Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels"

Transcription

1 Les Achats Collaboratifs Piloter sa relation fournisseurs pour créer des avantages concurrentiels Les 18/20 de l ACA Paris, le 15 avril

2 Les Achats Collaboratifs 2

3 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 3

4 Les Achats Collaboratifs Définition de la collaboration Une relation entre acteurs autonomes, interagissant à travers des négociations formelles et informelles, avec des normes partagées, et des interactions mutuellement bénéficiaires¹ Travailler ensemble pour créer des avantages concurrentiels et des bénéfices partagés issus de la profitabilité obtenue plus importante qu en travaillant seul pour servir mieux les clients finaux ¹Thompson, Perry, Miller

5 Collaborer pour survivre, une stratégie éprouvée Le lichen, résultant d une symbiose entre un champignon et une algue, résiste aux conditions extrêmes 5

6 D où vient notre intérêt? Nicolas Kourim, l Entrepreneur Un focus sur les Hommes et l Innovation Développement de l approche «Entreprise 3.0» Co-auteur de deux livres sur les Hommes dans les Achats (2006, 2008) Michel Philippart, le Passionné des Ressources Découverte de la collaboration en 1994 chez PepsiCo Concept de «Supplier Contribution Matrix» développé chez McKinsey Premier ouvrage «Collaborative Sourcing» en 2005 Hugues Poissonnier, le Chercheur Auteur ou co-auteur d une vingtaine d ouvrages sur les relations interentreprises Focus sur l innovation et les hautes technologies 6

7 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 7

8 Les Achats Collaboratifs Les bases Une entreprise peut se créer des avantages concurrentiels durables en gérant ses fournisseurs pour bénéficier de compétences auxquelles ses concurrents ne peuvent plus accéder. Cas : REPower, Frito-Lay, etc. Validé par des recherches académiques ou privées Ces entreprises voient leurs fournisseurs clé comme des ressources spécifiques Elles visent le statut de client privilégié 8

9 Ce que tous ont dit L effet de levier pour créer de la valeur Un euro d économie accroît la rentabilité avant impôt d un euro, alors qu un euro de vente supplémentaire accroît cette rentabilité d un euro multiplié par le taux de marge bénéficiaire. C est «l effet levier». Cela illustre le contribution potentielle que les achats peuvent avoir sur la performance financière de l entreprise 9

10 Et pourtant La baisse des composants électroniques n a pas amélioré la profitabilité de Dell ou HP La baisse du prix du lait payé aux fermiers n a pas enrichi Carrefour La baisse du prix des composants automobiles n a pas donné à Renault ou PSA une santé florissante ou une position renforcée sur son marché 10

11 La vision «Portérienne» de nombreux dirigeants Menace des fournisseurs sur les prix ou intégration vers l aval Contribution à la qualité et au service Position de négociation Nouveaux entrants Pouvoir de négociation des fournisseurs Concurrence au sein du secteur Pouvoir de négociation des clients Produits de substitution 11

12 Les fournisseurs Des ressources rares Environ 60% des capacités productives (et du potentiel d innovation) se trouvent chez les fournisseurs Le couple acheteurfournisseur est devenu le premier contributeur à l innovation Les compétences distinctives des fournisseurs sont des ressources rares 12

13 Peu d acheteurs terrain maitrisent les concepts de création de valeur 100% 80% 60% 40% 20% Percentage identifying sustainable cost advantage opportunity Correct answer 4/4 3/4 2/4 1/4 0/4 0% Admin Buyers Managers Directors Average Survey of 505 buyers from a large US based FMCG firm, in 40 countries, realized in February 2009 by Michel Philippart for Big Fish 13

14 Créer de la valeur, mesurée par les actionnaires CorporateValue t n (Cash) t t 1 (1 WACC ) t Facteur Augmenter les liquidités Reduire le CMPC Accélerer Réduire les coûts internes et externes en maintenant le pricing power : le faire meux que les concurrents Augmenter les revenus Diminuer les besoins en capidaux Réduire les risques dans la chaîne fournisseurs-client Etre plus réactif, capable de faire évoluer l entreprise étendue vers la satisfaction des besoins émergeants 14

15 La création de valeur par les ressources Approche «post Porter» Ressources (biens et capitaux spécifiques à l entreprise produisant un avantage, que les concurrents ne peuvent acquérir facilement) Aptitudes (pour utiliser les ressources de manière effective) Compétences Distinctes Création de Valeur grâce à des Avantages Concurrentiels Durables 15

16 Les Ressources VRIN Caractéristiques des ressources* qui peuvent créer des Avantages Concurrentiels Durables Valorisables Rare Inimitables Non substituables * Jay Barney (1991), Firm Resources and Sustained Competitive Advantage, Journal of Management, 17,

17 Le produit Rated Power: 5000 kw Blade Diameter: 126 m, 120 tonnes Blade Speed: 6 12 rpm Generator Speed: rpm 17

18 Marge nette Leader en Croissance et Profitabilité Performance des Principaux Acteurs de l Eolien 12% 10% Gamesa REPower 8% Bonus Enercon 6% 4% 2% Vestas Nordex NEC 0% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Croissance Sources: BTM Consult ApS, World Market Update 2002, March 2003 Amadeus Financial Data 18

19 Renk est une ressource «VRIN*» pour Repower Valorisables: croissance de Repower et de sa valeur boursière Rare: technologie qui n a pas été offerte sur le marché Inimitables: pas d autres offres avec des technologies similaires pendant plusieurs années Non substituables: technologies alternatives apparaissent aujourd hui au niveau conceptuel * Jay Barney (1991), Firm Resources and Sustained Competitive Advantage, Journal of Management, 17,

20 EBIT, Innovation et Collaboration 20

21 Une culture axée sur la capture d avantages concurrentiels MISSION Our Objective is to leverage Purchasing as a significant source of Sustainable Cost Advantage and Proprietary Barrier to Entry, whilst delivering 100 % Consumer preferred specifications to every plant, every day * STACKED WINS Innovation Quality Service Cost 21

22 Et la collaboration? Elle permet de réduire les coûts mieux que la confrontation Elle favorise l orientation des ressources du fournisseurs sur des projets spécifiques Elle accélère l adoption de l innovation Elle amène la confiance, elle-même un élément essentiel de création de valeur 22

23 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 23

24 Les Achats collaboratifs critères clé Il faut apprendre à collaborer Vouloir collaborer est un excellent départ pour démarrer une approche systématique. Mais l envie ne suffit point, car nous sommes tous marqués par de nombreuses années d une pratique très différente. Il faut donc d abord apprendre et faire apprendre une approche collaborative. C est un Changement important Soyez avertis que vous vous lancerez dans un programme de changement substantiel et que vous déclencherez les habituelles résistances au changement, mais avec un effet plus important. Il faut valoriser la Diversité Attendez-vous à accepter que des points de vue et approches très différents puissent mener au succès et que c est justement la richesse de cette diversité de cultures et de méthodes qui permettra de faire avancer votre entreprise et vous-même si vous êtes prêts à l accepter. 24

25 Les Achats collaboratifs cycle d évolution des compétences Inconsciemment compétent Inconsciemment incompétent Consciemment compétent Consciemment incompétent 25

26 Les Achats collaboratifs Niveaux de maturité de collaboration Je travaille avec mon fournisseur parce que V IV III II Il m aide à développer mes activités Il m apprend des choses Il en sait plus que moi sur le sujet Il le fait mieux que moi Je ne sais pas comment le faire Je n arrive pas à le faire Il le fait plus vite que moi Il le fait moins cher que moi I Je n ai pas envie de le faire Je n ai pas le temps de le faire 26

27 Approche alignée sur les objectifs Niveaux de collaboration orientés résultats V Leverage areas & Fundamentals Main Focus ACI B-COOP S-COOP C-COOP Integrated Resources Management 50% Network Service Level Management Extended Enterprise Management 35% Supplier Relationship Management 25% IV III Global Sourcing & In/Outsourcing 30% Target Costing / Value Analysis Collaborative Development 20% Value Cycle Analysis & Platform Mgmt 10% Supplier Development 12% Sourcing Productivity Improvement 8% Cost Breakdown & TCO 5% Category Mgmt & Supplier Rationalization 6% II Negotiation & Contract Management Cost Optimization 4% Bundling & Standardization 2% I Distributed Knowledge Organization +10%/-20% Process Improvement & automatisation +2%/-5% Frame work Constitution Value & Risk Management +3%/-5% Information Collection & Management +5%/-10% 27

28 Casting des fournisseurs et des équipes avec qui travailler en mode collaboratif? Comment identifier et sélectionner? Niveau 1 Solutions Systèmes Equipements Produits Composants Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5 Niveau 6 Matières premières Compétence et/ou Motivation? 28

29 Terrain de chasse l avantage compétitif durable Optimisation des affaires (augmentation du chiffre d affaires et/ou de la marge brute) Innovation (l identification de fonctionnalitiés nouvelles et/ou additionnelles pour des produits/services) Time to market (la capacité de livrer des produits/services exitants ou nouveaux sur le marché plus rapidement que la concurrence) Parts de marché (la capacité de maintenir ou gagner des parts de marché face à la concurrence) Optimisation de la flexibilité et de la vitesse (amélioration de l agilité) Capacité de s adapter aux circonstances changeantes en un temps reduit (semaines et mois) Capacité de développer et d utiliser des compétences nouvelles/différentes Capacité d entrer rapidement dans des nouveaux domaines et régions Gestion des risques et des valeurs (optimisation des risques) Définition du cadre des valeurs et risques Gestion et réduction des risques Avantage compétitif via Gestion proactive des valeurs Optimisation des processus et de la productivité (efficacité et coûts indirects) Coût direct de non-performance (non-conformité de Q (qualité) et D (délais)) Productivité indirecte / coût indirect de non-performance Amélioration via la simplification et l automatisation des processus Optimisation des coûts (amélioration du résultat net) Reduction de coût pour des matériaux/produits/services recurrents (qui sont achétés sur une base régulière chaque année) Reduction de coût pour des matériaux/produits/services non-recurrents (achétés à titre d investissement et/ou pour projets spécifiques) Economies (le fait d éviter des coûts en remettant en cause et modifiant le besoin et/ou la spécification) 29

30 CAS PRATIQUES 30

31 Les Achats collaboratifs l approche pilote Management Clients Equipe clé (pilote) Fournisseurs Pairs 31

32 Les Achats collaboratifs Cas 1 1 Sensibilisation et constitution d'un projet co-développé par l'équipe Développement des compétences "soft" de l'équipe Achats Construction du cadre et des méthodes de base avec des plans de progrès individuels 2 Sensibilisation des clients internes (CRI) Lancement d'une initiative avec des projets orientés "amélioration du service clients" Développement de la proximité avec des clients internes et du niveau de confiance des acheteurs 3 Sensibilisation des fournisseurs clé (SRI) Lancement d'une initiative d'entreprise étendue avec des projets orientés "amélioration de la compétitivité commune" avec un nombre limité de fournisseurs préselectionnés (au niveau global) 4 Organisation de conventions annuelles de l'entreprise étendue pour se faire rencontrer clients internes et fournisseurs clé Identification des participants volontaires (internes, externes), des projets et des idées d'amélioration 5 Mise en place d'une approche formatée autour de la demarche collaborative avec outils & processus "Roll out" systematique de la démarche à différents points de passage (bid, projet, cas difficiles,..) 32

33 Les Achats collaboratifs Cas 1 - simplifié 1 Donner envie aux Acheteurs et développer leurs compétences 2 Donner envie aux clients et être plus proactifs et proche d'eux 3 4 Donner envie aux fournisseurs et les impliquer d'avantage faire se rencontrer clients et fournisseurs et donner envie aux deux de continuer ensemble 5 Cadrer et accompagner la démarche pour essaimer 33

34 Les Achats collaboratifs Cas 2 - exemples 1 Questionnaire Vision du fournisseur Enquête faite avec 50 fournisseurs (30 fournisseurs importants et 20 fournisseurs difficiles) ATELIER 1 Vision du fournisseur ATELIER 2 Vision du fournisseur CONVENTION Vision partagée ATELIER 3 Engagement partagé AT AT AT 805 commentaires avec premiers 18 fournisseurs (d une première phase pilote avec 20 fournisseurs) 146 actions concrètes avec un potentiel d amélioration estimé entre 5% and 65% (moyenne 29%) 130 personnes (50 clients, 50 fournisseurs, 30 acheteurs) dont > 72% au niveau Sr. Management 9 chantiers cross-entreprise et 41 actions individuelles définis et validés 8 groupes de travail intégrés démarrés, équipes de travail lancées avec premiers 15 fournisseurs 34

35 Les Achats collaboratifs «le manuel» La partie «soft» La partie «hard» 1. Le Rêve 1. L Objectif 2. Les Individus (Casting) 2. Les Entreprises (Casting) 3. Les Bénéfices partagés 3. L Organisation simple 4. La Confiance 4. La Formation 5. La Communication 5. La Mesure des progrès 35

36 Le rôle central des outils de pilotage Une première vocation: piloter les performances Une seconde vocation: légitimer le service achats et les acheteurs 36

37 Piloter les performances Achats pour les valoriser «Notre tableau de bord est avant tout un instrument de visibilité» Patrick Quesnel, directeur de la performance achats, Thalès «Un bon tableau de bord permet de renforcer la confiance envers les acheteurs. Cela va se concrétiser par plus de dossiers en coopération. Donc plus de gains et de reconnaissance Ce n est pas qu une question de légitimité auprès de la DG» Aurélien Rothstein, responsable performance achats, groupe Essilor 37

38 De bonnes idées issues des meilleures pratiques Ne pas hésiter à définir et mesurer deux performances achats différentes Performance achats mesurée par la direction financière Performance achats destinée au pilotage opérationnel et stratégique du service achats Exemple: Rhodia (3,3 milliards d euros d achats en 2010, 300 acheteurs et approvisionneurs) Réduction des dépenses par rapport à n-1: 50 à 60 millions d euros Somme totale des économies: réductions de dépenses récurrentes par rapport à n-1, hausses de prix limitées par rapport aux indices de marché, différentiels entre le prix obtenu et la meilleure proposition reçue à l appel d offres pour les investissements et achats projets: 200 millions d euros 38

39 En gestion de la ressource fournisseur Sophistication Mesurer les coûts connus «ex ante» Mesurer l impact Gérer les sources des coûts Piloter sur plusieurs dimensions Orchestrer l entreprise étendue Maille serrée, un seul composant. Simple Coût global: incorporer les conséquences de la décision d acquisition et les conséquences indirectes. Efficacité coût Comprendre les leviers de coût dans la spécification pour influencer les spécifications, les volumes, le séquencement; Demande une collaboration interne et externe. Efficacité spec De nombreuses dimensions sont évaluées simultanément dans une approche composite, lié à la valeur créée et le positionnement marché. Essentiel pour les «Service Level Agreements», la sous-traitance fonctionnelle. Efficacité Service Mesurer, piloter et assurer le leadership de l entreprise étendue pour améliorer la qualité du partenariat et la construction d avantages concurrentiels durables. 39

40 Les Achats Collaboratifs Pourquoi nous l avons écrit Pourquoi collaborer? Comment Collaborer? Les Eléments Clé L Implémentation Conclusion 40

41 Les Achats Collaboratifs à retenir Le rôle stratégique des Achats n est reconnu que depuis peu, y compris dans les entreprises les plus matures La collaboration n est pas un remède à tous les maux Elle commence souvent en interne Plusieurs défis existent en matière de développement des Achats collaboratifs mais tous peuvent être relevés La collaboration permet l atteinte des résultats substantiels pour créer une évolution forte ou une «rupture» «Une chose n a pas une valeur parce qu elle coûte, comme on le suppose, mais elle coûte parce qu elle a une valeur» Etienne de Condillac 41

42 Hors de l entreprise Dans l entreprise Les fournisseurs dans le portefeuille des Ressources Tangibles Actifs Immatériels Relations & Structures Capital Humain Structures internes Capital Fournisseurs Relation clients Relations fournisseurs Structures et savoir faires fournisseurs /mutuels 42

43 Changer de Point de Vue Traditionnel Intrants physiques, discrets Commodités Coûts directs Rivalité d usage Diminishing returns Contrôle strictement défini Incongruence des objectifs Concurrence parfaite, retour sur investissement standard Opportunisme fonctionnel En pointe Connaissance, innovation Ressources Investissements périodiques Non rivalité Increasing Returns Ambiguïté de la performance. La confiance remplace le contrôle Congruence des objectifs Concurrence imparfaite, retours sur investissement supérieurs Coopération, rationalité étendue à l écosystème 43

44 Merci Nicolas Kourim: Michel Philippart: Hugues Poissonnier: 44

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

L Excellence Achats et l Evaluation 360

L Excellence Achats et l Evaluation 360 L Excellence Achats et l Evaluation 360 Comment développer et transformer une organisation Achats pour des performances exceptionnelles? Comment pouvons-nous continuer à développer les Achats afin qu'ils

Plus en détail

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education qui est recruté? qui est formé? Les offres d emplois (200 par mois) représentent la partie visible du marché: tous les autres

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs

Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs Evolution de la Fonction de Gestion des Fournisseurs Aujourd hui, les entreprises ont pris conscience de l

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS Une enquête auprès des DAF et dirigeants de l industrie en France Paris, le 20 octobre 2010 Olaf de Hemmer International Business Manager Purchasing Department 16,

Plus en détail

Maîtrise et réduction des coûts SI. Auralor - Performance et accompagnement opérationnel

Maîtrise et réduction des coûts SI. Auralor - Performance et accompagnement opérationnel Maîtrise et réduction des coûts SI Auralor - Performance et accompagnement opérationnel Activer votre Performance - Augmenter vos Profits Rémi JANELLE Associé, fondateur, Auralor (France, 1965) rjanelle@auralor.com

Plus en détail

20 ans de Passion pour les Achats

20 ans de Passion pour les Achats La Gestion Durable de la Relation Fournisseurs : base de la réussite des projets PLM Michel Philippart Directeur de la Stratégie et de la Pédagogie Institut de Recherche et d Innovation en Management des

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. 1 Les achats 2.0 Procurement Service Julien LAFORET Consultant Achats Gilles PATRIS DE BREUIL Consultant Achats François GENIN Directeur Solutions ERP EMEA 2 Safe Harbor Statement The following is intended

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture

La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture Présentation des key learnings CONSEIL EN INNOVATION Etude qualitative de benchmarking sur les démarches d innovation de 15 grandes

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ D é v e l o p p e m e n t P o u r beaucoup d entreprises, il n est pas possible de faire tourner toutes leurs

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE Gouvernance du Système d Information Comment bien démarrer? Page 1 Soirée «Gouverner son informatique et sa sécurité : le défi des entreprises» CLUSIS / ISACA

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Le grand livre du DSI

Le grand livre du DSI Jean-François Challande Jean-Louis Lequeux Le grand livre du DSI Mettre en œuvre la direction des sytèmes d information 2.0, 2009 ISBN : 978-2-212-54313-1 SOMMAIRE Liste des figures... 13 Liste des tableaux...

Plus en détail

Mission PSP Management

Mission PSP Management Mission Fondée en 2013, PSP Management Purchasing Sustainable Performance est une société de conseil qui développe une spécialisation forte et une logique d'excellence sur la fonction Achats: Audit et

Plus en détail

Etienne Galerneau. etienne_galerneau@fr.ibm.com. Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA

Etienne Galerneau. etienne_galerneau@fr.ibm.com. Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA Etienne Galerneau etienne_galerneau@fr.ibm.com Manager of Integration Acquisition Software Group IMT France & NWA 13 Les acquisitions au cœur de la stratégie d IBM Software Group Annual meeting of stockholders

Plus en détail

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt Nos programmes rammes réalisés Exemples de réalisation 1. «Enjeux de la Supply Chain : collaboration et création de valeurs» 2. La Supply Chain dans un environnement mass market 3. «Prise de conscience

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

Executive Master Class en Intelligence Stratégique

Executive Master Class en Intelligence Stratégique Executive Master Class en Intelligence Stratégique Managers et Consultants, donnez-vous les moyens de décider dans l incertitude Avec la collaboration de Donner du sens au désordre POUR QUI? VOUS ÊTES...

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité IBM Global Technology CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHECTURE INFORMATIQUE La voie vers une plus grande effi cacité Vos objectifs sont nos objectifs Les entreprises vivent sous la pression permanente de la

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance

L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance POINT DE VUE L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance Delivering Transformation. Together. Pascal SILVESTRE Directeur en charge de l offre Architecture d Entreprise au sein

Plus en détail

Oracle Value Chain Management Presenting with

Oracle Value Chain Management Presenting with 1 er Décembre 2011 Paris Oracle Value Chain Management Presenting with LOGO 1 Copyright 2011, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. Insert Information Protection Policy Classification from

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s La Transmission Claude SAUVAGEOT SOMMAIRE Introduction Présentation générale Bref rappel Le déroulement du processus théorique du LBO INTRODUCTION QUI SOMMES-NOUS? FSI Régions est une société de gestion

Plus en détail

Cloud Computing Stratégie IBM France

Cloud Computing Stratégie IBM France Cloud Computing Stratégie IBM France Daphné Alécian, Cloud Market Manager 1 2 2 Le Cloud Computing induit des changements majeurs en terme d usage et de comportement Définition : Caractéristiques : Un

Plus en détail

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Sommaire Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Quelques chiffres Les enjeux du risque routier pour l entreprise La charge des sinistres Cartographie des risques routiers

Plus en détail

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 INTRODUCTION: Philippe CHEY, Président du SYPEMI SYPEMI Le Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier et de Facilities management Chiffres

Plus en détail

Business Process Management

Business Process Management Alain Darmon Responsable Avant-Vente BPM, IBM 1 er mars 2011 Business Process Management Améliorez l agilité de l entreprise avec la gestion des processus métier Les processus sont partout! Ouverture de

Plus en détail

Théorie Financière 2014-2015

Théorie Financière 2014-2015 Théorie Financière 2014-2015 1. Introduction Professeur Kim Oosterlinck E-mail: koosterl@ulb.ac.be Organisation du cours (1/4) Cours = Théorie (24h) + TPs (12h) + ouvrages de référence Cours en français

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Avec vous, nous nous engageons pour construire vos solutions de gestion Face à la globalisation des marchés, au développement des systèmes

Plus en détail

"Les outils de planification adaptés à la maîtrise d'un environnement incertain»

Les outils de planification adaptés à la maîtrise d'un environnement incertain» Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique "Les outils de planification adaptés à la maîtrise d'un environnement incertain» La gestion de la performance commence

Plus en détail

Pourquoi mesurer l impact? Benoît Fontaine 11/02/2014

Pourquoi mesurer l impact? Benoît Fontaine 11/02/2014 Pourquoi mesurer l impact? Benoît Fontaine 11/02/2014 3 Cas distincts 1. Le Fonds Venture Philanthropy: 1.500.000 euros investis dans 21 organisations. FRB soutient des org. tierces ; 2. Le projet Boost:

Plus en détail

6 CONFERENCES THEMATIQUES

6 CONFERENCES THEMATIQUES 6 >> 19 juin Lean Entreprise 3 >> 13 mars Les indicateurs pour piloter la performance Frugalité Marge par la simplification 4 >> 17 avril L amélioration par les processus Agilité Marge par la Vitesse Marge

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Pricing : la technique ne suffit pas

Pricing : la technique ne suffit pas Pricing : la technique ne suffit pas Par Frédéric Milgrom Vice President, Estin & Co Optimiser les prix recèle un potentiel d amélioration des résultats significatif et plus aisé à atteindre que des réductions

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. 1 Moderniser votre back office Finance Oracle Finance Cloud Guy Aguera, Deloitte Partner Valérie Vinges, Oracle Sales Consultant 2 Safe Harbor Statement The following is intended to outline our general

Plus en détail

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Web-séminaire Bull-CA Technologies 25 Mars 2014 2014 CA. All rights reserved. Agenda Introduction : pourquoi la supervision unifiée? Pourquoi le SaaS?

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Acquisition et transmission d entreprise

Acquisition et transmission d entreprise Petits déjeuners des start-ups Acquisition et transmission d entreprise Facteurs à considérer dans la vente de son entreprise Genève, le 31 janvier 2003 Agenda Les services de PwC Le processus de vente

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Planon Universe. Une plateforme de Gestion Intégrée de l Environnement de travail innovante, facile à utiliser et qui a fait ses preuves

Planon Universe. Une plateforme de Gestion Intégrée de l Environnement de travail innovante, facile à utiliser et qui a fait ses preuves Planon Universe Une plateforme de Gestion Intégrée de l Environnement de travail innovante, facile à utiliser et qui a fait ses preuves Planon Universe inclut : Des solutions logicielles innovantes Des

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes IBM Software Group 2008 IBM Corporation and Dassault Systèmes PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes 2009 2007 IBM Corporation 2 PLM : de l historique 2D-3D à

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

SGE-auto. synchronisation physique de la Supply-Chain. Une innovation mondiale, labellisée EUREKA. Application Automobile

SGE-auto. synchronisation physique de la Supply-Chain. Une innovation mondiale, labellisée EUREKA. Application Automobile Fiche-offre inis SGE-auto synchronisation physique de la Supply-Chain avec un partenaire d Une innovation mondiale, labellisée EUREKA Justif Application Automobile Supprime les manquants Réduit les coûts

Plus en détail

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance Michel Ducroizet 2004 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice La relation

Plus en détail

Big Data en (Ré)Assurance

Big Data en (Ré)Assurance Big Data en (Ré)Assurance Université d été de l Institut des Actuaires Régis Delayat SCOR, DSI Groupe 7 Juillet 2014 Agenda 1 La donnée au coeur des attentions de nos entreprises 2 SCOR, une culture de

Plus en détail

Management Technologique & Stratégique (MTS)

Management Technologique & Stratégique (MTS) Département de Formation & de Recherche (DFR) Management Technologique & Stratégique (MTS) Spécialisations (2A 2011-2012) Séverine LE LOARNE, Responsable Adjointe du DFR Professeur en Management de l innovation

Plus en détail

FAIR VALUE. FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). ****

FAIR VALUE. FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). **** FAIR VALUE FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). **** Vendredi 12 octobre 2007 Xavier Paper 1 Sommaire 1. Quelques constats sur la Juste

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Ineum Consulting. Pourquoi le PLM. Soirée Innovation industrielle «Usage des TIC en mode collaboratif & Industrie» Frédéric Morizot.

Ineum Consulting. Pourquoi le PLM. Soirée Innovation industrielle «Usage des TIC en mode collaboratif & Industrie» Frédéric Morizot. Ineum Consulting Pourquoi le PLM Soirée Innovation industrielle «Usage des TIC en mode collaboratif & Industrie» 3 Mai 2010 et votre vision devient entreprise 1 Problématiques de l Innovation et du Développement

Plus en détail

Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch

Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch 18 Septembre 2012 Le Conseil Interne - Jacques Pansard 2012 1 5 objectifs Réduction des budgets de prestations externes Acquérir

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Contacts: Angela Feigl (feigl@eml-executive.com) Sidonie Chemla (chemla@eml-executive.com) 1 De quoi s agit-il? Un

Plus en détail

La nouvelle façon d investir sur les marchés

La nouvelle façon d investir sur les marchés Holdings plc La nouvelle façon d investir sur les marchés Accédez aux CFD IG Markets 17 Avenue George V 75008 Paris Appel gratuit : 0805 111 366 * Tel : +33 (0) 1 70 70 81 18 Fax : +33 (0) 1 56 68 90 50

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015

WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015 WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015 Les intervenants : Florent Dimitriou ING Direct Responsable produit Bourse et Fonds Sébastien David Société Générale Responsable Relations Investisseurs

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011 L Audit Interne vs. La Gestion des Risques Roland De Meulder, IEMSR-2011 L audit interne: la définition L audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

Les effets positifs de la gestion de l information

Les effets positifs de la gestion de l information Une seule solution Les effets positifs de la gestion de l information Conseils pratiques pour savoir comment réduire vos couts, renforcer votre niveau de conformité et accroitre votre efficacité Les données

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Comment évaluer et améliorer la performance au sein d une entrepriseavec une approche financière?

Comment évaluer et améliorer la performance au sein d une entrepriseavec une approche financière? Comment évaluer et améliorer la performance au sein d une entrepriseavec une approche financière? Agenda Définition et structure de la performance; Causes et méta-causes de faillite; La performance par

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Conférence IDC INFORMATION MANAGEMENT Session 5 Managed Print Services

Conférence IDC INFORMATION MANAGEMENT Session 5 Managed Print Services Conférence IDC INFORMATION MANAGEMENT Session 5 Managed Print Services Claude ESPINAS Directeur, Division Managed Enterprise Services, HP Imaging and Printing Group 2009 Hewlett-Packard Development Company,

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

Lean Supply Chain Quelles perspectives?

Lean Supply Chain Quelles perspectives? Lean Supply Chain Quelles perspectives? Pierre-Marie Gallois 40, Bd Edgar Quinet - 75014 Paris proconseil.net Le 14 juin 2012 Lean supply chain, quelles perspectives? Abstract Assez naturellement, les

Plus en détail

Digital Purchasing. Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise?

Digital Purchasing. Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise? Digital Purchasing Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise? Le «digital purchasing» : vers une maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise Si beaucoup

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Gérez vos coûts de projet intelligemment

Gérez vos coûts de projet intelligemment Gérez vos coûts de projet intelligemment À propos de De nos jours, les projets en immobilisation sont de plus en plus gros, de plus en plus complexes. Sans une analyse exhaustive de la valeur acquise,

Plus en détail

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat SKF DANS LE MONDE 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat Implantation dans le monde Sites de fabrication Unités de ventes SKF est un groupe international avec des sociétés de vente

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

2. Assises de gestion de CGI

2. Assises de gestion de CGI 2. Assises de gestion de CGI Assises de gestion de CGI INTRODUCTION Nous avons rassemblé, dans le diagramme présenté ci-dessus, l'ensemble des composantes majeures qui orientent et définissent la gestion

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing»

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» La nouvelle version de FlexNet intègre l expérience étendue et la forte expertise d Apriso en matière de synchronisation des productions multisites.

Plus en détail

Fipavie Premium. Assurance vie

Fipavie Premium. Assurance vie Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : > souple et évolutif > transparent > avec plus d'avantages fiscaux > avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif

Plus en détail