Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret"

Transcription

1 Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret 1

2 SOMMAIRE Articles sélectionnés et résumé de ces articles Analyse et comparaison des titres Comparaison des informations contenues dans les articles Comparaison des analyses et des commentaires faits par les journalistes 2

3 ARTICLES SELECTIONNES Le Figaro.fr, le 13 septembre 2013 : Twitter prépare son introduction en Bourse Rubrique : Economie Composition : Trois paragraphes de longueur égale (sept lignes), séparés par une photo du sigle de Twitter, un graphique réalisé par le journal représentant les plus grosses introductions en Bourse dans le monde depuis 1998, et enfin, le tweet du site (Twitter) annonçant la confirmation de sa future entrée en Bourse. 3

4 A Washington Twitter a confirmé par un tweet la rumeur de son introduction prochaine en Bourse. Mais le service de micro bloggeurs n'en a pas dit davantage. La société de San Francisco, fondée en 2006, profite de la nouvelle loi américaine: son chiffre d'affaires étant inférieur à un milliard de dollars, elle n'est pas obligée de divulguer pour l'instant sa situation financière. Elle ne devra le faire que trois semaines avant le lancement des «road shows», ces présentations réservées aux investisseurs potentiels dans son capital. La banque Goldman Sachs semble avoir été sélectionnée pour diriger l'opération. Pour le moment, on s'appuie donc sur les estimations d'analystes qui valorisent l'entreprise à 10 milliards de dollars, soit dix fois moins que le montant atteint l'an dernier lors de l'introduction en Bourse de Facebook. Chaque mois plus de 200 millions de personnes ont recours à Twitter pour diffuser sur Internet leurs impressions ou commentaires dans des messages de moins de 140 caractères. Le réseau social relaye ainsi chaque jour plus de 400 millions de messages. Les recettes publicitaires de l'entreprise sont évaluées à moins de 600 millions de dollars cette année. Elles pourraient grimper à près d'un milliard l'an prochain. Le contexte boursier est favorable à l introduction en Bourse de ce réseau déjà mythique. Les investisseurs ont bien plus confiance aujourd hui qu il y a encore deux ans dans la capacité des réseaux sociaux à capter des parts du marché de la publicité dur téléphones portables. Le cours de Facebook, après un effondrement dramatique l an passé, établit par exemple de nouveaux records ces derniers jours. L action s est appréciée de 18% par rapport à son prix d introduction en mai Coté sur le Nasdaq depuis mai 2011, LinkedIn a, quant à lui, vu son cours bondir de 450%! 4

5 Le résumé Il s agit d un article du journal en ligne Le Figaro.fr, annonçant l introduction en Bourse de Twitter, réseau social créé en 2006 à San Francisco. Il nous apprend que Twitter devra révéler sa situation financière trois semaines avant son lancement, afin de se présenter à ses investisseurs potentiels. Aujourd hui estimé à près de dix milliards de dollars, le réseau est comparé à Facebook, dont la valeur était estimée à un nombre dix fois plus élevé lors de son entrée en Bourse. Le journal nous apprend également que Twitter rentrerait actuellement 600 millions de dollars par an, et ce, grâce aux recettes publicitaires. 5

6 Le Monde, le 14 septembre 2013 : #IPO : c est parti, Twitter va s introduire en Bourse Rubrique : Economie et Entreprise Composition : Une page entière est consacrée au sujet, page divisée en plusieurs parties. Dans la partie supérieure de la page se trouve un article de six colonnes, chaque colonne contenant environ vingt-quatre lignes (total de 150 lignes), signé par un correspondant de New York, Stéphane Lauer. Suit un récapitulatif des précédentes introductions de start-up américaines, puis, pour finir, un deuxième article intitulé Le deuxième plus grand réseau social au monde, écrit par Sarah Belouezzane, composé de deux colonnes contenant une cinquantaine de lignes (total de 106 lignes). 6

7 7

8 8

9 Le résumé Premier article : Il annonce l'entrée en Bourse de Twitter et rappelle son histoire, de sa fondation en 2006 à son rachat de MoPub il y a peu. Mais les principales informations que l'on peut tirer de cet article, ce sont des estimations, des prévisions... que ce soit concernant le bénéfice annuel que la société engrangera ou bien le prix de celle-ci. L'auteur (Stéphane Lauer) compare aussi le réseau à Facebook et met le doigt sur l'entrée en Bourse du second, rappelant que celle-ci fut "calamiteuse", comme pour souligner le fait que bien que Tweeter soit le deuxième réseau social au monde, celui-ci n'est pas non plus d'une taille exorbitante puisque son chiffre ne dépasse pas à ce jour les un million. Deuxième article : Ecrit par Sarah Belouezzani, le deuxième article reprend toute l'histoire de Tweeter. On y apprend que celui-ci est «né» dans la Silicon Valley, de l imagination de trois ingénieurs dont J. Dorsey qui laissera sa place de PDG en 2006 suite à des difficultés de direction. Aujourd'hui dirigé par D. Costolo le réseau social regroupe plus de 200 millions d'utilisateurs. L'auteur rappelle également le principe petit oiseau: s'exprimer en 140 caractères. Ce qui permet de communiquer lors d'évènements importants ou encore quotidiens. C'est désormais ainsi que les plus grandes stars sont "suivies". 9

10 La Provence, le 14 septembre 2013 : Le réseau social Twitter prépare son entrée en Bourse Rubrique : Economie Composition : Deux colonnes de trente lignes et une colonne de six lignes (total de trente-six lignes). 10

11 Le résumé Il s agit d un article destiné à informer de l entrée en Bourse de Twitter. Dans un premier temps, il est dit que cette opération boursière, officialisée par le biais d un tweet, était «la plus attendue depuis celle de Facebook». Selon la presse, le réseau social serait estimé à une valeur se situant entre dix et quinze milliards de dollars. Dans un deuxième temps, l article nous informe que le fameux réseau social chercherait à se distinguer de son concurrent, Facebook, en réussissant là où ce dernier avait échoué, c est-àdire, lors de son entrée en Bourse. En effet, Facebook avait dû faire face à un très grand nombre de problèmes technologiques ayant bouleversé la cotation. 11

12 ANALYSE ET COMPARAISON DES TITRES Le Figaro.fr : Twitter prépare son introduction en Bourse Le titre, écrit assez gros sur la page Internet du journal (il prend la largeur de la page), emploie pourtant un vocabulaire assez simple et un ton relativement neutre. Le titre a donc simplement pour but d annoncer la nouvelle, le journal n ayant pas l intention de faire passer de message particulier. Le Monde : #IPO : c est parti, Twitter va s introduire en Bourse Tout comme l article précédent, le titre est écrit sur la largeur entière de la page du journal consacrée à l évènement. Toutefois, si le vocabulaire employé est également assez simple, le ton ici paraît un peu plus ironique, par la présence de #IPO : le croisillon, appelé «HashTag» sur Twitter a pour rôle sur le réseau social de résumer le contenu d un message. Ici le croisillon suivi de l abréviation IPO (Initial Public Offering, soit l introduction en Bourse, en anglais) résume donc le contenu de l article, à la façon des utilisateurs de Twitter. Nous pouvons ajouter que la présence du «c est parti» pourrait montrer que cette annonce était fortement attendue. 12

13 La Provence : Le réseau social Twitter prépare son entrée en Bourse Tout comme les articles précédents, le titre, écrit assez gros, interpelle le regard du lecteur. Le vocabulaire est également assez simple et le ton neutre. Toutefois, le journal nous apprend une chose supplémentaire : Twitter est un «réseau social», ce que ne nous disent pas les autres articles Conclusion : Nous pouvons donc dire que les titres des trois articles sélectionnés sont assez similaires, puisqu ils emploient tout trois un vocabulaire relativement simple et un ton neutre. Seul le titre du journal Le Monde semble dénoter un peu, le titre étant présenté comme s il l article avait été posté sur le réseau social. De plus si l annonce était extrêmement attendue, les journalistes ne se contentent pourtant que de l annoncer, sans laisser transparaître dans la formulation de leurs titres une certaine opinion ou un certain jugement. 13

14 COMPARAISON DES INFORMATIONS CONTENUES DANS LES ARTICLES Quelques soient les journaux, l'annonce est la même : Tweeter VA s'introduire en Bourse. Il ne s'agit donc pas d'un fait encore concrétisé lors de l'écriture des articles bien qu il le soit aujourd'hui (entrée en Bourse le 7 novembre). Puisqu'il s'agit en fait d'une annonce plus que d'un commentaire, on ne remarque pas de grandes différences entre les différentes sources. Qu'il s'agisse du Monde ou de La Provence, l'information est traitée de la même façon avec plus ou moins de détails. Nous remarquons pourtant une nette différence de taille entre le numéro 3 et les deux autres. En effet si les deux premiers parlent soit de l'entrée et des estimations que les économistes en font ou encore rappelle toute l'histoire du petit oiseau bleu, le troisième réunit les deux en abordant cette entrée autant de façon économique avec des chiffres clairs (583 millions de dollars de bénéfice pour l'année 2013, les injections de différents investisseurs de 1,6 à 9 millions de dollars) il rappelle également comment, par qui et dans quel but le site a été fondé, il y a de cela maintenant sept ans. De plus nous pouvons nous pencher sur le tableau intégré aux articles, qui indique les précédentes introductions en Bourse d'autres réseaux sociaux particulièrement populaires. Ce qui permet au lecteur de mieux comprendre comment une entrée en bourse se déroule. Nous sommes donc en mesure de dire que même s il s'agit d'un évènement important, il n'a pas d'aspect politique ce qui ne permet pas un débat entre différents avis et nous ne pouvons donc pas observer de différences car il n'y a aucune prise de position concrète possible. C'est un fait, et le journaliste l informe, il ne le critique pas. 14

15 COMPARAISON DES ANALYSES ET DES COMMENTAIRES FAITS PAS LES JOURNALISTES Comme il l a été dit précédemment, l annonce de la future entrée en Bourse de Twitter est un évènement important mais pourtant, aucun avis ne peut réellement être soumis. En effet, si l introduction en Bourse du réseau social est un phénomène attendu de tous depuis celle du géant social Facebook en mai 2012, il n est pourtant qu un fait qui n a de raison d être le sujet de débats, de commentaires, ou de critiques. Les journalistes ne font donc que relater la nouvelle, promulguant des chiffres et des données chargés d informer le lecteur de l histoire du réseau social ou de sa situation économique, sans toutefois donner d avis particulier. Nous pouvons ainsi dire que si chaque journal a décidé d aborder le sujet plus ou moins longuement, les articles contiennent pourtant des informations similaires. 15

16 16

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

VILLE DE FREDERICTON

VILLE DE FREDERICTON JANVIER 2015 RAPPORT D ENQUÊTE VILLE DE FREDERICTON TRANSMIS : AU PREMIER MINISTRE AU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE À LA PLAIGNANTE DANS L AFFAIRE DE LA LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES DU NOUVEAU-BRUNSWICK,

Plus en détail

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES Sommaire 1. Suites géométriques... 2 2. Exercice... 6 3. Application des suites géométriques aux mathématiques financières... 7 4. Vocabulaire... 7 5. Exercices :... 8 6.

Plus en détail

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse.

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Vous êtes 52 adhérents à avoir répondu à notre sondage. Votre réponse? Elle est nette, un bulletin informatif de qualité. Cette

Plus en détail

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E mercredi 14 février 2007 LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES Communication de M. Philippe Marini, rapporteur général

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Communiqué de presse 1 9 Communiqué de presse Lieu: St-Gall / Zurich Date: lundi 9 juillet 2007 Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Aperçu 1 Augmentation dramatique des faillites des privés... 2 1.1

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département présidentiel DGI - Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2013 Présentation de la situation financière

Plus en détail

Réalisation du travail de recherche

Réalisation du travail de recherche Ph. Pélissier / Rédaction mémoire - 1 Réalisation du travail de recherche «Ce qui se conçoit bien s énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément» Boileau Pour la validation du D.U., il

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Les réseaux sociaux et le recrutement

Les réseaux sociaux et le recrutement Les réseaux sociaux et le recrutement 1. La Charte réseaux sociaux et internet La Charte réseaux sociaux, internet, vie privée et recrutement a été lancée en novembre 2009 par l'association "A compétence

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département de l intérieur, de la mobilité et de l environnement Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2011 Présentation

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données zi Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données 1 Introduction Les Tables de Pilote de données (comme les tableaux croisés dynamiques de Microsoft Excel) sont des outils d'analyse

Plus en détail

Guide du marketing par e-mail

Guide du marketing par e-mail Guide du marketing par e-mail Copyright 2013 Edition CLxD 1 AVIS LÉGAL L'Éditeur s'est efforcé d'être aussi exact et complet que possible dans la création de ce rapport, l'auteur et l'éditeur déclinent

Plus en détail

Guide de rédaction du rapport de stage

Guide de rédaction du rapport de stage Guide de rédaction du rapport de stage Public Cible Etudiant de 3 ème année licence fondamentale ou appliquée en informatique de gestion Etablissement Objectifs ISG Sousse - Aider l apprenant à choisir

Plus en détail

Revue de presse recrutement

Revue de presse recrutement Revue de presse recrutement 1 er trimestre 2015 1. Plus d un CDI sur trois est rompu dans sa 1 ère année Les Echos, 27 janvier 2015 CDI ne rime pas forcément avec stabilité de l emploi. C est ce que rappelle

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

Table des matières. Lire une nouvelle... 2.14. Icône Historique dans l écran Cotes... 2.19. Lire une cote... 2.22

Table des matières. Lire une nouvelle... 2.14. Icône Historique dans l écran Cotes... 2.19. Lire une cote... 2.22 Chapitre 2 - Les écrans principaux Table des matières Chapitre 2 - Les écrans principaux... 2.1 Écran Profil... 2.2 Comment se déplacer dans l écran Profil... 2.4 Modifier l écran Profil... 2.5 Ajouter

Plus en détail

SOSI 4.1 Defi Wifi. Finalement, le problème était du au fait que le réseau n'était pas en activité lorsque nous essayions de le pirater.

SOSI 4.1 Defi Wifi. Finalement, le problème était du au fait que le réseau n'était pas en activité lorsque nous essayions de le pirater. SOSI 4.1 Defi Wifi Objectifs généraux Le defi WIFI de cette SOSI avait de nombreux objectids. Avant tout, le but de ce projet était de cracker une clef WEP. Pour cela, nous disposions d'un ordinateur portable

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation Avis relatif à l intégrité du marché Orientation 28 juillet 2005 N o 2005-026 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et Conformité NÉGOCIATION DE TITRES SUR LES MARCHÉS EN DEVISES AMÉRICAINE

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre Amélioration des performances opérationnelles publiées au 3 ème trimestre portée par les performances d Antalis et les premiers impacts positifs

Plus en détail

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier Numération Cycle 2 Le jeu du banquier Il s'agit d'une situation dans laquelle les enfants sont amenés à pratiquer des échanges réguliers à partir de jetons gagnés et à comparer l'état de leurs collections

Plus en détail

COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL DE FLUXYS SA ET DE PLUSIEURS OPÉRATEURS EUROPÉENS

COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL DE FLUXYS SA ET DE PLUSIEURS OPÉRATEURS EUROPÉENS Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.99 CONFÉRENCE DE PRESSE Bruxelles - le 5 avril 2002 COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION

Plus en détail

L ère post-lehman : les interventions des banques centrales reloaded?

L ère post-lehman : les interventions des banques centrales reloaded? 16 Septembre 211 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu 14 Europe: indice du secteur bancaire européen

Plus en détail

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS 3 juin 2015 REVUE 31 mai 2015 31 décembre 2014 Changement (en %) S&P/TSX 15 014,1 14 632,4 2,6 % S&P 500 2 107,4 2 058,9 2,3 % DJIA 18 010,7 17 823,1 1,0 % NASDAQ 5 070,0

Plus en détail

Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de l information

Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de Dernière approbation : 26 août 2015 1 de 13 Sommaire La Banque CIBC s'engage à ce que les normes de présentation de soient uniformes afin que les renseignements importants

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Guide de rédaction du. Rapport de stage

Guide de rédaction du. Rapport de stage Guide de rédaction du Rapport de stage Public Cible Etudiant de 3ème année licence (sauf informatique) Etablissement Institut des Hautes Etudes à Tunis (IHET) Objectifs Aider l apprenant à choisir son

Plus en détail

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Résultats du 42 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Paris, le 18 décembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

17 exercices d'entraînement sur les pourcentages de proportion. Corrigés.

17 exercices d'entraînement sur les pourcentages de proportion. Corrigés. 17 exercices d'entraînement sur les pourcentages de proportion. Corrigés. Exercice 1 : Nombre d ' Italiens Ici : Pourcentage d ' Italiens parmi les voyageurs= Nombre total de voyageurs Soit : Pourcentage

Plus en détail

BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE

BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE ADMISSION ET RADIATION À LA COTE Chapitre 1. Dispositions générales Section 1 : L'admission à la cote 110 La demande

Plus en détail

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France?

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Le développement du bois énergie va se traduire par une situation de concurrence entre les différents acteurs économiques

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015 COMMISSION DU DROIT INTERNATIONAL Soixante-septième session Genève, 4 mai 5 juin et 6 juillet 7 août 2015 La version prononcée fait foi Application provisoire des traités Déclaration du Président du comité

Plus en détail

Banques: les fonds propres sont-ils chers?

Banques: les fonds propres sont-ils chers? Banques: les fonds propres sont-ils chers? Résumé: Le coût des fonds propres correspond à la rentabilité exigée par les actionnaires sur leur investissement en fonds propres. Celle-ci est supérieure à

Plus en détail

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p.

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p. ... LE GOUVERNEMENT Projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions d'accès du public et des administrations aux informations conservées par la Centrale des bilans et le tarif applicable. 1.

Plus en détail

Les techniques d'entretien d'une vente

Les techniques d'entretien d'une vente d'une vente Il était une fois un commercial Thierry Piron Sommaire Introduction I/ Préparation d'un entretien de vente II/ Les phases d'un entretien de vente La prise de contact La recherche des besoins

Plus en détail

Analyse concurentielle

Analyse concurentielle Analyse concurentielle Julien et Alexandre Introduction : Le but de cette analyse concurrentielle est d étudier l ergonomie d un site concurrent en y retirant des points positifs et/ou négatifs en rapport

Plus en détail

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées La Poste, http://www.laposte.fr/, aime les nouvelles technologies et offre de plus en plus de nouveaux services en ligne afin de faciliter les démarches de ses clients. C est ainsi que la lettre recommandée

Plus en détail

L he b d o Finan c e de la

L he b d o Finan c e de la - DU 24 Novembre AU 1 Décembre 2007 - Numéro 17 Dossier : Dossier : LES CO U R S Simulation d un prêt immobilier Titrisation p1-3 p-3-4 p-5-7 L he b d o Finan c e de la M A C S Ce bulletin d informations

Plus en détail

Moyenne mensuelle de l'indice A en US cents/pound ou en FCFA/kg. Indice A en US cents/pound Indice A en CFA/kg. CFA/kg. US cents/pound.

Moyenne mensuelle de l'indice A en US cents/pound ou en FCFA/kg. Indice A en US cents/pound Indice A en CFA/kg. CFA/kg. US cents/pound. Coton : mieux exploiter les informations sur les prix Michel Fok A.C. Réf. Fok, A. C. M. (2000) Mieux exploiter les informations sur les prix, in Marchés Tropicaux, 23/06/2000 pp. 1180-1183. Dans le domaine

Plus en détail

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite.

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite. Introduction Les pizzas buitoni sont des pizzas d origine italiennes, aujourd hui elles appartiennent au groupe nestlé qui rachète la marque buitoni en 1988. La boite que nous étudierons est une boite

Plus en détail

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 Rapport intermédiaire du premier semestre 2013: Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 1.1.-30.6.2012 1.1.-30.6.2013 Evolution Chiffre

Plus en détail

Google et e-bay : coopétition

Google et e-bay : coopétition Google et e-bay : coopétition Introduction E-Bay : l'un des plus gros clients de Google Google : le principal fournisseur de trafic pour E-Bay. Deux stratégies différentes : E-Bay investit sur des domaines

Plus en détail

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE GUIDE QUANTCAST PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE CONTENU 2 INTRODUCTION 3 TWITTER : FAITS ET CHIFFRES 3 HISTORIQUE DE TWITTER 4 GUIDE DE L ANNONCEUR SUR TWITTER 5 GUIDE D INITIATION AUX AUDIENCES

Plus en détail

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Bruxelles, le 9 février 2011 L Union professionnelle du Crédit (UPC), membre de Febelfin, la Fédération belge

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES LES DÉTERMINANTS DE MATRICES Sommaire Utilité... 1 1 Rappel Définition et composantes d'une matrice... 1 2 Le déterminant d'une matrice... 2 3 Calcul du déterminant pour une matrice... 2 4 Exercice...

Plus en détail

Résultat annuel de KBC Ancora : 26,4 millions d euros

Résultat annuel de KBC Ancora : 26,4 millions d euros , Leuven, Résultat annuel de KBC Ancora : 26,4 millions d euros Leuven, - KBC Ancora a affiché pour l exercice écoulé un bénéfice de 26,4 millions d euros, soit 0,34 euro par action, par rapport à un bénéfice

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

NOTIONS DE PROBABILITÉS

NOTIONS DE PROBABILITÉS NOTIONS DE PROBABILITÉS Sommaire 1. Expérience aléatoire... 1 2. Espace échantillonnal... 2 3. Événement... 2 4. Calcul des probabilités... 3 4.1. Ensemble fondamental... 3 4.2. Calcul de la probabilité...

Plus en détail

L outil n 1 du microblogging

L outil n 1 du microblogging L outil n 1 du microblogging Ce tutoriel est destiné aux personnes désireuses de mieux comprendre ce qu est Twitter, et de se créer un compte en quelques clics. Alexandre 1/1/2011 Tutoriel mini-formation

Plus en détail

ir value.com Le Fundamental Value Indicator

ir value.com Le Fundamental Value Indicator éducatif Le Fundamental Value Indicator Le Fundamental Value Indicator (voir image en page 6) brosse en un tableau la valeur d une entreprise et de son équipe dirigeante. Il illustre en une seule image

Plus en détail

À la conquête de la jeune génération : les musées. s ouvrent aux réseaux sociaux.

À la conquête de la jeune génération : les musées. s ouvrent aux réseaux sociaux. 1 À la conquête de la jeune génération : les musées s ouvrent aux réseaux sociaux. Il devient difficile de faire entrer les jeunes dans les musées. Prix attractifs, sensibilisation, tout l arsenal a été

Plus en détail

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009 COMMUNIQUÉ Source : Contact : Fonds de revenu Supremex Stéphane Lavigne, CA Vice-président et chef de la direction financière (514) 595-0555 FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Plus en détail

Financement sur le marché des capitaux

Financement sur le marché des capitaux SIX Group SA Selnaustrasse 30 Case postale 1758 CH-8021 Zurich www.six-group.com Contact: Media Relations pressoffice@six-group.com Financement sur le marché des capitaux Principes Processus Avantages

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un réseau social?

Qu'est-ce qu'un réseau social? Les réseaux sociaux Qu'est-ce qu'un réseau social? Le terme désigne un site internet permettant à l internaute de s inscrire et d y créer une carte d identité virtuelle appelée le plus souvent «profil».

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson par Gino Lambert, chercheur à la Chaire 1997 Table des matières Introduction Analyse des taux díintérêt sur les cartes de crédit Analyse

Plus en détail

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape Coup d'œil sur les marchés Le marché boursier canadien franchit une importante étape Le principal indice boursier canadien a enfin atteint un nouveau sommet, clôturant à 15 019 le 18 juin 2014. Le sommet

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN 1952. par EMILIA MAS SON

REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN 1952. par EMILIA MAS SON REMARQUES SUR LE PETIT FRAGMENT DE TABLETTE CHYPRO MINOENNE TROUVÉ A ENKOMI EN 952 par EMILIA MAS SON. C'est pendant sa campagne de 952 à Enkomi que M. Porphyrios Dikaios a trouvé un petit fragment de

Plus en détail

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport sur le portefeuille de placements du FIDA pour les deux premiers

Plus en détail

TABLE DES MATIERES -2-

TABLE DES MATIERES -2- POLITIQUE ET PROCÉDURE DE COMMUNICATION DE L INFORMATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 6 SEPTEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 NOVEMBRE 2013

Plus en détail

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard Point de la situation des travaux engagés pour la construction d un robot sous-marin pour le concours SAUC E (fourniture 3 associée au contrat MRIS 2006-2009) Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Plus en détail

Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny

Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny 1 Plan de la présentation 1 Qui est soumis? Petit rappel 2 Expérience sur l application du nouveau droit comptable précisions

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

CTF/TFC.8/6 24 octobre 2011. Réunion du Comité du fonds fiduciaire du FTP Washington, D.C. 4 novembre 2011. Point 6 de l ordre du jour

CTF/TFC.8/6 24 octobre 2011. Réunion du Comité du fonds fiduciaire du FTP Washington, D.C. 4 novembre 2011. Point 6 de l ordre du jour CTF/TFC.8/6 24 octobre 2011 Réunion du Comité du fonds fiduciaire du FTP Washington, D.C. 4 novembre 2011 Point 6 de l ordre du jour PROPOSITION DE REVISION DES PAIEMENTS AU TITRE DES SERVICES D'APPUI

Plus en détail

Médias sociaux : mettre la charrue avant les bœufs-résultats et répercussions du sondage comparatif de la SCDA sur les médias sociaux

Médias sociaux : mettre la charrue avant les bœufs-résultats et répercussions du sondage comparatif de la SCDA sur les médias sociaux Médias sociaux : mettre la charrue avant les bœufs-résultats et répercussions du sondage comparatif de la SCDA sur les médias sociaux Par Randall Craig et Gerald Bramm Vos plans de médias sociaux sont-ils

Plus en détail

Social Media. Performance creates trust. «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014

Social Media. Performance creates trust. «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014 Social Media «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014 Performance creates trust Page 2 Sommaire 1. Motivation 2. Investment Case 3. Solactive Social Media Titans Performance-Index

Plus en détail

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles.

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles. Les réseaux sociaux à ne pas confondre avec : Un site ou site web est un ensemble de pages web hyper liées (par un menu) entre elles et accessible à une adresse web. Le blog Un blog est un type de site

Plus en détail

RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE COLLEGE

RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE COLLEGE COLLEGE Réunion du vendredi 25 octobre 2013 RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE NORME N 15 EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

Plus en détail

Analyse technique: L ouragan de New York est-il un signe avant-coureur de ce qui

Analyse technique: L ouragan de New York est-il un signe avant-coureur de ce qui Analyse technique: L ouragan de New York est-il un signe avant-coureur de ce qui va arriver? La semaine passée, un ouragan jamais vu jusqu ici dévastait les rues de New York. Des vagues de plusieurs mètres

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

Media féminins sur les réseaux sociaux : La revanche des traditionnels sur les pure players

Media féminins sur les réseaux sociaux : La revanche des traditionnels sur les pure players 1 Le 5 décembre 2012 Media féminins sur les réseaux sociaux : La revanche des traditionnels sur les pure players Les médias féminins ont depuis longtemps développé d autres formats que celui du papier

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Rapport du Comité d audit

Rapport du Comité d audit Cote du document: EB 2008/94/R.34 Point de l ordre du jour: 16 b) i) Date: 19 août 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d audit Conseil d administration Quatre-vingt-quatorzième

Plus en détail

différence groupe-conseil en statistique

différence groupe-conseil en statistique Vais-je atteindre mon objectif cette année? Par Martin Carignan, associé chez Différence www.difference-gcs.com Contexte Les gestionnaires sont souvent évalués sur des résultats mesurés par des indicateurs

Plus en détail

Leçon 2. La formation du contrat

Leçon 2. La formation du contrat Objectifs : Connaître les différentes étapes de la formation du contrat de crédit à la consommation. Leçon 2 La formation du contrat Afin de responsabiliser l emprunteur la loi a voulu apporter à ce dernier

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

Le financement des start-ups

Le financement des start-ups Corporate Finance Le financement des start-ups Comment négocier un contrat avec un investisseur? Petit déjeuner des start-ups Vendredi 27 juin 2003 Boris Meylan, Directeur adjoint Processus de négociation

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2007-202

Ordonnance de télécom CRTC 2007-202 Ordonnance de télécom CRTC 2007-202 Ottawa, le 5 juin 2007 Société TELUS Communications Référence : Avis de modification tarifaire 439 et 439A Retrait du service de Mini messagerie vocale Dans la présente

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

Couples de variables aléatoires discrètes

Couples de variables aléatoires discrètes Couples de variables aléatoires discrètes ECE Lycée Carnot mai Dans ce dernier chapitre de probabilités de l'année, nous allons introduire l'étude de couples de variables aléatoires, c'est-à-dire l'étude

Plus en détail

LeCAC40va verser près de 40milliards de dividendes

LeCAC40va verser près de 40milliards de dividendes Page 1/5 LeCAC40va verser près de 40milliards de dividendes Les dividendes distribués l'an prochain par le CAC 40 vont baisser, une première depuis trois ans. Le projet de loi Macron allège fortement la

Plus en détail

Comment utiliser les réseaux sociaux pour les ambassadeurs? Apprenez à naviguer sur LinkedIn et Twitter

Comment utiliser les réseaux sociaux pour les ambassadeurs? Apprenez à naviguer sur LinkedIn et Twitter Comment utiliser les réseaux sociaux pour les ambassadeurs? Apprenez à naviguer sur LinkedIn et Twitter Plan 1. Qui êtes-vous? 2. Pourquoi la e-réputation est-elle fondamentale? 3. Le profil Deloitte sur

Plus en détail

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Merci de suivre strictement les recommandations de ce manuel qui a pour but de vous aider à préparer un livre dont la qualité de mise en page est

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

LE CONCOURS D ART ORATOIRE Le Concours d art oratoire est parainné par Canadian Parents for French

LE CONCOURS D ART ORATOIRE Le Concours d art oratoire est parainné par Canadian Parents for French LE CONCOURS D ART ORATOIRE Le Concours d art oratoire est parainné par Canadian Parents for French Pour vaincre: le trac, la nervosité, les jambes molles, les mains tremblantes, la bouche sèche, les battements

Plus en détail