TOP 9 - COURTIERS QUÉBÉCOIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOP 9 - COURTIERS QUÉBÉCOIS"

Transcription

1 TOP 9 - COURTIERS QUÉBÉCOIS MAI 214 PAGES PAGE 27 reste en tête d un classement serré TD Waterhouse fait une entrée réussie dans un classement aux résultats stables. PAR GUILLAUME POULIN-GOYER cette année encore, rbc Dominion valeurs mobilières se classe au premier rang de notre Top 9 des courtiers québécois. Le courtier obtient l Indice le plus élevé avec une note de 8,8 sur 1, en hausse de,4 point par rapport à l année dernière. L Indice représente la moyenne des 22 critères évalués par des conseillers qui travaillent au sein de chaque firme sondée. Dominion a reçu le meilleur score parmi ses pairs pour 16 des 22 éléments évalués par les conseillers. Les conseillers de la ont donné des notes élevées pour la stabilité de la firme, l image qu elle projette, ainsi que pour l indépendance dans la vente des produits. L ensemble des répond ants considère que tous ces éléments sont de la plus haute importance. Pour la deuxième année consécutive, la rémunération offerte aux conseillers vaut au courtier sa pire note. Nesbitt Burns occupe le deuxième rang, avec un Indice de 8,2 points, stable depuis plusieurs années. Le courtier récolte la meilleure note pour 3 des 22 éléments évalués, soit la qualité de la recherche sur les marchés canadien et américain et l indépendance dans la vente des produits. Les répondants accordent toutefois à des notes inférieures à la moyenne en matière de rémunération offerte et de formatio n continue. Le courtier montre ainsi les mêmes faiblesses depuis quelques années. ENTRÉE RÉUSSIE Trois courtiers se partagent la troisième place. En effet, Wood Gundy, Industrielle Alliance valeurs mobilières (IAVM) et le nouveau venu dans le classement, TD Waterhouse (TD) ont tous un Indice de 8,1. IAVM et la TD ont décroché les meilleurs scores parmi les courtiers pour 3 et 2 des 22 éléments évalués par les répondants, respectivement. IAVM s est illustrée sur les plans de la rémunération offerte, de la qualité du site intranet et du service de soutien d arrièreguichet (back-office). Elle obtient le meilleur score en Comment les conseillers évaluent-ils leur firme? matière de rémunération, ce qui n a rien d étonnant, car IAVM remet à ses conseillers un pourcentage de commissions brutes nettement plus élevé que les autres courtiers. À 73,6 %, celui-ci représente plus de 1,6 fois le pourcentage de commission moyen de l industrie, qui s établit à 47 %. Parmi les neuf courtiers, IAVM a cependant le pire score en matière de soutien aux ventes, de qualité du site Internet et du service de la conformité. Lors du classement 213, soit le premier auquel IAVM a participé, le courtier obtenait des notes inférieures à la moyenne pour les deux premiers éléments. AMÉLIORATION TD s illustre quant à elle sur le plan de l image projetée, ainsi que pour ses services juridique et de conformité, avec les meilleurs scores parmi ses pairs. AUSSI DANS CETTE SECTION > SUITE PAGE 28 En quête de nouveaux actifs 28 La conformité reste incontournable 3 La performance des courtiers dans le temps 32 Commentaires 33 Nesbitt Wood Scotia TD Moyenne Burns Gundy 1 IAVM 2 Dominion McLeod VMBL 3 4 Waterhouse québécoise Importance Nombre de conseillers en placement au Québec (au Canada) 17 (1 3) 16 (1 71) 49 (917) 122 (234) 21 (17) 71 (7) 81 (82) 231 (249) 67 (74) Actif total sous gestion au Québec (au Canada) (G$*) 16,9 (133) 21,7 (137,8) 47,9 (83,9) 2,3 () 33 (23) 12,7 (91,1) 2 (2) 21,8 (22,),2 (74,) Groupe d âge** 3,7 4, 3,8 4,4 4, 3,3 4,1 4, 3,6 3,9 Revenus bruts*** 3,8 3,9 3,2 2,1 3, 3,7 2,9 3,7 2,4 3,3 Pourcentage de commissions revenant au conseiller 43,2 43,4 42,9 73,6 48,2 48,2 48, 4,1 34,8 48, Nombre d années dans l entreprise 16, 17,7 12,2 7,7 14, 13,2 6,7 13,1 7, 12,6 Nombre d années dans l entreprise à titre de conseiller 17,4 21,6 14,3 19, 17,6 13,4 18,7 18,7 12,3 17,6 Actif sous gestion (M$) 144,1 172,9 14,1 22,2 19, 429,6 71,1 149, 64,8 164,9 Nombre de clients 217,8 34,1 349,1 134, 268,2 222,8 23,2 377,1 22, 263, Logiciel de gestion de la clientèle (front office) 8, 7,7 7, 7,8 8,3 6,3 7,4 6,6 7,3 7,4 8,8 Services de soutien (back office) 7,6 7,6 7,7 8,1 8, 6,4 7,2 7,1 6, 7,4 8,2 Clarté et qualité des relevés de compte 7,6 7,6 7,6 7,2 8,3 7, 7, 7,1 6,6 7, 8,9 Soutien apporté aux ventes 7, 7, 7,9 6, 8,4 7,2 7,3 6,6 7,3 7,3 8,4 Brochures, dépliants, publipostage/documentation destinée aux clients 8,1 7,8 7, 7,3 8,6 7, 7,7 7,1 7,7 7,7 8,3 Stabilité de la firme 8, 8,9 9,1 8, 9,7 8,8 8,6 6,9 8,6 8,6 8,8 Concentration sur la stratégie 8, 7,9 8, 8, 9,2 8,3 6,3 6,9 8,9 7,9 8,4 Image projetée par la firme 9,1 8,2 8,4 8,1 9,4 8,3 7,6 7,2 9,4 8,3 9,1 Service juridique et service de conformité 9,1 8,8 8,6 8,1 9, 8,7 8,4 8,4 9,4 8,6 8,6 Établissement du prix des produits à revenu fixe 8, 7,2 7,1 8,1 8,9 7,7 8, 7,1 8,1 7,8 8,3 Formation continue 7,3 8,1 7,3 7,8 8,9 7,7 6,4 7,3 8,2 7,6 8,2 Évaluation du directeur de succursale 7,7 7,9 6, 8,1 8,4 7,9 8,1 6,2 7,6 7,6 8,4 Évaluation de la rémunération offerte 7,1 8,1 8, 9, 7,9 6,9 7,8 7,6 7,9 7,8 9,2 Cote attribuée au système de paie de votre firme 8,2 8,8 8,7 9, 9,3 7,9 8,9 8,1 8,7 8,6 9,1 Système d information et de communication des cotes 9, 8,3 8,6 8,7 9,2 7,9 8,8 8,1 8,3 8,6 9, Qualité de la recherche sur le marché canadien 9,2 7,6 7,6 7,8 9,1 7,4 7,1 6,6 8, 7,8 8, Qualité de la recherche sur le marché américain 8,7 7, 7,2 6,9 8,6 7,1 7,3 6,6 8,3 7,4 8,3 Liberté/indépendance dans la vente des produits 9,7 9,2 9,1 9,6 9,6 9,2 9, 9,2 8,7 9,4 9,6 Culture d entreprise 8,1 8,1 8, 8, 9,2 8,4 7,4 7,3 8,8 8,2 8,6 Service à la clientèle 8,2 8,3 8,2 8,3 8,9 7,8 8,4 7,4 8,2 8,2 9,2 Qualité de l intranet 7,6 8,6 7,3 8,6 8,6 7, 8,4 6,7 7,9 7,9 8,6 Qualité du site Internet 8,1 7,9 8, 7,6 8,7 7,6 7,7 7,8 7,6 7,9 8,4 Indice (note moyenne par courtier) 214 8,2 8,1 7,9 8,1 8,8 7,7 7,8 7,3 8,1 8, Indice (note moyenne par courtier) 213 8,2 7,9 7,8 8, 8,4 7,9 7,4 7, 7,8 Indice (note moyenne par courtier) 212 8,1 7,9 7,9-8,8 8,3 7,3 7, 8, Nombre de fois où la firme occupe le premier rang Moyenne de la note générale attribuée par les conseillers 8,3 7,8 8,1 8,4 8,9 7,8 7,7 7,3 8,2 8,1 1. NANCIÈRE BANQUE NATIONALE ; 2. INDUSTRIELLE ALLIANCE VALEURS MOBILIÈRES ; 3. VALEURS MOBILIÈRES BANQUE LAURENTIENNE ; 4. VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS * DONNÉES PROVENANT DES COMPAGNIES ** 1 = MOINS DE 2 ANS ; 2 = DE 2 À 34 ANS ; 3 = DE 3 À 44 ANS ; 4 = DE 4 À 4 ANS ; = DE À 64 ANS ; 6 = 6 ANS ET PLUS *** 1 = MOINS DE 1 $ ; 2 = DE 1 $ À 2 $ ; 3 = DE 2 $ À $ ; 4 = DE $ À 1 M$ ; = PLUS DE 1 M$ NOTE : LES RÉSULTATS EN VERT INDIQUENT QUE LA RME OCCUPE LE PREMIER RANG POUR L ÉLÉMENT ÉVALUÉ. LES RÉSULTATS EN ROUGE INDIQUENT QUE LA RME OCCUPE LE DERNIER RANG POUR L ÉLÉMENT ÉVALUÉ. SOURCE : SONDAGE MENÉ PAR NANCE ET INVESTISSEMENT TABLEAU : NANCE ET INVESTISSEMENT

2 28 NANCE ET INVESTISSEMENT TOP 9 Mai 214 En quête de nouveaux actifs Les courtiers tablent sur les honoraires, la segmentation et la formation des conseillers pour soutenir la croissance de leur actif. PAR RICHARD CLOUTIER pour bon nombre des conseillers sondés à l occasion du Top 9 des courtiers québécois, la croissance des actifs, l augmentation des revenus et la recherche de nouveaux clients sont les aspects de leur travail au sujet desquels leur employeur fait le plus pression. «Notre industrie évolue beaucoup, notre firme aussi, et c est de plus en plus complexe. Par contre, le nombre d heures dans une journée n a pas changé. Je reste en tête > SUITE DE LA PAGE 27 Cependant, les répondants accordent à TD la pire note parmi les courtiers pour trois éléments : la clarté des relevés de compte, la qualité du site Internet et l indépendance dans la vente de produits. Grâce à un Indice de 8,1 points, Wood Gundy obtient sa meilleure note depuis six ans, soit celle enregistrée lors du classement des courtiers québécois de 28. Cette progression s explique par le fait que les conseillers lui ont accordé une note supérieure à celle de l année dernière pour 12 des éléments évalués, notamment le service de conformité, la formation continue et l image projetée par la firme. Toutefois, les notes de ont reculé par rapport à 213 en matière de logiciel de gestion de la clientèle et d établissement des prix des produits à revenu fixe. QUEUE DE PELOTON Financière Banque Nationale (), Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL), ScotiaMcLeod et Valeurs mobilières Desjardins () se classent en queue de peloton avec des Indices qui s établissent à 7,9 points, 7,8 points, 7,7 points et 7,3 points, respectivement. L Indice de la est stable depuis quelques années, mais reste inférieur au sommet enregistré en 28. Par rapport à l année dernière, la affiche une progression pour 14 des 22 éléments évalués, entre autres, le soutien aux ventes et la capacité à se concentrer sur la stratégie. Le courtier reçoit cependant la pire note se classe au premier rang pour 16 des 22 éléments évalués par les conseillers. fais ce constat avec nos conseillers et je leur dis qu il va falloir faire des choix sur la façon dont nous gérons nos actifs et sur le type de clients que nous voulons servir», dit Paul Balthazard, vice-président et directeur régional, Québec et Provinces de l Atlantique chez Dominion valeurs mobilières. Parmi les stratégies destinées à faire croître les actifs sous administration des conseillers, les courtiers prônent l évolution des portefeuilles, la recherche de nouveaux clients et l augmentation de l actif des clients existants. C est le cas chez Dominion. Le courtier offre à ses conseillers différents outils liés à ces stratégies. Une équipe installée au siège social les soutient dans l évolution de leurs portefeuilles, notamment en construisant des portefeuilles modèles convenant à différents profils de clients. Un service de marketing et d analyse de données appuie les parmi ses pairs en matière d établissement du prix des produits à revenu fixe. De son côté, VMBL enregistre son Indice le plus élevé depuis qu elle participe au classement de Finance et Investissement. Elle avait déjà atteint ce sommet en 211. En 214, VMBL a amélioré presque tous les éléments évalués par rapport à 213, sauf son système de paie et la Le Top 9 des courtiers québécois 214 a été réalisé à partir d entrevues téléphoniques par nos sondeuses, Kim Colbert et Michelle Marshall. Frédéric Roy a colligé les données obtenues. Le questionnaire comportait une vingtaine de questions, dont les 22 éléments évalués qui nous permettent d attribuer une moyenne aux courtiers avec lesquels ils font affaire. Environ 2 conseillers en placement par courtier ont répondu au questionnaire, pour un total de 183 entrevues téléphoniques. Les appels ont été effectués entre le 1 mars et le 9 avril. Durant les entretiens, nous Méthodologie conseillers en mode de développement d affaires et de prospection de clientèle, en ciblant les occasions. En ce qui a trait à la consolidation et à l augmentation de l actif des clients existants, Paul Balthazard évalue à 4 le nombre de clients liés à Dominion. Ceux-ci constituent autant d occasions d accroître le portefeuille des conseillers, à condition que les représentants leur soient utiles. FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT La formation est une autre des voies privilégiées pour soutenir la croissance de l actif sous gestion. Luc Papineau, vice-président et directeur général, Gestion de patrimoine, chez Valeurs mobilières Desjardins (), y croit. Pour Luc Papineau, si plusieurs éléments contribuent à la croissance de l actif sous gestion chez, dont le fait d être par- concentration sur la stratégie, selon les conseillers sondés. Ses meilleures progressions sur un an : le service à la clientèle et la qualité du site Internet. Avec un pointage de 7,7, Scotia McLeod obtient son pire Indice depuis son intégration au classement en 211. Les conseillers lui ont accordé des notes inférieures à celles de 213 pour 14 des 22 éléments évalués. La rémunération offerte accuse le déclin le plus important. ScotiaMcLeod affiche cette année la pire note parmi ses pairs pour six des éléments évalués. Elle montre toutefois une amélioration sur le plan de l établissement du prix des produits à revenu fixe et du service de conformité. Une fois de plus cette année, les conseillers accordent la pire note à Valeurs mobilières Desjardins (), cependant, avec 7,3 points sur 1, freine néanmoins la glissade de son Indice amorcée en 21. obtient le pire score parmi les neuf courtiers pour près de la moitié des éléments évalués. Malgré tout, si l on compare ses résultats de 214 à ceux de 213, soit l année de son pire Indice en six ans, les notes de progressent pour la majorité des éléments évalués, notamment sur le plan du service de conformité. avons insisté auprès des répondants sur le caractère anonyme et confidentiel de leurs réponses, et ce, afin de garantir un maximum de transparence. Fait à noter : les dirigeants des firmes et les directeurs de succursale ne sont pas admissibles au sondage. Nous effectuons des vérifications systématiques lors de la compilation des résultats. Nous rappelons à nos lecteurs que ce sondage n a aucune prétention scientifique. Son objectif est de déterminer le degré de sa tisfaction des conseillers envers leur propre firme et de donner aux patrons des pistes qui leur permettront de cibler leurs efforts. tie prenante du Mouvement Desjardins, les deux programmes de développement offerts aux conseillers y sont pour beaucoup. L actif sous gestion a franchi cette année le cap des 22 G$ chez. Le premier programme de formation amène le conseiller à concilier au quotidien les différents aspects de sa pratique, soit le développement des affaires, la gestion des actifs, et les incontournables tâches administratives. «Quand nos conseillers suivent ce programme, les résultats en matière de croissance d actifs et de revenus explosent, simplement parce qu ils sont mieux organisés», constate Luc Papineau. Le second programme, de plus d une année, s adresse aux conseillers les mieux établis du réseau. Ceux-ci ont en moyenne une centaine de millions de dollars en actif sous administration. Ce programme mène les conseillers à revoir entièrement la façon dont ils abordent les besoins financiers de leurs clients. Il a jusqu ici été suivi par une quarantaine de participants. Je dis aux conseillers qu il va falloir faire des choix sur la façon dont nous gérons nos actifs et sur le type de clients que nous voulons servir. Paul Balthazard Gestionnaire de portefeuille et représentant de plein exercice chez, Hugo Bonenfant fait partie de la deuxième cohorte de ce programme. «Une fois ce programme terminé, on a une meilleure efficience opérationnelle sur le plan de notre pratique et notre offre est beaucoup plus standardisée. Les gains obtenus avec la clientèle par la gestion discrétionnaire nous apportent de grands bénéfices.» HONORAIRES PROMETTEURS Paul Balthazard oeuvre au sein de Dominion Valeurs mobilières depuis 3 ans. Il a vu «exploser» au fil des ans le nombre de produits et services offerts. Une situation qui, selon lui, a fait évoluer le rôle du conseiller «vers la gestion de patrimoine et toute la planification financière que cela sous-tend». Une autre façon d accroître l actif sous administration des conseillers consiste à passer à la tarification à honoraires. Sur le marché nord-américain, la taille moyenne d un compte «transactionnel» à commissions est de 17 2 $. Celle d un compte à honoraires s établit à 26 4 $, révèle l étude «Transitioning to Fee» de PriceMetrix (août 212). De plus, en règle générale, les conseillers qui ont des comptes à honoraires gagnent plus de revenus par client. C est au cours des années 199 que la facturation sur honoraires a été implantée chez Dominion. Toutefois, c est au cours des cinq dernières années que l utilisation de comptes à honoraires et de gestion par portefeuille discrétionnaire a connu la plus forte croissance. Selon Paul Balthazard, approximativement % des actifs sous gestion sont à honoraires. Cette valeur représenterait plus de 6 % des revenus. «C est un virage qui continue à représenter la tendance la plus forte chez nous», confirme-t-il. Pour Denis Gauthier de la Financière Banque Nationale - Gestion de patrimoine, il s agit d une réalité largement partagée. «Nous sommes passés du transactionnel à l honoraire, puis à la gestion discrétionnaire. Au Québec, nous sommes rendus à plus de 6 % des revenus à honoraires.» «Nous facturons maintenant pour nos services-conseils et plus seulement pour la gestion de portefeuille», soutient Denis Gauthier. «Cette tendance lourde a pour effet d aider grandement les conseillers à atteindre leurs objectifs en terme de croissance d actif», ajoute-t-il. Ter r y Souc y, vice-président, directeur régional et conseiller en placement chez Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL), confirme également avoir constaté chez VMBL une augmentation continue du pourcentage d actif sous administration pour cette forme de facturation. SEGMENTATION Il ajoute toutefois «que ce ne sont pas tous les conseillers ni tous les clients, qui sont à l aise avec cette formule». Paul Balthazard abonde dans le même sens. «Pour des raisons légitimes qui lui appartiennent, une partie de la clientèle préfère continuer à avoir une facturation par transactions.» «Ce n est pas facile, j en conviens de se remettre en question et de refaire son modèle d affaires», avance cette fois Paul Balthazard au sujet des conseillers. «On n oblige personne à suivre la direction vers laquelle on va, mais au moins on tient à les informer et à les encourager à faire les bons choix», ajoute-t-il. En effet, passer à la tarification à honoraires implique souvent de segmenter sa clientèle et de garder seulement les comptes ayant l actif le plus important. «Lorsque la proposition de valeu r est claire pour toutes les parties, il arrive que des clients soient transférés à d autres conseillers», dit Denis Gauthier. Selon lui, un conseiller ne peut servir que de 2 à 3 clients. Des réallocations de clientèles entre conseillers ne seraient donc pas aussi rares qu on le croit. «La démarche permet au conseiller de poursuivre son développement dans le créneau défini par sa proposition de valeur», spécifie Denis Gauthier.

3 3 NANCE ET INVESTISSEMENT TOP 9 Mai 214 Les courtiers souhaitent que la conformité devienne une deuxième nature chez les conseillers. PAR RICHARD CLOUTIER les courtiers souhaitent que leurs conseillers adoptent les nouvelles exigences en conformité et qu ils soient rémunérés sur honoraires. Et ils n hésitent pas à exercer des pressions pour accélérer ces changements, selon plusieurs répondants du sondage réalisé par Finance et Investissement dans le cadre du Top 9 des courtiers québécois. Ainsi, l introduction graduelle de la phase deux du Modèle de relation client conseiller est synonyme de divulgation accrue pour les courtiers et les conseillers. En effet, dès 216, les courtiers devront notamment fournir aux clients un relevé indiquant l ensemble des coûts, au dollar près, payés directement et indirectement par le client. Cette transparence souhaitée par les régulateurs des conseillers en placement et de leurs employeurs polarise l industrie. Alors que certains la jugent exagérée et craignent une avalanche de questions de la part des clients, d autres la considèrent comme une occasion de repenser le modèle d affaire des conseillers. Les patrons des conseillers, eux, semblent appartenir au second groupe. «La conformité occupe une grande place dans le quotidien de nos conseillers. Elle doit être inscrite dans leur ADN», indique Terry Soucy, vice-président, directeur régional et conseiller en placement chez Valeurs mobilières Banque Laurentienne. Pour Paul Balthazard, viceprésident et directeur régional, Québec et Provinces de l Atlantique, de Dominion valeurs mobilières, la réglementation mise en place par l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) était souhaitable. Loin d être un fardeau, les changements à la réglementation constituent selon lui un bénéfice pour les clients. «Nous faisons les bonnes choses d emblée quand nous connaissons bien notre client. Ce n est pas de la réglementation, c est du gros bon sens», analyse Luc Papineau, vice-président et directeur général chez Valeurs mobilières Desjardins (). «La conformité, c est la règle numéro un dans notre manuel : La conformité reste incontournable bien connaître son client», ajoute-t-il. FORMATION CONTINUE Les dirigeants de courtiers interrogés font largement état des formations développées et mises en place dans le but d accompagner les conseillers dans les changements à la réglementation. «Nous évoluons dans une industrie d information. Nous devons constamment nous mettre à jour, c est incontournable», lance Terry Soucy. «Nous avons un service de forma tion et un service de conformité importants chez nous. C est à eux qu il revient d éduquer et d informer nos équipes de conseillères et conseillers», mentionne Paul Balthazard. Pour Luc Papineau, les directeurs de succursale doivent être les premiers formés. «On envoie donc sur le terrain nos responsables de la conformité dans le but d accompagner nos directeurs dans la formation et le soutien». Un accompagnement qui change les perceptions, selon lui. Ainsi, les employés liés au service de conformité seraient davantage perçus comme des partenaires que des «policiers». La conformité doit être inscrite dans l ADN des conseillers. Terry Soucy Il constate l impact positif de cette stratégie dans les pratiques d affaires. LES HONORAIRES COMME REMÈDE Le passage à la tarification sur honoraires privilégié par les directeurs de courtiers semble être un remède à plusieurs maux qui touchent les conseillers. Cette forme de tarification plus transparente répond à la volonté de divulgation des régulateurs et réduit l apparence de conflits d intérêts. Elle permet également de satisfaire les objectifs de croissance des courtiers (lire «En quête de nouveaux actifs» en page 28) Pour le client, un des principaux avantages de la facturation sur honoraires apparaît au moment de procéder à une transaction, selon Denis Gauthier, premier viceprésident et directeur national, Financière Banque Nationale Gestion de patrimoine (). «Que nos clients aient un actif de 1 M$, M$ ou 4 $, ils feront tous l achat au même prix, en même temps et pour la même raison, sans égard au volume d affaires». La seule différence se trouve dans la tarification, qui est dégressive en fonction du volume, explique-t-il. Cette pratique est bien perçue par les clients, selon Denis Gauthier. Il en découle «un avantage fort intéressant pour le développement des affaires», prend-il soin d ajouter. La rémunération sur honoraires convient également à l utilisation croissante des fonds négociés en Bourse (FNB) par les conseillers de plein exercice. «La croissance de l industrie des FNB procure une belle diversification. Ainsi, plutôt que de déteni r des obligations individuelles comme c était le cas auparavant, nous avons un indice d obligations corporatives», cite en exemple Hugo Bonenfant, planificateur financier et conseiller en placement chez. Une possibilité qui réduit le risque propre au fait d être lié à un seul émetteur d obligations, selon Hugo Bonenfant. «Ça amène beaucoup de bénéfices, et c est une des tendances les plus lourdes», ajoute-t-il. À la, Denis Gauthier évoque pour sa part le lancement prochain d une facturation sur honoraires, selon un modèle intergénérationnel. «Dorénavant, les enfants de nos clients bénéficieront de la même tarification que leurs paren ts.» Une offre qui selon lui démontre bien à quel point le marché n est pas à court d innovation. NANCE ET INVESTISSEMENT Dossiers spéciaux 214 Juin Octobre Mi-octobre Top 11 des cabinets multidisciplinaires Numéro spécial 1 e anniversaire Planification fiscale Directeur des ventes nationales Toronto Dinesh Kumar Représentante publicitaire Montréal Annie Duguay ou sans frais Les professionnels du placement peuvent s abonner gratuitement à : et cliquer sur «abonnement» dans la barre des menus (à droite de l écran) Service à la clientèle (de 9 h à 17 h) : finance-investissement.com

4 32 NANCE ET INVESTISSEMENT TOP 9 Mai 214 La performance des courtiers dans le temps Afin de mesurer l ampleur de certaines variations dans les notes accordées aux firmes par leurs conseillers, nous avons compilé les données et analysé les résultats des sept derniers palmarès, qui couvrent la période allant de 28 à 214. TEXTES ET RECHERCHE : JEAN-FRANÇOIS PARENT ANALYSES ET INFOGRAPHIES : 37 E AVENUE Actif total et nombre moyen de clients par conseiller, Nombre de catégories dans lesquelles la firme obtient la meilleure note NOMBRE MOYEN DE CLIENTS PAR CONSEILLER (UN CERCLE = 2 CLIENTS) ACTIF (EN M$) L actif total des firmes sondées a pratiquement doublé entre 28 et 214, pour s établir à 1,3 G$. Pendant ce temps, le nombre moyen de clients par conseiller a fléchi de % Les conseillers de Dominion valeurs mobilières sont les plus enthousiastes de l industrie pour ce qui est de l évaluation de leur employeur. Pour presque toutes les années du sondage, ils accordent la meilleure note dans plus d une dizaine de catégories évaluées. Progression de la note accordée au directeur de succursale (%), Rémunération offerte et système de paie : qui accède au podium? RÉMUNÉRATION OFFERTE SYSTÈME DE PAIE 1 11 % % 3 % - 4 % % 1 ER (8,) (8,1) (8,9) (8,9) (9) (9,3) % % 2 E (8,1) (7,9) (8,1) (8,6) (8,7) (9) % 3 E (8) (7,9) (7,9) (8,) SCOTIA* (8,6) (8,9) Nos données depuis 28 indiquent qu en règle générale, les directeurs de succursale sont rarement populaires auprès des conseillers : sur sept ans, ils obtiennen t des notes moyennes ne dépassant jamais 8,2. Progression de la note accordée à la liberté de vendre des produits (%), Selon l échantillon de trois années utilisé pour mesurer la satisfaction à l égard de la rémunération et du système de paie, Dominion et Wood Gundy sont le plus fréquemment dans le peloton de tête, selon les conseillers. Progression de la note moyenne accordée par les conseillers à leur firme (%), ,9 % 4 3 3,9 % 2 1,9 % 1,2 % 1,9 % - 1,2 % - 1,1 % -,6 % % % 1,3 % - 1-1,6 % , % - 4-7,7 %,7 % - 9,2 % - 1 L indépendance des conseillers n est pas une vue de l esprit : la note moyenne sur sept ans accordée à cette variable est l une des plus élevées du sondage, peu importe l année ou le courtier. La plus basse note est de 9,1. C est l une des variables les plus stables des sondages annuels. Les conseillers accordent rarement un pointage moyen supérieur à 8, et la note globale accordée aux employeurs depuis 28 a diminué de 4 %. SOURCE DES DONNÉES : NANCE ET INVESTISSEMENT * Industrielle Alliance Valeurs mobilières (depuis l an dernier) et Valeurs mobilières Banque Laurentienne (depuis 211) sont des nouvelles venues dans notre sondage annuel. Quant à ScotiaMcLeod, elle n a pas participé au palmarès en 21. TD Waterhouse étant à sa première participation au Top des courtiers québécois, nous avons préféré l écarter des analyses dans le temps.

5 Mai 214 TOP 9 NANCE ET INVESTISSEMENT 33 COMMENTAIRES recueillis par nos sondeuses Sur quel aspect de votre travail sentez-vous actuellement le plus de pression de la part de votre employeur? Je ressens une pression constante pour augmenter l actif net. Sur le plan de la recherche de nouveaux clients. D une part, la croissance de l actif, et d autre part, l augmentation des revenus. La pression vient de la quantité de paperasse, à cause de ce qui s est passé dans les médias relativement aux fraudes. Au lieu de punir les fautifs, le système punit les gens honnêtes en leur imposant des contraintes, comme de la documentation supplémentaire. Les tâches administratives sont une charge de travail de plus en plus importante. Je ne ressens aucune pression de la part de mon employeur. Probablement la recherche de nouveaux clients. C est toujours ce que mon employeur demande le plus. Les états de compte par courriel. Ça ne nous rapporte rien de plus, mais nous devons quand même communiquer avec nos clients et faire des suivis. Ça demande en moyenne quatre heures par jour. Depuis un certain temps, la conformité. Je suis très ouvert sur la transparence, mais j ai l impression que les firmes n ont plus le contrôle à cause de l AMF. Elles se font dicter la voie à suivre. Ces cinq ou six dernières années, les firmes de courtage ont engagé plus d avocats que de conseillers. Nos sommes tellement surveillés. Ce qui m irrite, ce sont les tâches administratives relatives à la conformité. Depuis deux ans, c est un peu difficile et ça demande plus de travail. Le développement des relations d affaires avec les succursales bancaires. La rentabilité des comptes. Transformer mes affaires en honoraires plutôt qu en commissions. C est une pression positive et ça permet d avoir des revenus stables. L intégrité. Ma firme veut absolument que nos clients soient traités avec la plus grande intégrité possible. La marque de la firme est d offrir un bon service honnête. Nommez la catégorie d actif qui est le plus en croissance dans le portefeuille de vos clients. Les actions américaines, parce qu il est recommandé de diversifier nos portefeuilles. Ça rapporte plus à nos clients. Les obligations corporatives, parce qu elles paient davantage que les CPG et les obligations gouvernementales. Mon équipe et moi avons fait des recherches à ce sujet et ça s est avéré payant. Les actions à cause des marchés. Certainement pas les obligations, ni les CPG. La gestion privée, parce que le rendement est très bon. Les dividendes en Bourse, parce que les clients ont besoin de plus de revenus. Je dirais les revenus fixes, du fait que les clients approchent de la retraite. On sécurise davantage les actifs de cette manière. La catégorie des fonds négociés en Bourse. J ai changé le modèle de gestion dans les dernières années ; moins de fonds communs et plus de fonds négociés en Bourse. Donc, avec la gestion discrétionnaire, ça m a permis d en mettre davantage dans les portefeuilles des clients. C est un changement qui a commencé il y a à peu près un an, alors actuellement, on est rendu à environ 1 % des actifs qui sont négociés en Bourse Parce que ce sont des portefeuilles modèles, les fonds négociés en Bourse. Je crois que c est notre secteur de croissance. Il y a six ans environ, on a tout migré vers des portefeuilles négociés en Bourse. Une fois que les clients migrent dans nos nouveaux portefeuilles qui fonctionnent, il est plus difficile de les faire changer d avis. Les fonds communs en actions, parce qu on n a pas le choix de diriger les clients vers les actions. Les actions rapportent en définitive plus que les taux d intérêt. Les obligations à cause de l âge de la population. Les actions américaines. La Bourse américaine fonctionne mieux que celle du Canada actuellement. Les fonds négociés en Bourse. Parce que les gens les aiment. Ça donne plus de transparence par rapport aux frais qu ils paient, et ils sont moins élevés que ceux des fonds communs. Dans le portefeuille, la gestion est moins active, et nous connaissons les titres dans lesquels nous investissons. Les fonds d actions européennes. Parce que c est ce qui est le moins cher. J achète ce qui est le moins cher, c est ce qui est le plus raisonnable et qui a un potentiel de croissance tout aussi raisonnable. Les titres à revenu fixe. La plupart des gens qui prennent leur retraite veulent prendre le moins de risques possible. Ils veulent un petit revenu de leur placement. J ai été surpris par les fonds communs européens avec frais à l achat. L objectif est d augmenter mes achats en Europe et aussi d augmenter mes honoraires. Quel est votre meilleur coup de l année? Quel est votre pire coup de l année? Mon meilleur coup est l achat d obligations convertibles de CANAM avec son rendement de 6,2 %. On parle de 2 % d augmentation en moins d un an. Mon pire coup a été d acheter du Barrick Gold l an dernier. Au cours de la dernière année, nous avons bâti une nouvelle équipe et engagé un nouveau conseiller. De plus, nous précisons nos buts, nos objectifs et le plan de match pour y parvenir. Notre pire coup a été de perdre un de nos gros clients pour une stupidité. est-il temps d explorer les actions mondiales? IL EST TEMPS DE PASSER À L ACTION MC À l heure actuelle, plus de 96 % des occasions sur les marchés boursiers à l échelle mondiale se trouvent à l extérieur du Canada. 1 Si le portefeuille de vos clients est faiblement exposé aux placements mondiaux, ces derniers pourraient rater un monde d occasions de plus-value à long terme. Vous offrant une gamme complète de matériel éducatif et de fonds d actions mondiales comprenant des placements dans un grand éventail de régions et de styles de placement, Franklin Templeton peut être votre partenaire de prédilection pour vos placements en actions mondiales. Pour en savoir plus, consultez le site FONDS MONDIAL DÉCOUVERTE FRANKLIN MUTUAL Cote Morningstar MC globale 31/3/214 série A 2 Franchement, je pense qu il cherchait une raison de nous quitter. Mon meilleur coup est d avoir tenu le fort seul en l absence de mon collègue qui a eu un grave accident. Durant cette période difficile, je n ai pas perdu un seul client et nous avons maintenu notre chiffre d affaires. Rétrospectivement, à cause de l accident de mon collègue, j en ai vraiment trop pris sur mes épaules. C était un peu fou au moment des impôts et des REER. Mon meilleur coup est de prendre ma retraite! Mon pire coup, c est d être resté si longtemps dans le domaine. La pire chose est la culture bancaire qui prend le dessus sur la culture des services financiers et de courtage. Je dirais d avoir consolidé mes relations avec mes clients, avec les autres membres de leur famille et d obtenir des références des clients exist ants. Ça a vraiment été une bonne année. Mon meilleur coup, c est d avoir surpondéré les portefeuilles en actions étrangères. Mon pire coup de l an dernier, c est de ne pas avoir suffisamment réduit mes obligations. Avoir une page Facebook m a donné un rendement de 2 % en neuf mois. Mes investissements dans Lululemon ont été mon pire coup. Mon meilleur coup est d avoir surpondéré les actions américaines. J ai doublé la pondération dans des portefeuilles équilibrés. Mon pire coup a été d acheter des actifs alternatifs, comme l or ou le pétrole. Quoique ce n était pas si pire avec 1 % de rendement des portefeuilles. C était quand même une bonne année. Plus de commentaires en mai sur finance-investissement.com Les montants investis dans des fonds communs de placement peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fuctue souvent et leur rendement passé n est pas garant de leur rendement futur. 1. Selon l indice MSCI Monde tous pays, au 31/12/213. MSCI n offre aucune garantie et ne fait aucune représentation, implicite ou explicite, et n assume aucune responsabilité relativement aux données de MSCI contenues dans les présentes. Les données de MSCI ne peuvent pas être redistribuées ou utilisées comme fondement pour d autres indices ou pour des titres ou des produits fnanciers. Le présent rapport n a pas été approuvé, examiné ou produit par MSCI. 2. Source : Morningstar Research Inc., au 31/3/214. Tous droits réservés. La présente information est exclusive à Morningstar ou à ses fournisseurs de contenu, ne peut être copiée ni diffusée et ne peut être garantie sur le plan de l exactitude, de l intégralité ou de l actualité. Ni Morningstar ni ses fournisseurs de contenu ne sont responsables des dommages ou pertes résultant de l utilisation de la présente information. La cote Morningstar des rendements corrigés du risque est un classement par étoiles qui est fait mensuellement et établit le rendement corrigé du risque d un fonds par rapport à celui des fonds de sa catégorie. Le classement par étoiles est la mesure du rendement historique excédentaire annualisé d un fonds (l excédent est mesuré en fonction d un placement sans risque dans les bons du Trésor du gouvernement canadien) ajusté au risque historique du fonds. Le classement global par étoiles d un fonds correspond à la moyenne pondérée de ses rendements sur trois, cinq et dix ans. Ce classement global fait l objet d un rajustement si le fonds compte moins de cinq ou dix ans d existence. Un fonds qui se classe entre les tranches supérieures de 1,1 % à 22, % de sa catégorie de fonds reçoit quatre étoiles. Le Fonds Mondial Découverte Franklin Mutual est coté au sein de la catégorie Morningstar Actions mondiales.toutes les données de rendement visent les parts de série A du Fonds. Veuillez consulter le pour obtenir plus de détails sur le calcul de la cote Morningstar des rendements corrigés du risque. Pour les périodes de rendement sur 3 ans, ans et 1 ans, la catégorie Morningstar Actions mondiales comptait respectivement 73, 6 et 21 fonds. Veuillez consulter le pour les données sur 1 an. Société de Placements Franklin Templeton, 214. Tous droits réservés. CAFR_FTI_FLAGCLOCK_TRADE_7.667x1._F&I_114.indd 1 4/1/14 12:2 PM

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

TOP 11 - CABINETS MULTIDISCIPLINAIRES

TOP 11 - CABINETS MULTIDISCIPLINAIRES FI TOP 11 - CABINETS MULTIDISCIPLINAIRES JUIN 2014 PAGES 31-37 PAGE 31 Satisfaction en hausse Le pointage témoigne d une hausse de l appréciation moyenne des conseillers pour leur cabinet. PAR FRÉDÉRIC

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

La meilleure combinaison des meilleurs fonds

La meilleure combinaison des meilleurs fonds La meilleure combinaison des meilleurs fonds Les Portefeuilles Méritage MD Fonds de tiers à 100 % Plusieurs profils d investisseur Distribution fiscalement avantageuse Diversification optimale Gestionnaires

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Avantage collectif RBC. REER collectif Guide du participant

Avantage collectif RBC. REER collectif Guide du participant Avantage collectif RBC REER collectif Guide du participant 1 Avantage collectif RBC Le REER collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un régime enregistré d épargne-retraite (REER) pour vous

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES LES STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN

LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN CONSEIL INDÉPENDANT COURTIER MULTIDISCIPLINAIRE GESTION DE PATRIMOINE UNIVERSITY IMAGINEZ VOTRE PARTENAIRE D AFFAIRES À VOTRE IMAGE Présent d

Plus en détail

Négociez dès aujourd hui. Votre guide pour commencer à négocier par l entremise de Placements directs TD

Négociez dès aujourd hui. Votre guide pour commencer à négocier par l entremise de Placements directs TD Négociez dès aujourd hui Votre guide pour commencer à négocier par l entremise de Placements directs TD Bienvenue à Placements directs TD Merci d avoir choisi Placements directs TD. Nous accordons une

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant Services financiers collectifs Comptes de placement collectifs Guide du participant 1 Services financiers collectifs Compte de placement collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un compte de

Plus en détail

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Découvrez TD Waterhouse Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Bienvenue à TD Waterhouse Tout le personnel de TD Waterhouse* s engage à vous aider à atteindre vos objectifs

Plus en détail

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Démystifier l industrie financière Par : Martin Roy, BAA, CIM md, Conseiller en gestion de patrimoine Marie-Eve Tanguay, BAA, Associée Principale

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Planification financière Déclaration sur notre relation d affaires avec vous

Planification financière Déclaration sur notre relation d affaires avec vous Planification financière Déclaration sur notre relation d affaires avec vous Nous vous remercions d avoir choisi Planification financière Gestion de patrimoine TD à titre de fournisseur de service en matière

Plus en détail

De quelle manière les investisseurs bénéficient-ils de la gestion active?

De quelle manière les investisseurs bénéficient-ils de la gestion active? De quelle manière les investisseurs bénéficient-ils de la gestion active? Les avantages de la gestion active Placements CI est d avis que la gestion active des placements confère de la valeur et des avantages

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

rapport ANNUEL LE RENDEMENT DU FONDS

rapport ANNUEL LE RENDEMENT DU FONDS Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers annuels audités du fonds d investissement. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

Avantage collectif RBC. Comptes de placement collectifs Guide du participant

Avantage collectif RBC. Comptes de placement collectifs Guide du participant Avantage collectif RBC Comptes de placement collectifs Guide du participant 1 Avantage collectif RBC Compte de placement collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un compte de placement collectif

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Transamerica Vie Canada. Principes fondamentaux en matière de placement pour votre régime vie universelle

Transamerica Vie Canada. Principes fondamentaux en matière de placement pour votre régime vie universelle Transamerica Vie Canada Principes fondamentaux en matière de placement pour votre régime vie universelle MD L assurance vie est un outil très efficace pour protéger votre famille et vos options de placement

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Services financiers collectifs RBC. REER collectif Guide du participant

Services financiers collectifs RBC. REER collectif Guide du participant Services financiers collectifs RBC REER collectif Guide du participant 1 Services financiers collectifs RBC Le REER collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un régime enregistré d épargne-retraite

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Révisé en janvier 2011 Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement

Plus en détail

À la hauteur de vos projets

À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale 01 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail

Planifiez un avenir fiscalement avantageux. grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica.

Planifiez un avenir fiscalement avantageux. grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica. Planifiez un avenir fiscalement avantageux grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica. MD Les faits C est en 2009 qu a été lancé le Compte d épargne libre d impôt (CELI). Il avait

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds monétaire FMOQ (le «Fonds») contient les

Plus en détail

Liberté LA VIE COMME VOUS LA VOULEZ

Liberté LA VIE COMME VOUS LA VOULEZ Liberté LA VIE COMME VOUS LA VOULEZ LA LIBERTÉ DE FAIRE CE QUE VOUS VOULEZ Quand on est maître de son temps, la vie est riche de possibilités et on peut mener sa vie comme on le veut en toute liberté Le

Plus en détail

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises BIENVENUE CHEZ. BIENVENUE CHEZ VOUS. constitue une approche différente

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES LES STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT 1 Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998 Mise à jour : Revue en septembre

Plus en détail

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011 Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A Ce document contient des renseignements essentiels sur la Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville (le «fonds»). Vous trouverez plus

Plus en détail

Fonds de placement garanti RBC

Fonds de placement garanti RBC Compagnie d assurance vie RBC Fonds de placement garanti RBC Potentiel de croissance des placements plus protection Fonds de placement garanti 1 Simplicité. Solidité. Confiance. Les Fonds de placement

Plus en détail

soyez informés soyez engagés soyez inspirés soyez motivés soyez prêts soyez investis

soyez informés soyez engagés soyez inspirés soyez motivés soyez prêts soyez investis soyez engagés soyez informés soyez inspirés soyez prêts soyez motivés soyez investis soyez investis S investir Mettre toute son énergie psychique dans (une activité, un objet). Aussi, s investir dans (une

Plus en détail

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle Plain talk sur le fonctionnement des FNB Formation de la clientèle Table des matières 2 Qu est-ce qu un FNB? 4 Comment fonctionnent les FNB 8 Quels FNB vous conviennent le mieux? Les fonds négociés en

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

Gestion privée de placement. Une approche disciplinée d investissement

Gestion privée de placement. Une approche disciplinée d investissement Gestion privée de placement Une approche disciplinée d investissement 03 Une approche disciplinée d investissement Vous avez accumulé un capital important. La vraie richesse réside cependant dans la capacité

Plus en détail

Maintenir notre focus

Maintenir notre focus Maintenir notre focus Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Janvier 2006 La Banque Laurentienne : un bref aperçu Fondée en 1846 3 e plus importante institution

Plus en détail

En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015

En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015 En dollars canadiens, sauf indication contraire TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945 Pour publication immédiate Le 26 novembre 2015 Dan Janis et l équipe des titres à revenu stratégiques de Gestion d actifs Manuvie

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

Les fonds éthiques. Aussi rentables qu éthiques?

Les fonds éthiques. Aussi rentables qu éthiques? Les fonds éthiques Aussi rentables qu éthiques? André Giroux L investissement socialement responsable (ISR) a beaucoup progressé depuis une dizaine d années au Canada. Selon l Association pour l investissement

Plus en détail

Regroupement par ménage, réductions de frais de gestion et mandats en catégorie de société

Regroupement par ménage, réductions de frais de gestion et mandats en catégorie de société Regroupement par ménage, réductions de frais de gestion et mandats en catégorie de société Donnez de la valeur à vos placements Les Mandats privés de placement Manuvie vous offrent tous les avantages

Plus en détail

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors le plan du groupe investors s enrichir protéger épargner profiter partager Vous avez une vision pour votre retraite. Mais vous ne savez pas quelle sera votre paye de retraite, ni de combien vous aurez

Plus en détail

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine Services de gestion de patrimoine RBC Une bonne partie des services spécialisés que vous ne vous attendriez habituellement

Plus en détail

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais Passer à un modèle services de conseils tarifés Parlons vrai avec les clients : les frais De plus en plus d investisseurs dans le monde exigent une meilleure transparence des frais de placement. Le Royaume-Uni

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROACHE ORIGINALE. LES CLIENTS FORTUNÉS SONT À LA

Plus en détail

Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015

Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015 Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015 Le présent document renferme des renseignements essentiels sur le Fonds de revenu actions Palos que vous devriez connaître. Vous trouverez

Plus en détail

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information Brochure Réservé aux conseillers à titre d information Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Prêt REE C est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus vos placements

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL Dernières modifications adoptées par le conseil d administration à sa réunion du 26 novembre 2014 SOMMAIRE Chapitre 1

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Rapport financier annuel 2006

Rapport financier annuel 2006 Rapport financier annuel 2006 PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD Programme de gestion d actifs TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD REVENU Le 31 décembre 2006 Programme de gestion d actifs TD RAPPORT FINANCIER

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

Revenu de retraite SunFlex

Revenu de retraite SunFlex Revenu de retraite SunFlex LIVRET SUR LES OPTIONS DE PLACEMENTS À RENDEMENT VARIABLE La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières Options de placements Solutions gérées Granite Sun Life Portefeuille

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

DIGITAL FUNDS Société d'investissement à capital variable constituée conformément à la Partie I de la loi luxembourgeoise du 20 décembre 2002

DIGITAL FUNDS Société d'investissement à capital variable constituée conformément à la Partie I de la loi luxembourgeoise du 20 décembre 2002 DIGITAL FUNDS Société d'investissement à capital variable constituée conformément à la Partie I de la loi luxembourgeoise du 20 décembre 2002 Prospectus simplifié du compartiment DIGITAL FUNDS Stars US

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

Les points d appui des prêts-levier

Les points d appui des prêts-levier Les points d appui des prêts-levier Déductibilité des frais d intérêt et diversification rapide du portefeuille sont les deux grands piliers sur lesquels s appuie le prêt-levier. Étendant le concept de

Plus en détail

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq e élevé Risque faible Risq à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq L e s I n d i c e s F u n d a t a é Risque Les Indices de faible risque

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE. Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006.

POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE. Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006. Texte original : septembre 2001 POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006. Approuvé par le conseil d administration le 16 mai

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société FONDS DE PLACEMENT MPPM Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société Donnez de la valeur à vos placements Les Mandats privés de placement Manuvie Fonds de placement

Plus en détail

Legs de biens personnels par testament

Legs de biens personnels par testament Legs de biens personnels par testament La Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin (FCMII) se consacre à la découverte d un traitement curatif pour la maladie de Crohn et la colite

Plus en détail

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite Vers une meilleure retraite Étude de cas n o 1 Section header 1 Section header 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 1 Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite À l intention

Plus en détail

Mini-guide sur les placements à revenu fixe

Mini-guide sur les placements à revenu fixe Mini-guide sur les placements à revenu fixe Il y a maintenant plus d argent investi dans les titres à revenu fixe que dans les actions. De plus, non seulement ce marché est il en pleine croissance, il

Plus en détail

Séries Investisseurs, Plus et e

Séries Investisseurs, Plus et e Nom du fonds Sommaire des distributions de 2013 Séries Investisseurs, Plus et e Ventilation des distributions cumulatives pour la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 Intérêt canadien Dividendes

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

PROTÉGER ÉPARGNER, INVESTIR. ET MAXIMISER le rendement de vos placements. votre vie, votre santé et vos acquis

PROTÉGER ÉPARGNER, INVESTIR. ET MAXIMISER le rendement de vos placements. votre vie, votre santé et vos acquis PROTÉGER votre vie, votre santé et vos acquis INVESTIR ÉPARGNER, ET MAXIMISER le rendement de vos placements Un rêve accessible grâce au Portefeuille de sécurité financière SOMMUM MD Carrière prometteuse,

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement.

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement. Un bulletin pour les investisseurs de fonds distincts de la Canada-Vie Hiver 2014 commentaire Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant?

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Rapport annuel 2014 AVRIL 2015. Renseignements financiers au 31 décembre 2014 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF

Rapport annuel 2014 AVRIL 2015. Renseignements financiers au 31 décembre 2014 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF AVRIL 2015 Rapport annuel 2014 Renseignements financiers au 31 décembre 2014 Les Fonds de placement garanti DSF sont établis par Desjardins Sécurité financière, compagnie

Plus en détail

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015 Portrait du marché hypothécaire québécois www.jlr.ca PORTRAIT DU MARCHÉ HYPOTHÉCAIRE QUÉBÉCOIS Le marché hypothécaire se transforme et l équipe de JLR a décidé de faire le point

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS À PROPOS DE MARSH Marsh est un leadeur mondial dans le domaine du courtage d assurances et du conseil en matière de gestion des risques. Nous aidons

Plus en détail

FONDS DE DIVIDENDES AMÉRICAINS NEXGEN PLUS (les «Fonds») Prospectus simplifié

FONDS DE DIVIDENDES AMÉRICAINS NEXGEN PLUS (les «Fonds») Prospectus simplifié Les Fonds de dividendes américains NexGen Plus font partie d une structure de placement intégrée conçue en partie pour faciliter les distributions selon un traitement fiscal favorable. Les épargnants devraient

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR LE GUIDE DE L INVESTISSEUR Nous avons élaboré un guide des principes de base en investissement. Si vous les comprenez bien et les respectez, vous obtiendrez plus de succès dans vos investissements et par

Plus en détail

exigences de Bâle II Pilier 3

exigences de Bâle II Pilier 3 Renseignements ents sur la rémunération de 23 et 24 conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3 La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Au cours des cinq dernières années, les rendements des produits de revenu traditionnels ont diminué de façon constante alors que

Plus en détail