Les structures d hébergement et de logement temporaire à Paris en décembre 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les structures d hébergement et de logement temporaire à Paris en décembre 2009"

Transcription

1 17 bd Morland paris tél : fax : Les structures d hébergement et de logement temporaire à en décembre 2009 Mars 2010

2 Ce document de synthèse cartographique est le fruit d un travail collectif entre les services de l Etat (DASS, DULE) et de la Ville de (DASES, DLH) et l Atelier parisien d urbanisme (Apur). Des échanges réguliers ont eu lieu tout au long de l année 2009 pour concevoir et élaborer ce document. Directeur de la publication : Francis Rol-Tanguy. Directrice de la rédaction : Dominique Alba. Étude réalisée par Jean-François Arènes sous la direction de Audry Jean-Marie. Cartographie : Christine Delahaye. Maquette : Apur.

3 Sommaire [1] UNE CARTOGRAPHIE DES DISPOSITIFS D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT TEMPORAIRE [2] LES STRUCTURES RECENSÉES [3] LES DONNÉES MOBILISÉES [4] LES LIMITES DE L EXERCICE [5] LES CAPACITÉS INSTALLÉES [6] LES CARTES L hébergement L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la discipline Les CHU Les CHRS L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la catégorie de public Les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (C.A.D.A.) Les établissements d hébergement médico-sociaux Les Centres maternels et parentaux Les hôtels meublés Les logements, logements foyers et résidences Les Résidences Sociales Les Maisons Relais (Pensions de Famille) Les Foyers Jeunes Travailleurs, dont certains transformés en Résidence Sociale Les Foyers Travailleurs Migrants, dont certains transformés en Résidence Sociale Ensemble des logements, logements foyers et résidence Les logements diffus Les logements intégrés dans le dispositif «Louez solidaire et sans risque» Les logements d insertion [7] LES FICHES PAR ARRONDISSEMENTS er arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement [ANNEXE] [3]

4

5 Les structures d hébergement et de logement temporaire à en décembre 2009 [1] Une cartographie des dispositifs d hébergement et de logement temporaire De nombreuses structures d hébergement et de logement temporaire sont présentes sur le territoire parisien. Les différents services de l Etat et de la Ville en charge du suivi et de la gestion des politiques sociales à disposaient chacun d une vision partielle de l ensemble de structures existantes. Il n existait pas de base de données unique regroupant toutes les structures que souhaitent suivre ces services. Le présent travail a conduit à rapprocher les différentes bases de données utilisées par les services, et à constituer une base unique et partagée recensant l ensemble des dispositifs d hébergement et de logement temporaire présents sur le territoire parisien. Un ensemble de cartes a été élaboré pour présenter ces informations. Ces cartes constitueront d une part un outil précieux pour les services concernées, et d autre part permettront aussi de faire un point régulier sur la situation de l hébergement et du logement temporaire à. Ces cartes sont surtout un outil d aide à la décision pour les élus et les services, à la fois pour déterminer les besoins insuffisamment couverts par l offre existante et pour permettre que l implantation des futures structures s inscrive dans une cohérence territoriale. Enfin, ces cartes mises à jour régulièrement seront mobilisées pour suivre la mise en œuvre du Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD) et du programme départemental d accueil d hébergement et d insertion (PDAHI) à. [2] Les structures recensées Seules les structures procurant un hébergement ou un logement ont été retenues dans la base de données. Les structures proposant seulement un accueil de jour ne sont pas inventoriées. Les structures d hébergements recensées sont : les Centres d hébergement : urgence (C.H.U.) et Lits Halte Soins Santé (L.H.S.S.), stabilisation, insertion (C.H.R.S.)) ; les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (C.A.D.A.) ; les établissements médico-sociaux : les Appartements de Coordination Thérapeutique (A.C.T.), les Centres de Soins Spécifiques pour Toxicomanes (C.S.S.T.), les Centres de Cure Ambulatoire en Alcoologie (C.C.A.A.), les Centres d Accueil, d Accompagnement et de Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (C.A.A.R.U.D.) ; les Centres maternels et parentaux ; les Hôtels sociaux et autres Hôtels dont au moins une partie des chambres est utilisé par des opérateurs/services sociaux ; Les logements, logements foyers et résidences recensés sont : les Résidences Sociales «classique» ; les Maisons Relais (Pensions de Famille) ; les Foyers Jeunes Travailleurs, dont certains ont été transformés en Résidence Sociale ; les Foyers Travailleurs Migrants, dont certains ont été transformés en Résidence Sociale En outre, les dispositifs d hébergement spécifique constitués de logements diffus sont également à intégrer dans la base de données. Pour l instant seuls les logements intégrés dans le dispositif «Louez solidaire et sans risque» sont référencés dans la base. Une prochaine version de la note intègrera les «logements d insertion» gérés par des associations. [5]

6 [3] Les données mobilisées La base de données répertorie les établissements au 1 er décembre Pour chaque établissement, la base contient son adresse, l identité de la structure gestionnaire et son statut juridique. En outre, la capacité d accueil installée est précisée et elle est exprimée selon le cas en nombre de places ou en nombre de logements 1. La capacité d accueil est détaillée selon les différentes catégories de public accueillies. Pour les logements diffus, la base contient l ensemble des adresses des logements concernés au 1 er décembre [4] Les limites de l exercice Le parc des structures d hébergement et de logement temporaire présentes dans la base de données évolue en permanence. Certaines structures peuvent fermer temporairement pour travaux, d autres voient leurs caractéristiques évoluer, sans que ces différentes informations ne soit transmises rapidement pour mettre à jour la base de données. En outre, indépendamment des types de structures et de la catégorie des places, il est possible que l usage réel des places disponibles soit parfois différents de celui prévu, parce que, par exemple, la situation d un hébergé a évolué. Les structures d hébergement et de logement temporaire listées dans la présente note sont décrites telles qu elles apparaissent dans la base de données au 1 er décembre [5] Les capacités installées Dans les tableaux ci-après, les capacités installées sont exprimées en nombre de places dans les différentes structures d hébergements, en nombre de centres pour les établissements médico-sociaux et en nombre de logements dans le cadre du dispositif «Louez Solidaire et Sans Risques». 1. À partir de la capacité en nombre de places, il est possible de calculer un nombre d équivalents logements. Par exemple, pour un CHRS qui comporte 18 places + 5 logements, sa capacité est explicitée de la manière suivante : capacité en places : 18 capacité en logements : 5 capacité totale en logements et équivalent logements : =11 (avec 6 =18/3) capacité totale en places et équivalent places : =33 (avec 15 =5x3) Le plus souvent, le ratio utilisé est 1 logement =3 places. Il peut cependant être modulé dans certaines situations particulières. Les structures d hébergement LHSS CHU CHRS Urgence Stabilisation Insertion Ensemble Urgence Stabilisation Insertion (et assimilé) Ensemble CADA Ensemble Capacité installée exprimée en nombre de places Capacité installée [6]

7 Les établissements d hébergement médico-sociaux ACT CSST CCAA CAARUD Nombre de centres Autres structures d hébergement Centre maternel et Parentaux Capacité installée exprimée en nombre de places Capacité installée 620 Les logements, logements foyers et résidences Capacité installée Résidences sociales Résidences sociales ex FJT Résidences sociales ex FTM Autres résidences sociales Ensemble FJT FTM Maisons relais (Pensions de famille) 531 Ensemble Capacité installée exprimée en nombre de places Les logements diffus Louez Solidaire et Sans Risque Nombre de logements 356 Capacités installées exprimées en nombre de logements captés et en nombre de places adultes et enfants au 01/12/2009 Nombre de places L ensemble des structures listées regroupent environ places distinctes sur. [7]

8 [6] Les cartes [ L hébergement ] L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la discipline Centres Hébergement & Réinsertion Sociale (CHRS) Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Discipline de l établissement Hébergement d urgence pour des personnes en difficulté Hébergement d insertion pour des personnes en difficulté LHSS CHU Types d établissement CHRS Hébergement de stabilisation pour des personnes en difficulté Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres L hébergement d urgence assure un accueil pour lequel il n y a pas de conditions réglementaires de ressources. Il s agit d un accueil «inconditionnel», c est-à dire sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité du séjour. L hébergement de stabilisation, ouvert 24h/24h, avec un accompagnement social, doit permettre aux personnes éloignées de l insertion, de se stabiliser et de favoriser leur orientation ultérieure vers des structures adaptées à leur situation. Ce dispositif vise plus spécifiquement les personnes qui ont un passé plus ou moins long dans le dispositif d hébergement et qui utilise régulièrement l hébergement d urgence. L hébergement d insertion (essentiellement des CHRS) vise à aider les personnes bénéficiaires à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. L'admission dans la structure est faite pour une durée déterminée et renouvelable : la situation de la personne accueillie doit faire l'objet d'un bilan tous les six mois. L'objectif est que la personne ou la famille accède le plus rapidement possible à une insertion durable en milieu ordinaire ou adapté (logement, emploi...). Liste des structures Hébergement d urgence CHU ASSOCIATION EMMAÜS : MONTESQUIEU - 6, R MONTESQUIEU (22 places) ASSOCIATION EMMAÜS : VAUQUELIN - 7, R VAUQUELIN (37 places) LA PENICHE DU COEUR - LES RESTOS : LA PENICHE DU COEUR -, PORT ST BERNARD JARD TINO ROSSI (70 places) ASSOCIATION EMMAÜS : TRINITE CLICHY - 27, R DU FAUBOURG SAINT HONORÉ (30 places) PASTT : PASTT - 94, R LA FAYETTE (6 places) [8]

9 ARAPEJ ILE DE FRANCE : ARAPEJ DISPOSITIF HOTELS - 68, R DE LA FOLIE REGNAULT (27 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : YVES GAREL - 66, BD RICHARD LENOIR (108 places) ASSOCIATION AURORE : LA CHAPELLE - 2, PL HENRI FRESNAY (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : BERCY - PONT NATIONAL -, BD PONIATOWSKI (46 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : HOTELS SAMU SOCIAL DE PARIS - 35, AV COURTELINE (80 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : BAUDRICOURT - 15, R BAUDRICOURT (92 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CITE DE REFUGE CANTAGREL - 12, R CANTAGREL (58 places) OEUVRES DE LA MIE DE PAIN : REFUGE DES OEUVRES DE LA MIE DE PAIN - 18, R CHARLES FOURIER (180 places) ASSOCIATION EMMAÜS : GAUDART D'ALLAINES - 96, R DIDOT (39 places) ASSOCIATION EMMAÜS : SAINTE ANNE - 17, R BROUSSAIS (29 places) ASSOCIATION EMMAÜS : OBSERVATOIRE - 26, AV DE L'OBSERVATOIRE (80 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (3 places) ASSOCIATION AURORE : DISPOSITIF HOTEL - 3, R EMMANUEL CHAUVIERE (89 places) ASSOCIATION EMMAÜS : JAVEL - 57, R DE JAVEL (50 places) OEUVRES HOSP. DE L'ORDRE DE MALTE : LE FLEURON SAINT JEAN -, PORT DE JAVEL BAS (50 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : DISPOSITIF HOTELS LAMARCK - 16, R LAMARCK (20 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CHAPELLE STADIUM - 63, R DE LA CHAPELLE (60 places) ASSOCIATION MEDECINS DU MONDE : MEDECINS DU MONDE - 62, R MARCADET (10 places) SAEM ADOMA : LA BOULANGERIE - 82, BD NEY (386 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : MARAICHERS - 64, R DES MARAICHERS (28 places) FONDATION CASIP COJASOR : CASIP - 8, R PALI-KAO (4 places) LES AMIS DU BUS DES FEMMES : BUS DES FEMMES - 58, R DES AMANDIERS (2 places) CHRS ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (12 places) ASSOCIATION EMMAÜS : ESPACE HOTELIER - 43, R D'AMSTERDAM (31 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASP - SARAH - 20, R SANTERRE (55 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG BAUDRICOURT - 3, IMP BAUDRICOURT (15 places) Hébergement en stabilisation CHU BASILIADE : BASILIADE - 12, R BERANGER (10 places) ASSOCIATION SILOE : DISPOSITIF HOTEL SILOE - 5, R VICTOR MASSE (12 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CHRYSALIDE - 118, R DU FAUBOURG SAINT MARTIN (40 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : LA FAYETTE ACCUEIL - 190, R LAFAYETTE (22 places) SECOURS CATHOLIQUE : HELDER CAMARA - 19, R MESSAGERIES (40 places) ARCAT SIDA : ARCAT SIDA - 102C, R AMELOT (11 places) ASSOCIATION ATOLL 75 : COIN DE MALTE - 1, R DE MALTE (14 places) ASSOCIATION MAAVAR : DISPOSITIF HOTELS MAAVAR - 202, BD VOLTAIRE (30 places) CPCV ILE-DE-FRANCE : DISPOSITIF HOTEL CPCV - 44B, R DE MONTREUIL (50 places) SOS HABITAT ET SOINS : GAMBETTA - 102C, R AMELOT (33 places) ASSOCIATION AURORE : RESIDENCE BRUXELLES - 11, R DESGRANGES (38 places) ASSOCIATION AURORE : LA MAISON - 77, R DU CHATEAU DES RENTIERS (25 places) LES ENFANTS DU CANAL : OBSERVATOIRE - 26, R DE L'OBSERVATOIRE (22 places) LES ENFANTS DU CANAL : OBSERVATOIRE - 26, R DE L'OBSERVATOIRE (10 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (9 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (18 places) ASSOCIATION AURORE : LA MAISON-VAUGIRARD - 14, BD DE VAUGIRARD (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : VAUGIRARD - 7, R COTENTIN (34 places) COROT : GUTENBERG - 17, R GUTENBERG (31 places) RELAIS LOGEMENT : RELAIS LOGEMENT - 130, R CASTAGNARY (60 places) SECOURS CATHOLIQUE : JEAN RODHAIN - 36, R MIOLLIS (21 places) SECOURS CATHOLIQUE : JEAN RODHAIN - 36, R MIOLLIS (25 places) COROT : COROT - 4, R COROT (18 places) SAEM ADOMA : VARIZE - 23, R VARIZE (69 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : EGLANTINE - 21, R SALNEUVE (112 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : PONT CARDINET - 113, AV SAUSSURE (36 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CUGNOT - 6, R CUGNOT (67 places) SAEM ADOMA : LA BOULANGERIE 24/24-82, BD NEY (50 places) AIRE DE FAMILLE : AIRE DE FAMILLE - 53, R RIQUET (42 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CRIMEE - 109, R DE CRIMEE (36 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CRIMEE - 166, R DE CRIMEE (95 places) [9]

10 ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CENTRE LEON - 72, R ORFILA (13 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 72, R ORFILA (91 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CENTRE RENE BOULANGER - 72, R ORFILA (17 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 72, R ORFILA (14 places) ASSOCIATION EMMAÜS : PYRENEES 2-260, R DES PYRENEES (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : GEORGES SAND - 5B, R STENDHAL (55 places) CHRS SOS HABITAT ET SOINS : LE MARAIS - 5, BD DU TEMPLE (58 places) SOS HABITAT ET SOINS : FROMENTIN - 12, R FROMENTIN (65 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE LANCRY - 29, R DE LANCRY (40 places) ASSOCIATION CHARONNE : CHARONNE - 3, QU D'AUSTERLITZ (25 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE MALMAISONS - 3, R DES MALMAISONS (60 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE GEORGES DUNAND - 18, R DE L'AUDE (54 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE ANDRE JACOMET - 17, BD NEY (124 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE LAUMIERE - 20, AV DE LAUMIERE (46 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE PYRENEES - 355, R DES PYRENEES (54 places) SOS HABITAT ET SOINS : BUZENVAL - 94, R BUZENVAL (273 places) Hébergement d insertion CHU CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : LOGETAPE - 20, R SANTERRE (10 places) FOYER JORBALAN : FOYER JORBALAN - 59, AV MATHURIN MOREAU (10 places) LES AMIS DU BUS DES FEMMES : BUS DES FEMMES - 58, R DES AMANDIERS (3 places) CHRS FOYER INTERNATIONAL DES TRAVAILLEUSES : FOYER INTERNATIONAL DES TRAVAILLEUSES - 11, BD DES FILLES DU CALVAIRE (60 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 4, R DE L'ARSENAL (96 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 4, R DE L'ARSENAL (68 places) ASSOCIATION D ENTRAIDE DITE A.E.F 93/9 : ANEF PARIS - 61, R DE LA VERRERIE (35 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (20 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (108 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS SARAH - 43, R D'AMSTERDAM (20 places) APCARS : L'ESTRAN - 10, R AMBROISE THOMAS (40 places) ASSOCIATION SILOE : DISPOSITIF HOTEL SILOE - 5, R VICTOR MASSE (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - CRETET - 7, R CRETET (58 places) APCARS : APCARS - 65, R D'HAUTEVILLE (20 places) ASSOCIATION AMICALE DU NID : AMICALE DU NID - 21, R DU CHATEAU D'EAU (62 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS VALMY - 179B, QU DE VALMY (53 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : LARCH LAFAYETTE ACCUEIL RAPIDE - 3, R ALBERT CAMUS (22 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : RESIDENCE LA FAYETTE ACCUEIL - 190, R LA FAYETTE (60 places) ASSOCIATION AURORE : LE LIEU DIT - 31, R DE LA FOLIE REGNAULT (6 places) ASSOCIATION MAAVAR : SERVICE D'ACCUEIL RAPIDE MAAVAR - 202, BD VOLTAIRE (25 places) ASSOCIATION MAISONS D'ACCUEIL L'ILOT : CHRS L'ILOT REPUBLIQUE - 132, AV DE LA REPUBLIQUE (24 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS CHARONNE - 45, BD DE CHARONNE (120 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : RESIDENCE CATHERINE BOOTH - 15, R CRESPIN DU GAST (108 places) SOCIETE PHILANTHROPIQUE : FONDATION MERICE - 5, PAS DU TRONE (25 places) SOCIETE PHILANTHROPIQUE : FONDATION MERICE - 5, PAS DU TRONE (43 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG MICHEL BIZOT - 21, AV DU GAL MICHEL BIZOT (60 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG OLIVIER METRA - 21, AV GENERAL BIZOT (111 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - TILLIER - 4, R TILLIER (60 places) ARAPEJ ILE DE FRANCE : SERVICE D'ACCUEIL RAPIDE ARAPEJ - 70, R BRILLAT SAVARIN (20 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG BAUDRICOURT - 3, IMP BAUDRICOURT (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS POTERNE DES PEUPLIERS - 8, R DE LA POTERNE (140 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS POTERNE DES PEUPLIERS - 8, R DE LA POTERNE (15 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS RELAIS DES CARRIERES - CASVP - 71, R CHATEAU DES RENTIERS (132 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CENTRE ESPOIR - ARMEE DU SALUT - 12, R CANTAGREL (215 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CHRS LE PALAIS DU PEUPLE - 29, R DES CORDELIERES (100 places) ASSOCIATION LES FOYERS MATTER : FOYER DE PARIS ALESIA - 7, R COUCHE (21 places) ASSOCIATION LES FOYERS MATTER : FOYER DE PARIS ALESIA - 7, R COUCHE (6 places) [10]

11 ASSOCIATION URGENCE JEUNES : CHRS URGENCE JEUNES - 10, R ALPHONSE DAUDET (85 places) ASSOCIATION AURORE : FOYER L'ETOILE DU MATIN - ASS AURORE - 33, R DES CEVENNES (56 places) ASSOCIATION AURORE : ANTENNE SOCIO-EDUCATIVE - ASS AURORE - 20, ALL DES FRERES VOISIN (33 places) ASSOCIATION OEUVRE FALRET : FOYER FALRET - 50, R DU THEATRE (106 places) ASS ACCUEIL ET AMITIÉ LE RADEAU : CENTRE D'HEBERGEMENT LE RADEAU - 26, R LACROIX (36 places) ASS ACCUEIL ET AMITIÉ LE RADEAU : CENTRE D'HEBERGEMENT LE RADEAU - 26, R LACROIX (9 places) ASSOCIATION ESPERANCE PARIS : CTRE D'HEBERGEMENT ESPERANCE PARIS - 28, R DARCET (23 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - POUCHET - 20, R POUCHET (50 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : CENTRE ISRAELITE DE MONTMARTRE - 16, R LAMARCK (70 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : CENTRE ISRAELITE DE MONTMARTRE - 16, R LAMARCK (4 places) ASSOCIATION MAISONS D'ACCUEIL L'ILOT : CHRS L'ILOT RUISSEAU - 54, R DU RUISSEAU (30 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CHRS LE FIL ROUGE - 38, R DES BOIS (18 places) ASSOCIATION AURORE : SARAH AURORE - 55, R DE BELLEVILLE (20 places) ASSOCIATION CLAIR LOGIS : FOYER CLAIR LOGIS - 59, R DE L'OURCQ (19 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS MARNE - 50, QUA DE LA MARNE (22 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS MARNE - 50, QUA DE LA MARNE (18 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS FLANDRE - 4, PAS DE FLANDRE (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS PAULINE ROLAND - 35, R FESSART (207 places) ASS HALTE AIDE AUX FEMMES BATTUES : FOYER LOUISE LABBE - 14, R MENDELSSOHN (30 places) ASSOCIATION AURORE : SOLEILLET - AURORE - 9, R DU SOLEILLET (13 places) ASSOCIATION AURORE : SOLEILLET - AURORE - 9, R DU SOLEILLET (24 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : CENTRE D'ACCUEIL DU CHENAL ST-BLAISE - 16, R DU CLOS (50 places) ASSOCIATION LE VERLAN : LE VERLAN - 35, R PIAT (39 places) ASSOCIATION TRAVAIL ET VIE : TRAVAIL ET VIE - 31, R LE VERT (15 places) ASSOCIATION TRAVAIL ET VIE : TRAVAIL ET VIE - 31, R LE VERT (15 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS PIXERECOURT - 88, R PIXERECOURT (31 places) SOS HABITAT ET SOINS : CHRS GAMBETTA - 233, R DES PYRENEES (26 places) SOS HABITAT ET SOINS : CHRS GAMBETTA - 233, R DES PYRENEES (60 places) Autres structures associées LHSS SOS HABITAT ET SOINS : LITS HALTE SOINS SANTE CENTRE MAUBEUGE - 75, R DE MAUBEUGE (40 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : LITS HALTE SOIN SANTE SAINT MICHEL - 35, AV COURTELINE (170 places) CHRS CAVA ARES : CAVA ARES ATELIER - 189, R D'AUBERVILLIERS (26 places) [11]

12 Les CHU Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Capacité installée (en nombre de lits) moins de 50 de 50 à 100 de 100 à et plus CHU LHSS Source : Ville de 2008 Apur Janvier Mètres L objectif des CHU est d assurer l hébergement temporaire de personnes ou familles sans-abri ; éventuellement de les aider dans leurs démarches d accès aux droits et de recherche d'un logement ou d'une structure d insertion adaptée. Il n y a pas de conditions réglementaires de ressources. Il s agit d un accueil «inconditionnel», c est-à dire sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité du séjour. Conformément à l'article 4 de la loi DALO, le séjour dure aussi longtemps qu'une solution durable n'est pas proposée à la personne ou la famille, sauf si elle ne le souhaite pas ou enfreint le règlement intérieur du centre d hébergement. Les CHU ne relèvent pas d un statut particulier et le parc de places CHU est varié, du dortoir à la chambre individuelle, voire au logement banalisé dans le diffus. Il y a des places CHU dans certains CHRS (Voir les places «Urgence» dans la fiche CHRS). A coté des CHU, les LHSS offrent une prise en charge médico-sociale temporaire à des personnes sans domicile qui ont besoin de soins ne nécessitant pas d hospitalisation. Les LHSS sont des établissements médico-sociaux au sens du 9 du I de l article L du Code de l action sociale et des familles. Ils ne sont pas dédiés à une pathologie donnée. Comme pour les CHU, au cours du séjour, une solution pour la sortie doit être recherchée : logement ordinaire, appartement de coordination thérapeutique, maison relais, centre d hébergement et de réinsertion sociale La définition de l implantation des LHSS est souple. Selon les besoins, les lits peuvent être regroupés en un lieu unique ou installés dans différents sites, que ces derniers soient ou non exclusivement dédiés à cette activité. Ils peuvent être Inclus dans une structure préexistante (CHRS par exemple), à condition de ne pas représenter plus de 15 % de l ensemble des lits de la structure et sans jamais dépasser le nombre de 30. [12]

13 Les CHRS Centres Hébergement & Réinsertion Social (CHRS) Capacité d accueil de l établissement Capacité installée (en nombre de lits) moins de 50 de 50 à 100 de 100 à et plus Mètres Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier 2010 Les CHRS sont des établissements sociaux relevant du Code de l action sociale et des familles, habilités à recevoir des bénéficiaires de l'aide sociale. Une convention précise notamment les catégories de personnes accueillies et la nature des actions conduites en leur faveur. Le public accueilli est constitué de personnes isolées, ou familles, connaissant de graves difficultés d ordre économique et social. Certains CHRS sont spécialisés dans l'accueil d'un public spécifique ou prioritaire (exemples : femmes victimes de violence, personnes sous main de justice...). L'admission dans la structure est faite pour une durée déterminée et renouvelable : la situation de la personne accueillie doit faire l'objet d'un bilan tous les six mois. L'objectif est que la personne ou la famille accède le plus rapidement possible à une insertion durable en milieu ordinaire ou adapté (logement, emploi...). Le parc est constitué de chambres individuelles ou à plusieurs ou logements dans certains cas, de logements éclatés, regroupés ou mixtes. [13]

14 L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la catégorie de public Centres Hébergement & Réinsertion Sociale (CHRS) Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Publics de l établissement Tous publics en difficulté Sortant. Etab. Hosp Familles en difficulté ou sans logement Personnes avec problèmes psychiques Femmes victimes de violence Familles en difficulté et/ou femmes isolées Personnes seules en difficulté avec enfant Prostituée avec ou sans enfant Femmes seules en difficulté Vagabonds et ex-détenus Jeunes adultes en difficulté Capacité installée (en nombre de lits) Hommes seuls en difficulté Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres 15 Si certains établissements d hébergement accueillent tous les publics, d autres ciblent plus particulièrement des situations particulières. Certaines catégories de publics présentes dans la base de données sont aujourd hui obsolètes. Un exercice spécifique est à réaliser pour les renouveler. [14]

15 Les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (CADA) Centre Accueil Demandeurs Asile (CADA) Capacité installée (en nombre de lits) 50 et moins de 51 à et plus Mètres Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier 2010 Les CADA visent à assurer l accueil, l hébergement et l accompagnement social et administratif des demandeurs d asile pendant la durée d instruction de leur dossier par l OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et la Cour nationale du droit d asile (CNDA, anciennement commission des recours des réfugiés). Ce sont des Établissement social relevant du Code de l action sociale et des familles, avec un statut distinct de celui du CHRS. Le centre peut être une structure collective et/ou être constitué de logement diffus. Liste des structures CADA A.P.T.M. : CENTRE D'HEBERGEMENT A.P.T.M , R DE BERCY (250 places en Insertion ) FRANCE TERRE D'ASILE : CENTRE D'ACCUEIL FRANCE TERRE D'ASILE - 22, R MARC SEGUIN (110 places en Insertion ) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CTRE D'ACCUEIL DEMANDEURS D'ASILE - 44, R PLANCHAT (50 places en Insertion ) [15]

16 Les établissements d hébergement médico-sociaux Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) Centres de Soins Spécifiques pour Taxicomanes (CSST) Centres de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA) et Centres d Accueil, d Accompagnement et de Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (CAARUD) Capacité installée (en nombre de lits) 10 et moins de 11 à 30 de 31 à 60 Capacité non renseignée ACT CSST CCAA CAARUD Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres L'Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT) est un hébergement individuel temporaire dans lequel la personne est prise en charge (coordination médicale et psychologique, suivi social) et accompagnée (éducateurs, CESF, psychologues, médecins) et le cas échéant orienter vers des partenaires sociaux, hospitaliers, associatifs... Cette forme d'hébergement est proposée en priorité aux personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et qui nécessitent des soins, un suivi médical et une coordination médicale et psychologique, du fait de la maladie, des traitements et de ses répercussions sur la vie de la personne. Peuvent en bénéficier des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfant. L hébergement en Centre de soins spécifiques pour toxicomanes (CSST) est un hébergement qui est proposé aux personnes dépendantes ou anciennement dépendantes d'un produit psychotrope, licite et illicite, et rencontrant dans ce cadre des difficultés d'ordre psychologique, médical, social et/ou juridique (pénal et/ou civil) et qui sont entre deux soins ou dans une période dite de transition (avant un sevrage, pendant la stabilisation d un sevrage ou d un traitement de substitution, en attente d une admission en postcure ou d un hébergement stable). La durée d hébergement est modulable en fonction des besoins sanitaires et sociaux de la personne (court séjour de 1 à 4 semaines). La personne est hébergée en appartement individuel ou collectif et parfois en chambre d hôtel. Le Centre de cure ambulatoire en alcoologie (CCAA) est un lieu d accueil, d écoute et de soins, ouvert à toute personne en difficulté avec l alcool. Certains centres développent également des actions de prévention. En tant qu institutions médico-sociales, ces centres sont financés par l assurance maladie. Les équipes se composent de médecins et de psychologues mais aussi de travailleurs sociaux. Les prises en charge y sont gratuites. Ces dispositifs permettent l hébergement de courte durée de consommateurs d alcool excessif ou de personnes devenues alcoolodépendantes. Un accompagnement social est proposé visant au maintien ou au rétablissement de l insertion sociale et professionnelle. Le Centre d accueil, d accompagnement et de réduction des risques pour les usagers de drogues (CAARUD) est un dispositif issu de la loi du 9 août 2004 qui visait notamment à regrouper les dispositifs de réduction des risques (boutiques, bus, automates, «sleep in») au sein de structures uniques. Ces centres peuvent être portés par des structures associatives ou des établissements publics de santé, sous réserve que ces derniers gèrent également un CSST. Il s adresse à des personnes qui ne sont pas encore engagées dans une démarche de soins ou à celles dont les modes de consommation ou les drogues consommées ex- [16]

17 posent à des risques majeurs (infections, notamment hépatite C, accidents, etc.). Une attention particulière est portée aux usagers les plus marginalisés. Liste des structures ACT SOS HABITAT ET SOINS : ACT SOS HABITAT ET SOINS - 5, R HENRY FEULARD (36 places) ASS OEUVRES INSTITUTIONS DIACONESSE : ACT LES STUDIOS LA TOURELLE - 20, R DU SERGENT BAUCHAT (8 places) ASSOCIATION AURORE : ACT ESPACE RIVIERE - 169B, BD VINCENT AURIOL (20 places) ASSOCIATION CHARONNE : ACT CHARONNE - 3, QUA D'AUSTERLITZ (10 places) FONDATION COGNACQ-JAY : ACT LA BERLUGANE - 71, AV D'ITALIE (10 places) SOS DROGUE INTERNATIONAL : ACT CONFLUENCES - 6, R DE LA FONTAINE A MULARD (9 places) ASSOCIATION CORDIA : ACT CORDIA ET VILLA AMEDEE - 71, R COMPANS (23 places) ABRITOIT : ACT MAISON MARIE-LOUISE - 52, R STENDHAL (6 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : ACT LE VILLAGE - 105, R VILLIERS DE L'ISLE-ADAM (16 places) ASSOCIATION MAAVAR : ACT MAAVAR - OFEK - 119, R DES PYRENEES (15 places) FONDATION MAISON DES CHAMPS : ACT MAISON DES CHAMPS - 18B, R DES RASSELINS (30 places) CSST SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST 110 LES HALLES - 110, R SAINT DENIS CROIX ROUGE FRANÇAISE : CSST ST-GERMAIN PIERRE NICOLE - 27, R PIERRE NICOLE ASSOCIATION MONCEAU : CSST MONCEAU - 91, R SAINT-LAZARE ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST ESPACE MURGER - 200, R DU FAUBOURG ST-DENIS ASSOCIATION HORIZONS : CSST HORIZONS - 10, R PERDONNET ASSOCIATION CECCOF : CSST CECCOF - 96, AV DE LA REPUBLIQUE GAIA PARIS : CSST BUS METHADONE GAIA - 62B, AV PARMENTIER ASSOCIATION LA CORDE RAIDE : CSST LA CORDE RAIDE - 6, PL RUTEBEUF ASSOCIATION CHARONNE : CSST CHARONNE - 3, QU D'AUSTERLITZ MUTUALITE FONCTION PUBLIQUE : CSST EMERGENCE ESPACE TOLBIAC - 6, R RICHEMONT SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST CONFLUENCES - 4, R DE LA FONTAINE À MULARD ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST CASSINI - 8B, R CASSINI ASSOCIATION DROGUE ET JEUNESSE : CSST ADAJE - 9, R PAULY ASSOCIATION NOVA DONA : CSST NOVA DONA - 104, R DIDOT CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : CSST MOREAU DE TOURS - 1, R CABANIS ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST MONTE-CHRISTO - 20, R LEBLANC GPS DE PERRAY-VAUCLUSE : CSST MARMOTTAN - 17, R D'ARMAILLE ASSOCIATION ESPOIR GOUTTE D'OR : CSST ESPOIR GOUTTE D'OR - 6, R DE CLIGNANCOURT CH MAISON BLANCHE : "CSST ""LA TERRASSE""" - 222B, R MARCADET SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST SLEEP IN - 61, R PAJOL CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : CSST PARIS LA SANTE - 42, R DE LA SANTE CCAA ANPAA 75 : CCAA LE MARAIS - 24, R DE RIVOLI CRF COMITE DEPARTEMENTAL DE PARIS : CCAA MOULIN JOLY - 5, R DU MOULIN JOLY ANPAA 75 : CCAA NATION - 61, BD PICPUS ANPAA 75 : CCAA CAP 14-5B, R MAURICE ROUVIER ANPAA 75 : CCAA VAUVENARGUES - 37, R VAUVENARGUES ASSOCIATION AURORE : CCAA MENILMONTANT - 7, R DU SENEGAL CAARUD AIDES NORD OUEST ILE-DE-FRANCE : CAARUD AIDES 75-52, R DU FAUBOURG POISSONNIÈRE ASSOCIATION CHARONNE : CAARUD CENTRE BEAUREPAIRE - 9, R BEAUREPAIRE GAIA PARIS : CAARUD PPMU - 62B, AV PARMENTIER ASSOCIATION NOVA DONA : CAARUD NOVA DONA - 104, R DIDOT ASSOCIATION CHARONNE : CAARUD BOUTIQUE 18-86, R PHILIPPE DE GIRARD ASSOCIATION ESPOIR GOUTTE D'OR : CAARUD ESPOIR GOUTTE D'OR - EGO - 13, R SAINT LUC COORDINATION TOXICOMANIES : CAARUD COORDINATION TOXICOMANIES - 46, R CUSTINE CH MAISON BLANCHE : CAARUD BOREAL - 64T, R DE MEAUX SOS DROGUE INTERNATIONAL : CAARUD KALEÏDOSCOPE - 7, R CAROLUS DURAN [17]

18 Les Centres maternels et parentaux Centres maternels et parentaux, associatifs ou départementaux Maison de la mère et de l'enfant Aire de Famille Centre associatif Centre maternel MARIE BEQUET Capacité dans le centre Capacité hors centre Mission Maternelle Les Lilas 76-8 Sésame Centre départemental Capacité dans le centre Capacité hors centre Nombre de places dans/hors centre Les Acacias Centre maternel NATIONALE Centre maternel MICHELET 82-0 Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres Les places hors centre ne sont pas localisées sur la carte. Les centres maternels doivent permettre l accueil des femmes enceintes et des mères isolées avec enfants de moins de trois ans qui ont besoin d un soutien matériel et psychologique, en chambre individuelle ou appartement. Ces femmes sont prises en charges par le service de l aide sociale à l enfance. Les centres qu ils soient associatifs ou départementaux disposent pour la plupart de place dans le centre et hors centre. Les centres parentaux accueillent l ensemble de la famille. Un accueil est prévu pour les enfants de moins de trois ans (crèche, pouponnière, halte garderie ). Liste des structures Centre maternel associatif Les Acacias, 57 R de la Santé (80 places dans le centre, 10 places hors du centre) Maison de la mère et de l'enfant, 11 R Labat (63 places dans le centre, 11 places hors du centre) Les Lilas, 9 AV De la Porte des Lilas (77 places dans le centre, 13 places hors du centre) Mission Maternelle, 32 R De Romainville (52 places dans le centre, 16 places hors du centre) Sésame, 1-3 R De Savies (49 places dans le centre, 52 places hors du centre) Centre parental associatif Aire de Famille, 53 R Riquet (42 places dans le centre, 58 places hors du centre) Centre maternel départemental CENTRE MATERNEL MICHELET, 237 R DE TOLBIAC (82 places dans le centre, 0 places hors du centre) CENTRE MATERNEL NATIONALE, 146 R NATIONALE (99 places dans le centre, 6 places hors du centre) CENTRE MATERNEL MARIE BEQUET, 9B R JEAN BAPTISTE DUMAS (76 places dans le centre, 8 places hors du centre) [18]

19 Les hôtels meublés Hôtels meublés 2009 Hôtel meublé Hôtel de tourisme utilisé à des fins d hébergement social Mètres Source : Observatoire des hôtels pratiquant de l hébergement social 2009 Apur Janvier 2010 Les hôtels meublés sont des hôtels non homologués par le ministère du tourisme qui proposent des chambres meublées louées au mois ou à la journée. Cet habitat de basse qualité mais meublé et accessible est progressivement devenu le refuge de personnes isolées ou de familles à revenus faibles ou irréguliers. Au 1er décembre 2009, 630 hôtels meublés ont été recensés à, représentant un parc de chambres. A ces établissements il convient d ajouter près de 200 hôtels de tourisme (0, 1 ou 2 étoiles) qui se sont ouverts, partiellement le plus souvent, à une clientèle de type meublé, en raison de l importance de la demande. Les hôtels parisiens accueillaient en 2008 environ un millier de familles aidées par les services sociaux de la Ville de au titre de l Aide sociale à l enfance et 400 autres familles dont les chambres sont financées par l Etat au travers du Samusocial (Cf. rapport d activité 2008 du Samusocial de ). Depuis 2007, Ville de, Préfecture de Police et Préfecture de ont mis en place un observatoire des hôtels pratiquant de l hébergement social pour s assurer que les établissements ne respectant pas les règles en matière de sécurité notamment incendie, salubrité ou saturnisme ne sont pas utilisés à des fins d hébergement social. Par ailleurs, afin d aider les hôteliers à mettre aux normes et améliorer leurs établissements, la Ville de a mis en place une opération programmée d amélioration des hôtels meublés (OPAHM). Fin 2009, 5 hôteliers avaient adhéré à la démarche. En complément, plus de 70 établissements en mauvais état sont acquis par la Ville et transformés en logements sociaux depuis [19]

20 [ Les logements, logements foyers et résidences ] Les Résidences Sociales Résidences sociale (hors maisons relais) Capacité d accueil de l établissement par catégorie Capacité installée (en nombre de lits) moins de 30 de 31 à 60 de 61 à 90 de 91 à et plus Discipline de l établissement Résidences sociales ex FJT Autres résidences sociales Résidences sociales ex FTM Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres Les résidences sociales sont des logements foyer conventionné à l APL, bénéficiant d un agrément et construit obligatoirement autour d un projet social. Le projet social détermine les principales caractéristiques de la résidence sociale (publics, bâti, redevance, modalités d accompagnement ) et est annexé à la convention APL. Les foyers de jeunes travailleurs (FJT) et les foyers de travailleurs migrants (FTM) sont également des logements foyers mais ne sont pas forcément construits autour d un projet social. Quand des FJT et des FTM sont réhabilités, leur statut évolue et ils deviennent des résidences sociales. De ce fait tous ces établissements deviennent progressivement des résidences sociales, avec un projet social spécifique. Les logements proposés par les résidences sociales sont des logements meublés autonomes répondant aux normes d habitabilité du Code de la construction et de l habitation (CCH). Il peut s agir de logements individuels ou de logements collectifs en habitat regroupé. Le public des résidences sociales est constitué de personnes ayant des difficultés particulières «pour accéder à un logement décent et indépendant ou s y maintenir». [20]

Dispositifs d'hébergement 2011-2014

Dispositifs d'hébergement 2011-2014 Guide des procédures Logement Fiche n 3 Plan Départemental d'actions pour le Logement des Personnes Défavorisées Plan Départemental d'accueil, d'hébergement et d'insertion des personnes sans domicile fixe

Plus en détail

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54 doc chap 2:Mise en page 1 2 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 54 doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 3 La coordination d accueil et d orientation page 56 L accueil d urgence page 57-58 Les

Plus en détail

Hébergement des personnes sans-abri :

Hébergement des personnes sans-abri : DOSSIER DE PRESSE Le 9 décembre 2009 Hébergement des personnes sans-abri : 9 programmes lauréats de l appel à projets pour la création de 250 places d accueil innovantes adaptées aux publics en très grande

Plus en détail

Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma)

Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma) Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma) Mise à jour Adoma en juillet 2011 généralités hébergement Hébergement L accueil en hébergement est destiné aux

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE. 9 août 2006 REMISE DU RAPPORT. SUR l HEBERGEMENT DES PERSONNES SANS ABRI A PARIS ET EN ILE DE FRANCE

CONFERENCE DE PRESSE. 9 août 2006 REMISE DU RAPPORT. SUR l HEBERGEMENT DES PERSONNES SANS ABRI A PARIS ET EN ILE DE FRANCE CONFERENCE DE PRESSE 9 août 2006 REMISE DU RAPPORT SUR l HEBERGEMENT DES PERSONNES SANS ABRI A PARIS ET EN ILE DE FRANCE 1 Remise du rapport de la médiatrice Agnès de Fleurieu et du docteur Laurent Chambaud

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

Annuaire de l association Aurore

Annuaire de l association Aurore Annuaire de l association Aurore édition février 2012 Urgence Addictions Santé Précarité ESAT Hébergement Accueils et soins psychiques Insertion Habitat Urgence Secrétariat 22 rue Paul Belmondo 75012 Paris

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS / DGALN - DHUP réédition novembre 2008 Editorial

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 PRÉFET DU RHÔNE DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 Dossier de presse 1 Sommaire Le dispositif d hébergement du Rhône 3 La période hivernale 4 Les moyens mis en œuvre 5 L organisation de la

Plus en détail

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE SOLIDARITÉ ACCUEIL 25 avenue Charles de Gaulle à Châteauroux SIAO : Service de l Accueil et de l Orientation

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS Pourquoi et comment une porte d entrée par la précarité dans une association qui a centré ses activités sur l addictologie? C PEQUART F MOISAN Association CHARONNE 1 logique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

De la prise en charge en hébergement vers le logement

De la prise en charge en hébergement vers le logement De la prise en charge en hébergement vers le logement La description des dispositifs est issue du Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté, rédigé lors des travaux du chantier national

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers 20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers Présentation 37 000 habitants 86 hectares 36% de logements sociaux SRU Quartier reconduit (en partie ZUS) Situé au nord-ouest du 20è arrondissement,

Plus en détail

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Développer l offre d hébergement et de logement accessible aux personnes à revenu modeste Contribuer aux politiques publiques sur ces domaines. 8 associations s unissent! RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT

Plus en détail

Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile

Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile Novembre 2010 Accueil et accompagnement des étrangers Repères juridiques : fiche n 1 Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile Cette première fiche a pour

Plus en détail

héberger insérer loger

héberger insérer loger héberger insérer loger Opérateur national incontournable de l insertion par le logement, Adoma propose plus de 70 000 adaptés à un public varié : travailleurs migrants, personnes isolées, jeunes en insertion,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires Portraits de résidents sur la toile I Portraits-video de gens ordinaires : des témoignages pour faire taire les préjugés

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS - DGALN / septembre 2008 Editorial - par

Plus en détail

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée?

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée? RELOREF REchercher un LOgement pour les REFugiés VP/JD/2008 SERVICE COORDINATION&LOGEMENT Référence : ALT Domaine concerné : LOGEMENT Type de document : FAQ/NOTE TECHNIQUE Axe 3 du projet RELOREF : animation

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

Immeubles OAHD (lots 2 et 3)

Immeubles OAHD (lots 2 et 3) Immeubles OAHD (lots 2 et 3) Arrondissement 3ème 4ème 5ème 10ème 18 rue des Commines 20 rue Charlot 32 rue du Poitou 42 rue Pastourelle 70 rue de Saintonge 18 rue Geoffroy l'angevin 7 rue de l'arbalète

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Accueil des migrants. Jeudi 17 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. Accueil des migrants. Jeudi 17 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Accueil des migrants Jeudi 17 septembre 2015 Lors de sa conférence de presse semestrielle, le Président de la République a présenté l action de la France face à la crise migratoire qui

Plus en détail

LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE

LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE Mai 2014 / Les structures d accueil, d hébergement et de logement Emmaüs page 1 > LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE L action sociale et le logement sont deux activités

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org ORGANISATION DES SOINS Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris www.psycom.org Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris SOMMAIRE Missions p. 03 Organisation p. 05 Où s adresser? p. 07 Pour en savoir plus

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 31 060 habitants 55 hectares 11,5% de logements SRU Périmètre modifié Présentation Le quartier Porte St Denis

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Le dispositif du SIAO 06 en 2012 SIAO urgence Mise à l abri et orientation : 115 et PAU Hébergement : SIAO insertion - ALT - CHRS Urgence - CHRS Insertion - Lits

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT

LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT 1 LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT 1. RAPPEL HISTORIQUE A l origine, l Action Evangélique de Réadaptation Sociale est une association fondée en 1969, au 3 rue Victor Hugo à Tourcoing pour

Plus en détail

SIAO Urgence de Paris - GIP Samusocial de Paris Visibilité des places d hébergement d urgence - 31/12/2010 au 30/06/2011

SIAO Urgence de Paris - GIP Samusocial de Paris Visibilité des places d hébergement d urgence - 31/12/2010 au 30/06/2011 SIAO Urgence de Paris - GIP Samusocial de Paris Visibilité des places d hébergement d urgence - 31/12/2010 au 30/06/2011 TABLES DES MATIÈRES 1. Méthodologie... 3 1.1. Les informations sur les hébergements...

Plus en détail

Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de

Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de Centre Nantais d hébergement des Réfugiés : Un Centre Provisoire d Hébergement (CPH) géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de Nantes Le CNHR : 2 rue Arago à Nantes côté rue côté cour

Plus en détail

COMMENT TROUVER UN LOGEMENT A PARIS?

COMMENT TROUVER UN LOGEMENT A PARIS? COMMENT TROUVER UN LOGEMENT A PARIS? Les aides financières de la Caisse d Allocation Familiale (C.A.F.) : En France, la plupart des étudiants locataires, y compris les étudiants étrangers (ayant un visa

Plus en détail

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion CIRCULAIRE N DGCS/DIHAL/DHUP/2013/219 du 30 mai 2013 relative au soutien et au développement de l offre de logement accompagné par un renforcement de l Aide à la Gestion Locative Sociale (AGLS) des résidences

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Les Maisons de la Justice et du Droit

Les Maisons de la Justice et du Droit Les Maisons de la Justice et du Droit Conseils, Informations, Accès au droit, Aide aux victimes Qui est votre meilleur interlocuteur? Placées sous l autorité du Président du Tribunal de Grande Instance

Plus en détail

Trouver un logement à Paris

Trouver un logement à Paris Trouver un logement à Paris La recherche d un logement à Paris peut demander du temps et de l énergie pour un résultat parfois frustrant. Les étudiants étrangers, qui viennent s installer à Paris, ne sont

Plus en détail

Trouver un hébergement /un logement

Trouver un hébergement /un logement VEILLE SOCIALE TELEPHONIQUE FOYER NOTRE DAME DES SANS-ABRI - Tout public APPEL GRATUIT Orientation, signalement, écoute Accueil inconditionnel - 24h/24h 7 jours sur 7 Cet appel vous permettra d obtenir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

Dispositif d insertion par le logement du Pays de Montbéliard

Dispositif d insertion par le logement du Pays de Montbéliard Dispositif d insertion par le du Pays de Montbéliard ADDSEA Centre d Accueil pour demandeurs d Asile ALPD Association de des Populations Défavorisées AMAT Association Montbéliardaise d x Travailleurs CHRS

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010 Lundi 7 décembre 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation du plan hiver 2009-2010 Le préfet, Dominique SCHMITT et le maire de Bordeaux, Alain JUPPE ont présenté ce jour, dans les locaux du SAMU social, le plan

Plus en détail

LISTE DES HOTELS. Absolute Paris ( Auberge de jeunesse)

LISTE DES HOTELS. Absolute Paris ( Auberge de jeunesse) LISTE DES HOTELS Absolute Paris ( Auberge de jeunesse) 1, rue de la Fontaine au Roi Site internet : www.absolute-paris.com E-mail : bonjour@absolute-paris.com tel : 01 47 00 47 00 fax : 01 47 00 47 02

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION Le Pôle Logement Hébergement regroupe différents services et dispositifs dont 3 Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), des appartements

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités Appel à projets 2011 Habitat, développement social et territoires Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau Dates limites de retour des dossiers : 21 mars et 12 septembre 2011 Mécénat Économie et Solidarités

Plus en détail

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Pôle Addictions et Précarité Passeport Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Centre Hospitalier Guillaume Régnier www.ch-guillaumeregnier.fr POLE ADDICTIONS

Plus en détail

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE ministère de l intérieur Le Directeur général des étrangers en France assiste le Ministre de l intérieur dans l exercice de ses missions relatives à l immigration,

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire

PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire JANVIER 213 N 59 Atelier Parisien d Urbanisme 17, boulevard Morland 74 Paris 1 42 76 5 http://www.apur.org PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire

Plus en détail

VOTATION CITOYENNE. PARIS 5-11 décembre 2005

VOTATION CITOYENNE. PARIS 5-11 décembre 2005 VOTATION CITOYENNE PARIS 5-11 décembre 2005 Liste des bureaux de vote par arrondissement : Paris 1 Jardin des Halles (débouché des rues Montorgueil, Montmartre et Turbigo) 18h 20h Paris 2 Mairie du 2 ème

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Créé en novembre 2000, le Réseau Social Rue-Hôpital (RSRH) a vocation à faciliter l accès aux soins des personnes

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA Accueillir Ecouter Accompagner RAPPORT D ACTIVITE Année 2012 HUDA Pôle «Migrants» - HUDA Association Abri de la Providence 33, rue Béclard 49100 ANGERS Tel 02.41.86.49.29 - Fax 02.41.86.49.28 espace-accueil@abridelaprovidence.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry DOSSIER DE PRESSE Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «ALLONVILLE» À AMIENS Vendredi 6 décembre 2013 à 15h30 Adoma - Résidence sociale «Allonville» 21 rue d Allonville,

Plus en détail

Texte non paru au Journal officiel 742. Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction. Direction générale de l action sociale

Texte non paru au Journal officiel 742. Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction. Direction générale de l action sociale Texte non paru au Journal officiel 742 Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Direction générale de l action sociale Direction de la défense et de la sécurité civiles Circulaire

Plus en détail

Présentation de l Association l ABRI

Présentation de l Association l ABRI Présentation de l Association l ABRI 1 L ASSOCIATION L ABRI EN QUELQUES MOTS POLE INSERTION Bric à Brac insertion Déménagement social POLE INGENIERIE SOCIALE Service d Accueil et d Orientation POLE JEUNES

Plus en détail

Personnes. D iffic u lté 2015

Personnes. D iffic u lté 2015 www.nimes.fr Guide des Personnes en Grande D iffic u lté 2015 Permanences d accueil 5 ARMEE DU SALUT (CONGREGATION) - Permanence sociale, jeudi après-midi de 14h à 17h : écoute, orientation, aide aux démarches

Plus en détail

Bilan du Renfort hivernal 2013/2014

Bilan du Renfort hivernal 2013/2014 Préfet du Rhône Direction départementale de la cohésion sociale Bilan du Renfort hivernal 2013/2014 Comité technique de la veille sociale 27 mai 2014 1 Les contours du renfort hivernal Une instruction

Plus en détail

Catégorie de financement

Catégorie de financement Adresse Arrdt Bailleur Nombre de logements Catégorie de financement Mode réalisation Nature du programme Année agrément 104-106 RUE DE CAMBRONNE 15 IMMOBILIERE 3F 32 PLUS acquisition-conventionnement Logements

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT

NOM DE L ETABLISSEMENT NOM DE L ETABLISSEMENT : CSSR LES LAURIERS Adresse : 8 ROUTE DE CARBON BLANC BP 119-33306 LORMONT CEDEX Tél. 05.56.77.37.37 Fax. : 05.56.31.53.35 Mail : cssr.lauriers@ugecamaq.fr Site Internet : www.cssr-leslauriers.fr

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-326

DELIBERATION N CP 14-326 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-326 DELIBERATION N CP 14-326 DU 18 juin 2014 ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE REGIONALE POUR LA PETITE ENFANCE DEUXIEME AFFECTATION 2014

Plus en détail

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE COORDINATION SIAO 06 COORDINATION SIAO 06 Association GALICE SIAO URGENCE ALC P.U.I.P. 115 SIAO HEBERGEMENT INSERTION GALICE Bassin Antibois Service logement CASA Bassin Cannois CCAS de Cannes SIAO LOGEMENT

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 SOMMAIRE 1. Le Service Intégré d Accueil et d Orientation d Ille-et-Vilaine... 3 2. L hébergement et les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DOSSIER DE PRESSE Visite de la plate-forme de veille sociale de l association «La Rose des Vents» à Mareuil-lès-Meaux dans le cadre des mesures relatives à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

De l hébergement au logement

De l hébergement au logement Numéro 4 Édition : mars 2010 logement le bon plan Actualisation janvier 2011 Le journal des partenaires du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD) du Loiret Avant-propos

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie

La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie Ses missions et services Pôle Logement hébergement Marie-Antoinette FORAY, cheffe de pôle téléphone 04.50.88.48.72 télécopie 04.50.88.48.82

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

Comité régional de l habitat et de l hébergement du Languedoc-Roussillon

Comité régional de l habitat et de l hébergement du Languedoc-Roussillon PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Montpellier, le 6 mars 2015 Pôle Cohésion Sociale Territoriale Comité régional de l habitat

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI P. 5 P. 11 P. 16 2 Le droit au logement opposable : mode d emploi Introduction QU EST-CE QUE LE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE? La loi du 5 mars 2007 institue un

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL APPARTEMENTS THERAPEUTIQUES RESEAU HELICOPTERE

LIVRET D ACCUEIL APPARTEMENTS THERAPEUTIQUES RESEAU HELICOPTERE LIVRET D ACCUEIL Association Drogue et Jeunesse Association reconnue d'utilité publique depuis 1982 9 rue Pauly - 75014 PARIS métro : Plaisance tel : 01.45.42.75.00 fax : 01.45.43.73.91 e-mail : adaje.asos@adaje.org

Plus en détail

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 Plan régional sport bien-être CNDS 2015 Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 l instruction interministérielle du 24 décembre 2012 les lignes stratégiques promouvoir et développer la pratique

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation!

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! Le logement locatif Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! LE LOGEMENT LOCATIF Dans le cadre de son parcours résidentiel, le salarié est souvent amené à devenir locataire

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

PRÉFET DE LA REGION ILE-DE-FRANCE

PRÉFET DE LA REGION ILE-DE-FRANCE PRÉFET DE LA REGION ILE-DE-FRANCE DRIHL Service ALPE 09/01/2013 DISPOSITIF D'INTERMEDIATION LOCATIVE EN ILE-DE-FRANCE APPEL A PROJETS COMPLEMENTAIRE «SOLIBAIL» - VOLET GESTION LOCATIVE ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France Vous recherchez un hébergement temporaire, vous êtes en mobilité socio-professionnelle, en formation ou en recherche d emploi. Les FJT vous proposent une gamme très large de logements meublés. un espace

Plus en détail

Point sur l hébergement des migrants dans la région Île-de-France

Point sur l hébergement des migrants dans la région Île-de-France PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement Point sur l hébergement des migrants dans la région Île-de-France Comité régional de l habitat

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail