LE REPORTING DES RISQUES COMMENT RELEVER LE DÉFI?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE REPORTING DES RISQUES COMMENT RELEVER LE DÉFI?"

Transcription

1 LE REPORTING DES RISQUES COMMENT RELEVER LE DÉFI? Axelle Ferey - Christophe Pessault Conférence IFE Reporting sous AIFM Luxembourg, 3 juillet 2014

2 Agenda Le reporting en matière de risque sous AIFM En pratique, que faire? Actifs dits liquides Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 2

3 Le reporting en matière de risque sous AIFM Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM

4 INTERNE Le reporting en matière de risque sous AIFM - Overview EN CHARGE DESTINATAIRES SUPPORTS CLÉS RÉFÉRENCE Senior Management Profil de risque de l AIF (inclus limites) Art AIFMD Art. 39 CDR Art. 44 CDR Fonction permanente de risque Board de l AIFM RMP de l AIFM Art. 40 CDR Art. 47 CDR Rapports de risques internes (produit de façon interne ou avec l aide d un prestataire de services spécialisé) pour documenter l identification, la mesure, et la gestion de tous les risques auxquels les AIFs gérés sont ou sont susceptibles d être exposés Art. 39 CDR Art. 45 CDR Due diligences documentées Art. 18 CDR Art. 19 CDR Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 4

5 EXTERNE Le reporting en matière de risque sous AIFM - Overview EN CHARGE DESTINATAIRES SUPPORTS CLÉS RÉFÉRENCE Fonction permanente de risque Investisseurs Profil de risque de l AIF Art. 15 Art. 39 CDR AIFM Investisseurs Prospectus de l AIF (description de la gestion du risque de liquidité - description de comment et quand les arrangements spéciaux pour la gestion de la liquidité seront communiqués, le profil de risque de l AIF, les systèmes de gestion des risques de l AIFM) Rapports annuel Art. 23 Art. 22 Rapport d activité (overview de l activité d investissement, de la performance de l AIF, de tout changement matériel concernant l information divulguée dans le prospectus et pas déjà présente dans les états financiers, des principaux risques de l AIF) Art. 105 CDR Rapports réguliers aux investisseurs*(% d actifs de l AIF soumis à des arrangements spéciaux Nouveaux arrangements pour gérer la liquidité: notifications Profil de risque de l AIF et mesures pour évaluer la sensibilité du portefeuille aux principaux risques Si les limites ont été dépassées, une description des circonstances et des mesures de remédiation prises Changements dans les systèmes de gestion de risque et impact anticipé sur l AIF et les investisseurs. Pour les AIF utilisant le levier, tout changement dans le niveau maximal de levier et le montant du levier calculés avec la méthode du gross et celle du commitment.) * A insérer aux rapports périodiques aux investisseurs tels que prévus par les documents constitutifs de l AIF ou en même temps que le prospectus et au minimum quand le rapport annuel est mis à disposition. Art. 23 Art. 108 CDR AIFM Régulateur RMP de l AIF Risk Management process et techniques (tout changement matériel) Annexe IV (profil de risque de l AIF avec un focus sur le profil de risque de marché et risque de liquidité arrangements pour gérer la liquidité résultats des stress tests système de RM) Art. 16 Art. 46 CDR Art. 41 CDR Art. 24 Art. 110 CDR Art. 111 CDR Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 5

6 Le Reporting en matière de risque sous AIFM Annexe IV Critères de fréquence Semestriel (si entre le plafond et 1 Md ); Trimestriel (si AUM > 1 Md ); Trimestriel lorsque les actifs illiquides et les AUM > 500M ; Annuel si non spéculatif dans une société non cotée. 301 champs à remplir au niveau du gestionnaire et de la notice annuelle* Champs d'identification; Exposition et concentration principale; Chiffres de risque; Principales catégories d'actifs utilisés; Activités de trading. * Certains en fin de période / Certains sur une base historique Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 6

7 Recherche de données Le Reporting en matière de risque sous AIFM Process REFORMATAGE ENRICHISSEMENT CONTROLES DE QUALITE $ GESTION DES DONNÉES ENVOYER AU REGULATEUR AIFM OUTIL DE REPORTING CSSF DEPOSITAIRE PRIME BROKER GESTIONNAIRE ADMINISTRATION CENTRALE DEPARTMENT RISQUE Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 7

8 En pratique, que faire? Actifs dits liquides Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM

9 Historical RP Risk Profile of AIF Le Reporting des risques dans l Annexe IV Pour être efficace, il convient d intégrer les exigences en matière de données de risque nécessaires à remplir les sections risque de l Annexe IV dès la phase de conception. BLOCK FIELD SPECTRUM DESCRIPTION DATA NEEDED DATA SOURCE APPLICABLE FOR NON-TRADABLE ASSETS MODELLING REQUIRED IRR Cash Flow Projections Portfolio Manager YES (YES) CS01/DV01/ Delta/Vega + repartition into buckets Portfolio positions, yield curves/termsheets etc. Admin/Broker NO YES , 302 VaR Portfolio Positions (e.g. contract size, strike price, maturity date etc.) Admin NO YES CCP/Regulated Market/Repos/Cash Collateral Portfolio Positions+ related information on Counterparty Admin NO NO Counterparty (BIC codes etc.) Portfolio Positions, (BIC of counterparties codes etc.) Admin/Counterparty NO NO Liquidity (Asset and Liability side) Portfolio Positions + investor profiles Admin/PM/GP YES NO 218 Total number of open positions Portfolio Positions Admin NO NO Stress Tests Portfolio Positions Admin YES YES Leverage Portfolio Positions Admin NO YES TOTAL DES CHAMPS CONCERNÉS: 28% Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 9

10 Exemple concret - Annexe IV RISK MEASURE TYPE RISK MEASURE VALUE RISK MEASURE DESCRIPTION Leverage - Sum of Notionals % AIFMD Leverage still to be implemented - the shown value is the Gross Leverage - SON IRR % Expected annual investment return/irr in normal market conditions. CS Dollar change in the Portfolio NAV if credit spreads rise by 1 basis point. Net CS01 value for bucket < 5 years Net CS01 value for bucket 5-15 years Net CS01 value for bucket > 15 years - Dollar change in the Portfolio NAV if credit spreads of securities with maturity less than 5 years rise by 1 basis point. (input parameters: Floating leg, Fixed leg, rates, issuer information,, Maturity, Yield curves) Dollar change in the Portfolio NAV if credit spreads of securities with maturity between 5 and 15 years rise by 1 basis point. Dollar change in the Portfolio NAV if credit spreads of securities with maturity greater than 15 years rise by 1 basis point. DV Dollar change in the Portfolio NAV if yield curves rise by 1 basis point. Net DV01 value for bucket < 5 years Net DV01 value for bucket 5-15 years Net DV01 value for bucket > 15 years - Dollar change in the Portfolio NAV if yield curves of securities with maturity less than 5 years rise by 1 basis point. (input parameters: Maturity date, Coupon, Callabilty properties, Dollar change in the Portfolio NAV if yield curves of securities information, with maturity Rating, between Yield 5 curves) and 15 years rise by 1 basis point. Dollar change in the Portfolio NAV if yield curves of securities with maturity greater than 15 years rise by 1 basis point. Net Equity Delta Dollar change in Portfolio NAV if all equities rise by 1%. Vega Exposure Dollar change in portfolio NAV if the implied volatility of securities rise by 1%. Vega Exposure at markets 10% lower - The Vega exposure with market 10% lower. Vega Exposure at markets 10% higher - The Vega exposure with market (input 10% higher. parameters: Model data, detailed position information) Net Commodity Delta - Dollar change in portfolio NAV if commodity prices rise by 1%. Net FX Delta - Dollar change in portfolio NAV if FX rates rise by 1%. VaR % E.g. Calculated using the Pricing algorithm suggested by ISDA Using standard bond pricing methods (e.g. DCF) Obtained through a risk model Threshold value such that the probability that the mark-to-market loss on the portfolio over the given time horizon exceeds this value is the given probability level. VaR Calculation Method Code Type CARLO Scenarios are generated from a log-normal distribution and revaluing all positions in a portfolio for each trial Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 10

11 Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM

12 Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Risques opérationnels, un élément clé à appréhender et à reporter Le concept de criticité Vulnérabilité, dispositif de maîtrise et cotation du risque Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 12

13 Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Autres risques, exemples et mesures TYPE DE RISQUE LIMITE QUALITATIVE EN PLACE? LIMITE QUANTITATIVE EN PLACE? COMMENTAIRE Risque de marché Y Y Risque de crédit N N Niveau des taux d intérêts et du taux sans risque impacte l évaluation Impactent également la performance des sociétés cibles, de même que le niveau d inflation N/A dans le cas d un fond de PE non leveragé au niveau de l AIF et investissant uniquement en equity Toutefois, les évolutions au niveau du marché du crédit pourront avoir un impact au niveau des résultats et des cash flow des sociétés cibles, à monitorer Pour des fonds de PE fermés, pas de risque de liquidité côté passif Côté actif, risque limité. Risque de liquidité Y N Toutefois, le risque de liquidité est surtout marqué au moment de l exit et les sorties doivent être adéquatement planifiées et l état du marché en matière de liquidité, monitoré de près (analyses de transactions comparables de structures cotées et non cotées, multiples etc). Capital calls en phase d investissement: risque qu un investisseur fasse défaut au moment d un appel de fonds. Risque de contrepartie Y Y Risque lié à l utilisation d instruments dérivés, dont instruments de couverture à terme Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 13

14 Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Cas pratique Fonds énergies renouvelables ID CATEGORY THEME DESCRIPTION RATIONALE INHERENT PROBABILITY REPUTATIONAL IMPACT OPERATIONAL IMPACT LEGAL IMPACT FINANCIAL IMPACT CRITICALITY 1.1 Technology risk Reliability & bankability Plant proves not to be working correctly; project is not approved for financing The technology is not reliable; the track record not strong enough; negative technical due diligence Technology risk Reliability & bankability : controls/mitigation factors Technical due diligence; market intelligence; track record Technology risk Reliability & bankability : after corrective actions Operational risk Localisation/engineering Refusal from local constituencies; reversal of authorizations granted; strikes/blockades 2.3 Operational risk Theft/Plant damage Accidental or intentional destruction, vandalism, theft Environmental group may object to the construction of the plant; local authorities reverse a previously granted approval, etc. Certain items of the plants (eg PV modules) can be removed. Environmental group may object to the construction of the plant, etc Operational risk Fraud risk Risk of fraud over the valuation of underlying asset or the financing of these assets Risk of financing without real assets to finance/influence on valuation Operational risk Grid reliability risk Lack or interruption of grid connection Instable power network nationally or locally; glitches with plant connection to the grid, etc Operational risk Grid reliability risk : controls/mitigation factors Preliminary analysis on grid capabilities; interviews with local grid managers; due diligence on connection points/capacity; etc Regulatory and legal risks Authorisation risk Withdrawal of any authorisations to operate the plant The authorisation process at the time of construction may have been inaccurate or the operation of the plant may not abide by the laws and regulations Market risk Financing risk Financing may not be available or terms may be or become costly Financial markets may be instable from time to time Market risk Financing risk : controls/mitigation factors 4.2 Market risk Electricity rates risk 4.2 Market risk Electricity rates risk : controls/mitigation factors Hedging strategies may be implemented. Alternative funding may be available Revenues may be negatively impacted by a reduction in electricity rates Sale prices for grid-connected plants are relatively inelastic; electricity is normally sold at regulated rates 4.3 Market risk Valuation risk The value of the assets may be reduced The market value of the assets is highly dependent on interest rates and demand for those assets Market risk Valuation risk : controls/mitigation factors Interest rates can be fixed and/or risk can be hedged Market risk Valuation risk : after corrective actions Market risk Leverage risk Increase of losses due to the use of leverage The sub-fund may leverage its capital by borrowing directly at Fund level up to 100% of the Total Commitment of the sub-fund, for investment purposes Market risk Leverage risk : controls/mitigation factors No leverage through derivatives, close monitoring of leverage level Market risk Leverage risk : after corrective actions 5.1 Credit risk Counterparty default Exposure to the creditworthiness of its business counterparties Ability to trade and generate revenues is dependent upon contractual arrangements Credit risk Counterparty default : after corrective actions Liquidity Risk Asset liquidity The value of the assets that can be realised may be materially different from acquisition costs Assets may not be sold in the expected timeframe and at the expected values Liquidity Risk Asset liquidity : controls/mitigation factors Focus on cash flow generation Liquidity Risk Asset liquidity : after corrective actions Liquidity Risk Liability risk Mismatching asset/liability profile Assets are relatively illiquid while liabilities may have different duration Liquidity Risk Liability risk : controls/mitigation factors Focus on cash flow generation; maintain a reserve liquidity; manage overall duration Liquidity Risk Liability risk : after corrective actions Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 14

15 Actifs de type private equity et real estate: pistes de réflexion et case study Exemples de rapports de risque Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 15

16 Questions? Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 16

17 Contacts Copyright Arkus Financial Services Conférence IFE Reporting sous AIFM Page 17

18

QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LA DISTRIBUTION ET LA GESTION TRANSFRONTALIÈRE DE FONDS ALTERNATIFS?

QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LA DISTRIBUTION ET LA GESTION TRANSFRONTALIÈRE DE FONDS ALTERNATIFS? QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LA DISTRIBUTION ET LA GESTION TRANSFRONTALIÈRE DE FONDS ALTERNATIFS? Jeudi, 18 juin 2015 8h15 10h15 Swissotel Métropole Genève En partenariat avec le GSCGI 1 Sommaire Bienvenue

Plus en détail

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège SWAPS Lionel Artige HEC Université de Liège Swaps 5 types de swaps par ordre d importance sur les marchés financiers : Swaps de taux (interest rate swaps) Swaps de devises (currency swaps) Swaps de crédits

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz Solvency II : la compliance modulaire Ary Elbaz Sommaire SIX et la réglementation : notre engagement Solvency II : approche de SIX Financial Les types de données impactés Des offres modulables pour répondre

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

Examen Final. Indications

Examen Final. Indications DANS LE SECTEUR BANQUE-ASSURANCE NOM : MATRICULE : PRENOM : Examen Final Problèmes Indications Veuillez respecter les indications suivantes: 1. Vous avez 3 heures à disposition 2. Veuillez vérifier que

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Can operational planning decrease distribution costs? - La gestion prévisionnelle pour diminuer les coûts de distribution?

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

BNP Paribas Investment Partners

BNP Paribas Investment Partners FOR PROFESSIONAL INVESTORS BNP Paribas Investment Partners Conférence téléphonique - Gestion obligataire Jeudi 4 juillet 2013 2 Eurozone Fixed Income Performances à fin juin 2013 Eurozone main bond indices

Plus en détail

et financement de projets

et financement de projets Atelier 15 Développement du raffinage et financement de projets Peut-on encore financer l industrie du raffinage en Europe? Régis Collieux Senior Oil Analyst Due Diligence & Market Intelligence 1 Quelles

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Disclaimer This document is meant for information

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Le 23 janvier 2004 Document : 204016 Monsieur Allan Brender Directeur principal Division de l actuariat, Secteur de la réglementation Bureau

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

FUND RISK MANAGEMENT Monthly Report

FUND RISK MANAGEMENT Monthly Report FUND RISK MAGEMENT Umbrella AMM Finance Sicav Net Asset Value 11,832,35536 FUND ID Fund name AMM Finance Sicav Sub-fund name Amazone Euro Fund ISIN LU0248849613 Currency EUR Benchmark - FUND RISK PROFILE

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

Accréditation d une activité CPD organisée par un organisateur de formations agréé

Accréditation d une activité CPD organisée par un organisateur de formations agréé Accréditation d une activité CPD organisée par un organisateur de formations agréé Rappels : annexe 1. Objectif : un organisateur de formations accrédité CPD souhaite obtenir de l IA BE, l accréditation

Plus en détail

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board 1 L élaboration de la norme IPSAS 32 Objectif : traitement comptable des «service concession arrangements»

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

De la théorie à la pratique

De la théorie à la pratique De la théorie à la pratique Retour d expérience sur la mise en œuvre d un programme de Data Protection Septembre 12, 2014 Olivier Goffard Head of Group Compliance & Ethics Euroclear Group 1 Euroclear,

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations Conférence Bales II - Mauritanie Patrick Le Nôtre Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations AGENDA Le positionnement et l approche de SAS Notre légitimité dans les

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation.

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation. Présentation Optimiser la gestion d un portefeuille obligataire Dans un contexte de rendements historiquement bas, RMG propose une stratégie de gestion de portefeuilles obligataires permettant d améliorer

Plus en détail

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret 1 Contenu 1. Gouvernance de la gestion de risques dans le Groupe AXA 2. AXA Canada - Structure organisationnelle de la gestion de risques

Plus en détail

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR CORPORATE EVENT NOTICE: Emission avec maintien du droit préférentiel de souscription, d obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles assorties de bons de souscription d action («OCABSA») -

Plus en détail

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties Expertise Fiabilité Qualité globale Garanties GenSun est un fournisseur de solutions photovoltaïques «sur mesure» et clefs en main pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Des experts

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150603_04282_EUR DATE: 03/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS GDF SUEZ (l' Initiateur de l'offre)

Plus en détail

TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009

TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009 TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ DEBT (TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT) REGULATIONS R-142-2009 RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009

Plus en détail

Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain. Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite

Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain. Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite Ce sont GM et Verizon qui ont ouvert le marché des rachats d engagements

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES DETTES DES CITÉS, VILLES ET VILLAGES R-070-2005 CITIES, TOWNS AND VILLAGES DEBT REGULATIONS R-070-2005

RÈGLEMENT SUR LES DETTES DES CITÉS, VILLES ET VILLAGES R-070-2005 CITIES, TOWNS AND VILLAGES DEBT REGULATIONS R-070-2005 CITIES, TOWNS AND VILLAGES ACT CITIES, TOWNS AND VILLAGES DEBT REGULATIONS R-070-2005 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-114-2005 R-028-2008 LOI SUR LES CITÉS, VILLES ET VILLAGES RÈGLEMENT SUR LES DETTES DES

Plus en détail

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99 RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS ACT RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 LOI SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR

Plus en détail

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors MLS - Local and Global Marketing Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors Teresa King Kinney CEO Miami Association of Realtors Miami Association of Realtors 40,000 Members

Plus en détail

De ces 6 blocs, le Groupe OFI est concerné par les blocs marché et défaut relatifs aux investissements financiers.

De ces 6 blocs, le Groupe OFI est concerné par les blocs marché et défaut relatifs aux investissements financiers. Calcul du SCR marché Rappel : Dans le cadre de la nouvelle réglementation de l assurance Solvabilité 2, le premier pilier quantitatif définit les normes de calcul des fonds propres réglementaires. Le SCR

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 Bâle III n est qu une des réglementations à venir Toute une série d autres initiatives font

Plus en détail

THOMSON REUTERS. La Connaissance pour Agir

THOMSON REUTERS. La Connaissance pour Agir THOMSON REUTERS La Connaissance pour Agir EN CHIFFRES Nous fournissons des informations intelligentes aux financiers et industriels de ce monde, donnant à nos clients un avantage compétitif Organisation:

Plus en détail

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Ce document présente une approche visant à évaluer le risque de taux d intérêt propre à chaque investissement immobilier et propose

Plus en détail

Optimisation du mix de production sous incertitude l importance des arrangements contractuels

Optimisation du mix de production sous incertitude l importance des arrangements contractuels EdF Le Printemps de la Recherche 2008 Optimisation du mix de production sous incertitude l importance des arrangements contractuels Fabien Roques Agence Internationale de l Energie* EPRG, University of

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

NOUVELLE GESTION DES RISQUES ET CULTURE D ENTREPRISE PHILIPPE CARREL

NOUVELLE GESTION DES RISQUES ET CULTURE D ENTREPRISE PHILIPPE CARREL NOUVELLE GESTION DES RISQUES ET CULTURE D ENTREPRISE PHILIPPE CARREL La crise est-elle passée? Immobilier / Profits des banques? Croissance Chinoise / Exports US? Petrole? Inflation? Bourse? Lorsque les

Plus en détail

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How The ISIA Minimum Standard Why, What, How Budapest 10-11 October 2011 Vittorio CAFFI 1 Questions to address Why a Minimum Standard? Who is concerned? When has to be implemented? What is it? How can it be

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération

Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération ESMA REGULAR USE 7 avril 2015 Paris Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération Antonio Barattelli, Senior Officer Sommaire Gestion des risques (Directives UCITS et AIFM) Règles

Plus en détail

1998 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1998 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1998 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS

Plus en détail

Plan. - La VaR. - Introduction à l FRTB. - Principales révisions Frontières Banking / Trading book l Expected Shortfall Les horizons de liquidité

Plan. - La VaR. - Introduction à l FRTB. - Principales révisions Frontières Banking / Trading book l Expected Shortfall Les horizons de liquidité PAGE 1 F R T B ( F u n d a m e n t a l R e v i e w o f t h e T r a d i n g B o o k ) u n e n o u v e l l e p e r s p e c t i v e d e m e s u r e d e l a V A R. Y o u s s e f M e l l o u k i Plan PAGE 2

Plus en détail

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR La lettre de gage suisse 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR 1 Agenda Désirs d'un investisseur: Sûreté Émetteur actif, un marché liquide, bon prix 2 La lettre de gage suisse n'est pas un covered bond

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 L impératif du développement durable va transformer tous les secteurs économiques Capacité écologique

Plus en détail

14K McLean Budden Actions 12K can croiss. 14K Quadrus AIM croissance 12K actions can. +/- S&P/TSX Composite TR

14K McLean Budden Actions 12K can croiss. 14K Quadrus AIM croissance 12K actions can. +/- S&P/TSX Composite TR McLean Budden Actions can croiss Page 1 de 5 18K 16K Croissance de 10 000 $ 14K McLean Budden Actions 12K can croiss Quadrus AIM croissance 10K actions can 8K 6K 18K 16K Croissance de 10 000 $ 14K Quadrus

Plus en détail

Consultation PRIPs. Q. 9: Should pensions be explicitly excluded from the PRIPs initiative at this stage? Please justify or explain your answer.

Consultation PRIPs. Q. 9: Should pensions be explicitly excluded from the PRIPs initiative at this stage? Please justify or explain your answer. Consultation PRIPs Scope of the PRIPs Regime Q. 1: Should the PRIPs initiative focus on packaged investments? Please justify or explain your answer. Q. 2: Should a definition of PRIPs focus on fluctuations

Plus en détail

Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires)

Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires) SOR/2001-477 DORS/2001-477

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

Directive AIFM Le régime dépositaire 4 février 2013

Directive AIFM Le régime dépositaire 4 février 2013 Directive AIFM Le régime dépositaire 4 février 2013 Laurent Fessmann, Baker & McKenzie Luxembourg Sandrine Leclercq, Baker & McKenzie Luxembourg Anne Landier-Juglar, Caceis Baker & McKenzie Luxembourg

Plus en détail

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt 5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt Objectif : Présenter : 1.Évaluation d'obligation 2.Rendement actuariel (rendement à l'échéance) 3.Risque de taux 4.Structure par termes des

Plus en détail

La Gestion des Risques en Gestion d Actifs

La Gestion des Risques en Gestion d Actifs La Gestion des Risques en Gestion d Actifs Cours M2 de Gestion des Risques Financiers Thierry Roncalli Université d Evry Décembre 2008 Remarque générale Ce document est un complément au livre La Gestion

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE OFI AM DE CALCUL DU SCR MARCHÉ

MÉTHODOLOGIE OFI AM DE CALCUL DU SCR MARCHÉ MÉTHODOLOGIE OFI AM DE CALCUL DU SCR MARCHÉ RAPPEL Dans le cadre de la Directive Solvabilité 2, le premier pilier quantitatif définit les normes de calcul des fonds propres réglementaires. Le SCR (Solvency

Plus en détail

Conférence EIFR du 5 octobre Impact de solvabilité 2 sur l Asset Management. Marie-Agnès NICOLET Présidente de Regulation Partners 06 58 84 77 40

Conférence EIFR du 5 octobre Impact de solvabilité 2 sur l Asset Management. Marie-Agnès NICOLET Présidente de Regulation Partners 06 58 84 77 40 Conférence EIFR du 5 octobre Impact de solvabilité 2 sur l Asset Management Marie-Agnès NICOLET Présidente de Regulation Partners 06 58 84 77 40 2 Contexte : Contribution des OPCVM aux fonds propres des

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION SIXTH SESSION, SIXTEENTH LEGISLATIVE ASSEMBLY OF THE NORTHWEST TERRITORIES SIXIÈME SESSION, SEIZIÈME ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 NORTHWEST TERRITORIES

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the first quarter of its 2011 fiscal year (November 1, 2010 to January 31, 2011).

Plus en détail

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Action de veille au niveau européen Plan de relance de l Union Européenne (2009) Journée d information

Plus en détail

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur)

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) CONDITIONS DEFINITIVES POUR LES BONS D'OPTION SUR ACTION EN DATE DU 18 NOVEMBRE 2011 Bons d'option émis par SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) Les modalités applicables aux Bons d'option figurent

Plus en détail

Norme IFRS assurance phase 2 : vers quel modèle de reporting financier?

Norme IFRS assurance phase 2 : vers quel modèle de reporting financier? : vers quel modèle de reporting financier? Congrès 2011 de l Institut des Actuaires Paris, jeudi 16 juin 2011 Pierre Thérond ptherond@galea-associes.eu http://www.galea-associes.eu Introduction Travaux

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

CARMIGNAC PORTFOLIO. Société d Investissement à Capital Variable AVIS AUX ACTIONNAIRES FRANÇAIS

CARMIGNAC PORTFOLIO. Société d Investissement à Capital Variable AVIS AUX ACTIONNAIRES FRANÇAIS CARMIGNAC PORTFOLIO Société d Investissement à Capital Variable AVIS AUX ACTIONNAIRES FRANÇAIS Le 16 Novembre 2015 Cher Actionnaire, Les membres du conseil d administration (le «Conseil») de CARMIGNAC

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

LES IMPACTS DE SOLVABILITÉ 2 SUR L'ALM

LES IMPACTS DE SOLVABILITÉ 2 SUR L'ALM DATE 06/10/2011 LES IMPACTS DE SOLVABILITÉ 2 SUR L'ALM Forum de l actuariat 2011 Le CNAM Chaire d actuariat & Actuariat CNAM Ludovic Antony Directeur, Conseil aux Compagnies d Assurances en Europe Continentale

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI.

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. François Banville Partenaire exécutif chez Gartner Gartner is a registered trademark of Gartner, Inc. or its affiliates.

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012

Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012 CONFIDENTIEL - Copyright 2012 Clean Horizon Consulting 1 Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012 Source: Clean Horizon CONFIDENTIEL - Copyright 2012 Clean Horizon Consulting

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference 13-14 novembre 2008-13th -14th Novembre 2008 Centre des Congrès, Lyon Le rôle des accords d entreprise transnationaux

Plus en détail

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us SKILLED TRADES PLATFORM 2015 PLATEFORME DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS 2015 Canada s cities and towns are crumbling around us Canada needs a comprehensive integrated infrastructure program that will eliminate

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT Pursuant to subsection 42(1) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed Public Property Regulations are made

Plus en détail

Directives relatives au règlement d'examen professionnel supérieur d expert en finance et investissements

Directives relatives au règlement d'examen professionnel supérieur d expert en finance et investissements Commission AQ pour l examen professionnel supérieur d expert en finance et investissements Directives relatives au règlement d'examen professionnel supérieur d expert en finance et investissements Où l'obtenir:

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre au public AMOEBA PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE

Plus en détail

La recherched emploi: Etapes et points d attention

La recherched emploi: Etapes et points d attention La recherched emploi: Etapes et points d attention Isabelle Dehut - HR & Internal Communication T H I N K I N G A H E A D B E G I N S N O W 1 Agenda Bilan personnel Lettre de candidature CV Postuler Entretien

Plus en détail

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment TOC 1. Introduction 2. Quick win 3. External events not in the original design basis 3. Costs 4. Perspectives Excellence dedicated

Plus en détail

Bénédicta, l histoire d un LBO

Bénédicta, l histoire d un LBO Bénédicta, l histoire d un LBO Bénédicta est le numéro 2 français sur le marché de la mayonnaise et des sauces froides vendues en grande distribution. Cette société faisait partie du groupe Unilever. Suite

Plus en détail

Market Consistent Embedded Value

Market Consistent Embedded Value Market Consistent Embedded Value 1 Objectif de la séance } Comprendre de façon économique et intuitive la valorisation d une compagnie d assurances-vie } Aborder le concept de Market-Consistent Embedded

Plus en détail

Carmignac Sécurité Unit A EUR acc (ISIN: FR0010149120)

Carmignac Sécurité Unit A EUR acc (ISIN: FR0010149120) Key Investor Information This document provides you with key investor information about this fund. It is not marketing material. The information is required by law to help you understand the nature and

Plus en détail

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Frédéric Hervo Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Séminaire EIFR 9 octobre 2013 Banque de France

Plus en détail