REBONDIR. Le Medef veut une rentrée pleine de rebonds LE JOURNAL DU PALAIS DE BOURGOGNE. 01/07 SEPT 14 Hebdomadaire OJD : 2829

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REBONDIR. Le Medef veut une rentrée pleine de rebonds LE JOURNAL DU PALAIS DE BOURGOGNE. 01/07 SEPT 14 Hebdomadaire OJD : 2829"

Transcription

1 Le Medef veut une rentrée pleine de rebonds REBONDIR Page 1/12 Nous consacrons un supplément de 4 pages à la quatrième université d'été du Medef de Côte-d'Or, organisé ce 2 septembre à l'esc Dijon-Bourgogne. Le thème choisi est «Le Rebond» et les intervenants invités auront tous des témoignages et des expériences de vie à partager, prouvant que malgré les coups du sort, une bonne idée, une conviction ou une simple intuition peuvent vous relancer. Parmi les invités, on comptera Louis Gallois, Michaël Goldman, Dominique Loiseau...

2 Page 2/12 ' ne nouvelle fois, en ce mardi 2 septembre, jour de rentrée des classes, les amphithéâtres de l'école supérieure de commerce Dijon-Bourgogne (ESC) vont connaître l'affluence, mais pas avec des élèves bruyants et surexcités. La quatrième université d'été du Medef de Côte-d'Or affiche pourtant un thème qui, à première vue, pourait inciter à la légèreté : «Le Rebond». L'organisation patronale tente en fait de nous donner des envies de s'extraire énergiquement de la torpeur morose qui s'est emparée de la France depuis dcs mois et qui semble ne jamais vouloir prendre fin. Pour ce faire, c'est un programme ambitieux qui a été mis au point. Le demi-millier de participants attendu aura sans doute de quoi se réjouir avec un large panel d'intervenant qui, autour de deux tables rondes, d'une conférence plénière et d'un grand rendez-vous économique, trouveront de l'ecclectisnie, du décalage, de la pertinence, de l'humour, de l'expertise et, pourquoi, pas, le plaisir d'être surpris. Le coup d'envoi sera donné à 14 heures avec des débats inattendus, sans tabou ni langue de bois, des personnalités venues de tous les horizons, des sujets pour réfléchir, décrypter le monde d'aujourd'hui et anticiper ses mutations... Le Medef de Côte-d'Or a invité cette année quinze personnes.àpartirde 14h30, deux tables rondes se dérouleront en simultané : L'une aura pour thème «J'ai(de) la chance». On pourra y entendre Hugues Le Bret, cofondateur de Compte-Nickel, un compte que l'on peut ouvrir chez son buraliste, fl a aussi dirigé Boursorama et la communication de La Société Générale et s'est fait connaitre avec la publication d'un livre sur l'affaire Kerviel (voir interview en page II de ce supplément). Francis Lelong, co-fondateur de Sarenza, il est brutalement débarqué par son conseil d'administration. En 2010,0 prend la direction d'une plateforme d'édition de meubles contemporains en ligne qui devra s'arrêter suite au projet de réforme sur la taxation du capital. Léa Terzi, capitaine du GDE, qui a offert au seul club de handball féminin d'élite en Bourgogne son retour en première division et son premier titre de Champion de France. Francis Zentz, coach et conférencier international, auteur de J'aide la chance, un livre intriguant et mystérieux où il porte un regard innovant sur le rôle de la chance dans notre vie. L'autre table-ronde portera sur le thème «Se relever pour se révéler». Là encore, quatre participants sont annonces : Le Père Nicolas Buttet. Au cours de ses études de droit, Nicolas Buttet s'investit en politique, fait la fête, et s'installe maritalement. À 23 ans, il devient le plus jeune député au Parlement cantonal du Valais en Suisse. Jean-François Dortier est sociologue, fondateur et directeur de publication du magazine Sciences Humaines. Il est également éditeur des éditions Sciences Hurnaines et du magazine Le Cercle Psy. Élina Dumont est une enfant de la DDASS. Cette ancienne sans-abri aujourd'hui comédienne est chroniqueuse sur RMC. Elle dénonce la machinerie et le marketing autour de la pauvreté (lire l'article qui lui est consacré en page III de ce supplément). Dominique Loiseau s'est retrouvée, il y a onze ans, du jour au lendemain, seule à la tête d'une entreprise cotée en bourse, sans le fondateur, le créateur et l'homme charismatique qu'était Bernard Loiseau (à lire en page IV de ce supplément). Après ces deux tables-rondes se tiendra à 16 heures un atelier de financement participatif MyMajorCompany, dont le président, Michaël Goldman, sera également présent, pour participer à la conférence plénière (lire son interview en page IV de ce supplément). À 16h45 aura lieu la cérémonie de remise des trophées de l'entreprise, suivie,àl7heures par legrand entretien économique auquel participeront Louis,Gallois, président de la Fabrique de l'industrie, auteur en2012 d'un rapport sur la compétitivité française et président du conseil de surveillance de PSA Peugeot-Citroën. Il débattra de l'actualité et des perspectives économiques avec Jean-Pierre Deramecourt, président du directoire de la Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté et Pierre-Antoine Kern, président du Medef de Côted'Or et de Bourgogne. C'estàl8hl5quedébuteralaconférence plénière sur le thème «Solutions terrainsetterrahisde solutions» réunissant cinq intervenants : Michaël Goldman, président et cofondateur de MyMajorCompany, Natacha Quester-Séméon, évangéliste de l'internet et des nouveaux usages depuis les débuts du web, elle est à la fois journaliste, vidéo biogueuse, chroniqueuse radio et entrepreneure, Philippe Rambaud qui, après 25 ans dans le groupe Danone, a créé en 2000 une PME innovante dans le marketing point de vente international (17 pays couverts), qui a fait faillite en 2008, Nicolas Rossignol. Journaliste-reporter et chroniqueur pour de nombreuses émissions télé grand public, il décide en 2005 d'arrêter sa carrière médiatique pour créer l'association «Tout le monde chante contre le cancer», et enfin Geofroy Roux de Bézieux vice-président délégué du Medef national, il a mené en parallèle une carrière d'entrepreneur avec plusieurs milliers d'emplois à son actif, une activité citoyenne dans le syndicalisme patronal et un engagement philanthropique. Cette quatrième édition de l'université d'été du Medef de Côte-d'Or prendra fin autour d'un cocktail dînatoire au cours duquel vous découvrirez l'ambiance musicale pop-folk de Filansen accompagné de son orchestre. Ce chanteur dijonnais, compositeur et interprète vient de lancer son troisième album financé via MyMajorCompany.

3 Page 3/12 PIERRE-ANTOINE KERN, PRÉSIDENT DU MEDEF DE CÔTE-D'OR «Tous acteur du rebond économique» Pour la quatrième année consécutive, le Medef de Côte-d'Or et ses partenaires vous proposent d'aborder la rentrée économique en prenant un peu de hauteur avec l'université d'été. À nouveau, nous avons rassemblé pour vous, à Dijon, un panel exceptionnel d'intervenants autour du «Rebond». Un thème qui s'est imposé... car sur le plan économique notamment, on peut se demander si nous n'avons pas touché le fond! Mais aussi parce que nous pouvons tous être acteurs du rebond économique de la France. Rebond offensif ou rebond défensif, quelles stratégies pour sortir de la crise et ne pas céder à la sinistrose? Être mobile, savoir se placer, savoir s'imposer, avoir le sens du collectif, gêner l'adversaire, être agressif, avoir de la détente... autant de qualités essentielles sur un terrain de sport comme en entreprise. Au-delà de la vie professionnelle, comment transformer un échec en opportunité? Comment faire de la récupération active? Peut-on aider la chance? Nous serons ce mardi 2 septembre plus de cinq cents chefs d'entreprise, décideurs, responsables et acteurs du monde économique et institutionnel, réunis pour réfléchir, décrypter le monde d'aujourd'hui et anticiper ses mutations, lors de débats inattendus, sans tabou ni langue de bois. Nous espérons que vous repartirez enrichis de nouvelles idées et perspectives.

4 Page 4/12 Interview, (^fondateur du compte bancaire Nickel, avec Ryad Boulanouar, Hugues Le Bret n'est pas un banquier comme les autres. Ébranlé par l'affaire Kerviel, il suit un chemin atypique et illustre bien la thématique du rebond retenue pour l'université du Medef «Je pense que la chance se provoque» L? Journal du palais. Vous avez in parcours professionnel assez ong au sein de la Société Général. Pouvez-vous revenir dessus I * Hugues Le BreL J'ai été responsable de la communication dè la banque pendant plusieurs années et également pdg de Boursorama, une filiale de la Société Générale à 55 % et à 25 % de la banque espagnole Caixa Bank. J'ai passé dix ans au comité exécutif de la Société Générale, en tant que directeur de la communication, de l'innovation et du comité de pilotage des activités internet du groupe. Je suivais la stratégie de Boursorama depuis une dizaine d'années, et notamment le projet d'introduction en bourse.» Quelle expérience retirez-vous du travail que vous avez fourni dans le domaine de la banque «traditionnelle»?» Je suis arrivé à la Société Générale fin 1999 et j'ai directement intégré le comité exécutif. Auparavant, j'assurais la direction générale d'une filiale du groupe Havas, groupe auquel j'avais vendu une entreprise créée par mes soins quèlques années plus tôt. l'avais donc plutôt un parcours d'entrepreneur et durant mes premiers sixmoisàla Société Générale, j'ai effectué ce qu'on appelle un «tour de banques» : je passais une semaine au guichet à Lille, une semaine au Japon, une autre à New-York, une autre encore en Pologne... Ensuite, dix ans durant, j'ai été au sein du comité exécutif, là où l'on aborde les risques, la finance, les résultats mensuels des filiales. Pendant cette période, nous avons procédé à une trentaine d'acquisitions. J'ai donc une bonne connaissance de la comptabilité analytique de tous les métiers de la banque, les stratégies commerciales, financières, informatiques de la Société Générale, du Crédit du Nord et de Boursorama. * Cette période de votre vie professionneûe a néanmoins pris fin de manière assez mouvementée et brutale, à travers l'affaire Kerviel? * II est vrai que le thème de l'université d'été du Medef de Côte-d'Or est «Le Rebond» et c'est effectivement ce que j'ai vécu. Lorsque je suis entré àla Société Générale, c'était juste après l'échec de l'opa de la BNP sur cette banque. De 2000 à fin 2007, nous avons connu des années de très forte croissance dans quatre-vingt pays et, en janvier 2008, tout a explosé avec l'affaire Kerviel, puis en octobre de la même année avec la chute de Lehmann Brothers. Tout cela rend humble! Alors que j'étais àla tête de Boursorama, j'ai démissionné pour publier mon livre (voir note de bas de page) qui ne portait pas sur Kerviel mais sur la gestion de la crise, qui était une crise systémique. L'histoire, ce n'est pas une description de ce qu'a pu faire Jérôme Kerviel avant le 20 janvier 2008, mais c'est l'histoire de l'après découverte de cette véritable «bombe», ce 20 janvier-là. J'ai démissionné, peut-être parce qu'à trente ans, j'avais déjà créé «ll faut se mettre dans une certains disponibilité d'esprit your recevoir la chance, se mettre dans les conditions de pouvoir la saisir. En quittant boursorama, j'avais envie de relancer les dés...»

5 Page 5/12 une entreprise et je pense qu'on ne perd jamais son côté entrepreneur lorsqu'il est en vous, et je suis reparti de zéro. En 2010, vous disiez que Jérôme Kerviel était, à vos yeux, «une énigme» Le pensez-vous toujours et que vous ont inspire les évènements récents entourant le retour en France de l'ex-trader?» Une énigme, il en est de moins en moins une. Je pense que sa motivation, c'était le gonflement du bonus. La monstruosité des positions financières qu'il a prises à l'époque, reste en revanche une énigme pour moi. Pourquoi a- t-il renforcé ses positions jusqu'au dernier moment, alors qu'il savait qu'il était cerné par les contrôles? Je pense que lorsqu'on a été auditionné, de A à Z, par deux juges d'instruction, qu'on a été renvoyé en correctionnelle, qu'on perd le procès, qu'on perd un second procès en appel, que la condamnation est confirmée en cassation, il faut purger sa peine avec humilité et tenter de se réinsérer. Je trouve que Jérôme Kerviel est aujourd'hui dans une espèce de combat médiatique perdu d'avance, pour lequel, chaque fois, il trouve des gens un peu naïfs qui le soutiennent sans connaître le dossier. On a bien vu comment il manipulait les cours de la banque et l'opinion. J'avoue qu'aujourd'hui, je ne le comprend pas. Si j'avais commis une telle faute, je crois que j'aurais avoué, j'aurais aidé à régler le problème, j'aurais demande pardon et j'aurais cherché à purger ma peine le plus vite possible... Là, on est dans un schéma obtus, très obsessionnel, caricatural de l'arrogance et du «jusqu'au boutisme» de ce garçon. * Six ans après, êtes-vous parvenu à trancher ce débat : Kerviel n'est qu'un instrument et le problème c'est le système bancaire, ou le problème, c'est véritablement un individu? * Je pense que c'est les deux : il y a un problème global de système bancaire et notamment un problème de «Entre Kerviel et le système bancaire, où est le véritable problème?je pense qu'il est dans les deux : Hyo un problème global lié aux rémunérations dans les salles de marchés. Hy a aussi un problème de ressources humaines, de repères, de sens des valeurs qui reste absolument colossal dans ces métiers de la finance.» rémunération dans les salles de marchés, en particulier pour des personnes qui ont des métiers très sophistiqués. Il y a aussi un problème de ressources humaines, de repères, de sens des valeurs qui reste absolument colossal dans ces métiers de la finance. De l'autre côté, il y a une fraude, permise par le système qui ne l'avait pas envisagé mais le principal fautif, c'est le fraudeur. Le système est sans doute allé trop loin, mais il y aura aussi toujours des fraudeurs et je pense que la lutte contre la fraude, pas simplement par les contrôles, mais aussi par les politiques de gestion des ressources humaines, reste encore très sousdimensionnée aujourd'hui. * Cette expérience a-t-elle été déterminante dans votre volonté d'écrire un ouvrage tel que JVoBflwfcet de créer le compte Nickel? * Je n'aurais pas écrit No Bank si le compte Nickel n'avait pas reçu l'agrément de la Banque de France, si nous n'étions pas parvenus à en faire une entreprise. No Bank raconte ma rencontre avec Ryad Boulanouar qui avait les technologies et qui avait inventé le système d'ouverture de compte en cinq minutes. Nous nous sommes associés pour que cette technologie se transforme en projet d'entreprise. No Bank, c'est aussi une traversée de la France d'aujourd'hui, avec sa diversité, la difficulté d'entreprendre, de financer les projets... C'est un livre très «sociétal». * Depuis quand le compte Nickel existe-t-il?» II a l'agrément de la Banque de France depuis juin Sa distribution, en test, a débuté en octobre2013 et depuis février demier, il est véritablement accessible au public. * Comment a-t-il été accueilli?» Nous avons aujourd'hui autour de clients. Ce démarrage est très positif, parce que le symbole a du sens. C'est une révolution que les gens ont encore du mal à imaginer. Je pense qu'il faudra un peu de temps pour en prendre toute la mesure. Si l'on reprend l'histoire des métiers bancaires depuis le Moyen-Âge, on constate que la première fonction est d'offrir des coffres-forts, des transports et des mouvements de fonds sécurisés, la tenue de compte avec des moyens de paiement Le deuxième métier, c'est de faire du crédit et le troisième, c'est de proposer des solutions d'épargne. Si on réfléchit bien, le premier métier, qui est la tenue de comptes, aujour-

6 Page 6/12 d'hui, ce n'est que de la technologie. Ce qu'apporté le compte Nickel, c'est le temps réel : dans le mode classique, vous faites vos course et on découvre, a posteriori, les opérations que vous avez faites, alors que nous, nous vérifions les opérations a priori, après les avoir vérifiées et avant que vous les ayez faites. C'est la raison pour laquelle nous ne donnons pas de chéquier, nous n'autorisons aucun découvert. Il n'y a pas de date de valeur, pas d'opération en attente, pas de surprise. Ce métier de base peut se décorréler des autres métiers de la banque, comme c'est déjàle casauxétats-unis. Là-bas, vous avez des spécialistes qui ne font que du crédit immobilier, d'autres qui ne gèrent que des ordres de bourse. Pour chacune des prestations, vous pouvez choisir le meilleur prestataire. Avec Nickel, pour la première fois, on peut dissocier et avoir une bonne solution technologique ouvrable en cinq minutes. Compte tenu de révolution des réglementations entourantles métiers bancaires, de plus en plus contraignantes, les ouvertures de compte sont de plus en plus fastidieuses et longues. Si vous souhaitez juste ouvrir un compte pour la tenue de compte, nous avons seulement besoin de vérifier votre identité et votre adresse. En scannant sa pièce d'identité dans une borne chez le buraliste, on peut ouvrir un compte en cinq minutes. Peut-on imaginer que dans un avenir proche, vous élargissiez votre champ d'action sur d'autres métiers de base de la banque? * Si nous le faisons, ce sera en créant d'autres entreprises, parce que nous tenons vraiement à dissocier les différents métiers. Mais il y a des besoins. On peut citer l'exemple d'une startup lancée par un Français qui marche très fort aux États-Unis, Lending- Club, qui permet aux particuliers de se faire du crédit entre eux. On pourra faire du crédit comme on Mt du covoiturage. On pourra choisirlapersonne qui prête, celle qui emprunte, les gens se noteront entre eux et on ira chercher le meilleur prix pour le prêt dont on aura besoin. La législation européenne le permet déjà. Lors de votre venue à Dijon, vous allez participer à une table-ronde intitulée «J'ai(de) la chance». Vous estimez-vous globalement chanceux ou avez vous aidé la chance? * Je pense que j'ai eu beaucoup de chance à toutes les étapes de mon parcours. Avec ma première entreprise, créée lorsque j'avais 30 ans j'ai tout de suite eu comme clients des sociétés de nouvelles technologies. J'ai pu la vendre dans de bonnes conditions, j'ai démarré comme journaliste payé au Smic et je me suis retrouvé patron de banque en moins de vingt ans. En même temps, la crise Kerviel, il y a avait un risque sur 400 que cela tombe sur nous... et c'est tombé sur nous. Par ailleurs, la crise financière a été épouvantablementdureàgéreretj'ai crû que le monde s'écroulait. J'ai eu beaucoup de mal à repartir de zéro. Le compte Nickel, nous avons mis plus de trois ans avant de pouvoir le démarrer. Mais j'ai eu la chance de rencontrer Ryad Boulanouar, de rencontrer quatre-vingt entrepreneurs qui nous ont financés. Je pense que la chance se provoque. Si j'étais resté salarié d'un grand groupe je n'avais aucune chance dè créer une start up telle que Compte Nickel. PROPOS RECUEILLIS PAR BERTY ROBERT 4 Hugues Le Bret participe à la table ronde intitulée «J'ai(de) la chance». Il est aussi l'auteur du livre La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial. Journal intime d'un banquier. Paru en 20W aux éditions des Arenes, et de No Bank, paru en 2013 dans la même maison d'édition.

7 Page 7/12 Rencontre. Parmi les invités de cette université d'été du Medef de Côte-d'Or, Élina Dumont devrait faire forte impression. Son passé de SDF lui a forgé un caractère fort et une personnalité tout à fait intéressante à venir entendre. Elle porte aujourd'hui sur la vie et les difficultés sociales un regard à la fois acéré et non dénué d'humour. Un regard popularisé par le spectacle lancé en 2013 : Des quais à la scene. «À 15 ans, j'étais tellement en colère que je pensais me venger des gens qui m'avaient œndamnée...» Traiter les Enfoirés d'enfoirés, il fallait oser. Élina Dumont l'a fait, en mars dernier, sur les ondes de l'émission «Les Grandes Gueules» sur RMC. Son coup de colère visait ces artistes qui, selon elle, sous couvert d'aider les Restos du Coeur, se paieraient surtout une belle image sur le dos de la misère, se poseraient en donneurs de leçons... tout en allant payer leur impôts sur des terres plus accueillantes que la France. Est-elle injuste? Exprimait-elle une indignation légitime? La question n'est pas là mais l'épisode est révélateur du caractère du personnage qui reconnaît ellemême qu'elle a toujours été une «grande gueule». Un caractère forgé dans le moule d'une enfance et d'une adolescence marquées par la dureté. Placée dans une famille d'accueil à l'âge de deux ans, Élina Dumont s'est heurtée très tôt aux aspects les moins séduisants de la nature humaine. «On rn 'a souvent dit que je finirais en prison ou comme prostituée...» se souvient-elle. «UN RAPPORTA LA LOI OUI M'ÉTAIT ÉTRANGER» Au sortir d'une adolescence qu'elle qualifie de «perturbée», elle se retrouve à 18 ans, à Paris, dans la rue. «J'ai fait des conneries, souligne-t-elle, et j'ai fini par être placée sous tutelle de juge de 19 à 21 ans. Cette situation a marqué un jalon important dans mon parcours car elle a institué un rapport à la loi qui m'était jusqu'alors totalement étranger. Lorsque j'étais sous tutelle du juge, il ne m'a pas laissé le choix :j'ai dû me faire suivre par un psychiatre. J'allais le voir une fois par semaine. J'ai plus de 25 ans de psychothérapie derrière moi aujourd'hui.» Ce suivi ne s'est pas immédiatement traduit par un changement de vie radical pour Élina Dumont. Pendant 15 ans, elle va connaître une existence d"e sans domicile fixe. «J'ai tenté, précise-t-elle, à cette période, de me construire comme j'ai pu. J'ai f ait des bonnes et des mauvaises rencontres mais pendant longtempsje ne suis pas parvenue à comprendre pourquoi je n 'arrivais pas à m'en sortir. Ce qui est sûr c'est que j'ai toujours été une fille courageusequien voulait...». Les mauvaises rencontres qui ont pu jalonner sa vie de SDF, Élina Dumont les explique, en partie, par le fait qu'on va toujours vers ce qu'on connaît et son univers, c'était alors la rue, l'alcool, parfois la violence. Difficile de s'extraire de cette prison à l'air libre. Finalement, petit à petit, Élina Dumont en est venue à reprendre des études, vers l'âge de 30 ans. «J'ai préparé un Brevet d'état d'animateur technicien de l'éduca-

8 Page 8/12 Avec Élina Dumont, c'est à une belle et forte rencontre que nous convie ('univercité d'été du Medef de Côte-d'Or, notamment au cours de la table-ronde intitulée «Se relever pour se révéler». Elle y reviendra sur son parcours de SDF et sur le spectacle qu'elle en a tiré, intitulé Des quais à la scéne. don populaire et de la jeunesse (Beatep),je voulais travailler dans le social, mais rapidement, je me suis trouvée en désaccord avec l'approche des choses dans ce milieu professionnel. J'ai démissionné». UN SPECTACLE PORTÉ PENDANT DIX ANS C'est à cette période là qu'elle va faire une des belles rencontres de sa vie : celle d'un metteur en scène qui lui fait prendre conscience qu'elle a peut-être sa place sur une scène de théâtre. Le spectacle Des quais à la scène qu'elle jouedepuis 2013, elle l'a porté en elle pendant drx ans. Elle y a mis un vécu intense, une vraie colère envers ceux qui pensent encore qu'on se retrouve à la rue parce qu'on le veut bien, mais elle y fait passer aussi un message : «Dans la vie, on n'a rien sans rien» et l'assistanat est également quelque chose contre lequel elle s'élève. «Pendant mes années de galère, confie-t-elle, j'ai fait beaucoup de petits boulots. Je savais que, parfois, j'étais exploitée, mais quand on n 'a pas le choix,onfaitavec...jen'encourageévidemment pas les patrons à exploiter mais on ne peut pas non plus vivre en attendant que tout tombe du ciel. Lorsque j'avais 15 ans. j'avais tellement décolère en mot queje médisais qu 'un jour je me vengerai, parce que je sentais que les gens m'avaient condamné. Finalement, aujourd'hui, je mène des actions sociales dans plusieurs villes de France, en utilisantl'outil du théâtre, j'interviens dans des écoles, je fais réfléchir les enfants sur la violence, les discriminations. Je lie toujours l'action sociale à l'action culturelle, tout simplement pour tenter de répondreàœttequestionsimple:quelle société voulons nous?» Aux côtés des chômeurs à Thionville, avec des SDF à Marseille ou des gamins de banlieue à Bobigny, Élina Dumont creuse aujourd'hui son sillon avec persévérance et une conviction : l'action sociale et l'action culturelle sont intimement liées. «ftiwr moi, conclut-elle, ces deux dimensions sontindisociables,nfautapporterautre chose aux gens. La prison, par exemple, devrait être te lieux de mise en pratique d'actions sociales structurées permettant aux personnes qui en sortent de s'être reconstruit...» BERTY ROBERT * Élina Dumont est également l'auteure d'un livre intitulé Longtemps, j'ai habité dehors, paru aux éditions flammarion en Elle participe, au cours de cette université d'été du Medef de Côte-d'Or à la table-ronde portant sur le thème «Se relever pour se révéler».

9 Page 9/12 Rencontre. Après le décès brutal de Bernard Loiseau en 2003, Dominique, son épouse, a dû mettre tout en œuvre pour préserver le prestigieux groupe gastronomique. Elle l'a fait, en dépit de ceux qui doutaient... «II a fallu que je me montre...» S 'est-elle révélée? Une chose est sûre : au lendemain du décès de son mari, Bernard Loiseau, en 2003, Dominique Loiseau à dû se relever, et pas seulement elle. Il y avait trois enfants à élever et un groupe gastronomique de renommée internationale, comptant de nombreux employés, à faire vivre, coûte que coûte. La présence de Dominique Loiseau à la table ronde «Se relever pour se révéler» dans le cadre de l'université d'été du Medef 21 est donc tout à fait justifiée. Rebondir, elle sait ce que cela signifie. «Nous avions une maison qui "tournai f, précise-t-elle, mais ma grande priorité a été de redonner confiance. Ce n'était pas gagné. Sans un chef charismatique et médiatique tel qu'était Bernard, il a fallu que je me montre et rappeler que l'équipe était la même, que tout continuait...» Dominique Loiseau a alors conscience que le défi se trouve plus dans la perception que l'on peut avoir du groupe Loiseau, que dans la qualité de ces équipes, depuis longtemps prouvée. La nouvelle dirigeante parie alors sur une présence dè tous les instants auprès de la clientèle de l'établisse- PHILIPPESCHAFF ment étoile de Saulieu. fl fallait incarner Loiseau, ne surtout pas laisser croire que la disparition dè son dirigeant médiatique signifiait une chute dans l'anonymat. «Fin 2003, ajoutet-elle, fai aussi publié le livre Bernard Loiseau, mon mari. // me semblait nécessaire de raconter qui il était vraiment alors que les médias ne s'intéressaient qu'au fait divers. Ce livre, que je ne voulais pourtant pas faire au départ, parce que j'estimais avoir d'autres priorités, a attiré leur attention, et m'a apporté une visibilité médiatique qui

10 Page 10/12 m'a été utile pour rassurer autour de la question du devenir du groupe. Il faut se rappeler qu'à l'époque, pour neuf dixième des clients potentiels, nous allionsfermer.mêmelaprofession nous laissait six mois à vivre...». INCARNER L'IMAGE La disparition de Bernard Loiseau bouleversa de toute façon le rôle de son épouse dans la marche de l'entreprise. Du vivant de son mari, elle remplissait les fonctions de secrétaire, s'occupait de tout le volet commercialisation, de l'hôtellerie, des questions liées à la décoration. Les réunions de chantier, c'est elle qui les assurait. «Rester assis à discuter, ce n'était vraiment pas son truc!» À ce panel de fonctions déjà dense, elle a donc dû ajouter l'incarnation de l'image Loiseau, «fe me suis retrouvée propulsée dans la lumière sansy avoir été préparée, se souvient-elle, mais je n'avais pas le temps d'avoir des états d'âme. E fallait préserver l'œuvre de Bernard. J'y suis allée sans être sûre d'y arriver. Je n'étais pas seule, j'avais derrière moi une équipe». Armée d'une conviction, étouffant ses craintes, Dominique Loiseau s'est aussi jetée à corps perdu dans cette étape dè sa vie avec le souci de faire le maximum pour ne pas avoir de regrets. «Hyo seulement deux-trois ans que je me suis enfin dit "Nous avons réussi"alors qu'auparavant, le groupe perdait de, l'argent et qu'il fallait absolument remonter la pente». À partir de 2007, sont nés Loiseau des Vignes à Beaune et Loiseau des Ducs, en 2013 à Dijon. Deux restaurants étoiles aujourd'hui, auxquels s'ajoutent deux restaurants parisiens. En se retournant sur ces onze années, Dominique Loiseau n'a pas pour autant l'impression d'avoir découvert une autre facette de sa personnalité, en se confrontant à ces circonstances tragiques : «Je me suis mariée tard et j'ai toujours vécu seule, sans attendre qu'on agisse pour moi. Cesqualitésm'ontservilorsqu'ilafallu assurer la continuité de la maison Loiseau. Mon passé de journaliste, par exemple, a fait que je n'étais pas impressionnée parla presse, à chaque fois que j'ai dû l'affronter. Tout ce que j'ai fait avant m'a beaucoup aidé». BERTY ROBERT

11 Page 11/12 Interview. Michael Goldman est le président et l'un des fondateurs de MyMajorCompany, le site de financement participatif le plus connu de France. Au départ réponse à la crise du disque, MMC élargit depuis sans cesse ses champs d'action. «Nous avons inversé le rapport de force» e Journal du palais. Dans quelles conditions MyMajorCom- ' (MMC) a-t-elle été créée en 2007? * Michael Goldman. Avec mes trois associés, nous étions producteurs indépendants de musique et nous étions confrontés à la crise. Nous avons découvert un site néerlando-allemand qui s'appelle SellaBand et qui a été le premier au monde à instituer ce principe de financement participatif sur internet, dans le domaine musical. Cela correspondait exactement à nos besoins. Six mois plus tard, nous lancions MMC. * C'était un véritable pari pour vous. Vous partiez quasiment d'une feuille blanche... * Complètement mais ce rut un pari assez simple à prendre : Nous avons eu de la chance. Dès le début nous avons trouvé un financeur. Nous avions vaguement décrit notre business plan et ce que nous voulions faire et il a apporté euros. Nous prenions le risque du temps passé et de l'énergie déployée mais pas le risque financier. Mais si on n'est pas prêt à prendre au moins ces risques là lorsqu'on est entrepreneur, il vaut mieux rentrer chez soi... «Créer MMC, était-ce bousculer l'industrie du disque?» Oui, c'est sûr. Nous venions de la direction artistique de BMG. Le principe de la direction artistique c'est de décider si les artistes ont le droit ou non d'exister. Avec internet est apparu un système qui a fait que ce n'était plus les directeurs artistiques qui décidaient, mais les internautes. Ce système a aussi généré beaucoup d'erreurs mais, à l'époque, en 2007, il apparaissait comme très intéressant. Lorsque nous nous sommes lancés, nous ne savions pas à quoi nous attendre, exactement, en laissant les internautes décider. Le mode de financement participatif représentait en lui-même une révolution dans l'univers de la production musicale qui, jusqu'alors, avait toujours été de la responsabilité d'un seul homme dont les choix pouvaient s'avérer gagnants, ou, au contraire, catastrophiques. C'était, et c'est toujours un vrai comportement d'entrepreneur et la production musicale est l'un des rares domaines culturels qui fonctionne encore de cette manière. Dans le cinéma, par exemple, le risque du producteur est plus faible et c'est souvent le Centre national du cinéma (CNC) ou les diffuseurs qui l'endossent vraiment. En musique, on trouve

12 Page 12/12 encore des gens assez fous pour mettre euros de leur poche sur un artiste simplement parce qu'ils y croient... avec le risque de gagner zéro derrière! Transférer cela sur les internautes, c'était effectivement une petite révolution. Nous avons inversé le rapport de force. * Sur un plan musical, quel bilan tirez-vous, sept ans après la création de MMC? * Le premier bilan qu'on peut tirer, c'est le constat du succès du principe de financement participatif dans ce domaine. Cela a plu très vite et avec des montants énormes. Sur un plan artistique, le bilan n'est pas forcément positif : les internautes qui se réunissent pour élire un artiste sont extrêmement légitimistes. Ds n'élisent que des choses qui ressemblent à ce qu'ils connaissent déjà. Du coup, cet aspect des choses redonne du sens à la fonction de directeur artistique, ce que ne sont pas les internautes qui ne feront peut-être pas preuve de la même curiosité.» Avec le temps, vous avez élargi le champ d'action de MMC. Vous proposez des actions de financement participatif sur d'autres domaines. Est-ce la prise en compte de la montée en puissance du crowdfunding? * Après la création de MMC, nous étions régulièrement sollicités par des acteurs d'autres domaines (livre, BD, autres...) qui pensaient que le financement participatif pourraient aussi fonctionner pour eux. De fait, le principe pouvait s'appliquer à de nombreuses choses et c'est comme cela que nous avons élargi les champs d'intervention de MMC.» Lors de votre passage à Dijon va se tenir un atelier MMC. Venir à la rencontre de porteurs de projets locaux, c'est aussi une évolution symptomatique pour vous?» Ce mode de financement marche dans tous les domaines, pas forcément pour tous les types de projets. MMC est aujourd'hui un peu «prisonnier» de cette image de financeur d'artistes musicaux qui a constituée son point de départ. Nous devons à présent «évangéliser» pour expliquer que notre modèle a évolué. Dans l'entrepreneuriat, nous avons déjà des exemples de projets qui ont fonctionné et les entrepreneurs regardent de plus en plus vers nous. Je peux vous citer une véritable «success story» qui a été financée grâce à MMC : Wistiki est une application pour smartphone qui permet de retrouver ses objets perdus. Ce projet a été monté par trois frères, ingénieurs, qui ont proposé aux internautes de les soutenir. Ils ont ainsi levé euros en quatre mois. PROPOS RECUEILLIS PAR B. R. 4 Michael Goldman, qui est le fils de Jean-Jacques Goldman, participe à l'université d'été du Medef 21 dans le cadre de la conférence plenière intitulée «Solutions de terrain, terrain de solution».

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009.

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009. JJ Mois Année 1er site d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Appart-Maison.fr en quelques mots Appart-Maison.fr est le 1er site Internet d annonces

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

CONFERENCE DAUPH INNOV

CONFERENCE DAUPH INNOV CONFERENCE DAUPH INNOV AVEC LE PARRAINAGE DE INTERNET PEUT-IL FINANCER L ENTREPRENEURIAT INNOVANT? UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE 31 mars 2010, 18h30 ANIMATION : Didier REYNAUD, Directeur Fondateur AFFILIANCE,

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Intervention d Emmanuel MACRON, Ministre de l Économie, de l Industrie et du Numérique, 30 ans du Réseau Entreprendre

Intervention d Emmanuel MACRON, Ministre de l Économie, de l Industrie et du Numérique, 30 ans du Réseau Entreprendre Intervention d Emmanuel MACRON, Ministre de l Économie, de l Industrie et du Numérique, 30 ans du Réseau Entreprendre Bonjour à toutes et tous, le 12 mai 2016 Je suis ravi de d'être parmi vous aujourd'hui

Plus en détail

Pourquoi créer un site Web?

Pourquoi créer un site Web? Créer mon site Web Vous avez une passion, un centre d'intérêt, un "hobbie", et vous souhaitez en parler, partager autour de ce sujet. Vous avez bien pensé à utiliser l'espace web pour faire connaître votre

Plus en détail

Suivre les pas de ceux qui ont réussi

Suivre les pas de ceux qui ont réussi Suivre les pas de ceux qui ont réussi «Les bénéfices de la méthode inductive» De manière très résumée, on peut dire que la méthode inductive est la méthode de l'expérience. C'est une méthode qui travaille

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Apprendrelaphotonumerique.com

Apprendrelaphotonumerique.com Le guide pour apprendre la photo facilement 1) Je me présente J'étais vraiment nul en photo. Pourtant, tout petit déjà, je savais que c'était ça que je voulais faire. J'étais tellement mauvais que je refusais

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2015

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2015 Favor i du e-commerce Prix espoir 2015 Sommaire Présentation du prix Le dossier Promotion Les lauréats des précédentes éditions Contacts Présentation du prix Présentation du Prix Depuis 9 ans, les Favor'i

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature Yes Oui Can est un programme d'initiation à l'entrepreneuriat proposé et financé par l'ambassade des États-Unis d'amérique en France et mis en œuvre par l'association Global Potential.

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Comment prospecter? 1- Si elle est mal préparée, la prospection conduit très vite à l échec et au découragement. Elle

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Tout au long de ce récit, je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions émanant de ma

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia.

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia. EUROPE 1 L'INTERVIEW Le 18/12/2015 07:45:27 Invité : Olivier SCHRAMECK, président du CSA C est la révolution dans le monde des chaînes d'info en continu depuis hier, depuis que le CSA a décidé d'autoriser

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Se (re)lancer dans la vie

Se (re)lancer dans la vie Se (re)lancer dans la vie Sondage CSA pour le Conseil Supérieur du Notariat Septembre 2013 Sommaire Fiche technique du sondage Principaux enseignements 3 4 1 2 3 4 5 Les Français se (re)lancent dans la

Plus en détail

Dossier Présentation. un évènement organisé par le réseau Drôles d EntrepreneurEs

Dossier Présentation. un évènement organisé par le réseau Drôles d EntrepreneurEs Dossier Présentation un évènement organisé par le réseau Drôles d EntrepreneurEs Made in Local Le savoir faire et les produits des territoires aquitains seront au coeur de cette 4ème édition du forum de

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace Les 5 points clés d une Communication professionnelle efficace Communiquez comme une multinationale avec le budget d une TPE! www.communication-professionnelle.com wwwwww La communication est un volet

Plus en détail

GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP

GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP FORMULE D'INTRODUCTION D'entrée de jeu, j'aimerais vous remercier vivement d'avoir accepté de participer à notre démarche de recherche. Cependant, il est

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité UPA-APCMA : 225 réponses au questionnaire (au 7 septembre 2015) Questions préliminaires

Plus en détail

é p a r g n e r é t h i q u e

é p a r g n e r é t h i q u e Introduction «Ne choisissez pas les placements éthiques pour l éthique. Il faut en attendre des performances similaires aux placements classiques, auxquelles nous ajoutons gratuitement un supplément éthique.»

Plus en détail

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 - Auteurs : - Pôle corporate - Qualité de vie - Hélène CHEVALIER - Sandrine LEVY AMON - Christophe PIAR -

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous.

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous. Ce e-book vous a été offert par Stéphane. En aucun cas il ne peut être vendu. Je suis heureux de vous offrir ce petit book qui je l espère vous aidera dans le développement de votre activité à domicile.

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Dijon Mag janvier 2016

Dijon Mag janvier 2016 REVUE DE PRESSE Dijon Mag janvier 2016 Dijon Beaune Mag 20 décembre 2015 10 février 2016 Big Bang Magazine #64 Automne 2015 Arts et Gastronomie Automne 2015 Welcome Magazine Automne 2015 Le Journal du

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris

A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris Au sommaire > Comment les livres sont-ils mis en scène? > Une interview exlusive du gérant de la librairie > Le parcours d'un livre

Plus en détail

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement Les Actions Innovantes! L ARCHE de RECRUTEMENT Communiqué de Presse INTERLOCUTEURS Intervenant Territorial Interlocuteurs Locaux Jean-Marc TEUTSCH Communiqué de Presse Conseiller à l Emploi / Conseils

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE DANS UNE ENTREPRISE SOCIALE GUIDE DE L'ENTREPRENEUR PREMIER EDITION

FORMATION PROFESSIONNELLE DANS UNE ENTREPRISE SOCIALE GUIDE DE L'ENTREPRENEUR PREMIER EDITION FORMATION PROFESSIONNELLE DANS UNE ENTREPRISE SOCIALE GUIDE DE L'ENTREPRENEUR PREMIER EDITION AVANT-PROPOS VOULEZ-VOUS DONC ÊTRE UN ENTREPRENEUR SOCIAL? Ce cours vous aidera à développer vos compétences

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Les Français et l Auto-Entreprise. pour

Les Français et l Auto-Entreprise. pour Les Français et l Auto-Entreprise pour 1Méthodologie, questionnaire Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1071 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

La princesse Qui n aimait pas les princes

La princesse Qui n aimait pas les princes La princesse Qui n aimait pas les princes D Alice Brière-Haquet Edition Actes Sud Junior/benjamin. Lecture en mouvement par la cie Méli-Mélo Petite Forme tout terrain et tout public à partir de 5 ans Avec

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Dog Finance: un réseau professionnel spécialisé en gestion et finance

Dog Finance: un réseau professionnel spécialisé en gestion et finance Dog Finance: un réseau professionnel spécialisé en gestion et finance Author : alexandre-dandan Vous avez besoin d un réseau social professionnel pas comme les autres joignant l utile à l agréable. C est

Plus en détail

Vécu, perceptions & attentes Regards croisés RH opérationnels. Janvier 2015. Transformation digitale TNS 2014 48UN76

Vécu, perceptions & attentes Regards croisés RH opérationnels. Janvier 2015. Transformation digitale TNS 2014 48UN76 Vécu, perceptions & attentes Regards croisés RH opérationnels Janvier 2015 La en entreprise Fiche technique Enquête réalisée pour : ABILWAYS Dates de terrain Du 25 novembre au 7 décembre 2014 Echantillon

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI DOSSIER DE PRESSE CHIPILI Vincent & Emilie www.chipili.com coulisse@chipili.com / 0679764357 L idée *** Le projet est simple nous souhaitons développer une plateforme web pour mettre en relation artistes

Plus en détail

LE GRAD & PARTENAIRES

LE GRAD & PARTENAIRES BlogueurJOB Découvrez la manière la plus simple d'entreprendre et de gagner assez bien sa vie en animant un BLOG DE QUOI S AGIT-IL EXACTEMENT? "BlogueurJOB" fait parti des programmes Networking de l association

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci!

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci! Enfin, Voici l'information que VOUS attendiez depuis longtemps. Vous allez découvrir une méthode inédite et des secrets que la plupart des affiliés ne connaitront jamais... Par: Mustapha GASSEM Le Dans

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales DOSSIER DE PRESSE Du réseau social au local, c est capital! Contact Presse Julien Boissier contact@clubcapitales.com 06 09 69 51 98 Octobre 2013 www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales QUI?

Plus en détail

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1 Mini formation en coaching familial Il existe présentement un engouement important face au coaching familial un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. En effet, les émissions de télé telles que

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

BFM BUSINESS GOOD MORNING BUSINESS Le 16/06/2011 07:47:08 Invité: Olivier KLEIN, Directeur Général Banque Commerciale et Assurances du Groupe BPCE

BFM BUSINESS GOOD MORNING BUSINESS Le 16/06/2011 07:47:08 Invité: Olivier KLEIN, Directeur Général Banque Commerciale et Assurances du Groupe BPCE BFM BUSINESS GOOD MORNING BUSINESS Le 16/06/2011 07:47:08 Invité: Olivier KLEIN, Directeur Général Banque Commerciale et Assurances du Groupe BPCE Olivier KLEIN qui est avec nous, Directeur Général Banque

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Vous trouverez, ci-dessous, un message de Christine pour vous présenter le sujet.

Vous trouverez, ci-dessous, un message de Christine pour vous présenter le sujet. 1 Merci de votre intérêt pour la retraite {Wake-Up} C'est avec grand plaisir que nous vous offrons une des fiches de travail sur lesquelles les participants vont réfléchir pendant ces 3 jours. Vous trouverez,

Plus en détail

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015 Dossier de partenariat Challenge de création d entreprise Concours Handibusiness IDF 2015 Présentation Présentation AADSP, structure de service à la personne initiatrice du concours Handibusiness Accompagner,

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail