WORLD. demain. aujourd hui AU SOMMAIRE. Génome, big data et dossier médical informatisé : les chantiers du DSI de Penn Medicine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "WORLD. demain. aujourd hui AU SOMMAIRE. Génome, big data et dossier médical informatisé : les chantiers du DSI de Penn Medicine"

Transcription

1 ÉDITION FRANÇAISE AVRIL 2015 WORLD La médecine de demain aujourd hui Génome, big data et dossier médical informatisé : les chantiers du DSI de Penn Medicine AU SOMMAIRE La transformation digitale de la Socíété Générale Predica prend son marché de vitesse Pour que le Big Data ne tourne pas à la Big Cata Comment survivre à l Internet des objets Michael Restuccia, CIO, Penn Medicine

2 Juste là, l innovation surgit tous les jours let it in* Le secteur de l informatique connaît un bouleversement : les ressources et l innovation viennent désormais de l extérieur de l entreprise. CSC mène les débats pour aider les DSI à s adapter rapidement et efficacement à une approche «outside in» (de l extérieur vers l intérieur). Pour en savoir, rendez-vous sur csc.com/let_it_in. * Adoptez-la 2 CSC WORLD AVRIL 2015

3 WORLD Au coeur de CSC World DIRECTEUR, GLOBAL BRAND & DIGITAL MARKETING Nick Panayi DIRECTRICE ÉDITORIALE Patricia Brown RÉDACTEUR EN CHEF, ÉDITION FRANÇAISE Grégory Cann RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT, ÉDITION MONDIALE Chris Sapardanis RÉDACTEURS Jim Battey Dale Coyner Cal Harrison Peter Krass Jenny Mangelsdorf DIRECTEUR ARTISTIQUE Deric Luong CONCEPTION & PRODUCTION Creative Services Design & production Creative Services CSc csc.com france 10 place des Vosges Paris La Défense Cedex CSC WORLD (ISSN ) est une publication de Computer Sciences Corporation Computer Sciences Corporation Tous droits réservés. La plupart des articles de l édition française ont déjà été publiés dans l édition anglaise de CSC World. La reproduction des articles est autorisée, sous réserve de l accord du rédacteur en chef. Vous avez un commentaire sur CSC World? Faîtes le en ligne : csc.com/cscworld ou écrivez-nous : CSC World Grégory Cann 10 place des Vosges Paris La Défense Cedex France Le DSI, agent du changement dans l entreprise Depuis le précédent numéro de CSC World, CSC a connu deux évènements marquants. Le premier a été le lancement d ASPIRE, notre conférence destinée aux cadres dirigeants, qui s est tenue fin octobre en Floride. Le second a été la publication de la nouvelle édition du Baromètre CIO (Global CIO Survey), notre baromètre des tendances et des perspectives des décideurs informatiques. Il est intéressant de constater que l un des thèmes communs tournait autour de la nature des relations dans une période troublée. Ainsi, la nature des liens entre les diverses technologies qui redéfinissent le rôle de l informatique au sein de l entreprise évolue rapidement. En exprimant leurs priorités informatiques pour les mois et les années à venir, les répondants à notre Baromètre CIO mettent en évidence qu investir dans la cybersécurité, le cloud, le big data, la collaboration et la mobilité n est pas suffisant : il est capital que les choix d outils et de déploiement s inscrivent dans l ensemble du contexte technologique. Au cours d une table ronde durant ASPIRE, des dirigeants et des analystes ont souligné que l ère des solutions ponctuelles était révolue. Selon eux, ne pas s obliger à prendre ses décisions technologiques de façon pluridisciplinaire, et ne pas envisager l interconnexion et l intégration des différents outils, va devenir un handicap. En d autres termes, il faut comprendre intimement les liens entre les investissements technologiques clés. Développer des connecteurs ne suffit pas. Les interventions et les ateliers ont confirmé les résultats de notre Baromètre, notant le changement profond de la relation entre l informatique et les métiers, et entre le DSI et les autres cadres dirigeants. Notre étude montre que, partout dans le monde, les DSI s éloignent d une simple activité de management et d optimisation des infrastructures, et évoluent vers une contribution directe et innovante à la stratégie de l entreprise afin d améliorer profit et chiffre d affaires. Cela signifie que le DSI ne peut plus se contenter d aligner ses opérations sur des objectifs définis par d autres. Il doit démontrer son leadership en recherchant activement des technologies de rupture susceptibles d être mises en œuvre rapidement et d apporter des bénéfices dans l économie de la «longue traîne». Le DSI est mieux positionné que les autres dirigeants pour repérer et évaluer les technologies qui ont le potentiel de changer la donne. Dans ce numéro, de nombreux leaders informatiques nous expliquent comment ils transforment leur entreprise en la guidant vers des technologies et des processus nouveaux. Mike Restuccia, le DSI de Penn Medicine, en est un formidable exemple. En s appuyant sur les avancées de la technologie et de la médecine, il contribue à nous rapprocher de la médecine de précision, qui utilise le profil génétique de chaque individu pour la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. Avec cette évolution du DSI, la relation entre l entreprise et ses partenaires technologiques connaît elle aussi une profonde mutation. Non seulement le DSI doit éviter d accumuler les solutions ponctuelles, mais il doit aussi identifier et appréhender des «écosystèmes» de fournisseurs qui ont uni leurs forces pour apporter des solutions orientées vers les résultats business, et plus seulement la performance technique. Bonne lecture, et n oubliez pas de télécharger le Baromètre CIO. PATRICIA BROWN Directrice éditoriale, CSC World csc.com/cscworld AVRIL 2015 CSC WORLD 3

4 CSC WORLD édition FRANÇAISE AVRIL ACTUALITÉS Quels sont les secrets des super-héros du digital? CSC 8 révèle les résultats de son premier Baromètre de la Transformation Digitale. Luxembourg : une infrastructure informatique consolidée sur Oracle SuperCluster À LA UNE La médecine de demain, aujourd hui Pour Michael Restuccia, DSI de Penn Medicine, combiner cartographie génétique, big data et dossier médical informatisé, ce n est pas une vision lointaine: c est ici et maintenant. Entretien et perspectives, à l aune des résultats du Baromètre CIO SANTÉ ET SCIENCES DE LA VIE 12 Les données au cœur de la réforme des systèmes de soin La mesure de la performance est au cœur de la réforme du système de santé. Cela signifie une évaluation et un reporting renforcés de la qualité, et des dépenses liées aux résultats. 14 Espagne : un service régional de santé dématérialise ses dossiers patients Le SESCAM utilise une solution de CSC pour intégrer ses systèmes et mieux gérer ses dossiers patients. Cette solution dématérialisée facilite l accès aux données médicales pour les professionnels de santé, et contribue à l amélioration des soins. BANQUE ET MARCHÉS DE CAPITAUX 16 La transformation digitale de la Société Générale L un des tout premiers groupes européens de services financiers se donne trois ans pour renforcer son informatique grâce au cloud, à la mobilité et à l amélioration continue. 18 AXA Investment Managers se transforme avec le Cloud Filiale du Groupe AXA, AXA Investment Managers est l un des leaders européens de la gestion d actifs. Présent dans le monde entier, AXA IM a déployé Salesforce pour moderniser et redynamiser ses forces de vente internationales. 20 Services bancaires mobiles : 6 initiatives à considérer pour les banques Les consommateurs utilisent plus que jamais leur mobile pour leurs opérations bancaires. Pour les banques, le récent lancement d Apple Pay complique encore un peu plus le développement des applications mobiles. ASSURANCE 22 Predica prend son marché de vitesse Premier bancassureur des personnes en France, Crédit Agricole Assurance via son assureur Predica a devancé tous ses concurrents pour être le premier à proposer un produit d épargne euro-croissance. BIG DATA 24 Ce que pensent vos informaticiens 4 CSC WORLD AVRIL 2015

5 pensent du big data Même si beaucoup voient clairement la valeur du big data, le grand nombre d entreprises qui n ont pas encore franchi le pas trahit le fait que nombre d entre elles ne savent toujours pas par où commencer. 26 Pour que le big data ne tourne pas à la big cata Tirer parti du big data requiert des collaborateurs hautement qualifiés pour séparer le bon grain de l ivraie dans un océan de données, et le communiquer avec clarté à ceux qui doivent prendre des décisions. CYBERSÉCURITÉ 28 Ne laissez pas les hackers prendre le volant Plus les constructeurs automobiles équipent leurs modèles de systèmes reliés à Internet, plus le risque s accroît de voir des passagers indésirables «monter à bord». CLOUD COMPUTING 30 L ERP dans le cloud, vecteur de transformation Selon une étude Gartner de 2014, 47 % des entreprises envisagent de transférer le cœur de leur ERP dans le cloud d ici cinq ans. 32 Selex EX rationalise son informatique avec le cloud Fournisseur majeur de systèmes électroniques et d information pour les secteurs de l aéronautique, de la défense et de la cybersécurité, Selex ES s est doté d un cloud privé. Ses bénéfices : plus de flexibilité, moins de coûts, et un time-to-market accéléré. NOUVEAU SUR CSC.COM Infographics Central Explorez les nouvelles tendances et les données clés de façon visuelle et interactive grâce aux infographies de CSC sur les technologies émergentes. csc.com/infographics CSC Town Halls Rejoignez une série de conférences en ligne sur des thèmes technologiques faisant intervenir des experts de CSC et des invités prestigieux prêts à répondre à vos questions. csc.com/ TownHall Success Story Briefing Center Visionnez des vidéos de success stories mettant en scène des experts, des clients et des partenaires de CSC. csc.com/success_stories 34 Aller plus vite avec DevOps Pour réussir aujourd hui, il faut de l agilité. Cette agilité se traduit notamment par la capacité à répondre rapidement aux attentes des consommateurs par des applications nouvelles ou actualisées, ce que permet désormais une approche connue sous le nom de DevOps. INFRASTRUCTURE 36 Gérer l explosion des données IDC estime qu en 2017, les données non structurées compteront pour 79 % des volumes de stockage mis en œuvre, et 57 % en valeur. 38 Libérez le potentiel de vos collaborateurs L environnement de travail est en pleine mutation. Les collaborateurs ont plus de choix, plus de pouvoir et plus de possibilités que jamais. APPLICATIONS 40 La Police belge à la pointe des technologies La Police belge a récemment mené plusieurs projets avec CSC, parmi lesquels la mise en œuvre d une solution mobile qui permet aux agents de police de disposer de toute l information dont ils ont besoin, où qu ils se trouvent. 42 La mobilité face au grand méchant loup En matière de sécurité mobile, bien des projets n ont pas de dénouement aussi heureux que ceux des contes pour enfants. Les Trois petits cochons constitue une parabole exemplaire de ce qu il faut faire si l on veut se protéger efficacement. 44 Comment survivre à l Internet des objets? Notre monde a toujours été instable et assez peu prévisible. Désormais, il est aussi connecté et mesurable, INDUSTRIE 46 Internet des objets : ce que les industriels doivent savoir L Internet des objets, qui suscite partout l intérêt, s annonce particulièrement important pour la production industrielle. 48 Guide de survie pour l industrie manufacturière Quelques conseils pour rendre les produits, les opérations et les services plus intelligents grâce aux technologies de rupture. RECHERCHE 50 Préparer les nouveaux leaders du numérique La DSI a déjà entrepris de s adapter à ce que les nouvelles technologies émergent en dehors de l entreprise, mais une de ses fonctions doit se réinventer pour y importer le plus de valeur possible: le «business relationship manager». UN DERNIER MOT 52 Personne n a le monopole du leadership AVRIL 2015 CSC WORLD 5

6 ACTUALITÉS TRANSFORMATION DIGITALE : CSC PREND LA TEMPÉRATURE Dans un contexte de bouleversement numérique toujours plus profond, jamais la transformation des usages, des «business models» et de l expérience client n a été aussi forte. Les entreprises vont de l avant, avec une approche parfois trop opportuniste de ces sujets de transformation digitale. CSC vient de publier le Baromètre de la Transformation Digitale, après avoir mené la première étude sur les changements opérés par le digital dans les grandes entreprises françaises. Près de 150 PDG, DG, directeurs marketing et digitaux, DSI, DAF et DRH ont été sondés sur leur perception de l impact du digital sur leur organisation. transversale et coordonnée entre toutes les directions - et pas seulement avec celles historiquement vecteurs de cette transformation. C est pourquoi, le 5 février 2015, un parterre de quelque 150 dirigeants de grandes entreprises s est réuni au Pavillon Wagram, à Paris, pour la restitution des résultats de ce premier Baromètre. L enjeu était de faire un diagnostic de l avancement des politiques de transformation digitale, mais aussi et surtout de saisir la perception des dirigeants d entreprise vis-à-vis de ces changements. Opportunités ou menaces? Approche défensive ou offensive? Adaptation ou réinvention? Les enjeux sont énormes, confirme l enquête, et tous les secteurs sont concernés par le digital : 89% des répondants estime que l impact du digital au sein de leur activité est important (voire très important pour 65% d entre eux). Visionnez les meilleurs moments en vidéo et téléchargez la brochure : csc.com/ barotransfodigitale Au-delà de la définition de stratégies claires et lisibles, l enquête insiste : c est bien la capacité à activer cinq leviers du changement induits par le digital qui leur permettra de devenir des «super héros du digital». Et ceci, de manière 6 CSC WORLD AVRIL 2015

7 Externalisation de centres de données et services d infrastructures Gartner a positionné CSC dans son «Magic Quadrant» en matière d externalisation de centres de données et de services d infrastructures, tant en Europe qu en Amérique du Nord. Le rapport de Gartner évalue la vision stratégique et la capacité de mise en œuvre des 18 principaux fournisseurs du marché en Europe, et des 22 principaux en Amérique du Nord. Luxembourg : une infrastructure informatique consolidée sur Oracle SuperCluster CSC a sélectionné Oracle SuperCluster, une solution combinant hardware et software permettant d atteindre des performances de traitement inégalées. Ce projet servira de point de référence pour CSC qui a l ambition de faire de ses centres de données luxembourgeois un centre de mutualisation informatique pour la région Europe de l Ouest et du Sud. Pour le marché nord-américain, l étude «Magic Quadrant for Data Center Outsourcing and Infrastructure Utility Services» a été rédigée par les analystes William Maurer, David Edward Ackerman et Bryan Britz, et publiée le 31 juillet Pour le marché européen, les auteurs sont Claudio Da Rold, Gianluca Tramacere, Frank Ridder, DD Mishra et Gregor Petri, et le rapport est paru le 16 juillet CSC a installé deux systèmes Oracle SuperCluster dans ses centres de données luxembourgeois. CSC sera ainsi en mesure de regrouper n importe quelle version de bases de données, de middleware et d applications Oracle sur un seul et même système, et de déployer rapidement des services de cloud sécurisés. Remplaçant plusieurs serveurs, les SuperClusters permettront à CSC d obtenir des performances de traitement 50 fois supérieures à celles obtenues sur les serveurs concurrents. Certifié PSF (Professionnel du secteur financier), CSC devient le premier partenaire d Oracle au Luxembourg à développer une offre de services gérés et de «database as a service», fondée sur les systèmes de production Oracle Engineered Systems. Le premier client de CSC à bénéficier de cette nouvelle infrastructure est le groupe bancaire Caceis, qui a amélioré le temps de transaction et le débit grâce à la consolidation de ses bases de données au sein de cette infrastructure Oracle hébergée par CSC. CSC a participé aux récents événements Symposium/ITxpo du Gartner. À ces occasions, CSC y a présenté son portefeuille de solutions pour les services d infrastructures de nouvelle génération, qui concernent notamment le poste de travail, l interface utilisateur, le centre de données, le cloud, le big data et la cybersécurité. Pour Jean-Marc Deniau, directeur général Infrastructure Services de CSC pour la région Europe de l Ouest et du Sud, «la souplesse et l efficacité de cette plateforme correspond à la demande de nos clients, qui recherchent des solutions pour baisser leurs coûts de fonctionnement, tout en améliorant leur performance transactionnelle et la rapidité des installations comme des décommissionnements». En savoir plus sur csc.com/gartner Pour plus d informations, rendez-vous sur csc.com/vmware RSE : CSC affiche ses progrès Dans son rapport RSE annuel, CSC détaille ses réalisations en matière de responsabilité sociale et environnementale au cours de l exercice L entreprise affiche des progrès dans chacun des cinq domaines sur lesquels elle concentre son action : l environnement, les clients, les collaborateurs, la collectivité et la gouvernance. «Nos engagements en matière de responsabilité sociétale et environnementale constituent le guide permanent de nos efforts pour améliorer la performance de notre activité», souligne Mike Lawrie, CEO de CSC. «En intégrant les impératifs de la RSE à notre stratégie, à nos processus de décision et à l évaluation de notre performance globale, nous sommes en mesure de poursuivre des objectifs qui prennent en compte les trois dimensions du développement durable et de répondre avec un maximum d efficacité à toutes les parties prenantes.» Dès la première année de son plan triennal de réduire de 10 % la consommation d énergie de ses bureaux et de ses centres de données, CSC affiche des progrès significatifs. Une réduction de 7 % de la consommation énergétique annuelle a épargné tonnes d émissions directes et indirectes de CO2 pour l ensemble du parc immobilier, ce qui équivaut à automobiles retirées de la circulation. Retrouvez sur csc.com/cr le rapport complet ainsi qu une présentation synthétique des engagements en matière de RSE par zones géographiques Lisez le rapport complet sur csc.com/cr AVRIL 2015 CSC WORLD 7

8 À LA UNE La médecine de demain aujourd hui Pour Michael Restuccia, DSI de Penn Medicine, combiner cartographie génétique, big data et dossier médical informatisé, ce n est pas une vision lointaine: c est ici et maintenant. 8 CSC WORLD AVRIL 2015

9 Imaginez que votre médecin traitant soumette un échantillon de votre sang à un séquenceur d ADN pour établir votre génome et déterminer vos prédispositions à certaines maladies. Puis, grâce à ces informations, qu il vous prescrive un traitement personnalisé, optimisé en fonction de votre profil génétique. Cette médecine du futur n est pas si éloignée. Elle prend d ores et déjà forme au Health System de l université de Pennsylvanie, plus connu sous le nom de Penn Medicine. Réunissant big data, cartographie génétique, dossier médical informatisé et soins, Penn Medicine accueille quelque employés sur un campus de 10, et bientôt 13, bâtiments dont des hôpitaux, des écoles de médecine et des laboratoires de recherche. L établissement revendique une équipe informatique de 500 personnes, dotée d un budget de 130 millions de dollars. Entretien avec Michael Restuccia, DSI de l établissement. Quelle est votre approche de la gestion des systèmes d information? Je crois beaucoup aux trois C : communs, centralisés, collaboratifs. Nous avions autrefois de multiples services informatiques et nous les avons regroupés au sein d une organisation unique de façon à centraliser la gestion. Pour mettre en œuvre une vision partagée dans un univers où tout est très cher, nous estimons que le meilleur moyen d aligner tout le monde du point de vue opérationnel est d avoir une gestion centralisée et de migrer vers des systèmes communs. Nous avons constaté depuis longtemps que lorsqu on dépense plus de 100 millions de dollars par an, mieux vaut les consacrer à des objectifs sur lesquels tout le monde s accorde. Une étape clé a été la mise en place d une structure de gouvernance forte entre la DSI et les métiers. Aucun manager ne prend de décision seul. Tout se passe en collaboration avec les utilisateurs. Nous avons un comité de surveillance au plus haut niveau qui fixe le cap, ainsi que d autres comités similaires. Leur combinaison, avec leurs sous-comités, fournit le sponsorship et le soutien managérial nécessaire à notre organisation informatique. Quels sont ces systèmes communs dont vous parlez? Nous sommes en train de basculer nos systèmes cliniques vers une plate-forme unique. Quand ce sera terminé, en 2016, elle accueillera toutes nos activités hospitalières et ambulatoires. Cela nous aidera dans notre objectif de fournir des données intégrées. Chaque soignant aura accès aux données du patient, quel qu ait été son parcours jusqu alors dans notre système. Cela n a pas été un choix facile. Dans un établissement aussi vaste, il y a forcément des avis différents. Si la DSI avait décidé seule, les conflits auraient été nombreux. Mais la décision émanant d un comité réunissant, entre autres, médecins, infirmières, administratifs et chercheurs, il a été beaucoup plus simple de la faire passer. Côté recherche, nous avons fait d énormes progrès en centralisant le support informatique et en adoptant un datawarehouse commun, lui-même interfacé avec les systèmes de soin. Nous pouvons ainsi transférer nos résultats de recherche vers la plate-forme des systèmes cliniques. Notre objectif : ce que nous appelons la médecine de précision. Qu entendez-vous par «médecine de précision»? Il s agit de s appuyer sur le profil génétique de la personne pour les décisions concernant la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. Le patient donne un échantillon de son sang, que nous passons dans un séquenceur d ADN. Il en sort 500 Go de données grâce auxquelles un chercheur peut identifier des marqueurs génétiques susceptibles d indiquer des dispositions pour, disons, le cancer de la prostate, ou des problèmes cardiaques. Au stade actuel, ces marqueurs génétiques ne sont pas formels, mais ils constituent une indication. Nous pensons que mieux les médecins sont informés face au patient, meilleurs sont leurs décisions et les soins qu ils dispensent. Ce qu apporte un centre hospitalier universitaire, c est la combinaison entre soins, recherche et enseignement. Nous prenons donc l aspect recherche particulièrement autour de la génomique et nous le rapprochons des données médicales. C est là que se trouve la valeur ajoutée, et les nouvelles découvertes. Mais ces découvertes coûtent cher, n est-ce pas? Oui, et pour de tels systèmes, la barrière à l entrée est élevée. Un hôpital de 200 lits sans structure de recherche n a pas les moyens d acheter un séquenceur d ADN. Nous nous sommes également dotés d un centre de calcul intensif avec nœuds de calcul et plus d un pétaoctet de stockage. On ne trouve pas ça sur étagère. Et pour nos chercheurs, une telle ressource dépasse de très loin ce que leurs moyens auraient pu leur obtenir. Côté clinique, vous avez aussi besoin d un solide système de dossier médical personnel (DMP), lequel doit bénéficier d une large adoption par les praticiens. Une bonne gouvernance est nécessaire pour s assurer que les systèmes sont effectivement utilisés. Puis, une fois que vous avez réuni tout cela, il vous faut intégrer l ensemble avec une équipe d informatique de recherche prête à jouer le jeu. C est ce que nous avons ici, et c est vraiment unique. Comment créez-vous de la valeur à partir des données? Un exemple : nous avons développé un système d alerte anticipé basé sur les données des dossiers patients. Il peut par exemple signaler qu assez de temps s est écoulé pour écarter les risques de septicémie. Plus on détecte tôt ce type d infection, plus on peut la traiter vite et simplement. Le système peut aussi comparer le dosage d un médicament avec des prescriptions antérieures, et émettre une alerte : «Cette dose présente un risque. Êtes-vous sûr de vouloir 1,5 mg, et non 0,15 mg?» AVRIL 2015 CSC WORLD 9

10 À LA UNE Avec cet environnement collaboratif, en quoi les exigences de votre rôle de DSI ont-elles changé? Il me faut beaucoup plus consulter qu auparavant. L époque du «dictateur de l informatique» enfermé dans sa cave est révolue. Désormais, le rôle du DSI est beaucoup plus de constituer des équipes, de créer des relations fortes avec les métiers. C est quelqu un qui communique beaucoup et qui n a pas peur de prendre position. Il faut aussi avoir, sur de nombreux domaines, des connaissances étendues et cependant suffisamment approfondies pour les comprendre et les diriger. Vous devez vous préoccuper de mobilité, de sécurité, de fonctionnalités, des fournisseurs Être un gestionnaire ne me suffit pas. J ai besoin de comprendre quels sont les enjeux, et où se trouvent les opportunités. Quelle importance a pour vous la mobilité? Du point de vue clinique, la mobilité doit respecter ce que j appelle «la règle des cinq bons» : la bonne donnée, à la bonne personne, au bon moment, au bon endroit, via le bon terminal. Nous avons des contextes très variés. L ambulatoire, où le patient vient se faire examiner. L hôpital, avec des chambres, des unités de soins intensifs, des salles d opération Chacun de ces environnements nécessite différents types de données, voire différents types d appareils mobiles. Et le cloud? Notre souci, c est la sécurité et la confidentialité des dossiers médicaux de nos patients. Comparée à d autres secteurs, la santé n est pas encore très à l aise avec le cloud. Et puis nous investissons encore dans des applications sur serveurs, nous n allons donc pas basculer prochainement. Baromètre CIO : avis de ruptures Les DSI, comme Michael Restuccia de Penn Medicine, ont devant eux une fenêtre d opportunités. De nouveaux modèles économiques et de nouvelles technologies ajoutés à une sensibilité croissante du reste du top management à l innovation ont provoqué un basculement : désormais, pratiquement toutes les nouvelles activités dépendent de l informatique. Pour découvrir comment les DSI mènent leurs investissements et leurs projets, CSC vient de procéder pour la sixième fois à son Baromètre CIO (le Global CIO Survey). L édition 2014 a été réalisée en collaboration avec IDG, qui a récolté les données d août à septembre 2014 via un questionnaire en ligne auquel on répondu 590 décideurs informatiques. Issus de 23 pays sur cinq continents, les participants appartiennent à des organisations publiques ou privées de plus de 250 collaborateurs et, pour près de 45 % d entre eux, de plus de collaborateurs. Une agréable surprise à la lecture de cette étude : après des années de réduction des budgets, les dépenses informatiques sont enfin à la hausse. Près de 65 % des répondants déclarent avoir dépensé plus cette année que lors de l exercice précédent; ils n étaient que 45 % l an dernier. C est même le cas en Europe, malgré une économie stagnante, puisque les dépenses croissent dans 63% des entreprises sondées, soit une augmentation supérieure à 55 % par rapport à l étude précédente. Vous mentionnez la sécurité : quels défis particuliers avez-vous à relever dans ce domaine? Dans la santé, c est une préoccupation énorme. Mais un des grands enjeux est de concilier respect de la vie privée, sécurité et confidentialité d une part, et fonctionnalités et ergonomie d autre part. Il nous faut maintenir le niveau adéquat de sécurité face à des attaques permanentes, mais des mesures trop restrictives alourdiraient tant les choses que nous ne pourrions traiter que la moitié de nos patients. Conserver l équilibre est un défi quotidien. 46% 64% Vous avez évoqué l implication des métiers dans la planification informatique. Mais comment faire alors que les personnels soignants manquent déjà de temps? C est une de nos problématiques majeures. Vous êtes chirurgien, des vies dépendent de vous : vous serez naturellement bien plus enclin à intervenir en salle d opération qu à participer à une de mes réunions. L informatique, ce sont des personnes, des processus et de la technologie. Nous disposons d excellentes technologies. Nos processus et notre gouvernance sont au point. Mais obtenir assez de temps des personnes des bonnes personnes!, cela reste un défi. Niveau identique 46% Niveau identique 26% CSC travaille aux côtés de Penn Medicine depuis 2007, et lui fournit des services d hébergement et de stockage. 5% Figure 1- Comment évolue le niveau global des dépenses informatiques (d une année sur l autre) 10% 10 CSC WORLD AVRIL 2015

11 53% 63% 71% Niveau identique 39% Niveau identique 22% Niveau identique 22% 8% 8% 15% Figure 2- Comment évolue le niveau global des dépenses informatiques (par zone géographique) Une grande part de ces dépenses accrues est consacrée aux technologies nouvelles, de rupture, telles que le cloud, le big data et la mobilité. Ainsi plus de 60 % de tous les répondants affirment investir massivement dans la modernisation des applications. En Europe, ce chiffre atteint 70 %. Le big data bénéficie d investissements importants dans près de 65 % des entreprises. Même l Internet des objets, qui n en est pourtant qu à ses débuts, suscite des investissements significatifs de la part de près de la moitié des répondants, et jusqu à 57 % en Asie. Le plus intéressant est que les DSI constatent que ces investissements se traduisent par des résultats tangibles. Parmi les dirigeants interrogés, 70 % considèrent que le big data est un vecteur d innovation au sein de leur organisation. Ils sont respectivement 67 % et 60 % à estimer qu il en va de même pour leurs dépenses en matière de mobilité et de cloud privé. Cependant, les temps de la pression budgétaire sont loin d être terminés. Un peu plus de la moitié de l ensemble des répondants et 66 % en Amérique du Nord déclare que les contraintes financières sont leur premier obstacle à l innovation. Leurs plus gros postes de dépenses? Les salaires, l exploitation, les licences, et les coûts télécoms et réseaux. L étude souligne également que le rôle du DSI continue de changer. Les dirigeants informatiques fixent les priorités parmi les initiatives qui serviront de fondations à la transformation numérique et à l innovation. Ainsi, 70 % des sondés (et près de 80 % en Europe) affirment que la modernisation des applications historiques sera en priorité haute ou critique au cours des 12 prochains mois. Par ailleurs, l étude révèle que la cybersécurité reste une préoccupation sérieuse. Pour la deuxième année consécutive, la sécurité arrive en tête des technologies prioritaires, citée comme telle par 83 % des répondants. En conclusion, l importance de l informatique comme catalyseur de l innovation métier n a jamais été aussi grande. Les DSI les plus avisés vont continuer à réduire les dépenses opérationnelles, à établir des relations plus collaboratives avec leurs homologues métiers, à renforcer la cybersécurité et à travailler avec leurs partenaires technologiques pour accroître leur efficacité et exploiter le potentiel d innovation de l informatique. Téléchargez l étude complète sur csc.com/ciosurvey. Cybersécurité et sécurité informatique TOTAL 82% Amérique du nord 78% Europe 82% Asie-Pacifique 85% MODERNISATION DES APPLICATIONs % TOTAL 70% amérique du Nord 55% Europe 80% Asie-Pacifique 73% Figure 3- Priorités technologiques AVRIL 2015 CSC WORLD 11

12 Santé et sciences de la vie Les données au cœur de la réforme des systèmes de soin par Stephen Boyle et Jane Metzger Au Royaume-Uni comme aux Etats-Unis, la mesure de la performance est au cœur de la réforme du système de santé. Cela signifie une évaluation et un reporting renforcés de la qualité, et des dépenses liées aux résultats. Pour cette raison, les acteurs de la santé font désormais de l amélioration de leur performance un impératif stratégique. Parallèlement, la mise en place d un dossier médical informatisé est souvent perçue comme une fondation essentielle d un système de soin plus efficace. Des incitations financières et réglementaires comme la loi HITECH (Health Information Technology for Economic and Clinical Health) aux Etats-Unis ou l objectif «zéro papier» fixé pour 2018 par le Service public de santé britannique (NHS) contribuent à leur adoption. Le rapprochement de ces deux tendances offre aux établissements de soin l opportunité de fixer un cap pour leur stratégie informatique, de faire de la gestion et de l amélioration de la qualité un objectif majeur, et de rapidement recouper leurs investissements. Aujourd hui, la performance hospitalière est mesurée de diverses façons, par le régulateur, les pairs ou les patients. Toutefois, à mesure que les réformes renforcent le lien entre performance et aspect financier, des indicateurs cliniques sans cesse plus nombreux alourdissent la collecte des informations nécessaires au reporting. Pour la plupart des hôpitaux, la mise en place d une mesure et d une gestion de la qualité à partir du dossier médical sera longue Beaucoup de ces indicateurs se fondent sur des informations qui ne se trouvent que dans les dossiers médicaux des patients, dont la plupart restent remplis à la main sur papier. Ceci entrave la gestion des patients et celle de la qualité, car les données sont trop souvent illisibles ou partielles, et l information complète arrive trop tard pour être directement exploitable. 12 CSC WORLD AVRIL 2015

13 Retrouvez le livre blanc complet d où est extrait cet article sur csc.com/health_services. Des exigences en hausse Les nouvelles mesures de qualité renforcent les attentes de l extérieur concernant la performance de l hôpital, ce qui élargit un peu plus encore leur portée et leurs implications financières. Les établissements en mesure de répondre en temps réel à ces exigences croissantes seront très bien positionnés dans le futur. La collecte et l analyse de données sont la clé pour faire de la mesure une réalité en temps réel. Elles sont encore plus efficaces si elles sont couplées à un dossier médical informatisé utilisé par le personnel soignant. Plus on enregistre d informations sur le patient lors de son séjour à l hôpital, plus la mesure peut jouer un rôle proactif, et non plus seulement donner la traditionnelle vision a posteriori, qui intervient souvent après la sortie. Regarder quelles sont les données nécessaires pour élaborer les indicateurs de qualité à l hôpital est une première étape précieuse si l on veut exploiter tout le potentiel du dossier médical. Trouver le bon équilibre entre données structurées et données non structurées est la clé pour relever ce défi, même si beaucoup reste à faire. Les clés du succès Pour la plupart des hôpitaux, la mise en place d une mesure et d une gestion de la qualité à partir du dossier médical sera longue. Les principes suivants peuvent y aider : Faire de la gestion de la qualité un des axes clés de la stratégie en matière de dossier médical Établir un plan pour la collecte et l utilisation des données, mesures comme interventions Faire renseigner l information par les personnes appropriées. Une information convenablement enregistrée est le fondement d un système de soin assisté par l informatique et de la gestion de la qualité. Mesurer n est pas une fin en soi, l objectif reste d améliorer la performance. Tout en visant à constituer au fil du parcours de soin une base de données numériques et fiables pour chaque patient, toute amélioration du dossier médical ouvre des perspectives nouvelles. Les hôpitaux les mieux préparés pour l avenir seront ceux qui auront réussi à réunir les données patients nécessaires tout en facilitant la tâche du personnel soignant. Cela passe par une transformation des processus cliniques et beaucoup de compétences dans l exploitation et l analyse des données médicales. Développer le savoir-faire collectif la culture, les processus, les compétences individuelles pour y parvenir est aussi important que les outils qui le permettent. Stephen Boyle est infirmier. Il est aujourd hui manager au sein de la division Santé de CSC. Jane Metzger a dirigé les recherches au sein du Global Institute for Emerging Healthcare Practices de CSC. AVRIL 2015 CSC WORLD 13

14 Santé et sciences de la vie En Espagne, un service régional de santé dématérialise ses dossiers patients Le SESCAM, un organisme public de santé espagnol, utilise une solution de CSC pour intégrer ses systèmes et mieux gérer les dossiers de ses patients. La solution dématérialisée, hautement flexible, facilite l accès aux données médicales pour les professionnels de santé, et contribue à l amélioration des soins. Le SESCAM est l organisme public de santé de la communauté autonome de Castille-La Manche, au centre de l Espagne. Il emploie personnes qui soignent plus de 2,1 millions de patients dans 14 hôpitaux et plus de 100 cliniques. Comme tous les organismes de santé, le SESCAM cherche à améliorer ses systèmes d information et à améliorer les soins. La fin du papier Les dossiers papier relèvent désormais du passé. Partout dans le monde, les organismes de santé se tournent vers des technologies de pointe pour exploiter les données de leurs patients, stockées dans des systèmes sophistiqués de dossiers médicaux informatisés. Les professionnels de santé ont ainsi un accès instantané aux informations dont ils ont besoin, quel que soit l endroit où ils se trouvent. La solution esiap de CSC est un système interopérable de gestion des soins primaires qui facilite la gestion et l utilisation des dossiers médicaux personnels. Parmi ses nombreuses fonctionnalités avancées, esiap propose des modules flexibles spécifiquement conçus pour les soins primaires, à l image d un module administratif pour la gestion des rendez-vous et des consultations. Il fonctionne en environnement ouvert, pour une intégration aisée avec le reste du système d information, et comporte un composant robuste d e-ordonnance. Pour Rafael Artalejo, le DSI du SESCAM, s appuyer sur les données patients pour améliorer les soins est la première des priorités, et esiap était la réponse idéale. «Pour nous équiper, nous avions plusieurs options, mais CSC a été en mesure de nous apporter une solution globale qui pouvait être ajustée et intégrée à chaque situation», témoigne-t-il. En déployant esiap, le SESCAM dispose d un système dématérialisé à la fois fiable et extrêmement personnalisable. Avec esiap, les actes concernant chaque patient sont enregistrés avec précision et disponibles à tout moment en cas de besoin. Le système est multilingue et respecte les standards de sécurité et de confidentialité les plus stricts. Le système esiap permet à tous les professionnels de santé de consulter l historique médical d un patient, où qu il ou elle se trouve. «Si quelqu un est admis aux urgences ou est victime d une crise, par exemple, notre plus grande réussite est d avoir la flexibilité et la capacité d accéder aux informations nécessaires pour gérer la situation, sous forme de données brutes mais aussi comme base de connaissances», détaille Rafael Artalejo. Il explique qu esiap fournit des informations qui permettent de prendre de meilleures décisions cliniques, mais également d ordre managérial, par exemple pour contrôler des foyers de maladie, maîtriser les épidémies, ou certaines allergies. CSC crée de la valeur en donnant au SESCAM la souplesse nécessaire pour adapter la technologie à ses besoins, pointe Rafael Artalejo. «Ce que CSC nous a apporté, c est de pouvoir regrouper dans un seul outil toutes les informations patients de tout le système régional de santé.» Cette information est ensuite à la disposition de tous les professionnels des soins primaires, et utilisée par ailleurs pour les soins spécialisés. 14 CSC WORLD AVRIL 2015

15 Pour nous équiper, nous avions plusieurs options, mais CSC a été en mesure de nous apporter une solution globale qui pouvait être ajustée et intégrée à chaque situation Rafael Artalejo DSI du SESCAM Améliorer la gestion des services En tant que directeur des systèmes d information, Rafael Artalejo supervise des groupes de travail chargés de la gestion des diverses fonctions de l informatique, comme l infrastructure et la sécurité. Il relève que la gestion des services est un des défis majeurs pour ses équipes, et qu esiap est également d une grande aide dans ce domaine. Au nombre des fonctions essentielles liées aux soins que gère ou intègre esiap, on trouve les ordonnances, les vaccinations et les rendez-vous. Chaque professionnel de santé qui se connecte au système dispose d une interface graphique personnalisée tandis que les processus répétitifs sont automatisés en arrière-plan. L information patient est standardisée, et le système constitue un support flexible pour accéder à des données telles que les diagnostics et les codes de procédure. Par exemple, les protocoles de traitement peuvent être configurés à la demande, et interfacés à des bases externes de médicaments pour éviter les interactions indésirables. Le SESCAM travaille avec CSC pour faire d esiap un outil plus efficace encore. «CSC peut s intégrer avec des outils d analyse et de traitement de l information. Nous établissons ainsi des standards de performance, lesquels permettent de générer des prévisions et des informations supplémentaires qui, chaque fois, nous aident à améliorer les soins», explique Rafael Artalejo. Client : SESCAM (Service de santé de la communauté autonome de Castille-La Manche, Espagne) Challenge : Améliorer la gestion des systèmes de soin Intégrer les systèmes d information patients Améliorer les soins en utilisant plus efficacement l information patient Solution : esiap, une solution de gestion pour la santé de CSC Dématérialisation des dossiers médicaux Des groupes de travail pluridisciplinaires Résultats : Une meilleure intégration des systèmes grâce à une flexibilité accrue Des décisions mieux étayées grâce à une meilleure qualité de l information Un environnement professionnel plus collaboratif Pour en savoir plus sur les solutions de CSC pour le secteur de la santé, rendez-vous sur csc.com/health_services AVRIL 2015 CSC WORLD 15

16 BANQUE ET MARCHÉS DE CAPITAUX La transformation digitale de la Société Générale L un des tout premiers groupes européens de services financiers se donne trois ans pour renforcer son informatique grâce au cloud, à la mobilité et à l amélioration continue. L un des tout premiers groupes européens de services financiers, la Société Générale pourvoit quotidiennement aux besoins de 32 millions de clients dans 75 pays. Dans un secteur en pleine transition en raison de profondes mutations économiques, technologiques et réglementaires, la Société Générale s attache à transformer son activité pour apporter croissance et rentabilité à ses actionnaires. Pour cela, Global Technologies Services (GTS), le centre de services partagés pour les infrastructures technologiques du Groupe, a lancé un nouveau plan sur trois ans, organisé selon trois axes : cloud computing, mobilité, et amélioration continue. Dans chaque domaine, la banque a cherché à savoir ce que voulaient les clients, ce que proposaient les fournisseurs informatiques, et comment réagissait la concurrence. «Nous vivons dans un monde où la technologie évolue beaucoup, et très vite, souligne Bertrand Lemarignier, le directeur de GTS. Nous appelons cela la transformation digitale, et nous voulons comprendre en quoi elle peut nous impacter.» Plutôt que de mener seule cette réflexion, la Société Générale a reçu l aide déterminante des experts IT Advisory et Cloud Consulting de CSC. «Nous avons choisi CSC pour trois raisons, explique Bertrand Lemarignier. Premièrement, c est un acteur global majeur avec de fortes compétences informatiques et d infrastructure. Deuxièmement, c est un acteur présent dans les pays dans lesquels émergent les tendances technologiques, au premier rang desquels les Etats-Unis. Et troisièmement, nous avons rencontré une équipe remarquable.» Le cloud, un nouveau standard En matière de transformation digitale, la Société Générale ne manque pas d expérience. Créé en 2009 dans le cadre d un vaste plan d efficacité global, GTS devait initialement fournir une plate-forme de services partagés pour les infrastructures technologiques de l entreprise. Aujourd hui, GTS soutien sur le plan informatiques tous les grands métiers de la Société Générales. Au total, cela représente plus de postes de travail, serveurs, téléphones, et tous les réseaux et les services associés. Pour remplir sa mission, Bertrand Lemarignier s appuie sur une équipe de quelque collaborateurs. Parmi les projets récents de GTS, on peut citer la consolidation des systèmes de messageries, grâce à laquelle la Société Générale a réduit le coût annuel de ses s, la réduction de moitié du nombre de centres de données, et l instauration de partenariats avec des fournisseurs. 16 CSC WORLD AVRIL 2015

17 Accélérer les progrès La Société Générale ne se contente pas de planifier, elle agit. GTS opère d ores et déjà un cloud privé qui comporte plus de environnements virtuels. La vitesse en est l un des grands bénéfices. Il faut moins d une heure aux développeurs de la Société Générale pour créer un nouvel environnement virtuel quand la même tâche prenait cinq à six jours dans la configuration antérieure. Bertrand Lemarignier estime d ailleurs qu au moins un tiers des systèmes d information de la Société Générale seront dans le cloud d ici Microsoft joue également un rôle dans la transformation digitale de la Société Générale. Dans le cadre d un partenariat stratégique annoncé en septembre 2014, les collaborateurs vont être prochainement équipés de la version cloud d Office 365 et d outils collaboratifs incluant messagerie instantanée, vidéoconférence, et gestion documentaire. S y ajouteront tablettes tactiles sous Windows, dont la première vague de déploiement est prévue pour début «CSC nous a beaucoup aidé», souligne Bertrand Lemarignier. «L équipe a été capable de définir une stratégie globale, pour nous et avec nous, et ce, à un très haut niveau», Client : Société Générale Challenge : Le siège de la Société Générale à La Défense Les équipes IT Advisory et Cloud Consulting de CSC ont aidé GTS à établir les objectifs de la stratégie de transformation à trois ans, en commençant par organiser plus de 100 ateliers dans toute l entreprise, puis synthétisant leurs travaux à l intention des dirigeants du Groupe. L équipe CSC a également procédé à un «benchmark» de la concurrence pour le compte de la Société Générale. Puis elle a présenté une série d initiatives stratégiques à GTS et aux dirigeants de la Société Générale. Enfin, CSC a aidé à concevoir le business case de la transformation, et à obtenir des DSI et du comité stratégique qu ils adhèrent au plan et lui donnent leur feu vert. Conformément à l une des recommandations, l équipe de Bertrand Lemarignier promeut désormais le cloud comme le standard de l entreprise pour les environnements de développement et de production, GTS jouant en définitive un rôle de courtier de clouds privés et hybrides. En termes de mobilité, la Société Générale a choisi de standardiser ses tablettes. Enfin, pour ce qui relève de l amélioration continue, la banque va revoir ses partenariats avec ses principaux fournisseurs, et recourir plus largement à ses ressources offshore en Inde et en Europe de l Est. Maintenir la dynamique initiée par GTS ses cinq premières années Rester à jour de l évolution rapide des technologies dans le secteur financier Se concentrer sur trois domaines : le cloud, la mobilité, l amélioration continue Solution : Cloud : créer un cloud privé et devenir un courtier de services cloud Mobilité : adopter largement les tablettes Amélioration continue : renforcer les relations avec des fournisseurs privilégiés, et développer l offshore en Inde et en Europe de l Est Résultats : Une nouvelle stratégie globale présentée par CSC et acceptée par la Société Générale et GTS Un cloud privé opérationnel, avec plus de environnements virtuels Un partenariat avec Microsoft pour équiper les collaborateurs d Office 365, d outils collaboratifs, et de tablettes Retrouvez ce succès en vidéo sur csc.com/societegenerale Pour en savoir plus sur les solutions de CSC pour le secteur Banque et marchés de capitaux, rendez-vous sur csc.com/banking AVRIL 2015 CSC WORLD 17

18 BANQUE ET MARCHÉS DE CAPITAUX AXA Investment Managers se transforme avec le Cloud Filiale du Groupe AXA, AXA Investment Managers est l un des leaders européens de la gestion d actifs. Présent dans le monde entier, AXA IM a déployé Salesforce avec l aide de CSC pour moderniser et redynamiser ses forces de vente internationales. Avec clients dans 21 pays et 582 milliards d euros d actifs gérés, AXA Investment Managers est un acteur majeur de la gestion d actifs. Mais l outil qui équipait jusque récemment ses forces de vente, limité fonctionnellement et en fin de vie techniquement, devenait un frein à son développement international. Début 2013, AXA IM décidait donc de le remplacer par une solution entièrement nouvelle, alignée sur la stratégie de l entreprise. Stratégique à double titre L application devait, en premier lieu, être en mesure de répondre à plusieurs enjeux métiers identifiés par AXA IM. Elle devait notamment fournir une vision consolidée des grands clients internationaux au travers d un référentiel unique, harmoniser les processus commerciaux de l ensemble des filiales, doter les métiers d une solution complète «vente-marketing-service», tout en permettant aux forces commerciales de piloter leur activité avec un outil plus mobile, plus collaboratif et plus ergonomique. Sur le plan technique, AXA IM s était par ailleurs fixé quelques grandes orientations dans lequel devait s inscrire le projet : décommissioner l ancienne solution en «big bang», réduire les délais et les coûts de mise en œuvre, facturer les clients internes à l usage en mettant en place un catalogue de services. Pour son nouvel outil de CRM, AXA IM a porté son choix sur la solution SaaS de Salesforce, qui remplissait ce double cahier des charges métier et informatique. En outre, l option DRO (Data Residency Option ou «choix de la localisation des données») proposée par cette solution garantissait la sécurité des données. Sa mise en œuvre était donc stratégique à double titre et le projet, soutenu au plus haut niveau, allait être particulièrement observé. Fixée pour la fin juin 2014, la date de démarrage était incontournable. 18 CSC WORLD AVRIL 2015

19 Client : AXA Investment Managers Challenges : Harmoniser, aligner les processus de vente et de service client Doter les collaborateurs d outils efficaces et modernisés Respecter la stratégie informatique de maîtrise des coûts Solutions : Application CRM en SaaS de Salesforce Déploiement en mode agile par CSC Résultats : Délais et périmètre respectés Prise en main immédiate par 450 utilisateurs dans le monde Méthode agile et pragmatisme En septembre 2013, AXA IM retenait CSC pour réaliser ce projet sous haute pression. «Dans sa réponse, CSC nous a convaincu de sa compréhension de l ensemble des enjeux du projet, ainsi que de sa détermination et de sa capacité à le mener à bien. CSC s est mis à la place de nos utilisateurs et a su répondre à nos enjeux en proposant une vraie démarche de conseil», témoigne Sébastien Gautier, Head of Technology Ventes, Marketing et Fonctions support chez AXA Investment Managers. En utilisant des méthodes agiles, l équipe CSC devait notamment mener de front intégration et gestion du changement, afin de favoriser l appropriation de l application par les utilisateurs. Autre contrainte : respecter autant que possible le standard (Salesforce) dans le double but d harmoniser les processus, de contenir les coûts de maintenance et d évolution de l application, et de se conformer au calendrier fixé. L implication du métier dans les décisions, tout au long du projet, a joué un rôle déterminant. Le volet «conduite du changement» était d ailleurs au cœur du projet dès son lancement, avec la constitution d un panel d utilisateurs, aussitôt impliqués dans l élaboration de la solution. Des défis fonctionnels et techniques importants restaient notamment à relever. Il a ainsi fallu développer un module, inexistant dans Salesforce, afin de gérer les abonnements des clients aux publications que rédigent à leur intention les économistes, les équipes de recherche et les gestionnaires d AXA IM. Une prise en main immédiate Au terme de neuf mois de projet, l application était finalement lancée à la date prévue, dans le respect des délais et des coûts, avec la couverture fonctionnelle attendue : vente, service client, collaboration, mobilité et gestion des abonnements. «Séduits par la méthode agile et les promesses de leur futur outil, les utilisateurs clés en sont rapidement devenus les premiers ambassadeurs», précise Mehdi Kallel, senior manager chez CSC. Cet accent porté sur l accompagnement du changement a facilité la bonne adoption de l outil dans l ensemble des filiales, notamment grâce à des supports contextualisés et à des vidéos de présentation adaptées par métier. Les nouveaux usages sont appréciés par les utilisateurs : les activités de service partagent déjà leurs bonnes pratiques grâce aux outils collaboratifs. Enfin, le cryptage des données hébergées dans le cloud, exigé par la Conformité, a été réalisé grâce à une mise en œuvre inédite de la solution DRO de Salesforce. L organisation claire entre AXA IM et CSC est un autre facteur de la réussite du projet. Un triumvirat métier/dsi/ CSC a ainsi évalué la faisabilité de chaque proposition issue des ateliers de conception. «La façon dont nous nous sommes naturellement organisés pour gérer cet aspect illustre bien le pragmatisme et la flexibilité dont a su faire preuve l équipe CSC», souligne Sébastien Gautier. «CSC s est comporté en vrai partenaire, aussi focalisé sur l objectif que nous, et lorsqu on travaille ainsi, en bonne intelligence, les projets ont de bonnes chances d aboutir», se félicite Sébastien Gautier. Pour les quelque 450 utilisateurs de la solution dans le monde entier, il s agit désormais d en explorer toute la richesse pour achever la transformation numérique de leur métier. AVRIL 2015 CSC WORLD 19

20 ASSURANCE Predica prend son marché de vitesse Premier bancassureur des personnes en France, Crédit Agricole Assurance via son assureur Predica a devancé tous ses concurrents pour être le premier à proposer un produit d épargne euro-croissance. Un «time-to-market» éclair permis par une relation sans faille avec CSC et la souplesse du progiciel GraphTalk A.I.A. Au printemps 2013, désireux de redynamiser l épargne pour la mettre au service de l économie, le gouvernement français imaginait un support d investissement qui offrirait un équilibre nouveau entre sécurité et performance. Le 4 septembre 2014, naissaient officiellement les fonds euro-croissance. Un mois plus tard, le 13 octobre, Predica lançait avec succès Objectif programmé, le premier produit euro-croissance du marché. Un «time-to-market» exceptionnel, fruit d un projet mené avec agilité et minutie. Filiale de Crédit Agricole Assurances, Predica est le deuxième assureur des personnes en France et, à ce titre, l un des professionnels associés par le gouvernement à ses réflexions sur le futur support. D emblée, Predica y voit une opportunité de conforter son statut de leader et d innovateur, et son intention est d être le premier sur ce marché. CSC relève le défi Predica, qui gère depuis 2001 ses produits de gestion de patrimoine «Haut de gamme» avec GraphTalk A.I.A de CSC, sollicite ce dernier pour savoir s il peut l accompagner dans ce projet inhabituel. Il va s agir, en effet, d implémenter la gestion d un produit dont les spécifications vont évoluer au fil du temps et d être prêt pour un jour J encore inconnu. Très intéressé par la perspective d intégrer les fonds eurocroissance au standard de GraphTalk A.I.A, CSC relève le défi. Dès lors, plus qu un utilisateur et un éditeur, ce sont deux partenaires qui vont travailler main dans la main. Conçus comme intermédiaires entre supports en euros et supports en unités de compte, les fonds euro-croissance sont des produits atypiques, qui nécessitent des règles inédites et sophistiquées. Une collaboration étroite entre les équipes de Predica et la R&D de CSC, qui réunit des spécialistes de l assurance, va permettre d affiner le besoin et, à partir des quelques principes déjà connus, de bâtir un premier prototype en moins de trois mois. Cette réalisation rapide va conforter la crédibilité du projet et renforcer le lien de confiance entre les acteurs. Standard et spécifique développés en parallèle Toutefois, l outil reste à finaliser, mais aussi à intégrer au système d information de Predica, tant du côté du back-office pour la gestion (intégration aux flux comptables ) que du front-office pour la commercialisation (gestion des courriers ). Ce travail s effectue en liaison avec Caagis (Crédit Agricole Assurances Gestion, Informatique et Services), le prestataire informatique interne de Crédit Agricole Assurances. Et le périmètre fonctionnel lui-même continue à s étoffer au fil des mois. Il faut alors combiner les règles propres au nouveau support et celles spécifiques à Predica (les conditions de souscription, par exemple). Le développement du futur standard GraphTalk A.I.A est ainsi mené en parallèle avec celui de la version paramétrée pour Predica. Pour ce dernier, la volonté constante de CSC d élargir les options pour bâtir un standard plus flexible est un atout, car c est un gage de pérennité pour l application et ses clients. Un mode agile spontané Pour mener ce projet en environnement instable, CSC, Caagis et Predica ont spontanément adopté un mode agile, avec des points très fréquents sur les évolutions et une mise à jour constante des spécifications. Cette approche a également été permise par les caractéristiques de GraphTalk A.I.A, un progiciel facile à modifier grâce à son très fort degré de paramétrage et dont la structure orientée objet permet des évolutions relativement importantes sans remettre en cause l existant. Ainsi, certains calculs sont revus sans impact pour les contrats en cours. Le 13 octobre 2014, le lendemain à peine d une mise en production réussie, le tout premier contrat Objectif programmé est signé. Stable et fiable, la nouvelle plate-forme GraphTalk A.I.A permet à Predica de se positionner le premier sur ce nouveau marché, mais aussi de réaliser dans la foulée un solide démarrage commercial. Preuve, une fois encore, que le time-to-market est capital. 20 CSC WORLD AVRIL 2015

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Visez l excellence digitale

Visez l excellence digitale Visez l excellence digitale Repensez vos possibilités applicatives grâce à la redéfinition des modes de travail d Avanade. Applications : le nouvel eldorado de la compétitivité La consumérisation de l

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. LE SRM : SOCLE D UN SI ACHATS PERFORMANT Le référentiel fournisseurs ou

Plus en détail

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI LA TRANSFORMATION DIGITALE La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI VOUS AIDER À PILOTER LA TRANSFORMATION DIGITALE Les nouvelles technologies comme le cloud computing,

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

Les enjeux de la Communication Unifiée

Les enjeux de la Communication Unifiée Un profil du choix de technologie personnalisée commandé par Cisco Systems Comment les technologies informatiques répondent à la demande croissante en matière de collaboration mobile et visuelle Juillet

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées 3 Sommaire Introduction 3 Introduction 5 Défi à relever : le surplus de données 6 Quatre aspects essentiels

Plus en détail

IBM Global Technology Services Service Management

IBM Global Technology Services Service Management IBM Global Technology Services La voie vers la transformation de l informatique L INFORMATIQUE, UN SOUTIEN AUX MÉTIERS DE L ENTREPRISE Les dirigeants considèrent aujourd hui l informatique comme un levier

Plus en détail

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles

Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles Les sociétés européennes en transition vers des datacenters agiles À travers toute l Europe, des entreprises toujours plus nombreuses cherchent à transformer leurs datacenters. Une nouvelle recherche menée

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé. Shadow IT, la menace fantôme. Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques.

TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé. Shadow IT, la menace fantôme. Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques. TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé Shadow IT, la menace fantôme Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques. Par Sébastien Faivre Chief Marketing Officer de Brainwave Shadow IT, la menace

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Livre blanc Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Erik Willey 12.12.2014 SUMMARY: ImprivataMD OneSignMD propose une solution facile

Plus en détail

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012 DÉCEMBRE 2012 ÉTUDE IT FOCUS Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI En partenariat avec SOMMAIRE INTRODUCTION IT FOCUS...4 MÉTHODOLOGIE...4 BUDGETS ET ORIENTATIONS...5 Disposez-vous d un budget qui vous

Plus en détail

Instant evolution à l ère du numérique. Faites de la technologie votre atout compétitivité

Instant evolution à l ère du numérique. Faites de la technologie votre atout compétitivité Instant evolution à l ère du numérique Faites de la technologie votre atout compétitivité On sous-estime facilement la distance parcourue en aussi peu de temps, de même que l ampleur des changements qu

Plus en détail

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Progrès de la virtualisation La virtualisation des serveurs

Plus en détail

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise TABLE DES MATIÈRES LE NUAGE : POURQUOI IL EST LOGIQUE POUR VOTRE ENTREPRISE INTRODUCTION CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 CONCLUSION PAGE 3 PAGE

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

Cloud Computing. Une feuille de route pour la France

Cloud Computing. Une feuille de route pour la France Cloud Computing Une feuille de route pour la France Le Cloud computing annonce la fin d une ère de l informatique - celle des systèmes d informations juxtaposés, de façon parfois chaotique au sein de

Plus en détail

à prendre l ascendant en matière de Big Data et de Cloud Les DSI de la région Asie-Pacifique cherchent

à prendre l ascendant en matière de Big Data et de Cloud Les DSI de la région Asie-Pacifique cherchent 8 L enquête souligne la prépondérance accordée à la création de valeur ajoutée par rapport aux réductions de coûts, ainsi que la prédominance des investissements dans le Big Data, le Cloud et la sécurité.

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

CRÉER UN CRM PANEUROPÉEN SANS DÉVELOPPEMENT SPÉCIFIQUE. Norbert Seimandi. Maîtriser son évolution vers le cloud

CRÉER UN CRM PANEUROPÉEN SANS DÉVELOPPEMENT SPÉCIFIQUE. Norbert Seimandi. Maîtriser son évolution vers le cloud www.itforbusiness.fr STRATÉGIES ET MANAGEMENT AGEMENT DU NUMÉRIQUE DOSSIER 3 54 Maîtriser son évolution vers le cloud DOSSIER 3 68 De l administration électronique à l aménagement numérique ÉVÉNEMENT 3

Plus en détail

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français L opinion des consommateurs français sur : Le niveau de sécurité des données personnelles pour chaque industrie Les organisations collectant des données personnelles via les appareils connectés Les recherches

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Mainframe Chorus Optimiser les compétences du personnel informatique tout en préservant l expérience acquise afin d améliorer la gestion des mainframes pour les

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING 12/01/15 La Direction Financière du Groupe Chèque Déjeuner innove en optant pour une solution Cloud d élaboration budgétaire, gage d agilité

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances Gérer ses processus métier et bénéficier d une visibilité totale avec une plateforme de BPM unique IBM Software 2 IBM Business Process

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress

data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress d data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress La transformation digitale touche tous les acteurs du monde économique et nous

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises

Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Livre Blanc Protéger et héberger vos donnés métiers : les tendances cloud et SaaS au service des entreprises Cloud et info financière : Labrador mise sur le cloud Spécialisée dans la communication financière

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Grâce à Microsoft Dynamics NAV, donnez vie à vos projets.

Plus en détail

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Mise en œuvre d Office 365 Gestion de projet et conduite du changement Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Denis MEINGAN Gilles BALMISSE Table des matières 1 Préface Avant-propos Partie

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial

10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial Liste de vérification pour l ENTREPRISE 10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial Comment tirer parti aujourd

Plus en détail

Lallemand obtient des informations sur ses marges globales

Lallemand obtient des informations sur ses marges globales Lallemand obtient des informations sur ses marges globales Accélération de la production de rapports et de la planification budgétaire Présentation Défi commercial En raison de sa présence dans plusieurs

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe ÉTUDES L externalisation des activités bancaires en France et en Europe Si l externalisation des activités (outsourcing) est un phénomène courant au sein des entreprises non financières en Europe, comme

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Article technique Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Une méthode plus efficace pour gérer vos licences logicielles Adobe Cet article technique traite des enjeux de la gestion

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises.

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Mai 2009 Préface Les PME ont aujourd hui accès aux technologies déjà déployées dans les grandes entreprises. En

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

le personnel sur les avantages d un tel système était également crucial à la réussite du projet.

le personnel sur les avantages d un tel système était également crucial à la réussite du projet. Success Story Grâce à la solution OpenScape Contact Center d Unify, le CHU de Liège a réduit le temps d attente de 80% des appels de prise de rendezvous des patients à moins de 30 secondes. Le Centre Hospitalier

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

TalenTs RessOURCes HUMaInes

TalenTs RessOURCes HUMaInes Talents RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Formation et développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI CGI Dbox Dites oui à notre solution exclusive de décommissionnement et réduisez les coûts tout en conservant l intégrité de votre patrimoine informationnel Optimisez les coûts de possession de votre information

Plus en détail

Meilleurs SQL PGI BI PMI PME RD RH MGE vœux

Meilleurs SQL PGI BI PMI PME RD RH MGE vœux Meilleurs vœux Place à 014 Plus que jamais, dans ce monde en perpétuel mouvement, voire en ébullition, les entreprises de demain sont les entreprises mobiles, agiles, collaboratives, plaçant la satisfaction

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Perceptive Software : Profil de l entreprise

Perceptive Software : Profil de l entreprise Perceptive Software : Profil de l entreprise Il a été estimé que 80% des informations de l entreprise n est pas structuré. Les contrats et factures scannés, la communication client, les fichiers des employés

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE David Pronier Country Manager Europe du Sud Motion Computing Pascal Detemmerman CEO SwissEnov Sommaire La Mobilité

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity.

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity. PRESENTATION DE LA TECHNOLOGIE : INNOVATION ET TRANSFORMATION DES ACTIVITES Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution

Plus en détail