souvent insoupçonné sur l environnement patrimonial, scientifique et technique du territoire métropolitain. > 24 Serres de Nicolas Capeyron (Biomajolan) L E TA I L L A N - M É D O C 1. En référence au poème Le Dormeur du val d Arthur Rimbaud 2. ZNIEFF : Zone naturelle d intérêt écologique, faunistique et floristique 3. PPRI : Plan de prévention des risques d inondation Aller plus loin > Découvrez l exposition virtuelle créée en partenariat avec La Cub et Cap Sciences : voyage-au-fil-des-jalles.cap-sciences.net > Retrouvez les plans détaillés des balades de la Boucle Verte : BLANQUEFORT Départ parc de Majolan Qui? Quoi? Où? (et Quand?) Sciences en balade intègre également les marais des communes de Blanquefort et de Parempuyre) est de porter un projet global et cohérent de protection, de valorisation et de développement qui permette de limiter l étalement urbain, de soutenir l activité agricole traditionnelle tout en mettant en valeur l identité des lieux, précise Cédric Lavigne». Au fil du parcours pédestre qui partira du parc de Majolan, à Blanquefort, pour s avancer jusqu au sud de la Jalle d Eysines, le chercheur retracera, cartes et photographies à l appui, la genèse de l aménagement de cette vallée et expliquera l importance de sa préservation. Les traces sombres qui apparaissent dans les champs sur les photographies aériennes (les paléo-chenaux de la rivière), le tracé rectiligne de la Jalle Neuve (un grand collecteur du xixe siècle qui draine la vallée en son centre) ou la forme circulaire d un quartier soulignée par le tracé du ruisseau de la Réguette (un dessèchement du Moyen Âge) sont autant d indices qui, décryptés par les yeux du spécialiste, disent le passé. Une halte chez un maraîcher bio, Nicolas Capeyron (www.biomajolan.com), raconte le présent. Et Cédric Lavigne de conclure : «Réussir à faire une couture intelligente entre les héritages du passé et les projets futurs, c est en partie cela un aménagement vertueux.» Telle est bien l ambition du Parc des Jalles. Parc de Majolan Jalle Neuve Moulin Noir Moulin blanc EYSINES LE HAILLAN Ruisseau de la Réguette > 25

14 >>> D UNE COMMUNE À L AUTRE Rendez-vous incontournable des amateurs de film d animation, le festival «Les Nuits Magiques» fait escale au Haillan du 9 au 11 décembre. Découvrez des compétitions de courtsmétrages d animation, appréciez l inventivité des réalisateurs originaires du monde entier. Et si vous pensez que le film d animation n est destiné qu aux plus jeunes, la séance du 10 décembre à 14h30 vous fera changer d avis! La sélection internationale des courtsmétrages d animation sera présentée le mercredi après-midi au grand public. Parempuyre Après la Chine, l Inde, l Italie, l Argentine, Amateurs d arts, curieux en quête d idées nouvelles à l approche des fêtes de Noël, flânez, déambulez, appréciez la créativité, l originalité et la qualité des pièces exposées lors du Salon de la création, organisé du jeudi 13 au lundi 17 novembre à l Ermitage-Compostelle au Renseignements : et Collaborant depuis leur rencontre en 1997, Daniel Dewar et Grégory Gicquel ont réalisé cette année l œuvre Pantalon de Jogging et Mocassins à Pampilles, dans le cadre du 1 % artistique lié au chantier du tramway. Ils investissent jusqu au 7 décembre la Vieille Église Saint-Vincent à Mérignac avec un ensemble d œuvres inédites en laine, qui de la même manière abordent des questions liées à la représentation vestimentaire et à l ornementation en sculpture. Renseignements : ou Bouscat Ce salon accueille chaque année des créateurs issus de toute la région : décoration d intérieur, objets insolites, art du bois, de la table, accessoires, bijoux, peinture et gastronomie vous seront proposés. Renseignements : Les 28, 29 et 30 novembre, la ville de Lormont organise la 3 e édition des Foulées littéraires, au Pôle culturel et sportif du Bois fleuri. Consacrée cette année aux femmes et aux sports nautiques, la manifestation a choisi pour invitée d honneur Laure Manaudou, championne aux 81 titres nationaux et internationaux. Durant trois jours, l événement sera rythmé par des conférences, rencontres thématiques, expositions, ateliers et séances de dédicaces destinés aux amoureux des mots comme aux plus fervents supporters. Renseignements : Dans le cadre du centenaire du déclenchement de la Grande Guerre, la ville du Taillan-Médoc propose différentes manifestations : assistez gratuitement au spectacle «14-18 Mémoire de la Grande Guerre» de la Cie du Théâtre du Pont Tournant, le 4 novembre à 20h30, salle du Palio. Également au programme, des lectures théâtralisées et musicales par l Imaginerie le 15 novembre à 11h à la médiathèque du Domaine Culturel de la Haye et une séance ciné le 16 novembre à l auditorium du Domaine Culturel de la Haye. Renseignements : le Maroc, la Russie, l Asie du Sud-Est et le Brésil, le festival Regard sur le monde fait escale en Suède. Cette 9 e édition, organisée du vendredi 20 février au dimanche 15 mars 2015, vous permettra de partir à la découverte de ce pays pendant 1 mois au rythme d événements variés : spectacles, concerts, dégustations, cours de cuisine, séances de cinéma, expositions De nombreux rendez-vous pour découvrir cette culture. Tout public. Vernissage le 20 février. Renseignements : L ADAPEI* de la Gironde organise le festival «Art ternatives» du 22 au 28 novembre. Consacré aux arts de la scène et parrainé par le Cirque Arlette Gruss, ce festival promeut l accessibilité à la culture aux personnes déficientes intellectuelles, pour que la culture dépasse le seul acte de consommation et s inscrive dans la pratique participative de chacun. Martignas-sur-Jalle accueille la soirée d ouverture (22 novembre) et de clôture (28 novembre), ainsi que la journée des enfants (26 novembre), place Corps-Franc-Pommiès, sous chapiteau. Renseignements : ou *Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales Assistez à la 25 e édition du Festival International du Film d Histoire du 17 au 24 novembre au cinéma Jean Eustache de Pessac Avec pour thème cette année «L Allemagne», découvrez sur 8 jours des projections de films mais aussi des débats, conférences, expositions et un programme pédagogique pour les scolaires. Ce festival accueille également une compétition de films d histoire à l issue de laquelle une remise de prix aura lieu dans deux catégories distinctes : documentaire et fiction. Renseignements : Saint-Médarden-Jalles organise les premières Assises de la vie associative du 6 au 20 novembre. Quinze jours consacrés au travail sur les partenariats entre la ville et les associations. Au programme : concertations, formations, conférences, tables rondes et ateliers d échanges et de mutualisation entre associations. Ces moments d échange seront également l occasion d aborder la question de la gouvernance et de la transparence des relations entre la municipalité et les associations. Dans le cadre de sa saison culturelle , Talence propose des soirées CINÉARCHI, organisées par le Forum des Arts & de la Culture, en partenariat avec le Cinéma Gaumont Talence Universités, autour du thème l architecture au cinéma. L architecte Caroline Mazel, présentera ce nouveau cycle de conférences hybrides, au Cinéma Gaumont Talence Universités et au Dôme, dans le quartier de Thouars. À noter également pour les plus jeunes, des «animations découverte» animées par l architecte italienne Roberta Ghelli. > La suite de l actualité des communes de La Cub dans le prochain numéro. Renseignements : >>> D UNE COMMUNE À L AUTRE Vous avez des jouets qui ne servent plus à vos enfants? Vous voulez renouveler votre matériel de puériculture (poussette, chaise haute, table à langer )? L association des parents d élèves de Saint-Vincentde-Paul organise une journée vide-grenier spécial jouets et puériculture. Rendez-vous le 2 novembre à la salle polyvalente Ulysse Baronnet à Saint-Vincent-de-Paul. Renseignements : Pour la 12 e édition du réveillon de la Saint Sylvestre organisé par la mairie de Saint-Louis-de-Montferrand Renseignements : ou Cordes à swing vous emmène dans un répertoire jazz swing lors d un dîner concert le vendredi 5 décembre à 20h30 à Saint-Aubin de Médoc Ce groupe acoustique (guitare, contrebasse et clarinette) remet au goût du jour les mélodies d après-guerre que les héritiers du génial gitan Django jouent avec ferveur et enthousiasme. Quelques vocaux viennent agrémenter la prestation, pour apporter un brin de fantaisie joyeuse. L intégralité des recettes sera reversée à l association AFM-Téléthon. Renseignements : en collaboration avec le comité des fêtes, assistez à de nombreuses animations. Ce réveillon est l occasion pour les Montferrandais de faire connaître leur village dans une ambiance conviviale et de partage. Le traiteur «Au bon goût» basé à Lapouyade régalera près de 300 personnes. Et pour rythmer cette soirée, l orchestre «Irruption» assurera l animation jusqu au petit matin. Renseignements et réservations Le samedi 29 novembre à 20h30, assistez au concert de Raul Paz au Cube de Villenaved Ornon Cette soirée tout public vous fait découvrir un son unique, celui de Raul Paz. Cherchant à s éloigner des clichés de la musique cubaine, il a su plonger ses racines dans un bain décapant de musiques urbaines, rap, dub, reggae, funk, créant un univers métissé, chaleureux et original. Son authenticité, sa vitalité, sa voix et le choix de musiciens font de chacun de ses concerts un événement. Renseignements : ou service culturel > 26 > 27

15 >>> QUELQUES RENDEZ-VOUS MÉTROPOLITAINS >>> PRATIQUE culture & loisirs Sciences en balade Cap Sciences - Toute l année Découvrez ou re-découvrez l environnement patrimonial, scientifique, technique et industriel de La Cub par des balades de 2h en compagnie d intervenants, chercheurs ou spécialistes. > tout public, gratuit, uniquement sur réservation T.REX Jusqu au 4 janvier 2015 Toujours à l affiche, le T.REX ou le tyranosaurus rex, découvert il y a plus d un siècle. Venez vous confronter aux dinosaures animés grandeur nature! > tout public à partir de 5 ans > plein tarif 7, tarif réduit Festival Ritournelles #15 Bordeaux - du 6 au 8 novembre Pour cette 15 e édition, la littérature entre en interaction avec la danse, le théâtre, la musique, l art contemporain, la chanson, le cinéma et même le rugby! permanencesdelalitterature.fr > 28 Festival international du film d histoire Pessac - du 17 au 24 novembre Œuvres du patrimoine, classiques, débats, films rares ou inédits sont au programme de cette 25 e édition consacrée à l Allemagne. Festival Novart Bordeaux et Cub - du 18 novembre au 6 décembre Ne manquez pas le spectacle d ouverture gratuit et grand public créé par le chorégraphe et danseur Anthony Egéa. S en suivront, 18 jours de découverte dans les différentes disciplines d expression artistique. Festival Lettres du monde Bordeaux et Cub - du 28 novembre au 6 décembre La 11 e édition de ce festival se veut plus que jamais carrefour des cultures et temps d échange pour raconter, décrypter notre monde dans sa réalité d amour et de guerre. AOC de l égalité en Aquitaine Communes de La Cub - du 28 novembre au 13 décembre Les «Apéros d Origine Contrôlée» de l égalité abordent les principaux sujets d actualité de l année 2014 : Roms, laïcité, migrants, insertion professionnelle de la jeunesse Programme disponible sur le Facebook «AOC de l égalité» Souffles nomades Rive droite - jusqu au 13 décembre La 12 e édition de cette manifestation culturelle et littéraire du Grand Projet des Villes Rive Droite vous emmène dans un voyage entre rêve et réalité, fascination et méditation. événements Salon des Créateurs et des Ateliers d Art de Bordeaux Bordeaux - du 14 au 16 novembre Mélange d authenticité, de talents et d originalité, le Salon des Créateurs et des Ateliers d Art réunit à chaque session plus de cent artisans d art aux savoir-faire d exception. Salon Aquitec Bordeaux lac - du 29 au 31 janvier La Cub participe à ce rendezvous annuel de la formation, de l orientation et de la reconversion professionnelle. sport L actu de Vélo-cité Bordeaux - le 15 novembre et le 6 décembre Participez à un stage de «remise en selle» sur une demi-journée, pour reprendre confiance et vous rappeler les bons principes à adopter à vélo. > ouvert à tous, gratuit pour les adhérent. velo-cite.org Le Journal de La Cub Ce périodique d information est publié par la Communauté urbaine de Bordeaux Esplanade Charles-de-Gaulle Bordeaux Cedex Directeur de la publication : Ludovic Martinez / Comité éditorial : Anaïs Baraké, Julie Clamens, Hélène Fribourg, Catherine Michel, Damien Mouchague / Rédactrices en chef : Julie Clamens, Hélène Fribourg / Rédacteurs : Carine Arribeux, Anaïs Baraké, Julie Clamens, Christophe Dabitch, Benoît Hermet / Maquette : Franck Tallon / Design graphique : Nicolas Etienne, Pauline Mirac, Le Big / Impression : Imprim 33, imprimé sur papier recyclé à exemplaires. Dépôt légal à parution, parution octobre N ISSN : Photo couverture : Sabine Delcour transports Annuaire > Connaître les levées du pont Jacques-Chaban-Delmas ainsi que le trafic sur l ensemble de l agglomération bordelaise. ou version mobile m.circulation.lacub.fr > Tbc (Tram et bus de La Cub), abonnements (réseau Tbc, VCub, Ter Modalis ), horaires de passages, calcul des itinéraires ou > VCub et VCub+, le vélo en libre-service de La Cub : géolocalisation des stations, disponibilité des vélos ou (Numéro Cristal non surtaxé) > BatCub, le bateau de La Cub : 2 navettes fluviales desservent 4 escales en connexion avec le réseau Tbc. > Suivre l avancée du tramway Consulter en direct les zones de travaux, les déviations de circulation visualiser en 3D les futures extensions, contacter vos médiateurs présents sur le terrain : assistez au Conseil Prochaines dates : vendredis 31 octobre, 28 novembre et 19 décembre à 9h30 salle du Conseil, esplanade Charles-de-Gaulle, Bordeaux. Suivez les séances en direct sur : donnez votre avis Pour nous faire part de vos remarques, écrivez-nous : > par mail : > par courrier : Le Journal de La Cub Esplanade Charles-de-Gaulle Bordeaux cedex participez! Exprimez-vous sur les grands projets de l agglomération Actuellement : > Bègles quartiers apaisés De nouveaux documents sont disponibles en ligne suite à la séance publique de restitution qui a eu lieu le 23 septembre dernier. - rubrique Projets locaux > PLU 3.1 Suite à la réunion publique à Martignassur-Jalle en octobre dernier, retrouvez le document de présentation et le compterendu sur : - rubrique PLU 3.1 erratum La balade à vélo proposée dans le précédent numéro du Journal et intitulée Entre bois et lac, se déroule pour la majeure partie du parcours sur la commune de Bruges. Le saviez-vous? Le lac de Bordeaux est situé à la fois sur les communes de Bordeaux et de Bruges. À l origine, cette zone était un grand marais dont il subsiste aujourd hui la réserve naturelle nationale des marais de Bruges. org/marais-de-bruges contactez La Cub Standard : Esplanade Charles-de-Gaulle Bordeaux Cedex version mobile : m.lacub.fr Ouvert de 8h30 à 17h > Poser vos questions, commander une publication ou déposer une candidature spontanée : > Trouver des informations sur l éducation au développement durable, participer au programme déployé par La Cub pour les écoles : > Marchés publics : > Aides aux associations : les dossiers de demande d aide sont à télécharger sur aides-aux-associations informez-vous Le Journal de La Cub est distribué dans toutes les boîtes aux lettres de l agglomération et auprès des mairies. Si vous ne le recevez pas, appelez le ou écrivez à Suivre l actualité de La Cub sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest ). S abonner aux newsletters de La Cub : > infocub, la lettre d information bimensuelle > infocirculation

16 >>> PAROLE AUX GROUPES POLITIQUES Place d expression des groupes politiques du conseil communautaire. Groupe Communauté d Avenir Ville, nature et agriculture : un challenge! La demande de traçabilité des produits alimentaires croît chez les consommateurs, de même que le besoin de nature. Dans le même temps, malgré 176 exploitations et ha de terres agricoles, l autosuffisance alimentaire de l agglomération est d un jour, le 1/3 des exploitants a plus de 60 ans, de futurs producteurs attendent du foncier pour s établir Autant de défis à relever pour une activité agricole qu Alain Juppé et Communauté d Avenir veulent dynamiser. Ainsi, préserver la biodiversité et la proportion de 50 % d espaces naturels et agricoles guide la préparation du futur PLU. Densifier les centres-villes, favoriser l installation d agriculteurs en s assurant que de futures constructions d habitationsexploitations soient transmises avec la même vocation, reconstituer une trame verte et bleue autour de l agglomération, sont nos objectifs. Conscients du besoin d une alimentation locale de qualité, Alain Juppé et Communauté d Avenir souhaitent stimuler les circuits courts. La Cub accompagne divers modes de vente directe des marchés fermiers aux AMAP. Transports réduits, saisonnalité respectée, emballages limités, les circuits courts répondent concrètement à une logique de développement durable. Le lien social entre milieu urbain et agricole se noue lors des rencontres de distribution ou de rendez-vous tels que le Bon goût d Aquitaine. Cette commercialisation, créatrice d emplois, renforce une filière agricole inscrite dans une production souvent peu intensive ou bio. De nombreux partenaires associatifs et institutionnels sont engagés à nos côtés dans ce challenge, preuve d une responsabilité partagée. Guide des circuits courts, ouverture de Loc Halle Bio au MIN de Brienne, autant de signes forts et encourageants que d autres évolutions devront suivre pour atteindre nos objectifs! Enfin, notre action publique est rendue crédible par notre pratique : consommons responsable, consommons local! >>> PAROLE AUX GROUPES POLITIQUES Groupe Communistes et apparentés Mieux manger pour tous, partout Durant de nombreuses décennies, la production alimentaire a été soumise aux mêmes impératifs que n importe quelle industrie : rentabilité à court terme, productivité maximale, absence de règles économiques et sociales. C est contre cette course folle que se lèvent des citoyenne-s qui, ici ont planté un potager sur un bout de jardin, là ont recréé du lien avec des producteurs locaux, ici encore exigent que les étiquettes disent la vérité sur l éthique de production. De fil en aiguille, ces exigences citoyennes font évoluer les pratiques et les politiques publiques. Mais vouloir s approvisionner localement, ce n est pas viser l auto-suffisance. En matière alimentaire comme dans bien d autres domaines, nous aurons toujours besoin de nos voisins, plus ou moins éloignés. Il ne s agit pas de bien manger ici sans se soucier de ce qui se passe ailleurs. L action de La Cub en direction des agriculteurs aurait d ailleurs été bien plus crédible si notre établissement n avait pas fermé son abattoir. Seul le groupe des élus communistes s était opposé à cette fermeture qui n était pas sans poser de question sur la sécurité alimentaire. De même, notre établissement doit rester soucieux du développement de l activité de Marché d intérêt national (MIN). Il est un outil essentiel pour le maintien du lien entre les producteurs de la région et les consommateurs. C est pourquoi les élus communistes ont plaidé pour son extension et pour son maintien dans le cœur de l agglomération. Il aurait fallu réfléchir à des livraisons du MIN par voie ferrée et/ou fluviale, afin que la chaîne écoresponsable soit totale. Enfin, l objectif de mieux manger ne serait pas complet s il ne comportait pas une forte ambition sociale. C est au cœur même de la grande distribution qu il faut maintenant s attaquer, pour imposer des règles sociales, de qualité alimentaire et d équité des relations avec les producteurs. Pour viser cette fois l objectif du mieux manger pour tous et partout. Groupe Socialistes et apparentés Consommons autrement dans une ville nouvelle Depuis plusieurs années, face aux enjeux environnementaux, humains et sociaux, au consommer plus se substitue le consommer mieux. Alors que trois Français sur quatre vivent en ville, nombre d entre eux s interrogent désormais sur l origine de leurs achats en visant une consommation responsable, provenant du terroir et du savoir-faire local. En faisant revenir la nature en ville ces dernières années, la Communauté urbaine de Bordeaux a accompagné ces changements. La démarche des « hectares pour la nature», initiée en 2012, en est le plus bel exemple. En parallèle au programme « logements», l initiative vise à valoriser et protéger des espaces de nature répartis sur toute l agglomération. Le travail entrepris a mis en exergue des richesses agricoles souvent méconnues. Des 27 vignobles des deux rives, des terres maraîchères d Eysines et Bruges, en passant par les élevages bovins à Parempuyre ou à Blanquefort, jusqu à la production de safran à Ambarès les exemples ne manquent pas. Plus globalement, ce sont hectares de surfaces agricoles qu il s agit aujourd hui de préserver avec plus de emplois concernés. La métropole de demain aura tout à gagner au développement des économies de proximité, sociales et solidaires. Les AMAP, les marchés fermiers ainsi que les jardins familiaux contribuent à mieux se nourrir, mais aussi à respecter les sols et les saisons. Tout en créant du lien, ils participent à mieux gérer des ressources se raréfiant et à sensibiliser toutes les générations aux enjeux d un développement durable du territoire. Groupe Europe Écologie Les Verts Permettre à tous de manger durable et local Des demandes urbaines et sociétales nouvelles émergent en lien avec des préoccupations environnementales et sanitaires : aspirations à des produits de qualité, à des circuits de consommation plus courts, à plus de «nature en ville», à une identité territoriale retrouvée. Veiller à ce que chacun ait accès à une alimentation saine, durable et produite localement, nourrir nos villes et préserver la richesse de nos espaces naturels font partie des grands enjeux du développement soutenable de notre agglomération. L autonomie alimentaire de notre agglomération n excède pas une journée. Consciente de l enjeu, la Communauté urbaine soutient depuis le mandat précédent l installation d agriculteurs et le développement de circuits courts et de jardins partagés. Il s agit maintenant de structurer une filière agricole locale respectueuse de l environnement à l image notamment du soutien à la plate forme coopérative «Loc Halle Bio», inaugurée le 25 septembre dernier au MIN de Brienne. À la protection rigoureuse des espaces agricoles dans les documents d urbanisme doit également répondre une commande publique ambitieuse (telle la Ville de Bègles qui dès 2002 a opté pour une restauration scolaire 100 % bio). Il s agira aussi d offrir un revenu en nature, notamment pour les plus modestes, en intégrant dans les programmes de logements une part de foncier réservée à des jardins familiaux et collectifs. Outre leur vocation alimentaire évidente dans le contexte de crise économique, ces jardins contribuent à retisser du lien social dans un quartier. Enfin, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la valorisation des biodéchets est une priorité : 21 % de la nourriture achetée finit aujourd hui à la poubelle alors que la moitié aurait pu ne pas être gaspillée. Tels seront les objectifs poursuivis au cours de ce mandat par les élus EELV et par Noël Mamère dans le cadre de sa délégation de vice-président en charge des espaces naturels et agricoles. > 30 > 31

17 18 AVRIL 2015 DEVENEZ VOLONTAIRE ET VIVEZ LE MARATHON AUTREMENT! Inscrivez-vous sur :

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel.

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Le fondateur Le concept Fonctionnement Notre philososphie Historique Les acteurs Les points de retrait Les tarifs Les produits Chiffres clés Magasin Titres reçus 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie Programme cofinancé par l Union européenne. Fonds européen de développement régional. «L Union européenne investit dans votre avenir.» PARTIE 2 Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains Etienne Timmermans

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Revue de Presse Dossiers Secteurs Octobre 2010

Revue de Presse Dossiers Secteurs Octobre 2010 Revue de Presse Dossiers Secteurs Octobre 2010 Date Média Titre 8 octobre 2010 Plein Soleil Info 9 octobre 2010 Le Bois International 11 octobre 2010 14 Octobre 2010 18 octobre 2010 22 octobre 2010 22

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013

Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013 Jeudi 5 juillet 2007 à L Orgerie (Le Pin) Signature du Contrat Régional de Développement Durable Région Pays du Bocage Bressuirais 2007 2013 La Région proche de vous La politique territoriale de la Région

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Parc des Jalles. [Blanquefort]. [Parempuyre]. [Le Taillan-Médoc] [Eysines]. [Bruges]. [Bordeaux-Nord] [Saint-Médard-en-Jalles].

Parc des Jalles. [Blanquefort]. [Parempuyre]. [Le Taillan-Médoc] [Eysines]. [Bruges]. [Bordeaux-Nord] [Saint-Médard-en-Jalles]. . Orientations d aménagement urbain. Les sites de projet F. [Blanquefort]. [Parempuyre]. [Le Taillan-Médoc] [Eysines]. [Bruges]. [Bordeaux-Nord] [Saint-Médard-en-Jalles]. [Haillan] Une vallée inondable

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Aménagement. numérique. accès internet pour tous

Aménagement. numérique. accès internet pour tous Aménagement numérique accès internet pour tous EDITO SOMMAIRE Il existe encore à l heure actuelle environ 15 500 foyers sur La Cub qui ne disposent pas de l Internet haut débit. Et rien dans le cadre législatif

Plus en détail

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez!

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE 27 e ÉDITION Édito Depuis 26 ans, les «Prix et Trophée de l Initiative en économie sociale» illustrent

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL // Service Presse Tél. 02 40 99 67 06 presse@nantesmetropole.fr CONFERENCE DE PRESSE DU MARDI 26 MAI 2015 Le numérique et l innovation au service de la ville facile Lancement d une application mobile multi-services

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

La cuisine. faite maison. chez Châteauform

La cuisine. faite maison. chez Châteauform La cuisine faite maison chez Châteauform La cuisine faite maison chez Châteauform La cuisine «faite maison» chez Châteauform 16 ans déjà que Châteauform existe - Comme le temps passe vite! S il y a bien

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Juin 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Contacts Presse Direction de la Communication Lucile Chevallard, 01 71 18 00

Plus en détail

VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX. Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot.

VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX. Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot. VILLAPOLLONIA VILLAPOLLONIA BORDEAUX Vivre Bordeaux autrement, au cœur des Bassins à Flot. 0 800 11 06 95 Nexity Apollonia RCS Paris B 332 540 087-19 rue de Vienne - TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 8. Document

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

NOS OFFRES DE RENTRÉE EDITION 2015. PROFESSIONNALISME ETHIQUE SERVICE Jean Raymond BUNEL Directeur - Pôle Investissement. bordeaux

NOS OFFRES DE RENTRÉE EDITION 2015. PROFESSIONNALISME ETHIQUE SERVICE Jean Raymond BUNEL Directeur - Pôle Investissement. bordeaux EDITION 2015 bordeaux NOS OFFRES DE RENTRÉE ARTHUR-LOYD Bordeaux, conseil en immobilier d entreprise, est un acteur régional bénéficiant de la force d un réseau national de plus de 60 agences en France.

Plus en détail

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES?

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES? SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : Densité et forme urbaine Mixité, autonomie d organisation Ressources, énergie, déchets Mobilité et déplacements QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

Sensibilisation à la gestion des déchets

Sensibilisation à la gestion des déchets Sensibilisation à la gestion des déchets les animations dans les écoles et la visite du site de Naujac sur Mer SOMMAIRE LES ANIMATIONS Les p tizateliers 3-7ans...4 Ateliers des savoirs 8-14ans...5 Atelier

Plus en détail

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL Anne-Laure Moniot, Chef de Projet Patrimoine mondial, Direction générale de l aménagement, Mairie de Bordeaux. Bordeaux, port de

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Vers une gestion durable des ressources en eau

Vers une gestion durable des ressources en eau Vers une gestion durable des ressources en eau Carrefours de l innovation agronomique Productions végétales et sécheresse Toulouse - 6 juin 2008 Nelly LE CORRE-GABENS Responsable du Service Agronomie-Environnement

Plus en détail

EXPOSITION DU 25 AU 27 SEPTEMBRE 2015

EXPOSITION DU 25 AU 27 SEPTEMBRE 2015 Voyage au pays de l art et de la manière. Photographies de gastronomie de Jean-François Mallet, mises en scène par Anne-Sophie Pic. EXPOSITION DU 25 AU 27 SEPTEMBRE 2015 Place du Palais Royal, Paris 1

Plus en détail

Pessac (33), Bordeaux Métropole. les Jardins de. l Harmonie. 42-44 rue de la Garenne 33600 Pessac

Pessac (33), Bordeaux Métropole. les Jardins de. l Harmonie. 42-44 rue de la Garenne 33600 Pessac Pessac (33), Bordeaux Métropole les Jardins de l Harmonie 42-44 rue de la Garenne 33600 Pessac Bordeaux, ville cosmopolite et dynamique, conforte en 2015 sa notoriété internationale en remportant le prestigieux

Plus en détail

Réfléchir et participer à l avenir d une société plus écologique et solidaire

Réfléchir et participer à l avenir d une société plus écologique et solidaire Journal de l alpha n 187 Réfléchir et participer à l avenir d une société plus écologique et solidaire De mai 2011 à janvier 2012, un cycle de rencontres, intitulé Penser et agir autrement, a été initié

Plus en détail

Illumination du Jet d'eau, des fontaines, des églises, rue de la Corraterie

Illumination du Jet d'eau, des fontaines, des églises, rue de la Corraterie pour mieux vivre Eclairage public : garantir une mobilité et une sécurité optimales pour les piétons et les usagers de la route. Eclairage des voies publiques et signalisation routière. Lieux publics :

Plus en détail

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais TABLE DES MATIÈRES Le Festival national des groupes en Nord-Pas de

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

«UN EMPLACEMENT D EXCEPTION : UNe VISIBILITÉ UNIQUE À BORDEAUX» BORDEAUX. À 2 min. du Parc des Berges, le long de la Garonne

«UN EMPLACEMENT D EXCEPTION : UNe VISIBILITÉ UNIQUE À BORDEAUX» BORDEAUX. À 2 min. du Parc des Berges, le long de la Garonne 5 000 m 2 de bureaux à Bordeaux-Lac façade rocade - Sortie 4 (Grand stade) 1 er Immeuble Tertiaire Certifié Leed en Aquitaine Une SITUATION GÉOGRAPHIQUE EXCEPTIONNELLE dans une ville aux ambitions internationales

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

FRANCHISÉS LATUSCI SHOP. Préambule

FRANCHISÉS LATUSCI SHOP. Préambule ARGUMENTAIRES FRANCHISÉS SHOP Préambule Forte de ses valeurs et de son expérience, d un catalogue riche de produits d excellence et de services sur mesure, Latusci vous propose de créer un coin de France

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Dossier de presse. Contact : Cécile Meauxsoone-Manager de centre-ville

Dossier de presse. Contact : Cécile Meauxsoone-Manager de centre-ville Dossier de presse Contact : Cécile Meauxsoone-Manager de centre-ville Association Oullins centre-ville 7 rue JJ Rousseau 69600 Oullins 06 68 68 68 87- oullinscentreville@hotmail.fr Le contexte Le service

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France. Entrée libre Tous publics

Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France. Entrée libre Tous publics Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France Entrée libre Tous publics Un évènement local et global «JMTD» Les Journées Multimédia du Tourisme Durable «WSTDays» Web Sustainable

Plus en détail

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES :

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : 1. - VENISE 2. - GRENOBLE 3. - BORDEAUX 4. - BERLIN 5. - STRASBOURG 6. - COPENHAGUE 7. - ALMERE 1e ÉTAPE VENISE QUARTIER JUNGHANS ÎLE DE LA GIUDECCA VENISE QUARTIER

Plus en détail

Troc Party - Atelier de customisation de vêtements De 14h à 18h / Gratuit / Adultes Samedi mars On met l couvert!

Troc Party - Atelier de customisation de vêtements De 14h à 18h / Gratuit / Adultes Samedi mars On met l couvert! Troc Party - Atelier de customisation de vêtements Venez troquer vos vêtements et cosmétiques avec ceux des autres participants! Organisée en partenariat avec l association DREAM Habillez Moi Ethique,

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Book Commercial // Bordeaux

Book Commercial // Bordeaux Book Commercial // Bordeaux Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : Le Millésime Adresse : Rue Ouagadougou, ZAC des bassins à Flots, 33 000 Bordeaux Nombre de lots : 143

Plus en détail

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place JeanBart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 Compterendu INTERVENANTS : Patrice VEGRIETE Président de la Communauté

Plus en détail