OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00"

Transcription

1 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie Séance 2 : Comptabiliser les flux financiers Item 02 : Les autres moyens de paiement OBJECTIFS : SAVOIR - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement TEMPS PREVU : 2 h SF /59

2 I - LE PAIEMENT EN ESPECES Il concerne principalement les encaissements effectués par les entreprises qui possèdent un magasin de vente dite au détail ou qui pratiquent la vente dite au comptoir ainsi que les décaissements de faibles montants qui ne peuvent pas être réglés par d autres moyens (pourboire, petits déplacements, achats occasionnels de fournitures ). Le paiement en espèces est donc autorisé pour des créances d un montant limité. Un commerçant ne peut pas refuser ce moyen de paiement et peut même l exiger. Par contre son utilisation est interdite pour le paiement d un professionnel dès lors que la somme excède 3000 euros et pour le paiement de salaire supérieur à 1500 euros. La comptabilisation s effectue à partir des pièces de caisse pour les achats et directement des données fournies par la caisse enregistreuse pour les ventes. La tenue d un livre de caisse est obligatoire. II - LE VIREMENT BANCAIRE Le virement est une opération qui consiste à transférer des fonds d'un compte bancaire ou postal à un autre compte bancaire ou postal. L'entreprise qui désire effectuer cette opération doit remplir un document appelé "ordre de virement". DONNEUR D ORDRE BENEFICIAIRE ORDRE DE VIREMENT AVIS DE VIREMENT TIRE DU DONNEUR D ORDRE COMPENSATION Transfert de fonds BANQUE DU BENEFICIAIRE SF /59

3 2.1 Différents types de virements - Virement occasionnel : virement ponctuel - Virement permanent : transferts de montants identiques à dates fixes - Prélèvements : virements automatiques pour le paiement de sommes variables à certaines dates (Téléphone, EDF, etc.) 2.2 Traitement automatique Les entreprises qui disposent de matériel informatique et qui effectuent des ordres de virement en grand nombre (salaires, etc.) peuvent grouper tous leurs virements (toutes les banques proposent des services de télétransmission répondant à la norme ETEBAC. Celui-ci se charge, à la date demandée, de toutes les opérations. L entreprise peut suivre en temps réel les opérations en suivant son compte en ligne. Le montant global de l'opération est prélevé et notifié sur l'extrait de compte. III- LE VIREMENT COMMERCIAL Le virement commercial a été conçu par les «Gestionnaires du Crédit Clients» des grandes entreprises pour répondre aux problèmes d insécurité des moyens de paiement liés au support papier. Le virement commercial s inscrit dans le processus de dématérialisation des échanges de données Mécanisme du Virement Commercial (VCOM) Nature opération Confirmation de la vente Client Banque du client Banque du Fournisseur Acceptation de la facturation et constitution d un fichier de virement avec toutes les informations standardisées (EDIFACT) Fournisseur Création de la facture avec toutes les informations standardisées interbancaires - RIB client, N fact, etc.. - date de paiement - moyen de paiement Prise en compte du VCOM par la banque du client Paiement de la facture à l échéance Avis de débit Système informatique de la banque Vérification par la banque de la conformité des ordres de paiement Système informatique de la banque SIT Système informatique de la banque Avis de paiement - n facture - date - montant - donneur d ordre t Avis de crédit SF /59

4 SIT : Système interbancaire de télécompensation Avantages du VCOM et cadre juridique Les avantages pour le fournisseur sont les suivants : - sécurité liée à la dématérialisation du moyen de paiement - baisse des coûts administratifs - gestion de la trésorerie facilitée - suivi du poste clients amélioré car les litiges sont détectés lors de l émission de la facture - moyen de paiement international et universel. Sur le plan juridique le VCOM n offre pas de garantie de paiement, le client donne mandat à sa banque de payer une somme à une date à une entreprise (le fournisseur). Il peut donc révoquer son mandat à tout moment. En cas de défaillance du client le jour de l échéance, les règles du droit commun s appliquent Traitement comptable des VCOM Toutes les entreprises n utilisent pas les comptes «virements à payer» et «virements à recevoir». Les encaissements et décaissements par virements peuvent être directement enregistrés sur les comptes clients et fournisseurs. Lorsque l entreprise utilise les comptes «virements à payer» et «virements à recevoir», la chronologie des écritures pourrait être la suivante Nature de l opération Création de la facture Réception de la facture Envoi de l ordre de virement à la banque Avis de virement bque du fournisseur Réalisation de l opération le jour du paiement Chez le client 607 Achats de mses TVA déductible s/abs 401 Fournisseurs 401 Fournisseurs 401/xx/xx/xx Virement à payer Avis de débit : 401/xx/xx/xx Virement à payer 512 Banque Chez le fournisseur 411 Clients 707 Ventes de mses 4457 TVA collectée 411/xx/xx/xx Virement à recevoir 411 Clients Avis de crédit : 512 Banque 411/xx/xx/xx Virement à recevoir SF /59

5 IV - Comparaison Chèque/Virement Points de comparaison Paiement par chèque Paiement par virement - Donneur d'ordre Tireur Tireur - Imprimé utilisé Chèque Ordre de virement - Destinataire du document Bénéficiaire Banque - Intervention du bénéficiaire Endossement par le bénéficiaire Avis de virement de la banque IV Le paiement par carte Une carte de paiement est un type de moyen de paiement sous forme de carte plastique, équipée d'une bande magnétique et/ou puce électronique (voir carte à puce), qui permet : le paiement d'achats et prestations de services, auprès de fournisseurs possédant un «terminal de paiement» (remplaçant l'ancien «fer à repasser») pouvant lire la carte et connecté ou non à sa banque ou dans un appareil de distribution automatique ; les retraits d'espèces aux distributeurs de billets ; le télépaiement internet, etc. l utilisation du porte monnaie électronique en remplacement de l espèce(monnaie ou billet) qui a une capacité de 150 euros maximum pour des règlements de 30 euros maximum V - BANQUES INTERNET et téléphones portables L accès à distance : Vous offre un accès rapide et sûr au site de votre banque : Consultations des comptes: vous consultez les soldes de vos comptes en temps réel, ainsi que vos encours et les services que vous détenez. Vous pouvez également éditer vos Relevés d'identité Bancaire (RIB). Vous offre la possibilité d'agir directement sur vos comptes. En plus des fonctionnalités vous profitez de nombreux services interactifs : Vous mettez en place, gérez, modifiez ou annulez vos virements, qu'ils soient unitaires, permanents ou programmés, vous gérez les bénéficiaires de vos virements vous téléchargez vos opérations bancaires pour les importer ensuite dans le cadre d'un logiciel de comptabilité (rapprochement bancaire ou écritures automatisées) vous mettez votre carte bancaire en opposition, vous passez vos ordres de bourse et consultez vos comptes titres, vous recherchez des écritures SF /59

6 Travail d application n 1 La maroquinerie aux Sacs Dorés utilise une caisse enregistreuse pour noter les nombreux mouvements d espèces journaliers; A la fin de la journée du 1 er septembre, la bande récapitulative des mouvements journaliers T.T.C. (TVA 20%) de la caisse enregistreuse se présente ainsi : 1er septembre N Vente Rayon ,00 Vente Rayon 2 500,40 Vente Rayon 3 325,50 Vente Rayon ,00 Total ventes espèces 4 528,90 En caisse début journée 350,00 Sorties de caisse 4 178,90 En caisse fin de journée 700,00 La somme de euros correspondant aux sorties de la journée est justifiée par les pièces comptables suivantes : PIECE DE CAISSE N 156 Recette Dépenses 30,00 date 1/9/N objet : Pourboire livreur BNP BANQUE NATIONALE DE PARIS AGENCE BNP Société Anonyme au Capital de 1 milliard d'euros 63, Avenue RIQUET Siège Social : 16 Boulevard des Italiens - PARIS (9 ) RCS Paris B CRETEIL Tél : DESTINATAIRE SARL AUX SACS DORES AVIS DE CREDIT 25, Rue Montdidier RECU D ESPECES EN EUROS CRETEIL Veuillez agréer nos salutations distinguées. Clé Code Bque Guichet N Compte RIB Siège : CRETEIL Le : 1 ER SEPTEMBRE Montants 1 Billet de Billet de Billet de Billet de Billet de Billet de Pièce de 2 8 Valeur Creteil, le 1 er /09/N 3 autres 0.9 2/9/N Enregistrer les écritures du 1/9/N SF /59

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs. Travaux professionnels à réaliser. Gérant Gérard MEYER. Responsable de la production Marie MEYER

MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs. Travaux professionnels à réaliser. Gérant Gérard MEYER. Responsable de la production Marie MEYER 19 MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs Travaux professionnels à réaliser Préparer et contrôler les enregistrements comptables des règlements : Enregistrer les règlements Compétences 1 2 3

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

Principales conditions tarifaires

Principales conditions tarifaires PROFESSIONNELS Principales conditions tarifaires Applicables au 1 er mai 2015 www.bnpparibas.net/entrepros BNP Paribas vous informe des principales évolutions tarifaires des produits et services pour l

Plus en détail

LA CREATION DES EFFETS DE COMMERCE

LA CREATION DES EFFETS DE COMMERCE LA CREATION DES EFFETS DE COMMERCE La lettre de change est un mode de paiement à crédit dans lequel une personne désignée (le. qui correspond au vendeur) donne l ordre à une autre personne désignée (le..

Plus en détail

Les cartes de paiement

Les cartes de paiement [ Les cartes de paiement EXERCICE Différencier les tickets Les tickets se ressemblent, certains remplacent la facture, d autres sont la preuve d un paiement ou d un encaissement par CB (carte bancaire).

Plus en détail

La lettre de change ou traite

La lettre de change ou traite 1 Le règlement Le règlement est l opération par laquelle un acheteur remet au vendeur, sous diverses formes, l équivalent de la marchandise reçue. L acheteur et le vendeur ont pris des accords au préalable

Plus en détail

PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES PROFESSIONNELS

PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES PROFESSIONNELS PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES PROFESSIONNELS Produits et services TARIFS AU 1 ER JANVIER 2016 815_Encart_PF_tarifs pros2.indd 1 08/10/15 12 Relevés Multi-choix BNP Paribas vous informe des

Plus en détail

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs D exia CLF Banque Conditions et Tarifs Mise à jour au 1 er octobre 2010 Sommaire Le compte bancaire... p. 3 Les règlements et encaissements... p. 3 Les opérations sur effets de commerce et Loi Dailly...

Plus en détail

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000 LA TRESORERIE 1. Présentation des composantes de la trésorerie 3.2. La TVA à décaisser 1.1. Qu est ce que la trésorerie 2. Les encaissements : de la prévision des ventes au budget prévisionnel des recettes

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

choix de la banque tirée choix de la date de rédaction du chèque absence de frais bancaires à ce jour

choix de la banque tirée choix de la date de rédaction du chèque absence de frais bancaires à ce jour III. Les conditions bancaires 1. La problématique du choix de la banque 2. Les principaux instruments de paiement domestiques 3. Les jours de valeur et les jours de banque 4. Les taux d intérêt 5. Les

Plus en détail

Principales conditions tarifaires

Principales conditions tarifaires ENTREPRENEURS ET PROFESSIONNELS LIBÉRAUX Votre Chargé d Affaires se tient à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire. Ou connectez-vous sur www.bnpparibas.net/entrepros BNP

Plus en détail

Principes et Techniques Comptables 1 er degré

Principes et Techniques Comptables 1 er degré Principes et Techniques Comptables 1 er degré Thème 1601... 4 Séquence thématique 1...4 Séquence thématique 1 > Exercice 1... 4 Séquence thématique 1 > Exercice 1 > Consigne 1... 4 Séquence thématique

Plus en détail

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 EFFETS DE COMMERCE Sommaire du cours 2.1 PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE I Fichiers Page n o 33 II Journaux Page n o 33 2.2 LA LETTRE DE CHANGE I Les effets à recevoir Pages n os

Plus en détail

Structure des fichiers transmis par ETEBAC 3 Selon la norme CFONB

Structure des fichiers transmis par ETEBAC 3 Selon la norme CFONB Structure des fichiers transmis par ETEBAC 3 Selon la norme CFONB Norme CFONB pour les RELEVES DE COMPTES 01 Entête : Ancien Solde Code enregistrement : 01 1 à 2 2 Code banque 3 à 7 5 Zone réservée 8 à

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

s.a.s SOFT OUEST 12, rue de la Haltinière B.P. 20321 44303 NANTES Cedex 02 40 52 23 17 02 40 52 18 94

s.a.s SOFT OUEST 12, rue de la Haltinière B.P. 20321 44303 NANTES Cedex 02 40 52 23 17 02 40 52 18 94 Janvier 2012 s.a.s SOFT OUEST 12, rue de la Haltinière B.P. 20321 44303 NANTES Cedex 02 40 52 23 17 02 40 52 18 94 Page 1/19 Mode Opératoire retraitements fiscaux le 31/01/2012 Sommaire 1. Généralités...

Plus en détail

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES ENTREPRISES Entreprises Sommaire Sommaire Services au quotidien page 4 Tenue de compte Cartes Autres services Dates de valeurs Fonctionnement de compte page 6 Opérations au crédit du compte Opérations

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

STRUCTURE DES FICHIERS ETEBAC

STRUCTURE DES FICHIERS ETEBAC STRUCTURE DES FICHIERS ETEBC. Contenu d'un fichier Un fichier comprend : 1) - un enregistrement "émetteur" unique en début de fichier (enregistrement de tête) 2) - un nombre variable d'enregistrements

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Principales conditions tarifaires. en vigueur au 1 er janvier 2014. Entreprises

Principales conditions tarifaires. en vigueur au 1 er janvier 2014. Entreprises Principales conditions tarifaires en vigueur au 1 er janvier 2014 Entreprises Sommaire Banque au quotidien... p. 3 Tenue de compte... p. 3 Relevés de comptes... p. 3 Autres services... p. 3 Banque à distance...

Plus en détail

La gestion courante de la trésorerie

La gestion courante de la trésorerie CHAPITRE 1 La gestion courante de la trésorerie Introduction «De petites occasions sont souvent à l origine de grandes entreprises.» Démosthène Une trésorerie est avant tout un outil de constatation et

Plus en détail

TARIFS 2010 en toute transparence

TARIFS 2010 en toute transparence ENTREPRISES & INTERNATIONAL TARIFS 2010 en toute transparence ENTREPRISES EXTRAIT DES CONDITIONS GÉNÉRALES DE BANQUE Applicables aux entreprises à partir du 1 er janvier 2010 Prix HT ou nets de TVA VOTRE

Plus en détail

Extrait des conditions tarifaires au 1 er janvier 2016

Extrait des conditions tarifaires au 1 er janvier 2016 PROFESSIONNELS, AGRICULTEURS ET ASSOCIATIONS La banque qui écoute, qui comprend, qui agit Extrait des conditions tarifaires au 1 er janvier 2016 (1) ÉDITO Chers clients, Chers sociétaires, Vous trouverez

Plus en détail

Tarifs 2012. entreprises & international. en toute transparence. entreprises

Tarifs 2012. entreprises & international. en toute transparence. entreprises Tarifs 2012 en toute transparence entreprises & international entreprises Extrait des Conditions Générales de Banque applicables aux Entreprises à compter du 01/01/2012 Prix HT ou net de TVA Votre banque

Plus en détail

Echanges de Données Informatisées (EDI)

Echanges de Données Informatisées (EDI) Echanges de Données Informatisées (EDI) A L ATTENTION DES RESPONSABLES COMPTABLES ET FINANCIERS! IMPORTANT Evolution des paramètres pour le rapprochement bancaire de vos relevés de comptes EDI Si vous

Plus en détail

CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES

CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES Le comptable le l entreprise SWANN vous transmet en annexe l extrait du compte Crédit Agricole (tenu par l entreprise) ainsi que le

Plus en détail

2.2 - Instruments de paiement et de crédit. 2.2.1 Différentes dates en trésorerie 2.2.2 Principaux instruments de paiement en France

2.2 - Instruments de paiement et de crédit. 2.2.1 Différentes dates en trésorerie 2.2.2 Principaux instruments de paiement en France 2.2 - Instruments de paiement et de crédit 2.2.1 Différentes dates en trésorerie 2.2.2 Principaux instruments de paiement en France 1 2.2.1 - Différentes dates en trésorerie a. Date d opération b. Date

Plus en détail

VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN

VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN ENTREPRISES VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN 1/ Vous ouvrez un compte Ouverture de compte Prise en charge du transfert de vos prélèvements Commission de tenue de compte 15,25 /mois Commission de mouvement (1)

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité PROFESSIONNELS Gérez votre activité en toute sérénité Sommaire pages 4/5/6 Gérez votre activité en toute sérénité Nos Conventions à votre service Profitez de la rémunération de votre compte courant, dès

Plus en détail

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Gestion des effets... 4 Portefeuille des effets clients... 4 Effets négatifs... 5 Fiche Effet : Consulter,

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER"

LES EFFETS DE COMMERCE PAPIER LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER" I. LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER" Il existe deux effets de commerce "papier" : - la lettre de change (ou traite), - le billet à ordre Remarque : les effets "papier" sont

Plus en détail

REMISE DE CHEQUE. Paramétrages

REMISE DE CHEQUE. Paramétrages RMIS D CHQU Paramétrages Pour pouvoir gérer les bordereaux de remises de chèque, il est indispensable qu une base de données comptable NeedleCompta soit connectée en liaison avec la gestion commerciale,

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT

LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT 1- Les décaissements : Les virements Créez une facture d achat avec une échéance et un mode de règlement de type «Virement». Allez dans «Achats Décaissements Echéances

Plus en détail

Votre compte et sa gestion Gestion des flux

Votre compte et sa gestion Gestion des flux Votre banque Votre compte et sa gestion Gestion des flux Flux Service Crédit Agricole, abonnement mensuel 55,05 L offre comprend un sécuricompte entreprises, un accès CA en ligne entreprises, un accès

Plus en détail

PCC - Les encaissements au comptant LES ENCAISSEMENTS

PCC - Les encaissements au comptant LES ENCAISSEMENTS LES ENCAISSEMENTS 1- Les encaissements en espèces a) Les ventes au comptant Pour les ventes de faible valeur encaissées au comptant, les entreprises sont autorisées à comptabiliser en une seule écriture

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES ISPPBTS1 CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES I. GENERALITES L enregistrement des opérations en articles de «journal classique» comporte plusieurs inconvénients : La succession des articles ne correspond

Plus en détail

Chapitre 1 : Les opérations de règlement

Chapitre 1 : Les opérations de règlement Chapitre 1 : Les opérations de règlement Plan Section 1 : Lire une facture et ses composantes Section 2 : Majoration réduction avance et acomptes Section 3 : Etablir une facture de «Doit» et «d Avoir»

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE 1 er JUILLET 2015 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE OUVERTURE TRANSFORMATION CLOTURE Ouverture d'un compte avec remise de la Convention

Plus en détail

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie SOMMAIRE Introduction Principe et But des états de rapprochement Méthodologie Exemple pratique Synthèse proposée par Mr Brahim RHELLAB Mr Saad MSSELLEK

Plus en détail

TARIFS PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS AGRICULTEURS ASSOCIATIONS

TARIFS PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS AGRICULTEURS ASSOCIATIONS 2015 TARIFS PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS AGRICULTEURS ASSOCIATIONS TARIFS APPLICABLES AU 01.07.2015 COMDEP363.indd 1 15/05/2015 15:25 Votre compte au quotidien 1. Fonctionnement et suivi du compte Ouverture

Plus en détail

Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises

Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises 2014 Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises Fonctionnement du compte Gestion à distance Gestion des flux Placements Investissements Conseils Extrait des conditions tarifaires

Plus en détail

P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels)

P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels) P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels) I. Les différents modes de paiement Il existe plusieurs moyens de règlement dont le coût et le degré de sécurité diffèrent. A. Les moyens de règlement immédiat 1.

Plus en détail

Guide du bon usage de votre banque. entreprises

Guide du bon usage de votre banque. entreprises Guide du bon usage de votre banque entreprises Extrait des conditions générales de banque applicables au 1 er janvier 2012 Pour plus de lisibilité et de transparence, nous avons conçu, à votre intention,

Plus en détail

Exemple de tenue du Livre - Journal

Exemple de tenue du Livre - Journal Exemple de tenue du Livre - Journal Livre des recettes journalières Recettes Ventilation des recettes Identité du client Dates Libellés Banque Caisse Honoraires 10 228,68 228,68 DUPONT 10 76,23 76,23 DURAND

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE

CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE 1 ER AOÛT 2014 1 ER AOÛT 2014 EXTRAIT STANDARD DES TARIFS Les tarifs ci-dessous sont hors offre groupée de services (package) et hors promotion

Plus en détail

Sage 100 Moyens de paiement EBICS

Sage 100 Moyens de paiement EBICS Sage 100 Moyens de paiement EBICS Simple et efficace, en parfaite intégration avec les logiciels Sage 100,le logiciel Sage 100 Moyens de Paiement facilite les transactions avec les banques. Il prend en

Plus en détail

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé expert-comptable, commissaire aux comptes manager de bureau d expertise comptable

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé expert-comptable, commissaire aux comptes manager de bureau d expertise comptable 4 fois 35 minutes de formation vidéo 40 questions et réponses commentées pour valider vos connaissances Vous convaincre de l importance d un suivi au jour le jour de votre trésorerie Savoir enregistrer

Plus en détail

professionnels Guide des prix de nos produits et services

professionnels Guide des prix de nos produits et services J U I L L E T 2 0 0 5 Guide des prix de nos produits et services professionnels Opérations courantes Vos besoins de financements Ser vices télématiques Vos titres et placements avec l'étranger Extrait

Plus en détail

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Sous section 1 Le chèque bancaire Fonctions Retrait Crédit Preuve Garantie Avantages et inconvénients Bénéficiaire Créancier

Plus en détail

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005 FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE HORS SÉRIE GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes décembre 2005 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comme elles s y étaient engagées devant le Comité Consultatif du Secteur Financier,

Plus en détail

OPERATIONS SUR COMPTE

OPERATIONS SUR COMPTE 1/9 KBC BANK Succursale Française Chèques émis : Opérations OPERATIONS SUR COMPTE * Paiement de chèque gratuit J-2 calendaires * Délivrance chèque de banque ou certifié 15,50 J-2 calendaires * Rejet impayé

Plus en détail

Tarifs & Conditions de Banque. Applicables aux particuliers À compter de Novembre 2014

Tarifs & Conditions de Banque. Applicables aux particuliers À compter de Novembre 2014 Tarifs & Conditions de Banque Applicables aux particuliers À compter de Novembre 2014 Frais de gestion et tenue de compte Ouverture de compte chèque Délivrance de chéquier Ouverture de compte épargne

Plus en détail

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2014

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2014 Extrait * du Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2014 Les prix sont nets de taxes sauf mention spécifique HT pour les services soumis à la TVA de plein droit. Entreprises *Portant sur

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Trésorier CE»

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Trésorier CE» Sommaire détaillé (1) «uide Pratique du Trésorier CE» Référence Partie 1 - Le mandatdutrésorierce... 25 1.1 - La désignation du trésorier CE... 27 A-DésignerletrésorierduCE... TCE.11.A 28 B-LaduréedumandatdutrésorierCE...

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Tarifs des principaux services et opérations de votre Banque au 1 er janvier 2009. www.rivesparis.banquepopulaire.

PROFESSIONNELS. Tarifs des principaux services et opérations de votre Banque au 1 er janvier 2009. www.rivesparis.banquepopulaire. PROFESSIONNELS Tarifs des principaux services et opérations de votre Banque au 1 er janvier 2009 www.rivesparis.banquepopulaire.fr Ces tarifs sont applicables à partir du 1 er janvier 2009, sous réserve

Plus en détail

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION STRATÉGIE GLOBALE DE FORMATION 1ère et Terminale Baccalauréat Professionnel SECRÉTARIAT LE PLAN DE FORMATION EST À LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises

Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises 2013 La banque qui écoute, qui comprend, qui agit Le guide tarifaire des principaux produits et services aux entreprises Fonctionnement du compte Gestion à distance Gestion des flux Placements Investissements

Plus en détail

6 Les services monétiques H.T

6 Les services monétiques H.T 6 Les services monétiques H.T Location maintenance TPE - ELC (par mois) TPE fixe... 18,43 TPE portable... 24,63 Editeur lecteur chèque (ELC)... 10,69 TPE fixe + ELC... 29,12 TPE portable + ELC... 35,31

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire

Guide de la mobilité bancaire Guide de la mobilité bancaire Service communication SwissLife Banque Privée 10/2009 SwissLife Banque Privée -Siège social : 7, place Vendôme - 75001 Paris - SA au capital de 36.470.960 382 490 001 RCS

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS

RAPPORT DE STAGE BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS RAPPORT DE STAGE BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Introduction Dans le cadre de ma préparation au BTS Comptabilité et Gestion des Organisations. j'ai réalisé un stage de 8 semaines en entreprise

Plus en détail

D.S N 3 - CHAP 4-5-6 (2H00 NOTE SUR 40 points - Coef 3) CORRECTION

D.S N 3 - CHAP 4-5-6 (2H00 NOTE SUR 40 points - Coef 3) CORRECTION Classe de Terminale STG CFE Aix en Provence, le 18/11/2010 DOSSIER 1 : DECOUVERT / AGIOS ( 5 points ) D.S N 3 - CHAP 4-5-6 (2H00 NOTE SUR 40 points - Coef 3) CORRECTION 1.1 A partir des Annexes 1 & 2 justifier

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009

CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009 CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009 sommaire FONCTIONNEMENT DU COMPTE P.1 SUIVI DU COMPTE P.1 INFORMATIONS ET DOCUMENTS P.1 MOYENS DE PAIEMENT Cartes Bancaires Chèques

Plus en détail

Financer le risque client

Financer le risque client 7 Financer le risque client Exercice 1 Traiter l affacturage et la LCR magnétique Vous effectuez votre période de stage dans la société Déco Home, située au centre commercial du Val d Europe 77700 Serris.

Plus en détail

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités :

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : 1 2 3 4 Aide à l animateur La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : Comptabilité générale (3 étapes) : la charge est comptabilisée lors de la certification

Plus en détail

LA GESTION DES CLIENTS

LA GESTION DES CLIENTS LA GESTION DES CLIENTS Sommaire Sommaire... 2 1. Création d une fiche client... 4 1.1. Informations générales... 4 1.2. Informations complémentaires... 6 1.3. Cas particuliers et informations facultatives...

Plus en détail

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 G.2 GESTION DES COMPTES BANCAIRES ORDINAIRES... 3 G.2.1 Retrait du compte bancaire... 4 G.2.2 Contrôle du compte bancaire... 5 G.2.3 Déroulement du rapprochement

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

B. Le rapprochement bancaire

B. Le rapprochement bancaire D autres signataires peuvent éventuellement être désignés mais il n est pas prudent de multiplier inconsidérément le nombre de personnes habilitées à effectuer des règlements sur le compte du comité d

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

Conseils pour l exploitation des relevés de comptes reçus en télétransmission

Conseils pour l exploitation des relevés de comptes reçus en télétransmission Conseils pour l exploitation des relevés de comptes reçus en télétransmission par les protocoles EDIWEB ou EBICS Les relevés de comptes transmis via ces protocoles respectent la norme CFONB (Comité français

Plus en détail

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT DOCAPOST - SAS au capital de 69 705 520 euros 493 376 008 RCS Créteil - Siège social : 10-12 Avenue Charles de Gaulle - 94220 ChARENTON-LE-PONT - ref

Plus en détail

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE Ouverture, transformation, clôture 4 Relevés de compte 4 Tenue de compte 4 Services en agence 4-5 BANQUE À DISTANCE

Plus en détail

Des conditions particulières sont consenties aux clients de moins de 25 ans sur certains services

Des conditions particulières sont consenties aux clients de moins de 25 ans sur certains services Pour les produits soumis à la TVA, les montants sont indiqués toutes taxes comprises, celle-ci est calculée au taux en vigueur au jour de l'opération (actuellement 19,60 %) Des conditions particulières

Plus en détail

> Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008. www.ca-sudrhonealpes.fr

> Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008. www.ca-sudrhonealpes.fr Extrait des conditions générales de banque > Barème tarifaire applicable au 16 mai 2008 www.ca-sudrhonealpes.fr Au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, nos engagements en matière de transparence se traduisent

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT

ORGANISATION ET SURVEILLANCE DES SYSTÈMES DE PAIEMENT n 4 Note d information systèmes et moyens de paiement au maroc rôle et responsabilités de bank al-maghrib L une des principales missions confiées à Bank Al-Maghrib est de veiller au bon fonctionnement

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES particuliers Crédit photo : Shutterstock Images Juin 2013 CHAABI BANK CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES CLIENTÈLE DES PARTICULIERS Faite pour vous, Chaabi

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES particuliers Crédit photo : Shutterstock Images Juin 2013 CHAABI BANK CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES CLIENTÈLE DES PARTICULIERS Faite pour vous, Chaabi

Plus en détail

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales Obligations légales Plan comptable Les documents de synthèse Obligations légales Obligation de tenir une comptabilité : tout commerçant doit tenir une comptabilité de ses recettes et dépenses. il doit

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 14 Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE octobre 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle des textes de

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

Gestion Comptable Sage 100

Gestion Comptable Sage 100 Gestion Comptable La réponse à tous les besoins comptables et financiers de l entreprise avec la richesse d une offre unique sur le marché. 1 SOMMAIRE 1.1. Le pôle comptable et Financier...3 1.2. Une couverture

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES 2872855391694728728553911694728539475394728539169472891169%4728%53947539947%285394728539%1%694728728553911%694728539 4753985391647%285391694728728553911694728539472853916947287285539169472%8728553911694728539475394728%5391694728911694

Plus en détail

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015

Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015 Extrait * du Barème tarifaire applicable à partir du 1 er janvier 2015 Les prix sont nets de taxes sauf mention spécifique HT pour les services soumis à la TVA de plein droit. Entreprises *Portant sur

Plus en détail

L encaissement en numéraire

L encaissement en numéraire L encaissement en numéraire La notion de numéraire est une notion large signifiant liquidités par opposition aux valeurs (titres de propriété, valeurs mobilières...). On utilisera la notion d'espèces dans

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

Extrait des conditions générales de banque. > Barème tarifaire applicable au 1 er janvier 2008 > APPRENTIS ET ETUDIANTS DE MOINS DE 25 ANS

Extrait des conditions générales de banque. > Barème tarifaire applicable au 1 er janvier 2008 > APPRENTIS ET ETUDIANTS DE MOINS DE 25 ANS > VOS FINANCEMENTS > VOS OPÉRATIONS AVEC L ÉTRANGER > APPRENTIS ET ETUDIANTS DE MOINS DE 25 ANS LES FRAIS DE DOSSIER LES OPÉRATIONS PAR CARTE INTERNATIONALE (hors frais de prise de garanties) Les paiements

Plus en détail

Page 1. Hélios Comptabilité Documentation

Page 1. Hélios Comptabilité Documentation Page 1 Cet outil de comptabilité-finance est totalement interfacé avec Helios Entreprise pour les ventes les achats les encours Clients et Fournisseurs Fiche Plan Comptable Un plan comptable par défaut

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR OBJET DE LA SEANCE 6: après avoir présenté la méthodologie des

Plus en détail