Mise à jour : February 4, / 93

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise à jour : February 4, 2013 1 / 93"

Transcription

1 Mise à jour : February 4, / 93

2 2 / 93 Introduction à l administration système. De l administration perso à l administration pro Guillaume RENIER L3 Pro - L3 I - Université CERGY PONTOISE Septembre Janvier 2013

3 3 / 93 Plan du cours Présentation du module. Administrateur? Système? Cours. Virtualisation.

4 Présentation du module. Les enseignants. 4 / 93 Plan Présentation du module. Les enseignants. Présentation des enseignements Evaluation.

5 Présentation du module. Les enseignants. 5 / 93 Guillaume RENIER : Mail : Bureau 467, bâtiment A, 4è étage (Site Saint Martin)

6 Présentation du module. Présentation des enseignements 6 / 93 Plan Présentation du module. Les enseignants. Présentation des enseignements Evaluation.

7 Présentation du module. Présentation des enseignements 7 / 93 Partie théorique Partie pratique

8 Présentation du module. Présentation des enseignements 7 / 93 Partie théorique 1. Les bases de l administration système. 2. Rôles et fonctions de l administrateur système. 3. Disques et systèmes de fichiers. 4. Virtualisation : intérêts, contraintes et problèmes. Partie pratique

9 Présentation du module. Présentation des enseignements 7 / 93 Partie théorique 1. Les bases de l administration système. 2. Rôles et fonctions de l administrateur système. 3. Disques et systèmes de fichiers. 4. Virtualisation : intérêts, contraintes et problèmes. Partie pratique 1. Déployer des OS clients. 2. Installer et administrer un environnement de virtualisation 3. Administrer un système UNIX. 4. Administrer un système windows Server. 5. Administrer des terminaux légers : configurations et déploiement.

10 Présentation du module. Evaluation. 8 / 93 Plan Présentation du module. Les enseignants. Présentation des enseignements Evaluation.

11 Présentation du module. Evaluation. 9 / Présence à TOUS les TD obligatoires. Justificatifs d absences : certificats médicaux ou convocation administrative. Note de présence et participation (NPEP) : on part de 20 et à chaque absence ou absence de participation/implication dans le TD on divise par deux. Exemple : pour une absence NP=10 ; pour deux NP=5 ; pour trois NP=2,5 ; pour quatre NP=1,25 ; au delà de quatre NP=0

12 Présentation du module. Evaluation. 9 / Présence à TOUS les TD obligatoires. Justificatifs d absences : certificats médicaux ou convocation administrative. Note de présence et participation (NPEP) : on part de 20 et à chaque absence ou absence de participation/implication dans le TD on divise par deux. Exemple : pour une absence NP=10 ; pour deux NP=5 ; pour trois NP=2,5 ; pour quatre NP=1,25 ; au delà de quatre NP=0 2. Contrôles continue sur les séances : Partie UNIX > NCCU sur 20 Partie windows > NCCW sur 20 Partie projet (8 heures) > NCCP sur 20.

13 Présentation du module. Evaluation. 9 / Présence à TOUS les TD obligatoires. Justificatifs d absences : certificats médicaux ou convocation administrative. Note de présence et participation (NPEP) : on part de 20 et à chaque absence ou absence de participation/implication dans le TD on divise par deux. Exemple : pour une absence NP=10 ; pour deux NP=5 ; pour trois NP=2,5 ; pour quatre NP=1,25 ; au delà de quatre NP=0 2. Contrôles continue sur les séances : Partie UNIX > NCCU sur 20 Partie windows > NCCW sur 20 Partie projet (8 heures) > NCCP sur 20. La note du module est calculée comme suit : NCCP + NPEP + NCCW + NCCU Note = 4

14 Présentation du module. Evaluation. 9 / 93 Modalités : 1. Contrôle surprise. 2. Vérification travail fait en cours/fin de séance. 3. Compte rendu écrit. 4. Rapport de projet.

15 Présentation du module. Evaluation. 10 / 93 Présentation des étudiants. Tour de table. Prénom Nom Stage Expérience

16 Administrateur? Système? Introduction. 11 / 93 Plan Administrateur? Système? Introduction. Rôles et missions de l administrateur système.

17 Administrateur? Système? Introduction. 12 / 93 Qu est ce qu un système? Une machine et son (un) système d exploitation.

18 Administrateur? Système? Introduction. 13 / 93 Qu est ce qu administrer un système? Réaliser des tâches (sur la machine ou son système d exploitation) : D installation De configuration De maintenance De modification Permettant au système de faire ce pour quoi il est prévu.

19 Administrateur? Système? Introduction. 13 / 93 Qu est ce qu administrer un système? Administrer un système c est répondre à un besoin et non une envie.

20 Administrateur? Système? Introduction. 13 / 93 Qu est ce qu administrer un système? Administrer un système c est répondre à un besoin et non une envie. Cahiers des charges :

21 Administrateur? Système? Introduction. 13 / 93 Qu est ce qu administrer un système? Administrer un système c est répondre à un besoin et non une envie. Cahiers des charges : Formulé par : D autres personnes : objectifs. L administrateur système : objectifs opérationnels.

22 Administrateur? Système? Introduction. 14 / 93 Pourquoi a-t-on besoin d Administrateurs Système? Informatique de plus en plus présente dans la vie de tous les jours. Présence de systèmes hétérogènes. Présence de plus en plus de machines. Etre administrateur système ne s invente pas. On le devient par la formation et l expérience.

23 Administrateur? Système? Introduction. 15 / 93 Est-on Administrateur Système lorsqu on administre un système?

24 Administrateur? Système? Introduction. 15 / 93 Est-on Administrateur Système lorsqu on administre un système? NON

25 Administrateur? Système? Introduction. 15 / 93 Est-on Administrateur Système lorsqu on administre un système? C est un métier de spécialiste. Il ne suffit pas de savoir administrer un ordinateur dans son coin pour pouvoir se prétendre Administrateur Système.

26 Administrateur? Système? Introduction. 15 / 93 Est-on Administrateur Système lorsqu on administre un système? Mais on est administrateur système dés que l on possède le mot de passe ROOT. Autrement dit que l on a tous les pouvoirs sur le système.

27 Administrateur? Système? Introduction. 15 / 93 Est-on Administrateur Système lorsqu on administre un système? Ne pas oublier : «Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités» Peter Parker (alias Spiderman)

28 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 16 / 93 Plan Administrateur? Système? Introduction. Rôles et missions de l administrateur système.

29 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels.

30 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs

31 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs Réels (objectifs) Virtuels (objectifs opérationnels)

32 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée.

33 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs.

34 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs. 5. Assurer la sécurité des données et des systèmes.

35 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs. 5. Assurer la sécurité des données et des systèmes. Gestion (lesquels, combien de temps, archivage), analyse des logs. longrightarrow Savoir réagir.

36 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs. 5. Assurer la sécurité des données et des systèmes. Sécurité physique des matériels (coupure de courant, vol...)

37 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs. 5. Assurer la sécurité des données et des systèmes. Sécurité des données (cryptographie, stéganographie, sauvegarde).

38 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 17 / 93 Ses rôles et missions. Toujours en relation avec le cahier des charges : 1. Installation, configuration, mise à jour du matériel, du système d exploitation et des logiciels. 2. Gestion des utilisateurs 3. Création, gestion, mise à jour de la documentation. Tâche souvent négligée. 4. Aide, conseils aux utilisateurs. 5. Assurer la sécurité des données et des systèmes. Disponibilité des systèmes (redondance, ondulage...)

39 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 18 / 93 Rôles des administrateurs système. Ces rôles et fonctions peuvent être : Partagés au sein d une équipe. Délégués (notion de conseil) : A une entreprise extérieure dans la définition du cahier des charges (objectifs opérationnels) ou dans la réalisation. Au sein de l entreprise.

40 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 19 / 93 Ce qu il fait. Conseille (des objectifs opérationnels peuvent être couteux) Modifie des fichiers de configuration. Lance (programme le lancement) de services (windows) ou daemon (UNIX). Ecrit des scripts pour automatiser des opérations (création de comptes...)...

41 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 20 / 93 Ce qu il n est pas. Développeur. Administrateur réseau. Administrateur de base de données. Cryptologue. Electricien...

42 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 20 / 93 Ce qu il n est pas. Développeur. Administrateur réseau. Administrateur de base de données. Cryptologue. Electricien... Mais il est un peu tout ça à la fois! Car il a besoin de connaissances théoriques propres à ces fonctions.

43 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Continuer à se former.

44 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Continuer à se former. Se réserve un peu de temps pour de la veille technologique.

45 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Connaître ses limites.

46 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Etre capable de prendre des décisions réfléchies (je ne sais pas, je fais des recherche, j apprends, je teste... Je sais, je décide).

47 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Connaître les limites de ce qu il met en place.

48 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Connaître les limites de ce qu il met en place. SSH n est pas fait pour router un flux internet entre deux sites distants, alors qu un VPN n est pas fait pour exécuter à distance une commande en mode sécurisé.

49 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Savoir dire NON et être capable de justifier sa réponse.

50 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Savoir donner un délai et un prix (et éventuellement un délai pour donner un délai ou un prix!)

51 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 21 / 93 Des qualités pour être un bon administrateur système. Savoir faire confiance.

52 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 22 / 93 Principes de base de l administration système. Un administrateur système est DIEU sur un système. Toutes les protection du monde n empêcheront jamais les erreurs. Il est possible de détruire en 1 seconde ce qui mettra des semaines à être reconstruit. Destruction d un contrôleur de domaine sous Windows.

53 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 22 / 93 Principes de base de l administration système. Un administrateur système est DIEU sur un système. Toutes les protection du monde n empêcheront jamais les erreurs. Il est possible de détruire en 1 seconde ce qui mettra des semaines à être reconstruit. Destruction d un contrôleur de domaine sous Windows. Dans une grande entreprise on sépare les pouvoirs pour éviter les erreurs, les détériorations (volontaires ou non), les sabotages.

54 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 22 / 93 Principes de base de l administration système. Un administrateur système est DIEU sur un système. Toutes les protection du monde n empêcheront jamais les erreurs. Il est possible de détruire en 1 seconde ce qui mettra des semaines à être reconstruit. Destruction d un contrôleur de domaine sous Windows. Dans une grande entreprise on sépare les pouvoirs pour éviter les erreurs, les détériorations (volontaires ou non), les sabotages. MAIS Il y a toujours une personne ROOT qui peut faire de gros dégâts car Tout système nécessite un administrateur.

55 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 22 / 93 Principes de base de l administration système. Un administrateur système est ROOT sur le système. Il se crée des comptes (ou des passes-droits avec sudo par exemple) pour administrer Quand il passe ROOT il sait pourquoi et pour quoi [faire].

56 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 22 / 93 Principes de base de l administration système. QUELQUES REGLES Un utilisateur ne doit pas être ROOT Un service graphique ne doit pas être ROOT Le gestionnaire graphique a souvent les mêmes droits que l utilisateur qui le lance. Un utilisateur ne se loggue pas en tant que ROOT dans un environnement graphique (UNIX). Pas de reconfiguration le vendredi soir, avant de partir en congés ou après un "pot". Toujours garder une trace et être capable de revenir en arrière.

57 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 23 / 93 En production. Quand je fais quelque chose je sais pourquoi, pour quoi [faire], et (mieux) comment.

58 Administrateur? Système? Rôles et missions de l administrateur système. 23 / 93 En production. Quand je fais quelque chose je sais pourquoi, pour quoi [faire], et (mieux) comment. Sinon j utilise une machine de test ou Un environnement virtualisé ou Un dual boot.

59 Cours. Le système d exploitation. 24 / 93 Plan Cours. Le système d exploitation. Disques durs. Systèmes de fichiers.

60 Cours. Le système d exploitation. 25 / 93 Rôle d un système d exploitation Machine virtuelle abstractions de haut niveau plus facile à manipuler que la machine physique Gestion des ressources matérielles (processeur, mémoire, périphériques,...) Partage de ressources Contrôles

61 Cours. Le système d exploitation. 26 / 93 Noyau Le noyau assure la gestion des ressources physiques et logiques du système : gestion des périphériques par les pilotes intégrés au noyau gestion des fichiers associée à la gestion des périphériques gestion des processus à l aide de l ordonnanceur («process scheduler»)

62 Cours. Le système d exploitation. 27 / 93 Applications Un logiciel ou application est un ensemble de programmes, qui permet à un ordinateur ou à un système informatique d assurer une tâche ou une fonction en particulier

63 Cours. Le système d exploitation. 28 / 93 Interface graphique. plus c est convivial moins il y a de risque de fausse manipulation

64 Cours. Le système d exploitation. 28 / 93 Interface graphique. plus c est convivial moins il y a de risque de fausse manipulation moins c est souple plus il y a de risque de "bug" (et donc de problème de sécurité) plus c est lourd (et lent)

65 Cours. Le système d exploitation. 29 / 93 Interface graphique (GUI) Les plus : Prévient mauvaise manipulation (confirmation, complétion, Message d erreur explicite, aide "à la volée") Formation "rapide" de l administrateur : un utilisateur normal peut se croire et se déclarer administrateur Approche plus où moins intuitive permettant de trouver (même lorsqu on ne maîtrise pas ou pas bien)

66 Cours. Le système d exploitation. 30 / 93 Interface graphique (GUI) Les moins : risque d approche "recette de cuisine" (Clic gauche sur XXX puis sur YYY puis clic droit sur ZZZ et enfin shift+clic gauche sur TTT) Que faire si l interface évolue? Approche trop liée à un système/à un logiciel Si on change de logiciel? De système d exploitation? De version? Limité par les possibilités de l interface que faire si on veut effectuer quelque chose non prévue dans les boutons? Pas (ou peu) de possibilité d automatisation Comment "programmer" une série d actions en fonction de certaines données? (ex. renommer chacun des fichiers du disques se terminant pas.jpeg et.jpg) Risque d erreur : qu est ce qui ressemble le plus à une fenêtre qu une autre fenêtre?

67 Cours. Le système d exploitation. 31 / 93 Ligne de commande Les plus : Approche non ou peu liée à un système/à un logiciel. Les actions se gèrent comme des programmes. Grande souplesse non limitée par l ergonomie des GUI. On met du temps à formuler une action, mais ensuite elle réutilisable et adaptable à l infini Parfois, c est la seule possibilité de réaliser certaines actions non prévues par les GUI. Facilité d administration à distance (il suffit de transmettre des lettres).

68 Cours. Le système d exploitation. 32 / 93 Ligne de commande Les plus ou moins : Oblige l administrateur à comprendre ce qu il fait. L administrateur doit connaitre un minimum son système et les bases. Il sait réagir lorsqu il y a un problème non prévu. L administrateur doit savoir ce qu implique les commandes et se repérer Il s adapte aux changements car il connait l idée générale, le reste n est (souvent) qu un changement de syntaxe.

69 Cours. Le système d exploitation. 33 / 93 Compromis On utilise les GUI pour les petites opérations de tous les jours que l on maitrise bien. (Et que l on saurait également réaliser en ligne de commande). On utilise la ligne de commande pour toutes les opérations : Que l on souhaite automatiser. Dont on souhaite garder le contrôle. Dont on veut garder une trace. L utilisation d outils comme webmin est un compromis à l intérieur du compromis.

70 Cours. Disques durs. 34 / 93 Plan Cours. Le système d exploitation. Disques durs. Systèmes de fichiers.

71 Cours. Disques durs. 35 / 93 Pourquoi? Stockage de données. On a rien trouvé de mieux. Capacité. Fiabilité. Durée de vie. Produits maitrisés....

72 Cours. Disques durs. 35 / 93 Pourquoi? On en trouve dans tous les systèmes (ou presque). Vitale pour le système ET pour l entreprise ou le particulier. L administrateur système va devoir choisir parmi Des modèles différents. Capacités différentes. Des technologies différentes. Des vitesses de rotation différentes

73 Cours. Disques durs. 35 / 93 Pourquoi? Nécessité de connaître un peu de théorie pour pouvoir choisir.

74 Cours. Disques durs. 36 / 93 Géométrie des disques durs. Un disque dur est composé (sans parler de l électronique) : De plateaux en rotation à une vitesse constante. Présentant deux couches. Chacune subdivisées en anneaux (les pistes). Chaque piste subdivisée en secteurs de taille constante (souvent 512 octets). De têtes de lectures

75 Géométrie des disques durs. Cours. Disques durs. 36 / 93

76 Cours. Disques durs. 37 / 93 Adressage physique (Cylinder - Head - Sector). Historiquement les secteurs des disques durs sont indexés par trois coordonnées : La coordonnée de cylindre codée sur 10 bits = 1024 cylindres au maximum. La coordonnées de tête (head) est codée sur 8 bits. 2 8 = 256 têtes au maximum (impossible techniquement). La coordonnée de secteur est codée sur 6 bits. 2 6 = 64 secteurs au maximum. En réalité 63 car un secteur est utilisé pour repérer le début de la piste. L ensemble des trois coordonnées est codée par 24 bits soit TROIS octets. Soit une capacité maximale de octets (un peu moins de 8Gio de données).

77 Cours. Disques durs. 37 / 93 Adressage physique (Cylinder - Head - Sector). Historiquement les secteurs des disques durs sont indexés par trois coordonnées : Soit une capacité maximale de octets (un peu moins de 8Gio de données). Le premier secteur du disque est numéroté 0/0/1, puis le deuxième sur le même plateau (sous la même tête de lecture), sur la même piste est numéroté 0/0/2. Au bout de la première piste le trouve le secteur 0/0/NS. Le secteur 0/1/1 est le secteur suivant : il se trouve sous le secteur 0/0/1, sous la deuxième tête. Idéalement la sélection électronique d une tête prend moins de temps qu il ne faut au disque pour présenter de nouveau le secteur numéro 1.

78 Cours. Disques durs. 37 / 93 Adressage physique (Cylinder - Head - Sector). Historiquement les secteurs des disques durs sont indexés par trois coordonnées : Soit une capacité maximale de octets (un peu moins de 8Gio de données). L adressage CHS reste utilisé aujourd hui pour le démarrage des machines. Ainsi le BIOS charge le secteur 0 / 0 / 1 du premier disque dur qui est souvent un MBR. Ce dernier emploie à son tour une adresse CHS pour charger le secteur de boot de la partition active. C est l emploi d adresses CHS durant cette phase qui fait que beaucoup d utilitaires disques vous alertent si la partition active se trouve au-delà des premiers 8 Go d un disque (le secteur de boot deviendrait alors inaccessible par une adresse CHS).

79 Cours. Disques durs. 38 / 93 Limitation du CHS Ces valeurs maximales conviennent parfaitement bien pour une disquette (qui n a jamais vu le nombre de pistes dépasser 100 ni le nombre de têtes dépasser 2).

80 Cours. Disques durs. 38 / 93 Limitation du CHS Le cas des disques durs est très différent et les limites de ce système d adressage ont commencé à se faire ressentir au début des années 1990 : Disques durs avec plus de 1000 cylindres. Technologies ZBR en remplacement de MFM pour l enregistrement. Le nombre de secteurs est plus élevé sur les cylindres extérieurs que sur les cylindres près de l axe de rotation.

81 Cours. Disques durs. 38 / 93 Limitation du CHS Le CHS est incapable de gérer de tels disques.

82 Cours. Disques durs. 39 / 93 Adressage LBA (Logical - Block - Adressing). Mis en place au cours de l année 1994 (intégré au BIOS). Permet d adresser les secteurs d un disque en cachant la géométrie.

83 Cours. Disques durs. 39 / 93 Adressage LBA (Logical - Block - Adressing). Les données géométriques du disque sont : Le nombre de cylindres NC. Le nombre de têtes NT. Le nombre de secteurs par piste NS.

84 Cours. Disques durs. 39 / 93 Adressage LBA (Logical - Block - Adressing). Les données géométriques du disque sont : Le nombre de cylindres NC. Le nombre de têtes NT. Le nombre de secteurs par piste NS. Un disque contient donc NC NT NS secteurs.

85 Cours. Disques durs. 39 / 93 Adressage LBA (Logical - Block - Adressing). Les données géométriques du disque sont : Le nombre de cylindres NC. Le nombre de têtes NT. Le nombre de secteurs par piste NS. Un disque contient donc NC NT NS secteurs. LBA consiste à numéroter ces secteurs de 0 à NC NT NS 1.

86 Cours. Disques durs. 40 / 93 Formule mathématique. L application φ de [[0; A 1]] [[0; B 1]] dans [[0; A B 1]] Définie par φ(x, y) = x B + y est une bijection. L application φ de [[0; A 1]] [[0; B 1]] [[0; C 1]] dans [[0; A B C 1]]. Définie par φ(x, y, z) = x B C + y C + z est une bijection.

87 Cours. Disques durs. 41 / 93 CHS > LBA. Un disque dur ayant NC cylindre, NT têtes et NS secteurs à des secteurs ayant pour coordonnées (C, H, S). Les cylindres sont numérotés de 0 à NC 1, les têtes de 0 à NT 1 et les secteurs de 1 à NS. A l adresse (C, H, S) on associe l adresse LBA : C NT NS + T NS + S 1.

88 Cours. Disques durs. 42 / 93 LBA > CHS. La conversion inverse donne : Pour une adresse LBA valant N : S 1 = N%NS donc S = 1 + N%NS. T = (N (C 1))/NS%NT. C = ( N (C 1) T NS ) /(NS NT )

89 Cours. Disques durs. 42 / 93 LBA > CHS. La conversion inverse donne : Pour une adresse LBA valant N : S 1 = N%NS donc S = 1 + N%NS. T = (N (C 1))/NS%NT. C = ( N (C 1) T NS ) /(NS NT ) La conversion est réversible.

90 Cours. Systèmes de fichiers. 43 / 93 Plan Cours. Le système d exploitation. Disques durs. Systèmes de fichiers.

91 Cours. Systèmes de fichiers. 44 / 93 Présentation de EXT2. Ext2 est un système de fichiers par blocs logiques de données. Par exemple, pour un disque dur, chaque bloc contient un certain nombre (fixe) de secteurs. Chaque bloc a une taille fixe, définie à la création du système de fichiers.

92 Cours. Systèmes de fichiers. 44 / 93 Présentation de EXT2. Une partition de type ext2 est découpée de la manière suivante : Le boot block qui contient le chargeur secondaire de disque. Si on souhaite que ce chargeur secondaire soit lu à partir du chargeur situé dans le MBR, la partition doit se trouver dans les 1024 premiers cylindres du disque. Des groupes de blocs dont le nombre est déterminé à la création du système de fichier (formatage).

93 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. La table des inodes de ce groupe de blocs. Les blocs de données.

94 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : Magic Number qui permet au système de reconnaître un ext2fs. Pour la version actuelle de EXT2 : 0xEF53. Numéro de révision Compteur de montage et nombre maximal de montage autorisé avant vérification de l intégrité. Le numéro du bloc qui contient cette copie du superblock La taille d un bloc en octet. Nombre de bloc par groupe de blocs. Nombre de blocs libres dans le système de fichiers. Nombre d inodes libres dans le système de fichiers. Numéro du premier inode du système de fichiers. Le premier inode correspond à l entrée du répertoire / L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. La table des inodes de ce groupe de blocs.

95 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Pointeur du bloc du blocks bitmap pour ce groupe de bloc. Pointeur du bloc du inode bitmap pour ce groupe de bloc. Pointeur du bloc de début de la table d inodes. Nombre de blocs libres pour ce groupe de blocs. Nombre d inodes libres pour ce groupe de blocs. Nombre de répertoires utilisés dans ce groupe de blocs. Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. La table des inodes de ce groupe de blocs. Les blocs de données.

96 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bit à 0 annonce un bloc libre, bit à 1 indique un bloc utilisé. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. La table des inodes de ce groupe de blocs. Les blocs de données.

97 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. Bit à 0 annonce un inode libre, bit à 1 indique un inode utilisé. La table des inodes de ce groupe de blocs. Les blocs de données.

98 Cours. Systèmes de fichiers. 45 / 93 Groupes de blocs. Chaque groupe de bloc est divisé en : Une copie du superblock contenant : L ensemble de tous les descripteurs de groupes du blocs contenant pour chaque groupe de blocs : Bitmap des blocs de ce groupe de blocs. Bitmap des inodes de ce groupe de blocs. La table des inodes de ce groupe de blocs. Voir diapos suivantes pour descriptif. Les blocs de données.

Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D.

Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D. 2013 Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction (Historique / définition)... 3 2 But de la virtualisation... 4 3 Théorie : bases et typologie des solutions techniques...

Plus en détail

Administration système

Administration système Administration système TP2 : premières installations. L3 Pro R&S - L3I. Guillaume RENIER - 2013 http://depinfo.u-cergy.fr/adminsystem[l3i L3RS] guillaume.renier@u-cergy.fr 1 Installation en mode bloc de

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

Les systèmes de fichiers : implantation

Les systèmes de fichiers : implantation Les systèmes de fichiers : implantation Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.fr année 212/213 Structure physique d un disque Secteur

Plus en détail

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures Le stockage 1. Architecture de stockage disponible a. Stockage local ou centralisé L architecture de stockage à mettre en place est déterminante pour l évolutivité et la performance de la solution. Cet

Plus en détail

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO En théorie Introduction Présentation de l ESXi VMFS Virtual Center Vsphere Client Converter Vmotion High Availability/DRS/DPM Gestion

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Fiche technique HyperV

Fiche technique HyperV Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 04/03/2013 26/03/2013 HyperV

Plus en détail

VMware ESX/ESXi. 1. Les composants d ESX. VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4.

VMware ESX/ESXi. 1. Les composants d ESX. VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4. VMware ESX/ESXi 1. Les composants d ESX VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4. C est un hyperviseur, c est à dire une couche de virtualisation qui permet de faire tourner plusieurs systèmes

Plus en détail

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source PROXMOX VE 3.1 1 Solution de virtualisation «bare metal» open source La virtualisation - Rappels 2 Les différentes solutions de virtualisation: Les machines virtuelles (Vmware, VirtualBox, ) Les hyperviseurs

Plus en détail

La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience. Rodérick Petetin CRI INSA Rennes

La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience. Rodérick Petetin CRI INSA Rennes La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience Rodérick Petetin CRI INSA Rennes Virtualisation VMWare Le contexte INSA Rennes Objectifs du projet Travail préparatoire Architecture

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Systèmes informatiques

Systèmes informatiques Systèmes informatiques Franck Guingne, sur la base du cours d Olivier Lecarme Cours Licence 1; Semestre 2 2009 2010 Troisième cours : Installation d une distribution GNU/Linux. 1 Les différentes distributions

Plus en détail

Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source. Open Source dans le monde industriel

Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source. Open Source dans le monde industriel Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source Open Source dans le monde industriel Christophe Sauthier Ancien Président de Ubuntu fr Développeur Ubuntu Officiel Développeur

Plus en détail

Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?...

Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?... Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?... 3 a) Définition... 3 b) Les deux méthodes de virtualisation couramment

Plus en détail

Virtualisation open source État de l'art

Virtualisation open source État de l'art Virtualisation open source État de l'art Jean Charles Delépine Université de Picardie Direction des Infrastructures et des systèmes d'information Une jungle d'acronymes Xen QEMU

Plus en détail

Virtualisation? http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation. Colloque IPhT 2010 - Informatique

Virtualisation? http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation. Colloque IPhT 2010 - Informatique Virtualisation? «La virtualisation consiste à faire fonctionner sur un seul ordinateur plusieurs systèmes d'exploitation comme s'ils fonctionnaient sur des ordinateurs distincts.» http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation

Plus en détail

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom

Plus en détail

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage La Virtualisation Windows chez CASINO Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage Sommaire Contexte Datacenters La virtualisation chez Casino Notre démarche Feuille de route Bilan

Plus en détail

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere 15/11/2013 Par Aymeric BLERREAU Dans le cadre de l obtention du BTS SIO SISR Services Informatiques aux Organisation option Solution d Infrastructure,

Plus en détail

Administration de Parc Informatique TP07 : Installation de Linux Debian

Administration de Parc Informatique TP07 : Installation de Linux Debian Institut Galilée L2 Info S1 Année 2012 2013 1 Une machine virtuelle Administration de Parc Informatique TP07 : Installation de Linux Debian Le but du TP est d installer Linux (en l occurrence la distribution

Plus en détail

Administration Systèmes et Réseaux

Administration Systèmes et Réseaux Administration Systèmes et Réseaux Pierre BLONDEAU Département Informatique UCBN, Laboratoire GREYC, CRNS UMR 6072, UCBN, ENSICAEN pierre.blondeau@unicaen.fr 19 Janvier 2015 Introduction Wikipedia : Administrateur

Plus en détail

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES GROUPEMENT DE COMMANDES CA54, CA55, CA57, CA88, CRAL Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES Etabli en application

Plus en détail

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités plan Virtualisation s d exploitation centralisés 1 IMA Sources : 13 mars 2015 Chapitre 16 de Operating System Concepts (9ème édition), de Silberschatz, Galvin et Gagne Cours de Gérard Padiou, 1IMA 2012-2013

Plus en détail

Administration de Parc Informatique TP06 : Installation de Linux Debian

Administration de Parc Informatique TP06 : Installation de Linux Debian Institut Galilée L2 Info S1 Année 2013 2014 1 Une machine virtuelle Administration de Parc Informatique TP06 : Installation de Linux Debian Le but du TP est d installer Linux (en l occurrence la distribution

Plus en détail

en version SAN ou NAS

en version SAN ou NAS tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de l'entreprise. Parmi

Plus en détail

Plan de cet après-midi

Plan de cet après-midi Plan de cet après-midi Hyper-V Hyper-V V2 TSE Remote Desktop Server Virtualisation Ensemble de techniques matérielles et/ou logicielles permettant de faire fonctionner sur une seule machine plusieurs systèmes

Plus en détail

Virtualisation du poste de travail. Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012

Virtualisation du poste de travail. Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012 Virtualisation du poste de travail Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012 29/03/2012 UFR Sciences & Technologies 2 / 45 Plan Virtualisation du poste de travail 1. Approches de la

Plus en détail

Tp1 Virtualisation RSI3 Mr Nizar.ch ISET Siliana

Tp1 Virtualisation RSI3 Mr Nizar.ch ISET Siliana TP1 : Virtualisation Objectif du TP Manipuler un virtualiseur, qui permet de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation sur une seule machine. Comprendre les avantages de leur utilisation. Outils

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima Systèmes d exploitation Gestion des fichiers Catalin Dima 1 Problématique Certains processus doivent stocker/avoir accès à une très grande quantité de mémoire Parfois plusieurs ordres de grandeur par rapport

Plus en détail

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010.

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010. Guillaume ANSEL M2 ISIDIS 2009-2010 / ULCO Dossier d étude sur la virtualisation LA VIRTUALISATION 18/01/2010 Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques.

Plus en détail

AC - Virtualisation. Romain Hinfray

AC - Virtualisation. Romain Hinfray AC - Virtualisation Semestre Automne 2008 Antoine Benkemoun Romain Hinfray Introduction Cadre du projet Choix de Xen Quatre parties Tour d horizon de la virtualisation Pré-requis à la compréhension de

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de

Plus en détail

Hyper-V v2 : une évolution majeure des services de virtualisation

Hyper-V v2 : une évolution majeure des services de virtualisation Hyper-V v2 : une évolution majeure des services de virtualisation Christophe Dubos / Fabrice Meillon Architectes Infrastructure Microsoft France https://blogs.technet.com/windows7 Objectifs de la session

Plus en détail

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Boris Valera Laurent Blain Plan Contexte Les nouveaux enjeux de la sauvegarde La sauvegarde des machines virtuelles La déduplication Les architectures

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise

Table des matières. Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise 1 Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise 1. Présentation............................................. 11 1.1 Le concept........................................... 11 1.2 Approche contextuelle.................................

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

Filière métier : Administrateur Virtualisation

Filière métier : Administrateur Virtualisation Filière métier : Administrateur Virtualisation La réduction des coûts, la simplification et l automatisation des procédures, la protection des données et l optimisation de la gestion des infrastructures

Plus en détail

L assistant Boot Camp pour utiliser aussi Windows sur un Mac sous OS X 10.10 Yosemite

L assistant Boot Camp pour utiliser aussi Windows sur un Mac sous OS X 10.10 Yosemite L assistant Boot Camp pour utiliser aussi Windows sur un Mac sous OS X 10.10 Yosemite Il y a eu Virtual PC (Connectix puis Microsoft) sur les G3, G4 et G5 avec les processeurs PowerPC. Maintenant, avec

Plus en détail

Projet de Bachelor Virtual Desktop Infrastructure

Projet de Bachelor Virtual Desktop Infrastructure Projet de Bachelor Virtual Desktop Infrastructure Arm Jérémy Professeur responsable :Gérald Litzistorf Le 28 juin 2012 Plan Introduction VDI RHEV Fedora 16 Charges réseaux Spice Mesures I/Os disques Mesures

Plus en détail

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Les technologies de virtualisation de serveurs séduisent les organisations car elles permettent de réduire le Coût Total de Possession

Plus en détail

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Introduction Contexte Objectifs Mise en œuvre Présentation Exploitation Conclusion IGBMC: Institut de génétique et de Biologie Moléculaire

Plus en détail

Une présentation de HP et de MicroAge. 21 septembre 2010

Une présentation de HP et de MicroAge. 21 septembre 2010 Une présentation de HP et de MicroAge 21 septembre 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Virtualisation et stockage optimisé à prix abordable

Plus en détail

Aujourd hui: gestionnaire de fichiers

Aujourd hui: gestionnaire de fichiers Gestion des fichiers GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Source: http://www.business-opportunities.biz/2014/11/16/40-home-offices-that-are-messier-than-yours/

Plus en détail

Le groupe CSS. La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973!

Le groupe CSS. La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973! La Virtualisation 1 Le groupe CSS La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973! La société SASI est la filiale technologique

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Virtualisation sous Linux L'age de raison. Daniel Veillard veillard@redhat.com

Virtualisation sous Linux L'age de raison. Daniel Veillard veillard@redhat.com Virtualisation sous Linux L'age de raison Daniel Veillard veillard@redhat.com Solution Linux 2009 Une jungle d'acronymes Xen UML VServer VMWare VirtualBox lguest QEmu KVM VirtualIron OpenVZ LXC Définition

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

La virtualisation, des postes de travail

La virtualisation, des postes de travail La virtualisation, des postes de travail W. Guyot-Lénat" Service Commun Informatique" UFR Sciences" Université Blaise Pascal" Menu" Mise en bouche : " présentation SCI" Petits mots de Gartner" Quelques

Plus en détail

vsphere 5 TP2 La virtualisation avec VMware CNFETP F. GANGNEUX technologie GANGNEUX F. 17/12/2012

vsphere 5 TP2 La virtualisation avec VMware CNFETP F. GANGNEUX technologie GANGNEUX F. 17/12/2012 vsphere 5 La virtualisation avec VMware GANGNEUX F. 17/12/2012 CNFETP F. GANGNEUX technologie 1. Introduction... 3 2. Installation du contrôleur de domaine... 3 3. Installation du vcenter... 4 3.1. Installation

Plus en détail

Administration réseau Accès aux fichiers distants

Administration réseau Accès aux fichiers distants Administration réseau Accès aux fichiers distants A. Guermouche A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 1 Plan 1. Introduction 2. NFS 3. SAMBA A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 2 Plan Introduction 1. Introduction

Plus en détail

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Alexandre MIREK CRI Université Lumière Lyon 2 INTRODUCTION La virtualisation serveur : Pourquoi? Augmentation du nombre de

Plus en détail

Sébastien Geiger IPHC Strasbourg

Sébastien Geiger IPHC Strasbourg Sébastien Geiger IPHC Strasbourg Retour d expérience sur la virtualisation de serveurs à l IPHC 9eme Journées Info de l IN2P3-IRFU 13-16 octobre 2014 Résidence de Camargue Sommaire Comment déterminer les

Plus en détail

JOSY VIRTUALISATION 9 ET 10 JUIN 2011 POSTE DE TRAVAIL ET VIRTUALISATION. Sébastien Geiger IPHC

JOSY VIRTUALISATION 9 ET 10 JUIN 2011 POSTE DE TRAVAIL ET VIRTUALISATION. Sébastien Geiger IPHC JOSY VIRTUALISATION 9 ET 10 JUIN 2011 POSTE DE TRAVAIL ET VIRTUALISATION Sommaire Domaines d utilisation Editeurs de solutions de virtualisation Exemples d utilisation à l IPHC Déployer une machine virtuelle

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

MIGRATION ANNEXE SAINT YVES. 1 : L existant. Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP. 2 : Le projet. Schéma et adressage IP.

MIGRATION ANNEXE SAINT YVES. 1 : L existant. Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP. 2 : Le projet. Schéma et adressage IP. MIGRATION ANNEXE SAINT YVES 1 : L existant 2 : Le projet Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP Schéma et adressage IP 3: Mise en œuvre A- Esxi What that? a. Wmware Converter + vsphere B- Serveur

Plus en détail

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

G.U.S.T.A.V. Gestion Unifiée des Systèmes de fichiers Transposée aux Appareillages Virtuels G U S T A V

G.U.S.T.A.V. Gestion Unifiée des Systèmes de fichiers Transposée aux Appareillages Virtuels G U S T A V Gestion Unifiée des Systèmes de fichiers Transposée aux Appareillages Virtuels G.U.S.T.A.V. 1 PLAN Introduction, Objectif, Périmètre, Principes, Fonctionnement, Les limites, Evolutions et perspectives.

Plus en détail

102.1. Schémas de partitionnement

102.1. Schémas de partitionnement Préparation LPI Exam 101 102.1. Schémas de partitionnement Document sous licence Creative commons «by nc sa» http://creativecommons.org/licenses/by nc sa/2.0/fr/ Sommaire Partitionnement LVM Points de

Plus en détail

Préconisations Techniques Progiciels Salvia Développement Collectivités Territoriales

Préconisations Techniques Progiciels Salvia Développement Collectivités Territoriales Pour les professionnels des Collectivités Territoriales Préconisations Techniques Progiciels Salvia Développement Collectivités Territoriales Salvia Développement Tél. +33 (0)9 72 72 66 66 B270, 45 avenue

Plus en détail

Artica. La déduplication. Révision Du 08 Février 2011 version 1.5.020818

Artica. La déduplication. Révision Du 08 Février 2011 version 1.5.020818 Artica La déduplication Révision Du 08 Février 2011 version 1.5.020818 Table des matières Introduction :...2 Historique du projet :...2 A qui s'adresse Artica?...2 Licence et support...2 Que fait Artica?...

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle Introduction à la virtualisation 1. La virtualisation et ses domaines d application 13 1.1 La virtualisation des serveurs 13 1.2 La virtualisation du stockage 19 1.3 La virtualisation des applications

Plus en détail

NAS virtualisé sur SAN iscsi

NAS virtualisé sur SAN iscsi NAS virtualisé sur SAN iscsi TUTOJRES n 14 1 er décembre 2010 Didier Gillet - didier.gillet@univ-paris-diderot.fr ingénieur dʼétude à lʼufr de mathématiques Paris 7 Yves Legrandgérard - ylg@pps.jussieu.fr

Plus en détail

Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction

Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction Hamid HARABAZAN Formateur et Consultant indépendant en Systèmes et Virtualisation Certifications : MCT, MCITP, A+, Server+, Linux+, LPIC-1, CCENT/CCNA,VSP, Contact

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

Installation classique de Windows XP. Phase texte de l installation :

Installation classique de Windows XP. Phase texte de l installation : Installation classique de Windows XP Voici les trois installations standard de Windows XP : A partir du CD-ROM de Windows XP : Ce type d installation nécessite que vous ayez un lecteur de CD-ROM sur votre

Plus en détail

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Solutions intelligentes pour les sauvegardes de NAS à NAS, la reprise après sinistre pour les PME-PMI et les environnements multi-sites La

Plus en détail

Hyper-V Virtualisation de serveurs avec Windows Server 2008 R2 - Préparation à l'examen MCTS 70-659

Hyper-V Virtualisation de serveurs avec Windows Server 2008 R2 - Préparation à l'examen MCTS 70-659 Chapitre 1 Introduction à la virtualisation A. Qu'est-ce que la virtualisation? 16 B. Historique de la virtualisation 16 C. Technologie Hyperviseur et offres du marché 17 1. Hyperviseur Monolithique 23

Plus en détail

Administrez vos clouds privés et Windows Azure avec System Center 2012

Administrez vos clouds privés et Windows Azure avec System Center 2012 Administrez vos clouds privés et Windows Azure avec System Center 2012 Fabrice Meillon Architecte Infrastructure Microsoft France https://blogs.technet.com/fabricem_blogs 2 Objectifs de la session Présenter

Plus en détail

EX4C Systèmes d exploitation. Séance 14 Structure des stockages de masse

EX4C Systèmes d exploitation. Séance 14 Structure des stockages de masse EX4C Systèmes d exploitation Séance 14 Structure des stockages de masse Sébastien Combéfis mardi 3 mars 2015 Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID :

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID : Introduction : Ce cours a pour but d expliquer les différentes étapes de la gestion des disques sous Windows 7 Client. Afin d être le plus exhaustif possible, nous avons décidé de commencer par aborder

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement au

Plus en détail

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 Table des matières Chapitre 1 : Virtualisation de serveurs A - Introduction 13 B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 C - Pourquoi virtualiser? 15 1 - Multiplicité du nombre de serveurs 15 2 - Les évolutions

Plus en détail

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies François Clémence C.R.I Université Paul Verlaine Metz UFR Sciences Humaines et Arts clemence@univ-metz.fr Olivier Mathieu C.R.I Université

Plus en détail

jacques.chene@groupeadinfo.com

jacques.chene@groupeadinfo.com jacques.chene@groupeadinfo.com Au-delà de la virtualisation La puissance de plusieurs serveurs, la simplicité d un seul Toutes les applications, tous les «Clouds» Nouveau style de travail Système

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

Visualization sur Ubuntu: Quels Choix? Nicolas Barcet

Visualization sur Ubuntu: Quels Choix? Nicolas Barcet <nick.barcet@canonical.com> Visualization sur Ubuntu: Quels Choix? Nicolas Barcet Ubuntu Server Product Manager 24/03/09 2 Agenda Définitions Outils de Virtualization Serveur Outils de Virtualization Poste

Plus en détail

Virtualisation et. performances de disque. Virtualisation et performances de disque 1

Virtualisation et. performances de disque. Virtualisation et performances de disque 1 Virtualisation et performances de disque 1 Introduction : Comme les technologies de virtualisation peuvent avoir des applications spécifiques mais différentes, ce livre blanc débute par une série de définitions.

Plus en détail

INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8. par. Aymeric BLERREAU. PPE entrant dans le cadre de l'obtention du. BTS SIO option SISR

INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8. par. Aymeric BLERREAU. PPE entrant dans le cadre de l'obtention du. BTS SIO option SISR INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8 par Aymeric BLERREAU PPE entrant dans le cadre de l'obtention du BTS SIO option SISR CFA Commerce et Service BLAGNAC 2014 Date 03/02/2014 Table des Matières

Plus en détail

Mise en route d'une infrastructure Microsoft VDI

Mise en route d'une infrastructure Microsoft VDI Mise en route d'une infrastructure Microsoft VDI (poste de travail virtualisé) Tutorial inspiré des e-démos Microsoft Technet : VDI & Windows Server 2008 R2 Rédigé par Alexandre COURCELLE, Centre Hospitalier

Plus en détail

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR MAXDATA PLATINUM 600 IR : Système de stockage d entrée de gamme professionnel Caractéristiques du produit NAS (Network Attached

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement

Plus en détail

Windows Server 2008 R2

Windows Server 2008 R2 Installation de SQL Server 2008 R2 Express Bouron Dimitri 31/01/2015 Ce document sert de démonstration concise pour l installation et quelques bonnes pratiques pour un Windows SQL Server 2008 R2 Express.

Plus en détail

Installation et mise à jour de

Installation et mise à jour de Installation et mise à jour de Contenu A. Objectifs... 2 B. Introduction... 2 C. Identification du matériel requis... 2 D. Versions de Windows 7... 2 E. Installation de Windows 7... 3 Méthodes d installation...

Plus en détail

PARAGON Disk Wiper. Guide de l utilisateur. Paragon Technology GmbH, System Programmierung. Copyright Paragon Technology GmbH

PARAGON Disk Wiper. Guide de l utilisateur. Paragon Technology GmbH, System Programmierung. Copyright Paragon Technology GmbH PARAGON Disk Wiper Guide de l utilisateur Paragon Technology GmbH, System Programmierung Copyright Paragon Technology GmbH Publié par : Paragon Technology GmbH System Programming Pearl-Str. 1 D-79426 Buggingen

Plus en détail

Virtualisation Vserver et OpenVz en entreprise

Virtualisation Vserver et OpenVz en entreprise Virtualisation Vserver et OpenVz en entreprise Présentation L'environnement Pourquoi virtualiser Les différents types de virtualisation L'isolation de processus Vserver OpenVz Retour d'expérience Conclusion

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

S. Laporte LMS. Comparaison : (temps d'accès en ms - 10-3 - alors qu'en mémoire le temps d'accès se mesure en ns - 10-9).

S. Laporte LMS. Comparaison : (temps d'accès en ms - 10-3 - alors qu'en mémoire le temps d'accès se mesure en ns - 10-9). Les systèmes de gestion de fichier (SGF) I. Introduction Les systèmes de fichier ont pour rôle d'organiser, en l'optimisant, l'implantation des données sur le(s) disque(s) et autres mémoires externes.

Plus en détail

A Libre Ouvert. Médiathèque Jacques Ellul. le 12-03-2010

A Libre Ouvert. Médiathèque Jacques Ellul. le 12-03-2010 A Libre Ouvert Médiathèque Jacques Ellul le 12-03-2010 à PESSAC avec l'abul La Virtualisation (avec VirtualBox) C'est quoi, la 'virtualisation'? A quoi ça peut me servir à la maison? Et dans mon travail,

Plus en détail

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Livre blanc La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Introduction Ces dernières années, la virtualisation est devenue progressivement un élément stratégique clé pour le secteur

Plus en détail

VMWare. Vmware: machine virtuelle Un véritable pc avec : VmWare

VMWare. Vmware: machine virtuelle Un véritable pc avec : VmWare 1 Présentation de VmWare workstation 4 et 5 Auteur: P. Petit Date: 01/2004 Mise à jour : 11/09/2006 Version: 1.3 Licence: Ce document est sous licence GFDL (cf notes) VMWare Permet de simuler un ou plusieurs

Plus en détail

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008)

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox c'est quoi? DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox est un logiciel de virtualisation pour processeur x386 dédié à l'entreprise mais aussi au particulier.

Plus en détail

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox

Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox CHAPITRE 3 Retrouver de vieux programmes et jouer sur VirtualBox Ce chapitre présente des notions avancées de VirtualBox. Elles permettront de réaliser des configurations spécifiques pour évaluer des systèmes

Plus en détail

arcserve r16.5 Protection des données hybride

arcserve r16.5 Protection des données hybride arcserve r16.5 Protection des données hybride Que ce soit pour la protection du data center, des bureaux distants ou des ressources de postes de travail, vous avez besoin d une solution vous permettant

Plus en détail