Etude Hydrogéologique du Céou EPIDOR (2006) ANNEXES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude Hydrogéologique du Céou EPIDOR (2006) ANNEXES"

Transcription

1 71 ANNEXES ANNEXES METHODOLOGIE DES DEBITS CHOIX DE LA METHODE : FORMULES DE CALCUL DU DEBIT FEUILLE DE CALCUL DE DEBIT PRESENTATION DES STATIONS DES MESURES DE DEBIT DROITE DE CORRELATION CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET PONT-DE-RHODES CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET POUDENS CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET FLORIMONT CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET DAGLAN CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET LA SOURCE DE BOUZIC CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET LE LOURAJOU CORRELATION ENTRE MOULIN NEUF ET LA LOUSSE MESURES DE DEBIT SUR LE CEOU (2001 A 2006) COURBES DE RECESSION TABLEAUX RECAPITULATIFS DES SOURCES CARTE DES FRACTURES ET COUPES DE 2 SONDAGES COUPES DES FORAGES DANS LE SECTEUR DE GAUMIER (SECTEUR MEDIAN) METHODOLOGIE ET CALCULS DU NIVELLEMENT PRINCIPE DE LA METHODE CALCULS PRESENTATION DES PUITS SELECTIONNES TABLEAU RECAPITULATIF DES MESURES SUR LES PUITS PHOTOS DES PUITS ET LOCALISATION DES REPERES

2 72 1 Méthodologie des débits 1.1 Choix de la méthode : La méthode retenue pour calculer les débits est la méthode des intégrations. L Décamètre L/2 h Piquet Début du lit mouillé Fin du lit mouillé Schéma de principe de la mesure sur une station Les mesures de largeurs ont été définies par rapport à deux points de référence sur berges (piquetage). Le nombre de verticales retenues pour le Céou est de 20. Le positionnement à l'endroit de la mesure s'est fait à l'aide de la pige graduée fourni avec l'appareillage qui nous permet également de métrer la hauteur d'eau (voir photo ci contre). Le nombre de points de relevés de vitesse par verticale est de trois et se décompose comme suit : 0.2h, 0.4h, 0.8h. On calcule ensuite la vitesse moyenne à partir de la formule suivante : 0,8 0,4 h surface Vitesse moyenne = ¼*V 0.2h +1/2*V 0.4h +1/4*V 0.8h On applique un coefficient de rugosité aux mesures en berge droite et gauche. Pour le Céou, il est de ,2 fond

3 Formules de calcul du débit En pied de berge (début) : Débit = Prof réelle en m * Vitesse moy * (( 2 * Coef de rugosité * Dist n 2 * Coef de rugosité * Dist n+1 + Dist n-1 Dist n )/2) L Dist n-1 Dist n Dist n+1 L/20 Profondeur réelle En pleine eau : Débit = Prof réelle en m * Vitesse moy * ((Dist n+1 Dist n-1 )/2) L L/2 Dist n-1 Dist n Dist n+1 Profondeur réelle En pied de berge (fin) : Débit = Prof réelle en m * Vitesse moy * ((2 * Coef de rugosité * Dist n+1 2 * Coef de rugosité * Dist n + Dist n - Dist n-1 )/2) L/2 Dist n-1 L Dist n Dist n+1 Profondeur réelle

4 74 Mesure de Debit Date : 14/04/2006 Nom du cours d'eau : Céou Lieu : Amont moulin neuf Matériel utilisé : Courantomètre Type Flomate Echelle St Cybranet : 0,45 Support : perche avec Vernier Echelle Gaumier : 0,65+ Echelle Maisonneuve : 0,69 Lecture du zéro sur le Vernier : 0 Ancienne Maisonneuve 0,00 Début du lit mouillé DLM= 1,15 Fin du lit mouillé FLM= 12,31 Coefficient de rugosité rive droite : 0,375 Coefficient de rugosité rive gauche : 0,375 Débit global en m3/s : 2, ,005 Vitesse en m/s Vitesse moyenne en m/s Débit par tranche en m3/s Distance décamètre en m Distance réelle en m Profondeur en cm Profondeur réelle en m 0,2 h 0,4 h 0,8 h 1/4V0,2 + 1/2V0,4 + 1/4V0,8 Rive gauche 0,00 0,00 0,66 1,15 0,00 Lit mouillé 1,32 1, ,30 0,05 0,05 0,04 0,04 0, Lit mouillé 1,98 1, ,89 0,10 0,12 0,13 0,11 0, Lit mouillé 2,64 2, ,99 0,16 0,19 0,17 0,17 0, Lit mouillé 3,30 3, ,95 0,20 0,23 0,24 0,22 0, Lit mouillé 3,96 3, ,00 0,23 0,24 0,27 0,24 0, Lit mouillé 4,62 4, ,02 0,26 0,29 0,30 0,28 0, Lit mouillé 5,28 5, ,05 0,29 0,35 0,34 0,33 0, Lit mouillé 5,94 5, ,07 0,30 0,34 0,33 0,32 0, Lit mouillé 6,60 6, ,07 0,34 0,37 0,36 0,36 0, Lit mouillé 7,26 7, ,10 0,31 0,34 0,34 0,33 0, Lit mouillé 7,92 7, ,07 0,31 0,32 0,33 0,32 0, Lit mouillé 8,58 8, ,02 0,29 0,31 0,30 0,30 0, Lit mouillé 9,24 9, ,99 0,26 0,29 0,29 0,28 0, Lit mouillé 9,90 9, ,97 0,24 0,25 0,23 0,24 0, Lit mouillé 10,56 10, ,92 0,19 0,20 0,19 0,19 0, Lit mouillé 11,22 11, ,79 0,13 0,18 0,19 0,17 0, Lit mouillé 11,88 11, ,60 0,03 0,05 0,13 0,06 0, Lit mouillé 12,54 12,31 Rive droite 13, Feuille de calcul de débit

5 75 2 Présentation des stations des mesures de débit Stations sur l axe principal Céou : - Aval du seuil de Moulin Neuf - Salle des fêtes de Daglan - Florimont - Poudens - Pont-de-Rhodes - Montfaucon Stations sur les affluents : - La source de Bouzic - Le Lourajou - Le Bléou

6 76

7 77

8 78

9 79

10 80

11 81

12 82

13 83

14 84

15 85 3 Droite de corrélation 3.1 Corrélation entre Moulin Neuf et Pont-de de-rhodes Corrélation des stations Moulin Neuf et Pont de Rhodes en ,300 Débit Pont de Rhodes en m3/s 0,250 0,200 0,150 0,100 y = 0,1015x + 0,0029 R 2 = 0,972 0,050 0,000 0,000 0,500 1,000 1,500 2,000 2,500 3,000 Débit Moulin Neuf en m3/s 3.2 Corrélation entre Moulin Neuf et Poudens Corrélation des stations Moulin Neuf et Poudens en ,000 0,900 0,800 y = 0,3739x - 0,0985 R 2 = 0,9885 0,700 Débit Poudens en m3/s 0,600 0,500 0,400 0,300 0,200 0,100 0,000 0,000 0,500 1,000 1,500 2,000 2,500 3,000-0,100 Débit Moulin Neuf en m3/s

16 86 Etude Hydrogéologique du Céou (2006) 3.3 Corrélation entre Moulin Neuf et Florimont Corrélation des stations Moulin Neuf et Florimont en ,000 0,900 0,800 y = 0,7232x - 0,2202 R 2 = 0,9807 Débit Florimont en m3/s 0,700 0,600 0,500 0,400 0,300 0,200 0,100 0,000 0,000 0,200 0,400 0,600 0,800 1,000 1,200 1,400 1,600 1,800 Débit Moulin Neuf en m3/s 3.4 Corrélation entre Moulin Neuf et Daglan Corrélation des stations Moulin Neuf et Daglan en ,500 2,000 y = 0,874x - 0,1975 R 2 = 0,9967 Débit Daglan en m3/s 1,500 1,000 0,500 0,000 0,000 0,500 1,000 1,500 2,000 2,500 3,000 Débit Moulin Neuf en m3/s

17 87 Etude Hydrogéologique du Céou (2006) 3.5 Corrélation entre Moulin Neuf et la source de Bouzic Corrélation des stations Moulin Neuf et Source de Bouzic en ,090 0,080 y = 0,0179x + 0,022 R 2 = 0,5251 Débit Source de Bouzic en m3/s 0,070 0,060 0,050 0,040 0,030 0,020 0,010 0,000 0,000 0,500 1,000 1,500 2,000 2,500 3,000 Débit Moulin Neuf en m3/s 3.6 Corrélation entre Moulin Neuf et le Lourajou Corrélation des stations Moulin Neuf et Q Lourajou en ,12 0,1 y = 0,1651x - 0,0347 R 2 = 0,9232 Débit Lourajou (m3/s) 0,08 0,06 0,04 0,02 0 0,000 0,100 0,200 0,300 0,400 0,500 0,600 0,700 0,800 0,900 Débit Moulin Neuf (m3/s)

18 Corrélation rélation entre Moulin Neuf et La Lousse Corrélation des stations Moulin Neuf et Lousse en ,07 0,06 y = 0,0765x - 0,0016 R 2 = 0,9032 Débit Lousse (m3/s) 0,05 0,04 0,03 0,02 0,01 0 0,000 0,100 0,200 0,300 0,400 0,500 0,600 0,700 0,800 0,900 Débit Moulin Neuf (m3/s)

19 89 4 Mesures de débit sur le Céou ( à 2006) Date Montfaucon P.Rhodes Mouline Labarde Poudens Florimont Daglan Pont de Cause Moulin neuf Aval Moulin neuf Sce Bouzic Bléou Lourajou Lousse 08/06/01 1,762 15/06/01 0,778 1,202 1,297 1,370 22/06/01 0,045 0,073 0,065 0,378 0,646 0,983 1,027 1,126 29/06/01 0,049 0,059 0,223 0,572 0,768 0,750 0,964 13/07/01 0,835 1,357 1,632 3,085 3,650 4,751 19/07/01 0,188 0,810 0,815 1,589 1,905 2,608 2,619 2,716 26/07/01 0,300 0,723 0,798 1,444 1,698 2,255 2,044 2,434 03/08/01 0,100 0,236 0,220 0,604 0,827 1,122 1,144 1,295 10/08/01 0,077 0,125 0,145 0,472 0,647 0,841 0,858 0,981 17/08/01 0,090 0,123 0,207 0,449 0,614 0,807 0,703 0,926 24/08/01 0,047 0,083 0,065 0,202 0,348 0,627 0,586 0,782 31/08/01 0,038 0,051 0,055 0,143 0,317 0,479 0,451 0,610 07/09/01 0,036 0,020 0,018 0,083 0,243 0,449 0,451 0,554 14/09/01 0,030 0,045 0,139 0,400 0,369 0,507 21/09/01 0,021 0,046 0,203 0,393 0,412 0,528 28/09/01 0,036 0,034 0,146 0,349 0,570 0,523 0,688 11/10/01 0,052 0,058 0,226 0,430 0,639 0,600 0,769 19/10/01 0,029 0,027 0,109 0,229 0,494 0,468 0,585 24/10/01 0,028 0,064 0,333 0,528 0,791 0,724 0,910 08/11/01 0,017 0,035 0,120 0,278 0,490 0,482 0,603 15/11/01 0,027 0,037 0,178 0,297 0,499 0,507 0,617 23/11/01 0,096 0,176 0,106 0,423 0,567 0,556 0,688 0,871 29/11/01 0,097 0,208 0,124 0,561 0,733 0,864 0,849 0,996 07/12/01 0,128 0,308 0,129 0,621 0,835 1,042 1,110 1,285 17/04/02 0,194 0,439 0,212 1,341 1,629 1,997 1,872 2,102 26/04/02 0,126 0,239 0,147 0,670 0,911 1,146 1,196 1,255 03/05/02 0,087 0,150 0,094 0,556 0,727 0,983 1,008 1,070 17/05/02 0,146 0,310 0,172 0,790 0,908 1,130 1,165 1,230 24/05/02 0,473 0,979 0,544 2,108 2,390 2,583 2,500 17/06/02 0,294 0,572 0,409 1,339 1,652 2,130 1,891 2,295 04/07/02 0,072 0,127 0,100 0,314 0,411 0,695 0,754 0,807 09/07/02 0,068 0,093 0,080 0,252 0,416 0,662 0,702 0,687 10/07/02 0,725 11/07/02 0,811 12/07/02 0,787 15/07/02 0,071 0,079 0,063 0,226 0,416 0,650 0,646 0,712 22/07/02 0,051 0,095 0,097 0,200 0,364 0,495 0,502 30/07/02 0,032 0,139 0,314 0,333 0,343 05/08/02 0,048 0,045 0,190 0,255 0,402 0,368 12/08/02 0,163 0,313 0,352 0,381 19/08/02 0,053 0,034 0,289 0,302 0,307 0,322 26/08/02 0,034 0,010 0,164 0,309 0,369 0,351 06/09/02 0,008 0,120 0,260 0,335 0,328 09/09/02 0,006 0,061 0,301 0,264 0,324 19/09/02 0,015 0,096 0,227 0,240 0,319 24/09/02 0,001 0,077 0,263 0,267 0,303 09/10/02 0,059 0,187 0,133 0,265 14/10/02 0,011 0,049 0,275 0,270 0,325 21/10/02 0,015 0,106 0,244 0,206 0,310 28/10/02 0,025 0,146 0,287 0,390 0,367 04/11/02 0,033 0,168 0,324 0,407 0,384 13/11/02 0,220 0,466 0,256 0,595 0,253 0,498 0,587 0,557 19/11/02 0,205 0,302 0,131 0,564 0,683 0,962 0,941 1,029 27/11/02 0,782 0,686 2,511 3,548 3,607 06/06/03 0,038 0,231 0,346 0,626 13/06/03 0,024 0,000 0,088 0,217 0,521 20/06/03 0,030 0,000 0,000 0,043 0,168 0,396 27/06/03 0,023 0,000 0,000 0,011 0,120 0,369 04/07/03 0,014 0,000 0,000 0,000 0,130 0,332 11/07/03 0,011 0,000 0,000 0,000 0,103 0,280 15/07/03 0,013 0,000 0,000 0,000 0,085 0,226 18/07/03 0,012 0,000 0,000 0,000 0,097 0,283 22/07/03 0,000 0,000 0,000 0,000 0,051 0,269 28/07/03 0,000 0,000 0,000 0,000 0,093 0,261 05/08/03 0,000 0,000 0,000 0,220 11/08/03 0,000 0,000 0,000 0,241 01/09/03 0,000 0,000 0,000 0,269 09/09/03 0,000 0,000 0,000 0,248

20 90 Date Montfaucon P.Rhodes Mouline Labarde Poudens Florimont Daglan Pont de Cause Moulin neuf Aval Moulin neuf Sce Bouzic Bléou Lourajou Lousse 22/06/04 0,072 0,301 0,858 26/06/04 0,055 0,188 0,766 06/07/04 0,634 12/07/04 0,070 0,118 0,587 20/07/04 0,079 0,192 0,638 26/07/04 0,073 0,126 0,623 30/07/04 0,424 03/08/04 0,034 0,046 0,363 09/08/04 0,035 0,086 0,482 17/08/04 0,028 0,267 0,751 23/08/04 0,027 0,688 30/08/04 0,547 06/09/04 0,406 07/10/04 0,378 11/10/04 0,415 20/10/04 0,342 05/11/04 0,386 25/03/05 0,063 0,739 12/05/05 0,113 10/06/05 0,686 21/06/05 0,148 0,899 27/06/05 0,098 0,569 04/07/05 0,067 0,410 12/07/05 0,303 18/07/05 0,037 0,024 0,308 25/07/05 0,023 0,276 01/08/05 0,053 0,260 08/08/05 0,018 0,212 22/08/05 30/08/05 0,173 06/09/05 0,216 21/11/05 0,080 0,182 03/02/06 2,184 12/04/06 0,263 0,845 2,064 2,587 0,044 21/04/06 1,572 26/04/06 0,004 0,114 0,724 0,929 1,234 03/05/06 0,088 0,241 0,469 0,670 0,997 11/05/06 0,169 0,479 0,834 0,909 1,328 0,061 15/05/06 0,007 0,171 0,504 0,945 1,267 1,606 0,079 23/05/06 0,005 0,104 0,314 0,474 0,715 1,094 0,043 29/05/06 0,004 0,077 0,182 0,297 0,460 0,803 0,036 0,063 02/06/06 0,092 0,056 05/06/06 0,068 0,125 0,178 0,277 0,590 0,035 0,038 06/06/06 0,065 0,046 12/06/06 0,000 0,038 0,053 0,064 0,126 0,377 0,028 0,007 0,036 0,033 16/06/06 0,403 19/06/06 0,000 0,033 0,030 20/06/06 0,000 0,051 0,040 0,039 0,182 0,393 0,036 26/06/06 0,000 0,045 0,024 0,028 0,124 0,366 0,027 0,000 0,035 0,033 29/06/06 0,019 0,354 30/06/06 0,012 0,327 04/07/06 0,000 0,028 0,016 0,007 0,057 0,288 0,024 0,000 0,014 0,015 11/07/06 0,000 0,048 0,021 0,022 0,105 0,330 0,024 0,000 0,033 0,027 17/07/06 0,000 0,034 0,014 0,010 0,103 0,340 0,023 0,000 0,011 0,019 25/07/06 0,000 0,030 0,011 0,000 0,037 0,262 0,023 0,000 0,000 0,019 01/08/06 0,000 0,030 0,000 0,030 0,264 0,022 0,000 0,000 0,016 14/08/06 0,000 0,020 0,000 0,025 0,228 0,019 0,000 0,000 0,014

21 91 5 Courbes de récession - Exemple de calcul à Moulin Neuf et à Bouzic - Précipitations de la station de Gourdon en et Courbe de récession du Céou à Moulin Neuf en Courbe de récession du Céou à Moulin Neuf en Courbe de récession du Céou à Pont-de-Rhodes en Courbe de récession du Céou à Saint-Cybranet en Courbe de récession du Céou à Saint-Cybranet en Courbe de récession du Céou à Saint-Cybranet en 2004

22 92 Exemple de calcul : Moulin Neuf 2006 et la source de Bouzic On applique la formule : α1 = (Log Q1 Log Q2) / (t2-t1) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α1 = (Log Log 1.234) / (14) = α2 = (Log Q3 Log Q4) / (t4-t3) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α2 = (Log Log 0.288) / (22) = α3 = (Log Q4 Log Q5) / (t5-t4) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α3 = (Log Log 0.228) / (41) = Une fois que l on a calculé α3, on peut estimer le Q 0 (débit au début du tarissement). Le début du tarissement a lieu à Q4 donc Q r0 = Q4= m 3 /s. La formule de vidange du réservoir à Moulin Neuf est donc : Q t = e t Pour le calcul de la capacité d emmagasinement nous appliquons la formule intégrale : V = / α3 = * / m 3 V = (0.288 * 86.4 / 5.7) * 10^6 = 4.37 millions de m 3. On a donc un volume de 4.37 millions de m 3 que constitue le karst noyé. Source de Bouzic 2006 On applique la formule : α1 = (Log Q1 Log Q2) / (t2-t1) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α1 = (Log Log 0.043) / (8) = α2 = (Log Q2 Log Q3) / (t3-t2) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α2 = (Log Log 0.028) / (20) = α3 = (Log Q6 Log Q5) / (t5-t4) avec le débit Q en m 3 /s et le temps en jour. α3 = (Log Log 0.019) / (41) = Le début du tarissement a lieu18 jours avant Q4. On a donc Log Q r0 = Log Q4 + α (0.4343) (t4-t0) Q r0 = La formule de vidange du réservoir à Bouzic est donc : Q t = e t Pour le calcul de la capacité d emmagasinement nous appliquons la formule intégrale : V = / α3 = * / m 3 V = ( * 86.4 / 5.7) * 10^6 = millions de m 3. On a donc un volume de millions de m 3 que constitue le karst noyé.

23 93 Courbe de récession 2006 à la source de Bouzic

24 94 Précipitations Gourdon (mm) Précipitations Gourdon (mm) Précipitations Gourdon (mm) 100,000 90,000 80,000 70,000 60,000 50,000 40,000 30,000 20,000 10,000 0, ,000 90,000 80,000 70,000 60,000 50,000 40,000 30,000 20,000 10,000 0, ,000 90,000 80,000 70,000 60,000 50,000 40,000 30,000 20,000 10,000 0,000 01/01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /02/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /03/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /05/ /06/ /06/ /06/2004 Date 11/06/ /06/ /06/ /07/ /07/ /07/2006 Précipitations Gourdon 2006 (mm) Date 11/06/ /06/ /06/ /07/ /07/ /07/2005 Précipitations Gourdon 2005 (mm) Date 10/06/ /06/ /06/ /07/ /07/ /07/2004 Précipitations Gourdon 2004 (mm) 23/07/ /07/ /07/ /07/ /07/ /07/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /09/ /10/ /10/ /09/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /11/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/2004

25 95 Courbe de récession 2005 à Moulin Neuf

26 96 Courbe de récession 2004 à Moulin Neuf

27 97 Courbe de récession 2006 à Pont-de-Rhodes

28 98 Courbe de récession 2006 à Saint-Cybranet

29 99 Courbe de récession 2005 à Saint-Cybranet

30 100 Courbe de récession 2004 à Saint-Cybranet

31 101 Q mois le Q moyen Q moy Dpt Commune Nature du point d'eau X Y Exploitation T C Dureté Débit plus sec exploitation Géologie de l'exutoire Origine présumée Notes étiage (l/s) (l/s) (m3/j) 24 Bouzic Fontaine de Bouzic AEP Source de Bouzic ,8 à 13,5 30 à à 50 26,13 20 Portlandien Portl+apports pertes Lot+infiltrations champs lapie Source captée 18 l/s 24h/24. En étiage, possibilité de disparition du trop plein. Exutoire sur un accident majeur. 24 Campagnac Source de Trébandie ,4-12,6 24 à 32 1 à 3 1,8 1 Turonien terminal Coniacien (sables) Exutoire proximité immédiate faille Saint-Laurent Campagnac. Zone marécageuse induite par marnes Turoniennes et Coniaciennes 24 Source de Cassenègre Eau collective 12,9 à à 39 0,1 à 0,3 0,17 0,1 Kimméridgien Jurassique Exutoire dans une zone synclinal faillée. Débit très faible subsistant en étiage sévère. Perte en aval dans des terrains Portlandiens, 24 Source de Segala 14 à 15,2 32 à 41 0,1 à 1 Coniacien (calcaire) Profonde:Jurassique Exutoire à proximité immédiate de la faille de Saint-Laurent Campagnac. Tarissement en étiage sévère 24 Source de Campagnac 13,4 à 13,6 24 à 40 0,01 à 0,1 Kimméridgien supérieur Jurassique Débit très faible voir nul en étiage important 24 Source de La Roque 12,8 à 13,1 35 à 39 1 à 2 Kimméridgien Kimméridgien Tarissement en étiage important. Perte en aval dans des terrains Portlandiens 24 Source de Veyssières 13 à 13,2 32 à 38 0,1 Turonien Turonien Portlandien Exutoire à proximité immédiate de la faille de Saint-Laurent Campagnac. Suivant la sévérité de l'étiage alimentation mixte ou unique 24 Source de Brette 12,5 à 13,6 24 à 36 0,1 à 1 Coniacien (calcaire) Coniacien Exutoire dans une zone faillée. Ecoulement permanent même en étiage sévère. 24 Castelnaud Source des Vitarelles ,1 à 13,4 27 à 29 2 à 10 4,5 2 Coniacien (sables) Coniacien Turonien Exutoire sur une faille 24 Source de Fontprime AEP 13,4 à 13,6 31 à 34 5 à Kimméridgien Turonien Coniacien+apports conduits karstiques Source captée 8 l/s 24 h/24. Exutoire dans le cœur anticlinal de Castelnaud. 24 Source Les Ans 14,8 à 14,9 50 à 54 0,1 à 0,2 Coniacien Profonde Cheminement par faille possible. Source pétrifiante. 24 Source Combe Fayrac 12,6 à 12,7 29 à 34 3 à 5 Turonien Turonien Coniacien 24 Source La Treille 12,6 à 12, Turonien Turonien Coniacien 24 Source de Grezelles 12,5 à 12,7 12 à 28 1 à 20 Portlandien inférieur Portlandien Turonien Restitution des eaux perdues à l'ouest dans les champs de lapié. Débit faible voir nul en étiage sévère. 24 Source Les Milandes 12,6 29 à 30 0,1 à 0,5 Turonien Turonien 24 Cénac-et-St-Julien Station de pompage au Bourg AEP Source du clos du soleil ,02 24 Source du Riol Eau collective 13,5 à 14,1 29 à 36 0,2 à 1 3,1 Turonien Turonien Exutoire dans zone faillée 24 Source du Touron à à 15 13,33 10 Turonien Crétacé Exutoire sur faille de Cénac 24 Source de Subouzit à 13,1 28 à 32 4 à Kimméridgien Kimméridgien et apports issus du Céou Exutoire sur faille de Cénac. Apports possibles du fait du débit. 24 Fontaine de Falière Eau collective 12,8 à à 28 0,01 à 0,1 0,26 Turonien Turonien Débit nul en étiage sévère 24 Source Sainte-Catherine Eau collective 8,8 24 Source de Tayre 12,8 24 à 26 1 à 2 DiscTuronien et Kimméridgien Turonien Coniacien Exutoire sur une faille 24 Source de Montmirail 13,2 à 13, à 2 Turonien Turonien Coniacien Exutoire dans une zone de fracture. Perte en aval. 24 Daglan Source de la Peyrugue ,2 à 13,4 32 à 37 5 à 30 11,89 5 Kimméridgien Kimméridgien et apports latéraux Exutoire dans une retombée anticlinale faillée. Liaison avec la Lousse. 24 Lavoir de Daglan AEP 13,6 à 13,7 35 à à Alluvions Portlandien et apports par conduits karstiques Exutoire dans une faille majeure. Relation avec la Lousse. 24 Source du Riol Eau collective 2,6 24 Source de Paulhiac 12,7 à 12,8 24 à 33 1 à 3 Portlandien Apports Crétacé tertiaire Exutoire sur un accident Est-Ouest. 24 Source de Caumont 12,8 à 12,9 30 à 32 2,5 à 3 Kimméridgien Kimméridgien tertiaire Perte en aval 24 Source de Pimpène 13,6 32 0,001 à 0,01 Kimméridgien Kimméridgien Exutoire dans une zone de fracture synclinal 24 Source de Peyrusel 13,5 à à 30 0,5 à 1 Disc Turono-Portlandienne Turonien Exutoire dans une zone de fracture 24 Source de Turat 13,5 à 14,5 27 à 29 0,5 à 1 Turonien Turonien Tertiaire 24 Bulide du Moulin de Cuzoul 15 à 16,8 28 à 31 Alluvions Profonde 24 Bulide du Moulin de Paulhiac Alluvions Profonde 24 Bulide de la Piboulade 16, à 3 Alluvions Profonde 24 Domme Station de pompage Montillou AEP Station de pompage Montillou AEP Source de Saint-Front à 13,1 20 à 24 5 à 12 9,2 5 Coniacien Coniacien et apports du Sud-Est possibles Exutoire: grotte avec dépôts de sables 24 Source de Caudon Service public 13 à 13,5 12 à à Coniacien Coniacien et apport du Sud-Est (Céou) Exutoire: conduit karstique avec dépôts de sables 24 Source de Pech Bas 12,5 à 12,6 24 à 32 0,01 à 0,1 Coniacien Coniacien Exutoire en pied de falaise. Proximité d'une grande faille Nord-Sud. 24 Bulide de la Pech Bas 16, Kimméridgien Profonde 24 Source de Lagorce 13,5 à 13,6 12 à 14 0,8 à 1 Sidérolithique Sidérolithique et meulières 24 Source de Canelle 10 à 12,5 7 à 12 0,1 à 10 Meulières de bord Meulières de bord Débit quasi nul en étiage sévère 24 Source dub Colombier 12,8 21 à 22 1 à 3 Coniacien Coniacien et sidérolithique 24 Florimont-Gaumier Source de Maraval 13 à 13,1 33 à 34 0,01 Portlandien Portlandien L'exutoire se trouve à la base du niveau sableux 24 Groléjac Station de pompage Le Port AEP 24 Source du Port de Groléjac ,8 à 15,2 23 à à Alluvions Profonde Nbses arrivées bordure de Dordogne + fond de lit sur zone de 50 m de long, Q visible étiage>300 l/s: ressource géothermique. 24 Source des Treilles ,3 à 12,6 24 à 34 3 à 10 6,74 3 Coniacien Coniacien et Tertiaire Zone de fractures 24 Source de la Mouline Eau collective 13,1 à 13,3 24 à 30 2 à 3 2,83 Crétacé Coniacien 24 Source du marais de Groléjac ,3 à 12,4 22 à à , Marais Crétacé Q obtenu par rapport aux entrée/sorties. Secteur impénétrable, une seule source a pu être déterminée. Zone très fracturée 24 Source de Borie Grande 13 à 13,2 22 à 30 0,5 à 1 Coniacien Coniacien (sables) 24 Source de Graudemagne 11,8 à 12,1 7 à 13 0,01 Meulières de bord Meulières de bord Débit quasiment nul en étiage sévère 24 Nabirat Source de Combal ,8 à à 39 2 à 10 5,67 2 Kimméridgien Kimméridgien et sables Zone de fractures 24 Source de Boissière AEP 0,3 24 Source de Font de Brel Eau collective 13,6 à 13,7 33 à Kimméridgien Kimméridgien Turonien Secteur de contact discordant Kimméridgien -Turonien 24 Source de Liaubou Bas 13,4 à 13,6 24 à 34 0,1 à 0,2 Alluvions Alluvions et/ou Crétacé 24 Source de Roufferie 13,1 à à 24 0,1 à 0,5 Turonien supérieur Coniacien 24 Source de Font Pelegri 12,3 à 12,4 16 à 20 0,01 à 1 Sidérolithique Sidérolithique et Coniacien sableux 6 Tableaux récapitulatifs des sources

32 102 Q mois le Q moyen Q moy Dpt Commune Nature du point d'eau X Y Exploitation T C Dureté Débit plus sec exploitation Géologie de l'exutoire Origine présumée Notes étiage (l/s) (l/s) (m3/j) 24 Saint-Cybranet Source de la Grézelle Eau collective 24 Source de l'albarède à 13,8 29 à à 42 30,43 24 Kimméridgien Kimméridgien et apports latéraux Exutoire sur une fracture SO-NE. Interaction de la pisciculture sur les eaux souterraines 24 Source de la Valade AEP 0,7 24 Source de Le Coudert Eau collective 13,2 à 13,5 26 à 28 6 à 10 T 0 Kimméridgien supérieur Crétacé et Kimméridgien 24 Source de Peyre ,7 24 Source de Peyretaillade ,4 à 13,5 26 à 31 5 à 25 9,6 5 Alluvions Alluvions et Portlandiens Résurgence des eaux se perdant en amont probable. Source ne tarissant pas même en étiage sévère. 24 Source Les Combes 13 à 13,5 34 0,01 à 1 Portlandien Portlandien Source captée. Réaction de la source aux précipitations, alors que la combe reste totalement sèche. 24 Source de Montmirail 13,4 à 13,5 30 à 32 4 à 5 Kimméridgien supérieur Crétacé Perte des eaux en aval 24 Bulide de la Coudert 16,9 à Alluvions Profondes 24 Bulide du Moulin du Bouscot 16,9 29 2,5 Alluvions Profondes 24 Bulide de Saint-Cybranet 17,1 à 17,25 26 à à 200 Alluvions Profondes Seul bulide parfai visible mêm hautes eaux. Apports considérables sur 50 m de long. Resce géothermique except.+ facile captable. 24 St-Laurent-la-Vallée Source de Laumède 12,8 à 13 8 à 44 0,01 à 0,5 Sidérolithique Sidérolithique 24 Source de Tuilerie 13 à 13,4 29 à 42 0,01 à 0,1 Kimméridgien Jurassique et Crétacé Zone de fractures majeures 24 Source Le Couvent 12,2 à 12,6 30 à 39 0,1 à 10 Turonien Turonien et Coniacien 24 Source La Boulduyre 12,2 à 12,9 29 à 41 1 à 10 Turonien Turonien et Coniacien 24 Source de Sabatière 12,5 à 13,2 7 à 12 0,1 à 1 Sidérolithique Sidérolithique 24 Sainte-Mondane Source marines Eau collective St-Julien-de-Lampon Source La Bouquerie Eau collective 5 24 Source de Font Boulian Eau collective 9 24 Source La Bouquerie Eau collective 4,5 24 Source de Champou Eau collective 4 24 Source de Castel d'auriol Eau collective 1 24 Source La Mathevie Eau collective 0,43 24 St-Martial-de-Nabirat Stat. de pomp. De Font de Faur AEP 24 Source Le Treil AEP 7 24 Source de Le Treil , Source de la Borie à 13,3 34 à à 15 11,67 10 Portlandien Portlandien Exutoire dans la retombée anticlinale Nord de l'escalier: zone faillée 24 Source Les Quatre Fontaines 13,2 à 13,5 33 à 42 1 à 3 Alluvions Portlandien Tarissement presque total en étiage sévère 24 Source Labastide Eau collective 13,6 à 13,8 34 à 41 5 à 10 T 0 Portlandien inférieur Portlandien Perte rapide en aval 24 Source Garenne 12,6 à 13,6 33 à 38 0,01 à 1 Alluvions Portlandien 24 Source Grezelou 13,5 32 0,1 Kimméridgien Jurassique et Crétacé Zone très affectée par tectonique. Présence conduits karstiques fossiles dans le kimméridgien sup au voisinage sce. 24 Saint-Pompon Forage de Peyrechaude individuelle Source Sous-Magaud ,2 à 12,3 23 à ,29 10 Coniacien Coniacien 24 Source Le Roc Eau collective Source de la Rouquette ,1 à 12,3 23 à à Coniacien Coniacien 24 Source de Paillole ,2 à 12,9 23 à à 15 16,71 15 Coniacien Coniacien 24 Source de Castelvieil ,8 à à 31 2 à Coniacien Coniacien 24 Puits de la Garde 12,4 à 12,6 32 à 35 0,1 à 1 Kimméridgien Jurassique 24 Source de Costeraste 11,2 à 12,5 14 à 30 0 à 1 Portlandien inférieur Portlandien sidérolithique 24 Veyrignac Source de la Gauille Eau collective 8 24 Source de Roc Blanc AEP 24 Veyrines de Domme Source Raze 12,8 à 14,7 32 à 40 0,1 à 1 Kimméridgien Kimméridgien ou profonde Cheminement par faille possible 24 Source Les Gouges 12,8 à à 33 1 à 4 Kimméridgien Kimméridgien 24 Moulin de Terret 12,8 à 13,2 24 à à 40 Kimméridgien Kimméridgien 46 Anglars-Nozac Source AEP Beaumat Source des Cayres Carlucet Fontaine Graule-Haute T 0 46 Cazals Source de Barbou Kimméridgien supérieur Portlandien 46 Dégagnac Source karstique de St Avit AEP 30 Portlandien Portlandien 46 Source de la Croze de Lantis Portlandien Portlandien 46 Source de Lantis AEP 50 Portlandien Portlandien 46 Source de Poudens AEP 7 Alluvions Alluvions 46 Source de Lamothe Altérites Altérites 46 Source de Lazaillé Contact Oligocène-Altérites Oligocène? 46 Frayssinet Source de Pont de Rhodes AEP 12,45 2, Source Karstique de Lamostonie T 0 46 Source Karstique de Berry Gindou Source Karstique de Rigal Bas AEP 460 Portlandien Portlandien 46 Ginouillac Source de la Brune Eau cheptel 46 Gourdon Source du Mont de St Jean

Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage

Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage REGION DE FRANCHE-COMTE DEPARTEMENT DU DOUBS Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage Décembre 2008 Janvier 2009 Cabinet

Plus en détail

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11 Chapitre 1 Topométrie: relevé de terrain avec un niveau 1/1 CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 1.1 DÉFINITIONS 3 1.2 STADIMÉTRIE 4 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard 1 Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard Remarques préliminaires 1..Une route forestière traverse le pierrier ; elle permet donc de l observer de part et d autre. Les personnes

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE INVENTAIRE DES POINTS D'EAU - PIÉZOMÉTRIE ET BATHYMÉTRIE DES ALLUVIONS DU LIT MAJEUR DE LA LOIRE ENTRE SAINT-HILAIRE-SAINT-MESMIN (Loiret) ET SAINT-LAURENT-DES-EAUX

Plus en détail

Présenté par Monsieur Alain Buisson

Présenté par Monsieur Alain Buisson Conférence du jeudi 12 février 2015 à l Institut Polytechnique LaSalle Beauvais : Un état des lieux sur les ressources en hydrocarbures du bassin de Paris. Présenté par Monsieur Alain Buisson Monsieur

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante :

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante : Rapport final BRGMIRP-54032-FR juin 2005 Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 2005 EAU G17 J.C. Martin Approbateur : Nom : J.F. Vernoux Nom : J.F. Vernoux Date : 12/07/05

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 99g 99h Superficie* de l'aire d'extension (km2)

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Séance technique du CFGI

Séance technique du CFGI Séance technique du CFGI La géothermie de minime importance du 21 mai 2015 Xavier du CHAYLA Directeur de GEOTHER 2/20 rue Salvador Allende 92 000 Nanterre Tel : 01 55 17 16 10 Document protégés par Copyright.

Plus en détail

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 Partie I) TP de cartographie, la carte de France au 1/1000000 Voir le cours de l année dernière avec Jérôme. Partie II) TP de

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC Communautés de Communes : Causse de Labastide- Murat Haute-Bouriane Pays de Salviac Quercy-Bouriane EXERCICE 2013 Sud-Bouriane Communes : Le Bastit

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Etude prévisionnelle de l'influence d'un captage sur la nappe du Cénomanien par simulation mathématique Etude réalisée dans le

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories Les pompes à chaleur ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds Elles valorisent les calories du sol ou de l eau des. nappes par le biais de réseaux de capteurs, de sondes ou de forages d eau.

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

Connaissance et gestion de l eau souterraine

Connaissance et gestion de l eau souterraine Connaissance et gestion de l eau souterraine Projet d acquisition de connaissances sur les eaux souterraines de la Montérégie Est Hélène Montaz Cycle de l eau Moteur du cycle :énergie solaire Les différents

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

- Hydrogéologie - L3 Pro CTH. cedric.legout@ujf-grenoble.fr

- Hydrogéologie - L3 Pro CTH. cedric.legout@ujf-grenoble.fr - Hydrogéologie - L3 Pro CTH cedric.legout@ujf-grenoble.fr 1 2 2. Bilan d eau en km 3 en France 3 Figure: D après Roux Les enjeux associés aux ressources souterraines : utilisateurs Eaux de surface (hm

Plus en détail

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006 Séminaire modélisation des hydrosystèmes APR VMC 2006 Schéma méthodologique simplifié Scénarios climatiques 2020 I 2040 Modélisation des hydrosystèmes Impact sur la ressource Impact en sur eau la ressource

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

Mots clés : gestion, piézométrie, eaux souterraines, Aquitaine. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante :

Mots clés : gestion, piézométrie, eaux souterraines, Aquitaine. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Mots clés : gestion, piézométrie, eaux souterraines, Aquitaine. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Winckel A., Seguin J.J., Pedron N. avec la collaboration de : Dufour P., Corbier

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

(c.q-2, r.22) En bref (version 2011)

(c.q-2, r.22) En bref (version 2011) (c.q-2, r.22) En bref (version 2011) 2008 2 NOTE AU LECTEUR Cet ouvrage se veut une aide à la compréhension du règlement provincial, utilisé par les municipalités du Québec et les consultants qui effectuent

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Régionale Orléans Tours Visualiser cette sortie dans Google Earth Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Position géographique

Plus en détail

Prospections géophysiques adaptées au socle

Prospections géophysiques adaptées au socle Prospections géophysiques adaptées au socle Viviane BORNE Sommaire 1 - La prospection électromagnétique VLF 2 - La tomographie électrique 3 - Les nouvelles prospections à mettre en oeuvre 2 Prospection

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES Etude sur l Approvisionnement en Eau Potable, Autonome et Durable dans la Région du Sud de Madagascar Rapport Final Chapitre 7 Etude du Potentiel des eaux souterraines CHAPITRE 7 ETUDE DU POTENTIEL DES

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE SESSION 008 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE Proposition de corrigé et barème. Olympiades des géosciences

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers PREFECTURE DU LOT DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers BASSIN DE RISQUE «CARENNAC A SAINT-CERE»

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA - AGADIR 2 CONTEXTE GEOGRAPHIQUE REGION DU SOUSS MASSA ET DRAA 5 provinces et préfectures 30.000 km2 1,9 Millions

Plus en détail

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement»

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement» Vous avez un projet dans le domaine de l assainissement et vous souhaitez solliciter l appui technique de l association Toilettes Du Monde? Ce questionnaire va nous permettre de mieux cibler votre demande.

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er

UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er SOCIÉTÉ SCA 4, rue Paul-Cézanne - 75008 PARIS UTILISATION DES EAUX SOUTERRAINES POUR LA CLIMATISATION D'UN IMMEUBLE AVENUE DE L'OPÉRA PARIS 1er par P. ANDRE, Ph. DIFFRE, A. GRINGARTEN et P.-A. LANDEL BUREAU

Plus en détail

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Guide pratique Guide pratique (études de sol et de filière) proposé par le Conseil Général de l Orne - SATTEMA 1 Guide pratique 1. Préambule Le présent

Plus en détail

La Géothermie en Région-Centre

La Géothermie en Région-Centre La Géothermie en Région-Centre Contexte régional de développement de l exploitation des ressources géothermales Division Géothermie du BRGM Orléans - www.transition-energetique.gouv.fr www.geothermie-perspectives.fr

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

Adduction de distribution

Adduction de distribution Adduction de distribution Didier Gallard * Juillet 2000 Objectif: Enjeux: Connaître la démarche à suivre pour concevoir une adduction de distribution. Eviter les dysfonctionnements hydrauliques Assurer

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

FICHE DÉCLARATIVE EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FICHE DÉCLARATIVE EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Corinne Curt et Aurélie Talon JFMS10 24-26/03/2010 - Toulouse Evaluation de la fiabilité et de la sécurité des barrages

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif DIRECTION DE L EQUIPEMENT RURAL ET DE L AGRICULTURE Service d Assistance à l Assainissement Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif GÉNÉRALITÉS Demandeur

Plus en détail

Projet de règlement modifiant le Règlement Q 2, r.22

Projet de règlement modifiant le Règlement Q 2, r.22 Projet de règlement modifiant le Règlement Q 2, r.22 Forum national sur les lacs 2014 12 juin 2014 Linda Picard, ing., Direction des eaux municipales Projet de règlement modifiant le Règlement Q 2, r.22

Plus en détail

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57)

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57) DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE Projet de demi-échangeur Nord de GUENANGE (57) Protection des captages AEP Rapport d'expertise Y. BABOT Mai 1992 R 34962 LOR 4S 92 Document public

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

> Qu est ce qu un Observatoire Photographique du Paysage?

> Qu est ce qu un Observatoire Photographique du Paysage? > Qu est ce qu un Observatoire Photographique du Paysage? Un observatoire photographique du paysage (OPP) est constitué d un itinéraire photographique où figure une quarantaine de points de prise de vue.

Plus en détail

Isotopie et ressources en eau en zone aride et semi-aride, Exemple du bassin de Meskala-Kourimat (Maroc)

Isotopie et ressources en eau en zone aride et semi-aride, Exemple du bassin de Meskala-Kourimat (Maroc) First International Conference on Saltwater Intrusion and Coastal Aquifers Monitoring, Modeling, and Management. Essaouira, Morocco, April 23 25, 2001 Isotopie et ressources en eau en zone aride et semi-aride,

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

PROJET Volta - HYCOS. STAGE DE FORMATION Décembre 2006 FORMATION EN HYDROMETRIE

PROJET Volta - HYCOS. STAGE DE FORMATION Décembre 2006 FORMATION EN HYDROMETRIE WMO / OMM PROJET Volta - HYCOS STAGE DE FORMATION Décembre 2006 FORMATION EN HYDROMETRIE ELEMENTS DE TOPOGRAPHIE NIVELLEMENT AVERTISSEMENT Ce document traite du thème de la topographie et du nivellement

Plus en détail

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France.

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France. SALMSON ÉQUIPE LA COMMUNE DE NESLE ET MASSOULT EN RÉSEAU RAMIFIÉ SOUS PRESSION. Mars 2007. C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau

Plus en détail

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Un territoire, une volonté Demande d Installation d un dispositif Ce document est à remplir par le pétitionnaire et à remettre à la Mairie du lieu où se situe l habitation.

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

Prise en compte des formations quaternaires dans les projets de grands barrages : exemple de la vallée du Drac Moyen

Prise en compte des formations quaternaires dans les projets de grands barrages : exemple de la vallée du Drac Moyen Prise en compte des formations quaternaires dans les projets de grands barrages : exemple de la vallée du Drac Moyen Guilhem DEVEZE Service Géologie Géotechnique Séance technique CFGI -16 mai 2013 Présentation

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG.

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET, Ce cile LE GUERN, Laurent LASSABATE RE et Herve ANDRIEU

Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET, Ce cile LE GUERN, Laurent LASSABATE RE et Herve ANDRIEU Apport de la mode lisation hydroge ochimique pour la compre hension de l impact d une de charge de de chets me nagers et industriels sur la qualite des eaux souterraines Yann LOTRAM, Be atrice BE CHET,

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Biblio: Fond scientifique: -La physique de la Terre solide, Larroque et Virieux. -Géophysique, Dubois et Diament. -La Terre interne, Brunet et al.

Biblio: Fond scientifique: -La physique de la Terre solide, Larroque et Virieux. -Géophysique, Dubois et Diament. -La Terre interne, Brunet et al. Géothermie à Soultz-sous-Forêt : application au programme de TS d après la formation PAF 2012/2013 «Géothermie et propriétés thermiques de la Terre» Marie Tromp Armelle Baldeyrou-Bailly Biblio: Fond scientifique:

Plus en détail

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5 Le présent document donne des informations sur les normes applicables à la construction ou la modification d une installation septique pour un usage résidentiel de six chambres à coucher ou moins et qui

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Direction territoriale Est Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Auteur: Marc GIGLEUX Date: mai 2014

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE WOIPPY (57) S.I.V.O.M. DE L'AGGLOMERATION MESSINE (57) CURAGE ET APPROFONDISSEMENT

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

LOCATIONS DE VACANCES CAMPINGS VILLAGES DE VACANCES

LOCATIONS DE VACANCES CAMPINGS VILLAGES DE VACANCES 2015 LOCATIONS DE VACANCES CAMPINGS VILLAGES DE VACANCES Holidays Accomodation CAMPSITES HOLIDAY VILLAGES Le sourire de vos vacances w w w. p e r i g o r d n o i r- v a l l e e d o r d o g n e. c o m Vous

Plus en détail

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale CETE de l'ouest DLRC d'angers Contexte général Broc Visite du 29 novembre 2012 La réunion s'est tenue avec M. Chevallier, maire de la commune. Le Maire est présent sur la commune depuis près de 70 ans,

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d

Plus en détail

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU Seine-Maritime CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU REGLEMENTATION APPLICABLE au titre du Code de l Environnement Articles R 214-1 à R 214-6 du code de l environnement relatifs à la nomenclature des opérations

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de construire s il y

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Faculté de génie Département de génie civil Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Rédigé par Sophie Bérard et Mélanie Trudel Supervisé par Robert Leconte, ing., Ph.D. Ce rapport a été

Plus en détail

Mercredi de l Info. Présentation du 16 avril 2014. Eau Géothermie Energie Environnement

Mercredi de l Info. Présentation du 16 avril 2014. Eau Géothermie Energie Environnement Mercredi de l Info Présentation du 16 avril 2014 Eau Géothermie Energie Environnement 1 SOMMAIRE 1. LES GRANDS PRINCIPES LES DIFFÉRENTES GÉOTHERMIES 2. LES ATOUTS 3. LES PROCÉDÉS 4. LES DOMAINES D APPLICATION

Plus en détail

état et perspectives Cinquantenaire AGSO Toulouse 26/28 Septembre 2014

état et perspectives Cinquantenaire AGSO Toulouse 26/28 Septembre 2014 Géothermie dans le grand Sud ouest : état et perspectives Cinquantenaire AGSO Toulouse 26/28 Septembre 2014 Plan 1 Les types de géothermie 2 Etat des lieux 3 Verrous et freins 4 Perspectives Plan 1 Les

Plus en détail

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1 Résumé La hausse continue du coût de l'énergie et la rareté de l'eau rendent plus complexe la gestion de l'eau dans les périmètres irrigués. Ainsi au cours des deux dernières décennies, le prix de l'énergie

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé. Plan de la présentation

Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé. Plan de la présentation 22 mai 214, présentation du rapport final à la Ville de Gaspé Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé Mélanie Raynauld 1, Morgan Peel 1, René Lefebvre 1, Heather Crow 2, John Molson

Plus en détail

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de MOISSIEU Schéma de gestion des Eaux Pluviales Août 2007 Sommaire 1. Typologie des problèmes liés aux E.P. :... 1 1.1. Ruissellements...

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail