HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2"

Transcription

1 IN SITU : MÉCANIQUE 2 HORLOGE ET MONTRE Réalisation : Toni Marin CNDP, le Département d Enseignement de la Generalitat de Catalunnya, 2000 Durée : 04 min 12 s Le film démarre par un historique chronologique des appareils de mesure du temps, du cadran solaire au cristal de quartz, en passant par les sabliers, horloges et montres. La nécessité d un avènement périodique pour mesurer le temps est clairement mise en évidence. Le document se poursuit par l étude technique du fonctionnement des différents composants de la montre ou de l horloge, alternant de manière claire et pédagogique animations et séquences en gros plan. Le film conclut sur la division en unités et sous-unités du temps.

2 DISCIPLINE, CLASSES ET PROGRAMMES Physique, 2 de : Le temps. Physique, 1 re S: Travail mécanique et énergie. Physique, T le S: Évolution temporelle des systèmes mécaniques. L évolution temporelle des systèmes et la mesure du temps. OBJECTIFS DE LA SÉRIE La série «In Situ» est une encyclopédie audiovisuelle des sciences et techniques adaptée au niveau scolaire, composée de courts films à caractères pédagogiques sur des sujets divers et variés. Ces films utilisent des aspects de la vie quotidienne, des aspects industriels, des études scientifiques et historiques ainsi que des animations courtes et claires pour présenter un sujet précis. OBJECTIFS DU FILM Sensibiliser à l évolution des appareils de mesure du temps. Montrer qu un événement périodique est à l origine de toute mesure du temps. Décrire le fonctionnement mécanique des montres et des horloges. Présenter le découpage du temps en unités et sous-unités. VOCABULAIRE Cadran solaire, sablier, horloge mécanique, montre à ressort, cristal de quartz, heure, minute, seconde, pendule oscillant, événement périodique, engrenage, ressort en spirale, énergie, échappement, régulateur. PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS Unités du temps. Systèmes oscillants. Événement périodique. Conversion énergie potentielle élastique / énergie cinétique. 2

3 DÉCOUPAGE DU FILM 00min 11s: Historique. Présentation chronologique de différents appareils de mesure du temps. 01min 35s: L événement périodique à la base de la mesure de l horloge est donné par le balancier. Précision et fiabilité. 02min 09s: Fonctionnement du ressort dans le cas de la montre. 02min 30s: L échappement. 02min 42s: Le régulateur. 03min 10s: Division en unités et sous-unités du temps. 3

4 SUGGESTIONS D EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE Évolution temporelle des systèmes mécaniques À utiliser en classe de T le S Le film peut servir d introduction à la grande partie Évolution temporelle des systèmes mécaniques pour montrer l intérêt et le souci constant de mesurer le temps et le relier aux phénomènes physiques périodiques. Il peut également introduire une étude des pendules oscillants avec des exercices appliqués à l horloge. Travaux dirigés À utiliser en classe de 1 re S En partant du film, le professeur peut lancer une séance de travaux dirigés mettant en œuvre l étude énergétique d une montre, avec des quantifications de conversion d énergie potentielle élastique du ressort en énergie cinétique de l aiguille de la montre. Le temps À utiliser en classe de 2 de L enseignant peut, à l aide du document, présenter son cours sur le temps, en développant les points de périodicité, de pendule oscillant et d unités. Le film peut introduire ou illustrer une séance d applications sur la mesure du temps ou une séance pratique sur le pendule. Pour les trois niveaux, 2 de, 1 re, T le Un texte historique peut être distribué après le visionnage pour lancer une séance d informations et de recherches (Internet, CDI ) sur l évolution des conceptions et des mesures du temps ainsi que sur le fonctionnement de l horloge ou de la montre (cf. Fiche élève). 4

5 FICHE ÉLÈVE Activité documentaire Objectifs: approfondir la connaissance sur l histoire des conceptions et des mesures du temps et motiver un travail de recherches. Les repères dans le temps Ils ont donné lieu à de nombreux calendriers basés sur des phénomènes astronomiques (jour, lunaison ) et ont été adaptés au cours des temps pour des raisons scientifiques, mais aussi politiques ou religieuses. On peut dire que les calendriers sont aussi des horloges. Mesure du temps et phénomènes astronomiques À partir de l observation des astres L astrolabe a été inventé par Hipparque (II e siècle av. J.-C.). Il sert à déterminer la hauteur du soleil, donc le moment de la journée correspondant, grâce à des tables astronomiques, et à déterminer la position des étoiles à une date donnée. À partir de l observation des ombres Des constructions architecturales furent érigées à partir d observations astronomiques définissant de longues durées ; les alignements de Carnac ( ans av. J.-C.) en sont un exemple. Le gnomon (qui signifie en grec: bâton) est un objet vertical dont sont déterminées les variations de l ombre, ce qui permet de connaître l inclinaison de l écliptique et, par suite, les saisons ou un moment de la journée. Il est l ancêtre du cadran solaire. Le premier cadran solaire mobile date du IV e siècle av. J.-C. (Inde). Mesure du temps et écoulement de fluides Les clepsydres sont des récipients à eau qui se vident ou se remplissent en un temps déterminé à l avance (selon la forme du récipient). Les premières horloges à eau datent du III e siècle av. J.-C. : la variation du niveau d eau commande certains mécanismes. Le flotteur anime un axe tournant faisant bouger un index ou un ensemble complexe pouvant comporter des automates. En 807, une horloge à eau et automates fut offerte à Charlemagne par le calife persan Haroun al-rachid. 5

6 Mesure du temps et phénomènes mécaniques périodiques Les premières horloges mécaniques apparaissent au XII e siècle. Le contrepoids devient moteur et les systèmes de régulation se perfectionnent peu à peu. La première horloge mécanique à échappement apparaît en Europe en 1283 (Londres). En 1488, Ludovic Sforza construit la première horloge miniature : la montre est née. En 1657, Huyghens (mathématicien hollandais) applique aux horloges un pendule chargé de régulariser leur marche; cette horloge prend le nom de pendule. Puis il fait fabriquer la première montre à ressort spiral, progrès décisif pour la précision. Ce n est qu à la fin du XVII e siècle que l Anglais Quare adapte l aiguille des minutes au centre de la montre. Des améliorations nombreuses sont apportées au cours du temps à ce type d horloges : 1771 : Breguet invente un système de remontoir et de remise à l heure 1896 : Premières montres au poignet 1917 : Cadran lumineux à radio lite supplantant les peintures au phosphore. Mesure du temps et phénomènes électriques 1933 : Première horloge à quartz oscillant (f = Hz) 1952 : Apparition de la montre électrique 1954 : Première horloge atomique 1959 : Apparition de la montre électronique 1968 : La montre à quartz analogique voit le jour 1970 : Apparition de la montre à quartz numérique à diodes luminescentes, puis à cristaux liquides. Des progrès constants ont été apportés depuis: montre à quartz sans pile, montre calculatrice, montre réceptrice de messages, montre embryonnaire qui s autorépare et s autoreproduit (D. Nlirge, Lausanne), etc. Mesure du temps et phénomènes atomiques L horloge atomique réalisée par le laboratoire primaire du temps et des fréquences de l Observatoire de Paris en 1995 atteint une précision qui permet un écart inférieur à 0,26 nanosecondes par jour. 6

7 7 Les horloges à césium Elles reposent sur l hypothèse que les fréquences de radiations correspondant aux transitions entre différents niveaux d énergie sont immuables. L étalon atomique comprend un résonateur atomique qui fournit la référence ultime et une partie électronique générant, à partir d un oscillateur à quartz à 5 MHz, un signal d erreur qui vient corriger en permanence la fréquence de l oscillateur à quartz, qui se trouve ainsi asservie à la fréquence de transition atomique. Autres types Des expériences sur les masers à hydrogène à rubidium ou à ions de mercure confinés sont en cours. Ces horloges sont cependant moins exactes (1 s en ans!). Définition légale de la seconde (depuis 1967) 1 seconde est la durée correspondant à vibrations de l atome de césium. Montres à quartz (piézo-électricité) Une pile alimente un circuit électronique (oscillateur électrique) contenant un cristal de quartz. Ce cristal, stimulé par un champ électrique, entre en résonance et est animé de vibrations mécaniques de hautes fréquences (de à oscillations par seconde). Il impose alors sa propre fréquence de vibration à l oscillateur électrique. Un diviseur de fréquence reçoit ces oscillations électriques régulières et les transforme en oscillations électriques de fréquence plus faibles. Ces oscillations électriques, de quelques hertz, commandent le circuit d alimentation d un micro moteur électrique qui actionne les aiguilles ou modifie l état électrique d un registre à mémoire qui commande l affichage numérique (module à cristaux liquides ou diodes électroluminescentes). Le choix d un quartz vibrant à Hz, en horlogerie, n a rien du hasard. En effet, les diviseurs de fréquence utilisés en électronique divisent la fréquence par deux. Cette fréquence de Hz, divisée 15 fois par deux, permet d obtenir la période d une seconde : = 215. Mécanismes à ressort spiral Les ressorts Le ressort spiral est constitué d une longue et mince bande métallique enroulée en spirale et résistant aux mouvements brusques. Le mécanisme comprend deux ressorts. Le premier fait osciller un

8 balancier: c est l oscillateur. Il se tend et se détend avec le mouvement du balancier. Le second ressort entraîne les aiguilles de la montre en rotation : c est l organe moteur. Il est tendu par le remontoir de la montre et lorsqu il peut se détendre, il entraîne les aiguilles de la montre. L échappement Au cours d une oscillation, l ancre libère, puis bloque à nouveau la roue d échappement. Lorsque la roue d échappement est libérée, l aiguille fait une fraction de tour toujours dans le même sens. Un système d engrenage permet de faire tourner au bon rythme l aiguille des heures et celle des minutes. C est l échappement qui fixe la base de temps et régule le mouvement des aiguilles. LIVRET RÉDIGÉ PAR YANN MELKI SCÉRÉN-CNDP, 2006

HISTOIRE LES GRANDES DATES DE L'HORLOGERIE

HISTOIRE LES GRANDES DATES DE L'HORLOGERIE HISTOIRE LES GRANDES DATES DE L'HORLOGERIE chasseur pasteur agraire Civilisations antiques - 5000-2500 - 800 1er siècle Moyen-age 800 / 900 Bâton de berger Gnomon égyptien Clepsydre chinoise Cadran solaire

Plus en détail

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar La mesure du temps I - Le temps : Notion difficile à percevoir, mais qui s écoule de manière inéluctable On sait perdre son temps On essaie de gagner du temps On peut aussi tuer le temps Mais: le toucher,

Plus en détail

Huygens et le ressort spiral Fiche professeur

Huygens et le ressort spiral Fiche professeur 1 er étage La mesure du temps x Huygens et le ressort spiral Fiche professeur Où? Cabinet des curiosités, 1 er étage Moins de vingt ans après l invention du pendule (-> voir fiche «Galilée et le pendule»),

Plus en détail

CALIBRES OMEGA CO-AXIAL DESCRIPTION ECHAPPEMENT CO-AXIAL REGLAGE OMEGA

CALIBRES OMEGA CO-AXIAL DESCRIPTION ECHAPPEMENT CO-AXIAL REGLAGE OMEGA CALIBRES OMEGA CO-AXIAL DESCRIPTION ECHAPPEMENT CO-AXIAL REGLAGE OMEGA Table des matières Page Lexique 3 Description de l échappement Co-Axial 5 Fonctions de l échappement Co-Axial 6 Avantages de l échappement

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) Quelques aspects de la mesure du temps

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) Quelques aspects de la mesure du temps X Physique et Sciences de l ingénieur MP 2011 Énoncé 1/14 ÉCOLE POLYTECHNIQUE CONCOURS D ADMISSION 2011 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) (Durée : 4 heures) L utilisation

Plus en détail

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m.

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m. La Mesure du Temps Unité de temps du Système International. C est la seconde, de symbole s. Sa définition actuelle a été établie en 1967 par la 13 ème Conférence des Poids et Mesures : la seconde est la

Plus en détail

s a v o i r c o mprendre transmet tre

s a v o i r c o mprendre transmet tre s a v o i r c o mprendre transmet tre V E N D R E F I D E L I S E R Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SEIKO sans jamais oser le demander Mécanique : la première montre bracelet mécanique

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

La mesure du temps. séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde des mois et des saisons.

La mesure du temps. séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde des mois et des saisons. Calendrier du XV e siècle représentant les 12 mois de l année et les travaux des champs correspondants. RMN (Domaine de Chantilly) / Ojéda séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde

Plus en détail

DM 1 : Montre Autoquartz ETA

DM 1 : Montre Autoquartz ETA Lycée Masséna DM 1 : Montre Autoquartz ETA 1 Présentation de la montre L essor de l électronique nomade s accompagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imposées à ces

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR LES MONTRES QUARTZ ANALOGIQUES ET MECANIQUES

INSTRUCTIONS POUR LES MONTRES QUARTZ ANALOGIQUES ET MECANIQUES INSTRUCTIONS POUR LES MONTRES QUARTZ ANALOGIQUES ET MECANIQUES Votre montre se classe dans un des six types de montres quartz analogiques et mécaniques ci-après. Avant d utiliser votre nouvelle montre,

Plus en détail

- affichage digital - aiguille

- affichage digital - aiguille . Lire l heure On peut lire l heure sur une horloge, un réveil, une montre à : - affichage digital - aiguille A) La lecture sur un système digital est très simple, il suffit de lire les nombres écrits

Plus en détail

JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR

JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS THE GERMAN WATCH FRANÇ AIS félicitations pour l achat d une montre junghans. ce qui débuta en 1861 à schramberg avec la fondation de la société, s est rapidement transformé

Plus en détail

Chronomètre Souverain Chronomètre à Résonance Tourbillon Souverain Sonnerie Souveraine

Chronomètre Souverain Chronomètre à Résonance Tourbillon Souverain Sonnerie Souveraine Chronomètre Souverain Chronomètre à Résonance Tourbillon Souverain Sonnerie Souveraine COLLECTION SOUVERAINE La haute sophistication des modèles de cette gamme avec leur remontage manuel à 40, 42 et 55

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières Physique Générale SYSTEME DE PARTICULES DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) TRAN Minh Tâm Table des matières Applications de la loi de Newton pour la rotation 93 Le gyroscope........................ 93 L orbite

Plus en détail

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée?

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Thomas Boyer-Kassem (Archives H. Poincaré, UMR 7117 : CNRS & Université de Lorraine) thomas.boyer@univ-lorraine.fr Cours de Préparation

Plus en détail

Design industriel : un pôle émerge dans l Arc jurassien

Design industriel : un pôle émerge dans l Arc jurassien LE JOURNAL DE LA RECHERCHE ET DU TRANSFERT DE L ARC JURASSIEN Le dossier ////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Design industriel : un pôle émerge dans l Arc jurassien

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Histoire d ordinateur

Histoire d ordinateur Histoire d ordinateur LES GRANDES DATES LES Inventeurs LES Inventions LES PROGRES APPORTES L EVOLUTION DES PRINCIPES TECHNIQUES Date : 1944 Inventeur : Howard Aiken Invention : ordinateur programmable

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

file:///volumes/tellus/homes/dhenin/15_gros_travaux_fini/my_cma...

file:///volumes/tellus/homes/dhenin/15_gros_travaux_fini/my_cma... À la bonne heure! file:///volumes/tellus/homes/dhenin/15_gros_travaux_fini/my_cma... À la bonne heure! JEAN-CLAUDE ARROUGÉ Libéré de la prédominance du ciel et du soleil, l'homme fabrique des instruments

Plus en détail

Magnitudes des étoiles

Magnitudes des étoiles Magnitudes des étoiles 24/03/15 Observatoire de Lyon 24/03/15 () Magnitudes des étoiles Observatoire de Lyon 1 / 14 Magnitude apparente d une étoile Avant la physique... Hipparque, mathématicien et astronome

Plus en détail

L Oyster Perpetual GMT-MASTER II

L Oyster Perpetual GMT-MASTER II L Oyster Perpetual GMT-MASTER II Oyster, 40 mm, acier GMT-MASTER II Lancée en 1955, la GMT-Master a été développée pour répondre aux exigences des pilotes de ligne. Dévoilée en 2005, la GMTMaster II s'est

Plus en détail

AM36.001 Slow Runner mouvement

AM36.001 Slow Runner mouvement COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉ MONDIALE - JUSTE À TEMPS POUR LE SALON BASELWORLD 2013, ANTOINE MARTIN CONFIRME SON ATTACHEMENT À L'AUTHENTICITÉ DU TEMPS AVEC SA NOUVELLE COLLECTION «SLOW RUNNER». ALPNACH,

Plus en détail

supports métalliques basse fréquence gamme "Polycal-Ressort" standard définition R P 3 5-4 1

supports métalliques basse fréquence gamme Polycal-Ressort standard définition R P 3 5-4 1 supports métalliques basse fréquence définition E V K J L D e Ød (x2) U G R M Ho série RP3 Isolateurs de vibrations basses fréquences à chargement vertical entièrement métallique. Endurance et fiabilité

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

MONTRES ANALOGIQUES FRANÇAIS

MONTRES ANALOGIQUES FRANÇAIS FRANÇAIS MONTRES ANALOGIQUES COURONNE VISSABLE [pour modèles à couronne vissable] Déblocage de la couronne 1 Tournez la couronne dans le sens anti-horaire jusqu à ne plus sentir la résistance du filetage.

Plus en détail

DÉCOUVREZ LA FABRICATION DES LEGENDAIRES MONTRES SUISSES

DÉCOUVREZ LA FABRICATION DES LEGENDAIRES MONTRES SUISSES DÉCOUVREZ LA FABRICATION DES LEGENDAIRES MONTRES SUISSES Avec un Maître-Horloger Suisse UNE PRODUCTION SWISS FINE TRAVEL Les découvertes disponibles chez Swiss Fine Travel en 2013 : - découvrez la fabrication

Plus en détail

C91/1 CHAPITRE 91 HORLOGERIE. Notes

C91/1 CHAPITRE 91 HORLOGERIE. Notes C91/1 CHAPITRE 91 HORLOGERIE Notes 1.Le présent chapitre ne comprends pas : a) les verres d horlogerie et les poids d horloge (régime de la matière constitutive) ; b) les chaînes de montres (n s 71.13

Plus en détail

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE)

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) Pierre Chastenay astronome Planétarium de Montréal Source : nia.ecsu.edu/onr/ocean/teampages/rs/daynight.jpg

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Reverso Gyrotourbillon 2. Introduction 6-8. Le tourbillon sphérique. La quête de la précision. La réserve de marche. Décoration horlogère

Reverso Gyrotourbillon 2. Introduction 6-8. Le tourbillon sphérique. La quête de la précision. La réserve de marche. Décoration horlogère Reverso Gyrotourbillon 2 Introduction 6-8 Le tourbillon sphérique La quête de la précision La réserve de marche Décoration horlogère Précision, étanchéité et révision 10-13 Précision Etanchéité Révision

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs

30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs 30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs But du Jeu : L Astrolabe, ce magnifique instrument astronomique et astrologique permet de représenter le mouvement des astres sur la voûte céleste. Les joueurs, en le

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Page

TABLE DES MATIÈRES. Page TABLE DES MATIÈRES Page RÉGLAGE DE L HEURE (SECOND FUSEAU) / DATE... 46 CHANGEMENT DE FUSEAU HORAIRE EN VOYAGE... 48 TABLEAU DES FUSEAUX HORAIRES... 49 AFFICHAGE DE L HEURE DANS LE MONDE... 50 AFFICHAGE

Plus en détail

LP 01. Echelle et mesure des longueurs, de l atome aux galaxies

LP 01. Echelle et mesure des longueurs, de l atome aux galaxies LP 01 Echelle et mesure des longueurs, de l atome aux galaxies Niveau : Seconde Prérequis : - Conversion d unité de longueur dans le système métrique - Thalès, puissance de 10 - Composition de l atome

Plus en détail

ONDES & ELECTROMAGNETISME

ONDES & ELECTROMAGNETISME ONDES & ELECTROMAGNETISME M. NICOLAS ondes mécaniques 10h ME, MT, GC H. TORTEL ondes électromagnétiques 10h ME, MT 2009 / 2010 Plan du cours 1. Domaines d application 2. Définitions et rappels 3. L oscillateur

Plus en détail

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ).

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ). Fiche 1 Exercice 1 : Dans un élevage de punaises, on trouve des individus de formes différentes (des œufs, des jeunes et des adultes) que l on a représentés ici dans le désordre. Numérote de 1 à 4 les

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

LA MESURE DE LA PRESSION

LA MESURE DE LA PRESSION LA MESURE DE LA PRESSION La mesure de la pression s effectue à l aide d un baromètre. Il s agit d un instrument permettant de repérer la pression de l atmosphère dans laquelle il se trouve et ses variations

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

Exercice 3 (3 minutes): Observe les différentes phases de développement de l élevage du papillon.

Exercice 3 (3 minutes): Observe les différentes phases de développement de l élevage du papillon. IA93/ EDAP/Sciences/Evaluations C3 Fiche enseignant Fiche CHAMP DISCIPLINAIRE : Unité et diversité du monde vivant COMPETENCE : L élève sait mettre en œuvre des connaissances portant sur des situations

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

HAR-1000 Méthodologie de l histoire de l art

HAR-1000 Méthodologie de l histoire de l art HAR-1000 Méthodologie de l histoire de l art Formation documentaire Deuxième partie : les bases de données Marianne Demers-Desmarais Septembre 2015 BIBLIOTHÈQUE DE L'UNIVERSITÉ LAVAL Plan de la présentation

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Modulaire. Précis. Efficace. www.stsindustrie.com

Modulaire. Précis. Efficace. www.stsindustrie.com Modulaire. Précis. Efficace. www.stsindustrie.com 2 STS: Solutions de Traitement de Surface STS: Solutions de Traitement de Surface Modulaire. Précis. Efficace STS vous offre des solutions sur mesure pour

Plus en détail

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels.

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. Cette partie est consacrée aux nombres. Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. L aperçu historique vous permettra

Plus en détail

Louis Moinet MAGISTRALIS Qui sera le premier homme à porter la lune à son poignet? Louis Moinet répond à cette question avec «Magistralis»

Louis Moinet MAGISTRALIS Qui sera le premier homme à porter la lune à son poignet? Louis Moinet répond à cette question avec «Magistralis» Louis Moinet MAGISTRALIS Qui sera le premier homme à porter la lune à son poignet? Louis Moinet répond à cette question avec «Magistralis» MAGISTRALIS est une pièce exclusive unique, à nulle autre pareille,

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS MANUEL D INSTRUCTIONS DIVISEUR SEMI-UNIVERSEL ET UNIVERSEL DE PRECISION Manuel d Instruction du Diviseur 1. Son ratio de roue est 40:1, e est à dire quand la poignée fait un tour, le mandrin gradué tourne

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

MESURE DE LA MASSE DE LA TERRE

MESURE DE LA MASSE DE LA TERRE MESURE DE LA MASSE DE LA TERRE Pour déterminer la masse de la Terre, inutile d essayer de la faire monter sur une balance, mais on peut la déterminer à l aide des lois de NEWTON et des lois de KEPLER.

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Le tensiomètre Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Un peu d'histoire C'est en 1628 que W. Harvey découvrit la circulation du sang. C'est pourtant seulement en 1730 que la pression

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

TP Détection d intrusion Sommaire

TP Détection d intrusion Sommaire TP Détection d intrusion Sommaire Détection d intrusion : fiche professeur... 2 Capteur à infra-rouge et chaîne de mesure... 4 Correction... 14 1 Détection d intrusion : fiche professeur L'activité proposée

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes Électricité statique Introduction L'électricité statique peut apparaître comme peu importante de nos jours en regard de l'électrodynamique mais cette dernière a été précédée historiquement par l'observation

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Présentation formations SPI/EEA

Présentation formations SPI/EEA ISIFC Présentation formations SPI/EEA Université de Franche-Comté U.F.R. Sciences et Techniques ISIFC Besançon UFR Sciences et Techniques Licence: icence Bac+3 années d étude Licence professionnelle (1

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Préliminaire : Observation et simulation de l évolution des ombres au cours de la journée

Préliminaire : Observation et simulation de l évolution des ombres au cours de la journée SEQUENCE 1 - LE MIDI SOLAIRE ET LA MERIDIENNE Préliminaire : Observation et simulation de l évolution des ombres au cours de la journée Durée : moments d observations et de tracés assez courts mais renouvelés

Plus en détail

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle?

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? SOMMAIRE 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? 3 Les principales missions du technicien en maintenance 4 Les compétence du technicien en maintenance 5 Le contenu de

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail