L actualité économique internationale textile-habillement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L actualité économique internationale textile-habillement"

Transcription

1 L actualité économique internationale textile-habillement N Octobre 2013 Europe - Situation et l évolution des importations européennes d habillement En coopération avec le Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement, le cabinet conseil JF Limantour/Texaas (Textile And Apparel Services) a réalisé une étude sur les caractéristiques actuelles et l évolution des importations européennes d habillement. Qui sont les principaux fournisseurs d habillement de l Union européenne? Quels sont leurs atouts? Qu exportent-ils vers l Europe et à quels prix? Comment évoluent leurs parts de marché? Quels sont les marchés européens les plus attractifs? Qu achètent-ils et à qui? Quels vêtements sont les plus importés? Quels en sont les principaux fournisseurs? Comment évoluent les principales zones de sourcing des étatsmembres? Tels sont quelques-uns des thèmes de cette étude de 130 pages conçue pour être un outil d information et de réflexion stratégique pour les divers acteurs de la filière textile-habillement. Renseignements : - France : léger mieux pour les ventes d habillement Après une forte hausse en juin (+5,4 %), principalement imputable au calendrier des soldes d été, les ventes d habillement en France ont baissé en juillet (-1,2 %) pour revenir en août à leur niveau de juin (+ 1,3 %). Au cours des sept premiers mois de 2013, elles ont atteint une valeur de 30,15 milliards d euros, soit 1,1 % de moins que pour les sept premiers mois de Source : Insee Traitement statistique : J.F Limantour Dans ces conditions et compte tenu de la légère reprise économique, le CEDITH anticipe à 1% le recul de la consommation vestimentaire/chaussure de

2 - France : hausse très modérée des prix des vêtements En un an, de septembre 2012 à septembre 2013, les prix de détail des vêtements n ont progressé que de 0,6 %. Cette évolution traduit bien la morosité persistante de la consommation vestimentaire, affectée par la crise économique et le chômage. Source Insee Traitement statistique : J.F Limantour - Commerce extérieur français : stagnation des importations! Les importations françaises d habillement d origine extra-européennes n ont pas progressé en valeur au cours des sept premiers mois de 2013 par rapport à leur niveau à fin juillet Commerce extérieur d habillement de la France à fin juillet 2013 Importations d habillement de la France Exportations d habillement de la France Fournisseurs 7 premiers mois 2013 (1000 ) 2013/2012 % Clients 7 premiers mois 2013 (1000 ) 2013/2012 % Chine % Etats-Unis % Bangladesh % Suisse % Turquie % Hong Kong % Inde % Japon % Maroc % Russie % Tunisie % Chine % Vietnam % Emirats A.U % Pakistan % Corée du Sud % Cambodge % Arabie Saoudite % Total extra U.E % Total extra U.E % Source : Douanes françaises Calculs : IFM Les performances des fournisseurs asiatiques sont contrastées, avec un nouveau recul de la Chine (-6%), la stagnation de l Inde (0%) et du Pakistan (+1%) alors que le Bangladesh (+14%) et le Vietnam (+10%) progressent sensiblement. Mais la plus belle performance est à mettre à l actif du Cambodge qui progresse de 85 % à fin juillet 2013! Rappelons que ce pays bénéficie à la fois d une règlementation européenne avantageuse (TSA) et de délocalisations d entreprises chinoises vers ce fournisseur à très bas coûts salariaux. 2

3 Au cours de cette même période, les exportations françaises d habillement vers les pays extra-ue ont progressé de 4 %. Elles continuent à croitre à un rythme soutenu à Hong Kong (+14%) et en Chine (+24%). Elles sont quasiment stables vers les partenaires européens de la France : +1 %, avec toutefois une belle progression en Allemagne (+12%) mais des baisses de 3 % en Italie et de 8 % en Espagne. - Baisse ralentie des importations européennes d habillement Importations européennes en provenance des pays extra-ue (7 premiers mois de 2013) Fournisseurs Rang 7 premiers mois premiers mois 2013 Evolution Valeur (1000 ) % Valeur (1000 ) % 2012/2013 % TOTAL EXTRA-EUR , ,0-2,3 China , ,6-8,4 Bangladesh , ,8 6,3 Turquie , ,3 3,9 Inde , ,3-0,9 Maroc , ,5 6,9 Tunisie , ,4-5,3 Vietnam , ,4-0,5 Pakistan , ,3 9,8 Cambodge , ,2 25,5 Sri Lanka , ,7-6,3 Indonésie , ,6-14,5 Suisse , ,9-1,9 Thaïlande , ,8-18,9 USA , ,8 4,0 Hong Kong , ,7 1,4 Égypte , ,6-4,3 Ile Maurice , ,5-5,8 Croatie , ,4-23,1 Macédoine , ,4-2,3 Madagascar , ,3 10,6 Source : Eurostat Traitement statistique : J.F Limantour A fin juillet 2013, les importations européennes d habillement restaient orientées à la baisse (-2,3 % à 35 milliards d euros). Mais la baisse ralentit, ce qui suggère que les importateurs sont moins pessimistes et croient à une reprise prochaine des marchés. Les performances des pays asiatiques demeurent contrastées : bon nombre d entre eux comme la Chine, l Inde, le Vietnam, le Sri Lanka, l Indonésie ou la Thaïlande sont en recul alors que d autres tels que le Bangladesh et le Pakistan sont en croissance. Situation contrastée également dans l Océan indien avec l Ile Maurice en baisse de 5,8 % et Madagascar qui progresse de 10,5 %. La progression de Madagascar résulte en partie de délocalisation sur la Grande Ile d usines mauriciennes. Du côté des fournisseurs méditerranéens, on notera surtout le décrochage de la Tunisie (-5,3%) alors que le Maroc qui lui a ravi la 5 ème place en tant que fournisseur d habillement de l U.E, progresse de 6,9 %. Avec une progression de 3,9 %, la Turquie gagne des parts de marché et consolide sa position de 3 ème fournisseur de l UE en habillement alors que l Egypte, engluée dans ses problèmes politiques et économiques, recule de 4,3 %. 3

4 - Management de la mode : deux notes de Lectra à lire absolument! Tout dirigeant d une entreprise d habillement doit absolument lire deux remarquables notes pédagogiques réalisées et diffusées récemment par Lectra, le numéro un mondial des solutions technologiques avancées de création, de design, de développement et de production des industries de la mode. La première, intitulée «Conduire le changement dans l industrie de la mode» prodigue de très utiles conseils sur l art et la manière de gérer efficacement un changement à grande échelle, comme la mise en place d une solution PLM : analyse des problèmes, définition des objectifs du projet, communication interne, motivation des acteurs du changement, information des fournisseurs, etc. La seconde, intitulée «Un approche globale du contrôle des coûts de développement» souligne l importance d une maitrise optimisée des coûts des tissus, du prototypage, d un patronage intelligent, de la résolution des problèmes «avant qu ils ne coûtent cher», et d avoir des relations transparentes avec les fournisseurs. Bref, une approche «Design to Cost» permettant d optimiser les opérations de conception et de création en intégrant différentes contraintes de production à des moments clés du développement, afin de tester différents scénarios et d analyser leur incidence sur les coûts. Asie - Japon : croissance record de Fast Retailing (Uniqlo) Le groupe japonais d habillement Fast Retailing a annoncé des résultats en forte croissance pour son exercice 1 er septembre 2012/31 août 2013 : hausse de 23,1 % de son chiffre d affaires à milliards de yens (9,14 milliards d euros) pour un profit net de 90,4 milliards de yens (723 millions d euros). Selon le groupe, ces excellents résultats ont été obtenus grâce au succès de sa marque Uniqlo au Japon (énorme succès des vêtements «Heat-tech» ) et à l expansion internationale de cette griffe. Outre Uniqlo, Fast Retailing gère d autres griffes dont Theory, Comptoir des cotonniers, Princesse Tam Tam et G.U. Le groupe compte 853 boutiques Uniqlo au Japon et 446 hors Japon dont 102 dans la «sphère chinoise» (Chine, Hong Kong, Taïwan). Pour l exercice 2013/2014 en cours, Fast Retailing table sur un profit opérationnel de 156 milliards de yens et sur un chiffre d affaires de milliards de yens. Le groupe escompte une hausse de 39 % des ventes d Uniqlo hors Japon, avec l ouverture de 198 nouveaux magasins dont 98 en sphère chinoise. - Chine : délocalisations vers l Asie du Sud-Est Selon le Quotidien du Peuple, l atout majeur de l industrie textile-habillement chinoise réside dans sa chaîne industrielle complète, qui fait que la Chine demeure, de très loin, le premier exportateur mondial de vêtements. Ce journal note toutefois que cette situation est en train de changer progressivement, la fabrication chinoise de vêtements bas/moyen de gamme étant de plus en plus progressivement délocalisée vers les pays voisins de l Asie du Sud-Est tels que le Cambodge, pays où le salaire mensuel minimum n est que de 80 US$. Pour le Quotidien du Peuple, la stratégie du secteur textile-habillement chinois est claire : produire à l extérieur les vêtements bas/moyen de gamme destinés essentiellement au marché populaire intérieur chinois et développer en Chine une production à forte valeur ajouté de vêtements pour les marchés d exportation et les classes moyennes et supérieures chinoises. Bref, une stratégie qui ressemble, en beaucoup de points, à celle qui fut mise en œuvre, avec plus ou moins de succès, par l industrie européenne lors du démantèlement de l Accord Multifibres. Quoi qu il en soit, les maîtres mots en Chine sont maintenant marques, style, innovation et créativité, technologies de pointe, marketing, tissus intelligents, communication, compétences..pour demeurer plus que jamais le leader mondial incontesté. Un pari qui sera très vraisemblablement réussi. 4

5 - Vietnam : coopération dans le secteur de l habillement Un dispositif d interface textile-habillement va être mis en œuvre entre le Vietnam et l Union européenne, à l initiative du Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement (Cedith) et de cabinets-conseils membres, pour renforcer la coopération euro/vietnamienne dans le secteur textile-habillement. L objectif général est de favoriser les échanges commerciaux de produits textiles et d habillement entre l Union européenne et le Vietnam, ainsi que la coopération industrielle. Cette structure qui devrait être opérationnelle début 2014 sera basée à Paris et à Hanoï. Elle interviendra dans les domaines du conseil, de l intelligence économique, des investissements, de la promotion et de la formation professionnelle. Avec plus de 4000 entreprises et 1,3 million de salariés, l industrie textile-habillement du Vietnam est devenue au cours de ces dernières années un des fournisseurs majeurs des marchés occidentaux en vêtements. En 2012, ses exportations totales d habillement ont atteint 17,2 milliards de dollars dont 7,1 milliards US$ sur le marché américain où il figure maintenant à la seconde place derrière la Chine. L année dernière, ses exportations d habillement vers l UE ont atteint 1,73 milliard d euros (2,34 milliards US$), ce qui place le Vietnam au 7 ème rang parmi les fournisseurs de l Union européenne. Le Vietnam importe l essentiel de ses besoins en textile (fils, tissus,..) de Chine, de Corée et du Japon. Le succès du Vietnam à l exportation d habillement sur les marchés internationaux repose sur divers atouts dont des coûts salariaux attractifs : le salaire minimum mensuel varie, selon les régions, de 60 à 85 euros, et les salaires mensuels moyens ouvriers de 100 à 130 euros (base 48 heures/semaine), soit sensiblement inférieurs aux salaires de la Chine voisine. La stabilité politique du pays, le strict respect des normes sociales, la qualité des investissements matériels, le bon niveau de qualification du personnel ouvrier et d encadrement ainsi que la productivité des usines sont également des facteurs importants de la compétitivité du secteur. Conscientes de l importance stratégique du secteur pour les équilibres socio-économiques du Vietnam, les autorités vietnamiennes ambitionnent de porter ses exportations à 25 milliards de dollars en 2020, 32 milliards en 2020 et 65 milliards US$ en Bangladesh : plus de mille usines de confection vont être inspectées! Pays parmi les plus pauvres du monde, le Bangladesh s est hissé en quelques années au second rang des fournisseurs d habillement de l Union européenne et des Etats-Unis, derrière la Chine. Son secteur de l habillement, fort de entreprises et de 4 millions de salariés, représente 80 % des exportations bangladaises, 15 % de son Produit Intérieur Brut (PIB) et 45 % de l emploi industriel. Entre 2007 et 2012, les importations européennes d habillement en provenance du Bangladesh ont augmenté de 87,2 %, soit une croissance annuelle moyenne de 13,4 %, pour atteindre 8,2 milliards d euros. Le Bangladesh doit sa progression rapide à trois facteurs principaux : Des salaires très bas : actuellement, le salaire mensuel minimum est de takas, soit 28 euros! Des conditions sociales souvent très en deçà des normes internationales minimales Un accord préférentiel très avantageux, octroyé sans contrepartie par l Union européenne, permettant au Bangladesh d exporter à droits nuls vers l U.E les vêtements qu il produit, et quelle que soit l origine des tissus qui les composent. Grâce à ces conditions incomparables de compétitivité, le Bangladesh est devenu en quelques années une zone très attractive de sourcing pour la plupart des grandes enseignes et grandes marques internationales. Des entreprises chinoises elles-mêmes viennent s y délocaliser pour alimenter leur marché domestique. Cet âge d or pourrait cependant prendre fin prochainement : les 110 morts en novembre 2012 dans l incendie de l usine Tazreen, le drame de l effondrement des neuf étages d ateliers de confection du Rana Plaza avec ses 1129 victimes en avril, les 9 morts de l incendie qui a ravagé le 9 octobre dernier l usine de confection Aswad Knit Composite près de Dacca et les violentes manifestations sociales qui se succèdent au Bangladesh depuis des mois jettent une lumière crue sur les conditions de travail des salariés de l habillement et rendent les distributeurs très prudents. Compte tenu des enjeux et des risques pour les exportations bangladaises, le gouvernement tente de réagir. Pour améliorer les conditions de travail dans le secteur, il a appuyé la signature d un accord sur la sécurité dans les usines entre de grandes marques internationales et les syndicats, a promis d augmenter en novembre 5

6 le salaire minimum à «entre 4500 et 5500 takas» (58 à 71 dollars) et a lancé avec l Organisation Internationale du Travail (OIT), le 22 octobre à Dacca, une vaste opération d inspection de plus de mille ateliers de confection. Cela suffira-t-il? La série noire qui frappe le secteur va-t-elle s arrêter? Pas sûr! Déjà, les syndicats menacent de déclencher une vague de grèves si le salaire minimum est fixé sous les takas (78 dollars). Quant au strict respect généralisé des normes minimales du travail au Bangladesh, ce n est sans doute pas demain la veille. Mais qui s en soucie réellement? Les grands distributeurs? L Union européenne? Méditerranée/Afrique - Algérie : développement d un partenariat textile-habillement avec la France A l occasion d un colloque franco-algérien organisé à Alger fin octobre sur les nouvelles technologies pour l industrie textile, les participants français réunis sous la bannière de l Union des Constructeurs de Matériels Textiles de France (UCMTF) et les entrepreneurs algériens ont manifesté le souhait de développer une coopération et des partenariats (investissements, prises de participation, formation) pour valoriser l offre textile-habillement algérienne afin d offrir des produits nationaux aux consommateurs algériens (demande nationale en produits textiles estimée à 150 milliards de dinars), en substitution aux vêtements importés et au marché informel. Dans le domaine de la formation, une coopération est envisagée avec l Ecole Supérieure d Ingénieurs du Sud Alsace (Ensisa) et l Institut Textile et Chimique de Lyon (Itech). Les investissements en Algérie, pays où les entrepreneurs textiles turcs sont de plus en plus présents, sont estimés entre 800 et 900 millions de dollars. - L Ethiopie, nouvel eldorado? Suite à la montée des coûts chinois et aux problèmes du Bangladesh, certains distributeurs occidentaux comme H&M se tournent maintenant vers des pays de l Afrique sub-saharienne pour leur sourcing en vêtements. C est le cas de l Ethiopie. Avec des coûts de salariaux deux fois inférieurs à ceux de Chine, ce pays de 85 millions d habitants, un des plus pauvres du monde ( selon la Banque mondiale, le revenu moyen annuel par habitant atteignait 370 dollars (276 euros) en 2012, contre dollars (938 euros) en moyenne chez ses voisins), attire en effet des investisseurs, par exemple le chinois Huajian, et un nombre croissant de grandes enseignes en quête de conditions d approvisionnement très compétitives. L Ethiopie va-t-elle devenir un des grands producteurs d habillement? Rien n est moins sûr car les salaires y augmentent rapidement corrélativement à une situation économique qui s améliore sensiblement, le pays n est pas encore membre de l OMC, ce qui constitue un handicap lourd pour participer activement au commerce international, et, comme le Bangladesh, le respect des droits de l homme est plus un objectif incertain qu une réalité. - Zambie : relance du secteur textile-habillement Selon un rapport du Département américain au Commerce, la Zambie ne parvient pas à profiter de l accès à droits nuls autorisé par l Africa Growth Opportunity Act (AGOA), en raison de la faiblesse de son industrie de l habillement. Inquiet par les mauvaises performances du secteur, le vice-ministre du commerce et de l industrie de Zambie, Miles Sampa, a déclaré que le gouvernement est déterminé à relancer l industrie textile pour bénéficier effectivement de l AGOA. Le gouvernement a annoncé qu il rencontrera rapidement tous les acteurs de la filière à ce sujet mais n a pas, pour l heure, donné la moindre indication sur les voies et moyens qu il envisageait pour redresser la situation. 6

7 Amériques - Nouvelle implantation du Coréen H&T Textiles à Haïti H&H Textiles, la filiale haïtienne de Yujin Apparel basée à Séoul, vient ce mois-ci de réunir ses 500 premiers salariés. L'usine occupe mètres carrés dans deux bâtiments modernes qui composent Les Palmiers Zone Franche, dans la municipalité de Carrefour, aire métropolitaine de Port-au-Prince. La zone franche, démarrée un an après le séisme de 2010, et achevée il y a 10 mois, représente un investissement privé local de US$ 8.5 millions. H&H s'attend à dépenser un peu plus de la moitié de ce montant pour compléter ses installations. Une fois pleinement opérationnelles, les deux usines disposeront de 3000 salariés. Ces salariés rejoindront les1600 ouvriers déjà employés dans deux complexes, soit au total. La production de ces unités est destinée au marché américain. - Canada : du haut de gamme à 100% «made in Québec». Victime de l ouverture des quotas asiatiques en 2005, l industrie québécoise de l habillement résiste et s oriente résolument vers le haut de gamme. Le secteur québécois ne comptait plus en 2009 que salariés dans 525 entreprises, presque toutes de petite taille (86 % d entre elles comptaient moins de 50 salariés. Pour les industriels de la Province, les sous-secteurs des textiles techniques à forte valeur ajoutée, incluant les textiles «intelligents» et les vêtements haut de gamme (par exemple à base de duvet d oie) et les vêtements professionnels de protection (à noter que la loi oblige que les vêtements militaires soient canadiens) ont un bel avenir au Québec. Plusieurs entreprises ont déjà rapatrié au Canada des unités de production délocalisées en Asie. Selon les professionnels, cette stratégie volontariste du «made in Québec» se heurte cependant à un sérieux problème de main d œuvre. De l avis général, l industrie manque de main-d œuvre qualifiée. Avec la crise des années , des programmes de formation ont fermé leurs portes. Aujourd hui, le diplôme d études professionnelles (DEP) Dessin de patron n est offert que dans deux centres de formation professionnelle, le DEP Confection de vêtements et d articles de cuir dans un seul centre, le diplôme d études collégiales (DEC) Gestion de la production du vêtement dans un seul établissement. Compte tenu de liens étroits du Québec avec la France, ne faudrait-il pas lancer un programme de coopération en formation professionnelle avec des écoles françaises? Jean-François Limantour Président Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement (CEDITH) 25 octobre

La lettre mensuelle du Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement (CEDITH) dédiée à la Méditerranée et à l Océan indien

La lettre mensuelle du Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement (CEDITH) dédiée à la Méditerranée et à l Océan indien 1 La lettre mensuelle du Cercle Euro-méditerranéen des Dirigeants Textile-Habillement (CEDITH) dédiée à la Méditerranée et à l Océan indien www.cedith.com N 28 Février 2009 Voir aussi les dernières actualités

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ

BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ PRÉAMBULE Un bilan enrichi. Approfondir les points essentiels ou les changements survenus en 2013 : la perception des prix, l impact du Made In, la Digital Mum.

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 Jean-Pierre MOCHO, Président de la FFPAPF François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la FFPAPF Actualités de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin Du 26 février

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE Publication 2011 Chiffres 2010 CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE STRUCTURES REGIONALES IMPORTATIONS / EXPORTATIONS Fédération Française de la Maroquinerie 16 rue Martel

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

L actualité économique internationale textile-habillement. Sommaire

L actualité économique internationale textile-habillement. Sommaire L actualité économique internationale textile-habillement Sommaire N 20142 Février 2014 AFRIQUE/MAGHREB/MEDITERRANEE - Turquie : le SMIC horaire à 1,73 euros au 1 er janvier 2014 2 - Tunisie : assez bons

Plus en détail

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises Jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2003! Lycée Louis Le Grand! Paris «Les entreprises dans la mondialisation» Un

Plus en détail

L actualité économique internationale textile-habillement. Sommaire

L actualité économique internationale textile-habillement. Sommaire L actualité économique internationale textile-habillement TEXTILE-BUSINESS NEWS N 10113 Janvier 2013 Sommaire AFRIQUE/MAGHREB/MEDITERRANEE - Algérie : création d une centre technique textile avec l aide

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

ÉVOLUTION RÉCENTE ET TENDANCES PARTICULIÈRES DU COMMERCE

ÉVOLUTION RÉCENTE ET TENDANCES PARTICULIÈRES DU COMMERCE I A PARTICULIÈRES DU COMMERCE TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION: L ÉTAT DE L ÉCONOMIE ET DU COMMERCE MONDIAUX EN 2006 L année 2006 a été marquée par une croissance robuste de

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu Généralités La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu l environnement dans lequel opèrent les pays en développement plus difficile et incertain. Depuis quelques mois, la

Plus en détail

L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest

L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest Atelier de la classe de premiere en Sciences Economiques & Sociales Revue de presse économique, politique et sociale française Janvier

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Vos partenaires sur les marchés étrangers

Vos partenaires sur les marchés étrangers Secrétaire d Etat chargé du Commerce extérieur Direction générale du Trésor et de la Politique économique ACFCI UBIFRANCE Missions Economiques UCCIFE partenaires OSEO COFACE CNCCEF partenaires ENTREPRISES

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Rapport sur le premier semestre 2015. Tornos Holding SA

Rapport sur le premier semestre 2015. Tornos Holding SA Rapport sur le premier semestre 2015 Tornos Holding SA Tornos s impose dans un environnement économique difficile Mesdames et Messieurs, Chers actionnaires, L exercice en cours a commencé par un coup de

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté,

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, FICHE PAYS ASIE : CRISE OU COUP DE FREIN À LA CROISSANCE? Département analyse et prévision En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, malgré une baisse de régime durant l été. Son dynamisme

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Selon l étude de conjoncture VINEXPO / The IWSR Pour la 12 ème année consécutive, VINEXPO, le

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Portraits démographiques La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Division des affaires économiques et institutionnelles Mars 2010 République populaire de Chine Algérie Maroc

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX

L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX L'UNION EUROPÉENNE ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX Premier exportateur mondial de biens et de services et première source d'investissements directs étrangers, l'union européenne occupe une place dominante

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS COMMERCIALES

PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS COMMERCIALES PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS COMMERCIALES PROGRAMME DE RENFORCEMENT (PRCC) HISTORIQUE La bonne insertion des pays en développement (PED) dans le commerce mondial constitue un puissant levier

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Table des matières (1 de 4)

Table des matières (1 de 4) Le calepin Le commerce extérieur du Québec constitue un aide-mémoire sur les échanges de biens et de services du Québec. Cet outil réunit surtout des données sur les exportations et les importations et

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE NOMADÉIS Pionnier du conseil durable 2 1 R U E G E O R G E S A N D 7 5 0 1 6 P A R I S, F R A N C E + 3 3 ( 0 ) 1 4 5 2 4

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Mise à jour sur l Irlande T2 2015 Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Pourquoi l Irlande? Les entreprises sont attirées par l Irlande pour diverses raisons Irlande,

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA UNION DES COMORES MINISTERE DES FINANCES DU BUDGET ET DES INVESTISEMENTS DIRECTION GENERALE DES DOUANES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 29/21 Présenté par MOINDJIE MMADI Administrateur

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises 30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité Groupe Carrefour 1 30 ans de présence au

Plus en détail

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 26/04/2013 J. Blanchard CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 ----ooo---- A défaut de convergence, la transparence Les dernières prévisions économiques du FMI sont plutôt en retrait. Le PIB mondial

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Compétitivité des exportations au Maroc

Compétitivité des exportations au Maroc Royaume du Maroc Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les documents de travail engagent cependant la responsabilité

Plus en détail

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Groupe Crédit Agricole Une Banque Universelle de Proximité à votre service Métiers

Plus en détail

Le ministère des Finances et de l Économie. Votre partenaire d affaires Présentation à la foire des entrepreneurs

Le ministère des Finances et de l Économie. Votre partenaire d affaires Présentation à la foire des entrepreneurs Le ministère des Finances et de l Économie Votre partenaire d affaires Présentation à la foire des entrepreneurs Formation du nouveau ministère À la suite de la formation du nouveau Conseil des ministres

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars)

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars) Embargo : 9 h 30 EDT (13 h 30 GMT), jeudi 7 juillet 2011 Le rapport Global Trends in Renewable Energy Investment 2011 (Tendances mondiales de l investissement dans les énergies renouvelables 2011) va être

Plus en détail

A TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL

A TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL I A évolution récente du commerce et quelques TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL 1. Introduction: La croissance du commerce et de la production a été moins rapide en 2 que l année précédente

Plus en détail

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Par Christophe Ventura L Amérique latine pourrait-elle devenir, ces prochaines années, une «plateforme extraterritoriale» de

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance Le saviez-vous? Les marchés publics représentent en moyenne au moins 15% du PIB d un pays. L Accord de l OMC sur les

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Tendances mondiales des salaires: la grande convergence?

Tendances mondiales des salaires: la grande convergence? Tendances mondiales des salaires: la grande convergence? Patrick Belser Salaires moyens La crise financière et économique a approximativement réduit de moitié la croissance des salaires à l échelle mondiale

Plus en détail

w w w. a i l e s. c h

w w w. a i l e s. c h Croisière The Oberoi Vrinda L'Oberoi Motor Vessel Vrinda vous emporte dans un merveilleux voyage le long des eaux tranquilles du «God s Own country». Laissez-vous bercer au fil de l eau à mesure que le

Plus en détail