Contrat de Délégation de Souscription d Assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat de Délégation de Souscription d Assurance"

Transcription

1 This document is a translation from the English and is provided for information only. This translation is not intended to be used for the purposes of entering into insurance contracts. Lloyd's accepts no responsibility or liability for the accuracy of the translation. You are advised to obtain your own legal advice with regard to the legal effect of the terms of the document(s) in the form they have been translated Ce document est une traduction de l'anglais et est fourni à titre d information uniquement. Cette traduction n'est pas destinée à être utilisée aux fins de conclusion de contrats d'assurance. Le Lloyd s décline toute responsabilité quant à l'exactitude de la traduction. Il est conseillé d'obtenir un avis juridique en ce qui concerne les effets juridiques des dispositions du (des) document (s) dans la forme sous laquelle ils ont été traduits. Page 1 de 22

2 Contrat de Délégation de Souscription d Assurance (à l exclusion des Courtiers Mandataires domiciliés aux Etats-Unis et au Canada LMA3113 (1 er juillet 2013) Approuvé par la Lloyd s Market Association Page 2 de 22

3 Intitulé INTRODUCTION POUVOIRS DU COURTIER MANDATAIRE Table des matières Section RECEPTION DU CONTRAT PAR LES SOUSCRIPTEURS 1 DURÉE 2 PERSONNE(S) CHARGÉE(S) DE L EXÉCUTION ET DU CONTRÔLE 3 OCTROI DE POUVOIR 4 DÉLÉGATION DE POUVOIR 5 AUTRES CONDITIONS, CONTRAINTES ET/OU MODIFICATIONS AFFÉRENTES À L EXÉCUTION 6 DU CONTRAT ÉTENDUE DES POUVOIRS CATÉGORIE(S) D ACTIVITÉ(S) ET DE COUVERTURE(S) AUTORISÉE(S) 7 CATÉGORIE(S) D ACTIVITÉ(S) ET DE COUVERTURE(S) EXCLUE(S) 8 LIMITES TERRITORIALES 9 LIMITES MAXIMUM DES RESPONSABILITÉS OU SOMMES ASSURÉES 10 PRIMES, FRANCHISES ET MAJORATIONS DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 11 LIMITE DU REVENU BRUT RELATIF AUX PRIMES 12 DURÉE DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 13 RECONDUCTION AUTOMATIQUE OU TACITE DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 14 CONTRATS DE FINANCEMENT DES PRIMES 15 COMMISSIONS DU COURTIER MANDATAIRE ET FRAIS COMMISSION(S) 16 REMBOURSEMENT DES COMMISSIONS NON ACQUISES 17 FRAIS 18 DOCUMENTATION RELATIVE AUX ASSURANCES CONTRACTÉES FORMULAIRES DE CANDIDATURE OU DE PROPOSITION 19 DOCUMENTS CONTRACTUELS 20 SINISTRES ET RÉCLAMATIONS PROCÉDURE DE TRAITEMENT ET DE RÈGLEMENT DES SINISTRES ET TRAITEMENT DES 21 RECOUVREMENTS PLAINTES OU PROCÉDURES 22 REPORTING, REGISTRES ET CUMUL DES EXPOSITIONS BORDEREAU(X)/REPORTING RELATIF(S) AUX RISQUES SOUSCRITS ET CUMUL DES 23 EXPOSITIONS BORDEREAU(X)/REPORTING DE COMPTABILITÉ ET RÈGLEMENTS 24 REGISTRES, INFORMATIONS STATISTIQUES ET AUDIT/INSPECTION 25 PUBLICITÉ MATÉRIEL PUBLICITAIRE ET PROMOTIONNEL 26 COMPTES BANCAIRES COMPTES BANCAIRES SÉPARÉS 27 CONFORMITÉ, CONDITIONS RÉGLEMENTAIRES ET GÉNÉRALES LICENCES ET TAXES 28 DROITS ET CHARGES 29 ASSURANCE EN RESPONSABILITÉ 30 CONTINUITÉ DE L ACTIVITÉ 31 CONFIDENTIALITÉ 32 CONFLITS D INTÉRÊTS 33 CONFORMITÉ LÉGALE ET DÉLITS FINANCIERS 34 PROTECTION DES DONNÉES 35 RÉSILIATION ET NON-RECONDUCTION RÉSILIATION 36 EFFET DE LA RÉSILIATION OU DE LA NON-RECONDUCTION 37 Page 3 de 22

4 DIVERS INTERPRÉTATION GÉNÉRALE 38 CLAUSE D APPLICABILITÉ 39 DROITS DES TIERS 40 RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE 41 COMPÉTENCE ET DROIT APPLICABLE 42 ANNEXE Page 4 de 22

5 CONTRAT DE DÉLÉGATION DE SOUSCRIPTION D'ASSURANCE INTRODUCTION Le présent Contrat de Délégation de Souscription, l Annexe et le tableau de garantie joints ainsi que tous avenants aux présentes (ci-après, le «Contrat») sont conclus par et entre les Membres Souscripteurs du Lloyd s dont les numéros de syndicat et les parts sont indiqués dans le tableau de garantie ci-joint (ciaprès, les «Souscripteurs»), et le Courtier Mandataire dont les nom et adresse sont désignés en Annexe (le «Courtier Mandataire»). Sous réserve des dispositions de la Section 36, l ensemble des communications et règlements entre le Courtier Mandataire et les Souscripteurs sera réalisé par l intermédiaire du Lloyd s Broker dont les nom et adresse sont désignés en Annexe (ci-après, le «Lloyd s Broker»). Etant entendu que le Courtier Mandataire a demandé la délégation de souscription d assurances pour le compte des Souscripteurs et a, à cet effet, négocié ce pouvoir auprès du Lloyd s Broker et a au surplus accepté de collaborer et d apporter son aide aux Souscripteurs, à leurs représentants et, le cas échéant, au Lloyd s Broker pour tous sujets relatifs au Contrat, ce qui suit est mutuellement convenu entre les Souscripteurs et le Courtier Mandataire : POUVOIRS DU COURTIER MANDATAIRE SECTION 1 RÉCEPTION DU CONTRAT PAR LES SOUSCRIPTEURS 1.1 Le présent Contrat et ses modifications ne prendront effet que lorsque les Souscripteurs auront reçu un exemplaire du Contrat ou de toute modification signé par les deux parties ; 1.2 Toute modification apportée au Contrat devra revêtir une forme écrite et approuvée. SECTION 2 DURÉE 2.1 Sous réserve des dispositions de la Section 1, le présent Contrat existera pendant la durée visée à la sous-section 2.1 de l Annexe, sauf résiliation conformément aux dispositions de la sous-section 4.3 ou de la Section 36 ; 2.2 Le présent Contrat ne pourra être reconduit automatiquement. SECTION 3 PERSONNE(S) CHARGÉE(S) DE L EXÉCUTION ET DU CONTRÔLE 3.1 La ou les personnes chargées de l exécution et du contrôle généraux du Contrat sont désignées à la sous-section 3.1 de l Annexe ; 3.2 La ou les personnes autorisées à déléguer la souscription des assurances sont désignées à la soussection 3.2 de l Annexe ; 3.3 La ou les personnes assumant la responsabilité générale d émettre tous documents attestant des assurances souscrites par délégation sont désignées à la sous-section 3.3 de l Annexe ; 3.4 La ou les personnes autorisées à exercer tout pouvoir relativement aux sinistres sont désignées à la sous-section 3.4 de l Annexe ; 3.5 Le Courtier Mandataire informera les Souscripteurs dans les meilleurs délais s il s avère que l une des personnes désignées aux sous-sections 3.1 à 3.4 a cessé ou cessera de s acquitter de ses obligations. Cela inclut les congés, les jours fériés ou les congés de maladie si ces congés, jours fériés ou congés de maladie sont susceptibles de compromettre de façon significative l exercice des fonctions du Courtier Mandataire en vertu du présent Contrat, sauf si, dans ce cas, une autre Page 5 de 22

6 personne exercera les pouvoirs appropriés et si cette autre personne est désignée dans la soussection correspondante de l'annexe. SECTION 4 OCTROI DE POUVOIR 4.1 Les Souscripteurs autorisent par les présentes le Courtier Mandataire à : souscrire des assurances et accepter leurs amendements pour le compte des Souscripteurs ; intervenir en qualité de représentant des Souscripteurs conformément aux dispositions de la Section 27 aux fins de percevoir les primes des assurés, procéder aux remboursements et recevoir le paiement des sinistres avant sa transmission aux assurés ; 4.2 Le Courtier Mandataire pourra souscrire des assurances et accepter des amendements en utilisant un système électronique automatisé en ligne si l utilisation de ce système a été acceptée par écrit par les Souscripteurs ; 4.3 Le Courtier Mandataire devra se conformer à toute directive, condition ou exigence, en ce inclus tout ordre de résilier le présent Contrat, donnée par le Lloyd s aux Souscripteurs ou par tout autre organe de contrôle compétent à l égard des Souscripteurs ou du Courtier Mandataire ; 4.4 Pour chaque assurance souscrite par délégation en vertu du Contrat, le Courtier Mandataire devra : délivrer tous documents contractuels, avenants ou autres documents justifiant la couverture telle que pouvant être convenue par les Souscripteurs ; collecter et traiter les primes et les restituer pour le compte des Souscripteurs dans les meilleurs délais ou, le cas échéant, conformément aux conditions convenues avec les Souscripteurs ; s il y est autorisé par la sous-section 21.1 de l Annexe, traiter et/ou régler les sinistres conformément aux dispositions du Contrat ; 4.5 Il appartiendra au Courtier Mandataire d informer les assurés potentiels ou les représentants des assurés potentiels de la qualité en laquelle il agit en tant que représentant des Souscripteurs ; 4.6 Aucune des dispositions du présent Contrat n octroiera au Courtier Mandataire un pouvoir allant au-delà du pouvoir expressément accordé par le Contrat, et le Courtier Mandataire n agira pas ou ne se présentera pas comme étant habilité pour le compte des Souscripteurs si ce pouvoir ne découle pas ou ne découle plus du présent Contrat ; 4.7 Aucune des dispositions du présent Contrat ne saurait être interprétée comme créant une quelconque relation d employeur à employé entre les Souscripteurs et le Courtier Mandataire ; 4.8 Le Courtier Mandataire se conformera à toutes les demandes ou exigences raisonnables formulées par écrit par les Souscripteurs concernant l'exécution du présent Contrat, les assurances souscrites par délégation conformément au présent Contrat ou les sinistres naissant du Contrat ; 4.9 Le Courtier Mandataire ne prendra aucune mesure, n entreprendra aucune action ou omettra d accomplir toute action concernant les services devant être fournis conformément au présent Contrat, susceptible de nuire à la réputation des Souscripteurs, et agira de manière équitable envers les Assurés. SECTION 5 DÉLÉGATION DE POUVOIR 5.1 La délégation du pouvoir de souscription d assurances et de délivrance d attestation des assurances ainsi souscrites ne saurait être déléguée à son tour par le Courtier Mandataire à aucune autre personne, société ou entreprise, ou étendue à une succursale ; 5.2 Au cas où l un quelconque des pouvoirs ou responsabilités autres que ceux décrits en sous-section 5.1 serait délégué à un ou plusieurs tiers, ladite délégation devra revêtir une forme écrite et les Page 6 de 22

7 Souscripteurs devront être partie au(x) contrat(s) écrit(s) de délégation au bénéfice du ou desdits tiers. SECTION 6 AUTRES CONDITIONS, CONTRAINTES ET/OU MODIFICATIONS AFFÉRENTES À L EXÉCUTION DU CONTRAT 6.1 Le Courtier Mandataire devra se conformer à toute condition, exigence et/ou modification du présent Contrat visée à la sous-section 6.1 de l Annexe ou approuvée par elle. ÉTENDUE DES POUVOIRS SECTION 7 CATÉGORIE(S) D ACTIVITÉ(S) ET DE COUVERTURE(S) AUTORISÉE(S) 7.1 Le Courtier Mandataire est autorisé à souscrire des assurances relevant exclusivement des catégories et des couvertures visées à la sous-section 7.1 de l'annexe, sous réserve des exclusions établies en Section 8. SECTION 8 CATÉGORIE(S) D ACTIVITÉ(S) ET DE COUVERTURE(S) EXCLUE(S) 8.1 Les assurances suivantes ne sauraient être souscrites par délégation, à l exception des assurances spécifiquement prévues en Annexe : risques de guerre et de guerre civile ; risques nucléaires ; risques de garantie financière, de défaillance financière, de faillite ou d insolvabilité ; polices cadres délivrées à un groupe, une association, une organisation ou un club au bénéfice de leurs membres en vertu d un programme de commercialisation groupée ou de masse ; toutes autres catégories d activités ou de couvertures visées à la sous-section de l Annexe. SECTION 9 LIMITES TERRITORIALES 9.1 Le Courtier Mandataire n est autorisé à souscrire des assurances que pour les risques existant sur le ou les territoires visés à la sous-section 9.1 de l Annexe ; 9.2 Le Courtier Mandataire n est autorisé à souscrire des assurances que pour les assurés domiciliés sur le ou les territoires visés à la sous-section 9.2 de l Annexe ; 9.3 Le Courtier Mandataire est autorisé à souscrire des assurances dont les limites territoriales ne sont pas supérieures à celles visées à la sous-section 9.3 de l Annexe. SECTION 10 LIMITES MAXIMUM DES RESPONSABILITÉS OU SOMMES ASSURÉES 10.1 Le Courtier Mandataire n est autorisé à souscrire des assurances qu à hauteur des limites des responsabilités ou des sommes assurées visées à la sous-section 10.1 de l Annexe ; Page 7 de 22

8 SECTION 11 PRIMES, FRANCHISES ET MAJORATIONS DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 11.1 Toutes les primes brutes des assurances souscrites devront être calculées comme indiqué à la sous-section 11.1 de l Annexe ; 11.2 Le Courtier Mandataire inclura les franchises et/ou majorations des assurances souscrites comme indiqué à la sous-section 11.2 de l Annexe. SECTION 12 LIMITE DU REVENU BRUT RELATIF AUX PRIMES 12.1 Le Courtier Mandataire ne saurait imposer un montant total de revenu brut relatif aux primes supérieur à la limite fixée par la sous-section 12.1 de l Annexe ; 12.2 Le Courtier Mandataire examinera le total du revenu brut relatif aux primes souscrites et notifiera les Souscripteurs dans les meilleurs délais s il s avère que ce total est susceptible de dépasser la limite fixée par la sous-section 12.2 de l Annexe ; 12.3 Aux fins de la présente Section, on définira le revenu brut relatif aux primes comme l ensemble des primes et primes supplémentaires, déduction faite des restitutions de primes (avant déduction de toute commission et hors taxes ou autres charges). SECTION 13 DURÉE DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 13.1 Aucune assurance ne saurait être souscrite pour une durée supérieure à celle indiquée à la soussection 13.1 de l Annexe ; 13.2 Chaque assurance souscrite pendra effet pendant la durée du Contrat ; 13.3 Aucune assurance ne saurait être souscrite dans une période antérieure à sa date d effet supérieure au nombre de jours indiqué à la sous-section 13.3 de l Annexe ; 13.4 Chaque assurance souscrite sera valide jusqu à sa date d expiration contractuelle, sauf annulation ou résiliation conformément à ses dispositions individuelles concernant son annulation ou sa résiliation ; 13.5 En cas d annulation ou de résiliation d une assurance souscrite par délégation, le Courtier Mandataire devra se conformer à la loi en vigueur concernant l annulation ou la résiliation de ladite assurance et à la restitution des primes, commissions, droits, charges et taxes. SECTION 14 RECONDUCTION AUTOMATIQUE OU TACITE DES ASSURANCES SOUSCRITES PAR DÉLÉGATION 14.1 Aucune assurance pouvant faire l objet d une reconduction automatique ou tacite ne saurait être souscrite, sauf accord écrit des Souscripteurs ou si cela est obligatoire en vertu d une loi ou réglementation locale. Si la reconduction automatique ou tacite a été spécifiquement autorisée ou si elle est obligatoire, les dispositions suivantes s appliqueront : Le Courtier Mandataire tiendra les registres appropriés aux fins d identifier et de surveiller, de manière à pouvoir respecter tous délais applicables, l ensemble des assurances souscrites prévoyant ou dont la loi ou réglementation locale autorise la reconduction automatique ou tacite, ou toute prolongation de durée ; le Courtier Mandataire devra étudier chaque assurance souscrite avant sa date de reconduction individuelle afin de proposer les conditions de la reconduction ou décliner la reconduction. Ce processus s accomplira conformément aux dispositions des lois en vigueur afférentes à la reconduction automatique ou tacite ; le Courtier Mandataire est tenu de délivrer ponctuellement les avis de non-reconduction des assurances souscrites nécessaires et dûment établis afin d empêcher leur reconduction automatique ou tacite ; Page 8 de 22

9 en cas de non-reconduction ou de résiliation du Contrat, le Courtier Mandataire fournira aux Souscripteurs un rapport initial contenant les éléments suivants dans les meilleurs délais : toutes assurances en vigueur à l expiration du Contrat ou à la date d effet de la résiliation du Contrat et faisant ou pouvant faire l objet d une reconduction automatique ou tacite ; toutes assurances dont les conditions ont été proposées avant l expiration du Contrat ou la date d effet de la résiliation du Contrat, pouvant avoir été souscrites par délégation et pouvant faire l objet d une reconduction automatique ou tacite ; toutes assurances dont la reconduction automatique ou tacite ne peut être ou n a pas été empêchée ; et le Courtier Mandataire devra par la suite fournir des rapports mensuels actualisant les informations communiquées dans le rapport initial jusqu à ce que les Souscripteurs confirment qu aucun autre rapport mensuel n est nécessaire. SECTION 15 CONTRATS DE FINANCEMENT DES PRIMES 15.1 Le Courtier Mandataire ne saurait conclure ni permettre à autrui de conclure des arrangements de financement de prime au nom et pour le compte des Souscripteurs ; 15.2 Si le Courtier Mandataire ou une autre partie conclut un accord de financement de prime pour les primes d assurances souscrites, lesdits accords seront uniquement conclus au nom et pour le compte du Courtier Mandataire ou de l autre partie et les Souscripteurs n assumeront aucune responsabilité quant auxdits accords. COMMISSIONS DU COURTIER MANDATAIRE ET FRAIS SECTION 16 COMMISSION(S) 16.1 La Commission du Courtier Mandataire est précisée à la sous-section 16.1 de l Annexe ; 16.2 Toute Commission sur les Bénéfices sera calculée selon la formule indiquée à la sous-section 16.2 de l Annexe. SECTION 17 REMBOURSEMENT DES COMMISSIONS NON ACQUISES 17.1 Le Courtier Mandataire remboursera aux Souscripteurs les commissions sur toutes les assurances annulées ou résiliées et les remboursements de primes au même taux que celui des commissions du Courtier Mandataire. SECTION 18 FRAIS 18.1 Le Courtier Mandataire supportera et acquittera l ensemble des charges et frais engagés par lui dans le cadre de l exécution du Contrat, sauf convention au titre de la sous-section Page 9 de 22

10 DOCUMENTATION RELATIVE AUX ASSURANCES CONTRACTÉES SECTION 19 FORMULAIRES DE CANDIDATURE OU DE PROPOSITION 19.1 Tout formulaire particulier de candidature ou de proposition utilisé par le Courtier Mandataire devra avoir été avalisé par les Souscripteurs avant son utilisation et, le cas échéant, identifié dans la sous-section 19.1 de l Annexe. SECTION 20 DOCUMENTS CONTRACTUELS Formulation, conditions, clauses, avenants, garanties et exclusions applicables aux assurances souscrites par délégation 20.1 Toutes les assurances souscrites seront soumises à la formulation, aux conditions, clauses, avenants, garanties et exclusions visés à la sous-section 20.1 de l Annexe ; Obligation de délivrer les documents contractuels 20.2 Pour chaque assurance souscrite par délégation, le Courtier Mandataire délivrera immédiatement à l assuré ou au représentant de l assuré : une confirmation appropriée de la couverture faisant référence aux conditions d assurance convenues; ou, dans la mesure du possible, les documents contractuels (quel qu en soit l intitulé, nomment des «Attestations», «Attestations Combinées» ou «Polices») ; 20.3 Si le Courtier Mandataire n a pas encore délivré les documents contractuels conformément aux dispositions de la sous-section , il les délivrera à l assuré ou au représentant de l assuré au plus tard trente (30) jours après la date d effet du contrat ou la date à laquelle l assurance est souscrite si cette date est postérieure à la date d effet, ou dans un délai plus court conformément aux exigences de toute loi ou réglementation applicable ; 20.4 Pour chaque modification apportée à chacune des assurances souscrites, le Courtier Mandataire délivrera un avenant dans un délai de trente (30) jours ou dans un délai plus court conformément aux exigences de toute loi ou réglementation applicable. Forme et contenu des documents contractuels 20.5 La forme des documents contractuels devant être délivrés par le Courtier Mandataire sera celle préconisée dans la sous-section 20.5 de l Annexe et acceptée par les Souscripteurs avant leur utilisation Tous les documents contractuels (ainsi que les avenants produits) seront conformes à toutes les lois et réglementations applicables, et contiendront toutes les conditions du contrat (ou de l avenant) convenues entre l assuré et les Souscripteurs, ainsi que les éléments suivants : les nom, prénom et adresse complète du Courtier Mandataire ; un numéro de contrat unique, ainsi que le Numéro de Référence Commerciale Unique indiqué en Annexe. (Les avenants comporteront le même Numéro de Référence Commerciale Unique que le contrat auquel ils se rapportent et seront numérotés à la suite pour chaque contrat correspondant) ; le texte intégral de chaque formulation, condition, clause, avenant, garantie, exclusion et autre document faisant partie du contrat d assurance individuel ; le droit et la juridiction compétents concernant le contrat d assurance ; la durée de l assurance ; les limites des responsabilités ou des sommes assurées ; Page 10 de 22

11 les franchises ou majorations, le cas échéant ; le montant de la prime ; un Avis/une Clause de Responsabilité Individuelle sous la forme indiquée à la sous-section de l'annexe ; une déclaration précisant qu en cas de sinistre, l assuré devra informer l entité dont les nom et adresse sont indiqués à la sous-section de l Annexe ; un avis de réclamation approprié, comme convenu avec les Souscripteurs ; une déclaration précisant que toutes les questions (autres que les réclamations) devront être transmises au Courtier Mandataire ; une déclaration précisant que le Courtier Mandataire interviendra en qualité de représentant des Souscripteurs dans l exercice de ses fonctions en vertu du Contrat ; et la signature, électronique ou non, d une ou plusieurs des personnes désignées aux soussections 3.1, 3.2 ou 3.3 de l Annexe. Exigences supplémentaires pour les Attestations Combinées 20.7 Aux fins du présent Contrat, une «Attestation Combinée» sera définie comme un document contractuel ou tout autre document prouvant l assurance souscrite au nom et pour le compte des Souscripteurs en vertu du Contrat et attestant également qu une part de l assurance a été acceptée pour des assureurs non Membres Souscripteurs du Lloyd s (ci-après, les «Autres Assureurs») ; 20.8 Les Attestations peuvent être délivrées sous réserve que les Souscripteurs aient donné leur autorisation à cet effet, comme indiqué à la sous-section 20.8 de l Annexe et que : les Souscripteurs aient établi l identité des autres assureurs désignés à la sous-section de l Annexe ; l Attestation Combinée comporte tous les détails devant être inclus aux documents contractuels délivrés par un Courtier Mandataire conformément aux exigences du Lloyd s ; la part ou le montant du risque et l étendue de la couverture acceptés par le Courtier Mandataire pour le compte des Souscripteurs du Lloyd s soient expressément indiqués sur l Attestation Combinée et soient spécifiés distinctement de la part ou du montant du risque et de l étendue de la couverture acceptés par le Courtier Mandataire pour le compte des Autres Assureurs ; l Attestation Combinée contienne l Avis de Responsabilité Individuelle visé à la soussection de l Annexe ; 20.9 Aucune des sous-sections 20.7 et 20.8 ne saurait autoriser la délivrance d une Attestation Combinée dans des circonstances susceptibles de contrevenir à l une quelconque des exigences de la juridiction de domiciliation du Courtier Mandataire ou de toute autre juridiction dans laquelle le Courtier Mandataire effectue ses transactions, dispense ses services ou réalise ses activités. Conservation, sécurité et fourniture des documents Le Courtier Mandataire conservera un exemplaire de chaque document produit et fournira des copies aux Souscripteurs sur demande Tous les exemplaires des documents contractuels, des avenants et autres documents justifiant la couverture ainsi que toutes méthodes de sauvegarde et/ou de production électronique de document devront être gardés en lieu sûr à tout moment. Si les Souscripteurs le lui demandent, le Courtier Mandataire leur restituera dans les meilleurs délais les documents non utilisés relatifs au Contrat ou les détruira, et veillera par la suite à l interruption de toute sauvegarde et/ou production électronique desdits documents SINISTRES ET RÉCLAMATIONS Page 11 de 22

12 SECTION 21 PROCÉDURE DE TRAITEMENT ET DE RÈGLEMENT DES SINISTRES ET TRAITEMENT DES RECOUVREMENTS 21.1 Si les Souscripteurs ont convenu à la sous-section 21.1 de l Annexe d octroyer au Courtier Mandataire le pouvoir de traiter et/ou régler les sinistres et de traiter des recouvrements en leur nom, les procédures suivantes s appliqueront, sauf si elles sont remplacées, modifiées ou complétées conformément à la sous-section21.1 de l Annexe : le Courtier Mandataire sera habilité à régler, accepter et liquider les sinistres si leur valeur totale ne dépasse pas le plafond fixé à la sous-section de l Annexe, et examinera les estimations pour ces sinistres ; le Courtier Mandataire ne sera pas habilité à accepter ou à régler les sinistres ou une partie des sinistres à titre gracieux, sous réserve de tout droit ou sur une base similaire ; le Courtier Mandataire notifiera les Souscripteurs dans les meilleurs délais des instructions pour tous les sinistres dépassant ou susceptibles de dépasser le plafond fixé à la soussection de l Annexe ; le Courtier Mandataire transmettra aux Souscripteurs tout sinistre s il considère que la réclamation doit être refusée, si le sinistre n est manifestement pas concerné par les conditions de l'assurance, ou si le Courtier Mandataire a des doutes quant la question de savoir si le sinistre est indemnisable aux termes de l assurance ; le Courtier Mandataire notifiera les Souscripteurs dans les meilleurs délai de tout sinistre ou recouvrement donnant lieu ou susceptible de donner lieu à un litige ; le Courtier Mandataire chargera uniquement des experts, inspecteurs, avocats ou autres tiers de l aider pour la gestion des sinistres, y compris pour le traitement de recouvrements comme indiqué à la sous-section de l Annexe ; le Courtier Mandataire se conformera aux niveaux et normes de service requis par les Souscripteurs pour le traitement et/ou le règlement des sinistres et/ou le traitement de recouvrements ; 21.2 Les Souscripteurs pourront à tout moment retirer ou modifier les pouvoirs du Courtier Mandataire en ce qui concerne un sinistre particulier et dans ces circonstances, les Souscripteurs seront en droit de prendre toute décision ou toute mesure qu ils considèreront appropriée concernant le sinistre Les Souscripteurs pourront à tout moment adresser une notification écrite au Courtier Mandataire pour modifier, suspendre ou supprimer le pouvoir du Courtier Mandataire de traiter et/ou régler les sinistres et de traiter des recouvrements, et le Courtier Mandataire s engage à respecter les instructions des Souscripteurs concernant la gestion des sinistres. Le pouvoir du Courtier Mandataire de traiter et/ou de gérer les sinistres et de traiter des recouvrements cessera ou sera modifié conformément aux conditions de la notification écrite. Dans ces circonstances, les Souscripteurs seront en droit de prendre toute décision ou toute mesure qu ils considèreront appropriée concernant le sinistre Aucune des dispositions de la présente Section 21 (ou des procédures indiquées à la sous-section 21.1 de l Annexe) n annulera, ne modifiera ou ne remplacera d une quelconque manière les obligations juridiques ou réglementaires s appliquant au Courtier Mandataire pour le traitement et/ou le règlement des sinistres. SECTION 22 PLAINTES OU PROCÉDURES 22.1 Sous réserve des procédures spécifiques convenues en sous-section 22.2, le Courtier Mandataire informera les Souscripteurs dans les meilleurs délais de toutes les plaintes présentées concernant les assurances souscrites en vertu du présent Contrat ; 22.2 Le Courtier Mandataire mettra en œuvre et maintiendra les procédures exigées par les Souscripteurs pour veiller à ce que les plaintes puissent être traitées rapidement et de manière raisonnable conformément à toutes les lois et réglementations applicables ; Page 12 de 22

13 22.3 Dans tous les cas, le Courtier Mandataire informera les Souscripteurs dans les meilleurs délais dès qu il aura pris connaissance de toute circonstance naissant de l exploitation du Contrat ou relative au Contrat : susceptible de nuire à la réputation des Souscripteurs ou du Lloyd s ; susceptible d avoir une incidence sur les autorisations légales ou réglementaires du Lloyd s ou des autorisations dont les Souscripteurs disposent pour exercer leur activité d assurance ; ou susceptible d entraîner un litige ou l introduction de toute autre procédure ou action légale ou réglementaire à l encontre du Lloyd s, des Souscripteurs, du Courtier Mandataire ou du Lloyd s Broker ; 22.4 Si le Courtier Mandataire a connaissance de l introduction d une procédure ou action légale ou réglementaire à l encontre du Lloyd s, des Souscripteurs, du Courtier Mandataire ou du Lloyd s Broker naissant de l exploitation du Contrat ou relative au Contrat, il communiquera aux Souscripteurs tous les détails de cette procédure ou action. REPORTING, REGISTRES ET CUMUL DES EXPOSITIONS SECTION 23 BORDEREAU(X)/REPORTING RELATIF(S) AUX RISQUES SOUSCRITS ET CUMUL DES EXPOSITIONS 23.1 Le Courtier Mandataire : enregistrera tous les détails relatifs aux assurances souscrites en vertu du présent Contrat ; enverra aux Souscripteurs ou mettra à leur disposition, d une manière et sous une forme convenues par ces derniers, les détails relatifs aux risques souscrits et leur règlement dans le nombre de jours maximum indiqué à la sous-section de l Annexe à compter de la fin de chaque période de reporting. En l absence d activité au cours d une période de reporting, le Courtier Mandataire fournira une déclaration à cet effet ; 23.2 Le Courtier Mandataire : relèvera et surveillera le cumul des expositions tel que défini à la sous-section de l Annexe ; enverra aux Souscripteurs ou mettra à leur disposition le détail du cumul des expositions dans le nombre de jour maximum indiqué à la sous-section de l Annexe à compter de la fin de chaque période de reporting ne saurait imposer une limite au total des cumuls supérieure aux montants visés à la soussection de l Annexe ; 23.3 Le Courtier Mandataire préparera les informations statistiques désignées à la sous-section 23.3 de l Annexe selon la fréquence indiquée à la sous-section 23.3 jusqu à ce que chaque assurance souscrite ait expiré ou ait été annulée ou résiliée et, le cas échéant, jusqu à ce que tous les sinistres aient été payés ou résolus. Le Courtier Mandataire enverra aux Souscripteurs ou mettra à leur disposition ces informations dans le nombre de jours maximum indiqué à la sous-section 23.3 de l Annexe à compter de la fin de chaque période. SECTION 24 BORDEREAU(X)/REPORTING DE COMPTABILITÉ ET RÈGLEMENTS 24.1 L ensemble des primes, des sinistres payés, des sinistres en attente et des frais relatifs aux assurances souscrites sera affecté et déclaré au Contrat ; 24.2 Le Courtier Mandataire déclarera les primes payées aux Souscripteurs comme suit : en préparant des bordereaux pour les primes payées de la manière ou sous la ou les formes convenues par les Souscripteurs ; ou Page 13 de 22

14 en mettant les données comptables à la disposition des Souscripteurs de toute autre manière convenue par avance par les Souscripteurs ; Les données comptables seront transmises selon la fréquence indiquée à la sous-section 24.2 de l Annexe jusqu à ce que chaque assurance souscrite ait expiré ou ait été annulée ou résiliée ; 24.3 Si le Courtier Mandataire est chargé de produire les bordereaux de sinistre tels qu indiqués à la sous-section 24.3 de l Annexe, le Courtier Mandataire communiquera les sinistres payés et les sinistres en attente aux Souscripteurs comme suit : en préparant des bordereaux de sinistre de la manière ou sous la ou les formes convenues par les Souscripteurs ; ou en mettant les informations concernant les sinistres payés et les sinistres en attente à la disposition des Souscripteurs de toute autre manière convenue par avance par les Souscripteurs ; Les informations relatives aux sinistres seront transmises selon la fréquence indiquée à la soussection 24.3 de l Annexe jusqu à ce que chaque assurance souscrite ait expiré ou ait été annulée ou résiliée et que tous les sinistres aient été payés ou résolus ; 24.4 Toutes les informations sur les primes payées et, le cas échéant, les sinistres, devant être transmises par le Courtier Mandataire seront envoyées aux Souscripteurs ou mises à leur disposition dans le nombre de jours maximum indiqué à la sous-section 24.4 de l Annexe à compter de la fin de chaque période de reporting. En l absence d activité au cours d une période de reporting, le Courtier Mandataire fournira une déclaration à cet effet aux Souscripteurs dans le nombre de jours indiqué à la sous-section 24.4 de l Annexe à compter de la fin de cette période de reporting ; 24.5 Le Courtier Mandataire produira et enverra aux Souscripteurs, ou mettra à leur disposition, un relevé indiquant : la prime payée déclarée pour la période en question, brute et nette de commission, les taxes et autres déductions ; et si le Courtier Mandataire est chargé de transmettre les informations concernant les sinistres aux Souscripteurs, le montant des sinistres payés déclaré pour cette période ; 24.6 Les règlements seront remis aux Souscripteurs dans le nombre maximum de jours indiqué à la sous-section 24.6 de l Annexe à compter de la fin de chaque période de reporting ; 24.7 Les droits ou charges devant être remboursés par les Souscripteurs au Courtier Mandataire sous la forme d une déduction de prime sont visés à la sous-section 24.7 de l Annexe et seront indiqués dans les bordereaux relatifs aux primes payées. SECTION 25 REGISTRES, INFORMATIONS STATISTIQUES ET AUDIT/INSPECTION 25.1 Le Courtier Mandataire établira et tiendra des registres complets pour toutes les assurances souscrites, tous les sinistres et les recouvrements traités en vertu du Contrat. Ces registres seront et demeureront la propriété des Souscripteurs ; 25.2 Les Souscripteurs, les auditeurs externes ou autres représentants désignés par les Souscripteurs seront fondés, à tout moment pendant les heures normales de bureau et sans restriction ni limitation, à inspecter et contrôler les registres, les informations statistiques, les systèmes et les processus (y compris les systèmes et processus électroniques) du Courtier Mandataire concernant les assurances souscrites et l exécution du Contrat (y compris en ce qui concerne les sinistres et les recouvrements), et seront autorisés à réaliser des copies ou des extraits desdits registres ; 25.3 Le Courtier Mandataire s engage à travailler de façon franche et collaborative avec le Lloyd s et tout autre organisme de réglementation ou de contrôle compétent en ce qui concerne l exécution du Contrat. Le Courtier Mandataire autorisera le Lloyd s et tout autre organe de contrôle compétent à l égard des Souscripteurs ou du Courtier Mandataire à accéder aux locaux professionnels où le Courtier Mandataire exerce l activité faisant l objet du Contrat pour inspecter et contrôler les registres, informations statistiques, comptes et processus professionnels relatifs à l exécution du Contrat. A moins que la loi ne l interdise, le Courtier Mandataire informera les Page 14 de 22

15 Souscripteurs dans les meilleurs délais si le Lloyd s ou tout autre organisme de réglementation ou de contrôle exerce ou entend exercer un droit pour inspecter ou contrôler les registres détenus par le Courtier Mandataire concernant le Contrat ; 25.4 Le Courtier Mandataire conservera l ensemble des registres, y compris les dossiers électroniques, relatifs aux assurances souscrites, aux sinistres et aux recouvrements traités pendant au moins sept (7) ans ou pendant une période plus longue si la loi locale l exige ; 25.5 Le Courtier Mandataire fournira aux Souscripteurs les informations raisonnablement demandées par ces derniers de temps à autre, concernant les assurances souscrites, les sinistres et l exécution du Contrat. PUBLICITÉ SECTION 26 MATÉRIEL PUBLICITAIRE ET PROMOTIONNEL 26.1 Sous réserve des conditions légales et réglementaires locales, le Courtier Mandataire ne pourra faire référence (ou autoriser une autre partie à faire référence) au Lloyd s dans une publicité, sur un papier à lettres, dans les annuaires ou matériels publicitaires, imprimés, électroniques ou sous toute autre forme ou support, que conformément aux règles et directives du Lloyd s et aux exigences supplémentaires des Souscripteurs. Le Courtier Mandataire pourra se procurer le détail des règles et directives du Lloyd s en vigueur auprès du Lloyd s Broker ou du Lloyd s, ou sur le site Internet du Lloyd s (www.lloyds.com) ; 26.2 Le Courtier Mandataire devra convenir avec les Souscripteurs de tout matériel publicitaire ou promotionnel spécifique à utiliser pour les assurances à souscrire en vertu du Contrat, y compris sur tout site Internet, portail ou autre système en ligne similaire. COMPTES BANCAIRES SECTION 27 COMPTES BANCAIRES SÉPARÉS 27.1 L ensemble des sommes reçues par le Courtier Mandataire, de ou pour le compte des Souscripteurs, sera reçu par le Courtier Mandataire en sa qualité de fiduciaire pour le compte des Souscripteurs et : ces sommes seront reçues par le Courtier Mandataire comme des actifs des Fonds Fiduciaires de Primes du Lloyd s détenus par les Souscripteurs (ou, dans le cas des activités réalisées en dollars américains, comme des actifs des Fonds Fiduciaires du Lloyd s en dollars détenus par les Souscripteurs ou, dans le cas des activités réalisées en dollars canadiens, comme des actifs des Fonds Fiduciaires canadiens du Lloyd s détenus par les Souscripteurs ; dès leur réception, le Courtier Mandataire déposera immédiatement ces sommes sur un compte de primes avec les actifs inscrits au crédit de ce compte détenu en qualité de fiduciaire pour le compte des Souscripteurs (et/ou d autres assureurs ou preneurs d assurance) en vue de leur transmission (aux fins visées en sous-section ) et ne sauraient être conservées ni retenues ; le compte de primes visé en sous-section sera détenu auprès d une banque (ou autre institution réglementée pour accepter des dépôts comme convenu par les Souscripteurs) (la «Banque») : réglementée, supervisée et contrôlée par l autorité de réglementation locale compétente ; et Page 15 de 22

16 soumise, le cas échéant, à un système national d assurance des dépôts ; le compte de primes sera géré conformément aux lois ou exigences réglementaires locales applicables et : sera clairement identifié pour la Banque comme un compte de primes ; ne pourra être utilisé par le Courtier Mandataire à d autres fins que le règlement des comptes des Souscripteurs (ou autres assureurs avec lesquels le Courtier Mandataire travaille) ou le paiement des commissions, des remboursements de prime ou des sinistres aux clients et autres transactions expressément autorisées par les Souscripteurs, ou conformément à la sous-section Afin d éviter tout doute et sans préjudice de la généralité de ce qui précède, le Courtier Mandataire ne pourra investir ces sommes en aucune façon sans avoir préalablement obtenu l accord écrit des Souscripteurs ; les actifs détenus sur le compte de prime ne pourront être amalgamés avec les actifs se rapportant au compte général ou d exploitation du Courtier Mandataire ; les sommes reçues seront identifiées dans le livre comptable du Courtier Mandataire, distinctement des autres fonds détenus par le Courtier Mandataire pour d autres assureurs et/ou les Souscripteurs. Ce livre comptable devra être régulièrement rapproché, au moins une fois par mois, des registres conservés pour inspection par les Souscripteurs ou leurs représentants, qui seront fondés, à tout moment et sans restriction ni limitation, à inspecter et contrôler ces registres, et à en réaliser des copies ou des extraits ; le Courtier Mandataire prendra toutes les mesures raisonnables demandées par les Souscripteurs pour aviser la Banque en ce qui concerne la nature du compte de primes, l aviser qu elle n a droit à aucune charge, aucune servitude ou aucun privilège, et qu elle n a aucun droit de compensation, aucun droit de combinaison, aucun droit à réparation ni aucun droit de rétention sur les sommes inscrites au crédit du compte de primes ; 27.2 Si un texte législatif, une loi ou une réglementation l exige, la présente Section prévoira également que les Souscripteurs autorisent le Courtier Mandataire à conserver pour son propre usage et avantage les intérêts qui s accumuleront sur le compte décrit en sous-section , conformément aux termes du Contrat. CONFORMITÉ, CONDITIONS RÉGLEMENTAIRES ET GÉNÉRALES SECTION 28 LICENCES ET TAXES 28.1 Il appartient au Courtier Mandataire, dans le cadre de l exécution de ses obligations contractuelles : de veiller à maintenir en vigueur (et, le cas échéant, de veiller à ce que ses directeurs, cadres, partenaires ou toutes autres personnes physiques désignées au Contrat maintiennent en vigueur) toutes les licences, autorisations, tous les enregistrements et toutes les qualifications nécessaires pour exécuter ses obligations découlant du Contrat et, si nécessaire, de veiller à ce que toutes les assurances souscrites soient acceptées par le biais d un intermédiaire titulaire d une licence en bonne et due forme ; et d assurer le recouvrement et la rétrocession aux Souscripteurs de toutes taxes dues par les assurés et le débours de tous remboursements des taxes dues aux assurés ; si la loi locale l exige, de recouvrer les taxes dues auprès des assurés et d acquitter les taxes auprès des autorités compétentes, et de procéder à toutes les déclarations nécessaires, et de veiller à ce que les débours de remboursement des taxes soient effectués au bénéfice des assurés ; 28.2 Toutes les taxes applicables doivent être indiquées séparément sur les documents délivrés à l assuré et ne pas être cachées aux assurés ou aux Souscripteurs ; Page 16 de 22

17 28.3 Le Courtier Mandataire notifiera les Souscripteurs dans les meilleurs délais de toute inspection ou de tout audit fiscal relatif au Contrat ou à l une quelconque des assurances souscrites en vertu du Contrat, ainsi que des conclusions de ladite inspection ou dudit audit. SECTION 29 DROITS ET CHARGES 29.1 Les droits de police, de service et autres droits et charges appliqués par le Courtier Mandataire ne sauraient enfreindre aucune loi ni réglementation locale. Lesdits droits de police, de service et autres droits et charges doivent être indiqués séparément sur les documents délivrés aux assurés et ne pas être cachés aux assurés ou aux Souscripteurs. SECTION 30 ASSURANCE EN RESPONSABILITÉ 30.1 Le Courtier Mandataire devra souscrire, pendant toute la durée du Contrat, une assurance en responsabilité acceptable pour les Souscripteurs prévoyant une couverture relative à l exécution du Contrat pour tout préjudice naissant d actes de négligence, d erreurs ou d omissions de la part du Courtier Mandataire, y compris de tout directeur, cadre, partenaire ou employé, ancien ou actuel, du Courtier Mandataire ; 30.2 Le Courtier Mandataire fournira aux Souscripteurs ou à leurs représentants la preuve recevable de l existence de cette assurance, sur simple demande ; 30.3 Le Courtier Mandataire informera les Souscripteurs de toute modification apportée aux assurances en responsabilité prévoyant la couverture relative à l exécution du Contrat. SECTION 31 CONTINUITÉ DE L ACTIVITÉ 31.1 Le Courtier Mandataire maintiendra et mettra en œuvre un plan adéquat de continuité des activités et de reprise après sinistre, dont une copie sera mise à la disposition des Souscripteurs sur demande. Ce plan garantira la capacité du Courtier Mandataire de continuer à exécuter ses obligations découlant du Contrat. Le Courtier Mandataire procèdera à des essais et mettra jour le plan régulièrement Le Courtier Mandataire informera les Souscripteurs : des déficiences matérielles identifiées dans le plan ; ou des modifications importantes qu il apportera au plan ; susceptibles d avoir des répercussions graves sur la capacité du Courtier Mandataire d exécuter ses obligations découlant du Contrat. SECTION 32 CONFIDENTIALITÉ 32.1 Chaque partie (une «Partie Destinataire») s engage à ne divulguer à aucun moment à aucune personne et à traiter de manière confidentielle toutes les informations de nature confidentielle reçues ou obtenues directement ou indirectement du fait de la conclusion ou de l exécution du présent Contrat, sauf autorisation expresse écrite de l autre partie ou prévue par la sous-section Les informations confidentielles comprendront (mais de façon non limitative) les informations de nature confidentielle relatives aux polices et aux preneurs d assurance, ainsi qu aux affaires commerciales, aux stratégies, aux connaissances commerciales et techniques des parties (les «Informations Confidentielles») La Partie Destinataire pourra divulguer les Informations Confidentielles : Page 17 de 22

18 à ses employés, cadres, auditeurs externes, conseillers professionnels, consultants, ou au Lloyd s Broker, ayant besoin de ces informations pour permettre à la Partie Destinataire de s acquitter de ses obligations découlant du Contrat. La Partie Destinataire fera tout ce qui sera raisonnablement possible pour veiller à ce que ses employés, cadres, auditeurs externes, conseillers professionnels, consultants, ou le Lloyd s Broker, auxquels il divulgue les Informations Confidentielles, respectent la présente Section 32 ; si une loi, une ordonnance d un tribunal, ou une autorité gouvernementale ou de réglementation l exige, à condition que, sous réserve des obligations juridiques ou réglementaires s appliquant à la Partie Destinataire, celle-ci informe l autre partie de son intention de divulguer les Informations Confidentielles ; si les Informations Confidentielles sont ou tombent dans le domaine public autrement qu à la suite d une violation de la présente Section 32 ; et si les Informations Confidentielles sont déjà connues de la Partie Destinataire et si celle-ci en a eu connaissance alors qu elle n était liée par aucune obligation de confidentialité de quelque forme que ce soit En cas de violation ou de violation présumée de ses obligations en vertu de la présente Section 32, la Partie Destinataire devra informer l autre partie dans les meilleurs délais et faire tout ce qui sera raisonnablement possible pour remédier aux effets de cette violation ou les atténuer, à ses frais. SECTION 33 CONFLITS D INTÉRÊTS 33.1 Le Courtier Mandataire doit faire de son mieux pour agir dans l intérêt des Souscripteurs et s assurer qu il n a pas de conflit d intérêts réel ou potentiel avec les Souscripteurs, susceptible de compromettre l exécution de ses obligations découlant du Contrat ; 33.2 Le Courtier Mandataire ne sera pas considéré comme enfreignant la sous-section 33.1 en raison de l existence d un conflit d'intérêts si l existence, la nature et l étendue de ces intérêts ont été intégralement divulguées aux Souscripteurs et si les Souscripteurs ont accepté que le Courtier Mandataire continue à agir pour eux malgré ces intérêts. SECTION 34 CONFORMITÉ LÉGALE ET DÉLITS FINANCIERS 34.1 Nonobstant l un quelconque des droits ou obligations contractuels, le Courtier Mandataire devra se conformer à l ensemble des lois en vigueur aux fins de la sollicitation et de la gestion légales et opportunes de toutes les assurances souscrites ou à souscrire, et fera de son mieux pour veiller à ce que toute autre partie avec laquelle il traite dans le cadre du respect de ses obligations contractuelles respecte également ces lois, le cas échéant ; 34.2 Le Courtier Mandataire n entreprendra aucune activité susceptible de constituer de quelque manière que ce soit un acte criminel dans la juridiction dans laquelle il est situé ou dans laquelle il exerce ses activités, ou susceptible d exposer les Souscripteurs à des sanctions pénales ; 34.3 Le Courtier Mandataire exercera son activité conformément à toutes les lois applicables relatives à la lutte contre le blanchiment d argent et aux sanctions économiques ou financières internationales. De plus, le Courtier Mandataire n agira pas en contradiction avec les autres exigences relatives à la lutte contre le blanchiment d argent ou aux sanctions économiques ou financières internationales fixées par les Souscripteurs et/ou le Lloyd s, sauf si le respect de ces exigences est contraire à la législation locale ; 34.4 Le Courtier Mandataire, pour le compte des Souscripteurs, ne fournira aucune couverture, ne paiera aucun sinistre et ne fournira aucune prestation ultérieurement dans la mesure où la fourniture de cette couverture, le paiement de ce sinistre ou la fourniture de cette prestation exposerait le Courtier Mandataire et/ou les Souscripteurs à une sanction, à une interdiction ou à Page 18 de 22

19 une restriction conformément à toute loi applicable sur les sanctions économiques ou financières internationales ; 34.5 Le Courtier Mandataire n acceptera pas, ne proposera pas ou ne facilitera pas un paiement, une contrepartie ou autre prestation constituant une pratique illégale ou de corruption contraire à la législation applicable relative à la lutte contre la corruption ; 34.6 Le Courtier Mandataire conservera en permanence des systèmes, procédures et contrôles appropriés conçus pour prévenir le non-respect de la présente Section 34. SECTION 35 PROTECTION DES DONNÉES 35.1 Le Courtier Mandataire devra assumer les obligations qui lui sont faites par la législation locale applicable relative à la protection des données, en qualité de contrôleur de données ou de gestionnaire de données (le cas échéant). L expression «Législation Locale Relative à la Protection des Données» inclut toutes les lois et réglementations applicables dans toute juridiction concernant le traitement des données personnelles, y compris la confidentialité et la sécurité des données personnelles ; 35.2 Outre les dispositions de la sous-section 35.1, le Courtier Mandataire s engage : à traiter les données aux seules fins de fournir une assurance aux assurés existants et potentiels et à traiter les sinistres dans la mesure autorisée par le Contrat ; à ne traiter les données que selon les instructions des Souscripteurs le cas échéant lorsqu il agira en qualité de gestionnaire de données ; à ne conclure aucun contrat avec des sous-traitants qui traiteront des données personnelles directement ou indirectement pour le compte des Souscripteurs sans en aviser préalablement ces derniers, et à inclure dans les contrats de sous-traitance des dispositions en faveur des Souscripteurs équivalentes à celles de la présente Section 35 ; à mettre en œuvre des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour protéger les données personnelles contre le traitement non autorisé ou illégal et la destruction ou la perte accidentelle (individuellement, une «Violation de la Sécurité des Données Personnelles») ; à informer les Souscripteurs dans les meilleurs délais après avoir pris connaissance d une Violation de la Sécurité des Données Personnelles conformément à la sous-section 32.3 ; à communiquer sans frais supplémentaires aux Souscripteurs, dans les meilleurs délais, les informations qui peuvent être raisonnablement demandées par ceux-ci pour respecter les droits des personnes concernées, y compris les droits d accès des personnes concernées, ou avec des avis d information délivrés par toute autorité chargée de la protection des données ; à tenir ou à faire tenir des registres complets et exacts relatifs au traitement des données personnelles dans le cadre du Contrat, et, pendant les heures normales de bureau, à accorder aux Souscripteurs, aux auditeurs externes ou autres représentants désignés par les Souscripteurs, un droit d accès à ces registres et le droit d en faire des copies, et à fournir aux Souscripteurs toute l assistance raisonnable pour l exercice de leurs droits d audit, sans frais supplémentaires. Les obligations du Courtier Mandataire en vertu de la présente sous-section subsisteront pendant toute la durée du Contrat et par la suite pendant une période de sept (7) ans ou toute autre période demandée par les Souscripteurs, ou requise conformément à une loi ou réglementation applicable Aux fins de la présente Section 35 : le «Contrôleur des Données» désigne la personne qui, seule ou conjointement avec d autres, détermine les finalités et les moyens du traitement des données personnelles ; le «Gestionnaire des Données» désigne la personne qui traite les données personnelles pour le compte du Contrôleur des Données ; Page 19 de 22

20 la «Personne Concernée» désigne la personne physique identifiée ou identifiable à laquelle les données personnelles se rapportent ; les «Données Personnelles» désignent les informations relatives à la Personne Concernée ; le «Traitement»désigne toute opération ou ensemble d opérations effectuées ou non à l aide de procédés automatisés et appliquées à des données personnelles, telles que la collecte, l enregistrement, l organisation, le stockage, l adaptation ou la modification, l extraction, la consultation, la diffusion ou toute autre forme de mise à disposition, le rapprochement ou l interconnexion, le verrouillage, l effacement ou la destruction. RÉSILIATION ET NON-RECONDUCTION SECTION 36 RÉSILIATION Résiliation avec préavis 36.1 Nonobstant les dispositions des sous-sections 36.2 et 36.3, le Contrat pourra être résilié à tout moment par l envoi par l une quelconque des parties à l autre : d un préavis d un nombre de jours au moins égal à celui indiqué à la sous-section de l Annexe ; ou du préavis minimum, le cas échéant, exigé par le droit local. Remise de l avis 36.2 Tout avis de résiliation revêtira une forme écrite et sera remis en mains propres ou envoyé par courrier affranchi avec accusé de réception : si l avis est adressé au Courtier Mandataire, à l adresse du Courtier Mandataire indiquée en Annexe ; si l avis est adressé aux Souscripteurs, à l adresse/aux adresses indiquée(s) à la soussection de l Annexe ; 36.3 Tout avis de résiliation sera réputé avoir été reçu : s il est remis en mains propres, dès la signature d un accusé de réception ou au moment où l avis est laissé à l adresse correcte ; ou s il est envoyé par courrier affranchi, à l heure enregistrée par le service de courrier ; 36.4 Les Souscripteurs enverront une copie de tout avis au Lloyd s Broker désigné en Annexe au moment où l avis de résiliation sera envoyé au Courtier Mandataire, cette copie n ayant qu une valeur informative. L envoi ou le non-envoi de cette copie n affectera pas la validité de tout avis signifié conformément aux dispositions précédentes de la présente Section 36 ; Résiliation automatique 36.5 A moins que les Souscripteurs ne décident spécifiquement du contraire par écrit, le Contrat sera automatiquement résilié si le Courtier Mandataire : fait l objet d une procédure de redressement ou de liquidation volontaire ou involontaire ; fait l objet d une action en faillite ; effectue ou organise un arrangement avec ses créanciers ou procède à une cession en faveur de ses créanciers ou reconnaît par d autres façons son insolvabilité ; se voit imposer par un tribunal compétent la désignation d un administrateur ou d un liquidateur judiciaire ou tout autre fonctionnaire équivalent ; se voit désigner un administrateur ou autre fonctionnaire pour tout ou partie de son activité ; ayant le statut de partenariat, est dissous par accord entre les partenaires ou par effet de la loi ; Page 20 de 22

Contrat de délégation de souscription. d assurance non maritime

Contrat de délégation de souscription. d assurance non maritime This document is a translation from the English and is provided for information only. This translation is not intended to be used for the purposes of entering into insurance contracts. Lloyd's accepts

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES MODÈLE DE CONTRAT PR LES INTERMÉDIAIRES (mars 2014) 1 LE PRÉSENT CONTRAT est conclu ENTRE : La Cour pénale internationale, organisation internationale permanente ayant son siège à l adresse suivante :

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES»

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Ces conditions enregistrées à Bruxelles, 6 ème bureau, vol. 289, fol. 97, case 1, le 21 décembre 2007 entrent en vigueur le 21 décembre 2007.

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité.

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité. 2MODELE DE CONVENTION GENERALE ENTRE UNE COLLECTIVITE ET UNE ASSOCIATION (Convention obligatoire lorsque le montant de la subvention dépasse 23 000 ) (Suivant la nature du cosignataire de la convention,

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les compagnies d assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

ACCORD MULTILATÉRAL ACCORD MULTILATÉRAL

ACCORD MULTILATÉRAL ACCORD MULTILATÉRAL ACCORD MULTILATÉRAL ENTRE AUTORITÉS COMPÉTENTES CONCERNANT L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS RELATIFS AUX COMPTES FINANCIERS (ENSEMBLE SIX ANNEXES), SIGNÉ À BERLIN LE 29 OCTO- BRE 2014 DÉCLARATION

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

Accord. (texte en vigueur à partir du 1 er mars 2014)*

Accord. (texte en vigueur à partir du 1 er mars 2014)* Accord entre l Institut national de la propriété industrielle du Brésil et le Bureau international de l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle concernant les fonctions de l Institut national

Plus en détail

Conditions générales de prestations de services

Conditions générales de prestations de services Conditions générales de prestations de services Article 1 Objet Les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de préciser les modalités d intervention de GEVERS

Plus en détail

Conditions Générales d achat de Biens ou de Services des Sociétés Shell en France Edition mars 2010

Conditions Générales d achat de Biens ou de Services des Sociétés Shell en France Edition mars 2010 Généralités Les présentes Conditions s appliquent dans les relations contractuelles entre Shell et le Vendeur, qui pourraient être sous forme, notamment, d un bon d achat ou d un ordre de travail («le

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Berne, 1 er juillet 2014. Conditions générales pour la fourniture d énergie électrique Consommateurs avec accès libre au réseau

Berne, 1 er juillet 2014. Conditions générales pour la fourniture d énergie électrique Consommateurs avec accès libre au réseau Berne, 1 er juillet 2014 Conditions générales pour la fourniture d énergie électrique Consommateurs avec accès libre au réseau CG pour la fourniture d énergie électrique I Consommateurs avec accès libre

Plus en détail

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Les présentes Conditions Particulières et les Conditions Générales de DCLUX doivent être interprétées et appliquées comme un seul et même instrument

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit :

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit : CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES Entre : L Etat du Sénégal représenté par le Directeur général des Impôts et des Domaines, d une part ; «BANQUE»,

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1 RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Ce Règlement a pris effet le 8 février 1960 et a été modifié ultérieurement, la dernière modification étant entrée en vigueur le 16 mai

Plus en détail

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM Directives générales 1. Ce formulaire doit être utilisé par une société par actions ou une société de personnes demandant l adhésion à titre de membre

Plus en détail

Modalités d utilisation de l agence

Modalités d utilisation de l agence Modalités d utilisation de l agence VOTRE AUTORITÉ Propositions Vous pouvez recevoir des propositions portant sur des risques d assurance pour lesquels vous détenez un permis et nous les présenter aux

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION DE DEPOT

MODELE DE CONVENTION DE DEPOT MODELE DE CONVENTION DE DEPOT La présente convention est conclue entre: 1. l'entreprise d'assurances / le fonds de pension... dont le siège social est établi à..., ci-après dénommée l'entreprise d'assurances

Plus en détail

CONVENTION DE COURTAGE

CONVENTION DE COURTAGE CONVENTION DE COURTAGE Entre : La société CNA Insurance Company Ltd, succursale belge (RCB 667.530), sise 1731 Zellik, Z.1. Researchpark 110, CBFA n 1075 représentée par son Responsable en Belgique, Monsieur

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 3 juillet 2015 Page 2 de 13 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 4 Section 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES Réutilisation des informations publiques produites et reçues par les Archives départementales de Tarn-et- Garonne PRÉAMBULE RÈGLEMENT approuvé par

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Validée formellement par le comité exécutif le 21 août 2014; mise en application dès le 1 er juillet 2014. Le présent document

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ

THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ Approuvé par le conseil d administration : le 30 janvier 2014 BUT ET CHAMP D APPLICATION: La présente politique de délégation d autorité (la

Plus en détail

Contrat de facturation électronique

Contrat de facturation électronique Contrat de facturation électronique ARTICLE 1 Objet 1.1 Le présent Contrat (ci-après dénommé le «Contrat») a pour objet de définir la nouvelle Procédure de Facturation applicable à l ensemble des relations

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration L opérateur est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d exploiter,

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT AGENCES

CONVENTION DE PARTENARIAT AGENCES CONVENTION DE PARTENARIAT AGENCES ENTRE, La société SHOPPING FLUX SARL, dont le siège social est situé : 21 avenue du Fort 92120 Montrouge Immatriculée au registre du commerce et des sociétés sous le numéro

Plus en détail

1. Renseignements généraux

1. Renseignements généraux Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES responsabilité civile professionnelle pour les fonds commun de placement

Plus en détail

BANQUE MONDIALE. DiRectives pour les décaissements applicables aux projets

BANQUE MONDIALE. DiRectives pour les décaissements applicables aux projets BANQUE MONDIALE DiRectives pour les décaissements applicables aux projets mai 2006 BANQUE MONDIALE DIRECTIVES POUR LES DÉCAISSEMENTS APPLICABLES AUX PROJETS DÉPARTEMENT DES PRÊTS 1 ER MAI 2006 Copyright

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international NATIONS UNIES CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA CESSION DE CRÉANCES DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL NATIONS UNIES

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE Entre les soussignés, Et (Nom, prénom), demeurant (adresse), Dénommé(e) ci-après «l Artiste» VOZ IMAGE située 4, avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers

Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers Texte original Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers Considérant que les juridictions des signataires de l Accord

Plus en détail

SBMNET: conditions de l accord. 1. Définitions

SBMNET: conditions de l accord. 1. Définitions SBMNET: conditions de l accord 1. Définitions Compte signifie un compte bancaire détenu par un client dans une branche, département ou filiale de la State Bank of Mauritius Limited dans la République de

Plus en détail

Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013)

Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013) Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013) Edition mise à jour en novembre 2014 CHAPITRE 1 er Objet du Règlement des prêts ARTICLE 1.1 Objet

Plus en détail

Conditions générales de prestation de services

Conditions générales de prestation de services Conditions générales de prestation de services Les présentes conditions générales d exécution des prestations (ci-après «les conditions générales») s appliquent aux divers travaux, prestations et services

Plus en détail

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation La présente version annule et remplace toute version précédente. Elle a été enregistrée à Bruxelles le 28 septembre

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES ENTRE LES SOUSSIGNES La société «HCD centres d affaires», Eurl au capital de 1000 Euros, inscrite au RCS Marseille sous le numéro 520280397,

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET 2001 COMITÉ EUROPÉEN DES ASSURANCES Ce document est également disponible en allemand et en anglais. Objectifs Le guide de bonne

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES

CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES En vertu de la présente convention, conclue entre l Office National des Postes, établissement

Plus en détail

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Déclaration envers l UEFA Programme de bourses de recherche de l UEFA Déclaration envers l UEFA Avant de commencer leur projet de recherche, les

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES Entre la société FLEXITRANS, ayant tous pouvoirs à cet effet. 6 rue blaise pascal 66000 PERPIGNAN RCS PERPIGNAN 499 808 566 Ci après dénommé la Société,

Plus en détail

FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT

FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Ville de Châtel-Guyon 10 rue de l Hôtel de Ville BP 54 63140 CHATEL-GUYON CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE ARTICLE I - Objet...2 ARTICLE II - Etendue de la Sous-licence...3 ARTICLE III - Territoires concédés...3 ARTICLE IV - Conditions d accès...3

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

CONTRAT APPORT D AFFAIRE

CONTRAT APPORT D AFFAIRE CONTRAT APPORT D AFFAIRE Il est préférable de signer un accord écrit liant les deux parties sur des droits et des devoirs de la part de l un et de l autre. Avant de s engager envers une entreprise, il

Plus en détail

Contrat épargne pension du type Universal Life

Contrat épargne pension du type Universal Life Contrat épargne pension du type Universal Life Conditions générales Securex A.A.M - Siège Social: Avenue de Tervueren 43, 1040 Bruxelles Entreprise Agréée par arrête royal du 5.1.1982 pour pratiquer les

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 8054253 09.14 WGR 759 Fr Table des matières Votre assurance en bref................. 3 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi.

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. ACCORD DE SWAP DE DOLLARS CANADIENS CONTRE DES DOLLARS AMÉRICAINS

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité :

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Contrat de courtier Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal : Date d effet

Plus en détail

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT CCTT CENTRES COLLÉGIAUX DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Septembre Pour tout renseignement sur

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : 1 Entre les soussignés : - Association Française de la Dyskératose Congénitale (AFDC), association Loi 1901, créé le 5 avril 2007, déclarée en préfecture sous le numéro W343004458 (Journal Officiel du

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE 1/5 ARTICLE CG.1 : DEFINITIONS DES PARTIES CONTRACTANTES L «adjudicateur» est l AGEFIPH, représentée dans le cadre du marché par son Directeur Général.

Plus en détail

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie...

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie... assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES 1. Définitions générales...2 2. Entrée en vigueur da la garantie...2 3. Fin de la garantie...3 4. Prestation d'assurance...3 5. Prestation vie

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

MAN Diesel & Turbo France SAS

MAN Diesel & Turbo France SAS CONDITIONS GENERALES D ACHAT 1. ACCEPTATION DE LA COMMANDE PAR LE VENDEUR 1.1. L acceptation de la commande par le vendeur implique : Son acceptation des conditions particulières de la commande Son adhésion

Plus en détail

ACCORD-CADRE N AC_VD_201407_07449 PORTANT SUR LA FOURNITURE DE TERMINAUX ET DE SERVICES DE RADIOTELEPHONIE MOBILE

ACCORD-CADRE N AC_VD_201407_07449 PORTANT SUR LA FOURNITURE DE TERMINAUX ET DE SERVICES DE RADIOTELEPHONIE MOBILE ACCORD-CADRE N AC_VD_201407_07449 PORTANT SUR LA FOURNITURE DE TERMINAUX ET DE SERVICES DE RADIOTELEPHONIE MOBILE Entre les soussignées : Ambassade de Grande Bretagne, ayant son siège social au 35 rue

Plus en détail

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale 1 ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Le présent accord précise les modalités d application du 2 du

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

Conditions générales. Insolvabilité financière des entreprises de voyages Référence 000745-Lia003F-20150501. Amlin Europe S.A.

Conditions générales. Insolvabilité financière des entreprises de voyages Référence 000745-Lia003F-20150501. Amlin Europe S.A. Insolvabilité financière des entreprises de voyages Page 2 de 9 Introduction Établissement du contrat d assurance Les présentes conditions générales décrivent les droits et obligations réciproques, le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

CONVENTION DE PARRAINAGE

CONVENTION DE PARRAINAGE Annexe N 1 au dossier de candidature CONVENTION DE PARRAINAGE Entre les soussignés : La Fondation Igor Stravinsky, dont le siège est situé au 1 bis, rue du Tir 1204 Genève (SUISSE), CH-660-7616008-0, représentée

Plus en détail

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ;

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ; MODELE DE CONVENTION DEFINITIVE DE GESTION D UNE FORET COMMUNAUTAIRE (Extrait du manuel des procédures d attribution et de gestion des forêts communautaires 2009) REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL

Plus en détail

Identification : ERDF-FOR-CF_41E Version : V1 Nombre de pages : 8. Document(s) associé(s) et annexe(s)

Identification : ERDF-FOR-CF_41E Version : V1 Nombre de pages : 8. Document(s) associé(s) et annexe(s) MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à l expérimentation d un portage direct par ERDF des réponses aux réclamations Qualité de Fourniture des Clients Résidentiels Identification : ERDF-FOR-CF_41E

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation. Conditions générales

ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation. Conditions générales ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation Conditions générales La présente demande ainsi que le crédit documentaire ouvert par la Banque sont régis par les Règles et Usances uniformes de la Chambre

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail