Les structures d hébergement et de logement temporaire à Paris en décembre 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les structures d hébergement et de logement temporaire à Paris en décembre 2009"

Transcription

1 17 bd Morland paris tél : fax : Les structures d hébergement et de logement temporaire à en décembre 2009 Mars 2010

2 Ce document de synthèse cartographique est le fruit d un travail collectif entre les services de l Etat (DASS, DULE) et de la Ville de (DASES, DLH) et l Atelier parisien d urbanisme (Apur). Des échanges réguliers ont eu lieu tout au long de l année 2009 pour concevoir et élaborer ce document. Directeur de la publication : Francis Rol-Tanguy. Directrice de la rédaction : Dominique Alba. Étude réalisée par Jean-François Arènes sous la direction de Audry Jean-Marie. Cartographie : Christine Delahaye. Maquette : Apur.

3 Sommaire [1] UNE CARTOGRAPHIE DES DISPOSITIFS D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT TEMPORAIRE [2] LES STRUCTURES RECENSÉES [3] LES DONNÉES MOBILISÉES [4] LES LIMITES DE L EXERCICE [5] LES CAPACITÉS INSTALLÉES [6] LES CARTES L hébergement L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la discipline Les CHU Les CHRS L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la catégorie de public Les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (C.A.D.A.) Les établissements d hébergement médico-sociaux Les Centres maternels et parentaux Les hôtels meublés Les logements, logements foyers et résidences Les Résidences Sociales Les Maisons Relais (Pensions de Famille) Les Foyers Jeunes Travailleurs, dont certains transformés en Résidence Sociale Les Foyers Travailleurs Migrants, dont certains transformés en Résidence Sociale Ensemble des logements, logements foyers et résidence Les logements diffus Les logements intégrés dans le dispositif «Louez solidaire et sans risque» Les logements d insertion [7] LES FICHES PAR ARRONDISSEMENTS er arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement e arrondissement [ANNEXE] [3]

4

5 Les structures d hébergement et de logement temporaire à en décembre 2009 [1] Une cartographie des dispositifs d hébergement et de logement temporaire De nombreuses structures d hébergement et de logement temporaire sont présentes sur le territoire parisien. Les différents services de l Etat et de la Ville en charge du suivi et de la gestion des politiques sociales à disposaient chacun d une vision partielle de l ensemble de structures existantes. Il n existait pas de base de données unique regroupant toutes les structures que souhaitent suivre ces services. Le présent travail a conduit à rapprocher les différentes bases de données utilisées par les services, et à constituer une base unique et partagée recensant l ensemble des dispositifs d hébergement et de logement temporaire présents sur le territoire parisien. Un ensemble de cartes a été élaboré pour présenter ces informations. Ces cartes constitueront d une part un outil précieux pour les services concernées, et d autre part permettront aussi de faire un point régulier sur la situation de l hébergement et du logement temporaire à. Ces cartes sont surtout un outil d aide à la décision pour les élus et les services, à la fois pour déterminer les besoins insuffisamment couverts par l offre existante et pour permettre que l implantation des futures structures s inscrive dans une cohérence territoriale. Enfin, ces cartes mises à jour régulièrement seront mobilisées pour suivre la mise en œuvre du Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD) et du programme départemental d accueil d hébergement et d insertion (PDAHI) à. [2] Les structures recensées Seules les structures procurant un hébergement ou un logement ont été retenues dans la base de données. Les structures proposant seulement un accueil de jour ne sont pas inventoriées. Les structures d hébergements recensées sont : les Centres d hébergement : urgence (C.H.U.) et Lits Halte Soins Santé (L.H.S.S.), stabilisation, insertion (C.H.R.S.)) ; les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (C.A.D.A.) ; les établissements médico-sociaux : les Appartements de Coordination Thérapeutique (A.C.T.), les Centres de Soins Spécifiques pour Toxicomanes (C.S.S.T.), les Centres de Cure Ambulatoire en Alcoologie (C.C.A.A.), les Centres d Accueil, d Accompagnement et de Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (C.A.A.R.U.D.) ; les Centres maternels et parentaux ; les Hôtels sociaux et autres Hôtels dont au moins une partie des chambres est utilisé par des opérateurs/services sociaux ; Les logements, logements foyers et résidences recensés sont : les Résidences Sociales «classique» ; les Maisons Relais (Pensions de Famille) ; les Foyers Jeunes Travailleurs, dont certains ont été transformés en Résidence Sociale ; les Foyers Travailleurs Migrants, dont certains ont été transformés en Résidence Sociale En outre, les dispositifs d hébergement spécifique constitués de logements diffus sont également à intégrer dans la base de données. Pour l instant seuls les logements intégrés dans le dispositif «Louez solidaire et sans risque» sont référencés dans la base. Une prochaine version de la note intègrera les «logements d insertion» gérés par des associations. [5]

6 [3] Les données mobilisées La base de données répertorie les établissements au 1 er décembre Pour chaque établissement, la base contient son adresse, l identité de la structure gestionnaire et son statut juridique. En outre, la capacité d accueil installée est précisée et elle est exprimée selon le cas en nombre de places ou en nombre de logements 1. La capacité d accueil est détaillée selon les différentes catégories de public accueillies. Pour les logements diffus, la base contient l ensemble des adresses des logements concernés au 1 er décembre [4] Les limites de l exercice Le parc des structures d hébergement et de logement temporaire présentes dans la base de données évolue en permanence. Certaines structures peuvent fermer temporairement pour travaux, d autres voient leurs caractéristiques évoluer, sans que ces différentes informations ne soit transmises rapidement pour mettre à jour la base de données. En outre, indépendamment des types de structures et de la catégorie des places, il est possible que l usage réel des places disponibles soit parfois différents de celui prévu, parce que, par exemple, la situation d un hébergé a évolué. Les structures d hébergement et de logement temporaire listées dans la présente note sont décrites telles qu elles apparaissent dans la base de données au 1 er décembre [5] Les capacités installées Dans les tableaux ci-après, les capacités installées sont exprimées en nombre de places dans les différentes structures d hébergements, en nombre de centres pour les établissements médico-sociaux et en nombre de logements dans le cadre du dispositif «Louez Solidaire et Sans Risques». 1. À partir de la capacité en nombre de places, il est possible de calculer un nombre d équivalents logements. Par exemple, pour un CHRS qui comporte 18 places + 5 logements, sa capacité est explicitée de la manière suivante : capacité en places : 18 capacité en logements : 5 capacité totale en logements et équivalent logements : =11 (avec 6 =18/3) capacité totale en places et équivalent places : =33 (avec 15 =5x3) Le plus souvent, le ratio utilisé est 1 logement =3 places. Il peut cependant être modulé dans certaines situations particulières. Les structures d hébergement LHSS CHU CHRS Urgence Stabilisation Insertion Ensemble Urgence Stabilisation Insertion (et assimilé) Ensemble CADA Ensemble Capacité installée exprimée en nombre de places Capacité installée [6]

7 Les établissements d hébergement médico-sociaux ACT CSST CCAA CAARUD Nombre de centres Autres structures d hébergement Centre maternel et Parentaux Capacité installée exprimée en nombre de places Capacité installée 620 Les logements, logements foyers et résidences Capacité installée Résidences sociales Résidences sociales ex FJT Résidences sociales ex FTM Autres résidences sociales Ensemble FJT FTM Maisons relais (Pensions de famille) 531 Ensemble Capacité installée exprimée en nombre de places Les logements diffus Louez Solidaire et Sans Risque Nombre de logements 356 Capacités installées exprimées en nombre de logements captés et en nombre de places adultes et enfants au 01/12/2009 Nombre de places L ensemble des structures listées regroupent environ places distinctes sur. [7]

8 [6] Les cartes [ L hébergement ] L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la discipline Centres Hébergement & Réinsertion Sociale (CHRS) Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Discipline de l établissement Hébergement d urgence pour des personnes en difficulté Hébergement d insertion pour des personnes en difficulté LHSS CHU Types d établissement CHRS Hébergement de stabilisation pour des personnes en difficulté Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres L hébergement d urgence assure un accueil pour lequel il n y a pas de conditions réglementaires de ressources. Il s agit d un accueil «inconditionnel», c est-à dire sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité du séjour. L hébergement de stabilisation, ouvert 24h/24h, avec un accompagnement social, doit permettre aux personnes éloignées de l insertion, de se stabiliser et de favoriser leur orientation ultérieure vers des structures adaptées à leur situation. Ce dispositif vise plus spécifiquement les personnes qui ont un passé plus ou moins long dans le dispositif d hébergement et qui utilise régulièrement l hébergement d urgence. L hébergement d insertion (essentiellement des CHRS) vise à aider les personnes bénéficiaires à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. L'admission dans la structure est faite pour une durée déterminée et renouvelable : la situation de la personne accueillie doit faire l'objet d'un bilan tous les six mois. L'objectif est que la personne ou la famille accède le plus rapidement possible à une insertion durable en milieu ordinaire ou adapté (logement, emploi...). Liste des structures Hébergement d urgence CHU ASSOCIATION EMMAÜS : MONTESQUIEU - 6, R MONTESQUIEU (22 places) ASSOCIATION EMMAÜS : VAUQUELIN - 7, R VAUQUELIN (37 places) LA PENICHE DU COEUR - LES RESTOS : LA PENICHE DU COEUR -, PORT ST BERNARD JARD TINO ROSSI (70 places) ASSOCIATION EMMAÜS : TRINITE CLICHY - 27, R DU FAUBOURG SAINT HONORÉ (30 places) PASTT : PASTT - 94, R LA FAYETTE (6 places) [8]

9 ARAPEJ ILE DE FRANCE : ARAPEJ DISPOSITIF HOTELS - 68, R DE LA FOLIE REGNAULT (27 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : YVES GAREL - 66, BD RICHARD LENOIR (108 places) ASSOCIATION AURORE : LA CHAPELLE - 2, PL HENRI FRESNAY (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : BERCY - PONT NATIONAL -, BD PONIATOWSKI (46 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : HOTELS SAMU SOCIAL DE PARIS - 35, AV COURTELINE (80 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : BAUDRICOURT - 15, R BAUDRICOURT (92 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CITE DE REFUGE CANTAGREL - 12, R CANTAGREL (58 places) OEUVRES DE LA MIE DE PAIN : REFUGE DES OEUVRES DE LA MIE DE PAIN - 18, R CHARLES FOURIER (180 places) ASSOCIATION EMMAÜS : GAUDART D'ALLAINES - 96, R DIDOT (39 places) ASSOCIATION EMMAÜS : SAINTE ANNE - 17, R BROUSSAIS (29 places) ASSOCIATION EMMAÜS : OBSERVATOIRE - 26, AV DE L'OBSERVATOIRE (80 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (3 places) ASSOCIATION AURORE : DISPOSITIF HOTEL - 3, R EMMANUEL CHAUVIERE (89 places) ASSOCIATION EMMAÜS : JAVEL - 57, R DE JAVEL (50 places) OEUVRES HOSP. DE L'ORDRE DE MALTE : LE FLEURON SAINT JEAN -, PORT DE JAVEL BAS (50 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : DISPOSITIF HOTELS LAMARCK - 16, R LAMARCK (20 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CHAPELLE STADIUM - 63, R DE LA CHAPELLE (60 places) ASSOCIATION MEDECINS DU MONDE : MEDECINS DU MONDE - 62, R MARCADET (10 places) SAEM ADOMA : LA BOULANGERIE - 82, BD NEY (386 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : MARAICHERS - 64, R DES MARAICHERS (28 places) FONDATION CASIP COJASOR : CASIP - 8, R PALI-KAO (4 places) LES AMIS DU BUS DES FEMMES : BUS DES FEMMES - 58, R DES AMANDIERS (2 places) CHRS ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (12 places) ASSOCIATION EMMAÜS : ESPACE HOTELIER - 43, R D'AMSTERDAM (31 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASP - SARAH - 20, R SANTERRE (55 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG BAUDRICOURT - 3, IMP BAUDRICOURT (15 places) Hébergement en stabilisation CHU BASILIADE : BASILIADE - 12, R BERANGER (10 places) ASSOCIATION SILOE : DISPOSITIF HOTEL SILOE - 5, R VICTOR MASSE (12 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CHRYSALIDE - 118, R DU FAUBOURG SAINT MARTIN (40 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : LA FAYETTE ACCUEIL - 190, R LAFAYETTE (22 places) SECOURS CATHOLIQUE : HELDER CAMARA - 19, R MESSAGERIES (40 places) ARCAT SIDA : ARCAT SIDA - 102C, R AMELOT (11 places) ASSOCIATION ATOLL 75 : COIN DE MALTE - 1, R DE MALTE (14 places) ASSOCIATION MAAVAR : DISPOSITIF HOTELS MAAVAR - 202, BD VOLTAIRE (30 places) CPCV ILE-DE-FRANCE : DISPOSITIF HOTEL CPCV - 44B, R DE MONTREUIL (50 places) SOS HABITAT ET SOINS : GAMBETTA - 102C, R AMELOT (33 places) ASSOCIATION AURORE : RESIDENCE BRUXELLES - 11, R DESGRANGES (38 places) ASSOCIATION AURORE : LA MAISON - 77, R DU CHATEAU DES RENTIERS (25 places) LES ENFANTS DU CANAL : OBSERVATOIRE - 26, R DE L'OBSERVATOIRE (22 places) LES ENFANTS DU CANAL : OBSERVATOIRE - 26, R DE L'OBSERVATOIRE (10 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (9 places) ASSOCIATION AURORE : SUZANNE KEPES - 1, R EMMANUEL CHAUVIERE (18 places) ASSOCIATION AURORE : LA MAISON-VAUGIRARD - 14, BD DE VAUGIRARD (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : VAUGIRARD - 7, R COTENTIN (34 places) COROT : GUTENBERG - 17, R GUTENBERG (31 places) RELAIS LOGEMENT : RELAIS LOGEMENT - 130, R CASTAGNARY (60 places) SECOURS CATHOLIQUE : JEAN RODHAIN - 36, R MIOLLIS (21 places) SECOURS CATHOLIQUE : JEAN RODHAIN - 36, R MIOLLIS (25 places) COROT : COROT - 4, R COROT (18 places) SAEM ADOMA : VARIZE - 23, R VARIZE (69 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : EGLANTINE - 21, R SALNEUVE (112 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : PONT CARDINET - 113, AV SAUSSURE (36 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CUGNOT - 6, R CUGNOT (67 places) SAEM ADOMA : LA BOULANGERIE 24/24-82, BD NEY (50 places) AIRE DE FAMILLE : AIRE DE FAMILLE - 53, R RIQUET (42 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CRIMEE - 109, R DE CRIMEE (36 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CRIMEE - 166, R DE CRIMEE (95 places) [9]

10 ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CENTRE LEON - 72, R ORFILA (13 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 72, R ORFILA (91 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CENTRE RENE BOULANGER - 72, R ORFILA (17 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 72, R ORFILA (14 places) ASSOCIATION EMMAÜS : PYRENEES 2-260, R DES PYRENEES (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : GEORGES SAND - 5B, R STENDHAL (55 places) CHRS SOS HABITAT ET SOINS : LE MARAIS - 5, BD DU TEMPLE (58 places) SOS HABITAT ET SOINS : FROMENTIN - 12, R FROMENTIN (65 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE LANCRY - 29, R DE LANCRY (40 places) ASSOCIATION CHARONNE : CHARONNE - 3, QU D'AUSTERLITZ (25 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE MALMAISONS - 3, R DES MALMAISONS (60 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE GEORGES DUNAND - 18, R DE L'AUDE (54 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE ANDRE JACOMET - 17, BD NEY (124 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE LAUMIERE - 20, AV DE LAUMIERE (46 places) ASSOCIATION EMMAÜS : CENTRE PYRENEES - 355, R DES PYRENEES (54 places) SOS HABITAT ET SOINS : BUZENVAL - 94, R BUZENVAL (273 places) Hébergement d insertion CHU CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : LOGETAPE - 20, R SANTERRE (10 places) FOYER JORBALAN : FOYER JORBALAN - 59, AV MATHURIN MOREAU (10 places) LES AMIS DU BUS DES FEMMES : BUS DES FEMMES - 58, R DES AMANDIERS (3 places) CHRS FOYER INTERNATIONAL DES TRAVAILLEUSES : FOYER INTERNATIONAL DES TRAVAILLEUSES - 11, BD DES FILLES DU CALVAIRE (60 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 4, R DE L'ARSENAL (96 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE SAINT MARTIN - 4, R DE L'ARSENAL (68 places) ASSOCIATION D ENTRAIDE DITE A.E.F 93/9 : ANEF PARIS - 61, R DE LA VERRERIE (35 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (20 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CITE NOTRE-DAME - 6, R DE LA COMETE (108 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS SARAH - 43, R D'AMSTERDAM (20 places) APCARS : L'ESTRAN - 10, R AMBROISE THOMAS (40 places) ASSOCIATION SILOE : DISPOSITIF HOTEL SILOE - 5, R VICTOR MASSE (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - CRETET - 7, R CRETET (58 places) APCARS : APCARS - 65, R D'HAUTEVILLE (20 places) ASSOCIATION AMICALE DU NID : AMICALE DU NID - 21, R DU CHATEAU D'EAU (62 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS VALMY - 179B, QU DE VALMY (53 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : LARCH LAFAYETTE ACCUEIL RAPIDE - 3, R ALBERT CAMUS (22 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : RESIDENCE LA FAYETTE ACCUEIL - 190, R LA FAYETTE (60 places) ASSOCIATION AURORE : LE LIEU DIT - 31, R DE LA FOLIE REGNAULT (6 places) ASSOCIATION MAAVAR : SERVICE D'ACCUEIL RAPIDE MAAVAR - 202, BD VOLTAIRE (25 places) ASSOCIATION MAISONS D'ACCUEIL L'ILOT : CHRS L'ILOT REPUBLIQUE - 132, AV DE LA REPUBLIQUE (24 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS CHARONNE - 45, BD DE CHARONNE (120 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : RESIDENCE CATHERINE BOOTH - 15, R CRESPIN DU GAST (108 places) SOCIETE PHILANTHROPIQUE : FONDATION MERICE - 5, PAS DU TRONE (25 places) SOCIETE PHILANTHROPIQUE : FONDATION MERICE - 5, PAS DU TRONE (43 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG MICHEL BIZOT - 21, AV DU GAL MICHEL BIZOT (60 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG OLIVIER METRA - 21, AV GENERAL BIZOT (111 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - TILLIER - 4, R TILLIER (60 places) ARAPEJ ILE DE FRANCE : SERVICE D'ACCUEIL RAPIDE ARAPEJ - 70, R BRILLAT SAVARIN (20 places) ASSOCIATION ARFOG : ARFOG BAUDRICOURT - 3, IMP BAUDRICOURT (12 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS POTERNE DES PEUPLIERS - 8, R DE LA POTERNE (140 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS POTERNE DES PEUPLIERS - 8, R DE LA POTERNE (15 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS RELAIS DES CARRIERES - CASVP - 71, R CHATEAU DES RENTIERS (132 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CENTRE ESPOIR - ARMEE DU SALUT - 12, R CANTAGREL (215 places) FONDATION DE L'ARMEE DU SALUT : CHRS LE PALAIS DU PEUPLE - 29, R DES CORDELIERES (100 places) ASSOCIATION LES FOYERS MATTER : FOYER DE PARIS ALESIA - 7, R COUCHE (21 places) ASSOCIATION LES FOYERS MATTER : FOYER DE PARIS ALESIA - 7, R COUCHE (6 places) [10]

11 ASSOCIATION URGENCE JEUNES : CHRS URGENCE JEUNES - 10, R ALPHONSE DAUDET (85 places) ASSOCIATION AURORE : FOYER L'ETOILE DU MATIN - ASS AURORE - 33, R DES CEVENNES (56 places) ASSOCIATION AURORE : ANTENNE SOCIO-EDUCATIVE - ASS AURORE - 20, ALL DES FRERES VOISIN (33 places) ASSOCIATION OEUVRE FALRET : FOYER FALRET - 50, R DU THEATRE (106 places) ASS ACCUEIL ET AMITIÉ LE RADEAU : CENTRE D'HEBERGEMENT LE RADEAU - 26, R LACROIX (36 places) ASS ACCUEIL ET AMITIÉ LE RADEAU : CENTRE D'HEBERGEMENT LE RADEAU - 26, R LACROIX (9 places) ASSOCIATION ESPERANCE PARIS : CTRE D'HEBERGEMENT ESPERANCE PARIS - 28, R DARCET (23 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CASPOTEL - POUCHET - 20, R POUCHET (50 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : CENTRE ISRAELITE DE MONTMARTRE - 16, R LAMARCK (70 places) ASS CENTRE ISRAËLITE DE MONTMARTRE : CENTRE ISRAELITE DE MONTMARTRE - 16, R LAMARCK (4 places) ASSOCIATION MAISONS D'ACCUEIL L'ILOT : CHRS L'ILOT RUISSEAU - 54, R DU RUISSEAU (30 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : CHRS LE FIL ROUGE - 38, R DES BOIS (18 places) ASSOCIATION AURORE : SARAH AURORE - 55, R DE BELLEVILLE (20 places) ASSOCIATION CLAIR LOGIS : FOYER CLAIR LOGIS - 59, R DE L'OURCQ (19 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS MARNE - 50, QUA DE LA MARNE (22 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS MARNE - 50, QUA DE LA MARNE (18 places) ASSOCIATION EMMAÜS : EMMAÜS FLANDRE - 4, PAS DE FLANDRE (50 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS PAULINE ROLAND - 35, R FESSART (207 places) ASS HALTE AIDE AUX FEMMES BATTUES : FOYER LOUISE LABBE - 14, R MENDELSSOHN (30 places) ASSOCIATION AURORE : SOLEILLET - AURORE - 9, R DU SOLEILLET (13 places) ASSOCIATION AURORE : SOLEILLET - AURORE - 9, R DU SOLEILLET (24 places) ASSOCIATION LA FAYETTE ACCUEIL : CENTRE D'ACCUEIL DU CHENAL ST-BLAISE - 16, R DU CLOS (50 places) ASSOCIATION LE VERLAN : LE VERLAN - 35, R PIAT (39 places) ASSOCIATION TRAVAIL ET VIE : TRAVAIL ET VIE - 31, R LE VERT (15 places) ASSOCIATION TRAVAIL ET VIE : TRAVAIL ET VIE - 31, R LE VERT (15 places) CENTRE D'ACTION SOCIALE VILLE DE PARIS : CHRS PIXERECOURT - 88, R PIXERECOURT (31 places) SOS HABITAT ET SOINS : CHRS GAMBETTA - 233, R DES PYRENEES (26 places) SOS HABITAT ET SOINS : CHRS GAMBETTA - 233, R DES PYRENEES (60 places) Autres structures associées LHSS SOS HABITAT ET SOINS : LITS HALTE SOINS SANTE CENTRE MAUBEUGE - 75, R DE MAUBEUGE (40 places) GIP SAMU SOCIAL DE PARIS : LITS HALTE SOIN SANTE SAINT MICHEL - 35, AV COURTELINE (170 places) CHRS CAVA ARES : CAVA ARES ATELIER - 189, R D'AUBERVILLIERS (26 places) [11]

12 Les CHU Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Capacité installée (en nombre de lits) moins de 50 de 50 à 100 de 100 à et plus CHU LHSS Source : Ville de 2008 Apur Janvier Mètres L objectif des CHU est d assurer l hébergement temporaire de personnes ou familles sans-abri ; éventuellement de les aider dans leurs démarches d accès aux droits et de recherche d'un logement ou d'une structure d insertion adaptée. Il n y a pas de conditions réglementaires de ressources. Il s agit d un accueil «inconditionnel», c est-à dire sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité du séjour. Conformément à l'article 4 de la loi DALO, le séjour dure aussi longtemps qu'une solution durable n'est pas proposée à la personne ou la famille, sauf si elle ne le souhaite pas ou enfreint le règlement intérieur du centre d hébergement. Les CHU ne relèvent pas d un statut particulier et le parc de places CHU est varié, du dortoir à la chambre individuelle, voire au logement banalisé dans le diffus. Il y a des places CHU dans certains CHRS (Voir les places «Urgence» dans la fiche CHRS). A coté des CHU, les LHSS offrent une prise en charge médico-sociale temporaire à des personnes sans domicile qui ont besoin de soins ne nécessitant pas d hospitalisation. Les LHSS sont des établissements médico-sociaux au sens du 9 du I de l article L du Code de l action sociale et des familles. Ils ne sont pas dédiés à une pathologie donnée. Comme pour les CHU, au cours du séjour, une solution pour la sortie doit être recherchée : logement ordinaire, appartement de coordination thérapeutique, maison relais, centre d hébergement et de réinsertion sociale La définition de l implantation des LHSS est souple. Selon les besoins, les lits peuvent être regroupés en un lieu unique ou installés dans différents sites, que ces derniers soient ou non exclusivement dédiés à cette activité. Ils peuvent être Inclus dans une structure préexistante (CHRS par exemple), à condition de ne pas représenter plus de 15 % de l ensemble des lits de la structure et sans jamais dépasser le nombre de 30. [12]

13 Les CHRS Centres Hébergement & Réinsertion Social (CHRS) Capacité d accueil de l établissement Capacité installée (en nombre de lits) moins de 50 de 50 à 100 de 100 à et plus Mètres Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier 2010 Les CHRS sont des établissements sociaux relevant du Code de l action sociale et des familles, habilités à recevoir des bénéficiaires de l'aide sociale. Une convention précise notamment les catégories de personnes accueillies et la nature des actions conduites en leur faveur. Le public accueilli est constitué de personnes isolées, ou familles, connaissant de graves difficultés d ordre économique et social. Certains CHRS sont spécialisés dans l'accueil d'un public spécifique ou prioritaire (exemples : femmes victimes de violence, personnes sous main de justice...). L'admission dans la structure est faite pour une durée déterminée et renouvelable : la situation de la personne accueillie doit faire l'objet d'un bilan tous les six mois. L'objectif est que la personne ou la famille accède le plus rapidement possible à une insertion durable en milieu ordinaire ou adapté (logement, emploi...). Le parc est constitué de chambres individuelles ou à plusieurs ou logements dans certains cas, de logements éclatés, regroupés ou mixtes. [13]

14 L hébergement d urgence, de stabilisation et d insertion selon la catégorie de public Centres Hébergement & Réinsertion Sociale (CHRS) Lits Halte Soins Santé (LHSS) et Centres d hébergement d urgence (CHU) Publics de l établissement Tous publics en difficulté Sortant. Etab. Hosp Familles en difficulté ou sans logement Personnes avec problèmes psychiques Femmes victimes de violence Familles en difficulté et/ou femmes isolées Personnes seules en difficulté avec enfant Prostituée avec ou sans enfant Femmes seules en difficulté Vagabonds et ex-détenus Jeunes adultes en difficulté Capacité installée (en nombre de lits) Hommes seuls en difficulté Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres 15 Si certains établissements d hébergement accueillent tous les publics, d autres ciblent plus particulièrement des situations particulières. Certaines catégories de publics présentes dans la base de données sont aujourd hui obsolètes. Un exercice spécifique est à réaliser pour les renouveler. [14]

15 Les Centres Accueil des Demandeurs d Asile (CADA) Centre Accueil Demandeurs Asile (CADA) Capacité installée (en nombre de lits) 50 et moins de 51 à et plus Mètres Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier 2010 Les CADA visent à assurer l accueil, l hébergement et l accompagnement social et administratif des demandeurs d asile pendant la durée d instruction de leur dossier par l OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et la Cour nationale du droit d asile (CNDA, anciennement commission des recours des réfugiés). Ce sont des Établissement social relevant du Code de l action sociale et des familles, avec un statut distinct de celui du CHRS. Le centre peut être une structure collective et/ou être constitué de logement diffus. Liste des structures CADA A.P.T.M. : CENTRE D'HEBERGEMENT A.P.T.M , R DE BERCY (250 places en Insertion ) FRANCE TERRE D'ASILE : CENTRE D'ACCUEIL FRANCE TERRE D'ASILE - 22, R MARC SEGUIN (110 places en Insertion ) CENTRE D'ACTION SOCIALE PROTESTANT : CTRE D'ACCUEIL DEMANDEURS D'ASILE - 44, R PLANCHAT (50 places en Insertion ) [15]

16 Les établissements d hébergement médico-sociaux Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) Centres de Soins Spécifiques pour Taxicomanes (CSST) Centres de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA) et Centres d Accueil, d Accompagnement et de Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (CAARUD) Capacité installée (en nombre de lits) 10 et moins de 11 à 30 de 31 à 60 Capacité non renseignée ACT CSST CCAA CAARUD Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres L'Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT) est un hébergement individuel temporaire dans lequel la personne est prise en charge (coordination médicale et psychologique, suivi social) et accompagnée (éducateurs, CESF, psychologues, médecins) et le cas échéant orienter vers des partenaires sociaux, hospitaliers, associatifs... Cette forme d'hébergement est proposée en priorité aux personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et qui nécessitent des soins, un suivi médical et une coordination médicale et psychologique, du fait de la maladie, des traitements et de ses répercussions sur la vie de la personne. Peuvent en bénéficier des personnes seules ou en couple, avec ou sans enfant. L hébergement en Centre de soins spécifiques pour toxicomanes (CSST) est un hébergement qui est proposé aux personnes dépendantes ou anciennement dépendantes d'un produit psychotrope, licite et illicite, et rencontrant dans ce cadre des difficultés d'ordre psychologique, médical, social et/ou juridique (pénal et/ou civil) et qui sont entre deux soins ou dans une période dite de transition (avant un sevrage, pendant la stabilisation d un sevrage ou d un traitement de substitution, en attente d une admission en postcure ou d un hébergement stable). La durée d hébergement est modulable en fonction des besoins sanitaires et sociaux de la personne (court séjour de 1 à 4 semaines). La personne est hébergée en appartement individuel ou collectif et parfois en chambre d hôtel. Le Centre de cure ambulatoire en alcoologie (CCAA) est un lieu d accueil, d écoute et de soins, ouvert à toute personne en difficulté avec l alcool. Certains centres développent également des actions de prévention. En tant qu institutions médico-sociales, ces centres sont financés par l assurance maladie. Les équipes se composent de médecins et de psychologues mais aussi de travailleurs sociaux. Les prises en charge y sont gratuites. Ces dispositifs permettent l hébergement de courte durée de consommateurs d alcool excessif ou de personnes devenues alcoolodépendantes. Un accompagnement social est proposé visant au maintien ou au rétablissement de l insertion sociale et professionnelle. Le Centre d accueil, d accompagnement et de réduction des risques pour les usagers de drogues (CAARUD) est un dispositif issu de la loi du 9 août 2004 qui visait notamment à regrouper les dispositifs de réduction des risques (boutiques, bus, automates, «sleep in») au sein de structures uniques. Ces centres peuvent être portés par des structures associatives ou des établissements publics de santé, sous réserve que ces derniers gèrent également un CSST. Il s adresse à des personnes qui ne sont pas encore engagées dans une démarche de soins ou à celles dont les modes de consommation ou les drogues consommées ex- [16]

17 posent à des risques majeurs (infections, notamment hépatite C, accidents, etc.). Une attention particulière est portée aux usagers les plus marginalisés. Liste des structures ACT SOS HABITAT ET SOINS : ACT SOS HABITAT ET SOINS - 5, R HENRY FEULARD (36 places) ASS OEUVRES INSTITUTIONS DIACONESSE : ACT LES STUDIOS LA TOURELLE - 20, R DU SERGENT BAUCHAT (8 places) ASSOCIATION AURORE : ACT ESPACE RIVIERE - 169B, BD VINCENT AURIOL (20 places) ASSOCIATION CHARONNE : ACT CHARONNE - 3, QUA D'AUSTERLITZ (10 places) FONDATION COGNACQ-JAY : ACT LA BERLUGANE - 71, AV D'ITALIE (10 places) SOS DROGUE INTERNATIONAL : ACT CONFLUENCES - 6, R DE LA FONTAINE A MULARD (9 places) ASSOCIATION CORDIA : ACT CORDIA ET VILLA AMEDEE - 71, R COMPANS (23 places) ABRITOIT : ACT MAISON MARIE-LOUISE - 52, R STENDHAL (6 places) ASSOC DES CITES DU SECOURS CATHOLIQUE : ACT LE VILLAGE - 105, R VILLIERS DE L'ISLE-ADAM (16 places) ASSOCIATION MAAVAR : ACT MAAVAR - OFEK - 119, R DES PYRENEES (15 places) FONDATION MAISON DES CHAMPS : ACT MAISON DES CHAMPS - 18B, R DES RASSELINS (30 places) CSST SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST 110 LES HALLES - 110, R SAINT DENIS CROIX ROUGE FRANÇAISE : CSST ST-GERMAIN PIERRE NICOLE - 27, R PIERRE NICOLE ASSOCIATION MONCEAU : CSST MONCEAU - 91, R SAINT-LAZARE ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST ESPACE MURGER - 200, R DU FAUBOURG ST-DENIS ASSOCIATION HORIZONS : CSST HORIZONS - 10, R PERDONNET ASSOCIATION CECCOF : CSST CECCOF - 96, AV DE LA REPUBLIQUE GAIA PARIS : CSST BUS METHADONE GAIA - 62B, AV PARMENTIER ASSOCIATION LA CORDE RAIDE : CSST LA CORDE RAIDE - 6, PL RUTEBEUF ASSOCIATION CHARONNE : CSST CHARONNE - 3, QU D'AUSTERLITZ MUTUALITE FONCTION PUBLIQUE : CSST EMERGENCE ESPACE TOLBIAC - 6, R RICHEMONT SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST CONFLUENCES - 4, R DE LA FONTAINE À MULARD ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST CASSINI - 8B, R CASSINI ASSOCIATION DROGUE ET JEUNESSE : CSST ADAJE - 9, R PAULY ASSOCIATION NOVA DONA : CSST NOVA DONA - 104, R DIDOT CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : CSST MOREAU DE TOURS - 1, R CABANIS ASSISTANCE PUBLIQUE AP-HP : CSST MONTE-CHRISTO - 20, R LEBLANC GPS DE PERRAY-VAUCLUSE : CSST MARMOTTAN - 17, R D'ARMAILLE ASSOCIATION ESPOIR GOUTTE D'OR : CSST ESPOIR GOUTTE D'OR - 6, R DE CLIGNANCOURT CH MAISON BLANCHE : "CSST ""LA TERRASSE""" - 222B, R MARCADET SOS DROGUE INTERNATIONAL : CSST SLEEP IN - 61, R PAJOL CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : CSST PARIS LA SANTE - 42, R DE LA SANTE CCAA ANPAA 75 : CCAA LE MARAIS - 24, R DE RIVOLI CRF COMITE DEPARTEMENTAL DE PARIS : CCAA MOULIN JOLY - 5, R DU MOULIN JOLY ANPAA 75 : CCAA NATION - 61, BD PICPUS ANPAA 75 : CCAA CAP 14-5B, R MAURICE ROUVIER ANPAA 75 : CCAA VAUVENARGUES - 37, R VAUVENARGUES ASSOCIATION AURORE : CCAA MENILMONTANT - 7, R DU SENEGAL CAARUD AIDES NORD OUEST ILE-DE-FRANCE : CAARUD AIDES 75-52, R DU FAUBOURG POISSONNIÈRE ASSOCIATION CHARONNE : CAARUD CENTRE BEAUREPAIRE - 9, R BEAUREPAIRE GAIA PARIS : CAARUD PPMU - 62B, AV PARMENTIER ASSOCIATION NOVA DONA : CAARUD NOVA DONA - 104, R DIDOT ASSOCIATION CHARONNE : CAARUD BOUTIQUE 18-86, R PHILIPPE DE GIRARD ASSOCIATION ESPOIR GOUTTE D'OR : CAARUD ESPOIR GOUTTE D'OR - EGO - 13, R SAINT LUC COORDINATION TOXICOMANIES : CAARUD COORDINATION TOXICOMANIES - 46, R CUSTINE CH MAISON BLANCHE : CAARUD BOREAL - 64T, R DE MEAUX SOS DROGUE INTERNATIONAL : CAARUD KALEÏDOSCOPE - 7, R CAROLUS DURAN [17]

18 Les Centres maternels et parentaux Centres maternels et parentaux, associatifs ou départementaux Maison de la mère et de l'enfant Aire de Famille Centre associatif Centre maternel MARIE BEQUET Capacité dans le centre Capacité hors centre Mission Maternelle Les Lilas 76-8 Sésame Centre départemental Capacité dans le centre Capacité hors centre Nombre de places dans/hors centre Les Acacias Centre maternel NATIONALE Centre maternel MICHELET 82-0 Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres Les places hors centre ne sont pas localisées sur la carte. Les centres maternels doivent permettre l accueil des femmes enceintes et des mères isolées avec enfants de moins de trois ans qui ont besoin d un soutien matériel et psychologique, en chambre individuelle ou appartement. Ces femmes sont prises en charges par le service de l aide sociale à l enfance. Les centres qu ils soient associatifs ou départementaux disposent pour la plupart de place dans le centre et hors centre. Les centres parentaux accueillent l ensemble de la famille. Un accueil est prévu pour les enfants de moins de trois ans (crèche, pouponnière, halte garderie ). Liste des structures Centre maternel associatif Les Acacias, 57 R de la Santé (80 places dans le centre, 10 places hors du centre) Maison de la mère et de l'enfant, 11 R Labat (63 places dans le centre, 11 places hors du centre) Les Lilas, 9 AV De la Porte des Lilas (77 places dans le centre, 13 places hors du centre) Mission Maternelle, 32 R De Romainville (52 places dans le centre, 16 places hors du centre) Sésame, 1-3 R De Savies (49 places dans le centre, 52 places hors du centre) Centre parental associatif Aire de Famille, 53 R Riquet (42 places dans le centre, 58 places hors du centre) Centre maternel départemental CENTRE MATERNEL MICHELET, 237 R DE TOLBIAC (82 places dans le centre, 0 places hors du centre) CENTRE MATERNEL NATIONALE, 146 R NATIONALE (99 places dans le centre, 6 places hors du centre) CENTRE MATERNEL MARIE BEQUET, 9B R JEAN BAPTISTE DUMAS (76 places dans le centre, 8 places hors du centre) [18]

19 Les hôtels meublés Hôtels meublés 2009 Hôtel meublé Hôtel de tourisme utilisé à des fins d hébergement social Mètres Source : Observatoire des hôtels pratiquant de l hébergement social 2009 Apur Janvier 2010 Les hôtels meublés sont des hôtels non homologués par le ministère du tourisme qui proposent des chambres meublées louées au mois ou à la journée. Cet habitat de basse qualité mais meublé et accessible est progressivement devenu le refuge de personnes isolées ou de familles à revenus faibles ou irréguliers. Au 1er décembre 2009, 630 hôtels meublés ont été recensés à, représentant un parc de chambres. A ces établissements il convient d ajouter près de 200 hôtels de tourisme (0, 1 ou 2 étoiles) qui se sont ouverts, partiellement le plus souvent, à une clientèle de type meublé, en raison de l importance de la demande. Les hôtels parisiens accueillaient en 2008 environ un millier de familles aidées par les services sociaux de la Ville de au titre de l Aide sociale à l enfance et 400 autres familles dont les chambres sont financées par l Etat au travers du Samusocial (Cf. rapport d activité 2008 du Samusocial de ). Depuis 2007, Ville de, Préfecture de Police et Préfecture de ont mis en place un observatoire des hôtels pratiquant de l hébergement social pour s assurer que les établissements ne respectant pas les règles en matière de sécurité notamment incendie, salubrité ou saturnisme ne sont pas utilisés à des fins d hébergement social. Par ailleurs, afin d aider les hôteliers à mettre aux normes et améliorer leurs établissements, la Ville de a mis en place une opération programmée d amélioration des hôtels meublés (OPAHM). Fin 2009, 5 hôteliers avaient adhéré à la démarche. En complément, plus de 70 établissements en mauvais état sont acquis par la Ville et transformés en logements sociaux depuis [19]

20 [ Les logements, logements foyers et résidences ] Les Résidences Sociales Résidences sociale (hors maisons relais) Capacité d accueil de l établissement par catégorie Capacité installée (en nombre de lits) moins de 30 de 31 à 60 de 61 à 90 de 91 à et plus Discipline de l établissement Résidences sociales ex FJT Autres résidences sociales Résidences sociales ex FTM Source : Base FINESS 2009 Apur Janvier Mètres Les résidences sociales sont des logements foyer conventionné à l APL, bénéficiant d un agrément et construit obligatoirement autour d un projet social. Le projet social détermine les principales caractéristiques de la résidence sociale (publics, bâti, redevance, modalités d accompagnement ) et est annexé à la convention APL. Les foyers de jeunes travailleurs (FJT) et les foyers de travailleurs migrants (FTM) sont également des logements foyers mais ne sont pas forcément construits autour d un projet social. Quand des FJT et des FTM sont réhabilités, leur statut évolue et ils deviennent des résidences sociales. De ce fait tous ces établissements deviennent progressivement des résidences sociales, avec un projet social spécifique. Les logements proposés par les résidences sociales sont des logements meublés autonomes répondant aux normes d habitabilité du Code de la construction et de l habitation (CCH). Il peut s agir de logements individuels ou de logements collectifs en habitat regroupé. Le public des résidences sociales est constitué de personnes ayant des difficultés particulières «pour accéder à un logement décent et indépendant ou s y maintenir». [20]

Dispositifs d'hébergement 2011-2014

Dispositifs d'hébergement 2011-2014 Guide des procédures Logement Fiche n 3 Plan Départemental d'actions pour le Logement des Personnes Défavorisées Plan Départemental d'accueil, d'hébergement et d'insertion des personnes sans domicile fixe

Plus en détail

Annuaire de l association Aurore

Annuaire de l association Aurore Annuaire de l association Aurore édition février 2012 Urgence Addictions Santé Précarité ESAT Hébergement Accueils et soins psychiques Insertion Habitat Urgence Secrétariat 22 rue Paul Belmondo 75012 Paris

Plus en détail

LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE

LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE Mai 2014 / Les structures d accueil, d hébergement et de logement Emmaüs page 1 > LES STRUCTURES D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT EMMAÜS EN FRANCE L action sociale et le logement sont deux activités

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS - DGALN / septembre 2008 Editorial - par

Plus en détail

Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile

Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile Novembre 2010 Accueil et accompagnement des étrangers Repères juridiques : fiche n 1 Accueil et hébergement des étrangers en situation irrégulière et des demandeurs d asile Cette première fiche a pour

Plus en détail

Immeubles OAHD (lots 2 et 3)

Immeubles OAHD (lots 2 et 3) Immeubles OAHD (lots 2 et 3) Arrondissement 3ème 4ème 5ème 10ème 18 rue des Commines 20 rue Charlot 32 rue du Poitou 42 rue Pastourelle 70 rue de Saintonge 18 rue Geoffroy l'angevin 7 rue de l'arbalète

Plus en détail

De la prise en charge en hébergement vers le logement

De la prise en charge en hébergement vers le logement De la prise en charge en hébergement vers le logement La description des dispositifs est issue du Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté, rédigé lors des travaux du chantier national

Plus en détail

PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire

PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire JANVIER 213 N 59 Atelier Parisien d Urbanisme 17, boulevard Morland 74 Paris 1 42 76 5 http://www.apur.org PARIS et le centre de l Agglomération Parisienne au cœur de l hébergement et du logement temporaire

Plus en détail

Personnes. D iffic u lté 2015

Personnes. D iffic u lté 2015 www.nimes.fr Guide des Personnes en Grande D iffic u lté 2015 Permanences d accueil 5 ARMEE DU SALUT (CONGREGATION) - Permanence sociale, jeudi après-midi de 14h à 17h : écoute, orientation, aide aux démarches

Plus en détail

Trouver un logement à Paris

Trouver un logement à Paris Trouver un logement à Paris La recherche d un logement à Paris peut demander du temps et de l énergie pour un résultat parfois frustrant. Les étudiants étrangers, qui viennent s installer à Paris, ne sont

Plus en détail

VOTATION CITOYENNE. PARIS 5-11 décembre 2005

VOTATION CITOYENNE. PARIS 5-11 décembre 2005 VOTATION CITOYENNE PARIS 5-11 décembre 2005 Liste des bureaux de vote par arrondissement : Paris 1 Jardin des Halles (débouché des rues Montorgueil, Montmartre et Turbigo) 18h 20h Paris 2 Mairie du 2 ème

Plus en détail

LISTE DES ÉCO-QUARTIERS RÉALISABLES DANS PARIS

LISTE DES ÉCO-QUARTIERS RÉALISABLES DANS PARIS LISTE DES ÉCO-QUARTIERS RÉALISABLES DANS PARIS Un éco-quartier c'est quoi? Ces quartiers déclinent toutes les thématiques du développement durable à l'échelle de la ville. Leurs objectifs consistent à

Plus en détail

De l hébergement au logement

De l hébergement au logement Numéro 4 Édition : mars 2010 logement le bon plan Actualisation janvier 2011 Le journal des partenaires du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD) du Loiret Avant-propos

Plus en détail

DIRECTION DU LOGEMENT ET DE L HABITAT Sous-Direction de l Habitat Bureau de la Protection des Locaux d Habitation

DIRECTION DU LOGEMENT ET DE L HABITAT Sous-Direction de l Habitat Bureau de la Protection des Locaux d Habitation Règlement municipal fixant les conditions de délivrance des autorisations de changement d usage de locaux d habitation et déterminant les compensations en application de la section 2 du chapitre 1 er du

Plus en détail

- Station Saint Paul - Métro Saint Paul - Face 10 rue de Rivoli - Tel: 01 48 87 49 39

- Station Saint Paul - Métro Saint Paul - Face 10 rue de Rivoli - Tel: 01 48 87 49 39 les bornes marquées en rouge ne fonctionnent pas. les bornes annotées d un astérisque ont été remises en état de fonctionnement suite à notre entretien avec Mr NAJDOVSKI (adjoint de Mme HIDALGO, Maire

Plus en détail

héberger insérer loger

héberger insérer loger héberger insérer loger Opérateur national incontournable de l insertion par le logement, Adoma propose plus de 70 000 adaptés à un public varié : travailleurs migrants, personnes isolées, jeunes en insertion,

Plus en détail

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France Vous recherchez un hébergement temporaire, vous êtes en mobilité socio-professionnelle, en formation ou en recherche d emploi. Les FJT vous proposent une gamme très large de logements meublés. un espace

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE SOLIDARITÉ ACCUEIL 25 avenue Charles de Gaulle à Châteauroux SIAO : Service de l Accueil et de l Orientation

Plus en détail

Trouver un hébergement /un logement

Trouver un hébergement /un logement VEILLE SOCIALE TELEPHONIQUE FOYER NOTRE DAME DES SANS-ABRI - Tout public APPEL GRATUIT Orientation, signalement, écoute Accueil inconditionnel - 24h/24h 7 jours sur 7 Cet appel vous permettra d obtenir

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS Pourquoi et comment une porte d entrée par la précarité dans une association qui a centré ses activités sur l addictologie? C PEQUART F MOISAN Association CHARONNE 1 logique

Plus en détail

LISTE DES HOTELS. Absolute Paris ( Auberge de jeunesse)

LISTE DES HOTELS. Absolute Paris ( Auberge de jeunesse) LISTE DES HOTELS Absolute Paris ( Auberge de jeunesse) 1, rue de la Fontaine au Roi Site internet : www.absolute-paris.com E-mail : bonjour@absolute-paris.com tel : 01 47 00 47 00 fax : 01 47 00 47 02

Plus en détail

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Secrétariat d Etat à la lutte contre la précarité et l exclusion MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE

Plus en détail

Trouver un logement à Paris

Trouver un logement à Paris Trouver un logement à Paris La recherche d un logement à Paris peut demander du temps et de l énergie pour un résultat parfois frustrant. Les étudiants étrangers, qui viennent s installer à Paris, ne sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Accueil des migrants. Jeudi 17 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. Accueil des migrants. Jeudi 17 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Accueil des migrants Jeudi 17 septembre 2015 Lors de sa conférence de presse semestrielle, le Président de la République a présenté l action de la France face à la crise migratoire qui

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org

ORGANISATION DES SOINS. Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris. www.psycom.org ORGANISATION DES SOINS Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris www.psycom.org Réseau Psychiatrie et Précarité à Paris SOMMAIRE Missions p. 03 Organisation p. 05 Où s adresser? p. 07 Pour en savoir plus

Plus en détail

Présentation de l Association l ABRI

Présentation de l Association l ABRI Présentation de l Association l ABRI 1 L ASSOCIATION L ABRI EN QUELQUES MOTS POLE INSERTION Bric à Brac insertion Déménagement social POLE INGENIERIE SOCIALE Service d Accueil et d Orientation POLE JEUNES

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

Catégorie de financement

Catégorie de financement Adresse Arrdt Bailleur Nombre de logements Catégorie de financement Mode réalisation Nature du programme Année agrément 104-106 RUE DE CAMBRONNE 15 IMMOBILIERE 3F 32 PLUS acquisition-conventionnement Logements

Plus en détail

DRJSCS. Les dossiers de la N 2. Les Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) en Languedoc-Roussillon :

DRJSCS. Les dossiers de la N 2. Les Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) en Languedoc-Roussillon : Les dossiers de la DRJSCS Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Languedoc-Roussillon N 2 Septembre 2011 Les Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) en

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

VOTATION CITOYENNE PARIS du 16 au 22 mai

VOTATION CITOYENNE PARIS du 16 au 22 mai Marché Saint-Honoré, place du 75001 marché 11h-13h 75001 Marché Montmartre, rue Montmartre 10h13h 75002 Mairie du 2e, 8 rue de la Banque 10h-17h 10h-17h 10h-17h 10h-19h30 10h-17h 75002 Centre cerise, 46

Plus en détail

LES RÉSIDENCES SOCIALES ET LES PENSIONS DE FAMILLE

LES RÉSIDENCES SOCIALES ET LES PENSIONS DE FAMILLE LES RÉSIDENCES SOCIALES ET LES PENSIONS DE FAMILLE C ES RÉSIDENCES SONT ADAPTÉES AUX PERSONNES SEULES, COUPLES OU FAMILLES MONOPARENTALES QUI DISPOSENT DE FAIBLES RESSOURCES ET ÉPROUVENT DES DIFFICULTÉS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Développer l offre d hébergement et de logement accessible aux personnes à revenu modeste Contribuer aux politiques publiques sur ces domaines. 8 associations s unissent! RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT

Plus en détail

L'HEBERGEMENT SOCIAL D'URGENCE

L'HEBERGEMENT SOCIAL D'URGENCE L'HEBERGEMENT SOCIAL D'URGENCE Les centres d'hébergement répondent à des situations de détresse et de grande urgence. Ils offrent un refuge, pour un temps donné, aux personnes en détresse. Ces lieux d'accueil

Plus en détail

Alcool : où trouver de l aide à Rennes?

Alcool : où trouver de l aide à Rennes? Alcool : où trouver de l aide à Rennes? En parler... Se faire aider... Consulter... S informer... ALCOOL Où TROUVER DE L AIDE À RENNES? L alcoolisme est une maladie caractérisée par la dépendance psychique

Plus en détail

À PARIS SE SOIGNER EN CENTRE DE SANTÉ

À PARIS SE SOIGNER EN CENTRE DE SANTÉ À PARIS SE SOIGNER EN CENTRE DE SANTÉ Supplément à Paris Commune Retraités n 2 juin 2015 Union territoriale des retraités CFDT de Paris À PARIS SE SOIGNER EN CENTRE DE SANTÉ A Paris, se soigner convenablement

Plus en détail

Liste d hébergements proposés

Liste d hébergements proposés Liste d hébergements proposés 1. Hôtels 2. Auberge de jeunesse à proximité 3. Autres types d hébergements à proximité 4. Autres hébergements parisiens proposés 1. Hôtels Les hôtels 2 étoiles sont d un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DES RÉSIDENCES SOCIALES «BAIGNOIR» ET «CONVALESCENTS» ET DE LA PENSION DE FAMILLE «RELAIS» À MARSEILLE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DES RÉSIDENCES SOCIALES «BAIGNOIR» ET «CONVALESCENTS» ET DE LA PENSION DE FAMILLE «RELAIS» À MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DES RÉSIDENCES SOCIALES «BAIGNOIR» ET «CONVALESCENTS» ET DE LA PENSION DE FAMILLE «RELAIS» À MARSEILLE Architectes : JJ. Reymond et P. Donjerkovic Adoma propose des solutions

Plus en détail

MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT?

MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT? MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT? Cela fait quelques semaines, quelques mois, plusieurs années que tu consommes des produits (licites ou illicites) pour faire la fête,

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Tableaux de synthèse - 2009 / 2010 Apur SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion Cet observatoire a été créé en 2009. Sa

Plus en détail

L'hébergement social en Franche-Comté

L'hébergement social en Franche-Comté n 65septembre 2011ISSN 1967-6158 Résultats de l'enquête ES 2008 emploi formation insertion Franche-Comté Fin 2008, les établissements francs-comtois accueillant des adultes et des familles en difficulté

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

PREFECTURE DE PARIS. Direction départementale de la cohésion sociale de Paris. Ministère de la solidarité et de la cohésion sociale

PREFECTURE DE PARIS. Direction départementale de la cohésion sociale de Paris. Ministère de la solidarité et de la cohésion sociale Ministère de la solidarité et de la cohésion sociale PREFECTURE DE PARIS Direction départementale de la cohésion sociale de Paris Pôle : Famille, Jeunesse et Sports Service : Mission Famille 5, rue Leblanc,

Plus en détail

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM Les métiers et formations du secteur social et médico-social Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM 1 SOMMAIRE Le secteur social et médico-social en France - Les chiffres clés - Les établissements et services

Plus en détail

INFOS PRATIQUES LE LOGEMENT. LOGEMENTS MEUBLES (voir liste page suivante) LOGEMENTS NON MEUBLES (voir carte, page 15, à titre tout à fait indicatif)

INFOS PRATIQUES LE LOGEMENT. LOGEMENTS MEUBLES (voir liste page suivante) LOGEMENTS NON MEUBLES (voir carte, page 15, à titre tout à fait indicatif) INFOS PRATIQUES LE LOGEMENT La recherche d un logement constitue une des préoccupations majeures des agents quand ils sont nommés sur une nouvelle résidence ; elle est bien souvent problématique à Paris

Plus en détail

Alcool : où trouver de l aide à Rennes?

Alcool : où trouver de l aide à Rennes? Alcool : où trouver de l aide à Rennes? En parler... Se faire aider... Consulter... S informer... ALCOOL Où TROUVER DE L AIDE À RENNES? L alcoolisme est une maladie caractérisée par la dépendance psychique

Plus en détail

«STRUCTURES D HÉBERGEMENT

«STRUCTURES D HÉBERGEMENT 03 2012 R EPÈRES HÉBERGER «STRUCTURES D HÉBERGEMENT ET PERSONNES ACCUEILLIES» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX 2008 EN ÎLE-DE-FRANCE AUTEURS SERVICE OBSERVATOIRES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS Définitions...

Plus en détail

Les 2 524 établissements pour

Les 2 524 établissements pour a v r i l Plus de 100 000 places d hébergement pour les personnes en difficulté sociale Les établissements d accueil pour adultes et familles en difficulté sociale offrent 101 000 places d hébergement

Plus en détail

Cadre réservé au service

Cadre réservé au service Cadre réservé au service Numéro de dossier : N 14069*02 Le demandeur Monsieur Madame : : Date de naissance : Nationalité : Française Union européenne Hors Union européenne Situation familiale : Célibataire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Protéger l enfant, accompagner les familles. Août 2015

DOSSIER DE PRESSE. Protéger l enfant, accompagner les familles. Août 2015 DOSSIER DE PRESSE Protéger l enfant, accompagner les familles Août 2015 Contact presse : Anne Larcher anne.larcher@cfpe-ets.fr 01 83 01 00 72 www.cfpe-etablissements.fr Association Loi 1901 2 SOMMAIRE

Plus en détail

S Y N T H È S E D U P R O J E T S O C I A L D E S R É S I D E N C E S S O C I A L E S - F J T ( F O Y E R DE

S Y N T H È S E D U P R O J E T S O C I A L D E S R É S I D E N C E S S O C I A L E S - F J T ( F O Y E R DE S Y N T H È S E D U P R O J E T S O C I A L D E S R É S I D E N C E S S O C I A L E S - F J T ( F O Y E R DE J E U N E S T R A V A I L L E U R S ) D E L ' É T A P E L'ASSOCIATION L'ÉTAPE - PARCOURS LOGEMENT

Plus en détail

Recherche de logements

Recherche de logements Recherche de logements 21/08/11 1. Résidences universitaires... 1 2. Résidences étudiantes... 1 3. Sites de location et colocation... 1 4. La Presse... 1 5. Logements temporaires... 2 6. Logements chez

Plus en détail

Les aides aux étudiants

Les aides aux étudiants Les aides aux étudiants Vie pratique L aide sociale : le Service social des étudiants Deux assistantes sociales du CROUS sont présentes sur le campus Jussieu. Elles sont à votre écoute si vous souhaitez

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Le dispositif du SIAO 06 en 2012 SIAO urgence Mise à l abri et orientation : 115 et PAU Hébergement : SIAO insertion - ALT - CHRS Urgence - CHRS Insertion - Lits

Plus en détail

Les foyers de travailleurs migrants à Paris

Les foyers de travailleurs migrants à Paris Les foyers de travailleurs migrants à Paris État des lieux en et inventaires des interventions sociales, sanitaires et culturelles Fiches descriptives par foyers SEPTEMBRE Sommaire Amiral-Mouchez...,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Centre d Accueil pour Demandeurs d Asile de Digoin fête ses 20 ans! Jeudi 12 juin 2014 à partir de 10h

DOSSIER DE PRESSE. Le Centre d Accueil pour Demandeurs d Asile de Digoin fête ses 20 ans! Jeudi 12 juin 2014 à partir de 10h DOSSIER DE PRESSE Le Centre d Accueil pour Demandeurs d Asile de Digoin fête ses 20 ans! Jeudi 12 juin 2014 à partir de 10h CADA Adoma «La Brierette», rue Victor Hugo 71160 Digoin Adoma, société d économie

Plus en détail

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée?

2. À quoi sert-elle? 3. Comment est-elle attribuée? RELOREF REchercher un LOgement pour les REFugiés VP/JD/2008 SERVICE COORDINATION&LOGEMENT Référence : ALT Domaine concerné : LOGEMENT Type de document : FAQ/NOTE TECHNIQUE Axe 3 du projet RELOREF : animation

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Note BDRues 2012 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur février 2013 Directrice de la publication

Plus en détail

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Version de mars 2014 Ce guide a été réalisé par un collectif d'associations afin d'accompagner au mieux les personnes en situation de demande d'asile dans leur

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Communication : Odile Hoenn 06 83 86 98 53 Hoenn.corot@orange.fr. Relations Presse : Marie-Hélène Doré 06 60 404 104 marieln@noos.

Communication : Odile Hoenn 06 83 86 98 53 Hoenn.corot@orange.fr. Relations Presse : Marie-Hélène Doré 06 60 404 104 marieln@noos. Président : Régis d Hérouville Association loi 1901 reconnue œuvre de bienfaisance 4 rue Corot 75 016 PARIS Tél. : 01 45 24 54 46 / Fax : 01 45 20 28 30 Email : contact@corot-entraide.org Web : www.corot-entraide.org

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

L hébergement d urgence en hôtel :

L hébergement d urgence en hôtel : Etats généraux 2010 L hébergement d urgence en hôtel : état des lieux et propositions Mairie du 18 e arrondissement - 1, place Jules Joffrin. 75877 PARIS Cedex 18-01 53 41 18 18 - www.mairie18.paris.fr

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

POINTS DE VENTE A PARIS MUSIC N 4

POINTS DE VENTE A PARIS MUSIC N 4 Arrondissement POINTS DE VENTE A PARIS Adresse 75001 CHATELET B CORRESPONDANCE 75001 FORUM DES HALLES PORTE LESCOT NIVEAU -1 75001 LIGNE METEOR PYRAMIDES METEOR METRO 75001 R.E.R CHATELET INTERCONNEXION

Plus en détail

Livret d accueil pour les personnes reconnues apatrides

Livret d accueil pour les personnes reconnues apatrides Livret d accueil pour les personnes reconnues apatrides Mission Communication octobre 2011 Cette brochure a été élaborée par la mission Communication et la division Protection de l Office Français de Protection

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 22 nouveaux studios meublés pour accueillir des personnes isolées ou en couple en situation d exclusion

DOSSIER DE PRESSE. 22 nouveaux studios meublés pour accueillir des personnes isolées ou en couple en situation d exclusion DOSSIER DE PRESSE Architecte : AKTIS Architecture Adoma propose des solutions de logement et d hébergement aux publics qui traversent des difficultés économiques ou d insertion et ne trouvent pas à se

Plus en détail

VOTATION CITOYENNE PARIS du 16 au 22 mai

VOTATION CITOYENNE PARIS du 16 au 22 mai Marché Saint-Honoré, place du 75001 marché 11h-13h 75001 Marché Montmartre, rue Montmartre 10h13h 75002 Mairie du 2e, 8 rue de la Banque 10h-17h 10h-17h 10h-17h 10h-19h30 10h-17h 75002 Centre cerise, 46

Plus en détail

Situation professionnelle :

Situation professionnelle : .... LISTE DES PIÈCES JUSTIFICATIVES POUR L INSTRUCTION DE LA DEMANDE DE LOGEMENT LOCATIF SOCIAL (Article R. 441-2-4 du code de la construction et de l habitation) Les documents produits peuvent être des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SE LOGER À ALENÇON

GUIDE PRATIQUE SE LOGER À ALENÇON GUIDE PRATIQUE SE LOGER À ALENÇON SOMMAIRE 1. Où m adresser pour les logements étudiants? 2. Où m adresser pour louer sur une courte durée? 3. Où m adresser pour louer sur une longue durée? 4. Les petites

Plus en détail

Chercher un hebergement

Chercher un hebergement Se nourrir CROIX ROUGE FRANCAISE - Public en difficulté Accueil Ecoute 6ème 26 rue Montgolfier 69006 Lyon - tél : 04.72.43.59.06 métro ligne A - station Foch Le lundi et mercredi de 14h à 17h, le mardi,

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA Accueillir Ecouter Accompagner RAPPORT D ACTIVITE Année 2012 HUDA Pôle «Migrants» - HUDA Association Abri de la Providence 33, rue Béclard 49100 ANGERS Tel 02.41.86.49.29 - Fax 02.41.86.49.28 espace-accueil@abridelaprovidence.fr

Plus en détail

CENTRES DE DEPISTAGES PARIS

CENTRES DE DEPISTAGES PARIS CENTRES DE DEPISTAGES PARIS PARIS 1ER DISPENSAIRE ANTIVENERIEN DE LA CROIX ROUGE - CDAG 43 rue de Valois 75001 PARIS Tel : 01.42.97.48.29 Transports : M 1 Palais Royal - M 3 Bourse Site Web: http://www.croix-rouge.fr

Plus en détail

BORNES APPEL TAXIS. Place du Châtelet 01 42 33 20 99 Opp 12 ave. Victoria. Métro "Concorde" 01 42 61 67 60 252 Rue de Rivoli

BORNES APPEL TAXIS. Place du Châtelet 01 42 33 20 99 Opp 12 ave. Victoria. Métro Concorde 01 42 61 67 60 252 Rue de Rivoli Page 1 Bat-liste-pour-Extérieur-10-2005.xls 07/12/2005 BORNES APPEL TAXIS Arrdt Adresse Téléphone Adresse de la borne 1 Place André Malraux 01 42 60 61 40 Face N impairs rue Saint Honoré Place du Châtelet

Plus en détail

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS L Aide Médicale d Etat () : Présentation du dispositif. L est principalement destinée à prendre en charge les dépenses médicales des étrangers résidant en France, sans papiers selon l article L251-1 du

Plus en détail

1 - FOYERS PRIVÉS 2 - RÉSIDENCES situées à la Cité Internationale Universitaire de Paris 3 - ORGANISMES PRIVÉS 4- HEBERGEMENT EN FAMILLE

1 - FOYERS PRIVÉS 2 - RÉSIDENCES situées à la Cité Internationale Universitaire de Paris 3 - ORGANISMES PRIVÉS 4- HEBERGEMENT EN FAMILLE Dossier logement Dès notification de votre admission, nous vous conseillons fortement de réserver votre hébergement compte tenu de la demande importante qui existe sur Paris. Note : les tarifs sont donnés

Plus en détail

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance Livret d'information à destination des parents et professionnels de la jeunesse dispositifs de prevention et d'actions socio-educatives CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

Plus en détail

ARFA Association Régionale pour la Formation des Animateurs. Le logement des apprentis en Foyers de Jeunes Travailleurs (FJT)

ARFA Association Régionale pour la Formation des Animateurs. Le logement des apprentis en Foyers de Jeunes Travailleurs (FJT) ARFA Association Régionale pour la Formation des Animateurs Le logement des apprentis en Foyers de Jeunes Travailleurs (FJT) Mercredi 5 octobre 2011 SOMMAIRE de l intervention La question du logement Trouver

Plus en détail

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France

Les foyers et services pour jeunes. travailleurs en Ile-de-France. UrFJT Ile-de-France Vous recherchez un logement temporaire, vous êtes en mobilité socio-professionnelle, en formation ou en recherche d emploi. Les FJT vous proposent une gamme très large de logements meublés. un espace de

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen

Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen Compte rendu atelier n 2 Précarité, Insertion 1 er décembre 2011 13h30-15h30 (Château de la Lombardière) Présents Responsable de la démarche Jean-Luc

Plus en détail

La présente circulaire abroge et remplace la circulaire n 95-33 du 19 avril 1995, relative à la création des résidences sociales.

La présente circulaire abroge et remplace la circulaire n 95-33 du 19 avril 1995, relative à la création des résidences sociales. Créées en 1994, les résidences sociales ont pour objet d offrir une solution de logement meublé temporaire à des ménages ayant des revenus limités ou rencontrant des difficultés d accès au logement ordinaire,

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR. l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

DEMANDE DE LOGEMENT CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR. l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l DOCUMENT A RETOURNER A : DEMANDE DE LOGEMENT N Client [réservé au Gic] : Conseiller logement [réservé au Gic] : N demande [réservé au Gic] : CADRE RÉSERVÉ AU DEMANDEUR Civilité : Mme Mlle M. Nom : l l

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Proposition de mise en œuvre d un Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) dans le Maine et Loire

Proposition de mise en œuvre d un Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) dans le Maine et Loire Angers, le 31 mars 2010 Proposition de mise en œuvre d un Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) dans le Maine et Loire 3, bis rue de la Préfecture 49100 ANGERS 02 41 20 45 16 paysdelaloire@fnars.org

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

PRESENTATION DU CONTEXTE :

PRESENTATION DU CONTEXTE : Direction de l Intégration Emploi Logement Service Logement Thème : Logement-Relais Localisation : Val-de-Marne FICHE EXPERIENCE N 3 LA MISE EN PLACE D UN PARC DE LOGEMENT-RELAIS DANS LE VAL-DE-MARNE Axe

Plus en détail