Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels"

Transcription

1 Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels Les 18/20 de l ACA Paris, le 15 avril

2 Les Achats Collaboratifs 2

3 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 3

4 Les Achats Collaboratifs Définition de la collaboration Une relation entre acteurs autonomes, interagissant à travers des négociations formelles et informelles, avec des normes partagées, et des interactions mutuellement bénéficiaires¹ Travailler ensemble pour créer des avantages concurrentiels et des bénéfices partagés issus de la profitabilité obtenue plus importante qu en travaillant seul pour servir mieux les clients finaux ¹Thompson, Perry, Miller

5 Collaborer pour survivre, une stratégie éprouvée Le lichen, résultant d une symbiose entre un champignon et une algue, résiste aux conditions extrêmes 5

6 D où vient notre intérêt? Nicolas Kourim, l Entrepreneur Un focus sur les Hommes et l Innovation Développement de l approche «Entreprise 3.0» Co-auteur de deux livres sur les Hommes dans les Achats (2006, 2008) Michel Philippart, le Passionné des Ressources Découverte de la collaboration en 1994 chez PepsiCo Concept de «Supplier Contribution Matrix» développé chez McKinsey Premier ouvrage «Collaborative Sourcing» en 2005 Hugues Poissonnier, le Chercheur Auteur ou co-auteur d une vingtaine d ouvrages sur les relations interentreprises Focus sur l innovation et les hautes technologies 6

7 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 7

8 Les Achats Collaboratifs Les bases Une entreprise peut se créer des avantages concurrentiels durables en gérant ses fournisseurs pour bénéficier de compétences auxquelles ses concurrents ne peuvent plus accéder. Cas : REPower, Frito-Lay, etc. Validé par des recherches académiques ou privées Ces entreprises voient leurs fournisseurs clé comme des ressources spécifiques Elles visent le statut de client privilégié 8

9 Ce que tous ont dit L effet de levier pour créer de la valeur Un euro d économie accroît la rentabilité avant impôt d un euro, alors qu un euro de vente supplémentaire accroît cette rentabilité d un euro multiplié par le taux de marge bénéficiaire. C est «l effet levier». Cela illustre le contribution potentielle que les achats peuvent avoir sur la performance financière de l entreprise 9

10 Et pourtant La baisse des composants électroniques n a pas amélioré la profitabilité de Dell ou HP La baisse du prix du lait payé aux fermiers n a pas enrichi Carrefour La baisse du prix des composants automobiles n a pas donné à Renault ou PSA une santé florissante ou une position renforcée sur son marché 10

11 La vision «Portérienne» de nombreux dirigeants Menace des fournisseurs sur les prix ou intégration vers l aval Contribution à la qualité et au service Position de négociation Nouveaux entrants Pouvoir de négociation des fournisseurs Concurrence au sein du secteur Pouvoir de négociation des clients Produits de substitution 11

12 Les fournisseurs Des ressources rares Environ 60% des capacités productives (et du potentiel d innovation) se trouvent chez les fournisseurs Le couple acheteurfournisseur est devenu le premier contributeur à l innovation Les compétences distinctives des fournisseurs sont des ressources rares 12

13 Peu d acheteurs terrain maitrisent les concepts de création de valeur 100% 80% 60% 40% 20% Percentage identifying sustainable cost advantage opportunity Correct answer 4/4 3/4 2/4 1/4 0/4 0% Admin Buyers Managers Directors Average Survey of 505 buyers from a large US based FMCG firm, in 40 countries, realized in February 2009 by Michel Philippart for Big Fish 13

14 Créer de la valeur, mesurée par les actionnaires CorporateValue t n (Cash) t t 1 (1 WACC ) t Facteur Augmenter les liquidités Reduire le CMPC Accélerer Réduire les coûts internes et externes en maintenant le pricing power : le faire meux que les concurrents Augmenter les revenus Diminuer les besoins en capidaux Réduire les risques dans la chaîne fournisseurs-client Etre plus réactif, capable de faire évoluer l entreprise étendue vers la satisfaction des besoins émergeants 14

15 La création de valeur par les ressources Approche «post Porter» Ressources (biens et capitaux spécifiques à l entreprise produisant un avantage, que les concurrents ne peuvent acquérir facilement) Aptitudes (pour utiliser les ressources de manière effective) Compétences Distinctes Création de Valeur grâce à des Avantages Concurrentiels Durables 15

16 Les Ressources VRIN Caractéristiques des ressources* qui peuvent créer des Avantages Concurrentiels Durables Valorisables Rare Inimitables Non substituables * Jay Barney (1991), Firm Resources and Sustained Competitive Advantage, Journal of Management, 17,

17 Le produit Rated Power: 5000 kw Blade Diameter: 126 m, 120 tonnes Blade Speed: 6 12 rpm Generator Speed: rpm 17

18 Marge nette Leader en Croissance et Profitabilité Performance des Principaux Acteurs de l Eolien 12% 10% Gamesa REPower 8% Bonus Enercon 6% 4% 2% Vestas Nordex NEC 0% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Croissance Sources: BTM Consult ApS, World Market Update 2002, March 2003 Amadeus Financial Data 18

19 Renk est une ressource «VRIN*» pour Repower Valorisables: croissance de Repower et de sa valeur boursière Rare: technologie qui n a pas été offerte sur le marché Inimitables: pas d autres offres avec des technologies similaires pendant plusieurs années Non substituables: technologies alternatives apparaissent aujourd hui au niveau conceptuel * Jay Barney (1991), Firm Resources and Sustained Competitive Advantage, Journal of Management, 17,

20 EBIT, Innovation et Collaboration 20

21 Une culture axée sur la capture d avantages concurrentiels MISSION Our Objective is to leverage Purchasing as a significant source of Sustainable Cost Advantage and Proprietary Barrier to Entry, whilst delivering 100 % Consumer preferred specifications to every plant, every day * STACKED WINS Innovation Quality Service Cost 21

22 Et la collaboration? Elle permet de réduire les coûts mieux que la confrontation Elle favorise l orientation des ressources du fournisseurs sur des projets spécifiques Elle accélère l adoption de l innovation Elle amène la confiance, elle-même un élément essentiel de création de valeur 22

23 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 23

24 Les Achats collaboratifs critères clé Il faut apprendre à collaborer Vouloir collaborer est un excellent départ pour démarrer une approche systématique. Mais l envie ne suffit point, car nous sommes tous marqués par de nombreuses années d une pratique très différente. Il faut donc d abord apprendre et faire apprendre une approche collaborative. C est un Changement important Soyez avertis que vous vous lancerez dans un programme de changement substantiel et que vous déclencherez les habituelles résistances au changement, mais avec un effet plus important. Il faut valoriser la Diversité Attendez-vous à accepter que des points de vue et approches très différents puissent mener au succès et que c est justement la richesse de cette diversité de cultures et de méthodes qui permettra de faire avancer votre entreprise et vous-même si vous êtes prêts à l accepter. 24

25 Les Achats collaboratifs cycle d évolution des compétences Inconsciemment compétent Inconsciemment incompétent Consciemment compétent Consciemment incompétent 25

26 Les Achats collaboratifs Niveaux de maturité de collaboration Je travaille avec mon fournisseur parce que V IV III II Il m aide à développer mes activités Il m apprend des choses Il en sait plus que moi sur le sujet Il le fait mieux que moi Je ne sais pas comment le faire Je n arrive pas à le faire Il le fait plus vite que moi Il le fait moins cher que moi I Je n ai pas envie de le faire Je n ai pas le temps de le faire 26

27 Approche alignée sur les objectifs Niveaux de collaboration orientés résultats V Leverage areas & Fundamentals Main Focus ACI B-COOP S-COOP C-COOP Integrated Resources Management 50% Network Service Level Management Extended Enterprise Management 35% Supplier Relationship Management 25% IV III Global Sourcing & In/Outsourcing 30% Target Costing / Value Analysis Collaborative Development 20% Value Cycle Analysis & Platform Mgmt 10% Supplier Development 12% Sourcing Productivity Improvement 8% Cost Breakdown & TCO 5% Category Mgmt & Supplier Rationalization 6% II Negotiation & Contract Management Cost Optimization 4% Bundling & Standardization 2% I Distributed Knowledge Organization +10%/-20% Process Improvement & automatisation +2%/-5% Frame work Constitution Value & Risk Management +3%/-5% Information Collection & Management +5%/-10% 27

28 Casting des fournisseurs et des équipes avec qui travailler en mode collaboratif? Comment identifier et sélectionner? Niveau 1 Solutions Systèmes Equipements Produits Composants Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5 Niveau 6 Matières premières Compétence et/ou Motivation? 28

29 Terrain de chasse l avantage compétitif durable Optimisation des affaires (augmentation du chiffre d affaires et/ou de la marge brute) Innovation (l identification de fonctionnalitiés nouvelles et/ou additionnelles pour des produits/services) Time to market (la capacité de livrer des produits/services exitants ou nouveaux sur le marché plus rapidement que la concurrence) Parts de marché (la capacité de maintenir ou gagner des parts de marché face à la concurrence) Optimisation de la flexibilité et de la vitesse (amélioration de l agilité) Capacité de s adapter aux circonstances changeantes en un temps reduit (semaines et mois) Capacité de développer et d utiliser des compétences nouvelles/différentes Capacité d entrer rapidement dans des nouveaux domaines et régions Gestion des risques et des valeurs (optimisation des risques) Définition du cadre des valeurs et risques Gestion et réduction des risques Avantage compétitif via Gestion proactive des valeurs Optimisation des processus et de la productivité (efficacité et coûts indirects) Coût direct de non-performance (non-conformité de Q (qualité) et D (délais)) Productivité indirecte / coût indirect de non-performance Amélioration via la simplification et l automatisation des processus Optimisation des coûts (amélioration du résultat net) Reduction de coût pour des matériaux/produits/services recurrents (qui sont achétés sur une base régulière chaque année) Reduction de coût pour des matériaux/produits/services non-recurrents (achétés à titre d investissement et/ou pour projets spécifiques) Economies (le fait d éviter des coûts en remettant en cause et modifiant le besoin et/ou la spécification) 29

30 CAS PRATIQUES 30

31 Les Achats collaboratifs l approche pilote Management Clients Equipe clé (pilote) Fournisseurs Pairs 31

32 Les Achats collaboratifs Cas 1 1 Sensibilisation et constitution d'un projet co-développé par l'équipe Développement des compétences "soft" de l'équipe Achats Construction du cadre et des méthodes de base avec des plans de progrès individuels 2 Sensibilisation des clients internes (CRI) Lancement d'une initiative avec des projets orientés "amélioration du service clients" Développement de la proximité avec des clients internes et du niveau de confiance des acheteurs 3 Sensibilisation des fournisseurs clé (SRI) Lancement d'une initiative d'entreprise étendue avec des projets orientés "amélioration de la compétitivité commune" avec un nombre limité de fournisseurs préselectionnés (au niveau global) 4 Organisation de conventions annuelles de l'entreprise étendue pour se faire rencontrer clients internes et fournisseurs clé Identification des participants volontaires (internes, externes), des projets et des idées d'amélioration 5 Mise en place d'une approche formatée autour de la demarche collaborative avec outils & processus "Roll out" systematique de la démarche à différents points de passage (bid, projet, cas difficiles,..) 32

33 Les Achats collaboratifs Cas 1 - simplifié 1 Donner envie aux Acheteurs et développer leurs compétences 2 Donner envie aux clients et être plus proactifs et proche d'eux 3 4 Donner envie aux fournisseurs et les impliquer d'avantage faire se rencontrer clients et fournisseurs et donner envie aux deux de continuer ensemble 5 Cadrer et accompagner la démarche pour essaimer 33

34 Les Achats collaboratifs Cas 2 - exemples 1 Questionnaire Vision du fournisseur Enquête faite avec 50 fournisseurs (30 fournisseurs importants et 20 fournisseurs difficiles) ATELIER 1 Vision du fournisseur ATELIER 2 Vision du fournisseur CONVENTION Vision partagée ATELIER 3 Engagement partagé AT AT AT 805 commentaires avec premiers 18 fournisseurs (d une première phase pilote avec 20 fournisseurs) 146 actions concrètes avec un potentiel d amélioration estimé entre 5% and 65% (moyenne 29%) 130 personnes (50 clients, 50 fournisseurs, 30 acheteurs) dont > 72% au niveau Sr. Management 9 chantiers cross-entreprise et 41 actions individuelles définis et validés 8 groupes de travail intégrés démarrés, équipes de travail lancées avec premiers 15 fournisseurs 34

35 Les Achats collaboratifs «le manuel» La partie «soft» La partie «hard» 1. Le Rêve 1. L Objectif 2. Les Individus (Casting) 2. Les Entreprises (Casting) 3. Les Bénéfices partagés 3. L Organisation simple 4. La Confiance 4. La Formation 5. La Communication 5. La Mesure des progrès 35

36 Le rôle central des outils de pilotage Une première vocation: piloter les performances Une seconde vocation: légitimer le service achats et les acheteurs 36

37 Piloter les performances Achats pour les valoriser «Notre tableau de bord est avant tout un instrument de visibilité» Patrick Quesnel, directeur de la performance achats, Thalès «Un bon tableau de bord permet de renforcer la confiance envers les acheteurs. Cela va se concrétiser par plus de dossiers en coopération. Donc plus de gains et de reconnaissance Ce n est pas qu une question de légitimité auprès de la DG» Aurélien Rothstein, responsable performance achats, groupe Essilor 37

38 De bonnes idées issues des meilleures pratiques Ne pas hésiter à définir et mesurer deux performances achats différentes Performance achats mesurée par la direction financière Performance achats destinée au pilotage opérationnel et stratégique du service achats Exemple: Rhodia (3,3 milliards d euros d achats en 2010, 300 acheteurs et approvisionneurs) Réduction des dépenses par rapport à n-1: 50 à 60 millions d euros Somme totale des économies: réductions de dépenses récurrentes par rapport à n-1, hausses de prix limitées par rapport aux indices de marché, différentiels entre le prix obtenu et la meilleure proposition reçue à l appel d offres pour les investissements et achats projets: 200 millions d euros 38

39 En gestion de la ressource fournisseur Sophistication Mesurer les coûts connus «ex ante» Mesurer l impact Gérer les sources des coûts Piloter sur plusieurs dimensions Orchestrer l entreprise étendue Maille serrée, un seul composant. Simple Coût global: incorporer les conséquences de la décision d acquisition et les conséquences indirectes. Efficacité coût Comprendre les leviers de coût dans la spécification pour influencer les spécifications, les volumes, le séquencement; Demande une collaboration interne et externe. Efficacité spec De nombreuses dimensions sont évaluées simultanément dans une approche composite, lié à la valeur créée et le positionnement marché. Essentiel pour les «Service Level Agreements», la sous-traitance fonctionnelle. Efficacité Service Mesurer, piloter et assurer le leadership de l entreprise étendue pour améliorer la qualité du partenariat et la construction d avantages concurrentiels durables. 39

40 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 40

41 Les Achats Collaboratifs à retenir Le rôle stratégique des Achats n est reconnu que depuis peu, y compris dans les entreprises les plus matures La collaboration n est pas un remède à tous les maux Elle commence souvent en interne Plusieurs défis existent en matière de développement des Achats collaboratifs mais tous peuvent être relevés La collaboration permet l atteinte des résultats substantiels pour créer une évolution forte ou une «rupture» «Une chose n a pas une valeur parce qu elle coûte, comme on le suppose, mais elle coûte parce qu elle a une valeur» Etienne de Condillac 41

42 Hors de l entreprise Dans l entreprise Les fournisseurs dans le portefeuille des Ressources Tangibles Actifs Immatériels Relations & Structures Capital Humain Structures internes Capital Fournisseurs Relation clients Relations fournisseurs Structures et savoir faires fournisseurs /mutuels 42

43 Changer de Point de Vue Traditionnel Intrants physiques, discrets Commodités Coûts directs Rivalité d usage Diminishing returns Contrôle strictement défini Incongruence des objectifs Concurrence parfaite, retour sur investissement standard Opportunisme fonctionnel En pointe Connaissance, innovation Ressources Investissements périodiques Non rivalité Increasing Returns Ambiguïté de la performance. La confiance remplace le contrôle Congruence des objectifs Concurrence imparfaite, retours sur investissement supérieurs Coopération, rationalité étendue à l écosystème 43

44 Merci Nicolas Kourim: Michel Philippart: Hugues Poissonnier: 44

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Susciter des productivités réciproques auprès des fournisseurs

Susciter des productivités réciproques auprès des fournisseurs «J ai obtenu 15 % il y a deux ans en revoyant à la baisse le cahier des charges. L année dernière, on a encore fait 10 % grâce à l enchère. Mais, cette année, les fournisseurs ne veulent plus faire d enchères

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Sébastien Blanchet Michael Page

Sébastien Blanchet Michael Page Les nouvelles carrières d acheteurs Sébastien Blanchet Michael Page Intégration & montée en maturité Un fil conducteur commun quelque soit le secteur : Recherche de leviers de maitrise des coûts et augmentation

Plus en détail

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Les priorités des DSI en 2009 Au Service de la Performance IT Les priorités des DSI : (source enquête IDC auprès de plus de

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Formations en inter-entreprises

Formations en inter-entreprises Les INTERS de Mercuri International Formations en inter-entreprises Mercuri International en Bref Leader mondial dans le conseil et la formation en efficacité commerciale et développement personnel, notre

Plus en détail

CONTACT Humanances 27 avenue de l Opéra - Paris 1er contact@humanances.fr. Humanances - Conseil en stratégie et management de la transformation.

CONTACT Humanances 27 avenue de l Opéra - Paris 1er contact@humanances.fr. Humanances - Conseil en stratégie et management de la transformation. Cabinet Humanances Conseil en stratégie et management de la transformation CONTACT Humanances 27 avenue de l Opéra - Paris 1er contact@humanances.fr Un cabinet établi Fondée en 2003, les 2 associés fondateurs

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Synthèse et perspectives Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting www.ineumconsulting.com www.afai.fr Les préalables à la

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni A propos de Leoni Equipementier automobile de rang 1 -parmi les plus gros et les plus internationalisés-, Leoni est une société allemande

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Conduite fin 2009, cette étude porte sur les différents types d organisations des Achats

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

COMPRENDRE L ACHAT. Groupe 5 : Sarra Aissa Naomi Barragan Idriss Benlakhouy Cristina Cierco De Paula Pinheiro Sarah Dénervaud Rébecca Le Roux

COMPRENDRE L ACHAT. Groupe 5 : Sarra Aissa Naomi Barragan Idriss Benlakhouy Cristina Cierco De Paula Pinheiro Sarah Dénervaud Rébecca Le Roux COMPRENDRE L ACHAT INDUSTRIEL Groupe 5 : Sarra Aissa Naomi Barragan Idriss Benlakhouy Cristina Cierco De Paula Pinheiro Sarah Dénervaud Rébecca Le Roux Plan de la présentation Introduction La situation

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Prix «ACA O. BRUEL» C.H. VOLLET E. SALVIAC F. BERNARD. 18/20 du 2 avril 2012

Prix «ACA O. BRUEL» C.H. VOLLET E. SALVIAC F. BERNARD. 18/20 du 2 avril 2012 Prix «ACA O. BRUEL» C.H. VOLLET E. SALVIAC F. BERNARD 18/20 du 2 avril 2012 Performance et création de valeur de la fonction achats 2 idées force 1. Raccrocher l agenda des achats à l agenda de la DG Faire

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Refondre une infrastructure de communication pour facilité la mobilité Pascal Trémong : 4tivity Pascal Bissey : Econocom

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Approche produit/processus comme dynamique de développement

Approche produit/processus comme dynamique de développement Donnez un avenir industriel à vos projets Approche produit/processus comme dynamique de développement Stéphane MICHEL Date : 24 / 06 / 2010 3, Avenue de l industrie, Adamantis bât. A - 31150 Bruguières

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

Méthodes Agiles et gestion de projets

Méthodes Agiles et gestion de projets Méthodes Agiles et gestion de projets Eric LELEU Consultant Solutions Collaboratives Contact ericleleu@nordnet.fr Site Personnel http://home.nordnet.fr/~ericleleu Blog http://ericleleu.spaces.live.fr La

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF.

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF. ISF2012 Un placement bloqué sur 6 ans minimum, soit jusqu au 30 juin 2018 (pouvant aller jusqu à 7 ans maximum, soit jusqu au 30 juin 2019, sur décision de la société de gestion). FCPI éligible à la réduction

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

L art de créer de nouveaux possibles. www.ataraxia.coop

L art de créer de nouveaux possibles. www.ataraxia.coop L art de créer de nouveaux possibles www.ataraxia.coop UN NOM QUI TRADUIT UN CONCEPT Approcher notre public par le questionnement plutôt que les certitudes. Nous pensons en effet que les personnels auxquels

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS,

VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS, «VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS, NOUS VOUS ACCOMPAGNONS DANS L ÉVALUATION ET LE PILOTAGE DE LA CROISSANCE DE VOS CIBLES ET PARTICIPATIONS» 16 bis rue Jouffroy d Abbans 75017 Paris +33 (0) 147 661 461

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client

BTS Négociation et Relation Client BTS Négociation et Relation Client Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Négociation et Relation Client est un BTS en alternance, préparé en

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

Notre métier, augmenter votre efficacité

Notre métier, augmenter votre efficacité Notre métier, augmenter votre efficacité FRANCE USA CHINE INDE Quatre leviers opérationnels Innovation Élaboration de business plans opérationnels Optimisation des processus de développement de nouveaux

Plus en détail

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE DE PERFORMANCE PROVOCATEUR DE PERFORMANCE PROVOCATEUR Notre société s est créée en 1996 autour d une ambition forte. Apporter une réponse globale, personnalisée et innovante à nos clients pour les aider

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

A plus innovation 2013

A plus innovation 2013 A plus innovation 2013 Fonds commun de placement dans l innovation Durée de blocage de 6 ans minimum pouvant aller jusqu à 8 ans maximum sur décision de la société de gestion (soit jusqu au 31/12/2021)

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

LES MATINÉES DE LA CRM

LES MATINÉES DE LA CRM LES MATINÉES DE LA CRM TOULOUSE, le 07 juin 2012 SOMMAIRE 9h00 : Accueil Café 9h30 : Rappel des principes et du contexte de la CRM Quelques chiffres Préoccupation de l entreprise L outil informatique 10h00

Plus en détail

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI» THE ALCYONIX NAME, LOGO AND BASELINE ( CONSULTING FOR SIMPLICITY ) ARE REGISTERED TRADEMARKS OWNED BY SQLI GROUP PETIT-DÉJEUNER 9H00-10H30 «ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

L influence de la relation fournisseur sur les performances de votre entreprise

L influence de la relation fournisseur sur les performances de votre entreprise L influence de la relation fournisseur sur les performances de votre entreprise John W. Henke, Jr., Ph. D. Professeur de marketing School of Business Administration Université d Oakland Rochester, Michigan,

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

Repenser la chaîne de valeur

Repenser la chaîne de valeur Repenser la chaîne de valeur industrielle et des services de l emploi à l entreprise Guy ELIEN Septembre 2008 Un contexte économique peu reluisant Crise financière Envolées stratosphériques des Matières

Plus en détail

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS Des formations et séminaires en éco-marketing et en éco- innovation - 1 Pourquoi choisir une formation econcepts? Les formations s adressent aux managers de l entreprise

Plus en détail

Une forte valeur ajoutee en Marketing, C ommunication et Gestion de Projet

Une forte valeur ajoutee en Marketing, C ommunication et Gestion de Projet Une forte valeur ajoutee en Marketing, C ommunication et Gestion de Projet, Notre vocation : Vous accompagner dans la transformation de vos réflexions stratégiques en plan d actions opérationnel grâce

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane.

www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane. www.orangetitane.com OrangeTitane 2007-2008 Diffusion et reproduction interdites sans l autorisation écrite d OrangeTitane. Coopérer Pourquoi, et Comment? Pourquoi coopérer? Pour saisir des opportunités

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs!

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! 2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! Pour prendre contact : + 33 (0) 6 15 57 48 82 francoise.odolant@neuf.fr AFM Performance Booster Sarl 113 rue de Courcelles 75017 Paris

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

Conseil en Ressources Humaines

Conseil en Ressources Humaines Conseil en Ressources Humaines Fondations ª Notre histoire commence dans l open space d un grand cabinet de recrutement; une rencontre évidente, un respect professionnel mutuel tissé progressivement d

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

L AGILITÉ ORGANISATIONNELLE Du concept à l opérationnalisation

L AGILITÉ ORGANISATIONNELLE Du concept à l opérationnalisation L AGILITÉ ORGANISATIONNELLE Du concept à l opérationnalisation Hugues Simard Conseiller stratégique Consultant en développement organisationnel 418.454.3573 hsimard@doptimum.com LES DIFFÉRENTES FACETTES

Plus en détail

Présentation du cabinet. www.connecsens.com

Présentation du cabinet. www.connecsens.com Présentation du cabinet Créé en 2010, Connec Sens est un cabinet de conseil en stratégie, organisation et management à temps partagé. Connec Sens permet aux dirigeants d affiner l élaboration de leur stratégie

Plus en détail

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation Frédéric Faye, Directeur du développement des ressources humaines de TNT Express France Carrefour de l Innovation

Plus en détail

Introduction et Lancement du Programme

Introduction et Lancement du Programme Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Année universitaire 2007 2008 PIMS GEM / UJF Introduction et Lancement du Programme Resp. : Sylvie BLANCO, Professeur, Grenoble Ecole

Plus en détail