FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011"

Transcription

1 FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

2 INTRODUCTION: Philippe CHEY, Président du SYPEMI

3 SYPEMI Le Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier et de Facilities management Chiffres clés 20 entreprises adhérentes 20 millions de m 2 gérés Qui emploient salariés Charte professionnelle comportant 12 engagements

4 Modèles de construction de prix d une offre de Facilities Management Thierry Tabuteau, SYPEMI

5 PARAMETRES DE CHIFFRAGE 1) ECOUTE DU CLIENT: identification du contexte, des objectifs et des contraintes - STRATEGIE - FINANCES - MODE DE CONTRAT

6 PARAMETRES DE CHIFFRAGE 2) ANALYSE DES SOLUTIONS POSSIBLES Les économies potentielles suivent une courbe qui est fonction du niveau d acceptation du changement du Client et du mode de gestion actuelle Niveau d acceptation au changement Le modèle de réduction de coût le plus agressif est applicable dans le cas d un chiffrage sans aucune contrainte et où le Client est d accord pour reconsidérer la totalité de son processus. Courbe des économies réalisables Modèle actuel de gestion des Sv Gx Externalisée en FM Intégré Gestion de contrat pour compte Services Généraux internalisés

7 PARAMETRES DE CHIFFRAGE 3) STRUCTURATION DE L ORGANISATION - Internalisation - Externalisation

8 PARAMETRES DE CHIFFRAGE 4) ETUDE DES COÛTS - Benchmark - Appels d offres - Coûts salariaux - Frais Généraux - Frais connexes

9 IMPACT ECONOMIQUE POUR LE CLIENT 1) IMPORTANT DE CONSIDERER L IMPACT SUR LE COÛT TOTAL D OCCUPATION DES LOCAUX - Coûts Directs - Coûts Indirects

10 IMPACT ECONOMIQUE POUR LE CLIENT 2) VALEUR AJOUTEE DU FM INTEGRE - Stratégie - Maîtrise - Flexibilité

11 IMPACT ECONOMIQUE POUR LE CLIENT 3) LEVIERS DE REDUCTION DE COUTS - Leviers inhérent au contrat local - Leviers dépendant de paramètres extérieurs au contrat local

12 De l analyse de valeur à l analyse de prix Jean-Pierre DELFONDO, CDAF

13 Les enjeux de vos clients et des Directions achats Quelques chiffres : Aujourd hui, les achats de vos clients «industriels» ou les «sociétés de services» représentent 55 et 75% de leur chiffre d affaires 65 à 90% de l innovation est issu de leurs bases fournisseurs Plus de 80% du panel fournisseur est commun à toutes les entreprises du même secteur Le «turn over» des collaborateurs est en moyenne entre 15 et 35% par an dans les entreprises Ces tendances ne vont que s amplifier!

14 Attention, la sémantique peut cacher des situations différentes Les «achats» peuvent être impliqués à des niveaux différents L opérationnel => l approvisionnement Le support aux organisations et à la stratégie d entreprise => négociation Définition et contribution à la stratégie d entreprise => Cœur de métier $ Business Benefit Business Enabler Cost Focus NEGOTIATION Keep it running PO negotiation Purchasing Policy Secure delivery Secure production Caretaker LEVERAGE Here s what s wrong and how to fix it Preferred suppliers list Portfolio management Sourcing strategy RFQs Marketing Sourcing analysis Advisor to Business PARTNERING Leader for Business Where should we go and how do we get there? Make or Buy Portfolio management Marketing Sourcing Intelligence Worldclass strategic supplier list Worldclass strategic logistic Procurement => Cost reduction => Outsourcing => Make or Buy => Supply Chain Timeline

15 Les enjeux de vos clients et des Directions achats Quelques chiffres : Aujourd hui, les achats de vos clients «industriels» ou les «sociétés de services» représentent 55 et 75% de leur chiffre d affaires 65 à 90% de l innovation est issu de leurs bases fournisseurs Plus de 80% du panel fournisseur est commun à toutes les entreprises du même secteur Le «turn over» des collaborateurs est en moyenne entre 15 et 35% par an dans les entreprises Ces tendances ne vont que s amplifier!

16 M Porter - Les 4 constituantes et les impacts Les actionnaires Les Marchés Financiers Les Institutions Financières Les Banques Capital Market Organizational Product/Market Les organisations et structures de l entreprise Les réseaux formes ou informels de décision Administrations centrales, Gouvernements Social Les fournisseurs Les concurrents Les Clients Les collaborateurs Les familles et proches des collaborateurs Les partenaires sociaux Le corps social proche Les personnes du «bassin» économiques (commerçants, administration locales, politiques locaux..)

17 Les enjeux de vos clients et des Directions achats Nous sommes un des relais et un des acteurs de la gestion du changement pour la Direction Générale afin d assurer à l entreprise des avantages concurrentiels: Nous devons accompagner ou solliciter des opérations de Fusion & Acquisition Identification des opportunités commerciales ou technologiques Participation aux programmes de «Due Diligence» Contribuer aux programmes de synergies Nous devons nous assurer de la performance du compte d exploitation à travers: Des programmes de réduction de coût Des décisions de «Make or Buy» Du transfert dans les LCC (Pays à Coût Modérés) L accès à l innovation via le panel fournisseur Mise en place d alliance stratégiques Amélioration des process opérationnels Améliorer ou sécurisé le «Time to Market» Mise en place de politique de TCO et de gestion de cycle de vie Pilotage et mise en place de plan gestion de risque. Accompagner la direction générale dans la communication auprès des partenaires financiers et des actionnaires Tableau de bord et Balance score card Garantir et fiabiliser les données prévisionnelles

18 Les enjeux de vos clients et des Directions achats Comment cela se traduit-il? Le respect des prévisions Opération: les produits et services doivent être disponible en temps et en heure Financier: les performances trimestrielles doivent être conforme aux prévisions Budgétaire: les budgets dans les départements doivent être respectés et optimisés La flexibilité Industrielle: les «lignes de production» doivent être «multi-produits» et avoir un temps d utilisation maximum (i.e. 24 x 99,9%) Produits: en fonction des besoins, nous devons proposer le bon produit au bon moment Budgétaire: en fonction des évolutions marchés, les budgets sont ajustés en temps réel afin d assurer la performance financière souhaitée La performance économique relative par rapport à nos concurrents ou avec d autres industries Meilleur coût (TCO) Meilleure marge (Brute, Opérationnelle, Nette..) Meilleure part de marché Une gestion du risque contrôlé et mesuré

19 M Porter - Les 4 constituantes et les impacts Les actionnaires Les Marchés Financiers Les Institutions Financières Les Banques Capital Market Organizational Product/Market Les organisations et structures de l entreprise Les réseaux formes ou informels de décision Administrations centrales, Gouvernements Social Les fournisseurs Les concurrents Les Clients Les collaborateurs Les familles et proches des collaborateurs Les partenaires sociaux Le corps social proche Les personnes du «bassin» économiques (commerçants, administration locales, politiques locaux..)

20 La problématique sur les activités de Services Généraux La vitesse dans les opérations s accélère Les réorganisations Les fusions Le travail en mode projet et sur des «plateformes collaboratives» Les évolutions des réglementations et normes Le périmètre d intervention et d impact

21 L ensemble des critères à prendre en compte Sens d activaction des leviers Make &Buy Process Reingeniering TCO Global Régional National Panel Local Mutualisation & Productivité Evolutions & changements dans l entreprise

22 Donc, un enjeux réel sur La définition du TCO en fonction des enjeux stratégiques et la gestion dynamique du TCO de la mobilité et de la gestion du parc immobilier associé

23 De l analyse de valeur à l analyse de prix Frédéric GAUDIN, Directeur Associé - FACILITIS

24 LA VALEUR Valeur Objective se mesure entre objets Mathématiques : La détermination d une variable Musique : La durée d une note (absolue ou relative) Peinture : Le degré d intensité de la lumière Economie : Le prix Valeur subjective s apprécie suivant chaque sujet Philosophie : Une norme de conduite personnelle ou professionnelle : morale, éthique, sociale, politique, spirituelle, esthétique Psychologie : Le niveau du désir vis-à-vis d une solution 24

25 UNE SOLUTION DE VALEUR Objectivité Subjectivité Une solution a de la valeur si celle-ci peut-être objectivée Cette valeur se détermine & Une solution est de valeur si celle-ci répond à un désir Cette valeur s apprécie La valeur d une solution se construit dès l amont puis à chaque étape de sa mise en œuvre 25

26 LE CADRE DE LA DEMANDE Le besoin opérationnel Les contraintes techniques La nécessité sociale Les envies Cadre et substance de la demande client Les contraintes d organisation client Les contraintes achat et juridiques L évolutivité Les contraintes économiques 26

27 LA VALEUR DE L OFFRE Offre standard ou adaptée? Offre unique au client 100% adaptée au client Analyse de la valeur client : Organisationnelle Relationnelle Technique Sociale Humaine Culturelle Economique... Offre standard du prestataire 100% contrainte du client Offre juste 27

28 LES ÉTAPES DE CRÉATION DE VALEUR 7 étapes pour créer de la valeur : 1. L étude de faisabilité 2. La prescription 3. La consultation 4. L évaluation 5. Le dialogue et l accord 6. La mise en œuvre 7. La mesure de la performance 28

29 Cadre et substance de la demande client? 1 - L ÉTUDE DE FAISABILITÉ 1 Quel est le modèle d organisation / d externalisation le plus adapté au contexte actuel? Contexte social Contexte culturel Contexte organisationnel Contexte politique Contexte financier Contexte juridique Contexte conjoncturel 2 Quelles étapes sont préalables à l engagement d un appel d offres? Quelle organisation projet mettre en œuvre pour aboutir? Comment aider le chef de projet à être légitime sur l ensemble des sujets? Quel est le niveau de maturité du client pour intégrer ce changement? Quelles sont les étapes à retenir pour la mécanique d appel d offres? 29

30 2 LA PRESCRIPTION Cadre et substance de la demande client Le dossier d appel d offres Traduction d un accord interne : - Un niveau d ouverture - Un niveau de détail - Un niveau de d exigence 30

31 2 LA PRESCRIPTION AO peu décrit, trop ouvert Prix de méfiance Juste prix Confiance Valeur ajoutée forte Qualité de relation AO trop décrit trop fermé Prix de défiance Degré de qualité d un dossier d appel d offre 31

32 3 LA CONSULTATION 1. Une pré qualification des prestataires Cohérence de culture Nature de l expertise Pertinence de l expérience Visites de références similaires / client 2. Un délai de réponse raisonnable 3. Un temps d investigation sur site 4. Un temps d analyse adapté 32

33 4 L ÉVALUATION : LES CRITÈRES Critères relationnels Compréhension de la culture client, du contexte social, organisationnel et humain, Qualité de relation commerciale (expertise, visites sites ) Organisation de la dynamique relationnelle proposée, Adéquation d une structure de reporting à la relation, Maîtrise du risque client réglementaire, Capacité d'accompagnement du Client dans la mise en œuvre d'une démarche HQE Exploitation, Force de proposition sur les clauses du projet de contrat... 33

34 4 L ÉVALUATION : LES CRITÈRES Critère de progrès Utilisation avancée d outils technologiques permettant des gains de productivité, Présentation de solutions informatiques et pratiques susceptibles de professionnaliser l approche métier Critères de coûts Optimisation économique et maîtrise des coûts, Plan de progrès sur la durée du contrat, Mode de rémunération de la prestation, Proposition de maîtrise des coûts variables et transparence 34

35 4 L ÉVALUATION : LES CRITÈRES Critères techniques Compréhension du contexte opérationnel, Adéquation au cahier des charges, Maîtrise du métier, Qualité de la prestation et système de contrôle qualité, Engagement de résultats et indicateurs de performance, Engagement vis-à-vis du Développement Durable, Adéquation des outils et systèmes d information, Adéquation de la méthode et de l organisation pour chaque phase : démarrage, exploitation, amélioration, Références de la société sur des contextes similaires 35

36 5 LE DIALOGUE ET L ACCORD Dialogue = lien = liant Valeur Objective Valeur Subjective La soutenance L échange La construction d une relation L adaptation de l offre : L accord 36

37 6 LA MISE EN ŒUVRE Client Mise en œuvre L appropriation du site La connaissance client Le déploiement des processus Le calage des SI L édification du reporting : Collaboration Prestataire 37

38 7 LA MESURE DE LA PERFORMANCE Evaluation Objective Mesurer Vérifier le respect de l engagement Identifier les sources de progrès Prendre des décisions Partager, partager et partager : S ajuster et évoluer Evaluation Subjective 38

39 CONCLUSION La valeur d une offre se crée : A chaque étape de la démarche, Le plus en amont possible, Avec un dossier technique solide En bâtissant mutuellement un cadre de relation basé sur le respect et la confiance Le «juste» prix est la résultante de l «entente» de l ensemble de ces composantes 39

40 Mesure de la création de valeur Joël MARIAS, Arseg

41 LES CHIFFRES CLES DE L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL 2011 (exercice 2010)

42 Répartition coût global Répartition du coût d un poste de travail (en %) Répartition des postes de charges (en HT/m²*/an) 100% Services 8% Equipements & Moyens 7% Management 3% 90% 80% 70% 288,1 60% Exploitation 17% Immobilier 52% 50% 40% 93,0 Taxes 14% 30% 20% 10% 0% 74,4 41,6 37,9 14,1 Source : ARSEG 2011 *m² locatif figurant sur le bail

43 Le poste de travail Coût moyen d un poste de travail en 2011 : * *Calculé à partir du coût du poste de travail BRA 2011 (Exercice 2010) - Sont exclus de ce montant les postes budgétaires suivants : Voyages d affaires, Restauration, Bureautique, Flotte automobile, Téléphonie mobile, Documentation générale et technique. dont part du coût lié aux m² : + de 65 %* *Inclus les loyers, les assurances et les taxes Source : ARSEG 2011

44 Coûts des Services à l immeuble/occupant Coût moyen sur l exercice 2010 en HT/m²/an FM Multitechnique : ~63 /m² FM Multiservice : ~109 /m² Management : ~14 /m² /m²/an ,3 21, ,0 17,6 16, ,8 14,2 13,0 14,1 10 8,9 7,3 7,3 7,2 5,6 5 0 Energies & Fluides Maintenance Travaux Sécurité Sûreté Propreté Reprographie Courrier Téléphonie fixe Fournitures Archivage Accueil Courses Déménagements Management Source : ARSEG 2011

45 FM et Création de valeur : le point de vue du DET* *Directeur de l Environnement de Travail

46 Le point de vue du DET Le recours au FM implique des acteurs multiples et une gestion à plusieurs niveaux. Il nécessite un pilotage adapté pour que les différentes parties prenantes (externes et internes) contribuent à la performance globale du projet.

47 Le point de vue du DET Chaque entreprise est régie par des habitudes, des codes, une culture qui lui sont propres. Pour être performant le FM doit savoir s adapter et s intégrer pour pouvoir répondre aux besoins de ses occupants.

48 Le point de vue du DET Conciergerie, crèche d entreprise, espaces détentes Le bien être au travail est une préoccupation grandissante dans les entreprises. La création de valeur ne peut se réduire à un coût. La qualité et l environnement de travail sont aussi générateurs de performance.

49 MERCI DE VOTRE ATTENTION

50 La valeur attendue est-elle au rendez vous? Bernard Delbourg, Directeur Immobilier IBM France et Benelux

51 QUESTIONS/ REPONSES

FABRICANT D ECONOMIES. Facility Management Optimisation des Coûts

FABRICANT D ECONOMIES. Facility Management Optimisation des Coûts 2014 FABRICANT D ECONOMIES Facility Management Optimisation des Coûts Sommaire Page 3 Page 4 Page 5 Page 9 Page 11 Notre cabinet Démarche d Optimisation Immobilière Le Facility Management Les principales

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Mathieu de Saint Albin I Bruno Montigny I Jean Marie Guillet I Alexis Trochu Paris, mars 2012 Vos questions? Problématiques associées à la chaîne de

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Facility Management Une organisation à votre service

Facility Management Une organisation à votre service Facility Management Une organisation à votre service Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Sommaire Le FM, au service de votre stratégie page 4 Une organisation à votre service page

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Club Supply Chain et distribution

Club Supply Chain et distribution Club Supply Chain et distribution Fabrice Lajugie de la Renaudie Association des diplômés de Reims Management School 91 rue de Miromesnil 75008 Paris http://www.rms-network.com Sommaire Constats 3 composantes

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS Une enquête auprès des DAF et dirigeants de l industrie en France Paris, le 20 octobre 2010 Olaf de Hemmer International Business Manager Purchasing Department 16,

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Rapport d audit interne

Rapport d audit interne Exercice social clos au 31/12/2004 Rapport d audit interne du Président du Conseil d administration de la Compagnie Financière de Deauville en application de l article 117 de la loi n 2003-706 du 1 er

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

à Temps Partagé au service des TPE et PME

à Temps Partagé au service des TPE et PME Un Responsable Informatique et Services Généraux à Temps Partagé au service des TPE et PME NOTRE METIER Accompagner et gérer le quotidien des entreprises et des salariés Sollicités de toutes parts, dans

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

A. Le contrôle continu

A. Le contrôle continu L audit d achat est une action volontaire décidée par l entreprise avec pour objet d apprécier la qualité de l organisation de sa fonction achats et le niveau de performance de ses acheteurs. L audit achat

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement Ministère de l Industrie l et de la Technologie ---*** ***--- tariat d Etat à la Technologie Secrétariat d LES SIC DANS LE SECTEUR PUBLIC : ETAT DES LIEUX, DÉFIS ET ORIENTATIONS Infrastructures IT et approvisionnement

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Quels outils pour prévoir?

Quels outils pour prévoir? modeledition SA Quels outils pour prévoir? Les modèles de prévisions sont des outils irremplaçables pour la prise de décision. Pour cela les entreprises ont le choix entre Excel et les outils classiques

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Gouvernance & Influence des Systèmes d Information. 2 Décembre 2014

Gouvernance & Influence des Systèmes d Information. 2 Décembre 2014 Gouvernance & Influence des Systèmes d Information 2 Décembre 2014 Sommaire Contexte Economique, Technologique & Sociétal Professionnalisation de la DSI Gouvernance des Systèmes d Information Influence

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Vous avez investi dans une entreprise et vous vous posez 4 questions essentielles

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile.

Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile. Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile. Financement et gestion de flotte automobile. Optez pour le sur-mesure avec Volkswagen

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE DU 14 OCTOBRE 2014. Gestion de Patrimoine Immobilier approche par les coûts

JOURNEE TECHNIQUE DU 14 OCTOBRE 2014. Gestion de Patrimoine Immobilier approche par les coûts JOURNEE TECHNIQUE DU 14 OCTOBRE 2014 Gestion de Patrimoine Immobilier approche par les coûts Gestion analytique des contrats d exploitation maintenance L exemple du Conseil Régional Languedoc Roussillon

Plus en détail

Auditer son environnement Telecom Un des fondements du projet TEM

Auditer son environnement Telecom Un des fondements du projet TEM Auditer son environnement Telecom Un des fondements du projet TEM Sommaire Introduction... 3 Les éléments internes essentiels à auditer... 4 Le dimensionnement de l infrastructure... 4 Les factures...

Plus en détail

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance»

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» «La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» FANAF 2014 Ouagadougou www.theoreme.fr Présentation Max de Font-Réaulx Président de la société Théorème (www.theoreme.fr)

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

Les schémas directeurs SI par la pratique IAE Paris Alumni Club Management des SI

Les schémas directeurs SI par la pratique IAE Paris Alumni Club Management des SI Les schémas directeurs SI par la pratique IAE Paris Alumni Club Management des SI Jean-Claude Bernardon EBC Business Consulting Managing Director Mail: jean-claude.bernardon@edifixio.com Mobile: 06 22

Plus en détail

Gestion de Projet 11 - PMI. Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494. Gestion de Projet Cours PMI

Gestion de Projet 11 - PMI. Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494. Gestion de Projet Cours PMI 11 - PMI Gestion de Projet Contact: Yossi Gal, yossi.gal@galyotis.fr, Téléphone: 06 8288-9494 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 - How the customer explained it 2 - How the project leader understood it 3 - How the

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

«Quelle solution paie pour votre organisation?»

«Quelle solution paie pour votre organisation?» «Quelle solution paie pour votre organisation?» Internalisée, externalisée, assistée Choisir sa solution paie en fonction de son organisation ou Adapter son organisation à sa solution paie? Quels sont

Plus en détail

Conseil, stratégie, organisation,

Conseil, stratégie, organisation, Le pôle Ingénierie des flux Notre vocation : Vous faire bénéficier de notre expertise afin d améliorer la performance de vos organisations pour accroitre la satisfaction de vos clients tout en optimisant

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch 2 Chapitre Notre entreprise Sous-chapitre (s) Georges Renaudet Responsable du service informatique g.renaudet@retraitespopulaires.ch

Plus en détail

Enquête ITIL et la performance en entreprise 2007 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY

Enquête ITIL et la performance en entreprise 2007 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY Enquête ITIL et la performance en entreprise 0 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY CONTEXTE L enquête «ITIL et la gestion de la performance en entreprise» 0 de Devoteam Consulting a permis de recueillir 1

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source

Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source Open Source, Mythes & Réalités La création de valeur grâce aux technologies Open Source 30 Mars 2011 jean-francois.caenen@capgemini.com Chief Technology Officer Capgemini France Une nouvelle vague d adoption

Plus en détail

Shift Expectation. Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels.

Shift Expectation. Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels. + Shift Expectation + Notre ambition est de vous faire changer d opinion sur le conseil en vous démontrant des résultats concrets et opérationnels. + Notre vision: Un service sur mesure et sans couture.

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Références Consultant : Eric Pradel

Références Consultant : Eric Pradel Références Consultant : Eric Pradel Stratégie 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Société de conseil en management Définition de la stratégie

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement

Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement Code DSI 2009 Bâtissons une planète plus intelligente Un environnement L environnement changeant &

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Octobre 2012. Environnement de travail Quel modèle d externalisation dans votre entreprise?

Octobre 2012. Environnement de travail Quel modèle d externalisation dans votre entreprise? Octobre 2012 Environnement de travail Quel modèle d externalisation dans votre entreprise? Sommaire Préambule 4 Enseignements clés de l étude 5 Méthodologie de l étude 6 1. Etat des lieux 7 2. La démarche

Plus en détail

Pour une innovation productive

Pour une innovation productive Pour une innovation productive Par Didier Givert, Directeur Associé de PRTM Et Jean-Marc Coudray, Directeur Général de PlanView France Mots clés : Gestion de Portefeuille, Gouvernance informatique, Pilotage

Plus en détail

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Attention! Seules les côtes + et ++ désignent des domaines satisfaisants de la gestion et les véritables points forts de l entreprise. La côte +/-

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services»

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Secteur non marchand FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Comptes-rendus des groupes de travail du 15 septembre et 24 septembre 2009 KPMG Entreprises Isabelle Le Loroux Associée KPMG Entreprises

Plus en détail

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Michel Viala MV Consulting Dave Cutler Synoptique Changement Changement de type 2 : - Structure - Organisation - Process - Culture - Accompagnement

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Mission PSP Management

Mission PSP Management Mission Fondée en 2013, PSP Management Purchasing Sustainable Performance est une société de conseil qui développe une spécialisation forte et une logique d'excellence sur la fonction Achats: Audit et

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport. Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I.

Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport. Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I. Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I.D et proposition Le contexte Une absence de concurrence «réelle» lors de la procédure

Plus en détail

RENAULT CONSULTING OFFRE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT. Notre raison d être : partager notre expérience avec nos clients. 01/2014

RENAULT CONSULTING OFFRE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT. Notre raison d être : partager notre expérience avec nos clients. 01/2014 Notre raison d être : partager notre expérience avec nos clients. Une expérience acquise avec l Alliance Renault-Nissan et dans différents secteurs d activité, nous permettant d améliorer la performance

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

Synthèse de notre offre. Page 1

Synthèse de notre offre. Page 1 Synthèse de notre offre Page 1 Notre cabinet Nous vous accompagnons sur plusieurs thématiques 99 Advisory conseille les équipes dirigeantes du monde financier dans leurs prises de décisions et dans la

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

Stratégie de rémunération

Stratégie de rémunération CONSULTING Offre Conseil RH Stratégie de rémunération La stratégie de rémunération est un facteur de stabilité et de performance de l'entreprise. GFI Consulting vous accompagne en mettant en cohérence

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail