LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR"

Transcription

1 Training vente Pascal PY LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR, 2006 ISBN :

2 Introduction Que signifie, pour un vendeur, concevoir et mettre en œuvre un Plan d Actions Commerciales? Périodiquement (généralement par année), les commerciaux se voient assigner des objectifs. Il leur est demandé davantage de chiffre d affaires, des marges plus conséquentes, la conquête de nouveaux clients, le lancement de nouveaux produits, etc. Autrement dit, ils doivent atteindre annuellement un nouvel objectif de résultats. En termes de stratégie militaire, la publicité, le marketing, les promotions, l image de marque, etc., pour importante que soit leur contribution aux résultats des commerciaux, ne constituent qu un appui aérien. Pour s en tenir à la métaphore, le vendeur appartient à l infanterie, son combat se situe sur le terrain. C est à un combat de rue auquel il se livre. Quadriller, défendre pied à pied, noyauter, conquérir un pâté de maison, c est au fond ce que fait le vendeur quotidiennement par ses visites, ses actions et ses échanges avec les clients. L essentiel des moyens dont dispose un commercial pour faire ce travail sur le terrain et atteindre ses objectifs de résultats se concentre sur trois choses : Des actions commerciales à mener concrètement sur le terrain et visant aussi bien à vendre des produits ou services qu à prospecter de nouveaux clients, à fidéliser les anciens ou à récupérer des clients volages, voire perdus. Un discours à tenir aux clients, pour mettre en œuvre et concrétiser les actions commerciales prévues afin d atteindre les objectifs de résultats demandés. 15

3 Le Plan d Actions Commerciales du vendeur Enfin, des contacts ciblés, en la forme de visites sur le terrain, d échanges téléphoniques ou par le canal de courriels ou de mailing. En résumé, élaborer un PAC, cela consiste pour le responsable d un secteur ou d un portefeuille de clients, à définir quelles actions commerciales sont à mener, pour obtenir quoi (les objectifs) et de la part de qui (le ciblage). Cette observation conduit à une première approche globale de la définition de ce qu est un Plan d Actions Commerciales conçu par un vendeur : «La transformation d objectifs de résultats assignés par sa direction en un ensemble cohérent d actions commerciales à mener auprès de clients et prospects ciblés». Cette définition nous conduit à diviser ce livre en trois parties : 1 re partie : le ciblage des clients, afin de définir les clients sur lesquels il vous faut agir ; 2 e partie : les actions commerciales à entreprendre pour conquérir, fidéliser, sécuriser, (voire retenir) les clients et stimuler leurs achats ; 3 e partie : comment concevoir et rédiger votre PAC en un ensemble cohérent d actions commerciales coordonnées et planifiées. Présentons succinctement les trois parties de ce livre. La première partie se concentre sur le ciblage des clients. Les problèmes rencontrés par les vendeurs pour gérer leur secteur commercial s apparentent à ceux du joueur de bataille navale. Une C est à une gigantesque bataille navale à laquelle le vendeur est convié à jouer avec ses clients et prospects bataille navale dans laquelle les coups «tirés» équivalent à des choix de visites (ou de relations téléphoniques) à effectuer auprès de ses clients et prospects. Certaines d entre elles tombent à l eau, dans la mesure où elles n atteignent pas le but visé (convaincre un client, prendre une commande, lui faire une démonstration, l informer...). D autres contacts au contraire «touchent au but». La mission est accomplie. La problématique du joueur de bataille navale est de nature à éclairer, de façon schématique, celle du vendeur. premièrement, le joueur ne dispose que d un nombre limité de «coups à jouer». Ce nombre est inférieur aux possibilités offertes par la grille. Sans cette contrainte le joueur couvrirait une à une les cases restant libres et... gagnerait en toute certitude. 16

4 Introduction deuxièmement, le choix d une cible (A 8 par exemple) se fait au détriment d une autre (B 5 ou V 14). Se tromper de cible, conduit le joueur à perdre un coup, mais aussi à «un manque à gagner». Il s ensuit pour le joueur la nécessité de ne gâcher aucun coup. S ensuit également le besoin de tirer information de tout coup joué afin de localiser les bons endroits, les bonnes cibles et apprécier leur importance relative. Le vendeur se trouve devoir faire face à des problèmes stratégiques de même ordre. C est en effet à une gigantesque bataille navale à laquelle il est convié par les clients et prospects de son secteur. Le champ n est autre que son secteur commercial et les navires à «toucher», les clients et prospects. 1 Le vendeur n a pas le loisir de contacter autant de fois chaque client de son secteur qu il serait nécessaire de le faire pour obtenir 100 % du marché. Son capital-visites n est pas extensible à l infini, alors que le nombre de ses clients va croissant avec le temps. Ceci lui impose d opérer des choix judicieux de cibles. 2 La décision de visiter tel client plutôt que tel autre est lourde de conséquences. L insuccès est doublement coûteux. Il est coûteux en ce sens que le prix de revient d une visite est très élevé. A environ 120 le coût moyen d une visite (voire plus) c est devoir acquitter un ticket d entrée (chez un client) pour un spectacle qui n en valait pas la peine. Mais c est doublement coûteux en raison d un «manque à gagner». Car cette visite inefficace est rendue au détriment de celle, plus judicieuse, qui aurait pu l être au même instant auprès d une cible plus rentable. Ces observations nous conduisent à devoir examiner les problèmes que pose le ciblage en huit chapitres. Le prochain chapitre (chapitre 1), propose d effectuer un premier ciblage en fonction de la rentabilité de vos contacts. En clair, quels retours offrent vos clients en écho à vos contacts? Ce diagnostic débouche sur une première et élémentaire stratégie de contacts. Mais vos clients forment aussi, ensemble, une population. Ils naissent, se développent puis vieillissent et disparaissent. L examen de ces flux et des structures «démographiques» de votre 17

5 Le Plan d Actions Commerciales du vendeur portefeuille est riche d enseignements et apte à vous convaincre de répartir différemment votre effort de contacts (chapitre 2). Un autre diagnostic, de nature à fonder votre ciblage, doit être également effectué. Celui du poids relatif de vos clients, chacun pris individuellement par rapport à tous les autres. Cet examen vise à rationaliser et ordonner vos perceptions intuitives quant à la dimension respective de vos clients (chapitre 3). En clair, donner un fondement objectif à une stratégie de contacts qui se fonde sur un classement, jusqu ici intuitif, des clients en deux catégories : les gros clients et les petits. Un autre aspect à prendre en compte, tout aussi important pour rationaliser votre ciblage, concerne le potentiel de vos clients. Les clients d un même secteur n ont en effet pas tous le même potentiel. Aucune analyse sérieuse de ciblage ne peut se dispenser de ce point de vue. Nous lui consacrons notre chapitre 4. Vient ensuite la nécessité de prendre en compte la pénétration des clients (chapitre 5). Cette étude rapproche le poids réel de chaque client et son poids potentiel. Le ciblage des contacts à effectuer prend ici pour assise le différentiel d activités, entre le chiffre d affaires produit effectivement par un client et ce qu il pourrait potentiellement fournir. Un client devra être d autant plus sollicité (ciblé) que son activité réelle est faible, rapportée à son activité potentielle. Elle met en évidence la discordance, fréquemment observée, entre ces deux paramètres. Le chapitre 6, pour sa part, traite de la fidélité de vos clients et évalue leur propension à continuer à l être. Il présente un formidable outil pour parfaire votre ciblage. Il éclaire sous un jour nouveau la gamme de produits que vous vendez à votre clientèle. Il différencie les produits selon la plus ou moins grande facilité de votre clientèle à s engager à les acquérir puis à suspendre leur engagement, autrement dit à vous être fidèle. Cette étude met en évidence les potentialités stratégiques que recèlent les produits consommés dans le choix de vos cibles à contacter. Et la conquête de nouveaux clients dans tout cela, quelle place ce livre lui réserve-t-il? Le ciblage des bons prospects est en effet de la plus haute importance, tant le risque de contacts infructueux est grand. Nous lui consacrons le chapitre 7. Celui-ci met en exergue trois règles majeures sans lesquelles la prospection ne serait qu une suite de coups 18

6 Introduction plus ou moins chanceux et aux résultats hasardeux. La première est celle de la pertinence de la solution que vous offrez pour satisfaire le besoin de vos prospects. Plus celle-ci est avérée, plus fondés sont vos espoirs de succès. La seconde règle est celle de la crédibilité selon laquelle un prospect délivre un avantage à ceux qui lui apparaissent a priori plus crédibles. La troisième règle consacre l existence d une double attraction entre fournisseurs et prospects. La prospection qui se fonde sur la maximisation de cette double attraction optimise vos chances de succès. Conjuguer le respect et le bon usage de ces trois règles favorise l émergence des cibles à prospecter et minimise le risque d insuccès. La seconde partie de ce livre vous invite à concevoir vos actions commerciales. Celles-ci tournent autour de trois axes, différenciés en raison de leur but. Le premier axe, objet de notre chapitre 8, regroupe toutes les actions dont l objectif premier est de conquérir ou reconquérir des clients. Certaines de ces actions commerciales sont proactives et provoquent le contact avec le prospect alors que d autres, plus réactives, invitent ceux-ci à prendre l initiative de la rencontre. D autres actions, quant à elles, aspirent à reconquérir des clients perdus. Le départ de ces derniers, pour les bras d un concurrent, n a pas nécessairement été couronné de succès. La roue tourne pour peu que vous la fassiez tourner. Trois actions, dites de win back, vous en offrent le moyen. Alors tentez votre chance... Le deuxième axe (chapitre 9) rassemble les moyens de conserver l acquis et d éviter les départs intempestifs de clients ; départs toujours regrettables et regrettés. Ce chapitre présente en détail les fort nombreuses actions nécessaires à l entretien de la relation avec vos clients. Un prospect est, de quelque manière, un client à l état embryonnaire. Il est transformé, par la grâce du travail de prospection, en nouveau client. Mais la relation de ce tout nouveau client nourrie à l endroit de son tout nouveau fournisseur est ténue. Le premier dispose en effet de très peu d informations sur le second. Il connaît mal sa gamme, ignore les richesses cachées qu elle recèle et tous les nombreux avantages qu il peut retirer de cette nouvelle source d approvisionnement. A contrario, il est parvenu à une relation étroite avec le 19

7 Le Plan d Actions Commerciales du vendeur commercial. Lui, a su le conquérir, le séduire et le convaincre. Il est le cordon ombilical qui le relie à l entreprise. Entretenir ses clients vise ainsi à consolider la relation et à la rendre pérenne, c est-à-dire à transformer un prospect en nouveau client, puis celui-ci en client, tout simplement. Après une réflexion approfondie qui éclaire d un jour nouveau les leviers et mécanismes de la fidélité, dix-sept actions de fidélisation sont examinées de manière approfondie. Toutefois, aussi fidèles puissent-ils être, vos clients sont convoités par des prédateurs toujours affamés. Cinq actions commerciales spécifiques visent à sécuriser votre clientèle contre les agissements de concurrents à l affût. Aussi sécurisée qu elle soit, votre clientèle peut, malgré tous vos efforts, se laisser tenter par les sirènes de la concurrence. A l image du conjoint qui fiche le camp, et qui n a cure ni du contrat de mariage ni des enfants ni de tout ce qui est censé le retenir, les actions de rétention exposées sont conçues pour vous permettre de ralentir voire endiguer ce processus d infidélité qui n est en rien fatal. Le troisième axe, quant à lui, révèle les actions de stimulation de la clientèle (chapitre 10). En matière de succès commercial, l un des fondements de la réussite se situe dans l aptitude à maîtriser la relation avec les clients, ceci pour les conduire à produire davantage de chiffres d affaires et à moindre coût. C est ce que j appelle manager ses clients. Le travail de management d une clientèle est à la vente ce que le travail de fertilisation et d entretien des sols est à la récolte dans l agriculture. La partie apparente du métier des agriculteurs réside dans la moisson. En réalité, si cette moisson est la phase la plus spectaculaire, elle est aussi la plus courte et la moins représentative de la pénibilité de sa tâche. Il en va de même chez les commerciaux. Le pendant de leur récolte est la phase de prise de commande. Mais, hormis cette récolte, l agriculteur effectue tout au long de l année un travail souterrain qui absorbe l essentiel de son temps. Ce labeur souterrain c est celui de la fertilisation des terres, de la préparation des sols, c est aussi celui qui consiste à retourner, semer et arroser. En bref, une somme de tâches et d actions qui ne produisent rien, mais sans lesquelles rien ne serait produit. C est en tout point à des tâches semblables de fertilisation que doivent mener dans l ombre les commerciaux aussi bien que les entreprises, dans le management de leurs clientèles. C est d une tout autre activité dont il s agit là. Elle diffère de celle qui aboutit à la vente. Un travail qui suit la vente, qui la précède, mais qui en diffère, 20

8 Introduction aussi bien dans ses méthodes que par les moyens employés ou les objectifs visés. C est donc un vrai travail en profondeur auquel est appelé, en complément, le chargé de clientèle. Deux grands leviers de réussite commerciale sont donc investigués. Le premier, le plus classique, regroupe les actions qui toutes concourent à stimuler les achats de vos clients. Le second levier, moins connu et pourtant plus efficace, dont je me fais l ardent défenseur depuis de nombreuses années, ambitionne de stimuler les efforts des clients. En quoi ce travail sur la relation modifie-t-il la conception traditionnelle du métier des vendeurs? Force est d admettre que, par la fonction de gestion et de management de clientèle, c est bien à la dignité de commerçant que le vendeur est appelé à s élever. Reconnaissons qu à l image du commerçant, un commercial est gestionnaire du plus petit centre de profit de l entreprise, le plus élémentaire aussi, et le plus en amont de tous les processus de rentabilité. Il a en charge une parcelle du fonds de commerce global, au travers d un secteur et d un portefeuille de clients. Si le vendeur prend des commandes, le commercial, lui, gère son fonds de commerce, autrement dit propose à ses clients des objectifs, exige plus de fidélité, demande des recommandations, etc. En bref, il manage ses clients afin de les stimuler! La troisième partie vous précise comment concevoir et rédiger votre Plan d Actions Commerciales. Le chapitre 11 vous invite à assigner des objectifs d efforts à vos clients. En effet, nous autres commerciaux ne sommes pas seuls à fournir des efforts. Nos clients en font aussi pour nous. Une dialectique des efforts s instaure entre les protagonistes. C est l existence de cette dialectique qui incite à envisager de stimuler l effort des clients, et assoit l idée de management des clients 1. Cela pose le problème de savoir quels efforts précisément vous souhaitez obtenir de vos clients. Les axes de ciblage, objet des chapitres précédents la rentabilité des contacts, la maturité de chaque client, son poids dans votre portefeuille, son potentiel, son niveau de pénétration et enfin son degré d engagement à vous être fidèle sont par eux-mêmes des objectifs d efforts louables. D autres, plus subjectifs, le sont tout autant. Par exemple obtenir de vos clients de comman- 1. Appelé CRM, Customer Relationship Management, ou GRC, Gestion de la Relation Clients 21

9 Le Plan d Actions Commerciales du vendeur der directement sans solliciter votre aide ou encore de vous recommander auprès de prospects, etc. Quoi qu il en soit, pour obtenir des efforts de la part de vos clients, encore faut-il savoir les définir clairement. Une fois les objectifs d efforts définis, il vous faut mettre en place un système d évaluation et de contrôle qui favorise le suivi de vos clients. Fournissent-ils les efforts attendus? Sur quels efforts les solliciter pour corriger les distorsions entre vos attentes et les efforts effectivement fournis? Une grille de scoring répond à ces questions. Elle fait ressortir pour chaque client une note des efforts accomplis. Elle permet d évaluer, suivre, contrôler vos clients. Avant d agir sur ceux-ci individuellement, le ciblage clients (et prospects) et les actions commerciales se rejoignent au chapitre 12. Ce chapitre propose d arrêter en parfaite logique la stratégie globale et pertinente des contacts par type d actions commerciales. Entre les actions de conquête, d entretien et de stimulation comment pensezvous répartir votre effort? Cette question ayant trouvé réponse, le chapitre 13 montre comment arrêter dans le détail votre plan annuel de contacts avec vos clients et à agir de préférence sur les clients dont le niveau d efforts apparaît faible. De même, s agissant de prospects, un plan annuel des contacts avec les cibles à conquérir est défini en proportion des chances d aboutir. Pour finir rappelons que les paroles passent, alors que les écrits restent! Il reste donc à finaliser votre PAC par une rédaction. Celle-ci s effectue en sept étapes proposées par le chapitre 14. La 1 re étape offre l occasion de rappeler les objectifs convenus avec votre entreprise. La 2 e résume le diagnostic concernant vos clients. La 3 e expose les grandes orientations des actions commerciales que vous prévoyez pour l année. La 4 e intègre les actions commerciales prévues par votre entreprise et qu il vous incombe de mener à bien. La 5 e présente votre stratégie globale de contacts répartis par plate-forme d actions commerciales. La 6 e programme les différentes actions commerciales de l année afin de les coordonner dans le temps et éviter de regrettables télescopages, laissant à la 7 e et dernière étape le soin d énoncer les conditions du succès de vos actions et les quelques bonnes résolutions que chaque nouvelle année offre l occasion de prendre à défaut de les tenir! 22

LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR

LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR Training vente Pascal PY LE PLAN D ACTIONS COMMERCIALES DU VENDEUR, 2006 ISBN : 2-7081-3628-3 Sommaire Avertissement... 13 Introduction... 15 Première partie LE CIBLAGE Définir les clients et prospects

Plus en détail

Le Plan d Actions du Commercial

Le Plan d Actions du Commercial Efficacité commerciale Pascal Py Le Plan d Actions du Commercial Le concevoir, le rédiger..., 2014 ISBN : 978-2-212-55986-6 Sommaire Avertissement... 12 Introduction... 13 Partie 1 Le ciblage 1. Le ciblage

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Conquérir de nouveaux clients

Conquérir de nouveaux clients Pascal PY Conquérir de nouveaux clients Troisième édition Éditions d Organisation, 2003, 2005, 2009 ISBN : 978-2-212-54212-7 Sommaire Avertissement... 13 Introduction... 15 Première partie De la suspicion

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Améliorez vos résultats clients

Améliorez vos résultats clients Améliorez vos résultats clients Améliorez la fidélisation de vos clients Les conditions actuelles de notre marché rendent plus facile l infidélité de nos clients. Pourtant, l enjeu est d importance. Il

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Plan d action commercial

Plan d action commercial 3 Plan d action commercial Le plan d action commercial regroupe l ensemble des actions commerciales et marketing à entreprendre sur une période donnée pour atteindre les objectifs commerciaux de l entreprise.

Plus en détail

GESTION RELATION CLIENTS

GESTION RELATION CLIENTS GESTION RELATION CLIENTS COMMERCE INTERNATIONAL FINANCES VENTE- NEGOCIATION MARKETING MANAGEMENT 27 B rue Clément Marot 25000 BESANCON Tél. / Fax : 00 (33) 0952 069 918 email : info@strategexport.com SARL

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri Gestion de la Relation Client GRC : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur Mars 2012 Ordre

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Formations en inter-entreprises

Formations en inter-entreprises Les INTERS de Mercuri International Formations en inter-entreprises Mercuri International en Bref Leader mondial dans le conseil et la formation en efficacité commerciale et développement personnel, notre

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

Le concept de marketing

Le concept de marketing Le concept de marketing Le concept de marketing englobe à la fois les techniques d étude des attentes du consommateur, la proposition d une offre répondant à ces attentes et la mise en œuvre de moyens

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Le Code Génétique de la Marque

Le Code Génétique de la Marque Le Code Génétique de la Marque Le clé pour identifier et renforcer durablement le modèle de reussite de la marque Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39,

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 TANGARA Mahamadou Bassirou Tél : 66 86 90 61/73 11 68 50 Site web : www.mbtangara.fr Email : mbtangara@gmail.com OUTLINE Objectifs; Les Prérequis du

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité 1 PLAN DE LA LEÇON : 1.La comptabilité par activité : méthodologie de mise en œuvre... 2 1.Le recensement et la définition des

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la commercialisation d un produit Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Cette brochure est éditée

Plus en détail

4 étapes pour lancer et réussir

4 étapes pour lancer et réussir 4 étapes pour lancer et réussir votre E-business au Cameroun. Ce document vous est offert gratuitement par le Cabinet Ebusiness Consulting Inc. Offrez le librement à vos clients et prospects imprimez le

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1

Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1 Table des matières Préface.............................................................................. XV Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1 1.1 Force de Vente (F.D.V.)

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE RELATION CLIENTELE Rendre performant son accueil téléphonique, dynamiser l accueil en face à face et gérer les situations difficiles Traiter les réclamations clients Optimiser vos contacts téléphoniques

Plus en détail

Qui est concerné par la qualité des données?

Qui est concerné par la qualité des données? INTRODUCTION Qui est concerné par la qualité des données? Plus que jamais, les entreprises sont confrontées à des marchés de plus en plus exigeants, réclamant une réponse immédiate et adaptée à des besoins

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Damien Verstraete Jérôme Torchy

Damien Verstraete Jérôme Torchy Damien Verstraete Jérôme Torchy Elément majeur du mix en marketing direct, la mécanique promotionnelle va conditionner de manière importante la performance d une opération. Le cadeau gratuit ou avec par/cipa/on

Plus en détail

Le développement Commercial

Le développement Commercial Le développement Commercial Mardi LE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL Pour toutes les entreprises... structurées commercialement ou non... ayant ou non une équipe de vendeurs POUR QUI? POUR QUOI? vous désirez:

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Bien orchestrer une campagne de courriel

Bien orchestrer une campagne de courriel Bien orchestrer une campagne de courriel Conférence Infopresse 10 octobre 2007 1260, rue Crescent Bureau 201 Montréal, Québec H3G 2A9 514.390.1260 www.zendata.ca Introduction À l heure où 80% des courriels

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

1 Introduction aux études de marché export

1 Introduction aux études de marché export 1 Introduction aux études de marché export Avec des marchés de plus en plus compétitifs à travers la planète, les études de marché sont à l ordre du jour d un nombre croissant d organisations, qu elles

Plus en détail

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC

7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC 7 ACTIONS MARKETING POUR VENDRE PLUS AVEC SOMMAIRE EDITO... 3 1. Visez à décrocher des ventes récurrentes... 5 2. Envoyez des newsletters ciblées... 6 3. Ciblez selon des critères géographiques... 8 4.

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

CONQUÉRIR DE NOUVEAUX CLIENTS

CONQUÉRIR DE NOUVEAUX CLIENTS Training vente Pascal PY CONQUÉRIR DE NOUVEAUX CLIENTS Deuxième édition Éditions d Organisation, 2003, 2005 ISBN : 2-7081-3421-3 Introduction Conquérir de nouveaux clients nécessite un entretien, faceà-face

Plus en détail

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils Le monde a changé, sachez vous adapter! 1. Laissez vos prospects s informer avant de les contacter. 2. Usez du digital pour

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ENTREPRISE fotokasten SITE WEB www.fotokasten.de DOMAINE Commerce de détail / Édition de photos CAMPAGNE Jeu concours de l Avent Client Fotokasten

Plus en détail

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre»

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» «Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» Stratégie Marketing et CRM: Le Client Est Un Capital Jean - Charles Neau La croissance

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00 A partir du moment où vous avez fait le choix de commercialiser vos produits et services via un réseau de distribution la performance de votre entreprise dépend de celle de vos revendeurs. Dans un contexte

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail