To Be one Company Proposition finale - 1 avril 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "To Be one Company Proposition finale - 1 avril 2011"

Transcription

1 To Be one Company Proposition finale - 1 avril

2 Annexe I To Be One Company 2

3 TO BECOME ONE COMPANY Le plan comporte les phases A, B et C. Ne sont pas concernés pour l ensemble des phases. Le département Production, Le département Corporate Affairs Le département Staff CEO Cette convention collective n est d application que pour les barémiques avec un contrat à durée indéterminée, sauf mention contraire stipulé dans l annexe 2. Les départements Facility et HSE font partie du plan seulement dans le cadre du pré-départ anticipé. 3

4 Composition des départements concernés au 1 er octobre 2010 HR Cadres: 16 personnes Barémiques Hasselt: 4 personnes Liège/Seraing: 4 personnes Gand/Bruxelles: 4 personnes Total : 28 personnes 4

5 Composition des départements concernés au 1 er octobre 2010 Finance Cadres: 50 personnes Barémiques Hasselt: 12 personnes Liège/Seraing: 11 personnes Gand/Bruxelles: 12 personnes Total : 85 personnes Trading & Supply Cadres: 45 personnes Barémiques Hasselt: 1 personne Liège/Seraing: 10 personnes Gand/Bruxelles: 5 personnes Total : 61 personnes 5

6 Composition des départements concernés au 1 er octobre 2010 Retail B2B (ancien département) Cadres: 36 personnes Barémiques Hasselt: 37 personnes Liège/Seraing: 3 personnes Gand/Bruxelles: 10 personnes Total : 86 personnes Processus & Qualité Cadres: 9 personnes Barémiques Hasselt: 16 personnes Liège/Seraing: 0 personne Gand/Bruxelles: 0 personne Total : 25 personnes 6

7 Composition des départements concernés au 1 er octobre 2010 Communication & Marketing Cadres: 18 personnes Barémiques Hasselt: 9 personnes Liège/Seraing: 0 personne Gand/Bruxelles: 0 personnes Total : 27 personnes BTC National Sales: 11 personnes (Hasselt/Gand/Liège) Business Solutions Cadres: 63 personnes Barémiques Hasselt: 13 personnes Liège/Seraing: 9 personnes Gand/Bruxelles: 4 personnes Total : 89 personnes 7

8 Activités impactées Bruxelles + Regroupement et consolidation des activités Trading & Supply. + Regroupement des activités support service (HR, Finance) + Transfert des activités B2B relatives au pricing, marketing, management et multisite tenders. + management de retail. + Transfert des départements infomatiques CIO governance, BS intégration et BS resource management. + Création d une équipe Process & Qualité centralisée pour organiser à maille corporate les processus end to end et coordonner les personnes travaillant sur les processus et les procédures qualité dans les départements. 8

9 Activités impactées Gand + Consolidation de l activité «contract management» (les activités mystery swicth & rejections vont partiellement de Hasselt à Gand). - Transfert de l activité BTB dunning vers Hasselt. - Transfert de l activité multisites & tenders vers Bruxelles. - Transfert de l activité SPECO accounting vers Seraing 9

10 Activités impactées Hasselt + Regroupement de l activité BTB dunning. + Regroupement des activités informatiques (Solution Delivery). + Deal Validation. - Transfert de l activité contact client francophone B2C vers la région liégeoise. - Transfert des activités B2B pricing et marketing vers Bruxelles vers Bruxelles. - Transfert de l activité HR internal communication et Human Capital vers Bruxelles. - Transfert de l activité trésorerie, controlling vers Bruxelles. - Transfert de l activité Trading & Supply vers Bruxelles. - Transfert des départements infomatiques CIO governance, BS solution et BS resource management vers Bruxelles. - Création d une équipe Process & Qualité centralisée pour organiser à maille corporate les processus end to end et coordonner les personnes travaillant sur les processus et les procédures qualité dans les départements. 10

11 Activités impactées Liège/Seraing + Consolidation et regroupement de l activité francophone contact client (B2C). - Transfert de l activité Trading & Supply vers Bruxelles. - Transfert de l activité HR Labour relation vers Bruxelles. - Transfert de l activité deal validation vers Hasselt. - Transfert de l activité trésorerie, controlling vers Bruxelles. - Transfert de l activité informatique solution delivery vers Hasselt et intégration de l activité de BS intégration et resource management vers Bruxelles 11

12 Phase A Sont concernés pour la phase A Les départements Human Resources, Retail, Trading & Supply, Finance. 12

13 Phase A A Court Terme : Centralisation de certaines activités support (Finance, Human Resources), des activités Trading & Supply et des activités BtB à caractère central. Création d un pôle commercial BtC sur la région liégeoise. Maintien d une activité opérationnelle HR sur chaque site. Les nouveaux recrutements se feront immédiatement pour mettre en œuvre la cible. Mai 2011: installation du personnel concerné de Bruxelles dans les nouveaux locaux Marquis situés à côté de la Gare Centrale. Second semestre 2011: installation du personnel concerné dans la région Liégeoise. Déménagement progressif des personnes travaillant dans les nouveaux sites. 13

14 Human Resources Organisation et services impactés Corporate HR Director D. Hovine Management Assistant P. Baudewyn Business Partner I. Matthijssens Business Partner F. Morbois Human Capital S. Frey Labor Relation J. Jasson Internal Communication F. Bribosia HR Operations G. Depaepe Retail IT Trading & Supply Production Staff Recruitment Training Leadership Unions Communication Internal Portal Employee Services Comp & Ben Processes Proche des managers Centres de competences sont centralisés Employés sur les sites Les activités HR operations restent sur les sites Les activités des centres de compétence sont centralisées Proche des managers 14

15 HR - Impact Nominatif pour les Employés Les barémiques des opérations HR restent sur les sites actuels. Hasselt: 2 personnes (G. Joyeux, A. Lemmens) Liège/Seraing: 3 personnes (C. Dethioux, M. Toussaint, M. Habets) Gand/Bruxelles : 4 personnes (S. Basyn, A. Delagrense, P. Verhasselt, H. Bouhouti) Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité < à 80 km. Hasselt: 1 personne ( Vanessa Vrancken) Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité > à 80 km. Liège / Seraing: 1 personne - Mireille Joset 15

16 Finances Organisation et Services Impactés Finance & Legal - L. Paenen Accountancy - Y. Claes --- Brussels Hasselt Seraing Gand Confirmation & Validation : Hasselt Treasury - D. Scheepers --- Treasury & Credit : Brussels Working Capital : Brussels Cash Forecast : Brussels Controlling - P. Theveniau --- Brussels Legal - V. Vansteelandt --- Risk Mgment - G. Van De Velde --- Brussels Tax Mgment - M. De Pauw --- Bruxelles Gand/1 personne Purchasing X. Leblanc Bruxelles Bruxelles Purchasing local 16

17 Finances - Impact Nominatif pour les Employés Les barémiques du département Finance qui resteront sur leur site actuel. Liège / Seraing: 2 personnes (M. Voss, E. Donnay) Liège / Seraing: 1 personne (M. Libois) Accounting: 5 personnes (P. Tembour, F. Chaffette, D. Tilkin, F. Prégardien, C. Lombart) Gand/Bruxelles : 2 personnes (H. De Lepeleire, H. De Meyer) Accounting : 3 personnes (J. Heye, A. Wauters (Tax), S. Huys) Hasselt : 1 personne (T. Plees) Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité en fonction de leur département. Liège / Seraing: Deal validation: 2 personnes (C. Mank, V. Dizier) Trésorerie: 1 personne (F. Moron) Hasselt Trésorerie: 1 personne (B. Flossie) 17

18 T&S Organisation et Services Impactés Trading & Supply - J. Dennersmann Business Development - W. De Backer --- Back Office Processes & Quality Mgt - G. Leppens --- Portfolio Services Trading & Portfolio - G. Michiels --- Brussels Brussels Brussels Brussels Brussels 18

19 T&S - Impact Nominatif pour les Employés Tous les barémiques du département T&S sont soumis aux règles de mobilité. Liège/Seraing: Power Operations BO: 4 personnes (G. Polet, S. Daukandt, S. Hacquin, M. Bolzée) Gas Operations BO: 2 personnes (F. Heuskin, N. Galione) ST Power Operations & Optimisation: 1 personne (A. Schlitz) Reporting & Invoicing BO: 2 personnes (D. Claes, A-C Maisse) Portfolio Analytics Management: 1 personne (M. Bamps) Hasselt: Forecasting Team: 1 personne (N. Jardin) 19

20 B2B Impact Nominatif pour les employés Les activités suivantes sont transférées à Bruxelles. Marketing B2B: 2 personnes Steven Janssens Engelen Bert Pricing analyst: 2 personnes Van Den born Wouter Neiss Pieter B2B management: 1 personne An vrancken: Tender sales & Sales support: 4 personnes Talibi Magda Martin Frédérique Smet Annick (nouvelle fonction) Brenda Soens Les activités suivantes sont transférées à Hasselt - la distance de mobilité est supérieure à 80 km pour les personnes ci-dessous. Dunning: 3 personnes Tack Vanessa Dhakouani Mariam De Hon Deborah (nouvelle fonction) Registration & Billing: 3 personnes Jeridi Nourchen Garré Els Dewith Sandra 20

21 CSO - Organisation Retail future Les activités contacts clients (front et back office) seront scindées en Flandre et en Wallonie pour BTC. Les activités relatives au système pour BTC, le service clients BTB et le BSC ne seront pas scindées. Les activités rejections et mystery switch (lié au contract management) seront localisées à Gand. 21

22 CSO Retail Organisation Corporate Director Retail J. Rutten Customer Service Director H. Buenen Director Mass Market P. Van Poppel B2B director G. Maes Director Commercial Support M. Van Den Bosch B2C Service center Flanders Marketing management Sales Manager Government Process & Quality B2C Service center Wallonia National sales incl. SME s Area Sales Manager Area West Data Quality Management Operations BTC Data management Product & Pricing & Forecasting Recovery Customer service & operations BTB Marketing communication Sales Area East / Special Sales Reporting Intelligence Forecasting & Planning Pricing Marketing B2B Customer experience & Quality Operations Sales Management Area South 22

23 CSO - Macro design conceptuel Existing customers Moves Contract modifications Deliver great administrative performance Recovery process New customers -New connections -New customer Operations Invoicing cycle Dunning steps Fall out treatment Budget meter process wallonia Customer service first line Customer service second line Complaints Deliver great customer experience 23

24 CSO - Activités regroupées basées sur le macro design Regional Service Centre BtC (60 +1 )Wallonia Service center RES Complaints Moves Contract modifications Billing Dunning Recovery Supervisors Call centre relationship manager Management B2B (62) &BSC (15 FTE) Regional Service Centre BTC (44) Hasselt Service center RES Complaints Moves Contract modifications Dunning Billing Supervisors Call centre relationship manager CS Staff (22) B2C director + PA Performance reporting Forecast & planning Q2C Management Call centre senior manager Operations (79) Billing Exception handling Payments Dunning Supervisors Management NB: Ces chiffres sont établis en fonction de la part de marché client, du fonctionnement du marché et des processus en vigueur à ce jour. 24

25 CSO Impact Nominatif pour les Employés Transfert des tâches mystery switch et rejections vers Gand la distance de mobilité est supérieure à 80 km pour les personnes cidessous. Hasselt vers Gand Najat Bakour Kurt Fourier Kim Oomsels Fabienne Bierwerts Nathalie Opheide Ramon Swerts Narcisse Lobe Romina Adriaens 25

26 Phase B Sont concernés pour la phase B. Les départements Retail, Trading & Supply, Business Solutions, HR. 26

27 Phase B A Court & Moyen terme Création d une équipe Processus & Qualité centralisée pour organiser à maille corporate les processus end to end et coordonner les personnes travaillant sur les processus et les procédures qualité dans les départements. Communication & Marketing: Analyse à mener sur les activités à centraliser ou non pour la communication institutionnelle, interne et externe ainsi que les activités à caractère stratégique. 27

28 Processus & Qualité Organisation transverse qui concerne plusieurs départements : T&S, BS et Retail. Créer une direction Processus et qualité centralisée. Rattachée au COO. Composée de cadres à Bruxelles. Les équipes locales des départements sont peu concernées. Pas d impact de mouvement du personnel barémisé. Animer et homogénéiser les fonctionnements. Animer en transverse les équipes processus de l entreprise. Organiser les interfaces entre les départements sur les processus entreprises. Homogénéiser le pilotage des processus entre de l entreprise. Mener cette réorganisation dans les 6 prochains mois. 28

29 Processus & Qualité Organigramme et Services Impactés CEO COO Process & Quality Business Solution Retail Trading Production Support Departments Process & Quality Process & Quality département Process & Quality département Process & Quality département Process & Quality département Process & Quality département Création d un centre de compétence central à Bruxelles sur le processus et qualité. Ce sont des fonctions cadres Mise en place d une animation transversale des équipes processus & qualité 29

30 Les barémiques du département Retail restent sur le site de Hasselt. Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité en fonction de leur département. Hasselt Processus & Qualité - Impact Nominatif pour les Employés Business Solution: Inge Donné 30

31 Le département Pricing est centralisé à Bruxelles. Les sub-départements Communication below lines, Business Intelligence, B2C product sont hors scope. La décision concernant la localisation du sub-département web team ne dépend pas de SPE. Cela fait partie d une réflexion groupe. Dans le cas d une délocalisation/centralisation des activités sus-mentionnées, la présente CCT s appliquera aux membres du personnel dès que leur transfert est effectif. Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité < à 80 km. Hasselt B2C Pricing: 1 personne (F. Yingjia: (autre fonction) Communication & Marketing Impact pour les Employés Les sub-départements communication above the line et web management sont repris dans la cible, cependant certaines positions pourraient être délocalisées en fonction des décisions sur les thèmes suivants. Décisions sur l analyse du positionnement de la marque et de l identité de la société. Nouvelle organisation entre communication externe, interne et la marque ainsi que les synergies avec le groupe EDF. La structure sera finalisée fin

32 Phase C A Court & Moyen terme Centralisation des structures de CIO gouvernance, BS intégration et resource mgt à Bruxelles. Maintien des activités Delivery à Hasselt 32

33 Business Solutions Les départements suivants sont transférés à Bruxelles. Business Solution Integration. Business Solution Resource Management. Business Solution Governance 33

34 CIO & CIO Office Impact pour les employés Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité en fonction de leur département. Hasselt Empsen Vera (BSC) Vanderstukken Inneke (BSG) Vandenplas Kadija (BSG) Pellens Liesbeth (en crédit temps à temps plein) (BSG) Boyen Inge (BSG) Bollen Annick (BSG) Kathleen Vanrijt (resource managment) 34

35 1. Business Solution Provision Delivery Le département suivant reste sur les sites de Gand, Hasselt et Seraing. Front Office Support Les barémiques suivants restent sur les sites. Gand Liège JP Deneef Luc Buennens Nicolaas Talpe (garde) Michel Delcomminette Frédéric Gris R. Van Puyenbroeck 1 poste vacant sera attribué en fonction des règles de la reconversion Hasselt Ludo VanHerck David Vandickelen 35

36 2. Business Solution Delivery Le département Solution Delivery est consolidé sur le site de Hasselt. Solutions Quality Assurance Mgt Solution Competence Center Management Technology support Group Les barémiques suivants restent sur les sites. Hasselt D. Briers (nouveau contrat) R. Teuwen L. Bianchi 36

37 4. Business Solution Resource Management Le département Resource Management est repris dans la cible, cependant l ensemble des personnes du département Resource management auront comme lieu de travail Bruxelles. Les barémiques qui sont soumis à la règle de la mobilité en fonction de leur département. Hasselt Seraing Thys Koen Stephane Bruls Denis Marchal Anthony Lange Michael Joset JB Wautier P. Plaitin Gand Patrick Matthijs 37

38 Annexe II Principes de Mobilité pour les barémiques 38

39 Agenda Généralités Principes généraux Transfert Clauses contractuelles Mission: CCT du 28 mai 2009 Pré-départ anticipé La règle de la distance Reconversion Temps de travail Mobilité sectorielle: CCT 28 mai 2009 Mobilité Train Mobilité voiture Hasselt/Liège Primes de langue 39

40 Généralités La durée d application de la CCT est de 5 ans L évaluation de son application sera faite au premier semestre 2012 et au premier semestre 2013 Les principes de mobilité énoncés dans cette annexe s appliquent aux sièges de Bruxelles, Gand, Hasselt et Liège/Seraing, quelle que soit la localisation exacte des sièges dans les zones Bruxelles, Gand, Hasselt et Liège/Seraing. Les travailleurs peuvent à tout moment se faire accompagner de leur délégué syndical dans le cadre des procédures prévues par cette présente annexe II. Ci-après, par agent en reconversion il faut entendre celui qui n a pas suivi sa fonction délocalisée et qui doit être reconverti dans une autre fonction dans sa zone d origine. Par agent transféré, il faut entendre l agent qui a suivi sa fonction délocalisée géographiquement. 40

41 Principes généraux Ce document n est applicable qu au personnel barémisé. De manière générale les travailleurs CDD ne sont pas sujets à transfert. Dans le cas contraire ceux-ci bénéficient des même modalités que les CDI. Les intérimaires ne sont pas transférés Les travailleurs intérimaires, les travailleurs qui ont des contrats à durée déterminée et les consultants pourraient à terme ne pas voir leur contrat prolongé avec SPE-Luminus. Toutes les fonctions et tous les barèmes/classes sont nécessaires au bon fonctionnement de la société Pour l ensemble des activités CSO, celles-ci seront composées de contrats à durée indéterminée à hauteur de 85 % à un horizon maximum de 2 ans sachant qu aujourd hui nous avons un ratio de 70 %. Pour les activités CSO à Liège nous garantissons minimum 61 emplois pour la durée de la convention. 41

42 Clause Contractuelle des anciens statuts + anciennement statutaire L article 2 ou article 6 du contrat de travail des anciennes conditions pour la zone Sud est et reste d application. L article 2 ou l article 6 du contrat de travail des anciennes conditions pour la zone Nord (Gand) est et reste d application. 42

43 Transfert Principe général L agent transféré qui suit son travail peut postuler au bout de 6 mois son retour dans sa zone d origine et fait alors l objet d une reconversion. Par ailleurs, il peut postuler, pendant toute sa carrière et en gardant le montant intégral de sa rémunération et sa classe/barème d origine dans un emploi situé dans sa zone d origine, sachant que les agents en reconversion sont prioritaires par rapport à lui La personne qui accepte de prendre une fonction de barème/classe inférieure gardera son salaire et conservera sa classe/barème d origine avec les augmentations d ancienneté subséquentes. Cette même personne sera prioritaire pour l octroi d une fonction de même niveau que celle qu il/elle exerçait sur son site d origine quand l opportunité se présentera. Dans le cas où l agent en reconversion bénéficiait de primes de garde, celles-ci font l objet de l application des règles du secteur. L article 21 de la CCT déplacement sera appliqué: «L évaluation de la mobilité raisonnable tiendra notamment compte de facteurs tels que les distances, les transferts successifs, le régime linguistique, les circonstances familiales, par exemple les soins à des enfants handicapés». L article 20 de la loi de 1978 sur le contrat de travail sera intégralement respecté. 43

44 Mission La règle de la mission appliquée sera celle du secteur: CCT du 28 mai Période de 6 mois prolongeable une fois de 6 mois maximum. Pour les membres du personnel occupant une fonction à caractère critique (voir liste page 47), une prime de 200 nette sera payée mensuellement pendant toute la durée de la mission en ce compris l éventuelle prolongation. Pendant la mission les agents continuent à exercer leur fonction. La personne peut se faire accompagner de son délégué syndical lors des entretiens de fonctionnement si elle le souhaite. 3 mois minimum avant la fin de la mission l employé sera prévenu de son affectation future dans le cadre de sa reconversion ou d une possible prolongation de sa mission 44

45 Pré-départ anticipé Principes. Permettre aux personnes ayant atteint l âge de 53 ans et plus en 2011 d être mises en pré-départ anticipé (non activité). Cela concerne exclusivement les personnes anciennement statutaires ou anciennes conditions de travail CP326. Règles.: toutes le personnes concernées recevront une simulation complète Toutes les personnes souscrivant à ce plan et qui ne se trouvent pas dans un emploi critique doivent apurer l ensemble de leurs jours de congé avant de partir en disponibilité. Toutes les personnes qui se trouvent dans un emploi critique sont appellées à prester une mission de 6 mois si la situation le nécessite sur base d un accord réciproque, ensuite ces personnes doivent apurer l ensemble de leurs jours de congé avant de partir en disponibilité. Ils reçoivent 85% du salaire annuel liquidé en 12 mensualités et augmenté du pécule de vacances (0,92). Ils doivent prendre leur pension à 60 ans. Toutefois, si la date anniversaire tombe après le 1er juillet de l année des 60 ans, les agents peuvent effectivement prendre la pension au 1 janvier de l année qui suit. La pension complémentaire est garantie comme si ils/elles avaient travaillé à temps plein jusqu à 60 ans. Ils continuent à bénéficier des prestations du fonds social. Ils continuent à bénéficier des avantages tarifaires. Le cas échéant, ils bénéficient des primes de jubilé statutaires et/ou réglementaires comme les actifs. 45

46 Pré-départ anticipé Le salaire annuel comprend les éléments suivants: le salaire annuel global, les deltas et le complément individuel (les primes de gardes sont exclues) Le salaire continue a suivre les règles d indexation et d ancienneté du secteur. Au cas où les indemnités de l Office National de l Emploi seraient majorées,l indemnité d interruption dans le cadre d un règlement de départ restera inchangée. Si l intervention de l Office National de l Emploi était partiellement diminuée pour des raisons autres que la règlementation fiscale ou sociale, l employeur augmentera l indemnité d interruption du montant de la différence. Si l'intervention de l Office National de l Emploi disparaît, les parties se concerteront afin de trouver une formule pour arriver à un résultat équivalent. 46

47 Missions postes critiques team Department sector function Position Back Office Trading & Suppl Resp. Discrim. & Tarificat Bilan & S Lead Power Operations Trad & Porfol Manag. Trading & Suppl Responsable Discrimination/Tarif Cl H Power Optimisation Specialist Back Office Trading & Suppl Technicien CGL Back Office Technicien CGL Une "mission" est une tâche effectuée à titre temporaire sur un lieu de travail différent du point d'attache. Après la réalisation de cette tâche temporaire, le travailleur est à nouveau occupé à son point d'attache initial et sera reconverti ou partira en pré-départ anticipé comme définit dans l annexe II. 47

48 La règle des 80 Km Pour le calcul de la règle des 80 km, celle-ci reste d application avec les limites transcrites dans la CCT mobilité du 28 mai Le principe de la déclaration sur l honneur par l employé validée par HR sera introduit pour évaluer correctement la distance entre l ancien et le nouveau lieu de travail. Le principe de la raison familiale et ou sociale sera introduit par l employé impacté pour justifier sa décision de ne pas se déplacer sur un autre site tout en ayant une mobilité inférieure à 80 km. 48

49 Comité de Suivi Un comité de suivi sera mis en place au niveau national. Le but de ce comité sera de valider la pertinence de la demande (la raison familiale et/ou sociale). Règles de fonctionnement : A l entrée en vigueur du plan, il est constitué un COMITE NATIONAL DU SUIVI, composé paritairement de 1 délégué de chaque organisation syndicale (3 FGTB, 3 CSC et 1 CGSLB) et de 7 délégués de la Direction. Le Comité du suivi confirme ou invalide les refus de transfert; procède aux 1er semestres 2012 et 2013 à un examen de l état d avancement du plan et rend un rapport au Comité National de Concertation / Négociation; en cas de conflit, la voix du Président est prépondérante. Le Président est le Directeur des Ressources Humaines. 49

50 Comité de Suivi Dans le cas d un refus de transfert, le refus est soumis au Comité du Suivi. Après examen dans la semaine de sa saisine, ce dernier confirme ou invalide le refus du travailleur. En cas de parité de voix, la voix du le Directeur des Ressources Humaines est prépondérante. En cas d invalidation, le travailleur doit accepter le transfert, aux conditions énoncées dans cette présentation. En cas de confirmation, le travailleur accepte la fonction de substitution dans la même implantation géographique. Au surplus, le travailleur est prioritaire lors de tout appel pour une fonction correspondant à son niveau initial de classification. 50

51 RECONVERSION Considérations générales Nous essayons d aligner au maximum les besoins du business avec les ambitions et compétences des membres du personnel en reconversion. La reconversion est d application en cas de transfert de fonctions d un site à un autre et si la personne impactée a refusé le transfert. Les travailleurs qui ont une mobilité supérieure à 80 km et qui ne souhaitent pas suivre leur job reçoivent d autres possibilités d emploi au sein de l organisation sur leur site d origine, tenant compte des règles sectorielles. Les accès à des promotions suivent la procédure interne de sélection. SPE sera garant du bon déroulement du processus négocié et établi avec les organisations syndicales. Tout sera mis en œuvre pour donner un support maximum au niveau formation aux membres du personnel impacté. Les candidats en reconversion ont priorité sans restriction de temps sur les fonctions de classe équivalente à combler au sein de l organisation et jusqu à l octroi d une fonction de classe équivalente. On ne publiera pas les fonctions pour lesquelles on a des candidats potentiels via la reconversion. Un test de compétences techniques (préalablement présenté aux organisations syndicales) sera effectué pour les barèmes A,B,C (uniquement 5) et pour les classes 1,2,3,4 et 5. 51

52 RECONVERSION 3 possibilités. 1. Le membre du personnel suit sa fonction vers le nouveau site (> et < 80 km). 2. Le membre du personnel a une mobilité > 80 km => il/elle peut refuser de suivre son job sur le nouveau site. =>Le travailleur reste sur son site actuel, mais dans une autre fonction (via reconversion). 3. La décision du comité de suivi. =>Le travailleur reste sur son site actuel, mais dans une autre fonction (via reconversion). 52

53 RECONVERSION Règles d attribution 1. Le travailleur suit son job et garde par conséquence la même classe. Pas d Assessment 2. HR propose au travailleur un nouveau job sur son site d origine (sur base des possibilités existantes). 1. vers la/le même classe/barème : Pour une fonction de barèmes A,B,C et pour les classes 1,2,3,4 et 5 une évaluation des compétences techniques pour l exercice de cette nouvelle fonction proposée sera réalisée. Pour une fonction de classe/barème < à 5/C sur base d un rapport du dernier chef et/ou HR et dans le cas de parité en fonction de l ancienneté, le travailleur entre dans la nouvelle fonction avec un éventuel plan de formation personnel. 2. vers un(e) classe/barême inférieure: Sur base du rapport du dernier chef et/ou HR et en cas de parité et en fonction de leur ancienneté, le travailleur entre dans la nouvelle fonction. 53

54 RECONVERSION L agent reconverti vers un emploi de classe/barème inférieur restera prioritaire durant toute sa carrière pour postuler un emploi de classe/barème égal à sa classe d origine. Cette priorité cessera au moment où il intègre un emploi de classe/barème égal à sa classe d origine. Si plusieurs candidats en reconversion entrent en ligne de compte pour une même fonction, les résultats des tests de compétence techniques seront déterminants pour les barèmes A,B,C et pour les classes 1,2,3,4 et 5. Dans le cas contraire c est l ancienneté qui prime. Les fonctions libres sur un site seront toujours présentées aux membres du personnel en reconversion du site avant d être publiées en interne, puis le cas échéant en externe. Un plan de formation personnel et spécifique peut être mis en place pour chaque membre du personnel en reconversion. Le supérieur hiérarchique direct qui va accueillir le nouveau travailleur sera le parrain / la marraine de cette personne et sera responsable de son intégration. Une entrevue de coaching / de suivi entre le responsable hiérarchique et la personne reconvertie devra être planifiée chaque mois, durant une période de 12 mois, afin de garantir l intégration. L agent peut se faire, s il le désire, accompagner de son délégué syndical. L agent reconverti barémique nouvelle condition dans un nouvel emploi ne sera pas pénalisé financièrement durant la première année. Une information trimestrielle concernant la situation des personnes reconverties sera transmise aux Présidents des délégations syndicales. 54

55 RECONVERSION (application CCT 28 mai 2009) Reconversion et fonctions critiques Concerne les travailleurs dans des fonctions critiques et non remplaçables dans un délai de 6 mois. Un membre du personnel barémisé qui sur base de la règle sectorielle > 80 km ne souhaite pas suivre son job, pourra suivant la nécessité du business être envoyé sous forme de "mission" vers le nouveau site d'affectation de sa fonction. Cela signifie qu'il devra partir de son domicile à l'heure habituelle pour se rendre sur son nouveau site. En fin de journée, il quittera son nouveau site, pour être de retour à son domicile à l'heure habituelle. Période de 6 mois prolongeable une fois de 6 mois maximum Pour les membres du personnel occupant une fonction à caractère critique (voir liste page 47), une prime de 200 nette sera payée mensuellement pendant toute la durée de la mission en ce compris l éventuelle prolongation. 3 mois minimum avant la fin de la mission l employé sera prévenu de son affectation future dans le cadre de sa reconversion ou d une possible prolongation de sa mission Le travailleur en mission à qui on propose un emploi en reconversion, et qui est sélectionné, sera libéré au terme prévu de sa mission. Le travailleur garde toutes ses priorités dans le système de reconversion. Les organisations syndicales locales sont informées des emplois qui sont critiques. 55

Réduction individuelle et temporaire des prestations

Réduction individuelle et temporaire des prestations L adaptation temporaire du temps de travail de crise Mesure : Il s agit d une réduction collective du temps de travail s appliquant à l ensemble des travailleurs de l entreprise ou à une catégorie spécifique

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

Les entreprises de travail agréées par les Gouvernements régionaux wallon, bruxellois et flamand ;

Les entreprises de travail agréées par les Gouvernements régionaux wallon, bruxellois et flamand ; Fiche-le-travail-interimaire 4/06/05 0:06 Page 3 Qui embauche? Les entreprises de travail agréées par les Gouvernements régionaux wallon, bruxellois et flamand ; Les agences de TRACE, société anonyme dont

Plus en détail

ACCORD DU 8 OCTOBRE 2013

ACCORD DU 8 OCTOBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

Modernisation de la législation relative au travail intérimaire

Modernisation de la législation relative au travail intérimaire 20121602CU Modernisation de la législation relative au travail intérimaire Brochure Federgon proposée aux clients-utilisateurs Fédération des partenaires de l emploi Federgon Federatie van partners voor

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

Cette circulaire remplace, pour ce qui la concerne, la circulaire n 00631 du 25/09/2003

Cette circulaire remplace, pour ce qui la concerne, la circulaire n 00631 du 25/09/2003 Circulaire n 4431 du 31/05/2013 Intervention de l employeur dans les frais de déplacement en commun public et/ou dans l utilisation de la bicyclette des membres du personnel Cette circulaire remplace,

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm 28 novembre 2014 V2 Page 1 PREAMBULE La mobilité professionnelle constitue un objectif stratégique pour le développement et la croissance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3196 Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ AVENANT DU 28 JANVIER 2011

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 PROGRAMME Introduction CCT et Présentation des modules Lundi 7 novembre 2011 Module 1 - Règlement de travail Lundis 28 novembre & 5 décembre 2011 Module

Plus en détail

Les fra is de dépla c ement

Les fra is de dépla c ement Les fra is de dépla c ement Février 2015 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège

Plus en détail

SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 COMMISSION PARITAIRE POUR LES GROSSISTES- REPARTITEURS DE MEDICAMENTS - CP 321

SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 COMMISSION PARITAIRE POUR LES GROSSISTES- REPARTITEURS DE MEDICAMENTS - CP 321 SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 COMMISSION PARITAIRE POUR LES GROSSISTES- REPARTITEURS DE MEDICAMENTS - CP 321 2 SOMMAIRE 4 Conditions de travail 7 Frais de déplacement 8 Vêtements de travail

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE

PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE PROJET D ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA COMPAGNIE IBM FRANCE Préambule Chapitre 1 La Définition et champ d application L objectif de cet accord consiste donc à permettre une égalité de traitement

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2011 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2011 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Comité de coordination de l OMPI

Comité de coordination de l OMPI F WO/CC/70/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 22 JUILLET 2014 Comité de coordination de l OMPI Soixante-dixième session (45 e session ordinaire) Genève, 22 30 septembre 2014 STATUT ET RÈGLEMENT DU PERSONNEL :

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

DAEC 2015 : Les mesures

DAEC 2015 : Les mesures DAEC 2015 : Les mesures 1 Synthèse dispositif «DAEC» 2015 Ouvert aux métiers sensibles et à l équilibre Opérationnel dès décembre 2014 pour des départs à compter de janvier 2015 Un congé senior avec dispense

Plus en détail

ACCORD DU 26 JANVIER 2010

ACCORD DU 26 JANVIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2793. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE ET D ALLOCATIONS FAMILIALES (25 juin

Plus en détail

ACCORD LOCAL SUR LE VOLET SOCIAL DE LA RESTRUCTURATION

ACCORD LOCAL SUR LE VOLET SOCIAL DE LA RESTRUCTURATION CAISSE D EPARGNE D ALSACE ACCORD LOCAL SUR LE VOLET SOCIAL DE LA RESTRUCTURATION ACCORD LOCAL SUR LE VOLET SOCIAL DE LA RESTRUCTURATION 1. DUREE DU TRAVAIL ET CONGES A. DUREE DU TRAVAIL La durée hebdomadaire

Plus en détail

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be CGSLB grande distribution www.cgslb.be Sommaire Avant-propos... 3 Conditions de travail et de salaire... 5 Salaires minimums sectoriels... 5 Augmentation du pouvoir d achat période 2009 2010...5 Prime

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Le statut unique Heures supplémentaires Une heure supplémentaire est soit compensée à raison d une heure et demie de temps libre soit comptabilisée au même taux sur un compte épargne temps. Lorsque l organisation

Plus en détail

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be OUVRIERS EMPLOYÉS STATUT entendu? www.abvvmetaal.be le statut de salarié une étape importante Ouvrier vs. Employé Trouvez les nombreuses injustes différences Les différences entre les statuts d ouvrier

Plus en détail

Note informative sur les vacances supplémentaires, les vacances jeunes et les vacances seniors

Note informative sur les vacances supplémentaires, les vacances jeunes et les vacances seniors Département des Ressources humaines Avenue FD Roosevelt 50 ~ CP 115 ~ 1050 BRUXELLES E-mail drh@ulb.ac.be Note informative sur les vacances supplémentaires, les vacances jeunes et les vacances seniors

Plus en détail

Pays N-Allo Transcom Call It NV. Non. Fruits distribués 2x/mois

Pays N-Allo Transcom Call It NV. Non. Fruits distribués 2x/mois Monnaie Salaire sectoriel mais : Cat. B pour OutBound (1.656 bruts salaire départ, 1 er emploi). Salaire minimum (et du pays) Cat. C pour InBound (1.679 bruts salaire départ, 1 er emploi). Barème sectoriel

Plus en détail

TRAVAIL INTERIMAIRE CCT 2007-2008. Vos droits et vos conditions de travail

TRAVAIL INTERIMAIRE CCT 2007-2008. Vos droits et vos conditions de travail TRAVAIL INTERIMAIRE CCT 2007-2008 Vos droits et vos conditions de travail TRAVAIL INTERIMAIRE STABILISER LES INTERIMAIRES N EST PAS STABILISER L INTÉRIM! Cette brochure, à côté d autres que nous publions,

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

ACCORD DU 22 MAI 2014

ACCORD DU 22 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 22 MAI 2014 RELATIF AU TRAVAIL

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

Frais de déplacement SECRETARIAT SOCIAL UCM. Montants au 01/02/2005. En pratique, comment calculer les frais de déplacement?

Frais de déplacement SECRETARIAT SOCIAL UCM. Montants au 01/02/2005. En pratique, comment calculer les frais de déplacement? www.ucm.be SECRETARIAT SOCIAL UCM Agences : Bastogne Charleroi Ciney Dinant Huy La Louvière Libramont LouvainlaNeuve Marche Namur Nivelles Philippeville Tournai Verviers Waremme. ARLON Avenue Nothomb,

Plus en détail

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 Le GESiM et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT et FO se sont réunis le 30 janvier, le 9 février et le

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS AGENT STATUTAIRE. Principe de base d emploi en secteur public. AR du 2 octobre 37 (statut Camu)

DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS AGENT STATUTAIRE. Principe de base d emploi en secteur public. AR du 2 octobre 37 (statut Camu) 2007-11 fiche 41 page 1 Auteur : Eric Van den Broeck DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS Principe de base d emploi en secteur public Statut du personnel d état AR du 2 octobre 37 (statut Camu) Position

Plus en détail

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003 VERSION CONSOLIDÉE Décision de la Cour de justice du 2 juillet 2003 établissant le régime applicable aux experts nationaux détachés (telle que modifiée par les décisions de la Cour de justice du 24 septembre

Plus en détail

CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX En cas de congé pour maladie l agent voit son maintien de rémunération assuré par sa

Plus en détail

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations!

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! 1 HOMMES / FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. 2 Ouvriers/employés:

Plus en détail

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste.

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste. 1 Réponses aux agents SUD EDUCATION Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92 Chapitre 1 : Règles générales Les collectivités locales sont maîtresses de leur

Plus en détail

Crédit-temps: comment s y retrouver? FGTB

Crédit-temps: comment s y retrouver? FGTB Crédit-temps: comment s y retrouver? FGTB Ensemble, on est plus forts 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes.

Plus en détail

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions :

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions : Date : SE PREPARER A APPLIQUER LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA BRANCHE DE L AIDE, DE L ACCOMPAGNEMENT, DES SOINS ET DES SERVICES A DOMICILE (BAD) Le guide d auto questionnement a pour finalité de permettre

Plus en détail

NETTOYAGE CP 121 NEGOCIATIONS DES CCT 2015-2016 INFO FLASH N 1 30 JUIN 2015

NETTOYAGE CP 121 NEGOCIATIONS DES CCT 2015-2016 INFO FLASH N 1 30 JUIN 2015 NETTOYAGE CP 121 NEGOCIATIONS DES CCT 2015-2016 INFO FLASH N 1 30 JUIN 2015 Comme convenu lors de notre conseil syndical du nettoyage du 17 juin 2015, nous vous informons ci-après du déroulement des négociations

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE AVENANT N O 6 DU 29 JUIN 2006 À L ANNEXE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3217 Convention collective nationale IDCC : 2253. ORGANISMES D AIDE À DOMICILE OU DE MAINTIEN À DOMICILE

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL RELATIVE AU TELETRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL RELATIVE AU TELETRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL RELATIVE AU TELETRAVAIL L'UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LOUVAIN, 1, place de l'université à 1348 Louvain-la-Neuve, représentée par Monsieur Jacques Grégoire, Vice-recteur à

Plus en détail

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013 ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013 ÉDITO Au cours des cinq premiers mois de l année 2012, nous avons noté un maintien des offres d emploi en interim. Notamment sur les métiers de l assurance (gestionnaires prévoyance),

Plus en détail

Conservez précieusement cette brochure!

Conservez précieusement cette brochure! Editeur responsable Kamiel Van Loock Galerie Ravenstein 27/2 1000 Bruxelles Ook beschibaar in het Nederlands L accord sectoriel 1999 2000 a institué un régime de pension complémentaire pour tous les ouvriers

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE (5 e édition. Décembre 2000) (Nouveau texte) ACCORD

Plus en détail

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Préambule La mobilité inter-entreprises répond aux objectifs suivants : - Développer l identité collective en constituant un facteur

Plus en détail

Les personnels d Air France détachés auprès d autres entreprises n entrent pas dans le champ d application du présent accord.

Les personnels d Air France détachés auprès d autres entreprises n entrent pas dans le champ d application du présent accord. Accord collectif sur la mise en place d un régime de retraite supplémentaire à cotisation définie (Article 83 CGI) et d un PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) pour les Personnels au Sol Cadres d

Plus en détail

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels L'ÉTAT SATION BLIQUE Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels Vous travaillez dans un Conseil régional ou un Conseil départemental ÎÎJe travaille dans un Conseil régional,

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

Temps de déplacement. Sommaire. èglementaire

Temps de déplacement. Sommaire. èglementaire R èglementaire H Temps de déplacement Sommaire Définition... 2 Population... 3 Conditions d attribution... 3 1. Collaborateur au décompte horaire... 3 1.1. Temps de trajet... 3 1.2. Temps de transport...

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/264 DÉLIBÉRATION N 11/007 DU 11 JANVIER 2011, MODIFIÉE LE 3 AVRIL 2012 ET LE 4 SEPTEMBRE 2012, RELATIVE À LA COMMUNICATION

Plus en détail

Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex

Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCE CAHIER DES CHARGES LOT 5 RISQUES STATUTAIRES Marché Public Assurances Ville

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale CSSS/11/025 DÉLIBÉRATION N 11/020 DU 1 ER MARS 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DE LA BANQUE

Plus en détail

PLAN DE FORMATION 2013

PLAN DE FORMATION 2013 OneRegus PLAN DE FORMATION 2013 1. Le périmètre : Le plan de formation 2013 concerne les collaborateurs des sociétés de l Unité Economique et Sociale Regus. Le budget minimum, consacré à la formation par

Plus en détail

Salaires et indexations janvier 2013

Salaires et indexations janvier 2013 Salaires et indexations janvier 2013 Index Mois Indice Indice santé Indice santé lissé décembre 2012 119,01 117,52 117,15 Indexations Numéro Commission paritaire Indexation 202.00 Commerce de détail alimentaire

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE MOBILITE GEOGRAPHIQUE INTERSITES AP-HM PRIME EXCEPTIONNELLE DE MOBILITE «PEMOB»

FICHE TECHNIQUE DE MOBILITE GEOGRAPHIQUE INTERSITES AP-HM PRIME EXCEPTIONNELLE DE MOBILITE «PEMOB» FICHE TECHNIQUE DE MOBILITE GEOGRAPHIQUE INTERSITES AP-HM PRIME EXCEPTIONNELLE DE MOBILITE «PEMOB» Cette mesure est applicable dans le cadre de la modernisation sociale du 1 er Janvier 2010 au 31 Décembre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

Fonds Maribel Social pour le secteur francophone de l aide sociale et des soins de santé (CP 332) REGLEMENT

Fonds Maribel Social pour le secteur francophone de l aide sociale et des soins de santé (CP 332) REGLEMENT Fonds Maribel Social pour le secteur francophone de l aide sociale et des soins de santé (CP 332) REGLEMENT Chambre de l Aide Sociale et des Soins de Santé et Chambre des Milieux d Accueil d Enfants Sommaire

Plus en détail

Numéro de compte Fopas-Outplacement 001 5282448 01

Numéro de compte Fopas-Outplacement 001 5282448 01 Outplacement dans le secteur de l assurance Aperçu Cette publication décrit en quoi consiste l outplacement dans le secteur de l assurance, le programme d outplacement et les conditions à remplir par les

Plus en détail

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL

ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL ACCORD-CADRE RELATIF AU TELETRAVAIL Article 1 : Définition, introduction du télétravail, éligibilité Le télétravail est une forme d organisation et/ou de réalisation du travail utilisant les technologies

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

REGLEMENT FORMATION DES AGENTS DE LA COMMUNE ET DU CCAS D AMBES

REGLEMENT FORMATION DES AGENTS DE LA COMMUNE ET DU CCAS D AMBES REGLEMENT FORMATION DES AGENTS DE LA COMMUNE ET DU CCAS D AMBES SOMMAIRE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE : QU EST-CE QUE C EST? 1- Préambule : l objectif de la formation tout au long de la vie 1 2-

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

Les frais de déplacement

Les frais de déplacement Les frais de déplacement Février 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, JeanBenoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 29/01/2015 La reproduction,

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation

Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation Août 2014 Table des matières 1. Le régime d apprentissage jeune

Plus en détail

ELECTRICIENS SCP 149.01

ELECTRICIENS SCP 149.01 ELECTRICIENS SCP 149.01 CCT 2011-2012 Table des matières 2 Table des matières Un accord national pour le secteur des électriciens....... 3 Revenu............................................ 4 Index...........................................

Plus en détail

Annexe clause sociale de formation

Annexe clause sociale de formation Annexe clause sociale de formation Août 2014 Table des matières 1. Le régime d apprentissage jeune (RAJ)... 2 2. Le régime d apprentissage construction (RAC)... 5 3. La convention d insertion socioprofessionnelle

Plus en détail

Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires?

Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires? 1 Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires? Quand une entreprise souhaite avoir recours au travail intérimaire en cas de remplacement de travailleurs

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

1. Embaucher davantage de jeunes

1. Embaucher davantage de jeunes 11 octobre 2005 Le contrat de solidarité entre générations La présente synthèse est établie sur base de la note du Gouvernement fédéral du 11 octobre 2005. Elle reprend de manière succincte les différentes

Plus en détail

Frais de déplacement SECRETARIAT SOCIAL UCM. Montants au 01/02/2012

Frais de déplacement SECRETARIAT SOCIAL UCM. Montants au 01/02/2012 SECRETARIAT SOCIAL UCM www.ucm.be Agences : Bastogne Charleroi Ciney Dinant Huy La Louvière Libramont LouvainlaNeuve Marche Namur Nivelles Philippeville Tournai Verviers Waremme. ARLON Rue de l Hydrion,

Plus en détail

Contrat de Sécurisation Professionnelle

Contrat de Sécurisation Professionnelle Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) Version du 14 janvier 2013 Sommaire Contrat de Sécurisation Professionnelle Déroulé global de vos futures démarches Nos services à votre disposition Le CSP

Plus en détail

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Le statut unique ouvriers-employés Les Dossiers du BSJ [ Table des matières Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3 Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Chapitre

Plus en détail

ACCORD SUR LA MOBILITE INTERNE AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN 2010 2011-2012

ACCORD SUR LA MOBILITE INTERNE AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN 2010 2011-2012 ACCORD SUR LA MOBILITE INTERNE AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN 2010 2011-2012 Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE du MORBIHAN, sise avenue de Kéranguen à Vannes 56000, représentée

Plus en détail

Flash News. Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés

Flash News. Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés www.pwc.lu/tax Flash News Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés Le 21 mai 2013, l administration fiscale luxembourgeoise a émis une circulaire visant à remplacer la circulaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

COMMUNICATION 2015/03

COMMUNICATION 2015/03 COMMUNICATION 2015/03 Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police Président du Collège de la zone de secours direction Sécurité

Plus en détail

LES aides IMPULSEO POUR LA Médecine Générale. www.le-gbo.be

LES aides IMPULSEO POUR LA Médecine Générale. www.le-gbo.be LES aides IMPULSEO POUR LA Médecine Générale Les 5P P1 : Prestation P2 : Patient P3 : Prestataire P4 : Pratique P5 : Performance? Financement collectif de la MG P3 : paiement au Prestataire Impulseo I

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 Préambule Le présent accord est conclu en vue de conserver les effectifs qualifiés et de préserver l emploi des salariés dans la

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AUX MOBILITES GEOGRAPHIQUES

ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AUX MOBILITES GEOGRAPHIQUES CAISSE D'EPARGNE NORD FRANCE EUROPE ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AUX MOBILITES GEOGRAPHIQUES Entre les soussignés, - La Caisse d'épargne Nord France Europe, dont le siège est situé à LILLE, 12 place Saint

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL Préambule : Page 2 Article 1 : Principes généraux Page 3 Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 Article 3 : Mise en œuvre du télétravail Page 4 - Article 3.1 : formulation

Plus en détail

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 Chapitre Ier : Créer de nouveaux droits pour les salariés Section 1 : De nouveaux droits individuels

Plus en détail

Annonce d une restructuration : que faire maintenant?

Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Lorsqu une entreprise décide de procéder à une restructuration, un certain nombre de règles nationales et internationales doivent être respectées.

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail