Cette brochure a été réalisée sur la base des documents de l ANIL (Agence Nationale d Information sur le Logement).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cette brochure a été réalisée sur la base des documents de l ANIL (Agence Nationale d Information sur le Logement)."

Transcription

1 LE FINANCEMENT DES TRAVAUX L Éco-Prêt à Taux Zéro (éco-ptz) Logements individuels et collectifs Les informations contenues dans cette brochure sont données à titre indicatif. Avant d engager des travaux, demandez à vous faire accompagner par un Conseiller INFO ENERGIE. Cette brochure a été réalisée sur la base des documents de l ANIL (Agence Nationale d Information sur le Logement). ATTENTION : un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Présentation générale Pour répondre aux objectifs du Grenelle de l'environnement, des mesures spécifiques de prévention des risques pour l'environnement (notamment par la réduction des émissions de gaz à effet de serre) sont prises pour les constructions existantes par le biais d'incitations financières et fiscales. En ce sens a été instauré un éco-prêt à taux zéro destiné à financer des travaux d amélioration de la performance énergétique des logements achevés avant le 1 er janvier 1990 à usage de résidence principale. Ce prêt à 0 %, aidé par l'etat, est accordé par les établissements de crédit ayant signé une convention avec l Etat. L octroi de cette aide financière (dite «éco-prêt» ou «éco-ptz») vise à inciter à la réalisation de travaux lourds permettant de faire diminuer sensiblement la consommation énergétique destinée au chauffage des logements anciens les moins performants. Les décrets et l arrêté du 30 mars 2009 précisent les principes de l Eco-prêt, ses conditions d attribution, les niveaux d'exigence de performance énergétique, les caractéristiques techniques des travaux, et ses modalités financières. L éco-prêt est applicable depuis le 1 er avril 2009, et jusqu'au 31 décembre Quelle est la marche à suivre? Dans cette section, nous vous expliquons pas-à-pas les étapes de réalisations d un éco-ptz. Les sections suivantes vous donneront tous les détails pour l application de ce dispositif. 1. Identifiez les travaux à réaliser dans votre logement Pour vous aider, les Espaces INFO ENERGIE sont à votre disposition. Ils vous apportent des conseils pratiques et gratuits sur la maîtrise de l'énergie. Vous pouvez aussi consulter le site internet de l ADEME pour les particuliers : rubrique «financer mon projet» puis «éco-prêt à taux zéro». Vous y trouverez notamment tous les documents et formulaires évoqués dans cette fiche, disponibles en téléchargement gratuit. 2. Faites réaliser un ou plusieurs devis De même lors de cette étape, demandez conseil auprès de votre Espace INFO ENERGIE pour vous aider dans la sélection des professionnels et des chantiers proposés. Il faut savoir également que nombre de dossiers de demande d éco-ptz sont refusés parce que les devis sont mal rédigés, peu explicite, et/ou insuffisants au niveau des caractéristiques techniques des produits fournis. Pour aider le professionnel dans cette démarche, un guide de rédaction a été édité et est disponible au lien suivant : 3. Remplissez et faites compléter le formulaire type «devis» par les professionnels choisis Vous avez le choix entre trois formulaires-types «devis» : le bouquet de travaux, la performance énergétique globale, ou la réhabilitation des systèmes d assainissement non collectif. Sauf erreur, omission, ou modification ultérieur Mise à jour : Septembre 2012

2 2/12 Pour vous aider à remplir ces formulaires, un guide spécifique a été édité et est disponible au lien suivant : 4. Vous remettez à votre banque le formulaire-type «devis» accompagné des devis correspondant Ces documents seront qualifiés de «justificatifs d ouverture de l éco-prêt». 5. Une fois l éco-prêt accordé et les fonds versés, vous faites réaliser les travaux 6. A la fin des travaux, renvoyez à votre banque le formulaire-type «facture» accompagné de toutes les factures Il sera rempli par vous-même et les professionnels ayant réalisés les travaux. Les factures devront correspondre aux travaux prévus au départ ; elles serviront à justifier que vous avez bel et bien réalisé les travaux pour lesquels vous avez été financé. C est ce que l on appellera les «justificatifs de clôture de l éco-prêt». Bénéficiaires de l éco-ptz L éco-ptz est accordé sans conditions de ressources. Peuvent bénéficier d un éco-prêt (CGI : art. 244 quater U I-3 et CCH : R ) : Les personnes physiques propriétaires, qu elles soient bailleurs ou occupants ; Les copropriétaires bailleurs ou occupants : o Pour financer leur quote-part de travaux entrepris sur les parties et équipements communs ou sur les parties privatives à usage commun de la copropriété ; o Pour financer à la fois leur quote-part de travaux entrepris sur les parties communes (ou parties privatives à usage commun) et les travaux réalisés dans leur lot privatif. Le syndicat de copropriétaires (cf. éco-prêt collectif) ; Les sociétés civiles non soumises à l impôt sur les sociétés dont au moins un des associés est une personne physique : o Lorsqu elles mettent l immeuble faisant l objet des travaux gratuitement à la disposition de l un de leurs associés personne physique, qu elles le donnent en location ou s engagent à le donner en location ; o Lorsqu elles sont copropriétaires, pour leur quote-part des travaux entrepris sur les parties et équipements communs ou sur les parties privatives à usage commun de la copropriété dans laquelle elles possèdent un logement qu elles mettent gratuitement à la disposition de l un de leurs associés personne physique, donnent en location ou s engagent à donner en location. Conditions liées au logement L emprunteur ou les personnes destinées à occuper le logement (lorsque celui-ci est loué ou mis à disposition gratuitement) devront occuper ce logement à titre de résidence principale (CCH : R.319-2). Par ailleurs, le logement devra avoir été achevé avant le 1 er janvier La condition de résidence principale est appréciée dans les mêmes conditions que pour le prêt à taux zéro en accession : le logement devra être occupé au moins huit mois par an sauf en cas d obligation professionnelle, raison de santé ou cas de force majeure (CCH : R al. 1). L utilisation du logement en tant que résidence principale doit intervenir au plus tard dans les six mois suivant la date de clôture de l Eco-prêt, c est-à-dire la date à laquelle l emprunteur transmet à sa banque tous les éléments justificatifs de clôture de l éco-prêt (cf. marche à suivre). L emprunteur dispose de deux ans, à compter de la date d émission de l offre de prêt, pour transmettre les justificatifs de clôture (CGI : art. 244 quater U-I-5). Ainsi, la réalisation des travaux et l utilisation du logement comme résidence principale doivent intervenir dans un délai maximal de deux ans et demi à compter de la date de l émission de l offre de prêt. L affectation du logement à la résidence principale doit être effective jusqu au remboursement intégral de l éco-prêt (cf. Sanctions en cas de non-respect de la réglementation).

3 3/12 Chaque logement ne peut bénéficier qu une seule fois de l éco-ptz ; peu importe le montant de l emprunt, ou que celui-ci ait été contracté par l ancien propriétaire du logement. De même, si un éco-ptz a servi à financer des travaux de réhabilitation d un système d assainissement non collectif, le logement concerné ne pourra plus faire l objet d un éco-ptz. Conditions liées aux travaux Les travaux ne doivent pas avoir commencé avant l émission de l offre de prêt. Pour être éligibles, les travaux doivent impérativement être réalisés par des professionnels, dans un logement situé sur le territoire national (CCH : R et arrêté du ). L éco-ptz permet de financer un ensemble cohérent de travaux d amélioration de la performance énergétique ou de réhabilitation d un système d assainissement non collectif. Ceci signifie que l éco-ptz ne peut pas financer un seul type de travaux (exemple : changement des fenêtres uniquement). Cet ensemble de travaux doit soit constituer un «bouquet de travaux», soit améliorer la «performance énergétique globale», soit réhabiliter un «système d assainissement non collectif». En voici le détail ci-après. Option 1 : Constituer un «bouquet de travaux» Il s agit d une combinaison d au moins deux catégories de travaux différentes parmi une liste de six types de travaux identifiés : Travaux d isolation thermique des toitures ; Travaux d isolation thermique des murs donnant sur l extérieur ; Travaux d isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l extérieur ; Travaux d installation, de régulation ou de remplacement de systèmes de chauffage, le cas échéant associés à des systèmes de ventilation, ou de production d eau chaude sanitaire ; Travaux d installation d équipements de chauffage utilisant une source d énergie renouvelable ; Travaux d installation d équipements de production d eau chaude sanitaire utilisant une source d énergie renouvelable. Précision : une paroi vitrée donnant sur l'extérieur s'entend d'une ouverture ménagée dans une paroi extérieure du logement servant à l'éclairage, au passage, ou à l'aération (arrêté du 25 mai 2011 : art. 2). Pour chacune de ces catégories de travaux sont définies les caractéristiques techniques des équipements, produits et ouvrages pouvant être financés et le type de combinaison ouvrant droit à l Eco-prêt (arrêté du : art. 1 à 8). Travaux d isolation thermique des toitures Plancher de combles perdus Rampants de combles aménagés Toiture terrasse Travaux d isolation thermique des murs donnant sur l extérieur Isolation par l intérieur ou par l extérieur Travaux d isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l extérieur Remplacement des fenêtres ou portes donnant sur l extérieur Remplacement des fenêtres donnant sur l extérieur par les fenêtres munies de fermetures Pose de doubles-fenêtres (consistant en la pose d'une seconde fenêtre sur la baie existante) Réalisation d'un sas donnant sur l'extérieur consistant en la pose d'une seconde porte devant la porte existante (et réalisé en complément des fenêtres) Caractéristiques R 5 m².k/w R 4 m².k/w R 3 m².k/w R 2,8 m².k/w Uw 1,8 W/m².K Ujn 1,8 W/m².K Uw ou Ujn 2 W/m².K Uw ou Ujn 2 W/m².K

4 4/12 Travaux d installation, de régulation ou de remplacement de systèmes de chauffage, le cas échéant associés à des systèmes de ventilation, ou de production d eau chaude sanitaire Pose d'une chaudière à combustible fossile à condensation (au sens de la directive européenne 92/42/CE), accompagnée d'un dispositif de programmation du chauffage Pose d'une chaudière à combustible fossile basse température (au sens de la directive européenne 92/42/CE), accompagnée d'un dispositif de programmation du chauffage, uniquement dans les logements situés en bâtiment collectif d'habitation justifiant d'une inadéquation entre le système d'évacuation des produits de combustion et la pose de chaudière à condensation Pose d'une pompe à chaleur, assurant le chauffage, accompagnée d'un dispositif de programmation du chauffage COP 3,3 Pose d'une pompe à chaleur assurant le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire accompagnée d'un dispositif de programmation du chauffage COP 3,3 Travaux d installation d équipements de chauffage utilisant une source d énergie renouvelable Pose d'une chaudière bois accompagnée d'un dispositif de programmation du chauffage Classe 3 au moins Pose d'un ou plusieurs poêles à bois, foyers fermés ou inserts de cheminée intérieurs Rendement 70% Travaux d installation d équipements de production d eau chaude sanitaire utilisant une source d énergie renouvelable Installation de système de production d'eau chaude sanitaire utilisant l'énergie solaire et dotés de capteurs solaires Certification CSTBât ou Solar Keymark ou équivalente Quotité minimum de travaux Pour être considérés comme une catégorie, les travaux doivent porter sur une partie significative des éléments installés ; c est ce qu on appelle une «quotité minimum de travaux». Si cette quotité n est pas atteinte, les travaux envisagés ne pourront pas être considérés comme une catégorie de travaux à part entière et ne pourront donc pas être financés par l éco-ptz. Cette quotité minimum existe pour 3 travaux : L isolation des murs : les travaux doivent conduire à isoler au moins 50% de la surface totale des murs du logement donnant sur l extérieur, que les murs soient isolés par l intérieur ou par l extérieur ; L isolation des parois vitrées : les travaux doivent conduire à remplacer au moins la moitié des fenêtres et portesfenêtres du logement ; L isolation des toitures : les travaux doivent conduire à isoler l ensemble de la toiture, autrement dit l ensemble de la surface du dernier niveau chauffé, soit par exemple : o la totalité de la surface des planchers de combles perdus ; o la totalité des rampants de toiture de combles aménagés ; o la totalité des rampants de toiture de combles aménagés, sauf la partie supérieure en combles perdus qui sera isolée en planchers de combles. Précisions concernant les matériaux d isolation thermique des murs et toiture La résistance thermique de l'isolant concernant les travaux d isolation thermique de parois opaques (murs et toiture) est déterminée à partir de la résistance thermique déclarée dans le cadre du marquage CE ou certifiée ACERMI (ou équivalent). Cette résistance thermique (notée R) est ensuite minorée de : 0% si l'isolant est continu (ni interrompu, ni comprimé à plus de 50% de son épaisseur, par des dispositifs de fixation) ; 15% si l'isolant est pénétré par des dispositifs ponctuels de fixation (chevilles ) ; 20% si l'isolant est interrompu, ou comprimé à plus de 50% de son épaisseur, par des ossatures linéaires non métalliques (tasseaux de bois ) ; 50% si l'isolant est interrompu, ou comprimé à plus de 50% de son épaisseur, par des ossatures linéaires métalliques. Les minorations de la résistance thermique, liées à la dégradation de celle-ci, sont cumulables.

5 5/12 Si la paroi est isolée par empilement de différentes couches d'isolant, la résistance totale s'obtient par addition des résistances correspondantes, après minoration éventuelle. Précisions concernant les parois vitrées et portes donnant sur l extérieur Le coefficient Uw concernant les travaux d isolation thermique des parois vitrées est déterminé à partir de la norme NF EN ISO 10077, parties 1 ou 2. Les valeurs de Uw déclarées dans le cadre du marquage CE ou certifiées (ACOTHERM ou équivalent) peuvent être utilisées. Le coefficient Ujn concernant les travaux d isolation thermique des parois vitrées munies de fermetures est déterminé à partir de l'expression suivante : Ujn = (Uw + Usw)/2 où Usw est le coefficient de transmission thermique de la fenêtre munie de sa fermeture, calculé selon la norme NF EN ISO Précisions concernant les pompes à chaleur Le COP (ou coefficient de performance) des pompes à chaleur est évalué dans les conditions suivantes : Pour les pompes à chaleur géothermiques à capteur fluide frigorigène de type sol-sol ou sol-eau, pour une température d'évaporation de - 5 C et une températu re de condensation de 35 C ; Pour les pompes à chaleur géothermiques de type eau glycolée/eau, pour des températures d'entrée et de sortie d'eau glycolée de 0 C et - 3 C à l'évaporateur, et des températures d'entrée et de sortie d'eau de 30 C et 35 C au condenseur, selon le référentiel de la norme d'essai NF EN ; Pour les pompes à chaleur géothermiques de type eau/eau, pour des températures d'entrée et de sortie de 10 C et 7 C d'eau à l'évaporateur, et de 30 C et 35 C au co ndenseur, selon le référentiel de la norme d'essai NF EN ; Pour les pompes à chaleur air/eau, pour une température d'entrée d'air de 7 C à l'évaporateur, et des températures d'entrée et de sortie d'eau de 30 C et 35 C au condenseur, selon le référentiel de la nor me d'essai NF EN ; Pour les pompes à chaleur air/air, pour une température d'entrée d'air de 7 C à l'évaporateur et de 2 0 C au condenseur, selon le référentiel de la norme d'essai NF EN Les pompes à chaleur de type air/air doivent être installées dans les conditions suivantes : L'appareil, centralisé sur une ou plusieurs unités extérieures, assure le chauffage des pièces composant le logement (telles que mentionnées à l'article R du code de la construction et de l'habitation), dès lors que leur superficie est au moins égale à 8 m². Les pièces de service, telles que celles affectées à l'usage exclusif de cuisines, de toilettes ou de salles de bains, ne sont pas prises en compte ; Chaque pièce équipée doit disposer de son propre organe de régulation automatique, quel que soit le principe de diffusion retenu ; Le fonctionnement normal de l'équipement est garanti par le fabricant à une température extérieure de - 15 C ; La puissance calorifique thermodynamique restituée de l'unité extérieure est supérieure ou égale à 5 kw à une température extérieure de + 7 C. En cas d'installat ion simultanée de plusieurs unités extérieures, cette condition doit être remplie par au moins l'une d'entre elles. Précisions concernant les systèmes de chauffage au bois Les chaudières bois visées à l'article 7 sont de classe 3 au sens de la norme NF EN Les rendements énergétiques des poêles à bois, foyers fermés ou inserts de cheminée intérieurs sont évalués selon les normes NF EN 13240, NF D 35376, NF EN ou EN

6 Option 2 : Améliorer la «performance énergétique globale» minimale du logement 6/12 Dans cette hypothèse, seuls les logements achevés entre le 1 er janvier 1948 et le 1 er janvier 1990 sont éligibles. Si votre logement est antérieur à 1948, il ne pourra pas bénéficier de cette option mais reste éligible au bouquet de travaux et à l assainissement non collectif. Les travaux sont préconisés par un bureau d étude qui aura réalisé une étude thermique (celle-ci, plus complète et plus coûteuse que le DPE, est particulièrement recommandée pour la préconisation de tels travaux dans un immeuble ou un logement). L étude thermique peut être réalisée par tout professionnel compétent (il n est pas prévu de certification spécifique de professionnels pour la réalisation de cette étude thermique). Il s agira ici de limiter la consommation d énergie du logement en-dessous de seuils exprimés en kwh/m².an (arrêté du 30 mars 2009 art. 9 à 11) : Moins de 150 kwh ep / m².an si le logement consomme avant les travaux plus de 180 kwh ep / m².an ; Moins de 80 kwh ep / m².an, si le logement consomme avant les travaux, moins de 180 kwh ep / m².an. Ces seuils sont ensuite modulés en fonction des zones climatiques et de l'altitude, à l'aide des coefficients présentés dans le tableau ci-dessous : Altitude Pour l Yonne et la Nièvre Pour la Côte d Or et la Saône et Loire Moins de 400 mètres 1,3 1,2 De 400 à 800 mètres 1,4 1,3 Plus de 800 mètres 1,5 1,4 Exemple : pour une maison située dans l Yonne à une altitude inférieure à 400 mètres, les seuils modulés seront les suivant (on multiplie par 1,3) : Moins de 195 kwhep/m².an si le logement consomme avant les travaux plus de 234 kwhep/m².an ; Moins de 104 kwhep/m².an, si le logement consomme avant les travaux, moins de 234 kwhep/m².an. Les dépenses d énergies prises en compte dans le calcul sont celles du chauffage, de l eau chaude sanitaire, du refroidissement (climatisation), de l éclairage, et des auxiliaires. La méthode de calcul officielle devant être prise en compte est la méthode Th-C-E ex. L énergie est comptabilisée en énergie primaire. Les panneaux photovoltaïques peuvent-ils être financés par l éco-prêt? Les panneaux photovoltaïques ne sont pas éligibles à l éco-ptz dans le cas d un bouquet de travaux. En revanche, ils sont finançables dans le cadre de travaux permettant d atteindre une performance globale minimale, à la condition que le bureau d étude prenne en compte cette solution parmi les prescriptions de travaux. La production d électricité photovoltaïque sera alors comptabilisée jusque 12 kwh / m².an maximum. Autrement dit, sur une installation habituelle d un particulier (puissance : 3 kwc ; production annuelle : kwh) sur une maison de 100 m², la consommation du logement ne sera pas réduite de kwh mais de kwh maximum (1 200 kwh x 100 m²). Option 3 : Concourir à la «réhabilitation de système d assainissement non collectif» ne consommant pas d énergie et respectant certains critères techniques (arrêté du 30 mars 2009 art. 12) Les dispositifs d'assainissement non collectif ouvrant droit à l'attribution d un éco-ptz (au titre du 3 de l'article R ) sont les dispositifs d'assainissement non collectif respectant les prescriptions techniques définies en application de l'article R du code général des collectivités territoriales et ne consommant pas d'énergie. Pour plus de détails, vous pouvez vous renseigner auprès du service public d'assainissement non collectif de votre mairie. Attention : en vertu de la règle "un seul Eco-prêt par ménage et par logement", le ménage qui choisit d utiliser l Eco-prêt pour financer les travaux de réhabilitation d'un système d'assainissement non collectif n aura donc pas la possibilité d obtenir un autre Eco-prêt pour financer les travaux d économies d énergie dans son logement.

7 Dépenses prises en compte 7/12 Les dépenses afférentes aux travaux ouvrant droit à l éco-prêt comprennent (CCH : R ) : Le coût de la fourniture et de la pose des équipements, produits et ouvrages nécessaires à la réalisation des travaux d économie d énergie (exemple : fourniture et pose d une chaudière à condensation) ; Le coût de la dépose et mise en décharge des ouvrages, produits et équipements existants (exemple : ancienne chaudière, vidange et comblement d une cuve à fioul) ; Les frais de maîtrise d œuvre et d études relatives aux travaux ; L assurance maître d ouvrage souscrite le cas échéant par l emprunteur ; Le coût des travaux induits, indissociablement liés aux travaux d économies d énergie. Ces travaux induits sont définis et énumérés de manière très précise pour chaque catégorie de travaux d économie d énergie réalisés (CCH : R ). Les travaux induits Les travaux induits sont les travaux «indissociablement liés aux travaux d économies d énergie» (CCH : R ). Ils visent uniquement les travaux indispensables consécutifs aux travaux d efficacité énergétique proprement dits. De ce fait, ils ne visent ni les autres travaux de rénovation, ni les travaux d ordre esthétique du type habillage d un insert, pose de papiers peints, De façon générale, ils relèvent donc d un des trois objectifs suivants : Ils sont indispensables pour atteindre les performances intrinsèques des matériaux et équipements ; Ils sont indispensables pour conserver les fonctionnalités initiales du bâtiment ; Ils permettent de maintenir dans le temps les performances énergétiques des équipements ou matériaux mis en œuvre. De façon plus explicite, le Ministère de l Écologie a édité un document dressant une liste non exhaustive des exemples et contre-exemples les plus fréquemment rencontrés pour chacune des six catégories de travaux éligibles à l éco-prêt dans l option «bouquet de travaux». Pour retrouver ce document, connectez-vous sur rubrique «financer mon projet» puis «éco-prêt à taux zéro» et «que considère-t-on comme travaux induits?» ou adressez-vous à votre Espace INFO ENERGIE. Le document fourni également des exemples de dépenses finançables au titre des coûts de «pose des équipements, produits et ouvrages nécessaires à la réalisation des travaux d économie d énergie» et de «dépose et de mise en décharge des ouvrages, produits et équipements existants». Montant, durée, modalités de versement et de remboursement de l Eco-prêt L Eco-prêt est un prêt sans intérêt (prêt à 0 %). Son montant est en principe égal au montant des travaux d économie d énergie réalisés. Toutefois, il peut être réduit à la demande de l emprunteur. Un seul Eco-prêt peut être accordé par logement et dans la limite des plafonds suivants (CCH : R ) : Type de travaux Montant plafond de l'eco-prêt "Bouquet de travaux" comprenant 2 des 6 catégories de travaux éligibles "Bouquet de travaux" comprenant 3 des 6 catégories de travaux éligibles Travaux permettant d atteindre une performance énergétique globale minimale Travaux de réhabilitation du système d assainissement non collectif La durée de base de remboursement de l éco-prêt est fixée à 10 ans. Elle peut toutefois être portée à 15 ans lorsque l éco-prêt est destiné à financer certains travaux comme les travaux comportant au moins trois des six actions prévues pour le bouquet de travaux et les travaux permettant d'atteindre une performance énergétique globale minimale du logement (CGI : art. 244 quater U, I, 9). La possibilité de prolonger de 10 à 15 ans cette durée de remboursement est applicable pour les offres de prêt émises depuis le 1er avril 2012.

8 8/12 La durée de remboursement peut également être fixée pour une durée inférieure à 10 ans. Elle devra toutefois être au minimum de 3 ans. De même, il est tout-à-fait possible de rembourser en anticipé, sans qu aucune indemnité ne puisse être exigée par la banque envers l emprunteur. Pièces justificatives nécessaires Lors de la demande d éco-prêt L emprunteur fournit à l établissement de crédit, à l appui de sa demande d éco-prêt (CCH : R ) : La date d achèvement du logement ; Un justificatif de l utilisation en tant que résidence principale du logement (si le logement ne fait pas encore l objet d une telle utilisation, l emprunteur s y engage dans les six mois suivant la date de «clôture de l éco-prêt») ; Le dernier avis d imposition disponible du foyer fiscal lorsque l emprunteur est une personne physique ; Un descriptif des travaux prévus et les devis détaillés ; Le montant prévisionnel des dépenses de travaux d économie d énergie. Les justifications relatives aux travaux sont fournies par l emprunteur selon un «formulaire-type devis» rempli conjointement par l emprunteur et les entreprises réalisant les travaux (arrêté du : annexe 3 / arrêté du 25 mai 2011 : annexe 2). Ce formulaire comprend : 1. Des attestations sur l honneur L emprunteur certifie sur l honneur l exactitude des renseignements fournis et reconnaît les obligations qui lui incombent au titre de l éco-prêt. En outre, il renseigne le montant et la durée de l Eco-prêt qu il demande. Les entreprises certifient sur l honneur que les équipements ou matériaux respectent les caractéristiques techniques ouvrant droit à l éco-prêt. 2. Des renseignements fournis par les entreprises réalisant les travaux Le formulaire type de demande d éco-prêt comporte des informations relatives aux entreprises réalisant les travaux : nom, numéro SIREN, assurance, description et performance des travaux et montant prévisionnel des travaux détaillant fournitures et main d œuvre. Lorsque des travaux ouvrant droit à l éco-prêt sont réalisés dans les parties communes et privatives d un immeuble en copropriété, le syndic de copropriété remplit le champ du montant prévisionnel revenant au logement. 3. Des renseignements fournis par le bureau d étude thermique en cas de travaux permettant d atteindre une performance énergétique globale minimale Le formulaire type de demande d éco-prêt comporte des informations relatives à l intervenant qui a réalisé le calcul de la consommation d énergie dans le bâtiment : nom, numéro SIREN, assurance, Il certifie sur l honneur l exactitude des valeurs de consommation conventionnelle d énergie indiquées et que les travaux décrits permettent d atteindre le niveau de performance énergétique. 4. Suite à la réalisation des travaux L emprunteur transmet, dans un délai de 2 ans à compter de la date d émission de l offre de prêt, tous les éléments justifiant que les travaux ont été effectivement réalisés conformément au descriptif et au devis détaillés, et remplissent les conditions requises (CGI : art. 244 quater U-I-5 et CCH : R ). Les travaux doivent donc être achevés dans les 2 ans suivant l octroi du prêt. La justification de ces éléments par l emprunteur s effectue selon un «formulaire-type factures» (arrêté du 30 mars 2009 : annexe 4 / arrêté du 25 mai 2011 : annexe 3). Quels établissements accordent l éco-prêt et comment? Il est délivré par les établissements de crédit qui, depuis le 1 er avril 2009, ont signé une convention avec l Etat et avec la SGFGAS conformes aux conventions types valables jusqu au 31 décembre 2013 (arrêtés du 4 mai 2009 : JO du 16 juin

9 9/ ). La conclusion de la convention entre la SGFGAS et l établissement de crédit suppose la signature préalable de la convention entre l'etat et l établissement de crédit. L établissement de crédit instruit les demandes d éco-prêts conformément à la réglementation en vigueur sous le contrôle de la SGFGAS. L établissement de crédit apprécie librement la solvabilité et les garanties de remboursement présentées par l emprunteur (CCH : R.319-7). Il n a donc pas d obligation d accorder un éco-prêt. S il l accorde au demandeur, il bénéficie d un crédit d impôt accordé par l Etat pour compenser l absence de la perception d intérêts. La convention conclue entre la SGFGAS et les établissements de crédit a pour objet de définir les modalités de déclaration par l'établissement de crédit des éco-prêts, le contrôle de l'éligibilité des prêts, les conditions de remboursement des prêts, ainsi que les conditions d'octroi et de remise en cause du crédit d'impôt. Frais annexes et assurances Conformément à la convention type signée entre l Etat et les établissements de crédit (arrêté du : JO du ), aucun versement autre que le remboursement du capital emprunté ne peut être exigé de l emprunteur sauf dans les cas de réaménagement de l éco-prêt ou de régularisation d avantage indu. Aucun frais de dossier, d'expertise ou d'intérêt intercalaire ne peuvent être perçus par la banque à l occasion de la délivrance d un éco-prêt. En revanche, celle-ci peut percevoir les primes d'assurance décès-invalidité (dites assurances DI), perte d'emploi et incapacité de travail, les frais de recouvrement ainsi que les frais d'acte et de garantie lorsque l'emprunteur est une personne physique (ou un associé personne physique d'une société civile non soumise à l'impôt sur les sociétés). L assurance DI de l éco-prêt : comme énoncé précédemment, l établissement prêteur peut demander à l emprunteur de souscrire à une assurance DI. En revanche, l emprunteur est libre de souscrire à l assurance de son choix et n est donc pas tenu de prendre l assurance proposée par la banque. Demandez un devis d assurance DI à votre assureur habituel ou à votre mutuelle santé. En outre, lorsque l emprunteur ne s acquitte pas de ses obligations de versement contractuelles, l'établissement de crédit peut percevoir des intérêts de retard dont le taux est au plus égal au taux plafond des PAS (Prêt à l Accession Sociale) à taux fixe d'une durée inférieure à douze ans. Enfin, en cas de remboursement anticipé total ou partiel de l'éco-prêt, aucune indemnité ne peut être demandée à l'emprunteur. Cumul de l éco-prêt avec d autres dispositifs L Eco-prêt peut se cumuler avec les prêts et aides suivants : Un prêt conventionné (CCH : R ) ; Un PTZ+ (dans ce cas le coût d'opération retenu pour le calcul du montant du PTZ ne tient pas compte des montants de travaux financés par l'éco-prêt). À compter de 2012, le PTZ+ pour l acquisition d un logement ancien est limité au cas particulier de l acquisition d un logement social ; Les aides de l Anah ; Les aides des collectivités territoriales en faveur du développement durable ; Les éco-prêts liés au Livret de Développement Durable (LDD), mis en place par les banques en 2007 suite à la transformation du CODEVI en LDD (ils peuvent aussi financer des travaux non éligibles à l éco-prêt) ; La déduction de charges pour la détermination des revenus fonciers pour les propriétaires bailleurs ; Le Crédit d Impôt Développement Durable (voir conditions ci-après). Conditions pour le cumul éco-prêt et crédit d impôt développement durable (CIDD) (loi de finance 2012 art. 81) : Le crédit d impôt peut se cumuler avec l éco-ptz, sur les mêmes travaux et dans un même logement, pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2012 et sous certaines conditions : les revenus fiscaux de référence (RFR) de l emprunteur ne doivent pas dépasser , au titre de l avant dernière année d imposition précédant celle de l offre de prêt (N-2). Ce cumul est aussi applicable dans le cas d une société civile non soumise à l impôt sur les sociétés ; le revenu fiscal de référence alors pris en compte est celui de l associé qui demande le bénéfice du crédit d impôt ; Les travaux réalisés doivent satisfaire aux conditions d éligibilité des deux dispositifs (éco-ptz et CIDD).

10 10/12 À noter que le RFR d emprunteurs de foyers fiscaux distincts (exemple d un couple vivant en concubinage) doit être apprécié globalement. Il convient donc, dans ce cas, de totaliser les RFR des foyers fiscaux, appréciés à la date de l émission de l offre d avance, de l ensemble des emprunteurs composant le ménage, au titre de l avant-dernière année précédant celle de l émission de l offre de prêt (N-2), et de comparer ce total au plafond de Pour les autres ménages (ceux dont le RFR est supérieur à ) le CIDD n est possible que pour les travaux non financés par l éco-ptz. Depuis la création de l éco-prêt en 2009, les conditions du cumul avec le CIDD ont évoluées dans le temps, notamment au sujet du montant de RFR à ne pas dépasser. Le tableau suivant résume ces changements : Année de souscription de l éco-prêt Possibilité de cumul avec le CIDD 2009 Oui si RFR inférieur à Oui si RFR inférieur à Pas de cumul possible 2012 Oui si RFR inférieur à Inconnue à ce jour Sanctions en cas de non-respect de la réglementation (CGI : art. 199 ter S II 1 et CCH : R à R ) Si, pendant la durée de remboursement de l'éco-prêt, et tant que celle-ci n'est pas intégralement remboursée, il apparaît que les conditions de travaux fixées pour l'octroi de l'éco-prêt (CGI : art. 244 quater U I 2) n'ont pas été respectées, le crédit d'impôt est reversé par l'établissement de crédit. Dans certains cas, le non-respect de la réglementation va entraîner des sanctions pour l emprunteur. Remboursement de l avantage indûment perçu (CCH : R ) Lorsque l emprunteur ne justifie pas, dans les deux ans à compter de l émission de l offre de prêt, que les travaux ont été effectivement réalisés conformément au descriptif et aux devis détaillés et qu ils remplissent les conditions requises, il devra rembourser l avantage indûment perçu. L avantage indûment perçu correspond à la différence, majorée de 25 %, entre le montant du crédit d impôt (dont a bénéficié l établissement de crédit) lié à l éco-prêt effectivement versé et le montant du crédit d impôt lié à l éco-prêt dont aurait dû bénéficier l emprunteur. Préalablement, l établissement de crédit doit, sous peine de se voir appliquer des pénalités financières, avoir relancé les emprunteurs et leur avoir proposé une régularisation. Remboursement du capital restant dû 1. Non-respect de l affectation (CCH : R.319-3) Tant que l éco-prêt n est pas intégralement remboursée, l emprunteur ne peut : Transformer le logement en local commercial ou professionnel ; L affecter à la location saisonnière ; ou L utiliser comme résidence secondaire. Si tel était le cas, l établissement de crédit devrait en être informé sans délai et le capital de l éco-prêt restant dû devrait intégralement être remboursé. En outre, les fractions de crédit d impôt restant à imputer ne pourraient plus être utilisées par l établissement de crédit. 2. Destruction du logement (CCH : R.319-3) Si le logement est détruit avant le terme du remboursement de l éco-prêt, le capital restant dû doit être intégralement remboursé. L éco-prêt peut toutefois être maintenu dès lors que la reconstruction du logement intervient dans les quatre ans suivant le sinistre. 3. Mutation entre vifs (CCH : R.319-4) Toute mutation entre vifs du logement entraîne le remboursement intégral du capital de l éco-prêt restant dû au plus tard lors de l accomplissement des formalités de publicité foncière.

11 Exigibilité conventionnelle immédiate de l Eco-prêt (CCH : R ) 11/12 L établissement de crédit peut prévoir expressément dans l offre d éco-prêt de rendre immédiatement exigible le remboursement de l éco-prêt par l emprunteur en cas de non-respect des conditions fixées pour l octroi d un éco-prêt (affectation du logement, travaux visés, justification de la réalisation et de l éligibilité des travaux). Le contrat de prêt doit indiquer les conditions générales de l éco-prêt remboursable et les obligations d information incombant à l emprunteur notamment en cas de changement de situation. L éco-prêt à taux zéro collectif (CGI : art.244 quater U) Bien qu un éco-prêt collectif ait été créé par la loi au profit du syndicat des copropriétaires et que l entrée en vigueur du dispositif était prévue au 1er avril 2012, actuellement il n est pas possible d en bénéficier. L application de l éco-prêt collectif est, en effet, suspendue à la publication de son décret d application d une part, et d autre part du décret d application de la loi du 22 mars 2012 (dite loi «Warsmann») autorisant les copropriétaires à emprunter. L éco-prêt permettra de financer les travaux entrepris sur les parties et équipements communs de l immeuble, ainsi que les travaux d intérêt collectif réalisés sur les parties privatives et aux frais du copropriétaire du lot concerné (exemple : fenêtres), sauf si ce dernier apporte la preuve de la réalisation de travaux équivalents dans les dix années précédentes. Contrairement à l éco-prêt individuel, l éco-prêt collectif pourra être attribué pour le financement d une seule action du bouquet de travaux. Il ne sera donc pas nécessaire de composer au minimum un bouquet de deux actions. Il ne peut être accordé qu'une seule avance remboursable par syndicat de copropriétaires des logements sur lesquels portent les travaux. Le montant du prêt ne pourra être supérieur à par logement affecté à l usage d habitation et utilisé (ou destiné à être utilisé) en tant que résidence principale. Un copropriétaire souhaitant souscrire à l éco-prêt collectif pourra bénéficier en outre d un éco-prêt «complémentaire» pour financer les travaux sur son propre logement. La somme des deux prêts ne pourra cependant excéder la somme de au titre d un même logement. Lexique Éco-prêt ou éco-ptz : abréviations pour éco-prêt à taux zéro. RFR : Revenu Fiscal de Référence. CIDD : crédit d impôt développement durable (Pour les dépenses d équipement de l habitation principale en faveur des économies d énergies et du développement durable). CCH : Code de la Construction et de l Habitation. CGI : Code Général des Impôts. LDD : Livret de Développement Durable.

12 Textes de référence 12/12 Article 244 quater U du code général des impôts ; Décret n du 30 mars 2009 relatif aux ava nces remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d améliorer la performance énergétique des logements anciens ; Décret n du 30 mars 2009 relatif aux ava nces remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d améliorer la performance énergétique des logements anciens ; Décret n du 30 mars 2009 relatif aux obl igations déclaratives et aux modalités de détermination et d imputation du crédit d impôt en faveur des établissements de crédit qui accordent des avances remboursables ne portant pas intérêt pour le financement de travaux d amélioration de la performance énergétique des logements anciens ; Arrêté du 30 mars 2009 relatif aux conditions d application de dispositions concernant les avances remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d améliorer la performance énergétique des logements anciens ; Arrêté du 25 mai 2011 relatif à l application en outre-mer de dispositions concernant les avances remboursables sans intérêts destinées au financement de travaux de rénovation afin d améliorer la performance énergétique des logements anciens. Quelques sites Internet : téléchargez tous les guides pratiques de l ADEME, et retrouvez tous les détails des aides financières dans la rubrique «financer mon projet» ; : rubrique du site internet du ministère de l écologie dédiée à l éco-prêt à taux zéro. : page de présentation des «signes de qualités» dits «reconnus Grenelle Environnement» attestant de la compétence des entreprises en matière de performance énergétique en rénovation ou en construction. Pour en savoir plus : contactez votre Espace INFO ENERGIE Pour la Côte-d Or Pour la Nièvre Pour le territoire du Parc Naturel Régional du Morvan Pour la Saône-et-Loire Nom Lieu Téléphone Courriel Bourgogne Énergies Renouvelables Dijon Agence Locale de l Energie de la Nièvre Nevers PNR du Morvan Saint- Brisson CAUE de Saône-et- Montceau Loire -les-mines Pour l Yonne ADIL de l Yonne Auxerre Un Espace INFO ENERGIE (EIE) développe une mission financée par l ADEME, la Région Bourgogne et d autres collectivités ou syndicats d énergie partenaires visant à informer gratuitement et de manière objective sur l efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le changement climatique. Les informations et/ou conseils fournis par un Conseiller INFO ENERGIE au public sont indicatifs, non exhaustifs et à partir des seuls éléments présentés / demandés par le public. Le choix et la mise en œuvre des solutions découlant des informations et/ou des conseils présentés par un Conseiller INFO ENERGIE relèvent de la seule responsabilité du public. La responsabilité du Conseiller INFO ENERGIE et de la structure accueillant l Espace INFO ENERGIE ne pourra en aucun cas être recherchée.

ECO PRÊT CONDITIONS D'ATTRIBUTION DE L'ÉCO-PRÊT À 0 % BÉNÉFICIAIRES DE L'ÉCO-PRÊT CONDITIONS LIÉES À L'OCCUPATION DU LOGEMENT

ECO PRÊT CONDITIONS D'ATTRIBUTION DE L'ÉCO-PRÊT À 0 % BÉNÉFICIAIRES DE L'ÉCO-PRÊT CONDITIONS LIÉES À L'OCCUPATION DU LOGEMENT ECO PRÊT Les propriétaires de logements anciens peuvent bénéficier d'un Éco-prêt à taux zéro destiné à financer des travaux d'amélioration de la performance énergétique de leur logement jusqu'au 31 décembre

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro, crédit d impôt et Ecosubvention Mode d'emploi

Eco-prêt à taux zéro, crédit d impôt et Ecosubvention Mode d'emploi GUIDE PRATIQUE MAI 2009 2 e édition Conçue à l aune du Grenelle de l Environnement, ECO Artisan, la marque de la CAPEB qui distingue et valorise les artisans du bâtiment engagés dans l amélioration des

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

Note d information SER Aides publiques 2015

Note d information SER Aides publiques 2015 Note d information SER Aides publiques 2015 La loi de finances pour 2015 a été publiée au Journal Officiel. Les documents sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous : http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000029988857&categorielien=id

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012

Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 Crédits d impôt énergie TVA réduite à 7% Prêt à taux zéro 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de la loi de finances 2012, des articles 200 quater, 200 quinquies,

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT Guide des aides financières destinées aux propriétaires PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT Guide des aides financières Introduction Le présent guide

Plus en détail

Crédit d impôt transition énergétique et éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) - Février 2015 - 1) Crédit d impôt transition énergétique

Crédit d impôt transition énergétique et éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) - Février 2015 - 1) Crédit d impôt transition énergétique Crédit d impôt transition énergétique et éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) - Février 2015-1) Crédit d impôt transition énergétique Depuis le 01/09/2014, le crédit d impôt développement durable a évolué pour

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2012 4 A-5-12 CREDIT D IMPOT ECO-PRET A TAUX ZERO. CREDIT D IMPOT SUR LE REVENU EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE. AMENAGEMENTS APPORTES

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 41 DU 4 AVRIL 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-18-12 INSTRUCTION DU 2 AVRIL 2012 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES D EQUIPEMENT DE L HABITATION

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS DOSSIER 21 JANVIER N 1 FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT Loi de finances pour ATTENTION! Version actualisée le 23 janvier à la suite des dernières

Plus en détail

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments Janvier 2015 Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments (CITE, TVA à taux réduit, Eco-PTZ) INTRODUCTION La loi de finances pour 2015 introduit un certain nombre de mesures

Plus en détail

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de l Isère 3 cours Jean Jaurès 38130 ECHIROLLES - Tél. 04 76 09 39 36 - Fax 04 76 22 23 65 TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures

Plus en détail

Foire Aux Questions. ECO Prêt à Taux Zéro

Foire Aux Questions. ECO Prêt à Taux Zéro Foire Aux Questions ECO Prêt à Taux Zéro Table des matières Questions Relatives aux Propriétaires/locataires... 1 Questions relatives au Montant et nombre d ECOPTZ... 7 Questions relatives aux travaux...

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Aides financières 2015 Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Édition : mai 2015 Sommaire Introduction Des aides pour rénover votre logement....3 Des changements conséquents

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : janvier 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : mars 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant de

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants

Aides financières 2015. Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Aides financières 2015 Pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants Édition : janvier 2015 Sommaire Introduction Des aides pour rénover votre logement....3 Des changements conséquents

Plus en détail

Autres modalités d'application

Autres modalités d'application Mars 2014 FISCAL CIRCULAIRE D INFORMATION TVA à 5,5 % au 1 er janvier 2014 Définition des travaux induits et nouvelles précisions L administration publie la liste officielle des travaux induits en complétant

Plus en détail

Questions / Réponses sur l Eco-prêt taux zéro

Questions / Réponses sur l Eco-prêt taux zéro A1 A2 A3 A4 A5 A6 Question Un nu-propriétaire ou un usufruitier peut-il bénéficier d un éco-prêt à taux zéro? En cas de viager, le propriétaire ou le crédirentier peut-il bénéficier d un éco-prêt à taux

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2013. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : septembre 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

BOITE A OUTILS ECO-PRET A TAUX ZERO

BOITE A OUTILS ECO-PRET A TAUX ZERO BOITE A OUTILS ECO-PRET A TAUX ZERO Cette boite à outils éco-prêt à taux zéro a été spéciament conçue pour vous, artisans du bâtiment. El regroupe huit outils pratiques qui faciliteront la réalisation,

Plus en détail

Aides financières. Version provisoire. septembre-décembre 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières. Version provisoire. septembre-décembre 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières septembre-décembre 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : octobre 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro ou éco-ptz

L éco-prêt à taux zéro ou éco-ptz Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Aides financières 2012

Aides financières 2012 L habitat Comprendre? Aides financières 2012 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015

Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015 GUIDE DU CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE 2015 CLIMAMAISON - JANVIER 2015 Crédit d Impôt Transition Energétique en 2015 Par Jacques ORTOLAS 1 - Un Crédit d Impôt Transition Energétique pour la rénovation

Plus en détail

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Quelles sont les aides financières dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation? Pour vos travaux de rénovation, vous bénéficiez, sous certaines conditions*,

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 78 DU 6 AOÛT 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-13-09 INSTRUCTION DU 30 JUILLET 2009 CREDIT D'IMPOT ECO-PRET A TAUX ZERO (C.G.I., ART. 244 QUATER U, 199 TER

Plus en détail

Aides financières 2013

Aides financières 2013 L habitat Comprendre Aides financières 2013 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

La rénovation écologique dans une copropriété L approche financière influence t-elle la démarche stratégique?

La rénovation écologique dans une copropriété L approche financière influence t-elle la démarche stratégique? La rénovation écologique dans une copropriété L approche financière influence t-elle la démarche stratégique? 1 SOMMAIRE I - Etat des lieux Page 3 II - Délimitation du sujet Page 3 III- Les différents

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 84 DU 21 DECEMBRE 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-15-11 INSTRUCTION DU 7 DECEMBRE 2011 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES D EQUIPEMENT DE

Plus en détail

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique Paris, le 4 mars 2014 TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique L administration fiscale a publié au BOFIP en date du 25 février 2014 ses commentaires sur la TVA à 5,5 % sur

Plus en détail

Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement

Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement Les aides fiscales et financières issues du Grenelle de l Environnement Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants Première partie : Contexte général et objectifs

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT SOMMAIRE 04 ENTREPRENDRE DES TRAVAUX, QUELS AVANTAGES? 06 QUELLES AIDES

Plus en détail

EDITO. Sommaire : Le Crédit d impôt Transition Energétique. 22 octobre2014-014. *Le Crédit d Impôt Transition Energétique : CITE

EDITO. Sommaire : Le Crédit d impôt Transition Energétique. 22 octobre2014-014. *Le Crédit d Impôt Transition Energétique : CITE 22 octobre2014-014 EDITO Le texte du projet de loi de finances 2015 a été adopté en première lecture le 14 octobre dernier. Enfin, nous avons de la lisibilité sur le crédit d impôt, car, même si la loi

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 2041 GR N 50794#15 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 DÉPENSES D ÉQUIPEMENTS DE L HABITATION PRINCIPALE. CRÉDIT D'IMPÔT : EN FAVEUR DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE DE L HABITATION

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires Nouvelles exigences réglementaires 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir de la lettre du COSTIC (Comité Scientifique et Technique des Industries

Plus en détail

Chaudière gaz à basse température & à condensation

Chaudière gaz à basse température & à condensation Primes & Démarches Administratives Il est important de préciser que toutes les démarches administratives sont prises en charge par la SPRL Kreusch Frères (Bernard Kreusch) même que nous sommes là pour

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org

Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org A V R I L 2 0 1 5 CLIN D OEIL Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org Conseils gratuits La loi du 3/8/2009 a fixé comme objectif, pour 2020, de réduire d au moins 38% les

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 49 DU 27 AVRIL 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-19-12 INSTRUCTION DU 17 AVRIL 2012 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS PROJET SOUMIS A CONSULTATION OPPOSABLE A L'ADMINISTRATION JUSQU'A PUBLICATION DE L'INSTRUCTION DEFINITIVE 1. Vous pouvez adresser vos remarques sur ce projet d'instruction, mis en consultation publique

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE COMMUNE D'ORSIERES Rue de la Commune 3-1937 Orsières PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ARTICLE 1 INTRODUCTION 1. Le chauffage électrique des locaux est accordé

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Votre crédit gratuit. bonifié par GDF SUEZ pour une installation éco-efficace aux énergies renouvelables. Prêt DolceVita énergies renouvelables

Votre crédit gratuit. bonifié par GDF SUEZ pour une installation éco-efficace aux énergies renouvelables. Prêt DolceVita énergies renouvelables OFFRE SPÉCIALE Prêt DolceVita énergies renouvelables de la Banque Solfea CHAUFFE-EAU POMPE À CHALEUR CHAUDIERE BOIS THERMODYNAMIQUE ISOLATION THERMIQUE Votre crédit gratuit bonifié par GDF SUEZ pour une

Plus en détail