Au Cambodge, le microcrédit trouve les moyens de rebondir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au Cambodge, le microcrédit trouve les moyens de rebondir"

Transcription

1 Page 1/6 FREPORTAGE Après la crise de confiance qui l'a ébranlé, le secteur de la microfinance cherche à se relancer. Exemple au Cambodge, où il a séduit plus d'un million de clients tout en se tenant à l'écart des dérives Au Cambodge, le microcrédit trouve les moyens de rebondir Comme beaucoup de Cambodgiens, cette femme a contracté un microcrédit pour augmenter le stock de son échoppe de «prahoc» [pâte cle poisson], afin d'augmenter son chiffre d'affaires et de ne pas avoir à se réapprovisionner tous les jours. Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

2 Page 2/6 JEAN- CLAUDE BOURBON Crédibilité Le microcrédit, c'est d'abord des parcours individuels, des milliers de belles histoires de gens qui sont sortis de la pauvreté. C'est aussi une autre manière d'aborder le monde de la finance en le mettant au service de tous. Mais comme souvent avec les mécanismes financiers, les excès ne sont jamais très loin. Une bulle se crée et quand elle éclate, les dégâts sont importants. C'est ce qui est arrivé en Inde, au cours de ces dernières années, en particulier dans l'état de l'andhra Pradesh où les institutions de microfinance avaient poussé comme des champignons, parfois sans scrupule et avec des pratiques commerciales très agressives, entraînant nombre de paysans dans la spirale du surendettement, conduisant même certains au suicide. Beaucoup d'experts pensaient alors que le microcrédit aurait bien du mal à se redresser après toutes ces turbulences, payant en quelque sorte la rançon de son succès. Il n'en est rien. Au point d'ailleurs que, loin d'être réserve aux pays émergents, le microcrédit se développe à toute vitesse en Europe où, il est vrai, la pauvreté a gagné du terrain avec la crise. Les recettes pour restaurer la crédibilité du secteur sont en tout cas connues et commencent à se mettre en place, avec le soutien notamment de la Banque mondiale ; elles passent nécessairement par plus de régulation et un meilleur contrôle des opérateurs. Pour le microcrédit comme pour la finance en général. Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

3 Page 3/6 SIEMREAP, PHNOM PENH De notre envoyé spécial Tout semble de guingois dans la maison de Meas Somaly Les morceaux de tôle ondulée qui lui servent de façade, la petite table sur laquelle elle cuisine, les vêtements suspendus à la clôture en barbelés Tout sauf son sourire, qu'elle affiche crânement au-dessous d'un regard décidé. En cette fin d'après-midi, les clients ne se bousculent pas autour de son petit commerce, maîs à voir les quantités de brochettes, de saucisses et de pattes de poulets en préparation, on comprend vite que son «last-food» tourne correctement. Pour y accéder, il faut pourtant s'enfoncer dans le quartier pauvre de Steng Meanchey, jusqu'au bord du Bassac, l'un des bras du Mékong «Ici, le fleuve déborde fréquemment, maugrée-t-elle. Alors tout est monde et devient boueux» Cette année, elle a donc fait recouvrir le sol de son petit commerce par une dalle de béton. Un investissement réalisé grâce à un microcrédit 135 dollars (105 ), emprunté auprès de Chamroeun, l'une des 32 mstitu fions de microfinance (IMh) agréées par la banque centrale. A 48 ans, Meas Somaly en est a son troisième emprunt et visiblement, ça ne l'impressionne guère. «J'économise 2,5 dollars par jour, sourit-elle, et j'ai toujours rembourse sam problème» Comme elle, ils sont nombreux, au Cambodge, à avoir contracte un microcrédit. Pas étonnant ici, les trois quarts de la population vivent en zone rurale et seulement 300 DOO personnes disposent d'un compte bancaire. «La microfinance répond à un besoin essentiel. celui de mettre a disposition des plus pauvres les services financiers de base auxquels ils n'ont pas accès, explique Jean-Luc Perron, delégué géneral de la Fondation Grameen-Crédit agricole, une structure qui joue le rôle de bailleurs de fonds auprès des IMF. Elle ouvre ainsi la possibilité a 205 millions d'emprunteurs de créer ou de développer leur activité» Au Cambodge, près de 1,2 million de personnes ont ainsi effectué au moins un emprunt Lin chiffre en hausse de 4 % au cours des six derniers mois ' Dans 82% des cas, les emprunteurs sont des femmes, la plupart du temps au caractère bien trempé Comme Sours Nareth, 33 ans, qui vend, à des petits détaillants, les chips qu'elle prépare du matin au soir dans la chaleur étouffante de son atelier. Ou comme Maly (I), qui vient de contracter son Dans 82 % des cas, les emprunteurs sont des femmes, la plupart du temps au caractère bien trempé. Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

4 Page 4/6 Economie&entreprises La micfofinance dans le monde i 205 militai» d'emprunteur? dont itr nrilom cle clients 300 _ Êvolution du nombre de clients 688 millions de bénéficiaires 82 % cles empruntent» wm dto femme* 26% ' le taux tf ntëf et moyen 300 C te montant moyen des mlcrocr*dit5 dam les pây ji dèveloppement t_ OS i wi w?ow ani Les clients en 2010 cifique Awépque lapne H Caraïbes Afrique iharlenne > rte l'es* et Asfe centrale MoyBfrChlenir I ^1% elmnquedu Nord Amérique du Nord et Etira pe de roues* 0,1% z*» w? «2,4% Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

5 Page 5/6 > Au Cambodge, le microcrédit trouve les moyens de rebondir (Suite de la page ll.] quatrième prêt (500 dollars, 390 ) pour augmenter le stock de la petite échoppe qu'elle tient dans un marché de la capitale. Cette croissance fulgurante n'est pourtant pas sans danger. Le taux de remboursement reste stable et excellent, à près de 98 %, mais on l'a vu ailleurs : dans le secteur de la microfinance, les risques de surchauffe existent, et ils peuvent être ravageurs. En Bolivie et au Bangladesh en 1999, au Maroc en 2007 et surtout dans l'état indien de l'andhra Pradesh en 2010, les défauts de paiement se sont multipliés. Bien que ces crises aient chacune leur spécificité, elles portent la même matrice : une surabondance d'offres de crédits et l'apparition d'imf davantage préoccupées par la rentabilité de leur activité que par son utilité sociale. Ces crises à répétition ont sonné comme un sévère avertissement. «Avec l'expérience, le secteur a identifié les risques et travaillé sur les conditions d'une microfinance vertueuse», souligne Cécile Lapenu, du Comité d'échange, de réflexion et d'information sur les systèmes d'épargne-crédit (Cerise). À l'échelle internationale, plusieurs initiatives ont vu le jour, afin d'évaluer et d'améliorer les performances des IME Un organisme lié à la Banque mondiale, le GCAP (Groupe consultatif d'aide aux populations les plus pauvres), fonctionne comme un centre de ressources et préconise des standards. Le site Internet mixmarket rend le secteur plus transparent, en publiant de très nombreuses données financières et sociales sur les IMF. Quèlques pays créent également leurs propres instruments. Au Cambodge, l'état encourage la microfinance depuis 2006 et l'encadre de manière astucieuse. Un bureau de crédit a ainsi été créé au mois d'avril. Dirigé par Carry Wood, un Néo-Zélandais aux compétences reconnues, il sert à prévenir le surendettement, en recensant tous les emprunteurs et le montant de leur dette. «Nous sommes obligés de le consulter, avant tout nouveau prêt, souligne Hélène Keraudren, coordinatrice au Cambodge d'entrepreneurs du monde, l'ong française qui a créé Chamroeun. Si le montant des remboursements dépasse 30 % des revenus, on choisit de ne pas déclencher l'emprunt.» Pour Soukeyna Ndiaye Ba, ancienne ministre du Sénégal et personnalité très investie dans le monde de la microfinance, un excès de régulation peut néanmoins s'avérer néfaste. «La consultation d'un bureau de crédit, la réalisation d'études sociales, la mise en place déformations... tout ceci a un coût, explique-t-elle. Cela risque d'entraîner une augmentation des taux d'intérêt, déjà élevés par nature, ou d'inciter les IMF à prêter uniquement à ceux qui peuvent rembourser, ce qui n'est pas souhaitable. Il faut trouver le juste équilibre.» Si le Cambodge semble s'en approcher, le paysage local de la microfinance reste hétérogène. Certaines IMF, comme Chamroeun, revendiquent une forte mission sociale, avec un montant moyen de prêts très faible et des modules d'accompagnement et de formations très structures. D'autres, comme TPG, s'adressent à des entrepreneurs plus solides. Celle-ci affirme d'ailleurs clairement viser un résultat de 3,4 millions de dollars en «À chaque fois, il revient aux "commerciaux", appelés agents de crédits, d'éviter que le système ne dérape, puisque ce sont eux qui sont en contact avec les clients pour vendre les crédits ou pour recouvrer les traites», précise Hélène Keraudren. Reste une question, de fond : que le microcrédit ne plonge pas ses emprunteurs dans le surendettement est une chose, mais Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

6 Page 6/6 REPERES améliore-t-il vraiment leurs conditions de vie? L'acquisition de petits actifs productifs (une mobylette, une machine à coudre) ou l'augmentation des stocks transformentils réellement l'existence de ces familles? Sur ce point, les études sont contradictoires. Et, quand on interroge les emprunteurs, il est même parfois bien difficile de savoir si leur crédit a permis un investissement utile ou s'il ajuste été utilisé comme un soutien à la consommation. «Seule, la microfinance ne peut régler toits les problèmes, précise Cécile Lapenu. // ne faut pas la voir comme l'arme ultime contre la pauvreté. C'est un outil parmi d'autres, qui permet aux, ménages pauvres d'échapper aux usuriers et d'investir un petit peu.» C'est déjà beaucoup. [I] Le prénom a été change. SÉVERIN HUSSON LE CAMBODGE EN CHIFFRES 15 millions d'habitants, dont plus de SO % âgés de moins de 25 ans. L'espérance de vie est de 62 ans. Sur 169 pays, le Cambodge est 124 e au classement selon l'indice du développement humain (IGH]. Les principaux secteurs d'activité sont le textile, le tourisme et l'agriculture. LE MICROCRÉDIT, DÉFINITION ll s'agit de permettre aux populations pauvres de se libérer des usuriers pratiquant des taux d'intérêt exorbitants, en leur octroyant de petits prêts, remboursables souvent en moins de six mois. Il fait partie de la microfinance, un terme plus large pour définir l'ensemble des services financiers de base proposés par certaines IMF : collecte d'épargne, micro-assurance, transfert d'argent. Mais le crédit reste majoritaire dans leur activité. EN SAVOIR PLUS : le site de la campagne du sommet du microcrédit. : l'agence de la Banque mondiale qui coordonne le financement du microcrédit dans le monde. : le portail français de la microfinance. À lire : Lutter contre la pauvreté - Tome2: la politique de l'autonomie, d'esther Duflo [coll. «La République des idées», Seuil, 103 p., 11,80 ]. Au Cambodge comme ailleurs, les entreprises sociales ont également le vent en poupe Le bel avenir du «social business» S'il n'est pas l'inventeur du microcrédit, Mohammad Yunus est celui qui l'a popularisé. Mais désormais, le célèbre professeur d'économie semble davantage encourager le développement d'un autre instrument de lutte contre la pauvreté : le social business. Certaines de ces entreprises sociales présentent l'avantage de répondre à des défauts structurels du microcrédit. Pour elles, il ne s'agit plus de financer au coup par coup de petites activités au potentiel de croissance très réduit, mais de répondre à une problématique sociale plus générale, tout en créant des emplois pérennes ou en rendant autonomes les plus défavorisés. L'exemple le plus connu est la structure créée par Danone et la Grameen Bank au Bangladesh : elle vend des yaourts fortifiés en nutriments aux enfants mal nourris, mais Un exemple de projet : en plus elle achète son l'installation de stations lait aux petits fermiers. *.., locaux etdonne du tra- de Purification de I 63U van à un réseau de ven- dans les villages ruraux deusesenporte-à-porte.,j U Cambodge. Au Cambodge aussi, de nombreux social businesses sont en développement. L'école de cirque Phare Ponleu Selpak, créée par d'anciens rescapés des camps de réfugiés en Thaïlande, connaît déjà un certain succès. «Mais les carrières d'artiste sont courtes. Pour les aidera vivre correctement, nous allons donc créer une nouvelle structure capable de créer davantage de spectacles et de les vendre dans un plus grand nombre de salles, souligne Géraldine de Spéville, une Française qui a rejoint la structure il y a peu. Nous la gérerons comme une entreprise.» À ceci près que, comme tous les social businesses, l'ensemble des bénéfices seront réinvestis dans la société. Autre projet, celui développé par Teuk Saat, une structure liée à l'association française f OOf Fontaines. Cette fois, il s'agit d'installer une petite station de purification de l'eau dans les villages ruraux. Le système est souple mais coûteux : 15 DOO pour la lampe à ultraviolet qui détruit les bactéries, pour la batterie qui la fait fonctionner et le panneau solaire qui l'alimente. «Nous ne pouvons faire supporter ces coûts fl l'utilisateur final, souligne ebay Lo, cofondateur du projet. Pourtant, on ne pouvait renoncer à cette idée : au Cambodge, 80 % des habitants des zones rurales n'ont pas accès à l'eau potable, ce qui provoque des maladies et accroît la mortalité infantile. Nous fonctionnons donc sur un modèle hybride : l'investissement est porté par l'ong française, mais tous les frais de fonctionnement sont absorbés localement.» L'eau est en effet vendue à l'utilisateur final environ un centime le litre. C'est cinq fois moins cher que le prix du marché, mais suffisant pour assurer l'entretien de la station, la distribution des bonbonnes ainsi que la rémunération de l'exploitant et d'un ou deux salariés. Dans le village de Sam Rony, l'installation est gérée par Sey Sam et son épouse, Tut Duch, 42 ans tous les deux. Ici, entre les rizières à perte de vue et les maisons sur pilotis, la pauvreté est aussi ravageuse que la beauté des paysages. «La livraison constitue le gros du travail, souligne Sey Sam. Chaque matin, je charge 64 bonbonnes de 20 litres sur ma charrette, soit plus d'une tonne d'eau par jour. C'est très physique.» Heureusement, les revenus suivent. En dix-huit mois, le couple a convaincu 300 familles sur les I DOO que compte le village. Résultat, ils gagnent 200 dollars par mois à deux, soit «à peu près ce qu'on gagnait en un an quand on cultivait du riz», explique Sey Sam. Un revenu stable et régulier qui, espèrent-ils, leur permettra de payer des études à leurs enfants. Efficace et rentable, le modèle pourrait bien essaimer au Cambodge. À ce jour, Teuk Saat a équipé 60 sites et fournit de l'eau potable à IOU 000 personnes. Mais d'ici à 2016, Chay Lo vise les 250 stations, servant un million de personnes. Soit 10 % de la population rurale. S. H. fo Phnom Penh et Sam Rony] Eléments de recherche : Toutes citations : - CREDIT AGRICOLE ou CREDIT AGRICOLE SA ou : banque et organisme d'assurance -

La finance durable a-elle un avenir durable?

La finance durable a-elle un avenir durable? La finance durable a-elle un avenir durable? La perspective du microcrédit Emmanuelle Javoy 1 L exclusion bancaire Les bénéficiaires Le client type des services de microfinance est une «personne à faibles

Plus en détail

La microfinance Mythes et réalité Où comment faire de l argent sur le dos des pauvres

La microfinance Mythes et réalité Où comment faire de l argent sur le dos des pauvres La microfinance Mythes et réalité Où comment faire de l argent sur le dos des pauvres Crise de légitimité La microfinance a bénéficié au niveau international d une très grande popularité depuis sa création

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

MARATHON PRO BONO HEC FORMATION PRO BONO S INITIER AU MICROCREDIT

MARATHON PRO BONO HEC FORMATION PRO BONO S INITIER AU MICROCREDIT MARATHON PRO BONO HEC FORMATION PRO BONO S INITIER AU MICROCREDIT Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux petites associations

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

TABLEAU DE BORD POUR ELUS

TABLEAU DE BORD POUR ELUS TABLEAU DE BORD POUR ELUS I. Fonctions et tâches d élus de SFD (séance de 2H 30) Dans un système financier décentralisé, les élus occupent une place centrale dans la gouvernance de l institution. En particulier,

Plus en détail

Garanties ARIZ. La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME. Février 2010

Garanties ARIZ. La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME. Février 2010 Garanties ARIZ La sécurisation du crédit au cœur du développement des PME Février 2010 Obstacles au crédit aux PME dans les pays en développement Le prêt aux PME est une activité émergente que les banques

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Le micro-crédit ou la finance autrement : de M. YUNUS à M. N0WAK La naissance du micro-crédit : des pays émergents vers les pays développés

Plus en détail

Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives

Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives UNIVERSITE HASSAN II JOURNEES D ETUDES Faculté des Sciences Juridiques, 20 Mars 2015 Economiques, et Sociales Casablanca Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

Empreenda! «Entreprends! Le crédit adapté aux petits business»

Empreenda! «Entreprends! Le crédit adapté aux petits business» Empreenda! O crédito certo para pequenos negocios «Entreprends! Le crédit adapté aux petits business» Sommaire 1. Qu est-ce que le Micro-Crédit? 2. Notre mission 3. L équipe 4. Zone d activité 5. L offre

Plus en détail

Chers amies et amis soutiens de 1001 fontaines, 1001 fontaines aborde sa dixième année d existence. Quel chemin parcouru!

Chers amies et amis soutiens de 1001 fontaines, 1001 fontaines aborde sa dixième année d existence. Quel chemin parcouru! Chers amies et amis soutiens de 1001 fontaines, 1001 fontaines aborde sa dixième année d existence. Quel chemin parcouru! Grâce à votre engagement à nos côtés, 1001 fontaines permet aujourd hui à plus

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 14 Duration : 10 13 Producer : Patricia Chan UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 ème SIÈCLE Togo : Quand la terre s éclaire Allumer la lumière. Eteindre la télévision ou l ordinateur. Des gestes

Plus en détail

Au service des prêteurs d espoir

Au service des prêteurs d espoir Au service des prêteurs d espoir GRAMEEN ET CREDIT AGRICOLE s allient pour lutter contre la pauvreté Fondée en 1983 par Muhammad Yunus, la Grameen Bank (banque des villages) a développé au Bangladesh le

Plus en détail

Microcrédit Les risques de la gestion des risques

Microcrédit Les risques de la gestion des risques Microcrédit Les risques de la gestion des risques Ou comment une certaine gestion des risques pourrait détruire le microcrédit 2009 «Comment capitaliser et bénéficier de l apport des sciences cindyniques?»

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 HENINTSOA, 3 femmes 50, 1er cycle, le prêt date du 07/09/2011 soit pas tout à fait un mois RAHARIMANGA HANTASOA, 1 enfant 2 ans, mariée Ventes de vêtements neufs au marché

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

Micro-assurance. Denis Garand, FSA, FICA le 6 juin, 2009

Micro-assurance. Denis Garand, FSA, FICA le 6 juin, 2009 Micro-assurance Denis Garand, FSA, FICA le 6 juin, 2009 Objectifs de développement du millénaire Réduire la pauvreté extrême et la faim Éducation primaire pour tous Promouvoir l égalité des sexes et l

Plus en détail

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Adrian Gonzalez, Chercheur, Microfinance Information Exchange Dans un récent article du New York Times, Muhammad Yunus a proposé que les gouvernements

Plus en détail

Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer?

Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer? Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer? Des recommandations au sujet de la Centrale des crédits aux particuliers ont déjà été formulées par le Réseau

Plus en détail

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS PROMOTION DE LA CAPACITE FINANCIERE ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS EN AFRIQUE : UNE AVANCEE EN FAVEUR DE L'INCLUSION FINANCIERE EN AFRIQUE (ACCRA, les 8 et 9 septembre 2009 ) «L'IMPORTANCE D'UN

Plus en détail

CES7046-2013_00_00_TRA_INFO (EN)

CES7046-2013_00_00_TRA_INFO (EN) o FR PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Population de 10 millions 1,6 million d'entreprises enregistrées en Hongrie 99% sont des petites et moyennes entreprises (PME) 688 000 actives 2,2 employés par entreprise

Plus en détail

Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur

Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur 1. Module Amont de la filière : 1.1. Introduction sur l utilisation du module : Ce module

Plus en détail

LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE?

LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE? LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE? Vendredi 8 Juin 2007, Table Ronde Francophone des Signataires de l UNEP FI. Paris 1 1 Pascale Geslain Sommaire I. Microfinance, un outil de développement

Plus en détail

N 134 Du 28 mars au 3 avril 2016.

N 134 Du 28 mars au 3 avril 2016. N 134 Du 28 mars au 3 avril 2016. Sommaire [Banque Mondiale] L inclusion financière des femmes en 5 graphiques [LeMatin.ma] Entretien avec Jason Best, expert international : «Le potentiel des marchés

Plus en détail

Une introduction à la Microfinance

Une introduction à la Microfinance Une introduction à la Microfinance Présentation ENSAE Mathias ANDRÉ ENSAE Solidaire, pôle Microfinance 10 mars 2010 Mathias ANDRÉ (ENSAE Solidaire) Une introduction à la Microfinance 10 mars 2010 1 / 20

Plus en détail

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec Cabinet du ministre Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie Gouvernement du Québec Lancement de la Mutuelle de microfinance (Québec) Québec Le 14 mai 2013

Plus en détail

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015 Responsabilité sociale et protection des clients Casablanca 16 Septembre 2015 1 Affirmer la mission sociale du secteur. Mission: Mission sociale de la microfinance Combiner création d activités, lutte

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Comprendre la dette publique en quelques minutes

Comprendre la dette publique en quelques minutes http://www.youtube.com/watch?v=aayyp_zewte Comprendre la dette publique en quelques minutes Depuis plusieurs décennies, la dette publique à laquelle sont confrontés des pays développés n a cessé de croitre

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

Questionnaire satisfaction microfinance

Questionnaire satisfaction microfinance Synthèse des réponses au questionnaire de satisfaction adressé aux partenaires de la Fondation Avril 2013 Au 31 décembre 2012, la Fondation finançait 28 institutions de microfinance partenaires dans 16

Plus en détail

Le financement de l'économie

Le financement de l'économie Le financement de l'économie I - La Banque de France La Banque de France est la Banque centrale, ou Banque des banques. Elle émet de billets : c'est une banque d'émission. Elle effectue toutes les opérations

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Institut de Microfinance Créa-Sol 26 rue Montgrand - 13006 Marseille 04 91 57 72 15

Plus en détail

ADMINISTRATION/FINANCE

ADMINISTRATION/FINANCE ADMINISTRATION/FINANCE RÉGIME COOPÉRATIF (18), RÉGIME RÉGULIER (5) Personnes rejoignables 69 Hommes Femmes Nombre de répondants 23 33,3 % 16 ( 70 %) 7 ( 30 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés

Plus en détail

Voyage d étude au Mexique

Voyage d étude au Mexique Voyage d étude au Mexique Assurance agricole pour les petits exploitants agricoles 5 8 Novembre 2014 Crédit Photo AMUCSS 1 Objectif de la visite En 2012, la Fondation Fondation Grameen Crédit Agricole

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Résultats exceptionnels d Argenta pour l année de crise 2011 La cinquième banque de Belgique n a pas désappris le métier du banquier de détail.

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Projet de Production «verte» d Eau potable Kompong Siem, Kompong Cham, Cambodge

Projet de Production «verte» d Eau potable Kompong Siem, Kompong Cham, Cambodge Projet de Production «verte» d Eau potable Kompong Siem, Kompong Cham, Cambodge...Village de Koh Dac où les habitants boivent directement l eau du Mékong... 2011 I Le projet Le projet de potabilisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles

DOSSIER DE PRESSE. Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles DOSSIER DE PRESSE Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles 1 1. Des chiffres effrayants Les chiffres de la BNB montrent que plus de la moitié 1 de la population majeure belge a au moins

Plus en détail

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE CHEA CHANTO, GOUVERNEUR DE LA BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE 21 EME CONFERENCE DES GOUVERNEURS (DAKAR 14-16 MAI 2014)

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE CHEA CHANTO, GOUVERNEUR DE LA BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE 21 EME CONFERENCE DES GOUVERNEURS (DAKAR 14-16 MAI 2014) ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE CHEA CHANTO, GOUVERNEUR DE LA BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE SUR " PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE : ROLE DES BANQUES CENTRALES" 21 EME CONFERENCE DES GOUVERNEURS DES BANQUES

Plus en détail

Filière coton: Rôle économique majeur dans les 16 pays producteurs d'afrique de l Ouest et du Centre (AOC):

Filière coton: Rôle économique majeur dans les 16 pays producteurs d'afrique de l Ouest et du Centre (AOC): CONFERENCE DES MINISTRES DE L AGRICULTURE DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE CMA/AOC Avenue Bourguiba BP. 15799 Dakar-Fann Tél : (221) 869 11 90 Fax : (221) 825 47 30 Email : cmaoc@cmaoc.org CONFERENCE

Plus en détail

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance PERFORMANCE SOCIALE DES IMF MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance SOMMAIRE Performance sociale : Définition et principes Comment mesurer la performance sociale? Performance sociale en

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE AU SERVICE DU MONDE RURAL

L ENERGIE SOLAIRE AU SERVICE DU MONDE RURAL L ENERGIE SOLAIRE AU SERVICE DU MONDE L énergie solaire est cher mais est ce que notre terre n en vaut pas le prix??? RURAL Merci pour votre attention. MicroSow - Activités Existe de puis bientôt 11 ans

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire. CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1

Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire. CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1 Présentation d une approche d une microfinance à base communautaire CLASSE-B Project UMUTARA Juillet 2005 1 A. Background information Definition des concepts La Micro finance La microfinance est un mécanisme

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas

Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas 1 sommaire Editorial François Debiesse et Emmanuel de Lutzel Mission et objectifs de l activité Microfinance BNP Paribas Rapport de

Plus en détail

Le guide de la microfinance

Le guide de la microfinance Sébastien Boyé, Jérémy Hajdenberg, Christine Poursat Le guide de la microfinance Microcrédit et épargne pour le développement Préface de Maria Nowak, 2006 ISBN : 2-7081-3664-X Sommaire Préface... 11 Quelques

Plus en détail

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar D A K REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Service Régional de la Statistique et de la

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Mise en contexte Q1 : Quel est l objectif de ce rapport? R : L objectif principal de ce rapport est de fournir à la municipalité

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives?

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? AIE - Agence Internationale de l Energie Paris, 4 Juin 2009 Pascale Geslain Sommaire I. A propos de la microfinance 1. Au sujet de PlaNet FiNance:

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté: forces, limites et options. Lahcen Achy. Casablanca, Maroc 16 Septembre 2010

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté: forces, limites et options. Lahcen Achy. Casablanca, Maroc 16 Septembre 2010 Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté: forces, limites et options stratégiques Lahcen Achy Casablanca, Maroc 16 Septembre 2010 Point de départ Le Maroc a enregistré une baisse significative

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

Les opportunités qu'internet et le Marché Intérieur Digital offrent aux PME

Les opportunités qu'internet et le Marché Intérieur Digital offrent aux PME SPEECH/12/35 Antonio TAJANI Vice-président de la Commission européenne, responsable pour l industrie et l entrepreneuriat Les opportunités qu'internet et le Marché Intérieur Digital offrent aux PME Conférence

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim AGRICULTURE GUINéE La Guinée est l un des plus importants consommateurs de riz d Afrique de l Ouest avec une moyenne de 100 kg par personne et par an. Le pays est obligé d importer chaque année 300 000

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

Suite à la séance du conseil municipal de Terrasson mardi soir 14 octobre 2014, le maire Pierre Delmon a accepté de nous accorder une interview.

Suite à la séance du conseil municipal de Terrasson mardi soir 14 octobre 2014, le maire Pierre Delmon a accepté de nous accorder une interview. Suite à la séance du conseil municipal de Terrasson mardi soir 14 octobre 2014, le maire Pierre Delmon a accepté de nous accorder une interview. Ce conseil principalement centré sur l'économie revient

Plus en détail

Situation des PME et perspectives de croissance en France

Situation des PME et perspectives de croissance en France Situation des PME et perspectives de croissance en France Résumé : - Les entreprises françaises ont su résister à la crise grâce à la consolidation de leur bilan au cours des années 2000 ; - Le maintien

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

ED 2133/12. 4 mai 2012 Original : anglais. Communication de l OIC au Sommet du G 20 Los Cabos (Mexique) 18-19 juin 2012

ED 2133/12. 4 mai 2012 Original : anglais. Communication de l OIC au Sommet du G 20 Los Cabos (Mexique) 18-19 juin 2012 ED 2133/12 4 mai 2012 Original : anglais F Communication de l OIC au Sommet du G 20 Los Cabos (Mexique) 18-19 juin 2012 Le Directeur exécutif présente ses compliments et, conformément à la décision prise

Plus en détail

EPOS POUR PARTENAIRES

EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES NOTRE SOLUTION EPOS.UP POUR PARTENAIRES PROPOSE UN SYSTÈME INTÉGRÉ À LA POINTE À UN PRIX ABORDABLE. 02 / 03 SOMMAIRE SOMMAIRE La gestion d une activité Retail

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

Analyse du business model initial de Grameen Danone Food Ltd au Bangladesh. JLArdoin Professeur au Groupe HEC 5 Décembre 2007

Analyse du business model initial de Grameen Danone Food Ltd au Bangladesh. JLArdoin Professeur au Groupe HEC 5 Décembre 2007 Analyse du business model initial de Grameen Danone Food Ltd au Bangladesh JLArdoin Professeur au Groupe HEC 5 Décembre 2007 Shoktidoi : Strengthening Yogurt Shoktidoi est un yaourt fait de lait de vache,

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Présentation de Microcred Mali

Présentation de Microcred Mali MicroCred Mali a démarré ses activités opérationnelles le 16 Septembre 2013 (après l obtention de l agrément n 2013 3438/ MF SF auprès du Ministère de l Economie et des Finances le 15 Août 2013) à Bamako.

Plus en détail

Le Financement du Logement

Le Financement du Logement Le Financement du Logement Séminaire du Réseau Habitat et Francophonie Panorama sur les systèmes de financement de l habitat social Josie McVitty 26 November 2015 1 Le contexte Quelques observations sur

Plus en détail

microcrédit en ligne Microcrédit en ligne

microcrédit en ligne Microcrédit en ligne microcrédit en ligne Microcrédit en ligne Qu'est-ce que? (solidarité + entrepreneuriat) x web = (www.veecus.com) est une plateforme de microcrédit en ligne lancée au début de l année 2009. En latin, veut

Plus en détail

La stagnation japonaise

La stagnation japonaise La stagnation japonaise La chute des prix n en est que le symptôme 28 février 2011 Compte tenu des dernières augmentations des prix des matières premières, les investisseurs peuvent se poser des questions

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective LA RÉUNION, TERRE D AVENIR table ronde La part de la production locale dans la restauration collective dossier de presse 12 décembre 2014 table ronde - enjeux et perspectives Préambule La Réunion est riche

Plus en détail